MIGRANTeS : BIENVENUE, manifestation 22/11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MIGRANTeS : BIENVENUE, manifestation 22/11

Message  MO2014 le Mer 18 Nov - 11:24

Après les terribles attentats qui ont endeuillé Paris, les organisateurs de la manifestation du 22 novembre appellent plus que jamais à manifester en solidarité avec les migrants.
Qu’ils soient nommés réfugiés, migrants ou sans-papiers ils sont, eux aussi, des victimes des guerres, des violences et de la misère qui les ont contraints à quitter leurs pays.
Cette manifestation réaffirme notre solidarité et participe aussi de la réponse aux attentats qui ont ensanglanté Paris.

MIGRANTeS : BIENVENUE

Un drame se déroule aux portes de l’Europe. Fuyant les guerres et les crises des millions de personnes quittent leur pays. Des milliers d’entre eux viennent trouver refuge vers l’Europe. La seule réponse qui leur est faite est la fermeture des frontières.
Des drames se déroulent aussi au cœur de l’Europe. Aujourd’hui à Calais près de 7 000 personnes vivent dans des conditions effroyables, tandis qu’à Paris nombre de migrantEs se retrouvent à la rue. Nous ne pouvons accepter que des gens soient condamnés à vivre dans de telles conditions.
Nous dénonçons les politiques française et européenne qui créent ces situations à Calais comme aux portes de l’Europe.
Nous demandons immédiatement des conditions d’accueil dignes pour tous et toutes. Qu’ils/elles soient nomméEs réfugiéEs, migrantEs ou sans-papiers, nous exigeons des droits égaux pour tou-te-s, des titres de séjour, l’accès aux soins et au logement.
Aujourd’hui l’Europe a fait la preuve de son incurie. Il faut supprimer le règlement de Dublin et démanteler Frontex qui sont les premières causes des drames que vivent aujourd’hui les migrants.
NOUS APPELONS À MANIFESTER
LE DIMANCHE 22 NOVEMBRE 2015 À 15H

AU DÉPART DE LA PLACE DE LA BASTILLE (ARRIVÉE PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

Premiers signataires : ATMF, Attac, BAAM (Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants), CGA, CGT Educ’action 93, CISPM, CNDF, CSP 75, Collectif Avenir Educs, Collectif Austerlitz, Collectif 3 C, Collectif Sans-Voix Paris 18, Collectif 20e solidaire avec les migrants, Collectif de solidarité aux réfugiés de Genne- villiers, DAL, Droits devant!!, Écologie sociale, EÉLV Paris, Ensemble!, EuroPalestine, Fasti, Fédération anarchiste, Femmes migrantes debout, Femmes égalité, Gisti, IJAN, LDH, 8 Mars Pour TouTEs, Mouvement Utopia, MRAP (fédération de Paris), NPA, PCF, PCOF, PG, RESF, SNPES-PJJ-FSU IDF, STRASS, SUD éducation, UD CGT Paris, UJFP, Union des syndicats CNT de la région parisienne, Union syndicale Solidaires...

MO2014

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIGRANTeS : BIENVENUE, manifestation 22/11

Message  Byrrh le Mer 18 Nov - 12:01

Lutte ouvrière a écrit:Paris : Manifestation pour la liberté de circulation et d’installation
à 15h00

D’un bout à l’autre, l’Europe se hérisse de murs et de barbelés. L’émotion hypocrite exprimée par les dirigeants européens devant la tragédie des migrants n’a pas duré bien longtemps et c’est la démagogie anti-immigrés qui s’impose. À l’appel de plusieurs organisations politiques, syndicales et associatives auxquelles s’associe Lutte ouvrière, une manifestation en soutien aux migrants sera organisée dimanche 22 novembre à 15 heures à Paris de la place de la Bastille à la place de la République.

https://www.lutte-ouvriere.org/agenda/manifestation-pour-la-liberte-de-circulation-et-dinstallation-62990.html

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIGRANTeS : BIENVENUE, manifestation 22/11

Message  Byrrh le Jeu 19 Nov - 19:02

Communiqué de Lutte ouvrière (19/11/2015) :

Interdiction de la manifestation de soutien aux migrants à Paris : une censure inacceptable

Il est significatif qu’une des premières victimes de l’état d’urgence instauré par le gouvernement et soutenu par l’ensemble du personnel politique de la bourgeoisie soit la manifestation de solidarité en faveur des migrants, prévue dans la région parisienne pour le dimanche 22 novembre. Les préfets des départements de la région viennent de publier un arrêté « portant interdiction des manifestations sur la voie publique dans les départements de la région Ile-de-France ».

Justifié au nom de « la guerre contre le terrorisme », l’état d’urgence est utilisé contre ceux qui ont dû fuir leur pays précisément en raison de la terreur exercée sur la population notamment par l’État islamique, et contre ceux qui, ici en France, souhaitent exprimer leur solidarité avec eux.

L’interdiction de cette manifestation révèle clairement l’escroquerie du gouvernement qui consiste à détourner l’émotion légitime ressentie par toute la population devant l’horreur des attentats terroristes, pour tenter de l’embrigader derrière sa politique de va-t-en guerre au Moyen-Orient. Cette escroquerie bénéficie de la complicité de tous les partis politiques de la bourgeoisie, du Front national au Parti socialiste.

La prétention de protéger la population est un mensonge grossier. De la gauche gouvernementale à l’extrême droite, tous les partis se livrent à une surenchère de gesticulations qui non seulement sont inefficaces pour juguler les groupes terroristes mais contribuent à aggraver le climat de méfiance entre leurs victimes en fonction de leur origine. Instaurer la suspicion et la crainte, c’est ce que recherchent les groupes terroristes eux-mêmes.

Lutte ouvrière se joint à tous ceux qui protestent contre l’interdiction de la manifestation de solidarité avec les migrants, et considère que la censure que cette interdiction implique à l’égard de femmes, d’hommes, d’organisations qui rejettent clairement le terrorisme, est inacceptable.

Communiqué du NPA, du même jour :

Manifestations interdites : l'autre visage de l'état d'urgence

Le gouvernement vient d’interdire coup sur coup les manifestations contre les violences faites aux femmes (21 novembre), pour les migrantEs (22 novembre), pour le climat (29 novembre et 12 décembre).

D​e telles mesures d'exception ne sont pas indispensables pour mieux organiser le renseignement et arrêter des terroristes, ni pour mieux sécuriser les lieux publics. De plus, elles ne peuvent garantir qu'il n'y ait pas de nouvel attentat, très difficile à anticiper et à éviter vu la multiplicité des cibles possibles. En revanche, de telles mesures sont profondément liberticides, instituant des périodes prolongées de répression extrême contre les supposés fauteurs de "trouble à l'ordre public et atteinte à la sécurité nationale", un concept extrêmement vague et menaçant pour de nombreux militants pacifistes!

Pour nous, cesser de nourrir le terrorisme :

C’est arrêter d'engager des guerres et des bombardements, arrêter de soutenir des régimes absolutistes et de promouvoir les injustices sociales et politiques au Moyen Orient comme ailleurs.

C'est donner les moyens matériels de survivre et de vaincre aux peuples qui luttent pour leurs libertés sans se substituer à eux, aider les forces progressistes et non confessionnelles qui luttent sur le terrain tout à la fois contre l'obscurantisme sanguinaire et terroriste de l'Etat islamique/Daesh et celui du régime d'Assad qui l'a tant favorisé.

C'est aider à déconstruire l'idéologie ultra réactionnaire et ultra violente de l'EI en promouvant l'égalité et la fraternité réelles partout, contre les logiques de concurrence, de divisions et d'inégalités exacerbées.

A l'opposé, le gouvernement veut réformer la constitution pour imposer l'état d'urgence permanent. Va-t-il interdire toute manifestation jusqu’à nouvel ordre ? Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de guerre dans le monde ? Jusqu’à ce qu’il ait éradiqué toute menace terroriste dans le monde ?

Les manifestations pour le climat sont capitales, car elles sont une des voies pour montrer que plus que jamais, un autre monde est nécessaire.

La manifestation pour les migrantEs est vitale aussi, parce que sont eux, les premières victimes du chaos en Syrie.

La manifestation contre les violences faites aux femmes est fondamentale aussi, car les femmes, de part le monde, sont les premières victimes des guerres.

Cette interdiction est un scandale, une censure qui frappent des femmes et des hommes bien souvent victimes du terrorisme et des organisations qui le combattent. Le NPA appellent à la plus large protestation pour imposer le respect du droit élémentaire de manifester.

Montreuil, le 19 novembre 2015

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIGRANTeS : BIENVENUE, manifestation 22/11

Message  Byrrh le Dim 22 Nov - 18:03

Le gouvernement a réussi son coup : beaucoup d'organisations se sont désistées, il n'y a eu que 700 personnes. Évidemment, les médias n'en parlent pas, trop occupés à enregistrer des micro-trottoirs lénifiants aux abords des rassemblements "apolitiques" où l'on chante la Marseillaise.

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIGRANTeS : BIENVENUE, manifestation 22/11

Message  Prado le Dim 22 Nov - 21:08

Des centaines de manifestants contre l'état d'urgence

Par Le Figaro.fr avec AFPMis à jour le 22/11/2015 à 17:50
Plusieurs centaines de personnes ont défilé cet après-midi à Paris en soutien aux réfugiés et pour dénoncer l'état d'urgence, malgré l'interdiction de manifester en Ile-de-France décidée par la préfecture de police.

Partis de la place de la Bastille, les manifestants sont arrivés place de la République encadrés par un important dispositif policier. "So-so-solidarité avec les réfugiés", "État d'urgence, état policier! On nous enlèvera pas le droit de manifester", ont notamment scandé les manifestants.

"Le football reprend, les concerts reprennent, tout sauf les manifestations. C'est étrange dans un gouvernement de gauche", a déclaré un des manifestants, Luis, 40 ans. Cette manifestation, interdite en raison de l'état d'urgence décrété après les attentats du 13 novembre et prolongé pour trois mois par le Parlement, "était prévue au départ pour le droit à l'accueil des réfugiés", a rappelé ce manifestant. Il se dit inquiet parce que la France "ferme ses frontières" et de "l'amalgame fait entre terroristes et réfugiés", en référence au fait que plusieurs auteurs des attentats sont soupçonnés d'être arrivés de Syrie en France en se mêlant au flux des migrants.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIGRANTeS : BIENVENUE, manifestation 22/11

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum