anipassion.com

Dolce vita et censure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dolce vita et censure

Message  verié2 le Sam 5 Juil - 14:56

A noter, aujourd'hui sur France inter, entre 13 h 30 et 14 h, une émission intéressante "Citizen Cannes, qui traitait aujourd'hui de l'accueil fait au film de Fellini La dolce vita. On y apprend que l'Eglise avait, non seulement condamné ce film, mais interdit aux catholiques d'aller le voir, demandé son interdiction. Le propre confesseur de la mère de Fellini lui avait interdit sous peine d'excommunication d'aller voir le film de son fils ! What a Face 

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  mykha le Sam 5 Juil - 15:54

verié2 a écrit:A noter, aujourd'hui sur France inter, entre 13 h 30 et 14 h, une émission intéressante "Citizen Cannes, qui traitait aujourd'hui de l'accueil fait au film de Fellini La dolce vita. On y apprend que l'Eglise avait, non seulement condamné ce film, mais interdit aux catholiques d'aller le voir, demandé son interdiction. Le propre confesseur de la mère de Fellini lui avait interdit sous peine d'excommunication d'aller voir le film de son fils ! What a Face 

Rien d'étonnant, d'autant que la curaille était beaucoup plus importante et influente en Italie à cette époque.
Raison de plus pour ne montrer aucune complaisance vis à vis des religions et, à chaque fois que c'est possible, faire reculer leurs prétentions à imposer leurs diktats, leur censure et leurs préceptes réactionnaires.
Au delà de leurs tabous moyenâgeux (ou préhistoriques) qu'ils colportent, les religieux de tous poils ont en commun aussi la haine des idées féministes et communistes, et sont nos ennemis implacables.
Et pour revenir au film, n'oublions pas qu'ils essaient, par la pression, la menace ou la violence, de réintroduire le délit de blasphème.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  Copas le Sam 5 Juil - 22:26

mykha a écrit:
verié2 a écrit:A noter, aujourd'hui sur France inter, entre 13 h 30 et 14 h, une émission intéressante "Citizen Cannes, qui traitait aujourd'hui de l'accueil fait au film de Fellini La dolce vita. On y apprend que l'Eglise avait, non seulement condamné ce film, mais interdit aux catholiques d'aller le voir, demandé son interdiction. Le propre confesseur de la mère de Fellini lui avait interdit sous peine d'excommunication d'aller voir le film de son fils ! What a Face 

Rien d'étonnant, d'autant que la curaille était beaucoup plus importante et influente en Italie à cette époque.
Raison de plus pour ne montrer aucune complaisance vis à vis des religions et, à chaque fois que c'est possible, faire reculer leurs prétentions à imposer leurs diktats, leur censure et leurs préceptes réactionnaires.
Au delà de leurs tabous moyenâgeux (ou préhistoriques) qu'ils colportent, les religieux de tous poils ont en commun aussi la haine des idées féministes et communistes, et sont nos ennemis implacables.
Et pour revenir au film, n'oublions pas qu'ils essaient, par la pression, la menace ou la violence, de réintroduire le délit de blasphème.
On imagine mal maintenant la puissance de l'appareil religieux catholique en Italie de cette époque.
La religion n'a pas destin propre distinct des hommes et femmes qui la font. Et quand celle-ci bénéficie d'organisations particulières, de clergés hiérarchisés, d'appareils qui peuvent construire des stratégies de domination, le danger va bien au delà de simples croyances.

Sinon parler de tabous préhistoriques est bien peu marxiste pour parler d'une période de l'histoire dont nous avons aucune certitude absolue nous permettant de savoir si une quelconque religiosité existait .... Laughing 

Rien à voir avec le sujet.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  mykha le Sam 5 Juil - 22:58

Sinon parler de tabous préhistoriques est bien peu marxiste pour parler d'une période de l'histoire dont nous avons aucune certitude absolue nous permettant de savoir si une quelconque religiosité existait .... Laughing

Quelle impeccable leçon!
Et surtout quelle fatuité.

Cependant, quand on se la joue petit prof prétentieux en marxisme, autant se la jouer plus sérieux:
1 Je n'ai rien AFFIRME (à propos de "certitude absolue" No ).
2 Les religions colportent, véhiculent et adaptent souvent des tabous préexistant à leur propre apparition.

Mais venant d'un "marxiste" qui qualifie les régimes lybien de Khadafi et syrien d'Assad de "fasciste", on peut s'attendre à tout. pirat 

Bonne nuit, Karl.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  verié2 le Dim 6 Juil - 9:36

Pour en revenir au filmLa dolce vita. Sorti en 1960, il avait eu un immense succès. Je l'avais vu et l'avais trouvé un peu long et bavard, autant que je m'en souvienne, car, comme beaucoup de spectateurs j'avais été attiré par le côté "sulfureux" et "érotique", ce qu'il n'est pas du tout. Mais je n'ai conservé aucun souvenir de sa mise à l'index par l'Eglise. J'ignore si cette interdiction a eu le moindre effet en Italie, mais en France il y a eu un énorme "buzz" autour de ce film, pour employer un terme anachronique, qui a noyé toute velléité religieuse de le faire passer à la trappe. Comme quoi les interdits religieux font bien souvent une excellente publicité aux oeuvres visées... Very Happy 

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  alexi le Dim 6 Juil - 10:10

Vérié :
Comme quoi les interdits religieux font bien souvent une excellente publicité aux oeuvres visées... Very Happy
Espérons alors pour le plus grand bien des arts que les interdits religieux se développent !

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  verié2 le Dim 6 Juil - 11:24

alexi a écrit:
Vérié :
Comme quoi les interdits religieux font bien souvent une excellente publicité aux oeuvres visées... Very Happy
Espérons alors pour le plus grand bien des arts que les interdits religieux se développent !
Beaucoup d'artistes, cinéastes, écrivains rêvent que des institutions religieuses ou autres les attaquent, que des personnalités leur fassent des procès etc. Du moins dans les pays dits "démocratiques" évidemment, pas sous les dictatures, c'est un des meilleurs moyens de faire parler d'oeuvres qui seraient parfois passées complètement inaperçues. Par exemple, Scarlett Johansson vient de gagner son procès contre l'écrivain Delacourt - qui avait entendu parler de Delacourt et de ses livres, qui ne se vendaient pas, avant ce procès ?

En ce qui concerne Fellini, il était déjà "lancé" par des films à succès comme La strada, mais La dolce vita a fait une star d'Anita Ekberg, du jour au lendemain. Il ne semble pas qu'elle ait fait ensuite une grande carrière, contrairement à Mastroianni, lui aussi découvert dans ce film.


verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  mykha le Dim 6 Juil - 11:43

Beaucoup d'artistes, cinéastes, écrivains rêvent que des institutions religieuses ou autres les attaquent, que des personnalités leur fassent des procès etc.

Peut-être dans le cas où la puissance et l'influence religieuse ont été réduites et où les religieux n'ont pas de hordes de "fidèles" sous la main, prêtes à aller menacer, casser ou tuer du mécréant ou du non conforme. C'est aussi parce qu'historiquement, des intellectuels, des militants ont su mobiliser contre le terrorisme religieux, ses censures, ses interdits et ses préceptes imbéciles. C'est parce qu'heureusement tout le monde ne baisse pas pavillon, voire ne fait pas preuve de complaisances douteuses vis à vis de l'obscurantisme et de l'arriération.
Rien n'est jamais acquis sur ce terrain, de nombreux exemples récents le démontrent, même dans les pays dits "démocratiques" .
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  verié2 le Dim 6 Juil - 12:00

Peut-être dans le cas où la puissance et l'influence religieuse ont été réduites et où les religieux n'ont pas de hordes de "fidèles" sous la main, prêtes à aller menacer, casser ou tuer du mécréant ou du non conforme.
Dans les grands pays riches, ça n'existe quasiment plus, sauf peut-être dans quelques coins du Sud des Etats unis, mais les artistes peuvent toujours se "réfugier" dans des régions plus accueillantes et bénéficier de leur statut de martyr de la libre expression.
Les fachos non religieux étaient plus dangereux sur le plan de la liberté artistique à l'époque de la guerre d'Algérie quand des paras attaquaient un théâtre jouant une pièce de Jean Genet. Et encore, Genet s'en est bien sorti. Les très rares films censurés en France concernent la guerre d'Algérie (dans les années cinquante-soixante et censure levée depuis) : Avoir 20 ans dans les Aurés, Le petit soldat" de Godart et un film sur... l'affaire Dreyfuss, sans lien avec cette guerre, mais qui s'en prenait à l'armée, ce qui ne se fait pas en période de guerre.

Ce qui caractérise nos sociétés capitalistes riches, c'est plutôt qu'on peu raconter n'importer quoi, filmer n'importe quoi, écrire n'importe quoi sans que ça dérange personne. Il n'y a pas de Salman Rushdie français, américain ou japonais.

Les rares cas inverses récents qu'on peut citer sont les caricatures de Charlie hebdo (tu sais ce que je pense de ce torchon), qui a vu ses ventes exploser et a tiré un grand bénéfice de cette "persécution", et le négationniste Faurisson attaqué au vitriol par des Sionistes du Bétar ou de la LDJ.

Si tu en connais d'autres...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  mykha le Dim 6 Juil - 22:56

Si tu en connais d'autres...


Originaire de Bab el-Oued, cette comédienne et dramaturge algérienne nourrit ses écrits de ses drames intimes. Et puise sa force dans le combat contre l’islamisme.

« Rayhana, l’artiste féministe, a été agressée et aspergée d’essence en plein Paris. » Les bandeaux rouges barrent la couverture de son autobiographie, Le Prix de la liberté. C’était la volonté de son éditeur, pas la sienne. Alors, dans une librairie, elle les a ôtés un à un de tous les exemplaires pour les enfouir au fond de sa poche. Le 12 janvier 2010, l’artiste franco-algérienne Rayhana a été agressée par deux hommes en plein Paris, alors qu’elle se rendait à la Maison des métallos pour y jouer sa pièce, À mon âge, je me cache encore pour fumer. Ils lui ont jeté de l’essence au visage, avant d’allumer une cigarette. « Votre chance, ce sont vos cheveux mouillés », lui a dit, plus tard, un policier. L’incident n’a pas fait d’elle une victime, mais une combattante. C’est d’ailleurs parce que, « dans la rue, [sa] pièce est devenue sa vie » qu’un an après l’agression elle est remontée sur scène, à la Maison des métallos, pour la jouer à nouveau.





http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2614p052-055.xml0/
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  verié2 le Lun 7 Juil - 9:06

l’artiste franco-algérienne Rayhana a été agressée par deux hommes en plein Paris
Nous avons déjà longuement discuté de ce cas. Cette agression n'a jamais été clairement établie, les agresseurs jamais retrouvés, on n'a que les déclarations de la victime. En admettant que cette agression ait eu lieu, ce serait un cas quasi unique. Rayhana a d'ailleurs elle aussi bénéficié de la médiatisation de cette agression.

Il y a bien sûr quelques autres manifestations d'intolérance religieuse, mais on est très,  très loin des "hordes de "fidèles" sous la main, prêtes à aller menacer, casser ou tuer du mécréant". Et très très loin aussi, par le nombre comme par la violence, des agressions et crimes racistes, sexistes, homophobes qui ont fait des centaines de victimes. 121 femmes assassinés par leurs conjoints en 2013 ! Au cours des vingt ou trente dernière années, on aurait du mal à trouver en France des victimes de meurtres commis par intolérance religieuse.

Il n'en reste pas moins bien entendu que les manifestations d'intolérance religieuse sont insupportables, doivent être combattues, mais il ne faut pas exagérer l'ampleur de ces phénomènes, du moins dans les pays capitalistes les plus riches.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolce vita et censure

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum