Colère en Bretagne

Page 20 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Eugene Duhring le Dim 9 Mar - 12:29

Marco Pagot a écrit:Quand vous comprendrez que les bonnets rouges ne se limitent pas à Troadec et au patronat breton...

Tout le monde en Bretagne et en France s'est approprié ce symbole pour en faire ce qu'il voulait...

Que ce soit les salariéEs en lutte pour réclamer l'interdiction des licenciements, que ce soit les identitaires de ci et de là...

C'est pas pour rien que JLM ou le PG a déclaré à propos de la manif du 1er décembre que les bonnets rouges étaient les bienvenus...
Je comprends très bien que ceux qui manifestaient en Bretagne étaient pour une large majorité des travailleurs. Je retiens simplement que les organisateurs, les vrais organisateurs, ceux qui finançaient et tenaient la tribune, ceux qui apparaissent comme les véritables patrons de ces bonnets rouges sont parmi les pires réactionnaires. Et les seules revendications que l'on retient de fait ce sont les leurs et non celles des travailleurs. Copas a beau se tortiller comme un ver, il n'en reste pas moins que ces bonnets rouges là ont gagné au détriment des travailleurs. Après tout personne n'ayant contesté la suprématie des travailleurs organisés derrière le patronat, ce même patronat paré du bonnet rouge défend logiquement ses revendications au nom de l'intérêt collectif cristallisé dans la tribune réactionnaire de fin de cortège !
Et j'en reviens à plusieurs interventions que j'ai tenues à l'époque : pourquoi le NPA malgré les moyens logistiques et militants dont il dispose, a t'il accepté à deux reprises de laisser le cortège des travailleurs tomber dans les bras de la réaction ? Est-ce vraiment ainsi que la conscience des travailleurs pourra s'élever ? Leur faire comprendre que des partis se revendiquant des travailleurs acceptent finalement l'emprise de la réaction sur ces mêmes travailleurs. Désolé mais à l'époque je trouvais cette attitude emprunte de gauchisme d'inconséquence et les faits aujourd'hui me donnent raison. OK il fallait y être mais il fallait surtout se donner les moyens logistiques et militants d'en prendre la tête; Le dire ce n'est pas la garantie des résultats mais au moins la garantie de comprendre les enjeux.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 12:39

Achille a écrit:On ne saura donc jamais ce qu'ils pensent des 11 revendications natinalistes, patronales sans aucune référence aux luttes contre les licenciements (qui auraient pourtant selon certaines hallucinations "déclenché" le mouvement des bonnets rouges).

Le mensonge et la saloperie sur l'origine de la colère sociale en Bretagne, comme d'hab, puisque le connivant avec Dassault, les chasseurs de roms, les papouilles avec Assad, Marine Le Pen, a fait tonner des injures contre les travailleurs bretons, le cheval léger lambertoïde suit.
Après on peut reconstruire l'histoire afin qu'elle soit conforme à leurs conneries.

Ainsi, pour l'un le POI et pour l'autre le FdG, on ne saura jamais pourquoi ils ont soutenu ce mouvement, censé dés le départ être pro-patronal, puis s'en sont désolidarisé les uns 2 à 3 jours avant la première grande manif (JLM) et les autres le lendemain en maquillant leurs soutiens enthousiastes au mouvement pour le POI.

Et pour ce qui est des revendications des bonnets rouges actuels, elles ne déparent pas beaucoup du réformisme classique appliqué par le courant de Achille à chaque fois qu'il se trouve en responsabilité de diriger quelque chose.

Achille a écrit:Les luttes contre les licenciements en Bretagne n'ont évidemment strictement rien à voir avec le patronat breton (qui exploite et licencie comme partout aillleurs) et les nationalistes : elles s'y opposent.
Les luttes contre les licenciements ont commencé préalablement, c'est la désertion des orgas ouvrières qui laisse le champ aux manips patronales. D'ailleurs le FdG soutient ce mouvement jusqu'à 3 jours avant par les consignes du chef tombées de Paris... Why ???

la preuves est qu'un grand nombre de militants du FdG (et pas que, de militants syndicaux, de groupes syndicaux, de délégations d'usine, etc) se rendent au 1er rassemblement.

Achille a écrit:
Voir comme nos amis une convergence n'est qu'une preuve de plus d'errements politiques qui se manifestaient d'ailleurs sous la plus de Copas ici même lorsqu'il détectait une situation quasiment insurrectionnelle (pré-révolutionnaire)  Rolling Eyes

Preuves ? Sources ?
Mensonges et donc crapuleries habituelles de Achille.

Qu'est-ce que j'ai dit ?

C'est que les jours précédents le 1er rassemblement à Quimper il y a eu un moment où il était possible de faire une grève générale régionale contre les licenciements et le gouvernement de la bourgeoisie (qui a eu le renfort inespéré des directions syndicales et de  JLM à ce moment).

Il y avait effectivement  de très grosses secousses dans une série d'entreprises. C'est aussi un point démontré et prouvé par les faits.

Le choix de ne pas se battre et détaller en courant de façon à aider le gouvernement du grand capital a laissé les travailleurs présents en mauvaise posture, sans leurs organisations, sans cadre organisé.
La politique du NPA de tenter de construire une position de classe dans ce mouvement tel qu'il était et constitué essentiellement de la classe populaire en mouvement dans ce contexte.

Loin donc des conneries de nos deux lambertoïdes qui cherchent à déformer en permanence les propos des autres afin de sortir leurs vomissures;

Pour ce qui est du mvt actuel des bonnets rouges et la façon dont il se structure, sur quels objectifs (pas plus arriérés ceci étant dit que les gestions FdG), il s'agit effectivement de prendre cela au sérieux et de l'analyser.


Dernière édition par Copas le Dim 9 Mar - 13:01, édité 3 fois
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 12:55

Eugene Duhring a écrit:
Marco Pagot a écrit:Quand vous comprendrez que les bonnets rouges ne se limitent pas à Troadec et au patronat breton...

Tout le monde en Bretagne et en France s'est approprié ce symbole pour en faire ce qu'il voulait...

Que ce soit les salariéEs en lutte pour réclamer l'interdiction des licenciements, que ce soit les identitaires de ci et de là...

C'est pas pour rien que JLM ou le PG a déclaré à propos de la manif du 1er décembre que les bonnets rouges étaient les bienvenus...
Je comprends très bien que ceux qui manifestaient en Bretagne étaient pour une large majorité des travailleurs. Je retiens simplement que les organisateurs, les vrais organisateurs, ceux qui finançaient et tenaient la tribune, ceux qui apparaissent comme les véritables patrons de ces bonnets rouges sont parmi les pires réactionnaires. Et les seules revendications que l'on retient de fait ce sont les leurs et non celles des travailleurs. Copas a beau se tortiller comme un ver, il n'en reste pas moins que ces bonnets rouges là ont gagné au détriment des travailleurs. Après tout personne n'ayant contesté la suprématie des travailleurs organisés derrière le patronat, ce même patronat paré du bonnet rouge défend logiquement ses revendications au nom de l'intérêt collectif cristallisé dans la tribune réactionnaire de fin de cortège !
Et j'en reviens à plusieurs interventions que j'ai tenues à l'époque : pourquoi le NPA malgré les moyens logistiques et militants dont il dispose, a t'il accepté à deux reprises de laisser le cortège des travailleurs tomber dans les bras de la réaction ? Est-ce vraiment ainsi que la conscience des travailleurs pourra s'élever ? Leur faire comprendre que des partis se revendiquant des travailleurs acceptent finalement l'emprise de la réaction sur ces mêmes travailleurs. Désolé mais à l'époque je trouvais cette attitude emprunte de gauchisme d'inconséquence et les faits aujourd'hui me donnent raison. OK il fallait y être mais il fallait surtout se donner les moyens logistiques et militants d'en prendre la tête; Le dire ce n'est pas la garantie des résultats mais au moins la garantie de comprendre les enjeux.

Les travailleurs y allaient avec leurs revendications, il fallait les accompagner et se battre pour qu'ils continuent à exprimer leurs revendications, développer leur organisation indépendante de courants qui développent les intérets de la petite bourgeoisie et la paysannerie, deux classes qui étaient minoritaires dans les rassemblements concernés.

Quand on évacue sur ce terrain là la responsabilité des directions des organisations ouvrières il est facile après de repeindre l'histoire d'autres couleurs et se concentrer sur l'attaque contre le NPA qui, lui, précisément s'est battu pour l'indépendance des travailleurs (ce qu'a été le pôle ouvrier dont nos amis n'ont jamais discuté les positions écrites et proclamées, en slogans, en banderoles et en tracts).

Imaginer que le NPA pouvait empêcher les travailleurs d'aller à Quimper ressort de la connerie pure, et ensuite monter une mayonnaise là dessus essayant de faire croire que c'est le NPA qui apporte les travailleurs à ces mouvements majoritairement composés essentiellement de travailleurs, ressort du délire le plus profond, ainsi que de prêter au NPA des moyens militants qu'il n'a pas.

Par contre, le NPA a fait son boulot en essayant de sauver ce qui pouvait l'être d'un mouvement qui était à l'origine prometteur. Et, accessoirement, dans les deux rassemblements, les travailleurs n'ont pas été à la remorque du patronat... C'est aussi une réécriture de l'histoire.

Duhring est chaotique là dessus. Il n'est pas conséquent et cherche une autre explication au déroulé réel des événements, une explication qui lui permette d'attaquer le NPA et en même temps se taire sur le soutien au gouvernement du grand capital, à ce moment là, des directions syndicales et de la direction du PG.

Quand à Achille c'est une catastrophe du point de vue de la ré-écriture de l'histoire afin qu'elle correspondent aux vociférations injurieuses de JLM.

avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 13:56

Les états-généraux des bonnets rouges :



A noter les propos avancés par la 2eme voix sensée représenter les ouvriers disant que les ouvriers ont besoin de patrons
Mais bien noter l'itinéraire de cette ouvrière et les effets catastrophiques de la posture pro-gouvernementale des directions syndicales et de la direction du PG.
CGT Tilly Sabco et proche FdG il y a peu

L'arrivée




Il va falloir surveiller cela de près car ce mouvement a réussi à conserver une partie de sa base .
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Achille le Dim 9 Mar - 15:10

Copas a écrit: deux lambertoïdes qui cherchent à déformer en permanence les propos des autres afin de sortir leurs vomissures;

Toujours la vulgarité et la violence pour bloquer tout débat et ne pas répondre aux questions.

Si tu nous donnais plutôt ton avis sur les onze revendications des bonnets rouges (pour moi essentiellement pro patronales, pro nationalistes bretons avec une absence totale de référence aux luttes contre les licenciements). Notons aussi que Copas préfère taper sur les organisations ouvrières (CGT entre autres) plutôt que sur les lobby patronaux bretons et nationalistes bretons, là pas une critique... Bref une absence totale de crédibilité pour un analyse pro inter-classiste des mouvements en Bretagne.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Roseau le Dim 9 Mar - 16:13

Ces 11 revendications n'ont rien à voir avec celles
d'interdiction des licenciements défendues par les travailleurs en lutte,
soutenus dans la manif de Quimper par le NPA et beaucoup d'autres militants progressistes,
et trahis au dernier moment par les politiciens du FdG et leurs complice bureaucrates syndicaux,
qui redoutaient un tous ensemble menaçant la paix du MEDEF
et leurs petits calculs électoraux.
Comme toujours, et singulièrement en 2010 lors de la lutte pour défendre les retraites,
les politiciens dits de "gauche" ont travaillé à saboter un tous ensemble,
ici régional, mais qui pouvait, sans cette trahison,
s'étendre au moins sur le mot d'ordre de refus des licenciements.

Les 11 revendications rejoignent sur certains points
celles d'aménagement du capitalisme des politiciens du FdG,
notamment sur le point du protectionnisme.
Je l'ai déjà signalé, mais rappelons le puisque Achille fait semblant de ne pas lire:
A propos de "dumping social et distortion de la concurrence",
c'est la vieille rengaine protectionniste, d'autant plus dangereuse
qu'elle est un poison agité par tous ceux qui pensent
que c'est en défendant l'intérêt national,
et non en expropriant le capital, que l'on sortira de la crise.
Le danger vient effectivement du spectre désormais très large des partisans du protectionnisme:
en tête les fractions du capital de plus en plus nombreux mis à mal dans la concurrence internationale,
et derrière eux les partis politiques souhaitant détourner la colère des travailleurs
vers l'étranger, depuis le FN jusqu'à des secteurs importants du FdG.
.

avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 16:48

Roseau a écrit:Ces 11 revendications n'ont rien à voir avec celles
d'interdiction des licenciements défendues par les travailleurs en lutte,
soutenus dans la manif de Quimper par le NPA et beaucoup d'autres militants progressistes,
et trahis au dernier moment par les politiciens du FdG et leurs complice bureaucrates syndicaux,
qui  redoutaient un tous ensemble menaçant la paix du MEDEF
et leurs petits calculs électoraux.
Comme toujours, et singulièrement en 2010 lors de la lutte pour défendre les retraites,
les politiciens dits de "gauche" ont travaillé à saboter un tous ensemble,
ici régional, mais qui pouvait, sans cette trahison,
s'étendre au moins sur le mot d'ordre de refus des licenciements.

Les 11 revendications rejoignent sur certains points
celles d'aménagement du capitalisme des politiciens du FdG,
notamment sur le point du protectionnisme.
Je l'ai déjà signalé, mais rappelons le puisque Achille fait semblant de ne pas lire:
A propos de "dumping social et distortion de la concurrence",
c'est la vieille rengaine protectionniste, d'autant plus dangereuse
qu'elle est un poison agité par tous ceux qui pensent
que c'est en défendant l'intérêt national,
et non en expropriant le capital, que l'on sortira de la crise.
Le danger vient effectivement du spectre désormais très large des partisans du protectionnisme:
en tête les fractions du capital de plus en plus nombreux mis à mal dans la concurrence internationale,
et derrière eux les partis politiques souhaitant détourner la colère des travailleurs
vers l'étranger, depuis le FN jusqu'à des secteurs importants du FdG.
.


Achille est toujours dans ses saloperies et ses distorsions des positions des autres...
Après il glapit qu'on le mette devant ses saletés, en prétendant qu'on lui parle mal.
Tout cela a été passé de revue, comme la chauvine qu'il cite qui ment comme une arracheuse de dents.

La révisionniste qu'il passe fait partie de ce type d'individus qui sorte bien après une version paranoïaque des événements en croyant qu'on se taira et qu'on ne se souvient pas de ce qui c'est passé.
Les Achille sont capables de soutenir des positions à 180° les unes des autres en prétendant que rien n'a changé. Ainsi on voit ses silences lourds sur le retournement d'attitude brusque quelques jours avant la 1ere grande manif bretonne de la part de son chef. A tel point que la plupart des militants du FdG vont manifester eux tandis que leur représentant soutient une manif de bureaucrates ridicule et servant à protéger le gouvernement.
C'est dommage, de même qu'on se souvient des saloperies faites au gouvernement du courant Mélenchon, de même on se souvient de la lutte des travailleurs en Bretagne contre les licenciements et des canailles qui leur ont tiré dessus pour sauver la mise à Ayrault.

On sait déjà que le texte passé par Achille n'est pas bien ragoutant par rapport aux faits.

Maintenant avec une opération de Durhing cherchant à faire diversion sur les conneries racontées par Mme Morvan, il rebondit à toute vitesse sur un autre sujet espérant que l'odeur de lisier ne le suive pas. Manqué encore...

Pour ce qui est positions prises actuellement par les bonnets rouges, qui ont formalisé leur structuration, j'en pense à peu près comme Roseau, c'est à dire que ce n'est pas bien different de ce que fait le FdG dans une grande partie des collectivités où il a des élus. C'est même un peu moins pire.

Le FdG n'a toujours pas fait le ménage des collabos en son sein... Cela sera la leçon des municipales. En espérant, comme d'hab, que la mémoire se dissolve des politiques concrètes des uns et des autres.

La question des bonnets rouges actuels j'ai commencé à la traiter en passant d'abord de l'info dessus.
On se souviendra que ça ne passe pas cher notre étourneau de rappeler qu'à la tête des bonnets rouges il y a une ouvrière de la CGT et ex proche du FdG.

Et quand on révèle cela, comme quand on parle du positionnement pro-gouvernement du grand capital des directions bureaucratiques dans cette histoire là précise, notre lambertoïde de service traduit cela comme une attaque contre les syndicats...
On progresse...

avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Achille le Dim 9 Mar - 17:02

Copas a écrit:
Achille est toujours dans ses saloperies ...
des saloperies faites au gouvernement..
les conneries racontées par ... l'odeur de lisier...
Le FdG n'a toujours pas fait le ménage des collabos en son sein... C
La question des bonnets rouges actuels j'ai commencé à la traiter en passant d'abord de l'info dessus.
..?notre lambertoïde de service...

On va dire que le style c'est le militant : violent et vulgaire.

Ce genre de personne ne supporte pas la contradiction : sa manière de réagir l'insulte et l'agression. Il aura fallu plus d'un page de post pour avoir un semblant de position concernant les onze revendications des "bonnets rouge" : suffisamment a-critique pour lancer une opération de diversion  en affirmant que c'est "pas pire que le FdG".
Tout les militants un peu sérieux dans leur activité ont pu constater que les luttes contres les licenciements en Bretagne n'avait rien à voir avec l'opération interclassiste et nationaliste bretonne des "bonnets rouges" montée en mayonnaise par les médias. Continuer à orienter les travailleurs en lutte vers la direction pro patronale du mouvement va le faire échouer et hélas c'est ce qui est en partie entrain de se réaliser.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 17:32

Achille a écrit:
Copas a écrit:
Achille est toujours dans ses saloperies ...
des saloperies faites au gouvernement..

les conneries racontées par ... l'odeur de lisier...
Le FdG n'a toujours pas fait le ménage des collabos en son sein... C
La question des bonnets rouges actuels j'ai commencé à la traiter en passant d'abord de l'info dessus.
..?notre lambertoïde de service...

On va dire que le style c'est le militant : violent et vulgaire.

Ce genre de personne ne supporte pas la contradiction : sa manière de réagir l'insulte et l'agression. Il aura fallu plus d'un page de post pour avoir un semblant de position concernant les onze revendications des "bonnets rouge" : suffisamment a-critique  pour lancer une opération de diversion  en affirmant que c'est "pas pire que le FdG".
Tout les militants un peu sérieux dans leur activité ont pu constater que les luttes contres les licenciements en Bretagne n'avait rien à voir avec l'opération interclassiste et nationaliste bretonne des "bonnets rouges" montée en mayonnaise par les médias. Continuer à orienter les travailleurs en lutte vers la direction pro patronale du mouvement va le faire échouer et hélas c'est ce qui est en partie entrain de se réaliser.

Toujours pareil, il a été démontré largement en se basant sur les faits, déclarations et témoignages l'hypocrisie et les mensonges récurrents de Achille visant à provoqué la colère des gens de bonne foi.

La violence et la vulgarité Achille c'est ça :




Ce sont les privatisations opérées par le gouvernement Jospin et la participation active de JLM qui sont d'une immonde vulgarité et violence anti-sociale sans que JLM ne soit revenu sincèrement sur tous ces épisodes crades.
privatisations de Jospin et de ses complices : Air France, Autoroutes du sud de la France Crédit lyonnais, France Télécom, Eramet, GAN, Thomson Multimédia, CIC, CNP, Aérospatiale (EADS).

Ce sont également des propos colonialistes sur le pré-carré des mines d'uranium en Afrique et l'insoutenable violence pour se les approprier, se sont les propos injurieux contre les flamands et les nationalités dominées (on voit d'ailleurs que dans l'histoire bretonne il y a aussi cette haine contre une culture et une langue), ce sont les propos sur l'empire maritime de la France essentiellement taillé sur les confettis coloniaux de l'empire, ce sont les manœuvres de diversion qui ont joué, même si c'est de petite façon, dans l'échec du mvt sur les retraites, en matière de vulgarité de quoi parle-t-on ?
Des beaux messieurs qui parlent bien et font des saloperies... C'est ce qui est vulgaire et violent...

Retour en Bretagne.
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  GGrun le Dim 9 Mar - 17:45

gérard menvussa a écrit:En tout cas la grande leçon de cette mobilisation, c'est que la lutte paie, quand elle est dirigée par des patrons ! Car la "fameuse" réforme est foutue a la benne, alors même que c'est l'ensemble des forces "gouvernementales",qu'elles soient de droite ou de gauche, qui ont défendue et mis en place la mesure en question.

Il y aurait intéret (et fissa !) pour le mouvement ouvrier de faire preuve de la même détermination et de la même hargne !

Tu ajoutes de la confusion à la confusion.

Les luttes "interclassistes" (3 guillemets, faudrait analyser beaucoup plus) victorieuses en Bretagne on connaît depuis longtemps : Plogoff, Le Carnet,
écotaxe (à confirmer quand même) et bientôt NDL.
La "direction" par les patrons ? ah bon, et quels patrons : institut Locarn, patrons de pme, pmi, "coopératives" agricoles ou industrielles, fnsea ? Tout ça dense la gavotte ensemble avec paysan-ne-s de la Conf et ouvrier-e-s.
Mais les confrontations sont réelles.
Même si vu du bureau du jacobin de Paris (jlm et autre gauche plus gauche que lui tu meurs) ça parait très plouc.

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Roseau le Dim 9 Mar - 17:48

Achille ne peut rien contre les faits.
L'impasse du mouvement de révolte en Bretagne
est la conséquence de la désertion des bureaucrates, FdG en tête.
Le NPA et autres anti-K, y compris contre leurs directions traitres,
ont bien oeuvré à soutenir un pôle ouvrier à Quimper.
Il faut que lors de prochaines révoltes,
les travailleurs et leurs syndicats renvoient les bureaucrates
à leur gouvernement bourgeois et à leur lutte des places.
Rejoindre le NPA est sans doute une bonne préparation.

Achille a écrit:On va dire que le style c'est le militant : violent et vulgaire.
Face aux faits qu'il ne peut nier Achille dénonce le ton de Copas.
Achille est le dernier sur ce forum à pouvoir s'autoriser cela.
Juste deux rappels
- un avertissement avant bannissement
Admin le Ven 31 Mai - 14:24
Les insultes ne sont pas admises sur ce forum, or tu en emploies un bon nombre dans tes posts, qui sont par conséquent supprimés. Bien évidemment si tu continues, tu seras banni.
- un relevé par Babel des insultes et insanités d’Achille juste en quelques mois
http://forummarxiste.forum-actif.net/t2126p105-front-de-gauche#38979
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Achille le Dim 9 Mar - 17:50

Toujours les mêmes insultes et la violence qui sont bien sur permises par l'anonymat de ce forum et qui sera immédiatement bannies de n'importe quelle assemblée ouvrière. Elle indique clairement le type de société pour lequel Copas combat, société ou seront insultés et agressés tous les interlocuteurs s'opposant à sa bonne parole. Bref le contraire de la démocratie ouvrière. Et toujours les même opération de diversion plutôt que de critiquer la manœuvre pro patronale en Bretagne Copas préfère s'attaquer à Mélenchon avec qui la direction de son propre parti prépare un action unitaire : le weekend de révolte, le comble du fractionnisme.
Ne pas voir que les "bonnets rouge" sont représentés par le mouvement interclassiste et nationaliste bretons CONTRE les travailleurs en lutte fait preuve d'un grand aveuglement pour le peu.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 18:07

Achille a écrit:T Copas préfère s'attaquer à Mélenchon

Je n'invente strictement rien Achille, les photos de Melenchon avec Assad, ce n'est pas de l'invention.
La politique ordurière de ton courant du temps du gouvernement Jospin ce n'est pas une invention.
Les injures de Mélenchon contre les flamands, les nationalités minoritaires, les travailleurs bretons (alors que lui a fait bien pire)
Les propos scandaleux de grande puissance ne s’embarrassant pas de gants sur la question des mines d'uranium en Afrique
Les propos scandaleux de puissance coloniale ne s’embarrassant pas de gants sur la question des ressources maritimes des colonies françaises
L'appui de JLM au brigandage impérialiste russe en Crimée
Les propos odieux contre des jeunes harcelés par la police qui se révoltent
et la liste est très longue...

Notre bon Achille qui crache sur les travailleurs pour mille fois moins que cela voudrait qu'on se taise des canailleries effectuées et jamais réellement remises en cause ? Alors que les travailleurs payent encore lourdement et dans leur chair ?

Il parle de vulgarité et de violence quand on qualifie ces actes ?
Maintenant il faudrait se taire parce que il faudrait s'unir ?
Une unité construire sur l'amnésie ?
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  mykha le Dim 9 Mar - 18:49

Le mensonge et la saloperie sur l'origine de la colère sociale en Bretagne, comme d'hab, puisque le connivant avec Dassault, les chasseurs de roms, les papouilles avec Assad, Marine Le Pen, a fait tonner des injures contre les travailleurs bretons, le cheval léger lambertoïde suit.
Après on peut reconstruire l'histoire afin qu'elle soit conforme à leurs conneries.

Comment discuter avec des gens qui produisent ça ?

Et ça :

Je n'invente strictement rien Achille, les photos de Melenchon avec Assad, ce n'est pas de l'invention.
La politique ordurière de ton courant du temps du gouvernement Jospin ce n'est pas une invention.
Les injures de Mélenchon contre les flamands, les nationalités minoritaires, les travailleurs bretons (alors que lui a fait bien pire)
Les propos scandaleux de grande puissance ne s’embarrassant pas de gants sur la question des mines d'uranium en Afrique
Les propos scandaleux de puissance coloniale ne s’embarrassant pas de gants sur la question des ressources maritimes des colonies françaises
L'appui de JLM au brigandage impérialiste russe en Crimée
Les propos odieux contre des jeunes harcelés par la police qui se révoltent
et la liste est très longue...

Notre bon Achille qui crache sur les travailleurs pour mille fois moins que cela voudrait qu'on se taise des canailleries effectuées et jamais réellement remises en cause ? Alors que les travailleurs payent encore lourdement et dans leur chair ?

Il parle de vulgarité et de violence quand on qualifie ces actes ?

On s'étonne de ne pas voir le flic du forum, Roseaudénonce, venir signaler un tel verbiage calomnieux vis à vis, d'ailleurs, de patis ou militants à qui ils font le principal reproche....de ne pas s'être alliés avec eux.

La Bretagne et les Bretons, les Bonnets "Rouges" (erreur chromatique et historique) ont bon dos pour justifier autant de haine vaine et stérile.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Eugene Duhring le Dim 9 Mar - 19:20

Copas a écrit:
Comme dire que le mvt est né de la lutte contre l'écotaxe alors que ce mouvement est né de la résistance a plusieurs plans de licenciements, dire qu'il a été fait par le MEDEF alors que ce n'est pas la cas.

Les faits.
La réponse à l'article grossier de Mme Morvan, amène les réponses de nos chers filandreux : parler d'autre chose en essayant de faire croire qu'on parle de la même chose.


- Mouvement des travailleurs de plusieurs entreprises qui licencient , l'écotaxe se greffe ensuite (et cela n'est pas un problème)
- Ralliement des petits paysans, petits patrons, commerçants, etc  (la gauche et les syndicats y sont encore à ce moment sauf la CFDT)
- 3 à 4 jours avant le 1er rassemblement les directions syndicales désertent et appellent à déserter, font une contre manif qui rassemblera quelques centaines de personnes (même pas les bureaucrates)
- La première grande initiative voit un mouvement décapité par les organisations syndicales, etc

La question là ensuite de connaitre l'évolution de cela est très utile mais ne répond pas au faux grossier produit par Mme Morvan. Par contre Achille et Duhring se précipitent dessus.
L'un est un soutien d'un parti qui collabore avec le parti du gouvernement bourgeois, l'autre d'un parti dont le dirigeant principal s'est vautré dans la boue de politiques anti-sociales, et essaye de se faire maintenant une virginité alors qu'à aucun moment on ne l'a vu revenir sérieusement sur ses actes.

Ces deux là ont fait sonner les cors de chasse contre  la collaboration de classe existante dans le mouvement de colère en Bretagne. L'un a soutenu la manœuvre pro-gouvernementale de Carhaix avec forces injures contre les travailleurs, l'autre le grand écart avec assouplissements, reprochant au NPA de ne pas en faire assez dans le mvt des bonnets rouges, tout en attaquant le mouvement des bonnets rouges.

 
Quelques décennies dans le PCF au meilleur de son époque ont indubitablement laissé des traces au stalinoïde service Copas : les méthodes de discussion.
Morvan ? Connaissais pas avant que quelqu'un n'en cite un article, je ne l'ai moi-même pas cité une fois, je n'ai à aucun moment repris un seul de ses articles. Mais Copas en bon stalinoïde s’accommode très bien de quelques contre-vérités.
Carhaix ? Quand ai-je mentionné ce mouvement ? Attaquer le mouvement des bonnets rouges ? Quels bonnets rouges ? Ceux arborés par le patronat qu'il soit petit ou grand, qu'il se cache derrière la FNSEA ou pas, ou ceux des travailleurs ? Répondre à cette question c'est finalement répondre à la question de "qui j'attaque" !
Mais Copas tout à sa hargne dévoie, truque en permanence mes propos ... un réflexe né de son militantisme stalinien probablement comme il aime à me qualifier de lambertoïde.
Mais revenons aux bonnets rouges et demandons au grand maître de la tactique et de la stratégie ouvrière, celui qui nous régale à longueur de temps de ses analyses sur les classes, sur les mouvements ouvriers, et cela partout dans le monde, comment se fait-il que le patronat puisse ainsi puiser sans vergogne dans le bonnet rouge pour satisfaire ses revendications si effectivement de bonnet rouge il n'y avait que les travailleurs ? Les travailleurs sont en train une fois de plus de se faire cocufier par ces bonnets rouges qui se servent de ce symbole pour faire entendre leur voix réactionnaire, et ce patronat aurait tort de se gêner puisque ce symbole renvoie à une dimension interclassiste du mouvement breton. Mouvement interclassiste certes facilité par la désertion des partis et syndicats mais tout autant par une forme de coïtus interruptus gauchiste qui s'est arrêté au seuil de ses vrais responsabilités : tenter de prendre la tête de ce mouvement en s'appuyant sur l'appareil logistique et militant du NPA. J'ai bien dit TENTER au lieu, à deux reprises d'accompagner ces travailleurs dans les bras de la réaction bourgeoise et petite-bourgeoise.Je n'ai jamais varié d'un pouce, il suffit de relire mes interventions sur le sujet. Mais le stalinoïde de service s'épargnera ces quelques recherches pour s'épargner le ridicule du menteur pris sur le fait. C'est ainsi !
A l'époque quand j'ai déroulé cet argumentaire, j'ai eu droit à quelque chose de ce genre : "Nous n'allions pas faire de ce mouvement local un enjeu national". Bon récusons tout de suite l'argument. Quand des mouvements nationaux se dessinent ces mêmes militants s'évertuent à nous faire comprendre que le NPA ne peut pas grand chose noyé dans la masse et quand c'est local ils nous disent qu'il ne faut pas imposer le NPA national. Quand j'évoque l'appareil logistique du NPA c'est non pas pour imposer la ligne du NPA mais pour permettre aux travailleurs de s'organiser de bout en bout par eux mêmes en mettant à leurs dispositions le matériel technique et militant nécessaire sans devoir faire tribune commune avec la réaction pour avoir de la sono, de la tribune, un ou deux camions, etc.
Qu'il suffise à la peine de Copas le déroulé de ces deux manifestations, grand bien lui fasse mais qu'il me dise comment dans des conditions autrement plus difficile il (et son parti) va pouvoir peser sur le cours des événements. Autrement plus difficile qu'un mouvement complètement déserté par des appareils syndicaux et politiques qui auraient pesé de tout leur poids pour contenir le mouvement. Car si il y a bien un constat que nous avons en commun - moi le lambertoïde et lui le stalinoïde, c'est l'absence de direction révolutionnaire pour peser sur ces mouvements.
Copas cristallise à mes yeux tous les errements des partis se revendiquant de l'extrême-gauche : une suffisance sans commune mesure avec non seulement leurs moyens mais aussi finalement avec leurs propres préjugés.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 20:28

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:
Comme dire que le mvt est né de la lutte contre l'écotaxe alors que ce mouvement est né de la résistance a plusieurs plans de licenciements, dire qu'il a été fait par le MEDEF alors que ce n'est pas la cas.

Les faits.
La réponse à l'article grossier de Mme Morvan, amène les réponses de nos chers filandreux : parler d'autre chose en essayant de faire croire qu'on parle de la même chose.


- Mouvement des travailleurs de plusieurs entreprises qui licencient , l'écotaxe se greffe ensuite (et cela n'est pas un problème)
- Ralliement des petits paysans, petits patrons, commerçants, etc  (la gauche et les syndicats y sont encore à ce moment sauf la CFDT)
- 3 à 4 jours avant le 1er rassemblement les directions syndicales désertent et appellent à déserter, font une contre manif qui rassemblera quelques centaines de personnes (même pas les bureaucrates)
- La première grande initiative voit un mouvement décapité par les organisations syndicales, etc

La question là ensuite de connaitre l'évolution de cela est très utile mais ne répond pas au faux grossier produit par Mme Morvan. Par contre Achille et Duhring se précipitent dessus.
L'un est un soutien d'un parti qui collabore avec le parti du gouvernement bourgeois, l'autre d'un parti dont le dirigeant principal s'est vautré dans la boue de politiques anti-sociales, et essaye de se faire maintenant une virginité alors qu'à aucun moment on ne l'a vu revenir sérieusement sur ses actes.

Ces deux là ont fait sonner les cors de chasse contre  la collaboration de classe existante dans le mouvement de colère en Bretagne. L'un a soutenu la manœuvre pro-gouvernementale de Carhaix avec forces injures contre les travailleurs, l'autre le grand écart avec assouplissements, reprochant au NPA de ne pas en faire assez dans le mvt des bonnets rouges, tout en attaquant le mouvement des bonnets rouges.

 
Quelques décennies dans le PCF au meilleur de son époque ont indubitablement laissé des traces au stalinoïde service Copas : les méthodes de discussion.
Morvan ? Connaissais pas avant que quelqu'un n'en cite un article, je ne l'ai moi-même pas cité une fois, je n'ai à aucun moment repris un seul de ses articles. Mais Copas en bon stalinoïde s’accommode très bien de quelques contre-vérités.
Carhaix ? Quand ai-je mentionné ce mouvement ? Attaquer le mouvement des bonnets rouges ? Quels bonnets rouges ? Ceux arborés par le patronat qu'il soit petit ou grand, qu'il se cache derrière la FNSEA ou pas, ou ceux des travailleurs ? Répondre à cette question c'est finalement répondre à la question de "qui j'attaque" !
Mais Copas tout à sa hargne dévoie, truque en permanence mes propos ... un réflexe né de son militantisme stalinien probablement comme il aime à me qualifier de lambertoïde.
Mais revenons aux bonnets rouges et demandons au grand maître de la tactique et de la stratégie ouvrière, celui qui nous régale à longueur de temps de ses analyses sur les classes, sur les mouvements ouvriers, et cela partout dans le monde, comment se fait-il que le patronat puisse ainsi puiser sans vergogne dans le bonnet rouge pour satisfaire ses revendications si effectivement de bonnet rouge il n'y avait que les travailleurs ? Les travailleurs sont en train une fois de plus de se faire cocufier par ces bonnets rouges qui se servent de ce symbole pour faire entendre leur voix réactionnaire, et ce patronat aurait tort de se gêner puisque ce symbole renvoie à une dimension interclassiste du mouvement breton. Mouvement interclassiste certes facilité par la désertion des partis et syndicats mais tout autant par une forme de coïtus interruptus gauchiste qui s'est arrêté au seuil de ses vrais responsabilités : tenter de prendre la tête de ce mouvement en s'appuyant sur l'appareil logistique et militant du NPA. J'ai bien dit TENTER au lieu, à deux reprises d'accompagner ces travailleurs dans les bras de la réaction bourgeoise et petite-bourgeoise.Je n'ai jamais varié d'un pouce, il suffit de relire mes interventions sur le sujet. Mais le stalinoïde de service s'épargnera ces quelques recherches pour s'épargner le ridicule du menteur pris sur le fait. C'est ainsi !
A l'époque quand j'ai déroulé cet argumentaire, j'ai eu droit à quelque chose de ce genre : "Nous n'allions pas faire de ce mouvement local un enjeu national". Bon récusons tout de suite l'argument. Quand des mouvements nationaux se dessinent ces mêmes militants s'évertuent à nous faire comprendre que le NPA ne peut pas grand chose noyé dans la masse et quand c'est local ils nous disent qu'il ne faut pas imposer le NPA national. Quand j'évoque l'appareil logistique du NPA c'est non pas pour imposer la ligne du NPA mais pour permettre aux travailleurs de s'organiser de bout en bout par eux mêmes en mettant à leurs dispositions le matériel technique et militant nécessaire sans devoir faire tribune commune avec la réaction pour avoir de la sono, de la tribune, un ou deux camions, etc.
Qu'il suffise à la peine de Copas le déroulé de ces deux manifestations, grand bien lui fasse mais qu'il me dise comment dans des conditions autrement plus difficile il (et son parti) va pouvoir peser sur le cours des événements. Autrement plus difficile qu'un mouvement complètement déserté par des appareils syndicaux et politiques qui auraient pesé de tout leur poids pour contenir le mouvement. Car si il y a bien un constat que nous avons en commun - moi le lambertoïde et lui le stalinoïde, c'est l'absence de direction révolutionnaire pour peser sur ces mouvements.
Copas cristallise à mes yeux tous les errements des partis se revendiquant de l'extrême-gauche : une suffisance sans commune mesure avec non seulement leurs moyens mais aussi finalement avec leurs propres préjugés.

Un tas de contre-vérités comme d'hab en essayant de faire passer les autres pour ce qu'ils ne sont pas.

(non je n'ai pas passé des dizaines d'années au PCF et le temps que j'ai passé je ne l'ai pas fait en acceptant ce que tu acceptes ni le rôle que tu joues).

1)
Morvan ? Connaissais pas avant que quelqu'un n'en cite un article, je ne l'ai moi-même pas cité une fois, je n'ai à aucun moment repris un seul de ses articles. Mais Copas en bon stalinoïde s’accommode très bien de quelques contre-vérités.

Tu t'en es servi pour parler d'autre chose, les revendications actuelles portées par les bonnets rouges. manip...

2)
Mouvement interclassiste certes facilité par la désertion des partis et syndicats mais tout autant par une forme de coïtus interruptus gauchiste qui s'est arrêté au seuil de ses vrais responsabilités : tenter de prendre la tête de ce mouvement en s'appuyant sur l'appareil logistique et militant du NPA.

Ce ne sont pas les partis et syndicats qui ont déserté mais leurs directions, c'est pour cela qu'elles se sont retrouvées à poil à Carhaix sans personne avec eux. Les militants de base eux étaient à Quimper.

Mettre le NPA sur le même champ que toutes les directions des orgas du mvt ouvrier ça c'est trop d'honneur....
Après parler de coïtus interruptus gauchiste c'est la vieille finesse du lambertisme...

Le NPA n'était pas préparé à la désertion du cadre organisé du mvt ouvrier par l'attitude des directions syndicales et celle du dirigeant du PG qui a injurié les travailleurs bretons.
Personne d'ailleurs ne l'était de voir que les directions se tireraient à une telle vitesse à Coblence que les valises étaient encore sur la pas de la gare de Quimper...
Cela est exact, et on peut me reprocher mes discours fleuves mais c'est toujours sur ce point là précisément que j'insiste depuis des années (sous les quolibets des mêmes, sur ce qui manque aux révolutionnaires : Tirer toutes les conséquences des difficultés organisationnelles du mvt ouvrier et s'y préparer alors que les luttes elles existent tout autant que le désir d'en découdre.

C'est cette distorsion qui a aidé des intérêts petits-bourgeois à devenir importants dans la colère de Bretagne.
C'est ce type de situation qui fait qu'ont existé indignés espagnols et portugais, là avec des issues plus positives;
C'est cette situation qui produit les grosses difficultés en Italie. Là encore pires qu'en France.

On peut reprocher au NPA de n'avoir pas été préparé à une situation dans laquelle il n'avait aucune responsabilité (contrairement aux billevesées racontées par Duhring) . Encore est-il que, par la qualité de ses militants peu nombreux il a tenté de retourner la situation. Tandis que le FdG avec plus de militants dans ces mobilisations n'a rien tenté à part des dirigeants injuriant les travailleurs.

Où était Duhring dans cette histoire ? A taper sur le NPA... et entrer au PCF... Damned...

Retour au fond : ce genre de situations va se multiplier et existe déjà. Qaund elles concernent des masses du prolétariat se rebellant contre le sort qui leur est fait on est là pour retourner la situation, se battre pour construire des cadres organisationnels démocratiques et indépendants des travailleurs, étendre les batailles. Et pas pour leur imposer de les pénétrer sexuellement comme le dit ce bon Duhring.


3)
J'ai bien dit TENTER au lieu, à deux reprises d'accompagner ces travailleurs dans les bras de la réaction bourgeoise et petite-bourgeoise, il suffit de relire mes interventions sur le sujet. Mais le stalinoïde de service s'épargnera ces quelques recherches pour s'épargner le ridicule du menteur pris sur le fait. C'est ainsi !.

A l'inverse des falsifications opérées par Duhring, les camarades du NPA sur place, dans le combat contre les licenciements au milieu des travailleurs vont se battre pour créer un pôle ouvrier dont les appels, banderoles, tracts, prises de paroles, démentent les mensonges (un autre mot ?) de Duhring sur l'attitude du NPA , rappelons parce qu'ils (lui et Duhring) essayent de profiter du temps qui passe pour nous faire croire autre chose que ce qu'il s'est passé) :

Banderole des travailleurs du pôle ouvrier :
Appel du pôle ouvrier
Comme le 2 novembre à Quimper,et pour certains à Carhaix , nous appelons la population de la région à soutenir nos revendications légitimes et notre droit à vivre, à décider et de travailler au pays.

Malgré la déclaration de certains employeurs et du MEDEF finistérien, nous n’oublions pas que la situation actuelle a été produite par certains patrons de Bretagne, de France et d’ailleurs. Ces "grands" patrons, pendant des années, qui ont imposé dans les usines agroalimentaires des salaires de misère et des conditions de travail déplorables pendant qu’ils s’enrichissaient grâce à des subventions nationales et européennes.

Aujourd’hui les usines ferment, ce n’est pas aux salariés de payer !

Tout cela a été rendu possible grâce aux décisions des États et de l’Union Européenne, grâce à la complicité de gouvernements successifs, de droite comme de gauche, qui ont détruit les acquis sociaux, les services publics, les garanties collectives des salariés au nom du libéralisme économique.

Nous affirmons qu’ il faut l’unité de tous les syndicats de salariés, petits artisans et commerçants, l’unité ouvrière la plus large contre les plans de licenciements dans le privé et contre les suppressions de postes dans le public.

Nous avons ras-le-bol de cette austérité et de l’injustice fiscale. La dernière en date : les hausses prévues de la TVA. Elles frapperont surtout les plus modestes et les plus démunis au même titre que l’écotaxe dont la mise en application impacterait le prix de vente des denrées transportées.

Les solutions existent pour combattre le libéralisme économique. Elles passent par l’interdiction des licenciements, la réquisition ouvrière des moyens de production et la nationalisation des entreprises bénéficiaires qui licencient.

C'est ce qui s'appelle pour Duhring aider le patronat à controler la situation...
Que conclure de cela ?
Que le NPA local, avec de faibles forces a mener la bataille que Duhring prétend qu'il n'a pas mené. preuve établie d'un nouveau mensonge de ce brave garçon... Je dis mensonge et non ignorance, il le sait bien et il y a toute la documentation sur ce fil et il s'est fait fesser les joues plusieurs fois là dessus...

4)
Duhring reproche au NPA ses incertitudes et sa faiblesse :
A l'époque quand j'ai déroulé cet argumentaire, j'ai eu droit à quelque chose de ce genre : "Nous n'allions pas faire de ce mouvement local un enjeu national". Bon récusons tout de suite l'argument. Quand des mouvements nationaux se dessinent ces mêmes militants s'évertuent à nous faire comprendre que le NPA ne peut pas grand chose noyé dans la masse et quand c'est local ils nous disent qu'il ne faut pas imposer le NPA national. Quand j'évoque l'appareil logistique du NPA c'est non pas pour imposer la ligne du NPA mais pour permettre aux travailleurs de s'organiser de bout en bout par eux mêmes en mettant à leurs dispositions le matériel technique et militant nécessaire sans devoir faire tribune commune avec la réaction pour avoir de la sono, de la tribune, un ou deux camions, etc.

Il a raison mais il n'a pas appelé à renforcer les révolutionnaires, mais a fait l'inverse : taper sur le NPA, choyer la bureaucratie en allant faire de la pêche à la ligne dedans...
D'où ma remarque à cette époque devant l'incohérence, la versatilité et le manque de logique de Durhing.

avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 21:59

 
Achille a écrit:Après la violence, la vulgarité, les injures maintenant les calomnies :

Copas a écrit: Notre bon Achille qui crache sur les travailleurs...

Copas est vraiment incapable de mener un débat serein, la haine l'anime et c'est ainsi qu'il traite ses contradicteurs.
Il est totalement en dehors du coup à tel point qu'il ne s'est même pas rendu compte que NPA et FdG font liste commune, "Une vraie gauche pour Carhaix", aux prochaines municipales. Il va s'en doute en avaler son bonnet rouge.

affraid affraid affraid affraid
Notre bon Achille se prend pour le FdG local ...

Bien :
Liste NPA -Front de Gauche
avec Matthieu Guillemot et Jean-Pierre Jeudy
Et Mathieu Guillemot c'est c'est c'est... un militant illustre de ce sur quoi ce bon Achille crache avec régularité en Bretagne... par ailleurs au NPA... C'est la tête de liste de Carhaix.

Par ailleurs un des animateurs de la bataille des travailleurs bretons contre les licenciements .

http://npa29.unblog.fr/2014/02/23/bonnets-rouges-ou-blancs-bonnets-cqfd/
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Eugene Duhring le Dim 9 Mar - 22:11

Copas a écrit:

Ce ne sont pas les partis et syndicats qui ont déserté mais leurs directions, c'est pour cela qu'elles se sont retrouvées à poil à Carhaix sans personne avec eux. Les militants de base eux étaient à Quimper.
Comme tu aimes t'écouter écrire, il faut absolument reprendre sous ta plume ce que j'écris notamment plus bas : je ne confonds jamais la base d'un parti ou d'un syndicat et son appareil. Quand j'évoque rapidement les partis et syndicats il s'agit toujours de son appareil.
Copas a écrit:
Mettre le NPA sur le même champ que toutes les directions des orgas du mvt ouvrier ça c'est trop d'honneur....
Après parler de coïtus interruptus gauchiste c'est la vieille finesse du lambertisme...
T'as raison le stalinoïde, comme le dit la pub : "C'est qui le patron ?". D'évidence le stalinoïde de service répond d'un ton qui ne souffre d'aucune incertitude : "C'est le NPA !" Autant de certitude qu'il avait probablement quand il servait les bureaucrates du PCF !

Copas a écrit:
Le NPA n'était pas préparé à la désertion du cadre organisé du mvt ouvrier par l'attitude des directions syndicales et celle du dirigeant du PG qui a injurié les travailleurs bretons.
Personne d'ailleurs ne l'était de voir que les directions se tireraient à une telle vitesse à Coblence que les valises étaient encore sur la pas de la gare de Quimper...
Cela est exact, et on peut me reprocher mes discours fleuves mais c'est toujours sur ce point là précisément que j'insiste depuis des années (sous les quolibets des mêmes, sur ce qui manque aux révolutionnaires : Tirer toutes les conséquences des difficultés organisationnelles du mvt ouvrier et s'y préparer alors que les luttes elles existent tout autant que le désir d'en découdre.
Brillantissime ! Pas préparé à la désertion des appareils politiques et syndicaux !! Brillantissime vraiment. Soit on se prépare, soit on fait dans l'improvisation permanente. De la part d'un dirigeant syndical (je suppose), j'en pisse de rire. Je te souhaite plus d'efficacité dans ce registre.

Copas a écrit:
C'est cette distorsion qui a aidé des intérêts petits-bourgeois à devenir importants dans la colère de Bretagne.
C'est ce type de situation qui fait qu'ont existé indignés espagnols et portugais, là avec des issues plus positives;
C'est cette situation qui produit les grosses difficultés en Italie. Là encore pires qu'en France.
Tiens donc, enfin la reconnaissance que la réaction a profité du mouvement pour faire valoir ses intérêts au détriment des travailleurs, réaction qui portait elle aussi le bonnet rouge. Un petit pas pour le forum, un grand pas pour Copas.

Copas a écrit:
On peut reprocher au NPA de n'avoir pas été préparé à une situation  dans laquelle il n'avait aucune responsabilité (contrairement aux billevesées racontées par Duhring) . Encore est-il que, par la qualité de ses militants peu nombreux il a tenté de retourner la situation. Tandis que le FdG avec plus de militants dans ces mobilisations n'a rien tenté à part des dirigeants injuriant les travailleurs.
Pas de responsabilités ? Même pas celle de mettre des moyens logistiques et militants à part la quelques dizaines de militants locaux ? Ah bon ?

Copas a écrit:
Où était Duhring dans cette histoire ? A taper sur le NPA... et entrer au PCF... Damned...
Et toi tu étais où ? A taper sur ton clavier pour faire le beau sur le forum et nous en mettre plein les mirettes avec tes super analyses des classes en mouvement !

Retour au fond : ce genre de situations va se multiplier et existe déjà. Qaund elles concernent des masses du prolétariat se rebellant contre le sort qui leur est fait on est là pour retourner la situation, se battre pour construire des cadres organisationnels démocratiques et indépendants des travailleurs, étendre les batailles. Et pas pour leur imposer de les pénétrer sexuellement comme le dit ce bon Duhring.


Copas a écrit:
A l'inverse des falsifications opérées par Duhring, les camarades du NPA sur place, dans le combat contre les licenciements au milieu des travailleurs vont se battre pour créer un pôle ouvrier dont les appels, banderoles, tracts, prises de paroles, démentent les mensonges (un autre mot ?) de Duhring sur l'attitude du NPA , rappelons parce qu'ils (lui et Duhring) essayent de profiter du temps qui passe pour nous faire croire autre chose que ce qu'il s'est passé) :
Le mensonge peut être pathologique. Relis mes interventions. Tu trouveras au détour que je n'ai jamais nié la présence de militants du NPA. Ah le stalinoïde de service ne peut s'empêcher sur 3 mots de dire 4 conneries. Fait un peu l'effort de vérifier tes sources, tu passeras peut-être pour quelqu'un de sérieux !


Copas a écrit:
Que le NPA local, avec de faibles forces a mener la bataille que Duhring prétend qu'il n'a pas mené. preuve établie d'un nouveau mensonge de ce brave garçon... Je dis mensonge et non ignorance, il le sait bien et il y a toute la documentation sur ce fil et il s'est fait fesser les joues plusieurs fois là dessus...
Voir plus haut. Un mensonge répété en boucle reste un mensonge. Je n'ai jamais varié d'un pouce sur mes critiques. J'ai toujours dit que le NPA si il avait été plus conséquent aurait engagé dans la bataille plus d'un petit bataillon de militants locaux. Il (la direction du NPA) aurait aussi pu mettre sa logistique (sono, camion, etc.) au service des travailleurs plutôt que de les laisser se faire récupérer par deux fois par la tribune de la réaction. Ah ben non, notre bon stalinien lui dit : "le NPA a fait le max, surtout qu'il n'était pas préparé à avoir le champ libre. La preuve il y avait bien quelques militants visibles avec des drapeaux, et tout le tintouin ... dans le cortège". A pleurer mon "ami", surtout de la part d'un militant qui a tout de même un peu de bouteille.
Allez continue à nous abreuver de tes fines analyses ...


Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Achille le Dim 9 Mar - 22:39

Copas a écrit: 
Achille a écrit:Après la violence, la vulgarité, les injures maintenant les calomnies :

Copas a écrit: Notre bon Achille qui crache sur les travailleurs...

Copas est vraiment incapable de mener un débat serein, la haine l'anime et c'est ainsi qu'il traite ses contradicteurs.
Il est totalement en dehors du coup à tel point qu'il ne s'est même pas rendu compte que NPA et FdG font liste commune, "Une vraie gauche pour Carhaix", aux prochaines municipales. Il va s'en doute en avaler son bonnet rouge.

sur quoi ce bon Achille crache avec régularité en Bretagne...

Toujours la même violence et la même vulgarité...

c'est que ça doit faire mal hein une alliance avec le diable FdG à Carhaix...
Voila illustrée une grande différence entre un militant engagé dans la lutte des classe et qui comprend parfaitement la nécessité de l'unité avec le FdG : Mathieu Guillemot, et un militant "youtube" qui passe son temps à insulter ses interlocuteurs et le FdG : Copas.

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 22:48

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:

Ce ne sont pas les partis et syndicats qui ont déserté mais leurs directions, c'est pour cela qu'elles se sont retrouvées à poil à Carhaix sans personne avec eux. Les militants de base eux étaient à Quimper.
Comme tu aimes t'écouter écrire, il faut absolument reprendre sous ta plume ce que j'écris notamment plus bas : je ne confonds jamais la base d'un parti ou d'un syndicat et son appareil. Quand j'évoque rapidement les partis et syndicats il s'agit toujours de son appareil.
Copas a écrit:
Mettre le NPA sur le même champ que toutes les directions des orgas du mvt ouvrier ça c'est trop d'honneur....
Après parler de coïtus interruptus gauchiste c'est la vieille finesse du lambertisme...
T'as raison le stalinoïde, comme le dit la pub : "C'est qui le patron ?". D'évidence le stalinoïde de service répond d'un ton qui ne souffre d'aucune incertitude : "C'est le NPA !" Autant de certitude qu'il avait probablement quand il servait les bureaucrates du PCF !

Typique des assertions de Duhring : balancer une grosse connerie , c'est à dire que le NPA est largement autant responsable que tous les appareils du mvt ouvrier, et quand on se fout du ridicule de ce qu'il dit il prétend alors qu'on a dit que le NPA était aussi fort que tous les appareils...

C'est impressionant de mauvaise foi.

C'est toi Duhring qui met sur le même plan ce que que tu appelles le coïtus interruptus gauchiste , c'est à dire le NPA, et la désertion des appareils syndicaux (avec en dernier couteau la direction du PG ), pas moi.
Relis.
J'indique que tu fais trop d'honneur au NPA et je ne prétends pas le 10eme du centième de ce que tu dis.
Mais cela ne t’empêche pas de broder dessus.

Copas a écrit:
Le NPA n'était pas préparé à la désertion du cadre organisé du mvt ouvrier par l'attitude des directions syndicales et celle du dirigeant du PG qui a injurié les travailleurs bretons.
Personne d'ailleurs ne l'était de voir que les directions se tireraient à une telle vitesse à Coblence que les valises étaient encore sur la pas de la gare de Quimper...
Cela est exact, et on peut me reprocher mes discours fleuves mais c'est toujours sur ce point là précisément que j'insiste depuis des années (sous les quolibets des mêmes, sur ce qui manque aux révolutionnaires : Tirer toutes les conséquences des difficultés organisationnelles du mvt ouvrier et s'y préparer alors que les luttes elles existent tout autant que le désir d'en découdre.
Brillantissime ! Pas préparé à la désertion des appareils politiques et syndicaux !! Brillantissime vraiment. Soit on se prépare, soit on fait dans l'improvisation permanente. De la part d'un dirigeant syndical (je suppose), j'en pisse de rire. Je te souhaite plus d'efficacité dans ce registre.[/quote]

De la part de quelqu'un qui va faire de l'entrisme dans la Riposte qui est dans le PCF ... C'est sur... Bien bon, tu pourrais reconnaitre ma position permanente là dessus qui c'est vrai tranche avec le bordel argumentaire que tu développes qui t'amène à taper sur ceux qui développent une politique correcte plutôt que de se bouger le cul à les appuyer.

Quand à mon syndicalisme, il n'a rien à voir dans cette discussion sauf que tu essayes de t'attaquer à ma personne et mon militantisme pas aux arguments développés. Je comprends, quand on a rien à dire ...

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:
C'est cette distorsion qui a aidé des intérêts petits-bourgeois à devenir importants dans la colère de Bretagne.
C'est ce type de situation qui fait qu'ont existé indignés espagnols et portugais, là avec des issues plus positives;
C'est cette situation qui produit les grosses difficultés en Italie. Là encore pires qu'en France.
Tiens donc, enfin la reconnaissance que la réaction a profité du mouvement pour faire valoir ses intérêts au détriment des travailleurs, réaction qui portait elle aussi le bonnet rouge. Un petit pas pour le forum, un grand pas pour Copas.

Ah une découpe du texte qui lui fait dire n'importe quoi... C'est là dessus que tu t'es fait tanner dans le fil des luttes de classe de par le monde...

Eugene Duhring a écrit:

Copas a écrit:
On peut reprocher au NPA de n'avoir pas été préparé à une situation  dans laquelle il n'avait aucune responsabilité (contrairement aux billevesées racontées par Duhring) . Encore est-il que, par la qualité de ses militants peu nombreux il a tenté de retourner la situation. Tandis que le FdG avec plus de militants dans ces mobilisations n'a rien tenté à part des dirigeants injuriant les travailleurs.
Pas de responsabilités ? Même pas celle de mettre des moyens logistiques et militants à part la quelques dizaines de militants locaux ? Ah bon ?

On se demande si il a milité dans sa vie...
Copas a écrit:
Où était Duhring dans cette histoire ? A taper sur le NPA... et entrer au PCF... Damned...
Et toi tu étais où ? A taper sur ton clavier pour faire le beau sur le forum et nous en mettre plein les mirettes avec tes super analyses des classes en mouvement !

Et sur mon coin de barricade rigolo.

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:
Retour au fond : ce genre de situations va se multiplier et existe déjà. Qaund elles concernent des masses du prolétariat se rebellant contre le sort qui leur est fait on est là pour retourner la situation, se battre pour construire des cadres organisationnels démocratiques et indépendants des travailleurs, étendre les batailles. Et pas pour leur imposer de les pénétrer sexuellement comme le dit ce bon Duhring.


A l'inverse des falsifications opérées par Duhring, les camarades du NPA sur place, dans le combat contre les licenciements au milieu des travailleurs vont se battre pour créer un pôle ouvrier dont les appels, banderoles, tracts, prises de paroles, démentent les mensonges (un autre mot ?) de Duhring sur l'attitude du NPA , rappelons parce qu'ils (lui et Duhring) essayent de profiter du temps qui passe pour nous faire croire autre chose que ce qu'il s'est passé) :
Le mensonge peut être pathologique. Relis mes interventions. Tu trouveras au détour que je n'ai jamais nié la présence de militants du NPA. Ah le stalinoïde de service ne peut s'empêcher sur 3 mots de dire 4 conneries. Fait un peu l'effort  de vérifier tes sources, tu passeras peut-être pour quelqu'un de sérieux !

Les sources je les ai systématiquement apportées, toi pas à ma connaissance.


Copas a écrit:
Que le NPA local, avec de faibles forces a mener la bataille que Duhring prétend qu'il n'a pas mené. preuve établie d'un nouveau mensonge de ce brave garçon... Je dis mensonge et non ignorance, il le sait bien et il y a toute la documentation sur ce fil et il s'est fait fesser les joues plusieurs fois là dessus...
Voir plus haut. Un mensonge répété en boucle reste un mensonge. Je n'ai jamais varié d'un pouce sur mes critiques. J'ai toujours dit que le NPA si il avait été plus conséquent aurait engagé dans la bataille plus d'un petit bataillon de militants locaux. Il  (la direction du NPA) aurait aussi pu mettre sa logistique (sono, camion, etc.) au service des travailleurs plutôt que de les laisser se faire récupérer par deux fois par la tribune de la réaction. Ah ben non, notre bon stalinien lui dit : "le NPA a fait le max, surtout qu'il n'était pas préparé à avoir le champ libre. La preuve il y avait bien quelques militants visibles avec des drapeaux, et tout le tintouin ... dans le cortège". A pleurer mon "ami", surtout de la part d'un militant qui a tout de même un peu de bouteille.
Allez continue à nous abreuver de tes fines analyses ...


Aucun argument politique ....

Bien à nouveau aucune démonstration politique si ce n'est il fallait et il faut,... Dodo Duhring....

avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 22:51

Achille a écrit:
Copas a écrit: 
Achille a écrit:Après la violence, la vulgarité, les injures maintenant les calomnies :

Copas a écrit: Notre bon Achille qui crache sur les travailleurs...

Copas est vraiment incapable de mener un débat serein, la haine l'anime et c'est ainsi qu'il traite ses contradicteurs.
Il est totalement en dehors du coup à tel point qu'il ne s'est même pas rendu compte que NPA et FdG font liste commune, "Une vraie gauche pour Carhaix", aux prochaines municipales. Il va s'en doute en avaler son bonnet rouge.

sur quoi ce bon Achille crache avec régularité en Bretagne...

Toujours la même violence et la même vulgarité...

c'est que ça doit faire mal hein une alliance avec le diable FdG  à Carhaix...
Voila illustrée une grande différence entre un militant engagé dans la lutte des classe et qui comprend parfaitement la nécessité de l'unité avec le FdG : Mathieu Guillemot, et un militant "youtube" qui passe son temps à insulter ses interlocuteurs et le FdG : Copas.


Pourquoi Mathieu Guillemot n'est pas un des principaux animateurs du pôle ouvrier des bonnets rouges ??

Alors comme ça le FdG de Carhaix s'allie avec ceux qui suivent les fachos et les patrons ? ça alors...
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 23:11

Retour en Bretagne et la municipale de Carhaix qui opposera 3 listes : le PS, le rassemblement autour du maire de Carhaix principal animateur des bonnets rouges en Bretagne, et la liste du NPA menée par Mathieu Guillemot, animateur du pôle ouvrier des bonnets rouges, liste qui a été rejointe par le FdG local.

Cette émission sur l'élection : http://www.tebeotv.fr/video/6238-emission-municipales-du-06-03-2014.html

L'interview de Guillemot : http://www.dailymotion.com/video/x1em5eb_liste-une-vraie-gauche-pour-carhaix-matthieu-guillemot_news

La liste avait laissé 4 places disponibles pour les ralliés du FdG , ils ont fini par arriver :

Municipales. Jean-Pierre Jeudy apporte un « soutien politique »



Jean-Pierre Jeudy fait bien partie de la liste « Une vraie gauche pour Carhaix » menée par Matthieu Guillemot. Placé en dernière position, l'ancien maire dit surtout vouloir apporter un « soutien politique ».

« Après 35 ans de mandats électifs, j'avais décidé de laisser la place aux jeunes. Je n'ai pas changé de point de vue. En revanche, je peux apporter un soutien et une participation au collectif. Il s'agit donc d'un soutien politique ». La phrase est signée Jean-Pierre Jeudy.

Sans surprise, l'ancien maire, aujourd'hui âgé de 70 ans, a confirmé, hier, qu'il faisait bien partie de l'équipe « Une vraie gauche pour Carhaix ».

Mais, comme nous l'annoncions dans notre édition de vendredi, il ne figure pas dans les premiers noms de la liste menée par Matthieu Guillemot. Il est même à la 29e et dernière position. Ses trois camarades du Front de gauche à intégrer l'équipe sont : Yves-Pierre Le Gall (27e), Grégoire Cosquer (23e) et Martine Le Ménéec (10e).

« Être le plus nombreux possible au conseil municipal »

Les quatre places laissées vacantes pour Jean-Pierre Jeudy et ses amis sont donc occupées. Deux autres changements sont à noter. Pour des « raisons administratives », Laëtitia Frammezelle et Arnaud Toux ont été remplacés par Andrée Le Bescond (26e) et Muriel Marie Henry (28e). Mais pour Matthieu Guillemot, « la liste garde la même éthique ». Il parle d'une « gauche claire soutenue par le Front de gauche, les Alternatifs et le NPA ». Avec pour ambitions de dire son opposition à « la politique de droite menée par le gouvernement ». Et localement de faire partie de l'opposition. « Nous n'avons pas la prétention de vouloir renverser la mairie. On veut être présent le plus nombreux possible au conseil municipal. En votant pour notre liste, les Carhaisiennes et Carhaisiens auront la garantie d'avoir des élus jeunes, motivés, dynamiques et engagés. Avec eux, fini les séances soporifiques du conseil municipal transformé en simple chambre d'enregistrement », termine l'équipe.


avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Achille le Dim 9 Mar - 23:15

Copas découvre la politique de son parti à Carhaix  Rolling Eyes 

Copas a écrit:
Achille a écrit:
Copas a écrit:
Achille a écrit:Après la violence, la vulgarité, les injures maintenant les calomnies :

Copas a écrit: Notre bon Achille qui crache sur les travailleurs...

Copas est vraiment incapable de mener un débat serein, la haine l'anime et c'est ainsi qu'il traite ses contradicteurs.
Il est totalement en dehors du coup à tel point qu'il ne s'est même pas rendu compte que NPA et FdG font liste commune, "Une vraie gauche pour Carhaix", aux prochaines municipales. Il va s'en doute en avaler son bonnet rouge.

sur quoi ce bon Achille crache avec régularité en Bretagne...

Toujours la même violence et la même vulgarité...

c'est que ça doit faire mal hein une alliance avec le diable FdG  à Carhaix...
Voila illustrée une grande différence entre un militant engagé dans la lutte des classe et qui comprend parfaitement la nécessité de l'unité avec le FdG : Mathieu Guillemot, et un militant "youtube" qui passe son temps à insulter ses interlocuteurs et le FdG : Copas.


Pourquoi Mathieu Guillemot n'est pas un des principaux animateurs du pôle ouvrier des bonnets rouges ??
Alors comme ça le FdG de Carhaix s'allie avec ceux qui suivent les fachos et les patrons ? ça alors...

Alors comme ça le NPA a Carhaix s'allie au "parti des lapins de garenne" (tu te rappelles tu n'avais que ça à la bouche"... ça doit faire mal pas une couleuvre mais un constrictor à avaler...

Ce que tu fais semblant de ne pas comprendre c'est qu'il y a une grande différence entre toi, militant youtube et insulteur en chef et des militants luttes de classes au NPA, à la CGT, au PG...etc. qui comprennent parfaitement la question de l'unité des organisations ouvrières et également la question de leur indépendance. Je suis certain que Mathieu Guillemot aurait été très à l'aise pour critiquer les onze revendications des "bonnets rouges" sur la question des luttes contre les licenciements, sur l'indépendance vis à vis du patronat local et des groupes nationalistes sans recourir à l'insulte et à la calomnie comme tu le fais vis à vis de TOUT tes contradicteurs (Duhring, Mikha, Achille...etc.).

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 9 Mar - 23:31

Achille a écrit:Copas découvre la politique de son parti à Carhaix  Rolling Eyes 

Copas a écrit:
Achille a écrit:
Copas a écrit:
Achille a écrit:Après la violence, la vulgarité, les injures maintenant les calomnies :

Copas a écrit: Notre bon Achille qui crache sur les travailleurs...

Copas est vraiment incapable de mener un débat serein, la haine l'anime et c'est ainsi qu'il traite ses contradicteurs.
Il est totalement en dehors du coup à tel point qu'il ne s'est même pas rendu compte que NPA et FdG font liste commune, "Une vraie gauche pour Carhaix", aux prochaines municipales. Il va s'en doute en avaler son bonnet rouge.

sur quoi ce bon Achille crache avec régularité en Bretagne...

Toujours la même violence et la même vulgarité...

c'est que ça doit faire mal hein une alliance avec le diable FdG  à Carhaix...
Voila illustrée une grande différence entre un militant engagé dans la lutte des classe et qui comprend parfaitement la nécessité de l'unité avec le FdG : Mathieu Guillemot, et un militant "youtube" qui passe son temps à insulter ses interlocuteurs et le FdG : Copas.


Pourquoi Mathieu Guillemot n'est pas un des principaux animateurs du pôle ouvrier des bonnets rouges ??
Alors comme ça le FdG de Carhaix s'allie avec ceux qui suivent les fachos et les patrons ? ça alors...

Alors comme ça le NPA a Carhaix s'allie au "parti des lapins de garenne" (tu te rappelles tu n'avais que ça à la bouche"... ça doit faire mal pas une  couleuvre mais un constrictor à avaler...

Ce que tu fais semblant de ne pas comprendre c'est qu'il y a une grande différence entre toi, militant youtube et insulteur en chef et des militants luttes de classes au NPA, à la CGT, au PG...etc. qui comprennent parfaitement la question de l'unité des organisations ouvrières et également la question de leur indépendance. Je suis certain que Mathieu Guillemot aurait été très à l'aise pour critiquer les onze revendications des "bonnets rouges" sur la question des luttes contre les licenciements, sur l'indépendance vis à vis du patronat local et des groupes nationalistes sans recourir à l'insulte et à la calomnie comme tu le fais vis à vis de TOUT tes contradicteurs (Duhring, Mikha, Achille...etc.).

Ce sont bien des gens du FdG qui ont rejoint cette liste et c'est une bonne chose, pas l'inverse. Libres à eux d'avaler le lapin avec le chapeau, les portes sont ouvertes.
Après tous les crachats que tu as envoyé contre les bonnets rouges je constate que tu approuves de se ranger derrière un de ses animateurs alors que tu continues d'essayer de réviser l'histoire en Bretagne...

Mais approuves-tu vraiment ce ralliement ?
Tu nous raconteras tout ça, hein... les ronds de jambe et tout, et tout, et tout.... derrière Mathieu...

En attendant, questions travaux pratiques tu nous passes une sociale-chauvine balançant des mensonges, et moi je passe la liste unitaire des travailleurs de Carhaix, les ralliements, les débats, les infos, etc...
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Roseau le Dim 9 Mar - 23:38

Effectivement, le FdG ne s'est pas risqué à Carhaix à se présenter contre le NPA...
http://www.letelegramme.fr/finistere/carhaix/carhaix-municipales-matthieu-guillemot-tete-de-liste-20-02-2014-10044908.php
Un ancien maire a lui aussi rallié cette liste
http://www.ouest-france.fr/municipales-carhaix-cest-officiel-j-p-jeudy-est-sur-une-liste-1976328


Dernière édition par Roseau le Dim 9 Mar - 23:50, édité 1 fois
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum