Colère en Bretagne

Page 1 sur 22 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Colère en Bretagne

Message  verié2 le Ven 18 Oct - 9:34

Un intervenant a affirmé sur l'un des fils avoir entendu Nadine Hourmant, syndicaliste FO, critique l'attribution du RSA et demander des subventions pour les entreprises à la place.

Est-il certain d'avoir bien compris et peut-il donner les références ? Car lors de toutes les interventions de Nadine Hourmant que j'ai entendues, et notamment lors d'un reportage sur elle sur la 2 hier soir, elle était très correcte et très combative. Elle a même dit plusieurs fois "Il faut s'y mettre tous ensemble" et "nous savons qu'après le chômage, c'est le RSA et la misère". Comment dans ces conditions aurait-elle pu critiquer le RSA ?

Quoi qu'il en soit elle est apparue comme très combative, très déterminée, avec, comme je l'ai dit, un discours nettement moins corporatiste que celui de la CGT-PSA - ce qui est un comble. On ne peut comparer cette combativité et cette révolte, dans la période récente, qu'à celle de Xavier Mathieu. Cela montre qu'il y a dans la classe ouvrière des gens capables de se révolter vigoureusement et de consacrer leur énergie à la lutte. A nous de tout faire pour essayer de les contacter et de leur donner confiance pour coordonner les luttes et éviter qu'elles ne s'épuisent en escarmouches locales !

Il semble d'ailleurs que cette colère ait effrayé le gouvernement, qui annonce toutes sortes de plans, dont l'éventuelle reprise par l'Etat d'une entreprise.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  verié2 le Ven 18 Oct - 9:44

Dans cette intervention par exemple, elle dénonce "les aides publiques à tire-là-gogo" (sic), mais absolument pas les aides sociales comme le RSA...
http://videos.letelegramme.fr/player.php?sig=5d5d6e42f3cs

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  alexi le Ven 18 Oct - 19:44

Intervention du premier juin... 2012 !

Celle dont je parle du 15/10/13 (à 6'58) :

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-grand-journal-l-emission.html?progid=946007

C'est un nouveau type de syndicalistes combattifs, aux propos réactionnaires, qui apparaît ainsi sur le devant de la scène sociale :

A l'imprimerie VG Goossens en liquidation judiciaire à Marcq-en-Baroeul (Nord) les travailleurs menace de faire exploser des bouteilles de gaz

"On a le sentiment depuis quelques semaines d'avoir été les grands oubliés alors qu'on prête beaucoup plus d'attention aux Roms", a encore déclaré le représentant syndical.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  verié2 le Dim 27 Oct - 14:27

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/finistere/guiclan-la-n12-bloquee-par-la-manifestation-pour-l-emploi-02-08-2013-2191455.php
Les manifestations qui tournent souvent aux affrontements avec les CRS se poursuivent en Bretagne. La colère se cristallise maintenant contre l'écotaxe, mesure stupide qui ne reviendra qu'à augmenter le prix du carburant pour les artisans, pêcheurs, transporteurs etc, sans rien changer, vu que la quasi totalité des camions, machines et bateaux de pêche marchent au diesel.

Le plus poignant est l'affrontement qui a eu lieu entre salariés de Gad d'un site qui doit fermer et salariés d'un autre site qui se sont opposés au blocage. Mais s'agissait-il d'ouvriers ou de cadres et chefs ? Il faudrait être sur place pour le savoir. Mais ceux de la boîte qui ferme sont syndiqués semble-t-il majoritaire ment à FO, alors que ceux de la boite qui continue le sont à la CFDT...

Discours hyper démago de M le Pen sur ce sujet sur BFM : elle revendique évidemment des mesures protectionniste et s'oppose à l'idée d'un SMIC européen. (Selon elle, ce serait la concurrence allemande à bas coût salariaux qui serait à l'origine de la crise de l'agro alimentaire breton.)

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  yannalan le Dim 27 Oct - 17:30

alexi a écrit:Intervention du premier juin... 2012 !

Celle dont je parle du 15/10/13 (à 6'58) :

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-grand-journal-l-emission.html?progid=946007

C'est un nouveau type de syndicalistes combattifs, aux propos réactionnaires, qui apparaît ainsi sur le devant de la scène sociale :
J'ai écouté Nadine Hourmant et je ne vois pas ce qu'il y a de réactionnaire à préférer un emploi, même subventionné, à un RSA, et à Pôle Emploi où on se fout de ta gueule.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Dim 27 Oct - 18:43

Effectivement.

Par contre la situation dans toutes ses contradictions est bien à l'image du prolétariat en France, mélange des discours dominants et présupposés avec des colères considérables qui peuvent péter à tout instant.

Là, les risques d'explosion ne sont plus concentrés seulement autour d'une usine, mais d'une région.
Le NPA doit déployer toutes les forces possibles pour se lier aux travailleurs directement agressés et convaincre, aider à organiser, populariser la solidarité.
Je sais que tout le monde est OK, mais cette situation est explosive et nécessite concentration dessus , avec une feuille de route. Il s'agit également là de traiter aussi des aspects d'alliance de classe avec artisans, pêcheurs, transporteurs.

Attention à ce qui se passe là.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  yannalan le Dim 27 Oct - 20:20

Il y a une manif qui semble se monter pour le 2 novembre à Quimper, on verra bien ce qui s'y passe. Ca risque d'être aussi "animé" que pour l'hôpital de Carhaix...Il paraît que Poutou y sera

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  alexi le Mar 29 Oct - 0:15

Yannalan :
J'ai écouté Nadine Hourmant et je ne vois pas ce qu'il y a de réactionnaire à préférer un emploi, même subventionné, à un RSA, et à Pôle Emploi où on se fout de ta gueule.
C'est le patronat qui va être drôlement content d'entendre ces (ses ?) syndicalistes réclamer que les emplois du privé soient subventionnés par l'Etat et donc par l'impôt (qui ne les touche guère) et qui "oublie" de demander l'ouverture des livres de comptes ou, si nécessaire, de prendre sur les profits passés.
Et pourquoi ne pas envoyer les chômeurs indemnisés travailler (à l'œil) là où le patronat en aurait besoin ?

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  yannalan le Mar 29 Oct - 13:42

alexi a écrit:
Yannalan :
J'ai écouté Nadine Hourmant et je ne vois pas ce qu'il y a de réactionnaire à préférer un emploi, même subventionné, à un RSA, et à Pôle Emploi où on se fout de ta gueule.
C'est le patronat qui va être drôlement content d'entendre ces (ses ?) syndicalistes réclamer que les emplois du privé soient subventionnés par l'Etat et donc par l'impôt (qui ne les touche guère) et qui "oublie" de demander l'ouverture des livres de comptes ou, si nécessaire, de prendre sur les profits passés.
Et pourquoi ne pas envoyer les chômeurs indemnisés travailler (à l'œil) là où le patronat en aurait besoin ?
Pour l'instant, ils ont le nez sur le guidon et ne sont pas en état de partir sur de grandes analyses, même s'il faudra bien qu'ils y viennent. Personne n' a parlé d'envoyer bosser les chômeurs, là c'est crapuleux.Ce que voit Nadine Hourmant, c'est juste qu'elle préfère avoir un emploi, même subventionné, plutôt qu'un RSA. Demande à ceux qui y sont, au RSA, ils te diront aussi qu'ils préfèreraient bosser et avoir un salaire correct.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  verié2 le Mar 29 Oct - 14:34

Alexi
C'est le patronat qui va être drôlement content d'entendre ces (ses ?) syndicalistes réclamer que les emplois du privé soient subventionnés par l'Etat
Il me semble que tu extrapoles un peu vite. On ne peut pas demander à des militant(e)s comme Nadine Hourmant de devenir spontanément communistes tout d'un coup. Ils se révoltent avec leurs idées, leurs préjugés. Ils vivent un véritable cataclysme, c'est dramatique. On ne doit pas s'étonner qu'ils disent à la fois des choses justes et fausses, voire parfois un peu réacs. Quand on voit ce qu'a parfois raconté un militant trotskyste chevronné comme Mercier dans les médias dans des circonstances comparables, on est mal placés pour faire la leçon à des Nadine Hourmant et se scandaliser par ce qu'ils ne proposent pas une lutte générale et des coordinations !

Alors, évidemment, on ne sait pas de quel côté de telles révoltes peuvent basculer. Le mouvement révolutionnaire doit tout faire pour leur proposer des perspectives et a une (petite) responsabilité. Si les représentants CGT du comité de grève de PSA s'étaient par exemple adressés à eux, au lieu de réclamer la production de la C3 dans telle ou telle usine, ça aurait peut-être pu changer les choses...


Dernière édition par verié2 le Mar 29 Oct - 15:27, édité 1 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  mykha le Mar 29 Oct - 15:25

Quand on voit ce qu'a parfois raconté un militant trotskyste chevronné comme Mercier dans les médias dans des circonstances comparable, on est mal placés pour faire la leçon
Et une de plus, une !
Je suis sûr que même si on ouvrait un fil sur l'histoire de la pomme de terre au XVIIIeme siècle, Vérié trouverait encore un moyen de s'en prendre à LO et ses militants.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  verié2 le Mar 29 Oct - 15:31

mykha a écrit:
Quand on voit ce qu'a parfois raconté un militant trotskyste chevronné comme Mercier dans les médias dans des circonstances comparable, on est mal placés pour faire la leçon
Et une de plus, une !
Je suis sûr que même si on ouvrait un fil sur l'histoire de la pomme de terre au XVIIIeme siècle, Vérié trouverait encore un moyen de s'en prendre à LO et ses militants.
Ca te scandalise et je le déplore. Mercier est un camarade plus que respectable et estimable qui a certainement une solide formation politique. Lui et ses camarades ont accompli un travail considérable chez PSA. Mais son intervention publique dans les médias, alors qu'il pouvait s'adresser à des millions de travailleurs et en particulier à des dizaines de milliers menacés de licenciement, est restée au niveau de celle d'un responsable CGT combatif mais corporatiste. Désolé que cette vérité te dérange.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  gérard menvussa le Mar 29 Oct - 17:28

En tout cas la grande leçon de cette mobilisation, c'est que la lutte paie, quand elle est dirigée par des patrons ! Car la "fameuse" réforme est foutue a la benne, alors même que c'est l'ensemble des forces "gouvernementales",qu'elles soient de droite ou de gauche, qui ont défendue et mis en place la mesure en question.

Il y aurait intéret (et fissa !) pour le mouvement ouvrier de faire preuve de la même détermination et de la même hargne !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Mar 29 Oct - 19:05

Hommes et femmes de peu de foi...

On ne peut attendre d'hommes et femmes ivres de colère et de malheur d'avoir une révolte complètement rationnelle et totalement absente de pré-supposés, de coins enfoncés par l'idéologie dominante.

La colère et la révolte sont légitimes, et les raisons de celles-ci légitimes.
Il s'agit donc d'être dedans pour l'élargir et la politiser. Mais il ne s'agit pas là de prendre les choses par la fin désirée et d’exiger que des militants populaires surgis dans la bataille soient armés de pied en cape contre tout ce qui divise. Ça c'est le fruit du travail à faire et pas l’appréhension de départ.

Si on veut combattre la bourgeoisie, et le fascisme, il faudra bien qu'on s'engage quand des révoltes se produisent et sont légitimes, aussi imparfaites et percluses d'illusions qu'elles soient.

La comparaison avec Mercier n'est pas la bonne, même si on peut avoir légitimement des divergences tactiques avec la façon dont la lutte fut menée à PSA. Il n'y a pas le même point de départ entre la militante surgie d'un combat en Bretagne et le militant aguerri depuis de longues années.

Toujours est-il que le trait dominant des batailles en cours en Bretagne n'est pas la question des roms, même de façon très secondaire. La question n'exprime qu'un pré-supposé du à un rouleau compresseur médiatique et elle émerge dans un coin particulier d'un bout de discussion.

Éviter que ce coin de discussion prenne du tour de taille et ouvre un chemin à Le Pen nécessite des réponses qui ne sont pas seulement dans ce coin de la discussion mais en faisant progresser solidarité et mobilisation.

Nous n'en avons pas fini de ces impuretés, elles sont la nature même des révoltes populaires. Notre job est de mener la bataille et faire en sorte que les travailleurs dépassent ces questions, en progressant en force, détermination et organisation.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  verié2 le Mar 29 Oct - 19:39

Copas
La comparaison avec Mercier n'est pas la bonne, même si on peut avoir légitimement des divergences tactiques avec la façon dont la lutte fut menée à PSA. Il n'y a pas le même point de départ entre la militante surgie d'un combat en Bretagne et le militant aguerri depuis de longues années.
Il me semble que tu n'as pas compris le sens de ma remarque, d'autant que je suis entièrement d'accord avec le reste de ton intervention. Je soulignais justement que Mercier est un militant chevronné et qu'on pouvait attendre de lui une autre intervention, faisant appel aux autres travailleurs menacés de licenciement pour mettre en avant la nécessité d'une lutte commune, alors qu'on ne peut pas demander et s'attendre à cela de la part de militants syndicalistes qui n'ont pas la même expérience politique et doivent brusquement faire face à des attaques brutales du patronat.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  alexi le Mar 29 Oct - 19:56

AFP 29/10/13

Lepaon (CGT): les patrons bretons "essaient d'utiliser une colère sociale"

Le numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, a estimé mardi que les patrons bretons essayaient "d'utiliser une colère sociale pour leur permettre de ne pas payer une taxe qui permet de mieux vivre ensemble".

"Je comprends la colère des salariés, ceux qui se battent pour maintenir leurs emplois (...). Ce que je ne comprends pas, ce sont les patrons qui essaient d'utiliser une colère sociale pour leur permettre de ne pas payer une taxe qui permet de mieux vivre ensemble", a-t-il déclaré sur RMC-BFMTV.

M. Lepaon a qualifié d'"illusion" le fait que la colère en Bretagne soit "unifiée". "Le talent du patronat, avec quelques élus, c'est d'essayer de faire croire que tous les Bretons sont unis et vivent la même vie. Entre un employeur et un salarié bretons, ce n'est pas la même vie", a-t-il dit.

Selon lui, "on fait jouer aux syndicalistes des rôles qui ne sont pas les leurs dans cette affaire", "le syndicaliste n'est pas fait pour être à côté de l'employeur quand l'employeur est contraint de payer une taxe".

Pour le numéro un de la CGT, le mouvement des patrons bretons s'inscrit dans une "offensive générale" du Medef. "Les patrons se sont organisés dans le pays pour ne plus payer de cotisations sociales, d'impôts, et pour ne plus payer l'écotaxe, je remarque qu'ils s'organisent très bien", a-t-il souligné.

Si le gouvernement cède, ce sera à ses yeux "un nouveau cadeau fiscal aux entreprises", qui "ont l'oreille du gouvernement" et "perçoivent chaque année 200 milliards d'euros d'aides". "Les patrons ont pris un camp d'avance sur nous", "mais plus le gouvernement cède à droite, plus il est en difficulté sur sa gauche", a-t-il ajouté.

Le Medef a préconisé lundi d'ajourner l'entrée en vigueur de l'écotaxe et de celle à 75% sur les très hauts revenus, voire les supprimer, au nom de de la compétitivité et de l'emploi.

Thierry Lepaon a également affirmé mardi que les salariés défendant le travail de nuit chez Sephora sont "briefés par des cabinets de communication payés" par leur employeur et proches de l'UMP.

Interrogé sur le "décalage" entre la position des syndicats, opposés à la libéralisation du travail de nuit et dominical, et les revendications de certains salariés, M. Lepaon a répondu: "méfiez-vous, ceux qu'on voit souvent à la télévision, ce sont toujours les mêmes, ils sont clairement identifiés".

Evoquant les salariés de Sephora (groupe LVMH) qui ont demandé à la justice de réexaminer le cas du magasin des Champs-Elysées, contraint de fermer à 21 heures, il a affirmé: "ils apparaissent par ailleurs au côté de Jean-François Copé avec un T-shirt UMP" et "on sait par qui ils sont briefés, par des cabinets de communication qui sont payés par Sephora".

Selon lui, "les salariés qui se battent pour avoir un travail et un salaire, ils ont raison". Mais "il faut qu'ils sachent, ces salariés, que le jour où travail du soir et/ou du dimanche seront légalisés, la majoration salariale n'aura plus lieu d'être".

Réaffirmant son attachement au principe du repos dominical, le secrétaire général de la CGT a déclaré: "on est contre le travail du dimanche là où ce n'est pas nécessaire". "Vendre du parfum à 21 heures sur les Champs-Elysées, ce n'est pas obligatoire" et cela "met en cause le droit de vivre ensemble", a-t-il poursuivi. "Je pense que tout ce qui n'est pas utile au vivre ensemble durant le dimanche, il faut que ce soit fermé. Préservons cette journée", a-t-il ajouté.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  alexi le Mar 29 Oct - 20:11

Yannalan :
Pour l'instant, ils ont le nez sur le guidon et ne sont pas en état de partir sur de grandes analyses, même s'il faudra bien qu'ils y viennent. Personne n' a parlé d'envoyer bosser les chômeurs, là c'est crapuleux.Ce que voit Nadine Hourmant, c'est juste qu'elle préfère avoir un emploi, même subventionné, plutôt qu'un RSA. Demande à ceux qui y sont, au RSA, ils te diront aussi qu'ils préfèreraient bosser et avoir un salaire correct.
Je déplore de voir des responsables syndicaux à la tête de luttes aller dans le sens des intérêts de leur patrons, de s'en prendre aux Roms ou  de réclamer que l'Etat paye les salaires à leur place. Cela illustre le très faible niveau de conscience actuel d'une partie des travailleurs. Cela me semble nouveau.
C'est très inquiétant.
De là, il n'y a qu'un pas pour exiger de tous ceux qui touchent des indemnités d'être mis au service d'un patron.

J'ai l'impression que vous vous accommodez bien facilement du vent réactionnaire actuel.

Quant à la direction de la CGT (voir ci-dessus), elle dénonce cette alliance objective entre travailleurs et patronat.
Elle apparaît plus clairvoyante que toi et Vérié.


Dernière édition par alexi le Mar 29 Oct - 21:10, édité 2 fois

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  yannalan le Mar 29 Oct - 21:00

Tu es très doué pour juger les autres, chacun son passe-temps.
Sur l'écotaxe, qui fait péter les plombs en ce moment, c'est d'abord une taxe idiote.On prétend taxer les transports routiers pour soi-disant encourager les transports ferroviaires et fluviaux.Il eut été plus intelligent de développer lesdits transports avant de taxer.
Il y a en droit budgétaire français, ce que l'on appelle "la non-affectation des recettes aux dépenses". En bon français, ça veut dire que ce qui rentre d'un côté tombe dans le budget général et les élus affectent les sommes où ils veulent. L'écotaxe pour les transports est donc aussi invraisemblable que "la vignette auto pour les vieux" dans les années 50.
En plus un bon tiers de la taxe restera dans la poche d'Ecomouv, la bôîte italienne qui va la récolter. On en revient à l'époque des "Fermiers Généraux".
La manif de Quimper, j'y serai et pas mal d'autres aussi, ne serait-ce que pour soutenir les travailleurs qui y seront et ne pas les laisser aux mains des patrons et de la FNSEA. Rester à regarder avec mépris n'est pas une solution. Le Paon ferait bien de s'y intéresser aussi.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  alexi le Mar 29 Oct - 21:09

Tu ne veux pas laisser ces travailleurs aux mains des patrons mais pour leur dire quoi de particulier puisque tu comprends les revendications de ce front uni ?!

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  yannalan le Mar 29 Oct - 21:13

Tu n'es qu'un commentateur.
Il n'y pas de "front uni" et si certains y croient, il faut les détromper et ça se fait pas depuis son salon. Si tu ne le comprends pas, tant pis pour toi.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  alexi le Mar 29 Oct - 21:32

Tu sembles pourtant y passer beaucoup de temps dans ton salon; à faire des phrases; dans l'air du temps; réactionnaire.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  mykha le Mar 29 Oct - 22:06

alexi a écrit:
Yannalan :
Pour l'instant, ils ont le nez sur le guidon et ne sont pas en état de partir sur de grandes analyses, même s'il faudra bien qu'ils y viennent. Personne n' a parlé d'envoyer bosser les chômeurs, là c'est crapuleux.Ce que voit Nadine Hourmant, c'est juste qu'elle préfère avoir un emploi, même subventionné, plutôt qu'un RSA. Demande à ceux qui y sont, au RSA, ils te diront aussi qu'ils préfèreraient bosser et avoir un salaire correct.
Je déplore de voir des responsables syndicaux à la tête de luttes aller dans le sens des intérêts de leur patrons, de s'en prendre aux Roms ou  de réclamer que l'Etat paye les salaires à leur place. Cela illustre le très faible niveau de conscience actuel d'une partie des travailleurs. Cela me semble nouveau.
C'est très inquiétant.
De là, il n'y a qu'un pas pour exiger de tous ceux qui touchent des indemnités d'être mis au service d'un patron.

J'ai l'impression que vous vous accommodez bien facilement du vent réactionnaire actuel.

Quant à la direction de la CGT (voir ci-dessus), elle dénonce cette alliance objective entre travailleurs et patronat.
Elle apparaît plus clairvoyante que toi et Vérié.
Plutôt d'accord avec Alexi sur le recul de la conscience de classe qui amène des travailleurs inquiets à défiler derrière leurs patrons où à leur service. Ca me parait bien plus important que le fait de savoir si cette taxe est bonne ou mauvaise . Rien n'est cependant joué et on peut espérer (sans rêver) des mobilisations ouvrières indépendantes.
Mais aujourd'hui, c'est le Medef et ses satellites bourgeois et petits-bourgeois qui mènent la danse et font reculer Hollande. C'est devenu une habitude pour la gauche gouvernementale que de s’aplatir devant les diktats patronaux....
Bretagne ou pas Bretagne, il y a des classes sociales antagonistes et les travailleurs de cette région n'ont rien à gagner à associer leur destin à celui de leurs exploiteurs, grands ou petits qui sauront vite leur rappeler qu'il n'y a pas plus d'unité bretonne que d’unité française qui dépasserait l'appartenance de classe.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Copas le Mer 30 Oct - 6:00

mykha a écrit:
alexi a écrit:
Yannalan :
Pour l'instant, ils ont le nez sur le guidon et ne sont pas en état de partir sur de grandes analyses, même s'il faudra bien qu'ils y viennent. Personne n' a parlé d'envoyer bosser les chômeurs, là c'est crapuleux.Ce que voit Nadine Hourmant, c'est juste qu'elle préfère avoir un emploi, même subventionné, plutôt qu'un RSA. Demande à ceux qui y sont, au RSA, ils te diront aussi qu'ils préfèreraient bosser et avoir un salaire correct.
Je déplore de voir des responsables syndicaux à la tête de luttes aller dans le sens des intérêts de leur patrons, de s'en prendre aux Roms ou  de réclamer que l'Etat paye les salaires à leur place. Cela illustre le très faible niveau de conscience actuel d'une partie des travailleurs. Cela me semble nouveau.
C'est très inquiétant.
De là, il n'y a qu'un pas pour exiger de tous ceux qui touchent des indemnités d'être mis au service d'un patron.

J'ai l'impression que vous vous accommodez bien facilement du vent réactionnaire actuel.

Quant à la direction de la CGT (voir ci-dessus), elle dénonce cette alliance objective entre travailleurs et patronat.
Elle apparaît plus clairvoyante que toi et Vérié.
Plutôt d'accord avec Alexi sur le recul de la conscience de classe qui amène des travailleurs inquiets à défiler derrière leurs patrons où à leur service. Ca me parait bien plus important que le fait de savoir si cette taxe est bonne ou mauvaise  . Rien n'est cependant joué et on peut espérer (sans rêver) des mobilisations ouvrières indépendantes.
Mais aujourd'hui, c'est le Medef et ses satellites bourgeois et petits-bourgeois qui mènent la danse et font reculer Hollande. C'est devenu une habitude pour la gauche gouvernementale que de s’aplatir devant les diktats patronaux....
Bretagne ou pas Bretagne, il y a des classes sociales antagonistes et les travailleurs de cette région n'ont rien à gagner à associer leur destin à celui de leurs exploiteurs, grands ou petits qui sauront vite leur rappeler qu'il n'y a pas plus d'unité bretonne que d’unité française qui dépasserait l'appartenance de classe.
Ce qui est important c'est d'être dans la bataille sociale, la developper, la politiser et l'organiser.
Personne n'est là pour minimiser les arriérations qui existent dans la classe ouvrière. Rester sur le banc au prétexte qu'un leader de lutte est confus politiquement et perméable à une campagne raciste des médias de la bourgeoisie, n'est pas la bonne attitude.

100% des batailles non menées sont perdues.
Et là, pour la Bretagne, la dimension sociale de la révolte qui court est indiscutable. A nous d'en disputer l'orientation en triant ce qui est l'essentiel et permet de faire évoluer l'ensemble, de ce qui est secondaire ou pas forcement bloquant.

Oui il s'agit de faire prendre la direction par les travailleurs de cette colère et ses initiatives.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  verié2 le Mer 30 Oct - 9:32

Alexi
Je déplore de voir des responsables syndicaux à la tête de luttes aller dans le sens des intérêts de leur patrons, de s'en prendre aux Roms ou  de réclamer que l'Etat paye les salaires à leur place.
Quant à la direction de la CGT (voir ci-dessus), elle dénonce cette alliance objective entre travailleurs et patronat.
Elle apparaît plus clairvoyante que toi et Vérié.
-Je n'ai pas entendu de responsables syndicaux, bretons ou autres, s'en prendre aux Roms. Peux-tu nous indiquer tes sources ? C'est possible évidemment, je n'entends pas tout...
-Le patronat cherche à utiliser la colère des travailleurs, des paysans, artisans, pêcheurs etc et à la focaliser sur l'écotaxe pour faire oublier le reste, c'est un fait. Mais si la direction de la CGT leur offrait des perspectives de classe, cette manoeuvre du patronat aurait beaucoup moins de chances de réussir. Or, en l'occurrence, la CGT vole au secours du gouvernement et de l'écotaxe en prétendant qu'elle permettrait de "mieux vivre ensemble". Ce qui est faux et débile.

L'écotaxe frappe les entreprises de transport routier, mais aussi les petits transporteurs. Elle sera inévitablement répercutée sur les prix, car, dans de nombreux domaines, on ne va pas remplacer le transport routier par le transport rail. De plus, toute la politique de la SNCF, décidée tout de même par le gouvernement, contribue à favoriser... le transport routier, par exemple en supprimant le transport par "wagons isolés" estimé pas assez rentable. Donc le gouvernement, EELV compris, se moque de nous, et la CGT aussi, en prétendant que cette éco taxe aura un effet mirifique sur l'environnement etc.

Enfin, l'éco taxe s'inscrit dans une politique qui s'est fixé pour objectif d'aligner progressivement le prix du gasoil sur celui de l'essence. Ce qui frappe, non seulement les entreprises, mais tous les artisans, paysans, pêcheurs etc. Ce qui contribue à souder ces catégories contre ces mesures.

Alors, si le patronat prend la tête de la révolte, c'est parce que nous ne sommes pas capables d'offrir une alternative de classe. Ce n'est certainement pas en crachant sur cette révolte en raison de la présence des patrons et des conneries que peuvent dire des syndicalistes qu'on aidera ce mouvement à prendre la bonne direction.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  sylvestre le Mer 30 Oct - 12:24

verié2 a écrit:
Alexi
Je déplore de voir des responsables syndicaux à la tête de luttes aller dans le sens des intérêts de leur patrons, de s'en prendre aux Roms ou  de réclamer que l'Etat paye les salaires à leur place.
Quant à la direction de la CGT (voir ci-dessus), elle dénonce cette alliance objective entre travailleurs et patronat.
Elle apparaît plus clairvoyante que toi et Vérié.
-Je n'ai pas entendu de responsables syndicaux, bretons ou autres, s'en prendre aux Roms. Peux-tu nous indiquer tes sources ? C'est possible évidemment, je n'entends pas tout...
Je pense qu'Alexi fait référence au syndicat CFTC à Marcq en Baroeul (dans le Nord Pas de Calais) :

"On a le sentiment depuis quelques semaines d'avoir été les grands oubliés alors qu'on prête beaucoup plus d'attention aux Roms", a encore déclaré le représentant syndical. "On est prêt à faire entrer des familles de Roms. Comme ça elles auront un toit pour l'hiver."
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colère en Bretagne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 22 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum