Ignace Garay nous a quitté

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Sam 12 Juil - 20:54

Ignace Garay nous a quitté,



Le lutteur, le révolutionnaire, l'emblème de la résistance ouvrière, l'homme, nous a quitté dans un terrible accident de la route vendredi.
Ignace Garay aura marqué l’histoire syndicale du Lot-et-Garonne, répondant présent à toutes les luttes depuis trente ans, infatigable défenseur des salariés.

Leader de la CGT dans le Fumélois pendant trente ans, Ignace Garay est mort des suites de ses blessures hier sur une route près de chez lui.

«Ce n'est pas possible ! »
En apprenant le décès de leur camarade et ami Ignace Garay, hier à l'âge de 63 ans dans un accident de la route (lire ci-dessous), beaucoup n'ont pas pu retenir leurs larmes. Et tout particulièrement l'Agenais Jules Bambaggi, militant, comme lui, du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et qui avait passé la matinée à ses côtés. « Pour parler de divers problèmes que nous rencontrons. Puis, nous avons mangé un morceau en évoquant nos familles, nos enfants. On se connaissait depuis longtemps… » L'homme, trop touché, n'en dira pas plus.

Marc Maisonnave, ancien secrétaire général de l'union départementale (UD) de la CGT, est lui aussi effondré. « Quand je suis entré, en 1993, à la commission exécutive de l'UD, il était déjà là… »

Et s'il ne devait retenir qu'un seul et souvenir de son ancien camarade de luttes, ce serait en cette même année, « quand nous sommes allés aider les copains de la Sadefa (aujourd'hui MétalTemple). Les CRS n'avaient rien trouvé de mieux, déjà à l'époque, que de déloger les salariés de l'usine. Il a porté à bout de bras tous les mouvements, de 1985 à sa retraite. Et même après, il a continué. Il était encore récemment aux côtés des salariés de l'usine Tarkett, à Cuzorn. »

Rugby et syndicalisme


Le souvenir d'Ignace Garay est indissociable des luttes syndicales menées à Fumel depuis plus de trente ans.

Fils de républicains basques-espagnols, il aimait revendiquer son statut de réfugié politique, statut qu'il a conservé jusqu'à l'âge de 14 ans.

Adolescent, il opte d'abord pour le rugby à Agen, au poste de talonneur, déjà pour soutenir son équipe. Et c'est à 22 ans, en 1973, qu'il adhère à la Ligue communiste révolutionnaire (LCR).

Le maire de Saint-Vite, Daniel Bori, se souvient s'être « frotté les oreilles avec lui » plus d'une fois sur le terrain : « Nous avons ensuite travaillé ensemble pendant trente ans, je l'ai vu monter en puissance dans son activité syndicale, j'avais une grande admiration pour lui. Il avait l'oreille des politiques, c'était un fin négociateur, toujours en tête des cortèges, avec le fameux “chiffon rouge ” des métallos. C'était une légende pour le Fumélois. »

José Gonzalez, syndicaliste CGT à MétalTemple, reconnaît en lui un père spirituel : « Il était là quand je suis arrivé à l'usine en 1981. Ignace, c'était une vie entière à défendre les injustices, les salariés, les entreprises en difficulté. Il était parti en pré-retraite amiante il y a dix ans, mais il restait mobilisé.
La Ligue, le NPA, il a toujours été intègre, il était respecté et craint de ses adversaires. Depuis des années, nous essayons de continuer le combat qu'il a mené, il a toujours été plein d'espoir, et dans ces temps compliqués, il m'est difficile de ne pas voir dans sa disparition un mauvais présage. »


Marié et père de deux enfants, il était le frère de Jon Garay, conseiller municipal d'opposition à la mairie d'Agen. Il avait été candidat aux dernières législatives puis aux municipales à Monsempron-Libos.


Dernière édition par Copas le Sam 12 Juil - 21:02, édité 1 fois
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Sam 12 Juil - 20:58

Ignace Garay est entré d'un pas sans trêve et sans pause dans l'au delà, dans un accident de la route.


Rock, rugby, autogestion, résistance, CGT, révolutionnaire, Ignace Garay a pesé et pèse sur la région encore, il a insufflé une espérance, un feu et un incendie, pas mort...

Son usine, la fonderie de Fumel, a inspiré ce très beau reportage :

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  iztok le Dim 13 Juil - 2:03

C'est un déchirement pour tous les camarades du NPA du Sud-Ouest, pour bon nombre d'entre nous il aura été quelqu'un qui inspirait ... Moi personnellement, c'était le premier camarade de la LCR que j'ai rencontré, lors des manifs antiCPE à Agen, c'est lui qui m'a déterminé sur mon entrée dans ce courant. Il a su, de la LCR au NPA, insuffler un esprit combatif, sans résignation, d'ouverture aux autres, aux camarades qui l'écoutait. Il n'a jamais cédé au sectarisme, ni à l'opportunisme, tout en ayant un humour tellement sympathique que passer des soirées avec lui était une joie ! Sans compter qu'il ne s'est jamais limité à son combat ouvrier, si important à son cœur, il s'est investit partout (indépendantisme basque, féminisme, écologie, antiracisme, LGBT etc ...).
Une pensée émue et touchante pour sa femme et ses deux enfants (tous militent au NPA, dont deux à Toulouse), le reste de sa famille, pour tous ses ami-e-s et ses camarades. C'est un cauchemar et un été pourri qui commence.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  panchoa le Dim 13 Juil - 8:03

iztok a écrit:C'est un déchirement pour tous les camarades du NPA du Sud-Ouest, pour bon nombre d'entre nous il aura été quelqu'un qui inspirait ... Moi personnellement, c'était le premier camarade de la LCR que j'ai rencontré, lors des manifs antiCPE à Agen, c'est lui qui m'a déterminé sur mon entrée dans ce courant. Il a su, de la LCR au NPA, insuffler un esprit combatif, sans résignation, d'ouverture aux autres, aux camarades qui l'écoutait. Il n'a jamais cédé au sectarisme, ni à l'opportunisme, tout en ayant un humour tellement sympathique que passer des soirées avec lui était une joie ! Sans compter qu'il ne s'est jamais limité à son combat ouvrier, si important à son cœur, il s'est investit partout (indépendantisme basque, féminisme, écologie, antiracisme, LGBT etc ...).
Une pensée émue et touchante pour sa femme et ses deux enfants (tous militent au NPA, dont deux à Toulouse), le reste de sa famille, pour tous ses ami-e-s et ses camarades. C'est un cauchemar et un été pourri qui commence.

oui "Ignace Garay, celui de toutes les luttes
Publié le 12/07/2014 à 06h00 , modifié le 12/07/2014 à 10h04 par
Arnauld Bernard Sud ouest
Ignace Garay aura marqué l’histoire syndicale du Lot-et-Garonne, répondant présent à toutes les luttes depuis trente ans, infatigable défenseur des salariés.

et bien plus encore. panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Invité le Dim 13 Juil - 11:18

Mets condoléances.

Au passage quant est il du bilant de Fumel Technologie du reportage posté par panchoa  Copas pardon?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Dim 13 Juil - 11:54

Intellectuel organique de la classe ouvrière et + encore... Une humanité portée par un petit bonhomme costaud...

Jesuisfred a écrit:Mets condoléances.

Au passage quant est il du bilant de Fumel Technologie du reportage posté par panchoa  Copas pardon?

Sous réserve de ceux qui pourraient mieux nous raconter l'histoire :
La fonderie sur le point de fermer a été rachetée pour 3 € à la mi-2003 par les travailleurs.

Ils ont tenu plus de 3 ans, carnet de commande OK, exercice bénéficiaires, perspectives OK, ils ont manqué de liquidités pour survivre, l'état, les banques, etc, multipliant les embuches;

Ils ont donc déposer le bilan en 2006 et ont été rachetés par des requins qui eux ont eut les largesses et aides publiques.
Ces requins ont planté la boite un an après ...
Elle a été récupérée ensuite par un groupe italien qui s'est lui aussi bien goinfré.

Ces derniers temps les perspectives ne sont pas bonne dans la vieille usine.

Encore une fois, ce qui est démontré c'est que des travailleurs sans aides, avec de multiples embuches, et des institutions, groupes privés, banques, etc, qui veulent leur peau, dans un monde qui n'est pas fait pour eux, au milieu d'un monde de tous contre tous, ont fait largement aussi bien que des patrons gavés d'aides publiques de tous niveaux, avec des banques attentives, des lois et un système fait pour les patrons.

Les salariés sont bien meilleurs que les patrons.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Dim 13 Juil - 12:59

Un des commentaires sur un petit blog du fumelois :

il a pas fait semblant Ignace

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  mykha le Dim 13 Juil - 16:19

Encore une fois, ce qui est démontré c'est que des travailleurs sans aides, avec de multiples embuches, et des institutions, groupes privés, banques, etc, qui veulent leur peau, dans un monde qui n'est pas fait pour eux, au milieu d'un monde de tous contre tous, ont fait largement aussi bien que des patrons gavés d'aides publiques de tous niveaux, avec des banques attentives, des lois et un système fait pour les patrons.

Les salariés sont bien meilleurs que les patrons.

Non.
Croire (ou faire croire) que les travailleurs seraient meilleurs pour gérer une entreprise capitaliste dans le système capitaliste, c'est au mieux une énorme naïveté, au pire une imposture telle que celles véhiculées par la CGT ou les autogestionnaires de tous poils.
On peut comprendre que, le dos au mur, certains travailleurs tentent de survivre en "reprenant" leur boite quand les patrons n'en veulent plus, mais encourager ça et, pire, le théoriser, c'est tourner le dos aux perspectives socialistes et aux intérêts réels de la classe ouvrière.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Dim 13 Juil - 16:47

retiré


Dernière édition par Copas le Lun 14 Juil - 6:46, édité 1 fois
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  mykha le Dim 13 Juil - 18:31

Je peux comprendre que ma remarque t'amène à fulminer de façon grossière; mais l'outrance de ta réaction ne change pas la nature inepte de ton ébahissement pour ce que tu baptises pompeusement "gestion ouvrière" et qui t'amène à proférer tes âneries:

Ce qui a été démontré, comme cela a été démontré par le fonctionnement de nombreuses SCOP c'est que la gestion ouvrière dans le cadre du capitalisme marche plutôt mieux que les entreprises capitalistes classiques.
ou t'enivrer de formules creuses:

Oui les travailleurs sont plus forts que les bourgeois pour diriger la société, oui la gestion ouvrière est meilleure.




.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Roseau le Dim 13 Juil - 18:39

Copas a raison.
A chaque fois que les travailleurs doivent recourir à une coopérative
pour tenter de sauver leur gagne-pain, il faut rappeler:
les ouvriers savent travailler, les actionnaires ne servent qu'à empocher.

Ceci dit, je suggère à la moderation de ne pas laisser Vals
planqué sous faux nom de Mykha après avoir été banni, pourrir un fil de plus.
Il conviendrait dond de déplacer les messages à partir de celui de Mykha vers le fil sur les coopératives:
http://forummarxiste.forum-actif.net/t2544-raisons-et-deraison-des-cooperatives?highlight=coop%C3%A9ratives#91115
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Dim 13 Juil - 19:24

retiré


Dernière édition par Copas le Lun 14 Juil - 6:45, édité 1 fois
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  iztok le Lun 14 Juil - 0:03

Franchement ... merci de parler de ça dans un autre endroit, ce n'est absolument pas l'endroit ni le moment. Un peu de respect de la part de tout le monde, bordel de merde !!!


Voici le communiqué du NPA 31
Hommage à Ignace Garay


Le NPA31 est durement touché par la disparition d'Ignace Garay, survenue brutalement le 11 juillet 2014 à 64 ans. Militant de tous les instants, sur tous les fronts du mouvement social, Ignace a inlassablement lutté pour un monde meilleur débarrassé de toutes les oppressions du système capitaliste et patriarcal.

Fils de réfugiés espagnols, son engagement politique en 1973 à la LCR, puis au NPA, et syndical à la CGT, nous montre la voie d'un militantisme déterminé. Il a toujours eu à cœur de défendre le monde ouvrier dans son ancienne usine Sadefa à Fumel, où il s'est battu avec ses collègues contre sa fermeture. L'enthousiasme d'Ignace, son humour et ses colères remplies d'espoir nous manqueront. Le meilleur hommage que nous pourrons lui rendre sera de continuer ses combats, ouvert aux autres, sans résignation !

Nous exprimons toute notre solidarité à Marifé Hégoa et Iker sa famille et nos camarades, ainsi qu'à ses proches, à ses ami-e-s et à ses camarades. Nous nous associons à leur tristesse dans cette difficile épreuve.

Une marche suivi d'un hommage aura lieu mercredi rendez-vous à 13h45 devant l'usine à Fumel, Olivier Besancenot sera présent.
Les obsèques auront lieu le jeudi à 12h au crématorium de Lafox à côté d'agen.

Pas de gerbes de fleurs mais chacun et chacune peut amener un œillet rouge et prendre la parole.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  nico37 le Lun 14 Juil - 0:06

Ignace Garay, une figure de la CGT est partie Stéphane Bersaut (avec Michel Rouquet) 12/07

Leader de la CGT dans le Fumélois pendant trente ans, Ignace Garay est mort des suites de ses blessures hier sur une route près de chez lui. Une figure de la lutte syndicale s'en va.

Il prenait la parole d'une voix rauque de cigarettes brûlées les unes après les autres. «Il avait parlé, il avait tout dit.» Choqué, José Gonzalez, actuel représentant CGT du personnel de l'usine de Fumel. «Réflexion, intelligence, il était redoutable. C'était une de ces cheminées de haut-fourneau qu'on n'oublie pas.» Des drapeaux de la CGT sont en berne depuis hier soir devant les grilles. Une journée de deuil pourrait être respectée le jour des obsèques d'Ignace Garay décédé hier.

Pendant plus de 30 ans, il a été l'ouvrier des luttes dans le Fumélois et il était encore sur les marches du palais de justice d'Agen en mai pour soutenir le combat juridique d'anciens salariés de «Pontam'», Pont-à-Mousson, le nom de l'usine, puis de la Sadefa, puis de Fumel D. En 2003, il l'était encore là, à battre le pavé pour permettre la reprise, par ses salariés, de l'entreprise métallurgique.

«Un sacré militant, il a tenu la boîte à lui tout seul pendant des années» se souvient Marc Maisonnave, ancien secrétaire général de la CGT. La «boîte» c'était ce navire que Garay Ignace défendait car il croyait à l'avenir industriel sur les bords du Lot. L'homme dérangeait les politiques, les préfets successifs et n'hésitait pas à interpeller un député Cahuzac devenu président de la commission des finances de l'Assemblée nationale.

Un «syndicaliste forcené» en dit aussi Daniel Borie, maire de Saint-Vite, ancien métallo comme «Ignace». Ancien joueur aussi, il se souvient des matches au Caoulet à Colayrac.

Le poing levé

Ignace Garay, c'était aussi celui qui levait un poing espagnol et républicain avant le coup d'envoi, avec l'équipe. Un «défenseur infatigable et déterminé des salariés et d'une certaine idée de la justice sociale (…) Son charisme et sa générosité lui ont toujours valu un respect unanime, y compris de la part de ses adversaires.» C'est ainsi qu'en parle le président PS du conseil général Pierre Camani.

Ses camarades d'usine et de syndicat, du Nouveau Parti anticapitaliste aussi sont restés muets, se souvenant sans doute des moments passés avec ce bretteur, qui n'hésitait pas à affronter ses adversaires comme il n'avait pas hésité un instant à défier les dirigeants de la Sadefa qui sombrait dans les petits arrangements entre amis. Hier matin, il était encore avec un autre NPA, Jules Bambaggi.

C'est l'image que laissera ce pan de l'histoire syndicale du Fumélois, de Lot-et-Garonne et d'Aquitaine. Hier, vers 15 heures, Ignace Garay, 63 ans, n'a pas survécu à ses blessures à l'issue d'une collision frontale à Montayral, sur une route départementale de ce bassin fumélois qu'il connaissait par cœur. Le choc a eu lieu entre l'ancienne usine Orgex et le carrefour de Perricard, dans une légère courbe qui ne peut expliquer à elle seule la violence de la collision.

Un nourrisson blessé

Sous la force de l'impact, une des voitures s'est retrouvée dans le fossé contre le talus dans le sens inverse de son déplacement et l'autre sur le côté dans le champ de blé situé au-dessous. L'un des véhicules était occupé par une famille de Lafox qui se rendait à Cahors. La mère et son fils de 18 mois ont été transportés au centre hospitalier de Villeneuve. Sans inquiétudes majeures sur leur état de santé. Toujours vivant à l'arrivée des secours, Ignace Garay est décédé dans les minutes qui ont suivi. Les pompiers ont été contraints d'utiliser leur matériel de désincarcération pour l'extraire de son véhicule. Le monde syndical lui rendra hommage, c'est une certitude, lors de ses obsèques.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Roseau le Lun 14 Juil - 4:37

Aux camarades et proches qui pleurent Ignace,
voilà une musique de sa trempe qu'il connaissait surement
(Charlie Hayden vient aussi de nous quitter)

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  panchoa le Lun 14 Juil - 8:47

mykha a écrit:
Encore une fois, ce qui est démontré c'est que des travailleurs sans aides, avec de multiples embuches, et des institutions, groupes privés, banques, etc, qui veulent leur peau, dans un monde qui n'est pas fait pour eux, au milieu d'un monde de tous contre tous, ont fait largement aussi bien que des patrons gavés d'aides publiques de tous niveaux, avec des banques attentives, des lois et un système fait pour les patrons.

Les salariés sont bien meilleurs que les patrons.

Non.
Croire (ou faire croire) que les travailleurs seraient meilleurs pour gérer une entreprise capitaliste dans le système capitaliste, c'est au mieux une énorme naïveté, au pire une imposture telle que celles véhiculées par la CGT ou les autogestionnaires de tous poils.
On peut comprendre que, le dos au mur, certains travailleurs tentent de survivre en "reprenant" leur boite quand les patrons n'en veulent plus, mais encourager ça et, pire, le théoriser, c'est tourner le dos aux perspectives socialistes et aux intérêts réels de la classe ouvrière.

cette réponse est typique de certain gauchiste sectaire pront a dégainer la bonne parole. ce qu'il nous faut commenter, regarder comme une vie de prolo assez extraordinaire c'est une capacité des travailleurs a se battre pendant des décennies, a s'organiser en AG démocratique , a ne pas céder de terrain, a prendre leurs affaire en main avec une résonance, un soutine massif de la population dans une zone assez agricole. l'usine de ponta ;"Pont a Mousson", s'inscrit dans une longue histoire ouvrière qui remonte au Moyen Age. zone antique de fonderie , salariés russe et Polonais qui en 36 occupe l'usine et font le bal avec violons et autres instruments, puis voila l'immigration notamment marocaine.
c'est des équipes qui se réunissant décide qui va faire le rendement devant un contrôleur." nous choisissons celui qui a la meilleure horloge dans la tète et qui fera le rendement que nous décidons". c'est les équipes en trois huit qui s'organisent pour de jour augmenté les cotas pour que l'équipe de nuit est du gras de prod d'avance.
c'est le maintien de l'emploie pendant des années rejoignant le combat des Ford et d'autre. alors Mykha tu est lamentable. Panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Lun 14 Juil - 16:52


Ignace, merde ! Tu déconnes !
UN HOMMAGE LUI SERA RENDU MERCREDI 16 JUILLET à 13h45
devant l'usine à Fumel (47)


Un article sur les origines, l'équipe de rugby point levé, etc... Merci au NPA 34
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Mar 15 Juil - 20:49

Le site "où va la CGT" lui rend un hommage marqué :

Hommage à Ignace Garay Ignace Garay, militant respecté du NPA et dirigeant ouvrier CGT reconnu dans le Lot et Garonne et plus largement dans tout le sud-ouest, est mort vendredi à 63 ans dans un accident de voiture.

L'indépendance de classe, la ruse, la fermeté, le respect imposent :

.../...
Il était connu sur toute la région, était de tous les combats. Il était redoutable et respecté, incorruptible et droit, et d’une grande chaleur humaine. Il n’en revendiquait pas l’étiquette, mais c’était un de ces dirigeants syndicaux de classe dont nous avons besoin.
Par ailleurs, nous ne partagions pas ses choix politiques au NPA, mais cela n’empêchait ni le respect, ni l’unité chaque fois que cela était nécessaire.

Le chemin d’Ignace Garay s’est brusquement arrêté sur une route de campagne et, au-delà de la CGT et du NPA, c’est une vraie perte pour le mouvement ouvrier.
Nous avons une pensée particulière pour ses proches, que nous assurons de notre affection en ces moments difficiles.

Agur, Inazio
.../...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Copas le Mar 15 Juil - 20:52

http://www.filpac-cgt.fr/spip.php?article7685


UN CAMARADE EST MORT - IGNACE GARAY

dimanche 13 juillet 2014

CE NE SONT PAS LES QUELQUES COMMENTAIRES ANTICÉGÉTISTES DE NAZILLONS RÉJOUIS DU BRUSQUE DÉCÈS D’IGNACE GARAY SUR LE BLOG DE LA DÉPÊCHE DU MIDI QUI ME POUSSENT À RÉAGIR À CHAUD.

C’EST L’IMMENSE TRISTESSE QUE M’INSPIRE CETTE SORTIE DE ROUTE STUPIDE. ET LE TRÈS GRAND RESPECT POUR UN MILITANT CGT ET TROTSKYSTE DE TOUJOURS, DÉLÉGUÉ CGT DE LA MÉTALLURGIE PENDANT 30 ANS À LA PONT-À-MOUSSON DE MONSEMPRUN-LIBOS, PRÈS De FUMEL.

INCORRUPTIBLE, UN ENGAGEMENT SANS FAILLE, UN ROC, UN RUGBYMAN... HONNEUR AU MILITANT OUVRIER, CONDOLÉANCES À SA FAMILLE.

JEAN GERSIN
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  iztok le Mar 15 Juil - 22:28


Communiqué de la Gauche Anticapitaliste
http://www.npa2009.org/sites/default/files/ga_ignace_garay.pdf

Le 13 juillet 2014

Le mouvement social est en deuil, notre camarade Ignace Garay est mort dans un accident de voiture.

C’est un militant syndical et politique qui vient de nous quitter. Il a lutté toute sa vie contre les injustices sociales, les inégalités et toutes les formes d’oppression. Toujours sur le pont, que les batailles soient gagnées ou perdues. Jamais découragé même en cas de défaite sociale, il avait la philosophie de ceux qui savent que le combat continue et qu’il y aura d’autres luttes à mener pour améliorer le sort des plus démunis.

Nous avons partagé ses combats au sein de la LCR et du NPA et même si nos routes ont étés différentes depuis deux ans, nos valeurs et nos combats sont restés les mêmes.

Au-delà du militant qui vient de nous quitter, c’est un ami que nous venons de perdre. Sa gentillesse et sa force de conviction lors des longs débats amicaux que nous avons eu notamment lors des universités d’été vont nous manquer.

Nos pensées vont à sa femme Marifé, sa fille Hegoa et son fils Iker que nous embrassons très fort ainsi qu'à tous nos camarades du NPA qui militaient à ses côtés.

Pour la Gauche Anticapitaliste,
Martine Mailfert, Jean-Jacques Tournié et Fred Borras


Communiqué de Matthias Feki suite au décès d’Ignace Garay
http://matthias-fekl.fr/communique-suite-au-deces-dignace-garay/

C’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que je viens d’apprendre la disparition d’Ignace Garay, l’un des grands acteurs du syndicalisme et une figure importante de la vie publique du Lot-et-Garonne.

Je tiens à rendre hommage à cet inlassable défenseur des droits du monde ouvrier, attaché au rôle et à l’indépendance des syndicats et aux valeurs sociales et humaines.

Nous sommes nombreux à garder la mémoire de cet ancien salarié de Metal Temple Aquitaine à Fumel, grand militant, dont les convictions, l’engagement et l’action passionnée traduisaient une exigence permanente vis-à-vis du progrès social et du respect des ouvriers.

A sa famille et à ses proches, je présente mes plus vives et sincères condoléances.

Je forme le vœu que les autres personnes impliquées dans cet accident tragique, dont un enfant en très bas âge, pourront se rétablir rapidement et surmonter ce choc.

Matthias FEKL

Député de Lot-et-Garonne

Conseiller Régional d’Aquitaine
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  panchoa le Mer 16 Juil - 7:40


au revoir Ignace Garay, celui de toutes les luttes vu bellaciao
13 juillet 2014 - 11h18 - Posté par J. - 109.***.40.***



Dans les Pyrénées aussi, chez des vieux métallos CGT d’Arudy notamment, on se souvient de lui avec affection pour certains, ce Camarade méritait mieux que de mourir dans sa putain de bagnole, alors que son usine va encore très mal et que les travailleurs de Métal-Temple vont encore affronter avec un fort soutien je l’espère, de la Population du Fumélois, une nouvelle bataille contre la désindustrialisation pour un autre avenir.
Adieu Ignace, la dernière fois que je t’ai parlé, c’était à Pau, je n’étais pas à la Ligue ex-"Communiste" et je ne suis pas au NPA, mais je dois reconnaître que de toi émanait cette énergie et cette lumière qui chassent la résignation chez les travailleurs, si favorable aux mauvais coups des oligarques, énarques-commerciaux, menteurs, voleurs en tous genres qui nous mènent depuis trop longtemps.Ton voisin Cahuzac défendu par ses amis PS et ministres de Hollande n’étant qu’une des pointes de l’iceberg qui pollue nos océans d’espoir et de luttes pour l’Egalité et la Justice sociale .
Ignace je parle encore de toi au présent car tu vis toujours dans cette lutte sans fin des travailleurs de Fumel, et de ses environs, pour la vie et l’avenir d’une région qui me rappelle trop la Lorraine ruinée et défigurée par la spéculation et la trahison et la misère où vivent mes deux cousins anciens sidérurgistes .
C’est toi Ignace qui aura permis avec d’autres Camarades de la CGT que des familles puissent vivre encore à Fumel et jusqu’à aujourd’hui de leur travail.
Les camarades après t’avoir pleuré, relèveront le gant encore plus haut.


panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  panchoa le Jeu 17 Juil - 0:33

Fumel : ils rendent hommage à Ignace Garay journal sud ouest. vir photo sur le site
2 COMMENTAIRES Publié le 16/07/2014 à 16h53 , modifié le 16/07/2014 à 17h00
Ils étaient entre 700 et 800 à rendre hommage ce mercredi à Ignace Garay, figure du syndicalisme en Lot-et-Garonne, disparue dans un accident de voiture vendredi dernier à Montayral. Depuis les portes de l'usine Métal Temple jusqu'au centre culturel, ses camarades ont entonné des chants révolutionnaires pour rappeler les combats du défenseur des salariés.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  panchoa le Jeu 17 Juil - 7:51

Pas de Fumel sans feu !!! cgt DE L'ENTREPRISE
Ignace nous a quitte.

Voila pourquoi notre camarade Ignace s’est battu pendant plus de 30 années avec les militants dans la CGT et avec l’ensemble des métallos.
Ignace nous a quitté mais il restera à jamais dans la mémoire de tous ceux qui l’on connu car il était un leader incontestable des luttes, de la mobilisation et des grèves, pour l’emploi et la préservation de l’outil industriel à Fumel.
Il martelait sans cesse et encore dernièrement que sans rapport de force avec les salariés, aucune bataille, ni revendication, ne pouvaient être acquises !!!
Faudra que tous se rappellent tous les acquis obtenus dans ces batailles dans nos murs de l’usine, cette résistance des métallos dans chaque conflit qui ont conduit à des avancées sociales comme le temps de casse-croûte / le ¼ d’heure de douche / les intérimaires Bergons pris en CDI au compte de l’usine Pont-à-Mousson / le décret amiante du site reconnu depuis 2002 / la création du CERADER Fumélois pour la défense des victimes de l’amiante / toute la résistance pour se battre pour ne pas être liquidé et que l’industrie vive encore dans ce Fumélois.
Nous appelons l’ensemble des salariés de MTA à une journée en mémoire à Ignace, une journée de recueillement aussi et de solidarité envers toute les valeurs humaines qu’il incarnait.
Les militants du syndicat CFDT s’associent à nous en cette journée d’hommage à Ignace.
Nous appelons à un rassemblement de tous les salariés devant le portail de l’usine MTA à 13h30, puis à une marche jusqu’au centre culturel de Fumel où un hommage lui sera rendu à 14h 30

Nous ne t’oublierons jamais !!!
HASTA SIEMPRE

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

site de la C gt

Message  panchoa le Jeu 17 Juil - 11:37

Lundi 14 juillet 2014
Hommage à Ignace Garay

Ignace Garay, militant respecté du NPA et dirigeant ouvrier CGT reconnu dans le Lot et Garonne et plus largement dans tout le sud-ouest, est mort vendredi à 63 ans dans un accident de voiture.
Un hommage lui sera rendu
Mercredi 16 juillet 2014
A 13h30 devant le portail de l’usine à Fumel (47)
Avant de se diriger en cortège vers le Centre Culturel où auront lieu les prises de parole à 14h30.
L’incinération aura lieu le lendemain dans l’intimité.

Ancien délégué à l’usine Pont-à-Mousson de Fumel, il avait été de tous les combats contre les menaces de fermeture, jusqu’à soutenir une expérience originale de SCOP entre 2003 et 2007 pour tenter de maintenir les emplois ouvriers.
Fils d’une famille de réfugiés politiques basques ayant fui le franquisme, c’était un militant politique intègre et respectable, étranger aux petites manœuvres politiciennes. Il était attentif et respectait les autres opinions, nous avions pu le vérifier en travaillant avec lui lors des tentatives de Forum pour en syndicalisme de classe, en particulier en 2008 à Agen (voir le compte rendu ICI), justement.

Il était connu sur toute la région, était de tous les combats. Il était redoutable et respecté, incorruptible et droit, et d’une grande chaleur humaine. Il n’en revendiquait pas l’étiquette, mais c’était un de ces dirigeants syndicaux de classe dont nous avons besoin.
Par ailleurs, nous ne partagions pas ses choix politiques au NPA, mais cela n’empêchait ni le respect, ni l’unité chaque fois que cela était nécessaire.

Le chemin d’Ignace Garay s’est brusquement arrêté sur une route de campagne et, au-delà de la CGT et du NPA, c’est une vraie perte pour le mouvement ouvrier.
Nous avons une pensée particulière pour ses proches, que nous assurons de notre affection en ces moments difficiles.

Agur, Inazio !


[Mise à jour 17 juillet]
Le compte rendu de l'hommage de Mercredi à Fumel, sur La Dépêche, ICI.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la dépèche

Message  panchoa le Jeu 17 Juil - 11:47

Métallos, militants et Fumélois ont rendu hommage, hier, au leader syndical, Ignace Garay./Photos J.Sch.

La foule des métallos, militants et Fumélois a rendu un vibrant hommage hier à Fumel au leader syndical, mort vendredi dans un accident de la route. Il sera inhumé ce matin.
Lui devant, pour montrer le chemin. Eux derrière, pour pousser. Lui dans son cercueil. Eux à pied pour lui rendre hommage. Ils étaient probablement plus de 600 hier à marcher pour «Ignace», sous un cagnard infernal.
Au vrai, le chiffre des présents importe peu. Hier, ils étaient 10, 100, ils étaient des milliers à porter la mémoire d'Ignace Garay, «révolutionnaire par tradition familiale», comme aimait à se décrire lui-même ce fils de militant basque qui avait trouvé refuge en France pour fuir le fascisme de Franco.
14 heures hier, donc. Dernier départ de l'usine. L'usine. Au cœur de la vie d'Ignace Garay, 63 ans, mort vendredi dans un accident de la route à Montayral, alors qu'il venait de rencontrer ses camarades d'Upsa à
Agen et se rendait chez les copains de Tarkett, ex-parquets Marty. L'usine au cœur des combats du territoire, au cœur des combats des syndicalistes dont il fut longtemps le porte-parole. À 18 ans, en mai
1968, employé à la CAF d'Agen rue Montesquieu, il était déjà à la CGT. Quatre ans plus tard, en 1972, il prend sa carte à la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) et militait encore au Nouveau parti anticapitaliste (NPA).
Enveloppé dans «L'Internationale»
L'usine au cœur. Métallos, syndicalistes, militants, ils étaient tous là pour envelopper la dépouille d'Ignace
de «L'Internationale», et de la chanson de Carlos Puebla, «Hasta siempre» («Comandante Che Guevarra»). Dans le centre culturel, le visage familier, le sourire et les moustaches, un chapeau et deux drapeaux : celui du Pays Basque et celui de la République espagnole. «Ignace lutte, ces mots sont aussi


Agur, Inazio !


[Mise à jour 17 juillet]
Le compte rendu de l'hommage de Mercredi à Fumel, sur La Dépêche, ICI.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ignace Garay nous a quitté

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum