Municipales 2014

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Achille le Sam 19 Oct - 10:02

C'est clair que l'appel au vote Chirac ne va pas s'effacer de l'histoire de la LCR. Il est hélas potentiellement reproductible par le NPA lors des prochaine élections municipales par l'appel à des votes UMP ou centriste pour soi disant "faire barrière au FN".

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Estirio Dogante le Sam 19 Oct - 10:48

alexi a écrit:Voici l'échange de lettres; l'alliance fut impossible car refusée par... LO !

Le principal argument avancé est le vote Chirac; un tel choix "tactique", LO en a pourtant fait, elle aussi, quelques uns.
Artza montre la difficulté de faire des alliances avec des gens qui ne tiennent pas six mois une ligne politique et tournent à tous les vents.
LO ne pouvait que refuser à ce moment... (je me pose la question s'il n'aurait pas fallut passer par dessus toutes les manœuvres louches, louvoiements, hésitations, couardises dans l'intérêt des travailleurs). Les choix tactiques (à discuter) de LO n'ont jamais été du même calibre que la trahison ouverte de la LCR concernant le vote Chirac. Des accords municipaux, essentiellement tactiques (et justes en plus) ne peuvent pas s'aligner avec ce vote Chirac.
Il semblerait que LO ait conclu que il n'y avait aucune possibilité d'accords possibles dans l'immédiat et à futur. La constitution du NPA (la liquidation de la LCR plutôt) n'a pas arrangé les choses, la montée de Mélenchon non plus.
Aurait-il fallut passer par dessus tout cela? Assez difficile à dire, bien que j'ai tendance à privilégier les intérêts généraux à tout autre considération.
Et on est forcé de constater que l'EG disparait de plus en plus de la politique nationale manque de constituer une force avec quelque perspective réelle même petite. Auront-ils fait leur temps?
Quelle perspective surtout?
Le chacun de leur côté est une recette définitive pour leur disparition.
Autour de moi, quand il y avait un effort d'unité la propagande était plus facile, les sympathisants nombreux (à une certaine échelle), on pouvait en parler plus librement. Aujourd'hui tout cela s'est évanoui et même des jeunes militants abandonnent une "perspective" faite des efforts qui épuisent et ne "produisent" rien.
Les gens pestent contre le "sectarisme", les bourdes à répétition, les divisions. C'est sur, ils ne connaissent pas en détail tout les méandres ni toutes les questions. Comme les masses quoi, assez peu théoriques dans leur ensemble. Voila le problème, faire de la politique pour les "happy few" que s'y connaissent (et pas trop) et/ou pour les masses.
Parfois pour conserver le sceptre d'empereur il faut aller à Canossa, sûr moyen après de prendre Rome et emmerder le Pape.
L'unité reste une nécessité et les maoïstes en sont pour. Je sais, vous n'avez rien à cirer de cela, mais tout de même cela peut vous servir comme information.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Copas le Sam 19 Oct - 10:52

Achille a écrit:C'est clair que l'appel au vote Chirac ne va pas s'effacer de l'histoire de la LCR. Il est hélas potentiellement reproductible par le NPA lors des prochaine élections municipales par l'appel à des votes UMP ou centriste pour soi disant "faire barrière au FN".
Ah, et en 2002, il a voté quoi Mélenchon au 2eme tour ?

(et au 1er tour pour rappel...)
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  verié2 le Sam 19 Oct - 10:57

C'est clair que l'appel au vote Chirac ne va pas s'effacer de l'histoire de la LCR.
Faut arrêter de brandir ce hochet sectaire pour justifier le refus de l'unité et dézinguer le courant LCR-NPA. Ce vote fut, à mon avis, une erreur. Mais certainement pas une trahison. Pas davantage que de voter Mitterrand (responsable entre autres crimes de l'exécution du camarade Fernand Yveton), Ségolène Royal ou Hollande, dont nous pouvons apprécier aujourd'hui la politique encore plus anti-sociale et sécuritaire que celle de Sarkozy !

A moins de considérer qu'on ne doit jamais voter pour un politicien bourgeois, ces choix sont des choix tactiques. Et Hollande est un politicien bourgeois au même titre que Chirac, et son parti, le PS, aujourd'hui un parti bourgeois. D'ailleurs LO, en principe, fait des distinctions de classes et non des distinctions de nuances entre politiciens bourgeois de droite et de gauche.

Si on admet qu'on pouvait voter Hollande par solidarité avec tous ceux qui voulaient se débarrasser de Sarkozy, on peut parfaitement admettre qu'on pouvait voter Chirac par solidarité avec ceux qui voulaient voter contre Le Pen. D'ailleurs le problème risque de se re-poser dans l'avenir.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  mykha le Sam 19 Oct - 11:15

Si on admet qu'on pouvait voter Hollande par solidarité avec tous ceux qui voulaient se débarrasser de Sarkozy, on peut parfaitement admettre qu'on pouvait voter Chirac par solidarité avec ceux qui voulaient voter contre Le Pen. D'ailleurs le problème risque de se re-poser dans l'avenir.
A quelques "nuances" près :
Le Pen n'avait AUCUNE chance d'être élu et c'était mentir aux travailleurs de laisser croire le contraire, et d'en appeler l'homme de droite Chirac comme sauveur suprême.
Sarkozy lui avait toute les chances de l'être et il venait de mener une politique violemment anti-ouvrière pendant cinq ans, les travailleurs voulaient s'en débarrasser
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  verié2 le Sam 19 Oct - 11:48

mykha a écrit:
Si on admet qu'on pouvait voter Hollande par solidarité avec tous ceux qui voulaient se débarrasser de Sarkozy, on peut parfaitement admettre qu'on pouvait voter Chirac par solidarité avec ceux qui voulaient voter contre Le Pen. D'ailleurs le problème risque de se re-poser dans l'avenir.
A quelques "nuances" près :
Le Pen n'avait AUCUNE chance d'être élu et c'était mentir aux travailleurs de laisser croire le contraire, et d'en appeler l'homme de droite Chirac comme sauveur suprême.
Sarkozy lui avait toute les chances de l'être et il venait de mener une politique violemment anti-ouvrière pendant cinq ans, les travailleurs voulaient s'en débarrasser
D'accord, Le Pen n'avait aucune chance.Pour ma part, c'est cette absence de chances de Le Pen qui avait contribué à me convaincre que c'était une erreur de voter Chirac. D'ailleurs Krivine, au départ, avançait aussi cet argument, avant que le choix de voter Chirac ait été fait... Mais s'il avait eu ses chances, comme cela s'est passé à Brignolles ?

Quant au match Hollande-Sarko, nous savions que Hollande allait poursuivre la même politique - mais peut-être pas à ce point là. On pourrait donc nous accuser d'avoir entretenu des illusions sur Hollande etc.

Si on admet que ce sont des choix tactiques et non de principe, il faut cesser de présenter le vote Chirac comme la preuve définitive de la trahison de la LCR, comme le fait Artza qui ne se lasse jamais de brandir cet épisode. Si on prend l'exemple des municipales, sujet de ce film, il me semble que la tactique de LO fut une erreur opportuniste, mais ce ne fut pas une trahison. On ne va pas ressortir sans arrêt cela à LO, sauf évidemment quand LO reproche à d'autres de faire la même chose en moins pire. Il me semble que les divergences avec LO sur la question de la direction de la grève de PSA Aulnay sont bien plus importantes que celles sur les municipales, qui n'ont guère eu de conséquences.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Achille le Sam 19 Oct - 12:43

Copas a écrit:
Achille a écrit:C'est clair que l'appel au vote Chirac ne va pas s'effacer de l'histoire de la LCR. Il est hélas potentiellement reproductible par le NPA lors des prochaine élections municipales par l'appel à des votes UMP ou centriste pour soi disant "faire barrière au FN".
Ah, et en 2002, il a voté quoi Mélenchon au 2eme tour ?

(et au 1er tour pour rappel...)
et... cela dédouanerait la LCR de son appel à voter pour un parti bourgeois-bourgeois ?

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Copas le Sam 19 Oct - 12:48

Achille a écrit:
Copas a écrit:
Achille a écrit:C'est clair que l'appel au vote Chirac ne va pas s'effacer de l'histoire de la LCR. Il est hélas potentiellement reproductible par le NPA lors des prochaine élections municipales par l'appel à des votes UMP ou centriste pour soi disant "faire barrière au FN".
Ah, et en 2002, il a voté quoi Mélenchon au 2eme tour ?

(et au 1er tour pour rappel...)
et... cela dédouanerait la LCR de son appel à voter pour un parti bourgeois-bourgeois ?
Je n'étais pas à la LCR, et le NPA n'a pas appelé à voter à droite.

Alors je repose la question :

en 2002, il a voté quoi Mélenchon au 2eme tour ?

(et au 1er tour pour rappel...)


Si il y a une différence de fond entre d'un côté LO et le NPA, et de l'autre côté le FdG, c'est que les deux premières orgas estiment que les questions électorales sont des questions tactiques, tandis que pour le FdG elles sont une fin et un passage stratégique.
Et comme dit Vérié, sur des questions électorales ont peut faire des erreurs.
Mais il y a une différence de fond entre le courant Mélenchon qui étaient du côté actif des canailles privatisant à tour de bras sous le gouvernement Jospin et un courant révolutionnaire qui n'a jamais cessé de lutter contre les attaques du capital, son gouvernement (PS, le PC, mélenchons, Buffets et Laurents compris), qui a estimé nécessaire d'appeler à voter contre Le Pen.

Les choses n'ont pas du tout même nature.

Pour la question des municipalités, on ne voit nulle part, à ma connaissance, d'élus NPA (il y en a quand même eux un certain nombre) se vautrer dans le soutien à des politiques libérales dans les collectivités, alors que bon nombre d'élus FdG le font.

Où est le FdG si son parti le plus puissant dedans préfère rouler des patins et pieuter avec le PS, malgré tous les cris d'orfraie poussés contre les vilains sectaires du NPA pendant des années qui demandaient au FdG une rupture avec le PS ?


Dernière édition par Copas le Sam 19 Oct - 13:08, édité 1 fois
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Achille le Sam 19 Oct - 12:56

Copas a écrit:
en 2002, il a voté quoi Mélenchon au 2eme tour ?
(et au 1er tour pour rappel...)
Je me suis abstenu en 2002 au 1er et 2eme tour et j'étais très loin d'être dans le parti de Mélenchon à l'époque. Que tu n'ais pas été à la LCR à l'époque ne change rien que l'appel à voter de la LCR à faire barrage au FN c'est traduit dans les faits par un appel à voter RPR/UMP. Et cela risque de ce reproduire aux municipales de 2014 avec le npa.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Roseau le Sam 19 Oct - 13:03

Copas a écrit:
Alors je repose la question :
en 2002, il a voté quoi Mélenchon au 2eme tour ?
(et au 1er tour pour rappel...)
Pire il était ministre, faisant la politique du patronat dans l'enseignement technique...
Et pour revenir au sujet du fil qui gène Achille,
en 2014, le PG s'apprête pas seulement à voter,
mais à faire liste commune (!) et occuper des places avec leurs frères politiciens,
pas au premier tour, comme les "planqués" du PCF, mais au deuxième...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Copas le Sam 19 Oct - 13:13

Achille a écrit:
Copas a écrit:
en 2002, il a voté quoi Mélenchon au 2eme tour ?
(et au 1er tour pour rappel...)
Je me suis abstenu en 2002 au 1er et 2eme tour et j'étais très loin d'être dans le parti de Mélenchon à l'époque. Que tu n'ais pas été à la LCR à l'époque ne change rien que l'appel à voter de la LCR à faire barrage au FN c'est traduit dans les faits par un appel à voter RPR/UMP. Et cela risque de ce reproduire aux municipales de 2014 avec le npa.
Toujours pas de réponse sur Mélenchon et son courant...

Je suis contre un vote à des 2emes tous en faveur d'un parti de la bourgeoisie, dans l'état actuel de la situation.

Par ailleurs, les municipales ne sont pas un immense enjeu, seulement révélatrices.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  mykha le Sam 19 Oct - 14:50

Quant au match Hollande-Sarko, nous savions que Hollande allait poursuivre la même politique - mais peut-être pas à ce point là. On pourrait donc nous accuser d'avoir entretenu des illusions sur Hollande etc.
Oui, on pourrait VOUS accuser .
Car, je te le rappelle, LO n'a pas appelé à voter Hollande contrairement au NPA
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  gérard menvussa le Sam 19 Oct - 15:35

Sans doute. Mais il a appelé a voter Ségoléne Royal Il est évident qu'il y a une différence de nature entre Ségoléne royal et François Hollande...

Quand a Estirio, il dit encore n'importe quoi ! Evidemment, tout ce que fait LO n'est pas forcément "bien", mais il a un préjugé favorable. et inversement, tout ce que fait le npa n'est pas forcément mal, mais il a forcément tord.

Comment faire comprendre aux travailleurs qu'il y a une solution possible, qui passe par leur organisation en vue de poser politiquement la question du pouvoir. La réponse du npa, depuis qu'il existe consiste a construire un courant à gauche du soi disant "socialisme de gouvernement". C'est la stratégie du npa depuis qu'elle existe. Elle pose en premier lieu l'indépendance à tous les niveaux vis a vis du ps. Ce n'est pas la position de LO qui n'entend pas constituer un tel courant dans les travailleurs.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Achille le Sam 19 Oct - 15:39

Copas a écrit:
Toujours pas de réponse sur Mélenchon et son courant...

Je suis contre un vote à des 2emes tous en faveur d'un parti de la bourgeoisie, dans l'état actuel de la situation...
Bien sur que si tu as une réponse et d'actualité ! Le PG qui n'a pas appelé à voter au second tour des élections de Brignoles n'a pas à choisir entre le FN et l'UMP.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  gérard menvussa le Sam 19 Oct - 15:48

Je ne vois pas le sens de ton intervention mon cher achilles : le pg a appelé à l'abstention à brignolles, tout comme le npa. La dessus, il n'y a pas de différence.

Par contre, il y a une différence d'appréciation, visiblement, sur le ps. Qui pour vous n'est pas "bourgeois bourgeois". Eh bien pour nous, si ! Le ps n'est en rien "plus ouvrier" que l'ump.

Et il me semble que copas parlait d'une consigne de vote face à deux partis bourgeois : le ps et l'ump. Le npa, le parti de gauche ou LO doivent ils choisir entre ces deux partis "bourgeois bourgeois" ? Le npa dit clairement "non". Ce n'est pas à ma connaissance le cas du parti de gauche et de LO...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Giaches_de_Wert le Sam 19 Oct - 16:16

gérard menvussa a écrit:Le npa, le parti de gauche ou LO doivent ils choisir entre ces deux partis "bourgeois bourgeois" ? Le npa dit clairement "non".
Ben voyons ! Oublieux même d'une année sur l'autre ?

Giaches_de_Wert

Messages : 117
Date d'inscription : 12/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Copas le Dim 20 Oct - 9:32

Giaches_de_Wert a écrit:
gérard menvussa a écrit:Le npa, le parti de gauche ou LO doivent ils choisir entre ces deux partis "bourgeois bourgeois" ? Le npa dit clairement "non".
Ben voyons ! Oublieux même d'une année sur l'autre ?
Tu parles de LO ?
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Copas le Dim 20 Oct - 9:38

Les questions électorales, surtout des municipales, ont une dimension essentiellement tactique et non stratégique pour les révolutionnaires et partisans de la démocratie prolétarienne (pour les vieux mots).

Tandis que pour les réformistes électoralistes les questions électorales sont le centre de leur politique, le centre de leur stratégie.

Mais jamais elles ne permettent de s'associer politiquement sur des accords de gestion avec des forces bourgeoises.

Les questions électorales sont à apprécier dans ce cadre.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Babel le Dim 20 Oct - 11:24

Copas a écrit:Les questions électorales, surtout des municipales, ont une dimension essentiellement tactique et non stratégique pour les révolutionnaires et partisans de la démocratie prolétarienne (pour les vieux mots).

Tandis que pour les réformistes électoralistes les questions électorales sont le centre de leur politique, le centre de leur stratégie.

Mais jamais elles ne permettent de s'associer politiquement sur des accords de gestion avec des forces bourgeoises.

Les questions électorales sont à apprécier dans ce cadre.
Tout à fait.

Deux-trois précisions, au passage.

Entre les deux tours, suite à l'élimination inattendue de Jospin, la question de la consigne s'est effectivement posée au sein de la LCR. Mais aucun de ses militants ne l'a, à ma connaissance, envisagée autrement que de manière purement tactique.

Prétendre autre chose, c'est faire de cette consigne l'expression d'une orientation stratégique où les urnes occupent une place charnière. C'est par conséquent poser ce problème en termes d'alliances programmatiques et politiques, comme le font tous les partis intégrés au jeu institutionnel de la démocratie bourgeoise, vivant par et pour le système.

C'est non seulement reconnaître qu'une différence de nature sociale, qu'une ligne de classe, sépare un candidat revendiqué de la bourgeoisie (Chirac ou Sarkozy) d'un candidat issu de la gauche officielle (Jospin, Royal ou Hollande) --dont l'exercice du pouvoir ne diffère pourtant fondamentalement pas du précédent, comme on peut une nouvelle fois le constater--, mais c'est donner à la consigne de vote une importance politique qu'elle n'a pas pour toute organisation qui se revendique du combat pour l'émancipation du prolétariat.

La prétendue critique de gauche de la position adoptée par la Ligue à cette époque, qui s'attife de vertu communiste en agitant les mots de "trahison" et de "reniement", ne cache au fond qu'une critique réformiste qui n'ose pas dire son nom, qui fait des urnes le vecteur de son orientation et des élections son axe stratégique.
 
A aucun moment, contrairement aux bobards que colportent ici certains, nous n'avons présenté le vote Chirac comme celui du "sauveur suprême" (Mykha). Ce qu'Achille dans sa grande mansuétude présente comme une tâche indélébile sur le front de la LCR ne fut jamais un changement de cap programmatique dont la traduction serait à chercher du côté de l'orientation suivie... et dont le npa porterait encore les stigmates ("appeler à voter pour le candidat UMP cotre celui du FN, aux prochaines municipales" … dis, t'as vu jouer ça où ?) : quelque temps après, la LCR s'engageait résolument la lutte contre la réforme Fillon sur les retraites, puis dans celle contre le CPE, etc. Mais on finit par s'accoutumer des tartufferies du sieur.

Concernant cette consigne de vote, je me souviens que la majorité du BP était contre, jugeant le danger fasciste surévalué par ceux qui défendaient la position inverse. Le 1er mai, à quelques jours du second tour, nous débattions encore de cette question. Ce n'est que suite à la réunion du comité central, après le vote consultatif des sections, que la consigne a été retenue, sous la forme qu'on lui connait : non pas d'un appel à voter Chirac, mais à faire barrage à l'extrême-droite par les urnes.

Je me suis à l'époque prononcé pour son adoption, et j'ai tenté d'en convaincre mes camarades. L'erreur tactique, si elle est avérée, est à mettre sur le compte d'une préoccupation essentiellement pratique : comment faire pour ne pas se couper des centaines de milliers de salariés et de jeunes qui se mobilisaient à l'époque contre l'extrême-droite ?

Qu'on accuse la Ligue d'avoir cédé à la pression de la rue, je veux bien l'admettre. Mais sûrement pas d'avoir fait de cette consigne le résultat  de je-ne-sais quelle tractation entre états-majors. Si opportunisme il y a eu, il est à chercher de côté, et pas ailleurs : dans le souci de donner aux importantes mobilisations de la rue son prolongement dans les urnes.

Pour rappel : les mobilisations contre la présence de Le Pen au second tour, et la menace qu'elle constituait potentiellement, ont rassemblé 60 000 personnes dans les rues des grandes villes, le 24 avril, 250 000 le lendemain, et de 1 300 000 (chiffres du ministère de l'Intérieur) à 2 000 000 (selon les organisateurs) dans une centaine de villes, dont 400 000 à Paris (toujours selon le ministère de l'Intérieur), le mercredi 1er mai (source Wiki)

Aux donneurs de leçons de tout poil qui s'expriment ici, je leur rappelle que lors de ces manifs, LO repliée sur son pré carré n'en menait pas large. Si sa consigne d'abstention a pu a posteriori sembler juste (ça se discute…), sur le moment et sur le terrain, elle a paru proprement illisible à la plupart des manifestants, ses promoteurs n'ayant pas jugé bon de la défendre et de la diffuser au-delà du premier cercle de leurs sympathisants. A aucun moment cette consigne de LO n'a été reprise dans les cortèges.

J'ajouterais que critique prétendument de gauche est particulièrement malvenue de la part de ceux qui appartiennent ou se sentent proches d'organisations ayant DEPUIS régulièrement non seulement appelé à voter en faveur des candidats de la social-démocratie, mais ouvertement cherché à collaborer avec leurs représentants au sein de diverses instances locales.
 
Le "vote Chirac" pas plus que le vote Royal ne relèvent d'un vote de nature fondamentalement distinct. Mais il y a toujours de délicieux cornichons pour oser soutenir que le premier serait un vote bourgeois et le second un vote ouvrier. Ce qui les autorise ensuite à avaliser les petits arrangements que les contempteurs d'hier font avec l'état-major socialiste en toute bonne conscience : les lambertistes, en 81, LO, en 2007.

Ceux qui font la fine bouche en prenant leur air offusqué feraient donc mieux de se nettoyer le museau.

En définitive, cet argument massue à géométrie variable n'a été qu'un prétexte de plus brandi par la direction de LO pour couper court à toute tentative de rapprochement et de travail en commun avec la Ligue, pour les législatives et après.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  artza le Dim 20 Oct - 11:32

BLa-bla-bla!

Quand à donner des leçons il y a belle lurette que j'ai renoncé à enseigner la musique aux sourds.

Ce qui est raconté plus haut n'est qu'une fable mensongère.

Les quelques LCR qui faisaient tout pour changer de trottoir quand ils me croisèrent à l'époque avaient un tout autre ton et le regard fuyant.

Bon dimanche!

artza

Messages : 112
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  verié2 le Dim 20 Oct - 11:55

Babel
Le "vote Chirac" pas plus que le vote Royal ne relèvent d'un vote de nature fondamentalement distinct. Mais il y a toujours de délicieux cornichons pour oser soutenir que le premier serait un vote bourgeois et le second un vote ouvrier. Ce qui les autorise ensuite à avaliser les petits arrangements que les contempteurs d'hier font avec l'état-major socialiste en toute bonne conscience : les lambertistes, en 81, LO, en 2007.
(...)
En définitive, cet argument massue à géométrie variable n'a été qu'un prétexte de plus brandi par la direction de LO pour couper court à toute tentative de rapprochement et de travail en commun avec la Ligue, pour les législatives et après.
Entièrement d'accord. Ce qui est gênant, c'est en effet de voir LO présenter ses propres choix tactiques comme des choix stratégiques qui traceraient une ligne de classe définitive séparant LO des organisations qui ont fait, à tort ou à raison, un choix différent.

On retrouve cette méthode sectaire, qui vise à blinder les militants et sympathisants contre un concurrent, lors de la polémique sur le choix de présenter Ilhem Moussaid aux élections. Ladite méthode sectaire est non seulement déplaisante, mais elle n'est pas de nature à permettre aux militants et sympathisants de distinguer ce qui relève de la tactique et ce qui relève des principes.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Estirio Dogante le Dim 20 Oct - 12:00

Je me rappelle bien que le cortège de LO était minuscule devant les 50 mille personnes assemblées sous un torrent de pluie à Lyon. Et qu'il a fallut le défendre de certains en colère (et bien déboussolés) contre la position de principes de LO.
N’empêche, c'était la position correcte devant la escroquerie des socialistes et communistes destinée à cacher leur responsabilités (manœuvre dont ils sont passés maitres partout).
Si la LCR aurait soutenu la position juste, et n'avait pas cédé à la pression, peut-être que la réaction des gens n'aurait pas été aussi erronée.
Ce qui est grave est le manque de fermeté de la direction de la LCR qui, ayant fait un bon bilan de la question, s'est laissée entrainer par la brise contraire qui soufflait.
Et, naturellement, on ne peut pas comparer ce qui sont vraiment des question tactiques municipales avec la situation à ce moment là qui était plus une question de fermeté et de défense d'une position et aussi de dénonciation d'une manœuvre politicienne de la "gauche" qu'une pure question tactique.

Mais, tout de même, est-ce une question qui va être brandie ad aeternum pour empêcher tout accord plus que nécessaire aujourd'hui afin de commencer à construire une force pour s'opposer au patronat et son gouvernement?

Non. Et mille fois non.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  mykha le Dim 20 Oct - 12:09

Concernant cette consigne de vote, je me souviens que la majorité du BP était contre, jugeant le danger fasciste surévalué par ceux qui défendaient la position inverse. Le 1er mai, à quelques jours du second tour, nous débattions encore de cette question. Ce n'est que suite à la réunion du comité central, après le vote consultatif des sections, que la consigne a été retenue, sous la forme qu'on lui connait : non pas d'un appel à voter Chirac, mais à faire barrage à l'extrême-droite par les urnes.
C'est bien là que réside le principal mensonge... En aucun cas, Le Pen ne pouvait l'emporter et parler de "danger fasciste" est au mieux une pitrerie, au pire une petite manœuvre pour ne pas se couper des milieux de gauche qui voulaient surtout faire oublier le désaveu de Jospin et de sa politique anti-ouvrière.
Aller ensuite, après avoir embouché les trompettes du "danger fasciste (surévalué ou pas), véhiculer l'idée que face à ce danger, c'est le bulletin de vote (et le bulletin de vote pour Chirac, l'ami des patrons et le pote à Pasqua...), qui pouvait constituer une défense pour les travailleurs, c'est, tactique ou pas, plier le genou devant le grand matraquage politico-médiatique et renforcer la pire des confusions.

Quant au 1er Mai qui a suivi cette pantalonnade, j'ai surtout pu constater où j'étais que la LCR (qui manifestait habituellement devant nous) a mis le plus de distance possible, surtout quand on s'est fait injurier par les socialos et écolos parce qu'on ne vous rejoignait pas dans le front antifasciste de pacotille....
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  gérard menvussa le Dim 20 Oct - 12:51

En aucun cas, Le Pen ne pouvait l'emporter et parler de "danger fasciste" est au mieux une pitrerie, au pire une petite manœuvre pour ne pas se couper des milieux de gauche qui voulaient surtout faire oublier le désaveu de Jospin et de sa politique anti-ouvrière.
La lcr a l'époque n'a jamais expliqué que le pen pouvait éventuellement arriver au pouvoir (même si beaucoup le croyaient, il ne faut pas oublier la surprise qu'avait constitué son arrivée au second tour de la présidentielle) mais que la classe ouvriére avait intéret a ce que le fhaine ait le score le plus bas qui soit. Ce qui a été effectivement le cas. La situation politique de la classe ouvriére aurait été trés différent si le pen avait échoué avec 30% que si il avait échoué avec 12%

Ce qui est grave est le manque de fermeté de la direction de la LCR qui, ayant fait un bon bilan de la question, s'est laissée entrainer par la brise contraire qui soufflait.
Bien au contraire ! Nous serons bien d'accord que pour agir, il faut bien tenir compte de l'état d'esprit de notre classe sociale. Et ce qui est vrai quand elle n'est pas mobilisée, l'est encore plus quand elle l'est ! Nous avons été les premiers a mobiliser contre chirac : nous avons été également les premiers a organiser une manifestation, le lendemain de son élection. Et nous avons également participé a toutes les mobilisations, quand nous ne les avons pas suscité
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  artza le Dim 20 Oct - 13:33

Estirio Dogante a écrit:Je me rappelle  bien que le cortège de LO était minuscule devant les 50 mille personnes assemblées sous un torrent de pluie à Lyon. Et qu'il a fallut le défendre de certains en colère (et bien déboussolés) contre la position de principes de LO.
N’empêche, c'était la position correcte devant la escroquerie des socialistes et communistes destinée à cacher leur responsabilités (manœuvre dont ils sont passés maitres partout).
Si la LCR aurait soutenu la position juste, et n'avait pas cédé à la pression, peut-être que la réaction des gens n'aurait pas été aussi  erronée.
Ce qui est grave est le manque de fermeté de la direction de la LCR qui, ayant fait un bon bilan de la question, s'est laissée entrainer par la brise contraire qui soufflait.
Et, naturellement, on ne peut pas comparer ce qui sont vraiment des question tactiques municipales avec la situation à ce moment là qui était plus une question de fermeté et de défense d'une position et aussi de dénonciation d'une manœuvre politicienne de la "gauche" qu'une pure question tactique.

Mais, tout de même, est-ce une question qui va être brandie ad aeternum pour empêcher tout accord plus que nécessaire aujourd'hui afin de commencer à construire une force pour s'opposer au patronat et son gouvernement?

Non. Et mille fois non.
Merci.

Je suis OK de la première à la dernière ligne, je dis bien la dernière ligne...ce qui m'amène à quand même réaffirmer que cette attitude fut une petite lâcheté et une pantalonnade... ce que fit la gauche (pas la LCR OB n'étant qu'un pauvre pitre regardez, regardez encore ses prestations en boucle à la télé) la vérité c'est la vérité!

artza

Messages : 112
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum