"NPA 2009-2012", le webdoc

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"NPA 2009-2012", le webdoc

Message  sylvestre le Sam 1 Juin - 15:33

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Gaston Lefranc le Sam 1 Juin - 15:57

C'est pas bien passionnant ce documentaire....

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  sylvestre le Sam 1 Juin - 16:01

Disons que quand on est dedans, on apprend pas grand chose, et éventuellement on a l'impression de se taper encore une réunion avec des discussions qu'on a déjà entendues dix fois, etc. Mais je pense que pour ceux qui ne sont pas au NPA, ça peut être très intéressant, en tous cas ça donne une idée.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  tomaz le Sam 1 Juin - 17:00

c'est plutot attristant comme doc, puisque des 3 protagonistes, à la fin il y a que jihanne qui reste adhérente au npa, faire voir cela à des éventuels intéressés par le npa ne va pas les motiver, discussions à ne plus en finir, état d'ames, paroles des nouveaux militants non prise en compte...le repoussoir quoi, la vérité ?
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  sylvestre le Sam 1 Juin - 17:40

Seule la vérité est révolutionnaire ! Evidemment il ne faut pas en rester là, mais je pense que revoir ces épisodes est utile aussi et peut-être surtout pour les militants du NPA, finalement, tout comme le film "C'est parti", pour apprendre de nos erreurs et repartir sur de meilleures bases.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  sylvestre le Dim 2 Juin - 19:38

A noter : on trouve sur la page vimeo de "webdocnpa" quelques bonus : http://vimeo.com/user18635023/videos

Perso, j'aime bien celui-ci, sur une expérience de formation politique : http://vimeo.com/67290014

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  nico37 le Dim 2 Juin - 20:53

J'ai connu Edouard à AL (Orléans puis Tours), c'est désormais un passé lointain (au passage, son TS SxE en fumant une clope Suspect ).
Le documentaire m'a vraiment intéressé, il (y) a une fibre sensible indéniable...

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Egor la combine le Lun 3 Juin - 20:37

Le documentaire a un mérite : montrer, peut-être un peu malgré l'auteur, les ambiguïtés de départ et le caractère forcément instable d'une structure "non délimitée stratégiquement" en fait sans programme et sans stratégie. Autant on comprend bien ce qui séparent les deux jeunes femmes, autant Édouard est déconcertant: en l'espace de quelques années il passe du milieu anar à une organisation réformiste: il refuse de discuter d'idées politiques et court après le mouvement, l'unité autour de quoi de qui? Mystère.

La fin est assez révélatrice sur ce qui anime ceux de la GA au moment de leur départ : Fanny traite à demi mot ceux qui ne partagent pas ses positions sur l'islam et le voile de "raciste" (jusqu'à preuve du contraire l'islam est une religion ou un courant politique pas une race, les positions de Mélenchon sur l'impérialisme français, déjà claires à cette époque, ne la dérange pas en revanche? ), ironise sur le "tourisme industrielle" (comprendre les visites à des travailleurs en bagarre , ce que Mélenchon faisait aussi via les militants du PCF mais avec la morgue qui le caractérise) et sur la candidature de Poutou: elle aurait préféré "une ouvrière de chez Shiva" (une boîte qui met en relation les particuliers avec des femmes de ménage)... Et cette candidate ouvrière elle devait tomber du ciel? Qu'est ce qu'elle et son courant ont fait pour tenter de recruter dans ce type de boîte et parmi les travailleurs en général ? Bref, on voit qu'il s'agit de militants qui ne militent pas vraiment ou seulement vers les milieux divers de la "gauche de la gauche" ...

Egor la combine

Messages : 71
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Rougevert le Mar 4 Juin - 0:13

Ca, c'est faux.
Programme et stratégie ont été écrits dès le 1 er Congrès.
Il y a aussi les principes fondateurs.
Je n'ai adhéré qu'en 2010 pendant la bataille des retraites, retenu jusque là par les débats sidérants sur le nom du parti, mais à la foi étonné qu'il sorte quelque chose du Congrès Fondateur.
Dans ce doc, et même dans le NPA, je ne trouve aucune explication vraiment convaincante de la rupture de la GA avec les PF et le mépris pour les votes.
Connaissant la LCR des années 70-80, je suis consterné par cet irrespect du cadre collectif et partagé.
Des leçons à tirer?
Oh, ça oui.
Le Programme et les PF méritent qu'on n'accepte pas n'importe quel zazou et qu'on sélectionne et forme les militants.
Ca restreint le "rassemblement"?
On est bien rassemblés aujourd'hui.
Ca défavorise les scissions, celle qui a bel et bien eu lieu favorisée par des statuts ridicules et un sentiment d'impunité et de laisser faire.
Pas d'autonomie des comités.
On a vu ce que ça a donné.
Pas de droit de fraction se référant à une AUTRE organisation.
Si la Fraction l'étincelle n'est pas maintenant une fraction du NPA elle ne le sera jamais et la crise va continuer.
Le NPA ne peut pas être une fédération de courants.
De même, un certain nombre de pratiques doivent cesser, comme la pratique électoraliste qui consiste à dire et répondre un peu n'importe quoi à l'opinion, aux associations pendant la campagne électorale, en prenant des positions du candidat qu'il ne reprend pas lui-même, qui ne sont pas discutées par le Parti même après coup, et qui disparaissent avec le site de candidature.
Je pense notamment à ceci:
http://www.ferus.fr/wp-content/uploads/2012/03/R%C3%A9ponse-Loup-philippe-poutou-npa.pdf
http://www.ferus.fr/wp-content/uploads/2012/04/poutou-réponse-cap-ours.pdf

avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Copas le Mar 4 Juin - 8:18

Rougevert a écrit:Ca, c'est faux.
Programme et stratégie ont été écrits dès le 1 er Congrès.
Il y a aussi les principes fondateurs.
Je n'ai adhéré qu'en 2010 pendant la bataille des retraites, retenu jusque là par les débats sidérants sur le nom du parti, mais à la foi étonné qu'il sorte quelque chose du Congrès Fondateur.
Dans ce doc, et même dans le NPA, je ne trouve aucune explication vraiment convaincante de la rupture de la GA avec les PF et le mépris pour les votes.
Connaissant la LCR des années 70-80, je suis consterné par cet irrespect du cadre collectif et partagé.
Des leçons à tirer?
Oh, ça oui.
Le Programme et les PF méritent qu'on n'accepte pas n'importe quel zazou et qu'on sélectionne et forme les militants.
Ca restreint le "rassemblement"?
On est bien rassemblés aujourd'hui.
Ca défavorise les scissions, celle qui a bel et bien eu lieu favorisée par des statuts ridicules et un sentiment d'impunité et de laisser faire.
Pas d'autonomie des comités.
On a vu ce que ça a donné.
Pas de droit de fraction se référant à une AUTRE organisation.
Si la Fraction l'étincelle n'est pas maintenant une fraction du NPA elle ne le sera jamais et la crise va continuer.
Le NPA ne peut pas être une fédération de courants.
De même, un certain nombre de pratiques doivent cesser, comme la pratique électoraliste qui consiste à dire et répondre un peu n'importe quoi à l'opinion, aux associations pendant la campagne électorale, en prenant des positions du candidat qu'il ne reprend pas lui-même, qui ne sont pas discutées par le Parti même après coup, et qui disparaissent avec le site de candidature.
Je pense notamment à ceci:
http://www.ferus.fr/wp-content/uploads/2012/03/R%C3%A9ponse-Loup-philippe-poutou-npa.pdf
http://www.ferus.fr/wp-content/uploads/2012/04/poutou-réponse-cap-ours.pdf


Courants ou pas courants, à l'origine c'est bien d'une dérive sur le fond vers le réformisme qui explique la rupture de la GA.
J'ai dénoncé suffisemment le côté manipulateur et déloyal des méthodes des scissionnistes et l’aveuglement profond des ex-LCR dans le NPA vis à vis de ceux qui étaient peu auparavant leufrs camarades de parti dans la LCR.

Mais je ne crois pas au fond à la seule explication sur un régime intérieur de parti pour expliquer certaines déconvenues.
Cela existe et ce fut notamment effectivement comme symptômes l'apparition de prises de positions de porte-paroles du parti développant des positions qui n'étaient pas celles du NPA.

Je pense qu'au fond il y a toutes les ritournelles et danses du ventre autour des institutions de l'appareil d'état, la confusion entre élargissement et opportunisme vis à vis du réformisme organisé.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  sylvestre le Mar 4 Juin - 11:43

Egor la combine a écrit:Qu'est ce qu'elle et son courant ont fait pour tenter de recruter dans ce type de boîte et parmi les travailleurs en général ? Bref, on voit qu'il s'agit de militants qui ne militent pas vraiment ou seulement vers les milieux divers de la "gauche de la gauche" ...

Ça c'est du mépris bien mal placé. Fanny, comme un certain nombre de camarades partis à la GA, est une militante exemplaire - le clip sur sa formation donne d'ailleurs quelques idées là-dessus. Et la question de l'islamophobie (qui est effectivement une forme central du racisme à l'heure actuelle, mais c'est le sujet d'un autre fil) n'est par ailleurs clairement pas ce qui a réuni les militants partis à la GA, parmi lesquels on trouve un certain nombre d'islamophobes bien connus.

Je suis d'accord qu'il y a eu des comportements malhonnêtes lors de la scission, mais il ne faudrait pas en oublier les racines politiques, pointées aussi en pointillé par ce webdoc : une pensée quelque peu mécanique et abstraite à la fois de l'"occupation de l'espace" à gauche du PS, suffisant à cristalliser au NPA tous les travailleurs radicaux et à les faire parvenir là aussi plus ou moins automatiquement à la stratégie révolutionnaire.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Egor la combine le Mar 4 Juin - 14:48

Je ne la juge pas individuellement, je donne mon opinion sur ses conceptions et celles de son courant, tout en tentant de rester dans le respect militant dû à tous ceux qui se disent militants révo/anti capitalistes , etc. Peut être juges tu qu'elle est "exemplaire" parce que tu partages ses positions politiques et sa manière de militer, mais je ne suis pas obligé d'être d'accord, sans mépris de ma part.

La question de l'Islam , c'est elle-même qui la met en avant comme un point de désaccord expliquant son départ pour le Front de Gauche. Je trouve les positions qu'elle développe vis à vis du voile et des populations musulmanes très opportunistes. On peut ne pas partager ses postions sans être taxé de raciste non ? Car c'est bien ce qu'elle fait quand elle dit:" soit t'es anti islamophobe, soit t'es islamophobe et donc t'es raciste". C'est pas simplet et justement assez méprisant?
Pour ma part, comme un certain nombre de camarades, je ne suis ni islamophobe ni anti islamophobe. J'estime que la lutte contre les idéologies réactionnaires ( les religions entre autres) est partie intégrante de notre combat.

Quand à l'illusion sur " l'occupation de l'espace à gauche ", il me semble que c'est justement eux (GU, CetA, GA) qui l'avaient ce qui explique leur ralliement au Front de Gauche sans le moindre accord avec son programme (est-ce encore vrai?) seulement parce qu'il était crédité de plus de voix aux présidentielles que Poutou.

Egor la combine

Messages : 71
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  sylvestre le Mar 4 Juin - 15:05

Egor la combine a écrit:Je ne la juge pas individuellement, je donne mon opinion sur ses conceptions et celles de son courant,

Mais là est tout le problème : si par "son courant" tu entends la GA, alors force est de constater que son point de vue sur l'islamophobie n'en est absolument pas représentatif - une fois la GA partie, c'est plutôt le NPA qui a été le plus consistant sur la lutte contre l'islamophobie, tandis que les camarades qui partagent le point de vue de Fanny à la GA se heurtent à plus de résistance en son sein.
De même il y a dans la GA (comme il y avait/il y a dans le NPA) différentes manières de militer, celle de Fanny n'étant pas la moins active "sur le terrain", alors que d'autres privilégient le mode déclaratoire et les négociations d'appareil.
La tragédie du départ des camarades de la GA est précisément qu'elle s'est faite sur un choix éminemment tactique, derrière lequel les uns et les autres mettaient différents prolongement politiques d'un côté comme de l'autre. Certes, rester dans le NPA signifiait au moins être d'accord sur une chose : la nécessité de maintenir une organisation autonome par rapport au Front de Gauche. Ca laisse encore beaucoup de questions en suspens, mais d'un autre côté l'hétérogénéité au sein de la GA est à mon avis encore plus grande.


avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Duzgun le Mer 5 Juin - 0:32

Egor la combine a écrit:La question de l'Islam , c'est elle-même qui la met en avant comme un point de désaccord expliquant son départ pour le Front de Gauche.
J'ai pas vu ce passage mais quand-même....... mettre en avant cette question comme argument pour rejoindre une coalition ouvertement islamophobe, il fallait oser!! Shocked

Egor la combine a écrit:Quand à l'illusion sur " l'occupation de l'espace à gauche ", il me semble que c'est justement eux (GU, CetA, GA) qui l'avaient ce qui explique leur ralliement au Front de Gauche sans le moindre accord avec son programme (est-ce encore vrai?) seulement parce qu'il était crédité de plus de voix aux présidentielles que Poutou.
Ça c'est clair, l'illusion de l'espace à gauche du PS blablabla, c'est le centre de toute la politique de celles et ceux qui sont aujourd'hui partis au FDG.
On ne peut pas accuser celles et ceux qui n'ont pas cédé à ce genre de sirènes dépolitisantes d'en être responsables!
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Toussaint le Mer 5 Juin - 1:25

l'islam est une religion ou un courant politique pas une race

Heureusement, car les races n'existent pas, mais la haine d'une minorité religieuse est considérée assez universellement comme du racisme, par exemple la haine des juifs, qui eux non plus, ne sont pas une "race". Au point que les palestiniens du Hamas sont les descendants des Juifs du royaume de David et que les Juifs venus d'Europe sont majoritairement, très majoritairement des anciens païens ou chrétiens convertis au judaïsme...

La question de l'islamophobie n'est pas un discriminant entre GA et NPA. Certains anciens de foulard mino sont aujourd'hui à la GA et certains chasseurs de foulards comme Yvan ou Galia, Josette Trat sont au NPA.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  sylvestre le Mer 5 Juin - 11:51

Duzgun a écrit:
Egor la combine a écrit:La question de l'Islam , c'est elle-même qui la met en avant comme un point de désaccord expliquant son départ pour le Front de Gauche.
J'ai pas vu ce passage mais quand-même....... mettre en avant cette question comme argument pour rejoindre une coalition ouvertement islamophobe, il fallait oser!! Shocked

Sauf que ce n'est pas ce qu'elle fait. Elle le met en avant, et par ailleurs, et pour d'autres raisons, elle rejoint le Front de Gauche.

Ça c'est clair, l'illusion de l'espace à gauche du PS blablabla, c'est le centre de toute la politique de celles et ceux qui sont aujourd'hui partis au FDG.

Il y a eu les discussions sur les délimitations, mais la base de raisonnement de toute la majo de la LCR quand elle a lancé le projet du NPA était cet idée d'"espace à occuper". Par exemple ce texte de François Sabado en 2008. Je trouve que les critiques de Denis Godard à l'époque se sont vérifiées :

La base commune sur laquelle raisonnent Sabado et Callinicos pour discuter des nouvelles forces dans leurs échanges est l’idée que la crise des directions traditionnelles du mouvement ouvrier a ouvert un espace « à gauche de la gauche réformiste », espace qu’il s’agit d’occuper. C’est ce qui explique que l’essentiel de leurs divergences tourne autour de la question des délimitations programmatiques, celles des nouvelles forces elles-mêmes et celles dont se dotent les marxistes révolutionnaires en leur sein. (...) Cependant les débats sur le Nouveau Parti Anticapitaliste ne devraient pas porter d’abord sur la nature plus ou moins précise de ses délimitations mais sur sa capacité à organiser la direction plus ou moins informelle qui émerge du processus des luttes de manière à lui permettre d’influer voire de diriger le mouvement et le recomposer sur une base de classe.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Copas le Mer 5 Juin - 19:45

sylvestre a écrit:
Duzgun a écrit:
Egor la combine a écrit:La question de l'Islam , c'est elle-même qui la met en avant comme un point de désaccord expliquant son départ pour le Front de Gauche.
J'ai pas vu ce passage mais quand-même....... mettre en avant cette question comme argument pour rejoindre une coalition ouvertement islamophobe, il fallait oser!! Shocked

Sauf que ce n'est pas ce qu'elle fait. Elle le met en avant, et par ailleurs, et pour d'autres raisons, elle rejoint le Front de Gauche.

Ça c'est clair, l'illusion de l'espace à gauche du PS blablabla, c'est le centre de toute la politique de celles et ceux qui sont aujourd'hui partis au FDG.

Il y a eu les discussions sur les délimitations, mais la base de raisonnement de toute la majo de la LCR quand elle a lancé le projet du NPA était cet idée d'"espace à occuper". Par exemple ce texte de François Sabado en 2008. Je trouve que les critiques de Denis Godard à l'époque se sont vérifiées :

La base commune sur laquelle raisonnent Sabado et Callinicos pour discuter des nouvelles forces dans leurs échanges est l’idée que la crise des directions traditionnelles du mouvement ouvrier a ouvert un espace « à gauche de la gauche réformiste », espace qu’il s’agit d’occuper. C’est ce qui explique que l’essentiel de leurs divergences tourne autour de la question des délimitations programmatiques, celles des nouvelles forces elles-mêmes et celles dont se dotent les marxistes révolutionnaires en leur sein. (...) Cependant les débats sur le Nouveau Parti Anticapitaliste ne devraient pas porter d’abord sur la nature plus ou moins précise de ses délimitations mais sur sa capacité à organiser la direction plus ou moins informelle qui émerge du processus des luttes de manière à lui permettre d’influer voire de diriger le mouvement et le recomposer sur une base de classe.

Et bien pour moi cet espace existe toujours, le FdG ne l'a pas rempli.

Le problème n'a pas été d'occuper un espace mais de se précipiter au bout d'1 an dans des mamours avec le FdG et de s'obnubiler dessus.

Le problème des orgas d’extrême gauche c'est qu'elles ont un problème d'organisation , un problème avec la construction d'organisations ouvrières politique et d'organisations de résistance ouvrières de la classe au sens large.

C'est atterrant.

Entre ceux qui par trouille vont rouler des patins aux petits partis réformistes (qui n'existent pas/plus de façon organisée dans les entreprises) et ceux à l'autre bout de la trouille qui passent à la truelle jivaro l'orga.

On peut avoir un parti délimité politiquement et large. C'est le choix du groupe dirigeant du NPA d'avoir choisi une autre voie que ce que les principes fondateurs lui donnaient comme cadre.
Il faut cesser de raconter des histoires sur le déroulement de tout cela...
J'ai l'impression que là tout le monde est saisi d'amnésie.

Petit retour en arrière : Le NPA est construit parce qu'il y a des forces en réserve et que, par ailleurs, les petits partis réformistes n'évoluent pas vers la gauche, qu'on ne gagne rien aux mamours avec eux...
La question d'OB existe mais elle est mal traitée. Ce n'est pas OB qui fait le NPA, mais bien l'existence depuis longtemps d'un espace politique qui se cherche, des radicalités contradictoires, et des votes LO puis LCR, LO et LCR... Cet espace crée des possibilités, les hommes ou femmes providentielles de l'extrème gauche sont fabriqués par cet espace pas l'inverse.

Retour au processus :
Après 7 à 8 mois d'existence le virage est pris de s'obnubiler avec le FdG et ne penser plus qu'à cela. C'est à dire qu'on fait strictement l'inverse des leçons qui ont amené à créer le NPA.
C'est très simple, en choisissant de revenir à ce genre d'obnubilations politiciennes, le champ politique du NPA se rétrécit d'une façon énorme.
A aucun moment on ne tente de faire un parti large sauf dans les mois précédant et succédant la création du NPA. On aboutit à un parti non délimité (même à minima des principes fondateurs), mais qui n'est pas large puisqu'on se masturbe en rond en se positionnant en minoritaires vis à vis du FdG et en passant notre temps à s'imaginer que par la sapience du verbe on va niquer les vieux caïmans du FdG.
Les contorsions "unitaires" tournent à la farce où un NPA renie pratiquement tout sans pour autant réussir à infléchir en quoique ce soit le FdG qui au contraire profite des honneurs que le NPA lui donne.

C'est le NPA qui a remis le pied à l'étrier des petits appareils politiques réformistes, couillons !
(que Sylvestre me pardonne sur cette injure affectueuse)

Une partie du NPA qui a mené cette politique mortifère, chassant sympathisants et militants parmi les travailleurs, a trouvé que ce n'était pas assez et ils ont maintenant rejoint le FdG.

L'échec provisoire du NPA s'est construit sur l'abandon de ses principes de construction, l’abandon du principe de la révolution au profit de charabias incompréhensibles pour les travailleurs sur la gauche de transformation sociale qui tourbillonne et s'alternative de façon responsablement citoyenne , l'abandon de l'ouverture au profit d’une orientation politicienne, en tournant le dos aux travailleurs qui se tournaient vers lui, au profit de manœuvres autour de petits appareils réformistes.

Voilà ce qu'il y a à dire, et pas de discuter sur un espace dans la classe ouvrière qui est toujours aussi immense mais qu'on ne veut pas, qu'on ne veut plus disputer. Et pas de dire qu'on n'y arrive pas parce que c'est pas possible sans se poser la question qu'on s'y prend peut-être comme des manches .

Si il y a un truc qui résume bien ce que je pense c'est bien la critique il y a quelque temps d'un tract du secteur santé à distribuer dans les hôpitaux et s'adressant aux 1 ou 2 militants ou sympathisants du PC par hôpital (qui en plus ne militent peut-être pas dans les syndicats de leur boite). Du délire.

Alors on fesse le NPA mais à côté ce n'est pas fameux.

Le travail pour la construction d'un parti des travailleurs, large mais délimité, révolutionnaire et pour le pouvoir des travailleurs, (et non "anticapitaliste" ) n'a toujours pas commencé.

Et pourtant il n'y a toujours pas de groupes organisés du PC ou du PG dans les entreprises, il y a toujours une activité importante de la classe ouvrière avec des dizaines de grèves chaque semaine, de nombreux conflits sans arrêts de travail, c'est un cadre tout à fait favorable à l'activité et au recrutement d'un parti des travailleurs, même si ce cadre et cette activité de la classe ouvrière a été plus favorable dans le passé.

L'impasse de la crise montre l'échec cinglant du capital à assurer la prospérité de l'humanité.

Pour dire que cela ne marche pas il faut d'abord avoir tenté quelque chose, le NPA en a été aux prémices avant de se recroqueviller vers le FdG puis après vers nulle part (la ligne actuelle conduit à de nouveaux désagréments).

Des leçons peuvent être tirées des pays comparables dans le monde, avec des prolétariats conséquents, comment ils s'organisent et luttent, ce qu'il y a à en tirer, quoi importer, comment créer.

Sur l'islamophobie je confirme que les choses étaient partagées dans le NPA entre tous les courants, mais que la GA a rejoint un front qui n'est pas étanche sur cette offensive du capital contre des boucs émissaires.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Duzgun le Mer 5 Juin - 20:04

sylvestre a écrit:
Duzgun a écrit:
Egor la combine a écrit:La question de l'Islam , c'est elle-même qui la met en avant comme un point de désaccord expliquant son départ pour le Front de Gauche.
J'ai pas vu ce passage mais quand-même....... mettre en avant cette question comme argument pour rejoindre une coalition ouvertement islamophobe, il fallait oser!! Shocked
Sauf que ce n'est pas ce qu'elle fait. Elle le met en avant, et par ailleurs, et pour d'autres raisons, elle rejoint le Front de Gauche.
OK. Je n'ai pas vu le passage, et apparemment vous ne l'avez pas interprété pareil avec Egor la combine.
Mais dans tous les cas, si l'on donne un minimum d'importance à la lutte contre l'islamophobie, on ne rejoint pas une coalition islamophobe. Question de cohérence.

sylvestre a écrit:
Ça c'est clair, l'illusion de l'espace à gauche du PS blablabla, c'est le centre de toute la politique de celles et ceux qui sont aujourd'hui partis au FDG.
Il y a eu les discussions sur les délimitations, mais la base de raisonnement de toute la majo de la LCR quand elle a lancé le projet du NPA était cet idée d'"espace à occuper". Par exemple ce texte de François Sabado en 2008. Je trouve que les critiques de Denis Godard à l'époque se sont vérifiées :
La base commune sur laquelle raisonnent Sabado et Callinicos pour discuter des nouvelles forces dans leurs échanges est l’idée que la crise des directions traditionnelles du mouvement ouvrier a ouvert un espace « à gauche de la gauche réformiste », espace qu’il s’agit d’occuper. C’est ce qui explique que l’essentiel de leurs divergences tourne autour de la question des délimitations programmatiques, celles des nouvelles forces elles-mêmes et celles dont se dotent les marxistes révolutionnaires en leur sein. (...) Cependant les débats sur le Nouveau Parti Anticapitaliste ne devraient pas porter d’abord sur la nature plus ou moins précise de ses délimitations mais sur sa capacité à organiser la direction plus ou moins informelle qui émerge du processus des luttes de manière à lui permettre d’influer voire de diriger le mouvement et le recomposer sur une base de classe.
Je ne suis pas plus convaincu par ce qu'écrit Denis Godard que Sabado à vrai dire...

Le problème n'est pas d'organiser une direction aux luttes sans savoir où l'on va, il est celui de l'orientation politique que l'on porte dans ces luttes.
La problématique posée par le NPA était de chercher à rassembler les anticapitalistes et révolutionnaires de différentes traditions politiques en cherchant à constituer un parti commun dont l'objectif est une révolution sociale pour construire le socialisme.

L'ennui c'est que certains se foutaient de cet objectif et ne faisaient que se bercer d'illusions sur une possible hégémonie à gauche du PS où il n'y avait soi-disant plus rien (comme si le PS allait laisser faire! Comme si le PCF allait laisser faire! quelle vision simpliste et enfantine...).
Sans surprise, ces anciens camarades qui courraient après des raccourcis électoraux se sont jetés sur le premier raccourci électoral un peu plus crédible que le leurs et ont fini au FDG...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Duzgun le Mer 5 Juin - 21:10

Duzgun a écrit:
sylvestre a écrit:
Duzgun a écrit:
Egor la combine a écrit:La question de l'Islam , c'est elle-même qui la met en avant comme un point de désaccord expliquant son départ pour le Front de Gauche.
J'ai pas vu ce passage mais quand-même....... mettre en avant cette question comme argument pour rejoindre une coalition ouvertement islamophobe, il fallait oser!! Shocked
Sauf que ce n'est pas ce qu'elle fait. Elle le met en avant, et par ailleurs, et pour d'autres raisons, elle rejoint le Front de Gauche.
OK. Je n'ai pas vu le passage, et apparemment vous ne l'avez pas interprété pareil avec Egor la combine.
Mais dans tous les cas, si l'on donne un minimum d'importance à la lutte contre l'islamophobie, on ne rejoint pas une coalition islamophobe. Question de cohérence.
En fait, j'ai regardé ce passage et finalement c'est plutôt Egor qui a raison : elle explique "l'anti-islamophobie c'est central, et c'est pour ça que j'ai envie d'aller voir ailleurs", et elle embraie sur le FDG.
Donc oui, elle considère que c'est une question centrale du moment et elle en tire comme conclusion qu'il faut rejoindre une coalition ouvertement islamophobe. Ça pose quelques soucis de cohérence politique...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Egor la combine le Mer 5 Juin - 22:23

sylvestre a écrit:
Egor la combine a écrit:Je ne la juge pas individuellement, je donne mon opinion sur ses conceptions et celles de son courant,

Mais là est tout le problème : si par "son courant" tu entends la GA, alors force est de constater que son point de vue sur l'islamophobie n'en est absolument pas représentatif - une fois la GA partie, c'est plutôt le NPA qui a été le plus consistant sur la lutte contre l'islamophobie, tandis que les camarades qui partagent le point de vue de Fanny à la GA se heurtent à plus de résistance en son sein.
De même il y a dans la GA (comme il y avait/il y a dans le NPA) différentes manières de militer, celle de Fanny n'étant pas la moins active "sur le terrain", alors que d'autres privilégient le mode déclaratoire et les négociations d'appareil.
La tragédie du départ des camarades de la GA est précisément qu'elle s'est faite sur un choix éminemment tactique, derrière lequel les uns et les autres mettaient différents prolongement politiques d'un côté comme de l'autre. Certes, rester dans le NPA signifiait au moins être d'accord sur une chose : la nécessité de maintenir une organisation autonome par rapport au Front de Gauche. Ca laisse encore beaucoup de questions en suspens, mais d'un autre côté l'hétérogénéité au sein de la GA est à mon avis encore plus grande.




Être "sur le terrain" pour moi, ce n'est pas simplement coller des affiches , tracter et organiser des réunions publiques car cela tous les groupes politiques conséquents le font. Pour des militants révolutionnaires, être "sur le terrain" cela voudrait dire le terrain des entreprises, des usines et des grèves, y avoir une apparition propre et pas uniquement syndicale. Et cela au NPA , bien peu le font. Un bon militant c'est pas quelqu'un qui a trois réunions internes par semaine.

Fanny explique bel et bien son départ vers le FdG, par le même discours que celui qu'elle avait au lancement du NPA : la volonté de valoriser "les luttes secondaires" : le "féminisme" (comment? Coupé de la lutte des classes?), l'antiracisme (idem) et l'écologie (idem). Le désaccord majeur qu'elle explique, c'est son rejet de "l'ouvriérisme du NPA", comprendre la candidature Poutou, la critique du strict syndicalisme, etc...
Pour moi elle illustre bien cette tendance présente dans toute l'extrême gauche qui ne mène aucun travail suivi , passe tout son temps en réunions internes ou en tractations diverses. Ils prétendent ne faire aucune hiérarchie entre les combats, mais dans la réalité n'en mènent aucun de manière sérieuse.



Egor la combine

Messages : 71
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  gérard menvussa le Mer 5 Juin - 22:32

Sauf qu'il n'y a pas et il n'y a jamais eu de la part du npa une recherche de l'intervention "uniquement" dans l'intervention dans les entreprises. Ce qui serait effectivement "de l'ouvriérisme"... Et de l'ouvriérisme sans ouvrier, le pire....
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  nico37 le Ven 12 Juil - 1:15

Le NPA raconté par ses militants 11/07

Le titre – "Chronique d'une (r)évolution manquée" – est parfaitement trouvé pour résumer l'histoire du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), passé de l'euphorie des scores d'Olivier Besancenot à la présidentielle à l'échec de la construction d'une nouvelle force politique. De 2009 à 2012, trois journalistes se sont immergés dans le quotidien de trois militants du NPA pour en tirer quinze épisodes, réunis dans un webdoc de plus d'une heure. On y rencontre Edouard, venu d'Alternative libertaire, Fanny, déjà à la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) et Jihane, issue de la fraction L'Etincelle de Lutte ouvrière.

Trois parcours, trois positionnements internes, qui symbolisent ce que cherchait à devenir le NPA à sa création : un parti de masse regroupant des adhérents politiques, associatifs, alternatifs venus d'horizons différents. Claire Chaudière, Mehdi Fikri et Julie Regard montrent surtout comment le déclin du NPA a coïncidé avec la progression du Front de gauche. Et combien, dès l'origine, cette question du rapport au Front de gauche va miner le parti d'Olivier Besancenot, passé en seulement trois ans de 10 000 adhérents à moins de 2 000 aujourd'hui.

" Naïveté "

Comme le soulignent les auteurs, les débats sont déjà vifs lors du congrès fondateur de 2009. D'ailleurs, Edouard ne s'y trompe pas et choisit de quitter le NPA un an plus tard. "Ça mine le moral toutes ces histoires de direction, de chapelles, explique-t-il. On a beaucoup pêché par naïveté quand on disait qu'on allait faire de la politique autrement." On le retrouvera cependant en 2012... au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. A voir les réunions de sections, on comprend aussi la difficulté qu'a eue le NPA à intégrer et à former ces nouveaux militants, dont beaucoup vivaient là leur première expérience politique.

Le choix de Fanny et Jihane s'avère également payant : chacune, avec son parcours, reflète le fossé qui se creuse au sein du parti. Que ce soit sur la candidature d'une adhérente voilée aux régionales de 2010, sur l'attitude à adopter vis-à-vis du Front de gauche ou encore sur le choix de Philippe Poutou pour 2012. La rupture est consommée au moment de la présidentielle. Quand Jihane participe activement à la campagne, Fanny décidera finalement de rejoindre le Front de gauche. Comment est-on arrivé là ? C'est ce que montre "Chronique d'une (r)évolution manquée" et que résume finalement assez bien Fanny lorsqu'elle conclut : "On n'a pas le même projet de parti."

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  GGrun le Sam 13 Juil - 21:26

gérard menvussa a écrit:Sauf qu'il n'y a pas et il n'y a jamais eu de la part du npa une recherche de l'intervention "uniquement" dans l'intervention dans les entreprises. Ce qui serait effectivement "de l'ouvriérisme"... Et de l'ouvriérisme sans ouvrier, le pire....
Sauf Poutou
qui doit être un ange
et
un "parti"
qui n'est même pas capable d'avoir des paroliers (beaux parleurs) qui ne mettent jamais en avant
la victoire historique des salarié-e-s de Ford.

gérarement lu une connerie pareil chez g....

Quel mépris pour les militant-e-s d'entreprise.

Je vais WC

le pire astèr

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Rougevert le Sam 13 Juil - 22:57

Et à part ça, ça va?Smile 
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Rougevert le Sam 13 Juil - 23:01


" Naïveté "

Comme le soulignent les auteurs, les débats sont déjà vifs lors du congrès fondateur de 2009. D'ailleurs, Edouard ne s'y trompe pas et choisit de quitter le NPA un an plus tard. "Ça mine le moral toutes ces histoires de direction, de chapelles, explique-t-il. On a beaucoup pêché par naïveté quand on disait qu'on allait faire de la politique autrement." On le retrouvera cependant en 2012... au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. A voir les réunions de sections, on comprend aussi la difficulté qu'a eue le NPA à intégrer et à former ces nouveaux militants, dont beaucoup vivaient là leur première expérience politique.

(...)
C'est ce qui s'appelle avoir de la suite dans les idées.
C'est sûr que s'il voulait faire de la politique comme chez JLM, fallait pas venir au NPA.Cool 
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "NPA 2009-2012", le webdoc

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum