Selma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Selma

Message  verié2 le Sam 14 Mar - 20:37

Les scènes de manifestations et de répression violente sont bien tournées et émouvantes. L'excellent acteur Tim Roth interprète un gouverneur raciste plus vrai que nature. Mais, en dehors de cela nous avons un film trop lisse, une hagiographie simpliste. Ni la personnalité de King ni celles des autres militants n'apparaissent en dehors de ces images léchées de saints laïques. On aimerait connaître les zones d'ombre du personnage, les causes des dissensions entre des militants qui vont faire pour beaucoup d'entre eux... des carrières politiques. On souhaiterait aussi savoir pourquoi le gouvernement a finalement fait assassiner King quelques années plus tard, puisqu'il est quasiment établi aujourd'hui que ce meurtre, comme celui de Malcom X avant lui, fut l'oeuvre du FBI. Ce film s'inscrit dans le cadre des productions désormais politiquement correctes, comme Le majordome, qui mettent notamment l'accent sur la non violence et laissent entendre que tout aurait changé aux Etats unis. Malcom X ne fait qu'une très brève apparition en guest star. On notera que l'arrière-plan de la guerre du Vietnam, contre laquelle la jeunesse américaine s'est révoltée et que bien des Noirs considéraient comme une guerre de Blancs contre un peuple de couleur, est très peu présent. On reste donc un peu sur sa faim...
__
PS Pas encore lu la critique publiée dans l'Anti K...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selma

Message  verié2 le Dim 15 Mar - 14:34

Bon l'Anti-K évoque le film Selma sans en faire la critique. En revanche le dossier de deux pages montre bien la récupération de l'action de King et du mouvement noir de façon à en faire une lutte démocratique politiquement correcte. Un rappel utile des luttes des Noirs des Etats unis depuis la fin de la guerre de sécession et des divisions survenues au sein du mouvement entre radicaux et partisans de la collaboration avec l'Etat et de la non violence - qui ne consistait pas non plus à tendre passivement l'autre joue.

Manquent quelques épisodes de cette lutte comme le combat des ouvriers noirs d'une usine de la région de Chicago, qui avait constitué une milice armée contre le KKK, racontée dans un autre film : "Légitime défense" de Bill Duke avec Forest Whitaker.

Bon, on ne peut pas tout dire en deux pages...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum