La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  yannalan le Ven 17 Jan - 22:32

Tu peux leur dire qu'ils se trompent, mais tu n'as pas à déguiser le nom de leur orga ou à te foutre de leur gueule, ni à faire la morale aux autres forumeurs ou à jouer les détectives pour découvrir qui se cache sou un pseudo. Ca devient vraiment chiant. Essaie d ele comprendre, si tu y arrives.
Je dis pas ça pour défendre la Riposte, Achille ou Mykha, ais ça pollue vraiment les fils.
Quand à l'allusion à Lénine, comme disait une de mes prof "Quod licet Jovi non licet bovi"

yannalan

Messages : 2072
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  gérard menvussa le Sam 18 Jan - 0:19


la caractérisation de la Riposte comme une déroute est politique,
tout autant que celle de Lénine traitant de la banqueroute de la social-démocratie.
Lénine analysait la trahison de la social démocratie, mais ne parlait pas de la "social merdocratie", il critiquait l'idéologie républicaine, mais ne visait pas "la ripoublique". Bref, priére de ne pas confondre Vladimir Ilitch Oulianov et l'alamanach vermot....
Quand à l'allusion à Lénine, comme disait une de mes prof "Quod licet Jovi non licet bovi"
Il y a égalment quelques ânes trainant sur ces distingués forums
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Roseau le Sam 18 Jan - 0:31

C'est plus long à écrire, mais dont acte. D'accord pour ne pas changer le nom.
Il faut alors écrire au lieu de "La Déroute":
la "Riposte" qui porte mal son nom
car c'est en fait une "déroute" devant les bureaucrates...
C'est bien le fond qui compte, et qui tape visiblement dans mille.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  toma95 le Dim 19 Jan - 21:34

Copas a écrit:
C'est fini les dizaines de milliers dans la rue, et du temps du programme commun de la gauche, il y avait encore plus de travailleurs mobilisés, il n’empêche que cela ne justifiait ni une adhésion au PCF ni une adhésion au PS, encore moins aux radicaux de gauche.

L'utilité d'y être c'est pas grand chose.

Par contre il nous manque des forces dans les combats de la classe ouvrière et ça...ça ne se résout ni de près ni de loin en étant au PC.

L'essentiel des questions posées aux révolutionnaires et aux communistes ne passent pratiquement pas, depuis 20 ans, par le PCF.

Voilà ton point de vue, le PCF ne sert à rien, il est fini. Très bien. A vrai dire, tu es cohérent avec toi même, sinon tu n'aurais pas créé ton parti révolutionnaire.

Copas a écrit:
L’entrisme ne marche pas et n'a jamais marché. Surtout dans un petit parti bureaucratisé.

C'est difficile de discuter avec vous. A part caractériser la riposte d'entriste, d'opportuniste, vous ne racontez rien d'autre.

Caractériser le PC de bureaucratisé et autre n'est pas une raison suffisante pour ne pas y défendre les idées marxistes, bien au contraire. Sinon tu aurais créé ton syndicat révolutionnaire indépendant. Tu te considères comme entriste dans ton syndicat si j'ai bien compris ? J'imagine que ta direction syndicale ne défend pas les idées communistes, par exemple la nécessité des conseils, j'imagine aussi que très peu des adhérents de ton syndicat sont communistes, pourtant tu ne t'interdis pas de militer avec eux.


"la riposte" pronait totalement à contre temps le "soutien critique" au gouvernement Hollande Ayraud Valls, et le fait que vous avez soutenu (et pas du bout des lévres) l'opération "ralliement au ps" de votre parti aux municipales.

Tu peux être plus précis s'il te plait ?

Fraternellement.
avatar
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  yannalan le Dim 19 Jan - 22:04

Oui, justement, la plupart ici militent dans leurs organisations syndicales, les gens du PC, quand il y en a, ils les voient là, alors pourquoi aller en plus dans leur parti ?

yannalan

Messages : 2072
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  gérard menvussa le Dim 19 Jan - 22:22

Tu peux être plus précis s'il te plait ?
voilà précisément le genre de point de vue que je vous reproche :
La question de l’attitude à adopter vis-à-vis du gouvernement socialiste est également très importante. Le PCF doit appuyer tout ce qui, dans la politique du gouvernement, irait dans le sens d’une amélioration des conditions de vie de la masse de la population. Mais dans le même temps, il doit s’opposer résolument, sans la moindre ambiguïté, à toutes les mesures du gouvernement qui vont à l’encontre des intérêts des travailleurs, des jeunes, des retraités et des chômeurs. .
Dans le même temps, vous dénonciez comme "gauchiste" l'axe stratégique du npa, qui est de contruire une opposition ouvriére et de gauche à la politique du gouvernement. de même peut on noter votre position emberlificotée sur la question des municipales :
http://www.lariposte.com/Le-PCF-et-les-municipales-a-Paris.html
bien qu'au final votre position soit correcte, elle est encombrée de tellement de considérations secondaires qu'elle perd toute force persuasive
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Copas le Dim 19 Jan - 22:39

toma95 a écrit:
Copas a écrit:
C'est fini les dizaines de milliers dans la rue, et du temps du programme commun de la gauche, il y avait encore plus de travailleurs mobilisés, il n’empêche que cela ne justifiait ni une adhésion au PCF ni une adhésion au PS, encore moins aux radicaux de gauche.

L'utilité d'y être c'est pas grand chose.

Par contre il nous manque des forces dans les combats de la classe ouvrière et ça...ça ne se résout ni de près ni de loin en étant au PC.

L'essentiel des questions posées aux révolutionnaires et aux communistes ne passent pratiquement pas, depuis 20 ans, par le PCF.

Voilà ton point de vue, le PCF ne sert à rien, il est fini. Très bien. A vrai dire, tu es cohérent avec toi même, sinon tu n'aurais pas créé ton parti révolutionnaire.

Copas a écrit:
L’entrisme ne marche pas et n'a jamais marché. Surtout dans un petit parti bureaucratisé.

C'est difficile de discuter avec vous. A part caractériser la riposte d'entriste, d'opportuniste, vous ne racontez rien d'autre.

Caractériser le PC de bureaucratisé et autre n'est pas une raison suffisante pour ne pas y défendre les idées marxistes, bien au contraire. Sinon tu aurais créé ton syndicat révolutionnaire indépendant. Tu te considères comme entriste dans ton syndicat si j'ai bien compris ? J'imagine que ta direction syndicale ne défend pas les idées communistes, par exemple la nécessité des conseils, j'imagine aussi que très peu des adhérents de ton syndicat sont communistes, pourtant tu ne t'interdis pas de militer avec eux.


"la riposte" pronait totalement à contre temps le "soutien critique" au gouvernement Hollande Ayraud Valls, et le fait que vous avez soutenu (et pas du bout des lévres) l'opération "ralliement au ps" de votre parti aux municipales.

Tu peux être plus précis s'il te plait ?

Fraternellement.

Toujours la confusion entre organisations de résistance de la classe ouvrière et parti.

L'organisation syndicale est le cadre où la classe se met en mouvement quelque soit les opinions politiques des uns et des autres dedans, du moins cela devrait l'être.
L'adhésion est fondée sur la base des intérets de la classe ouvrière et l'action  de résistance.
Du moins cela devrait être ainsi afin de fournir un cadre commun dans le combat social permettant de faire progresser la classe dans ses intérets.

Dans mon syndicat il y a de gens de droite et de gauche, ce qui importe c'est qu'ils se mettent en mouvement. A plus grande échelle il existe de fait, et suivant les expériences de mobilisation, des inflexions sur le fond.
Je fais partie du combat de mon syndicat et je mène ce combat commun. Nous avons des divergences, mais elles ne ressortent pas de divergences entre travailleurs et une couche sociale bureaucratique dont les intérets dépendent de sa capacité à être intermédiaires entre travail et capital.

C'est bien le délabrement de la gauche française qui lui fait imaginer comme naturel d'avoir 7 ou 8 syndicats, et d'estimer qu'être dans un syndicat c'est forcément faire de l'entrisme et non aller d'abord dans un cadre commun de la classe ouvrière. D'être dans un syndicat se choisit comme une chapelle proche de son courant.

Le PCF n'existe pratiquement plus dans les entreprises et, d'un point de vue plus large, est bureaucratisé au point d'avoir des milliers de permanents, élus, salariés de zinzins (avec des emplois obtenus grâce à des positions dans les institutions), sur 40 à 50 000 adhérents, dont peut-être 20 000 militants, dont une grande partie retraités et une masse à presque 100% de suivistes de la bureaucratie.

Si La Riposte va dedans c'est pour faire de l'entrisme, viser quelques centaines de militants, et non pour faire croire qu'ils construisent le PCF. L'autre option serait pénible pour vous.

Mais c'est du temps perdu dans le travail de construire un parti réel, qui teste les initiatives à prendre.

Il est exact que votre entreprise d'entrisme vous rend de plus en plus opportunistes comme votre attitude vis à vis du gouvernement du grand capital le prouve.

C'est d'ailleurs un des problèmes de l'entrisme d'avoir transformé bien plus de révolutionnaires en réformistes que de réformistes en révolutionnaires, et quasiment jamais de partis révolutionnaires au final, ou même de courants consistants en sortie des appareils réformistes.
Là la Riposte rentre dans bien plus petits que les grands partis réformistes d'antan et dans plus grand chose de consistant politiquement .
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  toma95 le Lun 20 Jan - 0:40

Non il n'y a pas de confusion de ma part. Tu dis : faut pas militer au sein du pc car il est mort, bureaucratisé, ne joue plus aucun rôle, y a plus de communistes. Je te dis que c'est la même chose des syndicats, en puissance 10 même. Donc ton argument, si tu l'appliques aux syndicats, ben tu les quittes et tu créés ton NSA, nouveau syndicat anti capitaliste.

Je suis ton raisonnement ...
Que penser de l’état du syndicalisme aujourd’hui ? C’est au point que la baisse du syndicalisme est devenue préoccupante pour le patronat et l’Etat qui ont absolument besoin de leurs relais syndicaux parmi les travailleurs pour servir d’encadrement, de transmetteurs, de tampons sociaux. Dans le genre collaboration de classe, comme vous dites ... Ca va même encore plus loin, le rôle le plus contre-productif des syndicats consiste à enlever toute autonomie à la classe ouvrière en l’empêchant de s’organiser elle-même dans ses luttes. Les syndicats défendent tout sauf une politique communiste révolutionnaire, ou sont les conseils ouvriers ?



Toujours la confusion entre organisations de résistance de la classe ouvrière et parti.
En quoi les syndicats sont des organisations de résistance, tu as vu ça quand , cette année ? en 2O10 ? à PSA, à Goodyear ? Ils le font si mal.


L'organisation syndicale est le cadre où la classe se met en mouvement quelque soit les opinions politiques des uns et des autres dedans, du moins cela devrait l'être.
Tu prétends que les syndicats défendent les travailleurs ? J'Remets pas en cause leur sincérité. Chacun ses illusions.


L'adhésion est fondée sur la base des intérêts de la classe ouvrière et l'action  de résistance.
EN quoi les syndicats défendent-ils les intérêts de la classe ouvrière ?


Je fais partie du combat de mon syndicat et je mène ce combat commun.
OUf, si je suis ton raisonnement, tu finances et fais la promo des bourgeois.




C'est bien le délabrement de la gauche française qui lui fait imaginer comme naturel d'avoir 7 ou 8 syndicats, et d'estimer qu'être dans un syndicat c'est forcément faire de l'entrisme et non aller d'abord dans un cadre commun de la classe ouvrière. D'être dans un syndicat se choisit comme une chapelle proche de son courant.

Le PCF n'existe pratiquement plus dans les entreprises et, d'un point de vue plus large, est bureaucratisé au point d'avoir des milliers de permanents, élus, salariés de zinzins (avec des emplois obtenus grâce à des positions dans les institutions), sur 40 à 50 000 adhérents, dont peut-être 20 000 militants, dont une grande partie retraités et une masse à presque 100% de suivistes de la bureaucratie

Y a quoi dans ton syndicat ?


Si La Riposte va dedans c'est pour faire de l'entrisme, viser quelques centaines de militants, et non pour faire croire qu'ils construisent le PCF. L'autre option serait pénible pour vous.

Mais c'est du temps perdu dans le travail de construire un parti réel, qui teste les initiatives à prendre.

Il est exact que votre entreprise d'entrisme vous rend de plus en plus opportunistes comme votre attitude vis à vis du gouvernement du grand capital le prouve.


Regarde de plus près ton syndicat.

fraternellement.
avatar
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Roseau le Lun 20 Jan - 1:18

Comment peut-on nier l'importance d'un regroupement minimum des travailleurs
pour résister à l'exploitation, le syndicat.
Mon expérience de militant et délégué CGT
est aux antipodes de l'anti-syndicalisme de Toma.
En dehors de mes engagements dans des luttes directement politiques,
et pour miner l'armée française,
comme pour beaucoup, ce sont mes meilleurs souvenirs de militant MR.
Des combats fraternels, où les étiquettes politiques,
face au patron, s'effacent heureusement, pour laisser place à l'essentiel:
défendre avec joie et ardeur le camp du travail contre les exploiteurs.
Et des victoires, malgré justement les bureaucrates syndicaux,
comme par hasard pontes de ce même PC que sert Toma...

Avec une vision aussi étrangère aux intérêts de notre classe,
on comprend que le camarade soit membre du PCF... Smile 
Quand on renonce à toute guerre de position,
c'est que l'on a renoncé effectivement, comme la direction du PC,
à toute guerre de mouvement.
J'espère que c'est une caricature,
sinon La Riposte est pire que tout ce que l'on pouvait imaginer.
Pas une "déroute", mais une "débandade".
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  toma95 le Lun 20 Jan - 10:42

Roseau a écrit:Comment peut-on nier l'importance d'un regroupement minimum des travailleurs
pour résister à l'exploitation, le syndicat.
Mon expérience de militant et délégué CGT
est aux antipodes de l'anti-syndicalisme de Toma.
En dehors de mes engagements dans des luttes directement politiques,
et pour miner l'armée française,
comme pour beaucoup, ce sont mes meilleurs souvenirs de militant MR.
Des combats fraternels, où les étiquettes politiques,
face au patron, s'effacent heureusement, pour laisser place à l'essentiel:
défendre avec joie et ardeur le camp du travail contre les exploiteurs.
Et des victoires, malgré justement les bureaucrates syndicaux,
comme par hasard pontes de ce même PC que sert Toma...

Avec une vision aussi étrangère aux intérêts de notre classe,
on comprend que le camarade soit membre du PCF... Smile 
Quand on renonce à toute guerre de position,
c'est que l'on a renoncé effectivement, comme la direction du PC,
à toute guerre de mouvement.
J'espère que c'est une caricature,
sinon La Riposte est pire que tout ce que l'on pouvait imaginer.
Pas une "déroute", mais une "débandade".

Je pense que tu fais, à peu près, au sein de son syndicat, tout ce que tu reproches à la riposte. Mais ça ne t’empêche pas d'y militer. Mais ton syndicat, tu ne l'insultes pas, et tu ne considères pas financer et collaborer avec les bourgeois. Si tu étais cohérent avec les commentaires que tu écris, tu insulterais ton syndicat, tu serais anti-syndicaliste et tu créerais ton NSA avec ceux qui se revendiquent de l'anti-libéralisme. Tu nous expliques que tu peux mener une activité au sein de ton syndicat et défendre les idées de la lutte de classe, et ce malgré la réalité de l'organisation, bureaucratisée, avec une direction à côté de la plaque, un programme totalement déconnecté de l'humeur des travailleurs, de la réalité du système, et des trahisons à gogo.

Pourquoi tu ne dis pas aux travailleurs, venez avec moi, on va créer tous ensemble, notre syndicat véritablement révolutionnaire, débarrassé de toute bureaucratie, de toute trahison passée, de toute collaboration / financement bourgeois, pour y mener une véritable lutte anti-capitaliste ?

Fraternellement.
avatar
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  toma95 le Lun 20 Jan - 10:50

gérard menvussa a écrit:
Dans le même  temps, vous dénonciez comme "gauchiste" l'axe stratégique du npa, qui est de contruire une opposition ouvriére et de gauche à la politique du gouvernement.

Ce qui est "gauchiste", ce n'est pas de créer une opposition, c'est la manière dont c'est fait. Je pense que cet article résume très bien le choses :
http://www.lariposte.com/la-maladie-infantile-du-communisme,215.html

Fraternellement.
avatar
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Roseau le Lun 20 Jan - 12:40

CQFD. Toma n'a aucun argument pour défendre
un petit groupe en déroute qui finance, colle, tracte et se dévoue
depuis des annéres, sans la moindre perspective,
pour une bureaucratie contre-révolutionnaire,
totalement au service de l'Etat du capital,
soit un PC en peau de chagrin,
totalement contrôlé par la dynamique de survie
de dirigeants accrochés aux gamelles de la République.

Alors il ose prétendre que les militants syndicalistes
font la même chose, confondant syndicat et parti...
C'est l'ABC, il le sait parfaitement, mais n'a aucun autre argument,
totalement vide de sens.
Comme militants syndicaux, nous défendons notre classe,
nous ne défendons pas un parti qui dans toutes les situations d'affrontement,
se place du côté de l'ordre bourgeois.
La aussi, la déroute de l'argumentation ne peut être plus claire.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  gérard menvussa le Lun 20 Jan - 13:26

Il y a beaucoup de confusion théorique de la part du groupe "la riposte" qui confond allègrement parti et syndicat, organisation de défense immédiate des intérets ouvriers, et organisation politique d'avant garde. Il prend sa référence politique chez ses modèles anglais, qui ont évidemment une vue différente de ces relations : en Angleterre, c'est le syndicat qui a créé le parti (en allemagne c'est le parti qui a créé le syndicat) : en France les deux pôles sont resté depuis toujours distinct, voir opposé ! Mais quoi qu'il en soit, la riposte combat la distinction qui s'est toujours faite entre parti et syndicat, de marx a lénine sans oublier Trotsky, Gramsci, Rosa Luxemburg, etc. Bref, ils défendent une conception trade unioniste de l'action politique par méconnaissance du marxisme !
Cordialement
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  toma95 le Lun 20 Jan - 14:15

Roseau a écrit:CQFD. Toma n'a aucun argument pour défendre
un petit groupe en déroute qui finance, colle, tracte et se dévoue
depuis des annéres, sans la moindre perspective,
pour une bureaucratie contre-révolutionnaire,
totalement au service de l'Etat du capital,
soit un PC en peau de chagrin,
totalement contrôlé par la dynamique de survie
de dirigeants accrochés aux gamelles de la République.

Alors il ose prétendre que les militants syndicalistes
font la même chose, confondant syndicat et parti...
C'est l'ABC, il le sait parfaitement, mais n'a aucun autre argument,
totalement vide de sens.
Comme militants syndicaux, nous défendons notre classe,
nous ne défendons pas un parti qui dans toutes les situations d'affrontement,
se place du côté de l'ordre bourgeois.
La aussi, la déroute de l'argumentation ne peut être plus claire.

Oui tu défends un syndicat, qui, d'après toi :

" finance, colle, tracte et se dévoue
depuis des annéres, sans la moindre perspective,
pour une bureaucratie contre-révolutionnaire,
totalement au service de l'Etat du capital,
totalement contrôlé par la dynamique de survie
de dirigeants accrochés aux gamelles de la République."


Et tu prétends tout de même :
"Comme militants syndicaux, nous défendons notre classe,
nous ne défendons pas un parti qui dans toutes les situations d'affrontement,
se place du côté de l'ordre bourgeois."

Tu vois bien que militer au sein du PCF n'est pas plus stupide que de militer dans les syndicats.

Fraternellement.
avatar
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Marco Pagot le Lun 20 Jan - 14:18

yannalan a écrit:Tu peux leur dire qu'ils se trompent, mais tu n'as pas à déguiser le nom de leur orga ou à te foutre de leur gueule, ni à faire la morale aux autres forumeurs ou à jouer les détectives pour découvrir qui se cache sou un pseudo. Ca devient vraiment chiant. Essaie d ele comprendre, si tu y arrives.
Je dis pas ça pour défendre la Riposte, Achille ou Mykha, ais ça pollue vraiment les fils.
Quand à l'allusion à Lénine, comme disait une de mes prof "Quod licet Jovi non licet bovi"

Si ça tenait qu'à moi, roseau aurait déjà été banni... et il aurait pas été le seul dans la charrette...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  gérard menvussa le Lun 20 Jan - 15:30

Tu vois bien que militer au sein du PCF n'est pas plus stupide que de militer dans les syndicats.
Encore une fois, ce n'est pas une question de "stupidité", mais de nature profonde de l'une et de l'autre : le syndicat est "l'organisation de base" de la classe, le parti est son avant garde. Evidemment, les deux ont en commun leur "identité de classe", mais on ne peut pas déduire de l'un le comportement de l'autre !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  toma95 le Lun 20 Jan - 17:19

gérard menvussa a écrit:mais de nature profonde de l'une et de l'autre : le syndicat est "l'organisation de base" de la classe, le parti est son avant garde. Evidemment, les deux ont en commun leur "identité de classe", mais on ne peut pas déduire de l'un  le comportement de l'autre !

Si tu veux, parti et syndicat ne sont pas de même nature, et après ? Pour moi, la question n'est pas là. La nature du parti ne t'empêche pas moins d'y défendre les idées marxistes, au pcf comme à la cgt. Ce n'est pas un argument. Tu me dis "'il ne faut pas travailler au sein du pcf car il est pourri machin". Je te dis, "oui mais à la cgt c’est la même. " Maintenant, tu me réponds "oui mais parti et syndicat c'est différent". Donc ce n'est pas parce que le pcf est pourri que tu n'y participes pas, mais bien pour d'autres raisons.

Fraternellement.
avatar
toma95

Messages : 203
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Roseau le Mar 21 Jan - 13:36

Voilà au moins un point acquis. Le groupe Riposte est si confus qu'il est dans le PCF
comme il serait dans un syndicat, sans comprendre l'importance de cette différence  Smile 
Un autre sujet: le groupe a-t-il des candidats sur listes municipales ?
Si oui, lesquelles ?


Dernière édition par Roseau le Mar 21 Jan - 17:03, édité 1 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  gérard menvussa le Mar 21 Jan - 16:15

Donc ce n'est pas parce que le pcf est pourri que tu n'y participes pas, mais bien pour d'autres raisons.
Le terme de "pourri" n'appartient pas au vocabulaire marxiste. Disons qu'il est "réformiste" et partisan de la collaboration de classe avec la bourgeoisie.
C'est de plus en plus un parti en pleine déliquescence : il ne représente rien dans la jeunesse, de moins en moins une référence dans le monde salarié, et c'est surtout un "parti d'élu" (de mémoire, plus de 10000 conseillers municipaux, députés, sénateurs sur 40000 "vrais" militants (selon les chiffres de la riposte) Ses résultats électoraux sont également en berne, et il a été obligé de pousser en avant un vieux cheval de retour, ce dernier prenant exemple sur Mitterand pour "plumer la volaille communiste"

Bref, pourquoi choisir cette branche pourrie et légérement moisie pour faire votre travail fractionnel ? Sachant que si il y a une lutte soudaine, les prolos iront n'importe ou, mais pas au pcf. Pour vendre des tee shirts, peut être...

Cordialement.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Marco Pagot le Mar 21 Jan - 23:39

il ne représente rien dans la jeunesse

le jour où tu auras une orga politique de jeunesse qui a le même poids que jc et uec à l'heure actuelle, tu m'appelleras

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  mykha le Mer 22 Jan - 0:02

Marco Pagot a écrit:
il ne représente rien dans la jeunesse

le jour où tu auras une orga politique de jeunesse qui a le même poids que jc et uec à l'heure actuelle, tu m'appelleras

J'allais le dire.
Même si c'est très disparate en fonction des localités et des secteurs, les JC ont encore de quoi faire pâlir de jalousie toute l'extrême-gauche.
Ce qu'ils font de ces jeunes et ce que ceux-ci deviennent est une autre histoire; mais ils existent et, à leur manière, militent et rayonnent.
Même très affaiblie et déboussolée, la nébuleuse PC garde des points d'appui humains qu'il serait stupide de sousestimer.
Et dans la perspective de mobilisations, ça pèsera sûrement encore un peu face au vide politique général.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Je vous en donne quel poids ?

Message  Roseau le Mer 22 Jan - 1:07

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Marco Pagot le Mer 22 Jan - 1:16

Roseau a écrit:

Ah et c'est mal de faire des lotos ?

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Roseau le Mer 22 Jan - 1:59

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Copas le Mer 22 Jan - 2:12

mykha a écrit:
Marco Pagot a écrit:
il ne représente rien dans la jeunesse

le jour où tu auras une orga politique de jeunesse qui a le même poids que jc et uec à l'heure actuelle, tu m'appelleras

J'allais le dire.
Même si c'est très disparate en fonction des localités et des secteurs, les JC ont encore de quoi faire pâlir de jalousie toute l'extrême-gauche.
Ce qu'ils font de ces jeunes et ce que ceux-ci deviennent est une autre histoire; mais ils existent et, à leur manière, militent et rayonnent.
Même très affaiblie et déboussolée, la nébuleuse PC garde des points d'appui humains qu'il serait stupide de sousestimer.
Et dans la perspective de mobilisations, ça pèsera sûrement encore un peu face au vide politique général.

Pour l'instant , c'est plus de la sur-estimation massive dans les restes du gauchisme que de la sous-estimation.
Cette discussion qui refuse de voir en face les faits et la réalité, avec des militants qui se tordent dans tous les sens pour chausser les lunettes du passé n'est pas très lucide.

Ce n'est pas parce que l'extrème gauche est extrêmement faible que le PC, tel qu'il est actuellement, peut se comparer à ce qu'il fut il y a ne serait-ce qu'une quarantaine d'années.
N'existant quasiment plus dans les entreprises, et là où il reste quelques forces très âgé, dans des secteurs étroits de la classe ouvrière.

On a beau donner des coups de pompe à vélo pour gonflé les JC mais ce n'est pas non plus grand chose par rapport à ce qui fut.

L'analyse lucide, rien que les chiffres reconnus par le PC permettent déjà de s'en donner une idée comme autre élément parmi d'autres, permet de se rendre compte que le PC n'est plus influent dans la classe, largement méconnu.
Ce n'est pas être méchant, ni faire croire que la gauche révolutionnaire serait musculeuse, que de reconnaitre les faits.
Le problème de reconnaitre cette réalité fait mal à deux catégories de militants, mais tant pis :

- l'essentiel des orgas de la gauche révolutionnaire qui ont pendant 70 ans construit une stratégie autour du PC, soit en l'affrontant, soit en en cherchant l'unité d'action ou les deux, avec la croyance de la possibilité d'un débordement (il n'y a plus grand chose à déborder). Dans les anciennes majorités du NPA , cette conception a été jusqu'à servir de marche-pied au FdG, et de bouteille d'O2 au PCF. Suicide.
- Et évidemment , les réformistes n'aiment pas et crient quand on parle de cette réalité, cette faiblesse du PC. Pas neuf.

La réalité n'est pas gironde dans la gauche politique française et c'est ça qu'il faut voir en face, alors que demeure un fond de résistances sociales et de colères très important. C'est à dire la matière première des communistes et des révolutionnaires.

L'écroulement du PC serait lié à un écroulement coordonné et marchant du même pied dans la classe ouvrière qu'il n'y aurait pas lieu de se poser des questions. Sauf que la classe continue de bouger, de grincer, de grogner, de gronder, (avec des forces réactionnaires embusquées pour essayer d'en profiter).

Personne n'est contre faire des "choses" avec le PC, et à chaque fois que possible, il faut le faire.
C'est vrai par ailleurs qu'il existe une nébuleuse proche du PC , mais très âgée et qui a désir de croire à nouveau dans une histoire qui se referait en farce (1936 mais pas 68).

Toujours est-il que la construction d'un parti révolutionnaire, actuellement, ne passe pratiquement par les relations avec ce qui reste du PC qui n'a plus de gros bataillons dans la classe ouvrière, ne passe plus par des batailles pour "débusquer" à la vue des grandes masses le "méchant" PC et sa "méchante" direction. Les masses s'en tapent royalement.
Peut-être cela changera-t-il un jour, on en a vu d'autres, mais depuis une quinzaine d'années le PC ne pèse plus dans la classe ouvrière.
Reste à comprendre comment se construit un parti révolutionnaire dans une situation où il y a eu un coup de torchon dans les partis de la classe ouvrière, fussent-ils réformistes.

C'est à dire comment se construisent des partis, se reconstruisent des organisations de masse, là où il n'y a plus les premiers et où les deuxièmes sont très faibles, fragmentés et très bureaucratisés.

Sauf à construire des sectes, la construction d'un parti ne va pas sans une capacité à être insérés dans les mvts de masse et sans construire en même temps des formes d'organisation de résistance de masse de la classe ouvrière (au sens large).

L'un ne va pas sans l'autre dans la situation actuelle (car partis et syndicats sont amochés).

Est-ce possible ?

Probablement. D'autant plus que notre classe est devenue hégémonique numériquement, instruite et communicante.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte - L’avenir révolutionnaire de la France

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum