Gauche unitaire

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  ottokar le Ven 29 Nov - 17:42

j'avoue ne regarder cela que de très très loin... ceux qui sont ensemble dans le Front de Gauche ne veulent plus être avec ceux qui veulent être dans le front de gauche sous le nom du rassemblement "ENSEMBLE" ? quelle différence entre les uns et les autres ? ils sont tous dans le Front de Gauche, non ?

ottokar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Prado le Sam 30 Nov - 0:14

Sur son blog http://zanas57.wordpress.com/ l'un des exclus explique les raisons de cette mise à la porte non statutaire (billet du 25 novembre). Il faut au moins lire la dernière partie, 'Pourquoi osez vous ?", qui éclaire les racines politiques de cette opération.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  ottokar le Sam 30 Nov - 9:16

merci : Si j'ai bien lu, ce grand clivage stratégique recoupe en petit le même clivage qu'entre PC et Mélenchon ;: il y a ceux (façon Picquet) qui sont élus grâce aux alliances avec le PS et veulent sauver leurs places, et ceux qui ne sont pas élus et n'ayant aucune place à sauver, veulent renforcer le Front de Gauche autonome... pour s'allier demain au PS. les uns et les autres dans les mêmes politiques de gestion de la crise..
Et tout cela séparer un peu pus 300 militants (en 4 ou 5 morceaux différents) d'après ce que dit ce blog... le fait que certains soient d'anciens d'extrême gauche ne rend pas le naufrage moins lamentable (et ridicule).

Bon, mais je vois cela de vraiment très loin...

ottokar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Copas le Sam 30 Nov - 10:44

ottokar a écrit:merci : Si j'ai bien lu, ce grand clivage stratégique recoupe en petit le même clivage qu'entre PC et Mélenchon ;: il y a ceux (façon Picquet) qui sont élus grâce aux alliances avec le PS et veulent sauver leurs places, et ceux qui ne sont pas élus et n'ayant aucune place à sauver, veulent renforcer le Front de Gauche autonome... pour s'allier demain au PS. les uns et les autres dans les mêmes politiques de gestion de la crise..
Et tout cela séparer un peu pus 300 militants (en 4 ou 5 morceaux différents) d'après ce que dit ce blog... le fait que certains soient d'anciens d'extrême gauche ne rend pas le naufrage moins lamentable (et ridicule).

Bon, mais je vois cela de vraiment très loin...
Hum, 300 adhérents, militants je ne sais pas, je n'en ai jamais vu.

C'est effectivement ce qu'on peut penser des divergences qui les parcourent, à quelques nuances près.
Effectivement, au départ, la GU est franchement achetée par le PC pour utiliser  un peu du succès du NPA de l'époque, créer une 3eme composante factice, créer de la confusion. Et effectivement au départ il n'y a que le PCF, un tout petit PG et une minuscule GU.

La situation a changé dans le FdG avec la FASE, la GA, les alters, créant ainsi tout un bestiaire compliqué mais apparaissant comme à gauche dans le FdG.

La situation est donc radicalement différente avec les débuts du FdG où Picquet apparaissait et était présenté comme la 3eme composante du FdG.
La place de la petite faction de Picquet est très sérieusement en cause. Elle manœuvre pour garder une partie de son statut, ce qui l'a fait dés le départ avoir des liens  avec la bureaucratie du PC. Politiquement et matériellement cette faction est un appendice nomenkl
De son côté, et pour l'instant, la direction du PC a besoin encore de la GA, combien de temps ?

L'autre faction de la GU est attirée par une alliance plus large avec d'autres petits groupes dans le FdG, ce qui signifie une période de frottements avec les deux orgas dominantes.
Les projets de ce regroupement dans la gauche du FdG, projets qui assèchent la place de la GU, sont bien réformistes, mais ils ne sont pas encore directement nomenklaturistes.
Savoir ce qu'il adviendra de tout cela est compliqué.
Pour la faction Piquet la question est réglée.
Pour ses opposants plusieurs hypothèses sont possibles, dont une partie ne relève nullement du choix de ceux-ci.

On retiendra dans tout ça, qu'en groupes, en processions, en cortèges, l'ensemble des factions du FdG développent des stratégies qui courbent stratégiquement le mouvement de la classe ouvrière vers des objectifs institutionnels, l'enkistage dans les institutions de l’appareil d'état. La classe ouvrière étant sensée dans les meilleurs des cas, se mobiliser façon front populaire, mais en soutien à un bon gouvernement.
Au concret, la faction Picquet est dans le fromage maintenant au côté de la bureaucratie du PC et est donc capable du pire pour avoir des postes avec le PS souvent.
La faction opposée est un mélange entre ceux qui y croient vraiment et ceux qui veulent bien aller au fromage mais en y mettant les formes (au 2eme tour).

Les questions d'alliance directe avec le PS sont compliqués devant les développements de la grande crise et la compréhension que le PS peut se trouver dans le chaos du PASOK et sentir tellement mauvais qu'une tactique réformiste à moyen terme peut être de s'en écarter au maximum .

C'est la difficulté de positionnement du PG qui bat la campagne dans tous les sens, un coup à gauche un coup à droite, sentant confusément qu'on peut se trouver dans une situation où le cadavre du PS peut sentir tellement mauvais qu'il vaut mieux ne pas être trop vu avec.
Mais il s'agit là de tactiques réformistes qui n'abusent pas sur le fond et la relation à l'état (bourgeois).

Dans les factions du FdG beaucoup de militants sont abusés, rien de neuf à cela. On les retrouve dispersés à Quimper pendant que les factions dirigeantes pro-gouvernementales les ont abreuvé d'insultes.

Si EELV ne bouge pas, le PG sera fortement tenté d'aller avec la "gauche'" du FdG (GA, Alters, FASE, etc) si la crise avec le PC s'accentue.

La GU là dedans vole en éclats devant les prémices de la crise du FdG.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Prado le Sam 30 Nov - 11:32

ottokar a écrit: il y a ceux (façon Picquet) qui sont élus grâce aux alliances avec le PS et veulent sauver leurs places
A part ceux qui ont été élus conseillers municipaux du temps de la LCR, les élus de la GU sont dans les conseils régionaux et je ne crois pas qu'ils aient été élus grâce aux alliances avec le PS.
Je crois que la raison la plus intéressante est ailleurs : depuis longtemps, le projet de Picquet est que la gauche antilibérale soit majoritaire à gauche, y compris sur le plan électoral.  Il a cru un moment que Mélenchon pourrait avoir plus de voix que Hollande. Aujourd'hui, pour lui, le plus important est d'établir des ponts avec la "gauche" du PS et d'EELV afin d'aboutir à une alliance majoritaire : "gauche" de PS/EELV + Front de gauche. Pour sa part, Mélenchon pense que cette "gauche" là n'est qu'un  mirage.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  gérard menvussa le Sam 30 Nov - 12:18

Et surtout, même en ajoutant FdG plus EELV plus gauche du ps, on arrive toujours pas à une majorité. Le seul cas possible serait une explosion du ps. Et alors, Mélenchon ne pourrait pas être premier sinistre de Hollande, qui serait obligé d'appeler à une législative anticipée qui remettrait la droite au pouvoir dans le cas le plus favorable.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Création du "réseau gauche unitaire"

Message  Prado le Lun 23 Déc - 0:24

http://gauchevraimentunitaire.wordpress.com/tag/gauche-unitaire/
POURQUOI NOUS CONSTITUONS LE "RÉSEAU GAUCHE UNITAIRE"

Notre organisation Gauche Unitaire, constituée en 2009 pour participer au Front de Gauche, connaît aujourd’hui une crise majeure.

Alors que Gauche Unitaire était traversée depuis plusieurs mois par un débat sur le processus de regroupement engagé avec les Alternatifs, la Gauche Anticapitaliste, Convergences et Alternative et la FASE, une partie de la direction a empêché une véritable discussion démocratique sur cette question.

L’ organisation à marche forcée d’une « Conférence de séparation », la non publication de textes de débats, l’exclusion collective de 35 militants signataires d’une contribution sur le regroupement « Ensemble ! », constituent autant de mesures totalement contraires aux statuts de Gauche Unitaire et aux principes politiques qui ont été à la base de sa constitution.

Une majorité des militants de Gauche Unitaire, qu’ils soient partie prenante ou non du regroupement « Ensemble ! », sont totalement opposés à de tels agissements.

Plus généralement, de telles pratiques sont à l’opposé de la réalité présente du mouvement ouvrier dans son ensemble et de l’actuelle période de recomposition. Ce dont le Front de gauche est un produit positif. Et ce qui implique de rompre avec toute vérité autoproclamée, de reconnaître la nécessité d’expérimenter, de pouvoir faire des erreurs, d’inventer de nouveaux chemins et de nouvelles convergences.

Dans cette situation, les militants de Gauche Unitaire qui se sont réunis le 8 décembre 2013 décident :

- de continuer à se revendiquer pleinement de Gauche Unitaire et de son acquis politique résumé dans son Manifeste fondateur et dans les textes de ses deux congrès ;

- de poursuivre la bataille politique pour la tenue d’un véritable congrès de Gauche Unitaire, seul cadre légitime à même de déterminer l’orientation de notre organisation, ce qui suppose la transmission de la liste des adhérents ;

- de contester l’exclusion collective de 35 militants et la tentative de destitution d’un camarade de la présidence de l’Association de Financement de Gauche Unitaire (AFGU), lesquelles sont illégitimes, voire proprement illégales ;

- d’organiser partout où c’est possible des réunions ou des congrès locaux des adhérents de Gauche Unitaire pour débattre de cette situation exceptionnelle ;

- de poursuivre leur activité, en tant que militants de Gauche Unitaire, dans le Front de gauche et dans tous les combats politiques et sociaux dans lesquels ils sont investis ;

- de constituer un réseau regroupant les militants de Gauche Unitaire qui refusent les pratiques qui ont produit une dislocation des cadres de débat démocratique de l’organisation ;

- de poursuivre l’échange et le partage des expériences entre les camarades qui participent au mouvement politique « Ensemble ! » et ceux qui n’y participent pas, en reconnaissant que nous sommes dans une période d’expérimentation qui implique une vérification et un débat à chaque étape sur l’évolution de ce processus ;

- de faire vivre ces débats, en favorisant le respect du pluralisme et de la diversité des positions, à travers le blog « Gauche (vraiment) unitaire ».

Premiers signataires :

Gérard BLANCHET (03), Françoise LAROCHE (13), Jacques LERICHOMME (13), Nicolas BENIES (14), René-Jean IMBERT (17), Florent GENIN (21), Jean-Pierre MARTZOLF (22), Julien TORRES (34), Jean-Claude FARRE (35), Michèle GILLET (35), Olivier LEDOUBLE (35), Vincent LEGAGNEUX (35), Dominique LESEIGNEUR (35), Lydie POREE (35), Mariano BONA (38), Bruno DIAZ (38-73), Martine MOLLARET (38-73), Noëlle THORENT (38), Laurette CHESNAIS (44), Marc VINCE (44), Claude ARNAUD (47), Françoise GARCIA (47), Marie-Hélène LOISEAU (47), Danièle MARTINET (47), Jean-Marie PICART (47), Josiane PICART (47), Michel PUJOS (47), Claude SARROU (47), Florence VERGNAC (47), Christian CAUSSE (48), Alain CANU (50), Michel HERY (54), Lionel AYMARD (59), Audric DUCHET (59), Arnaud BEVILACQUA (60), Stéphanie BEVILACQUA (60), Alberte BONNET (60), Pierre RIPART (60), Khalid HABBALLAH (63), Denis DAUMAS (65), Claude MARTIN (65), Laurent ROUGE (65), Laurence BOFFET (69), Armand CREUS (69), Cécile CHARLES (69), Marie GANOZZI (69), Denis MARX (69), Denise MILBERGUE (69), Laurent MORENO (69), Jean-Michel DREVON (72), Bruno ANTZENBERGER (75), Martial ANTZENBERGER (75), Isabelle GARO (75), Alain HARZIC (75), Cécile SILHOUETTE (75), Francis SITEL (75), Michelle ERNIS (76), Pascal LANGLOIS (76), Gilles HOUDOUIN (76), Laurianne ALLUCHON (80), Delphine BOUENEL (80), Marion BRUSADELLI (80), Nicolas BRUSADELLI (80), Marianne MUGNIER (80), Vonick LAUBRETON (83), Robert DUGUET (91), Jacques SIMON (91), Philippe ANTZENBERGER (92), Olivier BARBEROUSSE (92), Valéry LASPRESES (92), Catherine PINCHEDEZ (92), Jean-Michel TARRIN (92), François CALARET (93), Jérôme LECLERE (93), Denis MARESCAUX (93), Marc MORVAN (93), Pierre SARDOU (93), Marie-Pierre TOUBHANS (93), Bénédicte FINKL (94), Dominique OUDOT (95) …

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Copas le Lun 23 Déc - 1:39

Tout comme au FdG il y a le FdG canal historique, le FdG maintenu, le FdG tout uni, il y a aussi la Gauche unitaire mais vraiment unitaire, la GU canal historique, la GU mandale historique que si je te prends je te bottes et je te bâillonne , la GU maintenue...

Espérons que ça ne dégénère pas comme certaines bandes de du PICHI de Toulouse qui cognent des PiGistes sur les marchés .

Si on ne voit pas grand chose là dedans en matière d'orientation politique on notera quand même que le point atavique sur le pognon est en bonne place : La présidence de l'Association de Financement de Gauche Unitaire (AFGU), voilà que la chose est importante.

L'histoire de l'oseille leur colle comme le scotch des Duponts et resurgit comme chose importante, surtout quand on s'est tu sur le hold-up contre le NPA.

Les mauvaises manières continuent, un acquis historique en quelque sorte.  J'étais certain que la question de l'oseille resurgirait à la GU et à la GA.

La GU c'est fait...
Pour le reste, la démocratie, ça fait hurler de rire...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  panchoa le Lun 23 Déc - 10:05

Copas a écrit:Tout comme au FdG il y a le FdG canal historique, le FdG maintenu, le FdG tout uni, il y a aussi la Gauche unitaire mais vraiment unitaire, la GU canal historique, la GU mandale historique que si je te prends je te bottes et je te bâillonne , la GU maintenue...

Espérons que ça ne dégénère pas comme certaines bandes de du PICHI de Toulouse qui cognent des PiGistes sur les marchés .

Si on ne voit pas grand chose là dedans en matière d'orientation politique on notera quand même que le point atavique sur le pognon est en bonne place : La présidence de l'Association de Financement de Gauche Unitaire (AFGU), voilà que la chose est importante.

L'histoire de l'oseille leur colle comme le scotch des Duponts et resurgit comme chose importante, surtout quand on s'est tu sur le hold-up contre le NPA.

Les mauvaises manières continuent, un acquis historique en quelque sorte.  J'étais certain que la question de l'oseille resurgirait à la GU et à la GA.

La GU c'est fait...
Pour le reste, la démocratie, ça fait hurler de rire...

mauvaise langue. c'est surtout un très fort appel pour s' engager à militer dans les orga politique et une belle démonstration de la recherche de la sunitée.  santa Basketball affraid 

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Copas le Lun 23 Déc - 10:50

panchoa a écrit:
Copas a écrit:Tout comme au FdG il y a le FdG canal historique, le FdG maintenu, le FdG tout uni, il y a aussi la Gauche unitaire mais vraiment unitaire, la GU canal historique, la GU mandale historique que si je te prends je te bottes et je te bâillonne , la GU maintenue...

Espérons que ça ne dégénère pas comme certaines bandes de du PICHI de Toulouse qui cognent des PiGistes sur les marchés .

Si on ne voit pas grand chose là dedans en matière d'orientation politique on notera quand même que le point atavique sur le pognon est en bonne place : La présidence de l'Association de Financement de Gauche Unitaire (AFGU), voilà que la chose est importante.



L'histoire de l'oseille leur colle comme le scotch des Duponts et resurgit comme chose importante, surtout quand on s'est tu sur le hold-up contre le NPA.

Les mauvaises manières continuent, un acquis historique en quelque sorte.  J'étais certain que la question de l'oseille resurgirait à la GU et à la GA.

La GU c'est fait...
Pour le reste, la démocratie, ça fait hurler de rire...

mauvaise langue. c'est surtout un très fort  appel pour s' engager à militer  dans les orga politique et une belle démonstration de la recherche de la sunitée.  santa Basketball affraid 

Attention, la sunité c'est une remarque porcine plus exactement suine ...
Même pas mauvaise langue j'étais sur que les questions de pognon ré-apparaitraient dans les mêmes termes que ceux qui ont prévalu quand il s'est agi de braquer le NPA.
Surtout que maintenant que la GU n'est plus la 3eme composante du FdG, que 10 autres mouvements se pointent avec des sébiles à la main, ça rigole plus avec le grisbi , les temps sont durs.



Bien c'est aussi de la politique. La place de la GU dans le FdG avait été construite artificiellement au départ par le FdG et surtout la grosse aide du PCF . Il s'agissait surtout de s'attaquer à l'influence du NPA en semant la confusion.

Le renvoi d’ascenseur de Piquet a comme objectif central de montrer à l'appareil du PCF combien ils sont de gentils toutous. A ce titre il doit garder contrôle de son micro-appareil... Par tous les moyens.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Copas le Mar 14 Jan - 8:01


http://gauche.blog.lemonde.fr/2014/01/13/a-paris-le-front-de-gauche-se-divise-encore-un-peu-plus/

Anne Hidalgo vient de recevoir un nouveau soutien au sein du Front de gauche. La Gauche unitaire (GU) s'apprête à rallier la candidate socialiste à la Mairie de Paris. Cela sera officialisé lors d'une conférence de presse mercredi 15 janvier avec Christian Picquet, porte-parole de la GU, Ian Brossat, chef de file des communistes dans la capitale, et Rémi Féraud, directeur de campagne de Mme Hidalgo.

"Après avoir fait tous les efforts, nous avons réalisé que le rassemblement du Paris était impossible sur Paris, explique M. Picquet. Et nous avons fait le constat que que ce n'était pas possible de nous retrouver derrière Danielle Simonnet (candidate du Parti de gauche) qui concentre son énergie à dénoncer le PS et ne créé pas les conditions du rassemblement de la gauche au deuxième tour pour battre la droite et l'extrême droite."

L'annonce a été faite indirectement par le PCF parisien qui a communiqué sur la conférence de presse de mercredi. "C'est une très bonne chose", se félicite ainsi M. Brossat. Les communistes ne peuvent que se réjouir de voir arriver une nouvelle composante du Front de gauche à leurs côtés dans la campagne parisienne au moment où la coalition de la gauche radicale est à la peine. M. Picquet, un ex de la Ligue communiste révolutionnaire, est un des membres fondateurs du Front de gauche qui a cependant vu une bonne partie de ses troupes partir à Ensemble, issu du regroupement de différentes forces du Front de gauche autour… des anciens du NPA.

M. Picquet, un ex de la Ligue communiste révolutionnaire, est un des membres fondateurs du Front de gauche qui a cependant vu une bonne partie de ses troupes partir à Ensemble, issu du regroupement de différentes forces du Front de gauche autour… des anciens du NPA.

Le PCF n'a dd'ailleurs pas ménagé leurs efforts pour faire venir la Gauche unitaire : en cas de victoire de la gauche, M. Picquet et ses amis, qui n'ont actuellement aucun élu à Paris, obtiendront un conseiller de Paris ou d'arrondissement dans le 15e, un adjoint au maire dans le 13e et deux conseillers d'arrondissement dans les 2e et 13e.

Désormais, à Paris, ce sont donc trois composantes du Front de gauche (PCF, GU et République et socialisme) qui seront aux côtés de la dauphine de Bertrand Delanoë. Danielle Simonnet, la candidate du Parti de gauche, est, de son côté, soutenue par Ensemble et a réussi à débaucher quelques communistes à "titre individuel", comme Xavier Duchaussoy, tête de liste dans le 17e arrondissement.

Ce qui ne semble pas inquiéter M. Brossat. "En faisant une campagne d'extrême gauche, Simonnet fera un score d'extrême gauche, estime le président du groupe Front de gauche au conseil de Paris. Cela la confine dans un isolement de plus en plus fort."

De quel côté est beurré la tartine ?
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  fée clochette le Mar 14 Jan - 20:02

http://blogs.mediapart.fr/blog/jacques/140114/gauche-unitaire-tout-cela-pour-ca
On avait compris que Christian Picquet, Alain Faradji et les quelques camarades qui leur font confiance n’acceptaient pas d’être minoritaires au sein de Gauche unitaire.

Minoritaires, ils l’ont été lors de la Conférence nationale de juin 2013, qui a repoussé l’orientation qu’ils proposaient de listes de « large rassemblement à gauche », et adoptée à 65% celle de travailler à des listes du Front de gauche.

Minoritaires, ils le sont lorsqu’ils refusent que ce soient les militantes et militants de Gauche unitaire qui se prononcent, par une conférence nationale ou un congrès, de l’orientation à avoir par rapport au mouvement Ensemble.

Face à cette évidence, ces mêmes camarades ont recouru à des méthodes d’une brutalité inconcevable au regard des règles démocratiques les plus élémentaires : la « mise hors parti » de plusieurs dizaines de militants, et pour certains la destitution de leurs responsabilités, en violation des statuts. Mesures aujourd’hui objets de recours juridiques.

Mais une question restait en suspens : pourquoi user de méthodes aussi honteuses ? En vue de quels objectifs politiques ?

A présent, nous savons. Il s’agissait d’imposer un choix qui ne saurait être majoritaire au sein de Gauche unitaire, et donc ne pouvait se faire au nom de Gauche unitaire.

Ce mercredi, Christian Picquet tient conférence de presse pour prétendre publiquement que Gauche unitaire rallie la liste dirigée à Paris par Anne Hidalgo, dans laquelle s’est inscrit République et socialisme, puis après un débat difficile le Parti communiste de Paris. Une situation similaire existe à Clermont-Ferrand et Toulouse, peut-être dans deux ou trois autres ville de moindres dimensions. Tout cela en échange de quelques postes d’élus.

Le plat de lentilles est plutôt maigre.

Il ne saurait justifier un choix très négatif pour le Front de gauche. A Paris, c’est la quasi majorité des militants communistes préconisant une liste du Front de gauche qui avait raison, et ceux qui ont fait le choix de l’alliance avec le Parti socialiste ont commis une faute politique. Les membres de Gauche unitaire qui aujourd’hui cautionnent celle-ci dans ces conditions, loin de l’atténuer, portent un nouveau coup au Front de gauche et fragilisent davantage celui-ci. Plutôt que d’approfondir les divisions au sein du Front de gauche, il convient d’avancer les propositions permettant de sortir celui-ci des ornières où il s’enlise.

Quant aux méthodes utilisées pour prétendre faire porter à Gauche unitaire la responsabilité de ce choix, elles témoignent tristement de la médiocrité des fins par celle des moyens mis en œuvre.
Gauche unitaire, qui s’est créée en 2009 pour favoriser la formation et l’essor du Front de gauche, doit rester porteuse d’ambitions plus nobles. C’est ce à quoi pour notre part nous continuerons à travailler.
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Prado le Mar 14 Jan - 21:14

Communiqué du Réseau Gauche Unitaire

Christian Picquet annonce que lui et quelques uns de ses camarades font le choix de rejoindre à Paris la liste du Parti socialiste dirigée par Anne Hidalgo. A Clermont-Ferrand et à Toulouse d’autres camarades vont dans le même sens.

A titre individuel, un tel choix relève de leur libre arbitre.

En revanche ils n’ont aucune légitimité à prétendre qu’ils le feraient en tant que Gauche unitaire.

L’orientation de Gauche unitaire pour les municipales a été débattue et décidé lors d’une Conférence nationale en avril 2013. A 65 %, les militants de Gauche unitaire ont décidé de travailler à la formation de listes du Front de gauche dans les grandes villes. Ils ont écarté la proposition opposée de « listes de large rassemblement à gauche », qui ouvrait la voie à de possibles ralliements avec le Parti socialiste.

A Paris, les militants de Gauche Unitaire, une fois constatée la division du Front de gauche, ont à une majorité de 75 % écarté l’hypothèse d’accompagner le Parti communiste dans son choix de faire alliance avec le Parti socialiste, et de soutenir les listes « A Paris, place au peuple ! » initiées par le Parti de gauche et soutenues par les autres composantes du Front de gauche.

Le fait que le groupe autour de Christian Picquet ait décrété « hors parti » bon nombre de membres de l’organisation ne saurait justifier sa prétention de se revendiquer de Gauche unitaire lorsqu’il rallie les listes du Partis socialiste. Que pour mettre en œuvre cette politique il ait besoin de recourir à un tel coup de force antidémocratique témoigne de la médiocrité de celle-ci.

Réseau Gauche Unitaire – le mardi 14 janvier 2013


Communiqué de presse des militants parisiens de GU

Le 15 janvier, C. Picquet va tenir une conférence de presse, en compagnie du directeur de campagne de Anne Hidalgo, tête de liste du Parti socialiste, et de Ian Brossat, chef de file des communistes parisiens, pour annoncer son ralliement à la liste du Parti socialiste à Paris. Se revendiquant de son titre de porte-parole de Gauche unitaire, il va présenter ce choix comme étant celui de Gauche unitaire.

Or, les militantes et militants de Gauche unitaire, lors d’une conférence nationale en avril 201, se sont prononcés à 65% des voix en faveur de listes du Front de Gauche indépendantes de celles du Parti socialiste. Pour leur part, les militants parisiens de Gauche unitaire, réunis le 19 novembre 2013 au siège de la GU à Saint-Ouen, ont refusé par un vote  à 75% d’accompagner la faible majorité des communistes parisiens qui ont choisi l’alliance « de confort » avec le Parti socialiste plutôt que la dynamique du Front de Gauche, et ont affirmé leur volonté de soutenir les listes « À Paris, place au peuple » conduites par D. Simonnet.

Le 25 novembre 2013, plusieurs des militants parisiens qui avaient voté six jours plus tôt pour l’indépendance par rapport au Parti socialiste se voyaient frappés par la « mise hors parti » décrétée par C. Picquet et ses camarades. Ces tentatives d’exclure les militants de Gauche unitaire en désaccord avec eux ne sauraient les autoriser à appliquer une orientation désavouée au sein de l’organisation.

Nous condamnons ce choix et la méthode censée le rendre possible.

Paris, le 14 janvier 2014

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  gérard menvussa le Mar 14 Jan - 21:34

Et dire que tout ce beau monde là voulais nous voir intégrer le front de gauche en rangeant notre drapeau dans notre poche (ce qu'ils ont fait de façon totalement minoritaire un peu plus tard) : quel pataqqués, quelle fabuleuse leçon de chose  de ce que peuvent donner l'abandon  des principes les plus élémentaires! (l;e "principe de réalité" n'étant pasl'un des moindres)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et la leçon n'est pas finie...

Message  Roseau le Sam 1 Fév - 21:13

Les notables du PCF ne suffisent pas pour offrir des places...républicaines....
Voici maintenant la gauche zunitaire
sur liste EELV avec même un MODEM...
http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-nantes.-guy-croupy-parti-de-gauche-s&039;etonne-des-noms-sur-la-liste-eelv_fil-2481930_actu.Htm
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  gérard menvussa le Dim 2 Fév - 4:45

«C'est la troisième composante du Front de gauche qui rejoint Anne Hidalgo» après le PCF et République et socialisme, se félicite le chef de file des communistes à Paris tout en saluant «une très bonne nouvelle». Le résultat, selon lui, de «la démarche de rassemblement de la gauche engagée par Anne Hidalgo» et de l'«ancrage à gauche» de la socialiste, notamment sur les questions de logement et de service public. «Les élus du Front de gauche sont dans la majorité, ils ont un excellent bilan» et «le programme d'Anne Hidalgo permet le rassemblement», complète Alain Faradji, membre du bureau national de Gauche unitaire.
Au détour de cette politique de gribouille, on apprend des choses : par exemple que "république et socialisme" (grosso modo les chevénementistes qui n'ont pas apprécié son tournant vers les "républiains des deux rives") était une composante importante du front de gauche. On en apprend tous les jours.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  sylvestre le Mar 29 Avr - 15:35

La Gauche unitaire se retire du Front de gauche

La Gauche unitaire a annoncé aujourd'hui la suspension de sa participation aux instances nationales du Front de Gauche, à cause de "divergences" au sein du parti, a déclaré Gauche unitaire, mouvement fondateur du FG.

La Gauche unitaire a annoncé dans un communiqué "la suspension de sa participation aux instances nationales du Front de gauche, jusqu'à la remise à plat, qu'elle demande, de l'orientation que doit suivre le Front de gauche dans la situation difficile que connaissent la France et la gauche."

"Du fait des divergences le paralysant, le Front de gauche est incapable de formuler les propositions de rassemblement qui lui permettraient de retrouver un élan et d'apparaître à la hauteur d'un défi historique pour la gauche", dénonce Gauche unitaire.

"Comme vous le savez, celles et ceux qui ont fondé Gauche unitaire ont rompu avec le NPA (Nouveau parti anticapitaliste)en 2009. Ce n'est pas pour reprendre à présent le discours de cette dernière organisation et d'une extrême gauche se complaisant dans son impuissance", précise le communiqué, à la suite du rapprochement du Front de gauche et du NPA ces dernières semaines.

Dans une lettre adressée aux organisations membres du parti, Gauche unitaire, dont le porte-parole est Christian Picquet, ancien membre de la LCR, décrit le Front de gauche comme "un bateau ivre que ne rassemblent ni une stratégie cohérente ni un discours audible de la gauche et du peuple."
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sauvons les meubles!

Message  Jean Némard le Mar 29 Avr - 19:20

...et surtout les sieges.Il est pas fou le Piquet,lorsqu'il avait perdu un demi poste de permanent a la LCR,il avait collé a la roue du PCF,qui lui avait offert un poste d'attaché parlementeur a temps plein.Alors il sait bien que c'est en collant aux basques du PS que la gamelle restera pleine,pas avec le NPA.

Jean Némard

Messages : 8
Date d'inscription : 24/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Copas le Mar 29 Avr - 20:47

Autre extrait (le casus belli) :

Dès lors qu’aucun fonctionnement consensuel ne permet plus de surmonter les problèmes importants que nous affrontons, c’est la logique du coup de force permanent et le recours systématique au chantage qui s’imposent. C’est le souci de faire prévaloir les intérêts des deux plus importantes composantes de notre coalition qui l’emportent sur toute autre considération. Et, surtout, c’est la volonté de modifier radicalement les équilibres politiques au sein de Front de gauche qui prévaut.

Gauche unitaire vient d’en faire les frais, ce qui aboutit à la priver des positions et de la visibilité qu’elle pouvait légitimement revendiquer, en sa qualité de troisième composante fondatrice du Front de gauche et au titre de sa contribution à la vie de celui-ci depuis cinq ans.

Les accords nationaux rendus publics lors de la rencontre de Saint-Denis autour d’Alexis Tsipras ont tout d’abord été bafoués dans le Nord-Ouest, notre camarade Céline Malaisé s’étant vue privée de la deuxième place qui lui avait initialement été attribuée, à la suite de la décision unilatérale des fédérations concernées du Parti communiste français. Puis, Gauche unitaire s’est vue évincer de la liste du Centre sans même que ses représentants départementaux n’aient été conviés à une réunion de concertation. Enfin, l’impasse à laquelle ont abouti les discussions sur la composition de la liste en Ile-de-France sera venue révéler une inacceptable volonté de nier la diversité politique qui avait jusqu’alors fait la force collective du Front de gauche.

Dans ce dernier cas, les arguments de forme ont eu vite fait de s’évanouir. Le fond du problème est apparu dans un message adressé par Alexis Corbières et Clément Sénéchal, au nom du Parti de gauche, à leurs partenaires d’Ile-de-France. S’opposant à la proposition que notre camarade Christian Picquet figure à la troisième place sur la liste conduite par Patrick Le Hyaric, ils auront écrit : « Si Christian Picquet a été l’un des fondateurs du Front de gauche, il a surtout été l’un de ses plus fervents diviseurs par ses choix politiques lors de la dernière échéance électorale, n’hésitant pas à mener une campagne active à Paris en faveur du PS contre les autres composantes du FDG… »

Un peu de Myriam m'a tuer...
et beaucoup d’opposition à l’opposition au parti de la bourgeoisie. De pleurs et de rages sur les postes guignés et enfuis...

Le plus grave à nos yeux est la détermination, qui vient de s’exprimer, d’éliminer l’une des positions en présence au sein du Front de gauche, en d’autres termes l’objectif de créer au sein de celui un nouvel équilibre politique.

Hyper grave oui...

"Ensemble" passe devant "la gauche unitaire" , tout cela est diablement unifiant. Le PG aboie et des factions du PC, en passant par là, donnent un coup de latte dans la tête de Piquet gisant au sol.

L'amour ne se commande pas.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Roseau le Mar 29 Avr - 22:28



"Comme vous le savez, celles et ceux qui ont fondé Gauche unitaire ont rompu avec le NPA (Nouveau parti anticapitaliste)en 2009. Ce n'est pas pour reprendre à présent le discours de cette dernière organisation et d'une extrême gauche se complaisant dans son impuissance", précise le communiqué, à la suite du rapprochement du Front de gauche et du NPA ces dernières semaines.
Les auteurs du communiqué racontent n'importe quoi. Ceux qui ont fondé la Gauche Unitaire n'ont jamais été membres du NPA. Ils ont refusé le principe même de sa création et sont devenus un satellite du PC, au bénéfice de Picquet. Par la suite, ils se sont coupés en deux.
En tout cas, ils sont furax d'avoir perdu dans la lutte des places
qui est le fondement des dirigeants du FdG...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Copas le Mer 30 Avr - 19:15

Roseau a écrit:

"Comme vous le savez, celles et ceux qui ont fondé Gauche unitaire ont rompu avec le NPA (Nouveau parti anticapitaliste)en 2009. Ce n'est pas pour reprendre à présent le discours de cette dernière organisation et d'une extrême gauche se complaisant dans son impuissance", précise le communiqué, à la suite du rapprochement du Front de gauche et du NPA ces dernières semaines.
Les auteurs du communiqué racontent n'importe quoi. Ceux qui ont fondé la Gauche Unitaire n'ont jamais été membres du NPA. Ils ont refusé le principe même de sa création et sont devenus un satellite du PC, au bénéfice de Picquet. Par la suite, ils se sont coupés en deux.
En tout cas, ils sont furax d'avoir perdu dans la lutte des places
qui est le fondement des dirigeants du FdG...

Si, jusqu'au congrès de fondation où ils ont fait la danse de St Guy contre l'épouvantable complot qui les évinçait...pour partir avec force pantomimes.
Quand on voit les dégénérés qu'ils sont devenus...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Prado le Mar 8 Sep - 15:49

Au vu des alliances nouées aux municipales, on aurait pu croire qui'il irait au PS. Non. Picquet, qui quitta la JC il y 47 ans, rejoint le PCF.
----------------------------------------------------
Déclaration commune du Parti communiste français et de la gauche unitaire
sur le regroupement de la GU au sein du PCF
MARDI, 8 SEPTEMBRE, 2015
HUMANITE.FR

Le III° Congrès de Gauche unitaire, fin juin 2015, a considéré que l’heure n’était plus à l’émiettement et à l’éparpillement des forces travaillant à ouvrir une nouvelle perspective pour la gauche. Elle a donc décidé de regrouper ses forces avec celles du Parti communiste français au sein de ce dernier.
Déclaration commune PCF-GU :" Le Parti communiste français et Gauche unitaire s’inscrivent l’un et l’autre dans la continuité du combat séculaire des dominés et du mouvement ouvrier pour l’émancipation humaine, pour un monde de justice et d’égalité réelle, pour une société pleinement démocratique et fondée sur l’universalité des droits.
Nos deux organisations ont en commun de puiser au meilleur de la pensée humaine, de l’apport des Lumières, des idéaux mis en avant par la Révolution française, de l’action de Jaurès en faveur de la République sociale. Elles se revendiquent, face à un capitalisme dont la cupidité n’a cessé de grandir, de l’apport irremplaçable de Marx, qui avait choisi le mot de communisme pour désigner le mouvement même d’abolition de l’ordre existant. Si l’histoire tourmentée du XX° siècle a profondément meurtri, et même dévoyé, cette belle promesse de « mise en commun » s’opposant à la concurrence de tous contre tous, il s’agit à présent de la réhabiliter afin de rouvrir enfin à l’humanité un horizon d’espérance. Par-delà leurs histoires propres, leurs traditions politiques respectives, la manière dont ils ont pu appréhender le passé, le Parti communiste français et Gauche unitaire ont pu vérifier, à la chaleur du travail réalisé conjointement, qu’ils se retrouvaient dans une commune volonté de reconstruire une perspective crédible et ambitieuse de transformation sociale.

Cela fait ainsi de nombreuses années que nos deux formations constatent leur convergence de vues. Elles portent une identique appréciation sur les menaces que font peser les politiques libérales sur l’avenir de la planète et sur la paix, sur les droits sociaux et conquêtes populaires, sur les politiques publiques garantes de la cohésion de notre société, sur les fondements mêmes de la République en France, sur les équilibres écologiques. Elles s’opposent de même aux orientations mises en œuvre par François Hollande et Manuel Valls qui, loin de rompre avec l’orthodoxie austéritaire et le pouvoir de la finance, s’efforcent de satisfaire les désidératas du grand patronat, tournant le dos à la majorité populaire qui avait rendu possible la victoire remportée sur Nicolas Sarkozy en 2012. Elles mesurent également le risque que la situation de très grave crise sociale et politique que connaît notre pays ne profite à une droite dure et revancharde, avide d’en finir avec tout ce qu’il subsiste du programme du Conseil national de la Résistance. Elles s’inquiètent tout particulièrement de constater que le découragement et l’écœurement qui s’emparent de larges secteurs de la population font aujourd’hui le lit du Front national, de ses idées de haine et de son programme de discriminations. Elles réaffirment, dans cette situation de grands périls, la nécessité de faire grandir l’exigence d’une autre politique, pour rassembler de nouveau la gauche sur un nouveau projet social et démocratique et lui permettre de retrouver le chemin du peuple. Elles agissent dans ce cadre pour que le Front de gauche soit un instrument au service d’un tel rassemblement de la gauche sur la base d’un changement complet de cap, qu’il soit à même d’agir efficacement pour une nouvelle majorité de gauche et un gouvernement qui répondent aux attentes de nos concitoyens. Elles se retrouvent, s'agissant des prochaines élections régionales, autour de la nécessité de favoriser les rassemblements les plus larges, aux premiers et seconds tours, à partir de propositions audacieuses récusant la logique de l’austérité nationale, condition pour battre la droite et l’extrême droite, garder à gauche le plus grand nombre de Régions, aboutir à de nouveaux contrats majoritaires à la tête de celles-ci.

À partir de ces constats, au vu de l’ampleur des défis qu’il s’agit désormais de relever, et en fonction de l’appréciation portée sur ses six années d’action au sein du Front de gauche dont elle est l’une des trois composantes fondatrices, le III° Congrès de Gauche unitaire, fin juin 2015, a considéré que l’heure n’était plus à l’émiettement et à l’éparpillement des forces travaillant à ouvrir une nouvelle perspective pour la gauche. Elle a donc décidé de regrouper ses forces avec celles du Parti communiste français au sein de ce dernier. À la suite des discussions positives ayant eu lieu tout l’été avec la direction du PCF et des échanges, tout aussi positifs, entre militants des deux formations, cette décision a été définitivement ratifiée les 5 et 6 septembre par les délégués des sections de Gauche unitaire, réunis à Paris.

Le regroupement sera effectif après qu’à son tour la réunion du conseil national du PCF qui se tiendra le jeudi 10 septembre en soit saisie. Pierre Laurent et Christian Picquet présenteront le même jour à la presse à 13h le sens de ce regroupement. À la fête de l'Humanité, l'aboutissement de ce processus sera présenté aux participants, à l'occasion d'une rencontre publique qui se tiendra sur le stand du conseil national du PCF, le samedi 12 septembre à 12h.

Dès la semaine qui suivra la fête de l’Humanité notre rassemblement sera alors totalement effectif au niveau des sections et fédérations concernées, ainsi qu’au Conseil national et au Comité exécutif national du PCF."

Parti communiste français
Gauche unitaire,
Paris, le 8 septembre 2015.

Pierre Laurent et Christian Piquet commenteront cette décision lors d'un point de presse qui aura lieu jeudi 10 septembre à 13 heures, lors du Conseil national au siège du PCF.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Copas le Mer 9 Sep - 0:43

et l'autre faction, elle a été où ?

Pour Picquet, l'entrée au PCF est toujours sources de bonnes petites soupes, et si ça ne marche pas, il peut toujours passer au PS mais pour l'instant ce dernier parti commence à sentir le fennec.

Il convient donc d'être prudent, sinon privé de dessert.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Prado le Jeu 10 Sep - 11:23

Copas a écrit:et l'autre faction, elle a été où ?
Le secteur de la GU (Francis Sitel, Marie-Pierre Toubhans, Michèle Ernis, Jacques Lerichomme, Armand Creus...) qui avait été exclu par le BN a participé à la création d'ENSEMBLE.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gauche unitaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum