La Corse, une colonie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Corse, une colonie ?

Message  verié2 le Sam 2 Jan - 14:09


(Extrait d'un long texte de Toussaint dans la rubrique "islamophobie")
c'est une tragédie de voir en France devant toutes les questions coloniales les atermoiements et les mêmes trahisons de classe de partis se disant ouvriers ou révolutionnaires.
Simeoni et Talamoni vont se coucher devant l'état colonial, Valls le sait. Parce qu'ils ont pris la place d'un rouage de domination colonial, qu'ils ont fait le choix de l'institutionnalité coloniale. Or il n'y a pas d'émancipation du peuple corse sous la tutelle impérialiste et cette tutelle est aujourd'hui celle de l'état français. Pour récupérer le contrôle de son destin il faut briser les structures de domination sur la Corse, ne serai-ce que les flux financiers, le commerce, les échanges extérieurs, les investissements etc.. C'est l'indépendance, l'autodétermination. Socialiste? Evidemment, sinon le pouvoir ne sera pas aux mains du peuple corse, et restera aux mains de l'impérialisme, et son instrument. Mais on peut retourner la chose, il ne peut y avoir socialisme qu'indépendant, autodéterminé. Ou alors, ce ne sera pas le pouvoir ouvrier. Evidemment qui dit pouvoir ouvrier dit réforme agraire... Et une bonne partie de la paysannerie corse est arabe et musulmane. Il n'y aura pas d'indépendance ni d'autodétermination sans elle. Que les discriminés et racialisés se soulèvent et s'auto-organisent est un enjeu fondamental que la révolution en Corse, Parce que s'ils ne s'emparent pas de la lutte nationale, celle-ci restera une perspective avortée.

Si l'on essaie de comprendre Toussaint, en dépit de l'extrême confusion de son discours, il apparait qu'il considère la Corse comme une colonie et par conséquent les mouvements nationalistes comme des mouvements de libération nationale qu'il conviendrait de soutenir.

Quelles sont donc les caractéristiques d'une colonie ?

1) Toutes les colonies des principaux impérialismes se sont caractérisées par l'inégalité des droits entre ressortissants du pays impérialiste et habitants du pays colonisé. Serait-ce la cas en Corse ? De toute évidence non. La situation d'un habitant de la Corse n'a rien à voir avec celle d'un Algérien ou d'un Malien en 1930.

2) D'une façon générale, les pays impérialistes pillent les richesses des pays coloniaux.
La France pille-t-elle la Corse ? Quelles sont les richesses naturelles de la Corse qui seraient transférées en France en dessous de leur valeur ?

3)Les peuples coloniaux sont utilisés par les capitalistes des pays impérialistes pour faire les travaux les plus durs dans les pires conditions, aussi bien sur place, dans les mines, plantations, usines de la Colonie (avec des droits inférieurs et une répression féroce) que dans les usines et chantiers de la métropole. Il n'en est rien en Corse. Dans l'île, les sales boulots sont effectués par des saisonniers et immigrants essentiellement marocains. Sur le territoire métropolitain, les Corses disposent des mêmes droits que tous les citoyens français, ne subissent aucune discrimination. Un certain nombre d'entre eux sont d'ailleurs devenus préfet, ministres, cadres supérieurs etc.

Il ne reste donc que la tentative d'homogénéisation/centralisation de l'Etat français (langue, éducation, administration etc) qui remonte au moins à la révolution française et concerne toutes les régions du pays. Cette tentative (non réussie) d'effacer diverses spécificités culturelles et linguistiques) ne peut en aucune façon être assimilée à une domination coloniale. D'autant que ces mesures centralisatrices ont été très assouplies.

Que cherche le mouvement nationaliste ?

Parmi les nationalistes, il convient d'abord de souligner que les indépendantistes sont très minoritaires, voire marginaux. L'immense majorité de la population ne souhaite d'ailleurs pas une indépendance qui ferait de la Corse, en pire, quelque chose comme Cuba sous la dictature de Battista ou Saint Domingue sous Trujillo. En pire, car les ressources de la Corse sont bien inférieures à celles de ces deux pays. A moins que la Corse ne serve de porte-avions à un impérialisme quelconque...

Les nationalistes, qui ne sont pas tous des imbéciles, après avoir prétendu mettre fin au système clanique-mafieux qui règne sur l'Ile, n'ont fait que le remplacer par un autre ou s'intégrer à lui. Comme tous les politiciens bourgeois et petits bourgeois, ils visent les places, un pouvoir local plus étendu, la gestion des finances locales qui apporte des prébendes.

Les Siméoni et et Tramoni, qui ont commencé comme radicaux plus ou moins violents, se calment dès qu'ils ont obtenu des postes de notables. Bien des cadres nationalistes se sont ainsi taillés des sinécures diverses, quand ils ne se sont pas mélangés avec la pègre. A ce propos, on peut noter que la Corse est, par le nombre de crimes liés à des règlements de comptes, la région la plus violente d'Europe. A ces crimes s'ajoutent de nombreux assassinats de Maghrébins, sous le prétexte de la "chasse aux dealers". On assassine les présumés dealers maghrébins, mais les mafieux corses tiennent le haut du pavé sans être inquiétés... sauf par leurs concurrents.

Il y a sans doute eu quelques gauchistes fourvoyés et des "nationalistes sincères" au début du mouvement, toujours très minoritaires et sans aucune perspective. Il n'en reste quasiment plus aujourd'hui. Si le mouvement nationaliste violent devait renaître, il ne serait sans doute que l'expression de nouvelles couches qui cherchent à se tailler à leur tour des places, comme l'ont fait leurs prédécesseurs...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  yannalan le Lun 4 Jan - 15:42

Colonie ou pas, on peut en discuter, mais les critères proposés s'ils sont généraux, ont des exceptions.
-- Inégalité des droits: oui, les corses votent, comme les martiniquais, les kanaks ou d'autres.Comme eux, ils se voient imposer le français aussi.
2)
D'une façon générale, les pays impérialistes pillent les richesses des pays coloniaux.
Ca dépend... Malte a été une colonie anglaise, ce n'était pas pour les richesses produites. Djibouti non plus...
l'intérêt d'une colonie peut être seulement militaire.
3)Les peuples coloniaux sont utilisés par les capitalistes des pays impérialistes pour faire les travaux les plus durs dans les pires conditions,
De nos jour, ils délocalisent un peu partout, colonies ou pas...Même dans les colonies des Antilles ou de la Guyane, on trouve des gens encore plus pauvres que la population colonisée
Il y a de plus en plus de gens en Corse qui veulent aller vers l'autonomie au moins.
une indépendance qui ferait de la Corse, en pire, quelque chose comme Cuba sous la dictature de Battista ou Saint Domingue sous Trujillo. En pire, car les ressources de la Corse sont bien inférieures à celles de ces deux pays. A moins que la Corse ne serve de porte-avions à un impérialisme quelconque...
On sort l'argument à chaque décolonisation... Malte est indépendante avec une surface moindre et une population un peu plus nombreuse, et pas plus de dictature que la France. Quant à être "porte-avions", al Corse l'est déjà avec la base de Solenzara.
Après on a les clichés habituels, "la région la plus violente d'Europe", excusez du peu... La Corse a un fonctionnement méditerranéen comme d"autres régions de la zone, c'est tout.

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  verié2 le Lun 4 Jan - 18:22

Yannalan
Colonie ou pas, on peut en discuter
Ben oui, on peut en discuter, mais tu ne donnes pas ton avis. Tu te contentes de critiquer les critères que j'ai énumérés. Le seul élément que tu mets en avant, c'est qu'on a imposé le français aux Corses.
Je te rappelle qu'on l'a aussi imposé aux Bretons, aux Basques et à pas mal d'autres peuples. Ce n'est pas un critère suffisant pour en faire une colonie.
Yannalan
une indépendance qui ferait de la Corse, en pire, quelque chose comme Cuba sous la dictature de Battista ou Saint Domingue sous Trujillo. En pire (Vérié)
On sort l'argument à chaque décolonisation... Malte est indépendante avec une surface moindre et une population un peu plus nombreuse, et pas plus de dictature que la France.
C'est vrai, mais c'est tout de même un risque non négligeable dont la majorité des Corses est tout à fait consciente. Si ripoux soit l'Etat central républicain, il a tout de même bien des avantages pour les Corses qu'il n'avait pas en Algérie.
on a les clichés habituels, "la région la plus violente d'Europe"
La puissance des clans et mafias locales est tout de même un élément à prendre en considération. Ce sont eux qui exerceraient du pouvoir en cas d'indépendance, du moins dans les conditions actuelles du mouvement nationaliste.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  yannalan le Lun 4 Jan - 20:50

Je pense pour moi que, colonie ou pas, l'indépendance, ou une large autonomie est un but valable et ne me gênerait pas. On peut toujours dire que les corses n'y sont pas favorables, ils le sont en tout cas bien plus qu'il y a une demi-siècle quand j'y passais les vacances en famille. Et il sont bien plus favorables à l’indépendance que les français ne le sont à la Révolution Socialiste Mondiale, soit dit en passant...
Une île comme Malte que je connais un peu aussi, se débrouille pas si mal que ça comparée à d'autres pays européens.
Les "mafias locales "ont toutes des liens bien serrés avec les grands partis français qui ne font rien contre elles.
Sur lm violence, l'ïle est habituée depuis bien longtemps à régler un certain nombre de problèmes de façon plus "directe" que sur le continent.

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  verié2 le Lun 4 Jan - 21:00

colonie ou pas, l'indépendance, ou une large autonomie est un but valable et ne me gênerait pas.
Un but "valable", alors qu'il n'y a pas d'oppression spécifique ? Ce qui rend l'objectif de l'indépendance légitime ("valable", c'est autre chose), c'est me semble-t-il une oppression de type coloniale ou des traditions nationales fortes, comme par exemple les Basques. Je ne crois pas du tout que ce soit le cas en Corse.

Pour le reste, bien d'accord avec toi : les mafias et les notables, y compris nationalistes, s'entendent comme larrons en foire avec les politiciens des grands partis...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  Marco Pagot le Sam 9 Jan - 13:07

Tout dépend de ce qu'on appelle "traditions nationales corses".

Le sentiment national corse, le fait de se reconnaître comme une même communauté apparait dès le Xe siècle à peu près.

Il a surtout été porté par le petit peuple de bergers, d'artisans, de cultivateurs; là où les différentes élites féodales, puis mercantilistes et enfin bourgeoises ont toujours avant tout cherché la protection, la tutelle d'une puissance régionale.

Quand à la mafia, vous devrez lire du Follorou qui explique à quel point le milieu et le grand banditisme ont été délibérément utilisés par l'état contre les nationalistes. La barbouzerie de Francia notamment, directement pilotée depuis la préfecture, qui entraine des évènements du genre Bastelica-Fesch dont on a fêté depuis peu le 36e anniversaire... Ou comment les membres de la Brise de mer ont eu tous les dossiers judiciaires effacés sur eux au début des années 80 parce que Francia, membres de la Brise qui servaient d'agents électoraux pour les Zuccarelli...

La moindre enquête sur le grand banditisme était bloquée car la priorité c'était de trouver qui a fait sauter le camp de vacances...

Coté lutte armée, ça n'a pas forcément toujours été propre, je pense à l'impôt révolutionnaire... Mais ca pose la question de la clandestinité... Si on veut une organisation politico-militaire clandestine, avec des militants qui risquent d'avoir a se planquer, ben on la finance pas avec des subventions publiques... Le problème c'est que c'est le parti qui doit commander aux fusils et pas l'inverse... Et qu'en corse c'est l'inverse qui s'est fait, des chefs locaux ont fini par s'émanciper... Enfin bon la plupart de ceux qui s'en sont émancipés ils sont plus dans le jeu aujourd'hui...

Par contre le grand banditisme classique a infiltré depuis les années 90 tous les pans de l'économie. Les blanchisseuses classiques comme les boites de nuit ne servent plus à rien. Aujourd'hui le pognon se fait grace au btp et à la spéculation immobilière (tu te fais des culbutes à plusieurs millions en déclassant des terres agricoles), aux marchés publics (route, infrastructures, déchets). L'ascension de quelqu'un comme Rocca elle vient pas de nulle part... Regardez qui est/était son principal appui en politique corse (indice: regardez sur quelle liste sa compagne est) et qui lui a offert la sncm...

Sur quoi d'autre je pourrais revenir...
"Les nombreux assassinats de maghrebins ?" LOL Euh on en est à 30 meurtres par an chez nous, et c'est tous des "keurses de souche" au sein du grand banditisme. C'est la guerre des Mattei-Costa, c'est la guerre pour la succession de Jean-Jé sur la région ajaccienne avec "Yves Montand" qui avait un temps repris l'ACA, le petit bar et le reste de la famille Colonna, c'est le Valincu qui se massacre, c'était Mariani contre le reste de la brise...

La Corse sinon c'est pas qu'un caillou avec quelques chèvres et du maquis hein. Il y a largement de la place pour l'autonomie énergétique avec des énergies renouvelables. Il y a la place pour un tourisme vert et maitrisé. Pour un développement via les nouvelles technologies. Je parle même pas de l'agriculture.

Enfin bon, je sens qu'on va bientôt finir sur les corses forcément fraudeurs qui payent pas leurs impôts...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.

Marco Pagot

Messages : 938
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  verié2 le Sam 9 Jan - 15:52


Meurtre d'un ouvrier agricole en Corse, quatre affaires similaires
http://www.leparisien.fr/faits-divers/meurtre-d-un-ouvrier-agricole-en-corse-quatre-affaires-similaires-25-02-2013-2597427.php

Marco Pagot, on aura semble-t-il du mal à se convaincre. Mais il me semble que tu sous-estimes beaucoup l'imbrication des milieux nationalistes et mafieux, nationalistes et d'extrême-droite.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  Marco Pagot le Sam 9 Jan - 16:19

Oui, je connais cette histoire et visiblement tu n'as pas lu cet article... Si tu ne trouves que ça...

"Le parquet de Bastia a d'ores et déjà ouvert un dossier pour «homicide volontaire en réunion» et, selon France 3 Corse Via Stella, trois personnes ont été placées en garde à vue à la gendarmerie de Ghisonaccia, près de Prunelli. Toutes sont connues des services de police pour des vols aggravés mais les perquisitions à leur domicile n'ont rien donné. Deux d'entre eux sont également de nationalité marocaine, a indiqué le substitut du procureur de la République, Yves Paillard, qui a exclu toute hypothèse d'un crime de nature raciste."

Et je la connais d'autant plus qu'elle s'est produite dans ma micro-région.

Il s'est constitué à cette époque une équipe mixte au niveau des origines de petits voyous qui ont fait dans le racket des ouvriers agricoles, mais aussi dans les braquages de commerces.
Si je me gourre pas, il y en a d'autres qui sont tombés il y a un an ou deux et qui arrosaient la plaine en coke.

Je ne sous-estime rien. Je suis de la région. Je sais ce qui s'y passe. Mais il est pas difficile de savoir qui est derrière quoi, qui sont ceux qui sont abattus depuis maintenant dix ans dans l'ile. Pour ca il faut lire les articles de Follorou ou son dernier livre "la guerre des parrains corses", un des spécialistes du grand banditisme qu'on peut pas soupçonner de Talamonisme aigu...

Faut sortir des analyses de l'express ou du point, faut sortir des analyses sur le mouvement nationaliste des années 90-00 quand il puait bien de la gueule. Oui tu peux essayer de vouloir ressortir les Orsoni et Pieri, mais ces deux là se tiennent le plus loin possible du mouvement nationaliste...

En vrai, un mafieux, ce qu'il veut avant tout, c'est faire son pognon sans trop rien risquer. Il est vrai qu'il y en a qui se sont rapprochés des mouvements clandestins en espérant profiter des vagues d'amnistie, ou en s'offrant toujours une protection ne serait ce que militaire. Il est vrai que des militants clandestins se sont dit qu'ils pourraient utiliser les armes pour se tailler des fiefs. Mais le mafieux va toujours se placer au coté du pouvoir en place. Des clans. De ceux qui peuvent offrir les marchés publics. Venzulasca ou Moltifau, faut se demander c'est qui, et avec qui ils sont...
Et qu'avec l'arrivée au pouvoir du binôme Talamoni-Simeoni ils vont essayer de se placer, c'est normal, l'économie corse a été largement gangrénée par la pieuvre mafieuse.

Mais sinon sur les autres points ? Genre les traditions nationales qui n'existent pas comme au Pays Basque ?

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.

Marco Pagot

Messages : 938
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Corse, une colonie ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum