Phoolan Devi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Phoolan Devi

Message  Babel le Lun 9 Mar - 19:00

En Inde, Moi Phoolan Devi, du village aux ravines

Un documentaire de Julie et Jean-Philippe Navarre.
1ère partie le  09.03.2015 de 17:01 à 17:55

France Culture : Sur les docks, Irène Omélianenko

Phoolan Devi, femme indienne au destin exceptionnel, a été assassinée le 25 juillet 2001 à Dehli.  Ce documentaire en deux parties, enregistré en janvier 2015 dans l’Etat de l’Uttar Pradesh, raconte  le parcours de cette  femme, issue d’une basse caste, insoumise, hors la loi, puis élue députée de son état. Au-delà du mythe, c'est son combat profondément féministe, et son héritage, que nous interrogeons quatorze ans après.

De nombreux témoignages enregistrés en Inde début 2015 construisent en kaléidoscope un portrait de Phoolan Devi, une femme au destin exceptionnel.

Phoolan a grandi dans un petit village de l’Uttar Pardesh, dans une communauté de Mallah (bateliers) au bord de la rivière Yamuna. Elle fait très tôt l’expérience de la violence sociale. Son cousin paternel Mayadin, qui a l’avantage d‘être lettré et du côté des puissants, s’est octroyé les terres de cette famille de six enfants, les réduisant à une très grande misère. Son mariage à 11 ans, les abus de son mari Putti Lal, homme d’âge mûr, seront le début d’une longue série d’atrocités exercées par les hommes. Son insoumission, sa révolte face aux injustices, aux viols et à la violence des traditions, vont la conduire vers une vie de souffrances, mais aussi vers la conquête de son émancipation et de sa dignité.

Suite à son enlèvement par des bandits, à l’âge de 16 ans, elle va, hors la loi, connaître l’indépendance et l’amour dans les ravines de l’Uttar Pradesh. La révolte de Phoolan va faire d’elle « un monstre », un dacoït*, un animal assoiffé de vengeance. Sa colère n’aura d’égale que les maltraitances et les tortures qu’elle a subies.

A la mort de son amant Vikram Mallah, et jusqu’à sa reddition en 1983, elle va fonder son propre mythe. Cette « ennemie publique N°1 » pourchassée sous le régime d’Indira Ghandi,  va rendre coups pour coups à ceux qui l’ont humiliée.

[*Les dacoïts  sont en Inde, des bandes armées  de brigands formées, la plupart du temps, par des paysans dépossédés de leur terre ou des hors-castes (Intouchables)]

Avec :
Moola Devi, mère de Phoolan Devi
Munni Devi, sœur de Phooaln Devi
Shiv Narayan Devi, frère de Phoolan Devi
Vijay Kranti, journaliste et traducteur de Phoolan Devi
Kiran Bedi, officier de police, ex-directrice de la prison Tihar de Dehli
Dimitri Friedman, journaliste

Urvashi Butalia, historienne et fondatrice de la maison d'édition Zubaan
Martine Van Woerkens, anthropologue à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes

La voix de Phoolan Devi :
- Interview de Phoolan DEVI (traduction de Rada SHARMA), dans les « Mardis du cinéma », émission produite par Marie-Christine NAVARRO, diffusée sur France Culture le 26 mars 1996.
- Interview de Phoolan Devi par Vijay Kranti, archive privée, inédite, de 1995.

Et des extraits de son autobiographie Moi, Phoolan Devi, reine des bandits

Et les voix de Nathalie Duong, Mylène Wagram, Nathalie Kanoui, Akshay Bakaya, Christine Bernard.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum