Islamophobie

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Oel le Lun 3 Juin - 19:31

Bonsoir,
je vois que la question du voile et de l'islamophobie est toujours très polémique.
En fait je pense que le voile effectivement posé des problèmes dans des lieux laïques tels que l'école ou la crèche Baby-loup (quoique les motivations de toutes ces lois aient été exclusivement islamophobes). Par contre le coup des mères aux sorties scolaires et de la burqa, je suis pas d'accord avec LO qui d'ailleurs a fait des volte-face comme a pu souligné Vérié. "Je ne suis pas contre l'interdiction de la burqa" (habile pirouette par l'antiphrase) ou le coup du refus de solidariser avec les militants contre l'interdiction des mères voilees d'aller chercher leurs enfants à l'école. LO a malheureusement choisi un soutien totalement acritique sur la loi de 2004 (je précise que je suis pour aussi) sans dénoncer les visées véritables du gouvernement.
De plus, la question du voile a amené beaucoup de confusion. Un camarade de LO m'affirmait vouloir interdire le voile partout (un peu trop échaudé je crois). et je lui ai fait révélé beaucoup de préjugés. Confusion entre les femmes portant consciemment le voile et celles manipulés par leur mari. Peinant à voter "non" au TCE pour ne pas faire comme l'extrême droite cette position était pourtant uniquement défendu par elle dans les partis politiques. Il m'a fait le coup du voile=excision. Je lui ai répondu d'aller en parle aux filles excisées, violées ou vitriolées par les fanatiques islamistes.

Bon point quand même : Lutte de Classe a employé le terme "islamophobie", peut etre un étape vers le refus de la capitulation de ceux qui font passer leurs idées politiques douteux pour un simple débat sémantique.

Oel

Messages : 10
Date d'inscription : 09/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Lun 3 Juin - 20:25

Sur LO, je me suis assez exprimé.

Sur ce que tu dis, Oel, j'ai deux problèmes.
D'abord, en ce qui concerne le port du voile à l'école. Je n'ai jamais connu aucun enseignant qui ait eu aucun problème avec le voile d'une élève... avant d'essayer de le lui faire enlever. Je n'ai jamais vu d'enseignants raconter des problèmes de coercition dus à des élèves voilées. Enfin, j'ai enseigné à des élèves voilées, en France, en Iran ou en Algérie, et je n'ai jamais eu le moindre problème avec elles alors même que je me revendiquais athée. Je n'ai pas non plus constaté que les élèves voilées se montraient particulièrement rétives à mon enseignement. Je n'ai jamais rencontré, même parmi mes collègues laïcards ou de LO ou proches de LO, ou de la LCR, personne ayant connu des problèmes avec des élèves voilées. Un prof m'a même agressé, verbalement et un peu physiquement, devant la FNAC à Lille, lors d'une distribution de tracts en me disant que "je ne savais pas tous les problèmes que leur posaient les voilées à la fac" (sic). Je lui ai donc demandé de quels problèmes il s'agissait. "Elles refusent d'enlever leur voile!" (resic) Bon... A l'époque, j'enseignais dans un collège de cité, je lui ai dit que si c'était les seuls problèmes qu'elles posaient, je l'invitais quand il voulait à venir voir les problèmes que posent des garçons et des filles non voilés.

Alors, ensuite, on a parlé de problèmes dans les cours de biologie, d'histoire, etc... Je n'ai jamais rencontré personne qui ait pu me montrer en quoi ces problèmes étaient le fait des filles voilées et de personne d'autre. J'ai connu des collègues qui ont eu ce genre de problèmes avec des garçons, pas forcément musulmans, souvent plutôt d'extrême droite. Après sur l'absentéisme en EPS, je ne vois de problèmes possibles qu'à la piscine. Et, là encore, ce n'est nullement une spécificité des élèves musulmanes visibles. J'ai le souvenir précis d'une élève anorexique qui ne supportait plus les réactions autour d'elle, des garçons en particulier, lorsqu'elle apparaissait en maillot de bains, et d'autres pour des raisons inverses.

Enfin la question est précisément celle des femmes mettant le voile pour des raisons religieuses.
Pour celles qui le mettent sous la pression du mari ou du petit ami, perso, je suis assez mordant sur la question et si je ne vais certes pas m'en prendre à la victime de violences masculines se limitant rarement au seul voile, je vais en tout cas lui apporter tout mon soutien et lui proposer toute aide possible pour affronter le connard. Lorsque cela arrive, le voile est la cerise sur le gâteau, généralement.
En revanche celles qui souhaitent porter le voile, pour les raisons qui sont les leurs, que je n'ai pas à demander et qui peuvent être multiples, je ne vois pas en quoi il serait défendable de les harceler, stigmatiser, insulter, encore plus licencier. Porter le voile de son propre choix est une question de conviction religieuse. C'est un droit élémentaire de croire ce qu'on veut et de se vêtir comme l'on veut. Que cela traduise une vision religieuse de la femme, une aliénation, on peut en effet en être convaincu. Mais si l'on ne doit laisser libres de s'exprimer que les personnes n'étalant pas leurs aliénations et leurs contradictions... Si jamais il y eut un truc bien aliénant, bien misogyne et bien cliché de la femme objet, c'est les concours des Miss. Mais les miss et les mini-miss mêmes sont tolérées par ceux qui vont trouver intolérable de voir une musulmane la tête couverte... On tolère les jouets sexistes mais pas les nounous voilées...

Quant à faire des personnes se voilant des militantes du voile ou des intégristes (ce n'est pas du tout ce que tu dis, Oel), là, on est dans l'imaginaire. C'est encore plus risible que le bolchevik assoiffé de sang ou l'arabe le couteau entre les dents. Cela n'a pas plus de consistance. Il arrive d'ailleurs très souvent que dans une même famille l'une soit voilée, l'autre pas, que dans un groupe d'amies, l'une soit voilée, les autres pas ou inversement. La guerre entre voilées et non voilées dans la communauté musulmane est une idiotie. A un moment, pendant la guerre civile algérienne, il y avait à Denain et Roubaix des militantes de l'ex-GIA qui essayaient d'imposer le voile. Mais ce sont des comportements et des orientation totalement étrangers à la masse des femmes musulmanes visibles.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  gérard menvussa le Mar 4 Juin - 15:50

en ce qui concerne le port du voile à l'école. Je n'ai jamais connu aucun enseignant qui ait eu aucun problème avec le voile d'une élève...
Je connais trés mal le millieu "enseignant". Par contre, je connais trés bien (parfois trop bien) le millieu "éducation populaire" (ou la question du voile se pose en d'autres termes) Or ton affirmation "sonne" bizarre à mon oreille. Evidemment que "le millieu enseignant" s'est posé la question parce que c'était "problématique". En particulier parce que c"est la seule façon de se "poser la question". Je me souviens trés bien de la premiére apparition "problématique" du voile dans mon contexte "professionnel" : j'animais un "point d'accés multimédia", et j'avais une des "jeunes" (mon accés était "multi âge") qui s'est pointé avec une tenue compléte de "fantome iranien". Alors que je la connaissais comme adolecente "normale" (c'est a dire chiante) la voila apparue comme "islamiste" (c'est à dire super chiante) Peut être la premiére réaction a avoir était d'essayer de comprendre pourquoi elle avait changé de pratiques ? C'est ce que j'ai posté sur le forum des "amis de lutte ouvriére" (aujourd'hui disparu), et donc de m'etre mangé un avertissement (puisque se poser la question ne pouvait signifier que d'être un "islamo gauchiste") La seconde expérience a été différente : j'était salarié dans une assos d'insertion qui recevait des jeunes (18/25) "gravement déssocialisé". Et j'avais une consigne explicite : retirer les couvres chefs "des mecs" (les filles musulmanes étant a priori "pas concernées" et pouvant garder leur couvre chefs) Avec une grosse réaction "des mecs", en particulier musulmans, qui n'acceptaient pas que leur couvres chefs soient interdit alors qu'on acceptait le "foulard" des femmes. Et c'est là que j'ai constaté que le machisme trouvait des tas de formes pour s'exprimer...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Mer 5 Juin - 1:04

Very Happy Je ne pensais pas à cela. Je voulais dire que le voile de certaines de mes élèves ne me gênait en aucun cas pour faire mon cours, et ne m'a jamais gêné nulle part. Pas plus que les convictions politiques ou religieuses autres ne m'ont gêné. Je ne conçois pas mes cours comme un monologue et j'encourage au débat. A condition de ne pas tenir de propos sexistes, racistes, homophobes. Tout le reste est libre et bienvenu d'expression. Je préfère largement que les TJ s'expriment dans ma classe ou les chrétiens évangélistes, plutôt que de le faire lorsque justement ils sont sûrs de ne pas avoir de gêneur. J'ai fait cela en Iran, en Algérie, entre autres, sans problème de la moindre nature.

Je trouve extrêmement bizarre l'argument de la neutralité des usagers des services publics. Perso, je n'étais pas très neutre lorsque j'étais lycéen, et nous aurions regardé bizarrement pendant et après Mai 68 une injonction de neutralité dans les établissements scolaires. Au contraire, nous nous battions pour pouvoir nous y exprimer et débattre librement, sans la moindre censure autre que celle que nous délimitions, en général par rapport aux nazis et fascistes. Quant à exclure des élèves pour opinion ostentatoire... Very Happy

Quant à la réaction des garçons que tu décris, menvussa, Very Happy , elle corrobore ce que l'on a vu dans la bagarre contre la loi raciste de 2004. Les hommes et les organisations musulmanes principales, UOIF en tête, se sont très vite retirées de la contestation (sans parler des intégristes, qui, eux, se sont tout de suite fort bien accommodés de la répression des musulmanes dans l'"école des croisés") et beaucoup de musulmanes n'ont eu aucun mal à expliquer pourquoi. Ils n'étaient pas concernés, cela ne touchait que "les frangines", et ils n'allaient pas se prendre la tête et des ennuis pour les défendre... Sans parler des parents traditionnalistes qui ont trouvé là un prétexte idéal pour déscolariser leurs filles...
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Islamophobie

Message  Egor la combine le Mer 5 Juin - 22:36

Toussaint a écrit:
l'islam est une religion ou un courant politique pas une race

Heureusement, car les races n'existent pas, mais la haine d'une minorité religieuse est considérée assez universellement comme du racisme, par exemple la haine des juifs, qui eux non plus, ne sont pas une "race". Au point que les palestiniens du Hamas sont les descendants des Juifs du royaume de David et que les Juifs venus d'Europe sont majoritairement, très majoritairement des anciens païens ou chrétiens convertis au judaïsme...

La question de l'islamophobie n'est pas un discriminant entre GA et NPA. Certains anciens de foulard mino sont aujourd'hui à la GA et certains chasseurs de foulards comme Yvan ou Galia, Josette Trat sont au NPA.


Effectivement la haine d'une minorité religieuse ou nationale, c'est du racisme.

Mais affirmer que ceux qui expriment des critiques philosophiques ou politiques à l'égard de l'Islam sont racistes c'est une façon malhonnête de mener le débat. Et pourtant c'est ce qu'ont fait de nombreux camarades à l'époque de "l'affaire de la candidate voilée": "racistes", "laïcards", "gens qui relaient la politique de Sarkozy dans le NPA" et j'en passe... Le tout à grand renfort de citations tronquées , comme celle que tu as , Toussaint , longtemps porté en signature sur l'ancien forum "Amis de La LCR": le passage sur la religion dans le programme de Gotha , revu et dévoyé par Cliff, faisant dire à K Marx l'exact inverse de son propos.

Les jeunes, en France ou Algérie, qui veulent s'émanciper du poids des traditions familiales/religieuses (voile, flicage des vêtements et de la vie amoureuse, idéalisation de la virginité féminine soit disant signe de pureté) sont ils racistes? Les organisations d'ext gauche irakienne (les Hekmatistes) ou algériennes qui à l'époque ont critiqué la candidature d'Ihlam Moussaïd sont-ils aussi racistes? Bien sûr que non.



Egor la combine

Messages : 71
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Copas le Jeu 6 Juin - 8:22

Egor la combine a écrit:
Toussaint a écrit:
l'islam est une religion ou un courant politique pas une race

Heureusement, car les races n'existent pas, mais la haine d'une minorité religieuse est considérée assez universellement comme du racisme, par exemple la haine des juifs, qui eux non plus, ne sont pas une "race". Au point que les palestiniens du Hamas sont les descendants des Juifs du royaume de David et que les Juifs venus d'Europe sont majoritairement, très majoritairement des anciens païens ou chrétiens convertis au judaïsme...

La question de l'islamophobie n'est pas un discriminant entre GA et NPA. Certains anciens de foulard mino sont aujourd'hui à la GA et certains chasseurs de foulards comme Yvan ou Galia, Josette Trat sont au NPA.


Effectivement la haine d'une minorité religieuse ou nationale, c'est du racisme.

Mais affirmer que ceux qui expriment des critiques philosophiques ou politiques à l'égard de l'Islam sont racistes c'est une façon malhonnête de mener le débat. Et pourtant c'est ce qu'ont fait de nombreux camarades à l'époque de "l'affaire de la candidate voilée": "racistes", "laïcards", "gens qui relaient la politique de Sarkozy dans le NPA" et j'en passe... Le tout à grand renfort de citations tronquées , comme celle que tu as , Toussaint , longtemps porté en signature sur l'ancien forum "Amis de La LCR": le passage sur la religion dans le programme de Gotha , revu et dévoyé par Cliff, faisant dire à K Marx l'exact inverse de son propos.

Egor la combine a écrit:
Les jeunes, en France ou Algérie, qui veulent s'émanciper du poids des traditions familiales/religieuses (voile, flicage des vêtements et de la vie amoureuse, idéalisation de la virginité féminine soit disant signe de pureté) sont ils racistes? Les organisations d'ext gauche irakienne (les Hekmatistes) ou algériennes qui à l'époque ont critiqué la candidature d'Ihlam Moussaïd sont-ils aussi racistes? Bien sûr que non.

Est-ce la question posée ? S'agit-il là de défendre des jeunes en France qui veulent s'émanciper du poids des traditions familiales/religieuses (voile, flicage des vêtements et de la vie amoureuse, idéalisation de la virginité féminine soit disant signe de pureté) ?

Évidemment non, puisque la cible des racistes et islamophobes, ce sont des jeunes femmes qui font le choix de porter des fichus sur la tête, pas ceux qui imposent.
La situation n'est pas la même entre la France et l'Algérie. L'islam est une religion minoritaire en France, en général d'une partie la plus déshéritée de la population et le hijab n'y est pas imposé. Ni par l'état, ni par un système patriarcal spécifique.

Le flicage des femmes, de leur vie amoureuse, les pressions faites sur la virginité, les pressions sur les façons de s"habiller des femmes, sont effectivement des choses à combattre, mais ce n'est pas le cas dont on parle là très souvent.

Les interdictions et assauts politiques, invectives, contre des femmes n'ont pas porté là dessus, c'est à dire le droit de s'habiller comme on veut, de voir qui on veut, d'avoir des relations amoureuses libres, mais bien de réduire et exclure des femmes en raison de leurs choix vestimentaires culturels et religieux

L'attaque contre les nounous a d'ailleurs été une agression de plus dans ce cadre, mais déplaçant plus sur d'autres catégories le racisme, c'est à dire plus contre des femmes "noires" portant un fichu sur la tête.

C'est d'ailleurs toujours sur les femmes que les exclusions et menaces pleuvent.

Le problème ce n'est pas de critiquer l'islam, ou d'autres religions, c'est de s'attaquer aux personnes d'une communauté, en l’occurrence là généralement déshéritée (c'est du tout bon pour la bourgeoisie car divisant le camp populaire), pour les exclure sur la base de leur foi, de leur culture, de leurs vêtements, etc.

Ça c'est le racisme. Ça c'est la xénophobie.

Pour ce qui est des Hékmatistes, leur réaction est tout à fait compréhensible car les habits couvrant les cheveux et le corps sont imposés aux femmes en Iran, pays d’où venait Hekmat Mansour, imposés par l'état et le clergé chiite.

Ce n'est pas et cela n'a pas été la situation des jeunes femmes musulmanes avec des fichus sur la tête en France. On peut se la raconter mais cela a été essentiellement le fait de jeunes femmes ayant fait ce choix délibéré.

C'est contre ceux qui imposent des choix vestimentaires qu'on doit s'en prendre, pas aux personnes qui font le choix de s'habiller (ou se déshabiller) de telle ou telle façon. On peut toujours dire que ça correspond à une idéologie agressive contre les femmes, mais en ce cas on les protège, on ne les exclue pas.

Femmes, jeunes, en général arabes, visiblement musulmanes, la bourgeoisie ne se trompe pas pour ses cibles et la partie de la gauche et l'extrème gauche qui galope dans le sillage de la classe dominante là dessus fait un sale travail, par bêtise, par porosité au discours de bouc émissaire de la bourgeoisie, par aveuglement et par xenophobie.

Nous n'avons d'autres énnemis que ceux qui exploitent et oppriment, pas parmi les victimes.

La libération des femmes en France, et les nombreuses batailles menées pour leurs droits, ne se sont pas faites en les déshabillant de force, mais c'est parti d'elles, avec leurs choix et leurs combats.
Là, la question est tout autre et part d'une agression de caractère xénophobe choisissant dans la population désheritée-cible des femmes.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Ven 7 Juin - 14:29

http://oumma.com/16956/rabia-temoigne-de-agression-individus-aux-cranes-rases

Portant un voile, Rabia B. a été violemment agressée le 20 mai à Argenteuil par deux individus aux crânes rasées et vêtus d'un blouson noir. Un look qui ressemble à celui des skinheads. Elle témoigne de cette lâche agression islamophobe sur OummaTV en compagnie de son père Abdelkrim, qui révèle combien ils se sont sentis seuls, la police allant jusqu'à leur recommander de ne pas ébruiter cette agression.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Ven 7 Juin - 15:59

Il semble que les attitudes agressives, les réflexions à l'égard des femmes voilées soient en nette augmentation. Plusieurs ami(e)s m'ont rapporté en avoir été témoin, en particulier dans les transports. Les agressions violentes paraissent plus rares. Ca serait important d'essayer de les recenser. Mettre en lumière ces comportements pourrait peut-être aider les militant(e)s féministes sincères à comprendre où mènent les campagnes répétées contre le voile islamique.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Ven 7 Juin - 16:17

C'est le travail entrepris notamment par le CCIF : http://www.islamophobie.net/
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Egor la combine le Ven 7 Juin - 17:54

Je n'ai pas dis que les révolutionnaires devaient soutenir systématiquement toutes les lois relatives au port de signes religieux. Mais j'affirme en revanche que notre position vis à vis des religions est la même que l'on milite dans une théocratie (comme en Iran) ou dans un état laïc. Ensuite , bien sûr, nous devons adapter notre stratégie et notre tactique en fonction des situations.

Il n'est pas question de mener des "campagnes voltairiennes" , purement philosophiques contre l'Islam ou le Catholicisme. Mais il est inadmissible de sombrer , par opportunisme ou abandon, dans le soutien à l'Islam politique (collectif mamans toutes égales, etc). L'argument que tu donnes , entendu et ré-entendu, qu'en France l'Islam serait la "religion des plus précaires" est pour moi une grosse erreur. Tout comme sous entendre que la majorité des femmes voilées en France le seraient de leur propre choix. C'est loin d'être vrai. Et puis d'ailleurs même si ces femmes "voilées" volontaires étaient majoritaires, faut-il pour autant capituler? Je renvoie ici à l'extrait du webdocu traitant du NPA et du voile, où Jihane répond avec beaucoup de justesse à la jeune femme qui dit faire le choix du voile pour se prémunir du sexisme.

Nous sommes des marxistes (en tout cas un certain nombre d'entre nous se définissent comme tels) est nous savons donc que l'individu est relié à un groupe et que ses choix de lui sont jamais totalement propres. Oui bien sûr, nous ne sommes pas en Égypte , mais il existe néanmoins des groupes puritains militants, comme par exemple dans les facs de Jussieu et de Nanterre. Nous devons les combattre avec nos arguments comme nous combattons tous les réacs.

Dans le militantisme quotidien ont à des choses à raconter à tout le monde, mais il ne faut jamais mettre son drapeau dans sa poche comme l'ont successivement prôné l'ex SPEB, une partie de la LCR puis une partie du NPA.


Egor la combine

Messages : 71
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Ven 7 Juin - 18:46

Egor la Combine
Mais j'affirme en revanche que notre position vis à vis des religions est la même que l'on milite dans une théocratie (comme en Iran) ou dans un état laïc. Ensuite , bien sûr, nous devons adapter notre stratégie et notre tactique en fonction des situations.
Si tu entends par "position vis à vis des religions" notre conception philosophique, elle est bien évidemment la même sur tous les continents. Mais, par "position", on entend plus généralement "attitude", "politique", et celles-ci ne peuvent pas être les mêmes en France, en Iran ou en Afghanistan. Ce que tu appelles "stratégie" et "tactique". Donc, en principe, nous devrions être d'accord sur le fond.
abandon, dans le soutien à l'Islam politique (collectif mamans toutes égales, etc).
Refuser la discrimination, la ségrégation des femmes, selon qu'elles portent un voile ou non, pour accompagner leurs enfants, ce n'est pas soutenir l'islam politique ! En admettant même que ce collectif soit l'émanation de "l'islam politique" (je n'en sais rien), ce n'est pas ce collectif que nous soutenons mais un droit élémentaire.
L'argument que tu donnes , entendu et ré-entendu, qu'en France l'Islam serait la "religion des plus précaires" est pour moi une grosse erreur
Il faudrait que tu démontres cette affirmation. Ca semble tout de même évident que la grande majorité des Musulmans, en France, appartiennent aux couches défavorisées, même s'il y a sans doute une minorité petite bourgeoise et une infime minorité bourgeoise. C'est aussi la religion des anciens colonisés et de catégories stigmatisés et discriminés sous des formes diverses. Il faut tenir compte de ces faits.
même si ces femmes "voilées" volontaires étaient majoritaires, faut-il pour autant capituler?
Quel sens donnes-tu au terme "capituler" ? Ne pas capituler, ça veut dire quoi exactement ? Demander ou accepter que l'Etat adopte des lois discriminatoires dans les entreprises, comme le suggérait Hollande après l'affaire Baby Loup ? Libèrer de force ces femmes en interdisant le port du voile partout ?

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Sam 8 Juin - 6:09

le soutien à l'Islam politique (collectif mamans toutes égales, etc).

Argument malhonnête.
Il n'y a pas de soutien à l'islam radical dans l'action de ce collectif, c'est un mensonge.

il ne faut jamais mettre son drapeau dans sa poche


Very Happy Cela, c'est très vague et suffisamment pour pouvoir laisser planer n'importe quelle interprétation. Pas très honnête. Je n'ai vu personne à la LCR proposer de mettre son drapeau dans sa poche, ni Aguirre, ni Léon Crémieux, ni Samary, ni Sandra, ni John Mullen, liste non exhaustive... Quant à m'attribuer les positions de Tony Cliff, Very Happy , je les connais et je ne suis pas d'accord. Notamment sur l'Iran. Pas pour des raisons sur l'importance de la lutte contre le sentiment religieux, mais sur la nature bourgeoise des partis religieux, et rapidement contre-révolutionnaire même lorsqu'ils affrontent l'impérialisme pour des raisons qui leur sont propres...

notre position vis à vis des religions est la même que l'on milite dans une théocratie (comme en Iran) ou dans un état laïc. Ensuite , bien sûr, nous devons adapter notre stratégie et notre tactique en fonction des situations

Very Happy Very Happy Bel exemple de sophisme, bravo. Car la question n'est pas de prendre position pour ou contre une religion, mais de s'opposer ou de participer à une campagne de stigmatisation et de discrimination d'une minorité religieuse. Justement, nous n'avons en aucun cas à mélanger notre critique matérialiste de la religion avec la stigmatisation ou la discrimination d'une catégorie de croyants. Nous sommes aussi contre toute aliénation, mais les musulmanes voilées sont bien les seules contre lesquelles on jette un ostracisme.

Quant à adapter notre tactique et notre stratégie, eh bien c'est en effet une bonne idée. Parce que les comiques qui essaieront de militer dans des pays comme l'Iran en partant en guerre contre les croyants... Very Happy Bonne chance. D'ailleurs il est amusant de constater que dans tous les pays musulmans où se développent des luttes de femmes, elles réunissent voilées et non-voilées, musulmanes et non-croyantes. Un mouvement féministe ou révolutionnaire dans ces pays qui s'en prendrait aux femmes musulmanes (visibles ou pas) serait simplement un mini-groupuscule heureusement assez vite jeté à la poubelle de l'histoire.

Tout comme sous entendre que la majorité des femmes voilées en France le seraient de leur propre choix. C'est loin d'être vrai. Et puis d'ailleurs même si ces femmes "voilées" volontaires étaient majoritaires, faut-il pour autant capituler?

C'est loin d'être vrai? Very Happy Dans la jeunesse, c'est assez dominant, et les enquêtes le mettaient en évidence... Mais quoi qu'il en soit, je crois que la position du CEPT, de foulard-mino, et de toutes les musulmanes (voilées ou pas) avec lesquelles nous militons est absolument contre le voile forcé comme n'importe quelle violence de genre. C'est une constante daet un point d'accord préalable, dans le CFPE, dans le CEPT, et je l'ai entendu marteler souvent dans les prises de parole. Shirin Ebadi, peu suspecte de sympathie pour le voile forcé estime que c'est la même logique que l'interdiction du voile. Dans les deux cas, il s'agit de dicter une norme vestimentaire et une manière de vivre à des femmes.

Quant à capituler, non, il ne s'agit pas d'une guerre ni d'un combat contre des guerrières de l'extrême droite religieuse. Il ne s'agit pas non plus de combattre des ennemies des femmes ou du mouvement ouvrier. Il y a des femmes voilées qui sont des militantes féministes et sur des positions de classe très radicales, comme le relevaient aujourd'hui des journalistes étrangers. Donc, je ne sais pas de quelle capitulation tu parles devant quel ennemi. Mais on peut comprendre que pour toi les femmes qui veulent se voiler sont l'ennemi devant lequel il ne faut pas capituler. C'est un fantasme islamophobe, c'est le genre de propos que l'on lit couramment sur les sites d'extrême droite. Lutter contre l'aliénation religieuse et lutter contre une minorité de croyants, ce n'est pas la même chose.

Ensuite, sur la question de l'Islam qui serait la religion des opprimés, c'est une sottise que personne ne défend. En revanche, que l'Islam soit surtout présent dans la classe ouvrière et les couches les plus discriminées de la population, c'est prouvé statistiquement. L'Islam des caves, ce n'est pas l'islam des villas ni des hôtels particuliers. Very Happy

il existe néanmoins des groupes puritains militants, comme par exemple dans les facs de Jussieu et de Nanterre. Nous devons les combattre avec nos arguments comme nous combattons tous les réacs.
Avant de savoir quoi dire, j'aimerais que tu précises de quels groupes tu parles et de quels arguments tu parles, vu que tu parles de capitulation un peu plus haut. PSM, par exemple, je ne les considère pas comme des "ennemis à combattre", pas plus que ne l'étaient des groupes chrétiens par le seul fait d'être chrétiens. D'autres, oui, évidemment, dès qu'ils s'engagent dans des campagnes de propagande. Comme certaines mouvances catholiques ou les sectes évangéliques qui cartonnent dans les communautés des Caraïbes et d'Amsud et me semblent au moins aussi graves que certains salafistes, mais curieusement bénéficient d'une grande indulgence... étant chrétiens. Very Happy

Je n'ai pas dis que les révolutionnaires devaient soutenir systématiquement toutes les lois relatives au port de signes religieux.
Et lesquelles soutiens-tu, et avec quels arguments? Parce que lorsque tu euphémises en parlant de lois relatives au port de signes religieux, pour le moment en France, ce sont des lois réprimant les musulmanes visibles, avec les Sikhs en victimes collatérales (pour reprendre l'élégante expression de Luc Ferry)
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Sam 8 Juin - 6:41

Sur la question de la tactique...

Ce matin, Luc Ferry expliquait que la loi raciste de 2004 avait été faite parce que des garçons musulmans faisaient pression dans les lycées pour forcer les filles à se voiler.

J'ai adoré la démonstration. Des garçons harcèlent des filles, on vire d'autres filles... Alors qu'il fallait évidemment mener une propagande sur les discriminations de genre, et réprimer les garçons se livrant à ce genre de pressions. Mais les garçons sont restés bien au chaud pendant qu'on harcelait, stigmatisait et virait les filles voilées... Ce fut un grand moment féministe du service public d'enseignement. Grâce à Dieu et aux islamophobes, les musulmanes ont été grossir les rangs des établissements privés, dont le lycée Averroès de Lille, cité comme le meilleur lycée de France l'an passé.

Je me souviens d'Akbou, une ville de Kabylie, où les voiles musulmans étaient relativement peu nombreux en 1982, mais où l'on ne croisait presque que des petites filles et des vieilles... La plupart des femmes étant enfermées dans leurs maisons, dans leurs appartements par leurs maris lorsqu'ils partaient au travail. Pas grand rapport avec le voile, ni avec même la religion, beaucoup de ces hommes avaient un goût prononcé pour la bière et le vin qu'ils consommaient en public. En revanche, Batna, dans les Aurès, presque toutes celles que l'on croisait portaient un long voile noir, proche du tchador iranien, mais les rues étaient comparativement à Akbou ou Bejaïa, pleines de femmes, seules ou en groupes. Je ne crois pas que les différences de port du voile recoupaient des différences d'émancipation. Au contraire même, elles étaient trompeuses.


Dernière édition par Toussaint le Dim 9 Juin - 3:29, édité 1 fois
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Sam 8 Juin - 10:17

http://www.al-kanz.org/2013/06/07/aeroport-hijab-saint-etienne/

Il nous a en effet été rapporté que mercredi 5 juin, il y a tout juste deux jours, un agent de sureté de l’aéroport de Saint-Etienne, dans la Loire, a imposé aux femmes voilées de retirer leur voile publiquement sous peine de se voir refuser l’embarquement. Saisi, le CCIF (collectif contre l’islamophobie en France) nous confirme travail sur cet incident.

Il s’agissait du vol n°FR4426 de 11h30 à destination de la ville de Fez, au Maroc. Parce qu’il est très probable que d’autres femmes voilées ont subi ce même arbitraire sur d’autres vols vers d’autres destinations à l’aéroport de Saint-Etienne et ailleurs, nous lançons un appel à témoins afin de recueillir le témoignage d’autres victimes ou de voyageurs ayant été témoins de ces énièmes vexations. Si vous avez la moindre information – photos et vidéos bienvenues –, contactez le CCIF au numéro suivant : 09 54 80 25 93 ou par mail : contact[at]islamophobie.net.

Merci de relayer massivement cet appel à témoins par SMS, par mail, via Facebook et Twitter. Tout comme notre mobilisation en juin 2012 a permis de mettre un terme aux agissements absolument intolérables d’agents aux motivations troubles, il est du devoir de chacun d’agir pour qu’on ne puisse plus humilier et maltraiter les femmes musulmanes, premières victimes de l’islamophobie en France. Nous comptons sur votre mobilisation.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  yannalan le Sam 8 Juin - 11:57

e me souviens d'Akbou, une ville de Kabylie, où les voiles musulmans étaient relativement peu nombreux en 1982, mais où l'on ne croisait presque que des petites filles et des vieilles... La plupart des femmes étant enfermées dans leurs maisons, dans leurs appartements par leurs maris lorsqu'ils partaient au travail. Pas grand rapport avec le voile, ni avec même la religion, beaucoup de ces hommes avaient un goût prononcé pour la bière et le vin qu'ils consommaient en public. En revanche, Batna, dans les Aurès, presque toutes celles que l'on croisait portaient un long voile noir, proche du tchado iranien, mais les rues étaient comparativement à Akbou ou Bejaïa, pleines de femmes,

Je confirme totalement, ayant vécu à Batna et Tizi-Ouzou, la différence est frappante de ce côté-là.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Dim 9 Juin - 3:29

Détail amusant, Caroline Fourrest, maintenant une "spécialiste" des groupes d'extrême droite selon les médias, vient d'expliquer que ces groupes étaient racistes, qu'ils en avaient après les immigrés, les juifs, les noirs, et n'a pas trouvé moyen de dire qu'ils en avaient après les musulmans. En revanche, une femme qui a infiltré le FN et vient de publier un bouquin dessus, disait l'autre jour que pour les adhérents du FN, l'ennemi obsessionnel, c'était les musulmans, les femmes voilées, et puis, dans une moindre mesure, les juifs, etc... Il suffit aussi de visiter un peu les sites de ces groupes, pour le voir. Mais évidemment, c'est une cible que la Fourrest partage avec ces groupes, donc... silence pudique. Very Happy
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Lun 10 Juin - 17:28

http://www.lunion.presse.fr/actu/foulard-arrache-une-centaine-de-personnes-rassemblees-devant-le-commissariat-de-reims

Foulard arraché: une centaine de personnes rassemblées devant le commissariat de Reims
More Sharing ServicesPartager 149 contributions
Publié le dimanche 09 juin 2013 à 22H24 - Vu 3730 fois



REIMS (Marne). Une centaine de personnes, issues de différentes associations musulmanes, sont toujours rassemblées ce soir à 22h30 devant le commissariat de Reims. Elles sont là pour soutenir une jeune femme de 33 ans venue déposer plainte.

A l'origine de ce mouvement, une agression qui se serait déroulée ce dimanche vers 17h45, rue Maldan à Reims. Selon les propos rapportés par les associations, la jeune femme, voilée, se rendait avec son mari à son travail à bord de son véhicule lorsqu'elle a été insultée par un passant. Celui-ci lui aurait alors arraché son foulard par la fenêtre du véhicule.

L'agresseur serait parti en direction de boulevard Charles Arnould pour se réfugier dans les locaux des Compagnons du devoir. Alertées une centaine de personnes de différentes associations musulmanes de Reims se sont alors dirigées devant les locaux en attendant l'arrivée de la police.

Dans une ambiance très tendue, elles ont ensuite accompagné la jeune femme au commissariat, celle-ci hésitant à porter plainte car travaillant dans le quartier.

A lire dans notre édition de demain
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Lun 10 Juin - 18:25

On va voir la réaction de la gauche et de l'extrême gauche à l'agression.
Encore un qui ne capitule pas devant le voile...
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Egor la combine le Lun 10 Juin - 19:26


Bon...

Mes posts étaient en rapport avec la discussion autour du webdocu sur le NPA. Ils ont été déplacés ici. Je ne vais pas répéter ce que j'ai déjà écris. Je n'ai jamais dis qu'il fallait "faire la guerre aux croyants". Peut on discuter sans évoquer des exemples grandiloquents dont je ne comprend pas trop ce qu'ils apportent au débat? Oui effectivement , en Kabylie les femmes ne portent pas le voile avec le même systématisme que dans des régions plus marquées "arabes" comme Oran ou Constantine. Les femmes de Grande Kabylie portent plutôt une sorte de fichu de couleur, propre à la culture kabyle, auxquelles pas mal d'entre elles sont attachées comme une manifestation, parmi d'autres, de leur identité. Et oui , Toussaint , le fait que les femmes soient moins voilées , ne signifie pas forcément qu'elles ont plus de droits. Elles se font tout autant fliquées au nom de la tradition et du "qu'en dira-t-on?" et c'est tout autant inadmissible. Mais je ne vois pas en quoi ça me contredit.

Je ne m'oppose pas au foulard tant pour ses aspects religieux que parce que c'est un signe de domination sur la femme et parfois une véritable prison mobile. Et contre cette manifestation ostensible de sexisme il faut réagir, mais la combat communiste et féministe est loin de se limiter à ça.

Je cesse là ma participation à ce débat.


Egor la combine

Messages : 71
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Lun 10 Juin - 22:16

Je n'ai jamais dis qu'il fallait "faire la guerre aux croyants".


Non, tu ne l'as en effet pas dit. Pas ainsi. Mais cela revient au même.
Non?
Alors voyons ce que tu as dit.

En premier lieu, tu as dit que tu étais pour l'exclusion des élèves portant le voile du service public de l'éducation. C'est ce que tu précises lorsque tu dis être "pour" la loi de 2004 dont tu ne critiques que les "visées véritables du gouvernement". Qui n'étaient pas tellement voilées, pas plus que celles de l'opération LO-LCR à Aubervilliers. Mais à part cela, tu ne parles pas de faire la guerre aux croyantes. Nooonn, comment peut-on imaginer une chose pareille, tu veux seulement les priver d'enseignement. Un détail dont elles auraient tort d'y voir une quelconque volonté de leur nuire. C'est tellement émancipateur d'être virée de l'Education Nationale et d'échouer dans ses études... Tu devrais leur expliquer, qu'elles puissent te remercier. J'ai rencontré ces élèves, je les ai vues humiliées, pleurer, j'ai vu un jour des dizaines de femmes pleurer en silence, dans l'obscurité devant "un racisme à peine voilé". Je n'oublie pas, je n'oublierai pas, je n'oublierai jamais ces élèves humiliées. Un quarteron de profs, CPE, proviseurs avait accueilli une élève qui, au bout de plusieurs jours a enlevé son foulard pour entrer dans le lycée: "Alors, Fatima, maintenant tu peux dire vive la république" et Fatima s'est enfuie en pleurant pour ne jamais revenir dans ce lycée de merde. Et ce prof de Valenciennes, LCR, qui vire une élève de son cours en 2004, avant l'entrée en vigueur de la loi et explique à sa classe indignée, en son absence, pendant une heure et demie (selon ses dires) pourquoi il l'excluait de son cours... Tu es pour la loi, mais pas contre les musulmanes visibles... Nooon. Comment peut-on?

Ensuite, et je te cite à nouveau tu dis "même si ces femmes "voilées" volontaires étaient majoritaires, faut-il pour autant capituler?". Capituler devant qui? Sinon devant les femmes portant le voile ou leur volonté de le porter? C'est un terme militaire. Nous sommes donc en lutte contre ces femmes qui veulent porter le voile? Nous avons pour but de le leur faire enlever? Et mettre quoi? Des cheveux longs et des mini-jupes, des bas-résilles et des talons-aiguilles? De grandes boucles d'oreilles? Il y a un modèle de femme émancipée? Ah, oui, la "coupe à la garçonne" et le costard traditionnellement réservé aux hommes, ben une fois qu'on a dit cela, on voit de quoi il s'agit... Very Happy Tous ces vêtements ne sont pas des signes de domination? Les mecs qui montent les marches de Cannes en complet veston et les nanas en décolletés majestueux et robes transparentes, cela ne reflète pas la domination masculine? Ah bon. Autrefois les féministes et les révolutionnaires pensaient que oui, il a suffi de quelques voiles musulmans pour que la traduction vestimentaire occidentale de la hiérarchie des genres disparaisse de leur paysage. Et tous les vêtements marqués par la hiérarchie des genres sont retournables en signes de révolte, pour les occidentales, sauf... le voile. Alors que le voile est aussi porté en signe de rébellion contre la famille, contre l'oppression raciste et de genre. Aussi. Comme les gamines qui se peinturlurent le visage le font parfois en rébellion. Et dans une même famille, voire chez une même personne les deux peuvent cohabiter. Je me rappelle avec un copain ex-imam du vendredi, à l'entrée d'une réunion publique du CEPT? nous regardions une noria de jeunes femmes en foulard ostentatoire et mini-jupe vraiment très mini... Il se marrait en me disant "vise les salafistes, intégristes et wahabites en mini-jupe, ils racontent n'importe quoi sur ces filles".

Tu dis aussi que le voile peut être "parfois une véritable prison mobile". Si celles qui le portent y sont forcées, oui. Et en effet alors, il faut les soutenir et les aider à rejeter l'oppression dont il est un des aspects, généralement me moins grave. Parce que le port du voile est généralement tout au plus la pointe de l'iceberg lorsqu'il est contraint. Il n'est que de voir comment toute la gauloiserie reprend en chœur le thème des horribles djihadistes qui voilaient les femmes maliennes. Insupportable, il fallait faire quelque chose... Et pour les centaines de milliers de femmes maliennes excisées au sud... chut, on coupe. L'obsession des occidentaux, en particulier des français pour le voile est un excellent rideau de fumée pour les autres discriminations frappant les femmes d'ici et d'ailleurs, de la violence conjugale aux salaires en passant par l'exploitation sexuelle. Je me souviens de l'exaspération des iraniennes qui constataient que le tchador était l'obsession des français et que les autres régressions de la République Islamique, autrement plus graves, ne les mobilisait pas.

Surtout tu t'inscris dans la grande tradition coloniale des femmes à libérer par la force de leur obscurantisme.

Lutter contre la religion? Oui. Pas en s'en prenant aux croyantes, et c'est bel et bien ce que tu fais. "On n'émancipe pas quelqu'un contre lui-même, lorsque quelqu'un veut s'émanciper, il entre en lutte et il se bat." (Saïd Bouamama). C'est là la grande différence entre la question du voile dans les Aurès et dans le 93. Si les jeunes femmes des pays musulmans entrent en lutte contre el patriarcat, les imams et le voile imposé, il faut les soutenir, de toutes nos forces. En revanche lorsque l'état français mène une campagne de stigmatisation et de discrimination contre des jeunes femmes d'une minorité religieuse, nous devons soutenir ces dernières. Nous devons être solidaires de la liberté des femmes à disposer de leur corps. Dire qu'elles ne peuvent en disposer jamais vraiment librement est une porte ouverte, elles ne sont pas plus libres de se voiler que de se dénuder, personne n'est jamais "libre", chacun fait avec ses contradictions et ses héritages. Mais s'immiscer dans le rapport d'une personne avec sa foi et son rapport à son corps, c'est vraiment déplacé.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Lun 10 Juin - 22:26

J'ajouterai que lors des manifestations de protestation contre la loi raciste de 2004, au moment du 6 Mars 2004, un groupe d'extrême gauche avait fait courir le bruit qu'il "arracherait" les voiles des femmes qui viendraient à la manifestation de la journée mondiale des femmes. Ce jour-là, on avait eu à subir des pressions physiques continues.

Lorsque l'on veut faire enlever le voile par la contrainte, lorsqu'on assimile femme voilée à intégriste ou menace, on légitime les agressions du genre de ce qui est décrit plus haut.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Roseau le Mar 11 Juin - 9:01

La Turquie en mouvement est une excellente réponse aux colonialistes qui répriment les femmes portant foulard
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Mar 11 Juin - 15:32

Ce matin, en diffusant devant PSA Poissy, j'ai remarqué environ une demi-douzaine de femmes voilées, dont deux "style bonne soeur", parmi les ouvrier(e)s qui venaient prendre leur poste. Elles étaient très minoritaires parmi les femmes.

Je serais curieux de savoir ce que ferait, à l'intérieur de cette boîte ou même à l'extérieur, et ce que préconiserait l'auteur(e) de l'article de LO qui soutient implicitement une loi permettant de licencier les femmes voilées dans les entreprises privées . Shocked J'ignore quelles sont les positions sur l'islamophobie des camarades qui diffusaient avec moi, et j'ai oublié pour diverses raisons d'en discuter avec eux, mais ils ont bien entendu donné des tracts aux femmes voilées comme aux autres, car il est évident que ce sont des ouvrières comme les autres. (Aucune de ces "voilées" n'a refusé les tracts alors qu'un certain nombre d'autres personnes, dont des femmes, l'ont fait.)

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Mar 11 Juin - 22:16

Pas mal, la photo, Roseau. Very Happy

Je suis content, vérié, que tu aies remarqué dans la pratique ce que je signale de temps en temps, et que j'ai observé sur le terrain. Généralement les femmes voilées prennent les tracts et les lisent. C'est ainsi que LO, par exemple, ou la LCR à un moment, étaient réellement une référence pour certaines.

A noter aussi dans la foultitude d'hommages qui fleurissent sur Méric, que personne à part ses camarades, ne cite parmi ses combats celui contre l'islamophobie. Or Méric le libertaire était un militant contre l'islamophobie, très clair.

Encore des libérateurs des femmes voilées à l'œuvre... Very Happy Amusant de voir les conseils donnés à la victime pour éviter de mobiliser la communauté musulmane...
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=m3DETAxXM24#!

Y’A Bon Awards 2013 : le racisme toujours aussi normal sous une présidence normale

Le lundi 10 juin au Cabaret Sauvage (Paris) l’association Les Indivisibles organisait la 5ème cérémonie des Y’A Bon Awards soutenus par un jury composé de l’animatrice TV Enora Malagré, le géopolitologue Pascal Boniface, l’humanitaire Rony Brauman, l’humoriste Océanerosemarie, les journalistes Denis Robert, Yasmine Chouaki, Anasthasie Tudieshe et Nadir Dendoune, le fondateur d’Act Up Didier Lestrade , la présidente de la Fondation Frantz Fanon Mireille Fanon-Mendès-France, les musiciens DJ Pone, DJ Cut Killer et Marco Prince, la championne de boxe et écrivaine Aya Cissoko, l’entrepreneure Laurence Méhaignerie, l’initiateur de la Marche pour l’Egalité de 1983 Toumi Djaidja et enfin le producteur et auteur du film “la Cité Rose” Sadia Diawara.
Pour la première fois, présidence normale oblige, le palmarès est parfaitement paritaire.

Et les gagnants sont...

La cérémonie émaillée de nombreuses vidéos parodiant la vie associative, a connu quelques rebondissements dont l’arrivée d’un invité surprise : Christophe Barbier lauréat de deux Y’A Bon Awards en 2010 et en 2012, est venu chercher son prix face à un public remonté !
C’est sous les rires nourris d’une salle comble qu’on été auréolés d’une peau de banane dorée les personnalités publiques qui se sont illustrées par leurs déclarations tonitruantes : le prix de « Super Patriote » gagné haut la main par l’actrice Véronique Genest gardienne auto-proclamée de la démocratie contre l’Islam , le chroniqueur Franck Tanguy un peu trop fou du volant remporte le trophée « Retourne chez ta mère » , dans la catégorie « Territoires perdus de la République » c’est le président de l’UMP Jean-François Copé boulanger à ses heures qui ôte le pain au chocolat de la bouche des musulmans, le prix des nostalgiques du « Bon vieux temps des colonies » revient de plein droit au député UMP Jean-Sébastien Vialatte, la philosophe Elisabeth Badinter mobilisée contre le terrorisme niché près de nos chères têtes blondes gagne l’award du « racisme à peine voilé » tandis que la journaliste multirécidiviste Elisabeth Lévy désormais habituée des Y’A Bon Awards triomphe avec un couronnement « Pour l’ensemble de son œuvre ». Aucun des lauréats de 2013 n’a répondu à notre invitation, nous tenons donc à leur dispositions leurs trophées amplement mérités.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Mar 11 Juin - 22:48

Une entrevue sur Investig'Action l'an passé avec Saïd Bouamama. La situation a évolué, mais les constantes demeurent.

Saïd Bouamama : « A diaboliser les musulmans, on crée des islamophobes »

4 mai 2012


Le score obtenu par le Front national lors du premier tour des élections françaises en a consterné plus d’un. Est-il le signe d’une islamophobie grandissante ? Ou reflète-t-il tout simplement une société française baignant dans des manipulations à la fois politique et médiatique ? Investig’Action a tenté de répondre à ces questions en rencontrant Saïd Bouamama, sociologue et militant engagé depuis de nombreuses années dans les luttes de l’immigration pour l’égalité réelle des droits en France.


Comment expliquez-vous le score élevé du Front national lors du premier tour des présidentielles ?

Il relève selon moi de deux causes essentielles. La première est historique et liée à l’héritage de la colonisation. A l’époque, pour que le colonialisme puisse fonctionner, il fallait préparer les esprits, créer un espace mental colonial. Les Arabes, les noirs et les musulmans ont ainsi été présentés comme des sujets allergiques à la modernité, à la laïcité, à la république… Des gens dangereux pour la démocratie en somme. Les sujets étant présentés comme cela, il apparaissait normal que le colonialisme les transforme complètement et s’autorise même à les mâter en cas de révolte. Aujourd’hui, l’extrême-droite française instrumentalise cet héritage pour des besoins contemporains. Et le champ politique se trouve pris en otage car les autres partis reprennent ces thèmes imposés par l’extrême-droite au lieu de se démarquer complètement de cette mouvance.

Le deuxième facteur, c’est la crise économique. Elle a entraîné l’appauvrissement d’une partie de la population et rendu précaires nombre de garanties sociales. Le FN surfe sur le mécontentement des gens. Il n’est donc pas surprenant qu’un tel parti réalise un bon score dans le contexte actuel. L’inverse m’aurait surpris. Mais il y a une autre leçon importante à tirer de ce scrutin : le résultat obtenu par Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier a pris de front les thèses du FN, il ne leur a accordé aucune concession. Son score révèle donc l’émergence d’une minorité de citoyens qui centrent leurs préoccupations sur les questions socio-économiques.

La montée de l’islamophobie est-elle liée à l’échec de la politique d’immigration en France ?

Mais il n’y a pas d’échec de la politique d’immigration, pour autant que l’on considère son véritable objectif. L’objectif de la politique d’immigration est très simple : assurer une force de travail moins chère que la force de travail national. Cette mise en concurrence des travailleurs permet de niveler par le bas les coûts du travail. Par conséquent, au-delà des beaux discours idéologiques sur l’intégration, il y a toujours eu une politique très simple qui visait à assigner les immigrés et leurs enfants français à des places du marché du travail moins bien payées.

Il n’y a donc pas d’échec de la politique d’intégration, qui a toujours été réactionnaire. Le véritable échec, c’est d’avoir cru que cette politique pouvait être viable sur le long-terme. Assigner systématiquement des personnes à des places subalternes ne peut entraîner que des frustrations, des revendications, des révoltes et des réaffirmations identitaires. Or, on avait l’habitude de cantonner les immigrés au silence. Ce type de revendications perturbe donc l’ordre établi, elles vont donner de l’eau au moulin de l’extrême-droite en particulier et, de manière générale, vont être utilisées par les politiciens pour dire : « vous voyez, ils ne sont pas assimilables ».

On ne peut donc pas parler d’un échec de la politique d’immigration en France. Ce que l’on considère comme un échec n’est que le résultat inévitable des modalités économiques posées par cette politique d’immigration.

Depuis dix ans, Nicolas Sarkozy fait de la sécurité son terrain de jeu électoral avec un discours qui, selon l’analyse de Gilles Kepel, repose sur les fameux 4 i : immigration, islam, insécurité, identité nationale. Ce type de discours est primordial pour la survie de la droite ?

Absolument. Mais il en va de même pour le Parti socialiste. L’insécurité est un débat-écran qui vise à masquer des problèmes de société bien plus importants. Tant pour l’insécurité, que pour des soi-disant actes terroristes ou que pour les attaques contre la laïcité, des petits faits sont transformés en faits généralisés. En France, il n’y a pas de montée massive de l’insécurité, d’un repli communautaire ou d’un danger intégriste. Il n’y a rien qui permette objectivement d’attester d’une telle montée.

En revanche, ces trois dernières décennies ont été marquées par les quatre processus suivants : 1. Appauvrissement massif d’une classe sociale. 2. Précarisation d’une grande partie des travailleurs qui, malgré un emploi, redoutent l’avenir. 3. Discrimination raciste grandissante. Je rappelle que quatre employeurs sur cinq font de la discrimination à l’embauche. C’est le Bureau International du Travail qui le dit et on ne peut pas vraiment dire que c’est une organisation militante radicale. 4. Processus d’humiliation dans les quartiers populaires avec des contrôles de police permanents.

Ces questions devraient être au centre de la campagne électorale ?

Ce sont de véritables questions que l’on peut poser à la société française. Comment lutter contre la paupérisation ? Comment redonner des garanties aux travailleurs ? Comment combattre les discriminations racistes ? Comment arrêter la mise sous surveillance des quartiers populaires par les forces de police ? Ces questions ne plaisent pas alors il faut des débats pour faire écran comme ceux que vous avez cités : identité nationale, insécurité, etc.

Quels sont les effets de ces processus actifs depuis trente ans ?

Ils nous font basculer de modèle. Nous passons du modèle de bouc-émissaire, modèle historique qui a toujours existé en Europe, à celui de l’ennemi intérieur. Aujourd’hui, les réactions xénophobes ne touchent plus seulement les immigrés qui débarquent en France. Désormais, quelqu’un qui est né français, qui a toujours vécu en France et qui est totalement français peut aussi être perçu comme un étranger. Ce phénomène est nouveau et il déplace la cible de l’immigré vers le musulman : c’est le passage du bouc-émissaire à l’ennemi de l’intérieur.

Les politiques et les médias nous rabattent les oreilles avec le terrorisme islamiste mais depuis 1991, 94% des attentats commis en Europe sont le fait de l’extrême-droite et de groupes séparatistes. Seulement 0,4% sont imputés aux islamistes. Comment expliquez-vous cela ?

Depuis que le FN a imposé ses thématiques, il y a une rentabilité électorale et médiatique à introduire la peur. Par souci électoral ou d’audimat, on a mis en place une machine à fabriquer la peur et le musulman est l’outil de cette fabrication. D’un côté, il n’y a pas de faits matériels qui expliquent le ciblage d’une population particulière comme les musulmans. D’un autre côté, il y a une invention idéologique qu’on peut nommer islamophobie.

Le véritable problème de société n’est pas l’existence d’actes terroristes ou d’actes antirépublicains commis par des musulmans. C’est, au contraire, les discours idéologiques islamophobes qui entrainent des actes islamophobes. A force de diaboliser les musulmans, on crée des islamophobes. D’ailleurs, les acteurs de ce phénomène ne sont plus seulement les partis politiques mais aussi les pouvoirs publics, le débat s’étant invité dans les juridictions. Quand on fait une loi pour les jeunes filles voilées, même si on l’appelle autrement, c’est une loi qui ne s’adresse qu’à une partie de la population. Par conséquent, on assiste à un ciblage pratiqué par le Front national mais aussi par l’appareil d’Etat.

Vous parlez des politiques et de la justice. Et les médias ?

Ils fonctionnent plus comme catalyseurs de l’islamophobie que comme créateurs, les créateurs regroupant un groupe beaucoup plus large où l’on trouve les grand partis politiques de droite et d’extrême-droite ainsi que le Parti socialiste qui a accordé de nombreuses concessions sur ce terrain.

La manière dont les médias se comportent avec certaines questions de société est gênante. Généralement, l’angle qu’ils adoptent renforce, catalyse et diffuse de manière plus large le discours islamophobe.

Un commentaire sur l’affaire Merah ? Y a-t-il eu récupération politique ?

Evidemment. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir cette récupération. Mais contrairement à ce qu’a prétendu Sarkozy, Merah n’est pas la production d’un pays étranger. Il est au contraire le résultat des carences, des inégalités, des humiliations et des contradictions de la société française. Dire cela ne justifie pas d’aller tuer des policiers ou des enfants. Cela montre juste à quel point la société française ne fonctionne pas bien.

Comment expliquer la différence dans le traitement médiatique des affaires Breivik et Merah ? Le premier est qualifié de fou, le second est étiqueté terroriste musulman…

On est bien dans l’islamophobie profonde. En effet, l’islamophobie consiste notamment à ne pas expliquer un phénomène à partir de l’ensemble de ses causes mais de le limiter à une explication culturaliste. Ici, en l’occurrence, on a évoqué la religion de Merah. Or, toutes les explications exclusives à une communauté sont inévitablement racistes. Dans l’affaire Merah, les médias ont directement écarté les explications de type pathologique : on l’a présenté comme un homme stable, faisant des choix politiques rationnels qui seraient compatibles avec ses mœurs… Par contre, quand le tueur n’est pas musulman, on dit généralement que ça ne peut être qu’un malade mental.

Un rapport récent d’Amnesty International accable la France et la Belgique sur la question de l’islamophobie. Cela pourrait-il contribuer à améliorer les conditions de vie des musulmans en Europe ?

« Améliorer », n’exagérons rien. Mais ça reste un pas positif. En effet, nous sommes nombreux à dénoncer la montée de l’islamophobie depuis des décennies. Mais systématiquement, nos détracteurs jugeaient que notre discours était idéologique et que l’islamophobie était une invention. Alors, qu’une organisation comme Amnesty International puisse aujourd’hui objectiver les faits et conclure à l’existence de législations islamophobes, c’est une étape positive. Ca nous sort du champ idéologique.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum