Disparition de Hardy

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Disparition de Hardy

Message  verié2 le Jeu 16 Sep - 8:58

Selon Marianne, Hardy-alias Robert Barcia, dirigeant de LO, serait mort depuis un an. Si on laisse de côté l'aspect paranoiaque de cet article, il est permis de se demander pourquoi la disparition d'un dirigeant devenu une personnalité publique n'a pas été annoncée.

http://www.marianne2.fr/Inoui-comment-Lutte-Ouvriere-a-cache-la-mort-de-Hardy,-son-chef-occulte_a197458.html

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Marco Pagot le Jeu 16 Sep - 9:47

verié2 a écrit:Selon Marianne, Hardy-alias Robert Barcia, dirigeant de LO, serait mort depuis un an. Si on laisse de côté l'aspect paranoiaque de cet article, il est permis de se demander pourquoi la disparition d'un dirigeant devenu une personnalité publique n'a pas été annoncée.

http://www.marianne2.fr/Inoui-comment-Lutte-Ouvriere-a-cache-la-mort-de-Hardy,-son-chef-occulte_a197458.html

ça fait un peu bruits de chiottes...
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  jacquouille le Jeu 16 Sep - 9:49

verié2 a écrit:Selon Marianne, Hardy-alias Robert Barcia, dirigeant de LO, serait mort depuis un an. Si on laisse de côté l'aspect paranoiaque de cet article, il est permis de se demander pourquoi la disparition d'un dirigeant devenu une personnalité publique n'a pas été annoncée.

http://www.marianne2.fr/Inoui-comment-Lutte-Ouvriere-a-cache-la-mort-de-Hardy,-son-chef-occulte_a197458.html



Je viens d'un Forum ami,ou il y a un fil a ce propos,et je me suis dit "tiens si j'allais voir sur le FMR comment Verié présente la chose".Et bien voila,Robert,dirigeant de LO,dont la presse ne parle pas,devient,grace a Verié"une personnalité publique".

PS,pour Marco Pajot,tres justement tu soulignes la spécialité(entre autre) de Verié:colporter les "bruits de chiottes".


Dernière édition par jacquouille le Jeu 16 Sep - 10:37, édité 1 fois
avatar
jacquouille

Messages : 758
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  gérard menvussa le Jeu 16 Sep - 10:10

Ca n'a rien d'un "bruit de chiotte" : la nouvelle est confirmée... Il est certainement regrettable que cette information soit dévoilée par Marianne, qui n'est certainement pas la meilleure amie de l'extréme gauche (je parle par euphémisme) mais c'est l'effet pervers (prévisible) de la "stratégie de communication" de LO. Reste la mort d'un homme qui s'est toujours battu pour la révolution et le communisme. Malgré les divergences, les désaccords, les polémique, c'était un camarade.

Marchons au pas camarades !
Marchons au feu, hardiment, hardiment,
Par delà les fusillades
La liberté nous attend.
Camarades !
Par delà les fusillades
La liberté nous attend.

Place aux vrais fils de la terre,
Place aux enfants du labeur, du labeur
Affranchissons tous nos frères !
Sera le cri du vainqueur.
Camarades !

Longtemps rivés à la chaîne,
La faim nous a tourmentés,
Assez, assez de nos peines !
Nous saurons nous libérer.
Camarades !

Car les puissants de ce monde,
N’œuvrent que par nos outils, nos outils,
Dans la révolte qui gronde,
Nous chargerons nos fusils.
Camarades !

Brisons enfin l’insolence
Des nobles et des richards,
En terre plantons la lance
De notre rouge étendard !
Camarades !

Et si demain le peuple bouge,
Aux quatre coins de la terre, de la terre,
Flottera le drapeau rouge,
Le drapeau des prolétaires.
Camarades !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Vals le Jeu 16 Sep - 10:14

il est permis de se demander pourquoi la disparition d'un dirigeant devenu une personnalité publique n'a pas été annoncée.

La notion dernières volontés, ça existe et ça se respecte y compris pour un dirigeant révolutionnaire.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  verié2 le Jeu 16 Sep - 10:26

Jacquouille
Je viens d'un Foprum ami,ou il y a un fil a ce propos,et je me suis dit "tiens si j'allais voir sur le FMR comment Verié présente la chose".Et bien voila,Robert,dirigeant de LO,dont la presse ne parle pas,devient,grace a Verié"une personnalité publique .
PS,pour Marco Pajot,tres justement tu soulignes la spécialité(entre autre) de Verié:colporter les "bruits de chiottes".

Jacquouille, c'est ta seconde nature. Quel que soit le sujet, et même quand il n'y a pas la moindre critique de LO, tu ne peux pas t'empêcher de proférer des insultes à l'encontre de ceux qui sont connus pour leurs divergences avec LO. Triste. D'autant que je te signale que celui qui a mis l'info en ligne, avec un lien avec l'article de Marianne sur le "forum ami" auquel tu fais allusion, se revendique de LO. Pourquoi ne l'insultes-tu pas de la même manière sur ce forum ami ?
__
Pour en revenir au sujet - la disparition de Hardy -, c'est possible que cette singulière discrétion soit une de ses dernières volontés. Mais nier qu'il s'agissait d'une personnalité publique, et par conséquent d'un événement, pas seulement pour les militants de LO, est absurde. De même qu'il est faux de dire que la presse ne parlait pas de Hardy-Barcia. Quand une personnalité publique disparait, et quand cette personnalité était le dirigeant-fondateur de LO, ça semble tout de même étrange de ne pas en parler

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  yannalan le Jeu 16 Sep - 11:01

jacquouille a écrit:



Je viens d'un Forum ami,ou il y a un fil a ce propos,et je me suis dit "tiens si j'allais voir sur le FMR comment Verié présente la chose".Et bien voila,Robert,dirigeant de LO,dont la presse ne parle pas,devient,grace a Verié"une personnalité publique".

PS,pour Marco Pajot,tres justement tu soulignes la spécialité(entre autre) de Verié:colporter les "bruits de chiottes".

Vérié n"'en dit pas plus que le forum ami. Ou c'est "un bruit de chiottes" ou c'est vrai. Si c'est vrai, c'est vrai que ça fait bizarre de planquer la mort d'un camarade. Vous vous plaignez que les gens vous considèrent parfois comme une secte, mais si vous faites vous-même des efforts pour y arriver, on va plus en sortir...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Vals le Jeu 16 Sep - 11:06

LO dira ce qu'elle a a dire quand elle jugera utile de le dire;
en attendant, chacun n'exprime que des points de vue strictement personnels.


Dernière édition par Vals le Jeu 16 Sep - 11:07, édité 1 fois
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Oudiste le Jeu 16 Sep - 12:01

Vals a écrit:La notion dernières volontés, ça existe et ça se respecte y compris pour un dirigeant révolutionnaire.

Vals a écrit:LO dira ce qu'elle a a dire quand elle jugera utile de le dire.


Marianne : « Les mauvaises langues ont pour habitude de dire que LO est une secte, et qu’Hardy en était le « gourou ». Il serait facile de conclure qu’ils ont raison. »




Dernière édition par Oudiste le Jeu 16 Sep - 13:19, édité 1 fois
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Gauvain le Jeu 16 Sep - 12:31

aux camarades du NPA : Bon allez, on leur dit, pour Pablo et Mandel ?
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Gayraud de Mazars le Jeu 16 Sep - 12:44

Moi je suis un peu sur le cul, parce que quand Bensaïd est mort, Boussel, Ted Grant... Des historiques du mouvement trotskistes comme Hardy, les camarades l'ont annoncé, ils l'avaient fait LO pour Pierre Bois, publiquement, de plus ce genre de chose, se sait un jour ou l'autre... Enfin LO gère cette situation comme elle veut, c'est son choix, peut être même celui de Hardy, enfin, on verra bien ce que LO va dire, parce que pour le cout, à priori, ils vont devoir, répondre...
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  oxy le Jeu 16 Sep - 14:07

LO et ses secrets : un perpétuel recommencement.

AUX «ORIGINES» DE LUTTE OUVRIERE:
LA MYSTIFICATION DE ROBERT BARCIA

Le GET (Groupe d'étude trotskyste) qui a été à l'origine de la réédition des textes et des documents de Barta et de l'Union communiste (1939-1950) entend réagir au recueil d'entretiens de Robert Barcia (alias Hardy, principal leader du mouvement d'Arlette Laguiller), avec Christophe Bourseiller intitulé La Véritable histoire de Lutte ouvrière.

Il ne s'agit pas d'ouvrir une polémique avec Robert Barcia et Lutte ouvrière. Mais de rétablir (en partie!) les événements tels qu'ils se sont déroulés, documents à l'appui. Les faits sont anciens et méconnus. Mais il ne saurait pour autant être question de laisser instaurer en vérité «historique» une version intentionnellement faussée de l'histoire. Pour le passé, mais aussi pour le futur. A bricoler l'histoire, on injurie l'avenir.

S'agissant des souvenirs du dirigeant d'un parti, on ne peut que déplorer le faible niveau politique de son propos. Ni analyse, ni éclairage. Le lieu commun en guise de lanterne. Mais c'est son affaire et celle des militants de Lutte ouvrière.

On est aussi surpris que la moitié des pages de la «véritable histoire» de LO soient consacrées à Barta et à l'UC (1939-1950), le petit groupe trotskyste à l'initiative de la grève Renault d'avril-mai 1947 qui provoqua l'éviction des ministres communistes du gouvernement Ramadier.

Robert Barcia (Hardy) n'a pesé de rien à l'UC (1939-1950) où il n'a guère fait que passer de l'âge de 16 à 19 ans. Ce qu'il en dit est fondé sur des souvenirs approximatifs ou des informations de seconde main. Ses propos sont mensongers pour une part, biaisés pour une autre et inconsistants pour l'ensemble.

Ses erreurs sont multiples. C. Bourseiller fait commencer l'occupation allemande en octobre 1939 (p.9); le local de la rue de la Grande Chaumière n'était pas le domicile de Jacques Ramboz (p.86); Barta n'est pas décédé en région parisienne (p.83), mais en Espagne; Lucienne, dont il est question p.188, ne s'est jamais nommée Jeanne. Irène et elle n'ont pas été arrêtées en 1939 (p.188) mais le 15 janvier 1940; l'occupation de la Sorbonne n'a pas commencé le 3 mai 1968 (p.211) mais après sa réouverture le 13 mai; lors de la dissolution des groupes «gauchistes» en juin 1968, «Alain Krivine [n'a] pas été inquiété» assure Barcia (p.216). Il a été emprisonné 40 jours et son sursis a été révoqué. Liste non exhaustive. Vite dictée, vite écrite, mal relue, La Véritable Histoire de Lutte ouvrière n'est pas un travail sérieux.

A l'initiative d'un petit noyau de militants, la totalité de la presse de l'UC et les documents concernant son histoire ont été republiés de 1991 à 1995. Lutte ouvrière les tenait sous le boisseau depuis 30 ans, s'arrogeant le droit d'en éditer quelques bribes en occultant le nom de Barta, leur auteur, et s'en attribuant implicitement la paternité. Trois volumes (La Lutte de Classes -1942-1945-, La Lutte de Classes et La Voix des Travailleurs -1945-1947-, La Voix des Travailleurs et La Lutte de Classes -1947-1950-) sont parus aux Editions La Brèche (27 rue Taine, 75012 Paris). D'autres textes ont été édités par le Centro Pietro Tresso (Florence) et le GET (BP 12, 92262 Fontenay-aux-Roses Cedex). Tous sont consultables sur le site http://unioncommuniste.free.fr . Les introductions à ces publications retracent la véritable (!) histoire de l'UC, fondée sur les textes et les documents.

En 1972, suite à la parution d'une brochure (Jacques Roussel, Les Enfants du Prophète, Editions Spartacus) faisant de LO le prolongement de l'UC et reprenant sa version de la grève Renault d'avril-mai 1947, Barta avait publié une Mise au point: «Sous la plume de Roussel transparaît une version du passé qui est celle des dirigeants de Lutte ouvrière qui prétendent continuer sans Barta (tout en s'appropriant ses actions et ses écrits) ce que Barta leur a soi-disant enseigné». Barcia (Hardy) avait alors répondu par un texte qui rayait Barta de l'histoire et dont la bassesse avait amené Louise Barta (Irène) à réagir. Ce n'est donc pas d'hier que la volonté de R. Barcia de fonder son autorité sur un passé usurpé se manifeste. Tous les documents le démontrant sont disponibles (Barta, Lettres à un jeune camarade, GET).

Dans ses entretiens avec Bourseiller, Barcia poursuit les mêmes objectifs avec les mêmes méthodes. Sa version des événements qui menèrent à la disparition de l'UC en 1950 est erronée, pour dire peu. Ses allégations concernant les démarches entreprises ultérieurement par Voix ouvrière (groupe fondé par Robert Barcia en 1956, remplacé par Lutte ouvrière après sa dissolution en 1968) pour convaincre Barta de la rejoindre sont affabulations. Ayant quitté l'UC et n'y ayant pas laissé son empreinte, peut-être R. Barcia n'a-t-il pas eu connaissance à l'époque de l'appel aux anciens de l'UC, resté sans réponse, que lancèrent Barta et Irène (en décembre 1950) à une «collaboration, même en dehors de liens organisationnels» face au risque de déclenchements d'un nouveau conflit mondial (Lettre du 3 décembre 1950, Lettres à un jeune..., op. cit. p.24).

«Par la suite, en 1956, pendant la crise ouverte par Suez, j'ai essayé de publier un bulletin ronéotypé avec Hardy» écrit Barta. «Mais je me suis heurté aux mêmes difficultés qu'avant: le manque d'«horizon» socialiste véritable, disons-le, de culture (car il n'y a pas de dirigeants socialistes sans culture véritable)» (Lettre à J-P. B. 16 mars 1976, Lettres à un jeune… p.17).

Impossible, enfin, de ne pas citer l'impudente fin de non recevoir de Pierre Bois à Barta à qui, en 1965, il avait proposé une collaboration, semble-t-il sans l'aval de Hardy: «Après avoir rediscuté des dates de réunion du Comité de rédaction, nous n'avons pu trouver d'autre jour que le samedi matin qui puisse convenir à chacun. Je regrette beaucoup que ce détail important soit un obstacle à ta collaboration» (Pierre Bois à Barta, 2 mars 1965, Lettres à un jeune… p.36). «Je suis prêt à examiner toute proposition qui permettrait une collaboration efficace» répondit Barta, «Mais plutôt que des obstacles matériels, ce sont, je crois, des obstacles politiques qui empêchent cette collaboration» (Barta à P. Bois, 11 mars 1965, Lettre…, p.36). Courrier resté sans réponse.

Irène dément eu le rôle que lui prête R. Barcia dans les débuts de Voix ouvrière. Avec quelques anciens de l'UC, elle a soutenu des camarades alors jeunes malgré ses réserves et ses désaccords, refusant tout rôle politique (elle dactylographiait les tracts) Comme tous les anciens de l'UC, à l'exception de Pierre Bois et de sa compagne, elle a par la suite rompu avec Hardy et Voix ouvrière en déplorant le caporalisme et la vulgarité de ses méthodes.

Tentative de conférer un fondement «historique» usurpé à son autorité ou volonté de relancer l'agitation médiatique autour de son organisation, le livre de Robert Barcia (alias Hardy) est une imposture sans valeur historique ni politique. Bien mal inspirés seraient les historiens qui s'y fieraient.

Pour le GET, Richard Moyon
http://unioncommuniste.free.fr/


oxy

Messages : 141
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  gérard menvussa le Jeu 16 Sep - 14:17

Interwiev de nathalie Arthaud dans le jdd

Arthaud: "Nous avons respecté les dernières volontés de Hardy"

Il y a plus d'un an, Robert Barcia, alias Hardy, fondateur de Lutte ouvrière (LO), tirait sa révérence. Mais il fallu attendre jeudi pour que le site de Marianne révèle son décès. Nathalie Arthaud, porte-parole du mouvement, explique au JDD.fr les raisons de ce silence. "J'ai lu que nous avions tout fait pour cacher la mort de Hardy, mais c'est complètement faux!" assure celle qui a succédé à Arlette Laguiller.
Nathalie Arthaud

Pourquoi tant de mystère autour la mort de Robert Barcia?
L'article de Marianne m'a fait beaucoup rire. J'ai lu que nous avions tout fait pour cacher la mort de Hardy, mais c'est complètement faux! Si vous m'aviez appelé il y un an, je vous aurais dit la vérité. La journaliste cherche des explications alors qu'il n'y a pas lieu. Je pensais d'ailleurs que mon téléphone allait davantage sonner ce matin, mais vous êtes le premier…

Mais alors que l'extrême gauche dans son ensemble a célébré la mort de Daniel Bensaïd, pourquoi ne pas en avoir fait de même avec celle de Hardy?
Pour une raison toute simple: nous avons respecté ses dernières volontés! Sur la fin de sa vie, il était très souffrant et la dernière chose qu'il nous ait dite, c'est qu'il ne voulait pas que l'on rende sa mort publique. C'était son droit, et notre devoir de le respecter. Tous les camarades étaient au courant.
"La lutte continue plus que jamais"

Avez-vous regretté de ne pas avoir pu lui rendre hommage?
Mais nous l'avons fait! Ce n'est pas parce que personne n'en a parlé dans les médias que ceux qui l'aimaient ne lui ont pas dit au revoir. Nous lui avons rendu hommage entre nous, et nous continuons à parler de lui dans nos réunions internes. C'était quelqu'un de très important pour notre mouvement, mais il se méfiait comme de la peste du culte de la personnalité. Et le meilleur hommage que l'on peut lui rendre, c'est de continuer à descendre dans la rue pour poursuivre la lutte.

Justement, est-ce une page du trotskysme français qui se tourne avec son départ?
Non, il ne faut surtout pas le voir comme ça. Bien sûr que son départ laisse un vide, mais la lutte continue plus que jamais surtout dans le contexte actuel. Il a été, et restera, très important pour nous. C'est lui qui a créé ce mouvement mais, contrairement à ce que j'ai pu lire dans l'article, il a créé une organisation en mouvement, vivante, et pas refermée sur elle-même. LO va continuer à se battre, non pas pour lui, mais pour l'ensemble des salariés et ouvriers

Quel souvenir garderez-vous de lui?
J'en ai plein la tête. Je me souviens surtout de son enthousiasme, jamais démenti. Il avait la profonde conviction que l'humanité est capable de grandes choses. Il était intimement persuadé que les travailleurs pouvaient transformer la société, la rendre meilleure, plus juste. Il transmettait à tous sa foi en des jours meilleurs. C'était un plaisir de discuter avec lui, car il se tenait au courant de tout, tout le temps, et était presque incollable sur tous les sujets d'actualité. Quand on l'écoutait parler, on avait l'impression d'entendre un jeune homme...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Invité le Jeu 16 Sep - 15:11

C'est lui qui a créé ce mouvement mais, contrairement à ce que j'ai pu lire dans l'article, il a créé une organisation en mouvement, vivante, et pas refermée sur elle-même.

Quelle langue de bois, quel cynisme désespérant... Avec quelques autres, il a surtout créé une clique, des hommes et des femmes d'appareil à mille lieues de ce que pouvait être la génération des Rosmer, Monatte ou encore Guérin, leur léguant une vision "toute personnelle" de la politique léniniste, trotskyste.

Mais il n'est pas le seul dirigeant se réclamant du trotskysme à l'avoir fait, et sa disparition ne suffira pas à faire renaître un mouvement communiste révolutionnaire débarrassé de toutes les conceptions et pratiques malsaines héritées d'un siècle où le stalinisme a profondément dénaturé le mouvement ouvrier, y compris ses composantes anti-staliniennes.

Un bilan du courant Lutte ouvrière devra être fait un jour, qui saura faire la part entre les aspects positifs à garder et les infectes déformations dont il faudra se garder comme de la peste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  verié2 le Jeu 16 Sep - 15:33

Byrrh
Quelle langue de bois, quel cynisme désespérant...

En pareilles circonstances, que pouvait dire d'autre la porte-parole de LO ? On voit mal comment elle aurait pu esquisser un bilan du travail de Hardy, alors que LO dans son ensemble est incapable de faire un bilan critique de son histoire, de reconnaître la moindre erreur, d'accepter la moindre critique etc.

Nathalie ne pouvait donc que faire un éloge du camarade disparu, et un éloge funèbre d'un dirigeant politique par son organisation est toujours un peu forcé et langue de bois.

Ce qui reste surprenant, c'est cette dernière volonté de Hardy, qui savait pourtant bien que taire sa disparition susciterait inévitablement des interrogations et des suspicions. Souhaiter que la cérémonie se déroule dans la plus stricte intimité, c'est une chose tout de même très différente que de taire la mort d'une personnalité connue. Dans tous les domaines, la vérité reste révolutionnaire. Quant au culte de la personnalité, dont, selon l'interview de Nathalie (ou Arlette ?), Hardy se méfiait, c'est du vivant de l'objet du culte qu'il est vraiment dangereux et non après sa mort.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  verié2 le Jeu 16 Sep - 15:35

[quote="verié2"]
Byrrh
Quelle langue de bois, quel cynisme désespérant...

En pareilles circonstances, que pouvait dire d'autre la porte-parole de LO ? On voit mal comment elle aurait pu esquisser un bilan du travail de Hardy, alors que LO dans son ensemble est incapable de faire un bilan critique de son histoire, de reconnaître la moindre erreur, d'accepter la moindre critique etc.

Nathalie ne pouvait donc que faire un éloge du camarade disparu, et un éloge funèbre d'un dirigeant politique par son organisation est toujours un peu forcé et langue de bois.

Ce qui reste surprenant, c'est cette dernière volonté de Hardy, qui savait pourtant bien que taire sa disparition susciterait inévitablement des interrogations et des suspicions. Organiser une cérémonie discrète, dans la plus stricte intimité, et attendre quelques jours pour annoncer la triste nouvelle, c'est une chose tout de même très différente que de taire la mort d'une personnalité connue pendant un an. De sorte que, paradoxalement, après un an de silence, l'événement médiatique devient ce silence de LO tout autant, sinon davantage, que la disparition de Hardy.

Dans tous les domaines, la vérité reste révolutionnaire. Quant au culte de la personnalité, dont, selon l'interview de Nathalie (ou Arlette ?), Hardy se méfiait, c'est du vivant de l'objet du culte qu'il est vraiment dangereux et non après sa mort.

Cette dernière volonté de Hardy et son respect auront donc contribué à accréditer la légende de l'organisation secrète mystérieuse.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  gérard menvussa le Jeu 16 Sep - 15:56

Je ne vois rien de "cynique" ou de "désespérant" la dedans ! Nathalie Arthaud est une militante (et la porte parole) de l'organisation dont Hardy a été longtemps un des principaux dirigeants (pour ne pas dire LE dirigeant) Il est donc normal que son panégyrique posthume soit ce qu'il est !

Un bilan du courant Lutte ouvrière devra être fait un jour, qui saura faire la part entre les aspects positifs à garder et les infectes déformations dont il faudra se garder comme de la peste.

Sans doute, mais ce n'est pas le lieu ! Maintenant, je ne connais pas d'organisation qui soit tout a fait indemne des "aspects positifs" et des "infames déformations" Sinon, faut que tu me les dises : depuis le temps que je cherche l'organisation parfaite... (plus de trentes ans, maintenant)

Pour moi, l'important est "il reste (cela n'engage que moi) un camarade, malgré les désacords, les brouilles, les engueulades, etc.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Roseau le Jeu 16 Sep - 16:05

J'ai enfin compris pourquoi LO considère que la Russie est toujours un Etat ouvrier.
C'était pour respecter les dernières volontées de Hardy...

Ce serait drôle si ce n'était pas une démonstration de plus de fossilisation...

A part cela, Nathalie qui en fait le Créateur de l'organisation, comme si une foule de militants aussi valeureux avaient rien fait, si c'est pas du culte du chef...

Maintenant la vraie raison est sans doute de préparer la relève sans que les militants en profitent pour lancer enfin les débats qui les taraudent. Ils sont pas plus bêtes qu'ailleurs...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Vals le Jeu 16 Sep - 16:42

Hardy, dirigeant historique de Lutte ouvrière, est mort l'an dernier
16.09.2010

Robert Barcia, alias Hardy, dirigeant historique et cofondateur de Lutte ouvrière (LO), est mort l'an dernier, a-t-on appris jeudi auprès de l'organisation trotskiste, qui avait jusqu'alors maintenu le décès secret, à la demande du défunt.
Né à Paris le 22 juillet 1928, Hardy, fondateur de Lutte ouvrière, est décédé à Créteil début juillet 2009, à presque 81 ans, a révélé jeudi le site internet marianne2.
fr.
"Hardy nous avait demandé explicitement et solennellement de ne rien dire", a déclaré à l'AFP Arlette Laguiller, figure historique de LO en confirmant cette information.
"Ne pas rendre publique sa mort, ce n'était pas la cacher, c'était simplement le comportement de tout être humain normal par rapport aux dernières volontés d'un proche dans son souhait de mourrant" alors qu'il était "malade et handicapé", a-t-elle poursuivi. "Ca nous a tous touchés comme quand on perd un parent".
Robert Barcia, "quelqu'un de très modeste" qui n'était pas un théoricien, "a contribué à forger l'organisation que nous sommes aujourd'hui", a-t-elle ajouté, saluant en lui "un des pères fondateurs (de LO) comme Pierre Bois", également décédé.
"Père fondateur" ou "gourou" comme le disent les détracteurs du mouvement trotskiste ? "Vraiment, la légende du gourou et de la secte ça a toujours été ridicule. C'est le fantasme de la presse depuis longtemps", "c'est aussi ça qui a contribué à ce qu'Hardy n'ait pas envie que sa mort soit rendue publique", selon Mme Laguiller, soulignant que LO dispose d'une "direction collective avec un congrès chaque année".
"On a voulu le plus longtemps possible faire ce qu'il nous avait demandé, c'était son droit", a-t-elle fait valoir.
"On lui doit beaucoup politiquement et humainement", a également expliqué à l'AFP une autre dirigeante trotskiste: "Il avait émis la volonté qu'il n'y ait pas de manifestation quelconque, il tenait à la plus stricte intimité et c'est dans notre morale de respecter la volonté d'un camarade auquel on tenait beaucoup".



avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  ottokar le Jeu 16 Sep - 17:22

le fait qu'il soit mort il y a 18 mois et que LO continue, sans heurts, montre bien en tout cas qu'il avait contribué à créer une organisation qui pouvait durer sans lui. Contrairement aux affirmations lancées ici ou là. Il avait plus de 80 ans et était d'ailleurs en retrait par la force des choses, depuis plus longtemps.
Que LO continue, dans la même voie, avec ou sans lui, pour moi c'est l'essentiel.

ottokar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Vals le Jeu 16 Sep - 17:27

ottokar a écrit:
Que LO continue, dans la même voie, avec ou sans lui, pour moi c'est l'essentiel.

Et c'est le plus bel hommage à rendre à notre camarade.....
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Gayraud de Mazars le Jeu 16 Sep - 17:30

Il est clair que LO continue sur la même ligne politique sans en changer un iota, la preuve au moins que Hardy, a su forger des cadres à son école, maintenant sur ce que dit et fait LO, on peux ne pas être d'accord et rester sceptique... Mais le fil n'est pas de parler de ça...
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Laurel, par contre, serait toujours vivant...

Message  Roseau le Jeu 16 Sep - 18:28

On nous dit pas tout...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  ulm le Jeu 16 Sep - 18:32

[quote]le fait qu'il soit mort il y a 18 mois et que LO continue, sans heurts, montre bien en tout cas qu'il avait contribué à créer une organisation qui pouvait durer sans lui. Contrairement aux affirmations lancées ici ou là. Il avait plus de 80 ans et était d'ailleurs en retrait par la force des choses, depuis plus longtemps.
Que LO continue, dans la même voie, avec ou sans lui, pour moi c'est l'essentiel. .
ottokar[/quote/

Je pense même que sa volonté de partir sans trompette et tambour avait ce but. Installé l'organisation solidement. En effet, on voit mal aujourd'hui ses adversaires politiques ou la presse dire que LO va s' effondrer apres son décés. Razz
Moi j' y vois un enorme pied de nez à tous les conformismes habituels. Un grand bonhomme nous a quitté!








ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  gérard menvussa le Jeu 16 Sep - 19:31

ses adversaires politiques ou la presse dire que LO va s' effondrer apres son décés.
Sources ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition de Hardy

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum