anipassion.com

Front national

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Front national

Message  yannalan le Mar 17 Mar - 12:08

Ce site se vautre au niveau des fachos en attaquant sur le physique des gens. En plus si on se prenait en photo pour des affiches on n'aurait pas forcément l'air plus malins...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  verié2 le Mar 17 Mar - 12:24

yannalan a écrit:Ce site se vautre au niveau des fachos en attaquant sur le physique des gens. En plus si on se prenait en photo pour des affiches on n'aurait pas forcément l'air plus malins...
Certes, c'est une attaque à la Charlie Hebdo, un peu élitiste, qui se moque des gens qui ont des tronches et des allures de "beaufs" parce qu'ils viennent, hélas, pour un certain nombre de classes populaires, et n'ont sans doute ni les moyens ni la tradition culturelle bourgeoise ou petite bourgeoise pour savoir se looker... Ce qui est surprenant, c'est que le FN ne les ait pas aidés à "s'arranger" un peu. Pas assez de militants et surtout de cadres sur le terrain ? Et surtout des candidatures improvisées ? Mais c'est justement inquiétant qu'ils les trouvent...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  yannalan le Mar 17 Mar - 12:32

Oui, c'est inquiétant, ça veut dire qu'ils sont "normaux" aux yeux des gens, même des travailleurs.Ils peuvent faire toutes leurs réunions et leurs campagnes impunément et quand des gens manifestent contre eux, ils se font traiter de sauvages...L'époque où les commerçants des marchés nous planquaient les matraques pour nous défendre contre les fachos est bien révolue...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Mer 18 Mar - 19:24

L'ex-porte parole de Génération Identitaire et chargé de la communication du maire FN de Beaucaire était poursuivi pour provocation à la haine raciale, pour des propos en lien avec les distributions de nourriture organisées en faveur des «SDF Français de souche».

La condamnation morale n'a pas engendré de peine judiciaire: l'ancien porte-parole du groupe d'extrême-droite Génération Identitaire, poursuivi pour provocation à la haine raciale, a été relaxé mardi. Damien Rieu, le pseudonyme sous lequel il est connu, était mis en cause pour des propos tenus en 2013 dans un reportage consacré aux maraudes à destination des SDF «Français de souche» initié par les jeunes identitaires lyonnais.

En janvier 2013, Damien Rieu et d'autres membres du groupe Rebeyne, qui rassemble les jeunes de Génération Identitaire à Lyon, annoncent la distribution de nourriture et couvertures à destination des SDF «Français de souche». Pour justifier l'opération médiatique, baptisée «Génération Identitaire-Génération Solidaire», l'organisation d'extrême-droite oppose «d'une part, les clandestins qui s'invitent de force dans notre pays, usent et abusent de notre générosité, squattent et profanent nos églises; d'autre part, les Européens qui crèvent la gueule ouverte dans la rue dans l'indifférence générale.»

Cette campagne suscite la colère d'associations antiracistes et antifascistes locales. SOS-Racisme dénonce les «distinctions physiques» que suppose cette distribution ciblée, pointant un «délit de faciès». Le Collectif de vigilance contre l'extrême-droite du Rhône dénonce de son côté une «distribution discriminatoire de nourriture», mode opératoire «bien connu des groupuscules identitaires et fascistes» que «la préfecture du Rhône n'aura de toute façon pas d'autre choix que de faire interdire».
Le précédent des «soupes au cochon»

L'initiative fait écho aux polémiques ayant entouré les distributions de «soupe au cochon» aux sans-abris dans certaines grandes villes: à Paris, l'association «Solidarité des Français» avait lancé en 2006 la distribution d'une soupe contenant du porc, exclu notamment du régime alimentaire des juifs et musulmans. L'opération avait finalement été interdite par un arrêté préfectoral, interdiction validée par une ordonnance du Conseil d'État en 2007. Mais dans le cas des maraudes «identitaires», le préfet du Rhône a choisi de ne pas intervenir, souhaitant éviter toute «publicité» à cette «méchante bêtise xénophobe». L'interdiction pour «trouble à l'ordre public» était par ailleurs impossible, selon lui, la distribution ne s'effectuant pas dans un lieu fixe.

SOS-Racisme a donc choisi d'engager une action en justice. «Initialement, on voulait attaquer contre le caractère discriminatoire des maraudes», explique au Figaro Olivier Borel, porte-parole du comité du Rhône. «Mais il aurait fallu pour cela qu'une victime qui se serait fait refuser une aide puisse être identifiée», précise l'associatif. L'organisation s'est donc appuyée sur les propos du communiqué de presse, ainsi que ceux tenus par Damien Rieu dans un reportage de la chaîne locale TLM. Damien Rieu y affirme face à la caméra que «les Français de souche vivent aujourd'hui dans la rue. Ils ne peuvent accéder aux centres d'hébergement et ont des problèmes de logement». «Nous on pense que, encore une fois, c'est le facteur immigration qui est responsable de cette situation», ajoute-t-il, avant de conclure: «Pour nous la priorité c'est d'aider les Français de souche, comme la priorité du gouvernement c'est d'aider les Roms et les immigrés dans ce pays.»

Damien Rieu, devenu directeur adjoint de la communication de la mairie FN de Beaucaire (Gard), est un habitué des actions coups de poing de Génération identitaire. On le retrouve sur la mosquée de Poitiers, sur le toit du siège du Parti socialiste ou encore parmi les initiateurs d'un rassemblement interdit à l'occasion du match France-Algérie de la Coupe du monde de football l'été dernier. «Même si j'avais été condamné, cela n'aurait pas été grave: la décision aurait déclenché un scandale car nous avons reçu de très nombreux soutiens», assure-t-il au Figaro, saluant la décision d'un «juge qui a su faire du droit et pas de la politique».
«On ne va pas faire demi-tour si on voit un Rom»

«Ça a fait polémique dans les rédactions et les associations antiracistes, mais pas pour la France d'en bas», affirme le militant d'extrême-droite. Selon lui, les maraudes identitaires ont d'ailleurs perduré à Lyon et dans d'autres villes. Difficile toutefois de comprendre leur fonctionnement. «On aide les gens qui sont dans la rue, on ne leur demande pas leur carte d'identité et on ne va pas faire demi-tour si on voit un Rom», précise Damien Rieu. Avant de constater, malgré tout, qu'«il y a beaucoup de Français» dans la rue, et de réaffirmer sa position en faveur d'une «priorité nationale dans les centres d'hébergement» pour sans-abris.

Malgré les six mois de sursis requis par le parquet lors de l'audience du 20 janvier, le tribunal a donc relaxé Damien Rieu. «Les propos incriminés n'excèdent pas les limites du débat public dans une société démocratique», peut-on lire dans le délibéré. «Les propos du communiqué n'ont pas été retenus, sans que l'on sache pourquoi», détaille Olivier Borel, qui souligne l'incompréhension de SOS-Racisme. «Ce sont pourtant des propos assez clairs d'appel à la discrimination.» L'association se prononcera dans les prochains jours sur un éventuel appel de la décision

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/18/01016-20150318ARTFIG00370-maraudes-pour-les-sdf-francais-de-souche-l-ex-porte-parole-des-identitaires-relaxe.php
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Mer 25 Mar - 13:26




Blog familial pétainiste de candidats FN
Nostalgiques du maréchal Pétain et candidats Front national. Dans la famille Castille, les grands-parents sont tous deux en lice pour les départementales dans les cantons de Laval 1 et Laval 2 (Mayenne). Sur le blog familial, jouxtant les photos des parents, des quatre enfants et de la vingtaine de petits-enfants, entre autres moments de recueillement dédiés à Louis XVI, on croise un vibrant hommage à Philippe Pétain. «Nous avons vécu les élections en gardant en mémoire que la prise de pouvoir par les ennemis de la France permettait à des grands hommes de vivre leur destin», écrivent-ils en 2012, en guise de légende sous une photo où trois bambins prennent la pose devant la tombe de Pétain. Photo prise à l’occasion d’un «mémorable voyage à l’île d’Yeu».

Ce pèlerinage «sur la tombe du maréchal, c’est grand parce que c’est un devoir de mémoire…» écrit la «bonne maman» de ce clan catholique traditionaliste assumé. Plus précis et tout aussi décomplexé, le clan se lance aussi dans un hommage à Robert Brasillach. L’ancien patron du journal antisémite Je suis partout est encensé pour son soutien aux ligues fascistes, ceci à quelques heures de son exécution décidée par un tribunal populaire. Episode qui, pour les Castille, n’est rien d’autre qu’un «assassinat».«Nous ne l’oublierons jamais. Robert Brasillach marche aujourd’hui en esprit dans nos rangs», assure l’une des filles. «Bonne maman» est aux anges : «Bravo d’avoir repris le flambeau du devoir de mémoire. Continuez mes enfants.»

Contacté par Libération, Jean Castille, sexagénaire toujours en activité, assure être étranger à tout cela : «Je n’ai pas de blog, il faudrait que j’aille le voir pour que l’on puisse en parler, mais je ne suis pas propriétaire d’un blog.» Deux minutes après cet entretien, l’accès au blog familial des Castille passait subitement en mode restreint.

http://www.liberation.fr/politiques/2015/03/15/blog-familial-petainiste-de-candidats-fn_1221417



avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Dim 29 Mar - 19:50

La présidente du Front National Marine Le Pen est allée voter dimanche à 11h au bureau de vote d’Hénin-Beaumont où l’attendaient quatre Femen.

Quatre Femen ont manifesté seins nus devant le bureau de vote d’Hénin-Beaumont dimanche matin, portant des pancartes « Je suis fasciste », en référence au slogan « Je suis Charlie », a constaté un photographe de l’AFP. Sur leurs corps figuraient les inscriptions « Racisme » et « Peine de mort ». Les activistes du mouvement féministe ont accueilli la présidente du Front National Marine Le Pen, venue voter à 11h en compagnie du maire d’Hénin-Beaumont, Steeve Briois.


La présidente du Front national Marine Le Pen a ambitionné dimanche pour son parti « plusieurs dizaines » d’élus dans les conseils départementaux, espérant « peut-être même une bonne surprise », à la sortie de son bureau de vote dans une école de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). « J’espère que nous aurons des élus, que nous passerons d’un élu (aux conseils généraux en France, ndlr) à plusieurs dizaines », a-t-elle souhaité. « Alea jacta est », les dés sont jetés, a-t-elle conclu en attendant de pouvoir commenter les résultats à partir de 20H00.

(Le Parisien)

Sur la photo, ces femmes se sont peintes une petite moustache:

avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Jeu 2 Avr - 13:54


Le Pen persiste sur les chambres à gaz "détail" de l'Histoire

Ces propos lui ont pourtant valu cinq condamnations par le passé.

Jean-Marie Le Pen campe sur ses positions. Interrogé ce jeudi 2 avril par Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC, le président d'honneur du Front national a réitéré ses déclarations sur les chambres à gaz nazies : pour lui, il s’agit toujours d’un "détail".

"Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée, que les chambres à gaz étaient un détail de la guerre, à moins d'admettre que c'est la guerre qui était un détail des chambres à gaz", a-t-il soutenu.

Avant de poursuivre : "Je maintiens [ces propos] parce que je crois que c’est la vérité et que ça ne devrait choquer personne et qu’on a instrumentalisé cette affaire contre moi en y introduisant un soupçon d’antisémitisme alors que je mets au défi quiconque de citer une phrase antisémite dans ma vie. […] Ce n’est pas un million de morts, ce sont les chambres à gaz."

Relancé sur l'horreur de l'Holocauste, Jean-Marie Le Pen botte en touche : "La guerre est horrible vous savez, un éclat d'obus qui vous déchire le ventre, une bombe qui vous décapite, une chambre qui vous asphyxie, tout ça c'est assez ignoble, c'est vrai."

Contactée par Europe 1, Marine Le Pen a déclaré être "une nouvelle fois en désaccord profond avec Jean-Marie Le Pen, et sur le fond, et sur la forme".

Cinq condamnations

L'ancien candidat à la présidentielle avait pour la première fois tenu ces propos en septembre 1987 au micro de RTL. "Je n'ai pas étudié spécialement la question, mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale" avait-il alors déclaré.

Il les tiendra de nouveau en 1997 puis en 2008 et enfin en 2009, en séance au Parlement européen. Parmi les 18 condamnations dont il a été l'objet, 5 concernent ces propos.

Dans la même interview, Jean-Marie Le Pen, interrogé sur la présence de gaullistes au sein du parti, en a profité pour dire qu’il y avait aussi "des fervents pétainistes".

NouvelObs.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  sylvestre le Jeu 2 Avr - 17:09

Crimée et finances du FN: les textos secrets du Kremlin

Des milliers de documents ont été piratés par les hackers d'«Anonymous International» auprès d'un responsable de l'administration présidentielle russe. Il y est question de la manière dont Marine Le Pen doit être « remerciée » en échange de son soutien sur la Crimée, en mars 2014. Dans les mois qui suivent, la présidente du FN et son père ont obtenu des prêts russes à hauteur de 11 millions d'euros pour leur activité politique.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  verié2 le Sam 4 Avr - 12:01


verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  nico37 le Dim 19 Avr - 22:28

Blandine Hennion, Le Front national, l'Argent et l'Establishment 1972-1993, La Découverte, 1993, 263p.


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Ven 1 Mai - 12:52

On peut dire ce qu'on voudra des Femen, mais il faut reconnaître que cette action d'aujourd'hui au rassemblement du FN, place de l'opéra à Paris, est rudement efficace et impressionnante (pendant qu'on commémore le 20ème anniversaire d'un homme tué par l'extrême droite en "marge" d'un rassemblement du FN)

https://www.youtube.com/watch?v=rnBx5ngpcTk

(C'est la seule vidéo que j'ai pu trouver pour le moment, si j'en trouve une meilleure je la rajouterais en lien).

PS:
Ces trois femmes avaient loué une chambre d'hôtel et on voit clairement des hommes, qui ne sont pas des policiers, pénétrés dans cette chambre sans y être invités. Effraction, violation de domicile, séquestration? et on voit que ces gens arrivent avant la police curieusement.
Dans une interview une des femmes s'est réjouie que la police soit arrivée une minute plus tard craignant encore plus de violences de ceux qui ont pénétré dans leur chambre d'hôtel.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  gérard menvussa le Ven 1 Mai - 22:23

On peut dire ce qu'on voudra des Femen, mais il faut reconnaître que cette action d'aujourd'hui au rassemblement du FN, place de l'opéra à Paris, est rudement efficace et impressionnante
Personnellement, je la trouve totalement ridicule, et apolitique ! Elle ne fait que renforcer le Fhaine (contrairement à l'action de la lcr auquel j'avais participé, et qui avait été dénoncé comme "gauchiste" par un certain nombre de cadres d'autrement) Maintenant, ce n'est plus des "coups de so" qu'il faut réussir, mais des coups politiques. Certes, c'est un peu plus compliqué...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Dim 3 Mai - 10:21

Personnellement, je la trouve totalement ridicule, et apolitique !

Même si ce n'est pas suffisant, je pense que tous ceux qui dénoncent le FN pour ce qu'il voudrait nous faire oublier qu'il est , ont raison de le faire. Par ailleurs, il est symptomatique que dans les médias cette histoire n'ait pas suscité plus d'interrogations: des membres d'un service d'ordre d'un parti pénètrent dans une chambre d'hôtel sans y avoir été invités et s'en prennent physiquement à des femmes et le tout devant des caméras. On doit considérer dorénavant que c'est normal de voir ça? On dirait que oui, car cela n'émeut pas grand monde semble-t-il. Voilà où on en est aujourd'hui c'est très inquiétant.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  yannalan le Dim 3 Mai - 12:37

J'ai déjà vu ça, il y pas mal d'années, pour aller emmerder des pinochetistes en balade en France ou des MSI venus pour un meeting du FN...
Si tu interviens pour perturber une manif d'un groupe politique ou syndical, tu te fais lourder, faut s'y attendre.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  sylvestre le Mar 5 Mai - 13:59

Bon documentaire, notamment sur le désarroi ouvrier à Florange/Hayange, et sur d'autres ressorts et contradictions du vote FN.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Mar 5 Mai - 18:31

J'ai vu ce documentaire on y retrouve l'inénarrable  Engelman, ex-NPA et ex-CGT dans ses oeuvres (françaises).
Lire aussi:
http://www.npa2009.org/actualite/engelmann-les-mains-sales-du-fn

(Celui qui a écrit cet article doit avoir des problèmes d'amnésie).

L'extrait le plus truculent est celui où un agitateur frontiste, vendeur de chaussures va profiter de la mondialisation en allant refaire son stock de grolles en région parisienne à des prix que l'industrie européenne ne peut pas soutenir.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Byrrh le Mar 5 Mai - 22:57

Richard Heiville a écrit:J'ai vu ce documentaire on y retrouve l'inénarrable  Engelman, ex-NPA et ex-CGT dans ses oeuvres (françaises).
Lire aussi:http://illiweb.com/fa/i/smiles/fresse.png
http://www.npa2009.org/actualite/engelmann-les-mains-sales-du-fn

(Celui qui a écrit cet article doit avoir des problèmes d'amnésie).
Quel est l'intérêt de mettre "NPA" en gras ? Il y est resté environ un an (grosso modo entre le printemps 2009 et le printemps 2010) - pendant lequel il n'a eu d'ailleurs de cesse de courir après le milieu Front de gauche de son coin -, mais dans son désir permanent de devenir quelqu'un d'"important", ce n'est pas la seule casaque qu'il a revêtue durant ces quinze dernières années : d'abord membre de la fondation Brigitte Bardot (sic), adhérent des Verts, puis pendant 6 ou 7 ans sympathisant de Lutte ouvrière, qui lui confia même la tête de sa liste aux municipales de 2008 à Thionville, la deuxième ville du département de Moselle (un peu plus de 40 000 habitants).

Aujourd'hui, il a trouvé l'écurie qui lui permet de satisfaire son égo. Je ne vois pas en quoi ce personnage engagerait d'une quelconque façon les organisations qu'il a côtoyées à certains moments de sa vie : ce qui est certain, c'est qu'il n'a strictement plus rien à voir avec leurs idées (sauf celles de la fondation Brigitte Bardot, évidemment...).

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Rougevert le Mar 5 Mai - 23:02

Oui, on pourrait aussi se demander pourquoi CGT n'est pas mis en gras par Richard!
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Mer 6 Mai - 15:12

Rougevert:

La CGT n'est pas un parti politique et c'est presque banal d'y trouver du frontiste militant, malheureusement, de nos jours.
C'est plus truculent de trouver du gros facho qui soit passé par le NPA pour rejoindre l'extrême-droite.

Je ne vois pas en quoi ce personnage engagerait d'une quelconque façon les organisations qu'il a côtoyées à certains moments de sa vie
Un type qui passe de l'extrême-gauche à l'extrême-droite contribue à la confusion ambiante qui atteint déjà un niveau très inquiétant (tu as des gens qui croient sans doute, de bonne foi, que Marine Le Pen est communiste).
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Rougevert le Mer 6 Mai - 15:30

La CGT a une Charte et c'est une organisation de classe,se réclamant du Mouvement Ouvrier.
Comme le NPA.
Le FN est un parti porteur des valeurs nationales et petites-bourgeoises.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  MO2014 le Mer 6 Mai - 15:32

Rougevert a écrit:
Le FN est un parti porteur des valeurs nationales et petites-bourgeoises.

Euphémisation.

MO2014

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Mer 6 Mai - 16:21

La CGT a une Charte et c'est une organisation de classe,se réclamant du Mouvement Ouvrier.

Je sais bien mais dans une période de confusion totale, le FN passe auprès de beaucoup de gens pour un parti de gauche extrême. pig
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Mer 6 Mai - 16:26

pendant lequel il n'a eu d'ailleurs de cesse de courir après le milieu Front de gauche de son coin

Peut-être que le Front de Gauche de son bled a été plus clairvoyant que le NPA local sur qui est réellement cet individu autrement il aurait fait carrière au sein du FdG, ce n'est pas au NPA (ni à Ensemble!) qu'il y a des postes de permanents à prendre et du fric à se faire en salaire et prime. Basketball
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Richard Heiville le Sam 9 Mai - 13:55


PORTRAIT Cet ancien chevènementiste, devenu l’éminence de Marine Le Pen, n’a eu de cesse de dynamiter la vieille extrême droite. Il est le principal artisan de la dédiabolisation du FN. Au point de rêver à Matignon.



« Je n’ai jamais voté pour Jean-Marie Le Pen. » Florian Philippot, 33 ans, numéro deux du FN, l’a déclaré au magazine GQ. Il le redit avec une forme de jubilation en recevant Challenges dans son bureau du Carré, le siège du Front national à Nanterre. « En 2002, j’ai voté blanc au second tour après avoir déposé un bulletin pour Jean-Pierre Chevènement au premier », précise-t-il. Ce multidiplômé (HEC, ENA), venu de la gauche, est le dynamiteur en chef de Jean-Marie Le Pen. L’affrontement entre les deux hommes a atteint son paroxysme en avril. Dans le journal d’extrême droite Rivarol, le président d’honneur du FN égrène quelques déclarations provocatrices, réhabilitant notamment -Pétain. Florian Philippot riposte aussitôt. Sur Twitter d’abord : « La rupture politique avec JMLP est désormais totale et définitive. » Et quelques jours plus tard, sur BFMTV : « La vraie extrême droite est l’ennemie du Front national. » En coulisses, selon Le Canard -enchaîné, il menace de démissionner si Marine Le Pen n’exclut pas son père. L’intéressé dément.
La victoire de « Philippot Ier »

Quoi qu’il en soit, le patriarche s’en va et c’est lui, le nouveau venu, le grand gagnant de cette crise. « Jamais un second n’a eu autant d’influence », confirme Nicolas Lebourg, historien spécialiste de l’extrême droite et du FN. Sa position au sein du parti est d’autant plus forte que, selon un sondage d’Odoxa, 87 % des militants FN pensent qu’il est temps pour Jean-Marie Le Pen de prendre sa retraite. Un camouflet pour celui qui a fondé le Front national en 1972. Une victoire pour ce jeune loup, surnommé Philippot Ier en interne, qui se rêve à Matignon.

Florian Philippot n’a eu de cesse de s’attaquer à l’héritage politique de Jean-Marie Le Pen. Pas assez étatiste, pas assez social. Seule la dénonciation de l’euro, « visionnaire », trouve grâce à ses yeux.

Pour secouer la vieille extrême droite, il provoque. En 2012, il se rend à Colombey-les-Deux-Eglises pour fleurir la tombe du général de Gaulle. Sacrilège ! C’est contre l’homme des accords d’Evian de 1962 et de la décolonisation de l’Algérie française que s’est construite l’extrême droite française. En 2014, il emmène un bus de militants – des jeunes triés sur le volet – se recueillir sur la tombe du général. « Charles de Gaulle, c’est la référence absolue », affirme celui dont le bureau au Carré est à la gloire du père de la Ve République : livres, photos encadrées, lettres manuscrites… « C’est un choix personnel. Cela n’implique pas l’ensemble du FN », -assène Frédéric Boccaletti, secrétaire général de la fédération du Var, où harkis et pieds-noirs pestent -encore contre le général.

Florain Philippot, c’est surtout l’ingénieur en chef de la dédiabolisation du Front. Pour Marine Le Pen, il est celui qui, avec son expertise politique et sa connaissance de l’opinion, a enclenché une dynamique qui pourrait lui ouvrir les portes de l’Elysée. Le pitch de son discours ? Répondre aux angoisses de déclassement social des classes moyennes et défavorisées par un discours -étatiste, qui emprunte aux thèses de Jean-Pierre Chevènement et à la doxa gaulliste. « Pour crédibiliser le FN, il a mis l’accent sur les thématiques économiques et sociales. C’est un colbertisme qui veut fédérer le non du référendum de 2005 à la Constitution européenne », analyse Thomas Guénolé, politologue et maître de conférences à Sciences-Po Paris.
Agrégats de mécontents

Florian Philippot est l’habile metteur en scène d’un populisme scientifique, basé sur une fine connaissance de l’opinion. Les sondages, c’est une affaire de famille. Son frère, Damien Philippot, travaille à l’Ifop depuis 2007. Lui a effectué un stage à TNS Sofres lorsqu’il étudiait à HEC. Vote contre le traité constitutionnel, vote ouvrier, vote des rurbains… Il a construit un discours à destination de ces agrégats de mécontents. « C’est quelqu’un de charpenté intellectuellement. Il a une analyse très fine des sondages. Il pouvait discourir sans notes sur le vote des sous-couches sociales du département du Nord », raconte un ancien camarade de la promotion Willy Brandt (2007-2009) de l’ENA. « Il a apporté cette culture au Front national », reconnaît un cadre du parti. De fait, l’Enarque (autre surnom) est le Monsieur Chiffres du FN. Il peut citer au débotté le pourcentage de la chute de l’euro depuis l’été 2014 ou le cours du pétrole. A ses détracteurs qui moquent son côté intello, il répond, sûr de lui : « La ligne marche. Les scores du FN n’ont cessé d’augmenter depuis la présidentielle de 2012. »

Dès son arrivée officielle dans l’organigramme du parti comme -directeur de campagne de Marine Le Pen en octobre 2011, il pilonne la vieille ligne. « Il abonde en notes les cadres du FN, peaufine les messages, puis les délivre aux médias », raconte Wallerand de Saint-Just, le trésorier du FN, pour expliquer la dépendance du parti à l’égard de Florian Philippot. Autre atout : sa télégénie. Selon le Lab d’Europe 1, il a été l’une des deux personnalités politiques les plus invitées, avec… Marine Le Pen, aux matinales télé et radio en 2014. « C’est un très bon débatteur. Il est capable de retourner l’argumentaire de ses adversaires contre eux, comme un judoka », reconnaît Bertrand Dutheil de La Rochère, conseiller République et laïcité de Marine Le Pen.

Au FN, cette omniprésence médiatique agace. En 2014, une page Facebook, GénérationPhilippot, est lancée par sa jeune garde. Plusieurs caciques du parti grincent des dents. Marine Le Pen s’énerve, une fois n’est pas coutume, et rappelle son protégé à l’ordre.
Culte du secret

Cette aisance face caméra est pourtant loin d’être innée. A en croire l’un de ses camarades de l’ENA, -Florian Philippot était plutôt « quelqu’un de discret et d’introverti ». Aucun ne sentait en lui l’étoffe d’un leader politique. C’est que l’homme aime avancer masqué. A l’ENA, le futur haut fonctionnaire ne pipait mot sur ses idées politiques. Et ce alors qu’il était de gauche… Un comble ! « Il n’affichait pas en public ses convictions politiques », raconte un ancien -camarade. « Il est secret et aime compartimenter sa vie », rapporte un autre. Quand le magazine people Closer dévoile en 2014 son escapade à Vienne avec son petit ami journaliste, il voit rouge. « Ce qu’on appelle transparence s’apparente à la tyrannie », riposte-t-il. Idem lorsqu’un conflit d’intérêts concernant son frère, sondeur à l’Ifop, est évoqué. « Il n’est pas impliqué dans mon engagement politique », tranche-t-il sèchement.

Sa fulgurante ascension, il la doit à deux hommes : Jean-Yves Le Gallou et Paul-Marie Coûteaux. En 2009, il sort 34e de l’ENA. Pas suffisant pour intégrer les grands corps. Il est nommé inspecteur général de l’administration au ministère de l’Intérieur. Il y rencontre Jean-Yves Le Gallou, ancien mégrétiste, l’un des théoriciens de la préférence nationale. Les deux hommes sympathisent et partent à trois reprises en mission sur les routes françaises. « Son chef le croyait de gauche alors qu’il fricotait déjà avec Marine Le Pen, raconte Le Gallou. C’est la preuve qu’il était discret. Autrement, son supérieur ne l’aurait jamais mis avec moi, un ancien député européen FN, pour faire équipe. »
Adepte des pseudos

Une autre rencontre va être décisive : celle avec le souverainiste de droite Paul-Marie Coûteaux. C’est après avoir lu un de ses livres que Florian Philippot prend contact avec lui. Les deux hommes, qui ont tous deux voté non au référendum de 2005 sur la Constitution européenne, s’admirent mutuellement sur le plan intellectuel. En mai 2009, Paul-Marie Coûteaux, alors proche de Marine Le Pen, organise un dîner dans son appartement de la rive gauche pour faire les présentations. « Sa première réaction a été de dire : “Oh non, pas un énarque, cela va être barbant.” Mais le courant est passé entre eux deux instantanément, relate Coûteaux. C’était incroyable. » D’emblée, Florian Philippot propose ses services à Marine Le Pen. C’est le début d’une complicité presque fusionnelle. Très vite, il se détache de Paul-Marie Coûteaux avant de le pousser vers la sortie.

En parallèle, il s’invente un pseudo et participe au blog Le vrai débat, hébergé par Marianne.fr. Dès 2010, il y expose sa vision du FN, loin du programme officiel. Pour lui, le discours anti-Etat et antifonctionnaires hérité du poujadisme est un non-sens. Comme la retraite à 65 ans, qu’il souhaite ramener à 60 ans. Tout est dit. « Le problème, c’est qu’il faisait cela sous une fausse identité en se présentant comme un haut fonctionnaire de gauche alors que dans l’ombre, il travaillait déjà pour Marine », pointe Jean Robin, journaliste et essayiste proche de la mouvance souverainiste.

Les pseudonymes, c’est presque une -seconde nature chez Florian Philippot. En 2011, c’est l’effervescence à au ministère de l’Economie. Le bruit court qu’un des hauts fonctionnaires des Finances travaille pour Marine Le Pen. Son nom ? Adrien. En réalité, Florian Philippot. Il a même le culot d’organiser une conférence de presse, en avril 2011, où il se présente comme un fonctionnaire de Bercy et expose le programme économique du Front national. Depuis, il avoue non sans humour qu’il a « arrêté de faire des conférences de presse en burqa ».
Amateur de provocations

Né hors sérail, ce fils d’instituteur a toujours eu un goût prononcé pour la provocation envers l’establishment. En 2002, étudiant dans la prestigieuse école de commerce HEC, il crée un club, HEC avec le Che, pour soutenir l’ancien ministre de l’Intérieur de Lionel Jospin. Quelques mois plus tard, il va même jusqu’à braver l’association officielle HEC Débats en mettant sur pied une structure concurrente. « Il a invité Jean-Pierre Chevènement en 2003 et Thierry Meyssan [conspirationniste, auteur d’un livre remettant en cause le 11 septembre 2001] », se souvient un étudiant de l’école pour qui cela était clairement un acte « antisystème ».

Florian Philippot bouscule tous les codes. Ainsi, lors des manifestations contre le mariage pour tous, il incite Marine Le Pen à ne pas -défiler. Au grand dam de sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, qui, elle, prend la tête du cortège.

Cette dernière, tout juste 25 ans, est sa meilleure ennemie au sein du parti. Tout les oppose, que ce soit sur le terrain économique – lui est étatiste et se revendique de gauche, elle est -libérale et se dit de droite – ou sur les questions sociétales. Dans cette guerre sous cape, elle a une longueur d’avance. Elle a été élue députée du Vaucluse en 2012. Lui a échoué par deux fois à Forbach : en juin 2012 aux législatives et en mars 2014 aux municipales. Et lors du dernier congrès du FN, l’an passé, Marion Maréchal-Le Pen a été plébiscitée par le comité central, en arrivant à la première place. -Florian Philippot a terminé quatrième, loin derrière. « Porter le nom Le Pen, cela donne un coup de pouce », avance-t-il.

Il aura peut-être sa revanche lors des élections régionales de décembre prochain. Il devrait se présenter en Alsace Champagne--Ardenne Lorraine. Suite à l’éviction de Jean-Marie Le Pen, c’est Marion qui a été désignée tête de liste en Paca. Loin de nuire à Marine Le Pen, cet affrontement lui permet de ratisser large, avec un FN populaire et étatiste dans le Nord, et un FN droitier, bourgeois et conservateur dans le Sud.



CE QU'ILS DISENT DE LUI                                                    Bertrand Dutheuil de La Rochère, conseiller République et laïcité de Marine Le Pen, ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Chevènement : "Il est venu tout seul au Front national, sans troupe. Sa réussite et son ascension au sein du parti, il ne les doit qu’à sa force de travail. Quant à la jalousie qu’il peut inspirer, c’est malheureusement inhérent à toute structure humaine".             Philippe Murer, conseiller économique de Marine Le Pen, ancien proche de l’économiste "démondialisateur" Jacques Sapir : "Il est l’un des grands artisans de l’évolution de la pensée du Front national. La grande force du FN est de s’être emparé du sujet de la nation et de ne plus se cantonner à la thématique de l’immigration. Ainsi, le FN touche de nouveaux publics, les fonctionnaires, les enseignants, attachés à la sauvegarde du service public".            Thomas Guénolé, politologue, maître de conférence à Sciences-Po Paris : « Le FN est une monarchie absolue héréditaire : dans cette cour, si la reine décide sa disgrâce, du jour au lendemain, Philippot n’est plus rien. Réciproquement, si Florian Philippot part en claquant la porte, Marine Le Pen est inapte à piloter la stratégie politique du parti. »
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front national

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum