Indigènes de la République

Page 4 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant

Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Dim 5 Juil - 21:47

Quant je disait qu'il fessait le boulot de l’extrême droite. La gauche c'est si ou c'est ça, , les blanc sont privilégier, les juif sont riche, la gauche est raciste.
Allez les mignon au charbon je vous regarde, qu'es que vous allez nous faire de mieux un?

Déjà vous opposer les blanc au noir et au arabe, et apprêt?

Les "mignons"? Décidément tu as des problèmes...

"Les juifs sont riches"? Qui a dit cela? Où?

Tu es un menteur homophobe.
Les blancs sont privilégiés? Oui, évidemment les hommes blancs hétérosexuels ont des avantages sur les femmes, les homosexuels, et les non-blancs, les racialisés Les avantages prouvés sont à la répartition des tâches ménagères pour les femmes et au temps de travail proposé, pour les autres et souvent les femmes aussi, à l'embauche, à la progression de carrière, au type d'emploi proposé, au logement, location mais aussi achat, et à la stabilité dans l'emploi Il y a aussi des statistiques de revenus, sans parler de la vie quotidienne, des insultes ("enculés"... Very Happy ), des paroles méprisantes, de choses dites ou écrites dans les médias, etc... Un joyeux climat. Une combinaison de représentations, d'actes et propos de discrimination directs et d'un ensemble de mécanismes plus ou moins cachés par exemple sur les cv. Ou à l'entre des boîtes de nuit, dans des cafés, des restaurants, etc... etc... Un ensemble qui vous met à votre place et fait tout pour vous y maintenir. Mais tu ne sais rien de tout cela, n'est-ce pas, c'est dans nos têtes d'enculés et de mignons. Very Happy

En tout cas, on voit qu'au moins tu ne te sens pas un de nous, tu es au dessus des mignons et des enculés. Engelman, sors de ce corps.
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 1:50

Quelques précisions sur le documentaire "Trop noire pour être française?":

La réalisatrice, Isabelle Boni-Claverie, est noire. Elle a grandi dans un milieu privilégié et ne présente aucun des handicaps sociaux supposés freiner son intégration. Pourtant, elle est victime de discriminations. La République lui aurait-elle menti ?

Eclairé par les analyses d’Eric Fassin, Pap Ndiaye, Achille Mbembe, Patrick Simon et Sylvie Chalaye, ainsi que par les témoignages d’anonymes, « Trop Noire pour être française ? » propose une réflexion impertinente sur les inégalités de notre société.


Voici le lien sur la page du documentaire: http://www.quarkprod.com/films/trop-noire-pour-etre-francaise/#.VZnBou_bKpp

Et revoici le lien sur YouTube:  https://www.youtube.com/watch?v=zI9NxoaYOGo

Enfin deux entrevues avec l'auteure du documentaire: https://www.youtube.com/watch?v=4dcp4djgxz0

et surtout un meilleur entretien : https://www.youtube.com/watch?v=1Wy8Qs8XUuA

Un documentaire pour savoir de quoi on parle, un peu, lorsqu'on parle de racisme structurel, systémique en France.
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Invité le Lun 6 Juil - 5:30

Toussaint a écrit:
Quant je disait qu'il fessait le boulot de l’extrême droite. La gauche c'est si ou c'est ça, , les blanc sont privilégier, les juif sont riche, la gauche est raciste.
Allez les mignon au charbon je vous regarde, qu'es que vous allez nous faire de mieux un?

Déjà vous opposer les blanc au noir et au arabe, et apprêt?

Les "mignons"? Décidément tu as des problèmes...

"Les juifs sont riches"? Qui a dit cela? Où?

Tu es un menteur homophobe.
Les blancs sont privilégiés? Oui, évidemment les hommes blancs hétérosexuels ont des avantages sur les femmes, les homosexuels, et les non-blancs, les racialisés Les avantages prouvés sont à la répartition des tâches ménagères pour les femmes et au temps de travail proposé, pour les autres et souvent les femmes aussi, à l'embauche, à la progression de carrière, au type d'emploi proposé, au logement, location mais aussi achat, et à la stabilité dans l'emploi Il y a aussi des statistiques de revenus, sans parler de la vie quotidienne, des insultes ("enculés"... Very Happy ), des paroles méprisantes, de choses dites ou écrites dans les médias, etc... Un joyeux climat. Une combinaison de représentations, d'actes et propos de discrimination directs et d'un ensemble de mécanismes plus ou moins cachés par exemple sur les cv. Ou à l'entre des boîtes de nuit, dans des cafés, des restaurants, etc... etc... Un ensemble qui vous met à votre place et fait tout pour vous y maintenir. Mais tu ne sais rien de tout cela, n'est-ce pas, c'est dans nos têtes d'enculés et de mignons. Very Happy

En tout cas, on voit qu'au moins tu ne te sens pas un de nous, tu es au dessus des mignons et des enculés. Engelman, sors de ce corps.


Philosémite c'est bien le PIR et toi qui a sorti se mot, et tu soutien le hamas, une organisation qui propose de foutre les juifs a la mer, t'est un salopard inutile de te planqué derrière des poste que tu utilise en bouc lié pour ne pas répondre de t'est affirmation. Fait toi pas passé pour un type bien ça marche pas avec moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Leoni le Lun 6 Juil - 8:22

"l'unité de la classe ouvrière ne peut se faire que si le mouvement ouvrier prend à bras le corps toutes les discriminations frappant toutes les composantes de la classe ouvrière".
Justement, le problème c'est de ne pas ériger une discrimination comme un outil destructeur de l'unité ouvrière indispensable.

Leoni

Messages : 170
Date d'inscription : 17/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  marxmarx le Lun 6 Juil - 12:27

Toussaint a écrit:
La seule politique révolutionnaire est de rassembler la masse des exploités et des opprimés sur justement ce qui les rassemble à savoir l'exploitation , et non pas sur ce qui les divise ou les oppose.

Cela, c'est exactement le genre de phrases que tout le monde peut bêler.

Sauf que dans les faits, les discriminations existent et que si les discriminés ne doivent lutter que contre ce qui concerne tous les exploités et tous les opprimés, sans lutter contre ce qui les touche spécifiquement, ils se feront toujours discriminer au point que leur discrimination paraîtra normale et ils seront toujours les dindons de la farce. Cela, c'est ce à quoi est arrivé le mouvement ouvrier français, au point que certains imbéciles en viennent carrément à nier l'existence même des discriminations.

Et dans les faits, il est faux de dire qu'il suffit de faire comme si les discriminations n'existaient pas et de ne lutter que contre ce qui est commun à tous les travailleurs. La réalité ne se modifie pas en l'ignorant. Comme dans les grèves automobiles du début des années 80 où les travailleurs désignés comme "chiites" par Mauroy ont quitté leur usine sous les quolibets de leurs "camarades prolétaires". Là, c'était le patron et l'état, le PS en particulier, qui avaient utilisé précisément le racisme antimusulman et anti-arabe pour casser un mouvement de lutte. Et cela avait très bien marché parce que la classe ouvrière est gangrenée par le racisme comme par l'idéologie bourgeoise en général.

Ou lorsque des filles de la classe ouvrière ont été virées de l'enseignement par des enseignants souvent de gauche ou d'extrême gauche, parce qu'elles portaient un foulard musulman. Là, l'extrême gauche blanche a alimenté une campagne islamophobe, en excluant, en stigmatisant des minorités déjà discriminées, et des femmes déjà victimes des inégalités de genre, globales et spécifiques.

C'est la même chose concernant les inégalités de genre et c'est exactement avec ces arguments que les partis "prolétariens" refusaient le mouvement autonome des femmes parce que, n'est-ce pas, les femmes étaient opprimées par le capitalisme et qu'elles ne pouvaient espérer se voir libérées que par la victoire du prolétariat, qu'il fallait unir la classe ouvrière et ne pas la diviser par des luttes secondaires entre hommes et femmes, etc. Aujourd'hui, les sexistes qui faisaient la leçon de l'unité ouvrière aux féministes n'ont plus que le mot féminisme à la bouche dès lors que cela leur permet de taper sur les musulmanes...

Si les femmes avaient attendu que les hommes défendent leurs intérêts, elles en seraient encore loin. Et si les discriminés racialisés, noirs, arabes, musulmans et autres, attendent que les blancs se chargent de lutter contre les discriminations qui les frappent, ils attendront longtemps. Parce que, en réalité, le capitalisme met les gens en concurrence et jusqu'ici les discriminations avantagent les hommes blancs hétérosexuels. comme le sexisme avantage très matériellement, très concrètement les hommes. Cela peut se faire à leur corps défendant, mais c'est ainsi, et le nier n'arrange rien. Il faut le reconnaître et soutenir les luttes contre les discriminations pour l'intérêt des discriminés, mais aussi pour permettre une meilleure unité de la classe ouvrière et des opprimés.

Cela ne s'oppose nullement à l'unité de la classe ouvrière dans la mesure où cette unité inclut aussi la lutte contre toutes les discriminations. Dans le cas contraire, ce n'est pas une véritable unité ouvrière, c'est une façon déguisée d'entériner les discriminations en les passant sous silence ou en ne les mentionnant que de manière très générale et moralisante en se gardant bien de préciser ce dont on parle de façon à ne pas fâcher les "petits blancs" que flatte l'ouvriérisme. C'est ainsi que l'on peut voir LO dénoncer les discriminations et les propagandes antimusulmanes, mais encourager la persécution et la stigmatisation des femmes voilées, parfois leur licenciement, et soutient comme droit au blasphème une tête de porc jetée devant une mosquée... ce qui est la dernière étape avant l'attaque physique. Mais à part cela, évidemment, LO lutte contre le racisme antimusulman...  Very Happy

Non, l'unité de la classe ouvrière ne peut se faire que si le mouvement ouvrier prend à bras le corps toutes les discriminations frappant toutes les composantes de la classe ouvrière. De genre, d'orientation sexuelle, de race, de religion, d'origine, etc. Dans les luttes pour le droit au travail, au logement, au séjour, à la nationalité, à l'égalité des salaires et à la dignité (dont fait partie la désignation des personnes discriminées, avec des insultes du genre "les gris", "les barbus", "les bâchées", "les Belphégor", etc). Au minimum, le mouvement ouvrier doit se garder de relayer les campagnes stigmatisant des minorités démarrées au niveau de l'état ou des médias dominants, comme on a pu le voir depuis des années. On ne peut se livrer à des campagnes de stigmatisation, d'exclusion, de dénonciation de minorités exploitées et dominées et ensuite leur enjoindre de tout oublier et de se rallier à votre panache blanc.

Au lieu de s'indigner des critiques qu'elle reçoit des discriminés, la gauche et l'extrême gauche devraient plutôt se demander quelles erreurs elles ont fait à leur égard. Mais j'oubliais, certains ne se trompent jamais...

Ce qui est drole c'est que tu invoques la classe ouvrière là ou le pir n'en parle presque jamais. Sauf pour dire que le prolétariat blanc opprime le prolétariat non blanc, ce qui est contraire à l'évidence.
Dans leur esprit, "La lutte des races" a remplacé la lutte des classes. Ils dénigrent même explicitement le marxisme. Bref tu es bien naif de croire qu'il y a quelque chose à faire avec ces gens là (qui au passage nourrissent des ambitions politiques).

Bien entendu les discriminations existent dans la société française. Cela dit, on est loin de la situation des noirs aux USa à l'époque de trotsky : les noirs étaient interdits de certains bus, de certains cafés, ils pouvaient mourir sous les coups des blancs sans procès équitable ensuite Etc.

Le but des "marxistes révolutionnaires" est de réduire les fractures raciales dans la classe ouvrière... pas de les élargir. pirat

marxmarx

Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  marxmarx le Lun 6 Juil - 12:38

un extrait de l'interview recente de Bouteldja révélateur :

En fait, les indigènes se sont rendus compte que les filles partaient de chez elles pour se marier avec des blancs et que cela détruisait la structure familiale à laquelle ils tenaient, à mon avis à juste titre. Les enfants allaient-ils rester musulmans ? Et puis il y avait le contentieux colonial non réglé… Aujourd’hui, il y a une forme de pragmatisme. Il y a énormément de mariages mixtes. On règle le problème avec la conversion, ce qui me semble être au fond un compromis acceptable si bien sûr on comprend que l’intérêt des indigènes, c’est-à-dire des dominés, doit prévaloir. Les indigènes ont su créer un rapport de force pour endiguer la blanchité et je pense qu’il faut savoir le respecter.

La perspective décoloniale, c’est d’abord de nous aimer nous-même, de nous accepter, de nous marier avec une musulmane ou un musulman, un noir ou une noire.

Bouteldja faisant l'apologie de la lutte des races menée par les non blancs... grace à la conversion des non-musulmans lors des mariages mixtes. Tout ça pour "endiguer la blanchité"
Magnifique non ?
On dirait du Lepen inversé

Tout ça mène, encore une fois, à un islam politique qui peut aller très loin dans la réaction.

marxmarx

Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 14:55

ne pas ériger une discrimination comme un outil destructeur de l'unité ouvrière indispensable

Very Happy Very Happy Very Happy

Bon, alors... D'abord il ne nous appartient pas d'"ériger" quoi que ce soit. Les discriminations existent ou pas. Si elles existent, elles sont une fracture au sein de la classe ouvrière, une fracture bien réelle, perçue au quotidien, souvent chiffrable et ce n'est pas les bonnes paroles ouvriéristes qui vont convaincre les discriminés de rouler pour ceux qui non seulement refuseraient de lutter contre les discriminations, en tireraient avantage, mais en plus généralement participent à les aggraver ou à les rendre omniprésentes au quotidien.

Ensuite, on a du mal à voir pourquoi le mouvement ouvrier s'accommoderait de discriminations jusque dans ses propres rangs et pourquoi il ne les prendrait pas à bras le corps. Sachant par ailleurs et répétant par ailleurs comme un mantra que ce sont des conséquences du capitalisme et une arme de division de la classe dominante. Si c'est vraiment cela, et si c'est seulement cela, il est pour le mouvement ouvrier une impérieuse nécessité de montrer dans sa pratique et ses actions, ses campagnes, qu'il refuse ces discriminations et qu'il construira une société qui en sera débarrassée. C'est un moyen puissant pour convaincre celles et ceux qui justement se replient de s'engager avec le reste de la classe s'ils voient que leurs problèmes sont pris en compte et non niés ou aggravés par les révolutionnaires comme on le voit depuis des décennies...

Ou alors, comme dit l'autre, c'est qu'il y a anguille sous roche... Il est courant de dire que mettre les revendications ouvrières sous le boisseau pour attirer le plus de gens possible est un mauvais signal, celui de la trahison de ces revendications. Il en va de même pour les discriminations. Ce sont les mêmes qui disaient dans les années 60 que les femmes ne devaient pas "ériger" leur discrimination particulière au détriment de ce qui unit tous les travailleurs, que la remise en question du patriarcat divisait la classe ouvrière qui aujourd'hui viennent sortir la même injonction aux victimes d'un ordre politique racialisé. Et cela parce que tout simplement le mouvement ouvrier n'avait pas pris en charge l'oppression de genre, pas plus qu'il n'a pris en charge l'oppression néocoloniale, le racisme systémique. Pour une raison simple, la majorité des travailleurs a longtemps été masculine, et le mouvement ouvrier un mouvement d'hommes. Et que la même chose se retrouve concernant les colonisés, les immigrés et leurs descendants.

Le résultat, c'est la faiblesse pathétique du mouvement ouvrier en France. Je ne parle pas de ceux qui se disent révolutionnaires, mais bien du mouvement ouvrier dans son ensemble.

Je me souviens qu'à Cambrai, à la maison des syndicats, une syndicaliste enseignante d'origine latino a un jour sonné parce qu'elle y avait une réunion, et que le camarade de la CGT n'a pas ouvert, il a expliqué ensuite qu'il "avait vu une maghrébine qui sonnait" et donc il avait supposé qu'elle se trompait de porte... Le gars, vieux militant PC, branché Quilapayun, dirigeant CGT d'une grosse usine de Marlières, une verrerie, militant combattif, exemplaire à bien des égards. Mais les femmes à la maison et les maghrébines, je te dis pas. Ou dans une réunion de la LCR dans le Douaisis qui avait vu une section PC adhérer en bloc à la Ligue. Pendant que tout le monde écoutait le discours de Sabado avant le banquet, les femmes des militants tricotaient et papotaient à leurs tables... et un arabe avait peur ("y vont pas me jeter?") d'entrer demander s'ils savaient où se déroulait une fête de mariage, plus tard, de rentrer demander aux gens s'ils savaient où se trouvait une fête de mariage. Pourtant un des cadres de la section s'appelait Mohamed, mais le seul arabe dans la salle... et les copains n'étaient pas racistes, ni sexistes, non, bien sûr et je le dis sans ironie. Les choses sont englobantes et si on ne les prend pas à bras le corps, on laisse des pans entiers de la classe...

Ensuite les discriminations dont parlent les féministes et les indigènes ne sont pas des points légers, elles sont systémiques et structurantes de la classe, de sa conscience et de son fonctionnement quotidien. Je ne sais plus qui me disait, vérié, je suppose, que les indigènes travaillent, ne sont pas seulement dans leurs cités. Ben, à voir les vieux ouvriers maghrébins retraités fonctionner, ce ne sont pas les contacts noués à l'usine qui les accompagnent le reste de leur vie... et de toute façon il suffit de voir les organisations révolutionnaires. Jamais, si ces orgas avaient recruté des arabes et des musulmans en proportion de ce qu'ils représentent dans les usines où ils interviennent, ces orgas ne parleraient des musulmans et des femmes voilées comme ils l'ont fait, jamais ils ne se seraient mis à les virer des lycées, jamais non plus ils ne diraient des trucs comme ce qu'on lit ici. Parce qu'ils sauraient, et parce qu'ils ne vireraient pas les filles des copains. Là, on est dans des représentations parfois tellement délirantes que les bras en tombent.

Alors, ensuite on va parler des intégristes, des salafistes, des djihadistes. Et alors, les skinheads, les casseurs d'arabes, les racistes, les fascistes, les nazis, les frappeurs et les violeurs de femmes, cela n'existe pas chez les français de la communauté majoritaire? Les blagues sur les blondes, les juifs, les noirs, les arabes, les corses, etc... cela n'existe pas? Les intégristes religieux, cela n'existe pas? La droite catholique et française toujours, raciste et classiste, cela n'existe pas? Pourquoi la haine sur une fraction de la clase ouvrière OK, rien qu'une seconde, supposons que le voile est synonyme d'arriération et d'obscurantisme, comme l'islam dans son ensemble OK, supposons que 'lorsqu'une femme met son voile, c'est qu'elle commence la guerre de conquête" comme disait Jean-Pierre, l'ancien trésorier de la LCR de Lille. Est-ce que cela ne montre pas un énorme problème non résolu? Et ce problème, on le traite par l'insulte, l'exclusion, la précarisation, la stigmatisation et entre deux insultes, un licenciement ou une exclusion applaudis, une injonction à l'assimilation et à effacer tout pour l'unité derrière vous? On demande l'exclusion de tous les petits fafs ostentatoires dans les lycées, on les vire des cours peut-être? On appelle au licenciement de tous les profs racistes et classistes qui font de la propagande coloniale, bourgeoise, impérialiste dans leurs cours? On stigmatise les femmes voilées, mais en revanche on va courtiser des militants qui tiennent des propos sexistes, homophobes, comme l'autre qui bave sur les musulmanes voilées mais traite les Indigènes d'enculés avant de reconnaître que ce n'est pas "approprié, etc...

Quand on ne lutte pas contre les discriminations, toutes les discriminations, on les entretient, on les reproduit et on les légitime. Et on se délégitime pour parler d'émancipation humaine et sociale.
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 15:04

Non, le métissage n'est pas une valeur, Houria a raison. Non, les "mariages mixtes" ne sont pas une valeur, Houria a raison. Et il faut résister à cet éloge paternaliste du métissage.

Aux Antilles, on appelle les peaux claires "la peau sauvée". Non, ce n'est pas une valeur progressiste. Mais qu'est-ce que vous en savez? Cela fait des décennies que j'entends faire l'éloge du métissage, des mariages mixtes et de ces fadaises, il n'y a aucune valeur ajoutée à se marier entre blancs et noirs, ou blanss et jaunes, ou jaunes et noirs par rapport aux mariages entre blancs et entre noirs. Qu'est-ce qu'on a à faire des mariages mixtes ou non mixtes? C'est mal pour une blanche d'épouser un blanc ou pour une noire d'épouser un noir, ou pour deux cathos ou deux musulmans, etc... ? Pourtant on entend parler sans cesse du métissage en termes élogieux. Mais dans les faits, comme disait Niche, ce n'est pas une goutte de lait dans le café qui fait qu'il n'y a plus de café. Et même dans des couples "mixtes", le racisme et le néocolonialisme comme le sexisme persistent, je l'ai vu des dizaines de fois... je le vois dans mon couple.

Faire de la mixité et du métissage une valeur en soi, c'est du racisme ou de la sottise sous la pression du racisme. Moi aussi, j'ai à une époque été content de voir des couples mixtes, je me disais "le racisme recule". Des gifles, oui, c'était une belle connerie.

Maintenant, évidemment qu'il ne s'agit pas non plus de "lutter contre le métissage" ou "contre les couples mixtes", ce n'est d'ailleurs pas ce que dit Houria, il y a des fois où deux personnes qui s'aiment malgré le racisme ambiant font qu'ils le veuillent ou non, un acte de résistance au racisme, il ne convient pas d'en faire une règle dans un sens ou dans l'autre. Black is beautiful... et un couple, c'est une relation sexuelle, pas un étendard.
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Eugene Duhring le Lun 6 Juil - 15:21

Toussaint a écrit:Non, le métissage n'est pas une valeur, Houria a raison. Non, les "mariages mixtes" ne sont pas une valeur, Houria a raison. Et il faut résister à cet éloge paternaliste du métissage.

Aux Antilles, on appelle les peaux claires "la peau sauvée". Non, ce n'est pas une valeur progressiste. Mais qu'Est-ce que vous en savez? Cela fait des décennies que j'entends faire l'éloge du métissage, des mariages mixtes et de ces fadaises, il n'y a aucune valeur ajoutée à se marier entre blancs et noirs, ou blanss et jaunes, ou jaunes et noirs par rapport aux mariages entre blancs et entre noirs. Qu'est-ce qu'on a à faire des mariages mixtes ou non mixtes? C'est mal pour une blanche d'épouser un blanc ou pour une noire d'épouser un noir, ou pour deux cathos ou deux musulmans, etc... ? Pourtant on entend parler sans cesse du métissage en termes élogieux. Mais dans les faits, comme disait Niche, ce n'est pas une goutte de lait dans le café qui fait qu'il n'y a plus de café. Et même dans des couples "mixtes", le racisme et le néocolonialisme comme le sexisme persistent, je l'ai vu des dizaines de fois... je le vois dans mon couple.

Faire de la mixité et du métissage une valeur en soi, c'est du racisme ou de la sottise sous la pression du racisme. Moi aussi, j'ai à une époque été content de voir des couples mixtes, je me disais "le racisme recule". Des gifles, oui, c'était une belle connerie.
Pris dans la nasse nauséeuse de la lutte des "races", notre aficionado patenté du PIR se débat comme il peut pour sauver quelques meubles idéologiques. Une cécité peut-être compréhensible pour le commun mais pitoyable dès lors qu'il s'agit d'un vieux marxiste prof de surcroît ! HB dans l'extrait posté par Marxmarx ne parle pas de valeur mais d'un principe en quelque sorte : les indigènes doivent éviter le métissage pour préserver la structure familiale et l'appartenance à la communauté musulmane. Endiguer la blanchité ... non sans rire, Toussaint sans une once critique vis à vis de cette merde à mille lieux des valeurs ouvrières marxistes portées par ce forum ???
En fait, les indigènes se sont rendus compte que les filles partaient de chez elles pour se marier avec des blancs et que cela détruisait la structure familiale à laquelle ils tenaient, à mon avis à juste titre. Les enfants allaient-ils rester musulmans ? Et puis il y avait le contentieux colonial non réglé… Aujourd’hui, il y a une forme de pragmatisme. Il y a énormément de mariages mixtes. On règle le problème avec la conversion, ce qui me semble être au fond un compromis acceptable si bien sûr on comprend que l’intérêt des indigènes, c’est-à-dire des dominés, doit prévaloir. Les indigènes ont su créer un rapport de force pour endiguer la blanchité et je pense qu’il faut savoir le respecter.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 15:39

Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy

Houria a raison de dire qu'il faut refuser les pressions blanches et chrétiennes ou laïques républicaines pour dissoudre les musulmans dans les mariages mixtes. Il n'est pas progressiste d'essayer de dissoudre la communauté musulmane ou de la réduire. Jusqu'ici personne ne l'avait soutenu, mais je ne perds pas espoir, les choses galopent depuis quelques mois...  Very Happy   Il n'est pas progressiste de chercher à promouvoir les mariages mixtes, point barre, c'est d'ailleurs curieusement une pression qui ne s'exerce que sur les musulmans en ce qui concerne les mariages religieux. on n'entend rien dire sur les mariages juifs qui fonctionnent rigoureusement comme les mariages musulmans. Comme je suis un vieux prof, j'ai l'avantage d'avoir quelques souvenirs, et je me souviens que dans mon enfance et mon adolescence, j'ai beaucoup entendu parler de ces juifs qui exigeaient la conversion de la conjointe pour le mariage, un vrai scandale. Les temps ont changé et comme dit un autre vieux, Marek Halter, le musulman a remplécé le juif dans le rôle de votre bouc émissaire. Times are a changing.. Oups vieux, ça aussi et même pas prrrrolétarien, mon cas s'aggrave.  Very Happy   Very Happy

Un bémol, Houria parle dans ce texte de questions et de problématiques très internes aux communautés racialisées et discriminées, et elle aborde des choses qui ne sont pratiquement jamais abordées en dehors de ces communautés, en tout cas que je n'ai jamais entendu aborder dans le mouvement ouvrier blanc. En revanche, parmi les communautés indigènes, ce sont des questions qui reviennent souvent. L'autre jour, une mère me disait qu'elle voulait que sa fille épouse... un blanc. Parce que les noirs, etc... Mère haïtienne sans papiers, fille désespérée qui m'avait déjà raconté la chose, un blanc... Moui, d'autres disent le contraire "pas un blanc, quand même"... A terme, c'est la question de changer de groupe et passer chez les dominants. Pour les dominants, le métissage est un signe d'évolution, je parle des noirs et Houria parle des musulmans, mais c'est la même problématique. Vous ne le voyez pas, vous ne le savez pas, c'est normal... devinez pourquoi... Very Happy


Dernière édition par Toussaint le Lun 6 Juil - 15:51, édité 1 fois
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Eugene Duhring le Lun 6 Juil - 15:46

Toussaint a écrit: Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy

Houria a raison de dire qu'il faut refuser les pressions blanches et chrétiennes ou laïques républicaines pour dissoudre les musulmans dans les mariages mixtes. Il n'est pas progressistes de chercher à promouvoir les mariages mixtes, point barre, c'est d'ailleurs curieusement une pression qui ne s'exerce que sur les musulmans en ce qui concerne les mariages religieux. on n'entend rien dire sur les mariages juifs qui fonctionnent rigoureusement comme les mariages musulmans. Comme je suis un vieux prof, j'ai l'avantage d'avoir quelques souvenirs, et je me souviens que dans mon enfance et mon adolescence, j'ai beaucoup entendu parler de ces juifs qui exigeaient la conversion de la conjointe pour le mariage, un vrai scandale. Les temps ont changé et comme dit un autre vieux, Marek Halter, le musulman a remplécé le juif dans le rôle de votre bouc émissaire. Times are a changing.. Oups vieux, ça aussi et même pas prrrrolétarien, mon cas s'aggrave.  Very Happy   Very Happy

On appelle cela une manœuvre dilatoire. Toujours plus pitoyable. Finalement les attaques ad hominem t'arrangent, elles te permettent de noyer la discussion de fond. Quant à tes exemples pris sur ton vécu ... on s'en tape. Chacun a des exemples a mettre en avant, réfutant ou validant le propos. Manquerait plus que ce forum devienne un comptoir de bar où chacun irait de sa petite anecdote !!!

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 15:53

Very Happy Very Happy Very Happy

J'ai édité... avec d'autres anecdotes personnelles, tu en as aussi, ben repenses-y en buvant un p'tit blanc...
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Leoni le Lun 6 Juil - 16:08

Le problème c'est que tu ne régleras pas le problème des discriminations dans le cadre d'une société d'exploitation, en l'occurrence ici, une société capitaliste qui les utilise comme des diversions ou comme des instruments de division......un vieux prof qui ne connaît pas le vieux Marx!

Leoni

Messages : 170
Date d'inscription : 17/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 17:13

un vieux prof qui ne connaît pas le vieux Marx!

Ah, j'adore... J'avais fait un effort pour répondre à tes posts, mais je pensais bien que cela prendrait le chemin habituel...

Bon, alors voyons, le vieux Marx parlait de la conscience de classe... tu sais, celle qui permet à la classe de lutter et celle qu'elle acquiert en luttant pour défendre ses intérêts... Tu vois de quoi je parle ou il faut que je te renvoie à des textes sur le web, mais je ne pense pas que je me donnerai cette peine...  Very Happy

Alors, pour prendre conscience de ses intérêts, et pour renverser la classe dirigeante, elle doit lutter, unie si possible et se constituer ainsi vraiment en tant que classe.

Et les discriminations qui donnent à certaines parties du prolétariat, non seulement des avantages précis, bien réels sur d'autres parties de la classe ouvrière, sont là pour pousser les prolétaires les uns contre les autres, les diviser, faire que certains identifient les autres comme de oppresseurs ou des complices de l'oppression, et que ces autres les regardent en retour comme des menaces sur leur statut déjà peu enviable ou leurs conditions de vie, de salaire, de logement, etc.

Et si certaines couches du prolétariat sont discriminées par rapport à d'autres, c'est (on appelle cela un corollaire, c'est le vieux prof qui souligne  Very Happy ) que d'autres sont avantagées par rapport aux discriminées. Les deux ont donc bien du mal à se vivre comme faisant partie d'une classe unie. C'est pour cela, vois-tu, jeune camarade, que les marxistes cherchent dans les entreprises et dans les administrations, à unifier les statuts, effacer les inégalités que ne cessent de construire les patrons et les chefs, afin que l'unité ne repose pas seulement sur des injonctions plus ou moins idéologiques et un rêve, mais aussi sur une base objective, un vécu commun, car comme tu le sais sans doute pour les marxistes, l'existence détermine la conscience, c'est Marx qui a construit cette analyse, on appelle cela le matérialisme (je schématise pour que tu comprennes). Et c'est sur la conscience immédiate que se fait la lutte et que se développe l'unité des travailleurs, qui permettra, un jour, que pas un marxiste ne peut prévoir et que l'immense majorité meurt sans l'avoir vu, de renverser le système et construire le paradis socialiste dont tu parles si bien.

Donc lutter contre les inégalités de statut et de conditions, réelles d'existence, au sein de la classe ouvrière est une nécessité, non pas relative mais absolue. Car les discriminations font partie du vécu qui détermine la conscience des travailleurs, quel que soit le lieu d'où ils les vivent. Et bien sûr, en luttant contre les discriminations avec le mouvement ouvrier , on fait la démonstration que c'est bien la classe dominante qui divise, stigmatise les uns, discrimine pour mieux exploiter tout le monde. Et on peut, parce que précisément on montre aux discriminés qu'on est à leurs côtés contre les discriminations qu'on peut les unir avec succès à la lutte commune, comme ils ont vu l'ensemble du mouvement ouvrier s'unir à eux pour que cessent les discriminations et les stigmatisations à leur égard. C'est ce que Marx et Hegel appellent la dialectique, le mouvement même de la vie... Unifier le prolétariat, ce n'est pas demander à des pans entiers de la classe, discriminés d'accepter leur discrimination, c'est intégrer la lutte contre les discriminations de genre, de race, de nationalité, de culture, d'origine ou de religion, à la lutte contre la classe dominante et pour la révolution. Nier ce qui divise et interdire ou insulter ceux qui se battent pour leurs droits spécifiques, ce n'est pas unifier la classe, c'est au contraire prolonger, aggraver les divisions créées par l'ennemi commun.

Et lorsque pour nier ou unifier le prolétariat on se met à relayer les campagnes de stigmatisation de l'impérialisme, du colonialisme, du sexisme, de l'homophobie ou de la classe dominante, là, évidemment, on sape profondément toute perspective de construction d'une direction révolutionnaire. Lorsque l'on tombe à bras raccourcis sur des fractions de la classe déjà discriminées, lorsqu'on reprend des pans entiers du discours stigmatisant sorti droit des médias bourgeois ou du sommet de l'état, on ne peut prétendre en même temps travailler à unifier le prolétariat. Que les gens ainsi discriminés sur des logiques racistes et coloniales constatent que depuis des décennies, pas grand chose n'est sorti de leur confiance envers les mouvements antiracistes, ou envers l'état, et qu'en logique ils s'auto-organisent, que ce soit dans le PIR ou dans d'autres structures, indépendantes, autonomes, c'est normal et positif. Si notre analyse est juste, ils participeront à la lutte révolutionnaire comme on les retrouve déjà contre le racisme, l'islamophobie, le soutien à la Palestine, les actions antiracistes comme Maman Toutes Egales. Mais plus dans un statut de subordination, de gens qui attendent que leurs potes de la communauté historiquement majoritaire -les blancs- décident quoi faire d'eux comme avec SOS.

Quant à les insulter et les désigner comme des ennemis, cela regarde ceux qui le font. Qu'ils le fassent en niant les discriminations, et en insultant ceux qui prétendent qu'il y en a, qu'ils ignorent les études et les enquêtes qui les mettent en lumière, les regarde aussi. Qu'ils invoquent Marx ou Lénine, ou Trotsky est amusant... a fortiori pour un vieux prof... Very Happy
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  marxmarx le Lun 6 Juil - 20:07

Toussaint a écrit:Non, le métissage n'est pas une valeur, Houria a raison. Non, les "mariages mixtes" ne sont pas une valeur, Houria a raison. Et il faut résister à cet éloge paternaliste du métissage.

Ce n'est pas ce qu'elle dit, elle dit qu'il faut "endiguer la blanchité"
Elle s'oppose clairement aux mariages mixtes... sauf si on convertit le blanc à l'Islam !
Quelle largeur d'esprit, qulle vision progressiste !


Maintenant, évidemment qu'il ne s'agit pas non plus de "lutter contre le métissage" ou "contre les couples mixtes", ce n'est d'ailleurs pas ce que dit Houria.

si elle le dit :
houria bouteldja :
"La perspective décoloniale, c’est s’autoriser à se marier avec quelqu’un de sa communauté. "

=> Le Pir c'est du communautarisme revendiqué, dont le seul lien commun possible est l'Islam...

marxmarx

Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  marxmarx le Lun 6 Juil - 20:10


Faire de la mixité et du métissage une valeur en soi, c'est du racisme ou de la sottise sous la pression du racisme. Moi aussi, j'ai à une époque été content de voir des couples mixtes, je me disais "le racisme recule". Des gifles, oui, c'était une belle connerie.

Effectivement tu mérites des gifles... mais pas pour tes conneries d'hier, pour celles d'aujourd'hui Laughing

marxmarx

Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  hadrien le Lun 6 Juil - 20:34

Que ça plaise ou non à toutes les sortes de racistes, à Soral au FN, à Bouteldja au PIR et à Toussaint, les couples "mixtes" sont de plus en plus nombreux et ne vont pas demander d'autorisation Very Happy à cette bande de réacs .
Je pense même que s'ils lisent les délires islamistes de soeur Bouteldja, ça doit les faire bien rigoler alien

hadrien

Messages : 285
Date d'inscription : 09/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 20:47

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Ttttt, c'est très mauvais pour la santé ce genre de pensée négative. Gouuuuzzz Fraba. Répète, cela te fera un bien fou, remède de grand_père Nicholson. Quand je pense qu'on me dit hargneux... Very Happy et tu peux préciser ta pensée, ô grand révolutionnaire? Very Happy
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 20:58

Bigre, plus de 70 pages sur le PIR. Pas mal pour une organisation de sociologues petits bourgeois pratiquement morte-née et totalemet coupée de la réalité mais qui par ailleurs serait susceptible d'entrainer les discriminés dans un piège affreux, un sous-marin de Le Pen et Soral, une résurrection d'Adolf Hitler et des salafistes nue-tête...

Surtout à comparer avec d'autres fils d'organisations tellement puissantes. Pas mal, pas mal, en tout cas, cela occupe plus d'un ici... Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Leoni le Lun 6 Juil - 21:05

En relisant tes différentes interventions, j'ai plutôt l'impression que tu stigmatises les "ptits blancs" en les faisant presque passer pour des complices des exploiteurs (bravo l'unité ouvrière) contre les "colonisés" de l'intérieur qui deviendraient donc par un coup de baguette magique le "vrai" prolétariat, les jeunes noirs et arabes des banlieues leur avant-garde et la femme voilée non soumise (c'est nouveau, ça vient de sortir) leur Louise Michel!

Leoni

Messages : 170
Date d'inscription : 17/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  MO2014 le Lun 6 Juil - 22:47

Merci mon camarade, ça fait du bien de te lire et encore plus lorsque cela déclenche les insultes de Dupond/Dupont de la secte islamophobe :

Toussaint a écrit:
un vieux prof qui ne connaît pas le vieux Marx!

Ah, j'adore... J'avais fait un effort pour répondre à tes posts, mais je pensais bien que cela prendrait le chemin habituel...

Bon, alors voyons, le vieux Marx parlait de la conscience de classe... tu sais, celle qui permet à la classe de lutter et celle qu'elle acquiert en luttant pour défendre ses intérêts... Tu vois de quoi je parle ou il faut que je te renvoie à des textes sur le web, mais je ne pense pas que je me donnerai cette peine...  Very Happy

Alors, pour prendre conscience de ses intérêts, et pour renverser la classe dirigeante, elle doit lutter, unie si possible et se constituer ainsi vraiment en tant que classe.

Et les discriminations qui donnent à certaines parties du prolétariat, non seulement des avantages précis, bien réels sur d'autres parties de la classe ouvrière, sont là pour pousser les prolétaires les uns contre les autres, les diviser, faire que certains identifient les autres comme de oppresseurs ou des complices de l'oppression, et que ces autres les regardent en retour comme des menaces sur leur statut déjà peu enviable ou leurs conditions de vie, de salaire, de logement, etc.

Et si certaines couches du prolétariat sont discriminées par rapport à d'autres, c'est (on appelle cela un corollaire, c'est le vieux prof qui souligne  Very Happy ) que d'autres sont avantagées par rapport aux discriminées. Les deux ont donc bien du mal à se vivre comme faisant partie d'une classe unie. C'est pour cela, vois-tu, jeune camarade, que les marxistes cherchent dans les entreprises et dans les administrations, à unifier les statuts, effacer les inégalités que ne cessent de construire les patrons et les chefs, afin que l'unité ne repose pas seulement sur des injonctions plus ou moins idéologiques et un rêve, mais aussi sur une base objective, un vécu commun, car comme tu le sais sans doute pour les marxistes, l'existence détermine la conscience, c'est Marx qui a construit cette analyse, on appelle cela le matérialisme (je schématise pour que tu comprennes). Et c'est sur la conscience immédiate que se fait la lutte et que se développe l'unité des travailleurs, qui permettra, un jour, que pas un marxiste ne peut prévoir et que l'immense majorité meurt sans l'avoir vu, de renverser le système et construire le paradis socialiste dont tu parles si bien.

Donc lutter contre les inégalités de statut et de conditions, réelles d'existence, au sein de la classe ouvrière est une nécessité, non pas relative mais absolue. Car les discriminations font partie du vécu qui détermine la conscience des travailleurs, quel que soit le lieu d'où ils les vivent. Et bien sûr, en luttant contre les discriminations avec le mouvement ouvrier , on fait la démonstration que c'est bien la classe dominante qui divise, stigmatise les uns, discrimine pour mieux exploiter tout le monde. Et on peut, parce que précisément on montre aux discriminés qu'on est à leurs côtés contre les discriminations qu'on peut les unir avec succès à la lutte commune, comme ils ont vu l'ensemble du mouvement ouvrier s'unir à eux pour que cessent les discriminations et les stigmatisations à leur égard. C'est ce que Marx et Hegel appellent la dialectique, le mouvement même de la vie... Unifier le prolétariat, ce n'est pas demander à des pans entiers de la classe, discriminés d'accepter leur discrimination, c'est intégrer la lutte contre les discriminations de genre, de race, de nationalité, de culture, d'origine ou de religion, à la lutte contre la classe dominante et pour la révolution. Nier ce qui divise et interdire ou insulter ceux qui se battent pour leurs droits spécifiques, ce n'est pas unifier la classe, c'est au contraire prolonger, aggraver les divisions créées par l'ennemi commun.

Et lorsque pour nier ou unifier le prolétariat on se met à relayer les campagnes de stigmatisation de l'impérialisme, du colonialisme, du sexisme, de l'homophobie ou de la classe dominante, là, évidemment, on sape profondément toute perspective de construction d'une direction révolutionnaire. Lorsque l'on tombe à bras raccourcis sur des fractions de la classe déjà discriminées, lorsqu'on reprend des pans entiers du discours stigmatisant sorti droit des médias bourgeois ou du sommet de l'état, on ne peut prétendre en même temps travailler à unifier le prolétariat. Que les gens ainsi discriminés sur des logiques racistes et coloniales constatent que depuis des décennies, pas grand chose n'est sorti de leur confiance envers les mouvements antiracistes, ou envers l'état, et qu'en logique ils s'auto-organisent, que ce soit dans le PIR ou dans d'autres structures, indépendantes, autonomes, c'est normal et positif. Si notre analyse est juste, ils participeront à la lutte révolutionnaire comme on les retrouve déjà contre le racisme, l'islamophobie, le soutien à la Palestine, les actions antiracistes comme Maman Toutes Egales. Mais plus dans un statut de subordination, de gens qui attendent que leurs potes de la communauté historiquement majoritaire -les blancs- décident quoi faire d'eux comme avec SOS.

Quant à les insulter et les désigner comme des ennemis, cela regarde ceux qui le font. Qu'ils le fassent en niant les discriminations, et en insultant ceux qui prétendent qu'il y en a, qu'ils ignorent les études et les enquêtes qui les mettent en lumière, les regarde aussi. Qu'ils invoquent Marx ou Lénine, ou Trotsky est amusant... a fortiori pour un vieux prof... Very Happy

MO2014

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Toussaint le Lun 6 Juil - 23:02

En relisant tes différentes interventions, j'ai plutôt l'impression que tu stigmatises les "ptits blancs" en les faisant presque passer pour des complices des exploiteurs (bravo l'unité ouvrière) contre les "colonisés" de l'intérieur qui deviendraient donc par un coup de baguette magique le "vrai" prolétariat, les jeunes noirs et arabes des banlieues leur avant-garde et la femme voilée non soumise (c'est nouveau, ça vient de sortir) leur Louise Michel

Very Happy  Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy  Je vois à qui je réponds.En effet, c'est très nouveau, ce que tu as eu "l'impression" de lire, cela vient de sortir, à l'instant même et c'est toi qui le dis. Tu ne trouveras rien de ce genre ni dans ce que disent les Indigènes, ni dans ce que je dis, ni dans ce que dit personne que je connaisse. L'impression, c'est un bon truc, cela évite de prouver, et de rentrer dans une argumentation précise, tu débats avec ton "impression"... Ben, c'est ce que t'as voulu voir, ch'père, c'est ton subconscient qui parle, consulte...

Quant aux délires sur les femmes musulmanes voilées non soumises qui seraient les Louise-Michel... Very Happy Very Happy Very Happy  Elle est bien bonne. Et Louise-Michel, je respecte, mais ce n'est pas exactement l'archétype de la révolutionnaire contemporaine, je n'y pense pas souvent...  Very Happy  Mais bon, je vois le niveau du débat, on invente un délire et ensuite on part dessus au lieu de répondre à ce que je dis réellement C'est bien, d'autres le font, depuis plus longtemps que toi.

Dommage, je pensais, j'ai pensé qu'il y avait une petite chance que tes posts soient dans le débat... affaire close. Place aux délires et à l'invention de sottises en lieu et place de ce que l'on a écrit.

Le "vrai" prolétarait, l'expression est de toi et je pense que je viens de laisser un long post qui montre l'inverse exact de ce que tu dis. La GP et la CdP des années 60 et en 70 disaient cela (pas les femmes voilées, mais le reste, cela pouvait avoir des ressemblances). J'étais à la Ligue, SFQI, pas la même formation. Quant aux femmes voilées avant-garde, sottises, personne ne dit cela, et la même Houria qui vous obnubile tant ne porte pas et n'a jamais porté le voile... Houria voilée... Very Happy  En revanche d'autres en font les fourrières de l'intégrisme, voire du djihadisme, et cela en effet, non, ce sont des stupidités du même calibre, seulement inversées. Le voile ne dit rien sur une femme, sauf qu'elle se vit musulmane. Je l'ai écrit plusieurs fois sur le FMR. Elle peut être soumise comme une autre femme en string et talons hauts, ou indépendante comme plusieurs que j'ai rencontrées et qui apparaissent parfois sur des liens que je poste. En tant que telle la femme voilée n'est pas plus l'avant-garde de la révolution qu'un prolétaire qui peut avoir aussi les idées courtes et voter Le Pen... Ce sont des clichés balancés par des ignorants qui fantasment.

Sur ce, j'ai autre chose à étudier, faire et même ne pas faire que perdre mon temps en te répondant, maladie de vieux prof de toujours chercher à expliquer à des ânes, ttttt... Very Happy


Dernière édition par Toussaint le Lun 6 Juil - 23:26, édité 2 fois (Raison : l)
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Eugene Duhring le Mar 7 Juil - 2:08

Toussaint a écrit:Oui, c'est exact, l'Islam est décolonial, je renvoie à l'histoire de votre guerre en Algérie, en particulier, mais on pourrait citer des tas de textes, de faits à l'appui de cette phrase très juste.
L'Islam est-il décolonial ? Lorsqu'on perd de vue la boussole de classe, on tombe vite dans l'absurdité la plus complète. Al-Quaida, EIL, Boko selon les critères de Toussaint et de HB peuvent être assimilés à des mouvements décoloniaux. En tout cas de mon point de vue, ils en sont même la caricature. Anti-impérialisme, rejet des "valeurs" occidentales au profit des "valeurs" de l'Islam, coloritude versus blanchitude, préservation de la structure familiale même si cela renforce le patriarcat (d'ailleurs HB se garde bien de rentrer dans ce débat à propos de l'Islam décolonial), etc. Personne sur ce forum, Toussaint en tête j'espère, n'aspire à une société du type que ces mouvement promettent même momentané. Mais alors où placer le curseur du décolonialisme en l'absence de toute référence à l'antagonisme de classe ? Et si l'antagonisme de classe est LA boussole pourquoi alors chercher un Islam décolonial ?
C'est un abyme qui s'ouvre à tes pieds, mon pauvre ami. Un abyme nauséeux ...

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Eugene Duhring le Mar 7 Juil - 2:21

MO2014 a écrit:Merci mon camarade, ça fait du bien de te lire et encore plus lorsque cela déclenche les insultes de Dupond/Dupont de la secte islamophobe :

Toussaint a écrit:
un vieux prof qui ne connaît pas le vieux Marx!

Alors, pour prendre conscience de ses intérêts, et pour renverser la classe dirigeante, elle doit lutter, unie si possible et se constituer ainsi vraiment en tant que classe.

Et les discriminations qui donnent à certaines parties du prolétariat, non seulement des avantages précis, bien réels sur d'autres parties de la classe ouvrière, sont là pour pousser les prolétaires les uns contre les autres, les diviser, faire que certains identifient les autres comme de oppresseurs ou des complices de l'oppression, et que ces autres les regardent en retour comme des menaces sur leur statut déjà peu enviable ou leurs conditions de vie, de salaire, de logement, etc.

Et si certaines couches du prolétariat sont discriminées par rapport à d'autres, c'est (on appelle cela un corollaire, c'est le vieux prof qui souligne  Very Happy ) que d'autres sont avantagées par rapport aux discriminées. Les deux ont donc bien du mal à se vivre comme faisant partie d'une classe unie. C'est pour cela, vois-tu, jeune camarade, que les marxistes cherchent dans les entreprises et dans les administrations, à unifier les statuts, effacer les inégalités que ne cessent de construire les patrons et les chefs, afin que l'unité ne repose pas seulement sur des injonctions plus ou moins idéologiques et un rêve, mais aussi sur une base objective, un vécu commun, car comme tu le sais sans doute pour les marxistes, l'existence détermine la conscience, c'est Marx qui a construit cette analyse, on appelle cela le matérialisme (je schématise pour que tu comprennes). Et c'est sur la conscience immédiate que se fait la lutte et que se développe l'unité des travailleurs, qui permettra, un jour, que pas un marxiste ne peut prévoir et que l'immense majorité meurt sans l'avoir vu, de renverser le système et construire le paradis socialiste dont tu parles si bien.

Donc lutter contre les inégalités de statut et de conditions, réelles d'existence, au sein de la classe ouvrière est une nécessité, non pas relative mais absolue. Car les discriminations font partie du vécu qui détermine la conscience des travailleurs, quel que soit le lieu d'où ils les vivent. Et bien sûr, en luttant contre les discriminations avec le mouvement ouvrier , on fait la démonstration que c'est bien la classe dominante qui divise, stigmatise les uns, discrimine pour mieux exploiter tout le monde. Et on peut, parce que précisément on montre aux discriminés qu'on est à leurs côtés contre les discriminations qu'on peut les unir avec succès à la lutte commune, comme ils ont vu l'ensemble du mouvement ouvrier s'unir à eux pour que cessent les discriminations et les stigmatisations à leur égard. C'est ce que Marx et Hegel appellent la dialectique, le mouvement même de la vie... Unifier le prolétariat, ce n'est pas demander à des pans entiers de la classe, discriminés d'accepter leur discrimination, c'est intégrer la lutte contre les discriminations de genre, de race, de nationalité, de culture, d'origine ou de religion, à la lutte contre la classe dominante et pour la révolution. Nier ce qui divise et interdire ou insulter ceux qui se battent pour leurs droits spécifiques, ce n'est pas unifier la classe, c'est au contraire prolonger, aggraver les divisions créées par l'ennemi commun.

Et lorsque pour nier ou unifier le prolétariat on se met à relayer les campagnes de stigmatisation de l'impérialisme, du colonialisme, du sexisme, de l'homophobie ou de la classe dominante, là, évidemment, on sape profondément toute perspective de construction d'une direction révolutionnaire. Lorsque l'on tombe à bras raccourcis sur des fractions de la classe déjà discriminées, lorsqu'on reprend des pans entiers du discours stigmatisant sorti droit des médias bourgeois ou du sommet de l'état, on ne peut prétendre en même temps travailler à unifier le prolétariat. Que les gens ainsi discriminés sur des logiques racistes et coloniales constatent que depuis des décennies, pas grand chose n'est sorti de leur confiance envers les mouvements antiracistes, ou envers l'état, et qu'en logique ils s'auto-organisent, que ce soit dans le PIR ou dans d'autres structures, indépendantes, autonomes, c'est normal et positif. Si notre analyse est juste, ils participeront à la lutte révolutionnaire comme on les retrouve déjà contre le racisme, l'islamophobie, le soutien à la Palestine, les actions antiracistes comme Maman Toutes Egales. Mais plus dans un statut de subordination, de gens qui attendent que leurs potes de la communauté historiquement majoritaire -les blancs- décident quoi faire d'eux comme avec SOS.

Quant à les insulter et les désigner comme des ennemis, cela regarde ceux qui le font. Qu'ils le fassent en niant les discriminations, et en insultant ceux qui prétendent qu'il y en a, qu'ils ignorent les études et les enquêtes qui les mettent en lumière, les regarde aussi. Qu'ils invoquent Marx ou Lénine, ou Trotsky est amusant... a fortiori pour un vieux prof... Very Happy
Un  texte que n'importe quel marxiste signerait. D'ailleurs j'ose croire que tous les militants sur ce forum oeuvrent au moins syndicalement pour l'unité des prolétaires.
Toutefois, reconnaître des discriminations au faciès et aux origines ne signifient pas hiérarchiser les oppressions ni les compartimenter encore moins les opposer les unes aux autres. Autant de choses que le PIR, Toussaint ou le zélé serviteur du PIR : MO2014 entreprennent sans barguigner même si Toussaint se drape dans son passé militant et une science de plus en plus marxisante. Il ne suffit pas de pondre un texte marxiste au demeurant BAba.esque, encore faut-il être cohérent !
Et là nos deux compères surtout dans leurs saillies racistes ne sont pas du tout dans le ton !

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Leoni le Mar 7 Juil - 7:53

L' humour, pour le vieux prof et ses "élèves",....encore une discrimination!

Leoni

Messages : 170
Date d'inscription : 17/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Indigènes de la République

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum