"Au nom du pape roi" (1977)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Au nom du pape roi" (1977)

Message  Byrrh le Dim 15 Mar - 15:34



Ce soir à 0h18, dans la nuit de dimanche à lundi, le "Cinéma de minuit" de France 3 diffusera Au nom du pape roi (In nome del papa re) de Luigi Magni (Italie, 1977).

Lu sur italieaparis.net :

Au nom du pape roi de Luigi Magni de nouveau en salles
Par Emilie Voisin

L'historien et universitaire français Jean Tulard défini, Au nom du pape roi sorti en 1977 et son réalisateur Luigi Magni : "un grand metteur en scène que la critique a trop négligé. Au nom du pape roi évoque avec élégance et précision les derniers soubresauts de l’Etat pontifical en 1867.

Admirablement joué par Manfredi, superbement photographié, historiquement aussi irréprochable que certaines réalisations de Visconti, ce film est un chef-d’œuvre."

Rome, 1867. La ville est en effervescence : le mouvement libéral conteste le pouvoir temporel du Pape. Le gouvernement civil de l’Eglise est aux abois depuis que Garibaldi et ses troupes font route vers la cité. En octobre 1867, Rome est bouleversée par un attentat contre la caserne Serristori : 23 zouaves pontificaux français perdent la vie dans l’explosion.

Trois jeunes révolutionnaires, Giuseppe Monti, Gaetano Tognetti et Cesare Costa, sont arrêtés et accusés du massacre. La comtesse Flaminia, mère secrète de Cesare Costa, s’adresse à un juge du Tribunal du Sacré Collège, le cardinal Colombo da Priverno, pour lui demander de l’aide. Pour convaincre le prélat d’intervenir, elle lui révèle qu’il est le père de l’accusé à la suite d’un bref moment d’égarement dix-neuf ans plus tôt, à l’époque de l’éphémère République romaine…

Au nom du pape roi décrit un monde périmé, un régime archaïque qui va disparaître mais qui, dans ses derniers soubresauts, a encore la force d’appliquer une répression policière atroce et de tuer les représentants de l’idéalisme révolutionnaire.

Dans le rôle d’un juge ecclésiastique amené à devoir juger des garçons qui ont sa sympathie, Nino Manfredi atteint une dimension grandiose ; son face à face avec Salvo Randone, le général des Jésuites, est un moment d’anthologie dans un film qui regorge de scènes fortes (Jean A. Gili) : courez voir ou revoir ce chef d'oeuvre italien !

Au nom du pape roi (In nome de papa re), mise en scène : Luigi Magni. Scénario : Luigi Magni. Avec : Nino Manfredi (Cardinal Colombo da Priverno), Carmen Scarpita (Comtesse Flaminia), Danilo Mattei (Cesare Costa).

Sur Garibaldi et le "Risorgimento", on peut lire cet extrait d'un article des trotskystes italiens de L'Internazionale.

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum