Les Alternatifs

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mer 15 Oct - 0:19

Testet : Enracinons la résistance ! Les Alternatifs 81-12

“ Le pays de Jaurès “ – selon la périphrase très prisée des médias nationaux bien pensants pour désigner le Tarn – est une terre de culture, c’est bien connu. Dans la série “jeux de massacres“ et/ou “massacres à la tronçonneuse“, ils se sont attaqués au Testet !
“ Au pays de Jaurès ” , la dernière zone humide du département est menacée de disparition à très brève échéance. Cela pour construire sur un petit cours d’eau un barrage dont l’objectif principal serait de satisfaire les appétits d’agriculture intensive d’une poignée de maïsiculteurs !
Depuis plus d’un an, la résistance à ce projet insensé (et inutile) conjointement mené par la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne (C.A.C.G.) et le Conseil Général du Tarn (à majorité PS) s’organise autour de deux collectifs (Collectif pour la Défense de la Zone Humide du Testet et Collectif Les Bouilles). Résistance juridique et résistance sur le terrain conjuguées. Ces Collectifs ont reçu un large soutien d’associations diverses (ATTAC par exemple), de syndicats (La Conf’ par exemple) et d’organisations politiques dont Les Alternatifs du Tarn et de l’Aveyron.
Malgré la demande réitérée d’un moratoire à ces travaux et d’une concertation avec les élu-e-s départementaux restées sans réponse, la destruction de la zone humide est entrée dans une phase active : le déboisement est achevé, sous la haute protection des Gardes Mobiles.
Pied à pied, arbre après arbre, les jeunes ZADistes ont essayé de retarder l’avancée des gros engins de chantier. Ailleurs plusieurs militants ont entamé une grève de la faim qui va entrer pour certains dans leur sixième semaine. Les trottoirs du Conseil Général d’Albi ont été occupés jour et nuit avant d’être “ nettoyés ” .
Au pays de Jaurès, les élus départementaux qui se réclament du socialisme n’ont pas hésité à ordonner la répression de tous les résistants à ce projet écologiquement et économiquement nuisible. Les forces de “l’ordre” (?), dûment mandatées par le Préfet, sont chargées de mater physiquement les résistant-e-s… et n’ont aucun état d’âme à le faire ! Des actes d’une violence inouïe accompagnés d’insultes les plus grossières ont été commis contre de jeunes manifestants qui faisaient barrage, mains nues, aux engins de destruction. Des attaques bestiales et sanguinaires contre des personnes qui ne souhaitaient que protéger la nature.
Le gouvernement et ses suppôts ont une curieuse façon de pratiquer le socialisme et l’écologie… N’y a-t-il pas d’autres manières d’intervenir, à commencer par le dialogue ?
Les Alternatifs apportent leur appui aux différents collectifs de soutien qui se créent un peu partout, aux manifestations de soutien à la lutte du TESTET qui fleurissent aux quatre coins du pays ?

Ils appellent à amplifier l’opposition à ce projet et à faire de “ la journée de réoccupation ” du 25 octobre, journée “ Enracinons la Résistance ! “ , une succès et une avancée décisive contre ce projet .

http://www.collectif-testet.org et http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com
Pour celles et ceux qui ne peuvent se déplacer dans le Tarn, des pétitions :
http://barrage-sivens.agirpourlenvironnement.org/ et/ou
http://sauvegardedutestet.wesign.it/fr et/ou
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/sauvetage-zone-humide-testet-souti-811.html
sont à signer, tous les soutiens seront accueillis avec espoir

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mar 28 Oct - 3:05

Irréparable ! Les Alternatifs 81-12

Un jeune de 21 ans est mort sur le site de SIVENS, en marge du rassemblement festif de plusieurs milliers d’opposants au barrage.
Les circonstances précises du drame, ne sont pas encore connues. Ce que nous savons, c’est que les tirs de lacrymogènes, de grenades assourdissantes et de flash ball n’ont pas cessé durant toute l’après midi de samedi et se sont poursuivis en soirée et durant toute la nuit.
Les Alternatifs s’inclinent devant Rémi, 1er mort pour l’écologie en France depuis 1977 et l’opposition au surgénérateur de Creys-Malville, en Isère, démantelé depuis.
Ils s’associent à la douleur de sa famille et de ses ami-e-s.
Quelles que soient les circonstances précises de ce drame, qui, nous l’espérons, seront rapidement éclaircies et les responsabilités établies avec certitude, nous déplorons la violence policière qui s’applique à toutes les manifestations sur le site depuis des mois…
Nous exigeons le retrait immédiat des forces policières de la zone du TESTET

Le projet de barrage de SIVENS, projet inutile s’il en est, doit s’arrêter là.

Le Conseil Général par son obstination, son refus du dialogue au mépris de sa propre charte de la démocratie, – pourtant votée à l’unanimité -, porte une lourde responsabilité dans la poursuite de ce gaspillage économique et humain.
Responsabilité aussi dans cette situation de violence qui vient de conduire à l’irréparable.
Nous appelons au rendez vous de protestation, demain lundi 27 octobre, à 14 h à Albi, devant la préfecture​

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mar 28 Oct - 22:45

Un jeune de 21 ans est mort sur le site de Sivens. Alternatifs 81

Plusieurs milliers de manifestants y étaient rassemblé-e-s pacifiquement pour y affirmer leur ’opposition au barrage.

Les circonstances précises du drame, ne sont pas encore connues. Ce que nous savons, c’est que les tirs de lacrymogènes, de grenades assourdissantes et de flash ball n’ont pas cessé durant toute l’après midi de samedi et se sont poursuivis en soirée et durant toute la nuit.

Les Alternatifs s’inclinent devant cette mort inutile.

Nous ne connaissons pas, à l’heure actuelle, ni les circonstances exactes ni les causes de ce décès. Nous ne pouvons qu’exiger que toute la lumière soit faite

C’est le 1er mort pour l’écologie en France depuis 1977 et l’opposition au surgénérateur de Creys-Malville, en Isère, démantelé depuis

Le projet de barrage de SIVENS, projet inutile s’il en est, doit s’arrêter là.

Le Conseil Général par son obstination, son refus du dialogue au mépris de sa propre charte de la démocratie, pourtant votée à l’unanimité, porte une lourde responsabilité dans la poursuite de ce gaspillage économique et humain.

Responsabilité aussi dans cette situation de violence qui vient de conduire à l’irréparable.

Nous appelons à poursuivre la protestation.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Lun 3 Nov - 20:20

Les Alternatifs saluent la mémoire de Rémi Fraisse et s’inclinent devant la douleur de ses proches.

Barrage de Sivens : Une mobilisation citoyenne de longue date

La mobilisation citoyenne contre le projet de barrage de Sivens n’a pas débuté le week-end dernier, mais dés 2011. Depuis des mois, des paysans, des riverains et des militants dénoncent un projet aberrant, dont l’objectif est de soutenir l’agriculture productiviste de quelques uns - créant à terme des impasses avec le changement climatique. Une soixantaine de jours de grève de la faim, pour obtenir la publication du rapport des experts et l’ouverture d’un débat, a été traité par le mépris. Depuis des mois ces opposants alertent sur la brutalité des forces de l’ordre.

Un passage en force dans un extrême violence policière

Début Septembre, les travaux ont été lancés pour un passage en force, dans une ambiance de manoeuvres militaires, avec l’objectif d’atteindre une situation irréversible. Si le gouvernement avait accepté d’écouter les arguments des opposants plutôt que de leur répondre par la force, Rémi serait encore vivant.

Non à la criminalisation des mobilisations citoyennes

De fait, le barrage de Sivens n’est pas le seul projet d’aménagement pour lequel le gouvernement français fait le choix de la répression et de la criminalisation des mobilisations citoyennes. Notre-Dame-des-Landes, la ligne ferroviaire Lyon-Turin, l’usine des 1000 vaches, OL Land, etc. sont autant de grands projets d’aménagement contre les dangers desquels se mobilisent de nombreux groupes citoyens.

Loin d’être un blocage rétrograde, ces mobilisations portent le refus de solutions dépassées qui ne prennent en compte que des intérêts productivistes. Plutôt que d’envoyer la troupe, il est temps d’écouter ce que disent les acteurs mobilisés à Sivens, à Notre Dame des Landes etc… vers la recherche collective de solutions innovantes à des problèmes réels, de pistes pour inventer une société réellement durable et respectueuse des écosystèmes.

Le gouvernement actuel qui n’a pas osé sanctionner les récentes destructions de portiques ni le saccage de bâtiments par des militants de la FNSEA, a réagi violemment face aux manifestations contre le barrage du Testet parce qu’il tremble devant la force de ces mouvements de contestation citoyenne ; ces mouvements préparent une nouvelle société, radicalement anticapitaliste, antiproductiviste, écologiste, autogestionnaire, une société à l’opposé de celle qu’il soutient.

Cette société écologique et démocratique est à notre portée : pour Rémi, pour toutes et tous, amplifions le mouvement !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Jeu 13 Nov - 16:58


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 23 Nov - 20:51


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mer 10 Déc - 3:37

Douarnenez : défendons notre hôpital ! Jean Louis GRIVEAU

Le samedi 6 Décembre, 4 500 à 5 000 personnes sont descendues dans les rues de Douarnenez, pour exprimer leur refus de voir leur hôpital dépouillé de l'essentiel de ses activités. Une manifestation comme la Ville n'en avait pas connue depuis longtemps et qui a drainé des personnes bien au dela des limites de la commune.

Un combat permanent depuis plus de 20 ans

L'hôpital de Douarnenez fait partie de ces hôpitaux de proximité implantés dans des petites villes ou des villes moyennes et qui ont maillé le territoire depuis des décennies. Pour le Sud Finistère, ce type d'établissement existe à Douarnenez, Concarneau, Quimperlé et Pont L'Abbé (ici, c'est un établissement privé à but non lucratif « participant au Service Public Hospitalier »).

Depuis plus de 20 ans, ces hôpitaux de proximité sont dans le collimateur des politiques gouvernementales successives, au nom de la « rationalisation de l'offre de soins ». L'angle d'attaque a souvent été la fermeture de leurs maternités, plus particulièrement après le Décret Kouchner, pris sous le Gouvernement Jospin en 1998. Il a imposé un seuil annuel de 300 accouchements pour l'existence d'une maternité au prétexte, jamais démontré, qu'au dessous de ce chiffre, la « sécurité » des patientes ne serait pas assurée (ce qui n' a pas empêché la maternité de Quimperlé de disparaître malgré la réalisation de plus de 500 accouchements par an).

Une fois la mécanique enclenchée, il suffit à nos « réformateurs » de dérouler la pelote : urgences, chirurgie, services de réanimation... Malgré des mobilisations souvent massives de la population, rares ont été les lieux où ces logiques de casse du service public ont été durablement enrayées.

Les effets de la loi HPST

Le Centre Hospitalier de Douarnenez est aujourd'hui directement frappé par les conséquences de la Loi Bachelot, dite « Hôpital, Patients, Santé et Territoire, que le Gouvernement socialiste s'est bien gardé d’abroger malgré les déclarations de campagne du candidat Hollande. Il se retrouve inséré dans une « Union Hospitalière de Cornouaille » qui regroupe le Centre Hospitalier de Quimper (hôpital de « référence »), ceux de Douarnenez et Pont L'Abbé, l'hôpital psychiatrique (EPSM) de Quimper ainsi qu'un centre de soins de suite et de réadaptation géré par l'Assurance Maladie.

Tout en maintenant la fiction d'établissements juridiquement indépendants, cette Union a pour objectif de « mutualiser les moyens » (selon la formule à la mode dans la technocratie d'Etat) par le biais de groupements de coopération sanitaires (l’hôpital de Concarneau, lui, a été purement et simplement absorbé par celui de Quimper). On sait par expérience que, dans ce genre de coopérations, c'est le gros qui bouffe les petits ! C'est bien ce qui est train de sa passer pour Douarnenez.

Le 11 janvier dernier un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM) a été conclu entre l'Agence Régionale de Santé (ARS), et les Centres Hospitaliers de Quimper et Douarnenez. Ce contrat, présenté par le Ministère comme un contrat de confiance entre les autorités publiques et les établissements de santé, a créé le Bloc Opératoire de Cornouaille comprenant les plateaux chirurgicaux de Quimper et Douarnenez. Il s'est traduit par l’arrêt de la chirurgie conventionnelle à Douarnenez, mais y a acté le maintien et le développement de la chirurgie ambulatoire avec l’intervention d’anesthésistes de Quimper sur le site de Douarnenez.

Aujourd’hui, Douarnenez voit la pérennité de ses activités gravement menacée en raison du manque de médecins anesthésistes attachés au Bloc Opératoire de Cornouaille et au refus récurrent des anesthésistes de Quimper de venir exercer à Douarnenez. Cette situation de sous-effectif médical, si elle devait perdurer, conduira à court terme à interrompre la chirurgie ambulatoire ; la poursuite d'autres activités nécessitant la présence d'anesthésistes, pourtant indispensables au bien être de la population d'un bassin de vie allant de la Pointe du Raz à la Presqu’île de Crozon, serait rapidement mise en cause: fibroscopies, coloscopies, urgences, petites interventions en ophtalmologie ou cardiologie...

Une telle évolution ne serait pas sans conséquences ni sur la médecine de ville ni sur l 'équilibre économique et social du territoire, l’hôpital étant comme souvent le 1er employeur de la Ville (plus de 700 salariés).

Amplifier la mobilisation

La réaction unanime des médecins hospitaliers de Douarnenez face à la situation ainsi créée, la mobilisation des organisations syndicales de l'établissement et l'important travail de veille mené depuis des années par le Comité de Défense des usagers de l'hôpital a contribué à la réussite exceptionnelle de la manifestation du 6 Décembre.

Pour autant rien n'est réglé : L'ARS et les directions hospitalières s'abritent derrière les problèmes de « démographie médicale » et laissent de fait pourrir la situation. Comme si la « re-production » des médecins était un phénomène naturel et non le résultat de choix politiques : verrouillage du numérus clausus pour la formation des médecin, liberté d'installation.

Quant à la réponse de Marisol Touraine, Ministre de la Santé, à l'interpellation que lui a adressée le Sénateur-Maire (UMP) de Douarnenez, elle constitue une véritable gifle à la face des milliers de personnes venues défendre la qualité de soins de proximité et une certaine idée de l'aménagement du territoire, à l'opposé des conceptions technocratiques et libérales de ceux qui nous gouvernent.

Dans ce contexte, la présence dans le cortège de la députée PS relèvait de l'indécence alors qu'elle vient de voter une Loi de financement de la Sécu qui soumet notre système de santé aux dogmes austéritaires en vigueur. Gageons que le Sénateur UMP , lui aussi présent dans le cortège, en aurait fait autant si son parti avait été au Gouvernement !

C'est donc un long et dur combat qui attend les habitants de Douarnenez et de sa région. Il faudra d'autres manifestations, d'autres moyens d'action pour qu'enfin la mobilisation citoyenne impose le maintien de l'ensemble des activités de l'hôpital et leur développement. C'est ce à quoi s'emploient les acteurs de cette lutte.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Babel le Lun 22 Déc - 7:45

Pour un regroupement de la gauche alternative, pour un dépassement des Alternatifs dans Ensemble !
Texte d'orientation voté par le Congrès du 14 Décembre 2014 par 67,55% des votants
(contre : 27,73% ; abstention : 4,72%.)


Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Lun 19 Jan - 1:26

Contre les assassins, pour la liberté d’expression et le vivre ensemble 07/01

Les Alternatifs condamnent l’attentat criminel contre l’hebdomadaire "Charlie Hebdo". Ils saluent les victimes, anonymes ou connues, et s’associent à la douleur de leurs proches.

Ce carnage vise la liberté d’expression et la liberté de la presse. Ces libertés sont des droits intangibles, et leur défense doit être inconditionnelle.

Les Alternatifs participent aux initiatives et manifestations unitaires qui, dans tout le pays, expriment la volonté de défendre la liberté d’expression et notre capacité à vivre ensemble.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Sam 28 Fév - 0:29


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Copas le Lun 16 Mar - 0:12

Congrès des Alternatifs 15 mars 2015 / communiqué

Le congrès des Alternatifs, réuni à Paris le 15 mars s'est prononcé pour la dissolution du mouvement par 65,42% pour, 30,55% contre et 4,03% d'abstentions.

La majorité des adhérent.e.s des Alternatifs a ainsi confirmé le vote du mois de décembre 2014 en faveur du dépassement des Alternatifs au sein du mouvement Ensemble!
En vue de développer les idées et pratiques autogestionnaires, elles/ils s'investiront également dans la constitution d'un réseau pour l'alternative et l'autogestion.

Les partisans du maintien des Alternatifs prennent acte de la dissolution, qui n'arrête pas le cheminement des idées construites depuis 17 ans au sein des Alternatifs. Ils /elles continueront à les faire vivre et les développer dans un nouveau mouvement qui portera le projet autogestionnaire et écologiste, dans ses actions comme dans son fonctionnement.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum