Detroit : Pas d’accord pour crever (1967 - 1975)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Detroit : Pas d’accord pour crever (1967 - 1975)

Message  Carlo Rubeo le Jeu 7 Mai - 20:04

Detroit : Pas d’accord pour crever - Une étude de la révolution urbaine (1967 - 1975)
Dan Georgakas - Marvin Surkin
Detroit : Pas d’accord pour crever
Une étude de la révolution urbaine (1967 - 1975)




"La tension est montée avec l’incident « Scott-Ashlock ». John Scott était un ouvrier noir de petite taille. Son chef d’équipe, Irwin Ashlock, un grand gars baraqué du Mississippi. Au cours d’une dispute, Ashlock a ramassé un engrenage à pignons et a menacé Scott de lui faire sauter la cervelle avec. Scott s’est plaint au délégué, et le syndicat a fait remonter l’information à la direction, qui a déclaré qu’Ashlock avait le droit de se défendre, et que, plutôt que de le sanctionner, elle allait virer Scott. Ça a déclenché une grève sauvage et la fermeture de l’usine pendant toute une semaine. C’était une sacrée réussite, cette grève. On retrouvait l’unité d’autrefois – jeunes et vieux, noirs et blancs, hommes et femmes. Tout le monde était impliqué. Comme l’entreprise avait besoin de nos boîtes de vitesses, elle a cédé."

>>> lire la suite
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit : Pas d’accord pour crever (1967 - 1975)

Message  Byrrh le Lun 18 Mai - 16:44

Dans la lettre d'information n°15 du courant Anticapitalisme & révolution du NPA (mai 2015) :
Détroit : pas d'accord pour crever, enfin en français !

Ce classique retrace l’histoire de la League of Revolutionary Black Workers (LRBW). A partir du milieu des années 60, la jeunesse afro-américaine, cessant de croire aux promesses législatives des Démocrates et à la non-violence, se tourna vers le Black Power. Une partie du Mouvement des droits civiques se radicalisa : ainsi apparurent le Black Panther Party (BPP) à Oakland et le Dodge Revolutionary Union Movement (DRUM) à Détroit, mélanges de nationalisme noir et de maoïsme. Alors que le BPP orienta ses activités vers la « communauté » (patrouilles de surveillance de la police, petits déjeuners pour les enfants, etc.), le DRUM mit l’accent sur le lieu de travail, car les Noirs jouaient un rôle central dans l'appareil productif. Avec d’autres syndicats révolutionnaires, il créa la LRBW, qui organisa, surtout dans l’automobile, des groupes de travailleurs en butte aux syndicats blancs corrompus, avec une volonté de s'adresser à l'extérieur, y compris à des groupes radicaux blancs. La LRBW exista peu de temps, comme le BPP. Détroit, ancien phare de l'industrie automobile, fut vidé de ses classes laborieuses, dans un contexte de racisme et de désindustrialisation laissant s’installer la misère. Mais la LRBW est un exemple d’organisation des opprimés et des exploités, et elle mérite d’être étudiée.

Classe, race et révolution :
présentation de Détroit : pas d'accord pour crever
de Dan Georgakas et Marvin Surkin
par Xavier Chiarelli, postier, militant du NPA.

Librairie La Brèche à Paris
samedi 30 mai 2015 à 16h (M° Daumesnil)

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit : Pas d’accord pour crever (1967 - 1975)

Message  Byrrh le Lun 15 Juin - 18:30

Byrrh a écrit:
Classe, race et révolution :
présentation de Détroit : pas d'accord pour crever
de Dan Georgakas et Marvin Surkin
par Xavier Chiarelli, postier, militant du NPA.

Librairie La Brèche à Paris
samedi 30 mai 2015 à 16h (M° Daumesnil)
La vidéo de cette présentation :


Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit : Pas d’accord pour crever (1967 - 1975)

Message  Carlo Rubeo le Mar 16 Juin - 9:33



Finally Got the News - Documentary about the League of Revolutionary Black Workers, a radical black workers' group based in the car factories of Detroit. Through interviews with members, supporters and opponents as well as footage of leafleting and picket lines, the film documents their attempts to build a radical black workers' organisation to take on both management and the union and fight to improve conditions for all workers, black and white.
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detroit : Pas d’accord pour crever (1967 - 1975)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum