anipassion.com

Documents de Socialist Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Documents de Socialist Fight

Message  Estirio Dogante le Ven 2 Mai - 15:11

Je publie ici un document de Socialist Fight, sur le 1er Mai,  traduit par Google.
Enfin un document de contenu marxiste et révolutionnaire.
comme cela fait un moment que je me trouve complètement en face de ses articles, je ouvre ce sujet afin de poster leurs excellentes contributions.

Socialist Fight a écrit:Salutations le jour du 1er mai du Comité de liaison pour la Quatrième Internationale à la classe ouvrière internationale
Le Comité de liaison pour la Quatrième Internationale envoie ses salutations les plus chaleureuses et révolutionnaires à la classe ouvrière du monde , les pauvres et les opprimés et en particulier à son avant-garde dans la lutte contre; aujourd'hui la crise internationale du capitalisme a propulsé la classe ouvrière en Ukraine à l'avant-garde de la riposte mondiale et nous saluons ces combattants héroïques, avec ceux qui luttent contre les agressions US / UE en Syrie et au Venezuela.
Nous sommes plus près de la guerre mondiale maintenant que à n’importe quel moment depuis la crise des missiles de Cuba, en 1962. Les États-Unis ont intensifié ses provocations bellicistes contre la Russie et la Chine depuis le week-end du 12/13 Avril quand directeur de la CIA John Brennan s'est rendu à Kiev pour des entretiens avec l'extrême droite putschiste qu'il a aidé à installer. Le 21 Avril le vice-président américain Joe Biden est arrivé à Kiev pour une visite de deux jours visant à «montrer le soutien américain au  nouveau gouvernement ukrainien et à faire pression pour la mise en œuvre d'un accord diplomatique conclu à Genève la semaine dernière entre l'Ukraine , les États-Unis , la Union européenne et la Russie pour désamorcer les tensions » . La veille il y avait eu une fusillade à un poste de contrôle près de la ville orientale de Sloviansk qui a fait trois morts. La dernière crise des otages témoigne de la confiance croissante des révolutionnaires.
Le 24 Avril Obama a rencontré le Premier ministre japonais Shinzo Abe pour assurer cet militariste de droite de son plein soutien. Il avait déjà donné le communiqué de presse suivant " La politique des Etats-Unis est claire les îles Senkaku sont administrés par le Japon et donc entrent dans le champ d'application de l'article 5 du traité américano-japonais de coopération et de sécurité mutuelle. Et nous nous opposons à toute tentative unilatérale visant à saper l'administration du Japon de ces îles ».  Obama promettait une guerre avec la Chine sur ces îles pour la première fois.

La tactique de FUAI (Front UNI Anti-impérialiste) ; aucune confiance en des alliés temporaires
Tout en plaçant aucune confiance politique dans la direction de Assad de Syrie , Maduro du Venezuela ou Poutine de la Russie , nous reconnaissons néanmoins que pour se battre pour sa propre révolution socialiste internationale, la classe ouvrière est obligée de former un Front Uni Anti- impérialiste ( FUAI ) avec tous ceux qui se battent contre l’impérialisme aujourd'hui . Mais un FUAI ne signifie pas que nous sommes aveugles sur la nature de classe et la perfidie politique de nos alliés temporaires.
Le 17 Avril la déclaration de Genève sur la l'Ukraine ont convenu que les parties s'abstiennent de " la violence, l’intimidation, ou actions provocatrices " et que tous les « groupes armés illégaux seront désarmés. " Les Etats-Unis , l'UE , et les putschistes de Kiev avaient obtenu l'accord de la Russie de trahir les héroïques combattants de l' Ukraine orientale, parce que leurs luttes ont maintenant atteint des proportions révolutionnaires.
Denis Pushilin, chef de la République populaire de Donetsk a rejeté la trahison (la vente de leur mouvement, le « sell-out ») : " Lavrov n'a pas signé quoi que ce soit pour nous, il a signé au nom de la Fédération de Russie » . Bien sûr Pushilin est un escroc notoire qui a participé à l'exécution du montage MMM Ponzi en Russie qui a plumé plus de 40 000 Russes de quelques 10 millions de dollars dans les années 1990.
Cela renforce notre position que les travailleurs doivent surveiller leurs arrières politique dans cette lutte parce que tous ces dirigeants, quand ce ne sont pas des gangsters purs et simples, avec lesquels il sont désormais obligé de s'allier, sont prêts à faire des compromis avec l'impérialisme quand ils obtiennent des conditions plus favorables. Nous sommes bien conscients que Poutine est un politicien bourgeois corrompu comme le Premier ministre Li Xe Xiang de la Chine .
L’opposition à l'impérialisme mondial dirigée par les Etats Unis n'implique pas un soutien inconditionnel ou politique à l'ensemble de ses adversaires ou victimes, mais cela signifie bien des Fronts Unies tactiques avec les partis et les organisations de travailleurs réformistes dans les pays impérialistes et des fronts unis anti- impérialistes avec la bourgeoisie nationale dans le monde semi-colonial pour faire face à l'ennemi principal, le capitale mondiale de la finance dominé par les USA.
Seulement de cette manière nous obtiendrons l'écoute des masses, qu'identifient d'instinct l'ennemi principal (vous rappelez-vous que pendant la révolution iranienne de 1979, le «Grand Satan» était le cri de guerre avec lequel les masses iraniennes identifiées aux Etats-Unis, mais en termes religieux ? ) et gagner la base (sur laquelle se soutiennent) des nationalistes bourgeois locaux tels Kadhafi , Assad ou Poutine ou les forces islamiques anti-impérialistes comme le Hezbollah dans le monde semi-colonial.
Nous nous engageons donc à la solidarité avec l'Union Borotba, qui est à la tête de la lutte anti- fasciste en Ukraine. La presse a rapporté la grave oppression de l'État allié aux gangs de pillards armés de voyous fascistes qui  maintenant répandent la terreur dans l'est de l'Ukraine. Des membres éminents de Borotba ont été arrêtés.

La lutte anti-impérialiste est TOUJOURS clé pour la libération de l’humanité

Des Faux " trotskystes corrects» comme Socialist Resistance du ( SUQI ) Liam Mac UAID ( Ukraine - les Russes sont les agresseurs ! ), L'Organisation Internationale socialiste ( Etats-Unis ) , la LIT ( PSTU / Brésil et Argentine ) , UIT (IS / Argentine et CST- PSOL / Brésil ) et ses satellites sont des propagandistes pro - impérialistes grossièrs . Leur amère plainte n'est pas que l'impérialisme finance et arme les «rebelles» syriens , mais qu'ils ne les finance pas suffisamment et qu’il  ne leur donne pas les armes qu'ils pensent qu'ils méritent ; et que le Euro-Maidan est un véritable mouvement démocratique.
Obama et Cameron n’ont pas pu créer les conditions politiques pour bombarder la Syrie et ont été momentanément contenus. Cameron a perdu le vote sur la question à la Chambre des communes et Obama a été confronté à la défaite dans la Chambre des représentants parce que: 1 ) les aventures impérialistes impopulaires de Bush et Blair sont encore dans la «mémoire politique» . 2 ) Il est extrêmement difficile de faire de nouvelles dépenses de guerre dans la crise économique capitaliste actuelle. 3 ) Apprenant de la tragédie libyenne, la résistance nationale syrienne est mieux préparée 4 ) la Russie, l'Iran et le Hezbollah donnent Syrie un soutien militaire important.
Certains, comme le Revolutionary Comunist Ineternational Tendency ( de RCIT ) , le Comité de liaison des communistes , Workers Power / LFI , le SP / CWI , la nouvelle RS21C , et le SWP prennent un troisième voie (ou camp)», ni Moscou ni Berlin / UE / OTAN " ligne basé sur une équation fausse des «deux camps impérialistes ", l'Ouest et l'Est ( Russie / Chine ) .
Ils sont incapables de condamner pure et simplement les mouvements de masse qui sont évidemment réactionnaires et ouvertement parrainés par l'impérialisme et à sa place ressortent la notion libérale ridicule que ce sont des mouvements «contradictoires». Il devrait être évident même pour la personne la plus politiquement naïve qu'un mouvement est défini par qui le domine politiquement et par son programme non par les idiots utiles qui voudraient marcher à leur et se font battre ou tuer par leur stupidité pro -impérialiste. Cela est vrai tant pour les « rebelles » de Benghazi et syriens comme pour  l’extrême droite et les fascistes d’Euro-Maidan .
Steve Argue , de la Tendance Révolutionnaire des États-Unis dit correctement :
Malgré les mensonges dans les médias sociaux sur une intervention russe, le fait est, que ce qui se passe dans l'est de l'Ukraine est un soulèvement de la classe ouvrière contre le coup pro - FMI et chauvin qui a renversé le gouvernement élu de l'Ukraine en février. Ce soulèvement de la classe ouvrière dans l'est de l'Ukraine a saisi au moins 10 villes. Il a également entrainé les soldats de leur côté, ceux qui ont été envoyés pour écraser le soulèvement. En dépit des espoirs de l'Ouest, il ne renonce pas, malgré ce que dit Moscou.
C'est seulement sur cette base clairement anti- impérialisme que  la classe ouvrière mondiale peut unir toutes ses forces sous le trotskisme révolutionnaire dans une Quatrième Internationale reforgée.

L’ennemi principal
William Blum peint le tableau dans Killing Hope:
Si vous revenez sur l’essentiel de la politique étrangère américaine du siècle passé, c'est ceci qui ressort. Des invasions , des bombardements , le renversement des gouvernements , la répression des mouvements pour le changement social , l’assassinat des dirigeants politiques , le trucage des élections , la manipulation des syndicats , la fabrication des «nouveaux» , escadrons de la mort , la torture, la guerre biologique , l'uranium appauvri , le trafic de drogue , les mercenaires , ce n'est pas une belle image . Il est suffisant pour donner à l'impérialisme une mauvaise réputation.
Nous identifions sans équivoque le principal ennemi de la classe ouvrière mondiale comme capital financier dominé par les USA, (qui est) la fusion de la banque et des sociétés transnationales monopolistiques. C'est l'agresseur belliciste qui est derrière toutes les guerres depuis la Seconde Guerre mondiale. Nous rejetons les fausses conceptions (qui sont) finalement pro – impérialiste, que le conflit mondial est fondamentale entre l'impérialisme occidental et oriental, à savoir l’impérialisme  Chinois / russe . La Russie et la Chine ne sont pas des puissances impérialistes dans le sens marxiste en tant que grands centres de la finance et du capital; cette force ce sont les Etats-Unis qui dominent la scène mondiale économiquement, politiquement et militairement avec ses alliés et des institutions internationales comme le FMI et la Banque mondiale avec le dollar comme la monnaie de commerce mondial.
Leur but est de fragmenter la Russie et la Chine et d’ouvrir leurs économies à l'exploitation de leurs maisons de finance et de grandes entreprises transnationales. La baisse du taux de profit révélé de façon spectaculaire dans la crise des finances de 2008, qui a commencé avec la faillite de Lehman Brothers est le moteur essentiel de la Troisième Guerre Mondiale. La Russie et la Chine ont le droit de se défendre contre cette attaque en aidant la Crimée et l’est de l'Ukraine contre ces attaques, bien que dans l’immédiat dans leurs propres intérêts capitalistes.
Les guerres menées par les Etats-Unis après la chute du mur de Berlin en particulier , soit combattues directement par eux-mêmes ou par leurs mercenaires engagés, sont essentiellement aussi des guerres contre ses «alliés» européens pour les opportunités d'investissement pour leurs sociétés transnationales ,pour  des marchés et des matières premières . L'Allemagne et la France étaient les objectifs réels de la guerre dans l’ex- Yougoslave et en Irak et en Afghanistan. La France, la Belgique et l'Italie en Afrique ( Rwanda, Zaïre / RDC , la Libye , le Mali et la République centrafricaine ) . La Chine et la Russie sont des victimes secondaires seulement. Les États-Unis ont  été les vainqueurs lors de la Seconde Guerre mondiale et ses buts de guerre incluent saisir les sphères d'influence de l'Europe et c'est toujours un projet en cours.

Prisonniers de guerre internationaux

Nous adressons notre solidarité révolutionnaire la plus vive pour les républicains irlandais qui luttent contre l’impérialisme britannique et ses défenseurs; les Loyalistes unionistes et les traitres vendus des anciens républicains du Sinn Fein dans le nord de l'Irlande. Nous saluons leurs prisonniers de guerre dans Maghaberry , Hydebank et Portlaoise – la Grande-Bretagne hors de l'Irlande , les prisonniers libérés de la prison, le statut  (de prisonnier) politique maintenant!
De même pour tous les combattants et prisonniers de guerre anti- impérialistes, à commencer par les héroïques combattants palestiniens et leurs prisonniers de guerre, notamment en Afghanistan, au Pakistan, en Inde, la Turquie , l'Iran , l'Irak etc et dans les pays impérialistes eux-mêmes; les prisonniers de Guantanamo Bay et à ceux détenus par la CIA illégalement dans des chambres de torture secrètes pour des «restitutions» à l'étranger, Mohammed Hamid en Grande-Bretagne et toutes les victimes de la islamo phobique « guerre contre le terrorisme " là-bas et aux États-Unis, l'ancien Black Panther Mumia Abu Jamal , le militant du Mouvement indien américaine Leonard Peltier, l’indépendantiste portoricaine Oscar Lopez Rivera et ceux qui restent des MOVE9 et les cinq Cubains prisonniers de guerre.

La classe ouvrière mondiale
Dans un pays après l'autre, l’austérité est la réponse à cette crise ; les prestations sont réduites , le logement en Grande-Bretagne se déplace hors de la portée de la classe ouvrière. En Grande-Bretagne 22% de ceux qui sont encore affectés par la Bedroom Taxe sont toujours en attente pour une maison plus petite. Seulement 6 % des personnes affectées à l'origine ont déménagé avec succès. Le National Health Service est en cours de privatisation rapidement pour permettre des soins de santé pour les riches et les refuser aux pauvres - libre d'utilisation deviendra bientôt une blague si nous n’arrêtons pas ce gouvernement réactionnaire. De même, en France, en Allemagne, aux Etats-Unis , en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, au Sri Lanka et dans le monde.
Mais les travailleurs se battent. Les nouvelles règles sur la rémunération (*paye *pay as you earn) signifient que les travailleurs précarisés dans le secteur de la construction en Grande-Bretagne doivent maintenant être payés directement par les maîtres. Mais ceux-ci évitent la loi en utilisant des sociétés « parapluies » (de couverture) , forçant ainsi les travailleurs à accepter jusqu'à 100 € de pertes en une semaine de salaire. Il en a résulté de ceci, des débrayages dans plusieurs endroits comme dans Three Bridge Stations , Crawley , Sussex .
En réponseles travailleurs demandent à être directement employés par les entrepreneurs principaux sur le nouveau terrain de football de Manchester City où 40 électriciens de l'agence de travail Balfour Beatty ont refusé de travailler. Les travailleurs pour NG Bailey sur le site de Tottenham Court Road à Londres Crossrail également ont débrayé. Les deux exigent l'emploi direct, rapporte Socialist Worker. Electricien Ian Bradley est rapporté dans SW :
« La précarité est omniprésente , alors , en sachant que vous pouvez être lâché à tout moment, peut rendre les travailleurs hésitants à soulever des questions de sécurité. Cette dernière initiative est juste une façon de conserver un emploi précarisé au lieu de nous embaucher sur des contrats décents et de nous donner de vrais emplois. Mais Trois Ponts prouve que l'action peut leur faire rendre gorge.
En Afrique du Sud, les mineurs du platine à Amplats sont toujours en grève le 27 Avril et leur syndicat, l' AMCU , est poursuivie par la compagnie Anglo American Platinum pour 591 millions de rands (54 millions de dollars) de dommages et intérêts , selon elle, qui résultèrent de la  grève en cours, (dirigée) par membres de l’AMCU . La grève a commencé à la fin de Janvier à Amplats, le 1er producteur de platine au monde, et aussi leurs rivaux Impala Platinum et Lonmin des larges débrayages du secteur sur  (la question des salaires qui a de nouveau fait trembler la confiance des entreprises dans la plus grande économie de l'Afrique . Un délégué syndical AMCU a été tué dans un affrontement avec la police dans une mine Amplats le 7 février et la compagnie a déclaré à cette occasion que la grève devenait de plus en plus violente.
Des développements (tendances) révolutionnaires en Afrique du Sud avec la scission de NUMSA de l'ANC / SACP se trouvent en face avec une nouvelle vague de développements révolutionnaires après le massacre de Marikana le 16 Août 2012 et le soutien qui lui est donné par l'ANC / SACP et NUM et autres dirigeants du Cosatu.

Au Brésil, la crise capitaliste est venue plus tard , mais l'impérialisme a imposé des ajustements économiques sévères : une augmentation du prix du carburant , des transports et de l'énergie , l'élimination des droits du travail , gel des salaires ,  augmentation des intérêts et restriction du crédit. Face à cela, les jeunes et les travailleurs se sont soulevés en 2013 de manière exceptionnelle, ce que nous n'avions pas vu depuis 1992.
Le nombre de grèves a augmenté dans le pays, en particulier parmi les secteurs les plus opprimées de la jeunesse et du prolétariat. Le gouvernement PT entend reporter les plus importants attaques contre la classe ouvrière pour après les élections d’Octobre 2014 et gagner en popularité avec la Coupe du monde. Mais les besoins de la dictature capitaliste sont imposés par la FIFA et ses partenaires locaux pour renforcer leur parasitisme sous ce couvercle. Il a eu un massacre fou de travailleurs en raison des cibles de production  à risque, les droits démocratiques d’aller et de venir sont restreints et des milliers de familles de la classe ouvrière ont perdu leurs maisons à cause de la spéculation immobilière.
Cela a conduit à une insatisfaction sociale croissante. Les opprimés en avaient assez et se sont rebellés contre toute nouvelle brutalité policière. L'impérialisme et l'opposition bourgeoise dans les médias, le législatif et le judiciaire exigent plus de répression et d'austérité, et menacent le gouvernement PT de scandales de corruption présumés. Des secteurs de la bourgeoisie exigent le retour de la dictature parlementaire et d'autres veulent utiliser la destitution comme cela s'est produit au Paraguay,  en Ukraine et le coup en train de se développer au Venezuela. Les travailleurs ont besoin pour vaincre le coup par un Front uni anti-impérialiste contre l'opposition bourgeoise et leurs satellites opportunistes ( PSOL et PSTU ). Dans le même temps, nous devons construire une direction alternative pour vaincre le PT et son gouvernement bourgeois-ouvrier avec une opposition révolutionnaire.
Seule la mobilisation indépendante des travailleurs peut donner cette solution progressiste à la crise, par l'unification de leurs luttes et par l'organisation dans les lieux de travail d'un parti trotskyste du prolétariat sous un programme anti- impérialiste et pour un gouvernement ouvrier et dles travailleurs ».
En Argentine, le gouvernement bourgeois de Cristina Kirchner a abandonné son caractère bonapartiste en dévaluant la monnaie argentine pour promouvoir les exportations dont le marché principal est en Chine. L'inflation résultant de cette action a entraîné une baisse des salaires réels. Une aile de la bureaucratie syndicale a exprimé le mécontentement des travailleurs en appelant à une grève générale de 24 heures, mais n'a fait que des «exigences économiques équitables " et a demandé le rapprochement économique et commerciale avec les Etats-Unis . Dans la situation actuelle de décomposition sociale capitaliste de sections de la classe moyenne, qui existent en grand nombre dans les mafias de répression de l'Etat , essayent de compenser leur impuissance par des lynchages et d'autres tendances réactionnaires profondes.
En moins de deux semaines, une dizaine de lynchages ou tentatives de lynchage ont été signalés en Argentine. Dans la première, , David Moreyrade 18 ans a été pendu par une foule, le 22 Mars, après qu'il aurait tenté de voler le sac à main d'une femme dans le centre-ville de Rosario .
La tâche maintenant pour la classe ouvrière argentine est de construire leur unité sur la base de leur propre indépendance de classe à travers les différentes tendances bourgeoises, qui va non seulement nous permettre de nous battre pour nos besoins économiques de base, mais serait également un obstacle majeur pour les manœuvres de l'impérialisme et de ses agents. Seulement si la classe ouvrière devient une classe pour soi est-il possible pour elle de mener tous les exploités et opprimés afin qu'ils aient une orientation politique qui surmonte la réaction barbare montré par ces lynchages, qui signent l'impuissance désespérée sur toutes les questions sociales qui génèrent les alternatives réactionnaires en face à la décomposition du capitalisme.
Seulement de cette manière l'indépendance de classe peut être forgé qui renforcera les travailleurs dans leur lutte de classe. Pour que cette tâche soit réussie, il est essentiel de construire un véritable parti révolutionnaire des travailleurs qui va vaincre le crétinisme parlementaire et électorale de la FIT ( PO , PTS , IS ) et l'opportuniste petite aile gauche pro-impérialiste d’opposition bourgeoise ; ceci est le seul moyen de parvenir à l'indépendance authentique de classe .
La riposte mondiale réclame une nouvelle direction révolutionnaire, une Quatrième Internationale reforgée. Le LCFI est dédié à cette tâche en tant que raison principale de son existence et de toutes ses luttes.
● Défaite de l'impérialisme mondial dominé par les US et du capital financier et de ses agents en Ukraine, en Bosnie , en Syrie , en Iran et dans toutes les guerres !
● Pour un Front Uni Anti impérialiste  sans soutien politique à toutes les forces combattant l’impérialisme!
● Aucune confiance dans les dirigeants nationalistes bourgeois, Assad , Poutine ou Nicolás Maduro !
● Seule la classe ouvrière internationale peut vaincre l'impérialisme mondial !
● Reconstruisons la Quatrième Internationale ; le Parti mondial de la révolution socialiste !
● En avant avec le Comité de liaison pour la Quatrième Internationale !
Liga Comunista - Brasil
Tendencia Militante Bolchevique - Argentine
Socialist Fight - Bretagne , le 1 mai 2014
Les erreurs de traduction, rédaction ou syntaxe sont de mon fait...involontaire.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documents de Socialist Fight

Message  Estirio Dogante le Sam 3 Mai - 7:41

Ce document, écrit lors de l’agression contre la Syrie a tenu l'épreuve du temps. Il est intéressant par maintes cotés. Un peu centré sur la réalité des groupes trotskystes britanniques, il garde néanmoins toute validité théorique.
Les illusions stupides de la gauche sur les rebelles de Benghaz
- Cette analyse a résisté à l’épreuve du temps !

Le fil conducteur de cet argumentaire repose sur (discute) deux prémisses erronées :

1 . Qu'il y ait eu quelque chose qui s'appelle une «révolution démocratique» ou une «révolution arabe» se répandant dans toute cette région et que tous les conflits de ces pays sont essentiellement des manifestations nationales de ce même phénomène pan- arabe.

2 . Que les «révolutions» libyennes et peut-être syriennes avaient eu un " contenu émancipateur » à partir d'une « milice populaire» avec un « élan politique populaire» depuis le début ce qui peut ou ne peut pas avoir maintenant disparu en Libye en raison des bombardements, mais dont le renouveau nous devons ardemment le souhaiter et l’espérer.

Le caractère des révolutions en Tunisie et en Egypte

Penchons-nous d'abord sur la nature des révolutions en Tunisie et en Egypte. Ces révolutions ont été dominées depuis le début par les classes moyennes et par des politiciens opportunistes, dans une plus grande mesure en Egypte qu'en Tunisie. Elles ont aspirés un grand nombre de jeunes chômeurs, qui sont devenus les jouets politiques de ces opportunistes. Ils avaient un ordre du jour; l'utilisation de la radicalisation des masses, de l'explosion de leur indignation contenue à leurs propres fins politiques, pour obtenir une société capitaliste plus «démocratique» pour permettre donc un meilleur fonctionnement , une pénétration plus efficace du capital global des finances des États-Unis et de l'UE, pour mieux exploiter la classe ouvrière.

Il y avait deux obstacles à cette ambition, les régimes existants et la classe ouvrière. Les régimes ont montré leur souplesse sous les instructions d'Obama après une résistance acharnée initial. Alors, maintenant le problème restant est de savoir comment manœuvrer au pouvoir sans réveiller le géant endormi de la classe ouvrière, en particulier la classe ouvrière égyptienne et ainsi renverser le potentiel révolutionnaire du mouvement.

Un phénomène a été remarquable par son absence dans ces révolutions, ce qui les rendaient idéologiquement flasques dès le départ; il n'y a pas eu d'incendies des drapeaux des États-Unis et israéliens et presque pas de portraits de Gamal Abdel Nasser Hussein (nous avons entendu d'un seul) porté par les masses , pas même au Caire. Il n'y a donc pas de solidarité exprimée avec les masses palestiniennes opprimées et pas de rouée vers la frontière pour libérer les habitants assiégés de Gaza, comme chaque personne de gauche et révolutionnaire avait envisagé que serait la première tâche de toute révolution en Egypte. En fait l'une des premières actions du nouveau régime égyptien était de réaffirmer sa co-oppression de la bande de Gaza et sa collaboration totale avec le régime sioniste d'Israël dans ce domaine.

Une aide vitale dans la prévention d’un tel approfondissement de la révolution étaient les Frères musulmans , qui avaient été prêts à parrainer ce type de brûlage de drapeau lors des manifestations de colère dans le passé en réponse à des outrages sionistes , dans le Liban , lors des bombardements de Gaza , etc. Mais parrainer de tels événements aujourd'hui au milieu de cette poussée révolutionnaire serait exploiter la force de la révolution ; d'où la prudence et le conservatisme de la Fraternité et les mises en garde constantes des médias de masse impérialiste des dangers de la prise de contrôle islamiste de la révolution. La peur de quinze millions de Cairotes qui pourraient anéantir l'ensemble de l'ordre capitaliste en heures était palpable.

Mais dans ce chaos la seule force qui pourrait prendre le commandement pour mener à terme la révolution était la puissante classe ouvrière organisée d’Egypte, en lutte militante constante depuis environ cinq ans. Et quand ils se sont mis en mouvement par la grève de masse, Moubarak est parti et le régime a presque immédiatement adapté son profil et a introduit quelques réformes, le meilleur (qu’il a pu faire) pour survivre. Mais les luttes de la classe ouvrière n'ont pas fait non plus la connexion avec les Palestiniens et l'anti-impérialisme en général. La longue domination de la direction syndical bureaucratique pro-régime avait inculqué une culture syndicaliste ouvriériste qui a ignoré les Palestiniens, au nom de l'opposition au fondamentalisme islamique, et les syndicats indépendants émergeants ne se sont pas montrés capable de surmonter cela.

Aidaient la bureaucratie, dans cette séparation du syndicalisme militant et révolutionnaire de l’anti- sionisme et de l'anti-impérialisme, le fait que ce dernier a été pratiquement monopolisée par la Fraternité et qu’il y avait une grande proportion de femmes travaillant dans l'industrie du coton. Celles-ci ne veulent pas de la subordination idéologique des femmes que les Frères représentent. Il est donc essentiel de se battre pour le mouvement de la classe ouvrière sous la forme de la nouvelle fédération syndicale indépendante, la Fédération égyptienne des syndicats indépendants, les champions de la cause de l'oppression des femmes et aussi de la cause des Palestiniens opprimés à Gaza et en Cisjordanie. [ 1 ] Mais l’ AFL-CIO américaine et l'Organisation internationale du Travail (OIT ) ont fait des heures supplémentaires pour s'assurer que cela ne se produise pas .

Sentiments anti-impérialistes puissants


La collaboration entre le laïque pro-impérialiste Mohamed Mustafa El Baradei et ce qu'il représentait et les Frères musulmans a jusqu'ici réussi à supprimer ces sentiments anti-impérialistes puissants, qui sont sans aucun doute profondément ancrées dans la classe ouvrière et les opprimés en Egypte et en Tunisie et dans la région. Leur émergence serait annoncée par ces drapeau en combustion et les portraits de Nasser et le chant de «A bas l'impérialisme US, à bas le sionisme, vive la mémoire de Nasser" .

Alors, la Révolution Permanente serait en en plein développement, ensuite le trotskisme révolutionnaire serait revendiqué et l'intervention d'un parti trotskyste révolutionnaire socialiste serait facilitée par les événements. Mais l'emprise idéologique de la collaboration des laïcs pro-impérialistes et des islamistes pro-impérialistes (dont leur anti-impérialisme s’est montré comme purement opportuniste, distinct de celui des masses) s'est révélée assez forte jusqu’à maintenant, pour émousser la confiance révolutionnaire des masses égyptiennes et celles du reste de la région.

Et cela était la grande peur de l'impérialisme et de leurs comparses dans la région; les idéologues de impérialismes qui ont constamment mis en garde contre les dangers de l'intégrisme islamique (qu'ils nient complètement en Libye). L'entrée sur la scène de plusieurs millions de masses opprimées devait nécessairement contenir des préjugés islamiques avec de l'anti-impérialisme. Rejeter l'ensemble du mouvement en raison de cette crainte c’était rejeter la révolution. C'est ainsi que son entrée devait être annoncé.

Les masses musulmanes se seraient naturellement tournés vers la classe ouvrière organisée en tant que leaders, car ils constituent une grande partie de leurs membres et sont la seule force vraiment révolutionnaire qui peut mener la révolution à son terme. Par conséquent, ils seraient dirigés dans le sens révolutionnaire du trotskysme et de la Révolution Permanente. C'est seulement dans une lutte mondiale contre la domination de l'impérialisme mondial et du capital financier international que cette révolution peut réussir. Cela s’est logé dans la conscience des masses; ils se rendent compte de leur dépendance mondiale du commerce mondial et du capital financier. C'est pourquoi des «révolutions démocratiques » et « la révolution arabe» sont des conceptions frauduleuses, étrangères au trotskysme. Elles sont toutes des versions du socialisme dans un seul pays, d'une révolution par étapes distinctes et séparées, qui préludent finalement la mort de la montée révolutionnaire si cette théorie contre-révolutionnaire n'est pas surmonté.

Ce manque de manifestations ouvertes d'anti-impérialisme était une faiblesse qui allait se prouver invalidante à mesure que les événements se déroulaient en Libye. Parce que si l'anti-impérialisme, dont la preuve dans cette région est le soutien des masses palestiniennes et l’anti- sionisme, n'était pas un élément indispensable de cette poussée révolutionnaire, de quelle manière le pro -impérialisme pourrait l’être, (seulement) à condition que nous acceptions que ceci n'était qu'un premier stade ; une "révolution démocratique"? « Ce n’est pas si mal du tout » les médias de masse impérialiste ont pu crier, c'était vraiment une "révolution démocratique" contre tous les mauvais despotes locaux, des amis proches ou des ennemis inconstants des intérêts impérialistes tout de même. Quant à ce tyran Kadhafi (le principal adversaire du sionisme dans toute la région), oubliez l'anti-impérialisme, nous avons besoin de " liberté , justice et démocratie " et une fois que nous aurons eu cela, nous pourrons penser au tableau d'ensemble plus tard . Kadhafi est "l’homme fort de l'impérialisme dans la région", un ancien gauchiste nous a assuré confidentiellement quand ils étaient sur le point de le bombarder. On se demande ce qu'ils font à leurs ennemis si c'est cela ce qu'ils font à leurs amis.

C'est ainsi que les médias impérialistes propagent une étape distincte dans cette révolution. Outrageusement, au nom d’une «révolution plus large dans la région », de soi-disant trotskystes orthodoxes nous ont demandé d’avaler tout cela et ne pas faire le lien avec la révolution socialiste mondiale que Lénine avec les Thèses d'avril et Trotski et les authentiques trotskystes ont fait depuis par la théorie de la révolution permanente. Au lieu de cela, nous devions oublier toute notre histoire de lutte pour la révolution mondiale et le sort des Palestiniens opprimés et de tous les autres et accepter le baratin humanitaire des médias de l'impérialisme mondial comme la chose véritable. Nous devons nous concentrer plutôt sur la construction, non pas du socialisme dans un seul pays, mais du capitalisme démocratique dans un seul pays ou, au mieux, dans une seule région via la «révolution arabe» ou «démocratique» comme notre première étape.

L'effondrement idéologique du point de vue du trotskysme orthodoxe de ceux auto proclamés trotskystes qui ont pris cette ligne, ne pouvait pas être plus grande. Ils ont ignoré complètement la lutte pour le leadership idéologique des masses, ils ont accepté des réactionnaires ouverts comme des chefs d'une "révolution démocratique" faisant bien pire que les tant décriés Michel Pablo, Ernest Mandel ou Gerry Healy n’ont jamais fait. Ils, après tout , ont choisi des opposants de gauche du stalinisme et de l'impérialisme au début, comme des substituts adéquats pour le trotskisme révolutionnaire pour faire avancer la révolution mondiale qui se déroulait de manière objective au moins jusqu'à la fin des années 70, quand Healy a ramassé Arafat et Saddam Hussein et lui, le SUQI et autres ont soutenu le fondamentaliste ayatollah Khomeiny, qui propageait l'anti-impérialisme comme la source de son pouvoir. Nos jokers actuelles nous disent pure et simplement, que des auto-proclamés pro-impérialistes réactionnaires sont en train de diriger cette soi-disant révolution et implicitement que le mouvement est si puissant qu'il peut faire entièrement disparaître la nécessité d'une direction révolutionnaire consciente et être adéquatement représenté par ses adversaires ouverts. Un scénario politique plus insensé est impossible à imaginer. Certains nous n’ont prévenus de ne jamais mettre une confiance aveugle en eux (mais, bien sûr, ne se battent-ils pas pour les renverser, et nous ne pouvons pas changer de chevaux au milieu du gué ils sont après tout, des « démocrates n’est-ce pas?) . Ces anciens gauchistes de faire avaler des fraudes grossières à la classe ouvrière mondiale, contre elle.

WORKERS POWER



Le SWP et la SP sont à la gauche de Workers Power sur la Libye, les deux étant inébranlables dans leur opposition à l'intervention militaire. Workers Power nous a donné cette analyse par Pater Main le 19/3/2011 :

«La victoire pour la révolution libyenne ! "

«La révolte contre la dictature de Kadhafi mérite le soutien inconditionnel et ce soutient n'est pas modifié par la décision de l'ONU. Ceux qui s'opposent à des États puissants ont le droit de se procurer des armes partout où ils peuvent et à profiter de toutes les faiblesses de la situation de leurs oppresseurs. Cela reste vrai même si les faiblesses sont le résultat d'une action impérialiste. Si, sous le couvert de la zone d'exclusion aérienne, les insurgés et les révolutionnaires libyens peuvent reprendre des positions, saper le moral ou la loyauté des troupes de Kadhafi et même avancer sur la capitale, Tripoli, ceci est un pas en avant pour la révolution libyenne et devrait être bien accueilli ». [ 2 ]

Il est certainement bien accueillie par l'impérialisme mondial et chaque Etat réactionnaire dans le Golfe. Mais que dire de la politique de la direction et où est-ce qu’elle allait politiquement et que dire de ces travailleurs noirs ? Cela a échappé à Workers Power entièrement ; (qui est) un autre avocat de la notion anti- trotskyste des étapes dite de la «révolution démocratique» et la «révolution arabe». Pas de soucis la « révolution libyenne » (plus de la même chose) se poursuit à merveille. Où elle serait si nos plans, et ceux des réactionnaires de Benghazi et de l'impérialisme mondial, n'avaient pas été contrariés par ce «dictateur» Kadhafi et ses partisans endoctrinés ?. Leurs anciens camarades de la Révolution Permanente n'ont pas de doutes quant à soutenir les rebelles réactionnaires : En Libye : les impérialistes se déplacent pour contrôler le soulèvement (10 Mars 2011)

Avant ceci Simon Hardy avait reconnu quelques problèmes en : " Libye - une guerre civile révolutionnaire "

«L'absence d'une classe ouvrière révolutionnaire est un facteur central de pourquoi la (révolution en) Libye était différente de celle des autres pays . " Cela pourrait être lié à ces meurtres de travailleurs noirs, Simon. Et de toute façon nous avons un substitut très adéquat; les réactionnaires parrainés par la CIA feront le travail tout aussi bien. " Au moment où les combats font rage en Libye, des forces sinistres dans le monde occidental se réunissent" En effet donc, Simon, ce sont ces agents de la CIA qui complotent avec leurs clients impérialistes qu’ils parrainent à Benghazi nous supposons ? « Oh non, non», c’est le message qu'ils veulent transmettre, « nous devons garder fermement à l'esprit que l'ennemi principal est Kadhafi et non l'impérialisme mondial. Comment pouvait- il être ce dernier car il est le principal allié de nos braves «révolutionnaires» de Benghazi ?

Le camarade Simon poursuit en disant, "Comme un rat acculé Mouammar Kadhafi devient de plus en plus vicieux dans ses tentatives pour survivre. Le nombre de morts monte et ses bombardiers attaquent les zones tenues par les rebelles; les tanks et ses combattants fidèles ont assiégé et bombardé les villes dont la population se leva pour mettre fin à son règne. Le nombre de victimes est incalculable, mais susceptible d'être énorme ". [3]

Pourquoi répandez-vous cette propagande mensongère impérialistes / rebelle camarade Hardy ? Avez-vous vu des images de ce bombardement par ces chasseurs bombardiers contre des civils ou des photographies de celui-ci? Non, vous ne les avez pas vu parce que ce n'est jamais arrivé, vous avez avalé toutes leurs mensonges. Kadhafi « assassine son propre peuple » et a été sur le point de massacrer toute la population de Benghazi, on nous a dit et on doit le croire et donc il doit être bombardé pour sauver ces civils innocents. On peut supposer que ses partisans sont des « civils coupables » qui ne comptent pas beaucoup. Ce que s'est réellement passé c’est un soulèvement armé par des gangs sponsorisés par les impérialistes qui a attaqué le (très mauvais) gouvernement du pays le plus égalitaire et anti-impérialiste dans la région et votre groupe l’a soutenu sur la notion stupide qu'il s'agissait d'une lutte pour la «démocratie». Si vous étiez vraiment intéressé par ce qui se passait vous pourriez avoir consulté Google. L’article de Diana Johnson « Pourquoi sont-ils en train de faire la guerre à la Libye » aurait ralenti votre pro-impérialisme strident quelque peu :

" Faux prétexte numéro Un: " pour protéger les civils ".

" La fausseté de ce prétexte est évident, tout d'abord, parce que la résolution de l'ONU autorisant une action militaire " pour protéger les civils » a été élaboré par la France et ses alliés occidentaux - dont l'objectif était clairement un changement de régime. Si la véritable préoccupation du Conseil de sécurité des Nations Unies avait été de « protéger des vies innocentes» elle aurait, elle pourrait avoir fait, ou aurait envoyé une forte mission d'observation neutre pour savoir ce qui se passait réellement en Libye. Il n'y avait aucune preuve sur les allégations de rebelles que le régime de Kadhafi massacrait des civils. S'il y avait eu la preuve visible de telles atrocités, nous pouvons être sûrs qu'ils auraient été montrés régulièrement à la télévision en prime time. Nous n'avons pas vu une telle preuve. Une mission d'enquête de l'ONU aurait pu très rapidement mettre les pendules à l’heure, et le Conseil de sécurité pourrait alors avoir agi sur la base d'informations factuelles plutôt que des revendications des rebelles qui cherchent de l'aide internationale pour leur cause. " [ 4 ]

La "démocratie" ici ce sont les droits du capital financier

Vous voyez camarades, par «démocratie» les impérialistes veulent dire le droit du capital financier de pénétrer cette économie à volonté et d’exploiter ses gens et voler ses recours naturels . Si nous avions une vraie révolution réussie en tout ou partie de ces pays, il ne serait du tout appelé une "révolution démocratique", mais la dictature du prolétariat. Et elle aurait dû faire beaucoup de choses que ce vieux dictateur Kadhafi a faites dans le passé pour assurer sa survie. Comme exécuter les contre-révolutionnaires, les agents de la CIA et leurs malheureux partisans trompés et confus comme les bolcheviks l’avaient fait. Bien sûr, avec la classe ouvrière en selle, il serait la classe majoritaire et elle ne supprimerait pas les organisations de travailleurs, comme il l'a fait, mais l’introniser comme la classe dirigeante.

Et il serait la victime d’une vicieuse propagande mensongère impérialiste, tout comme les premiers Soviets l’étaient, tout comme le régime de Staline l’était et la Chine, Cuba, la Corée du Nord et la Libye le sont aujourd'hui. Nous aurions à partager le vrai du faux, de défendre les acquis de la révolution tout en rejetant les dirigeants qui sont là simplement pour protéger la source de leurs propres privilèges. Et il y aurait abondance des groupes de gauche comme Workers Power à avaler en entier ces mensonges et nous les régurgiter avec une couche de brillantine « trotskyste » de gauche.

Le truc de Workers Power est une masse incroyablement contradictoire en soi et qui n’a pas de sens, tout comme leur ligne sur les Balkans dans les années 1990. « Des «révolutionnaires» qui sont dirigés par des réactionnaires se battent contre des réactionnaires qui sont dirigés par des pires réactionnaires », il semblerait. Il n'y a pas de classe ouvrière révolutionnaire ; néanmoins cette révolution se déroule dans la continuité des luttes pour la «démocratie» et la «révolution démocratique» d’Egypte et de Tunisie , où la classe ouvrière joue un rôle essentiel. Il n'est pas mentionné que Kadhafi était un rempart contre le capital financier impérialiste et le sionisme seulement un murmure puérile sur le pro -impérialisme des dirigeants queces «révolutionnaires» ont malheureusement pour le moment.

C'est ainsi que Workers Power a réussi à soutenir l'UCK au Kosovo , et a fini avec le Camp Bondsteel [ 5 ] et une colonie des États-Unis dans le cœur de l'Europe dirigée par des gangsters sponsorisés par la CIA avec des liens étroits avec la mafia italienne et albanaise qui ont fait leur récolte de l'argent avec les parties du corps d'opposants et leurs amis enlevés dans une clinique en Albanie [ 6 ] Jetez un oeil jusqu’où le soutien à la «démocratie» les a mené:

" Florin Krasniqi , un homme d'affaires basé à Brooklyn, qui a collectée de grandes sommes d'argent pour l'UCK et expédié fusils de forte puissance des États-Unis à l'UCK , a dit qu'il s’est personnellement plaint aux hauts fonctionnaires du Département d'État sur la corruption et la criminalité aux échelons supérieurs de gouvernement de Kosovo, mais il a dit qu'il est systématiquement rejetée. "Vous pouvez être corrompu comme l'enfer ", a déclaré Krasniqi , « mais aussi longtemps que vous gardez la stabilité vous êtes un ami . " Krasniqi , qui a récemment été élu au parlement du Kosovo , a décrit son ancien camarade de l'UCK Thaci comme " la tête de la mafia ici " . " [ 7 ]

Kadhafi est un nationaliste bourgeois qui est clairement l'un des opposants les plus importantes de l'impérialisme qui restait, mais dans l'intérêt de capitalistes locaux corrompus , comme sa propre famille. L'histoire qui suit met en contexte : " La chanteuse Nelly Furtado a dit qu'elle va donner 1 M $ ( £ 615 000 ), qu’elle avait reçu pour chanter pour la famille du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. La star a déclaré sur Twitter qu'elle avait donné un spectacle de 45 minutes privée au " clan " de Kadhafi en 2007 dans un hôtel en Italie. »
Donc pas de soutien politique pour Gadddafi et son régime, mais sans aucun doute un front uni avec eux contre l'impérialisme et leurs agents locaux, les rebelles de Benghazi , qui sont clairement maintenant une force de combat, une armée avec un seul objectif, ils sont totalement d'accord, en échange de leur installation comme gouvernement fantoche que le capital financier impérialiste obtienne la Libye..

Enfin laissez- nous écraser l'argument qu’il ne s’agit pas pour l'impérialisme de saisir la richesse pétrolière de la Libye pour la «démocratie» du capital financier. Cet extrait est du blog de gauche « What’s Left » par Stephen Gowans. Il se moque bien de ceux qui ont étiqueté Kadhafi et le gouvernement libyen comme des simples marionnettes impérialistes :

«La Fondation du patrimoine fournit un guide sur la façon dont les pays sont accommodantes pour les intérêts à but lucratif des sociétés et des investisseurs américains . Chaque année, la fondation publie un indice de liberté économique, qui classe les pays sur la façon dont ils sont ouverts aux exportations et aux investissements étrangers, comment leurs impôts sont bas, comment ils se sont engagés à protéger les droits de propriété, et ainsi de suite; en bref, la puissance d'un pays favorise les entreprises et les investisseurs étrangers sur son propre peuple. De manière significative, les gouvernements qui sont des cibles perpétuelles du gouvernement américain, par des efforts de changement de régime se classent au fond ou près du fond de l'indice. La liste de cette année comprend les 10 pays suivants comme étant les moins économiquement libre (c'est à dire , moins accueillant pour les entreprises étrangères) , dans l'ordre, du pire au peu mieux :

La Corée du Nord , le Zimbabwe , Cuba , l'Erythrée , le Venezuela , le Myanmar , la Libye , la République démocratique du Congo , l'Iran , le Timor -Leste

Sept de fond 10 (la Corée du Nord , le Zimbabwe , Cuba, le Venezuela , le Myanmar , la Libye et l'Iran) sont les cibles des opérations de renversement de régime ouvertes par les États-Unis et ses alliés, menées apparemment parce que les pays visés ne protègent pas les droits humains, menacent la stabilité régionale, ou dans le cas de la Libye, parce que le gouvernement a été accusé d’attaquer son propre peuple. Que ces pays se trouvent être considérés comme les moins accommodants aux buts lucratifs des compagnies étrangères, montre l’ arrière-pensée de la part des gouvernements occidentaux pour parvenir à renverser ces régimes, et à utiliser les droits humains et la rhétorique humanitaire comme une couverture pour poursuivre les intérêts économiques des élites des sociétés et investisseurs occidentales . " [ 8 ]

Le SUFI , Quatrième Internationale

Le plus libérale et confus de tous doit être Socialist Resistance : Quatrième Internationale en Grande-Bretagne . Dans un article de Terry ' le 6 Mars 2011, « Soutenir la révolution libyenne ! Kadhafi dehors! » ils opinent :

" Kadhafi prend le contrôle de la situation à nouveau, avec des milliers de morts , le processus (de la révolution) sera ralentie, contenue ou même bloqué . Si Kadhafi est renversé, l'ensemble du mouvement sera en conséquence stimulé et amplifié. Pour cette raison, toutes les classes dirigeantes, tous les gouvernements, tous les régimes réactionnaires du monde arabe soutiennent plus ou moins la dictature libyenne. "

Visiblement, elle a raté les journaux et ne prend pas garde des nouvelles de ITN / Sky sur, qui soutenait qui, dans ce conflit ainsi qu’elle confond totalement les intentions de l'impérialisme.

Maintenant la Sinistra Critica italienne (Gauche critique) , section de l’USFI . Leurs slogans révèlent clairement leurs politiques pro-impérialistes. Nous (c'est à dire l'impérialisme) devons-nous débarrasser de Kadhafi :

« Kadhafi dehors! Non à l'intervention militaire impérialiste! , Non à l'intervention militaire! Non à l'utilisation de bases italiennes pour l'intervention militaire! . Nous exigeons que les forces armées du régime mettent fin à leur répression et leur agression! , Kadhafi doit partir et les gens doivent décider librement de leur avenir comme en Egypte et en Tunisie! »

Alors que l' ensemble de l'article fait l'hypothèse tout à fait injustifiée que les rebelles sont des révolutionnaires authentiques , malgré leurs dirigeants , la dernière est juste une blague de malade . Un «Élection libre " pour un parlement bourgeois comme nous avons en Iran et en Afghanistan ? Les forces anti -impérialistes seront naturellement interdites de se présenter dans cette démocratie capitaliste qui doit être notre objectif maintenant. Il s'agit d'un abandon explicite du trotskysme. [ 9 ]

Les Nouveau parti anticapitaliste (NPA ) français ont appelé à la reconnaissance par l'ONU des rebelles réactionnaires comme le gouvernement de la Libye, en phase avec Sarkozy :

"Soutenez le peuple libyen contre la dictature. La population libyenne qui se soulève contre Kadhafi fait face aujourd'hui à une explosion de violence mortelle. Le dictateur voudrait noyer la révolte dans un bain de sang. Notre solidarité pleine et entière va au peuple libyen à qui doivent être donnés les moyens de se défendre, les armes dont il a besoin pour chasser le dictateur, pour la conquête de la liberté et de la démocratie " .

C'est tout simplement un absurde pathétique venant du « tournant à gauche » du NPA, comme Workers Power si mal caractérise ce groupe. La merde habituelle sur « la liberté et la démocratie », comme si l'auteur n'avait jamais tourné une page de Trotsky ou de Lénine.

Déclaration du Comité de liaison

Dans la Déclaration du comité de liaison de la CWG (NZ ) et HWRS ( USA) « impérialistes : Bas les pattes de la Libye ! Les États-Unis et l'UE envisagent une intervention militaire pour protéger leurs intérêts pétroliers ! »( des rebelles ?? ) nous obtenons ce qui suit :

"La Libye est sur le fil du rasoir en équilibre entre la révolution ouvrière victorieuse qui peut vaincre à la fois la dictature et de l'impérialisme, et transformer la révolution arabe en révolution socialiste dans toute la région , et la contre-révolution qui peut arrêter, inverser et vaincre la révolution arabe et empêcher la formation des Etats socialistes unis d' Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Le résultat dépendra de si oui ou non la classe ouvrière internationale peut arrêter les impérialistes américains et de l'UE d'envahir la Libye et d'imposer une nouvelle direction nationale à leur botte. L'objectif du Conseil national de transition est d'orienter la Libye pendant la période intérimaire qui viendra après sa libération complète et la destruction de régime oppressif de Kadhafi. Elle guidera le pays à des élections libres et à la mise en place d'une constitution pour la Libye " . [ 10 ]

Il s'agit d'une capitulation totale devant la propagande impérialiste, en particulier la notion ridicule qu’il y avait là quelque chose appelé " la révolution arabe " qui était au-dessus de classes, mais qui avançait de son propre gré vers des objectifs indépendamment de la direction qu'elle avait et que la contre-révolution était représentée seulement par Kadhafi et non par l'impérialisme mondial . Et pourquoi devraient-ils envahir à " un nouveau leadership national à leurs ordres» quand ils avaient déjà un? Et l'idée que le Conseil national de transition par intérim parrainé, financée et dirigé par la CIA et l’impérialisme allait « guider le pays à des élections libres et la mise en place d'une constitution pour la Libye " est tout simplement trop stupide pour en parler; une aspiration idéaliste et irréalisable pour une république bourgeoise et une révolution en deux étapes .

Ils répètent ce que sont les mensonges évidents des rebelles :

» Telle était la férocité de la répression , en utilisant les forces spéciales et des mercenaires étrangers , que leur échec d’intimider et vaincre la rébellion des jeunes chômeurs, contraint les militaires à se diviser. La défection des généraux qui avaient longtemps été copains de Kadhafi a été contraint seulement par la rébellion des militants de base et des soldats qui refusaient de tirer sur les masses et ont été à leur tour exécutés par les forces de Kadhafi " .

Où est la preuve de ces allégations à sensation ? Il n'en est pas parce que c'est un mensonge complet.

" Nous appelons la révolution arabe qui est en cours en Égypte et en Tunisie, et commence à monter en Algérie et au Moyen-Orient, d'envoyer immédiatement une aide matérielle et militaire à la partie libérée de la Libye pour renforcer la révolution contre le régime de répression extrême, pour terminer la révolution et arrêter l’assassinat en masse des travailleurs à une échelle encore plus grande " .

Pas besoin pour cela, l'impérialisme agit en votre nom.

" Nous appelons les travailleurs dans les pays impérialistes à prendre des mesures immédiates pour s'opposer à l'intervention militaire sous quelque forme que soit en Libye . L'impérialisme est l'ennemi n ° 1 du peuple libyen . Kadhafi est une créature de l'impérialisme. Sa révolution de 1969 avait l'apparence d'une libération national-socialiste, mais en réalité, il a installé un régime national capitaliste bourgeois à leurs ordres pour servir l'impérialisme " .

C'est le « il n'y a rien à perdre et tout à gagner en soutenant la ligne les rebelles parrainés les impérialistes » déjà réfuté ci-dessus et tergiversé sur le SP -dessous . Et maintenant, le plus grand mensonge :

«L'impérialisme est l’ennemi n ° 1 du peuple libyen. Kadhafi est une création de l'impérialisme" .

Le Comité de liaison ne peut pas voir les contradictions entre l'impérialisme et les régimes nationalistes bourgeois, la distinction léniniste entre nations opprimées et oppresseurs, et ne peut imaginer aucune raison valable en dehors de subvertir la «révolution» selon eux, pour parrainer les rebelles. Ceci est en effet de plus en plus une toile très embrouillée. La vérité est que le Comité de liaison qui pose des étiquettes correctement à un « régime national bourgeois de copinage capitaliste» est en contradiction grave avec l'impérialisme parce qu'il y a un très grand nombre de choses à gauche de la révolution libyenne de 1969 qui mérite d'être défendu et les masses de plus en plus se rallièrent à Kadhafi pour réaliser cela. Et les rangs des rebelles réaliser cela aussi, ils ne savent pas pourquoi ils se battent, c'est pourquoi ils semblent si lâches et à demi-teinte dans leur lutte. L’installation des marionnettes pour l'impérialisme n'est pas un idéal fortement motivateur, alors ils s'enfuient dès les premiers coups de feu.

Et maintenant, la calomnie dirigée contre Socialist Fight et nos révolutionnaires anti-impérialistes d'autres (comme s'il y avait une autre sorte !) :

" Tous ceux qui, à gauche, ont apporté son soutien à Kadhafi au nom du communisme ou du trotskisme et étaient responsables du désarmement du peuple libyen dans leur longue résistance à Kadhafi doivent être dénoncés et condamnés. Ils partagent une grande partie de la responsabilité de l'échec à construire un parti ouvrier révolutionnaire en Libye et dans les autres Etats de la région afin de jouer un rôle de premier plan dans la révolution arabe » .

Il est vrai que Gerry Healy et le WRP capitulèrent devant la bourgeoisie arabe et que le WRP aujourd'hui continue cette ligne. Mais l'adversaire le plus véhément de Healy avant la scission de 1985 était Sean Matgamna de l'AWL . Sa position était de soutenir l'impérialisme contre la même bourgeoisie arabe et il a continué la même ligne depuis.

Bien que nous avons complètement dénoncé les tentatives de Vanessa Redgrave pour mettre la AWL au tribunal pour cela, moi et un autre leader du Comité central du WRP post- scission nous avons refusé une invitation de Matgamna pour parler lors d'une réunion publique pour dénoncer Redgrave, parce que nous ne nous serions pas associés à une attaque sur Kadhafi de la droite. Le non-sens à propos de " désarmer le peuple libyen » de la part de ceux qui sont aujourd'hui les porte-parole de l'impérialisme est tout simplement une absurde totale, comme l’est les idioties sur la «révolution arabe».

Alliance for Workers Liberty

Nous arrivons maintenant à l'Alliance for Workers Liberty ( AWL ) . C’est avec une certaine appréhension que nous avons ouvert la page et nos pires attentes ont été réalisées. Voyez ici :

" Toute émergence des organisations de travailleurs dans la zone libérée doit exploiter les ouvertures démocratiques, mais il ne devrait pas y avoir aucune illusion que le Conseil national de transition fera beaucoup pour les droits des travailleurs. Ni pour les minorités tribales, les groupes religieux minoritaires, les travailleurs migrants, ni pour la large population LGBT dans les villes qui ont été terriblement traités sous Kadhafi. Il n'y aura pas de " carnaval des opprimés " dans les zones libérées, tant que les masses libyennes cherchent la victoire militaire, la défaite militaire ou une impasse tendue et insoutenable. Mais il y a un réel espoir et de l'excitation dans les villes libres. Il se peut que lune No Fly Zone potentiel pourrait faire pencher la balance en faveur des rebelles- en ce sens, nous ne devrions pas prendre position contre une telle politique, même si nous ne slui apporterons pas un soutient critique à tout cela pour tout ce que cela implique.

Penchons-nous à l'élimination du régime de Kadhafi et de ses crimes. La vengeance de l'histoire est plus puissant que la vengeance de Secrétaire général le plus puissant , comme l'a écrit Trotski dans des circonstances similaires. Solidarité avec la vengeance de la classe ouvrière libyenne ! " [ 11 ]

Martyn n’a pas d'illusions sur ce que les dirigeants des «rebelles» vont faire pour les travailleurs, pourtant il s’est mis de leur côté ( pro-impérialiste naturellement ) donc il est pour le bombardement par les forces impérialistes – il ne prendra pas position contre cela - mais ne saura pas l’approuver de façon critique non plus. Les trois ' qui est ' dans l’article est le bégaiement dans la stupéfaction de ce qu'il écrivait. S'il continue à tourner sur lui-même en reculant comme ainsi, cela va finir par aller jusque dans son rectum !

Voici l'AWL sous la forme de Clive Bradley le 20 Mars 2011,

" Mais les forces rebelles à Benghazi ont accueilli la décision de l'ONU en joie. Benghazi est une ville où Kadhafi a, dans le passé, procédé à l’exécution publique de masses des opposants. Ils savaient ce qu'ils pouvaient attendre si Kadhafi triomphait. Et il semblait probable que Kadhafi était sur le point de vaincre la révolution, ou du moins leur infligeant un terrible massacre. Pour s'opposer, c’est-à-dire, manifester contre, et faire un effort sérieux pour empêcher - l'action militaire limitée contre Kadhafi, est de dire aux rebelles à Benghazi " c’est vos affaires " Quel socialiste voudrait envoyer un tel message? Seulement un qui ne mérite pas ce nom. Mais ce problème de principe devrait nous faire manifester contre la seule chose qui pourrait empêcher un massacre innommable, empêcher l’immédiate victoire sanglante de Kadhafi, et donc une défaite écrasante pour la vague de révolutions? ... A sa place, certains socialistes ont réagi à cette crise en mettant leur hostilité de l’Amérique au-dessus de la vie des rebelles libyens. Et c'est une honte». [ 12 ]

Nous laisserons au lecteur de décider qui est une honte dans le présent différend - Bradley polémique aux barrages (piquets) des pacifistes de Stop the War contre l'intervention impérialiste!

Le Parti Socialiste a aussi capitulé

Le Parti socialiste a aussi capitulé et s’est aligné avec les rebelles, comme nous pourrions nous attendre mais il a fait quelques demandes correctes dans Le Socialiste, le 3 Mars 2011. Si ces demandes, pour des comités qui représentent les travailleurs, les syndicats indépendants, pour une assemblée constituante, etc. auraient été également jetés (proposés) à des partisans de Kadhafi et lancé un appel à un front uni contre les chefs rebelles, alors ils feraient partie d'un programme pour la Révolution Permanente. Dans l’état, ils ne sont tout simplement qu’une couverture pour l'impérialisme.

Bien qu'ils soutiennent les rebelles, ils plus à gauche en s'opposant également à l'intervention impérialiste. Une enquête de la gauche indiquerait que seul le AWL prend en charge cela, Workers Power est ambigu, affirmant que les rebelles ont raison de profiter du bombardement qu’ils ont demandé, mais auquel Workers Power s'oppose. Logiquement, le AWL ont raison, alors. Si la «révolution» doit réussir, il ne peut le faire qu’avec l'aide de la « communauté internationale » alors qu’on nous fiche la paix. Un moment!, trahison disent nos gauchistes, les impérialistes ne sont intervenus que pour renverser la révolution pas pour l'aider. Ridicule, l'AWL peut dire avec vérité, ces gens ont affichée clairement leur politique dès le départ, ils n'ont jamais faibli dans leur pro -impérialisme et nous n'avons jamais vacillé dans notre soutien de eux, nous sommes les vrais social- impérialistes, vous n’êtes que des versions honteuses de nous.

Mais le PS pointe un autre problème.

" Kadhafi peut correctement décrire le CNT comme étant dans le giron des puissances occidentales qui voudraient exploiter la Libye encore plus. Dans le même temps, même les journalistes occidentaux rapportent que beaucoup dans l'ouest de la Libye craignent ce qui se passerait si Kadhafi était renversé ; la Libye serait divisée comme la Somalie, le fondamentalisme monterais , que est-ce qui se passerait pour les grandes avancées sociales en matière de santé, d'éducation, etc réalisés au cours des 40 dernières années? Le témoignage de l'amiral James Stavridis au Sénat des États-Unis que les forces rebelles en Libye " scintillent " de la possible présence d'Al - Qaïda pourrait aider à faire paraître Kadhafi un «moindre mal» qu’une alliance des puissances occidentales et des fondamentalistes " .

Il y a quelque chose à défendre dans la Jamahiriya qui ces rebelles pourraient être en train de mettre en danger, ils impliquent. En fait, ils menacent directement tous les acquis de la révolution de 1969. Mais quelle révolution le PS défend ? Ils parviennent à esquiver cette question parce qu'ils sont assez politiques pour repérer des problèmes à venir et ne veulent pas être bloqués complètement du mauvais côté. [ 14 ]

Nous avons eu la capitulation devant la propagande impérialiste de la part du SWP ; opposés à l'intervention impérialiste , sauf sous sa forme par procuration de la CNT : dans le numéro en ligne : 2243 du 19 Mars 2011, ils ont fustigé Obama pour son manque de volonté dans la lutte contre Kadhafi : " Si l’objectif des US était de voir la révolution réussir, il libèrerait les avoirs gelés de Kadhafi au gouvernement de transition . Mais la "zone de non-vol» n'est pas le moyen de libérer la Libye ". Cependant «Les gens sont prêts à mourir pour la révolution et ils se battent pour leur liberté, pas pour le contrôle impérialiste sur la Libye. " Parfois, " les gens " sont dupés par leurs dirigeants, nous suggérons. Mais, en mémoire de Paul Foot, ils ont reconnu que, parfois, l'impérialisme aussipeut être mauvais : "Il a également accepté de verser des indemnités aux familles touchées par l'attentat de Lockerbie , et accepté la fausse conviction de Abdelbaset al -Megrahi , le Libyen qui a été accusé faussement de l'attentat . " [ 13 ]

Le Collectif Révolution Permanente , Corep

Un groupe de camarades , le COREP , avec qui nous avons eu des relations fraternelles , a demandé cela de nous : " Nous sommes d'accord pour soutenir Kadhafi contre les armées impérialistes . Mais nous ne pouvons pas accepter de soutenir tout despote bourgeois utilisant l'armée contre la révolte de son propre peuple, comme Gerry l'a fait au nom de SF bien avant l'intervention impérialiste. S'il y avait eu une véritable révolution dirigée par Nasser ou Kadhafi, qui a besoin de la stratégie de la révolution permanente et d’un parti ouvrier révolutionnaire là-bas? "

" Révolte de son propre peuple" C’était un putsch organisé par des dirigeants réactionnaires extrêmes, dont les antécédentes politiques ces camarades pensaient que c’est même pas la peine de vérifier. Parce qu'évidemment, (étant donné que) cette révolution qui se déroule de manière objective n'avait pas besoin de dirigeants révolutionnaires, des (dirigeants) réactionnaires étaient tout aussi bons. Et puis, ils nous accusent de capituler devant Nasser et Kadhafi! Bien sûr, l'article de Socialist Fight n'a pas donné un soutien inconditionnel à Kadhafi contre les rebelles, le soutien était critique contre les agents internes de l'impérialisme ainsi que leurs alliés, les impérialistes qui eux-mêmes bombardaient.

Ces «révolutionnaires» (certains suivent encore The Guardian se désignant ainsi) appellent le bombardement impérialiste de leur pays et des gens, ont fait accessible à l'impérialisme les ressources du pétrole du pays, en retour de l'état de marionnettes, de même que leur idéologue dont le drapeau qu'ils agitent, celui du roi Idris, a eu jusqu'en 1969. Personne ne s’est demandé pourquoi ces «révolutionnaires» ont jugé nécessaire d'abattre tous les travailleurs noirs. Nous suggérons que c'était parce que leurs dirigeants connaissaient leur racisme et souhaitaient l’encourager et parler de «mercenaires noirs» pour s'assurer que la classe ouvrière ne pouvait pas influer sur les événements en aucune façon. Bien sûr, politiquement la classe ouvrière ne pouvait avoir aucune existence indépendante quand un groupe de travailleurs tuait un autre groupe minoritaire. La classe ouvrière a ainsi été battue idéologiquement au début de cette «révolution».

Ces camarades pensent qu'il y a encore une énorme différence politique entre les avions de guerre impérialistes qui bombardent l'armée et les civils partisans de Kadhafi et les rebelles. Mais ils font évidemment partie de la même machine de guerre et tentent de gagner en suivant le bombardement comme les fantassins de l'impérialisme, malheureusement pour Sarkozy et associés ils ne sont pas très bons.

La déclaration COREP se plaint que «la menace d'intervention des armées occidentales " ... a «politiquement renforcé Kadhafi. " C'est peut- être parce qu'il se bat contre l’impérialisme et les rebelles l’appuient. Il met en avant un certain nombre de revendications démocratiques, apparemment ignorant que certains d'entre elles ont déjà été réalisés et sous la menace immédiate des rebelles parrainé par l’impérialisme, qu'ils soutiennent. Sur l'émancipation des femmes, par exemple, la Libye a le plus de lois progressistes sur les droits des femmes de toute la région. Et nous l'avons vu ci-dessus la relation réelle entre le capital financier et la Libye, elle est fortement inhibée et il veut sa «liberté et sa démocratie» et il est convaincu que les rebelles vont la lui donner.

Le COREP se déclare pour une révolution socialiste. Mais l'appui des forces de l'impérialisme sous la forme des rebelles ne peut que renforcer la main de réaction. Le COREP conclut :

" Ainsi, les travailleurs libyens seront en mesure de vaincre la dictature de la bourgeoisie et de contribuer à la Fédération socialiste du Moyen-Orient et Afrique du Nord où arabe , berbère , turc , juif , les Kurdes , les Sahraouis , persan , etc et vont supprimer toutes les frontières héritées du colonialisme . "

Sans combattre l'impérialisme mondial, identifiant correctement les agents locaux de l'impérialisme et sans faire un bloc de front uni avec Kadhafi contre l’impérialisme et ses agents locaux, la révolution ne peut pas avancer du tout. Vous n’êtes qu’el train de contribuer à la confusion politique et à la queue de chaque puissance impérialiste et de tous les états réactionnaires du Golfe qui massacrent leur propres véritables révolutionnaires.

L'Union africaine UTA

Ils étaient opposés par l'Union africaine , le seul groupe de pays contre le bombardement de la Libye, et pour des bonnes raisons . [ 15 ]

Selon Times Live ;

" L'UA en tant qu'organisation a grandement bénéficié de la richesse de Kadhafi ", a déclaré Fred Golooba Mutebi de l'Institut de recherche sociale de l' Université Makerere de Kampala . Le groupe pan- africain a pris une position plus ferme sur trois crises de l'Afrique de l'Ouest : la plus récente en Côte-d'Ivoire et avant la Guinée et au Niger. Sans s’ingérer, la Libye a investi des milliards de dollars en Afrique sub-saharienne. Il a des intérêts dans plus de deux douzaines de pays africains, alors que son unité de raffinage du pétrole et de distribution Oil Libye a des intérêts dans au moins autant. L’unité libyenne de télécommunications LAP Green est présent dans cinq pays de la région et en pleine expansion » . [ 16 ]

Cette prise de position anti-impérialiste extrême de l'Afrique, comme le montre l' embarrassé Jean Ping , président de la Commission permanente de l'UA dans ce HARDtalk vidéo de la BBC . Comment peut-il défendre l’africain de la colère de l'impérialisme mondial et apaiser l'impérialisme au même temps ? Ils sont humiliés par l'impérialisme mondial encore en alliance avec nos apologistes de la gauche molle et vont maintenant être ouverts à l'exploitation dans des formes plus lourdes si le régime de Kadhafi tombe. [ 17 ] Ils ont frappé un grand coup à la lutte pour la reconstruction du trotskisme révolutionnaire, mais nous savons qu'il y aura suffisamment (des gens) qui seront consternés par la capitulation, pour commencer la lutte à nouveau .

Le WRP , Sparts , IBT et le CPGB

La position du WRP en appelant à la victoire de Kadhafi a soulevé l'indignation de beaucoup de gauchistes . (Les Nouvelles en Ligne : Editorial Vendredi 11 Mars 2011 Défendre la révolution libyenne. Arrêter et renverser les voleurs de pétrole Victoire pour Kadhafi!) . Mais presque toutes ces attaques viennent de la droite. Une critique de gauche rappellerait que la ligne (correcte) n'est pas d’opposer les intérêts de la classe ouvrière en Libye à ce nationaliste bourgeois de gauche, qui s’est déplacé vers la droite au cours des dernières années. Ils font ces critiques mais ce n'est pas de la clarté politique ; victoire de Kadhafi implique certainement qu'il est capable de la victoire et ont foi qu’il ne se vendra pas. En supposant qu'il le fasse, n'aurait-il pas été préférable de pousser les travailleurs libyens pour défendre les gains réalisés depuis 1969 avec leurs propres méthodes de lutte et les organes du pouvoir contre Kadhafi, bien que dans une alliance temporaire ?

Ils disent :

«C'était une grave erreur de Kadhafi de ne pas s’être placé lui et la Libye dans la ligne de front de ceux qui soutiennent les révolutions qui ont commencé en Tunisie et s'est propagé à l'Egypte. En fait, il s'y est opposé alors qu'il aurait dû faire preuve de solidarité avec eux , et a ensuite exhorté les masses libyennes à-dire quels changements elles souhaitent voir en Libye , dans le cadre de la lutte pour une Afrique du Nord socialiste " ( Les Nouvelles en Ligne : Editorial , 23 Février )

Mais Kadhafi s'est opposé à ces révolutions parce qu'il est un nationaliste bourgeois ; lui demandant d'exhorter " les masses libyennes à-dire quels changements elles souhaitent voir en Libye , dans le cadre de la lutte pour une Afrique socialiste du Nord " est de supposer qu'il est un certain type de socialiste ou un instrument émoussé de la révolution socialiste, une erreur très « pabliste ». Politiquement Kadhafi est le même que Chiang Kai Shek lors des attaques de Trotsky sur Staline avant le massacre de 1927 du Shanghai soviétique et s'appliquent également au WRP aujourd'hui.

La Déclaration de la Ligue Révolutionnaire Marxiste, section grecque du CIQI a encore beaucoup des caractéristiques du vieux Healy en elle (par exemple, les références du type « la révolution libyenne »), mais il est encore beaucoup mieux en termes de l'indépendance de la classe ouvrière :

" Non aux interventions impérialistes en Libye ! Fermez la base militaire de Souda Bay ! ,

« En avant avec la révolution permanente dans les pays arabes ! Pour la victoire de la révolution socialiste ! »

Et il n’appelle pas pour la victoire de Kadhafi. Au lieu de cela il accuse correctement Kadhafi pour sa responsabilité dans l'insurrection :

" Ce soulèvement est dû à la politique pro - impérialisme réactionnaire du régime de Kadhafi au cours des dernières années. Ce régime a permis aux compagnies pétrolières impérialistes leur retour en Libye et les privatisations imposées; cela a enrichi des sections de la classe dirigeante qui fait des affaires avec les entreprises impérialistes, alors qu'elle a conduit les travailleurs et les jeunes au chômage et à la pauvreté. Autre grosse erreur de Kadhafi était son soutien à Ben Ali et Moubarak. Mais les masses laborieuses en Libye doivent défendre les acquis et les réalisations de la révolution de 1969 contre l'impérialisme et les compagnies pétrolières" .

Pendant qu’ils appellent correctement :

" Ils doivent lutter dans un Front révolutionnaire uni contre les chefs de l'insurrection réactionnaire et en même temps, ils doivent faire campagne pour le pouvoir politique révolutionnaire unis des ouvriers et des petits paysans " ( Les Nouvelles en Ligne :Caractéristiques 8 Mars 2011) .

La Déclaration des Sparts le 20 Mars , « Défendre la Libye contre l’attaque impérialiste! " Appelle correctement pour la défense de la Libye contre l'attaque impérialiste et fait une analyse correcte de qui sont les «rebelles» et après, étonnamment, ne prends aucun côté entre Kadhafi et eux (les « rebelles »), comme s'il y avait une séparation totale entre l'impérialisme et ses agents ouverts! Voici la citation pertinente :

" Avant l'attaque actuelle, le conflit en Libye a pris la forme d'une guerre civile de basse intensité, largement recouverte par les divisions tribales et régionales, entre le gouvernement de Tripoli – capital forte du colonel Mouammar el- Kadhafi et les forces de l'opposition soutenue par les impérialistes concentrée dans les régions orientales du pays . Workers Vanguard n ° 976 (18 Mars) journal de la section américaine de la LCI , a écrit que « les marxistes n’ont actuellement pas de côté dans ce conflit. "

Ils ont été sauvés, quelque peu par l'intervention impérialiste, de faire face aux conséquences de cet apaisement de l'opinion publique bourgeoise.

Dans leur déclaration du 1er Avril la Tendance Bolchévique Internationale prend la même ligne que les Sparts :

"Contrairement à l'Egypte et la Tunisie, où les manifestations étaient des expressions des masses populaires d'opposition à l'oppression brutale, le conflit entre loyalistes de Kadhafi et les rebelles dont le siège est à Benghazi s'élève à une guerre civile à petite échelle entre des factions capitalistes qualitativement équivalentes. Les marxistes ne prennent pas de position face à ces conflits, bien que nous nous opposons, bien sûr, au meurtre de civils par les combattants. L'entrée des puissances de l'OTAN, cependant, transforme ce conflit en une lutte entre un pays néo- colonial et plusieurs puissances impérialistes (et leurs mandataires autochtones) . Les ouvriers conscients doivent s'opposer à cette guerre coloniale réactionnaire de toutes les manières possibles, y compris par des grèves contre la production et le transport du matériel de guerre »[18]

Mais comment ces deux forces pourraient être appelés, " factions capitalistes qualitativement équivalentes" , l' une , le gouvernement de Kadhafi , défendait encore les gains de la révolution de 1969. Comme nous le montrons ci-dessus, même si les attaques contre le régime de la part de l'impérialisme duraient depuis la dernière demi- décennie, et bien que ceux-ci fussent encore considérables, la Libye avait encore le meilleur niveau de vie pour ses citoyens en Afrique.

Les rebelles étaient prêts à donner aux impérialistes tout en échange de leur patronage. Auraient-ils triomphé dans leur premier élan impérialisme aurait remporté une victoire très pas cher. Ne pas procéder à un bloc sans soutien politique avec Kadhafi à ce stade signifie que la «famille Spart » avait encore des illusions dans les rebelles et ont été victimes de la guerre de propagande. Les impérialistes et leurs laquais dans le monde entier ont reconnu leurs amis au premier coup et ont choisi leur côté sans hésitations. Les Sparts et l' IBT ne choisirent aucun côté; ils ont pris une position de troisième camp..

Mais la CPGB est absolument horrible. Son chef de file de longue date Eddie Ford en WEEKLY Worker 858 Mars 24, dit la chose suivante:

«Dehors l’impérialisme, à bas le régime de Kadhafi. L'intervention occidentale en Libye - et dans le reste du monde arabe - a pour but de renverser le pouvoir populaire et de la révolution arabe. Contrairement à des briseurs de grève comme le WRP, les communistes de tout cœur ont soutenu l' essor démocratique révolutionnaire - la révolution - en Libye contre le régime pourri, comme nous l'avons fait dans l'ensemble du monde arabe. Nous voulons voir tous ces régimes balayés par le pouvoir populaire, assurant l'hégémonie de la classe ouvrière au cours des manifestations, des protestations et des émeutes. "

Encore une fois e la non- classe et plus haut, la révolution démocratique de classe " la révolution " qui peut être va dans tous les sens, avec n’importe quels alliés qui se battent pour n’importe quel cause aussi longtemps qu'ils sont à la poursuite de la «démocratie extrême» . Il nous permet d'oublier la «démocratie» des travailleurs noirs abattus par ces « démocrates» et les travailleurs libyens qui soutiennent Kadhafi parce qu'ils voient les véritables intentions de ces réactionnaires sont : d’assurer la direction d'un gouvernement de marionnettes sur la base de trahir leurs propres intérêts nationaux et de vendre ce qui reste des gains de la révolution bourgeoise de 1969. Et la vraie «démocratie» attaquée ici, c'est le droit du capital financier d’exploiter l'économie libyenne et voler son pétrole sans toutes ces restrictions « non démocratiques » imposées par ce « dictateur méchant» le « fou » Kadhafi.

Les véritables briseurs de grève dans ce conflit ne sont pas du WRP et ces maoïstes et panafricanistes qui capitulent devant le régime bonapartiste de Kadhafi, mais tous ceux qui appellent à la défaite de Kadhafi par les rebelles, en collaboration avec l'impérialisme mondial comme l'AWL. Ceux qui tergiversent sur ceci en ignorant le caractère politique des rebelles au nom de la «révolution démocratique» sont au meilleur, des faire-valoir à leur insu de l'impérialisme. Ceux qui ont pris une position neutre entre les rebelles et Kadhafi malgré analyser correctement le caractère des rebelles sont également incapables de combattre l'impérialisme en prenant le parti et se référant aux masses opprimées par des revendications transitoires appropriées.



Notes

[ 1 ] Conférence constitue officiellement la nouvelle - et croissante - fédération syndicale indépendante , 03/03/2011 , http://www.egyptworkersolidarity.org/?p=309 .

[ 2 ] Peter Main, victoire pour la révolution libyenne ! http://www.fifthinternational.org/content/victory-libyan-revolution , 19/03/2011 .

[ 3 ] Simon Hardy : Libye - une guerre civile révolutionnaire http://www.fifthinternational.org/content/libya-revolutionary-civil-war , 03/10/2001 .

[ 4 ] «Pourquoi font-ils la guerre à la Libye ? Par Diana Johnstone .

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArticle&code=JOH20110326&articleId=23983 .

[ 5 ] Wikipedia , Camp Bondsteel , http://en.wikipedia.org/wiki/Camp_Bondsteel

[ 6 ] Wikipedia , le vol d'organes au Kosovo , http://en.wikipedia.org/wiki/Organ_theft_in_Kosovo .

[ 7 ] Mafia au Kosovo : Comment les Etats-Unis et leurs alliés ignorent les allégations de crime organisé, au plus haut niveau d'une nouvelle démocratie

29 mars 2011 , http://nuckinfutsnyc.blogspot.com/2011/03/kosovos-mafia-how-us-and-allies-ignore.html

[ 8 ] What’s Left blog par Stephen Gowans . Prenant soin des entreprises occidentales et des droits des investisseurs: Pourquoi l’Occident de l'Ouest approuve les interventions militaires pour renverser un gouvernement arabe et soutenir un autre , Publié le 28 Mars , 2011.http://gowans.wordpress.com/2011/03/28/looking-out-for-western-business-and-investor-rights-why-the-west-approves-military-interventions-to-topple-one-arab-government-and-prop-up-another/.

[ 9 ] Sinistra Critica ( Gauche critique ) , Kadhafi dehors! Non à l'intervention militaire impérialiste ! http://www.internationalviewpoint.org/spip.php?article2042 20th Mars 2011.

[ 10 ] Class Struggle 93 , http://www.scribd.com/doc/51948850/Class-Struggle-93

[ 11 ] Martyn Hudson. Les rebelles libyens en retraite, http://www.workersliberty.org/story/2011/03/16/libyan-rebels-retreat , dont 16 Mars , 2011

[ 12 ] Libye : pas d'illusions sur l’Occident mais l’«anti- intervention " opposition abandonne les rebelles http://www.workersliberty.org/story/2011/03/20/libya-no-illusions-west-%E2%80%9Canti-intervention%E2%80%9D-opposition-abandoning-rebels

[ 13 ] Paul Foot Lockerbie – L’éloignement de la Justice , Private Eye rapport spécial , thepiratebay.org 5063495/Lockerbie_-_The_flight_from_Justice__Private_Eye_special_report

[ 14 ] Le journal socialiste , défendre la révolution libyenne , Non à l'intervention impérialiste http://www.socialistparty.org.uk/issue/664/11582/30-03-2011/defend-the-libyan-revolution 30 Mars 2011 .

[ 15 ] L'UA se compose de 53 Etats africains formés en 1999 à Syrte , à l'initiative de Kadhafi . Il avait proclamé à maintes reprises sa «vision pour une Afrique forte et unie. "

[ 16] Times Live http://www.timeslive.co.za/africa/article977302.ece/AU-demands-immediate-halt-of-Libya-attacks . 20 mars 2011

[ 17 ] L’Union africaine a été «ignoré » sur la crise en Libye http://news.bbc.co.uk/1/hi/programmes/hardtalk/9436093.stm . 25 Mars 2011.

[ 18 ] Déclaration de la Tendance bolchévique internationale http://bolshevik.org/leaflets/ibt_2011-04-01_libya.htm











Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documents de Socialist Fight

Message  Copas le Sam 3 Mai - 9:11

Actuellement le régime syrien en utilisant l'aide massive russe (et on l'a prouvé et on peut le prouver encore) écrase les quartiers populaires des villes soulevées, tue et massacre des populations entières de prolétaires, détruit le prolétariat au sens propre du terme, le disloque et l'envoie sur les routes de l'exil mais il y a des ordures pour soutenir cela.

On passera sur l'ignorance abyssale de ce qu'était le régime de Kadhafi en Libye, ses liens avec l’impérialisme, la question des privatisations, ce qu'était concretement la Libye ...
La négation du soulèvement populaire libyen (comme celui en Syrie d'ailleurs) est aussi un dada des campistes.
Tout ça nos petits-bourges occidentaux n'en savent rien (c'est "là bas"...) et c'est plus facile de monter un raisonnement quand on ne fait pas d'analyse de classe et qu'on ne comprend pas ce qui se passe quand un prolétariat tente de se soulever.

On comprendra aisément pourquoi ils n'ont pas parlé des pleurnicheries des "investisseurs" en Libye, ni des grèves massives qui ont eu lieu toute l'année 2013 dans les ports, les installations d'extraction et les centrales électriques.
Ca ne rentre pas dans leur catéchisme... La situation est forcement pire qu'avant où Kadhafi apprenait le bunga bunga à Berlusconi (et pourquoi donc les gros malins ??? quel trust italien derrière ?).

Les choses ne se présentent jamais comme on le dit quand on quitte les analyses de classe et les rapports de force qui en émergent tôt ou tard.
On retiendra de cette période qu'une partie de la gauche petite-bourgeoise occidentale n'était pas au rendez-vous du soutien aux masses soulevées.
On passera sur l'abime d'ignorance sur le soit-disant non-soutien à la cause palestinienne en Égypte.... Sans mettre du tout en perspective les choses. L’Égypte c'est presque 100 millions d'habitants et NON, la plupart des batailles populaires ne tournent pas autour de la Palestine. Il faut vraiment avoir un imaginaire déformé pour s’imaginer qu'il n'y a que la question palestinienne qui importe .
Ceci étant, le sionisme avait lui choisi le soutien à Mubarak et aux généraux.

Après ça scandalise nos gauchos d'opérette que les prolétaires libyens soulevés contre le bourgeois facho Kadhafi n'aient pas organisé de manifs de soutien au peuple palestinien (sur le sujet j'en sais rien et il ne me semble pas qu'ils en aient eu l'opportunité), ils avaient à parer des attaques de chars et de blindés contre des villes désarmées, entre des rassemblements populaires insurrectionnels.



Encore une fois, quand on se passe d'une analyse des classes en présence et qu'on conserve l'imaginaire colonial pour jouer au kriegspiel avec une partie des impérialismes en action on ne comprend rien et surtout on joue aux donneurs de leçons aux masses priées de rester à la maison, voir on les injurie copieusement quand elles ont le front de se soulever, voir pire encore on nie leurs soulèvements et on en déforme les moteurs, on ne comprends pas pourquoi des gouvernements islamistes s'usent en 1 an ou 2 ans, on ne comprend rien à ce qui se passe, voir on s’aligne derrière des salauds.

La révolution dans l'espace méditerranéen a connu un premier cycle et il y a maintenant des éléments de reflux de celle-ci en Égypte et en Syrie. Ailleurs le prolétariat, avec en son sein un fort prolétariat industriel, demeure une force énorme en pression sur l'ensemble des régimes bourgeois. Maroc, Algérie, Jordanie, prêts à exploser, la bataille sociale eu Liban malgré les tueurs islamistes, la pression continue en Libye et en Tunisie, la pression du mouvement ouvrier en Turquie s'étant servi de la poussée de Taksim pour tenter d'élargir ses marges de manœuvres, les premiers coups de la révolution en Bosnie, etc.

Quand on nie la présence d'énormes classes ouvrières, de prolétariats urbains, instruits, informés, communicants, on a du mal à comprendre ce qui se passe et on ne comprend pas la nature de soulèvements arrivant dans tout l'espace méditerranéen, ce qu'il faut en penser.

On demeure pétrifié par les angoisses lepenistes sur la question.
Ce n'est pas l'impérialisme US qui crée ou importe les soulèvements dans des pays de cet espace, ce sont les peuples qui sont à la manœuvre. La dedans l’impérialisme US a été et est profondément divisé mais cherche à se remettre dans le jeu.
La seule réponse à celui-ci c'est que les soulèvements populaires reprennent, que le prolétariat continue de progresser en matière d'organisation dans l'espace méditerranéen et qu'il soit en capacité de renverser les régimes qui l'oppressent, des fachos syriens au pouvoir, aux généraux égyptiens, à la clique semi-maffieuse et corrompue dirigeant Israël, aux claques petite-bourgeoisie tentant de construire un appareil d'état en Libye pour controler le gros prolétariat industriel de ce pays, au régime tunisien, aux canailles corrompues aux affaires en Algérie alliées des divers trusts mondiaux, au royaume du maroc avec sa camarilla corrompue, à Chypre et le pourvoir des banques et de l'UE (avec les maffieux poutiniens profitant des rapines de leur état), etc...

Ne pas comprendre ce qui se passe , ne pas comprendre ce qui s'est passé parce qu'on est aveuglé par la propagande bourgeoisie occidentale depuis des dizaines d'années sur les "arabes" au point d'en oublier les classes en présence et comment elles concourent à l'instabilité des régimes bourgeois de la région.

Les masses essentiellement prolétaires, avec une forte proportion des gros prolétariats industriels de l’espace méditerranéen on effectué une première et grosse poussée. La bourgeoisie, l'impérialisme russe, l'impérialisme US et différentes claques impérialistes de second ordre ont déployé des interventions multiples pour préserver leurs intérets dans la région voir tenter de gagner des positions (le soutien de l'Africom aux généraux algériens est éclairant là dessus de ce jeu malgré les glapissements des campistes qui se préoccupent de 3 clampins sur une base US en Espagne....).

Mais l'érosion des régimes installés ou ré-installés a des bases objectives et devrait reprendre là où une pause a été marquée. Aucun problème social n'a été résolu.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documents de Socialist Fight

Message  Estirio Dogante le Dim 1 Juin - 23:04

La Russie et la Chine sont-ils des Etats impérialistes?
Nous devons nous attaquer à la justification idéologique avancé à la fois par
le côté pro impérialiste et la position neutre troisième campiste " ni Moscou ni
les États-Unis / UE / OTAN , mais la classe ouvrière internationale»; qu’affirment que la Russie et la Chine sont des états impérialistes ( « le bloc impérialisme de l'Est " ) . Par conséquent un conflit entre l’un ou les deux d'entre eux et l'impérialisme mondial dominé par les USA («l’Impérialisme Occidental » ) est un conflit entre puissances impérialistes rivales et donc les socialistes révolutionnaires devraient soutenir ni les uns ni les autres dans cette guerre . Nous devons défendre le défaitisme révolutionnaire pour nous et pour la classe ouvrière russe et/ou chinoise, c’est à dire qu'ils doivent chercher la défaite de leur propre bourgeoisie afin de combattre le chauvinisme impérialiste qui balaie les masses en temps de guerre par l'intermédiaire de leur canal principal dans les temps modernes, la bureaucratie syndicale et travailliste.
Nous affirmons que ces interprétations sont fondamentalement erronées et que ni la Russie ni la Chine ne sont des pouvoirs impérialistes dans le sens marxiste du terme et que, par conséquent, dans tout conflit entre l'impérialisme et ces états, il est nécessaire de former un Front Uni Anti-impérialiste ou isolément ou ensemble si les deux sont simultanément attaqués.
L'équilibre des forces internationales ne ressemble en rien aux périodes antérieures à la Première Guerre mondiale ou de la Seconde Guerre mondiale quand les blocs de puissance impérialiste à peu près égales en face de l'autre; maintenant la puissance économique et militaire est écrasante du côté de l'impérialisme américain et de ses alliés de l'OTAN.
Maintenant nous disons que dans ce conflit d’aujourd'hui dans l’Ukraine, le défaitisme révolutionnaire est égal au chauvinisme national dans les pays impérialistes occidentaux, car ni la Russie ni la Chine sont des pays impérialistes, comme nous l'avons montré politiquement. Nous avertissons nos lecteurs et camarades nouveaux contre la tendance à utiliser sans regarder de près l'expression « impérialisme » que des groupes comme le
AWL font à l'imitation de la façon dont il est utilisé dans les médias de masse bourgeois.

En termes marxistes « impérialisme » a un sens précis et c'est la dictature du
capital financier. Nous prenons cette citation de Trotski en 1939, faite lorsque les anciens
empires semi- féodaux pré- Première Guerre mondiale étaient dans la poubelle de l'histoire, pour déclarer :
»La histoire a connu « l’impérialisme» de l'État romain basé sur le travail des esclaves ,
l'impérialisme de la propriété foncière féodale, l'impérialisme de commerce et
du capital industriel , l'impérialisme de la monarchie tsariste , etc La
force d’entraînement derrière la bureaucratie de Moscou est sans aucun doute la tendance à étendre son pouvoir , son prestige , son chiffre d'affaires . C'est l'élément «d'impérialisme» dans la sens le plus large du mot, qui était une propriété dans le passé de toutes les monarchies, oligarchies, castes dirigeantes, des classes médiévales. Cependant, dans la littérature contemporaine, au moins dans la littérature marxiste, l'impérialisme est entendu
pour désigner la politique expansionniste du capital financier qui a une dé »finition et un contenu économique très fort. Employer le terme «impérialisme» pour la
la politique étrangère du Kremlin - sans élucider exactement ce que cela signifie
- Signifie tout simplement identifier la politique de la bureaucratie bonapartiste avec le
la politique du capitalisme monopolistique sur la base que l'un et l' autre
utiliser la force militaire pour l'expansion. Cette identification, capable seulement de semer
que la confusion, est beaucoup plus appropriée aux démocrates petits-bourgeois qu’aux
marxistes ». [ 1 ]

Les grossiers mensonges et les statistiques de Michael Pröbsting
Mais :
Qu'en est-il de l’économie? Michael Pröbsting du RCIT basée en Autriche a produit une grande brochure pour prouver, au nom de l'ensemble des organisations du troisième camp, combien des torts ont Socialist Fight et l'LCFI et que tous les deux (la Russie et la Chine) sont impérialistes. Il appelle même son travail, la Russie en tant que grande puissance impérialiste, [ 2 ] avec une bande dessinée de couverture de l'oncle Sam face à un ours russe très en colère qui est clairement sur le point de lui déchirer la tête. Nous suggérons qu'il s'agit d'une utilisation illégitime de la propagande impérialiste de la part d’un magazine autoproclamée marxiste.

Le travail est remplie avec des graphiques et des tableaux complets pour prouver statistiquement son point de vue que la Russie et la Chine sont les nouvelles puissances impérialistes en hausse en train de dominer la planète et que les Etats-Unis sont la puissance en déclin, bientôt sur le point d’être éclipsée par les menaces de l’ours - comme celles des jaunes, qui sont nos propres ennemis et les ennemis de tout le monde et le vrai danger.
La plupart du travail prouve seulement que ces pays ce sont des sociétés inégalitaires, comme l’étaient les anciens Etats ouvriers déformée et dégénéré, mais pas loin d'être aussi inégaux que les Etats capitalistes qui les succèdent maintenant. . Mais même les statistiques et les graphiques les plus pertinentes sont unilatéraux et très trompeuses ( des grossières mensonges et des statistiques ) Quant aux rapports économiques réels entre la Russie et la Chine et l'impérialisme mondial et qui pose les dangers militaires, Pröbsting dit :
»En somme , en moins de deux décennies un certain nombre de monopoles russes ont été formés qui exercent un total emprise sur l'économie du pays . Le capitalisme de la Russie est probablement plus monopoliste que la plupart des autres économies impérialistes. Comme nous allons le voir ci-dessous plus en détail, ces monopoles sont impliqués dans toutes les formes d'entreprises - à commencer par le pétrole et l'extraction du gaz, des mines de métaux et de fabrication, et à financer. La définition de Lénine d'une puissance impérialiste est évidemment applicable quand il s'agit du
capital monopoliste de la Russie. » [3]
Mais nous devons nous demander qui est propriétaire de ces «monopoles russes " ? Le géant de l'énergie Gazprom est un peu plus de 50 % appartiennent à l'État, mais la plupart du reste des actions est entre les mains de capitaux étrangers. Et la plupart du reste des principaux «monopoles» en Russie et en Chine qui sont répertoriés comme « appartenant à l'État » sont considérablement moins de 50 % appartenant à l'État, 25 % étant un chiffre typique et aussi bas que 13 % dans certains cas. Bien sûr, les impérialistes occidentaux se plaignent amèrement que c'est tout à fait injuste, qu'ils doivent avoir
libre accès à toutes les actions et non juste aux actions de type «B» qui sont
en libre flottement. Et Pröbsting peut indiquer l'investissement direct étranger (IDE ) vers l'intérieur et vers l'extérieur et les " aller-retour en rond " des fonds des oligarques à Chypre etc afin qu'ils puissent les réinvestir Russie sans payer d’impôt mais il évite toujours de donner la totalité du tableau global dans son empressement à confirmer son point de vue.

Par exemple Chine et la Russie sont notamment parmi les plus grands détenteurs de stocks et d’obligations du gouvernement américain, qu'ils sont obligés d'acheter pour décharger leurs excédents de dollars et maintenir ouvert le marché de la consommation des États-Unis, de loin le plus grand du monde . Mais ces stocks et obligations paient seulement qu’entre 1 % à 1,5 % d'intérêt alors que l' IDE des États-Unis en Russie et la Chine rendements jusqu'à 20 % d'intérêt . Et le dollar comme monnaie d'échange non seulement pour le pétrole, mais la plupart des autres produits de la planète donne aux États-Unis un énorme avantage;
certains diraient le plus important de tous sur les marchés mondiaux .
La menace continue à ce monopole mondial peut raisonnablement être désigné comme
cause principale de la guerre contre l'Irak en 2003, contre la Libye en 2011 et contre
Ukraine en 2014. Si les États-Unis perdent cet immense avantage les jours de leur empire sont
en effet comptés.
A cela se combine les épisodes successifs de Quantative Easing, à savoir la dévaluation du
dollar qui réduit la valeur des avoirs en dollars de ces deux pays en particulier, mais aussi du Japon, des États du Golfe, du Brésil et d'autres. Et il y a aussi la question des avoirs en or . Il est dit que les États-Unis ont pillé les
réserves d'or de la Libye à la fin de la guerre en 2011, il n'a pas retourné en Allemagne leurs
lingots d'or que Merkel a demandé à la fin de 2012 [ 4 ] et il a juste pillé toute la réserve d'or de l'Ukraine, le 7 Mars 2014, quelque 1,8 milliards de dollars . [ 5 ] Par ces mécanismes le monde entier est forcé de subventionner l'économie américaine .
Une grande partie de cette subvention de partenaires commerciaux étrangers non volontaires suit l'armée américaine, qui à son tour est utilisé pour menacer et / ou envahir tout pays qui
menace sérieusement ce monopole. Les dépenses militaires des États-Unis sont maintenues élevées par le puissant complexe militaro-industriel (CMI ) qui le président Dwight D. Eisenhower averti en 1961 :
»cette conjonction d'une immense institution militaire et une importante industrie de l'armement est nouvelle
dans l'expérience américaine . L'influence totale - économique, politique, même
spirituelle - est ressentie dans chaque ville, chaque maison de l'Etat, tous les bureaux du
Gouvernement fédéral. Nous reconnaissons le besoin impératif de ce développement. Encore
nous ne devons pas manquer de comprendre ses graves implications. Notre travail, nos ressources et subsistance sont tous impliqués ; si c'est la structure même de notre société. dans le conseils du gouvernement , nous devons nous prémunir contre l'acquisition de injustifiée d’influence , que ce soit recherchée ou non , par le complexe militaro-industriel . Le
potentiel pour la montée désastreuse d'un pouvoir mal placé existe et persistera ». [ 6 ]
Le CMI est maintenant beaucoup plus puissant que ce qu'ils étaient en 1961 et chaque sénateur des États-Unis et presque tous les représentants sont à la solde du lobby du CMI, qui nécessite des guerres constantes pour garder les profits et les dividendes des actionnaires conserver leurs fonds et leurs employés au travail , comme Eric Zuesse mentionnés ci-dessus .
Pröbsting dit :
Aujourd'hui, le secteur capitaliste d'État de la Russie est crucial pour l'économie. Elle joue un rôle décisif parmi les nombreux monopoles russes. Par exemple, l'Etat a conservé des
Actions privilégiées dans 181 entreprises. 15 sociétés soutenues par l'État représentent 62 % du marché boursier de la Russie.
Mais selon « La Russie au-delà des Articles » :
Les investisseurs étrangers continuent à avoir une influence déterminante sur le marché boursier russe . Selon les analystes de Sberbank KIB , ils détiennent environ 70 pour cent des actions en flottement libre en Russie. Mais les investisseurs russes se méfient encore du marché boursier après l’accident de 2008-2009.
Un tiers des investisseurs actifs en Russie sont des fonds américains; un autre tiers sont des fonds de l’Europe continental; et le tiers restant sont des fonds U.K. . Le plus grand investisseur étranger ( plus de 5 milliards de $) s'est avéré être le Fonds de retraite du gouvernement norvégien, suivie par Stock Index Fund Emerging Markets Vanguard (environ $ 4,7milliards d'euros) et le fonds Oppenheimer (avec un peu moins de 3 milliards de dollars investis des stocks russes ) . [7]
ce qui rend tout à fait clair que loin d'être des puissances impérialistes à la fois la Russie et la Chine ne sont pas plus que des pays semi coloniaux , mais des très grandes et avancées. Ils
ne sont pas liés à la toile mondiale de l'impérialisme américain de la même manière que des impérialismes mineurs comme la Hollande et la Belgique ou alliées dans un plus égale
façon bien que encore subordonnés comme le Japon, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Canada. Non, ils sont dans le niveau supérieur des pays semi coloniaux et se reconnaître ainsi eux-mêmes en s'alliant aux BRICS ; Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud .


________________________________
Notes
[ 1 ] Léon Trotsky , en
Défense du marxisme , Encore une fois sur la nature de l'URSS ,
( Octobre 1939) , http://www.marxists.org/archive/trotsky/idom/dm/04-again.htm
[ 2 ] La Russie en tant que grande puissance impérialiste , la formation de
Russie capital monopoliste et son Empire - Une réponse à nos critiques, par Michael
Pröbsting , Tendance Internationale communiste révolutionnaire ( de RCIT ), 18 Mars
2014, www.thecommunists.net
[ 3 ] La Russie en tant queGrande puissance impérialiste , la formation de capital monopoliste russe et sonEmpire - Une réponse à nos critiques , par Michael Pröbsting , révolutionnaire
Tendance communiste internationale ( de RCIT ), 18 Mars 2014,
http://www.thecommunists.net/theory/imperialist-russia/
[ 4 ] Silver Doctors. Où se trouve l'or allemand ? http://www.silverdoctors.com/where-is-the-german-gold/
[ 5 ] La Réserve d’ Or de l'Ukraine secrètement envolé et confisquée par la Réserve fédérale de New York ?
Le trésor de guerre et un changement de régime, par le professeur Michel Chossudovsky , Global Recherche , le 19 Avril 2014.
http://www.globalresearch.ca/ukraines-gold-reserves-secretely-flown-out-and-confiscated-by-the-new-york-federal-reserve/5373446
[ 6 ] Dwight D. Eisenhower , Discours sur complexe militaro-industriel , 1961:
http://coursesa.matrix.msu.edu/ ~ hst306/documents/indust.html
[ 7 ] Source : Russie Au-delà des Articles - 22 Janvier 2014 Anna Koutchma ,
http://rbth.com/business/2014/01/22/who_owns_the_russian_stock_market_33437.html )


Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documents de Socialist Fight

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum