Le Testet

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Communiqué du NPA

Message  Roseau le Sam 8 Nov - 14:30

Halte aux violences policières ! Manifestation unitaire, samedi 8 novembre 14h Bastille.

Il est désormais établi que le gouvernement a menti délibérément. Pendant 48h il a cherché à dissimuler la vérité alors qu'il savait que les gendarmes avaient tué Rémi. Par la suite il a organisé sciemment les provocations policières afin de déboucher sur des affrontements pour faire diversion et masquer sa responsabilité.

La jeunesse n'est pas dupe. Jeudi 6 novembre plus de 28 lycées de Paris étaient mobilisés certains avec des blocages, d’autre avec des barrages filtrants et des lycéenNEs en grève. A Toulouse, à la fac du Mirail, ce sont également plus de 500 étudiantEs qui se sont réunis en Assemblée Générale et ont voté la grève suite à la mort de Rémi Fraysse. Au total c’est plus de 4000 lycéenNEs qui ont manifesté dans les rues de Paris. La mobilisation des lycéenNEs est normale et salutaire. Bon nombre d’entre eux ont déjà subie la répression policière, les contrôles au faciès ou simplement n’accepte pas que la police puisse tuer un jeune impunément.

Le NPA est pleinement solidaire des mobilisations en cours contre la répression et les violences policières. Cette mobilisation doit s'étendre et s'approfondir. D’ores et déjà le NPA appelle à participer nombreux/ses à la manifestation unitaire du samedi 8 novembre à 14h place de la Bastille.

Il exige la démission de Bernard Cazeneuve, l'arrêt de l’utilisation des armes censés être non létale (grenades, flash-ball, taser…), l’amnistie et l’arrêt des poursuites envers tous les inculpés dans le cadre des mobilisations, l’arrêt des grands projets inutiles (notre dame des landes, barrage du Testet, ligne à grande vitesse Lyon-Milan…).

Montreuil, le 7 novembre 2014
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Roseau le Dim 9 Nov - 0:25

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Affiche politicienne 1976

Message  Roseau le Dim 9 Nov - 1:46

Elle a rempli son rôle et leurs poches
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Roseau le Dim 9 Nov - 3:45

Les provocations du gouvernement et de la police contre le droit de manifester continuent
http://npaherault.blogspot.com/2014/11/montpellier-remi-fraisse-on-noublie-pas.html
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Communiqué de presse du NPA 31

Message  Roseau le Dim 9 Nov - 13:43

Nouvelles provocations du pouvoir à Toulouse

Le NPA 31 dénonce la nouvelle provocation du gouvernement à l’occasion de la manifestation toulousaine de protestation contre les violences policières ayant conduit à la mort de Rémi Fraise et pour l’arrêt définitif du barrage de Sivens.

Alors que la préfecture avait accepté un parcours de substitution allant de Jean Jaurès à la médiathèque, les manifestants ont eu à faire à une véritable souricière. A mi-parcours, la police a stoppé le cortège et a gazé copieusement les manifestants et la population présente sur les lieux.

De nombreux manifestants ont été arrêtés et sont actuellement retenus par la police. Nous exigeons leur libération immédiate.

C’est aujourd’hui la liberté de manifester qui a été remise en cause, une fois de plus, par un gouvernement aux abois qui ne sait plus comment faire passer sa politique au service des patrons et des grandes multinationales.

Le NPA 31, continuera à construire la mobilisation contre la politique du gouvernement, notamment contre les violences policières et les grands projets inutiles. Justice doit être rendue pour la mort de Rémi Fraisse, cela commence par la démission sans délai du ministre de l’intérieur Cazeneuve.

Nous appelons les travailleurs et la jeunesse toulousaine à participer à la manifestation régionale unitaire du 15 novembre contre l’austérité, la violence sociale et contre la militarisation de l’espace public par l’Etat. Nous appelons également à participer le 22 novembre, à l’appel de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, à la manifestation contre les projets inutiles et les violences policières.

Toulouse, le 8 novembre 2014, 19h
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Roseau le Lun 10 Nov - 0:04



Dernière édition par Roseau le Lun 10 Nov - 18:29, édité 1 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Roseau le Lun 10 Nov - 18:26

Mort de Rémi Fraisse : "un travail de tueur", dénonce SUD-Intérieur

Le syndicat publie un communiqué au vitriol sur la mort du militant
dans lequel il accuse le ministère de l'Intérieur et les méthodes de la hiérarchie policière.
http://www.lepoint.fr/societe/mort-de-remi-fraisse-un-travail-de-tueur-denonce-sud-interieur-10-11-2014-1880094_23.php
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Mar 11 Nov - 17:32

Ecotaxe, autoroutes, Sivens : la stratégie de Ségolène Royal ne paie pas 11/11

Après Sivens, Royal dégringole dans les sondages...

Alors que la ministre de l'Ecologie a mis un point d'honneur ces dernières semaines à se démarquer du reste du gouvernement, sa stratégie lui revient comme un boomerang. Ségolène Royal essuie en effet la plus grosse chute de popularité de notre baromètre OpinionWay.

Elle pensait tirer son épingle du jeu, c'est raté. Au sortir de la polémique sur le barrage de Sivens qui a agité le pays durant deux semaines, Ségolène Royal perd sept points de popularité (à 35% d'opinion favorable) dans notre baromètre CLAI-metronews-LCI réalisé par OpinionWay. La ministre de l'Ecologie signe ainsi la plus grosse dégringolade du mois parmi les membres du gouvernement.

Ségolène Royal avait pourtant mis en place une stratégie soignée pour ne pas se retrouver en première ligne dans le dossier Sivens, dont elle était pourtant la ministre de tutelle. Dans un premier temps, la ministre de l'Ecologie s'était tue, laissant Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en première ligne pour incarner la ligne dure face aux manifestants. Ce n'est qu'après quelques jours qu'elle a fini par faire entendre par des mots d'apaisement, se permettant même de tacler au passage ses deux collègues, avant d’annoncer un report du chantier.

Le solo de Ségolène Royal ne paie pas

Las, ce positionnement n'a pas payé dans l’opinion. Au bout du compte, Manuel Valls ne perd qu'un point de popularité et si Bernard Cazeneuve en perd 4, il limite la casse par rapport à Ségolène Royal. "Le ministre de l'Intérieur subit les effets du désordre et des débordements qui ont eu lieu autour du dossier Sivens, et le sentiment qu'ont pu avoir les Français que le gouvernement ne les avaient pas anticipés", nous confirme Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d'OpinionWay. Mais dans ce cas, pourquoi Ségolène Royal, qui a pris soin de se tenir à distance des odeurs de fumigènes, ne s'en tire-t-elle pas mieux ? "Il y a rarement des gagnants dans ce genre de dossier, relève Bruno Jeanbart. Ces situations cristallisent les oppositions entre ceux qui pensent que la contestation est légitime et ceux qui pensent qu'on ne devrait pas en arriver là. Dans les deux cas, difficile pour le ministre de tutelle de s'en sortir positivement".

Au-delà du cas Sivens, c'est bien sa stratégie de cavalier seul qui semble se retourner contre Ségolène Royal. Fin octobre, elle a également fait entendre un son de cloche très personnel sur le dossier de l'écotaxe. Proposant d'abord de la compenser par une taxe sur les poids lourds étrangers, avant d'imaginer une gratuité des autoroutes le week-end. Les deux fois, elle a été aussitôt recadrée, par Michel Sapin puis par Manuel Valls. "Cela a pu donner un sentiment de cafouillage", relève Bruno Jeanbart. Les Français peuvent aimer les solos, ils goûtent moins les fausses notes.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Mer 12 Nov - 11:53


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Roseau le Mer 12 Nov - 13:46

Mort de Rémi: Révélations sur les conversations des gendarmes

(Le Monde) L'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, le jeune manifestant de 21 ans, tué par une grenade offensive lancée par un gendarme lors des affrontements entre des opposants au projet de barrage de Sivens (Tarn) et des militaires, dans la nuit du 25 au 26 octobre, se révèle de plus en plus embarrassante pour les autorités.

Selon des informations du Monde, les gendarmes ont tout de suite eu conscience de la gravité de la situation face à laquelle ils se trouvaient. C'est ce que révèle unprocès-verbal daté du 29 octobre auquel nous avons eu accès, qui retranscrit les conversations des militaires sur place, enregistrées par la caméra d'un gendarme qui filme les affrontements.

Lors de cette nuit, les militaires, équipés de jumelles à vision nocturne, voient un manifestant s'effondrer juste après le jet d'une grenade offensive, entre 1 h 40 et 1 h 50 du matin. A 1 h 53, un militaire ordonne : « Stop pour les F4 ! Il est là-bas le mec. OK, pour l'instant, on le laisse. » Les F4 désignent les grenades lacrymogènes instantanées (GLI), dont l'usage a été aussi suspendu depuis par Beauvau.

« IL EST DÉCÉDÉ LE MEC ! LÀ, C'EST VACHEMENT GRAVE »

Au milieu des cris, un autre gendarme tente de se rassurer : « C'est bon, il va se relever ! Il va se relever, c'est bon ! » Rémi Fraisse ne se relève pas. Sept minutes passent. A 2 heures, « On y va ! », un peloton fait une sortie pourrécupérer le blessé. Sur procès-verbal, les enquêteurs de la section de recherches de Toulouse relèvent alors que le chef de l'unité demande à un de seshommes « de soutenir ceux qui sont allés chercher le manifestant », sanspréciser en quoi cela consiste.

Les militaires ramènent le corps inerte de Rémi Fraisse. « Il respire ou quoi ? », s'inquiète le supérieur. L'infirmier de l'escadron tente alors les gestes de premiers secours. A 2 h 03, un gendarme s'écrie : « Il est décédé, le mec ! Là, c'est vachement grave… Faut pas qu'ils le sachent ! »

Cette dernière phrase prononcée dans le feu de l'action vise les manifestants, selon la thèse avancée par le service de communication de la gendarmerie, contacté mardi 11 novembre. « Il fallait éviter que ceux qui agressaient les gendarmes ne redoublent d'ardeurs en apprenant la mort de Rémi Fraisse. » Il n'empêche que les rentranscriptions des conversations des gendarmes au moment du décès de Rémi Fraisse jettent une nouvelle ombre dans un dossier où les autorités ont – au minimum – failli dans leur communication. Le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, a notamment été critiqué pour être resté silencieux pendant plus de quarante-huit heures.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Jeu 13 Nov - 15:08


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Roseau le Ven 14 Nov - 0:25

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Ven 14 Nov - 23:15

Drame de Sivens : la vérité, toute la vérité !

Après la mort de Rémi Fraisse, la Ligue des droits de l’Homme (LDH), l’Unef, Maître Arie Halini, avocat de la famille Fraisse, le Réseau d'alerte et d'intervention pour les droits de l'Homme vous invitent à une conférence de presse qui se tiendra le vendredi 14 novembre 2014, à 11 heures, au siège de la LDH (138 rue Marcadet, 75018 Paris), afin d’annoncer la création d’une commission nationale d’enquête sur les conditions de la mort de Rémi Fraisse.

D’autres organisations de défense des droits, parties prenantes de ce processus, y exprimeront leurs interrogations et leurs positions.

INVITATION PRESSE

Conférence de presse Vendredi 14 novembre 2014, à 11 heures Au siège de la LDH 138 rue Marcadet, 75018 Paris
M° Lamarck-Caulaincourt

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Roseau le Sam 15 Nov - 0:32

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Sam 15 Nov - 12:16

" La chaîne de commandement refuse d'assumer ses responsabilités " Caroline Politi 14/11

La ligue des droits de l'homme a lancé avec plusieurs associations une "commission nationale d'enquête" pour faire la lumière sur la mort de Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive en marge des manifestations contre le barrage de Sivens.

" J'ai fait un rêve Rémi, plus jamais la France ne se mutilera avec des grenades offensives. Que ta mémoire, Rémi, soit le gardien de l'interdiction des armes " , lisait Jean-Pierre Fraisse, le père du jeune militant tué en marge d'une manifestation contre le barrage de Sivens, le jour de son enterrement. Quinze jours après le drame, son souhait a été entendu: Bernard Cazeneuve a annoncé jeudi l'interdiction de ce type de grenades "parce que cette munition a tué un jeune garçon de 21 ans et que cela ne doit plus jamais se reproduire " .
" C'est une première victoire, s'est réjoui ce vendredi l'avocat de la famille, Me Arie Alimi. Mais maintenant on veut comprendre ce qui a conduit à leur utilisation. Quelle est la chaîne de commandement ? " . Pour faire la lumière sur cette affaire, la Ligue des droits de l'homme, entourée de plusieurs associations, a annoncé dans la matinée la création d'une commission nationale d'enquête, en parallèle de l'information judiciaire en cours d'instruction.

" Ce n'est pas un contre-pouvoir de la justice, mais plutôt un complément d'enquête, a expliqué au cours d'une conférence de presse, le président de la LDH, Pierre Tatakowski. Nous voulons apporter le point de vue de la société civile pas seulement sur les quelques heures qui ont précédé le drame, mais également sur tout le traitement de cette affaire " . Et d'ajouter : " Nous espérons faire monter une pression qui amènera à ce que les éléments qui sont aujourd'hui biaisés soient mis en lumière " .

Ordre de fermeté ?

L'un des points clés de leur enquête sera de déterminer si les gendarmes présents ce soir-là avaient pour ordre de faire preuve d'une fermeté extrême vis-à-vis des manifestants. Selon des informations publiées mercredi par Le Monde et Mediapart, le commandant du groupement de gendarmes mobiles de Limoges, qui opérait à Sivens le 26 octobre, a déclaré sur procès-verbal, trois heures après le décès, que le préfet du Tarn leur " avait demandé de faire preuve d'une extrême fermeté vis-à-vis des opposants par rapport à toute forme de violences envers les forces de l'ordre " . Des informations démenties par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le directeur général de la gendarmerie, Denis Favier, jeudi après-midi.
" La chaîne de commandement refuse d'assumer ses responsabilités, s'est emporté Arie Alimi. Il n'y a pas que le cas Rémi Fraisse. C'est un problème beaucoup plus général de violences policières. Aujourd'hui, leur traitement judiciaire est insupportable, les magistrats du siège soutiennent systématiquement les forces de l'ordre. " Pour l'heure, aucune mise en examen n'a été prononcée dans ce dossier.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Rythm&News n°2 : Grenade et storytelling

Message  Roseau le Sam 15 Nov - 17:28

La Parisienne Libérée chante la violence de l'État et des grands projets inutiles. Elle s'interroge sur le pacifisme. Avec, en prime, une chanson interprétée par François Hollande lui-même ! Chronique long format.
http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/151114/rythmnews-n-2-grenade-et-storytelling
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Lun 17 Nov - 0:36


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Mar 18 Nov - 1:58

A Albi, les pro-barrage défilent contre les « zadistes » de Sivens avec AFP, AP, Reuters 17/11

C'était la première grande manifestation en faveur du barrage sur le site de Sivens, dans le Tarn. Entre 2 200 et 4 000 partisans du projet ont défilé samedi 15 novembre dans les rues d'Albi pour demander le retour de « l'ordre républicain » sur le site occupé par des opposants à l'ouvrage, endeuillés par la mort d'un jeune écologiste et autobaptisés « zadistes ».
Les travaux de la retenue d'eau ont été suspendus pour une durée indéterminée le 31 octobre dernier par le conseil général du Tarn, porteur du projet, après la mort du jeune militant écologiste Rémi Fraisse, tué par une grenade lancée par les gendarmes.

Cet événement a suscité un fort émoi dans tout le pays, des associations, des syndicats et des proches de Rémi Fraisse accusant les autorités d'avoir caché pendant 48 heures la vérité sur les circonstances de son décès.

« Une question de survie »

Depuis, deux rassemblements organisés en sa mémoire à Toulouse ont dégénéré en affrontements violents avec les forces de l'ordre. Sur le site du chantier, les opposants au projet ont renforcé l'occupation de la « zone à défendre » (ZAD) du Testet en installant de nouveaux campements, malgré l'intervention de la ministre de l'écologie Ségolène Royal qui a appelé à l'évacuation du terrain, après avoir promis une solution alternative au barrage d'ici la fin de l'année.

Dans le cortège, qui défilait à l'appel du collectif Tarn Ruralité, Laurent Viatgé, éleveur de canards, explique que « pour les agriculteurs qui ont de petites exploitations, cette retenue est une question de survie ». Pascale Puibasset, secrétaire générale de l'association « Vie eau Tescou », qui regroupe plusieurs agriculteurs, pêcheurs et habitants de la vallée, fustige « le climat menaçant et violent qui règne depuis plus d'un an sur la zone » du chantier. « Nous sommes en démocratie, il y a des modes et des temps pour s'exprimer. User de la violence pour faire valoir ses points de vue, ce n'est pas un procédé démocratique », dit-elle.

Le député PS du Tarn, Jacques Valax, qui a menacé de démissionner de son mandat de conseiller général si le barrage n'était pas construit, s'est dit « satisfait » samedi de la mobilisation, révélatrice selon lui de « la détermination de cette majorité silencieuse qui s'exprime pour la première fois ». Pour lui, ce projet, voté à la majorité des conseillers généraux, « est indispensable pour l'équilibre économique et écologique de la vallée ».

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Mer 19 Nov - 1:17

Assemblée populaire : un mort dans une manifestation, pour qui, pour quoi ? Infos-Débats-Témoignages-Échanges

Samedi 25 octobre, plusieurs milliers de personnes venues de toute la France, se sont rassemblées au Testet (Tarn) en opposition au projet de barrage et à la répression violente des opposant-e-s qui a lieu sur place depuis plusieurs mois. Des affrontements violents ont opposé une partie des militant-e-s aux gendarmes jusqu'à tard dans la nuit.

Flashball, lacrymos et grenades de désencerclement ont blessé plusieurs opposant-e-s aux abords du chantier.

Lors de ces affrontements Rémi, 21 ans, est décédé. Ce mort par les forces dites de l'ordre est le dernier en date d'une longue série. Il fait suite aussi aux nombreuses mutilations subies lors de différentes mobilisations les dernières années. Rien qu'à Nantes le 22 février, trois personnes ont perdu un œil par des tirs de flash ball.

Le mouvement existant contre les grands projets nuisibles imposés, cristallisé dans les ZAD, ces Zones à Défendre, se doit de répondre à cette situation.

Le collectif ZAD Partout-Idées fixes (sous-section Les Ami-e-s de Christophe) vous invite à venir vous informer et échanger sur ce sujet, et d'autres, samedi 22 novembre, place du Bourguet 04 Forcalquier autour d'un pique-nique de 11h00 à 15h00.

Plus d'infos sur : http://zad.nadir.org & http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com & http://mediaslibres.org

Venez nombreu.x.ses à cette assemblée ! Apportez votre pique-nique à partager ! En soutien au Testet et à toutes les ZAD !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Jeu 20 Nov - 0:01

Rassemblements à venir partout en France, manif du 22 novembre et autre :

Marseille : 20 novembre, cf affiche ci-dessous
Albi : vendredi 21 novembre 20h30 bar le Cosy, place Patus Crémat ; Café-débat au Cosy : Vivre avec les animaux ou nous en libérer ? Invitée : Jocelyne Porcher, éleveuse et chercheuse. Elle a écrit notamment Vivre avec les animaux. Une utopie pour le XXIe siècle (La découverte)
Millau : Manifestation-action contre les violences policières le vendredi 21. RV à 11h place du Mandarous (prévoir un pique-nique).
Foix : le 22 novembre 2014, 10h au jardin pour enfant, rassemblement contre les violences policières
Poitiers : samedi 22 novembre 2014 à 14 heures, place du Maréchal Leclerc ; Manifestation : Mort à Sivens, matraqué·e·s à Poitiers : Luttons contre les violences d’État !
Albi : samedi 22 novembre 14h, place du Vigan. Rassemblement contre les violences policières
Tours ; samedi 22 novembre , 15h, place Saint-Paul, au Sanitas ; manifestation bruyante le 22, journée de mobilisation nationale contre les violences policières
Forcalquier : assemblée populaire le 22/11, place du Bourguet 11h-15h !
St Etienne : Rv à 14h, place de l’Hotel de Ville.
Paris : Pique nique contre les violences le 22 novembre, place de la Réunion dans le 20ième.
Chalon sur Saône : le 22/11, rassemblement à 17h devant la Mairie.
Gap : le 22/11, RV à 11h, Esplanade de la paix. Appel.
Guéret : rassemblement le 22 place Bonnyaud. Affiche.
Nancy : Contre la répression et les violences policières, concert de la chorale des sans noms le 22 à 16h, place Maginot.
Béziers : pique nique allées Paul riquet à 12h, le 22/11
Nantes : 22/11, 14h sur le parvis du palais de l’INjustice. Tract.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Jeu 20 Nov - 15:38

L'Europe devrait lancer une procédure d'infraction contre le barrage de Sivens 18/11

Les anti-barrage ont semble-t-il de bonnes raisons d'espérer

Pour le gouvernement, il était urgent d'attendre sur l'affaire du barrage de Sivens afin de faire retomber la pression. Mais la procédure d'infraction que s'apprête à lancer Bruxelles pourrait signer la fin du projet avant l'heure.

En effet, selon LCP Assemblée Nationale, la commission européenne devrait lancer cette semaine une procédure pour violation des directives environnementales sur le projet de barrage du Tarn. Le 31 octobre, cinq jours après le décès du jeune Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive lancée de nuit par un gendarme, le conseil général du Tarn a décidé de suspendre le projet sine die. L'Europe va-t-il l'enterrer définitivement ? C'est fort possible.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Sam 22 Nov - 3:47


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Dim 23 Nov - 2:02


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Dim 23 Nov - 19:52

Sèm de belugas dins lo calabrun ! (Nous sommes des étincelles dans le clair-obscur)

Dans la nuit d’un théâtre d’opération du maintien de l’ordre, Rémi est tombé. Son corps a été capturé, traîné par les gendarmes. Il fallait effacer cette trace par trop gênante, opacifier un peu plus l’atmosphère déjà saturée de gaz. Mentir, occulter, bluffer à propos de ce corps sans vie, c’est ce que n’ont eu de cesse de faire tous les échelons du pouvoir pendant les semaines qui ont suivi. L’oubli des meurtres policiers est une question de sûreté nationale. La contention des émotions qu’ils suscitent également.

Mais parfois, trop rarement, le voile d’amnésie est déchiré, la confusion devient subitement limpide. Ce fut le cas pour Bouna et Zyed en 2005, c’est également vrai depuis un mois à propos de Rémi. Des centaines de rassemblements et de manifestations, des blocages de commissariats, des A.G. dans les facs et les lycées, des péages gratuits... comme autant d’étincelles dans la nuit policière, de repères éblouissants jetés vers le futur. Témoignages d’une présence qui ne veut plus s’évanouir.

Un mois jour pour jour après sa mort, rendons une nouvelle fois hommage à notre camarade.

MERCREDI 26 NOVEMBRE MARCHE AUX FLAMBEAUX ALBI - 18H00 Cathédrale Sainte-Cécile

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  nico37 le Mar 25 Nov - 0:37


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Testet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum