anipassion.com

Conseils ouvriers/Autogestion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseils ouvriers/Autogestion

Message  Carlo Rubeo le Mer 26 Mar - 13:38

Publication d'un article de débat entre "communistes de conseils", Echanges et Mouvement (dont je parlais déjà ici sur le FMR) et Travail contre Capital sur l'autogestion. Pas vraiment de la théorie plutôt un article sur des cas pratiques :

Autogestion générale contre autogestion d'entreprises

Deux textes publiés récemment sur l'autogestion obligent les militants autogestionnaires issus du socialisme des conseils ouvriers à prendre position face à une campagne de désinformation sur l'actualité de l'autogestion, ou prétendue autogestion. Le premier texte (Typologie d’expériences autogestionnaires en Amérique latine et indienne et leur rapport au pouvoir) est issu de la sphère altermondialiste et se situe dans la continuité d'une interprétation faussée de la transformation sociale autogestionnaire, le second texte (L’autogestion à la rescousse dans la crise du capital (Fralib, Seafrance, Goodyear) [1] est issu d'un groupement résiduel de l'ultragauchisme [2] asthmatique, réseau qui trouve son origine dans l'organisation inter-entreprise Information correspondance ouvrière, sans aucun doute ce qui se faisait de plus intéressant dans l'après-68 et surtout, pour le sujet qui nous intéresse ici, qui était le co-auteur (avec le groupe Noir & Rouge) de la brochure L'autogestion, l'Etat et la Révolution. Si les détracteurs de l'autogestion (qui en étaient les partisans hier mais c'est une autre histoire) se nourrissent des confusions des altermondialistes, cela est évident. Mais tronquer la réalité de l'autogestion lorsqu'on en connaît la réalité révolutionnaire c'est tout simplement une malhonnêteté flagrante.

la suite :

http://contrecapital.blogspot.fr/2014/03/autogestion-generale-contre-autogestion.html


Dernière édition par Carlo Rubeo le Ven 18 Juil - 10:51, édité 1 fois
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils ouvriers/Autogestion

Message  Carlo Rubeo le Ven 18 Juil - 10:56

avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

UN DEBAT dans le N° 147 d’ Echanges juin 2014

Message  Carlo Rubeo le Sam 19 Juil - 10:02

OBSOLETES LES CONSEILS OUVRIERS ?



Le texte qui suit est la réponse au texte du camarade L.K. paru dans Echanges n° 145 p. 40

Pour tout être humain qui par son activité, seul ou en association avec d’autres, réalise une œuvre quelconque (objet ou création intellectuelle), l’idée toute naturelle est que cette réalisation est sa (leur) création et qu’il a (ils ont) le droit naturel d’en disposer comme cela lui (leur) chau.
Dans cette activité, qu’il soit seul ou associé à d’autres, il entend, tout naturellement en être le maître, c’est-à-dire en définir le projet, l’organisation, le rythme et l’ensemble des composants qui contribueront à la réalisation de l’œuvre.
Si je rappelle ainsi ce qui me paraît une évidence dans tout régime communiste, c’est pour souligner que de la règle de base du système capitaliste – l’appropriation du produit de l’exploitation de la force de travail – découlent pour les travailleurs de tous ordres les conséquences suivantes (laissant de côté la conséquence économique primordiale de cette appropriation) :
-l’idée chez les travailleurs de contrôler leur propre activité dans leur participation à une réalisation quel conque ne peut venir que de celui ou ceux qui ont œuvré pour cette réalisation dans ce que sous le capital on appelle le secteur
productif, c’est-à-dire que la notion de conseil ouvrier ou d’autogestion n’a vraiment de sens que dans ce secteur d’activité ;
- que si par hasard, cette notion de conseil et/ou d’autogestion peut être évoquée dans un des secteurs improductifs c’est-à-dire gérant la distribution de ces réalisations, leur vente et le retour du produit argent de cette vente, secteurs entièrement dépendants du secteur productif, elle n’a alors qu’un sens très restrictif car le « autonome » ne peut s’appliquer qu’à un accessoire et non à une réalisation quelconque dont de toute façon il dépend entièrement ;
- lors de la disparition sous le capital d’unités d’activité du secteur productif ou improductif pour une raison quelconque (concurrence, obsolescence du produit, mauvaise gestion, concentration, etc.) on trouve souvent exprimée, d’une manière directe ou diffuse, l’idée que le produit et tout le matériel de l’unité de travail ne représente en fait que le produit de leur travail. L’occupation, le « » de marchandises n’est alors qu’une réappropriation qui semble tout à fait normale et dans la ligne logique de l’activité, illustrant alors la rupture – toute temporaire- avec le cadre légal de fonctionnement de l’unité de travail et de l’appropriation du produit par le capital.
Si de telles idées et actions peuvent, en quelque sorte naturellement, germer et se produire au cours de luttes ou dans des débats autour d’un futur social, les débats, quand ils parviennent à se concrétiser en autogestion ou autour du conseil ouvrier, sont souvent faussés par le fait que - aussi bien critiques que débats – mélangent deux notions contradictoires.

>>> lire la suite



http://contrecapital.blogspot.fr/2014/07/obsoletes-les-conseils-ouvriers.html
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils ouvriers/Autogestion

Message  Carlo Rubeo le Sam 4 Avr - 12:43

Vers l'autogestion générale : pratique ouvrière contre misère idéologique



Nous avions déjà évoqué sur Contre capital la confusion idéologique entretenue par une partie des militants altermondialistes quant à la nature de l'autogestion, posant comme une fin en soi la gestion directe des entreprises par les travailleurs au sein du monde marchand (tempéré par un esprit de responsabilité venu d'on ne sait où, et censé réglé tous les problèmes sociaux).
Cette misère idéologique constante du réformisme altermondialiste trouve son porte-parole infatigable en la personne de Richard Neuville, qui réussit inlassablement l'exploit renouvelé de faire passer des coopératives marchandes ou tout autre forme de cogestion travailleurs/marché/Etat pour de l'autogestion. La question de l'acte éducatif-embryonnaire de l'entreprise récupérée (on peut gérer une entreprise aujourd'hui donc le monde et la production demain et de ce fait abolir l'entreprise) ne doit bien sûr par être esquivée, mais ne doit pas être fétichisée non plus.
En tant que travailleurs (des industries privées, des compagnies publiques, de l'administration) la conscience que nous avons de la tâche à accomplir est double. D'une part il faut poser une ligne d'horizon comme solution à la faillite destructrice du capitalisme, d'autre part le réel se rappelle à nous constamment afin de trouver une solution à court terme afin d'organiser notre propre survie -en tant que classe- au sein de l'entreprise-caserne et de sa logique marchande-mortifère. Articuler des formes sociales de récupération d'entreprise, opératoires car dépassables qualitativement dans une perspective révolutionnaire, avec une nécessité immédiate pour organiser la survie sociale est une chose, la figer comme une fin en soi en est une autre.

>>> lire la suite
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils ouvriers/Autogestion

Message  Comi le Mer 21 Juin - 14:31

L'autogestion me semble un système intelligent et possible car il ne faut pas désespérer de l'homme. Les éco-villages sont des exemples de communautés autogérés, avec des agriculteurs, des artisans. Cependant il ne faut peut être pas confondre autogéré et autonome dans la mesure où nous vivons à l'échelle du pays. Il y a des alter mondialistes qui veulent réduire leur communauté sociale et économique à l'échelle du village, ce qui en soit ne me dérange mais risque de montrer les problèmes qu'on constate dans les villages des pays du Sud : une pauvreté matérielle, des famines en hiver. Néanmoins l'entreprise autogérée me semble une idée qui rejoint la lutte contre le patronat. Seulement le changement sera de moindre ampleur si la majorité de la population reste inactive, d'où l'idée de faire changer le pays par l'Etat qui imposerait le travail à tous par la force (cf : l'URSS). Le risque d'une entre prise auto gérée par des ouvriers et de recevoir un très bas salaire inadapté dans un société capitaliste. C'est pour cela qu'il me semble important de revendiquer à l'échelle du pays. Il y a des régions de France qui réclament leur autonomie comme la Bretagne.

Comi

Messages : 5
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils ouvriers/Autogestion

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum