anipassion.com

Racisme, une passion d'en haut

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  mykha le Jeu 14 Nov - 12:27

Je comprends parfaitement que l'évocation de Riposte laïque, que tu as longtemps soutenue en la prenant pour une organisation laïque
Mensonge à l'état pur. On s'habitue mais c'est fatiguant et ça pollue les échanges.

mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Jeu 14 Nov - 12:45

mykha a écrit:
Je comprends parfaitement que l'évocation de Riposte laïque, que tu as longtemps soutenue en la prenant pour une organisation laïque
Mensonge à l'état pur. On s'habitue mais c'est fatiguant et ça pollue les échanges.
Aurais-tu déjà oublié l'époque où tu faisais front commun avec Chalot, rédacteur de Riposte Laïque et le défendait griffes et ongles alors qu'il continuait à publier sa prose dans ce torchon ? Il faudrait rechercher dans les archives du forum ou de l'ancien forum - quelqu'un aura peut-être le courage et le temps de le faire...

J'en profite pour rappeler que ledit Chalot a été très longtemps toléré sur le forum de LO après que j'en ai été viré. Son islamophobie maladive ne semblait pas déranger les animateurs du FALO...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Jeu 14 Nov - 13:32

Voici comment tu défendais encore Chalot en 2010, alors qu'il était durement critiqué pour sa participation au torchon Riposte Laïque
Vals
Je ne suis pas du tout d'accord avec un certain nombre de positions (républicaines, réformistes, laïques interclassistes....) de Chalot...mais ceux qui ont le culot de le traiter de raciste défendent des positions autrement plus abjectes et offensives sur un plan strictement religieux ...

Les révolutionnaires ne peuvent pas être dupes de ce genre de calomnies qui ne visent qu'à discréditer tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ne sont pas dupes de l'offensive réactionnaire qui s'abrite derrière les manoeuvres tout autant dégueulasses de la droite et de l'extrême-droite...
Cette saloperie contre Chalot n'est pas une critique (légitime) contre ses illusions sur la laïcité bourgeoise....C'est une pure calomnie qui ne vise pas spécifiquement Chalot mais tous ceux qui oseraient dire le mal qu'ils pensent de la pourriture obscurantiste et religieuse...
D'ailleurs Ménussa t'avait posé cette question :
Peux-tu nous citer une critique que tu aurais prononcée contre Chalot pour sa participation à RL ?

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  mykha le Jeu 14 Nov - 13:46

Je te reprécise, Vérié, ce que tu mensongèrement prétendu :

Je comprends parfaitement que l'évocation de Riposte laïque, que tu as longtemps soutenue en la prenant pour une organisation laïque
Je persiste à dire que je n'ai JAMAIS soutenu Riposte Laïque.

Je sais bien que "qui veut tuer son chien l'accuse de la rage" mais là, la ficelle est grosse.
J'assume parfaitement ce que je soutiens ou ai soutenu mais je déteste les mensonges.
NPNS no problem
FOUREST et Prochoix, idem
Djavann et beaucoup de bouquins féministes anti-religion, idem.
Certains écrits de Badinter, idem.
Tout ce qu'a écrit LO sur ces sujets, évidemment.
Et beaucoup d'autres références que tu dénonces, alors pas besoin d'inventer ou falsifier.....

mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Jeu 14 Nov - 14:03

Mykha
Je persiste à dire que je n'ai JAMAIS soutenu Riposte Laïque.
Alors disons que tu as soutenu un rédacteur de Riposte Laïque. Ca ne te semblait pas infamant d'écrire dans RL. Pour ma part, je considère qu'il s'agit d'un soutien implicite à RL. Car, si on peut écrire dans RL sans être considéré comme infréquentable, cela signifie tout de même que RL n'est pas infréquentable, non ?

Si quelqu'un écrivait aujourd'hui à la fois dans Minute et sur ce forum, il me semble que tu n'aurais pas la même attitude. Et si quelqu'un prenait la défense d'un rédacteur de Minute, tu t'indignerais à juste titre.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  gérard menvussa le Jeu 14 Nov - 15:04

De même Lutte ouvriére n'a jamais soutenue formellement riposte laique. Mais elle a invité deux de ses principaux animateurs, Chalot toujours et cassen a exposer leur vision de la laicité, couvé par Roland Szpirko.


Quand a Vals, c'est vrai qu'il n'a jamais soutenu RL. Mais il a refusé obstinément de la condamner alors que leurs dérives sont arrivés assez vite, et se sont vite aggravés !

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Jeu 14 Nov - 15:23

Gérard Ménussa
Lutte ouvriére n'a jamais soutenue formellement riposte laique. Mais elle a invité deux de ses principaux animateurs, Chalot toujours et cassen
On en a déjà discuté, mais quand LO a invité les représentants de Riposte laïque (au titre de l'UFAL si j'ai bonne mémoire), la dérive fasciste de RL n'était pas encore amorcée. On peut dire qu'il s'agissait alors d'une organisation ultra-laïque, dont les conceptions de la lutte contre la religion n'étaient pas marxistes. La question d'inviter ce genre de gens et de débattre avec eux peut être discutée. Ce qui est plus gênant, c'est que Chalot a continué à défendre RL et à y publier des articles alors que cette dérive était déjà bien visible, et que Vals a alors soutenu Chalot. De même, le Forum des amis de LO a continuer à tolérer les élucubrations dudit Chalot sans s'inquiéter de cette participation à un média virant de plus en plus ouvertement vers l'extrême-droite.

Il semble donc bien que l'islamophobie fanatique de RL ait masqué beaucoup d'autres aspects de ce groupe et lui ait valu beaucoup d'indulgence...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  gérard menvussa le Jeu 14 Nov - 20:36

mais quand LO a invité les représentants de Riposte laïque (au titre de l'UFAL si j'ai bonne mémoire), la dérive fasciste de RL n'était pas encore amorcée.
C'est parfaitement exact ! Mais la dérive avait déja commencé. Elle allait les entrainer de plus en plus loin dans une dérive dont on ne sait pas quand elle s'arrétera. Evidemment, LO n'est en rien responsable desdites dérives. Cela dit, il me semble qu'elles (lo) l'ait dénoncé, de façon trés tardive. Elle a souvent reproché (et à juste titre) à la lcr de "repeindre en rouge" ce qui ne l'était guère. On pourrait de la même façon leur repprocher d'avoir repeint en "féministe", "laique", tout ce que tu voudra des choses, des gens, des associations et des structures qui n'avaient qu'un lointain rapport avec ces problématiques.

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Toussaint le Sam 16 Nov - 13:53

On s'écarte du sujet.

Ou alors de la question de la montée des expressions racistes dans ce beau pays. La complicité active de LO dans son ensemble et de la très grande majorité de ses militants avec le racisme islamophobe de la pire espèce est un fait établi de longue date que vals, mykha (vals est mykha?) et d'autres viennent régulièrement illustrer, rappeler, démontrer, justifier.

Le PS appelle à des manifestations ou une manifestation contre le racisme. Cela me semble plus important que ce que fait ou dit un groupuscule sectaire gangrené par le racisme.

Que disent les camarades de cette proposition du PS?

Il me semble qu'il y a un piège là dedans, qui sera difficile à éviter. Rejoindre les manifs appelées par le parti de Valls, Peillon, Hollande et Ayrault, la liste n'est pas exhaustive pris plusieurs fois la main dans le sac de l'islamophobie et de la xénophobie, du racisme le plus ordinaire, ce n'est pas évident. Il s'agit aussi pour eux de se laver de leurs saletés et de nous convoquer de nouveau à l'union derrière "la gauche".

En même temps, le matraquage médiatique sera tel que tout refus sera présenté comme une dérobade sectaire profitant aux racistes. Manifester, donc, mais comment le faire en ne s'alignant pas? Se limiter à des slogans dans les cortèges rappelant les racismes d'en haut ne me semble pas suffisant. Je n'ai pas de réponse.

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Sam 16 Nov - 14:02

le matraquage médiatique sera tel que tout refus sera présenté comme une dérobade sectaire profitant aux racistes. Manifester, donc, mais comment le faire en ne s'alignant pas? Se limiter à des slogans dans les cortèges rappelant les racismes d'en haut ne me semble pas suffisant. Je n'ai pas de réponse.
Je ne pense pas du tout qu'on soit tenu de cautionner cette opération en raison du matraquage médiatique supposé - attendons. Même dans les milieux proches du PS, sans parler de ceux proches du FDG, il y a plein de gens qui sont conscients que le discours de Valls n'est qu'une version soft du racisme primaire exprimé par le FN, Minute etc.

Il n'y a aucune raison de se précipiter aux basques du PS.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Toussaint le Sam 16 Nov - 14:16

Il n'y a aucune raison de se précipiter aux basques du PS.
Parfait.

Mais vu de Guyane, ce sont des peuples qui se sont vus insulter depuis plusieurs semaines et qui ont vu avec effarement comment Taubira elle-même a dû subir les insultes dans un isolement assez impressionnant. Ensuite, il y a eu la une de Minute et la gôche et l'extrême gôche semblent se réveiller.

PS ou pas PS, les gens ici attendent ce que va dire la métropole.
Et vos querelles métropolitaines ne seront pas lisibles.
C'est grave. Ici des avocats veulent porter plainte pour "diffamation". Il est important que les manifestations en France, qui que ce soit qui y appelle, aient lieu et soient massives. Cela ne fera pas reculer le racisme; mais vous avez en tant que peuple, en tant que classe, et j'insite sur les deux, un message à envoyer aux gens visés par ces insultes, dans ce beau pays où toute la classe politique a du "citoyen" et de la "république" plein la bouche. Mais où le racisme demeure plus que jamais et bien plus que le christianisme cher à Onfray ou la laîcité chère à tant d'autres, une des marqueurs identitaires de la République française réellement existante.

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Sam 16 Nov - 14:49

vu de Guyane, ce sont des peuples qui se sont vus insulter depuis plusieurs semaines
Je ne sais absolument rien de la situation en Guyane, mais il me semble que les Guyanais sont capables de comprendre l'hypocrisie du PS et du gouvernement, non ?

Cela-dit, si le PS, par exemple au travers de la FIDL, réussissait son opération au sein de la jeunesse lycéenne, oui il faudrait que les lycéens sympathisants avec l'extrême-gauche participent aux côtés de leurs camarades, sans pour autant renoncer à dénoncer la politique de Valls et cie. Mais si c'est une manif d'élus affublés d'écharpes tricolores, de clients du PS et de quelques bobos, je ne vois pas l'intérêt d'y aller... Ca ne sera de toute façon certainement pas la classe ouvrière qui sera présente.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  gérard menvussa le Sam 16 Nov - 20:08

Racisme: le bal des faux culs



Soudain: les mêmes beaux esprits qui ont libéré dans l'espace public, sous le sceau du «parler vrai», des discours d'exclusion, découvrent, effarés, que la France est prise de racisme...



Le racisme, nous dit le dictionnaire, est une «hostilité systématique contre un groupe social». Depuis le début des années 2000, cette hostilité s’exerce principalement contre les musulman(e)s - mais elle vise également les Noir(e)s et les Roms (liste non exhaustive).

Qui la nourrit, depuis tout ce temps, sous le très orwellien prétexte d’user d’une liberté d’expression que menacerait un prétendu «terrorisme» (appelé aussi «tyrannie») de la «bien-pensance», d’analyses (et autres commentaires) «décomplexés», (presque) toujours présentés comme de courageux bris de «tabous»?

D’éminent(e)s oligarques. Des éditocrates, comme Claude Imbert, fondateur de l’hebdomadaire Le Point, qui fut à sa manière un pionnier lorsqu’il déclara qu’il était «un peu islamophobe» - et qu’il avait, après tout, bien «le droit de le dire». (Ou comme Jean Daniel, co-fondateur du Nouvel Observateur, qui s’est tôt fait une gloire d’avoir tôt adressé à François Mitterrand cette mise en garde: «Le clocher de votre affiche électorale, dans peu de temps, vous le verrez entouré par deux minarets.»)





Des penseurs de médias, comme Alain Finkielkraut, qui a, au fil des ans, beaucoup donné de sa personne. Quand il a considéré, par exemple, qu’il n’était pas spécialement scandaleux de se livrer – sur la foi de mystérieux critères - au comptage des «collaborateurs juifs» d’une émission de France Culture, pour déplorer qu’ils soient en «nette surreprésentation». Ou quand il a jugé que la journaliste italienne Oriana Fallaci usait, certes, dans le pamphlet où elle excrétait que «les fils d’Allah se reproduisent comme des rats», d’un vocabulaire un peu outrancier - mais qu’elle avait cependant l’«insigne mérite de ne pas se laisser intimider par le mensonge vertueux» et de s’effrorcer de regarder la réalité en face». Ou quand il a estimé (après s’être livré à leur comptage) qu’il y avait quand même beaucoup de joueurs noirs dans l’équipe de France de football, et que ça faisait «ricaner toute l’Europe» – non sans préciser: «Si on fait une telle remarque en France, on va en prison.» (Mais ces diverses considérations – suivies par tant d’autres qu’il serait vain de vouloir toutes les mentionner –, qui dessinaient une assez incommodante philosophie, n’ont jamais empêché qu’il soit considéré par ses ami[e]s [et complices] éditocrates comme un expert ès-tout, dont les avis méritaient d’être pieusement popularisés: ce n’est que tout récemment que les tenanciers des comptoirs de presse et de médias où il déclame depuis dix ans ses sentences identitaires ont [timidement] commencé à entrevoir qu’elles n’étaient peut-être pas si délicieusement anticonformistes et stimulantes qu’ils ne l’avaient jusqu’alors cru.)



L'insitutionnalisation de la mal-pensance



L’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République a scellé en 2007 l’institutionnalisation de cette «mal-pensance» – puisque plus une semaine ne s’est après cela écoulée sans que des proférations systématiquement hostiles à de très ciblés groupes sociaux ne soient dites par les plus haut(e)s représentant(e)s de l’État: par son nouveau chef, dont le tristement fameux «discours de Grenoble» allait marquer d’une pierre blanche l’histoire de l’accablement des Roms, ou par tel ministre pétri de l’idée qu’il y avait en France «trop» de musulman(e)s.

François Hollande, au lendemain de son élection, s’est doté d’un ministre de l’Intérieur dont chacun(e) pouvait assez facilement prédire qu’il maintiendrait cette détestable tradition - et c’est très exactement ce qui s’est passé, puisque Manuel Valls (1) depuis sa nomination, se complaît, comme ses prédécesseurs, dans la stigmatisation des mahométan(e)s et des Roms (liste non exhaustive): c’est ce qui lui vaut d’être poursuivi par le MRAP.

Bien évidemment: cette libération, dans l’espace public, d’une libre parole affranchie de la pesanteur des retenues qui empêchaient naguère la récitation «républicaine» de versets pris dans la propagande de l’extrême droite produit des effets concrets. La Commission nationale consultative des droits de l’homme NCDH, qui n’est pas exactement un repaire d’islamo-gauchistes, constate tous les ans, désormais, que «le discours d’une partie de la classe politique», qui rompt «avec un discours “politiquement correct“ qui interdisait de mettre en cause certaines catégories de la population en fonction de leurs origines», et que «cela vient renforcer la légitimité d’attaques visant nommément tel ou tel groupe».

En 2012, cet organisme dénonçait «l’impact que peuvent avoir certains discours politiques ou certains débats nationaux sur l’attitude de quelques-uns de nos concitoyens vis-à-vis de la population musulmane», et concluait: «Il est nécessaire de veiller à ce que ces différents débats publics n’aient pas pour résultat de faire augmenter des sentiments de défiance (à l’égard de l’islam), car ces sentiments pourraient à terme entraîner une augmentation réellement significative des comportements antimusulmans.» Cette mise en garde, remarquablement explicite, a-t-elle été entendue? Absolument pas. Moyennant quoi: depuis de longs mois, les profanations de mosquées et les agressions de musulmanes voilées se multiplient, dans des proportions terrifiantes.



Le grand silence



Mais les forgerons de presse de l’opinion, loin de s’alarmer de cette banalisation de la violence raciste, l’ensevelissent sous un grand silence - et continuent de confectionner, plutôt que des enquêtes sur cette monstruosité, des «dossiers» (et autres «débats») anxiogènes où l'islam est systématiquement mis en examen, et dans lesquels les profanateurs islamophobes pourront éventuellement se réassurer.

De fait aussi: profitant de la levée des inhibitions qui empêchaient naguère que trop d’ignominies soient explicitement formulées, tel édile de la droite dite «modérée» - produit de longs siècles d’évolution de la civilisation d’Occident -, peut désormais dire posément qu’Adolf Hitler n’a peut-être «pas tué assez» de Roms - et cela suscite éventuellement l’ire, passagère, des forgerons de presse et de médias de l’opinion. Mais ils reviennent vite à leurs fondamentaux, et continuent de psalmodier que le refus d’entériner la normalisation de la xénophobie nourrit des «polémiques en toc» - et de pointer, sous le sceau toujours du franc-parler, «le comportement délinquant de certains Roms».

Et de fait encore: cela fait de longs mois qu’une ministre en exercice endure, en sus d’autres ignominies racistes, l’abjection de se voir traitée de «singe». Mais il aura fallu attendre que cette infamie soit récupérée par une feuille d’extrême droite, pour qu’enfin les oligarchies se décident à réagir.



Démonstration



Et les voilà – les mêmes, exactement, qui depuis tant d’années scandent que tout peut et doit être dit (car l’«angélisme» est passé de mode) et s’obstinent à ne pas voir les horribles effets chiffrés de cette désinhibition - qui désormais jurent qu’en ces matières: il ne faut «plus rien laisser passer», et proclament l’état de «sursaut».

Voilà que les mêmes briseurs de tabous, qui depuis tant d’années brisent des digues langagières à grands coups d’«anticonformisme», déplorent, dans un exceptionnel élan de tartufferie, que trop de tabous aient été brisés, et que trop de digues aient sauté.

Voilà que les mêmes éditocrates qui depuis tant d’années usinent (dans le meilleur des cas) de l’anxiété antimusulmane distribuent des cartons rouges aux fabricants de «unes indignes» - non sans fustiger, tout de même, «ceux qui par un excès de bien-pensance font le lit des racismes». Voilà que, dans le même temps que d’anciens ministres de Nicolas Sarkozy, que les saillies de l’intéressé n’ont jamais dissuadé de le servir très fidèlement, disent leur dégoût de toute xénophobie: Manuel Valls, très posément, «exhorte la gauche à se ressaisir face au racisme».

Et cela dure quelques dizaines d’heures. Puis des salauds déposent des têtes de cochons sur le chantier de la future mosquée d’Hazebrouck (Nord) – et cela devrait horrifier, ne serait-ce que par un surcroît de cynisme opportuniste, les belles âmes qui viennent précisément de promettre qu’elles ne laisseraient «plus rien passer». Mais elles se taisent – et cette nouvelle profanation est de nouveau passée sous silence: fin de la démonstration.

(1) Qui déplorait naguère, lorsqu’il n’était que député-maire, qu’il y eût tant de Noir(e)s sur certain marché de sa bonne ville d’Évry, et suggérait qu’on les mélangeât de quelques « Whites»…

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Eugene Duhring le Sam 16 Nov - 21:18

verié2 a écrit:
vu de Guyane, ce sont des peuples qui se sont vus insulter depuis plusieurs semaines
Je ne sais absolument rien de la situation en Guyane, mais il me semble que les Guyanais sont capables de comprendre l'hypocrisie du PS et du gouvernement, non ?
affraid 
Drôle de réaction ! Qu'on soit capable de comprendre ou pas, qu'il y ait ou pas de l'hypocrisie, qu'il y ait ou pas une tentative d'instrumentaliser cela au profit d'une union large pour faire oublier la politique désastreuse du gouvernement, il y a un racisme de plus en plus assumé non seulement en France mais en Europe de manière générale. En Italie par exemple, une des membres du gouvernement italien à fait la une d'un journal d'extrême-droite dans les mêmes termes et avec la même symbolique que Taubira.
Alors que doivent faire les organisations dites d'extrême-gauche ? Prendre leurs responsabilités et assurer comme elles peuvent des manifestations de classe ? Ou faire du Quimper en s'appuyant sur quelques maigres sections Poutou en tête en misant sur sa médiatisation ? On voit là la limite de tes interventions.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Dim 17 Nov - 16:06

On voit pas trop le rapport entre Quimper et le sujet de la discussion. Tu t'es trompé de fil, Duhring ?Shocked 

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  alexi le Mer 20 Nov - 23:42

Par lefigaro.fr

le 20/11/2013

Alain-Fabien Delon est arrivé ce mercredi au Tribunal des mineurs de Genève pour répondre de faits survenus lors d'une soirée qui a dégénéré en juin 2011.


Le procès d'Alain-Fabien Delon a commencé ce mercredi devant le Tribunal des mineurs de Genève, en Suisse. Agé de 19 ans, il doit répondre de lésions corporelles par négligence, détention illégale d'armes, non-assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d'autrui pour des faits survenus en 2011 à Genève. Alain-Fabien est arrivé au tribunal accompagné de sa mère, l'ex-mannequin hollandais Rosalie Van Breemen, ainsi que de son avocat, Me Alec Reymond. L'audience, qui se tient à huis clos, devrait durer toute la journée. Le porte-parole du palais de justice de Genève s'est refusé à tout commentaire, car il s'agit d'une affaire concernant des mineurs. Le second prévenu, âgé de 14 ans lors des faits, sera jugé le 28 novembre par le Tribunal des mineurs.

Le 30 juin 2011, Alain-Fabien, 17 ans à l'époque, avait invité des amis au domicile de son père à Genève. Au cours de cette soirée arrosée, une jeune fille de 16 ans avait été sévèrement blessée par une balle reçue dans l'abdomen. Le coup de feu accidentel avait été tiré avec l'arme d'Alain Delon. Les jeunes gens avaient d'abord déplacé la victime en bas de l'immeuble avant d'appeler les secours. Dans un premier temps, ils avaient prétendu qu'elle avait été blessée par un individu de type maghrébin puis sont passés aux aveux. Selon La Tribune de Genève , l'état de santé de la jeune fille n'est, depuis, pas connu.

Le fils cadet d'Alain Delon s'était dit «profondément désolé de cet accident» dans une interview pour VSD en 2012. Revenant sur cette dramatique soirée, il avait affirmé que le coup de feu avait été tiré par un ami ignorant que l'arme était chargée. Les avocats de l'acteur assurent qu'Alain-Fabien n'est pas le tireur et qu'il a voulu s'interposer

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Toussaint le Ven 22 Nov - 1:40

les Guyanais sont capables de comprendre l'hypocrisie du PS et du gouvernement, non ?
Certes, certes, et... que doivent-ils comprendre de l'absence de réactions en France et du remarquable désintérêt de la question de l'extrême gauche et de l'ensemble du champ politique blanc en France?

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Ven 22 Nov - 10:36

Toussaint a écrit:
les Guyanais sont capables de comprendre l'hypocrisie du PS et du gouvernement, non ?
Certes, certes, et... que doivent-ils comprendre de l'absence de réactions en France et du remarquable désintérêt de la question de l'extrême gauche et de l'ensemble du champ politique blanc en France?
Il me semble que tu n'as pas suivi les derniers événements. Bien au contraire, les réactions se multiplient contre les attaques racistes dont Taubira a été l'objet : manifestation annoncée, pétition de 100 artistes et intellos largement médiatisée etc. Ces réactions sont d'ailleurs inspirées ou instrumentalisées pour une bonne part par le PS qui cherche ainsi à se donner un petit air de gauche à peu de frais, en particulier au sein de la FIDL et du mouvement lycéen. Par ailleurs la plus grande parti des journalistes et politiciens commentant la Une de Minute ont déclaré qu'elle est abjecte.

Si nous allons éventuellement à la manif du PS, il faudra que ce soit pour dénoncer Valls, pas seulement Minute...


Dernière édition par verié2 le Ven 22 Nov - 11:58, édité 1 fois

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  gérard menvussa le Ven 22 Nov - 10:40

remarquable désintérêt de la question de l'extrême gauche et de l'ensemble du champ politique blanc en France?
Ne serait ce pas légérement exagéré; comme d'ailleurs souvent pour les appréciations de Toussaint concernant feue la lcr et le npa. Moi je suis pour suivre aveuglément le PIR sur cette question. Et il y a une réponse donnée par le npa lui même



Journal du npa a écrit:Le PS renonce et les racistes attaquent : ya basta !
Mercredi 20 novembre 2013
Publié dans : Hebdo L'Anticapitaliste - 218 (21/11/2013)

La Une de Minute, journal d’extrême droite, a créé un émoi considérable en attaquant Christiane Taubira, avec une référence ouvertement raciste : « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane »...
Christiane Taubira, ministre de la Justice et artisane de la loi sur le « mariage pour tous », est aussi femme et noire. Elle est devenue ces derniers mois la cible de l’extrême droite. Le 17 octobre, Anne-Sophie Leclere, candidate Front national aux municipales, comparait Christiane Taubira à un singe. Il y a eu encore ces enfants qui, dans le cadre d’une initiative de « la manif pour tous » à l’occasion d’un déplacement de la ministre de la Justice à Angers, ont crié « La guenon, mange ta banane ! »
Notre solidarité avec Mme Taubira est évidente et la dignité dont elle fait preuve face à la violence de ces attaques racistes force le respect. Mais comment être surpris par cette Une de Minute ? il ne s’agit après tout que d’un torchon d’extrême droite à la diffusion confidentielle. Et comment s’étonner que des candidats d’un parti xénophobe tiennent des propos racistes ?

Le retour des réacs et des fachos
Mais si les propos racistes débordent d’un peu partout, c’est bien qu’il y a un contexte qui rend cela possible. Nous venons de vivre une séquence politique, autour des mobilisations contre le mariage pour tous qui a redonné confiance à l’extrême droite. La violence des propos homophobes, les liens — y compris coude à coude dans les manifestations — entre la droite et de l’extrême droite tissés ces derniers mois, leur capacité retrouvée à prendre la rue, ont profondément modifié la situation politique en France.
Tout cela s’est préparé durant les années Sarkozy, au cours desquelles les glissements et les dérapages xénophobes ont servi de système de communication. Que l’on se souvienne du discours de Dakar où il affirmait que « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire » ou des discours de la campagne présidentielle de 2012 (inspirés ou écrits par Patrick Buisson... ancien directeur de la rédaction de Minute !). On pourrait encore évoquer les divers propos des ministres du gouvernement Sarkozy (Hortefeux, Guéant ou Morano), et on pourra ajouter à cela — entre autres — l’emballement législatif anti-immigréEs qui a marqué cette période.

Derrière les postures, les renoncements
Aujourd’hui les propos de l’actuel ministre de l’Intérieur Valls, en particulier sur les Roms, ne dénotent pas tout à fait dans le tableau. Tout cela n’est pas à mettre au même niveau, mais participe d’une ambiance malsaine.
C’est presque une banalité de le dire, mais la crise qui frappe aujourd’hui les peuples en France et en Europe nourrit ce genre de dérives. Son développement, le développement du chômage engendre la montée de l’extrême droite presque partout en Europe, une montée qui s’accompagne d’une stigmatisation croissante des populations étrangères, qui peut aller parfois, comme en Grèce, jusqu’aux ratonnades, voire au meurtre...
Face à cette situation, les postures indignées ne peuvent suffire. La participation à un meeting, de Manuel Valls au côté de la Garde des sceaux pour dénoncer les attaques dont elle est victime, ressemble à une farce. Car face à la montée de l’extrême droite, Manuel Valls ne fait pas parti de la solution, mais plutôt du problème. Un problème qui est bien la politique du ministère de l’Intérieur et plus largement d’un gouvernement, dont on peut se demander ce qu’y fait Christiane Taubira.

S’attaquer aux racines
La réponse à la situation demande des réactions sérieuses. Combattre l’extrême droite et ses idées sur tous les terrains, et s’engager résolument dans une lutte qui s’attaque au terreau dont se nourrit l’extrême droite. On ne lutte pas contre le racisme en expulsant des jeunes lycéens, ni en détruisant des campements de Roms. On ne combat pas l’extrême droite en menant une politique toujours plus sécuritaire et toujours plus répressive. On ne combat pas la droite en menant une politique de droite. On n’est pas de gauche en étant aux ordres du Medef.
Il est temps de changer de logiciel. Et si on essayait de s’en prendre aux patrons plutôt qu’aux immigréEs ? Si on finançait l’éducation, plutôt que les entreprises au nom de la « compétitivité » ? Si on taxait Bolloré, Arnault et tous leurs copains du CAC 40, plutôt que les salariéEs, les chômeurEs et les retraitéEs ?
Il y a urgence à mener une réelle politique sociale, de redistribution des richesses, qui n’hésite pas à s’en prendre aux plus riches... Cette politique n’aurait pas besoin de boucs émissaires pour masquer les désastres sociaux qu’elle engendre.
Tous ensemble, ya basta !

Pierre Baton


gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  verié2 le Ven 22 Nov - 12:01

Bon édito, mais qui aurait tout de même pu évoquer aussi la stigmatisation des Musulmans.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Copas le Ven 22 Nov - 20:11

Une initiative qui rabat l'indignation légitime face aux propos racistes à l'encontre de Mme Taubira, vers la république, la cohésion nationale, pour faire gagner la France.

Impossible de signer un truc comme ça, qui, de plus, est menaçant contre ceux qui ne seraient pas respectueux des valeurs et principes de la République .
(Cette manifestation de soutien à Madame TAUBIRA se veut respectueuse des valeurs et principes de la République. Nous veillerons à ce qu’aucun débordement ne perturbe ce rassemblement fraternel).



NON AU RACISME
OUI AU RESPECT
Liberté, Egalité, Faternité


C'est derrière cette banderole que nous vous invitons à venir manifester avec nous...

Au regard des abominables injures racistes proférées à l’encontre de la personne de Madame Christiane TAUBIRA, nous souhaitons apporter notre soutien public à Madame la Ministre de la Justice et signifier notre désapprobation à ce déchaînement de violence morale et raciste, qui porte gravement atteinte aux valeurs de la République.
Ces injures pernicieuses sont une attaque frontale à la dignité de la personne, au droit à la différence et à la cohésion nationale.
Nous organisons cette manifestation pour dire non, le racisme n’a pas sa place dans la République.
En étant toutes et tous uni-e-s, solidaires, respectueux-ses les un-e-s des autres, qu’importe nos talents et nos différences, c’est ensemble que nous ferons gagner la France.

Rassemblement et Manifestation : Place Garibaldi / 15 h

Arrivée de la manif devant le Palais de Justice, pour exprimer son soutien à Madame la Garde des Sceaux.
Parcours : avenue Saint Jean-Baptiste, avenue Félix Faure, Descente Crotti et rue de la Préfecture.
La fin de la manifestation est prévue entre 16 h 30 et 17 h 00.

Cette manifestation de soutien à Madame TAUBIRA se veut respectueuse des valeurs et principes de la République. Nous veillerons à ce qu’aucun débordement ne perturbe ce rassemblement fraternel.

premiers signataires : A.C.R. (Agir Contre le Racisme) ; A.M.T.S. (Association pour la Mémoire du Tirailleur Sénégalais) ; Les Amis de la Démocratie ; LDH 06 ; La Paix Maintenant 06 ; Amitié judéo musulmane ; MRAP ; LICRA ; SOS Racisme ; Sud Solidaire ; UD CFDT 06 ; UD CGT 06 ; Collectif Antifas ; UEC Nice ; MJCF 06 ; PS 06 ;
Front de Gauche 06 : PCF 06 ; PG (Parti de gauche) ; Les Alternatifs ; FASE ; GA (Gauche anticapitaliste) ; GU (Gauche unitaire

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Toussaint le Sam 23 Nov - 3:41

Parfait, parfait, vous avez toutes les raisons de ne pas vous aligner derrière le PS, ce que nul ne vous demande. Et de pointer qu'une autre politique est nécessaire. Scoop...
Toutes choses parfaitement justes sur pratiquement tous les sujets politiques actuels. Je ferais bien la liste, mais bon... il vaudrait mieux faire la liste des questions sur lesquelles s'aligner sur le PS serait valable, cela irait plus vite.

Parfait donc, vous êtes de grands révolutionnaires, on ne vous la fait pas, nul n'en doute.

Et à part un communiqué dans une feuille de chou confidentielle, quelle initiative va prendre l'avant-garde prolétarienne? Allez-vous proposer une mobilisation non alignée sur le PS? Ou prendre prétexte de la manif du PS pour ne rien faire? Le PS sera-t-il le seul à proposer une façon de réagir, dans les faits?

Auquel cas, ils ramasseront le soutien légitime et ô combien justifié de tous ceux qui dans ce beau pays et ses colonies estiment qu'on ne doit pas laisser insulter les noirs de cette façon. Entre ceux qui face aux racistes récupèrent en se lavant de leurs propres saloperies et ceux qui n'ont rien à proposer d'autre, merci, le choix est vite fait.

Se défausser sur les saletés du PS pour justifier un comportement abject, c'est facile et cela montre au choix que vous en servez pas à grand-chose ou que les saletés du PS, finalement ne vous dérangent pas tant que ça lorsqu'il s'agit des noirs, comme hier des musulmans.

Bpn, là dessus, basta aussi, je vous laisse vous indigner vertueusement de mes propos inqualifiables, anti-LCR, NPA, etc selon la fine perspicacité de menvussa. Cela me rappelle lorsque devant les actions et les communiqués de solidarité avec les luttes en Colombie venant du FDG, on venait m'expliquer que le FDG n'était pas internationaliste et que les seuls internationalistes étaient ceux qui brillaient pas leur silence méprisant. Là tout le monde est censé comprendre que votre antiracisme intransigeant explique votre passivité. C'est clair... pour vous... Very Happy Very Happy Very Happy 

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Copas le Sam 23 Nov - 8:31

Toussaint a écrit:Parfait, parfait, vous avez toutes les raisons de ne pas vous aligner derrière le PS, ce que nul ne vous demande. Et de pointer qu'une autre politique est nécessaire. Scoop...
Toutes choses parfaitement justes sur pratiquement tous les sujets politiques actuels. Je ferais bien la liste, mais bon... il vaudrait mieux faire la liste des questions sur lesquelles s'aligner sur le PS serait valable, cela irait plus vite.

Parfait donc, vous êtes de grands révolutionnaires, on ne vous la fait pas, nul n'en doute.

Et à part un communiqué dans une feuille de chou confidentielle, quelle initiative va prendre l'avant-garde prolétarienne? Allez-vous proposer une mobilisation non alignée sur le PS? Ou prendre prétexte de la manif du PS pour ne rien faire? Le PS sera-t-il le seul à proposer une façon de réagir, dans les faits?

Auquel cas, ils ramasseront le soutien légitime et ô combien justifié de tous ceux qui dans ce beau pays et ses colonies estiment qu'on ne doit pas laisser insulter les noirs de cette façon. Entre ceux qui face aux racistes récupèrent en se lavant de leurs propres saloperies et ceux qui n'ont rien à proposer d'autre, merci, le choix est vite fait.

Se défausser sur les saletés du PS pour justifier un comportement abject, c'est facile et cela montre au choix que vous en servez pas à grand-chose ou que les saletés du PS, finalement ne vous dérangent pas tant que ça lorsqu'il s'agit des noirs, comme hier des musulmans.

Bpn, là dessus, basta aussi, je vous laisse vous indigner vertueusement de mes propos inqualifiables, anti-LCR, NPA, etc selon la fine perspicacité de menvussa. Cela me rappelle lorsque devant les actions et les communiqués de solidarité avec les luttes en Colombie venant du FDG, on venait m'expliquer que le FDG n'était pas internationaliste et que les seuls internationalistes étaient ceux qui brillaient pas leur silence méprisant. Là tout le monde est censé comprendre que votre antiracisme intransigeant explique votre passivité. C'est clair... pour vous... Very Happy Very Happy Very Happy 
Tu es bien gentil, mais le vous du tu, tu te le gardes.
Ce n'est pas le NPA qui s'exprime mais ce que je pense de l'appel patriotard concerné.

Donc du "je", tout autant que toi c'est aussi du "je". Essayes de monter sur autre chose une mayonnaise et respectes les autres qui ne t'ont pas attendu pour se battre contre le racisme et en payent le prix. Qui est lourd. La bataille contre les assauts des racistes et de la gauche casse-croute quand on a présenté une candidate portant un fichu sur la tête, t'y étais pas... Gentil alors...
En plus tu t'attaques à quelqu'un qui n'a pas ménagé ses efforts pour que le NPA ait une position ferme contre l'attaque islamophobe.

Tes propos sont injustes alors que le NPA n'a jamais cessé, lui, de combattre le racisme et l'islamophobie,, au concret. Et perso, on a donné, et dans mon syndicat, nous menons des batailles également en ce sens.
Ce ne sont pas là des batailles théoriques, ni dans des feuilles de choux, ni d'individualistes . Et nous en payons le prix (en tant que syndicalistes).

(Il faut dire que tu parles à quelqu'un qui ne travaille pas en France. Dans ma boite j'ai 20 nationalités, alors tes propos déplacés , ignorants mortifient par leur côté gratos)

Tes propos sont scandaleux parce qu'on critique une initiative verrouillée qui suppose qu'on se bat pour la république et la France, celle qui précisément a colonisé ,  et qui a permis que se créent des situations où des racistes relèvent la tête sous le regard bienveillant de la bourgeoisie, De quoi tu parles ?

Sur la Colombie, et alors ? Quoi ? Tu es solidaire des combats au proche orient et en Afrique du Nord ? en Indonésie ? en Chine ? Tu ne savais même pas que cela existait  Je te le reproche ? Non.

Dans ce domaine comme dans d'autres tout est à reconstruire.

Retour au sol, le NPA c'est 2500 à 3000 personnes, tu veux quoi ? Ils seraient partout ? En plus que ce sont maintenant en totalité des travailleurs et en grande majorité dans des professions qui n'ont pas les temps dispos existant dans les professions de l'enseignement (ce qui n'est pas une critique de ces dernières professions). C'est fini cette époque de gens qui avaient tout leur temps...

Je n'anticipe pas la position du NPA sur un appel, mais je ne suis simplement pas favorable à signer un truc comme ça. Je parle bien de "signer".

Y participer est une autre question, distincte de signer un appel que je ne partage pas.

Si tu penses que le NPA n'en fait pas assez, ce n'est pas un manque de volonté politique mais un manque de militants, alors rejoins le NPA, ça aidera à passer d'une vision théorique à des initiatives pratiques. Le NPA de ce point de vue n'est pas la LCR.

Dépasses les attitudes individualistes et construit un groupe de travailleurs révolutionnaires, au moins, là où tu bosses, ou sur ta ville. A moins que tu ne le fasses déjà réellement, en ce cas, c'est bien. Mais en ce cas tu serai confronté aux mêmes difficultés qu'on a.
La position et les actes du NPA ont toujours été clairs là dessus, et elle l'est sur cette question. Tu peux transmettre celle-ci là où tu es, sans raconter des histoires sur ce qu'elle n'est pas.

Merci.


Dernière édition par Copas le Sam 23 Nov - 19:54, édité 1 fois

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Copas le Sam 23 Nov - 19:49

Je suis aller à la manif considérée contre les attaques contre Taubira. Plusieurs dizaines de bornes transfrontalières.

La CGT n'y était pas (1 drapeau), la CFDT avait une dizaine de drapeaux, le reste, 200 à 300 personnes (sur une aglo d'1 million d'habitants) était une touchante réconciliation entre les petits bourgeois du PS et le PC , 2 ex gauchos faisant l'aile gauche pour 3 slogans, mais les principales victimes du racisme n'y étaient pas, 1 noir pour dire et mis en valeur, et 3 maghrébins dans la manif.

Comme dirait ZEP "y a que des culs tous blancs".

La bataille anti-raciste reste à mener et il n'y a pas de surprise sur la faiblesse de la mobilisation, ni la présence des bourreaux aux côtés d'une partie des défenseurs des victimes, en l'absence des "masses", car après tout cette manifestation de soutien à Madame TAUBIRA se voulait respectueuse des valeurs et principes de la République. et ils ont veillé  à ce qu’aucun débordement ne perturbe ce rassemblement fraternel.

No problème, pas d'allogènes, pas de singeries, continuons de nous faire bananer.  

Reste que la bataille contre le racisme, maintenant ouvertement et déchainé contre les noirs, après les arabes, les musulmans et les roms, reste à construire.

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Toussaint le Sam 23 Nov - 20:23

Je réponds par considération pour Copas.

D'abord, je ne reproche à personne d'ignorer quoi que ce soit. En revanche, je peux reprocher et je le fais, lorsque des gens et des forces devraient réagir en solidarité ou en opposition à quelque chose, de se déterminer, non en fonction des tâches mais en fonction de qui a réagi sur cette question.

On peut ne pas appeler (on doit même, je n'ai pas manifesté le moindre désaccord sur ce point) à la manif du PS. On peut y aller ou pas, d'ailleurs aussi, et perso je n'y serais pas allé sur ces bases, mais cela se discute. En revanche on ne peut pas s'abriter derrière ce qu'on a fait par ailleurs, pour justifier de ne rien faire d'autre que ne pas rejoindre l'appel du PS. Rien de ce qui a été fait ou pas, par ailleurs, rien ne justifie l'inaction sur un truc pareil et ne l'excuse... Encore moins l'histoire de "moi, dans mon syndicat, et les x nationalités, etc..." Ton syndicat est au NPA? L'inaction du NPA, sur ce truc vient seulement ternir tout le reste.

Et tu peux, Copas, le prendre mal ou bien, peu m'importe, ce qui sera retenu, à juste titre, par les gens visés, c'est à dire les noirs et en particulier les guyanais, c'est ceux qui seront descendus dans la rue et ceux qui ne l'auront pas fait. Point barre. Le reste se passe dans vos têtes à vous, et en effet vous êtes 2500 à 3000.

Et ne viens pas me raconter que c'est une histoire de 2500 ou 3000 qui justifie de ne pas réagir. Si on n'a pas les moyens de monter un gros truc indépendant du PS (et le ralliement exigé à la République à soi seul est une bonne raison de ne pas se rallier au PS sur ce truc, encore une fois, je ne critique pas cela, je ne comprends pas comment la FASE a pu signer cette cochonnerie), alors on fait autre chose, un truc plus spectaculaire, mais on ne se contente pas de regarder passer le train.

C'est un choix politique. Vous avez des prioriés, c'est bien, et c'est au nom de vos priorités que finalement en dehors du PS et de ceux qu'il a ralliés à son appel crapuleux, rien ne sera fait. Je ne suis pas d'accord et je ne suis pas le seul à ne pas le comprendre.

Parmi les choses qu'il fallait dire, d'ailleurs, c'est précisément que Taubira est une cible commode, mais ceux qui sont visés, ce sont tous les noirs, les arabes, les musulmans, les roms, et les homosexuel-les, la classe ouvrière. Pas la ministre seulement, et encore moins la république. Cela, c'est le NPA seul qui pouvait le dire dans la rue. Seul en France, je pense. Cette réaction dans la rue, elle aura été absente, par choix, par priorité, on ne peut pas tout faire, etc... Dont acte.

Mais on ne peut à la fois faire des choix tactiques en fonction de faiblesses numériques (on ne peut être partout, etc) et décider que l'ensemble de la classe, et en particulier les groupes visés par la campagne raciste anti-noirs doivent approuver ces choix et les comprendre. Vous faites vos choix en fonction de ce que vous êtes, qui vous êtes et pas de combien vous êtes. Et vos choix vous définissent aux yeux des premiers concernés par la campagne raciste. Vous pouvez vous en indigner, c'est un fait.

Maintenant, il y a encore le temps et la place de rectifier le tir. Le PS a presque suscité ce qui s'est passé, et est resté très tranquille longtemps. Avant de se rendre compte que cela ne passait pas. Vous pouvez aussi, même à 2500-3000 vous rendre encore compte que votre tiédeur sur ce coup est très mal interprétable. Et vous pouvez changer la donne. Ou maintenir que vous avez à 3000, des priorités et que ce truc n'est pas assez important pour y consacrer un investissement militant. On verra.

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Racisme, une passion d'en haut

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum