Les militants du NPA travaillent à la coord.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 21 Avr - 13:02

L'illustration de l'immersion des militants du NPA dans les batailles centrales d'animation, de coordination et d'extension des luttes existantes, ainsi que la réorganisation des travailleurs.
C'est bien le centre de l'activité des organisations révolutionnaires (du moins ça devrait):

Ceci ne concerne pas que le NPA, et est partagé probablement par LO et d'autres plus petits groupes politiques, ainsi que par nombre  de militants lutte de classe.
Ce sont bien des tâches centrales des révolutionnaires actuellement qui conjuguent la bataille de résistance sociale, les question de la réorganisation du mouvement des travailleurs et de la jeunesse, de la coordination concrète des batailles :

Il faut y voir une certaine malice en plein nombrilisme électoral et du Cccchhhhuuuutttt, faut pas en parler, puis du "on ne popularise-pas car ça risque d’effaroucher sur la place de nos militants là dedans :

Très nombreuses à la poste, la lutte des postiers du 92, vers l'extension (et bravo Gaël)

http://grevedespostiersdu92.tumblr.com/

Ces derniers jours :

Pour aider les étudiants en lutte contre les projets gouvernementaux

Un résumé :


22 Mai à l'hôtel-Dieu à Paris, nouvelle rencontre des hôpitaux en lutte

Dans la santé, pendant que des centaines de batailles se mènent dans la santé, toutes isolées
les unes des autres, des tentatives d'unification des résistances,
L'assemblée du 4 Avril de travailleurs de 43 hôpitaux en lutte, dont de nombreux représentants de SUD et de la CGT  
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  gérard menvussa le Lun 21 Avr - 13:29

Il faut y voir une certaine malice en plein nombrilisme électoral et du Cccchhhhuuuutttt, faut pas en parler, puis du "on ne popularise-pas car ça risque d’effaroucher sur la place de nos militants là dedans

Qui dit ça ? Pas le npa en tout cas, contrairement a ce que tu insinues insidieusement...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Duzgun le Lun 21 Avr - 13:47

Copas a écrit:Ceci ne concerne pas que le NPA, et est partagé probablement par LO
Le souci que l'on a, c'est que ce n'est justement pas partagé par LO, et qu'il y a globalement peu de partenaires pour faire ça.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 21 Avr - 14:01

gérard menvussa a écrit:
Il faut y voir une certaine malice en plein nombrilisme électoral et du Cccchhhhuuuutttt, faut pas en parler, puis du "on ne popularise-pas car ça risque d’effaroucher sur la place de nos militants là dedans

Qui dit ça ? Pas le npa en tout cas, contrairement a ce que tu insinues insidieusement...

J'ai certainement mal compris certaines choses et mal lu.
Toujours est-il que cela n'apparait pas comme batailles centrales de l'orga (il suffit d'aller sur le site national, on laissera de côté les commissions de branche qui n'ont pas leur place ici)...

Les élections européennes, municipales, etc, les élucubrations d'appareils à appareils doivent passer derrière ce travail de mobilisation et de réorganisation du mvt ouvrier dans le cadre de ses luttes (ce n'est pas une ré-orga à froid).
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 21 Avr - 14:06

Duzgun a écrit:
Copas a écrit:Ceci ne concerne pas que le NPA, et est partagé probablement par LO
Le souci que l'on a, c'est que ce n'est justement pas partagé par LO, et qu'il y a globalement peu de partenaires pour faire ça.

Eh bien, même presque seuls parmi les débris du mvt ouvrier, il faut y aller... car ... ça marche malgré les silences globaux.

Cela doit être le point central régulier de toute orga révolutionnaire : coordonner et réorganiser.
Et le parti se construire autour.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  gérard menvussa le Lun 21 Avr - 14:13

sur le site national
Sur le "site national", on rend compte régulièrement des activités dans les boites. Qui sont UNE des activités "centrales" du npa (et pas la seule) Ce n'est certainement pas à négliger, sans doute !
Les élections européennes, municipales, etc, les élucubrations d'appareils à appareils doivent passer derrière ce travail de mobilisation et de réorganisation du mvt ouvrier dans le cadre de ses luttes
Encore une fois (et toujours en prenant en compte le contenu de ce qui est publié dans notre site national) il me semble qu'il y a pubication réguliére de l'activité des entreprises, et plus généralement des luttes. Car "les luttes" n'ont pas que "les entreprises" pour terrain.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Duzgun le Lun 21 Avr - 14:28

Copas a écrit:
Duzgun a écrit:
Copas a écrit:Ceci ne concerne pas que le NPA, et est partagé probablement par LO
Le souci que l'on a, c'est que ce n'est justement pas partagé par LO, et qu'il y a globalement peu de partenaires pour faire ça.

Eh bien, même presque seuls parmi les débris du mvt ouvrier, il faut y aller... car ... ça marche malgré les silences globaux.

Cela doit être le point central régulier de toute orga révolutionnaire : coordonner et réorganiser.
Et le parti se construire autour.
Bien-sûr qu'il faut le faire. Je ne faisais que signaler la difficulté posée par l'absence de partenaire organisé poursuivant le même objectif.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 21 Avr - 14:38

gérard menvussa a écrit:
sur le site national
Sur le "site national", on rend compte régulièrement des activités dans les boites. Qui sont UNE des activités "centrales" du npa (et pas la seule) Ce n'est certainement pas à négliger, sans doute !
Les élections européennes, municipales, etc, les élucubrations d'appareils à appareils doivent passer derrière ce travail de mobilisation et de réorganisation du mvt ouvrier dans le cadre de ses luttes
Encore une fois (et toujours en prenant en compte le contenu de ce qui est publié dans notre site national) il me semble qu'il y a pubication réguliére de l'activité des entreprises, et plus généralement des luttes. Car "les luttes" n'ont pas que "les entreprises" pour terrain.

Tu vas pas me la jouer à la LO que je défends mordicus tout . Non les luttes de travailleurs ne sont pas au centre du site du NPA, les tentatives de réorganisation du mvt ouvrier non plus (je ne parle pas des contorsions avec le FDG).

La centralité des luttes du prolétariat n'est pas le fil à plomb de ce site. La centralité de notre programme dans ces luttes non plus. C'est là dessus qu'il faut se re-concentrer avec les excellents travailleurs que nous avons.

Ne nous écartons pas du débat et la présence des militants NPA dans les batailles sociales, avec des fois des dirigeants du NPA (comme à la Poste) qui se battent pour l'extension, la réorganisation du mouvement ouvrier pour réussir à coordonner les résistances sociales.

L'activité des révolutionnaires ne se résume pas à des débats avec le FdG ou alors d'un gouvernement des travailleurs ou de gauche tellement fumeux que tout le monde s'en tape.

(Rien contre parler de gouvernement des travailleurs, mais en parler sans la condition première de ce gouvernement : le pouvoir réel et concret des travailleurs dans les boites et les quartiers, coordonné, qui délègue un gouvernement, c'est d'abord préparer 1000 trahisons, dit cela à toutes les tendances claires et moins claires, sans parler d'un gouvernement de gauche où c'est pire).

Retour donc aux centaines de luttes dans la santé de ces derniers mois (je n'ai pas suivi les autres secteurs, mais j'ai vu pas mal de trucs passer sur la poste, l’hôtellerie, la grande distribution, etc).
Il est important de répondre à ces défis, et dans plusieurs secteurs.

Personne ne le fera à notre place dans les partis réformistes, et les directions de confs. LO hésite sur ces questions.
Mais il faut y aller car c'est une nécessité et une possibilité qui s'ouvre à nous.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  gérard menvussa le Lun 21 Avr - 14:47

L'activité des révolutionnaires ne se résume pas à des débats avec le FdG ou alors d'un gouvernement des travailleurs ou de gauche tellement fumeux que tout le monde s'en tape.
L'activité des révolutionnaires, c'est donner des perspectives politiques aux travailleurs, pas engager un boulot de "super syndicaliste" (quoique je pense que l'activité de "syndicaliste" tout a fait légitime et indispensable) Et les perspectives politiques posent forcément la question de l'unité, avec le front de gauche ou avec lutte ouvriére....
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 21 Avr - 22:02

gérard menvussa a écrit:
L'activité des révolutionnaires ne se résume pas à des débats avec le FdG ou alors d'un gouvernement des travailleurs ou de gauche tellement fumeux que tout le monde s'en tape.
L'activité des révolutionnaires, c'est donner des perspectives politiques aux travailleurs, pas engager un boulot de "super syndicaliste" (quoique je pense que l'activité de "syndicaliste" tout a fait légitime et indispensable) Et les perspectives politiques posent forcément la question de l'unité, avec le front de gauche ou avec lutte ouvriére....

Vi bien sur et mai 68 fut un truc de cons de syndicalistes, voir de super-syndicalistes... Comme 36...

Of course.

Les perspectives politiques ?  de quoi parles-tu ? D'un gouvernement sans les travailleurs, sans leur pouvoir, sans leur démocratie et leur organisation ?

De quoi parles-tu ?

L'activité des révolutionnaires embrasse tous les champs de la société. Pour autant elle se fixe de mener au pouvoir des travailleurs. Pour cela il est nécessaire que les travailleurs prennent confiance en eux, gagnent en organisation, dans les combats réels et concrets de notre classe.

Pourquoi, depuis la création du NPA et alors que celui-ci a eu des moments d'influence réelle sur la classe à ses débuts, une grande partie des ex-LCR n'ont eu de cesse de faire tourner le dos du parti aux travailleurs près à se rapprocher de nous ? Tout ça pour des charabias incompréhensibles vis à vis de claques réformistes largement incapables de peser dans le rapport de force face au patronat ?

On a la chance d'avoir des orgas révolutionnaires comprenant des membres de la classe ouvrière en quasi-totalité.  Je ne vois pas pourquoi il serait nécessaire de les tourner essentiellement vers autre chose que la construction d'une démocratie ouvrière dans les batailles sociales réelles, élargir l'implantation ouvrière au moment où c'est possible et où les appareils réformistes sont devenus très petits dans les boites.
Aller faire du gringue au FdG est d'une stupidité insondable et éloigne des tâches réelles actuelles, et, accessoirement éloigne des possibilités de peser sur les travailleurs influencés par les petits appareils réformistes.
S'imaginer qu'on puisse contourner les questions de la résistance sociale est d'un doux délire dans la phase actuelle des batailles politiques.

De quoi peux-t-on parler quand on raconte des trucs sur des perspectives politiques pour les travailleurs quand on leur tourne le dos ?

Peux-t-on parler un peu sérieusement politique ? classe ? combats de la classe ?
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  gérard menvussa le Lun 21 Avr - 22:30

mai 68 fut un truc de cons de syndicalistes, voir de super-syndicalistes... Comme 36...
Je ne suis pas sur du tout ! justement, c'est plutot "ceux qui faisaient de la politique" que ceux qui faisaient dur "sur syndicalisme" qui ont eu un véritable impact dans le mouvement ouvrier : mais c'est une tout autre discussion...
Tout ça pour des charabias incompréhensibles vis à vis de claques réformistes largement incapables de peser dans le rapport de force face au patronat ?
Je ne crois pas (du tout) être convaincu que notre activité doit être tournée vers un accord préalable avec le front de gauche. Maintenant négliger l'union de toutes les organisations se réclamant peu ou prou du mouvement ouvrier. Alors, on peut discuter du fond idéologique de Mélenchon sans doute. Mais la majeure partie des militants de la cgt se réclament du pcf et du front de gauche, et l'immense majorité des militants syndiqués de sud solidarité se réclament du parti de gauche. On peut le regretter, lutter contre, mais c'est totalement contre productif de nier la réalité constatable.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 21 Avr - 22:57

[quote]
gérard menvussa a écrit:
mai 68 fut un truc de cons de syndicalistes, voir de super-syndicalistes... Comme 36...
Je ne suis pas sur du tout ! justement, c'est plutot "ceux qui faisaient de la politique" que ceux qui faisaient dur "sur syndicalisme" qui ont eu un véritable impact dans le mouvement ouvrier : mais c'est une tout autre discussion...

Ah, le mouvement du 22 mars préparait des listes aux élections ? Il s'obnubilait sur la recherche de l'unité avec la direction du PC ? (notes que cela aurait été compréhensible vu la puissance du PC à l'époque).

Qu'est ce qui caractérise le mai 68 français et le mai rampant italien par rapport aux très nombreuses mobilisations dans les pays industrialisés de l'époque ? (Allemagne, USA, etc).

Maintenant négliger l'union de toutes les organisations se réclamant peu ou prou du mouvement ouvrier.
Personne ne les néglige mais cette union ne peut se faire avec les appareils tels qu'ils sont. Se masturber en rond autour du FdG qui n'existe pas dans les entreprises est insensé ... La poursuite de la bêtise habituelle.


Mais la majeure partie des militants de la cgt se réclament du pcf et du front de gauche .../...


Hum, surréaliste...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Lun 21 Avr - 23:03

Retour à la reconstruction du mouvement ouvrier et à la bataille sociale.

La place de militants ouvriers du NPA dans les combats réels de classe, leurs combats pour étendre, coordonner et réorganiser notre classe avec ceux qui le veulent bien.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Jeu 24 Avr - 11:22

L'organisation concrète de la riposte sociale coordonnée et centralisée des travailleurs en lutte n'est toujours pas une priorité et présenté comme des travaux pratiques du parti par le site national du NPA .

Le seul moyen de débloquer la situation dans le combat face au capital est toujours minoré. Pas de consignes globales de l'organisation en la matière. C'est dispersion à tous les étages, langages creux et abstraits.

Normal, il n'y a toujours pas de stratégie de contre-offensive du NPA, on tente de tout attraper et on n'attrape rien.
L'article sur le site 12 avril, 1er mai et après : amplifier la mobilisation unitaire est une bouillie exemplaire...

Si le principal ressort de la mobilisation a été le refus de la politique du gouvernement, de la montée de l’extrême droite, puis la nomination de Valls à Matignon traduisant une fuite en avant dans la volonté d’amplifier l’austérité, le caractère inédit du cadre unitaire, associant syndicats, associations, partis et personnalités, fut pour beaucoup dans ce succès.

Toutes les organisations partie prenante ont donc considéré nécessaire de poursuivre ensemble, en insistant sur l’obligation de construire un mouvement s’appuyant sur la diversité des forces et personnalités impliquées et donc respectant la place de chacun.

Restent à trouver les formes exactes que pourraient prendre ce processus en partant d’un constat : celui du besoin d’articuler moments d’élaboration de propositions alternatives, contre l’austérité et les politiques discriminatoires, et moments d’actions ancrées dans les localités et visibles nationalement, pour s’opposer concrètement au rouleau compresseur libéral et travailler à la convergence des luttes.

Torsadé et eau de boudin qui ne clarifie toujours pas, à minima, les hypothèses stratégiques.
Autre exemple de bravoure rhétorique dans la suite de l'article :

La gauche sociale et politique contre le « pacte d’austérité »

Pour cela, il s’agit d’éviter plusieurs écueils.

La proximité des élections européennes en est un. Le Front de gauche et le NPA seront présents, chacun de leur côté, dans ces élections. Les forces syndicales et associatives peuvent craindre d’être instrumentalisées.

Il est donc de la responsabilité des partis de donner des garanties – ce que fait bien volontiers le NPA – qu’ils ne chercheront pas à s’approprier le succès du 12 et l’implication du mouvement social. Mais cela ne doit pas empêcher la poursuite d’actions communes pendant cette période, au risque de geler la construction d’un mouvement que les attaques gouvernementales et patronales rendent indispensables.

Ah oui, bien sur, surtout, le NPA n'est strictement pour rien dans le 12 avril et il doit continuer de raser les murs... Des fois qu'il aurait l'air d'être un parti des luttes...
Actions communes ? qui que quoi comment...
C'est dans les travaux pratiques qu'on juge d'une orientation...

Autre écueil évidemment, celui de considérer que les initiatives portées par les syndicats relèvent du seul champ syndical.

À cet égard, le 1er Mai, journée internationale de lutte des travailleurs et des travailleuses, ne saurait être le domaine réservé des syndicats. La présence des partis comme les références assumées aux objectifs portés par la marche du 12 avril seront un des éléments du succès de cette journée symbolique.

Ah, on salivait, pas de chance...
Ah oui le 1er mai c'est bon ça coco...

De la même manière, [u]l’investissement dans le soutien pratique aux mobilisations dans les entreprises[u] , à commencer par la fonction publique le 15 mai contre la baisse du pouvoir d’achat après le blocage du point d’indice, contribuera à faire monter le niveau de mobilisation nécessaire pour faire reculer ce gouvernement.

Soutien aux luttes populaires et sociales , c'est important.
Toutefois, on sait qu'il y a de nombreuses luttes sociales en France et que le problème c'est qu'elles n'arrivent pas à émerger sur la scène centrale, car elles ont un gros problème d'organisation et surtout d'organisation de la coordination. Jamais les directions bureaucratiques n'ont fait aussi peu en la matière. Il est même possible qu'elles n'en aient plus la moelle organisationnelle pour le faire.

Les seules lueurs qui doivent concentrer la politique de l'organisation c'est bien construire une marée du secteur santé-social, en construisant concretement l'AG du 22 mai des établissements de santé français à l’Hôtel-Dieu de Paris (un très très gros secteur de la classe ouvrière française).
C'est une priorité.
En gardant en mémoire qu'en Espagne, la longue bataille avec structuration ad-hoc des hôpitaux de la région de Madrid a ce qui a permit la marée du 22 Mars.

L'AG du 4 Avril a permis de touché 43 établissements qui représentent probablement plusieurs dizaines de milliers de travailleurs.
Il s'agit de passer à la vitesse supérieure et des centaines d'établissements. Pour cela il ne faut pas plonger en page 15 d'un site ou d'un journal en zappant d'un sujet à l'autre mais canonner sur le sujet.

Tous les points d'appui qui permettent une forme d'organisation alternative aux directions bureaucratiques et qui sont en même temps unitaires doivent être appuyées. c'est la seule façon de sortie de la grave crise organisationnelle du mouvement ouvrier français fragmenté en une dizaine d'écuries concurrentes.

Ce combat central des révolutionnaire doit se conjuguer au développement de groupes de travailleurs révolutionnaires dans les secteurs et les entreprises, les lieux de formation des travailleurs.

Construire un parti des luttes ? C'est travailler à construire le parti à la Poste et dans le secteur santé-social. Par exemple. Et c'est avoir ce parti pour développer l'organisation de la résistance au gouvernement et aux patrons.

Le NPA a les moyens de faire, au moins petitement, cette politique, par la qualité de ses militants dans les entreprises et les luttes sociales.

LO aussi, mais son discours politique est encore plus abstrait d'un côté et basiste de l'autre .

Qui d'autre, comme courant ?
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  gérard menvussa le Jeu 24 Avr - 12:09

Copas a écrit:
gérard menvussa a écrit:
mai 68 fut un truc de cons de syndicalistes, voir de super-syndicalistes... Comme 36...
Je ne suis pas sur du tout ! justement, c'est plutot "ceux qui faisaient de la politique" que ceux qui faisaient dur "sur syndicalisme" qui ont eu un véritable impact dans le mouvement ouvrier : mais c'est une tout autre discussion...

Ah, le mouvement du 22 mars préparait des listes aux élections ? Il s'obnubilait sur la recherche de l'unité avec la direction du PC ? (notes que cela aurait été compréhensible vu la puissance du PC à l'époque).

Qu'est ce qui caractérise le mai 68 français et le mai rampant italien par rapport aux très nombreuses mobilisations dans les pays industrialisés de l'époque ? (Allemagne, USA, etc).

Maintenant négliger l'union de toutes les organisations se réclamant peu ou prou du mouvement ouvrier.
Personne ne les néglige mais cette union ne peut se faire avec les appareils tels qu'ils sont. Se masturber en rond autour du FdG qui n'existe pas dans les entreprises est insensé ... La poursuite de la bêtise habituelle.


Mais la majeure partie des militants de la cgt se réclament du pcf et du front de gauche .../...



Hum, surréaliste...  

La référence au mouvement du 22 mars est amusante. Car si effectivement, ils ne préparaient pas les élections, ils ne se proposaient pas non plus de participer a la "coordination du mouvement ouvrier", loin de là....

Quand au fait de "se mastruber avec le front de gauche", c'est encore plus amusant. Car qui propose ça au npa ? Sinon, c'est domage que je ne retrouve plus un sondage trés intéressant qui donnaient les "préférences partisanes" des syndiqués. De mémoire, pour sud, ça donnait 80 % pour le front de gauche et 5% pour le npa... Et pareil pour la cgt. Mais évidemment, c'est une vérité que tu ne veux pas entendre. Ca n'en reste pas moins un fait indiscutable...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Mar 29 Avr - 23:00

gérard menvussa a écrit:
Copas a écrit:
gérard menvussa a écrit:
mai 68 fut un truc de cons de syndicalistes, voir de super-syndicalistes... Comme 36...
Je ne suis pas sur du tout ! justement, c'est plutot "ceux qui faisaient de la politique" que ceux qui faisaient dur "sur syndicalisme" qui ont eu un véritable impact dans le mouvement ouvrier : mais c'est une tout autre discussion...

Ah, le mouvement du 22 mars préparait des listes aux élections ? Il s'obnubilait sur la recherche de l'unité avec la direction du PC ? (notes que cela aurait été compréhensible vu la puissance du PC à l'époque).

Qu'est ce qui caractérise le mai 68 français et le mai rampant italien par rapport aux très nombreuses mobilisations dans les pays industrialisés de l'époque ? (Allemagne, USA, etc).

Maintenant négliger l'union de toutes les organisations se réclamant peu ou prou du mouvement ouvrier.
Personne ne les néglige mais cette union ne peut se faire avec les appareils tels qu'ils sont. Se masturber en rond autour du FdG qui n'existe pas dans les entreprises est insensé ... La poursuite de la bêtise habituelle.


Mais la majeure partie des militants de la cgt se réclament du pcf et du front de gauche .../...



Hum, surréaliste...  

La référence au mouvement du 22 mars est amusante. Car si effectivement, ils ne préparaient pas les élections, ils ne se proposaient pas non plus de participer a la "coordination du mouvement ouvrier", loin de là....

Quand au fait de "se mastruber avec le front de gauche", c'est encore plus amusant. Car qui propose ça au npa ? Sinon, c'est domage que je ne retrouve plus un sondage trés intéressant qui donnaient les "préférences partisanes" des syndiqués. De mémoire, pour sud, ça donnait 80 % pour le front de gauche et 5% pour le npa... Et pareil pour la cgt. Mais évidemment, c'est une vérité que tu ne veux pas entendre. Ca n'en reste pas moins un fait indiscutable...

Ca fait un moment que tu as croisé la classe ouvrière... D'aller voir l'état réel de la classe éviterait de dire bien des bêtises. la plaisanterie sur le mouvement du 22 mars montre que les chemins de l'offensive peuvent être très différenciés mais non les mobilisations ne passent pas par des appels aux unités bureaucratiques.

Pour le reste, et malgré les contrefeux politiciens la bataille est engagée pour développer des solutions de combats à la crise, la bureaucratisation et l'impuissance des organisations ouvrières.

C'est cette solution (affreusement syndicaliste...) qui est la seule lueur d'espoir actuellement par rapport aux problèmes réels rencontrés par les travailleurs.

Les postiers en lutte du 92 tentent de construire une coordination en RP .

C'est un enjeu important pour les révolutionnaires et vital sur le principe et l'avenir. Il s'agit d'en assurer le plus de succès possible.
Les formes d'organisation du mouvement ouvrier actuel, telles qu'elles sont, ne permettent pas de passer à la contre-offensive car contrôlées et coordonnées par une couche bureaucratique aux intérets venant en contradiction avec celles des travailleurs. Pas nouveau, mais en période de grande crise les contradictions deviennent extrèmes.

L'existence d'une résistance importante dans certains secteurs permet de tenter de jeter les bases d'une contre-offensive. Dans la santé, les centaines de luttes de résistance qui rassemblaient quelques dizaines de travailleuses et de travailleurs commencent à passer à une échelle plus haute, quelques centaines de travailleuses et de travailleurs dans certains établissements. C'est ce que j'ai cru discerner de l'analyse de la participation à de nombreuses batailles tenaces et récurrentes en France.

C'est le cas de l'EPSM de Caen par exemple.

Les tentatives de construction unitaires de la résistance, s'appuyant sur des formes diverses de coordination éclairent le chemin et les révolutionnaires doivent interpeller les militants syndicaux, sections, syndicats de CHU, UL et UD là dessus. Et surtout fait le forcing pour construire les pôles, coordinations, etc, de la résistance.

Ces dernières semaines, l'accélération des tentatives allant dans cette direction doit être relevées (loin des masturbations autour du FdG, je le répète, posant mal les problèmes, y compris pour convaincre le peu de militants du FdG dans les entreprises).

Le courage de militants du NPA, dont des dirigeants de celui-ci, dans cette orientation traitant de la ré-organisation du mvt ouvrier est notable et le parti doit y mettre toutes ses forces vives.

Se sont approfondies depuis mon premier post sur le sujet les tentatives des postiers du 92 de construire une coordination des postiers et de resserrer encore plus les liens avec les formes d'organisation unitaires des intermittents du spectacle, ainsi qu'un travail lié à leur entreprise mais le débordant largement vers les prolétaires précaires.

Parallèlement, la mobilisation récurrente des intermittents du spectacle et ses formes d'organisation (avec leur modernité traitant du nouveau prolétariat précaire et ses formes de résistance possibles) tresse aussi en chemin.

Il nous faut bien là un parti exprimant, synthétisant la résistance d'une classe de NDDL aux pôles ouvriers, coordinations, AG, porteur d'une autre démocratie. Et, en attendant, menant bataille pour reconstruire les organisations du prolétariat moderne dans les combats dans le cadre de la grande crise du capital et ses agressions géantes.

C'est une ligne politique ouvrière là unitaire , traitant de la vraie unité, celle de combat des differentes couches de travailleurs.

Les rapprochements politiques doivent s'établir là dessus, pas sur des danses du ventre opportunistes autour du FdG.

Donc, toutes et tous à construire les résistances unitaires de la classe populaire.


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  cerise75 le Mer 30 Avr - 18:35

quelles bêtises sur ce forum les postiers en lutte du 92 représentent 4 %!!!!!
pas de quoi créer ni une coordination ni faire mettre en lutte le reste des postiers
les 2 dernières grèves , une a la poste appelé par tous les syndicats et la cfdt a rassemblé
7%de grévistes et l'autre interprofessionnel sans la cfdt pareil !!!!
arrêtez de vous la jouer.
il y a des luttes c'est sur , mais elles restent parcellaires sur des revendications catégorielles .
le fait que le 92 n'ai pas réussi ni a developer sa lutte prouve surtout qu'aujourd'hui les gens sont démobilisés et pas prêt a faire une grève illimitée ni reconductible.
arrêtons de croire qu'il suffit de faire des appels incantatoires pour que tout le monde se mette en grève,
et c'est pas la faute des directions syndicales comme on l'entend tout le temps.
c'est beaucoup plus profond que ça .
pas étonnant que l'extrême gauche rassemble si peu les travailleurs et les chômeurs avec des analyses pareilles.

cerise75

Messages : 219
Date d'inscription : 21/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Mer 30 Avr - 19:09

Les tentatives de construire des coordinations des nombreuses luttes qui existent à la poste et dans la santé sont des choses qui vont dans le bon sens pour reconstruire les organisations de résistance du mouvement ouvrier.
Cela change avec les glapissements des réformards sans réformes qui finissent par pieuter avec le PS et cogner sur les travailleurs.

Cher étourneau qui se la pète (suivant ton sabir), tu ne trouveras là aucune mystique de ma part sur la grève générale.
Mais la reconnaissance que les organisations des travailleurs sont à reconstruire avec les morceaux qui en restent en bas et que certains s'y collent. Dont des révolutionnaires (tu sais les abominables qui se la pètent...).

La bataille de reconstruction est très importante surtout sur les points faibles actuels du mouvement des travailleurs, ceux ayant trait justement aux fonctions de coordination et de centralisation de l'activité de résistance qui ont été mises à mal par les potes bureaucrates de notre étourneau réformiste.

La reconstruction des organisations de notre classe est une tâche très importante pour résister et reconstruire l'espoir. Les appareils réformistes actuels n'ont pas les capacités politiques de le faire, les générations qui ont construit sont décédées, le savoir faire est mort.

Il peut y avoir des erreurs de faites et il y en a obligatoirement, mais l'important, en matière de résistance face à la bourgeoisie, son gouvernement, les partis de la réaction, comme face aux fachos, c'est ce combat engagé de reconstruction.

A côté de cela la ligne de ceux qui se roulent dans la boue à Paris dans les conseils municipaux est nocive, à minima inutile pour les travailleurs.




avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  gérard menvussa le Mer 30 Avr - 19:33

Mais la reconnaissance que les organisations des travailleurs sont à reconstruire avec les morceaux qui en restent en bas et que certains s'y collent. Dont des révolutionnaires (tu sais les abominables qui se la pètent...).
Avant de dire qu'il faut "reconstruire", il faut déja construire Et être donc constructif. La difficulté de l'opération c'est de savoir "construire quoi, et avec qui". Or mon cher copas, j'ai une expérience "aigue" de la précarité (déja parce que vécue de façon personnelle : c'est une chose de se battre "pour la précarité", et c'est une autre chose que de l’être. Mais mes terrain de boulot (et d'intervention en génral) m'ont inscrit dans un paysage que pas mal ici ont l'air d'ignorer : ceux ou le mot "syndicat" est au mieux un gros mot, mais le plus souvent des "martiens". celui ou le mot "travail" et le mot "ouvrier" est inconnu (pourtant...)
Et que ceux qui se proclament "révolutionnaires" se la pètent est une évidence : on sait pas quand la révolution surviendra, ni ou, ni avec qui. Mais on sait "pour les autres". On est l'avant garde autoproclamée. Et la règle commune veut que quand les révolutions surviennent, les derniers a être au courant sont les révolutionnaires autoproclamés
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Jeu 1 Mai - 0:04

gérard menvussa a écrit:
Mais la reconnaissance que les organisations des travailleurs sont à reconstruire avec les morceaux qui en restent en bas et que certains s'y collent. Dont des révolutionnaires (tu sais les abominables qui se la pètent...).
Avant de dire qu'il faut "reconstruire", il faut déja construire Et être donc constructif. La difficulté de l'opération c'est de savoir "construire quoi, et avec qui". Or mon cher copas, j'ai  une expérience "aigue" de la précarité (déja parce que vécue  de façon personnelle : c'est une chose  de se battre "pour la précarité", et c'est une autre chose que de l’être. Mais mes terrain de boulot (et d'intervention en génral) m'ont inscrit dans un paysage que pas mal ici ont l'air d'ignorer : ceux ou le mot "syndicat" est au mieux un gros mot, mais le plus souvent des "martiens". celui ou le mot "travail" et le mot "ouvrier" est inconnu (pourtant...)
Et que ceux qui se proclament "révolutionnaires" se la pètent est une évidence : on sait pas quand la révolution surviendra, ni ou, ni avec qui. Mais on sait "pour les autres". On est l'avant garde autoproclamée. Et la règle commune veut que quand les révolutions surviennent, les  derniers a être au courant sont les révolutionnaires autoproclamés

Personne n'est là pour faire une course sur à plus précaire que moi tu meures. Toute ma vie fut dans la précarité sauf ces dernières années et il y a un côté puant à reprendre les propos des réformistes sur les révolutionnaires (NPA) qui se la pètent en parlant de ce qu'ils ne connaissant pas, la précarité (qui fut l'essentiel de man vie dans des usines).

Alors loin de touchantes et méprisables attaques contre des camarades du NPA en bataille pour construire et reconstruire des organisations du prolétariat dans le feu de la bataille contre les agressions de la bourgeoisie et son gouvernement, je pense que tu peux faire mieux que ces propos curieux;

Le terrain je connais (toujours désolé d'employer le "je" mais les attaques sous-tendues ne sont pas fameuses.

Je pense que ce qui ne te plait pas c'est qu'on puisse indiquer que, non, les danses du ventre à 70% de l'activité autour de petites claques réformistes politiques n'existant pratiquement pas dans la classe ouvrière, ce n'est pas un job utile dans les batailles au milieu des travailleurs.
Ca ne passe pas par là, que ce soit en Espagne ou en France ou en Italie, ou au Portugal ni dans tout l'espace méditerranéen qui flambe et secoue depuis 3 ans maintenant, sauf exception.

Le travail des révolutionnaires visant à construire la riposte en passant par la résolution des questions d'organisation du mouvement des prolétaires est important et doit être appuyé sans utiliser les saloperies des réformistes qui cherchent à démobiliser pour réorienter vers des illusions institutionnel.

Actuellement ET CONTRAIREMENT à l'orientation politique des animateurs majoritaires du NPA, la bataille pour re-dotter les travailleurs en lutte d'outils aptes à préparer la riposte doit être l'activité centrale des révolutionnaires et des militants lutte de classe. Ces outils passent beaucoup par ce qui a manqué, des outils unitaires excluant les factions bureaucratiques diviseuses.
C'est la leçon des bonnets rouges et des centaines de luttes dans la santé (qui ont gagné un ordre de grandeur de quelques dizaines de travailleurs à plusieurs centaines dans une série de CH). Les postiers sont dans une situation plus particulières car il n'y a pas de fortes concentrations de travailleurs (ce qui fait se gargariser notre réformarde sur ce que ça représente), quelques postiers à quelques dizaines de postiers par lieu rarement au dessus numériquement. Les luttes y sont remarquables en prouvant que les batailles peuvent se mener dans de très petites unités et pendant de longues périodes. La bataille dans le 92 est exemplaire dans ce processus et travaille au concret dans la bataille contre la précarité et non dans des généralités nombrilaires sans conséquences de bataille comme adorent réformards et bureaucrates.

Le NPA a de nombreux militants, que certains apparemment méprisent, dans ces batailles âpres de reconstruction dans le cadre de la lutte des classes réelles.
C'est là que se mène les grands enjeux de la lutte des classes pour autant qu'on est une stratégie. Il n'y a rien de plus politique que cela. Comme en Espagne, les rapports de force passent par la capacité du prolétariat à s'organiser et mener des résistances.
Rester dans les jupes de claques bureaucratiques n'a aucun sens et refuser de s'y soumettre ne relève pas de gens qui se la pètent.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Jeu 1 Mai - 0:11


Solidarité, convergence des luttes ! Occupation des centres de tri de la Poste de Paris 19ème

Ce mercredi, peu avant 7h00, une occupation des centres de tri de la poste avec des chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires et postiers du 92 en grève depuis le 29 janvier [1] a eu lieu. Vous pourrez trouver ci-dessous le communiqué et le texte de la prise de parole.

7h30 : une quête en soutien aux postiers du 92 a lieu
8h45 : une assemblée genérale commune a lieu dans la salle de pause
9h30 : fin de l’AG et fin de l’intervention aux centres de tri

Communiqué

Nous chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, occupons les centres de tri de la Poste Paris 19 aux côtés de nos camarades postiers en grève depuis le 29 janvier 2014.
Nous sommes une cinquantaine à avoir investi ce lieu pour dialoguer avec les salariés de la Poste sur la précarisation qu’ils subissent.

L’objectif est :
- de faire entendre que certains sont déjà en lutte, qu’il ne faut pas se résigner, mais s‘unir pour que la peur change de camp. Après 2 jours de coordination nationale des précaires, chômeurs, intermittents et intérimaires avec ou sans papiers, notre énergie a redoublé.
- que les luttes s’unissent sur les territoires au sein et entre « les secteurs ».

Le gouvernement et la majorité des « partenaires sociaux » sous l’emprise du Medef imposent une précarisation de toutes et tous, cherchant à briser les solidarités

C’est ensemble que nous voulons faire valoir nos droits.

Paris, le 30 avril 2014

Une prise de parole a eu lieu :

- Nous sommes ici chômeurs, précaires, intérimaires, intermittents, avec ou sans papiers, car nous sommes solidaires de votre lutte.
- Nous sommes fiers d’être aujourd’hui aux côtés de nos camarades postiers en grève depuis 92 jours. Nous saluons le courage, la ténacité de leur engagement et nous soutenons toutes leurs revendications.
- Quand on précarise les salariés de la poste, on précarise le service public et on tue des valeurs fondamentales de notre société. C’est donc en tant que travailleurs et en tant que citoyens que nous sommes ici présents parce que nous refusons de payer les conséquences du néo-libéralisme.
- Quand la pauvreté touche plus de 9 millions de personnes, quand 80% des embauches se font en contrats courts, quand un chômeur sur deux n’est pas indemnisé, il est scandaleux de s’attaquer aux droits sociaux, en faisant payer les plus précaires.
- Partout en France, des salariés et des citoyens luttent pour garder des conditions de vie décentes. Nous sommes ici parce que nous pensons que les postiers, les fralibs, les salariés de Peugeot, de la Redoute, les enseignants, les personnels soignants, et la liste est longue, mènent un seul et même combat. On tente de nous diviser, rassemblons-nous. Ensemble nous sommes plus forts.
- Un nouvel accord a été conclu sur les règles relatives à l’assurance-chômage. Il se fait encore sur le dos des plus précaires et s’attaque aux droits sociaux des chômeurs, intérimaires, intermittents et de tous les « travailleurs à activité réduite » et à contrats courts et en conséquence à tous les salariés.
- Nous sommes atteints par ces réformes, vous l’êtes aussi. Encore une fois, nous sommes tous concernés
- Pour donner de la force à nos luttes, l’union est indispensable Une union nationale, nous espérons que vous arriverez à unir les luttes existantes partout en France au sein de la Poste.
Ce n’est pas une utopie.

Depuis plusieurs semaines, dans toutes la France, des collectifs luttent contre l’agrément de l’accord des nouvelles règles de l’assurance chômage du 22 mars 2014.
Les 26 et 27 avril 20 régions se sont réunies pour constituer la Coordination nationale des Précaires, Chômeurs, Intermittents et intérimaires [2].
Mais aussi une union interprofessionnelle, comme celle qui germe ici.

Nous appelons tous ensembles à un point fixe unitaire le 1 mai pour la convergence des luttes, contre la précarisation.

Ce que nous défendons nous le défendons pour tous
.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Dim 4 Mai - 9:58

- Mardi 6 mai, bourse du travail de Paris, appel aux postiers de la RP à se réunir.
- 22 Mai à l'hôtel-Dieu à Paris, nouvelle rencontre des hôpitaux en lutte
- La coordination des intermittents et précaires s'est déjà tenue et viendra soutenir les tentatives de coords des postiers
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Dim 4 Mai - 11:30

Les 26 et 27 avril 2014, 20 régions se sont réunies afin de constituer la Coordination des précaires, chômeurs, intermittents et intérimaires.

Aquitaine (Gironde), Auvergne, Basse Normandie (Caen), Bourgogne, Bretagne (Rennes, Brest), Centre, Franche Comté, Île de France, Languedoc Roussillon (Montpellier), Limousin, Lorraine, Midi Pyrénées (Aveyron, Toulouse), Nord Pas de Calais (Lille), Pays de Loire (Nantes), Provences Alpes Côte d'Azur (Marseille, Côte d'Azur, Avignon), Rhône Alpes (Lyon, Grenoble, Drôme Ardèche, Saint Étienne)






La reconstruction des organisations de résistance des travailleurs est une tâche éminemment politique.
Cette reconstruction doit faire l'objet de l'unité des révolutionnaires en appui déterminé à cette tâche.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Copas le Dim 4 Mai - 11:59

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  cerise75 le Dim 4 Mai - 16:05

ce que je veux dire c'est qu'il n'y a pas a l'heure actuelle dans le pays a la poste des milliers de travailleurs qui voudraient se lettre en grève illimitée et qu'il suffirait qu'un gourou a la tête de la grève du 92 prenne ses rêves pour des réalités.
et ça vient pas des bureaucraties syndicales qui voudraient pass coordonner les luttes mais bien de la crise qui fait que même si les travailleurs le veulent , ils hésitent a se mettre fn grève massivement.
il y a des luttes ,encore une a Nantes, cette semaine , ils ont repris le travail depuis.
pareil dans une série de luttes , et c'est parce que certains ont poussé dans sud pour appeler a ne grève le 13 mars qu'il y a eu un appel avec le succès que l'on sait c'est a dure nulle , donc même s'il y a eu des AG le lendemain , personne n'a évidemment reconduit la grève.
faire croire a chaque fois a des jeunes que ça va partir et qu'il suffit d'y croire , c'est complètement irresponsable !!!!! et ça fait pas avancer la conscience de classe pour autant, au contraire.

cerise75

Messages : 219
Date d'inscription : 21/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les militants du NPA travaillent à la coord.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum