Assassinat de Clément Méric

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  verié2 le Jeu 25 Juil - 14:54

(LDC)Les manifestations organisées en France par la SFIO, le PCF ou la CGT après l’offensive des ligues d’extrême droite contre le Parlement, le 6 février 1934, avaient regroupé des centaines de milliers de travailleurs.
Mais le succès de ces manifestations a aussi joué un rôle dans le renversement du rapport de force et le déclenchement des grèves de juin 36...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  sylvestre le Jeu 25 Juil - 14:57

verié2 a écrit:
(LDC)Les manifestations organisées en France par la SFIO, le PCF ou la CGT après l’offensive des ligues d’extrême droite contre le Parlement, le 6 février 1934, avaient regroupé des centaines de milliers de travailleurs.
Mais le succès de ces manifestations a aussi joué un rôle dans le renversement du rapport de force et le déclenchement des grèves de juin 36...

Oui, c'est assez effrayant de voir LO développer une vision aussi aberrante  ! Les grèves viendraient de nulle part, d'un développement sui generis de la conscience ouvrière, sans que les manifestations, les campagnes politiques, le climat idéologique jouent un quelconque rôle....
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  mykha le Jeu 25 Juil - 15:49

verié2 a écrit:
(LDC)Les manifestations organisées en France par la SFIO, le PCF ou la CGT après l’offensive des ligues d’extrême droite contre le Parlement, le 6 février 1934, avaient regroupé des centaines de milliers de travailleurs.
Mais le succès de ces manifestations a aussi joué un rôle dans le renversement du rapport de force et le déclenchement des grèves de juin 36...

Sans doute, mais parce qu'elles n'étaient pas détachées d'une conscience de classe, d'une combattivité de classe qui mobilisaient de large secteurs d'un prolétariat qui passait à l'offensive.
Rien à voir avec les "mobilisations", manifestations "unitaires" récentes, qui unissaient surtout quelques poignées de militants politiques ou associatifs, et quelques milliers de petits-bourgeois dénonçant, sur un plan moral et philosophique, la violence de groupuscules d'extrême-droite, le danger fasciste et réclamant à l'état des mesures pour interdire...le danger.
Et la classe ouvrière, la jeunesse des milieux populaires ? Rien ou presque.
Ce n'est donc pas aux révolutionnaires d'entretenir la moindre illusion sur ce type de "lutte antifasciste" avec parfois des mots d'ordre aussi creux que "reprenons la rue aux fascistes"
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  sylvestre le Jeu 25 Juil - 16:53

mykha a écrit:
verié2 a écrit:
(LDC)Les manifestations organisées en France par la SFIO, le PCF ou la CGT après l’offensive des ligues d’extrême droite contre le Parlement, le 6 février 1934, avaient regroupé des centaines de milliers de travailleurs.
Mais le succès de ces manifestations a aussi joué un rôle dans le renversement du rapport de force et le déclenchement des grèves de juin 36...

Sans doute, mais parce qu'elles n'étaient pas détachées d'une conscience de classe, d'une combattivité de classe qui mobilisaient de large secteurs d'un prolétariat qui passait à l'offensive.
Rien à voir avec les "mobilisations", manifestations "unitaires" récentes, qui unissaient surtout quelques poignées de militants politiques ou associatifs, et quelques milliers de petits-bourgeois dénonçant, sur un plan moral et philosophique, la violence de groupuscules d'extrême-droite, le danger fasciste et réclamant à l'état des mesures pour interdire...le danger.

Les manifestations récentes ne réclamaient pas l'interdiction des groupes fascistes d'une part, elles ne se caractérisaient ni par un caractère petit-bourgeois ni par un discours "moral et philosophique" d'autre part.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  artza le Jeu 25 Juil - 18:28

Mais qui s'en souvient aujourd'hui? Même les participants...alors dans 75 ans!

Rien à voir avec les journées de 1934.

La seule question, que des camarades s'imaginent militer ainsi et combattre quelque chose, c'est ça qui est dérisoire.

La seule chose porteuse d'avenir peut-être c'est la bagarre menée à PSA dans les conditions actuelles.

Que ceux qui n'en furent pas se posent la question, pourquoi ils n'en furent pas?... Plutôt que d'épiloguer sur les erreurs ou les insuffisances de LO qui furent peut-être très nombreuses, mais pourquoi n'étaient-ils pas en mesure d'y faire quelque chose?
Je sais vieille discussion et vieille divergence.

Face à une montée annoncée de l'extrême-droite, du communautarisme et de tout ce que vous voudrez, la seule issue c'est le poids  des révolutionnaires dans la classe ouvrière, dans ses luttes montrant une autre voie.

artza

Messages : 112
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  verié2 le Ven 26 Juil - 10:56

Artza
Rien à voir avec les journées de 1934.
Certes, mais les dizaines de milliers de fascistes qui défilaient en uniforme avec le bras tendu n'avaient rien à voir non plus, ni avec le FN, ni avec les assassins de Meric. La crise économique que traversait le monde n'avait rien à voir non plus avec celle d'aujourd'hui, ou du moins était-elle incomparablement plus destructrice etc. Les luttes ouvrières n'avaient rien à voir également, de même que les syndicats et les partis ouvriers... Alors, qu'en conclure ? Qui a cité les manifestations antifascistes de 1934 pour discréditer celles d'aujourd'hui ?
Artza
La seule chose porteuse d'avenir peut-être c'est la bagarre menée à PSA dans les conditions actuelles.
Tu es prudent, puisque tu dis "peut-être". Mais en quoi la lutte de PSA se distinguerait-elle de celle de Continental, de Florange Mital et de nombreuses autres boîtes qui ont fini par fermer, au prix de quelques indemnités supplémentaires ? En quoi apparaîtrait-elle comme "porteuse d'avenir" dans la conscience de l'ensemble ou d'une partie significative de la classe ouvrière ?

Certes, cette lutte montre qu'on a toujours des raisons de se battre, puisque les PSA, comme les Conti, ont eu davantage que s'ils n'avaient pas résisté. Mais elle donne aussi le sentiment à de nombreux travailleurs qu'on ne peut pas, en définitive, s'opposer aux fermetures et licenciements, que c'est la crise qui veut ça et qu'il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de vendre sa peau le plus cher possible.

Ce qui aurait pu être porteur d'avenir, c'est de sortir de la lutte locale corporatiste et au moins un début d'extension et de coordination des luttes, pour passer d'une situation défensive à une situation offensive. Peut-être n'était-ce pas objectivement possible, mais il fallait tout faire pour le tenter.
Face à une montée annoncée de l'extrême-droite, du communautarisme et de tout ce que vous voudrez, la seule issue c'est le poids  des révolutionnaires dans la classe ouvrière, dans ses luttes montrant une autre voie.
Je pense et j'espère que nous sommes bien tous d'accord pour penser que la classe ouvrière est la seule force sociale capable d'enrayer la montée d'extrême-droite. Et LO a parfaitement eu raison de mener un travail méthodique et acharné pour s'y implanter. On ne peut que rendre hommage à ce travail.

Il n'en reste pas moins que les grands mouvements ouvriers ne démarrent pas toujours sur des revendications économiques. Comme le souligne Sylvestre "les manifestations, les campagnes politiques, le climat idéologique" jouent un rôle considérable... dans un sens ou dans l'autre. Artza, tu connais l'histoire du mouvement ouvrier aussi bien que moi, sinon mieux, tu n'ignores donc pas le rôle qu'ont joué toutes sortes de mouvements extérieurs à la classe ouvrière dans le déclenchement de grands mouvement : manifs contre la répression après la nuit des barricades en mai 68, qui a montré qu'on pouvait faire reculer le pouvoir gaulliste, qui semblait inébranlable ; mouvements de solidarité avec les Polonais... et les Grecs en 1830-1848, refus de capituler et de rendre les canons en 1870... et journées de riposte aux émeutes fascistes de 1934 déjà citées.

Alors, certes, nous ne sommes ni en 1830-48, ni en 1870, ni en 1934, ni en mai 68, chaque situation a ses spécificités et le mouvement ouvrier a beaucoup évolué, mais tous ces exemples montrent clairement le rôle de ce climat général dont les manifestations antifascistes font partie. Tu trouves que celles contre l'assassinat de Meric sont de pales caricatures de celles de 1934, peut-être ; mais les luttes ouvrières d'aujourd'hui ne sont-elles pas, elles aussi, du moins en France en ce moment, de pales caricatures de celles des années trente ou de celles qui se mènent dans d'autres pays du monde ?

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  AlexAntifa le Lun 29 Juil - 9:57

Les journalistes veulent nous faire croire que Clément a provoqué la bagarre alors qu'il était beaucoup plus faible physiquement que son agresseur, on nous prend vraiment pour des cons. Je ne pense pas que Méric était suicidaire...

AlexAntifa

Messages : 14
Date d'inscription : 28/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  sylvestre le Jeu 19 Sep - 15:19

Clément Méric n'aurait pas provoqué son agresseur

L'Express a écrit:
Selon Le Nouvel Obs, rien dans la bande de la vidéo de surveillance ne permet d'affirmer que le militant anti-faciste a provoqué son agresseur. Ce dernier, Esteban Morillo, aurait même reconnu à plusieurs reprises avoir donné le premier coup.


"On ne peut pas voir si des coups sont échangés, ni qui assènent les premiers coups." Retour au point de départ dans l'enquête sur la mort de Clément Méric, le jeune militant antifasciste tué par un skinhead à la sortie d'une vente privée, le 5 juin dernier.

Contrairement à ce qu'affirmait RTL en juillet dernier, à aucun moment la vidéo de caméra de surveillance placée en face du magasin ne permet d'affirmer que l'étudiant à Sciences Po a provoqué son agresseur, révèle Le Nouvel Obs. "Les visages sont hors du champ de vision de la caméra, seuls les jambes et le torse des individus sont visibles", indique le lieutenant de police qui a consigné le décryptage de la bande sur le procès-verbal.

De plus, d'après l'hebdomadaire, Esteban Morillo, mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", a reconnu lors de tous ses interrogatoires avoir porté le coup initial. "Un des jeunes (Clément Méric) m'a dit : 'Bande de fiottes, vous vous cachez derrière les vigiles' (...) Il s'est avancé. J'ai eu le réflexe de lui mettre un coup de poing au visage. Car je me suis senti menacé", a-t-il expliqué au lendemain du meurtre. Ce n'est pas ce coup qui tuera Méric, mais celui d'après. D'après la vidéo, la bagarre a duré moins de 30 secondes. "A 18h43 et 31 secondes, nous constatons qu'une masse sombre semble tomber à la renverse (...). Il s'agit probablement de Clément Méric", précise le procès-verbal. L'autopsie confirmera que le jeune militant était mort avant même que sa tête n'heurte le trottoir.
Interrogations autour du poing américain

Reste à savoir si le skinhead portait un poing américain. Estaban Morillo a toujours nié et l'autopsie, remise le 12 juin dernier, semble confirmer ses dires. "En l'absence de toute fracture, il n'est pas possible d'affirmer l'utilisation d'un poing américain ". Des constations qui vont à l'encontre des déclarations de plusieurs témoins. Selon Le Nouvel Obs, l'infirmière du Smur qui a pris en charge Clément Méric, assure que ses blessures au visage n'ont pas pu être "occasionnées par un simple coup de poing à main nue".
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Assassinat de Clément Méric

Message  nico37 le Sam 21 Sep - 23:59

La vidéo de l'agression décryptée 19/09

La bande-vidéo de la rixe du 5 juin contredit la thèse selon laquelle le jeune "antifa" aurait lui-même déclenché l'affrontement. "L'Obs" révèle le déroulement des événements, minute par minute.

Que s'est-il vraiment passé le 5 juin 2013 ? Comment s'est déroulée la rixe entre "antifas" et skinheads, qui s'est achevée par la mort de Clément Méric ? Le 25 juin, trois semaines après les faits, certains médias avaient avancé une nouvelle version des événements : Clément, contrairement à ce qui avait été dit jusqu'ici, serait le "provocateur", celui qui aurait déclenché l'affrontement, en assénant le premier coup, qui plus est par derrière, à Esteban Morillo… C'est ce qu’aurait révélé une vidéo de la scène, filmée par une caméra de surveillance de la RATP.

En réalité, le décryptage de cette vidéo, ainsi que les déclarations d'Esteban Morillo, le jeune skinhead qui a mortellement frappé Clément Méric, et le récit de plusieurs témoins de la scène, démentent cette thèse. Dans son édition du 19 septembre, "le Nouvel Observateur" révèle les derniers éléments de l'enquête.

Ce que dit vraiment la vidéo

Hormis la police judiciaire, personne n’a visionné la bande vidéo. Mais les enquêteurs, qui l’ont analysée séquence par séquence, ont consigné leur décryptage sur un procès verbal versé au dossier.
Les images filmées par la caméra de surveillance de la RATP, expliquent les policiers, montrent les deux groupes ennemis sortant de l'immeuble où se tient la vente de vêtements Fred Perry. D'abord Méric et ses trois compagnons de shopping, tous militants antifas ; puis, quarante minutes plus tard, Morillo et ses six amis skins. La bagarre va éclater quelques mètres plus loin, devant l'église Saint-Louis d'Antin. A cet endroit, "les visages sont hors du champ de vision de la caméra, seuls les jambes et le torse des individus sont visibles", précise le procès-verbal. Quant à la scène clé, voici très exactement comment elle est décrite :

A 18h43 et 25 secondes, deux individus, initialement adossés au mur [issus du "groupe Méric"] se déplacent en avant. Le pilier à l'entrée de la gare obstrue le reste de l'action. On ne peut pas voir si des coups sont échangés, ni qui assène les premiers coups. A 18h43 et 28 secondes, l'individu le plus à droite de l'image donne des coups de pied à un individu qui se jette sur lui juste après. Ce dernier, porteur d'une chemise à manches courtes et à prédominance violette, peut être Esteban Morillo. A 18h43 et 30 secondes, ce dernier fait face à celui qui lui a donné les coups de pied. Des coups semblent échangés [...]. A 18h43 et 31 secondes, constatons qu'une masse sombre semble tomber à la renverse. [...] Il s'agit probablement de Clément Méric."

Ce qu'a dit Esteban Morillo à la police et au juge

Esteban Morillo a reconnu dès sa première garde à vue des faits qui devraient à eux seuls suffire à éteindre le faux débat suscité par la bande-vidéo de la RATP.

Arrivés à (la) hauteur (du groupe Méric), explique Esteban Morillo le 6 juin à 16 heures, j'ai constaté qu'ils nous fixaient. Ils nous ont lâché des insultes telles que 'enculés', etc. Moi je leur ai dit : 'C'est bon il n'y a pas de problème.' [...] Puis ils se sont rapprochés en premier et nous nous sommes alors nous aussi rapprochés [...] Un des jeunes [Clément Méric] m'a dit : 'Bande de fiottes, vous vous cachez derrière les vigiles.' [ ...] Il s'est avancé. J'ai eu le réflexe de lui mettre un coup de poing au visage. Car je me suis senti menacé. Il est resté debout. Ses deux copains m'ont mis des coups de pieds sur tout le corps. Je réussissais à les repousser. [...] Dans cette altercation, le gamin à qui j'avais porté le premier coup s'est de nouveau approché de moi. C'est là que je lui ai porté le coup de poing qui l'a fait tomber par terre."

Esteban Morillo admet avoir porté le coup initial. Il l'a répété lors de tous ses interrogatoires à la PJ, puis devant le juge. Il a frappé en premier. Et il a rapidement eu le dessus. "Après le coup de poing, raconte un témoin entendu par la police, il a écarté les bras, pour signifier 'Je l'ai eu', il faisait le fier." D'autres l'ont entendu crier : "One shot !" Morillo, enfin, n'a pas retenu sa force, la bagarre a duré moins d'une minute.

Ce qu'ont raconté les témoins de la scène

Selon le rapport d'autopsie, ce sont ces coups à la tête qui ont entraîné la mort de l'étudiant (et non le choc quand il est tombé sur le trottoir). Ont-ils été donnés avec un poing américain ? Morillo nie farouchement.

Mais au milieu de l'été, plusieurs personnes, des vendeurs ou des passants, que l'on ne peut soupçonner d'appartenir à la mouvance antifa, ont été interrogées. De leurs déclarations, rien n'avait encore filtré. " Le Nouvel Observateur " a pu en prendre connaissance : ces témoins eux aussi déclarent avoir vu la pièce de métal, classée arme de 6e catégorie, sur les phalanges de Morillo.

" Je le vois clairement sortir quelque chose de sa poche, que j'ai pris pour un poing américain, car je l'ai vu faire le geste d'enfiler cet objet sur sa main " , affirme T., un employé de la vente Fred Perry, entendu fin juillet par la police.

" Je l'ai vu mettre un poing américain […] en métal blanc argenté plat. J'en suis sûr " , déclare M., un autre employé du magasin. " Allez, on y va " , a ensuite lancé Morillo, aux dires du même témoin. Puis, une fois dans la rue, " avec son poing américain, il a fait tomber le jeune Méric comme par KO ".

P., un SDF de la rue Caumartin présent lors de la rixe, est tout aussi formel : " J'ai bien vu le poing américain. […] Il brillait. C'est pour cela que je l'ai remarqué. Il n'avait pas la forme classique. Il n'était pas composé de plusieurs anneaux reliés avec des pointes. On aurait cru une barre d'un centimètre de large qui prenait toute la main du gars. […] Le skin a frappé Clément Méric et l'a mis KO direct. "

Une amie de Morillo, présente dans le magasin, a également aperçu dans son sac " un poing américain assez gros, vraiment gros, couleur métal argenté. […] Je crois qu'il avait des piques mais je n'en suis pas sûre. "

Une infirmière du Smur, également auditionnée, assure que les graves blessures sur le visage de Clément Méric n'ont pas pu être " occasionnées par un simple coup de poing à main nue " .

Quant à Morillo, il a seulement admis, en garde à vue, que l'un de ses comparses, Samuel Dufour, avait fait usage d'un poing américain " ou peut-être de bagues de combat " . Les juges cherchent aujourd'hui à savoir si ce dernier a porté l'un des quatre coups assénés à Méric (outre les deux reconnus par Morillo). Dufour vient en effet d'être mis en examen pour " violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner " .

L'intégralité de l'enquête "Comment Clément Méric a été tué" dans "le Nouvel Observateur" du 19 septembre.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  Joe Hill le Lun 26 Mai - 22:35

http://www.vp-partisan.org/article1270.html

Le 5 juin 2013, l’extrême droite a tué notre camarade Clément Méric. Un an après, nous ne pouvons que constater que les fascistes continuent de déverser leur haine, leur violence et leur racisme partout en Europe. Nous n’oublions pas les coups de feu contre un concert organisé par RUSF à Clermont-Ferrand et l’assassinat de Pavlos Fyssas, rappeur grec tué au couteau par les néonazis de l’Aube Dorée. Mais ces actions vont de pair avec la banalisation des discours racistes et xénophobes tant dans les medias que dans la politique institutionnelle. Il suffit de voir la politique « anti-rrom » mise en place par M. Valls ou la tentative de dédiabolisation du Front National.

La crise du capitalisme que nous traversons laisse place en Europe et en France au développement de partis ouvertement fascistes et néonazis comme l’Aube Dorée en Grèce et les groupes nationalistes dans l’Est de l’Europe.

Clément était un garçon qui croyait fermement en l’égalité, la justice sociale et la lutte. Il détestait le racisme, l’homophobie, la violence d’Etat ; c’est un camarade qui avait décidé, suivant ses principes, de lutter contre le fascisme, idéologiquement comme dans la rue.

Et nous savons qu’il avait bien raison, la seule solution étant la lutte et l’organisation collective à tous les niveaux : idéologique, culturel et militant. On ne doit pas laisser la possibilité à l’extrême droite de s’implanter. Il n’y a pas de “liberté d’expression”, de “liberté de parole”… pour ceux qui nient toutes ces libertés. Pas de tolérance pour l’intolérance.

Ce sont les politiques de la droite comme de la gauche parlementaire qui ont favorisé la montée de l’extrême droite, ce qui nous a conduit à ce meurtre : la seule réponse possible et efficace est la lutte antifasciste et révolutionnaire.

Pour cela Clément doit vivre dans nos luttes, pour l’égalité, pour la justice sociale, pour se libérer du fascisme et du capitalisme. Pour Clément et pour les autres victimes du fascisme il n’y aura ni oubli ni pardon, rien ne restera impuni. Seule la lutte paie.

Rejoins le cortège unitaire de : CNT, Coup Pour Coup 31, OCML-VP, UAT

Jeudi 05 juin - 18h30 place du Capitole - Toulouse


Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  iztok le Lun 26 Mai - 22:52

N'hésitez pas à diffuser et partager cette manifestation
https://www.facebook.com/events/631168436959450/


avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  Pedrolito le Ven 30 Mai - 10:52

avatar
Pedrolito

Messages : 211
Date d'inscription : 30/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat de Clément Méric

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum