anipassion.com

Les Alternatifs

Page 21 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Pedrolito le Mar 3 Juin - 15:36

Mais on est sur le topic des zalternatifs là !

Ils ne font pas partie d' "Ensemble !?", non ? Après, c'est sûr qu'il est difficile d'y voir clair avec la nébuleuse du fdg.
avatar
Pedrolito

Messages : 211
Date d'inscription : 30/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  yannalan le Mar 3 Juin - 16:30

Pour revenir sur la Bretanne, c'est marrant de voir comme les gens qui sont sur place arrivent à comprendre un peu mieux les phenomènes que les bourriques qui les dirigent à Paris...
Quelques citaitons du bilan électoral des Alternatifs de l'Ouest en Finistère (le texte comlet en questionici
On ne peut que regretter l'erreur de stratégie du mouvement syndical qui, lors de la mobilisation sociale de l'agroalimentaire à l'automne dernier, a de fait laissé le champ libre pour un tel dévoiement.
(ilparle des BR)
la problématique est clairement posée au Front de Gauche et en particulier à la gauche alternative en son sein : peut on laisser la question de l'identité bretonne, la question de la réforme territoriale aux seuls régionalistes, au risque de dérives nationalistes possibles ? Il est urgent d'avoir ce débat et il faut reconnaître que les déclarations récurrentes de Jean Luc Mélenchon sur la langue et la culture bretonnes mettent le Front de Gauche en difficulté en Bretagne

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Prado le Mar 3 Juin - 17:29

Pedrolito a écrit:Mais on est sur le topic des zalternatifs là !

Ils ne font pas partie d' "Ensemble !?", non ? Après, c'est sûr qu'il est difficile d'y voir clair avec la nébuleuse du fdg.

Eh bien, si ! Les Alternatifs ont décidé, il y a déjà pas mal de temps, d'entrer dans le Fdg. Mais une forte minorité y était opposée, et tous ne sont pas entrés (ce qui est conforme aux statuts) Ils ont également décidé de participer à Ensemble, et l'un des porte-parole d'Ensemble fait partie des Alternatifs.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Pedrolito le Mar 3 Juin - 17:59

Prado a écrit:
Pedrolito a écrit:Mais on est sur le topic des zalternatifs là !

Ils ne font pas partie d' "Ensemble !?", non ? Après, c'est sûr qu'il est difficile d'y voir clair avec la nébuleuse du fdg.

Eh bien, si ! Les Alternatifs ont décidé, il y a déjà pas mal de temps, d'entrer dans le Fdg. Mais une forte minorité y était opposée, et tous ne sont pas entrés (ce qui est conforme aux statuts)  Ils ont également décidé de participer à Ensemble, et l'un des porte-parole d'Ensemble fait partie des Alternatifs.

Houlala, difficile à suivre tout ça ! J'y comprends plus rien... Merci de la précision en tout cas !

Donc, au sein d'un même parti, tous font partie du fdg mais pas d'Ensemble !? qui lui même est une autre composante du fdg. Faut dire que plus nébuleux, c'est pas possible !

Dire qu'Ensemble !? fait des appels du pied à Nouvelle Donne maintenant... En cas d'accord, cela donnera encore un nouvel attelage, où il sera difficile de distinguer qui fait partie de quoi.
avatar
Pedrolito

Messages : 211
Date d'inscription : 30/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Roseau le Mar 3 Juin - 18:15

Pedrolito a écrit:
Houlala, difficile à suivre tout ça ! J'y comprends plus rien... Merci de la précision en tout cas !
Donc, au sein d'un même parti, tous font partie du fdg mais pas d'Ensemble !?
Précision encore.
Prado, bien renseigné, a raison il me semble.
Une partie majoritaire a rejoint le FdG, et s'est joint à Ensemble.
L'autre partie, plutôt anti-K, est hors FdG.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mar 10 Juin - 16:55

Pedrolito a écrit:Mais on est sur le topic des zalternatifs là !

Ils ne font pas partie d' "Ensemble !?", non ? Après, c'est sûr qu'il est difficile d'y voir clair avec la nébuleuse du fdg.

OUI, c'est un brin nébuleux : chronologiquement
1°) Les Alternatifs sont membres fondateurs et souvent animateurs de la FASE-FDG
2°) L'adhésion en direct au FDG a suscité quelques refus départementaux (conformément aux statuts)
3°) Les Alternatifs élargissent la FASE dans Ensemble or Ensemble adhère au FDG donc les Alternatifs dans leur ensemble adhèrent de facto au FDG (la dissolution de la FASE dans Ensemble semblerait logique...).

NON AU PUZZLE DE HOLLANDE

A défaut de résister à "son ennemie la finance" François Hollande remodèle la carte des régions et prépare son big-bang territorial.

Projet autocratique, projet libéral, projet antidémocratique.

Projet autocratique, qui ne prend en rien en compte les communautés de destin nées d’histoires communes, de langues et cultures partagées.
Projet libéral, placé sous le signe de la concurrence entre les territoires et de la réduction des solidarités sociales.
Projet s’inscrivant dans une logique de mise des pouvoirs de décision hors du contrôle des citoyenNEs.
Projet reposant par ailleurs sur un mensonge à propos d’un "modèle allemand" qui, dans ce domaine comme dans d’autres, n’en est pas un : la taille des Länder allemands est très diverse.

En réalité, il s’agit d’un projet d’adaptation à la compétition ultralibérale, exacerbant la concurrence entre territoires, comme le libéralisme exacerbe le chacun pour soi, avec des métropoles concentrant pouvoir politique, activités économique et financières, et des "périphéries" menacées notamment par la déshérence des services publics.
Un projet tenant toujours plus à l’écart les citoyenNEs de la décision, des intercommunalités aux méga régions en passant par les "métropoles".

Des formes de gestion décentralisées n’ont pour les Alternatifs de sens et de pertinence que dans la cadre de solidarités entre les territoires reposant sur des services publics forts, notamment dans les domaines de la santé et de l’Education et des politiques de solidarité (APA, RASA...)

Si des redécoupages doivent avoir lieu, ils doivent reposer sur la volonté collective des citoyeNEs concernéEs, de la Bretagne et de l’Alsace au Pays Basque.

Le projet de Hollande et son passage en force sont inacceptables : nous exigeons une consultation populaire sur la réforme territoriale.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  tartuf51 le Mar 10 Juin - 20:14

nico37 a écrit:

Ils ne font pas partie d' "Ensemble !?", non ? Après, c'est sûr qu'il est difficile d'y voir clair avec la nébuleuse du fdg.

OUI, c'est un brin nébuleux : chronologiquement
1°) Les Alternatifs sont membres fondateurs et souvent animateurs de la FASE-FDG
2°) L'adhésion en direct au FDG a suscité quelques refus départementaux (conformément aux statuts)
3°) Les Alternatifs élargissent la FASE dans Ensemble or Ensemble adhère au FDG donc les Alternatifs dans leur ensemble adhèrent de facto au FDG (la dissolution de la FASE dans Ensemble semblerait logique...).

[/quote]


Merci,Nico,grace a toi,c'est maintenant moins claire que si c'était plus embrouillé geek jocolor affraid 

Dionc F.de G.ca veut dire"front de Gauche",mais aussi"Foutoire de Grenouillage".

tartuf51

Messages : 27
Date d'inscription : 14/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 15 Juin - 23:23

Journées d’été 2014 des Alternatifs du 6 au 8 juillet CREPS Nantes

La date et le lieu de ces journées d’été les inscrivent dans la continuité du rassemblement des 5 et 6 juillet contre le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes.
Il s’agira d’approfondir des éléments clés du projet alternatif, dans une période d’interrogations et de nécessaire remobilisation de la gauche alternative et, au delà, de la gauche sociale et politique qui ne se résigne pas à l’alignement libéral du PS et à la montée résistible du F.N.

DIMANCHE 6 JUILLET 18h accueil

LUNDI 7 JUILLET
9h30 Débat Retour sur la révolution longue, échange entre Alternatifs, communistes unitaires, autogestionnaires
11h Ateliers poursuite de la discussion sur la révolution longue de Fralib à Alstom, la question de l’appropriation sociale
14h Débat La transition, enjeu écologique, social et démocratique
15h30 Ateliers poursuite de la discussion sur la transition, la réduction du temps de travail comme but et moyen d’une dynamique autogestionnaire
Soirée : échange sur la situation politique

MARDI 8 JUILLET
9h30 Débat : Luttes, expérimentations, gisements d’alternative
11h Ateliers
Education
Luttes urbaines
Luttes écolos
14h Bilan et perspectives
15h30 fin des travaux

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mer 18 Juin - 2:07

Congrès de Solidaires : consolidation, continuité et passage de témoin

Le 6e Congrès de l’Union syndicale Solidaires s’est tenu du 2 au 5 juin à Dunkerque en présence de 350 délégué-e-s, représentant 38 fédérations ou syndicats nationaux et 53 Solidaires locaux. Avec comme principal slogan « Les capitalistes nous coûtent cher », il a réaffirmé la volonté de s’inscrire dans un syndicalisme de lutte et de transformation sociale malgré un contexte politique et social morose. Il a également été marqué par un passage de témoin et un rajeunissement du secrétariat national.

Les présentations du rapport d’activité et de l’étude réalisée par les sociologues Sophie Béroud et Jean Michel Denis, ont confirmé la croissance des effectifs et la structuration interprofessionnelle de l’Union syndicale Solidaires. L’organisation dépasse désormais les 110 000 adhérents et elle est passée de 38 à 55 structures professionnelles en dix ans. Si quatre fédérations (Solidaires Finance publiques, SUD Santé Sociaux, SUD-PTT, SUD Rail) représentent encore l’ossature, elle se développe dans le secteur privé (automobile, commerce, services, prévention-sécurité, restauration, assurances, chimie, informatique, convoyeurs de fonds, nettoyage, associations, etc.). Reconnu représentatif dans la Fonction publique, Solidaires le devient progressivement dans des conventions collectives nationales du secteur privé. Le rapport a été adopté à 94,59% par les syndicats nationaux et 83,33% par les Solidaires locaux, qui pour certains se sont abstenus.

Cinq résolutions d’orientation étaient soumises au débat : « Les utopies de demain sont les urgences d’aujourd’hui », « Protection sociale », « Egalité entre les femmes et les hommes : un enjeu syndical », « Fonctionnement, structuration, développement de notre Union syndicale » et « Des politiques publiques au service de la transformation et de la cohésion sociale ». Les travaux en commission ont permis d’intégrer ou de réécrire la grande majorité des amendements et seuls quelques-uns ont été soumis à débat et au vote en plénière. La recherche permanente du consensus a prévalu et au-delà de différences d’appréciation parfois bien réelles, la volonté d’avancer ensemble a toujours prédominé avec un état d’esprit constructif et un respect des divergences. Pour la première fois, Solidaires a adopté une résolution à part entière sur l’égalité femme/homme qui a été saluée par l’interprétation de l’ « Hymne aux femmes ». Il faut cependant relever que le débat relatif à la prostitution, qui traverse de nombreuses organisations, a été esquivé.

Parmi les cinq modifications statutaires approuvées, figurent la limitation du nombre de mandats au Secrétariat national à quatre et la représentation des Solidaires locaux au Conseil national qui passe à deux délégué-e-s.

De nombreuses organisations syndicales et associatives sont intervenues pour saluer le congrès, manifestant le travail partenarial réalisé depuis des années : la Ligue des Droits de l’Homme, le Réseau Education Sans Frontières, la CNT – Solidarité Ouvrière, la Confédération paysanne, Bizi, Le Mouvement National des Chômeurs et Précaires, la Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne, Droit Au Logement, le Syndicat des Avocats de France, Amnesty international, ATTAC, la fondation Copernic, la CNT-f, la CGT, Culture et liberté, Vigilance Informations Syndicales Antifascistes, la campagne BDS, l’UNEF, la FSU, les Marches européennes contre le chômage.

Les organisations qui coordonnent le Réseau syndical international de solidarité et de luttes avec Solidaires étaient présentes : CSP-Conlutas du Brésil, la CGT de l’Etat espagnol et TIE-Allemagne, elles ont ainsi symbolisé l’avancée dans la construction internationale de ce réseau et témoigné des luttes sociales dans leur pays. La CGATA d’Algérie a rappelé la difficulté de développer un syndicalisme autonome dans ce pays. Les camarades des finances du POE DOY ont expliqué la situation sociale en Grèce, les résistances syndicales dont la lutte des femmes de ménage au sein du Ministère des finances. Le représentant de l’UGTT (Tunisie), à travers l’exemple des centres d’appel, a illustré un des aspects du travail syndical international dans un secteur professionnel.

Deux tables rondes se sont tenues le lundi 2 et le mercredi 4 en soirée : la première avait pour thème « Inégalités sociales et santé au travail », à laquelle intervenait Annie Thébaud Mony, directrice de recherche honoraire, et Philipe Davezies, enseignant-chercheur en médecine et santé au travail. Ils ont rappelé que la France détient le record européen d’inégalité de mortalité masculine par cancer avant 65 ans. Si les inégalités s’expliquent par les comportements individuels ou par des facteurs génétiques, elles trouvent leurs sources dans la répartition des risques entre travailleurs-ses statutaires et extérieur-e-s ; l’invisibilité des atteintes à la santé liées au travail ; l’érosion des droits individuels et collectifs des salarié-es par rapport à l’information sur les risques du travail, la prévention et la réparation.
La seconde portait sur « l’autogestion » avec une introduction de Catherine Lebrun et Christian Mahieux (membres du secrétariat national) sur la base de leur texte « Nationalisation, privatisation, socialisation, autogestion - Le droit de propriété en question » et une présentation du processus de récupération des entreprises par les travailleurs en Argentine par Richard Neuville de l’association pour l’autogestion. Les travailleurs de Fralib n’ont pas pu participer à cette table ronde. Le débat alternant entre des expériences particulières et le concept d’autogestion généralisée a été très intéressant et a permis d’esquisser des pistes de luttes pour les équipes syndicales. Un travail à poursuivre…

Comme de coutume, une dizaine de motions d’actualité a été adoptée sur des sujets aussi divers que la souffrance au travail, la réforme territoriale, les négociations UNEDIC, la répression antisyndicale, l’immigration, les hôpitaux en lutte, la grève reconductible dans le secteur ferroviaire, la libération de G.I. Abdallah, la grève à la SEITA Carquefou et le soutien à la Confédération paysanne.

Le 5 juin, date anniversaire de sa mort, un hommage émouvant a été rendu à Clément Méric, qui était militant de Solidaires Etudiants. Ce moment a été l’occasion de rappeler le combat permanent contre l’extrême-droite.

Autre moment d’émotion, lors de la présentation du nouveau secrétariat national en clôture de congrès, Annick Coupé, cofondatrice de SUD PTT en 1988, Christian Mahieux, cofondateur de SUD rail en 1996 et Thi-Trinh Lescure, en charge de la fonction publique -qui passent le témoin à une équipe rajeunie- ont été longuement salué-e-s. Le nouveau porte-parolat composé de Cécile Gondard-Lalanne (Sud PTT) et Eric Beynel (Solidaires Douanes) a remercié les ainé-e-s pour leur travail de transmission. Le secrétariat national a intégré, pour la première fois, un représentant du secteur privé de Solidaires Industrie, Julien Gonthier, âgé de 30 ans.

Ce 6è congrès de l’Union syndicale Solidaires a été celui de la maturité dans la consolidation et structuration de l’organisation, de la continuité dans l’orientation politique et de la transmission à travers le rajeunissement du secrétariat national. Face à la politique d’austérité du gouvernement et à l’offensive du patronat, plus que jamais, il est nécessaire que Solidaires continue à se renforcer pour peser dans les mobilisations sociales et dans le paysage syndical. La déclaration finale a rappelé des éléments essentiels dans la perspective d’un changement profond de la société, parmi lesquels : la socialisation des moyens de production, l’autogestion ; la défense, l’extension et la démocratisation des services publics ; la redistribution des richesses ; l’égalité entre les femmes et les hommes.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Lun 30 Juin - 2:14

44 = BZH : de Brest à Clisson, c’est nous qui décidons ! Alternatifs de Bretagne

Tous et toutes à Nantes le 28 juin à 14h00 !
Les Alternatifs de Bretagne , le NPA 44 et la Gauche Indépendantiste ( Breizhistance ) défileront côte à côte samedi 28/06 dans les rues de Nantes à l’appel du collectif 44 = BZH.

Nous invitons nos adhérents et sympathisants à venir en nombre pour s’opposer à la réforme territoriale du gouvernement de Manuel Valls qui méprise visiblement l’avis des populations concernées.

Nous réaffirmerons que le peuple et les travailleurs de Bretagne ont le droit de librement choisir leur cadre institutionnel et droit à l’unité territoriale pour construire un autre modèle social, économique et environnemental.

C’est pourquoi nous soutenons pleinement les revendications des organisateurs en matière de référendum.

Nous constituerons un cortège anticapitaliste affirmant le droit à l’autodétermination et à la démocratie autour d’une banderole unitaire " De Brest à Clisson c’est nous qui décidons ! "

Démocratie Autodétermination !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mer 2 Juil - 1:02


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Invité le Mer 2 Juil - 8:27

Pedrolito a écrit:
sylvestre a écrit:Les alternatifs ont toujours été particulièrement difficiles à définir.... Par ailleurs il faudrait aussi définir "extrême-gauche" et "message révolutionnaire".... Mais bon par souci de cohérence, comme ils sont au FdG, ok pour les déplacer.

Je suis bête et discipliné. Quand je dis "message révolutionnaire", c'est abolition de la propriété privée des moyens de production, et expropriation de la bourgeoisie.

C'était un ressenti partagé spontanément sur les zalternatifs. Je reconnais n'avoir pas suivi de près leur évolution, mais j'ai l'impression que les institutions de l'État bourgeois est un horizon indépassable pour eux (d'ailleurs si tel n'était pas le cas, ils ne seraient pas au fdg).

Pour l'EG, ce peut être compliqué et très variable. Pour faire simple : ce serait les révolutionnaires (communistes ou anarchistes).

Ou anarchiste communisme, qui se réfère a la commune de paris, Buenaventura Durruti, Nestor Makhno s'en revendiquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 6 Juil - 18:00

14 maires de communes situées sur le tracé du projet autoroutier CASTRES-TOULOUSE manifestent leur opposition

Suite à leur manifestation et déclaration communes, tenues au rond-point de Puylaurens le jeudi 3 juillet 2014, nous relayons ci-dessous le communiqué de presse du collectif des maires contre le projet autoroutier Castres – Toulouse,
Nous apportons tout notre appui à leur action

Les Alternatifs 81-12 (Groupe Local du Lauragais & Groupe Local de Castres des Alternatifs)

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 3 JUILLET 2014

Les municipalités ont changé et nous sommes 14 à refuser le tracé, et au-delà, le projet autoroutier.
Au sein du comité de pilotage, les collectivités territoriales représentent les communes et doivent donc refuser fermement le tracé à moindre coût, d’où nos demandes d’entretien.
Le rendez-vous avec le préfet et le conseil régional sont toujours attendus.
De Maurens Scopont à Verfeil, le tracé est le pire pour les communes traversées.
Or nous pensons qu’un projet dit collectif ne doit pas bénéficier qu’à quelques uns, en sacrifiant le plus grand nombre. Le critère du moindre coût du projet ne peut pas être le seul critère de décision.
Soit l’autoroute est jugée nécessaire au bénéfice de quelques uns, et elle doit être alors définie selon le moindre impact pour ceux qui vont la subir, quels que soient les surcoûts engendrés.
Soit les moyens financiers ne le permettent pas, et elle doit être abandonnée au profit d’un autre projet plus acceptable par les territoires concernés.
Ce projet ne servira qu’à une poignée de 3300 véhicules par jour effectuant Castres Toulouse ; le réalisation de l’autoroute concédée n’est pas plus rapide que l’aménagement de la route et présente en plus un déficit sociétal majeur.
L’argument fort pour la concession était sa réalisation beaucoup plus rapide, mais un nombre d’évènements d’ici 2022 rendent encore plus improbable sa réalisation (contexte économique, élections, réforme territoriale )
De plus, pour l’élargissement de l’A680, les nouvelles recettes prévues pour le financement par ASF seront prises au péage de L’Union, c’est-à-dire sur tous les usagers de l’A68 Albi-Toulouse, y compris ceux d’Albi non concernés par l’A680 Verfeil –A68.
Nous le répétons : si l’autoroute est d’intérêt collectif, elle doit être définie selon le moindre impact pour ceux qui vont la subir, quels que soient les surcôuts engendrés. Si seul le critère de moindre coût reste le seul retenu, la 2×2 voies n’est pas d’intérêt collectif et doit être abandonnée et les aménagements de la RN126 à retenir.
Suffisants, moins couteux, plus efficaces, ils servent le plus grand intérêt collectif.
Pour nos terres agricoles fertiles.
Pour la vallée du Girou et pour le plus grand intérêt collectif.

Pour les 14 maires, Sabine MOUSSON, Maire de TEULAT

—————————-

Soutiens :

Linda Gourjade, députée du Tarn
Le groupe Europe Ecologie du conseil régional Midi-Pyrénées
Le groupe Front de Gauche du conseil régional Midi-Pyrénées
Le conseil général de la Haute-Garonne
Jacques Pagès, conseiller général du Tarn
La Confédération Paysanne de la Haute-Garonne
La Confédération Paysanne du Tarn
La FDSEA de la Haute-Garonne
Les retraités CGT de l’union locale de Castres
Le Parti Ouvrier Indépendant du Lauragais
EELV Tarn
Les Alternatifs Tarn
Le Parti de Gauche Tarn
Le collectif Lauragais Sans Autoroute
Le collectif RN126
Des entreprises locales
Des habitants des communes concernées
Des usagers de la RN126

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mar 15 Juil - 12:55

Haro sur l’enseignant ! (communiqué des Alternatifs 81-12)

Suite à l’agression mortelle d’une enseignante Albigeoise et au-delà du tapage médiatique, les Alternatifs 81-12 se posent la question plus générale de la “montée de la violence” à l’école.
Plus significatives que les meurtres, les insultes, les menaces, les bousculades et autres incivilités sont devenues monnaie courante dans nos écoles et sont de beaucoup plus nombreuses que dans bien des professions : qu’est-ce qui a rendu cela possible ?
Avançons l’idée que les “valeurs humaines” sont difficiles à inculquer à nos jeunes dans une société qui les sacrifie allègrement au profit, avec la bénédiction de nos gouvernants soutenus par la médiocrité de nos médias. Mais enfin, comment les enseignants pourraient-ils accomplir le miracle de faire entrer leurs élèves dans une société dominée par l’exclusion et le chômage ? Comment alors ne deviendraient-ils pas aux yeux des parents les boucs émissaires tout désignés ?
Certes, comme l’écrit Patrick Mignard, “s’attaquer aux enseignants plutôt qu’à la société, c’est comme s’attaquer aux pauvres plutôt qu’à la pauvreté”. En laissant se développer – parfois avec complaisance – des propos anti-enseignants, nos politiciens de tout bord creusent, avec celle des services publics, la tombe dans laquelle ils vont eux-mêmes basculer.
A moins de s’ouvrir largement sur la vie de la société, l’école devient littéralement insupportable.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 27 Juil - 0:50

TOUR DE FRANCE DES CENTRALES NUCLEAIRES A FERMER

Depuis un an, le journal des Alternatifs Rouge & Vert publie régulièrement dans ses colonnes des dossiers sur les centrales nucléaires françaises à fermer. Suite à l’intérêt qu’à provoqué ces dossiers chez les militant-e-s antinucléaires, Les Alternatifs ont souhaité les regrouper dans un numéro spécial de « Rouge & Vert ». C’est désormais chose faite dans son le numéro 345/346 publié cet été.

Cette publication n’a pu voir le jour que grâce à la contribution de miltant-e-s des associations et collectifs engagés pour la sortie du nucléaire civil et militaire. Qu’ils-elles en soient à nouveau remercié-e-s.

Ce numéro spécial de Rouge & Vert est une contribution à la mobilisation : http://www.alternatifs.org/spip/rouge-et-vert-special-ete

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 27 Juil - 16:04


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Lun 4 Aoû - 1:11

Soutien militant à Alain Pojolat Arrêt des poursuites Soutien à la résistance du peuple palestinien

Les 19 et 26 juillet dernier, malgré l’interdiction de l’Etat français pro israélien, des milliers de personnes ont manifesté dans le calme à Paris pour condamner les bombardements aveugles et meurtriers qui s’abattent sur GAZA. Des débordements venant d’éléments provocateurs infiltrés se sont déroulés à la marge de ces manifestions parisiennes en soutien au peuple palestinien.

Aujourd’hui, le pouvoir socialiste veut rendre responsable de ces débordements les organisateurs des manifestations interdites. le camarade du NPA Alain Pojolat qui avait déposé son nom en représentation de l’ensemble des collectifs appelant à la manifestation du 26 juillet fait l’objet de poursuites par le parquet de Paris pour organisation de manifestation interdite. Il comparaîtra devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le 22 octobre 2014.

La décision de poursuivre notre camarade Alain Pojolat est une illustration supplémentaire de l’alignement du gouvernement Hollande-Valls sur la politique belliciste du gouvernement israélien et du glissement sécuritaire et liberticide du pouvoir en place qui voudrait museler toute contestation.

Les Alternatifs demandent l’arrêt des poursuites engagées contre Alain Pojolat et plus généralement l’arrêt de la criminalisation du mouvement de soutien au peuple palestinien.

Ils renouvellent leur soutien à la résistance du peuple palestinien.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mer 6 Aoû - 23:16

Auch : l’opposition de gauche dresse un premier bilan 06/08

Le Conseil municipal d'Auch a été installé il y a un peu plus de cent jours. Sans soubresaut puisque, malgré quelques changements au sein de l'équipe sortante réinvestie par les électeurs en mars, le travail des élus autour du maire, Franck Montuagé, s'inscrit dans la continuité de celui engagé depuis 2008. Lequel se traduit par une métamorphose continuelle et à bon rythme du visage de la ville.

Un constat que ne conteste pas Joëlle Reynaud, élue représentant les Alternatifs qui dresse cependant un bilan contrasté de ses cent premiers jours au sein du Conseil municipal. Lors de la dernière réunion, le 30 juin, celle qui siège pour la première fois dans une collectivité avait pris la parole pour donner son ressenti sur le fonctionnement des instances locales : « Je n'ai pas voulu être prétentieuse, commente- t-elle. J'ai juste voulu dire qu'il y a sans doute un moyen d'instaurer d'avantage le débat et qu'il est possible que plus de démocratie puisse s'exercer dans les Conseils, municipal et communautaire. »

« Un infléchissement »

Un discours qui détonne parce qu'il vient de gauche, mais qui s'appuie à la fois sur un vécu et sur des exemples (notamment venant de la mairie de Grenoble avec laquelle Joëlle Reynaud entretient de bonnes relations) de fonctionnements différents : « Le 14 avril, j'ai déposé un projet de vœu pour placer le territoire de l'agglomération hors partenariat transatlantique (Tafta), raconte l'élue. J'ai prévenu mes collègues d'EELV et du Parti communiste que nous souhaitions un débat sur la question. Lors du Conseil municipal suivant, on me prévient que M. Montaugé trouve l'idée intéressante. Puis, le 30 juin, c'est la majorité qui dépose ce vœu, revu et corrigé. Je ne suis pas dans le combat perpétuel, je ne fais que chercher le débat. C'était notre volonté dans ce cas-là, mais il n'y en a pas eu. »

Si la démarche de l'élue des Alternatifs a pu faire grincer des dents à plusieurs reprises, Joëlle Reynaud croit sentir un « infléchissement tangible » chez des élus à qui l'idée d'un renouveau dans la façon de présider aux destinées de la Ville et de l'agglomération ne déplairait pas. « En Conseil, on a l'impression d'être devant une caisse d'enregistrement. Alors qu'avec les moyens actuels, on pourrait rendre tout cela plus digeste et laisser plus de temps à l'échange. »

Optimiste quant à sa démarche, Joëlle Reynaud espère en voir les effets avant sa démission du Conseil municipal. Comme annoncé lors de la campagne, elle laissera en effet sa place au second de la liste À g'Auch toute, José Jorge, dans quelques mois : « Quand on est très minoritaire, soit on est ostracisé, soit on joue les fous du roi. C'est un équilibre précaire et c'est usant pour une personne normalement constituée qui possède un job à côté et qui tient à travailler un maximum ses dossiers. Et puis je pense qu'il est important pour notre groupe que d'autres personnes voient la machine de l'intérieur. Nous sommes un groupe, et nous ne voulons pas personnaliser les choses. »

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Sam 30 Aoû - 23:04

VALLS 2.

Le Premier Ministre VALLS et le Président de la République HOLLANDE viennent de décider la démission du gouvernement et de confier à VALLS la composition d’un nouveau gouvernement à la botte de leurs orientations libérales et de leur politique d’austérité.
Exit les ministres MONTEBOURG et HAMON (ainsi semble-t-il qu’Aurélie FILIPETTI), coupables d’avoir publiquement discuté du bienfondé d’une orientation qu’ils ont appliquée et dont l’échec est patent.
Cet avatar de la vie politicienne est une caricature de démocratie, annonciatrice d’une nouvelle inflexion autoritaire de la politique gouvernementale. Il est aussi révélateur du gouffre qui sépare le peuple de ses dirigeants et à ce titre annonciateur d’une crise politique majeure.
L’issue et les rythmes d’une telle crise politique sont incertains, à la mesure de la faiblesse actuelle des luttes sociales et environnementales et de l’absence d’une alternative démocratique, sociale et écologique crédible.
L’urgence en cette rentrée sociale est plus que jamais d’aider au développement et à la coordination des luttes sociales et environnementales et à patiemment œuvrer à la convergence de celles et ceux qui sont déterminés à opposer les mobilisations syndicales et citoyennes à la politique d’HOLLANDE et de VALLS et à construire une alternative à gauche.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Sam 13 Sep - 21:09

IL EST TEMPS DE MONTRER LES CROCS ! Alain Véronèse

Le président racontait des salades à l’éphémère Première Dame.

Leur relation tourna au vinaigre. En tirant à 200 000, la dame écrivaine fort marrie, met de l’huile sur le feu. Peu nous chaut le cuisine concubine, nous importe davantage les trahisons politiques, le mensonge, les infidélités, sociales, (im)morales.

Menteur impénitent le président, c’est Arnaud Montebourg, qui l’ayant pratiqué – après avoir été viré – le dénonce en ces termes. Hypocrite, de plus, le quidam – dans les banlieues prolétariennes, où l’on cause la langue verte, saine et populaire, on le dit faux-cul le François. Vrai, que la jactance du Bourget, où le candidat, panache au vent, guerroyait contre son ennemi la Finance,… avait de la gueule. Sale gueule.

Nous le savons maintenant, ce n’était que spectacle, mensonge à l’usage des électeurs, cirque électoral.

Est-ce pour assainir les finances publiques, garnir l’escarcelle des 6 millions de chômeurs, abonder en la sébile du nombre croissant des sustentés au Rma, garantir l’accès aux soins (dentaires) que Monsieur Emmanuel Macron qui, chez Rothschild officia et s’enrichit, est recruté pour acter, accélérer la mise en œuvre de la « théorie de l’offre » ? Surprenant. Nous attendons les arguments confortant la thèse –audacieuse.

N’ayant point approché le marketing à HEC – grande école où vont se former les jeunes loups aux dents longues – nous subodorons que les banquiers, fins renards rusés, savent plumer la volaille, … en cotisant - pour l’image - à la SPA. Les œuvres sociales du PS au socialisme perdu ? Le changement,… quand les poules auront des dents ?

Une autre dame, conseillère économique dans les coulisses de l’Elysée gagne à être connue. Laurence Boone, banquière dans un établissement sérieux, transnational au max : Bank of America.

Dame patronnesse, Laurence (la Bank of America) aidait les pauvres à acheter leur bicoque. Mouais… les subprimes, nous le savons maintenant, n’étaient que périlleux montages, fragiles, algorithmes cyniques, échafaudages branlants d’où chutèrent sur les trottoirs les (ex)propriétaires sdf. Trop énorme l’arnaque, cette banque vient d’être sanctionnée par la justice américaine par une amende de 16 millions de dollars. C’est bien. De façon générale, on peut douter de l’altruisme et de la banque Rothschild et dévouement généreux l’américaine Elyséenne….

Nous connaissons le dicton populaire : « menteur comme un arracheur de dents », le Président, qui n’est pas dentiste, après avoir éradiqué le socialisme du PS, fait de bons mots sur les « sans dents », petite vanne d’après libations ? Peu importe l’exactitude et les circonstances du trait d’esprit, l’expression ressentie méprisante, par le buzz amplifiée, provoque un malaise chez les laissés pour compte, une révolte chez les édentés et les endettés de France et de Navarre. Qui se ressemble, s’assemble… Dans l’équipe hollandaise, en quelques mois, on a vu passer (rapidement) rien de moins que deux ministres menteurs-fraudeurs. Méfaits, qui font mauvais effet…

La privatisation de la sécu, les tarifs onéreux des mutuelles mercantiles, excluent des soins nombre de nos concitoyens. Notamment les 8 millions de retraités dont les pensions sont inférieurs à 1 200 euros mensuels. Plus jeunes et encore fringants, les étudiants et précaires, n’ont guère pour la plupart l’espoir de bénéficier des privilèges économiques, sociaux et médicaux des Monarques républicains.

Les vieux avec prothèses dentaires aiguisées (envoyer la facture à L’Elysée), les jeunes avec dentition étincelante et de rage grinçante, il nous faut dire et scander : trop, c’est trop, il est temps de montrer les crocs !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

au sujet de leur avenir

Message  Benoit Malon le Sam 13 Sep - 22:03

Les alternatifs devraient voter en fin d'année leur dissolution à l'intérieur du rassemblement Ensemble.

Benoit Malon

Messages : 23
Date d'inscription : 13/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Duzgun le Dim 14 Sep - 11:33

Benoit Malon a écrit:Les alternatifs devraient voter en fin d'année leur dissolution à l'intérieur du rassemblement Ensemble.
Et que deviennent du coup ceux qui ont refusé d'entrer au FDG?
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Sam 20 Sep - 23:00

Quelles stratégies pour transformer la société ? Quel rôle pour le Front de Gauche ? Arthur Leduc (Les Alternatifs)

Samedi 6 septembre le Front de Gauche s’est réuni lors d’une « assemblée de rentrée » à la mairie de Montreuil. Il s’agissait de faire le bilan de la séquence politique qui s’était achevée avec les élections européennes et de débattre de la situation politique actuelle et des perspectives pour le FdG. Cette réunion a été l’occasion de renouer le dialogue après une période de tensions entre le PCF et le PG à l’occasion des élections municipales (en partie à cause des alliances locales du PCF avec le PS à l’image de Paris). C’est ainsi qu’environ 200 personnes -représentant-e-s des organisations politiques qui composent le FdG, « personnalités » du monde associatif et syndical, représentant-e-s des FdG locaux et des Fronts thématiques et citoyen-ne-s- ont pu débattre sereinement des perspectives pour le FdG. Il ne s’agissait pas décider de son avenir, dans une assemblée qui n’a pas été mandatée pour cela, mais de mettre sur la table les points d’accord et de désaccord afin de lancer des débats essentiels pour cet avenir.


Notons tout de suite les limites du format de cette réunion, longue suite d’interventions en plénière (une centaine de personnes sont intervenues tout au long des 6h de débats), sans de vrai moment de mutualisation de la réflexion ou de forme de débat plus ouvert. Une intervenante a d’ailleurs parfaitement exprimé que ce type de format ne favorisait pas du tout la participation de citoyen-ne-s peu expérimenté-e-s dans la prise de parole en public.
En positif, les débats ont permis de montrer les très larges convergences d’analyses sur la situation de crise politique majeure -marquée notamment par l’importance de l’abstention et le danger que représente le FN- et sur la caractérisation de la politique menée par le gouvernement qui chaque jour s’enfonce un peu plus, et en l’assumant, dans le néo-libéralisme et le néo-conservatisme. Un accord semble aussi se dessiner sur la question, autrefois épineuse, des adhésions directes au Front de Gauche ainsi que sur la nécessité pour les forces de la transformation de la société d’être à l’offensive dans la période actuelle.
Mais de profonds désaccords stratégiques se sont aussi exprimés durant cette réunion.
De manière synthétique, et donc un petit peu caricaturale, voici les positions qui ont émergé.

Pour la « minorité » de Gauche Unitaire l’objectif est de s’adresser à l’ensemble de « la Gauche » (PS compris) afin de faire émerger une improbable « majorité rose-rouge-verte ».
Pour le PCF, l’urgent est de travailler sur le projet et non pas de se focaliser sur les questions d’autonomie vis-à-vis du PS. On pourra tout à fait apprécier l’accent mis sur la question du projet, mais ce positionnement ne lève pas les ambiguïtés vis-à-vis du PS, ambiguïtés qui pourraient -il s’agit ici davantage d’une hypothèse que d’une certitude- se poser de manière aiguë dans quelques mois lors de prochaines échéances électorales. Le refus de prendre une position claire reste donc un problème pour le FdG : on ne sait toujours pas si pour le PCF, il faut discuter avec le PS ou avec la gauche du PS qui exprime un certain refus de l’austérité.
Le PG a exprimé lors de cette réunion, et avec une très grand cohérence, un tournant stratégique important : les partis politiques sont discrédités et la crise de la politique est telle que le clivage gauche/droite n’est plus pertinent ; il faut donc s’adresser directement au Peuple pour le mettre en mouvement et pour cela le PG a décidé de créer un « mouvement pour la VIème République » sous l’égide de Mélenchon. On sent bien ici les références aux processus progressistes d’Amérique indo-afro-latine ainsi qu’au récent mouvement Podemos en Espagne. Mais quid des mobilisations sociales de masse qui ont justement permis à ces mouvements d’émerger ? Et que deviennent les médiations politiques dans les processus de transformation de la société ? Le risque n’est-il pas, paradoxalement, de tomber à la fois dans le césarisme et dans le spontanéisme ?
Ensemble !, dont il faut noter l’importante participation numérique à cette réunion, a de son côté avancé plusieurs perspectives pour le FdG qui articulent le court terme et le long terme. Il s’agit notamment, dans un processus national et local, de rassembler toutes celles et ceux qui refusent la politique du gouvernement afin de faire émerger une alternative politique à gauche. C’est ce qu’Ensemble ! propose sous la forme « d’Assises contre l’austérité et pour la transformation sociale et écologique », l’idée étant notamment de s’appuyer sur le « collectif 12 avril » qui avait largement rassemblé contre l’austérité. Un élément fondamental pour le FdG est aussi la nécessité de soutenir les mobilisations sociales et les pratiques émancipatrices et alternatives présentes dans la société. C’est une nécessité pour construire un projet de transformation de la société qui rassemble largement et qui soit mobilisateur.
Aucune de ces questions stratégiques n’a été tranchée à Montreuil. Mais pour la première fois, elles ont été posées dans toute leur acuité. Contrairement à ce que semblent indiquer certains propos des dirigeant-s-s du PG utilisant de manière appuyée le terme d’échec -ce qui est excessif-, même mal en point, le FdG n’est pas mort : c’est une certitude, et personne n’entend ou ne se risquerait à -preuve qu’il est bien vivant- l’enterrer. Pour autant, il ne sait pas vraiment où aller. Il est, à l’heure actuelle et malgré ses difficultés, l’unique cadre unitaire existant et reconnu à une échelle de masse pour une alternative de gauche au gouvernement actuel. Il a d’énormes responsabilités : avant tout celles d’être ambitieux et de faire preuve d’humilité. Ambitieux dans les perspectives qu’il se fixe, celles d’une rupture sans équivoque avec les politiques d’austérité pour une véritable transformation de la société. Humble dans son rôle : celui d’un outil politique qui ne peut ni prétendre construire seul un mouvement social de masse, ni prétendre être hégémonique dans le processus de transformation de la société. Enfin, le FdG ne peut à lui seul représenter l’ensemble du front politico-social pour une alternative à gauche : c’est pourquoi le dialogue et l’action commune doivent s’ouvrir, en ce qui concerne les forces politiques, aux dissidences du PS et d’EELV, à Nouvelle Donne, de même qu’au NPA, aux libertaires et aux écologistes radicaux. Dans ce sens, les mobilisations sociales qui émergeront dans les temps qui viennent ne manqueront pas d’être décisives. Au Front de Gauche d’y trouver sa place et d’y jouer pleinement son rôle d’outil politique.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Mar 23 Sep - 22:18

Autoroutes, la poule aux œufs d’or ! Communiqué de presse

Le rapport sur les sociétés concessionnaires d’autoroutes que l’Autorité de la concurrence vient de délivrer dresse un constat sévère et dénonce une “rente autoroutière”. Avec une rentabilité comprise entre 20 % et 24 % (le livret A est à 1% …) ces sociétés sont gérées dans le seul intérêt de leurs actionnaires auxquels est distribuée la quasi-totalité de leur bénéfice au détriment de l’investissement. C’est à ces rapaces que le gouvernement et les élus du Conseil général et du Conseil régional veulent livrer les citoyens du département avec le projet d’autoroute concédée entre Castres et Toulouse. C’est à eux qu’ils veulent distribuer des centaines de millions d’euros de « subvention d’équilibre ».
Cette opération s’inscrit en fait dans le cadre du “plan de relance autoroutier” qui loin d’être décidé au bénéfice de l’intérêt général vise surtout à soutenir les entreprises du BTP. Mais à quel coût ? Selon l’ex secrétaire d’Etat aux transports, Frédéric Cuvillier chaque emploi induit devrait couter 240.000 euros ! Le pire est pourtant ailleurs. Ce plan de relance autoroutier est assorti d’un allongement des concessions de 2 à 3 ans. Ainsi, les sociétés autoroutières s’engagent sur 3,7 milliards de travaux mais sont assurées simultanément de 6 milliards de revenus supplémentaires !
L’autoroute, concédée ou non, est un choix désastreux et irresponsable sur le plan écologique. C’est aussi le choix d’une politique libérale qui enrichit encore plus les actionnaires des grands groupes de BTP et prive les citoyens d’investissements dans l’amélioration d’infrastructures publiques au service de tous. Le choix d’engraisser la poule aux oeufs d’or !

Parti de Gauche 81 : Bernard Cottaz-Cordier –
Europe Ecologie les Verts 81 : Stéphane Deleforge –
Les Alternatifs 81 : Jean Fauché

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  nico37 le Dim 12 Oct - 22:03

Droite et Droite +

Si les présidentiables de l’UMP se haïssent cordialement, ils partagent largement les fondamentaux d’un projet ultra libéral pour 2017. Recul de l’âge de la retraite, mise à bas de ce qui reste des 35 heures, restriction des droits de chômeurs, attaque de grande envergure contre le services publics, en terme de périmètre comme de statut des personnels, marchandisation accrue de la Santé...
Tout ce qui peut contribuer a des solidarités collectives, aux diverses formes de salaire socialisé, est mis en cause par ce projet.
Dès à présent, les butoirs qui avaient partiellement épargnés à la société française la brutalité des politiques de régression sociale en oeuvre dans plusieurs pays du sud de l’Europe sont sapés par une bataille idéologique constante et des projets destructeurs.
Les discours de Valls, Rebsamen, Le Guen et consorts, pour qui tout acquis social devient un tabou à transgresser, légitime le discours ultra libéral et le tous contre tous.

Le pouvoir sera mal venu, demain, de crier au loup : sa politique contribue a la désagrégation progressive des solidarités, divise, démoralise.

Que Hollande et Valls choisissent de se sacrifier, et leur parti avec eux, sur l’autel du Capital et de l’Europe libérale, n’est pas notre affaire. Mais on est en droit d’attendre que la résistance au sein du PS dépasse les déclarations d’intention, ne serait-ce qu’au nom d’un instinct de survie des secteurs encore sociaux-démocrates de ce parti.

Oui, la politique du pouvoir déblaie le terrain pour des régressions plus brutales encore, et favorise la démagogie du Front National.
Notre responsabilité est de contribuer, dans les mobilisations et pour des perspectives alternatives, à conjurer la tripolarisation sociale et politique mortifère entre libéraux, ultra-libéraux et FN.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alternatifs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum