Municipales 2014

Page 5 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Byrrh le Dim 20 Oct - 13:54

gérard menvussa a écrit:
En aucun cas, Le Pen ne pouvait l'emporter et parler de "danger fasciste" est au mieux une pitrerie, au pire une petite manœuvre pour ne pas se couper des milieux de gauche qui voulaient surtout faire oublier le désaveu de Jospin et de sa politique anti-ouvrière.
La lcr a l'époque n'a jamais expliqué que le pen  pouvait éventuellement arriver au pouvoir (même si beaucoup le croyaient, il ne faut pas oublier la surprise qu'avait constitué son arrivée au second tour de la présidentielle) mais que la classe ouvriére avait intéret a ce que le fhaine  ait le score le plus bas qui soit. Ce qui a été effectivement le cas. La situation politique de la classe ouvriére aurait été trés différent si le pen avait échoué avec 30% que si  il avait échoué avec 12%  
Je pense qu'il s'agit d'une justification a posteriori de la politique de ton courant. Dans les premiers jours de l'entre-deux-tours, la direction de la LCR avait plutôt été tentée de choisir de ne pas donner de consigne de vote ; c'était sans compter sans la pression de sa droite (dont une bonne partie a depuis intégré la social-démocratie radicale). Les dés n'étaient pas jetés dès le départ.

Le FN n'a fait "que" 18 % au second tour ? La belle affaire. Avec un score écrasant, l'UMP a pu se proclamer bénéficiaire d'un blanc-seing, d'une "légitimité démocratique," pour opérer l'ascension de Sarkozy et mener l'une des politiques les plus antisociales de ces 35 dernières années, qui souvent n'était rien d'autre qu'une politique d'extrême droite. D'ailleurs, les camarades de LO, qui outre les crachats lors des manifs de 2002, ont dû supporter pendant des années les reproches des milieux militants de gauche, ont pu constater que ces reproches ont ensuite quasiment disparu au fur et à mesure que progressait l'"anti-sarkozysme", nouveau phénomène qui n'offrait pas plus de perspectives politiques pour les travailleurs que l'"antifascisme" de pacotille de 2002.

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  gérard menvussa le Dim 20 Oct - 14:58

Dans les premiers jours de l'entre-deux-tours, la direction de la LCR avait plutôt été tentée de choisir de ne pas donner de consigne de vote ; c'était sans compter sans la pression de sa droite
Je crois que tu devrais relire le message de Babel : si pression il y a eu, c'est la pression des mobilisations dont il faut parler. Et je ne suis pas convaincu que la faculté de "résister" aux mobilisations comme l'a fait LO soit vraiment une qualité ! Au contraire, cela fait une organisation fonctionnant en boucle, ne sachant pas (ou plus) parler aux masses laborieuses dans leur ensemble.

Il n'y a pas d'autres chemin, et aucun raccourci : pour construire une organisation "révolutionnaire", il faut apparaître comme utile aux masses qu'on veut organiser. Et pour cela, il faut les écouter...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  ottokar le Dim 20 Oct - 16:55

Présenter les choses de cette façon est pour le moins revoir le passé avec des lunettes roses... car s'il faut écouter les gens et tenir compte de leurs sentiments, (d'où pour LO les votes Mtterrand en 74 et 81 par exemple, ou Royal en 2007), il y a des moments où il faut savoir résister aux pressions. Nous n'en avons pas tellement connu dans notre histoire... si on cède à la première brise, c'est de bien mauvais augure pour les périodes de grand vent ! Nous n'avons jamais connu un août 14, une période où des Rosmer se demandent s'ils sont les seuls à être fous à ne pas partir en guerre, ou s'ils sont les seuls sages...

Moi, plus que la question tactique, c'est cela qui m'avait choqué à l'époque. Et surpris aussi, comme Artza, car dans ma naïveté, je ne m'attendais pas à cela de la part de mes vieux amis de la LCR.

Mais bon, on n'est pas forcés de rediscuter à chaque fois des mêmes choses. On se l'est dit, on ne va pas se convaincre.

ottokar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  verié2 le Dim 20 Oct - 17:08

Ottokar
on n'est pas forcés de rediscuter à chaque fois des mêmes choses. On se l'est dit, on ne va pas se convaincre.
cheers En effet. Il faut expliquer cela aux camarades de LO qui ressortent sans arrêt le vote Chirac comme la preuve de la trahison définitive de la LCR.
s'il faut écouter les gens et tenir compte de leurs sentiments, (d'où pour LO les votes Mtterrand en 74 et 81 par exemple, ou Royal en 2007), il y a des moments où il faut savoir résister aux pressions.
En ce qui concerne Mitterrand, ça se discute. Il y avait un fort courant de militants du PCF qui refusaient de voter Mitterrand en se souvenant de son rôle pendant la guerre d'Algérie. Je crois même me souvenir que certains vieux militants de LO ont refusé de voter Mitterrand. On pouvait parfaitement choisir d'exprimer les sentiments de ce courant et non ceux des travailleurs et militants, sans doute plus nombreux, qui se faisaient des illusions sur ce vieux politicien retors.

Quant aux fameuses pressions sociales, une des caractéristiques de LO est de croire qu'elle est plus ou moins seule à y échapper et de ne pas voir quand elle y succombe.
Quelques exemples à mon avis plus graves que le vote Chirac :
- LO a succombé à la pression sécuritaire lors de la révolte des jeunes de banlieue. Et aussi en demandant une "police de proximité", des équipements plus modernes pour la police etc.
- LO a succombé à la pression islamophobe en approuvant la campagne xénophobe de Gérin. Et aussi en refusant d'apporter la moindre solidarité à Ilhem Moussaid, victime d'une odieuse campagne raciste et sexiste. (Ce qui était parfaitement possible sans approuver pour autant le choix de sa candidature.)
- Les militants de LO qui dirigent la CGT de PSA Aulnay ont succombé à la pression corporatiste, venant sans doute aussi bien de leurs camarades de travail que de la bureaucratie syndicale, en tenant dans les médias un discours qui ne se distinguait pas de celui d'une section syndicale CGT combative et se rapprochait même parfois d'un contre-plan industriel.

Ce qui ne dédouane évidemment pas le courant LCR de ses dérives droitières...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  gérard menvussa le Dim 20 Oct - 18:55

Présenter les choses de cette façon est pour le moins revoir le passé avec des lunettes roses... car s'il faut écouter les gens et tenir compte de leurs sentiments, (d'où pour LO les votes Mtterrand en 74 et 81 par exemple, ou Royal en 2007), il y a des moments où il faut savoir résister aux pressions.
Nous sommes d'accord sur une question essentielle : pour un petit courant (comme LO ou le NPA) il faut a la fois "écouter les gens", et "résister aux pressions". Ce qui est difficile, et entraine de nombreuses erreurs, tant du npa que de LO C'est bien pour cela que les donneurs de leçon sont inssuportables, quelque soit l'organisation auquel ils appartiennent. Et je n'ai pas l'impression que cela soit l'exclusivité d'une organisation particuliére. Le tout c'est d'avoir des critéres relativement objectifs pour ne pas que nos erreurs se transforment en catastrophe.

Personnellement, et j'ai l'impression d'être quelque peu seul ici, je défend le mot d'ordre de la lcr de battre le fn "dans la rue et dans les urnes" comme étant fondamentalement correcte En tout cas, une chose est démontrée, c'est que la catastophe prévue par votre organisation ne s'est pas accomplie, ce qui devrait vous satisfaire. Inversement, les peurs qu'on pouvait avoir avec vos collaborations avec des organisations bourgeoises se sont révélées infondées, ce qui est aussi une bonne nouvelle.

Mais cherchons plutôt a voir comment nous devons parler ensemble aux travailleurs. A l'occasion de ces élections comme lors des échéances sociales. Dans les mobilisations contre la situation faite aux étrangers, dans les luttes contre l'homophobie et l'ensemble des préjugés et des violences de genres. Nous avons des millions d'occasions de nous retrouver ensemble...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  ottokar le Dim 20 Oct - 23:24

verié2 a écrit:une des caractéristiques de LO est de croire qu'elle est plus ou moins seule à y échapper et de ne pas voir quand elle y succombe.
Quelques exemples à mon avis plus graves que le vote Chirac :
- LO a succombé à la pression sécuritaire... à la pression islamophobe... CGT de PSA Aulnay...
De ce que j'entends auprès d'eux, LO ne se croit ni isolé du monde ni échappant aux pressions... Mais ce que note Vérié, ce sont plutôt des positions assumées avec lesquelles il n'a jamais été d'accord. C'est son droit, comme de penser que ces postions de LO sont le résultat de pressions.

Ce n'est pas pareil que la volte-face de la LCR en 2002. Le 21 avril au soir, le dimanche du vote de 2002, alors que Fabius et les autres ont immédiatement appelé à voter Chirac, la LCR a d'abord repoussé cette idée... avant de céder 3 jours.  après.

ottokar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Eugene Duhring le Dim 20 Oct - 23:55

gérard menvussa a écrit:
En aucun cas, Le Pen ne pouvait l'emporter et parler de "danger fasciste" est au mieux une pitrerie, au pire une petite manœuvre pour ne pas se couper des milieux de gauche qui voulaient surtout faire oublier le désaveu de Jospin et de sa politique anti-ouvrière.
La lcr a l'époque n'a jamais expliqué que le pen  pouvait éventuellement arriver au pouvoir (même si beaucoup le croyaient, il ne faut pas oublier la surprise qu'avait constitué son arrivée au second tour de la présidentielle) mais que la classe ouvriére avait intéret a ce que le fhaine  ait le score le plus bas qui soit. Ce qui a été effectivement le cas. La situation politique de la classe ouvriére aurait été trés différent si le pen avait échoué avec 30% que si  il avait échoué avec 12%  

Ce qui est grave est le manque de fermeté de la direction de la LCR qui, ayant fait un bon bilan de la question, s'est laissée entrainer par la brise contraire qui soufflait.
Bien au contraire ! Nous serons bien d'accord que pour agir, il faut bien tenir compte de l'état d'esprit de notre classe sociale. Et ce qui est vrai quand elle n'est pas mobilisée, l'est encore plus quand elle l'est ! Nous avons été les premiers a mobiliser contre chirac : nous avons été également les premiers a organiser une manifestation, le lendemain de son élection. Et nous avons également participé a toutes les mobilisations, quand nous ne les avons pas suscité
Intervention tout bonnement ridicule surtout avec une page d'histoire qui invalide ces propos.
Prétendre qu'un FN à 30% d'une participation à 50% valait moins qu'un FN à 15% de 100% de participation c'est escamoter l'essentiel : un Chirac à 80% et comme l'a rappelé Ottokar : un blanc-seing préparant 10 ans de politique répressive socialement. Pitoyable rhétorique que cella là, désavouée par l'histoire en plus.
Je me rappelle aussi qu'une bonne partie des manifestations de l'époque dont je fus un des dindons (d'ailleurs nombre de travailleurs sans affiliation politique autour de moi se sont dis qu'on ne les reprendrait plus à cette farce), était à l'appel de la "gauche" amplifiée par la LCR. Susciter ces manifestations puis se dire qu'il fallait y être pour répondre à l'aspiration des travailleurs et des jeunes, est une autre escroquerie intellectuelle.
Va donc aujourd'hui refaire ce coup auprès des travailleurs avec pourtant un FN plus haut dans l'électorat. Le dilettantisme et l'aventurisme politiques se paient cash.
Mais bon c'est Menvussa, faut pas en attendre grand chose ...
Désolé aussi pour Babel mais ses grandes phrases, et son index sentencieux pointé sur les errements de LO, ne suffiront pas à cacher l'essentiel de cet appel : une aventure gauchiste dont le NPA plus tard ne tirera aucun enseignement, faute d'avoir compris la gravité de cette erreur.
Tiens en passant, Babel quelle furent les positions de Krivine et Besancenot puisque tu fus un acteur de cet appel ?

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  ottokar le Lun 21 Oct - 6:39

Babel a écrit:Concernant cette consigne de vote, je me souviens que la majorité du BP était contre, jugeant le danger fasciste surévalué par ceux qui défendaient la position inverse. Qu'on accuse la Ligue d'avoir cédé à la pression de la rue, je veux bien l'admettre
Sans vouloir en rajouter sur des histoires d'il y a 10 ans, Babel confirme l'enchaînement des faits, entre la première position et la seconde.

Babel a écrit:lors de ces manifs, LO repliée sur son pré carré n'en menait pas large. Si sa consigne d'abstention a pu a posteriori sembler juste (ça se discute…), sur le moment et sur le terrain, elle a paru proprement illisible à la plupart des manifestants, ses promoteurs n'ayant pas jugé bon de la défendre et de la diffuser au-delà du premier cercle de leurs sympathisants. A aucun moment cette consigne de LO n'a été reprise dans les cortèges.
LO a distribué massivement des tracts toute cette semaine, y compris dans des boîtes où elle n'intervenait pas d'habitude, et a défendu publiquement cette position. C'était tellement public que cela a valu à LO un 1er mai agité et un dessin dégueulasse de Plantu dans le Monde montrant Arlette (et Blondel de FO) avec un brassard FN ! Sans parler des chaudes discussions à la manif du 1er mai.
Bon mais j'arrête, c'était juste pour rétablir les faits.

ottokar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Déclaration NPA 75

Message  Roseau le Lun 21 Oct - 7:04

Élections Municipales 2014 à Paris

Des listes anticapitalistes pour défendre nos vies, pas leurs profits
Contre le gouvernement des riches et des patrons, la droite et l’extrême droite

Le constat est amer. Sarkozy a été battu, mais la même politique s’applique : austérité, casse des retraites, cadeaux au patronat, attaques contre l’éducation et la santé, augmentation des impôts (TVA, CSG, impôts sur le revenu), explosion des prix (EDF, gaz, assurances…), maintien du projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes… Le gouvernement continue et aggrave la politique de la droite. Hollande mérite bien le titre décerné par le journal Libération : « Le président des patrons ».

Pour faire avaler sa politique, le gouvernement cherche, comme son prédécesseur, à détourner la colère sur des boucs-émissaires : les immigrés, les musulmans ou les Roms. Pourtant, ce ne sont pas les immigrés qui licencient et suppriment des emplois dans les services publics, mais bien patronat et gouvernement !

En acceptant le chômage de masse, les licenciements et les bas salaires, en flattant les préjugés racistes, le PS renforce la montée du FN. Celui-ci oppose français et immigrés dans le but de renforcer l’exploitation de toutes et tous. C’est le pire ennemi des travailleurs et de la jeunesse. Delanoë-Hidalgo contre les classes populaires

À Paris, la majorité municipale sortante (PS-EELV- Front de Gauche) colle à la politique du gouvernement. L’austérité, elle la cautionne et elle l’applique dans la ville la plus riche de France ! Par exemple en licenciant des centaines de précaires de la Ville de Paris (300 agents fin 2012) ou en condamnant les services municipaux au sous-effectif chronique. Malgré les effets d’annonce, les couches populaires n’ont pas été privilégiées.

Qui peut dire que le nombre de crèches ou de logements construits en 15 ans est suffisant ? 120 000 personnes attendent un HLM et il faut dix ans en moyenne pour accéder à un logement social ! La capitale se transforme toujours plus en ville des bourgeois et des cadres supérieurs, du luxe et de la finance. Pourtant, 300 000 parisiens vivent sous le seuil de pauvreté. Chaque année nous sommes des milliers à quitter la ville, chassés par les prix et les loyers fous. Il faut mettre fin à cette situation insupportable.

Delanoë a été à l’avant-garde de la réforme des rythmes scolaires. Pourtant, parents, enseignants et personnels de la Ville s’accordent pour dire que c’est une catastrophe. Cette réforme dégrade les conditions de travail des personnels et d’étude des élèves, accroissant la fatigue de toutes et tous. Elle renforce les inégalités entre les quartiers dans l’accueil des enfants. Elle prépare une remise en cause du statut des enseignants. Il faut de toute urgence arrêter cette réforme. Dans la santé, c’est dramatique : fermeture de l’Hôtel-Dieu, menaces sur l’hôpital Bichat, la maternité des Bluets, le centre IVG de Tenon,… bienvenue dans le « désert médical » à la parisienne !

Le début de campagne d’Hidalgo confirme qu’il n’y a rien à attendre de ces gens-là. Sur la santé, aucun engagement n’est pris pour le maintien de tous les hôpitaux. La réforme des rythmes scolaires est assumée et revendiquée. Dans le même temps, c’est la stigmatisation des Roms et la surenchère réactionnaire avec l’UMP !

Anticapitalistes et indépendants !

Pour nous, impossible de rejeter l’austérité lors des élections pour s’allier ensuite avec ceux qui l’appliquent. Nous garderons notre indépendance complète à l’égard du PS, au premier comme au second tour. C’est aussi pour cela que nous mènerons une campagne séparée de ceux qui ont participé à la majorité municipale sortante (PCF et Parti de Gauche), votant quasiment tous les budgets de Delanoë, cautionnant ainsi sa politique.

Les municipales de 2014 seront les premières élections depuis le retour au pouvoir de ces soi-disant « socialistes » et de leurs alliés. Ce sera l’occasion de sanctionner leur politique, tout en rejetant la démagogie de la droite et les idées racistes et nationalistes du FN. Face à la violence insupportable des mesures patronales et gouvernementales pour nous faire payer la crise, nous voulons défendre des réponses anticapitalistes, des mesures d’urgence sociales.

Le NPA décide de présenter des listes anticapitalistes à Paris ouvertes aux salariés et aux militants qui partagent nos combats. Les listes du NPA porteront les aspirations du monde du travail et de la jeunesse. Elles mettront en avant la nécessité des mobilisations collectives pour changer nos vies et cette société !
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Estirio Dogante le Lun 21 Oct - 8:07

Bon tract!
Pourvou que ça doure...

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Roseau le Lun 21 Oct - 16:02

Un plan d’urgence pour les travailleurs et les classes populaires à Paris

2014 - PARIS ANTICAPITALISTE
NPA

DÉFENDRE LES SERVICES PUBLICS
Il faut empêcher la fermeture de tous les hôpitaux et de tous les centres de santé aujourd’hui
menacés de fermeture, embaucher massivement des personnels titulaires dans les services
publics de proximité, titulariser immédiatement tous les précaires travaillant pour la mairie de
Paris, créer toutes les places de crèches nécessaires.

EN FINIR AVEC LA CRISE DU LOGEMENT ET DIMINUER LES LOYERS
Réquisition des dizaines de milliers de logements vides (application de la loi de 1945),
blocage des loyers avec un contrôle des locataires, investissement massif dans la rénovation
et la construction de vrais logements sociaux.

SALAIRES
Mettre en place un revenu minimum à hauteur de 1700 euros. Sans cela, il n’est pas
possible de vivre dignement à Paris. Augmentation de tous les salaires de 300 euros
nets, à commencer par ceux des employés municipaux. Dans le commerce, augmentons
les salaires la semaine pour arrêter de travailler la nuit et le dimanche !

ÉDUCATION
Annuler la réforme des rythmes scolaires.
UN PROJET ÉCOLOGIQUE RADICAL
La distance entre lieu de travail et d’habitation rend la vie en région parisienne très souvent insupportable.
Elle nous condamne à des transports chers et épuisants, à une circulation automobile incessante et polluante.
Il faut assurer un logement décent pour toutes et tous proche du lieu de travail et rénover les habitations pour
diminuer la consommation d’énergie. Il faut aussi développer les transports en commun pour mettre fin à la
galère des usagers. Il faut les rendre gratuits, avec prise en charge intégrale du coût par le patronat.

ÉGALITÉ DES DROITS !
Le PS a mis en place le mariage pour tous, mais a reculé sur le droit à la PMA (Procréation Médicalement
Assistée) pour les couples de lesbiennes. Conquérons ce droit, comme le développement des centres
d’accueil associatifs pour les jeunes victimes de l’homophobie et les femmes de violences. Le PS
a reculé sur le droit de vote des étrangers aux élections municipales. Battons-nous pour ce droit à
toutes les élections, comme pour la régularisation de tous les sans-papiers. Le PS a reculé sur la fin
des contrôles au faciès. Finissons-en avec le harcèlement des jeunes dans les quartiers, comme avec
les rafles de sans-papiers et de Roms (dont les conditions d’accueils doivent être respectées). Enfin,
l’abrogation de toutes les lois anti-musulmans est une nécessité.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre du programme politique du NPA : Luttons pour l’interdiction des
licenciements, des créations massives d’emplois, le partage du temps de travail, l’augmentation générale des
salaires et des revenus sociaux. Afin que les richesses servent ces objectifs-là, il faut exproprier les grandes
entreprises, et fusionner les banques en un grand service public financier réellement au service des besoins de
la population. Pour arracher cela, les travailleurs et les jeunes ne peuvent compter que sur eux-mêmes !

SI VOUS VOULEZ QUE CA CHANGE, AIDEZ-NOUS
Par un don, même modeste : les bourgeois ont récolté 11 millions d’euros
en 3 semaines pour la bande à Sarko, il nous faut un million d’ici la fin de
l’année…
√ En participant à la distribution de tracts dans votre quartier, votre groupe
d’habitations…
√ En organisant chez vous une réunion avec quelques amis et connaissances,
où quelqu’un du NPA viendrait discuter et échanger
√ En participant à nos listes pour défendre ce programme lors des élections
de mars prochain
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Giaches_de_Wert le Lun 21 Oct - 23:02

Copas a écrit:
Giaches_de_Wert a écrit:
gérard menvussa a écrit:Le npa, le parti de gauche ou LO doivent ils choisir entre ces deux partis "bourgeois bourgeois" ? Le npa dit clairement "non".
Ben voyons ! Oublieux même d'une année sur l'autre ?
Tu parles de LO ?
Non, du NPA.
Poutou n'a-t-il pas appelé à voter PS (Hollande) au 2ème tour de 2012 ?
Contrairement à Nathalie Arthaud ?

Cette position a été celle de LO dans le passé. Pas toujours. En particulier pas aux élections municipales de 2008 (1er et 2ème tour) où LO n'a appelé à voter pour les listes de gauche que dans la mesure (et donc dans les villes) où cela permettait à l'électorat populaire d'élire des conseillers municipaux LO.

S'il vous plait, dans vos discussions, ne travestissez pas les positions des uns et des autres.

Giaches_de_Wert

Messages : 117
Date d'inscription : 12/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Copas le Lun 21 Oct - 23:17

Giaches_de_Wert a écrit:
Copas a écrit:
Giaches_de_Wert a écrit:
gérard menvussa a écrit:Le npa, le parti de gauche ou LO doivent ils choisir entre ces deux partis "bourgeois bourgeois" ? Le npa dit clairement "non".
Ben voyons ! Oublieux même d'une année sur l'autre ?
Tu parles de LO ?
Non, du NPA.
Poutou n'a-t-il pas appelé à voter PS (Hollande) au 2ème tour de 2012 ?
Contrairement à Nathalie Arthaud ?

Cette position a été celle de LO dans le passé. Pas toujours. En particulier pas aux élections municipales de 2008 (1er et 2ème tour) où LO n'a appelé à voter pour les listes de gauche que dans la mesure (et donc dans les villes) où cela permettait à l'électorat populaire d'élire des conseillers municipaux LO.

S'il vous plait, dans vos discussions, ne travestissez pas les positions des uns et des autres.
Désolé là mon ami, mais tu es incompréhensible et plein de sous-entendus ....

Si ce que tu sembles dire serait qu'un choix d'appel à voter est une question tactique, si c'est cela je suis d'accord.

Ce qui est extrêmement différend d'accords de gestion sur des politiques bourgeoises.

Le NPA est clair là dessus.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Duzgun le Mar 22 Oct - 1:05

Giaches_de_Wert a écrit:Poutou n'a-t-il pas appelé à voter PS (Hollande) au 2ème tour de 2012 ?
Contrairement à Nathalie Arthaud ?
Non, il a appelé à battre Sarkozy (sans faire confiance à Hollande).
Ces dernières années, j'ai bien souvenir de l'appel de LO à voter Ségolène Royal (!) en 2007, puis de ses alliances sans principes avec la gauche plurielle en 2008 (PS, PCF...), mais je n'ai souvenir d'aucune occasion où le NPA aurait appelé à voter POUR le PS.

Mais je ne vois pas trop l'intérêt de cette discussion qui tourne en boucle, alors que le sujet c'est les municipales 2014.

Et pour 2014 la seule position acceptable c'est l'opposition au PS, que ce soit au 1er ou au 2ème tour. Ça veut dire maintien de la liste si plus de 10%, aucune fusion d'aucune sorte entre 5 et 10%, et aucun appel au vote en faveur du PS au second tour (ni pour le PS, ni contre la droite).
Ça paraît un peu le b-a-ba : on n'appelle pas à voter pour ceux auxquels on s'oppose.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  gérard menvussa le Mar 22 Oct - 8:42

oui, et si des membres du front de gauche ou une de ses composantes sont d'accord avec nous pour se présenter aux municipales sur cette base, ou est le probléme ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  verié2 le Mar 22 Oct - 9:13

gérard menvussa a écrit:oui, et si des membres du front de gauche ou une de ses composantes sont d'accord avec nous pour se présenter aux municipales sur cette base, ou est le probléme ?
Le problème, c'est que le PG cherche seulement à se gonfler par rapport au PCF, que son opposition plus radicale au PS ne relève que d'une surenchère qu'il peut se permettre dans la mesure où le PG n'a pas de postes d'élus à sauvegarder. De plus, le PG, contrairement au PCF, ne représente quasiment rien. On ne voit donc pas l'intérêt de l'aider à exister en s'alliant à lui. Dans la conjoncture actuelle, ça revient vraiment à servir de main d'oeuvre à Mélenchon qui en manque cruellement.

S'allier avec des fractions du PCF qui rejettent l'austérité, sur un programme de lutte, aurait évidemment un autre caractère.
___
Sinon, entendu Laurent ce matin sur France Inter. J'ai trouvé qu'il s'en tirait assez bien pour justifier son alliance avec le PS, bien que la ficelle "sur Paris, il n'y a pas de programme d'austérité bien au contraire" soit un peu grosse.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Estirio Dogante le Mar 22 Oct - 14:48

gérard menvussa a écrit:oui, et si des membres du front de gauche ou une de ses composantes sont d'accord avec nous pour se présenter aux municipales sur cette base, ou est le problème ?
Où et le problème?
Tout dépends.
S'il s'agit d'une politique nationale du NPA ou du PG ou seulement des "envies" locales tant des uns comme des autres.
Comme il n'y a pas ni peut avoir d'accord national avec le NPA (Roseau et ses amis se fâcheraient, le PCF aussi et Mélenchon aussi parce que cela l'envoi pas dans sa "bonne" direction), il s'agit des compromis locaux suivant des envies locales.
Des envies qui ramènent le souvenir d'autres "attitudes indépendantes" (qui ont fini en des "indépendances" complètes du NPA) ou qui se transforment en "ruptures" d'avec le PCF partenaire volubile du Front de Gauche.
Généralement ces accords locaux se font plus pour des considérations électorales que de principes.
Le Parti de Gauche cherche à maintenir son Front avec le PCF. Le PCF, qui ne veut pas perdre ses mandats (ni plus de ses militants) louvoie, le NPA cherche des alliés sans les trouver et est disposé à faire la voiture-balais, LO s'isole. Donc le P de G qui voit son "Front" avec le PCF faire de l'eau, s'allie avec qui peut, question de ne pas sombrer ou sombrer accroché à un quelconque partenaire.
Il parait qu'ils mettent sur la table les 10% de Mélenchon, mais je crois que aujourd'hui ces actions se sont fortement dévaluées.
Je ne trouve pas mon salut dans toutes ses options.
Mais que problème il y en a, il y en a. Et pour tout le monde.
Je suis pour l'unité, mais d'abord l'unité de ceux qui s'approchent le plus d'une perspective pour les travailleurs. Pas pour des manœuvres sans lendemains, mais pas non plus pour l'isolationnisme chronique.
Ca manque les maos dans tout cela. Au moins eux, comprennent une politique d'alliances et de principes.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  verié2 le Mar 22 Oct - 15:09

Ca manque les maos dans tout cela. Au moins eux, comprennent une politique d'alliances et de principes.
Je connais mal la politique des Maos chiliens de l'époque d'Allende. En revanche, les "survivants" de la période post Pinochet que j'ai pu rencontrer, dont les pro Albanais à l'époque de l'"Albanie socialiste", m'ont paru complètement allumés...

En ce qui concerne les Maos de France, que je connais nettement mieux, ils n'ont jamais brillé par leur finesse tactique, aussi bien les Mao-stals de l'Humanité rouge-PCMLF (ultra sectaires et calomniateurs) que les "Maos spontex" (anarchisants et prêts à faire n'importe quoi). Parmi ceux qui subsistent aujourd'hui, il n'y a que VP-Partisans qui ait un peu les pieds sur terre...

Pour avoir pratiqué diverses variétés de Maos, je peux te dire qu'ils n'ont vraiment pas de leçons à donner aux trotskystes, ni sur le terrain de la tactique ni sur les autres. Et pourtant, tu as pu constater que je suis souvent critique à l'égard de LO et du NPA - ne parlons même pas des Lambertistes.

Si les Maos avaient été d'aussi brillants tacticiens que tu sembles le penser, on peut se demander pourquoi ils ont quasiment disparu du paysage politique dans de nombreux pays, alors qu'ils avaient parfois atteint un niveau de développement comparable et parfois supérieur à celui des trotskystes pourtant plus anciens.


Dernière édition par verié2 le Mar 22 Oct - 17:45, édité 1 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Estirio Dogante le Mar 22 Oct - 17:32

Ils ont passé par une crise profonde c'est sur.
Et pourtant, les luttes le plus décidées ont été menées par les maos, tant au Pérou, comme en Inde ou en Philippines au Népal et ailleurs.
La défaite de la gauche en Chine a porté un coup très important et la postérieure défait des albanais aussi. Des "maoistes" dès la droite au gauchisme ont été vus et plus que de raison, c'est vrai.
Mais, comme l'oiseau phénix, cela renait de ses cendres. Bon signe, ils étaient apparus à un moment de relative montée des luttes et disparu avec l'offensive capitaliste des années 80.
Les meilleurs se sont posé beaucoup des questions et avancent.
Que ce n'est pas ça encore? Il est fort possible. Que leurs essais ont manquée la cible au Pérou et au Népal? C'est certain. Mais, comme disait Mao Tse Tung, "la logique des révolutionnaires est de lutter et échouer, lutter à nouveau et échouer à nouveau, ainsi jusqu’à la victoire".
Ou ce sont des survivances archaïques, comme les anarchistes, ou cela marque le début d'une nouvelle aurore.
La continuité plate des trotskystes me pose plus de problèmes que les crises d'autres composantes de la conscience prolétaire; après tout, avoir survécu des décennies, comme tous les groupes trotskystes, pour présenter un électrocardiogramme s'affaiblissant lentement mais surement et sans histoire, ce n'est pas mieux.
Le jour ou des gens sérieux se pencheront sérieusement sur le maoïsme d'aujourd'hui ils trouveront une évolution(voir par exemple les textes de MLPD allemand ou même de la VP) Et on peut envisager un rapprochement des meilleurs trotskystes avec ces nouveau maoïstes tout en gardant leur spécificité qui, sous un tas des questions, est de meilleur aloi que la marche erratique des trotskystes.
Laissons le temps dire son mot.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Estirio Dogante le Mar 22 Oct - 17:40

Pour les maos chiliens (marxistes-léninistes), toi qui lis l'espagnol je crois, tu peux trouver des textes sur Internet.
Le PCR s'était divisé peu de temps avant le coup et il est fort probable que tu ait rencontré des gens encore très marqués par la défaite et les événements.
Une hirondelle ne fait pas le printemps.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Toussaint le Mer 23 Oct - 13:18

les luttes le plus décidées ont été menées par les maos
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  gérard menvussa le Mer 23 Oct - 19:30

[mode humour]d'ailleurs des mao combattif, ça nous connais à feue la lcr : on a eu un modéle, Christian Piquet, bien connu pour la niaque qu'il déployait ![/mode humour]
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Duzgun le Mer 23 Oct - 21:01

gérard menvussa a écrit:oui, et si des membres du front de gauche ou une de ses composantes sont d'accord avec nous pour se présenter aux municipales sur cette base, ou est le probléme ?
S'ils sont d'accord pour se présenter sur cette base (et donc en rupture avec leur direction nationale), c'est évidemment une très bonne nouvelle. Reste à vérifier s'il y a accord sur le programme et l'opposition au gouvernement, mais ça mérite discussion.
Étant bien entendu qu'avec de tels groupes en rupture, on peut discuter d'un accord, mais celui-ci n'a d'intérêt que s'il est tourné vers la mobilisation et qu'il se retrouve ensuite (voire avant) dans les luttes.

Mais on parle de manière très théorique là.  Tu as des exemples de groupes locaux en rupture comme ça?
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Municipales 2014

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum