Décès de Tony Benn, figure de la gauche du Labour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Décès de Tony Benn, figure de la gauche du Labour

Message  Gaston Lefranc le Ven 14 Mar - 12:34

Tony Benn vient de mourir à l'âge de 88 ans. C'était une grande figure de la gauche du parti travailliste.

Sa page wikipedia en anglais est ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Tony_Benn

Une réaction du SWP anglais : http://socialistworker.co.uk/art/37695/Tony+Benn+1925-2014+-+Inspiring+socialist+who+moved+left+through+his+life

Tony Benn avait participé aux gouvernements travaillistes des années 1960 et 1970, et, contrairement à beaucoup d'autres, il a évolué vers la gauche à la fin des années 1970, avant d'être un dirigeant de l'aile gauche du Labour dans les années 1980.

Suite à la défaite des travaillistes en 1979, il ne s'est pas présenté à la succession de Callaghan (premier ministre travailliste), et c'est Michael Foot (http://en.wikipedia.org/wiki/Michael_Foot) qui avait été élu en 1980 à la tête du Labour, marquant un tournant à gauche. Néanmoins, à l'époque, Foot était vu comme un candidat de compromis entre la droite du parti et l'extrême gauche du parti incarnée par Tony Benn.

On peut lire en anglais le programme du parti travailliste aux élections de 1983 ici : http://www.labour-party.org.uk/manifestos/1983/1983-labour-manifesto.shtml
C'est un objet historique très intéressant, un programme très détaillé. C'est un programme keynésien radical, axé sur la redistribution et la hausse des dépenses publiques pour satisfaire les besoins. La grosse limite est évidemment le caractère réformiste du programme qui rend totalement illusoire la satisfaction des revendications, faute de vouloir rompre avec les institutions de l'Etat bourgeois, mettre en place de nouvelles institutions ouvrières permettant le pouvoir effectif du prolétariat, et d'exproprier les grands moyens de production. Mais il cherche néanmoins à discuter des obstacles qui se dresseraient, et il assume la nécessité d'un contrôle des importations, d'un contrôle des investissements, d'un contrôle des prix, de la nécessité de rompre unilatéralement avec la CEE (d'un point de vue internationaliste) pour tenter de se donner des marges de manœuvre pour appliquer son programme. C'est un programme qu'on pourrait qualifier de "capitaliste d'Etat". Il s'agit avant tout de renforcer progressivement le poids de l'Etat dans l'économie. Créer un pôle public bancaire important, augmenter le poids du secteur étatique dans l'économie, faire une cogestion Etat-patronat-syndicat de l'économie nationale. Ce programme me semble très intéressant à étudier de près. C'est une sorte de programme du Front de gauche, en plus radical, plus concret et plus crédible, mais avec les mêmes impasses fondamentales.

Benn était plus radical que Foot, bien que réformiste. Dans un célèbre discours à la conférence annuelle du parti travailliste en 1980, Benn a indiqué d'un gouvernement travailliste devrait, en quelques jours, nationaliser le secteur industriel, contrôler les mouvements de capitaux, et mettre en place l'autogestion. En 1980, il a échoué de très peu (il a obtenu 49,5%) dans sa candidature pour devenir le chef des parlementaires du parti travailliste.

Dans les dernières années, Benn était un compagnon de route du SWP, participant notamment aux campagnes anti-guerre impulsées par le SWP, tout en restant toute sa vie membre du parti travailliste.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès de Tony Benn, figure de la gauche du Labour

Message  sylvestre le Ven 14 Mar - 13:47

Benn était un remarquable pédagogue du socialisme. J'ai eu la chance de l'entendre plusieurs fois, à des manifestations ou des meetings. C'était aussi quelqu'un d'immensément populaire en Grande-Bretagne. Sans jamais se départir de son réformisme fondamental, il laissait souvent apercevoir une grande lucidité envers les limites des institutions. Une de ses formules célèbres est "Je quitte le parlement pour pouvoir consacrer plus de temps à la politique."  Smile 

Une émission où il développe son point de vue "démocratique radical" :



Un débat avec Duncan Hallas du SWP en 1996 :

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum