Le nombre de luttes de résistance sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Sam 21 Mar - 10:04

Le nombre de luttes de résistance sociale


Il est toujours utile de connaitre les flux de résistance sociale. Pour cela, nous avons maintenant la chance d'avoir des outils permettant de repérer une partie des batailles sociales. Ces outils sont insuffisamment utilisés et sans vraiment de niveau technique adapté pour être plus méthodiques.

Néanmoins, nous pouvons en avoir une approche permettant d'avoir des indications.

Le nombre important de batailles sociales actuelles cohabite avec leur invisibilité centrale et médiatique. Il en résulte un sentiment d'inexistence. Comme illustré dans le forum sur les organisations politiques, le fil "ensemble" où une groupie du FdG crie agressive qu'il n'y a plus de luttes :
quelles luttes sociales!!!!! le mouvement social est en panne .../... etc
(le reste ressort de propos dérapant n'ayant pas utilité là)

Cette réaction est largement partagée dans l'extrème gauche et la gauche : il ne se passe rien, etc...

On retrouve même des textes d'analyse politique  reprenant cette antienne le plus souvent pour justifier des orientations politiques favorisant des rapprochements avec les petits partis de la gauche réformiste, ou des recroquevillements,  et non des rapprochements avec les factions d'une classe qui se battent réellement dans les entreprises, comme centralité de la politique.

Comme le démontre les infos suivantes, tout cela ne ressort que de la sous-information. Il y a toujours un fort fond de luttes sociales en France.
Un feu roulant de batailles qui ne peut se résumer à la seule bataille des NAO.



Une partie des conflits avec grèves dans les hopitaux, cliniques et Ehpad ces 3 derniers mois

Le Mans, Chartes , Cahors, Orléans, CHR. Urgences Thouars, Hôpital Nord Deux Sèvres, Lunel , Mont Saint Martin, Vannes, Lisieux, Hôpital Robert Bisson, Hôpital américain de Neuilly, Strasbourg, CHU Pédiatrie et Gynécologie OBs, Lens, Roanne, Gien, Clinique privée Jeanne d'Arc, Dax, Hénin-Beaumont, Bailleul Sarthe et Loire, Brest , Douarnenez, Saint Lizier, Mantes la Jolie, Saumur, Nevers , Cherbourg, Taaone Papeete, Landerneau, Aubervilliers, Montreuil, Dinan, Hôpital ST Jean de Dieu, Saint Brieuc, Centre Saint Benoit Menni Clermont-Ferrand, Orléans La-Source, Saint-Avé (Vannes, Morbihan), Saint-Girons (Ariège), Nancy, Marseille, Prémontré (Aisne), Aurillac (Cantal), Belfort-Montbéliard, Alençon, Le Vinatier-Bron, Amboise (Indre-Loire), Sotteville-lès-Rouen (Seine-maritime), CH du Bois-Petit, clinique l'orangerie Strasbourg, EHPAD Les Figuiers à Solliès-Pont, Ehpad d'Oiron, EHPAD de Lagnieu, EHPAD de Lunel, etc...


Les grèves sur les salaires du 20 02 2015 au 19 03 2015


20.02 grève SMPA à Jouet-sur-l’Aubois (Cher) 20.02 3ème journée de grève en un mois chez Renault Trucks Bourg en Bresse 20.02 débrayages sur quasi l’ensemble des usines du groupe Thalès. La direction donne une prime de 350 euros. Les salariés continuent leur mouvement 20.02 fin de la grève à Famar Orléans après 4 jours de grève. Ils obtiennent une prime de 100 euros et une augmentation générale de 0,8% au lieu de 0, 4% 20.02 7ème jour de grève au réseau TAC de Charleville Mézières 21.02 Viapost, la grève continue à Saint-Quentin-Fallavier 21.02 débrayages Carrefour Market à Lavelanet, Le Mans, Marolles-en-Hurepoix, Montrevel en Bresse 22.02 débrayages Carrefour Market à Bourganeuf, Guéret 21.02 21ème jour de grève à Sanofi Sisteron pour 120 euros. Ils publient chaque jour le montants du salaire d’un dirigeant 23.02 Grève reconductible chaque jour à TDA Armements (Thalès) à la Ferté saint Aubin pour 75 euros et une prime de 1 000 euros 23.02 grève d’un jour à Fonderie de Bretagne (groupe Renault) à Caudan. Ils obtiennent 10 euros par mois en plus des O,3% prévus. 23.O2 grève à Demathieu et Bard, Chevilly 23.02 débrayage chez Eolane de Lannugat Douarnenez 23.02 grève chez Eramet Le Havre-Sandouville. Usine bloquée 23.02 grève à SARBEC, Neuville en Ferrain. Ils demandent 5% et une prime de 900 euros. Veulent la réouverture des négociations salariales pourtant finies. 23.02 fin de la grève à Lindt Oléron après 13 jours de grève. Ils obtiennent 20 euros brut de plus par mois, une prime sur objectif ( 300 euros pour l’année 2015) et une augmentation de 5% la prise en charge de la mutuelle 23.02 fin de la grève à Técumseh Cessieu après 5 jours de grève. Ils obtiennent 60 € bruts mensuels, avec effet rétroactif depuis le 1er janvier 2015. Le paiement de 75 % des heures de grève. 23.02 Débrayage Disneyland Paris 23.02 Grève dans les plantations de canne à sucre en Guadeloupe 24.O2 Débrayage Castorama Rennes 24.02 Débrayage suivi à 100% à l’usine de Bois-Rouge (La Réunion) 24.02 24ème jour de grève Sanofi Sisteron 24.02 Débrayage Hutchinson Persan 25.02 fin de la grève avec blocage à Eramet Le Havre après 3 jours de grève. Les salariés obtiennent 1,5% d’augmentation générale 25.02 15ème jour de grève à Cimob Bourgoin-Jallieu. Ils veulent 150 euros, 13e mois, participation, une revalorisation annuelle basée sur celle du Smic. La direction déboutée par le tribunal pour entrave à la circulation 25.02 Grève à Eutical Laville 25.02 appels à débrayer dans l’industrie du caoutchouc 25.02 Débrayage Hutchinson Joué les Tours 25.02 3ème jour de grève à Sarbec Neuville en Ferrain. Les salariés bloquent l’usine 25.02 Débrayage SFR Saint Herblain et Somaty Marseille 25.02 grève enseignants de Mayotte 26.02 4ème jour de grève à Sanofi Ambarès 26.02 12ème jour de grève chez Trigano VDL 26.02 Grève suivie à 60% à Bigard Quimperlé pour 400 euros. Usine bloquée. Les syndicats demandent la réouverture des négociations salariales qui étaient finies. 14 sites sur 19 sur le groupe... 26.02 Grève à Bigard Cuiseaux. Il n’y avait pas eu de grève à Cuiseaux depuis 12 ans 26.02 débrayage à Socopa (Bigard) suivi à 60% à Guingamp 26.02 débrayage à Bigard Castres 26.02 26ème jour de grève à Sanofi Sisteron 26.02 débrayages dans la majeure partie des usines Michelin, mouvement existant depuis un mois, variable suivant les usines 26.02 débrayage Hutchinson Le Joint Français à Chateau Gontier 26.02 2ème jour de la grève illimitée suivie à 100% à la SRPP (La Réunion) 26.02 Débrayage chez Paulstra à Vierzon et Segré 26.02 10ème jour de grève à Viapost Saint-Quentin-Fallavier. Des salariés plantent leurs tentes devant l’entreprise et y vivent jour et nuit. 26.02 Grève Scadif, Savigny le Temple 26.02 Débrayage Castorama Brest 26.02 Débrayages dans 12 sites du groupe Hutchinson selon les syndicats 26.02 Grève des maîtres nageurs de Cahors pour 250 euros 26.02 2ème jour de grève à Valéo Limoges pour 30 euros. Ce qui n’était qu’un débrayage syndical s’est transformé en grève 26.02 grève chez Assa Abloy (ex-Vachette) à Sainte-Savine 26.02 3ème jour de grève des enseignants de Mayotte pour avoir le niveau des salaires de La Réunion 26.02 30ème journée de débrayages et d’action chez Michelin, grève à la Roche sur Yon 27.02 30ème jour de débrayages d’1 h 30 par jour à Thalès Avionics à Toulouse 27.02 2ème jour de grève à Paulstra Segré et Chateau-Gontier pour 5% après déjà une grève les 17 et 18 février 27.02 Grève Dermo-Hygiene, Venelles 27.02 Deuxième semaine de mouvement chez les transports VFD 27.02 Suspension de la grève des enseignants de Mayotte 28.02 Grève KFC Rosny sous Bois 28.02 Grève Carrefour Market Vendin lès Béthune 2.03 Grève Pieux Ouest, à Notre-Dame-d’Oé. Entreprise bloquée. 1ère grève dans l’entreprise. Demandent augmentations plus 13ème mois. 2.03 Grève Com’Plus, Roubaix. Demandent 80 euros, chèques vacances, tickets restaurants 2.03 Grève Seita, Riom. Usine bloquée. Demandent 150 euros. 2.03 Grève de 85% des salariés à Aperam à Ancerville (Meuse) 2.03 Salariés de Paris 8, en grève depuis le 19 janvier. Ont créé un collectif des bas salaires. 2.03 Fin de grève chez Sarbec Neuville en Ferrain après 5 jours de grève et usine bloquée. Ils obtiennent 1% et une prime de 900 euros. 2.03 Grève Athis Cars, Val de Marne 2.03 Grève à Sita Sud, Narbonne, Perpignan, Carcassonne, Montpellier. Sites bloqués par endroit. Ils demandent 2%. 2.03 5ème semaine de grève Sanofi Sisteron avec des débrayages quotidiens de 2 heures. Ils demandent 120 euros. 3.03 7ème jour de grève à la SRPP (distribution de carburants, stations service). L’île de la Réunion quasi bloquée. Début de réquisition de certains grévistes par la préfecture. 3.03 5ème jour de débrayages quotidiens chez Caterpillar Grenoble et Echirolles suivis à 75% pour 2,5% et une hausse des primes 3.03 Débrayage de 2 h depuis des mois, hebdomadaire, le week-end au Métro de Toulouse, pour différents raisons de conditions de travail et principalement les salaires 3.03 Fin de la grève à la SRPP (distribution du carburant aux stations services à La Réunion). Ils obtiennent une prime de 2 200 euros. 3.03 3ème jour de grève aux papeteries de Condat au Lardin Saint Lazare 3.03 Grève à Thales, Etrelles 95 % des 450 salariés en grève. Il veulent 2,5% ( la direction propose 1,9%) et une prime de 350 euros ce qu’auraient obtenu les autres sites de Thalès 3.03 5ème jour de grève à Thalès Avionics Toulouse. La direction leur propose 2%. Ils veulent plus. 3.03 13ème jour de grève à Viapost Saint Quentin Fallavier 4.03 Grève Airchal Flixecourt 4.03 Débrayage Areva Malvesi 4.03 Seita Sandouville. Usine bloquée. Ils demandent 1,5% 4.03 Débrayages chez Carrefour Market à Pertuis, Rueil Malmaison, Saint André de l’Eure, Ecuelles, Croissy sur Seine, Vendin les Béthunes, Moirans, Cosnes sur Loire, Bourganeuf, Limoges, Blois, Cosnes d’Allier, Saint Amand, Nevers. Des milliers de pétitions sont signées par les clients. Les syndicats demandent la réouverture de NAO. 5.03 80 salariés de Canal Plus La Réunion sur un effectif total de 115 sont en grève 5.03 Michelin Blavozy. Ils débrayent une heure par semaine depuis le 29 janvier. Ils demandent 450 euros de plus par mois. 5.03 Appel syndical à l’action à la RATP 5.03 3ème débrayage à Michelin La Roche sur Yon 5.03 4ème jour de grève à Aperam Ancerville 5.03 4ème jour de débrayage 2 heures par jour à CAPIC Quimper 5.03 4ème jour de grève à Sita du pays d’Aix en Provence 5.03 6ème jour de grève à Athis Cars du Val de Marne 5.03 7ème jour de grève à ESPA Hutchinson de Fleury-les-Aubrais (Loiret) pour 30 euros par mois. 5.03 Grève à Sienord (Faurecia) et Sotexo (sous-traitants de PSA et Renault) qui bloquent la production de PSA Sevelnord 5.03 Fin de la grève à la Sorène (Réunion) après 14 jours de grève. Les grévistes obtiennent ce qu’ils demandaient : la régularisation rétroactive sur 3 ans de l’indemnité de congés payés selon la règle du 10ème. La régularisation rétroactive des coefficients sur 3 ans (passage 102 à 103). La prime de vacance selon la convention collective avec effet rétroactif sur 3 ans. La reprise de la NAO le 7 avril 2015. 6.03 Fin de la grève après 4 jours à la Seita Riom, ils obtiennent 1% et une prime de 350 euros 6.03 Manifestation de 500 employés de l’aide à domicile à Besançon comme dans 17 autres endroits dans le pays 6.03 Deuxième débrayage en 15 jours de Martine 3 Abers pour 5% et diverses augmentations de primes 6.03 Débrayage chez Daher à Marignane. Deuxième débrayage. Manifestation à Airbus. 6.03 4ème jour de grève à Aperam Ancerville 6.03 Débrayages chez Carrefour Market à Bourges, Moirans, Puiseux-Pontoise, Bourges, Drancy, Fontenay aux Roses, Meudon, Quièvrechain, Rives sur Fures, Suresnes Verdun, Vanves, Verrieres le Buisson, Bourg la Reine, Mesnil Esnard, Fenestrelay, milliers de pétitions singées par les clients 7.03 Débrayages chez Carrefour Market à Morangis, Rubelles, Saussey, Voirons, pétitions signées par les clients 7.03 Après le débrayage fin janvier de 50% des salariés de Génération, la direction donne 2%, 1 euro de + du ticket restaurant et une accélération de la prime d’ancienneté. Les salariés insatisfaits continuent leur action. 7.03 Fin de la grève à Pieux Ouest après 5 jours à Notre Dame d’Oé. Ils obtiennent 132 euros en plus pour la prime de déplacement et une prime équivalent à un demi mois de salaire 8.03 Fin de la grève à Britanny-Ferries après 3 jours de grève à Ouistreham 8.03 Poursuite de la grève de Sotexo Flers en Escrebieux qui font les sièges de la Scenic pour l’usine Renault de Douai pour 2,5% et une prime de 1400 euros 9.03 Appel à la grève sur le groupe Safran 9.03 Fin de la grève à la Seita Le Havre-Sandouville, après 6 jours de grève. Ils obtiennent 1% au lieu de 1,5% demandés et une prime de 350 euros 9.03 Fin de la grève à Airchal Flixecourt 9.03 Débrayage bien suivi à Honeywell Vierzon 9.03 2ème jour de grève de Faurecia Sochaux (Siedoubs), sous-traitant de PSA Sochaux, pour une augmentation de 100 euros, une prime annuelle de 700 euros, le paiement des heures de grève 9.03 Appel à la grève de la CGT Domisol (aide à domicile) pour le 9 avril 9.03 10ème jour de grève à Athis Cars Essonne 9.03 Appel à la grève le 24 mars des BPCE ( Banques populaires, Caisses d’Epargne) 10.03 Appel à la grève des agents territoriaux Bouches du Rhône pour le 12 mars 10.03 Grève Créa aménagement Saint Georges de Didonnes pour le paiement de leur salaire 10.03 Grève Mollier Albertville contre les retards de paiement de salaires 10.03 Poursuite de la grève des animateurs de garderie et périscolaire Martinique 10.03 fin de la grève Sita pays d’Aix en Provence après 9 jours de grève 10.03 grève des personnels administratifs de catégorie C ou précaires de l’université de Paris 8 (Saint-Denis), depuis le 19 janvier pour 98 euros nets ; la présidente concéde 70 euros bruts 10.03 Grève des 9 centres de Noreade et manifestation à Wasquehal 11.03 Report de la grève des marins du remorquage de Lorient 11.03 grève d’une heure par jour à Daher-Socata (1700 salariés, aéronautique) à Louey Tarbes, pour au moins 3%. 11.03 Grève à Daher Saint Nazaire (sous-traitant d’Airbus) et manifestation devant l’usine Airbus 11.03 Reprise de la grève à Britanny-Ferries et à bord du bateau Normandie à Ouistreham 11.03 Fin et 11ème jour de grève chez Athis Cars. Ils obtiennent 0,7%, une prime de transport de 200 euros, une augmentation des tickets restaurants et des améliorations de mutuelle 11.03 19ème jour de grève une heure par jour chez Thalès à La Ferté Saint Aubin (après d’autres débrayages, les 9, 12 et 20 février). Ils veulent 75 euros (la direction propose 40 euros), une prime de 1 000 euros 11.03 Débrayage chez Valmet à Cernay (68). Ils demandent 5% 11.03 Grève à Siniat (ex Lafarge) à Carpentras et Mazans. Entreprise bloquée. Ils demandent 5%. 11.03 2ème débrayage des techniciens à Disneyland 11.03 Après une journée de grève il y a dix jours, la direction donne 13 euros d’augmentation mensuelle et une prime d’intéressement mensuelle aussi. 11.03 Grève à Star Pacifique (Nouvelle Calédonie), blocage de l’entreprise 11.03 Grève chez Eurofloat 11.03 Grève à Aircelle (Safran) Le Havre. Demandent 5%. 35% de grévistes. 12.03 Appel à débrayage sur l’ensemble du groupe Safran pour 3,5%, hausse de primes, 32 H... 12.03 Grève illimitée aux bus de l’Etang Marignane et région pour 3% 12.03 Débrayages à la Lyonnaise des Eaux à Bourgoin Jallieu et dans le groupe pour la réouverture de NAO pour 1,9% et des primes diverses après d’autres débrayages les 20 et 23 février (qui avaient rassemblé 1200 grévistes) 12.03 Débrayage aux bus Tisséo de Toulouse 12.03 Débrayage de 300 salariés à la Snecma de Colombes 12.03 Grève des salariés de Dailycer, à Faverolles 12.03 Ralentissement de la circulation par les routiers à Carquefou pour appeler à la grève le 16 mars 12.03 Débrayage chez Simair (aéronautique) à Rochefort 12.03 2ème jour de blocage à Siniat Carpentras. Les grévistes s’adressent aux autres salariés. 12.03. Le débrayage d’hier se transforme en grève et blocage de l’usine Daher-Socata (aéronautique) à Louey Tarbes. Grève suivie par 25% des effectifs. 12.03 Grève des salariés de la Société d’équipement entretien réseaux communaux, SEERC, de la Seyne-sur-Mer. Un mouvement suivi à 90 % par les salariés, qui touche également Hyères ainsi que Istres et Aix-en-Provence 12.03 La direction de Thalès Etrelles propose une augmentation de la masse salariale de 2,2% (dont 30 euros bruts en augmentation générale) et une prime de 220 euros. le mouvement pourrait reprendre le 13 mars. 12.03 une centaine de salariés d’hypermarché Carrefour à Lormont (Gronde) sont indemnisés de 2 millions d’euros pour inégalités salariales suie à un procès en cours depuis 1999 13.03 Appel à débrayage sur tous les magasins Hypermarchés Carrefour de France 13.03 Débrayages chez Carrefour Markets et dans les Hypermarchés Carrefour Marseille avec 60% de participation et blocage du Carrefour le Merlan, débrayages à Carrefour Quetigny, Carrefour Lomme (Nord) avec colère bruyante et visible des salariés, blocage des camions, défilé dans la galerie marchande.... Arques, Thionville, Condé sur Sarthe, Annecy, Nice, Thiers, Alençon, Moulins, Mérignac (Gironde), Sallanches (Haute-Savoie), Chartres, Amiens, Brest,Quimper, Châteauroux, Aulnay sous Bois, Reuil Malmaison, Pont Audemer, Moirans, Pont Evêque, Trans-en-Provence (Var), Ollioules (Var), Aix-en-Provence, où les entrées du parking sont bloquées, L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), Villiers-en-Bière (Seine-et-Marne). En Bretagne, "tous les magasins" sont dans le mouvement . Distribution de tracts et manifestations aux trois magasins de Caen, à Mondeville et Hérouville Saint-Clair... 13.03 Poursuite de la grève à la SEERC Istres 13.03 Journée nationale d’action sur le groupe Daher 13.03 3ème jour de grève à Daher-Socata Tarbes. Usine bloquée. 500 salariés au piquet de grève. Ils votent la continuation pour le lundi 16 mars et veulent bloquer la production d’Airbus 13.03 Débrayage chez Daher Aérospace de Montrichard et de Saint-Julien-de-Chédon (Cher). Débrayages suivis à 40% 13.03 Grève de 24 heures des orthophonistes de la fonction publique, à Perhardy, etc ... 13.03 Débrayage et manifestation des agents territoriaux à Mirebeau sur Béze (21) 13.03 Fin de grève chez Daylicer à Faverolles après 3 jours de grève. Revendications satisfaites selon la presse, sans précision. 13.03 Reprise du travail chez Capic Quimper après 15 jours de débrayages quotidiens. Les salariés obtiennent une hausse nette des salaires de 3,5 à 3,7% au travers de divers éléments. 14.03 3ème jour de grève des bus de l’Etang 14.03 Débrayages chez Carrefour Market à Reims-Clémenceaux et Vernouillet (78) avec soutien de salariés de Conforama et de retraités 16.03 Début de la troisième vague de grève des routiers en 3 mois pour 100 euros ou 5%, treizième mois... et les syndicats pour une reprise des négociations salariales 16.03 Grève des routiers. Raffinerie Total de Donges, dépôt d’essence de Bassens bloqués, autoroutes A1, A 4, A6, A7, A22, A21, A 31, A 35, A 62, A 68, A 84, RN 4, RN 157, D 96 bloquées ou opérations escargots, blocages à Rennes, Caen, Nantes aéroport, Reims, Rouen, Lyon, Vienne, Reventin, Aéroport Lyon St Exupéry, Toulouse, Bordeaux aéroport, Toul, Avignon, Riom, Clermont, Ladoux, Marseille, Châlons, Duttlenheim dépôt Auchan bloqué, Entzheim, Strasbourg, Châtres, Gye Nancy, Percay-Meslay, St Jory... Les syndicats obtiennent de nouvelles négociations les 26 et 27 mars et appellent à lever les barrages 16.03 Reprise de la grève aux papeteries Condat (Dordogne), quelques jours après un premier conflit arrêté par les syndicats pour négocier. Les salariés ne sont pas satisfaits d’avoir obtenu 1% . Ils demandent 3%. 16.03 6ème jour de grève à Daher Tarbes (sous-traitant d’Airbus). Vote de la grève jusqu’au 23.03. 80% des ouvriers de production en grève. 16.03 Grève du personnel du dépôt d’ordures de Colomiers 16.03 Débrayages dans le groupe Alcatel-Lucent 16.03 7ème jour de grève à Daher-Socata Louey près de Tarbes. Usine bloquée. Les syndicats proposent 4 H de grève par jour. Les ouvriers votent la grève totale. Du jamais vu depuis 40 ans 16.03 Grève de secrétaires à l’hôpital de Chartres 16.03 Grève chez Appel 24 Essonne 16.03 Grève des facteurs de Sarrebourg pour le paiement des plis électoraux 16.03 Grève des facteurs de Fameck près de Thionville pour le paiement des plis électoraux 16.03 Grève des facteurs de Nantes, Coueron, Savernay, Saint Herblain pour le paiement des plis électoraux 16.03 Grève des facteurs du boulonnais pour le paiement des plis électoraux 17.03 Grève de facteurs en Seine et Marne pour le paiement des plis électoraux 17.03 Grève des facteurs de Lunéville (à 100%) pour le paiement des plis électoraux. Six préavis de grève en Meurthe et Moselle pour le 2ème tour. 17.03 Multiples prévis de grève en Moselle pour cette semaine et la semaine prochaine pour le paiement des plis électoraux 17.03 Grève des facteurs du lot et Garonne surtout dans les zones d’Agen, Nérac, Aiguillon, Damazan, Clairac ou encore Puymirol pour le paiement des plis électoraux et les conditions de travail 17.03 Préavis de grève des facteurs de Bischheim (Strasbourg) pour une prime pour les plis électoraux. La direction cède l’équivalent du paiement de 4 heures 17.03 2ème débrayage à Génération à Créach’Gwen. Les salariés avaient obtenu 2% et diverses hausses de primes lors du premier débrayage en janvier mais ils demandent plus. 17.03 Manifestation nationale des retraités pour la fin du gel des pensions (entre autres) 17.03 Après avoir bloqué l’A 84 le 16, distribution de tracts de routiers sur l’A13 à Dozulé 17.03 2ème jour de grève à 95% Gévelot-Extrusion (sous-traitant automobile) Offranville. Première grève depuis 2006. Ils demandent 70 euros. 17.03 Grève avec blocage de l’usine Danone du Molay-Littry. Ils veulent 1,7%, 100 euros sur la prime de vacances. La grève s’est étendue à 4 usines produits frais de Danone sur cinq et la logistique qui sont tous bloqués. C’est la 1ère grève depuis 4 ans. 17.03 Grève avec blocage de l’usine Danone de Ferrières-en-Braye. 17.03 Débrayage à Carrefour Market Saussenage et Verrières le Buisson 17.03 Débrayage sur 7 sites de Sanofi à Toulouse, Ambarès (Gironde), Vitry (Val-de-Marne), Montpellier et Normandie 17.03 Grève à Actemium (Vinci) Gouesnou 17.03 Blocage par les routiers du centre de distribution de Lidl à Entzheim et appel du SGTBR à bloquer toutes les entrepôts alimentaires de la région le 1/04 si les négociations des 26 et 27 mars ne donnent rien 18.03 Grève des facteurs de Nord Moselle pour le paiement des plis électoraux 18.03 Débrayage chez Nicoll Raccords plastique à Frontonas 18.03 Débrayages à Locamas et GTPOI La Réunion 18.03 1 000 manifestants salariés du champagne à Epernay pour une augmentation de 1,5%. Deux fois plus que pour la dernière manif en février. 80% des salariés des différentes entreprises du champagne en grève. 18.03 Grèves dans le groupe Dassault ? 18.03 2ème jour de grève des agents de propreté de l’aéroport de Guyane 18.03 3ème jour de la deuxième vague de grève aux papeteries Condat en Dordogne. Production bloquée. 18.03 8ème jour de grève chez Siniat (ex Lafarge) à Carpentras et à Mazeran. Ils demandent 5%. et la réouverture des NAOLa grève commence à toucher d’autres sites du groupe. 18.03 Préavis de grève des agents de salles de sport de Besançon pour les 20 et 21/03 18.03 2ème jour de grève des facteurs de la Madeleine, de Marcq-en-Barœul et de Wambrechies pour le paiement des plis électoraux 18.03 Grève des facteurs de Rezé pour une prime de 250 euros pour la distribution des plis électoraux 18.03 Débrayage Carrefour Market Voirons 19.03 Fin de la grève à Daher Socata Tarbes après une semaine de grève. Ils obtiennent 1,3% 19.03 Appel syndical à la grève générale en Guadeloupe le 26 mars 19.03 Appel à la grève sur toute l’Alsace des facteurs pour le paiement des plis électoraux 19.03 Grève et manifestation à la Snecma (Safran) Corbeil 19.03 2ème jour de grève à Aircelles (Safran) le Havre 19.03 Grève de facteurs en Alsace pour le paiement des plis électoraux 19.03 Fin de la grève chez Danone après 2 ou trois jours de grève. Ils obtiennent 1,7%, 100 euros de plus de prime de vacances et 100 euros de paiement des heures de grève 19.03 Grève chez Cooper (automobile) à Vitré pour 2,5%, une prime de transport de, 20 euros, une prime d’équipe, une prime exceptionnelle de 100 euros, 100 euros pour l’intéressement. Première grève en 35 ans. 19.03 3ème jour de grève chez TLD aéronautique (débrayage de 45 minutes deux fois par jour) de Montlouis et de Sorigny. Mouvment suivi à 95%. Ils veulent 50 euros. 19.03 2ème jour de grève dans les différents sites d’ID Logistics du Nord ; première grève dans cette entreprise 19.03 2ème et 3ème jour de grève pour les facteurs de Sarrebourg et Lunéville 19.03 2ème jour de grève chez Nicoll à Cholet 19.03 Appel de la CGT La Poste en Indre à manifester à Chateauroux 19.03 7ème jour de grève chez Heuliez Bus à Rorthais à raison d’un débrayage quotidien d’une 1/2H le matin et 1/2H l’après midi 24.03 Appel à la grève sur le goupe BPCE Banques Populaires et Caisses d’Epargne 26.03 Appel à une 2ème ou troisième journée de grèves et débrayages dans le groupe Safran 26.03 Appel à la grève générale en Guadeloupe
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Eugene Duhring le Sam 21 Mar - 21:48

Copas a écrit:Le nombre de luttes de résistance sociale


Il est toujours utile de connaitre les flux de résistance sociale. Pour cela, nous avons maintenant la chance d'avoir des outils permettant de repérer une partie des batailles sociales. Ces outils sont insuffisamment utilisés et sans vraiment de niveau technique adapté pour être plus méthodiques.

Néanmoins, nous pouvons en avoir une approche permettant d'avoir des indications.

Le nombre important de batailles sociales actuelles cohabite avec leur invisibilité centrale et médiatique. Il en résulte un sentiment d'inexistence. Comme illustré dans le forum sur les organisations politiques, le fil "ensemble" où une groupie du FdG crie agressive qu'il n'y a plus de luttes :
quelles luttes sociales!!!!! le mouvement social est en panne .../... etc
(le reste ressort de propos dérapant n'ayant pas utilité là)

Cette réaction est largement partagée dans l'extrème gauche et la gauche : il ne se passe rien, etc...

On retrouve même des textes d'analyse politique  reprenant cette antienne le plus souvent pour justifier des orientations politiques favorisant des rapprochements avec les petits partis de la gauche réformiste, ou des recroquevillements,  et non des rapprochements avec les factions d'une classe qui se battent réellement dans les entreprises, comme centralité de la politique.

Comme le démontre les infos suivantes, tout cela ne ressort que de la sous-information. Il y a toujours un fort fond de luttes sociales en France.
Un feu roulant de batailles qui ne peut se résumer à la seule bataille des NAO.



Une partie des conflits avec grèves dans les hopitaux, cliniques et Ehpad ces 3 derniers mois

Le Mans, Chartes , Cahors, Orléans, CHR. Urgences Thouars, Hôpital Nord Deux Sèvres, Lunel , Mont Saint Martin, Vannes, Lisieux, Hôpital Robert Bisson, Hôpital américain de Neuilly, Strasbourg, CHU Pédiatrie et Gynécologie OBs, Lens, Roanne, Gien, Clinique privée Jeanne d'Arc, Dax, Hénin-Beaumont, Bailleul Sarthe et Loire, Brest , Douarnenez, Saint Lizier, Mantes la Jolie, Saumur, Nevers , Cherbourg, Taaone Papeete, Landerneau, Aubervilliers, Montreuil, Dinan, Hôpital ST Jean de Dieu, Saint Brieuc, Centre Saint Benoit Menni Clermont-Ferrand, Orléans La-Source, Saint-Avé (Vannes, Morbihan), Saint-Girons (Ariège), Nancy, Marseille, Prémontré (Aisne), Aurillac (Cantal), Belfort-Montbéliard, Alençon, Le Vinatier-Bron, Amboise (Indre-Loire), Sotteville-lès-Rouen (Seine-maritime), CH du Bois-Petit, clinique l'orangerie Strasbourg, EHPAD Les Figuiers à Solliès-Pont, Ehpad d'Oiron, EHPAD de Lagnieu, EHPAD de Lunel, etc...


Les grèves sur les salaires du 20 02 2015 au 19 03 2015


20.02 grève SMPA à Jouet-sur-l’Aubois (Cher) 20.02 3ème journée de grève en un mois chez Renault Trucks Bourg en Bresse 20.02 débrayages sur quasi l’ensemble des usines du groupe Thalès. La direction donne une prime de 350 euros. Les salariés continuent leur mouvement 20.02 fin de la grève à Famar Orléans après 4 jours de grève. Ils obtiennent une prime de 100 euros et une augmentation générale de 0,8% au lieu de 0, 4% 20.02 7ème jour de grève au réseau TAC de Charleville Mézières 21.02 Viapost, la grève continue à Saint-Quentin-Fallavier 21.02 débrayages Carrefour Market à Lavelanet, Le Mans, Marolles-en-Hurepoix, Montrevel en Bresse 22.02 débrayages Carrefour Market à Bourganeuf, Guéret 21.02 21ème jour de grève à Sanofi Sisteron pour 120 euros. Ils publient chaque jour le montants du salaire d’un dirigeant 23.02 Grève reconductible chaque jour à TDA Armements (Thalès) à la Ferté saint Aubin pour 75 euros et une prime de 1 000 euros 23.02 grève d’un jour à Fonderie de Bretagne (groupe Renault) à Caudan. Ils obtiennent 10 euros par mois en plus des O,3% prévus. 23.O2 grève à Demathieu et Bard, Chevilly 23.02 débrayage chez Eolane de Lannugat Douarnenez 23.02 grève chez Eramet Le Havre-Sandouville. Usine bloquée 23.02 grève à SARBEC, Neuville en Ferrain. Ils demandent 5% et une prime de 900 euros. Veulent la réouverture des négociations salariales pourtant finies. 23.02 fin de la grève à Lindt Oléron après 13 jours de grève. Ils obtiennent 20 euros brut de plus par mois, une prime sur objectif ( 300 euros pour l’année 2015) et une augmentation de 5% la prise en charge de la mutuelle 23.02 fin de la grève à Técumseh Cessieu après 5 jours de grève. Ils obtiennent 60 € bruts mensuels, avec effet rétroactif depuis le 1er janvier 2015. Le paiement de 75 % des heures de grève. 23.02 Débrayage Disneyland Paris 23.02 Grève dans les plantations de canne à sucre en Guadeloupe 24.O2 Débrayage Castorama Rennes 24.02 Débrayage suivi à 100% à l’usine de Bois-Rouge (La Réunion) 24.02
[../..]
première grève dans cette entreprise 19.03 2ème et 3ème jour de grève pour les facteurs de Sarrebourg et Lunéville 19.03 2ème jour de grève chez Nicoll à Cholet 19.03 Appel de la CGT La Poste en Indre à manifester à Chateauroux 19.03 7ème jour de grève chez Heuliez Bus à Rorthais à raison d’un débrayage quotidien d’une 1/2H le matin et 1/2H l’après midi 24.03 Appel à la grève sur le goupe BPCE Banques Populaires et Caisses d’Epargne 26.03 Appel à une 2ème ou troisième journée de grèves et débrayages dans le groupe Safran 26.03 Appel à la grève générale en Guadeloupe
Pour les grèves sur les salaires, je ne t'apprends rien en disant que le début d'année est consacrée dans le code du travail aux Négociations Annuelles OBLIGATOIRES. Rien d'extraordinaire donc à voir une liste longue comme la main dans un moment presque institutionnalisé ! D'ailleurs tu remarqeras que ces grèves se concentrent en gros sur un mois : février/mars après clôture des comptes d'entreprises.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Sam 21 Mar - 22:05

Le nombre de luttes de résistance sociale


../...
Un feu roulant de batailles qui ne peut se résumer à la seule bataille des NAO.
[/justify]
[/quote]

Eugene Duhring a écrit:

Pour les grèves sur les salaires, je ne t'apprends rien en disant que le début d'année est consacrée dans le code du travail aux Négociations Annuelles OBLIGATOIRES. Rien d'extraordinaire donc à voir une liste longue comme la main dans un moment presque institutionnalisé ! D'ailleurs tu remarqeras que ces grèves se concentrent en gros sur un mois : février/mars après clôture des comptes d'entreprises.

J'ai écrit en gros la citation de ma conclusion  car apparemment tu ne l'as pas lu :
Un feu roulant de batailles qui ne peut se résumer à la seule bataille des NAO.

Je ne t'apprends rien non plus en te disant que nous ne sommes pas en Avril.

Effectivement, dans ton pays, les NAO existent , toutefois, cela semble secouer plus que l'année dernière.

Et effectivement la parution des bilans bouste les colères, leur effet court d'ailleurs souvent plus ou moins longtemps. Là où je suis ça crie encore sur les bilans de 2013, les opérations immobilières juteuses de l'offshore, etc. et d'autres éléments ayant couru toute l'année 2014.

Quand aux hostos les secousses durent depuis 1 an et demi à peu près, enfin pour les postiers ce ne sont pas les NAO, mais l'emploi, les batailles contre la pause méridienne, contre la répression, et la question de la surcharge de travail des élections qui n'est pas compensée à hauteur.

Il y a des vagues depuis un moment dans les boites, mais elles sont localisées et je maintiens ce qu'on peut en penser dessus, c'est qu'une série de luttes vont plus loin et celles-ci semblent plus nombreuses que l'an passé. L'effet NAO joue, mais les batailles semblent plus importantes dans une série de boites.
Sinon, evidemment, une grève ne surgit jamais à n'importe quel moment et il y a des événements catalyseurs. Savoir ce que goinfrent les patrons est un événement qui peut être catalyseur, la parution de bilans développe des fois la colère... ou pas.

Pour le reste, le fond important de luttes sociales existe et est l’environnement utile pour un parti mettant la lutte de classe au centre de sa stratégie. Ce fond démontre que le repli vers l’électoralisme  comme celui porté dans le FdG, mais aussi dans la gauche révolutionnaire,  désertant les questions de la construction dans les entreprises et services, au prétexte qu'il ne se passe rien sur le terrain de la lutte de classe ressort d'une erreur et d'un écart croissant avec la réalité d'une classe..

Une série de luttes ont commencé à la mi-2014 sur les salaires .
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Dim 22 Mar - 14:47

Les mouvements autour des employés de Paris 8
20 ans de boulot et toujours au SMIC
8 semaines de grève
Un peu d'exemplarité et de ténacité.








avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Dim 22 Mar - 15:41

Romano a écrit:Pourquoi donc le Npa passe t-il sous silence  le 9 avril et concentre-t-il ses maigres forces sur le meeting du 10 avril ?   Pour mieux parasiter la grève inter-professionnelle du 9 et la montée en masse à Paris ? Et masquer l'unité CGT, CGT-FO, Solidaires, FSU contre le pacte de responsabilité et la loi Macron?

Ne viens pas polluer tous les fils de discussion avec tes crapuleries mensongères !


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Jeu 23 Avr - 21:44

donc après le 20 mars 2015


20.03 Deuxième vague de grève aux bus de l'Etang
20.03 3ème débrayage spontané sans appel syndical (et même contre l'appel au calme de la CFDT) en trois jours chez STMicroelectronics à Crolle après l'annonce de l'augmentation (quasi doublement) des dividendes
20.03 Grève des postiers de Hellemmes (Nord) pour le paiement des plis postaux
20.03 Débrayages aux Carrefour Markets de Moirans et Epinay sur Orge
21.03 Grève magasin But à Kingersheim (68)
21.03 Grève chez Carrefour Market de Livry-Gargans (93), Ham (80), Villers-Côterets (02)
23.03 Débrayages de 510 salariés 2 heures en fin de poste chez PSA Mulhouse. Ce n'était plus arrivé depuis 2007 où 150 salariés avaient débrayé contre le blocage des salaires.
23.03 Grève chez Point P. à Brie-Comte-Robert. Magasin bloqué. Appel à la grève sur tous les Point P. D'ile de France
23.03 7ème jour d'une deuxième série de grève aux papeteries Condat de Lardin St-Lazare pour 70 euros
23.03 5ème jour de grève à Isover Chemillé pour 3%. Grève de deux heurs par jour suivie à 40%.
23.03 Grève chez chez 3M, à Tilloy-lez-Cambrai. Ils demandent 600 euros.
23.03 7ème jour de grève des éboueurs de l'Ouest Toulousain pour 90 euros
23.03 Grève d'unités de Naphtachimie sur la plateforme pétrochimique de Lavéra à Martigues.
23.03 Débrayage chez Celtys à Landivisiau
23.03 2ème grève chez Britanny Ferries à Ouistreham
23.03 Préavis de grève illimitée des bus Acary (Oise) pour le 31.03
24.03 Grève illimitée des bus de la STA (Essonne)
24.03 Grève suivie à 95% chez Kuehne+Nagel de Châteaubernard
24.03 Débrayage historique, sans précédent jusque là, sur le goupe BPCE Banques Populaires et Caisses d'Epargne, banque palatine, crédit foncier, crédit coopératif, Natixis, banque de Savoie, 108 000 salariés au total, avec des fermetures d'agences ; grèves à Paris, Poitiers, Grenoble, Caen, Dijon, Albi, Lyon, Perpignan, Cahors, Rouen, St Herblain, Bordeaux, Mérignac, Toulouse, Nice, Le Havre, Dax, Tours, etc, etc....
24.03 Fin de la grève aux papeteries Condat après 7 jours de grève pour la deuxième fois. Ils obtiennent 38 euros + 6 euros en 2016.
24.03 Débrayage chez Bombardier à Crespin
24.03 5ème jour de grève à Arkema Lacq et Mourenx pour 150 euros mensuels
24.03 Grève à Arkéma Mont
24.03 Grève à PCAS de Bourgoin Jallieu
24.03 8ème jour de grève aux papeteries Siniat de Bègles pour 3%.
24.03 Préavis de grève pour le 2.04 des assistants de service social de l'académie de Lille
25.03 3ème jour de grève à Naphtachimie Martigues
25.03 7ème jour de débrayages à STMicroelectronics à Crolles et 1er jour de grève totale
25.03 Débrayage chez Cémoi aux Sorbiers
25.03 10ème jour de grève des éboueurs de l'Ouest toulousain
25.03 Grève des facteurs de Calais pour le paiement des plis électoraux
25.03 Grève usine Eole de Villeneuve le Roi pour 300 euros
26.03 Appel à une 2ème journée de grèves et débrayages (après le 12 mars avec 35% de participation) dans le groupe Safran et manifestations à Paris et Toulouse
26.03 Débrayage Snecma Colombes
26.03 Débrayage suivi à 50% à Turboméca Tarnos du groupe Safran
26.03 Grève à Snecma Chatellerault suivie à 60%
26.03 Grève de 700 salariés à Turboméca Bordes pour 2% et une prime de participation de 4 850 euros
26.03 Débrayage de 400 salariés chez Sagem de Domérat
26.03 Débrayages dans le groupe Safran, en Aquitaine (près de 10.000 salariés) via ses filiales Herakles, au Haillan (33), Turbomeca , à Bordes (64), et Messier-Bugatti Dowty , à Bidos (64). A Snecma Villaroche, Turboméca Buchelay, 8 000 salariés environ en grève...
26.03 Grève des facteurs du Pas de Calais pour le paiement des plis électoraux (et pour les horaires et condtions de travail)
26.03 Grève des facteurs à Arras pour le paiement des plis électoraux. Piquet de grève devant le dépôt.
26.03 Préavis de grève des facteurs de Franche Comté pour le paiement des plis électoraux
26.03 Grève de 3 jours des facteurs de Narbonne qui bloquent la distribution des plis électoraux
26.03 Grève des facteurs de Nancy pour le paiement des plis électoraux
26.03 Grève des facteurs de Woustwiller (Moselle) pour le paiement des plis électoraux
26.03 Grève à la crèche de Saint André (La Réunion)
26.03 Grève tous les lundi et vendredi aux transports Pays d'Oc Mobilités
26.03 Grève générale en Guadeloupe. Succès de la grève
26.03 Débrayage de 700 salariés à PSA Sevelnord après celui des 500 salariés de PSA Mulhouse il y a 2 jours.
26.03 Manifestation de routiers devant le siège où se sont ré-ouvertes les négociations salariales
26.03 Fin de la grève des bus STA Keolis
26.03 Grève chez Thalès Genevilliers. Ils avaient obtenu 2,4% zet une prime de 350 euros lors des conflits en Février. Mais en apprenant le 24 mars que 41% des bénéfices allaient en dividendes aux actionnaires, ils réclament une prime extraordinaire
26.03 Fin de la grève près 3 jours de grève chez Kuehne+Nagel de Châteaubernard. Les grévistes obtiennent une prime de 100 euros, l'embauche de deux intérimaires, le paiement des heures de grève sous formes d'heures payées en heures sup.
26.03 Grève chez Jacob Delafon Damparis Jura

26.03 Grève et manifestation des salariés de Michelin Saint Douchard à Bourges, après débrayage le 25, bien après la fin des NAO

27.03 Le débrayage à PSA Sevelnord se transforme en grève avec blocage de la production pour 300 euros d'augmentation, une prime exceptionnelle de 1 000 euros, une hausse des primes de 10% et 250 euros de rentrée
27.03 3ème jour de grève à STMicroélectronics à Crolles pour 150 euros et le doublement de la participation
27.03 Débrayage à Contentia Wasquehall
27.03 Préavis de grève pour le 30.03 chez Lisi Creuzet Aerospace à Marmande. La direction cède 35 euros d'augmentation pour éviter la grève
27.03 Extension de la grève des facteurs du Pas de Calais aux bureaux de Poste de Boulogne, Outreau, Brebières, Fouquières, Sallaumines, Vendin-Wingles, Harnes, Carvin, Autingues et Saint-Laurent
27.03 Fin de la la grève qui a duré 6 jours à Arkema Lacq, les grévistes obtiennent une révision de la grille salariale, l'amélioration des conditions de travail et deux embauches
27.03 7ème jour de grève à Isover Saint Gobain Chalons sur Saône
27.03 2ème débrayage à Bombardier Crespin
27.03 Grève chez MicroMécanique Pyrénées à Gurmençon suivie à 70% pour 40 euros
27.03 Préavis de grève à Office des Postes de Tahiti pour un relèvement de l'indice de 2%
27.03 2ème jour de grève chez AMIS (à Montluçon) suivie à 75 % à 90 % selon les postes. Exigent une augmentation de 80 € de talon.
27.03 Grève des facteurs du Boulonnais
27.03 Débrayage chez Meunier SA à Brest
27.03 Grève Chez ADISSEO à Commentry : là aussi des profits records : 358 millions d’euros de bénéfice en 2014, et pourtant, des augmentations de 0,5 % à 1,2 %. Grève par roulement d’une heure
27.03 Grève à l'UFR Martinique
27.03 Débrayage des agents municipaux de Saint Quentin, mélange de mouvement pour les conditions de travail liées à la géolocalisation et de colère sur les salaires
27.03 Grève des agents municipaux de Mondeville. Grève "historique" selon la presse, puisqu'il n'y en a pas eu depuis très longtemps
27.03 Débrayages chez Carrefour Market de Paris Tolbiac (75), Chatillon (78), Moirans (38), Ferrières la Grande (59), Voisins le Bretonneux (78)
28.03 Débrayages chez Carrefour Market à Nice Montborrond (O6), Courbevoie (92), Brionne (28)
29.03 Préavis de grève illimitée de Sanijura (Jacob Delafon) pour le 31 mars à Champagnole
29.03 Grève Sécuritas aéroportuaire
30.03 Grève des chauffeurs à Tisséo transports bus et tram de Toulouse suivie à 57% par les chauffeurs et 47% les employés selon la direction.
30.03 3ème jour de grève à PSA Sevelnord
30.03 Grève aux laboratoires Bouchara-Recordati Montluçon pour 30 euros
30.03 7ème jour de grève des facteurs du Calaisis pour le paiement des heures supplémentaires pour la distribution des plis électoraux
30.03 Grève des transports aux Comores. L'Île est paralysée. Les transporteurs professionnels, notamment taxis, refusent de payer la vignette
31.03 Débrayage chez Michelin Blavozy après de multiples autres et aussi dans le groupe Michelin, bien après la fin des NAO (février, début mars). La CGT appelle à amplifier le mouvement les jours qui viennent.
31.03 Grève réseau de bus Transdev Picardie Acary dans le Compiègnois
31.03 Grève des chauffeurs de bus d'Aix en Provence, après bien d'autres journées, grève suivie à 75%
31.03 4ème jour de grève des chauffeurs, conducteurs, receveurs des bus de Moulins. Ils veulent 200 euros. Grève suivie à 75%.
31.03 Grève des services de restauration collective, les crèches municipales ou encore les piscines de Rennes. Le conflit dure depuis plusieurs jours
31.07 7ème jour de grève des personnels territoriaux dans les crèches, et ce jour dans les écoles, les cantines,les piscines, les bibliothèques, les services techniques à Rennes. Grève très suivie. Comité de soutien de parents pour les crèches.
31.03 2ème jour de grève des transports Tisséo à Toulouse. Grève suivie à 75% par les chauffeurs le 1er jour, 70% le deuxième, 46% et 41% sur l'ensemble du personnel d 'après la direction
31.03 Grève nationale des personnels territoriaux
31.03 Grève nationale reconductible chez Schneider Electric. Grève très suivie puisque les dix sites du groupe sont touchés, Poitiers/Chasseneuil, Angoulême les Agriers et Angoulême L'Isle d'Espagnac, Limoges... Dénoncent les 0% proposés par la direction et le milliard donné aux actionnaires.
31.03 Grève chez Melin-Gérin (groupe Schneider Electric) à Alès. Ils demandent 50 euros.
31.03 6ème jour de débrayages quotidiens chez Haribo à Uzes pour 2% et 45 euros. Débrayages suivis par plus de la moitié uy personnel (130) contre 6 l'an passé
31.03 Manifestation des retraités à Moulins
31.03 2ème jour de grève des chauffeurs chez Transdev Acary Compiègne Oise. Première grève depuis 40 ans. Grève suivie à 75%. Piquet de grève, barbecue, etc
1.04 Grève des éboueurs de Arles. Grève suivie à 100% suivant le syndicat
1.04 Manifestation des retraités à Calais
1.04 17ème jour de grève des éboueurs de l'Ouest toulousain qui bloquent le ramassage des ordures à Colomiers et 8 autres communes
1.04 2ème jour de grève largement suivie chez Sanijura à Champagnole (39)
1.04 4ème jour de grève chez Jacob Delafon à Damparis
1.04 Grève des agents communaux de la commune de la Possession à La Réunion
1.04 Rassemblent de retraités à Lens
1.04 Préavis de grève de l'UNSA Hop ! Brit Air pour le 10 avril
1.04 5ème jour de grève des bus de Moulins. Grève suivie à 75% le 5ème jour. Ils bloquent les bus Aléo maintenus par le service minimum.
2.04 La grève des chauffeurs de Tansdev Acary se durcit. Les grévistes bloquent des voies ferrées.
2.04 Grève des ouvriers de Vétrotech (Saint Gobain) Aisne, grève suivie à 70%. Ils demandent 5% (plancher à 40 euros) et diverses autres revendications, augmentation du temps d'habillage, embauche des CDD...
2.04 Grève garage Renault Perpignan
2.04 Grève de Carrefour logistique Nimes le Rheu
2.04 3ème jour de grève au Crédit Agricole des Côtes d'Armor, mélange de mécontentement sur les conditions de travail et les salaires. 400 manifestants (sur 1150 employés) le 2 avril à Saint Brieuc
3.04 Grève chez Kohler à Noyon. 1ère grève dans l'entreprise. Grève suivie à 80%
3.04 Grève chez Carrefour Market à Mougins Refuge (06), Drancy (93), Rives sur Fure (38)
3.04 Grève TFN propreté Paris, ils demandent un minimum de 16 h de travail par semaine, un treizième mois, l'ancienneté, 2 tenues par mois
3.04 7ème jour de grève des bus Aléo de Moulins. Les grévistes décident de durcir la grève la semaine prochaine et de bloquer les bus du service minimum
3.04 5ème jour de grève des chauffeurs de bus Tisséo. Grève suivie à 80% (et commencée à 57%). Décision de continuer la grève la semaine prochaine
3.04 Grève d'une heure tous les vendredi des chauffeurs de bus de BMT, Béziers
3.04 Grève chez Michelin à Vannes ; appel également pour les 4 et 5.04 suie à l'annonce de la baisse de la participation
3.04 Grève chez Thalès à Brest, après déjà le 20.03 et bien d'autres auparavant. Opération filtrage des entrées du site. Les syndicats annoncent de prochaines actions. Ceux des sites de Pessac et Elancourt ont indiqué qu'ils s'y joindraient. Tract CGT de bilan global du 30.03. [...] La conjonction de ces luttes et actions a permis de [...] favoriser la réouverture des négociations dans la plupart des filiales, officiellement clôturées... Toutes ces démarches [...], ont fait évoluer les budgets de politique salariale de 0,4% à 0,6%. De Thales Service à 1,3%, à Thales Communication et Sécurité à 2,4%, à cela se rajoute dans certaines filiales, pour les mensuels le mini du 13ème mois de 2 500 € (Thales Air Systems), des primes annuelles allant de 350 € à 1 000€ (TDA), les minimaux hiérarchiques + 15%, le paiement total ou partiel des heures de grèves.
4.04 Débrayage et manifestation à Carrefour Market de Taverny (95).
4.04 6ème semaine de grève chez Sanofi Elbeuf à raison d'une ou deux heures de débrayage par jour
7.04 Fin de la grève des éboueurs de l'ouest toulousain. Ce qu'ils obtiennent va d'une augmentation de 29,10 euros brut par mois pour un agent de Blagnac jusqu'à 130,91 euros brut pour les agents de Colomiers
7.04 Grève des éboueurs du Grand Avignon. Ils de"mandent 150 euros d'augmentation et l'amélioration des conditions de travail
7.04 Appel à la grève sur le réseau des bus Star à Rennes pour le 8.04
7.04 Préavis de grève illimitée dans le BTP à La Réunion à partir du 13.04
7.04 Grève à Mancelle d'Habitation, bailleur social, au Mans. Deuxième grève en 60 ans.
7.04 Grève à Ecocert France, organisme de certification des produits biologiques. Première grève depuis 10 ans. Mouvement suivi à 75%.
7.04 Grève des agents municipaux de La Possession ( La Réunion)
7.04 Grève très suivie chez Apéram Gueugnon après des premiers débayages le 19.03 puis un débrayage quotidien à partir du 31.03, puis blocage de la production le 7.04. Ils veulent 50 euros
8.04 18ème jour de grève chez Sanofi Aramon (Gard) à raison de deux heures par jour (?)
8.04 5ème jour de grève à l'huilerie de Tahiti suivie à 75%
8.04 Débrayage Ford Blanquefort
8.04 Rassemblement de 1 000 des grévistes des différentes usines du groupe Snecma à l'usine de Villaroche
8.04 Débrayage des salariés d'Eiffel Industries (Eiffage) à Feyzin. Ils dénoncent les milliards de bénéfices d'Eiffage et rien pour eux.
8.04 Appel à la grève sur le groupe Safran, Snecma, Turbomeca, Herakles, Messier, Microturbo, Hispano... Rassemblement de 1 000 salariés du groupe à Snecma Villaroche.
9.04 Dixième jour de grève suivi à 50% à raison d'une heure par jour dans le groupe Ponticelli notamment à Lillebonne pour 100 euros bruts d'augmentation plus des primes diverses
9.04 Grève de Picard surgelés à Nemours
9.04 Grève d'un atelier de Snecma Villaroche suite à la manifestation de la veille
9.04 Grève chez Nespresso suivie à 90% à Alfortville
9.04 Grève chez Sogeti à Niort pour 10%. Les salariés bloquent un rond point
9.04 Grève des transports Artis suivie à 85%. Ils veulent le salaire mini à 1700 euros
9.04 7ème semaine de conflit d'une centaine de salariés d'un atelier de Sanofi Ambarès à raison d'un jour par semaine (jeudi) pour une prime d'incommodité
9.04 Filtrauto Vire débrayage pour 15 euros
9.04 Salariés du nettoyage de la BNF
9.04 7ème jour de grève à Avirail (ravitaillement des TGV) suivie à 90% à Vaugirard (site occupé), Montparnasse, Bordeaux, Lille
10.04 Grève sur toute l'usine Snecma Villaroche. Usine bloquée. Production bloquée trois jours, 8, 9 et 10.04. Débrayages quotidiens dans d'autres usines du groupe Safran selon la CGT.
10.04 2ème jour de grève des chauffeurs de bus de Sitbus à Maubeuge. Ils vont voir les métallos en grève de Sambre et Meuse
10.04 Grève des transports TAM Transdev POM à Montpellier. 3ème vendredi de grève.
10.04 Fin de la grève des employés communaux de la Possession à la Réunion. D'après les syndicats toutes les revendications sont satisfaites, primes, avancement...
10.04 4ème jour de grève de 70 à 75% des salariés d'Ecocert pour 120 euros bruts. Première grève depuis 10 ans.
10.04 Débrayage à Ball Packaging à la Ciotat
10.04 Grève Turboméca Tarnos (Safran), les salariés dénoncent 424% d'augmentation sur 5 ans des bénéfices de Safran, 2% pour les salariés. Action quotidienne depuis le 7 avril.
10.04 Grève des salariés de l'hôtel Montecarlo Bay à Monaco. Ils obtiennent en un jour une prime de 850 euros, l'ouverture de négociations sur le 13ème mois et sur une prime annuelle
10.04 Débrayage à Carrefour Market de Sassenage et Moirans
11.04 Fin de la grève après 7 jours des agents municipaux de Bellefontaine (Martinique). Ils obtiennent la revalorisation de la prime qu'ils demandaient
11.04 Débrayage chez Carrefour Market à Vanves (92)
13.04 Grève de tout le secteur du BTP à la Réunion pour 3% d'augmentation. Ils obtiennent 1,13% avec effet rétroactif au 1.01.2015 au bout d'une demi journée et arrêtent la grève
13.04 Débrayage Ford Blanquefort
13.04 7ème jour de grève à Ecocert, organisme de certification des produits bio, pour 120 euros bruts. La direction propose 45 euros bruts. Grève suivie à 70% selon les syndicats
13.04 6ème jour de grève des salariés de Sitbus. Les grévistes après une grève totale reviennent à une grève de deux fois 55 minutes par jour, ce qui bloque pas mal les transports et évite les grosses pertes de salaire
13.04 Grève chez Kernéos à Mardyck
13.04 Grève Turbomeca Tarnos
13.04 Grève chez Kernéos (ex Lafarge) de Fos-sur-Mer, Dunkerque et Le Teil ainsi que des débrayages au centre de recherches de Vaulx-Milieu. Ils veulent une participation de 4 000 euros, primes diverses et conditoins de travail
13.04 Grève à Destampes Emballage, pour 40 euros bruts d'augmentation et 60 euros de prime de vacances. Usine bloque avec piquet de grève
13.04 Grève à la Nantaise des eaux au Moule et à Marie Galante (Guadeloupe). Mélange de revendications
13.04 La direction de Michelin accorde un supplément d'intéressement de 280 à 320 euros suite aux mouvements de grève depuis deux mois dans le groupe et qui continuent notamment à Michelin Blavozy
13.04 Débrayage (historique selon les syndicats) d'une demi journée chez AXLE Tech à St Etienne pour 40 euros par mois
13.04 Grève à Kéolis Montbéliard de 59 minutes par jour, trois jours par semaine, suivie à 55%, pour une augmentation de 1,16% et une prime de 75 euros
14.04 Grève aux transports de bus Keolis Oise
14.04 Grève à l'hyper Carrefour Vitrolles. Mélange de revendications sur les salaires et les conditions de travail. Ras le bol général
14.04 Grève suivie à 80% à Pyrex Chateauroux pour 4% d'augmentation
14.04 Débrayage suivi à 30% à Cermex à Corcelles les Citeaux
14.04 Grève à Snecma Chatellerault suivie à 60%
14.04 Grève Chez STM Crolle (en mouvement depuis un mois). Manifestation à Grenoble avec les autres sites isérois au rythme de Antisocial
14.04 Grève pour 50 euros aux plateforme logistique Toupargel d'Argentan, Civrieux et Montauban. La plateforme téléphonique du groupe à Mêle sur Sarth
14.04 2ème jour de grève à Servichef (repas cantines scolaires) en Martinique pour le paiement du premier jour de grève sur des sanctions et conditions de travail
14.04 Grève des transports SDV ( Bolloré) à La Réunion
14.04 2ème débrayage pour 40 euros qualifié d'historique dans cette entreprise chez Axle Tech
15.04 2ème jour de grève dans les transports Kéolis Oise
15.04 2ème jour de grève des plateforme logistiques de Toupargel
15.04 3ème jour de grève sur les 4 sites de Kernéos
15.04 2ème jour de grève à la Nantaise des eaux de Guadeloupe.
15.04 14ème jour de grève à l'huilerie de Tahiti qui bloque le traitement du Coprah, essentiel dans l'économie des îles
15.04 Grève à Evolution Assurances à Amiens, ils réclament les retards d'impayés et ne veulent plus travailler dans une cave
15.04 30ème jour de grève à Appel 24 (Centre d'appel médical) suivie à 75% pour 120 euros d'augmentation, 13ème mois
15.04 Rassemblement et manifestation de 800 grévistes Snecma du groupe à Snecma Corbeil aux cris de "on veut du pognon" après déjà un mois de mobilisations diverses dans le groupe Snecma
15.04 2ème mois de grève tous les samedis au centre de téléperformance de Bordeaux, salaires et conditions de travail
15.04 2ème jour de grève à Kéolis Montbéliard
15.04 Débrayage à la centrale logistique de Camaïeu à Roubaix
15.04 Fin de la grève à Ecocert après 8 jours de grève. Les salariés obtiennent 55 euros bruts par mois
15.04 Débrayage à Alstom Cravanches pour 2,5% et diverses primes dont une de 3 000 euros. Les grévistes bloquent le site et envahissent la réunion de négociation. La direction cède 1,5%. Les ouvriers disent qu'ils reviendront
16.04 Débrayage des salariés chez le maraîcher Pomalie à la Haute Pommeraie, près de Nantes. Ils veulent 1,5%, une augmentation de la prime de vêtements, de la prise en charge de la mutuelle
16.04 Grève chez Ponticelli à Saint Avold pour 100 euros par mois
16.04 8ème jour de grève des agents d'entretien de la BNF Mélange salaires, conditions de travail
16.04 La grève s'étend à Toupargel pour 50 euros. La production est arrêtée à Argentan, au Mêle-sur-Sarthe (Orne), à Chalon-sur-Marne, Montauban et Civrieux d’Azergues (près de Lyon)
16.04 Grève à Toupargel Montauban suivie à 80%. Aux 50 euros demandés s'additionnent une foule de revendications sur les horaires, les conditions de travail, les primes, l'annualisation du temps de travail. Tout ressort.
16.04 Grève à Toupargel Chalons sur Saône
16.04 Xème grève chez Turboméca à Tarnos. Et, selon les syndicats, les actions continuent également à Microturbo, Hérakles et Messier ( Safran). Pas eu de tel mouvement sur les salaires depuis 2008. Le patron donne 2,5%. Appel à continuer le 17.04
16.04 Grève à Maz 'Air à Mazères (aéronautique) pour 50 euros, intéressement, conditions de travail. Grève suivie par 90% des productifs, 50% au total.
16.04 Grève à 100% aux cinémas "Le camion rouge" et "L'Alhambra" à Saint Etienne
16.04 Débrayage à Dassault Anglet
17.04 15ème jour de grève totale à l'huilerie de Tahiti pour les salaires et 14 autres revendications, bloquant une grande partie de l'économie de l'île
17.04 Grève Turboméca à Tarnos
17.04 A Keolis Montbéliard la CFDT a signé un accord de fin de grève pour 1,16% mais l'UNSA continue la grève
17.04 Manifestation de retraités pour le paiement des pensions en retard
17.04 Grève à Gefco. 30 agences sur 48 touchées par la grève contre les suppressions de postes mais aussi pour des augmentations de salaires selon FO
17.04 Fin de la grève à Kéolis Oise après 4 jours. Les salariés ont obtenu une revalorisation du taux horaire de 8 centimes, l’augmentation d’une prime de vacances et le lissage des jours de grève
17.04 La grève des agents de nettoyage de la BNF comme du Ministère des Finances continue pour des revendications mélangées... Rappelons que la grève à Radio France a commencé par une de ces grèves et leur rôle en Grèce
17.04 Appel à la grève pour le 20.04 à Transville dans le Valenciennois
16.04 Débrayages sur les sites Dassault de Anglet, Saint-Cloud, Montreuil, Argenteuil et pic-nic devant ce dernier site
16.04 Selon la CGT Dassault Argenteuil, il y aurait eu 19 arrêts de travail pour les salaires depuis le 12 mars
17.04 2ème jour de grève et débrayage (suivant les salariés) de "Place du marché" à Chalons sur Saône comme sur d'autres sites du groupe (lié à Toupargel) pour 50 euros
18.04 Grève à l'hypermarché Carrefour Sainte Clotilde à La Réunion pour 3%
18.04 Grève au Carrefour Market La pointe du Mans
20.04 Grève des transports Transville dans le Valenciennois
20.04 20ème jour de grève à l'huilerie de Tahiti. L'économie du Coprah, principale ressource de l'île, est bloquée
20.04 Grève suivie à 90% au Sertrid de Bourogne (usine d'incinération de Belfort) contre une baisse des salaire via des primes
20.04 Grève de la société d'imagerie médicale Saint Rémi à Reims sur plusieurs cliniques et cabinets de Reims pour une augmentation de l'intéressement. Ils obtiennent satisfaction
20.04 5ème jour de grève sur 50 établissements de Korian-Médica selon CGT et Sud pour une prime d'intéressement
20.04 4ème jour de grève chez SGI (aéronautique) à Magny les Hameaux pour 70 euros bruts.
20.04 Débrayage chez Messier (Safran) à Bidos selon FO et CGT
21.04 Débrayage chez Messier (Safran) à Bidos selon FO et CGT
21.04 Débrayage à Dassault Anglet pour 3%. Blocage de l'usine
21.O4 5ème jour de grève suivie à 80% chez SDV, Réunitrans, SDMM, SORETRANS (transitaires Bolloré) La Réunion pour 70 euros d'augmentation. L'approvisionnement de l'île est en partie menacée
21.04 Grève suivie à plus de 50% chez Packetis à Chazelles
21.04 7ème jour de grève au cinéma l'Ahlambra à Saint Etienne
21.04 Fin de la grève chez Maz'air à Mazères. Les salariés ont obtenu 38 euros d'augmentation et une prime de 12 euros, soit 50 euros au total. "Grosse victoire" selon la CGT
21.04 80ème jour de grève à la fourrière départementale de la Martinique
21.04 Débrayage chez Duacom Douai pour une prime de participation
22.04 4ème jour de grève à hyper Carrefour Sainte Clotilde (La Réunion)
22.04 Grève aux Forges de Fresnes à Fresnes sur Escaut pour une prime trimestrielle
22.04 6ème jour de grève à SGI et manifestation des salariés devant l'usine Snecma où a lieu une autre grève contre une menace de licenciement d'un délégué syndical
22.04 Grève des employés de Cèdre Elise à Argenteuil. Ils veulent une augmentation de 10%
22.04 Grève Alstom pour 10% (mini de 125 euros), rattrapage sur 5 ans (Bénéfices de 556 millions et 4 millions au PDG) à Petite Forêt, Aytré, Belfort, le Creusot. Débrayages à Tarbes et Petit-Quevilly.
22.04 Grève générale à Mayotte. Île totalement bloquée pour un alignement par le haut des salaires sur ceux de la métropole.



avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  hadrien le Lun 15 Juin - 19:28

On se demande dans quelle réalité sociale vivent certains militants de la gauche "radicale" pour nier/ignorer la vitalité de la lutte des classes aujourd'hui.

La "gauche radicale", je ne sais pas à partir de quoi elle évalue la "vitalité" de la lutte des classes aujourd’hui.
Pour un marxiste, il n'est pas possible de se contenter de compilations, aussi impressionnantes soient-elles, au premier regard.
La vitalité de la lutte des classes aujourd'hui, c'est surtout des attaques d'envergure du patronat, grand ou petit, et de son gouvernement contre la classe ouvrière: licenciements de masses, suppressions d'emploi, attaques sur les retraites, les chômeurs et la santé, précarisation des emplois, démolissage du code du travail, blocage des salaires, siphonnage des fonds publics et sociaux etc...
En face, des luttes défensives, souvent minoritaires et le dos au mur, des réactions collectives peu massives et souvent limitées aux milieux militants, une dépolitisation de la classe ouvrière et de la jeunesse, une tendance continue à la baisse du nombre annuel de jours de grève, pratiquement pas de mouvements sur les salaires.....
Je tords peut-être un peu le bâton dans l'autre sens à la suite des listes euphorisantes de luttes étalées plus haut.
Mais ce n'est pas avec des contes de fées qu'on comprendra la réalité des rapports de classes et qu'on agira, les yeux ouverts et en pleine conscience, pour contribuer à les inverser.

hadrien

Messages : 285
Date d'inscription : 09/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Carlo Rubeo le Lun 15 Juin - 20:27

hadrien a écrit:
On se demande dans quelle réalité sociale vivent certains militants de la gauche "radicale" pour nier/ignorer la vitalité de la lutte des classes aujourd'hui.

La "gauche radicale", je ne sais pas à partir de quoi elle évalue la "vitalité" de la lutte des classes aujourd’hui.
Pour un marxiste, il n'est pas possible de se contenter de compilations, aussi impressionnantes soient-elles, au premier regard.
La vitalité de la lutte des classes aujourd'hui, c'est surtout des attaques d'envergure du patronat, grand ou petit, et de son gouvernement contre la classe ouvrière: licenciements de masses, suppressions d'emploi, attaques sur les retraites, les chômeurs et la santé, précarisation des emplois, démolissage du code du travail, blocage des salaires, siphonnage des fonds publics et sociaux etc...
En face, des luttes défensives, souvent minoritaires et le dos au mur, des réactions collectives peu massives et souvent limitées aux milieux militants, une dépolitisation de la classe ouvrière et de la jeunesse, une tendance continue à la baisse du nombre annuel de jours de grève, pratiquement pas de mouvements sur les salaires.....
Je tords peut-être un peu le bâton dans l'autre sens à la suite des listes euphorisantes de luttes étalées plus haut.
Mais ce n'est pas avec des contes de fées qu'on comprendra la réalité des rapports de classes et qu'on agira, les yeux ouverts et en pleine conscience, pour contribuer à les inverser.

La résistance de classe (oui la résistance, dans la phase actuelle du capitalisme ICI comment peut il en être autrement ?) prend effectivement la forme de grèves, de blocages, de séquestrations, .... Mais également d'autres formes de résistances larvées de refus du travail aliéné, des formes collectives, souvent individuelles, de sabotage, d'absentéisme, de couler la chaine de prod, de flinguer les outils qui rendent fous, etc etc etc.
Le conte de fée c'est de croire que la résistance serait uniforme et que justement elle prendrait la forme unique fantasmée par les radicaux de la cuisine politicarde ... en attendant ils nous vendent leur "réalisme" teintée de cuisine électorale indigeste et d'alliance nauséeuse sur la base d'une réalité qui n'existe que dans leur interprétation faussée du monde.

Ensuite articuler la résistance ici avec l'offensive de classe dans le monde (indonésie, inde, cambodge, brésil etc) est la base de l'internationalisme que certains semblent oublier par occidentalocentrisme sans comprendre que la centralité de l'appareil productif occidental n'est plus la même qu'au ... 19ème/20ème siècles ...
On a les illusions qu'on veut bien avoir pour faire croire qu'on sert une soupe réformiste comestible avec le langage militant habituel de l'enfumage mais pendant ce temps là ça lutte ici et là dans le réel.
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  hadrien le Mar 16 Juin - 1:41

Je ne répondais qu'au listing euphorisant des mobilisations ouvrières en France.
Si la question doit concerner l'ensemble des luttes du prolétariat à l'échelle mondiale, il faut le préciser.
Quant à cette petite accusation laissant entendre que les marxistes révolutionnaires minimiseraient l'envergure des luttes ouvrières actuelles pour justifier une dérive réformiste, ce n'est pas très sérieux.

hadrien

Messages : 285
Date d'inscription : 09/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Sam 27 Juin - 18:01

hadrien a écrit:Je ne répondais qu'au listing euphorisant des mobilisations ouvrières en France.
Si la question doit concerner l'ensemble des luttes du prolétariat à l'échelle mondiale, il faut le préciser.
Quant à cette petite accusation laissant entendre que les marxistes révolutionnaires minimiseraient l'envergure des luttes ouvrières actuelles pour justifier une dérive réformiste, ce n'est pas très sérieux.

Je vois que ça ne change pas et qu'il y a toujours un vrai problème avec la réalité...

La réalité est la réalité.

Elle emmerde , mais elle est celle-là.

Elle ne dit pas que la révolution a commencé, mais il est important de la prendre en compte. Une partie du travail des révolutionnaires ressort également de connaitre la situation et la combativité de la classe ouvrière.

La citer ne ressort pas d'un listing euphorisant mais au contraire permet d'avancer et de comprendre que la crise du mvt ouvrier français ne vient pas d'une absence d'activité de la classe ouvrière mais du coté dégénéré des orgas en France et particulierement du petit milieu gauchiste qui ne se renseigne pas, ne s'informe pas et, quand on lui met sous le nez la réalité clame que la réalité ne leur va pas car trop euphorisante.

Si il n'y avait plus de résistances ouvrières ou de revendications qui ne sont pas toutes défensives très très très loin de là (encore une fois, se renseigner) , on pourrait conclure à une situation désespérée. Ce n'est pas le cas.

Les problèmes rencontrés ne viennent donc pas d'un manque de combativité .

Pour actualiser, on pourrait parler de la lutte des Carrefours Market qui s'ancre dans la durée (dans mon département une dizaine ont fait grève dont un 3 fois), de la situation explosive des hôpitaux où les grèves démarrent de partout dans une situation où depuis 1 an et demi des batailles existent dans des dizaines d'hostos (ce qui est nouveau c'est que les grèves sont plus massives), des nombreux mouvements à la Poste qui se ré-enflamment depuis 2 mois, après avoir eu un petit creux, etc .

Ce qui manque ce sont des progrès organisationnels, politiques et en termes de revendications de ces mouvements pour qu'ils déboulent plus massivement sur la scène centrale.

Effectivement et parallèlement, si pénible soit la situation politique en France on ne peut s'abstraire de la situation des batailles de la classe ouvrière dans le monde.


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  hadrien le Sam 27 Juin - 18:28

Je vois que ça ne change pas et qu'il y a toujours un vrai problème avec la réalité...

La réalité est la réalité.

Elle emmerde , mais elle est celle-là.

Pourquoi une réalité marquée par une remontée des luttes et de la conscience de classe emmerderait-elle des militants qui ont choisi ce camp là et qui savent que seule la classe ouvrière peut faire reculer et à terme crever la dictature capitaliste?
On peut ne pas avoir la même grilles de lecture, des analyses différentes des rapports de classe sans pour autant se faire des procès d'intention.
Moi, ce qui m'emmerde, c'est que pour l'instant ce sont les travailleurs et les classes populaires qui prennent les coups et payent la crise capitaliste, et que les ripostes sociales et politiques sont très loin d'être à la hauteur.
Je sais que tout peut changer très vite (ou pas) mais pour l'instant, je le maintiens, la majorité des mobilisations a un caractère défensif et souvent désespéré.
Si le problème tenait aux stratégies ou à la politique menées par les groupes révolutionnaires, ça se saurait car que ce soit en France, à l'échelle européenne ou mondiale, des politiques très différentes et parfois opposées sont menées sans que cela change quoi que ce soit aux réalités de la lutte de classe.

hadrien

Messages : 285
Date d'inscription : 09/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Sam 27 Juin - 18:58

hadrien a écrit:
Je vois que ça ne change pas et qu'il y a toujours un vrai problème avec la réalité...

La réalité est la réalité.

Elle emmerde , mais elle est celle-là.

Pourquoi une réalité marquée par une remontée des luttes et de la conscience de classe emmerderait-elle des militants qui ont choisi ce camp là et qui savent que seule la classe ouvrière peut faire reculer et à terme crever la dictature capitaliste?
On peut ne pas avoir la même grilles de lecture, des analyses différentes des rapports de classe sans pour autant se faire des procès d'intention.
Moi, ce qui m'emmerde, c'est que pour l'instant ce sont les travailleurs et les classes populaires qui prennent les coups et payent la crise capitaliste, et que les ripostes sociales et politiques sont très loin d'être à la hauteur.
Je sais que tout peut changer très vite (ou pas) mais pour l'instant, je le maintiens, la majorité des mobilisations a un caractère défensif et souvent désespéré.
Si le problème tenait aux stratégies ou à la politique menées par les groupes révolutionnaires, ça se saurait car que ce soit en France, à l'échelle européenne ou mondiale, des politiques très différentes et parfois opposées sont menées sans que cela change quoi que ce soit aux réalités de la lutte de classe.

Tu enfonces des portes ouvertes après avoir été dans le déni de la réalité.
Maintenant tu nous dis que les ripostes ne sont pas à hauteur. Tue-dieux quelle vista !

Sur les stratégies (et tactiques) mises en œuvre : Si il existe une importante activité de résistance à la base , fruit souvent de l'impulsion de départ de petites équipes syndicales et intersyndicales (car c'est cela sa caractéristique précise) et qu'il n'y a pas de mobilisations globales centralisées c'est qu'existent des problèmes considérables d'orientation et d'organisation.
C'est valable pour les orgas traditionnelles du mvt ouvrier comme pour les mvts gauchistes fatigués (et c'est vrai que je suis aussi fatigué... Embarassed ).

Ca ne veut pas dire que d'un claquement de doigt la situation va passer à l'offensive généralisée, mais qu'il faut arrêter de poser des diagnostics erronés comme le fait LO et une partie du NPA (et pas spécialement les courants qui seraient proches de LO).

Quand en Espagne un mouvement réformiste comme celui des indignés fait une percée (il y a déjà plusieurs années déjà) avec une auto-organisation démocratique tatillonne, alors que l'état des orgas ouvrières est lamentable, collabo et proche de ce qu'on connait en France c'est que certaines choses doivent être ré-évaluées. Pas en sautillant sur place sur la merveille des indignés, ni de leur enfant Podemos, mais en tirant des leçons sur des possibilités de contre-offensives.

La classe ouvrière s'est servie de Podemos, pas du PSOE ni de l'équivalent du FdG. Pourtant l'orientation de Podemos est réformiste, c'est comme ça et se prendra les murs habituels .

Il faut tirer des leçons de ce qui se passe dans les pays ressemblant à la France et regarder ce qu'il y a dans l'hexagone. Nous avons la base d'une classe qui bouge, c'est important de le reconnaitre et permet de se poser les bonnes questions. Si la classe bougeait la bonne question serait de comment la faire bouger, là non.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Toussaint le Sam 27 Juin - 22:28

Il y a sur ce fmr des tas de fils témoignant de la montée des luttes, souvent victorieuses, de la classe ouvrière.
Ce n'est pas pour rien qu'ils sont prêts à déclencher une crise financière en Europe pour casser Syriza plutôt que lâcher quelques concessions, ils sont encore plus rapaces qu'avec la droite... ils ne peuvent se permettre de lâcher. Ce n'est pas pour rien qu'ils musclent comme jamais l'appareil législatif répressif, ce n'est pas contre le terrorisme djihadiste. La posture autoritariste et les coups de menton ridicules (n'est pas il duce qui veut) de Valls, cela n'a rien de fortuit. Ils savent qu'ils vont aller bien plus loin et que cela fera du bruit.
Au niveau mondial, c'est encore plus clair. Il n'y a qu'à voir la situation au Chili, en Argentine, en Colombie, pour ne citer que quelques pays latino-américains, qu'à entendre le choeur des pleureuses capitalistes sur les victoires ouvrières en Chine, pays assez important, et bien d'autres encore. Même en Afrique, la situation est délicate, comme on le voit avec la question des réélections, les soulèvements, etc.


Si la classe bougeait la bonne question serait de comment la faire bouger, là non.
Je pense que tu as oublié une négation, non? Ou alors, je ne comprends pas.
En revanche, Copas, la question de la coordination, la centralisation et le débouché politique de ces conflits reste, je crois le plus souvent béante. Tu pointes Podemos (et il n'y a pas que Podemos en Espagne), mais tu penses quoi sur la France? Dans les faits, les vieux appareils gardent le contrôle sur les débouchés politiques, non? C'est vraiment une question de loin, je ne comprends pas la stratégie du NPA. Et le NPA me semble le seul parti capable de faire démarrer une vraie dynamique alternative ouvrière. Mais je ne vois rien, sauf que les médias tiennent OB à l'oeil, mais j'ai l'impression d'entendre la LC que j'ai toujours connue, l'appel aux appareils qui ne bougent pas, pas fous.
Il y a une radicalité jeune et ouvrière, mais je ne vois pas ce que fait l'EG pour lui offrir des perspectives, si tu peux m'éclairer?

Alain parlait de jeunes en révolte qui ne calculent même plus des orgas comme le NPA, et je sais aussi que c'est une énorme réalité. Mais à part le constater, parfois à écouter Alain ou quelques autres, on dirait qu'on est résigné dans l'EG à attendre l'inattendu comme un pêcheur attend la prise. L'image est mauvaise et ne rend pas compte des efforts quotidiens, je sais, mais politiquement cela me fait penser à cela, on attend l'explosion et on s'y préparde en travaillant à des coords de militants radicaux. Je ne cherche pas à critiquer et je n'ai rien de clair à proposer, évidemment, je cherche des éléments de réponse et les textes du congrès ne me les donnent pas. Que fait le parti et que penses-tu qu'il faut faire?
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Dim 28 Juin - 1:08

Aïe, oui juste, j'ai oublié une négation cela aurait donc du être :

Si la classe ne bougeait pas, la bonne question serait de comment la faire bouger, là non.

Sur le reste je suis ok sur les problèmes de coordination et de reconstruction des organisations ouvrières.
Quand on prend le cas de la santé, on sait que nous avons une situation explosive et de très nombreux conflits (à l'échelle d'ailleurs du secteur qui est gros), ni les intersyndicales, ni la coi vergence des hôpitaux n'ont réussi déclencher un passage à un niveau supérieur des batailles, c'est donc là un problème.

Je ne réduis pas l'Espagne à la question de Podemos et je ne l'aborde pas par là mais par l'apparition du mouvement des indignés que j'ai caractérisé (depuis longtemps) comme un mouvement de protestation de masse large d'un jeune prolétariat précaire; communicant et instruit. En aparté, ce sont les traits d'une partie jeunes des soulèvements dits arabes et du prolétariat migrant chinois. Pour caricaturer à l'excès.

Ce soulèvement des indignés (à la différence de ce qui s'est passé dans les autres pays où ce mouvement fut puissant : Grève, Israël, Portugal) est entré en résonance avec une série de batailles du mouvement social (mines, logement, énorme mvt des hôpitaux, etc) qui ont fracturé le PSOE mais aussi le PP, l'équivalent du FdG , etc...
Podemos est arrivé ensuite comme expression déformée de ce mouvement important. Tout cela ne se fit pas par de la léchouille de l'équivalent du FDG, ni par le FUO sauce restreinte, mais par le mvt de masse.

Il faut donc comme nous le crions depuis des années écouter ce que ces mouvements de masse ont à nous dire. Sans illusions des dits, mais en en tirant le max de choses.
Effectivement des gros mvts de masse, des grandes orgas de résistance ou politiques peuvent surgir, des orgas révos peuvent surgir pendant qu'on croira avoir réussi un méga front unique avec quelques débris vieillissants de cliques bureaucratiques...

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Copas le Ven 6 Nov - 0:02


mmmmmmm, miam


CONVENTIONS ET ACCORDS

http://www.wk-ce.fr/actualites/detail/89184/selon-entreprise-et-personnel-les-entreprises-doivent-revoir-leur-facon-d-aborder-les-nao.html

Selon Entreprise & Personnel, les entreprises doivent revoir leur façon d’aborder les NAO

Entreprise & personnel alerte les entreprises sur le risque de tensions salariales en 2016, dans sa note de conjoncture sociale rendue publique le 3 novembre. Pour les
apaiser, le club des DRH propose aux entreprises de repenser leur négociation annuelle obligatoire.

Alors que la situation économique peine à se décanter entre stagnation et légère reprise, la rentrée sociale 2015 est marquée par une montée des tensions, constate Entreprise & Personnel, dans sa note de conjoncture sociale publiée le 3 novembre. Il existe des tensions politiques en raison des régionales mais, également, dans le monde syndical avec un fossé croissant entre acteurs des réformes et opposants ainsi qu’une dégradation du climat social perçue dans l’opinion après les événements d’Air France.

Montées des tensions

La politique menée aujourd’hui est comprise par une partie du salariat comme excessivement favorable aux entreprises, déséquilibrée, autrement dit « de droite », observe le club des DRH. Quant aux « contreparties » obtenues dans les réformes, elles peuvent être perçues comme abstraites, très éloignées des préoccupations quotidiennes des Français. Pour beaucoup à gauche, les réformes sont perçues comme une régression sociale, « moins de droits ». Et, les « réformistes » sont « dans l’incapacité de faire partager leur enthousiasme » pour les nouveaux droits individuels et collectifs issus des accords nationaux interprofessionnels.

Malgré ce constat, Entreprise & Personnel ne prédit aucune mobilisation massive dans la rue. Ni la CGT, ni l’extrême gauche, ni FO ne sont pas capables d’organiser de tel mouvement. En revanche, la sanction s’exprimera dans les urnes.

De plus, il y a de nombreux « conflits invisibles » en France. Et, le risque d’une conflictualité en entreprise ou dans le secteur public est élevé.

Des risques de tensions salariales

Un relevé militant des luttes sociales, repris par Entreprise & Personnel dans sa note, recense environ 750 grèves sur la période de juin à mi-juillet 2015. (*)Une partie importante dans le secteur privé est liée à des revendications salariales.

Or, souligne le club, cette période ne correspond pas à celle des négociations annuelles obligatoires (NAO). Entre militants déterminés (souvent à la CGT) et salariés prêts à se mobiliser, les revendications salariales sont au cœur d’un retour à la conflictualité quand les directions parlent de compétitivité et d’investissement.

« Pour 2016, nous insistons sur les risques, dans les grandes entreprises, de tensions salariales dont les premières et vives manifestations se sont traduites dans les négociations annuelles obligatoires 2015 », prévient Entreprise & Personnel dans sa note. Avec un budget probablement entre 1,8 % et 2,2 % pour la NAO, selon les secteurs d’activité, la situation économique de l’entreprise, sa taille et le poids des coûts sociaux, son pilotage va être délicat.

C’est la raison pour laquelle l’association estime qu’il faut repenser les NAO.

Comment ?

En négociant dans un cadre pluriannuel, en communiquant régulièrement, en informant chacun de sa situation professionnelle, en renouvelant la présentation des chiffres, ou encore, en élargissant le champ des éléments de débat (rémunération globale), propose Entreprise & Personnel.
Liaisons Sociales Quotidien, 05/11/2015

(*) Depuis les décomptes montrent une augmentation de cette conflictualité.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre de luttes de résistance sociale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum