Pour un "week-end de révolte de gauche"

Page 3 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  yannalan le Lun 3 Fév - 21:00

Ca veut pas dire grand chose de plus, on va voir des gens faire une balade pour se dédouaner de ce qu'ilsne font pas dans la semaine....

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Roseau le Lun 3 Fév - 21:07

Je suis d'accord, le risque existe d'une démonstration de force sans lendemain.
Mais de plus en plus de travailleurs ont envie d'agir, pas de se "dédouaner"
comme les bureaucrates syndicaux et FdG.
C'est là que sont indispensables les partis révos,
pour que la démonstration de force trouve son prolongement
dans des propositions d'actions, sur tous les terrains possibles.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Achille le Lun 3 Fév - 21:23

L'unité se construit dans l'action et pour l'action sur la base de propositions mettant en mouvement le maximum de travailleurs et de leurs organisations.  Hélas les spécialistes de l'unité à la tronçonneuse se servent de ses appels pour dénigrer et calomnier. Quel crédit accorder à une proposition d'unité quand nos duettistes passent leur temps à démonter les dirigeants et militants des partis formant le FdG. Ils divisent et affaiblissent le mouvement ouvrier parce qu'ils ne veulent pas s'y confronter tel qu'il est. Les travailleurs comme toujours cherchent l'efficacité pour la défense de leurs revendications et ils savent très bien que le dénigrement et la division sert l'adversaire Hollande/Medef.


Dernière édition par Marco Pagot le Mar 4 Fév - 1:19, édité 2 fois (Raison : pareil qu'au dessus. Copier coller et guéguerre avec Roseau)

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Roseau le Lun 3 Fév - 21:48

La vraie préocupation des MR est me semble-t-il celle de Yannalan.
Les bureaucrates, indépendamment même de l'appel du NPA,
peuvent lancer appel à une manif de "dédouanement",
autrement l'habituel rite de défoulement, sans lendemain.
C'est là que la coordination anti-K des orgas révo,
équipes militantes syndicales et sur autres terrains est indispensable.
Rien n'est garanti, car le camp anti-K,
après l'échec du socialisme de caserne, et malgré la crise du capitalisme,
est encore faible.
Mais qui ne tente rien n'a rien,
et c'est dans ces combats, victorieux surtout,
mais même avec un échec, que se recrutent les futurs militants révos.


Dernière édition par Marco Pagot le Mar 4 Fév - 1:19, édité 1 fois (Raison : comme d'hab, hs et copier coller effacés)

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Copas le Lun 3 Fév - 22:46

Soit on estime qu'il y a des potentiels de révolte sur des bases relativement progressistes dans le prolétariat urbain et alors on cherche ce qui peut déclencher un mouvement large.
Soit on estime que ce potentiel n'existe pas et alors une toute autre stratégie est à mettre en place.

Dans les deux cas, et surtout le premier, la question de faire des choses avec le FdG est tout à fait marginale.
Les indignés espagnols et portugais n'ont pas attendus un accord des débris réformistes et bureaucratiques de la gauche pour y aller. Les travailleurs de la santé de Madrid qui ont remporté une grande victoire n'ont pas attendu que soient signés des accords entre petits partis réformistes pour se mobiliser par dizaines, puis centaines , puis milliers , etc...

Les processus de révolte populaire qu'il faut rechercher doivent s'inspirer de la compréhension de tout cela et la question là de l'unité d'action avec les petits partis réformistes peut être utile mais il n'y a pas lieu de les attendre si on estime que quelque chose est possible.

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pacte de responsabilité: rien à négocier

Message  Roseau le Mar 4 Fév - 20:01

http://npa2009.org/content/pacte-de-responsabilite-rien-negocier

Conclusion:
La journée de mobilisation du 6 février, ne doit être qu’une première étape. Il faut, dès maintenant, construire la mobilisation par des manifestations, des grèves, les regrouper les centraliser pour construire le rapport de forces nécessaire pour faire reculer le gouvernement.

Il y a urgence à organiser la révolte sociale et politique contre ce gouvernement. C'est le sens de la proposition d'Olivier Besancenot de préparer un week-end de révolte à gauche, dans les prochaines semaines, à Paris.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Roseau le Mer 5 Fév - 14:27


Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Message  Roseau le Jeu 6 Fév - 19:23

La gauche non-gouvernementale cherche son plan de bataille
(Les Inrocks 5/02/2014)
http://npa2009.org/content/la-gauche-non-gouvernementale-cherche-son-plan-de-bataille-les-inrocks-5022014


Dernière édition par Roseau le Ven 7 Fév - 13:18, édité 1 fois

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  gérard menvussa le Jeu 6 Fév - 21:43

yannalan a écrit:Ca veut pas dire grand chose de  plus, on va voir des gens faire une balade pour se dédouaner de ce qu'ilsne font pas dans la semaine....

C'est vrai que rester à la maison (en se racontant ses souvenirs "d'avant", quand il y avait de "vrais" trotskystes) fait tellement mieux avancer les choses....

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Copas le Ven 7 Fév - 0:04

gérard menvussa a écrit:
yannalan a écrit:Ca veut pas dire grand chose de  plus, on va voir des gens faire une balade pour se dédouaner de ce qu'ilsne font pas dans la semaine....

C'est vrai que rester à la maison (en se racontant ses souvenirs "d'avant", quand il y avait de "vrais" trotskystes) fait tellement mieux avancer les choses....

Il est exact que de procéder comme ce qui se fit dans les révolutions fiscales, etc, ne permet pas de faire avancer le schmilblick, pourtant de mêmes rassemblements peuvent inspirer la trouille au régime ou marquer de vrais points...

Les mouvements des indignés en Espagne furent réellement des avancées mais pas les messes rituelles, policées et normées dont le régime connait parfaitement les limites imposées par les chefs...Les vraies unités, celles de factions significatives du prolétariat sans contrôle de petites claques bureaucratiques peuvent faire avancer les choses.

Les vraies questions c'est comment faire pour que des mvts se développent et mordent largement dans le prolétariat, et les réponses ne sont pas à attendre le cul par terre l'unité de petits partis dont les travailleurs se foutent, jamais les choses ne se sont passées ainsi.

L'expression imagée de OB est bonne mais elle se tempère par l'utilisation d'un mot qui n'a plus grand sens dans le prolétariat qu'une révolte soit de gauche et non de classe, "un week-end de révolte à gauche", le déterminant ressort d'un côté de chercher à unir ceux qui se disent de gauche face aux solutions de développer la colère des travailleurs, des jeunes, et de l'organiser pour qu'elle défende ses intérets.

Quand dans les années 80 surgit l'énorme mouvement des infirmières avec des AG et coordinations d'AG, cela ne se fit pas par une unité préalable des partis de gauche, ni par une unité des directions syndicales.

Le mouvement victorieux des marées blanches en Espagne n'est pas parti  d'un accord préalable pour une colère de gauche et encore moins d'une colère d'unité d'ânes qui n'ont pas soif... mais d'une colère sociale, à laquelle syndicats et militants de gauche se sont joints, et même finalement des partis de gauche, comme le PSOE envoyant ses avocats pour aider...

C'est comment peut s'exprimer une mise en mouvement de la colère sur des bases qui préservent l'avenir.

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  yannalan le Ven 7 Fév - 9:56

gérard menvussa a écrit:
yannalan a écrit:Ca veut pas dire grand chose de  plus, on va voir des gens faire une balade pour se dédouaner de ce qu'ilsne font pas dans la semaine....

C'est vrai que rester à la maison (en se racontant ses souvenirs "d'avant", quand il y avait de "vrais" trotskystes) fait tellement mieux avancer les choses....

Je sors de ma maison quand çà vaut le coup et qu'il se passe quelque chose, mais je ne suis pas un hamster et je fais pas tourner ma petite roue ne me disant qu'un jour elle va avancer....

yannalan

Messages : 2065
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  gérard menvussa le Ven 7 Fév - 21:22

Franchement, peut etre que les hamsters sont ridicule (a penser que militer peut être utile) , mais qu'est ce que les hibous revenus de tout sont gonflants !
Passons a plus sérieux :

Lettre ouverte du NPA : Pour un week end de révolte de gauche !

Lettre ouverte aux travailleuses et travailleurs, aux jeunes, aux organisations syndicales et politiques qui ne participent pas à la majorité gouvernementale, associations et militants associatifs qui combattent pour les droits sociaux et démocratiques.

ChèrEs amiEs, chèrEs camarades

Depuis les manifestations contre le mariage pour tous, la droite et l’extrême droite sont à l’offensive. Les manifestations réactionnaires se succèdent. Après le refus du mariage pour tous, c’est maintenant le rejet de la procréation médicale assistée (PMA) et la remise en cause du droit à l’avortement. Dans cette course réactionnaire, l’extrême droite fasciste est en pointe : les slogans des manifestations contre la gauche, les homosexuels, les juifs, les musulmans, rappellent de mauvais souvenirs.
Si la droite et l’extrême droite sont à l’offensive, c’est parce que Hollande et la politique du gouvernement ne cessent de leur faire des concessions dans le même temps qu’ils multiplient les attaques contre les classes populaires. Une fois encore, la droite exige le retrait de la PMA et le gouvernement capitule en rase campagne, en repoussant le débat sur la loi sur la famille qui ne prévoyait même pas la PMA

C’est ce qui arrive quand un gouvernement de gauche fait une politique de droite. Là est le fond du problème.

Depuis qu’Hollande est au pouvoir, toute sa politique est tournée vers les marchés financiers, le patronat et la droite. Il ne cesse de faire des cadeaux au patronat au prix d’une aggravation du chômage et des inégalités, d’une dégradation des conditions de travail et de vie de la majorité de la population. Le « pacte de responsabilité » proposé au Medef en est le dernier exemple. 30 milliards d’exonérations de cotisations sociales en plus et, pire encore, la liquidation de tout un secteur de la sécurité sociale : les allocations familiales ! En prime, pour financer ces cadeaux, ils préparent 65 milliards sur 4 ans d’économies budgétaires au détriment des services publics qui vont trinquer et cela pour le plus grand profit d’un patronnat qui licencie et précarise.
C’est un gouvernement PS-MEDEF qui va mettre en oeuvre ces nouvelles attaques contre les conditions de vie de millions de personnes, alors qu’il y a plus de 5 millions de chômeurs dans le pays ! Un gouvernement qui imite et parfois dépasse celui de Sarkozy dans l’expulsion des sans-papiers, le démantèlement des camps de Roms, l’alliance avec les bétonneurs comme à Notre-Dame-des-Landes.
Pour stopper la droite et l’extrême droite il est nécessaire de mettre un coup d’arrêt à cette politique d’austérité d’Hollande – Ayrault qui renforce le patronat et la droite et crée le terrain de l’offensive des forces réactionnaires. Il faut interdire les licenciements, augmenter les salaires, annuler la dette, défendre la sécurité sociale, le droit au logement et les services publics !

Plus que jamais, contre les attaques réactionnaires, il faut défendre les droits sociaux et démocratiques, les droits des femmes, des homosexuels, des sans papiers. La manifestation pour la défense de l’IVG , en solidarité avec les femmes espagnoles montre la voie. Il y a urgence, il faut une révolte de gauche. Nous nous adressons à tous les travailleurs, les jeunes, les militants, les organisations, à tous ceux et à toutes celles, qui, à gauche, rejettent la droite et l’extrême droite et s’opposent à la politique du patronnat et du gouvernement. Il nous appartient de réagir, de nous rassembler pour les faire reculer, reprendre l’offensive et ne pas laisser la rue à la droite et à l’extrême droite.
Pourquoi pas un grand week-end de révolte de gauche ?
Dans cette perspective, nous proposons, à l’ensemble des organisations de la gauche politique et syndicale qui ne participent pas à la majorité gouvernementale, aux associations qui militent pour la défense des droits sociaux et démocratiques de se rencontrer pour agir en commun.

Partout, sur nos lieux de travail ou d’études, dans nos quartiers, dans nos communes, dans nos quartiers, dans nos communes, dans nos villes, tous ensemble, préparons la riposte, contre la droite et l’extrême droite, et pour stopper la politique du gouvernement et du Medef.

Avec nos salutations anticapitalistes
Le 06/02/2014

Olivier Besancenot, Christine Poupin, Philippe Poutou.

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Roseau le Sam 8 Fév - 15:50

Conférence débat : Quand la droite occupe la rue

Avec Danielle Tartakowsky, mardi 11 février, au Lieu-Dit.
6, rue Sorbier. Paris XXe (Mo Ménilmontant ou Gambetta)



Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Copas le Lun 10 Fév - 8:56

Une réponse sur BC à l'appel qui exprime une gène et estime que le terrain choisi n'est pas le bon.
Ses réponses ne sont pas à mon sens les bonnes, mais le doigt est pointé sur le fait que les forces de gauche espérées ne sont pas les bonnes, sont bien petites et bureaucratiques, hors de la classe ouvrière, et qu'elles n'iront pas là où on pourrait réellement mobiliser.

"On" ne s'adresse pas aux travailleurs réels, aux prolétaires réels, à la fraction de ceux-ici prête à bouger pour autre chose que des maneuvres politiciennes électoralistes.

Le diagnostic de départ était bon, la colère sociale qui cherche à s'exprimer.
Les propositions sont non adaptées car dirigées vers des petites factions bureaucratiques qui, depuis des décennies, font ce qu'on sait sans que ça bouge dedans, un dedans bien petit maintenant.

9 février 2014 - 23h40 - Posté par richard PALAO -  

Vu les réactions à ma première contribution d’ex-marchaisien non repenti , je précise qu’ elle est à prendre au deuxième degré , car je considère que cet appel du NPA est une vaste rigolade : le PS utilise le FN et les mouvements fascistes pour créer un front contre ces derniers afin de lui permettre de redorer son blason et de limiter les dégats aux élections et le NPA accourt et tombe dans le piège en voulant créer une riposte avec y compris le FDG allié du PS aux municipales , mais qui a allumé le feu si ce n est le PS NOTAMMENT MANUEL VALLS ?

Depuis plusieurs jours qui appelle à "la riposte" ? : VALLS , BARTOLONE , les VERTS, ce sont les pyromanes qui crient au feu !!!

il faut lutter sans concession contre le fascisme mais pas au côté de ceux qui s’en accomode ni en répondant à leur appel à manifester comme le font le PS et ses alliés , le meilleur moyen de lutter contre le fascisme c est de combattre dans la rue , dans les entreprises la politique d’austérité du pouvoir qui engendre le chomage , la misère le désespoir et fait le lit du fascisme c est également en s’abstenant aux prochaines élections pour sanctionner les partis qui font la politique du capitalisme et ceux qui proposent l’aventurisme l’autoritarisme et la politique du bouc émissaire .

Ce n’est pas la position du NPA qui va une fois de plus jouer le" jeu institutionnel" en participant auX élections , chacun est donc en mesure de juger du peu de sérieux de cet appel .

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Marco Pagot le Lun 10 Fév - 12:06

gérard menvussa a écrit:Franchement, peut etre que les hamsters sont ridicule (a penser que militer peut être utile) , mais qu'est ce que les hibous revenus de tout sont gonflants !
Passons a plus sérieux :

Lettre ouverte du NPA : Pour un week end de révolte de gauche !

Lettre ouverte aux travailleuses et travailleurs, aux jeunes, aux organisations syndicales et politiques qui ne participent pas à la majorité gouvernementale, associations et militants associatifs qui combattent pour les droits sociaux et démocratiques.

ChèrEs amiEs, chèrEs camarades

Depuis les manifestations contre le mariage pour tous, la droite et l’extrême droite sont à l’offensive. Les manifestations réactionnaires se succèdent. Après le refus du mariage pour tous, c’est maintenant le rejet de la procréation médicale assistée (PMA) et la remise en cause du droit à l’avortement. Dans cette course réactionnaire, l’extrême droite fasciste est en pointe : les slogans des manifestations contre la gauche, les homosexuels, les juifs, les musulmans, rappellent de mauvais souvenirs.
Si la droite et l’extrême droite sont à l’offensive, c’est parce que Hollande et la politique du gouvernement ne cessent de leur faire des concessions dans le même temps qu’ils multiplient les attaques contre les classes populaires. Une fois encore, la droite exige le retrait de la PMA et le gouvernement capitule en rase campagne, en repoussant le débat sur la loi sur la famille qui ne prévoyait même pas la PMA

C’est ce qui arrive quand un gouvernement de gauche fait une politique de droite. Là est le fond du problème.

Depuis qu’Hollande est au pouvoir, toute sa politique est tournée vers les marchés financiers, le patronat et la droite. Il ne cesse de faire des cadeaux au patronat au prix d’une aggravation du chômage et des inégalités, d’une dégradation des conditions de travail et de vie de la majorité de la population. Le « pacte de responsabilité » proposé au Medef en est le dernier exemple. 30 milliards d’exonérations de cotisations sociales en plus et, pire encore, la liquidation de tout un secteur de la sécurité sociale : les allocations familiales ! En prime, pour financer ces cadeaux, ils préparent 65 milliards sur 4 ans  d’économies budgétaires au détriment des services publics qui vont trinquer et cela pour le plus grand profit d’un patronnat qui licencie et précarise.
C’est un gouvernement PS-MEDEF qui va mettre en oeuvre ces nouvelles attaques contre les conditions de vie de millions de personnes, alors qu’il y a plus de 5 millions de chômeurs dans le pays ! Un gouvernement qui imite et parfois dépasse celui de Sarkozy dans l’expulsion des sans-papiers, le démantèlement des camps de Roms, l’alliance avec les bétonneurs comme à Notre-Dame-des-Landes.
Pour stopper la droite et l’extrême droite il est nécessaire de mettre un coup d’arrêt à cette politique d’austérité d’Hollande – Ayrault qui renforce le patronat et la droite et crée le terrain de l’offensive des forces réactionnaires. Il faut interdire les  licenciements, augmenter les salaires, annuler la dette, défendre la sécurité sociale, le droit au logement et les services publics !

Plus que jamais, contre les attaques réactionnaires, il faut défendre les droits sociaux et démocratiques, les droits des femmes, des homosexuels, des sans papiers. La manifestation pour la défense de l’IVG , en solidarité avec les femmes espagnoles montre la voie. Il y a urgence, il faut une révolte de gauche. Nous nous adressons à tous les travailleurs, les jeunes, les militants, les organisations, à tous ceux et à toutes celles, qui, à gauche, rejettent la droite et l’extrême droite et s’opposent à la politique du patronnat et du gouvernement. Il nous appartient de réagir, de nous rassembler pour les faire reculer, reprendre l’offensive et ne pas laisser la rue à la droite et à l’extrême droite.
Pourquoi pas un grand week-end de révolte de gauche ?
Dans cette perspective, nous proposons, à l’ensemble des organisations de la gauche politique et syndicale qui ne participent pas à la majorité gouvernementale,  aux associations qui militent pour la défense des droits sociaux et démocratiques de se rencontrer pour agir en commun.

Partout, sur nos lieux de travail ou d’études, dans nos quartiers, dans nos communes, dans  nos quartiers, dans nos communes, dans nos villes, tous ensemble, préparons la riposte, contre la droite et l’extrême droite, et pour stopper la politique du gouvernement et du Medef.

Avec nos salutations anticapitalistes
Le 06/02/2014

Olivier Besancenot, Christine Poupin, Philippe Poutou.

Non mais y'a pas des masses de perspectives là dessus. On dit juste "rencontrons nous pour agir en commun"...

Révolte de gauche, ça veut rien dire. C'est identitaire. Je veux pas reconstituer la famille à gauche du PS moi. Faut pas juste s'adresser aux directions du mouvement ouvrier, surtout si c'est juste pour leur dire "ce serait bien qu'on manifeste ensemble contre la crise, l'austérité et l'extrême-droite"...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.

Marco Pagot

Messages : 938
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Achille le Lun 10 Fév - 18:21



Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Roseau le Lun 10 Fév - 18:41

Enfin!
La persévérance du NPA finit par être utile à notre classe.
Il a fallu trois semaines pour avoir une réponse,
et la pression d'Ensemble qui a répondu positivement depuis une semaine:

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Achille le Lun 10 Fév - 19:36

Roseau a écrit:
Il a fallu trois semaines pour avoir une réponse,

Toujours les mêmes tentatives de sabotage rabâchées par le diviseur et son gros mensonge comme quoi il aurait fallu trois semaines d'attente pour une réponse du PG  à la lettre du NPA.
Hors, la lettre du NPA est datée du 6 février 2014. La preuve elle est donnée par le site du NPA soi même : http://npa2009.org/content/lettre-ouverte-du-npa-pour-un-week-end-de-revolte-de-gauche. La réponse a été publié aujourd'hui :
PAS TROIS SEMAINES rosocchio ! QUATRE JOURS !
Le zéro n'en démord pas, il va tenter de pourrir cette initiative avec tous les mensonges, calomnies et jeux de mots pourris dont il l'expert sur ce forum.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Copas le Lun 10 Fév - 19:51

Achille a écrit:
Roseau a écrit:
Il a fallu trois semaines pour avoir une réponse,

Toujours les mêmes tentatives de sabotage rabâchées par le diviseur et son gros mensonge comme quoi il aurait fallu trois semaines d'attente pour une réponse du PG  à la lettre du NPA.
Hors, la lettre du NPA est datée du 6 février 2014. La preuve elle est donnée par le site du NPA soi même : http://npa2009.org/content/lettre-ouverte-du-npa-pour-un-week-end-de-revolte-de-gauche. La réponse a été publié aujourd'hui :
PAS TROIS SEMAINES rosocchio ! QUATRE JOURS !
Le zéro n'en démord pas, il va tenter de pourrir cette initiative avec tous les mensonges, calomnies et jeux de mots pourris dont il l'expert sur ce forum.

La proposition d'OB date de plus que 4 jours... C'est la lettre pour mettre les points sur les i qui est plus récente.
Joe Dalton a encore piqué une crise qui a dépassé sa raison.
La proposition de OB est du 28 Janvier, on ne va pas donc chipoter. 13 jours.
C'est vrai que les réponses n'arrivent pas au triple galop et pour l'instant elles n'arrivent que des troisièmes couteaux.

Bien bien, c'est donc Clémentine Autain qui semble relativement d'accord sur la nécessité d'une riposte (on sera poli sur la définition des choses). On attend donc les prises de position de JLM et PL.

Après l'éventuelle prise de position du FdG (qui n'existe pas encore), restera quoi faire et à qui s'adresser, pour quels objectifs. Une colère pour vaincre ou pour témoigner ?

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Achille le Lun 10 Fév - 20:15

Copas a écrit:
Achille a écrit:
Roseau a écrit:
Il a fallu trois semaines pour avoir une réponse,

Toujours les mêmes tentatives de sabotage rabâchées par le diviseur et son gros mensonge comme quoi il aurait fallu trois semaines d'attente pour une réponse du PG  à la lettre du NPA.
Hors, la lettre du NPA est datée du 6 février 2014. La preuve elle est donnée par le site du NPA soi même : http://npa2009.org/content/lettre-ouverte-du-npa-pour-un-week-end-de-revolte-de-gauche. La réponse a été publié aujourd'hui :
PAS TROIS SEMAINES rosocchio ! QUATRE JOURS !
Le zéro n'en démord pas, il va tenter de pourrir cette initiative avec tous les mensonges, calomnies et jeux de mots pourris dont il l'expert sur ce forum.
on ne va pas donc chipoter. 13 jours...
Bien bien, c'est donc Clémentine Autain qui semble relativement d'accord sur la nécessité d'une riposte (on sera poli sur la définition des choses). On attend donc les prises de position de JLM et PL.

Après l'éventuelle prise de position du FdG (qui n'existe pas encore), restera quoi faire et à qui s'adresser, pour quels objectifs. Une colère pour vaincre ou pour témoigner ?

Une fois de plus Grichka vole au secours d'Igor... Laughing 

Le PG a donc en tant que parti a répondu 4 jours après avoir été saisi par lettre du NPA. pas 3 semaines ni 13 jours !

Maintenant il semblerait selon qu'une lettre officielle du PG acceptant la réunion ne lui suffise pas, il faudrait en plus une prise de position de JLM qui comme chacun le sait est dirigeant du PG. Quels comiques les frangins !

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  gérard menvussa le Lun 10 Fév - 20:42

Moi je dirais qu'on s'en fout, que la lettre ait mis 4 jours ou trois semaine : le tous est que la "sauce" prenne, et pas uniquement avec le pg ! Personnellement, sa réponse me convient : reste à voir l'implémentation.

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Achille le Lun 10 Fév - 21:03

gérard menvussa a écrit:Moi je dirais qu'on s'en fout, que la lettre ait mis 4 jours ou trois semaine :  le tous est que la "sauce" prenne, et pas uniquement avec le pg ! Personnellement, sa réponse me convient : reste à voir l'implémentation.

Très bien moi aussi je me réjouis de la convergence d'unité d'action entre le PG et le NPA. Mais ce que tu refuses de voir c'est que cela ne convient ni à roseau ni à Copas, l'un prenant l'initiative de mentir sur les dates de lettres pour tenter de discréditer le PG, l'autre volant à son secours, les deux combattant becs et ongles cette initiative.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Copas le Lun 10 Fév - 21:40

Achille a écrit:
gérard menvussa a écrit:Moi je dirais qu'on s'en fout, que la lettre ait mis 4 jours ou trois semaine :  le tous est que la "sauce" prenne, et pas uniquement avec le pg ! Personnellement, sa réponse me convient : reste à voir l'implémentation.

Très bien moi aussi je me réjouis de la convergence d'unité d'action entre le PG et le NPA. Mais ce que tu refuses de voir c'est que cela ne convient ni à roseau ni à Copas, l'un prenant l'initiative de mentir sur les dates de lettres pour tenter de discréditer le PG, l'autre volant à son secours, les deux combattant becs et ongles cette initiative.

C'est sur qu'avec Achille la représentation du PG ressemble à quelque chose de peu ragoutant ...

Je reste dubitatif sur la façon de mobiliser.
Contrairement aux sur-excitations de Joe Dalton, je n'ai rien contre que le PG et d'autres participent aux mobilisations, bien au contraire et c'est toujours ça de gagné.

Mais je m’élève contre le crétinisme épais et politicien qui s'imagine que c'est en cherchant comme axe central de l'activité politique des alliances avec des petits partis réformistes bureaucratisés qu'on fera bouger les choses en France.

Dans aucun pays du tour de la méditerranée, et notamment dans des pays comparables à la France, cette politique n'a permis la moindre grande mobilisation populaire.

Au moment où se déroule un grand clash politico-social dans un état de l'espace méditerranéen, à nouveau, le chemin de la colère sociale est pointé, le mode d'emploi est à nouveau montré. Il ne ressemble pas à des montages politiciens.

Alors, la question engagée là doit être menée à son terme, et il est utile de pousser jusqu'au bout les choses pour faire évoluer le PG et bloquer l'évolution réactionnaire de la GA, de la GU, de la FASE, etc dans le FdG. C'est toujours ça de gagner.

Mais la bonne solution et la bonne recherche, elle se fait en se tournant vers les plus larges masses, répondre en proposant des formes de mobilisations adaptées à la colère de franges du prolétariat qui ne savent plus vers quoi se tourner ni comment agir contre ce qu'elles subissent.

Aucune alliance n'a de sens sans le travail d'auto-organisation des masses, sans des pistes pour mobiliser par et pour les masses. Les seuls endroits où les masses ont pu faire reculer au moins partiellement les états capitalistes sont des cas qui ne se sont pas construits sur des alliances politiciennes.

La question donc pour convaincre le PG , Ensemble, le PC, LO, etc, c'est pour qu'ils se tournent vers la facilitation de mouvements de masse auto-organisés, centralisés, coordonnés.

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Achille le Lun 10 Fév - 21:58

[quote="Copas"]
Achille a écrit:
gérard menvussa a écrit:Moi je dirais qu'on s'en fout, que la lettre ait mis 4 jours ou trois semaine :  le tous est que la "sauce" prenne, et pas uniquement avec le pg ! Personnellement, sa réponse me convient : reste à voir l'implémentation.
Dans aucun pays du tour de la méditerranée, et notamment dans des pays comparables à la France, cette politique n'a permis la moindre grande mobilisation populaire.

La belle affaire et tu peux nous dire dans quel pays du tour de la méditerranée ... le gauchisme sectaire qui refuse de militer dans les masses telles qu'elles sont, avec leurs organisations, a débouché sur le moindre résultat politique -la mobilisation en étant qu'un des moyens (mais tu confonds but et moyens, fond et forme, et finalement vessies et lanternes).
Il faut notre que Grichka n'a toujours rien dit sur le contenu de la lettre du PG. C'est qu'elle contredit toutes fables qu'il nous martèle pour pousser le NPA au repli sectaire.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un "week-end de révolte de gauche"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum