Riposte laïque

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Riposte laïque

Message  Duzgun le Dim 5 Sep - 14:22


Ce qu’est vraiment Riposte Laïque

Ils se disent “de gauche”, mais s’affichent avec des mouvements d’extrême droite. Ils s’affirment “laïques” et entendent “combattre le projet politico-religieux de l’islam”.

Les animateurs de Riposte laïque devaient organiser, à l’appel d’une association satellite, Résistance Républicaine, samedi 4 septembre, à Paris et dans plusieurs villes de province (dont Bordeaux, Lyon, Strasbourg et Toulouse) un “grand apéritif républicain de défense de la République laïque contrer l’offensive islamiste”. Ils en entendent aussi commémorer les 140 ans de la naissance de la IIIe République.

A Paris, le rassemblement a fait un flop et n’a réuni qu’une grosse centaine de personnes, encadrées par un important dispositf policier. Parmi la foule, on pouvait reconnaître des militants de l’extrême droite parisienne appartenant au GUD, au FN ou encore aux identitaires.

“On a passé une nuit ensemble, c’était très agréable et on remettra ça”

Créée en 2007, Riposte laïque est un journal, qui paraît sur le Net, et qui regroupe une quinzaine de rédacteurs et, selon les responsables, “500 contributeurs”.

Le 18 juin, avec le Bloc identitaire , un mouvement d’extrême droite, Riposte laïque avait tenu un “apéro géant saucisson pinard” (voir ici, là et encore ici) dans la capitale, réussissant à réunir plusieurs centaines de personnes. Au départ, cela devait avoir lieu un vendredi à 18 heures, rue Myrrah, à la Goutte-d’Or, soit en même temps que la prière musulmane. Finalement, et après interdiction de la préfecture, le fameux “apéro” avait eu lieu à l’Etoile.

Issu de la dissolution d’Unité radicale en 2002 après qu’un de ses militants, Maxime Brunerie, a tiré sur Jacques Chirac, le Bloc identitaire n’est pas, cette fois-ci de la partie. “Ils n’aiment pas trop l’idée du bonnet frigien. Nous avons des divergences idéologiques importantes avec eux. Nous sommes jacobins, eux régionalistes”, raconte Christine Tasin à l’origine du rassemblement du 4septembre. En tout cas, elle récuse que “les identitaires soient des fachos”.

Bruno Larebière, cadre dirigeant du Bloc identitaire, par ailleurs rédacteur en chef de l’hebdomadaire d’extrême droite Minute, confirme que le compagnonage avec Riposte laïque n’est pas fini.Il résume de façon lapidaire: “On a passé une nuit ensemble, c’était très agréable et on remettra ça.”



Avant leur rapprochement avec les identitaires, Riposte laïque avait déjà fait des appels du pied à l’extrême droite française. Le 18mars, Pierre Cassen, le fondateur, a tenu une conférence au bar de l’ex-skinhad Serge Ayoub, le lieu de rendez-vous de l’extrême droite radicale parisienne.

Le 17juin, dans un entretien donné au site Marianne2 , le même Pierre Cassen affirmait que “dans tout le paysage politique il n’y a qu’une personne qui reprenne le discours sur la laïcité à son compte, c’est Marine Le Pen”. Il nous a d’ailleurs assuré que “Marine Le Pen n’[avait] pas un discours d’extrême droite.» Avant de reformuler: «Elle n’a pas un discours “classique” d’extrême droite.”

“Dérive doriotiste”


Pierre Cassen est “convaincu que les alliances traditionnelles vont exploser. Le vrai clivage c’est la défense de la République face à ceux qui, dans une idéologie mondialiste, veulent faire péter la France.”

M.Cassen a crée Riposte laïque à la suite de différends au sein de l’Union des familles laïques (UFAL) et au journal en ligne Respublica où il militait. Au sein du nouveau média, il ne voulait pas “de gauchistes antirépublicains, anti-flics et pour la régularisationde tous les sans papiers”.

“Des clivages sont apparus à l’UFAL et à Respublica avec Pierre Cassen et ses amis notamment sur la question de l’islam et de l’immigration, se rappelle Nicolas Garvilenko, secrétaire général de l’UFAL et rédacteur en chef de Respublica. Sa conception de la laïcité bannit toute trace de religion dans la société civile.” M.Garvilenko décrit “une dérive doriotiste [du nom de Jacques Doriot , qui, de communiste, a fini fasciste et collaborationniste], mais sans antisémitisme”. Pour Alexis Corbière, élu du Parti de gauche à Paris et militant laïque, le parcours de M.Cassen lui “rappelle Dieudonné. Plus tu lui tapes dessus, plus il se radicalise.”



M.Cassen, qui a milité notamment au PCF, à la Ligue communiste révolutionnaire et à la CGT du Livre, continue de se dire de gauche, même s’il cite en exemple Geert Wilders le populiste islamophobe néerlandais.

“L’islam est le fer de lance et outil de la mondialisation pour casser les solidarités sociales et la République laïque. C’est l’outil anti-social du capitalisme, veut croire M. Cassen. Aujourd’hui, le danger essentiel c’est l’islam. C’est-àdire un projet politico-religieux hégémonique qui ne peut s’accomplir que dans un esprit de conquête.”

Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême droite et chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, estime que “l’on est dans une mutation idéologique. L’idée de République n’est de gauche que si elle se connecte avec un projet d’émancipation sociale. Ce n’est pas parce qu’on vient de la gauche qu’on y reste. L’inverse est vrai aussi. Ce qui est gênant, c’est la tentative de faire passer pour une posture de gauche quelque chose qui ne l’est plus.”

NB: Ceci est la version complète et actualisée de l’article paru dans Le Monde daté des 5 et 6 septembre.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

riposte laïque n'a plus de référence de gauche

Message  Valière le Lun 27 Sep - 23:31

Le dernier militant de gauche, inscrit à une organisation et se réclamant du mouvement ouvrier a quitté Riposte laïque.
Aujourd'hui la mutation est faite et complète, le journal est aux mains de personnes nationalistes, xénophobes...seule une petite poignée se débat dans des contradictions intenables.
Le directeur que vous citez a laissé aller une machine infernale qui est incontrôlable et qui peut prendre tous les chemins les plus escarpés possibles, très loin du mouvement ouvrier et démocratique.
Il faudrait effectuer une analyse fine de ce projet éditorial et de son attraction réelle qui n'est pas sans poser de problèmes.
Respublica, ancêtre de Riposte laïque a un site qui est visité par une poignée de personnes alors que Riposte laïque a droit à des milliers de lecteurs complètement déboussolés.

Valière

Messages : 5
Date d'inscription : 27/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Invité le Dim 14 Nov - 16:14



Riposte laïque, de Catholique comme tout le monde. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Gayraud de Mazars le Dim 14 Nov - 20:18

Je m'attendais au pire, mais c'est pire encore ! Mince c'est bien inquiétant !
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  BouffonVert72 le Dim 14 Nov - 23:59

La Tasin, elle met sur le même plan le communisme avec le fachisme. Elle le dit clairement !

BV72 ki/ bom
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Invité le Lun 15 Nov - 17:32

Gayraud de Mazars a écrit:Je m'attendais au pire, mais c'est pire encore ! Mince c'est bien inquiétant !



C'est surtout inquiétant pour eux, ont est dans la folie collectifs, et ça n'a pas échappé a des membres de la FA, fanch a posté une vidéo sur son site, ou un anarchiste s'aperçoit que c'est gens sont tombés dans la folie.
http://blog.fanch-bd.com/index.php?2010/10/16/502-le-visage-de-riposte-laique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  verié2 le Mer 17 Nov - 18:39

On est en effet dans le domaine de l'obsession pathologique. Mais l'antisémitisme fut aussi une obsession maladive pour beaucoup de gens. On peut se réjouir qu'il n'y ait eu que deux cents abrutis ce jour-là, mais le phénomène est tout de même très inquiétant dans le contexte actuel.

La scène avec le Musulman, que ces crétins voulaient obliger à boire de l'alcool, rappelle vraiment les brimades des années trente, même si ça n'allait pas jusqu'au lynchage.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  BouffonVert72 le Jeu 18 Nov - 1:57

C'est d'autant plus con que certaines personnes refusent l'alcool et la viande en général, et sont athées ou autres...

BV72 ki va commencer à faire attention car il est anti-alcool, anti-viande, et qu'en plus il porte une grosse barbe... What a Face
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Invité le Mer 23 Fév - 21:57

Un article sur leurs site qui défens Zemour, je ne mets pas de lien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  sylvestre le Ven 4 Mar - 12:08

http://www.liberation.fr/societe/01012323072-bouffeuse-d-islam

Société 02/03/2011 à 00h00

Bouffeuse d’islam

portrait

CHRISTINE TASIN. Ex-prof de lettres classiques, cette «laïque de gauche» a organisé l’apéro saucisson-pinard. Au côté de l’extrême droite.

480 réactions

Par CATHERINE COROLLER

Christine Tasin.

Christine Tasin. (Samuel Kirszenbaum)

Elle n’a «pas envie» d’aller aux Etats-Unis. N’est «pas trop intéressée par la culture asiatique». Et «n’a jamais mis et ne mettra jamais les pieds dans le monde arabe». L’univers de Christine Tasin est très borné. Il se limite à la Vieille Europe. «J’ai un peu voyagé en Allemagne, Grande-Bretagne, Pologne, mais je suis surtout amoureuse de la Grèce et de l’Italie. J’y retrouve les racines de notre civilisation.» Christine Tasin a créé l’association Résistance républicaine. Elle est la compagne de Pierre Cassen, fondateur du site Riposte laïque. Leur fait d’armes : l’apéro saucisson-pinard et les «Assises contre l’islamisation de l’Europe», organisés avec le Bloc identitaire, mouvement d’extrême droite.

Avec son sourire et sa voix douce et égale, Christine Tasin ne fait pas peur. Elle n’a pas le côté bulldozer et grande gueule de Marine Le Pen. Le jour de l’interview, elle porte une jupe noire et un cardigan rouge à col blanc dont le décolleté laisse voir la raie des seins. La cinquantaine gironde, elle dégage de la sensualité. «Je suis une bonne vivante», dit-elle. Les attitudes et les mots ne sont pas choisis au hasard. Parfois, Christine Tasin se déguise en Marianne. Sur la vidéo d’un rassemblement organisé par Résistance républicaine et Riposte laïque, elle s’affiche en Liberté guidant le peuple, le tableau de Delacroix. Poitrail dénudé, bras levé et poing serré, drapeau bleu - blanc - rouge et Marseillaise.«Je suis une folle de 1789, de la République, des Lumières», assure-t-elle.

En même temps que l’imagerie révolutionnaire, Christine Tasin manie le cliché franchouillard. Sur le blog de Résistance républicaine, elle est coiffée d’un galurin façon canaille. La France, c’est «la baguette sous le bras, le pinard, et le saucisson, typiquement». Et d’ajouter : «Astérix et les Tontons flingueurs c’est aussi l’identité française. Ce côté gouaille, insolence, liberté d’esprit, amour de la bonne bouffe.»

C’est au nom de ces racines qu’elle a voulu organiser, en juin 2010, un apéro alcool et porc.«On a choisi le quartier de la Goutte-d’Or car c’est l’endroit des vignes à Paris, d’où le nom. Toujours ce petit clin d’œil. On aime bien boire, c’est le Gaulois traditionnel.» Coïncidence qui n’en est pas une, la Goutte- d’Or est aussi un quartier aux identités multiples. Où des musulmans prient, le vendredi, sur les trottoirs et la chaussée. «Notre but était de nous réapproprier une rue qui est confisquée de façon illégale.»

Cette initiative est emblématique du combat que mène Christine Tasin «contre l’offensive islamiste».Elle date sa prise de conscience à 1989 : «L’affaire de Creil, le voile à l’école.»«J’ai été touchée comme républicaine, comme enseignante, comme femme. J’en ai voulu à Jospin de sa frilosité. Il a laissé les chefs d’établissement se démerder.» Elle s’affirme femme de gauche «de façon quasi atavique». Mais, l’affaire de Creil (Oise) et le fait que Jospin ait pu envisager d’organiser un référendum sur la Corse l’éloignent du PS. «Je suis une républicaine, jacobine, pour un pouvoir fort, centralisateur.» Elle rejoint le Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement. Puis rallie un autre parti souverainiste, mais de droite, Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan qu’elle a quitté l’an dernier, jugeant ses prises de position sur l’islam trop modérées. En 2007, elle vote Sarkozy. «J’étais pour une union des républicains des deux rives mais quand le MRC a refusé que je sois en deuxième position aux européennes sur la liste DLR , je l’ai quitté»Refuse de dire si elle soutiendra Marine Le Pen en 2012, mais reconnaît partager certaines de ses idées. «Son discours n’est pas xénophobe mais républicain et laïque. Il me semble le plus proche des valeurs que je porte. Quand elle dit, "stop à l’immigration", c’est du réalisme politique.»

Christine Tasin célèbre volontiers ses «convictions»,son «éthique». Elle refuse d’aller dans les pays arabes et en dit : «Ça me fait mal au ventre de ne pas pouvoir aller voir les pyramides, Ephèse, Carthage. Mon rêve aurait été d’aller en Irak parce que le berceau de l’humanité c’est Sumer. Je me prive de quelque chose qui me fait vibrer. Mais je ne transige pas. Je refuse de donner un centime à des pays qui voilent leurs femmes.» Lapidaire.

Sa condamnation de la religion musulmane est totale. Sans nuances. La «vocation de l’islam [est d’]imposer ses rites, règles, iniquités, inégalités, monstruosités à tous, qu’ils le veuillent ou pas». Et «les musulmans modérés, ça n’existe pas».

Elle-même a été baptisée, a eu la foi, puis est devenue «férocement athée à 19 ans».Sa culture, elle l’a acquise toute seule, dans les livres et grâce à l’école, en «bossant comme une dingue».«Je viens de rien. Ma mère était fille-mère. Elle a fait des ménages pour m’élever.» Née à Paris, Christine Tasin grandit à Tonnerre, dans l’Yonne. «On vivait chez mes grands-parents, dans un milieu d’alcooliques. Il n’y avait pas un livre, rien. C’était un désert culturel. On n’avait pas l’eau courante, on allait laver les draps au lavoir.» Après le bac, elle hésite entre l’enseignement de la philosophie et celui des lettres classiques. «Je me suis dit : "Si je deviens prof de philo, je ne vais pas pouvoir me livrer à ma passion qui est de lire au lit avant de m’endormir, parce que les livres de philo, il faut les lire avec un stylo à la main."»

Christine Tasin n’est pas une pure intellectuelle. Si ses auteurs de référence sont Voltaire, Zola, Hugo, Sartre et Beauvoir, elle lit surtout des romans policiers. Côté chanson, elle cite Ferrat, Brel, Brassens, Barbara. Dit qu’elle «déteste» le rap. Et adore le cinéma : «Mais c’est comme avec la littérature et la musique, je suis déçue par ce qui sort actuellement.»«Toujours mon côté dinosaure», dit-elle en souriant. Bien que «détestant» le sport, elle a fait beaucoup de danse classique.

Elle a été mariée deux fois. A eu trois enfants avec son premier conjoint, plombier, épousé à l’âge de 18 ans. A divorcé du second, il y a un an et demi, mais continue de porter son nom, Tasin. Aujourd’hui, elle est en couple avec Pierre Cassen, ancien typographe et ex-délégué syndical CGT à la Tribune, mais : «On a chacun un chez soi.»

Ayant reçu, via son blog, des menaces de mort suite à ses propos contre l’islam, elle a quitté Auxerre où elle enseignait. Si elle a gardé un pied en province, elle refuse de dire où. Son départ a coïncidé avec une retraite anticipée de l’Education nationale. La réforme du lycée de Luc Chatel couronnant, selon elle, trente années de destruction de l’Education nationale, a été la goutte d’eau de trop. «La seule chose qui compte aujourd’hui, c’est que les gosses ne s’ennuient pas, que tout soit joyeux, facile. On a créé des générations qui n’ont pas l’amour du travail. On en fait de la main-d’œuvre docile pour les patrons, et des consommateurs qui disent oui à tout.» Ce départ prématuré a un coût. «Je n’ai cotisé que trente et un ans. Je perds 1 000 euros par mois, mais ce n’est pas la misère, et cela me permet de rester fidèle à mon éthique.» Encore et toujours.

Photo Samuel Kirszenbaum

CHRISTINE TASIN En 7 dates

24 janvier 1955: Naissance à Paris.
1970: Découverte de Zola.
1974: Devient athée.
Août 2007: Début de la collaboration avec Riposte laïque.
Juin 2010: Création de Résistance républicaine.
18 juin 2010: Apéro saucisson-pinard dans le quartier de la Goutte-d’Or à Paris, XVIIIe arrondissement.
Décembre 2010: Assises contre l’islamisation de l’Europe.



avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  BouffonVert72 le Ven 4 Mar - 19:05

Qui se ressemble, s'assemble... Logique...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Riposte laïque : Et petit-Blanc deviendra brun (un article d'Alternative libertaire)

Message  ramiro le Mar 5 Avr - 10:47

Riposte laïque : Et petit-Blanc deviendra brun
Le racisme peut prendre des chemins détournés pour se déchaîner. En France, c’est souvent par le biais d’un laïcisme dénaturé, parce que sélectif. Estimant que la lutte contre l’islam est prioritaire, le site Riposte laïque illustre la dérive vers l’extrême droite d’une partie dévoyée du camp laïciste.

Sarkozy inventa jadis la notion de laïcité positive, impliquant par là qu’avant son effort civilisateur, la laïcité était négative. Saint Jean de Latran soit loué, le journal en ligne Riposte Laïque (RL) va plus loin. Tout en se définissant comme progressiste et antilibéral, il invente une laïcité sélective, où toutes les religions ne se valent pas. Et – c’est très original – celle qui menace le plus la « République »… c’est « la religion musulmane », supposée « fer de lance » d’une remise en cause de la loi de séparation des Églises et de l’État » [1].
L’affaire Truchelut divise les laïcistes

RL est issue d’une scission de droite de l’Union des familles laïques (UFAL) et du journal en ligne Respublica, cette mouvance laïciste qui, en 2004, soutenait la loi Ferry d’interdiction du foulard islamique à l’école [2]. La division est en fait venue de l’« affaire Truchelut ». À l’été 2006, la responsable d’un gîte de vacances, Fanny Truchelut, exige de deux clientes qu’elles retirent leur foulard islamique dans les parties communes. Celles-ci portent plainte pour discrimination et la justice leur donne raison. En effet, la loi de 1905 ne prohibe pas – et heureusement – la liberté d’expression dans les lieux publics (rue, hôtels, magasins, quais de gare…).

C’est pourquoi l’UFAL nationale, ou la revue Prochoix de Caroline Fourest, par exemple, bien que peu suspects de sympathie pour le voile, évitèrent de mettre le doigt dans un engrenage liberticide et choisirent de ne pas soutenir Fanny Truchelut.

Malgré cela, certains animateurs locaux de l’UFAL, emmenés par deux ex-trotskistes, Pierre Cassen (Yvelines) et Jean-François Chalot (Seine-et-Marne), sautèrent le pas et s’engagèrent derrière Fanny Truchelut. Et nos « athées de gauche » de faire front commun avec l’extrême droite catholique, puisque qu’entre-temps Mme Truchelut avait accepté le soutien du MPF de Philippe de Villiers, et que Me Alexandre Varaut, n°2 du parti, la défendait gratuitement.

Très vite, l’ambiance fut à couteaux tirés entre la direction nationale de l’UFAL et ses dissidents, qualifiés de « villiéro-compatibles ». En septembre 2007, Pierre Cassen et quelques proches créèrent le site Ripostelaique.com pour s’exprimer en toute liberté. Lui-même finit par démissionner avec fracas de l’UFAL en novembre 2008.
Glissement vers l’extrême droite

La brève histoire de Riposte laïque – deux ans – c’est celle d’un glissement effroyablement rapide vers l’extrême droite. D’une position de « laïcité sélective » principalement anti-islamique en 2007, RL est passée, fin 2009 à celle de « petit-blanc facho » : qui dénonce l’« enclave musulmane » de Barbès (16 novembre), les « émeutes ethniques » (20 novembre 2009) ou déplore une équipe de France de football envahie par des « minorités visibles » qui refusent de chanter La Marseillaise (20 novembre). Estimant que « La France n’a pas besoin d’immigration » (série de quatre articles en octobre 2008), RL est devenu un site de référence dans la galaxie du web raciste, atlantiste voire pro-sioniste, aux côtés de Fdesouche.com, Libertyvox.com ou Bivouac-id.com.

À la faveur du « débat » sur l’identité nationale, Cyrano, alias Pierre Cassen, regrette que Besson ait évacué la question de la religion, car il pense que « précisément, c’est une immigration récente, l’offensive musulmane et leurs conséquences qui ont amené des remises en cause récentes de notre identité nationale. »

On dirait du Le Pen de la grande époque, mais pour prévenir les accusations de racisme, RL compte quelques rédacteurs ex-musulmans, insoupçonnables de… mauvaise foi. Selon ses propres termes, le journaliste Mohamed Sifaoui faillit jouer ce rôle de « Mohamed de poche » pour RL, avant de comprendre l’escroquerie [3]. D’autres, comme Hamid Zanaz, l’auteur de L’Impasse islamique, sont toujours là pour soutenir la thèse centrale que l’islamisme est consubstantiel de l’islam [4].
Traîtres et renégats

Mais si RL a des alliés, elle compte surtout des ennemis. Il y a les traîtres et les renégats comme Mohamed Sifaoui, Caroline Fourest [5] ou la direction de l’UFAL, contre lesquels RL s’acharne. Mais il y a surtout la conspiration des élites pour faire entrer l’islam en France, ainsi que l’irresponsabilité de l’extrême gauche. La collusion des « gauchismes séniles » est responsable pour Alain Rubin, rédacteur à RL et membre du B’nai Brith [6], de « la dilution de la nation française dans l’ensemble europoïde du traité de Maastricht » (RL, 9 novembre). Comme l’explique Robert Albarèdes, « professeur agrégé en retraite » et rédacteur de RL, les gauchistes se sont fait « les idiots utiles du capitalisme libéral en exigeant l’abandon des frontières et la régularisation massive des sans papiers » [7]. Le même : « Ne croyez pas que c’est “la misère” sociale qui les pousse au délit : ils ont plus qu’il ne faut pour vivre (et ils agglutinent à eux tout le réseau familial, au sens large du terme) » (RL, 3 juillet).

(c) Mohamed-sifaoui.com

Avec une prose assez proche de celle du prédicateur Finkielkraut, RL fustige « le parisianisme médiatique et politique », la « bien-pensance » qui nous empêche de voir la réalité en face, et ses complices que sont les « humanitaristes », « altermondialistes » et « droits-de-l’hommistes ». Tous sont coupables d’aveuglement sur la nocivité spécifique de l’islam. Invitée sur Radio libertaire [8] avec Pierre Cassen en avril dernier, Anne Zelensky, répondait à l’intervieweur : « Tu mets sur le même plan Islam et Judaïsme, eh bien non… il y en a des moins pires (de religions) » [9]. Des laïcistes distribuant des patentes aux religions : on aura tout vu.
Contre les religions

Bien évidemment, après l’article que nous venons de lui consacrer, il y a fort à parier que RL nous traitera d’« islamogauchistes » ou d’« alliés de l’islamisme ». Nous répondrons simplement qu’en 2004 nous avons dénoncé la loi Ferry sans pour autant « faire alliance » avec quelque islamiste ou musulman que ce soit (pour RL il n’y a pas de différence). Et qu’à la même époque nous avons alerté sur le tropisme islamiste d’une partie de la LCR [10]. Nous sommes un peu plus regardants que RL, avec ses alliances objectives villiéristes et sionistes…

AL dénonce, dans les religions, des systèmes d’oppression des individus, et des fléaux pour la société, qui toutes rêvent de former une surface suffisante pour dicter leur loi. Mais en se focalisant sur l’islam au nom de « l’Occident », de la « République », de la « nation » et autres mythes réactionnaires, RL ne fait rien d’autre que du racisme petit-blanc.

Guillaume Davranche (AL Paris-Sud) et Cuervo (AL 95)

[1] Article-manifeste de RL du 2 septembre 2007.

[2] Tout en dénonçant dans le foulard islamique un symbole de soumission de la femme, Alternative libertaire avait reconnu dans la loi Ferry une fausse loi laïque et une vraie loi raciste. Lire à ce sujet « Sur le voile, le féminisme, la laïcité et les lois d’exclusion » dans Alternative libertaire d’avril 2004.

[3] Mohamed Sifaoui, « Pourquoi faut-il se méfier du discours de Riposte laïque ? », septembre 2009.

[4] Zanaz a été édité par les Éditions libertaires qui, nous le supposons, ignoraient qu’il collaborait à un site d’extrême droite.

[5] Caroline Fourest est désormais accusée par ses anciens amis d’être vendue à l’« Eurabie ». Il s’agit d’une théorie conspirationniste unissant les élites européennes et les Etats arabes dans un complot pour islamiser l’Europe en vue de l’opposer aux Etats-Unis et à Israël.

[6] B’nai Brith, sorte de franc-maçonnerie juive, vouée principalement à la défense d’Israël.

[7] Interview en octobre sur Radio La Luette, promu par RL.

[8] On supposera, là aussi, que Radio libertaire ignorait qui elle invitait à venir s’exprimer sur ses ondes…

[9] Dans la même émission, dont un extrait est disponible sur Youtube, Anne Zelensky, ex-MLF, expliquait que, bien que féministe, elle pouvait collaborer avec des militants anti-IVG si c’était sur une cause commune légitime. Bonjour la confusion…

[10] Guillaume Davranche, « Extrême gauche : “Unité d’action” avec les islamistes ? », dans Alternative libertaire de mai 2004.

Publié le 28 novembre 2009 par Commission Journal (mensuel)
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  oui oui oui oui oui le Sam 7 Mai - 0:53

Fabien Engelmann/Riposte Laïque, une belle histoire d'amour. Courte, car récente, mais belle. Fabien Engelmann donc, qui dit et répète être un libre penseur ne sera jamais membre de la Fédération Nationale de la Libre Pensée. Voici ce que dit Christian Eyschen de la FNLP, faisant référence à ses détracteurs, dont Riposte Laïque fait partie.


Burqa, niqab, minijupes, cheveux longs, pantalons féminins et petites pépées : l’impossible débat

A l’heure de la crise du capitalisme, de l’augmentation considérable du chômage, de la destruction massive des services publics, des remises croissantes de la République une, indivisible, laïque, démocratique et sociale, le Président de la République a lancé un leurre pour amuser la galerie : faut-il interdire la burqa dans la rue ?

C’est évidemment la question essentielle qui étreint d’angoisse les dizaines de millions de citoyennes et de citoyens de ce pays. Les chiens de garde du système, complices conscients ou idiots utiles du sarkozysme en crise, se sont jetés sur l’os ainsi tendu. Nous ne les confondons pas, bien évidement, avec d’authentiques libres penseurs et laïques qui s’interrogent sur des vraies questions.

La Libre Pensée ne leur plait pas, et c’est tant mieux

La Fédération nationale de la Libre Pensée a pris une position unanime lors de son congrès national de Peisey-Nancroix. Nos détracteurs perpétuels ont vu dans cette unanimité, non la force des arguments, mais l’argument de la force. Chacun voyant midi à sa porte, ils nous ont appliqué leurs conceptions des choses : un vote unanime ne peut être que manipulation et pression organisées.

Mais hélas, trois fois hélas pour nos sycophantes professionnels, cette position unanime des délégués de notre congrès a rencontré une très large approbation positive dans notre association. Bien entendu, quelques échos ici ou là, sur des sites internet qui ne représentent qu’eux-mêmes et encore !, ont été, en vain, montés en épingle pour faire « genre ». Mais la réalité est là : les libres penseurs, dans leur très grande majorité, ont approuvé la position du congrès national. Mais, comme on ne parle jamais que des trains qui arrivent en retard et jamais de l’immense majorité de ceux qui arrivent à l’heure, les fêlés de la toile ont fait de la mousse informatique.

La position de la Libre Pensée

Nous sommes contre le port de la burqa, du niqab , de la soutane, de la cornette, du schtreimel et autres grigris totémiques et religieux. Nous considérons que toute marque d’appartenance religieuse est une abdication de la liberté de pensée. C’est clair, simple et net. Mais comme nos délateurs ont un rouleau de la Thora ou un crucifix dans l’oreille, ils n’entendent pas.

La Libre Pensée a défini sa position à partir de principes fondamentaux : il n’appartient pas à l’État de dire comment les gens doivent s’habiller dans la rue. Les citoyens peuvent et doivent avoir un point de vue philosophique sur la métaphysique et ses représentations, l’Etat doit se l’interdire. C’est l’application de la laïcité dans la sphère publique et non dans la sphère privée. La République ne peut se faire l’arbitre des élégances religieuses, sinon elle devient liberticide. Ce sont toujours les régimes totalitaires qui imposent des tenues vestimentaires ou en interdisent d’autres.

Sacrée minijupe !

La comparaison faite par la Libre Pensée entre la minijupe, les cheveux longs et la burqa a mis les aboyeurs de service dans une rage folle. Là aussi, nous avons analysé les choses à partir de principes fondamentaux. Pour nous, les cheveux longs, la minijupe à une époque ont été des marques de libération. La burqa et le voile nous semblent à l’opposé de cette libération nécessaire et revendiquée.

Pour avoir porté les cheveux très longs pendant fort longtemps, j’ai encore dans les oreilles la résonance des quolibets des « beaufs ». Que n’ai-je entendu… Force est de constater que les cheveux longs se font rares, mais les « beaufs » sont toujours aussi nombreux. Contrairement au fameux adage « trop d’impôt tue l’impôt », malheureusement « trop de connards n’ont jamais tué la connerie humaine ». Le débat sur la burqa en est une des plus belles illustrations.

Nous considérons que la minijupe a été, un moment, l’affirmation d’une libération de la femme. Mais c’est notre point de vue. En démocratie, nous devons admettre que d’autres puissent avoir un point de vue opposé et pouvoir l’exprimer. Sinon, cela veut dire que nous érigeons notre position comme une vérité officielle. Anathème à ceux qui ne sont pas du même avis que nous ? C’est cela le progrès, la liberté, l’émancipation et l’égalité en droits ?

Torquemada de banlieue, Vychinski d’opérette

Pour nos adeptes de leur pensée unique, la Libre Pensée est forcément coupable parce qu’elle ne partage pas leur point de vue liberticide : il faut interdire la burqa dans la rue. La Libre Pensée pourra ainsi dire ce qu’elle veut, développer tous les arguments possibles, la cause est entendue : elle est coupable.

Pas plus que l’on ne fait boire un âne qui n’a pas soif, nous ne convaincrons pas ceux qui ont érigé le précepte avant la preuve. Leur démarche est celle de l’Inquisition de Torquemada. Ce qu’ils souhaitent, c’est que la Libre Pensée soit déclarée relaps et brulée sur le bûcher. Leur méthode est celle des procès staliniens de 1937 où le procureur Vychinski déclarait : « Donnez-moi une phrase de quelqu’un, je me charge de le faire pendre ».

Dans le procès intenté à la Fédération nationale de la Libre Pensée, on est en plein dans le délit de blasphème. Notre droit à la libre expression est cloué au pilori par les censeurs, parce que nous sommes des « mal-pensants ». On nous dénie la possibilité d’avoir une pensée libre. On veut dicter notre conduite, et comme nous refusons, nous sommes insultés et condamnés par avance, parce que nous ne partageons pas le point de vue « officiel ».

Nos nouveaux abonnés à la boite aux lettres de la Kommandantur ont, en fait, une démarche totalement religieuse. Ils sont totalement imprégnés de posséder la Vérité, avec un grand V. Ce qui leur donne le droit de pratiquer le « compelle intrare » (forcez-les à entrer) de saint-Augustin, qui a été la marque de toutes les croisades, des conversions forcées et des buchers dressés.

Mais face à cela, les libres penseurs se sont toujours dressés contre la barbarie ecclésiastique, ils continueront à le faire contre la réaction médiatico-informatique.

Il fallait bien que ces choses soient dites un jour.

Christian Eyschen


Voir aussi : www.ripostelaique.com/J-avou...

oui oui oui oui oui

Messages : 15
Date d'inscription : 26/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Oudiste le Mar 24 Mai - 1:26

Apparemment, certains en sont encore à justifier que torchon laïque "n'est pas un site facho", voici un exemple publié chez eux aujourd'hui :

En France, en 2011, c’est bien à une triple guerre civile à laquelle il faut hélas se préparer
Publié le 23 mai 2011 par Jacques Philarcheïn - Article du nº 200
ripostelaique.com/en-france-en-2011-c’est-bien-a-une-triple-guerre-civile-a-laquelle-il-faut-helas-se-preparer.html

Les analyses développées dans cet article ne sont en définitive rien de plus qu’une synthèse de tout ce qui s’écrit à l’heure actuelle dans la vraie littérature militante « restitutionnaire », comme j’aime à employer ce mot, c’est-à-dire tous les écrits nationalistes, républicains, identitaires, ou autres, de gauche comme de droite, ou apolitiques, les journaux et les livres qui se réclament d’une restitution de la France à elle-même et, plus largement, d’une restitution des peuples occidentaux à eux-mêmes. J’avais déjà tenté une conceptualisation des mouvements restitutionnaires européens et occidentaux dans un précédent article. Tout récemment, notre contributeur Michel Tonarelli vient de nous livrer un mémoire, talentueux et drôle à la fois, sur l’état de la France actuelle. Mon point de vue, si modeste soit-il, s’inspire d’un ouvrage admirable de Guillaume Faye, La colonisation de l’Europe, ouvrage qui gagne à être lu, d’autant qu’il est mis à disposition gratuitement sur la Toile.

Cet article est voué à décrire dans les grandes lignes la guerre civile fratricide, opposant des populations blanches, françaises de souche ou assimilées de longue date, non pas à d’autres populations, mais entre elles.

Mon hypothèse de travail est que les deux guerres civiles ethnique (en raison de l’immigration de peuplement) et théologale (en raison de l’islamo-substitution) n’ont été rendues possibles que par une première guerre civile latente, fratricide, à l’espagnole si l’on veut, mais en mode mineur et poussif, dont je perçois le déclenchement réel dès les années Soixante en France. C’est, du reste, une légère divergence que j’ai avec les thèses de Guillaume Faye : dans un certaine mesure, je suis plus pessimiste encore que lui, en dévoilant cette vérité terrifiante que la cohabitation entre personnes de souches (ou assimilées) ne va, elle-même, pas complètement de soi, malgré l’homogénéité de la culture, de la civilisation et du « germen », et que les pouvoirs en place ont tout fait pour que, d’abord, avant même que ne se posent les questions de l’immigration et de l’islam, ces populations de souche s’entredéchirent entre elles. C’est cet affaiblissement du peuple de France par la guerre civile fratricide larvée, mais constante, qui a laissé les coudées franches à toutes les forces de déclenchement d’une guerre civile ethnique puis théologale. Expliquons nous.

Le tableau de Salvador Dali, Prémonition de la guerre civile, exprime de manière impressionnante cette idée d’un entre-déchirement et d’une auto-strangulation d’un peuple pourtant homogène d’un point de vue ethnique et culturel, comme pouvait l’être l’Espagne de 1936. Le personnage effrayant du tableau est animé de forces explosives, centrifuges, qui pourtant s’annulent et dont résulte une immobilité radicale et angoissante, comme s’il était à la fois toujours possible et toujours impossible qu’un peuple homogène puisse s’autodétruire.

Dans la première partie du XX° siècle, la France échappa deux fois à la guerre fratricide, une fois en 1936 quand l’échec du Frente Popular espagnol fit craindre le pire pour son équivalent français, et une autre fois, à la fin de la seconde guerre mondiale, où De Gaulle sauva la mise par un subtil dosage d’épuration incomplète et de recyclage partiel de collabos en cadres de la IV° République en gestation. C’est la Première Guerre Mondiale, le traumatisme de la grande boucherie humaine, le pacifisme réactionnel qui s’ensuivit qui, à tort et à raison, cassa définitivement le mythe patriotique et nationaliste de l’Union Sacrée. On peut penser ce qu’on veut de l’Union Sacrée, mais ce genre d’idée a le mérite de souder un peuple… Après 1918, le pacifisme réactionnel (à tort et à raison, car il faut toujours se mettre à la place des traumatisés) commença de casser la France en deux.

En 1936, le prolétariat revendique des acquis contre la bourgeoisie capitaliste. Cette lutte des classes, que je ne renie point et que j’estime légitime, divisa malgré tout les Français. De Gaulle s’en souviendra, déclarant à Malraux (Les Chênes qu’on abat) qu’il admirait l’idée puissante de Marx, celle d’une lutte des classes, mais qu’il la rejetait tout autant, car elle divisait les Français entre eux, alors que lui, De Gaulle, avait la passion du rassemblement. De 1939 à 1945 et bien longtemps après, la dualité collabos-Résistance renforça, pour d’autres raisons, la fracture sociétale du peuple de France. La décolonisation, n’en parlons pas, je laisse aux historiens le soin de décrire la charge énorme de guerre civile franco-française qu’elle pouvait véhiculer… Et puis il y eut cet événement vécu par la génération de mes parents, ce machin idéologique innommable et ludique à la fois, stupide et fécond, abject et amusant, presque impensable, que fut la « révolution » de 1968 !

Entendons-nous bien : 68 existait avant 68. Les événements de Mai ne furent sans doute que l’aboutissement d’un long processus de maturation idéologique. Il y eut sans doute du très bon dans Mai 68, des pensées magistrales, des thèses vivifiantes. Mais il y eut aussi des stupidités et des immoralismes de toutes sortes, des millions de gougnafiers, une poignée de sages.

Je ne reviendrai pas sur Mai 68, je m’en suis déjà exprimé dans Riposte Laïque. On sait à quel point je déteste l’idéologie (ou « l’idéo-mythie ») de cette génération, qui fut celle de mes parents et de mes vieux collègues gauchistes. Je sais à quel point tout cela suinte encore de stupidité satisfaite, d’arrogance veule et de conformisme bien-pensant, de pédagogisme immonde, de vulgarité, d’esprit petit-bourgeois de révolutionnaires en pantoufles… Je ne m’interrogerai pas non plus sur les origines de l’idéologie de Mai, les historiens le font mieux que moi, mais je gage qu’une grande partie de l’esprit de Mai fut la créature d’un travail de sape international destiné à affaiblir les peuples de la vieille Europe, un travail conjoint de la CIA et du KGB, larrons en foire, pour instiller chez nos chers anciens toutes les idées asociales possibles et imaginables, dont le gauchisme fut la caricature et le fer de lance. L’exotisme forcené, la xénophilie, les sectes, l’ésotérisme, l’universalisme para-marxiste, la dévirilisation, l’ethno-masochisme, le pacifisme aveugle, l’inversion des valeurs, oui, surtout l’inversion des valeurs, c’est de là que vient tout le mal.

Toujours est-il que l’esprit de Mai, chargé de haine fratricide sous des dehors de « peace and love », fut la plus affreuse machine à diviser la France, en tant de paix, qu’on ait jamais inventée. Entre ceux qui pensaient que l’herbe était toujours plus verte ailleurs (c’est-à-dire dans un alter-monde imaginaire) et ceux qui aimaient la France (c’est-à-dire le monde réel de la vie quotidienne), la guerre était déclarée, la haine inextinguible, le conflit toujours probable.

Le mitterrandisme fut, treize ans plus tard, l’institutionnalisation gaucho-fasciste de ce gauchisme aveugle et boursouflé de Mai (sous la forme d’associations inquisitoriales et de lois liberticides) ; la chiraquie continua le mitterrandisme sur un mode cohabitationniste ; le sarkozysme continua la chiraquie… J’avais écrit une fois que notre vénéré Président de la République était un « super-gauchiste de droite ». Effectivement. Quand, par exemple, on sous-traite la police de la pensée au CRAN ou à d’autres associations de ce type, alors même que des ministres de l’Intérieur, impuissants à juguler la violence, tombent sous le coup de procédures en sorcellerie, il faut s’attendre à se voir traiter de super-gauchiste de droite, ou alors c’est moi qui n’y entends plus rien…

Le Lecteur m’objectera qu’il ne ressent nulle part cette atmosphère de guerre civile fratricide, en 2011, avec ses compatriotes immédiats. Le Lecteur a raison et tort ; il ne voit que la partie pleine du verre. Certes, une impressionnante réconciliation nationale, notamment entre républicains de gauche, nationalistes, nationalistes-révolutionnaires, identitaires et apolitiques s’est produite récemment, dans le sillage des apéros saucisson-pinard et des Assises sur l’islamisation du 18 décembre 2010. Et les événements français ne sont qu’une partie de la révolte restitutionnaire européenne, et même « occidentale » (j’y inclus les Russes et les États-Unis). Mais la bien-pensance continue de faire des ravages, de diviser profondément (y compris d’ailleurs la bien-pensance de droite, libertaire-libérale, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à sa sœur de gauche, bourgeoise-bohème), et par-delà la bien-pensance elle-même, l’idéologie d’inversion des valeurs, qui me semble bel et bien la maladie mortelle de nos peuples, particulièrement en France.

Je soutiens l’hypothèse suivante, qui va en choquer plus d’un, même peut-être certains camarades de Riposte Laïque : quand bien même la France ne connaîtrait ni l’immigration de remplacement, ni l’islamo-substitution, elle nourrirait déjà en son sein suffisamment de perversions fétides pour que les Français en viennent à se dévorer entre eux. C’est dire si le mal est grand ; nous nous sommes déjà tués tous seuls, entre « bons Français », une fois, par une sorte de guerre civile fratricide, latente mais réelle, et vieille de près d’un siècle ou même de plus d’un siècle ; la guerre ethnique et la guerre théologale n’ont plus alors qu’à exploser sur un terrain déjà dévasté, c’est-à-dire déjà préparé.

On reconnaît une guerre civile fratricide à deux symptômes : la faillite de l’École et la perversion de la Justice, ces deux corruptions factuelles dépendant d’une inversion généralisée des valeurs.

Dans le sillage de 68, le pédagogisme, le puérocentrisme et le jeunisme finissent par remplacer la transmission des connaissances et son substrat, l’autorité des maîtres ; résultat : indépendamment de toute connotation ethnique ou islamoïde de la violence, les écoles et les établissements scolaires enregistrent aujourd’hui un nombre impressionnant de violences et d’incivilités. J’entends par là qu’une classe composées de « petits blancs » peut très bien expédier un professeur en maison psychiatrique ; dans mon propre établissement, très rural, très franchouillard, je connais au moins trois collègues qui ont craqué, et, ces dernières années, les conseils de discipline se sont multipliés, mettant en cause de jeunes Français de souche. Fidèle à ma méthode qui consiste, par concession, à me faire l’avocat du diable, mon hypothèse est que, même en l’absence de dérive ethnique ou théologale de la violence, les simples ravages de l’idéologie laxiste et invertiste de l’après-guerre et de Mai auraient suffit à ce que les Français de souche se déchirent entre eux…

Idem pour la Justice : avant même que la violence ne prenne une connotation ethnique ou théologale en France, les bandes de jeunes « blousons noirs » (elles sont nées à la fin des années 50) trouveront peu à peu chez nos chers magistrats (comme chez nos chers enseignants) leurs plus fervents soutiens, alors même que la Justice évoluera vers la pire des forfaiture, à savoir la criminalisation toujours plus poussée de la légitime défense (l’affaire Galinier n’en est qu’un récent avatar). En matière de Justice, un saut dialectique est franchi en 1974, lorsqu’un certain Oswald Baudot, procureur de son état, grand inspirateur du Syndicat de la Magistrature, grand prophète de la Ligue des Droits de l’Homme (!), prononce devant de jeunes collègues sa fameuse harangue où l’idéologie invertiste perce à chaque mot : il n’hésite pas à assimiler les juges à des assistantes sociales (sic), demande à ses collègues de se montrer partiaux (re-sic) et avoue préférer le voleur à la police (re-re-sic). Là encore, en dehors de toute connotation ethnique ou théologale, la promotion d’une telle idéologie invertiste suffisait à mettre la France à feu et à sang, à la livrer, pieds et poings liés, à des bandes de jeunes cons déchaînés, fussent-ils tous blancs et non-musulmans.

J’aime à le répéter : la guerre civile ethnique (ou théologale) s’est en réalité greffée, en l’aggravant considérablement, sur un contexte idéologique préexistant, fait d’idéologies fétides, de négations hideuses du bon sens qui menaient tout droit à la guerre civile fratricide. En d’autres termes, c’est parce que les Français de souche (ou assimilés) étaient déjà profondément divisés entre eux, parce qu’ils étaient déjà prêts à s’entredéchirer, parce qu’ils vivaient sous des institutions déjà corrompues jusqu’à la moelle, qu’a pu s’établir, via l’immigration et les idéologies xénophiles, une amorce de guerre civile ethnique (racisme anti-blanc et francophobie ultra-violente) puis théologale (émergence de mafias djihadistes).

Sur ces deux dernières guerres, l’ethnique et la théologale, je ne dirai rien, des auteurs plus trapus que moi ont écrit sur ces questions de fort bons ouvrages, sans compter que les articles de Riposte Laïque suffisent à se faire une idée plus que précise de la situation. Mais je le répète, cette France secouée d’horreurs sans nom, où nous vivons aujourd’hui, n’a pu émerger que sur un terrain déjà favorable, celui d’un conflit intestin, très franco-français, faisant de chacun l’ennemi de chacun, malgré l’homogénéité culturelle, sur fond d’idéologies d’après-guerre… et de fin de siècle ! Une guerre de tous contre tous où l’homme est un loup pour l’homme, comme aurait pu l’écrire le bon vieux Thomas Hobbes. Et que si le Lecteur cherche une preuve supplémentaire de cette profonde division, fratricide, des Français de souche entre eux, il n’a qu’à considérer le nombre de collabos, c’est-à-dire de liquidateurs de la France, qu’il croise chaque jour dans la rue, au boulot ou même dans les dîners de famille…
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  ramiro le Mar 24 Mai - 10:45

En effet...Riposte Laïque se rapproche de plus en plus de l'extrême-droite...avec un discours qui reprend clairement les thèmes et le vocabulaire du FN ou des Identitaires.
Je pense qu'il va servir de plate forme pour recycler des anciens UMP ou des "républicains" de type chevènementistes ou dupont aignan(tistes) en roue libre...
On verra dans les prochains mois mais ce ne serait pas étonnant de les voir clairement rouler pour le FN et pourquoi pas proposer des soutiens (et des militants) pour les législatives.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Oudiste le Mar 24 Mai - 12:29

C'est clairement un site d'extrême droite. Leur phraséologie "socialiste" est aussi crédible que l'alibi "antisioniste" de Dieudonné. Depuis 2009, on l'avait signalé en son temps sur le FMR1, ils avaient clairement appelé en toutes lettres à "se rallier au panache de Le Pen". Leur création provient de la scission interne à l'Ufal où les plus fanatiques souhaitaient justement pouvoir s'allier en toute quiétude avec l'UMP. La fameuse et fumeuse alliance des "républicains des deux rives". Dès le début ils se sont clairement annoncés comme des "déçus du chevenementiste" ("trop islamophile", la bonne blague) passés sous la bannière de Dupont-Aignan. Depuis, même ce dernier les a trouvé encombrant. Leur plongeon n'a fait que s'accélérer. Et depuis l'an dernier, l'apéro-saucisson du 18 juin, il est avéré que – dépourvu de toutes troupes militantes au-delà des courageux anonymes d'Internet – ils ne sont qu'une affiche de plus pour les identitaires qui y ont trouvé de quoi se forger un brevet de virginité "laïque".

Il serait intéressant de savoir si cet entrisme des milieux fafs chez les "républicains laïcs" est organisé de longue date (comme on le signalait en 2004 avec l'infiltration de l'Ufal par, au moins, trois authentiques militants néo-nazis, "nationaux-révolutionnaires") ou si cela s'est fait plus récemment, ces deux dernières années. Sans doute un peu des deux. Quoi qu'il en soit, il est certain que l'axe laïque et républicain est le point faible par lequel l'extrême droite a choisi de se banaliser. Il n'est que de lire tous les articles de la presse générale des six derniers mois sur la "normalisation" du FN. Quant aux rédacteurs de torchonlaique, depuis les régionales de 2010 ils appellent à voter FN (d'autant que plusieurs de leurs contributeurs se revendiquent ouvertement militants du FN).

L'autre interrogation que l'on peut avoir à leur sujet est de savoir quel jeu ils jouent exactement entre le FN, les identitaires et d'autres groupuscules fafs. Sans doute ne le savent-ils pas eux-même. Cela étant leur contributeur Philarchein (un pseudo qui veut tout dire…) se situe clairement dans la mouvance fasciste historique, au sens le plus précis du terme : ultranationaliste et socialisant. Pour info, l'auteur auquel il se réfère, Guillaume Faye, est une des plus célèbres figures des idéologues de l'extrême droite française depuis les années 80. Si à l'évidence le poulet "érudit" pondu par ce "Philarchein" détonne (comme les précédents et comme son discours à leurs assises islamophobes de l'hiver dernier) de la ligne éditoriale générale de torchonlaique (qui tient généralement plutôt de la conversation de bistrot), il est vraisemblable que Philarchein cherche à attirer l'attention, et la reconnaissance, des théoriciens de l'extrême droite, principalement de Faye dont il reprend toutes les thématiques plutôt que celle des lecteurs ordinaires de la bande à Cassen.

Juste un extrait, exemplaire du verbiage et des obsessions du fascisme historique :
je gage qu’une grande partie de l’esprit de Mai fut la créature d’un travail de sape international destiné à affaiblir les peuples de la vieille Europe, un travail conjoint de la CIA et du KGB, larrons en foire, pour instiller chez nos chers anciens toutes les idées asociales possibles et imaginables, dont le gauchisme fut la caricature et le fer de lance. L’exotisme forcené, la xénophilie, les sectes, l’ésotérisme, l’universalisme para-marxiste, la dévirilisation, l’ethno-masochisme, le pacifisme aveugle, l’inversion des valeurs, oui, surtout l’inversion des valeurs, c’est de là que vient tout le mal.[…] Le mitterrandisme fut, treize ans plus tard, l’institutionnalisation gaucho-fasciste [de mai 68]
Les tirades machistes et homophobes sur la "dévirilisation" et "l'idéologie invertiste" sont assez cocasse par ailleurs, ça sent quand même son refoulé à des kilomètres ;-)
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  verié2 le Mar 24 Mai - 12:45


Oudiste
dépourvu de toutes troupes militantes au-delà des courageux anonymes d'Internet
Je ne connais pas les effectifs de Torchonlaïque, mais je crains que son influence idéologique et même son rôle soient plus significatifs que le nombre de ses militants actifs. La confusion qui a règnè, et règne sans doute encore dans certains milieux de gauche voire d'extrême gauche sur la question de l'islamophobie, comme l'a montré le débat sur les mesures anti voile intégral, montre que cette idéologie néfaste, qui fait le pont entre laïcité/féminisme et xénophobie, a tout de même une certaine influence. Elle est d'ailleurs relayée par beaucoup d'autres supports.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Oudiste le Mar 24 Mai - 13:43

D'accord avec toi Vérié, mais ce que l'on a pu voir tant au niveau de leur apéro-saucisson que de leurs assises, c'est que la quasi-totalité des troupes militantes alors rassemblées étaient celles des identitaires et des divers groupuscules fafs. Ce qui fait bel et bien de RL un site de propagande de l'extrême droite et questionne sur l'aveuglement de tous ceux qui s'inscrivent dans le mouvement ouvrier et la lutte des classes mais sont sensibles à leur argumentaire. Ou a contrario minimisent leur rôle en disant qu'ils ne représentent rien ni personne. Certes les "militants" 100% torchon laïque c'est deux pelés trois tondus, leur audience en revanche est beaucoup plus large. On l'a vu avec le FN qui a particulièrement bien compris que c'est en reprenant leur laïcité viscéralement islamophobe et raciste que la maison Le Pen a pu jouer la normalisation républicaine. Le coup des prières de rue c'est exactement cela, c'est bien RL qui depuis près de deux ans ne cesse de broder là-dessus, et c'est le FN qui en récolté le fruit, avec la "compréhension" de beaucoup de militants de gauche, notamment au PG qui a publié un communiqué pour s'offusquer de la déclaration de La Pen sur "l'Occupation"… tout en dénonçant "l'occupation des rues par des musulmans".
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  gérard menvussa le Ven 27 Mai - 9:34

Le directeur de "Torchon Laïque" s'est fendu d'un "droit de réponse" dans Libé :
[quote]Droit de réponse de Pierre Cassen Président de l’association Riposte laïque

Monsieur le Directeur,

Votre journal a publié dans son édition datée des 14-15 mai 2011 une enquête intitulée « Pourquoi ils rallient le FN » ayant pour auteurs Christophe Forcari, Michel Henry et Luc Peillon. En page 3, sous le titre « De la dédiabolisation à la séduction » signé des initiales CF, figure un article illustré de trois photos de personnes censées avoir rallié le F.N. dont la mienne, avec ce texte : « Pierre Cassen Ancien de Respublica, hebdomadaire défendant les valeurs de gauche républicaine, il a fondé Riposte laïque, un site proche des identitaires, qui pourfend les prières de rue des musulmans. ».

Contrairement aux autres portraits, mon nom n’est jamais cité dans les deux articles de cette double page. Vos journalistes n’ont jamais cherché à entrer en contact avec moi, avant de publier une telle information, qui est loin d’être neutre. S’ils l’avaient fait, je leur aurais confirmé ce que j’ai répondu à une conférence de presse, le 4 avril dernier, à la question d’un de vos confrères du journal « Le Monde », qui me demandait si je voterais Marine Le Pen. Je suis à la tête d’un journal électronique, « Riposte Laïque », qui, contrairement à ce que vous écrivez, n’est pas « proche » des Identitaires, et qui, par respect pour le pluralisme de ses lecteurs, ne donnera aucune consigne de vote pour les présidentielles de 2012. Il est donc évident qu’en tant que rédacteur en chef, je me dois de respecter cette orientation. D’ailleurs, si je devais m’engager dans la campagne présidentielle – ce qui n’est absolument pas à l’ordre du jour – je démissionnerais immédiatement de mes responsabilités. En me situant, de manière erronée, parmi les ralliés à Marine Le Pen, vous me portez donc un grave préjudice, ainsi qu’au journal Riposte Laïque.

Il me semblerait souhaitable que votre journal soit plus exigeant dans la recherche de ses sources d’information. Il y a quelques semaines, j’avais eu la surprise de lire, suite à la conférence de presse du 4 avril, que j’étais l’époux de Christine Tasin. Deux fausses informations en six semaines, à mon encontre, cela commence à faire beaucoup.

Pierre Cassen,

Président de Riposte Laïque

Donc à la fois, RL est totalement liée aux forces et thématiques d'extréme droite, et ne supporte pas qu'on le dise ! Ce qui est comme l'hypocrisie, l'hommage du vice à la virtu.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  ramiro le Ven 27 Mai - 15:35

gérard menvussa a écrit:

Donc à la fois, RL est totalement liée aux forces et thématiques d'extréme droite, et ne supporte pas qu'on le dise ! Ce qui est comme l'hypocrisie, l'hommage du vice à la virtu.

C'est pour pouvoir continuer a jouer sur les deux tableaux et ainsi dire "je suis encore de gauche" ou "il y a des gens de gauche à Riposte Laïque". Mais, notons que si le stigmate de "lepeniste" est si difficile a revendiquer c'est que l'alliance n'est qu'objective et difficilement assumable de la part de ces minables.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Gayraud de Mazars le Ven 27 Mai - 19:28

Tu as raison ramiro, il jouent sur des peurs, ils jouent "sur deux tableaux", pour mieux recycler le foure - tout raciste banal de l'extrême droite, sans doute que les identitaires y sont plus présents que le FN en temps qu'organisation politique.

A l'extrême droite chacun joue sa partition, son champ politique, mais dans le même orchestre, bientôt la chute, plus près sera encore pour eux la prise du pouvoir, et plus des convergeances s'amorceront publiquement, convergeances de fait !

Ils faut détruire politiquement ces illusions alternatives, mais qui peut être dupe ? Pas nous, mais la crédulité, le sens commun fait des ravages, ceux - ci recyclent aussi la haine et la bêtise ordinaire, sur le dos de la Laïcité, pour un projet politique final non avoué, l'extrême droite attend de poser toutes ses cartes...
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Oudiste le Lun 30 Mai - 0:21

Toujours plus fort et plus ignobles les fachos "laïques de gauche" :

Ratko Mladic n’est pas un “boucher des Balkans“. C’est un patriote qui s’est battu contre l’invasion islamique des mudjahidin. Au lieu de l’incarcérer, on devrait lui élever une statue. Les vrais criminels de guerre ne sont pas les Karadzic ou Mladic. Ce sont qui jubilent aujourd’hui de les voir en prison.

ripostelaique.com/mladic-nest-pas-le-boucher-des-balkans-cest-un-patriote-qui-sest-battu-contre-linvasion-islamique.html
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Toussaint le Lun 30 Mai - 0:41

Bon, maintenant cela devient explicite... On franchit un palier et pas n'importe lequel.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Roseau le Lun 30 Mai - 0:48

Oui, ce devrait enfin être clair pour tout le monde.
La laicité est devenu pour les islamophobes le paravent d'une politique raciste allant jusqu'à l'épuration ethnique.
En commençant par le voile.
On ne peut pas se proclamer islamophobe aujourd'hui. Pas plus que judéophobe dans les années 30.

Une fois de plus, il faut remercier les camarades qui nous ont aidé à déchiffrer le parcours et l'appui apporté au racisme et à l'impéraliste
par tous ceux qui se sont proclamés islamophobes.
L'ancien FMR et celui-ci, secondairement ont démontré ainsi leur utilité.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Oudiste le Lun 30 Mai - 0:58

Le parcours de l'auteur n'est pas anodin non plus http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Dalmas
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Riposte laïque

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum