Je ne suis PAS Charlie

Page 4 sur 26 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  MO2014 le Jeu 15 Jan - 13:41

verié2 a écrit:Pas très convaincu par cet article, même s'il contient évidemment des choses justes. Car, si l'auteur nous explique ce que n'est pas l'attentat, il ne nous dit pas ce qu'il est à son avis. ...

Le texte de Schlomo Sand est bien meilleur :
Je ne suis pas Charlie
par Schlomo Sand
http://www.npa2009.org/idees/schlomo-sand-je-ne-suis-pas-charlie

Oui le texte de Schlomo Sand met en son centre le racisme et l'impérialisme, de manière argumentée (j'ai en recopié hier un extrait excellent dans un autre fil)
Mais ce nouveau texte à pour objet la dé-construction du vocabulaire utilisé à propos de ces attentats. C'est son apport original et utile (il faut noter d'ailleurs que l'auteur n'évite absolument pas la question de l'impérialisme et du racisme).

MO2014

Messages : 1222
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  MO2014 le Jeu 15 Jan - 15:47

INFO E1 - Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
Publié à 06h43, le 13 janvier 2015, Modifié à 09h37, le 13 janvier 2015

Dans les établissements scolaires, la minute de silence après l'attentat contre Charlie Hebdo a parfois été l'occasion de dérapages. Certains avec des propos violents, interdits par la loi.

La lutte contre le terrorisme se mène aussi dans les salles de classes. Selon nos informations, des élèves ont été signalés à la police pour apologie du terrorisme à l'occasion de la minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo. C'est la toute première application de la loi du 13 novembre 2014, un arsenal législatif destiné à renforcer la lutte contre le terrorisme.

Les terroristes, "mes frères". Lors du jour de deuil national, le ministère de l'Education nationale a recensé 70 cas de perturbations. Avec parfois, des propos particulièrement violents qui tombent sous le coup de la loi. "Ils ont réussi leur coup, moi je suis fière de ceux qui les ont tués, ce sont mes frères." Ce sont les mots d'une jeune collégienne de 15 ans, prononcés au lendemain de l'attaque contre l'hebdomadaire satirique. Ces propos ont été retranscrits dans un document confidentiel que nous avons pu consulter. Dans celui-ci, sont indiqués le nom de l'élève, son âge, son adresse, et très précisément les propos qui ont été tenus. Autre signalement effectué, celui d'un élève de 16 ans, qui a véritablement proféré des menaces de mort et de djihad envers tous les "Blancs". Ces propos ont été consignés par écrit par les enseignants ou les surveillants et ont été transmis au chef de l’établissement, puis au rectorat. Les rectorats ont ensuite l'obligation de prévenir la police et le parquet
...
http://www.europe1.fr/faits-divers/les-eleves-ayant-bafoue-la-minute-de-silence-signales-a-la-police-2342205

MO2014

Messages : 1222
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ce que les militants de LO disaient de Charlie

Message  verié2 le Jeu 15 Jan - 16:20

Quand on voit LO encenser Charlie en publiant une sélection de dessins et en titrant un article de son dernier numéro Merci Charlie, il est intéressant de remonter dans le temps. Les archives ont du bon, les écrits restent, voici ce qu'écrivaient sur le forum de LO des militants et sympathisants de cette organisation. Précisons que tous sont "garantis 100 % dans la ligne" :

Pelon
Bien sûr, je comprend que l'on ne veuille pas se faire dicter son expression par les gardiens du temple mais la réaction de Charlie Hebdo me parait un peu idiote.
Car là, on a l'impression, même si ce n'est ce qu'ils disent explicitement, qu'ils sont solidaires des gens qui ont fabriqué le film "Innocence of muslims" et ça pue.
Toutes les idées pourries sont en train de gagner du terrain avec des militants transfuges du Moyen-Age et même quelquefois de l'extrême-gauche. Voltaire reviens ! Ils sont devenus fous !
___
Quand LO censurait un dessin de Charlie sur son forum :

Voilà l'illustration de la liberté de la presse exercée par Charlie Hebdo :

-- Bon Logan, tu ne nous en voudras pas de supprimer ce genre de dessin à la hauteur du caniveau...  (2012)
(Ian modérateur)

_____
De toute façon Charlie Hebdo ce sont des gros nazes  (Sterd  25 sept 2006)

_______
J'ai eu le Charlie dans les mains. ç avaut pas le coup = un bon coup de pub.
Aussi mauvais que les caricatures. Lamentable du début à la fin cette affaire.
ET dire que ça tient tout lemonde en haleine depuis une semaine!  (Bennie 10 février 2006, à propos des caricatures danoises)


____
Charlie Hebdo, c'est pas ce machin où sévissait à une époque un certain chanteur nommé Renaud qui traitait Arlette de "Pol Pot" ? :hum: (Bertrand 16 janvier 2006)
___
Presse bourgeoise :
Charlie-hebdo et le Canard enchaîné ne sont pas indépendants de la bourgeoisie. Ils en défendent d'ailleurs becs et ongles certaines "valeurs": la république, la démocratie, la laïcité, les Droits de l'Homme, la ... (Artza 21 janvier 2005)
Il faut reconnaître à Artza le mérite de la fidélité à ses idées, puisqu'il écrivait récemment que "Charlie faisait une fixette sur l'Islam"...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Gaston Lefranc le Jeu 15 Jan - 21:08

Tribune publiée dans Le Monde contre l'Union sacrée
http://tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=11333

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Roseau le Jeu 15 Jan - 21:54


Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Roseau le Jeu 15 Jan - 21:57

L'islamophobe en mission Caroline Fourest
essaie d’aller propager le feu en Angleterre
– et se fait proprement éjecter de Sky News…

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  verié2 le Ven 16 Jan - 16:37

[img][/img]

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Dinky le Ven 16 Jan - 23:22

Merci Charlie

Les dessins publiés dans ce numéro de Lutte Ouvrière se veulent un hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo assassinés. Ce sont des dessins qu'ils avaient eu la gentillesse de nous faire parvenir pour publication, car ils illustraient particulièrement bien l'actualité politique et sociale que traite notre journal. Nous en avions aussi publié un certain nombre, toujours avec leur accord, dans le cadre d'une exposition de dessins de presse réalisée lors de la fête de Lutte Ouvrière de mai 2013.
Merci à Charb, Tignous, Honoré et à toute l'équipe de Charlie Hebdo pour ce geste. Et surtout merci pour leur regard sans concession sur cette société, sur ces dirigeants politiques ou même ces dignitaires religieux dont beaucoup les célèbrent aujourd'hui avec la plus grande hypocrisie alors qu'ils les combattaient hier. Merci pour ce courage qu'ils ont payé de leur vie.
Lutte Ouvrière

Tout ce que Charlie Hebdo combattait

Charlie Hebdo est connu pour avoir combattu toutes les religions et l'obscurantisme qu'elles véhiculent. L'hebdomadaire a dénoncé dans ses dessins le militarisme, la guerre, l'hypocrisie des hommes d'État qui, tout en ayant du sang des peuples sur les mains, s'affichent comme des défenseurs de la liberté et de la démocratie.
Les organisateurs de la manifestation parisienne du 11 janvier, ceux qu'ils caricaturaient chaque semaine, en prônant l'union nationale sous prétexte d'hommage aux collaborateurs de Charlie Hebdo assassinés, les ont en fait trahis. Les sonneries des cloches de Notre-Dame, les représentants des trois principales religions défilant côte à côte, et surtout les chefs d'État, Hollande en tête, se servant de l'attentat pour se présenter comme les défenseurs des libertés, tout était une insulte à ce qu'ils étaient et à leurs convictions.
Willem, un dessinateur de Charlie Hebdo, qui avait d'ailleurs choisi de ne pas participer à cette manifestation, a bien défini ceux qui menaient la manifestation parisienne : « Des dictateurs africains et des têtes religieuses. Ces individus représentent tout ce contre quoi nous sommes. » Luz, un autre dessinateur de Charlie, a déclaré : « Comme disait la caricature de Cabu, ce n'est pas simple d'être suivi par des cons. [...] On ne peut pas récupérer notre travail, nos dessins. » Et Gran, un autre collaborateur du journal, a dénoncé cette récupération : « On a été touchés dans notre chair et nous voilà associés à tous ces politiques », ces politiques qu'ils vomissaient.

Marianne Lamiral

Pas besoin d'élucubrations sur ce que pensait LO de Charlie, il suffit de lire ce qui est réellement écrit dans sa presse officielle.

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Duzgun le Sam 17 Jan - 0:10

Dinky a écrit:Pas besoin d'élucubrations sur ce que pensait LO de Charlie, il suffit de lire ce qui est réellement écrit dans sa presse officielle.
Non, ça c'est les hagiographies post mortem.
Ce dont on parle, c'est de ce que pensait vraiment LO avant cet attentat.

Duzgun

Messages : 1560
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Dinky le Sam 17 Jan - 0:37

Duzgun a écrit:
Dinky a écrit:Pas besoin d'élucubrations sur ce que pensait LO de Charlie, il suffit de lire ce qui est réellement écrit dans sa presse officielle.
Non, ça c'est les hagiographies post mortem.
Ce dont on parle, c'est de ce que pensait vraiment LO avant cet attentat.

C'est bien ce que je dis: élucubrations.
On milite aujourd'hui et la presse révolutionnaire sert de support à discussions dans un contexte donné.




Dernière édition par Dinky le Sam 17 Jan - 10:48, édité 1 fois

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Dinky le Sam 17 Jan - 0:43



Ceux qui attisent les haines et les passages à l’acte

Un suspect a été arrêté suite à l’envoi d’un message téléphonique exprimant des menaces d’attentat contre la mosquée de Delle dans le Territoire-de-Belfort. Il possédait du matériel permettant de fabriquer une bombe. Connu de la police, il souffrirait de troubles du comportement.
Mais cette menace n’est pas isolée. Dans le climat actuel, l’extrême-droite continue de désigner les immigrés musulmans comme complices de l’attentat contre Charlie Hebdo. Si le Front national n’appelle pas à les attaquer physiquement, il n’est pas surprenant que certains dans cette mouvance se préparent à passer des paroles aux actes. Cette semaine, d’autres groupes d’extrême droite s’en sont déjà pris à des quartiers immigrés et à des mosquées.
Ceux qui attisent les haines, qui nous dressent les uns contre les autres selon notre origine, notre nationalité ou notre couleur de peau, divisent les travailleurs. Quels qu’ils soient, ce sont les pires ennemis du monde du travail.

vendredi 16 janvier 2015
Brève LO

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tout à l'envers...

Message  Roseau le Sam 17 Jan - 4:40

Source et suite:http://www.les-crises.fr/charlie-a-manipule-la-france/

[quote]Je soulève un point incroyable ce jour, dont personne ou presque ne parle, à propos de la Une du dernier Charlie Hebdo, tiré à 3 millions d’exemplaire – soit probablement le plus gros tirage de presse depuis la Libération.

Daniel Schneidermann en parle d’ailleurs ce jour dans une intéressante chronique...


Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  alexi le Sam 17 Jan - 11:04

Roseau, ce jour :
Charlie Hebdo, tiré à 3 millions d’exemplaire –
Roseau est mal informé, Charlie va tirer à 5 millions d'exemplaires.
J'ai pu acheter le mien ce matin et le Lutte Ouvrière de la semaine.
Il n'avait pas d'Anticapitaliste (j'aurais bien voulu lire l'hommage du NPA aux dessinateurs de Charlie comme annoncé dans le sommaire Smile ).

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  verié2 le Sam 17 Jan - 11:32

Alexi
j'aurais bien voulu lire l'hommage du NPA aux dessinateurs de Charlie comme annoncé dans le sommaire
LO comme le NPA sont tombés dans l'hommage/récupération et c'est bien regrettable, alors que des personnalités et des militants comme Warshawski n'hésitent pas, tout en condamnant sans équivoque ce massacre affreux, à rappeler quelle était la ligne politique de Charlie. Opportunisme, quand tu nous tiens... Rolling Eyes

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  alexi le Sam 17 Jan - 11:46

Vérié :
LO comme le NPA sont tombés dans l'hommage/récupération et c'est bien regrettable
Comme quoi la ligne du NPA n'est pas du tout celle qui se reflète ici et en dépit de toutes les injonctions insultantes que l'on peut lire de ses thuriféraires auto-proclamés sur ce forum.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  MO2014 le Sam 17 Jan - 15:13

Que des adolescents questionnent le discours majoritaire, qu'ils interrogent ce qu'ils perçoivent comme des injustices, tout ceci est en réalité une excellente nouvelle, et ce questionnement est partagé par des élèves de milieux très différents.

La focalisation sur les élèves racisé-e-s de banlieue vise à construire la figure d'élèves descendant-e-s de l'immigration qui seraient intrinsèquement rétifs à "nos" valeurs, à savoir complaisants à l'égard de la violence terroriste.

C'est cette même perception déshumanisante de ces élèves-là qui explique que personne ne fait écho, depuis la semaine dernière, aux angoisses profondes, au mal-être des élèves s’identifiant comme musulman-es et se demandant si un avenir est encore possible pour elles/eux en France.
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1307216-je-suis-charlie-ou-pas-disent-mes-eleves-de-lycee-ils-ont-raison-de-s-interroger.html

MO2014

Messages : 1222
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  verié2 le Dim 18 Jan - 19:15


La ministre Vallaud-Nelkacem, ou la liberté d'expression à géométrie variable :

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  yannalan le Dim 18 Jan - 19:40

Avec ce genre de conneries, plus besoin de Sarko ou du FN...

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Byrrh le Mer 21 Jan - 1:00


Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Eugene Duhring le Mer 21 Jan - 4:44

Byrrh a écrit:
Que doit-on en déduire ? Que le pédé se fait péter la gueule par l'arabe et le juif car croyant et pratiquant, et par la blonde par dépit amoureux ? Faut-il voir dans le pain et le saucisson une symbolique particulière ?

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Toussaint le Mer 21 Jan - 5:41

Sur la question des jeunes des quartiers populaires, comme dirait Tariq Ali, ce ne sont pas des étrangers, comme le croient LO et tellement de gens, ce sont des gens typiquement français et qui reprennent une vieille habitude des classes dominées françaiseis, lorsqu'ils se sentent victimes d'injustices, ils pètent les plombs.

Et certains parlent de non intégration, et de quartiers immigrés... Erreur grossière, mais la révolte spontanée ne fait plus partie du logiciel de pans entiers de l'EG... sans doute parce que les quartiers populaires leur sont devenus étrangers, littéralement exotiques.

Faut-il voir dans le pain et le saucisson une symbolique particulière ?

Ah, je sens que notre patriote français fronce les sourcils... Rigole, tu es Charlie.

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Eugene Duhring le Mer 21 Jan - 8:26

Toussaint a écrit:
Et certains parlent de non intégration, et de quartiers immigrés... Erreur grossière, mais la révolte spontanée ne fait plus partie du logiciel de pans entiers de l'EG... sans doute parce que les quartiers populaires leur sont devenus étrangers, littéralement exotiques.
Sans doute aussi que les quartiers populaires rejettent à peu près tout ce qui constitue une organisation exogène, le PIR inclus

Toussaint a écrit:
Faut-il voir dans le pain et le saucisson une symbolique particulière ?

Ah, je sens que notre patriote français fronce les sourcils... Rigole, tu es Charlie.
Ben quoi c'est sacré le pain et le saucisson pour un français. Je suis français, blanc donc j'aime le pain et le saucisson. Allez je rigole Very Happy Very Happy Very Happy
Je dis ça avant que tu nous assommes avec une intervention de 10 pages sur la symbolique du saucisson.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Byrrh le Mer 21 Jan - 9:06

Eugene Duhring a écrit:Que doit-on en déduire ? Que le pédé se fait péter la gueule par l'arabe et le juif car croyant et pratiquant, et par la blonde par dépit amoureux ? Faut-il voir dans le pain et le saucisson une symbolique particulière ?
Arabe / juif -> religion ? Arabe / juif -> homophobes ? Femme / homo -> "dépit amoureux" ? What the fuck?, comme disent les jeunes... On voit grosso modo l'état d'esprit de l'auteur de cette étonnante déduction.

Ce dessin se moque efficacement de ce qui est la base de cet humour qui a le vent en poupe dans les périodes réactionnaires : non pas un humour "inclusif", mais un humour qui fonctionne avec des préjugés dominants, qui est toujours aux dépens des mêmes et qui participe de l'oppression. Même la presse satirique dite "de gauche" est tombée dans ce travers, par facilité, ou par un nihilisme de gens qui se considèrent "hors de tout soupçon".

Byrrh

Messages : 981
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Toussaint le Mer 21 Jan - 16:52

les quartiers populaires rejettent à peu près tout ce qui constitue une organisation exogène, le PIR inclus



Le PIR ne représente pas les quartiers populaires, mais toute sa base en est, et il en est une émanation, il en est né, mais comment le saurais-tu?

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  MO2014 le Mer 21 Jan - 18:44

PIR : Dans les années 70, les jeunes révoltés de Hara-Kiri puis de Charlie Hebdo s’en prenaient aux pouvoirs en place et à leurs conservatismes, faisant rire des dominés et des jeunes de différents horizons (marginaux, soixante-huitards reconvertis dans les luttes féministes, écologistes, etc.). Dans les années 2000, les mêmes se situent au pôle culturel des classes moyennes et supérieures (parisiennes), et leur humour offense une partie des classes populaires urbaines, en particulier, quand il tourne en dérision l’islam qui représente, pour certains, la seule appartenance positive à laquelle se raccrocher. En effet, la mémoire coloniale et ouvrière de leurs parents est celle de l’humiliation ; ils connaissent les plus forts taux de chômage ; la «gauche» les a largement abandonnés, délaissés ; et ils subissent une islamophobie grandissante. On est passé du rire jouissif, minoritaire, émancipateur, car participant d’une remise en cause de l’ordre établi, à un rire qui n’est plus transgressif, un rire aveugle à ce que les diverses affirmations identitaires musulmanes «peuvent porter comme colère et protestation contre l’abandon des cités et de leurs habitants».

Quand nos enfants tuent nos pères
16 janvier 2015 à 17:06

Julie PAGIS chercheure en sociologie politique au CNRS.

Depuis le 7 janvier, médias, politiques et intellectuels médiatiques nous enjoignent à l’«union nationale» et à «être Charlie», avec pour effet de stigmatiser au passage ceux qui ne s’y rallient pas. Mais serions-nous «Tous Zemmour» ou «Tous Minute», si ces derniers avaient été pris pour cible ? Cette question - ni provocatrice ni rhétorique - permet de distinguer deux niveaux de sens derrière le «Nous sommes Charlie» : celui d’une revendication sur la liberté inaliénable de la presse ; celui d’une identification aux journalistes assassinés pour ce qu’ils incarnaient. Or, les injonctions médiatiques, politiques, scolaires ou familiales, à «être Charlie», en ne distinguant pas ces deux registres, empêchent de saines disputes (dont les dessinateurs de Charlie étaient friands) et génèrent des malaises dont les sciences sociales peuvent commencer à esquisser certains ressorts.

Charlie Hebdo, par ses figures historiques dont plusieurs ont été assassinées le 7 janvier, incarnait une unité de génération, engagée durant les années 60 et 70 dans la remise en cause de tous les conservatismes, de tous les carcans - politiques, religieux, sexuels - lesquels corsetaient la société française. Cabu, Wolinski, Maris, c’était cette croyance en une liberté absolue (celle, émancipatrice, du «Il est interdit d’interdire» - sauf le voile ?) et, au-dessus de tout, la liberté de critiquer, par la voie privilégiée de l’humour, toutes formes d’autorité. Charlie était alors jouissivement transgressif, et nous sommes nombreux - nés dans les années 60, 70 et 80 - à avoir grandi avec son rire émancipateur : ce sont nos pères, dont la seule arme était l’humour, qui ont été tués à coups de kalachnikov.

Poursuivant inlassablement la critique des religions, il faut avouer que certaines caricatures de Charlie Hebdo ne faisaient plus rire une partie d’entre nous depuis des années : la religion essentialisée était devenue un mal à combattre en tant que tel et «les personnes revendiquant une religion des conservateurs, des aliénés, des frustrés, bref, des ennemis imbéciles de la [leur ?] liberté (1)» . A ceux qui s’en défendent (souvent de manière sincère) au nom qu’ils n’auraient fait que continuer le même combat, celui de l’anticléricalisme, rappelons qu’un point dans un espace (social, économique et culturel) en mouvement, se déplace. S’en prendre au pape et au clergé d’une religion majoritaire dans les années 70, c’est s’attaquer à une bourgeoisie influente dans toutes les sphères du pouvoir. Viser, dans les années 2000, l’islam en France (en représentant les musulmans comme des fanatiques et les musulmanes comme des femmes voilées soumises), c’est s’attaquer à une confession minoritaire, largement dépourvue d’influence sur les institutions du pouvoir, et qui concerne, en majorité, les classes populaires.

Au-delà des cibles visées, il y a la question des personnes que l’on fait rire. Dans les années 70, les jeunes révoltés de Hara-Kiri puis de Charlie Hebdo s’en prenaient aux pouvoirs en place et à leurs conservatismes, faisant rire des dominés et des jeunes de différents horizons (marginaux, soixante-huitards reconvertis dans les luttes féministes, écologistes, etc.). Dans les années 2000, les mêmes se situent au pôle culturel des classes moyennes et supérieures (parisiennes), et leur humour offense une partie des classes populaires urbaines, en particulier, quand il tourne en dérision l’islam qui représente, pour certains, la seule appartenance positive à laquelle se raccrocher. En effet, la mémoire coloniale et ouvrière de leurs parents est celle de l’humiliation ; ils connaissent les plus forts taux de chômage ; la «gauche» les a largement abandonnés, délaissés ; et ils subissent une islamophobie grandissante (2). On est passé du rire jouissif, minoritaire, émancipateur, car participant d’une remise en cause de l’ordre établi, à un rire qui n’est plus transgressif, un rire aveugle à ce que les diverses affirmations identitaires musulmanes «peuvent porter comme colère et protestation contre l’abandon des cités et de leurs habitants (1)».

Un rire mépris de classe ? Un rire en tout cas qui a tourné le dos depuis longtemps à de larges franges des classes populaires. Je sais que je serai attaquée - notamment par des proches - pour cette chronique, mais je n’arrivais pas à écrire «Je suis Charlie» : grâce à Charlie Hebdo, à Renaud et tant d’autres, quand on me dit «union nationale», je crains le bruit des bottes et j’entonne le Déserteur plutôt que la Marseillaise. Plutôt que de sommer les musulmans à se désolidariser des actes de la semaine dernière, ou à renforcer les moyens d’une «guerre contre le terrorisme», battons-nous collectivement pour plus de culture et pour une justice sociale et économique. Sans oublier l’essentiel : faire l’humour, pas la guerre !

(1) Extrait d’une tribune de Louis Jésu adressée à Charb en 2013 («Libération»).

(2) «Islamophobie. Comment les élites françaises fabriquent le "problème musulman"», Abdellali Hajjat, Marwan Mohammed, La Découverte.

Cette chronique est assurée en alternance par Cyril Lemieux, Frédérique Aït-Touati, Julie Pagis et Nathalie Heinich.
Julie PAGIS chercheure en sociologie politique au CNRS.
http://www.liberation.fr/chroniques/2015/01/16/quand-nos-enfants-tuent-nos-peres_1182251

MO2014

Messages : 1222
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis PAS Charlie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 26 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum