Les militants du NPA travaillent à la coord.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Roseau le Dim 4 Mai - 16:16

Ce qu'il faut combattre, c'est
1) la lubie réformiste que les élections suffiront.
Elles n'ont JAMAIS, NULLE PART, mis fin à la domination de la classe bourgeoise.
2) les buros qui s'acharnent à soboter les luttes, dès qu'elles menacent de s'embraser.
Voir le sabotage par FdG et PS de la lutte pour retraites.
Voir le sabotage récent en Bretagne
Rien de nouveau...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Richard Heiville le Dim 4 Mai - 16:45

) les buros qui s'acharnent à soboter les luttes, dès qu'elles menacent de s'embraser.
Voir le sabotage par FdG et PS de la lutte pour retraites.

Cela ne me semble pas très honnête de faire croire qu'il y a eu une coordination entre le FdG et le PS au moment des mouvements sociaux sur les retraites. Mais on est habitué aux raccourcis et aux analyses subtiles comme un bulldozer dans un magasin de porcelaine.  clown 
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Dim 4 Mai - 19:22

cerise75 a écrit:ce que je veux dire c'est qu'il n'y a pas a l'heure actuelle dans le pays a la poste des milliers de travailleurs qui voudraient se lettre en grève illimitée et qu'il suffirait qu'un gourou a la tête de la grève du 92 prenne ses rêves pour des réalités.
et ça vient pas des bureaucraties syndicales qui voudraient pass coordonner les luttes mais bien de la crise qui fait que  même si les travailleurs le veulent , ils hésitent a se mettre fn grève massivement.
il y a des luttes ,encore une a Nantes, cette semaine , ils ont repris le travail  depuis.
pareil dans une série de luttes , et c'est parce que certains ont poussé dans sud pour appeler a ne grève le 13 mars qu'il y a eu un appel avec le succès que  l'on sait c'est a dure nulle , donc même s'il y a eu des AG le lendemain , personne n'a évidemment reconduit la grève.
faire croire a chaque fois a des jeunes que ça va partir et qu'il suffit d'y croire , c'est complètement irresponsable !!!!! et ça fait pas avancer la conscience de classe pour autant, au contraire.

Il est possible qu'à un moment une grève générale soit nécessaire pour repousser les patrons, leurs gouvernements (et leurs alliés à la mairie de paris... elephant )...

Mais la trouille que la question est telle chez Cerise qu'elle nous dit que c'est pas bon, faut pas, les travailleurs ils ne veulent pas.

Déjà cerise s'était mise en rogne contre la grève générale alors que personne n'en parlait .
Ce qui est en route là c'est de reconstruire les orgas de résistance de masse des travailleurs, par plusieurs chemins, pas de faire un NPA-bis plus large, mais travailler à ce que les directions syndicales ne font pas depuis des années, et quand il y a quelque chose le sabordent.

Il s'agit donc de reconstruire de plus bas à cause de la couche nomenklaturiste dirigeant la CGT, la CFDT, FO, etc, en essayant de la faire d'une façon unitaire ce que les diviseurs de ces directions ne veulent pas faire (ou très lentement et en contrôlant du haut vers le bas).

Cette bataille concerne des franges extrêmement importantes et a vocation à devenir majoritaire parmi les travailleurs. Cela ne se fera pas facilement ni du jour au lendemain mais il n'y a pas d'autre chemin que de reconstruire. Pendant des dizaines d'années on a laissé des directions incapables et se pissant dessus face aux patrons et leurs gouvernements.
Des forces immenses ont été dilapidées, des fois avec des chevaux légers en appui comme JLM quand il a braillé contre la grève générale et a proposé une manœuvre de diversion. Mais il n'a joué qu'un rôle accéssoire de soutien et de connivence aux bureaucrates, il n'en était pas le principal artisan de la dilapidation d'un mouvement très puissant.

A ce moment, les travailleurs n'avaient aucun outil organisationnel contrôlable pour aller plus loin (il y a des tas de raisons à cela).
Plus près de nous, des dizaines de milliers de travailleurs en Bretagne se sont trouvés confronté à des bureaucraties se tirant en courant et laissant seuls et sans cadres organisationnels les travailleurs (et surtout laissant la place à de syndicats paysans et des petits patrons). Pour la petite histoire, chacun a compris pourquoi les appareils se sont tirés en courant : pour sortir le gouvernement d'un mauvais pas . Et l'inénarrable JLM a aussi là aboyé contre les travailleurs en résistance en se tirant en courant et insultant tout le monde (y compris les nombreux militants du FdG là).
Là on ne pouvait pas dire que les travailleurs n'étaient pas prêts à s'unir et se battre. Les trucs sur les travailleurs qui ne veulent pas bouger ont été contredits dans cet épisode.

Mais là aussi il n'y avait pas d'outils organisationnels suffisemment puissants sous contrôle des travailleurs. La soluce est arrivée en retard dans un rapport de force fortement dégradé pour les revendications des travailleurs.

L'Espagne montre le chemin des diverses possibilités qui s'ouvrent du moment qu'on porte attention sur ce qu'il y a à reconstruire. Il n'y en a pas pour l'instant qui existent et comprennent des directions bureaucratiques (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a rien à faire pour les faire se remuer l'oignon au moins de TOUS leurs permanents et employés des zinzins dédiés). Ca existe en partie au Portugal mais pas en Espagne, pas en France, pas en Italie.

Il y a donc un gros problème. Dans les hôpitaux il y a des centaines de batailles et rien pour unir sur des revendications avancées (ou alors d'une façon polochonne). Il y a donc necessité de reconstruire. Si on a vu qu'un certain nombre de militans syndicaux (et non syndicaux) y sont prêts avec des syndicats de CHU entiers ou tout le secteur santé dans une région comme à Bordeaux. Il y a également une partie des révolutionnaires qui y bossent de plus en plus fort.

C'est vital et tout le monde doit s'y mettre.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Duzgun le Dim 4 Mai - 22:29

cerise75 a écrit:ce que je veux dire c'est qu'il n'y a pas a l'heure actuelle dans le pays a la poste des milliers de travailleurs qui voudraient se lettre en grève illimitée
En effet, tu pointes là du doigt le facteur subjectif. La présence de militants révolutionnaires est déterminante et son absence également à l'inverse.

Mais en faisant ça, tu ne fais que pointer du doigt la responsabilité des réformistes, qui refusent de construire les luttes, qui refusent de combattre ce "gouvernement de combat".
avatar
Duzgun

Messages : 1596
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Mar 10 Juin - 22:59

Un  moment extraordinaire qui se conclue, en pleine AG, par le ralliement des militants CFDT à la mobilisation.
Il y avait l'unité CGT-SUD-FO, se rajoute maintenant la CFDT à Villejuif, la mobilisation et la construction régionale et nationale de la riposte est en pleine extension.

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1213_paris_ile_de_france_,103760525.html
https://www.facebook.com/photo.php?v=779668738733579&set=vb.100000713815574&type=2&theater

La riposte nécessite d'appuyer cette résistance exceptionnelle . Les militants politiques doivent cesser de s'obnubiler de manœuvres politiciennes et aider à la riposte sociale qui seule peut faire reculer le gouvernement et les patrons.



avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Mar 10 Juin - 23:17



A la fin de la vidéo la question de l'AG régionale de l'Île de France.

Le ralliement de la CFDT de base :
https://www.facebook.com/photo.php?v=779668738733579&set=vb.100000713815574&type=2&theater
(Pour ceux qui ont fesse-bouc).

Le glandouillage institutionnel doit faire place au travail assidu et tenace pour réorganiser unitairement les travailleurs.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Mar 10 Juin - 23:33

Une odeur de poudre à la poste et un combat âpre et difficile ne se confondant pas à la période des années 70 où les choses étaient plus aisées mais les verrous organisationnels formidables.  

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Sam 21 Fév - 16:02

15 jours en Février par un camarade du NPA avec son commentaire en premier suivi d'un petit état sur le secteur de la santé sur 1 mois.

Ceci placé dans le thème de l'extrème gauche tant est importante la question de ce qui se passe dans la classe ouvrière réelle et des opportunités de construction et reconstruction d'un parti comme d'organisations de masse, quand existe un fort fond de luttes sociales. C'est un peu à l'inverse des jambes lourdes d'une partie de l'extrème gauche sur les possibilités existantes actuelles qui exigent de prendre en main sans attendre les choses (je ne vais pas revenir tout de suite là dessus) compte tenu du desert politique existant dans la classe ouvrière.

Donc :
Le nombre de grèves et débrayages sur les salaires autour des NAO semble continuer à augmenter rendant plus visible leur particularité déjà notable dans le conflit chez Leroy Somer ou chez les routiers.
La question des salaires est visiblement dans tous les esprits aujourd'hui malgré la crise, le mécontentement général, ce qui se traduit par de nombreux débrayages souvent minoritaires et symboliques du fait de la crise, mais aussi maintenant souvent renouvelés avec un soutien des majorités passives aux minorités actives même lorsque ces dernières sont très déterminées et qu'elles bloquent les entreprises avec des piquets, ce qui devient assez fréquent et témoigne là d'une envie de gagner quelque chose pas seulement de protester ou dénoncer.
Ce qui manifeste un changement d'état d'esprit chez les travailleurs ; la crise pèse moins pour faire baisser la tête pour la majorité et plus du tout pour des minorités.
Par ailleurs, ce qui est nouveau, c'est qu'on voit apparaître une certaine inquiétude dans le patronat qui fait quelques concessions ici ou là qui tournent pour le moment autour de 1,5 ou 2% (Vinci, Thalès), voire 50 euros bruts (Alpina).
En recensant ces mouvements, j'ai eu l'impression aussi que le nombre de conflits sur les licenciements, fermetures, conditions de travail, horaires, harcèlement, etc... augmentait et se durcissait aussi, dont a témoigné par exemple la grève des agents RER ou témoigne aujourd'hui la menace de faire sauter le matériel de l'usine par les salariés de Métaltemple à Fumel.

Si la deuxième grève des routiers pour les salaires annoncée pour le 15 mars est maintenue, cela pourrait donner une expression plus visible au mécontentement, rendre plus conscient du réchauffement du climat social en cours et ça pourrait l'accélérer d'autant.

Un recensement (non exhaustif) des débrayages et grèves pour les salaires sur les deux dernières semaines :
5.02 débrayages dans le groupe L'Oréal
6.02 après pétition de 13 000 signatures (sur 35 000 salariés), débrayage à Thales Chatellerault, Pessac, Brest, Elancourt,
puis 9 et 10.02 à Brest, Chatellerault, Nice, Brive, Cholet, Brétigny, Laval, Lambersart, Gennevilliers, Pessac, Elancourt, Vélizy après Limours, Fleury les Aubrais et Ymare le 3.02 puis à nouveau le 11.02 à Vélizy, puis le 12.02 à Brive et à la Défense, le 13.02 à Vélizy. Ils veulent entre 3 et 5%.
6.02 débrayage à  ALEM, filiale d’Air Liquide, Châlon sur Saone
7.02 grève Carrefour Market du quartier du Pont-de-Sèvres à Boulogne-Billancourt,
9/02 grève Carrefour-Market Gargenville, Mantes-la-Jolie, Boulogne-Billancourt et Mézières. 
la fédération CGT commerce appelle à des mouvements d’actions tous les vendredis, samedis 
et dimanches jusqu’à la réouverture des négociations.
9.02  au 11.02 Vinci, grève dont cinq grands chantiers, la canopée des Halles à Paris, la station de traitement des eaux d’Achères (Yvelines) ou le stade Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine)… « C’est la première fois qu’une grève de cette ampleur depuis l’histoire de Vinci. 80 % des ouvriers en CDI étaient mobilisés, soit 500 à 600 personnes, les intérimaires étaient solidaires. Ils obtiennent 2% mensuel.
9.02 au 12.02 Legrand Limoges, débrayages quotidiens avec piquets de grève, après déjà un débrayage le 28.01 et du 2 au 6.02. De nombreux salariés de la région, de Suresnes, Vanves, Courbevoie...  se joignent au mouvement. La direction donne 1% au lieu de 0,1%
10.02 grève Castorama Templemars (Nord)
10.02 Grève dans différents sites de Fleury Michon
10.02 10ème jour de grève chez Unither à Amiens  
10.02 grève à Celta à Courpière, premier conflit social depuis 30 ans  
10.02 grève à GPN Carvin, Ils réclament 200 euros mensuels
10.02 4ème jour de grève chez Placoplâtre à Cherves Richemont (Charentes), Compiègne (à 60% du personnel),  Vaujours (93), Chambéry (73) qui débraient deux heures à la fin de chaque service
11.02 Grève Maison de retraite des Vignes, Nanterre
12.02 2ème débrayage chez Air liquide Chalon
12.02 Grève Adrexo à Lorient
12.02 Grève des agents de nettoyage du Bon Marché
12.02 débrayage Air Liquide à Villeneuve-sur-Yonne
12.02 Grève des  salariés de l'hospitalisation à domicile (HAD) de la Mutualité française du Nord de Flersen-escrebieux
12.02 6ème jour de grève des agents municipaux de Bourges
12.02 Cofely Inéo GDF-Suez Grève à Bon-Encontre, Tarbes, Souillac, Millau, Bordeaux, Bergerac
12 et 13.02 grève ADP après déjà le 12.01
11, 12 et 13.02 grève Cimob Bourgoin-Jallieu, ils demandent 150 euros, 13ème mois, participation
12.02 dixième jour de débrayages quotidiens chez Michelin Bourges comme dans d'autres usines du groupe, par exemple à Blavozy ou Chapelle Saint Luc. Ils réclament 35O euros mensuels
12.02 Stadiers et maîtres nageurs de Paris en grève tous les dimanches depuis un an, durcissent leur mouvement et étendent leur grève au samedi
13.02, 10ème jour de grève à Sanofi Sisteron. Veulent étendre la grève au groupe.
13.02 Grèves dans six usines de Veralia  après déjà le 25.01
13.02 Grève Trigano VDL de Tournon sur Rhône
13.02 Grève Société réunionnaise de négoce (SORENE), à Trois Mares au Tampon
13.02 débrayage groupe Renault suivi par  600 à 800 salariés
14.02 Grève à Carrefour Market Romilly sur Seine, aux Bocquets (Normandie), à Cosne sur Loire (Nièvre, 2ème fois), Hailicourt (Nord), Suresnes, Froge (isère), Pont-Evêque, Vernouillet,
16.02 Grève à Coopération pharmaceutique française, diminutif Cooper, à Melun.
16.02 Débrayage chez Zehnder Group, Vaux-Andigny
16.02 Grève TAC, transports en commun de Charleville-Mézières
16.02 4ème jour de débrayages chez Veralia (Saint Gobain) Chalon
16.02 6ème jour de grève à l'usine Lindt d'Oloron
16.02 11ème (?) débrayage à Michelin Saint Doulchard pour 350 euros
16.02 grève à l'entreprise Alpina, à Chambéry. Ils demandent 200 euros mensuels
17.02 2ème jour de grève Valeo à Amiens  
17.02 grève Air Liquide au Port, La Réunion
17.02 grève Dassault Argenteuil
17.02 5ème jour de débrayages chez Veralia Chalon
17.O2 5ème jour de grève aux Magasins Tang Frères, région parisienne.
17.02 Grève banque Chaix Vaucluse
17.02 débrayage Auchan Poinçonnet
17.02 débrayage Auchan Gien
17.02 débrayage Carrefour Market Aubigny en Artois
17.02 2ème journée d'arrêt de travail chez Famar Orléans après le 3.02, pour 60 euros
17.02 appel à débrayages chez SNC Paulstra Chateaudun, Etrepagny- Lisses, Segre, Vierzon
                                            chez Hutchinson Chalette, Fleury les Aubrais, Joué les Tours, Moirans, Persan, Souge
                                            chez Joint Français Bezons, Chateau Gontier, Saint Brieuc,
                                           chez Strativers Levignen
                                            chez C/C Moderns Gamaches
                                            chez JPR Amiens
17.02 et 19.02 débrayages pour 2% chez FCI Besançon

18.02 8ème jour de grève chez Lindt Oléron
18.02 Grève des avitailleurs de l'aéroport de Roissy - Charles de Gaulle, chargés de faire le plein de carburant des avions
19.02 3 ème journée de grève aux Aéroports De Paris
19.02 Grève à Tecumseh à l’usine de Cessieu en Nord-Isère pour 100 euros bruts qui est bloquée ; les salariés de La Mure et ceux du siège social à Vaulx-Milieu ont débrayé en solidarité.
19.02 Manoir industries, à Pîtres, usine bloquée
19.02 débrayage Martine 3 Abers à Saint-Renain
19.02 Grève des travailleurs postés d'Euriware Capgemini (Cherbourg et Chambéry)
19.02 8ème série de débrayages sur l'ensemble des sitesThalès . La direction concède 2%. Les grévistes veulent 5% et une prime Rafale. Ils continuent.
19.02 4ème jour de grève chez Alpina Chambéry. Les salariés obtiennent 50 euros bruts
19.02 6ème jour de grève au réseau TAC (Transports en commun) de Charleville-Mézières
19.02 10ème jour de débrayage quotidien à Veralia (Saint Gobain) Saint Romain le Puy
19.02 18ème jour de grève à Sanofi Sisteron avec usine bloquée pour 120 euros. D’autres sites du groupe pharmaceutique commencent à se mettre en mouvement.
20.02 10ème jour de grève chez Lindt Oloron
20.02 grève à Grenoble et en Isère de la compagnie de transport en commun VFD dont les salariés dénoncent le blocage des salaires depuis 15 ans
20.02 4ème série de débrayages et manifestation au siège à Boulogne Billancourt des salariés de Carrefour Market
20.02 3ème arrêt de travail chez Renault-Trucks à Bourg en Bresse
21.02 Appel à grève chez Sephora Lyon
21.02 Grève  chez Viapost  filiale du groupe La Poste, à Saint-Quentin-Fallavier, reconduite pour le 23.02
( Les syndicats de routiers envisagent un nouvel appel à la grève le 15 mars)

Ce fond roulant de tensions sociales n'est pas forcément nouveau. Sa particularité c'est qu'il n'apparait pas centralement sur la place publique comme nous l'avons vu dans la santé où l'info sur le chapelet de luttes n'est pas connu d'un établissement à l'autre, où la mauvaise volonté des directions fédérales syndicales largement déliquescentes et concentrées sur leurs survies bureaucratiques aboutit au hôpital après hôpital. La mention dans cette première liste de métaltemple à Fumel (la ville et la fonderie d'Ignace Garay) est emblématique d'une situation cantonnée localement où on a vu par moments Metaltemple, Techni 47, l'hosto de Fumel, Tarkett, les écoles flambant en même temps sans que cela déborde et bénéficie d'une direction centraklisée et déterminée de la résistance.

Bien plus et bien triste, cette non émersion des batailles sociales sur la place publique centrale conduit l'essentiel de la gauche révolutionnaire à avoir un avis peu dynamique sur les possibilités de l'heure.

Rapide survol sur la santé de janvier à Février, là encore très loin d'être exhaustif  :

20150202 CH Saumur CFDT CGT FO SUD Toutes Pole mère-enfant, administration, logistique, Conditions de travail Suppressions d'emploi
20150120 CHU Dijon CGT UNSA Brancardiers Brancardiers Accidents du travail Suppressions d'emploi
20141202 20150201 CHU Guadeloupe UTS-UGTG Toutes Personnels ouvriers Créations d'Emplois Salaires (grades)
20150107 CH Montauban CFDT CGT FO Toutes infirmières et AS Conditions de travail Suppressions d'emploi
20150127 Centre pénitentiaire de Baie-Mahault Unité de consultations et de soins ambulatoires Solidarité avec CHU Guadeloupe
20150205 CH Dax CFDT CGT FO Toutes Suppressions d'emploi
20150112 CH La Cavale-Blanche CFDT CGT SUD assistantes sociales assistantes sociales Conditions de travail
20150129 CH Douarnenez CGT   Toutes Toutes CH en danger Suppressions d'emploi
20150215 CH Vannes CGT FO Toutes Toutes Conditions de travail
20150205 CHU Caen CFDT CGT FO SUD Toutes urgences Créations d'Emplois Soutien aux usagers
20150205 CH Cherbourg CFDT CGT FO SUD Toutes urgences Créations d'Emplois Soutien aux usagers
20150122 CH Dourdan CFDT CGT SUD Toutes Maternité Maternité en danger
20150120 CH Bois-Petit    Sotteville-lès-Rouen CGT MOUVEMENT SUSPENDU Toutes Toutes Créations d'Emplois
20150108 20150205 Hôpital américain de Neuilly SUD UNSA Toutes Toutes 13eme mois Salaires    
20150205 CH Bailleul CFDT CGT   Aides-soignants, infirmiers, médecins Aides-soignants, infirmiers, médecins Conditions de travail Suppressions d'emploi
20150127 CH Riom CFDT CGT FO Toutes Toutes Conditions de travail
20150113 CH Monluçon CGT FO Toutes CSG, EHPAD, Médecine interne, neurologie Suppressions d'emploi
20150202  Pédopsychiatrie du CHU Toulouse illimité CGT   Toutes Toutes Conditions de travail Créations d'Emplois
20150121 CHRU Tours        CGT FO SUD Urgences UHCD Urgences UHCD Conditions de travail Créations d'Emplois
20150123 CH le Havre        SUD   ASHQ ASHQ Conditions de travail Créations d'Emplois
20150205 CHU Ferdinand-Grall   Landernau CFDT   Toutes Toutes Avancements (Salaires) Défense  Contractuels (primes salaires)
20150107 CH Louis Domergue     Martinique UGTM Toutes Toutes Conditions de travail Créations d'Emplois
20150204 CHPF Taone     Papeete Toutes Toutes Conditions de travail Créations d'Emplois
CH Maurice Despinoy (ex-Colson) Martinique préavis psychiatrie psychiatrie Conditions de travail
20150115 EHPAD Les Figuiers Solliès-Pont FO Toutes Toutes Conditions de travail Harcèlement
20150117 maison de retraite   Podensac CGT FO Toutes Toutes Conditions de travail Récups plannings
20150112 CPAM Valmante 13 CGT   Toutes Toutes Conditions de travail Suppressions d'emploi
20150116 CH Chateaubriant CFDT FO Toutes EHPAD et USLD de Pouancé  et tous ASH du CH Conditions de travail Suppressions d'emploi
20150203 Clinique du Parc Nantes CGT   Infirmières et AS Infirmières et AS Conditions de travail Salaires    
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Sam 7 Mar - 10:50

Les nouvelles agressions du gouvernement Hollande contre les travailleurs de la Santé, agressions prévoyant la suppression dans les hostos de plus de 20 000 travailleurs, arrivent dans un climat où les hostos bouillonnent déjà des agressions précedentes .

Un grand nombre de luttes continue de se dérouler dans le système santé/social en France.

La nouvelle attaque de la bande à Hollande est de très grande taille et ne surprend pas ceux qui avaient lu la première lettre de cadrage du premier gouvernement Hollande qui prévoyait la destruction dans le périmètre de l'intervention de l'état (pas que des établissements publics donc) des centaines de milliers d'emplois, dont une centaine de milliers dans le secteur santé-social. Cet objectif est déjà en partie tenu et la ministre de la santé annonce l'agression complémentaire suivante pour remplir les objectifs de départ du gouvernement Hollande, suppression de 20 000 emplois.

La situation dans la santé est un enjeu majeur actuel pour les révolutionnaires en France. Les questions de la bataille pour une ré-organisation appropriée du mouvement social dans ce secteur doivent être au centre des réflexions et des actes.
Cela ne peut se faire sans cadre stratégique mettant au centre de la politique révolutionnaire le mouvement réel de la classe.

Le bouillonnement des luttes dans la santé mais leur isolement alors que des centaines se sont menées depuis 1 an et demi dans ce secteur pose d'immenses problèmes caractéristiques des défis rencontrés :
- fragmentation et localisme des mouvements de résistance,  
- fragmentation des organisations syndicales très affaiblies depuis des années
- Inexistence sur la scène centrale sociale et politique (la question médiatique) de la résistance sociale dans les établissements de santé
- Liquidation absolue des partis politiques dans ce secteur de la classe ouvrière (ce qui fait que la résistance n'est pas une question d'unité des partis du mvt ouvrier étant donné qu'ils n'y sont pas).
- Difficultés de construction d'une réponse unitaire construite sur des équipes syndicales et inter-syndicales de lutte, la convergence des hôpitaux patine et il faut s'interroger sur les problèmes d'organisation existants.

Pour les révolutionnaires du secteur de grands défis se font jour dans un contexte où ils ont d'immenses responsabilités .

Celles-ci ne peuvent être traitées sans résoudre le problème de construction d'un secteur puissant dans le parti, d'une direction de secteur, de comment construire des groupes de révolutionnaires dans les établissements de santé qui soient distincts des questions de rassemblements d'équipes combatives et distinctes des questions redoutables d'organisation du mvt de masse.

Le déclic qui fit le mouvement de masse des marées blanches de la région de Madrid en Espagne n'a pas été trouvé.
Le déclic qui fit les grandes coordinations dans la santé, notamment des infirmières, de 1988 à 1989, dernière victoire nette globale de la classe ouvrière en France, n'a pas été trouvé.

Pourtant la combativité existe, la colère sociale existe dans les établissements de santé. Les questions traitent donc des objectifs, des problèmes d'organisation du mvt social et des questions de centralisation de ce dernier.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 30 Mar - 12:55

En direct du réseau

État de la situation court terme du mvt social en  France
Du 19 mars au 29 mars

Les grèves sur le salaire
   
[list]
Une partie des grèves concerne des augmentations en valeur absolue, non en pourcentage ;
De plus en plus sortent du cadre des NAO ;
elles augmentent en nombre au point parfois d’atteindre la vingtaine par jour ;
elles surprennent ou bousculent parfois un peu les syndicats comme chez Danone ou STMicroelectronics;
elles sont fréquemment provoquées par les déclarations de bénéfices (Danone, STM, BPCE, Thalès, Safran, etc...), de salaires mirobolants ou de dépenses fastueuses (Mathieu Gallet, Carlos Goshn, Liliane Bettencourt...) ;
ces grèves se poursuivent après la fin des NAO ;
elles recommencent après l’annonce des bénéfices comme Thalès Brest ou l’agitation sur le groupe Thalès ;
elles atteignent des niveaux de participation importante (13 000 salariés par exemple en débrayage à BPCE le 24.03, 5 000 chez Safran selon la CFDT le 26.03) ;
elles touchent des groupes importants, BPCE, PSA, Safran... ;
la participation aux grèves augmente, 50, 60, 70% ;*
elles affichent des revendications plus importantes comme à PSA SevelNord 300 euros, ou Safran 4850 euros de prime ;
elles en entraînent d’autres, PSA Mulhouse 500 le 23.03 puis Sevelnord 700 le 26.03 ; elles menacent de s’étendre PSA Sevelnord ; elles gagnent (Nicollin, Thalès, Kuehn, Condat, Lisi... ), parfois même à leur simple menace Lisi Creuzet Aerospace ;
elles reflètent et utilisent un certain climat politique général avec la grève des facteurs pour le refus de distribution des plis électoraux.


Sans être torrentiel le mouvement sur les salaires vient toutefois de monter une nouvelle marche ces dix derniers jours. La liste à la fin,  qui commence à être importante, des entreprises en grève pour le salaire est là pour démontrer les propos et non pour assommer.
A ces grèves sur les salaires s’additionnent une série impressionnante de conflits non listés ici car ce message concerne surtout le salaire, ces deux derniers mois contre l’austérité, contre les restrictions budgétaires, le manque d’effectifs, les trop fortes charges de travail...

à la Poste, dans les hôpitaux, chez les travailleurs sociaux, les douaniers, Radio France, les inspecteurs du travail, les agents territoriaux, les employés municipaux, des équipements sportifs, des cantines, les enseignants de collèges, de CFA, des contrôleurs aériens... mais aussi avec celles toujours contre les licenciements et les fermetures, ce qui s’exprime dans le succès de la grève générale du 26 mars en Guadeloupe et, espérons-le, dans la journée de grève du 9 avril.

Ainsi, il n'est pas anodin que plus de 80 hôpitaux, cliniques et EHPAD (83 établissements à notre connaissance) , ces 2 derniers mois,  aient été secoués de mouvements de grève, etc (rappelons que ce sont de très gros employeurs, le CHU de Nice c'est plus de 8000 salariés).
Sans parler des luttes qui ne prennent pas l'aspect d'une grève, mais de pétitions, manifs, AG, etc....

Il existe donc un fond de résistances sociales non négligeable en France, c'est un élément important de la compréhension des marges de manœuvre dont nous disposons.


La liste des batailles sur les salaires de ces 10 derniers jours, non exhaustive :


19.03 Fin de la grève à Daher Socata Tarbes après une semaine de grève. Ils obtiennent 1,3%
19.03 Appel syndical à la grève générale en Guadeloupe le 26 mars
19.03 Appel à la grève sur toute l’Alsace des facteurs pour le paiement des plis électoraux
19.03 Grève et manifestation à la Snecma (Safran) Corbeil
19.03 2ème jour de grève à Aircelles (Safran) le Havre
19.03 Grève de facteurs en Alsace pour le paiement des plis électoraux19.03 Fin de la grève chez Danone après 2 ou trois jours de grève. Ils obtiennent 1,7%, 100 euros de plus de prime de vacances et 100 euros de paiement des heures de grève
19.03 Grève chez Cooper (automobile) à Vitré pour 2,5% à 3%, une prime de transport de 20 euros, une prime d’équipe de 1 euro/heure, une prime spéciale de 100 euros, 100 euros d’intéressement. 1ère grève en 35 ans. 19.03 3ème jour de grève chez TLD aéronautique (débrayage de 45 minutes deux fois par jour) de Montlouis et de Sorigny. Mouvement suivi à 95%. Ils veulent 50 euros.
19.03 2ème jour de grève dans les différents sites d’ID Logistics du Nord ; première grève dans cette entreprise
19.03 2ème et 3ème jour de grève pour les facteurs de Sarrebourg et Lunéville
19.03 2ème jour de grève chez Nicoll à Cholet 19.03 Appel de la CGT La Poste en Indre à manifester à Chateauroux
19.03 7ème jour de grève chez Heuliez Bus à Rorthais à raison d’un débrayage quotidien d’une 1/2H le matin et 1/2H l’après midi
19.03 2ème jour de grève chez Cooper à Vitré. Augmentation du nombre de grévistes. Usine bloquée. 19.03 Grève à Anovo Brive et dans tout le groupe Anovo. A l afin de la journée la direction donne 1%.
19.03 Grève chez Isover Saint Gobain à Orange
19.03 Après la grève d’un jour à Nicollin Antilles le 5.03, les salariés obtiennent 50€ net avec effet rétroactif au 1er janvier 201 ainsi que 50€ en plus pour ceux qui perçoivent jusqu’à 1,4 SMIC. La grève a aussi permis d’obtenir la mise en place d’une mutuelle d’entreprise, d’un CHSCT, d’un plan de formation qui sera présenté en mai, d’un plan senior et d’une négociation future sur l’égalité hommes femmes.
19.03 grèves des postiers pour le paiement des plis électoraux dans le nord, en Franche Comté, dans le Pas de Calais, l’Isère, le Lot et Garonne, la Meurthe et Moselle, la Moselle, le Rhône, l’Allier… des avancées dans les Hauts de Seine, l’Ardèche, les Bouches du Rhône, la Loire, la Seine Maritime …
19.03 manifestation des facteurs de Lille et le secteur Aulnoy-Aymeries Maubeuge pour le paiement des plis électoraux
19.03 Fin de la grève après une semaine chez Temex Ceramix, à Pessac-Bersol. Ils obtiennent 0,5% et une prime de 175 euros
19.03 Xème mouvement chez Thalès à Brest après bien d’autres en février. Usine bloquée. La direction a déjà donné une prime de 350 euros, ils veulent plus.
19.03 50ème jour de grève à la fourrière départementale de Martinique. Les grévistes demandent une augmentation de 38%
19.03 Durcissement de la grève des agents de la DJS - agents techniques des piscines, stadiers... de la ville de Paris. En grève tous les dimanches depuis un an, ils étendent leur grève au mercredi à partir du 1.04
19.03 6ème jour de grève à SAM Neuves-Maison
20.03 Deuxième vague de grève aux bus de l’Etang
20.03 3ème débrayage spontané sans appel syndical (et même contre l’appel au calme de la CFDT) en trois jours chez STMicroelectronics à Crolle après l’annonce de l’augmentation (quasi doublement) des dividendes
20.03 Grève des postiers de Hellemmes (Nord) pour le paiement des plis postaux
20.03 Débrayages aux Carrefour Markets de Moirans et Epinay sur Orge
21.03 Grève magasin But à Kingersheim (68)
21.03 Grève chez Carrefour Market de Livry-Gargans (93), Ham (80), Villers-Côterets (02)
23.03 Débrayages de 510 salariés 2 heures en fin de poste chez PSA Mulhouse. Ce n’était plus arrivé depuis 2007 où 150 salariés avaient débrayé contre le blocage des salaires. 23.03 Grève chez Point P. à Brie-Comte-Robert. Magasin bloqué. Appel à la grève sur tous les Point P. D’ile de France
23.03 7ème jour d’une deuxième série de grève aux papeteries Condat de Lardin St-Lazare pour 70 euros
23.03 5ème jour de grève à Isover Chemillé pour 3%. Grève de deux heurs par jour suivie à 40%.
23.03 Grève chez chez 3M, à Tilloy-lez-Cambrai. Ils demandent 600 euros.
23.03 7ème jour de grève des éboueurs de l’Ouest Toulousain pour 90 euros
23.03 Grève d’unités de Naphtachimie sur la plateforme pétrochimique de Lavéra à Martigues.
23.03 Débrayage chez Celtys à Landivisiau 23.03 2ème grève chez Britanny Ferries à Ouistreham
23.03 Préavis de grève illimitée des bus Acary (Oise) pour le 31.03
24.03 Grève illimitée des bus de la STA (Essonne) 24.03 Grève suivie à 95% chez Kuehne+Nagel de Châteaubernard
24.03 Débrayage historique, sans précédent jusque là, sur le goupe BPCE Banques Populaires et Caisses d’Epargne, banque palatine, crédit foncier, crédit coopératif, Natixis, banque de Savoie, 108 000 salariés au total, avec des fermetures d’agences ; grèves à Paris, Poitiers, Grenoble, Caen, Dijon, Albi, Lyon, Perpignan, Cahors, Rouen, St Herblain, Bordeaux, Mérignac, Toulouse, Nice, Le Havre, Dax, Tours, etc, etc....
24.03 Fin de la grève aux papeteries Condat après 7 jours de grève pour la deuxième fois. Ils obtiennent 38 euros + 6 euros en 2016.
24.03 Débrayage chez Bombardier à Crespin
24.03 5ème jour de grève à Arkema Lacq et Mourenx pour 150 euros mensuels
24.03 Grève à Arkéma Mont 24.03 Grève à PCAS de Bourgoin Jallieu
24.03 8ème jour de grève aux papeteries Siniat de Bègles pour 3%.
24.03 Préavis de grève pour le 2.04 des assistants de service social de l’académie de Lille
25.03 3ème jour de grève à Naphtachimie Martigues
25.03 7ème jour de débrayages à STMicroelectronics à Crolles et 1er jour de grève totale
25.03 Débrayage chez Cémoi aux Sorbiers 25.03 10ème jour de grève des éboueurs de l’Ouest toulousain 25.03 Grève des facteurs de Calais pour le paiement des plis électoraux 26.03 Appel à une 2ème journée de grèves et débrayages (après le 12 mars avec 35% de participation) dans le groupe Safran et manifestations à Paris et Toulouse
26.03 Débrayage Snecma Colombes 26.03 Débrayage suivi à 50% à Turboméca Tarnos du groupe Safran
26.03 Grève à Snecma Chatellerault suivie à 60%
26.03 Grève de 700 salariés à Turboméca Bordes pour 2% et une prime de participation de 4 850 euros
26.03 Débrayage de 400 salariés chez Sagem de Domérat
26.03 Débrayages dans le groupe Safran, en Aquitaine (près de 10.000 salariés) via ses filiales Herakles, au Haillan (33), Turbomeca , à Bordes (64), et Messier-Bugatti Dowty , à Bidos (64). A Snecma Villaroche, Turboméca Buchelay...
26.03 Grève des facteurs du Pas de Calais pour le paiement des plis électoraux (et pour les horaires et condtions de travail)
26.03 Grève des facteurs à Arras pour le paiement des plis électoraux. Piquet de grève devant le dépôt.
26.03 Préavis de grève des facteurs de Franche Comté pour le paiement des plis électoraux
26.03 Grève de 3 jours des facteurs de Narbonne qui bloquent la distribution des plis électoraux
26.03 Grève des facteurs de Nancy pour le paiement des plis électoraux
26.03 Grève des facteurs de Woustwiller (Moselle) pour le paiement des plis électoraux
26.03 Grève à la crèche de Saint André (La Réunion)
26.03 Grève tous les lundi et vendredi aux transports Pays d’Oc Mobilités
26.03 Grève générale en Guadeloupe. Succès de la grève
26.03 Débrayage de 700 salariés à PSA Sevelnord après celui des 500 salariés de PSA Mulhouse il y a 2 jours.
26.03 Manifestation de routiers devant le siège où se sont ré-ouvertes les négociations salariales
26.03 Fin de la grève des bus STA Keolis
26.03 Appel à l’action chez Thalès. Ils avaient obtenu 2,4% et une prime de 350 euros lors des conflits en Février. Mais en apprenant le 24 mars que 41% des bénéfices allaient en dividendes aux actionnaires, ils réclament une prime extraordinaire. A Thalès Cholet un sondage ultra majoritaire y est favorable
26.03 Fin de la grève près 3 jours de grève chez Kuehne+Nagel de Châteaubernard. Les grévistes obtiennent une prime de 100 euros, l’embauche de deux intérimaires, le paiement des heures de grève sous formes d’heures payées en heures sup.
26.03 Grève chez Jacob Delafon Damparis Jura
27.03 Le débrayage à PSA Sevelnord se transforme en grève avec blocage de la production pour 300 euros d’augmentation, une prime exceptionnelle de 1 000 euros, une hausse des primes de 10% et 250 euros de rentrée
27.03 3ème jour de grève à STMicroélectronics à Crolles pour 150 euros et le doublement de la participation
27.03 Débrayage à Contentia Wasquehall
27.03 Préavis de grève pour le 30.03 chez Lisi Creuzet Aerospace à Marmande. La direction cède 35 euros d’augmentation pour éviter la grève
27.03 Extension de la grève des facteurs du Pas de Calais aux bureaux de Poste de Boulogne, Outreau, Brebières, Fouquières, Sallaumines, Vendin-Wingles, Harnes, Carvin, Autingues et Saint-Laurent
27.03 Grève des agents municipaux de Mondeville
27.03 Fin de la la grève qui a duré 6 jours à Arkema Lacq, les grévistes obtiennent une révision de la grille salariale, l’amélioration des conditions de travail et deux embauches
27.03 7ème jour de grève à Isover Saint Gobain Chalons sur Saône
27.03 2ème débrayage à Bombardier Crespin 27.03 Grève chez MicroMécanique Pyrénées à Gurmençon suivie à 70% pour 40 euros
27.03 Préavis de grève à Office des Postes de Tahiti pour un relèvement de l’indice de 2%
27.03 Grève des facteurs du Boulonnais 27.03 Débrayage chez Meunier SA à Brest
27.03 Débrayage des agents municipaux de Saint Quentin, mélange de mouvement pour les conditions de travail liées à la géolocalisation et de colère sur les salaires
27.03 Débrayages chez Carrefour Market de Paris Tolbiac (75), Chatillon (78), Moirans (38), Ferrières la Grande (59), Voisins le Bretonneux (78)
28.03 Débrayages chez Carrefour Market à Nice Mont Boron (O6), Courbevoie (92), Brionne (28)
29.03 Préavis de grève illimitée de Sanijura (Jacob Delafon) pour le 31 mars à Champagnole
30.03 Grève à Tisséo transports bus et tram de Toulouse
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum