POI et Schivardi

Page 5 sur 33 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 33  Suivant

Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Achille le Sam 27 Avr - 23:41

Jonhy a écrit:
Moi du PT je connais: des vieux qu'on voit une fois par an pour signer une pétition " non à la troïka", la main mise sur le syndicat ayant le plus de votes pour le Front Nationale en son sein, FO, et gérad Schivardi...les capitalistes n'ont qu'à bien se tenir, Jean jean connait le programme marxiste par coeur!

"C'est trop injuste" pleurniche Calimero/Johny quand le npa est critiqué...
Mais quand verié2, copas, Menvusa... débinent sur LO Calimero/Johny est à la pêche.
Mais quand trollseau, copas, Menvusa et rougevert piétinent les militants du FdG ou des partis qui le composent Calimero/Johny fait la sieste..
et enfin tu rejoins trollseau, Menvusa, Copas pour calomnier avec de jolies saloperies le militants du POI (voir ta citation ci dessus)

Bref tu as l'indignation sélective et d'un coup on peut avoir un doute sur ton impartialité : tu ne serais pas proche du npa voire militant du npa des fois ? Rolling Eyes

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Roseau le Sam 27 Avr - 23:49

Jonhy a écrit: Moi du PT je connais: des vieux qu'on voit une fois par an pour signer une pétition " non à la troïka", la main mise sur le syndicat ayant le plus de votes pour le Front Nationale en son sein, FO, et gérad Schivardi...les capitalistes n'ont qu'à bien se tenir, Jean jean connait le programme marxiste par coeur!

C'est bien pire que tout ce que connait Jonhy.
Voilà, si il était moins jeune, ce dont il se souviendrait:

Alexandre Hébert, une des huiles du PTdevenu POI et de FO ,
dans une interview accordée à « Français d’abord », journal du Front National
(6 octobre 1999)
« (...) je ne connais pas d'employeurs qui licencient par plaisir. Les entreprises, compte tenu du contexte international qu'on leur impose, la mondialisation, la destruction des garanties nationales, sont placées presque toujours devant l'alternative suivante : ou licencier ou délocaliser et j'estime scandaleux que les gouvernants qui sont à l'origine des nouvelles institutions européennes et mondialistes, cherchent des boucs émissaires en la personne des chefs d'entreprise qui ne font que s'adapter à la loi de la jungle qui est la règle dans les rapports économiques.»
Ce n’est plus le capital qui se donne un Etat et gouvernement mais l’inverse.
Le capital est un bouc émissaire…
C'est comme Hollande que le POI visite à l'Elysée:
c'est pas lui et la bourgeoisie française, c'est Bruxelles...
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  niels le Dim 28 Avr - 9:46

T'as raison Jonhy, le NPA essaie de convaincre qu'il faut faire .....une révolution démocratique!!!!! car l'heure n'est plus aux révolutions prolétariennes, finie la période historique ouverte par la révolution d'octobre 17, celle des guerres et des révolutions prolétariennes, terminée depuis la chute du mur de Berlin ....et de la bureaucratie stalinienne! Tiens, c'est bizarre!
Quelle chance elle a, la classe, d'avoir le NPA qui s'empresse de coller aux basques de Mélenchon et sa révolution citoyenne (encore une révolution-décidément!- citoyenne!! Ouf!)

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jonhy le Dim 28 Avr - 10:02

Mon dieu Achille tu m'aurais démasqué? Sinon, pour moi, tu t'enfonces. Te voir défendre les LO que je débinent injustement me fait bien rire, toi qui pendant des mois nous as traité de "sectaires" et " d'isolationniste". Pareil pour Dug et Klin dans le sens inverse.
Au passage, je crois pas que les camarades de LO ou qui s'en revendiquent ou pas aient besoin pour leur défense d'Achille et de la 6ème république.

Sur le POI, puisque c'est le sujet, il y a un truc qui me saute aux yeux: entre la théorie des membres du PT et de leur courant communiste machin, et la pratique il y a un gouffre évident qui ne peut vous faire apparaître que pour des menteurs ou des contorsionnistes. Jean Jean dit " Il n'y a pas de contradiction entre s'attaqur à a bourgeaoisie et dénoncer l'UE".
Mais que font les militants du POI dans la pratique? Ce que j'en connais, évidemment ça doit changer un peu selon les endroits, c'est ce fameux " Non à la Troïka", des campagne contre l'Europe, contre Maasticht. " Le NON du référendum de l'Alsace est une cinglante claque aux tenants de maastricht" Si ça ce n'est pas entretenir des illusions qui tendent à être franchouillarde.
Quel a éait l'unique axe de campagne de leur candidat Gérard Schivardi? La sorti de l'UE. L'a -t-on beaucoup entendu parler de lutte des classes? Les gens se souviennent de lui que " le vin ce n'est pas de l'alcool, parce qu'on est en France voyons".

On peut avoir des supers textes internes, et être de fait, ni révolutionnaires ni communiste. On peut même avoir une étiquette super labellisé top communiste révolutionnaire c'est nous qu'on est les plus pur et juguler la parole et la spontanéité ouvrière dans une grande entreprise automobile. Bref ce qui m'intéresse c'est ce que les militants font en vrai, et à 'évidence ce que fait le POI n'est pas ce que rêve JEan JEan ou autre, qui doit par ailleurs être un marxiste convaincu. Si on ajoute à cela toute vos pratique d'entrisme bizarre, pour au final quoi? Gérer l'association des Libres Penseurs et une partie de FO? Mais pour quoi faire, quel est le but? Comment voulez vous que vous n'apparaissiez pas pour une petite PME après? " Le lambertisme c'est à la fois un idéal qui a échoué et une PME qui a réussi".

Alors effectivement mon intervention était apolitique et un peu naze, mais ce débat est tellement lunaire: le POI qui fait des leçons de marxisme et de révolution au NPA, défendu par LO et le PG affraid

Pour niels: oui quelle chance elle a d'avoir le POI qui défend la révolution des maires et qui continue à lutter dans la vaillante seule centrale anti-stalinienne, FO, tellement anti-stalinienne que selon des sondages 22% de ses membres votent Front National.



Dernière édition par Jonhy le Dim 28 Avr - 10:05, édité 1 fois

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  niels le Dim 28 Avr - 10:04

Roseau:" C'est comme Hollande que le POI visite à l'Elysée:
c'est pas lui et la bourgeoisie française, c'est Bruxelles..."

Roseau égal à lui-même, pathétique!
Au moment où le NPA vient couvrir Mélenchon, sa révolution citoyenne et sa manifestation du 5 mai, le même Mélenchon qui refuse pourtant expressément de pointer du doigt les vrais responsables de l'austérité, à savoir le gouvernement Hollande-Ayrault et l'Union européenne.... le POI, lui, refuse de s'y associer justement parce que Hollande et son gouvernement disparaissent du paysage (de même d'ailleurs l'Union européenne qu'il n'est absolument pas question de remettre en cause vous pensez!! On risquerait de nous confondre avec le FN! alors que c'est au nom de ce carcan que toutes les mesures antiouvrières sont prises et c'est d'ailleurs pour cela qu'elle a été créée par les différentes bourgeoisies européennes et l'impérialisme US, au compte du capital financier). Révolutionnaires de pacotille!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jonhy le Dim 28 Avr - 10:13

Le POI refusent de s'y associer...pour défendre la République une et indivisible...en faite la VIème république et "le mouvement des élus"... Allez pour le plaisir, ce n'est pas une blague mais leur militants critique le NPA et sa soit disante révolution démocratique:

"Avec le résultat du referendum en Alsace, qui a rejeté la tentative de démanteler la République – cette « territorialisation » que l’on retrouve aussi dans l’accord ANI ou dans la réforme Peillon sur l’école – les militants, les travailleurs et les citoyens mesurent qu’il est possible de contraindre le gouvernement à des reculs majeurs.

Ils sont encouragés à appuyer le mouvement des élus, qui, dans tout le pays, en défense de la démocratie et de la République se dressent contre l’intercommunalité forcée."

C’est la voie du mouvement qui jettera les bases d’une Assemblée constituante souveraine permettant d’établir des institutions authentiquement démocratiques et un gouvernement capable de prendre les mesures d’urgence qu’appelle la situation, en particulier

de garantir l’égalité des droits des citoyens dans une République une et indivisible fondée sur la libre adminis- tration des communes

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  niels le Dim 28 Avr - 10:17

Qui est incapable de défendre les acquis ouvriers et démocratiques ne risque pas d'en conquérir de nouveaux, disait Trotsky.

C'est un fait, l'Union européenne et son agent, la Vème république, au compte du capital financier,veulent détruire, via la régionalisation et les grandes métropoles, le cadre national de ces acquis, à savoir la république jacobine une et indivisible, ses départements, ses communes et leurs services publics, la laïcité...
Confondre cadre national et nationalisme, cadre national et Etat bourgeois, cadre national et VIème république...,c'est faire vraiment preuve soit de mauvaise foi, soit d'ignorance crasse...les deux pouvant d'ailleurs se combiner!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jonhy le Dim 28 Avr - 10:19

Et voilà la véritable position du NPA:

"Le Front de gauche conçoit cette nouvelle République comme un régime d’assemblées, dans le cadre des institutions bourgeoises pensées pour gérer ce système. Comment peut-on poser la question de nouvelles formes d’organisation démocratiques et sociales sur les lieux de travail, dans les villes et les quartiers si tout doit changer par et au sein des institutions de la ­République ? La rupture nécessaire, qui s'appuie sur la mobilisation et l'engagement du plus grand nombre, n’est pas au cœur de la démarche du Front de gauche. Celui-ci propose, pour reprendre les mots de son ex-candidat à la présidentielle, « un coup de balai »… tout en conservant le régime parlementaire et même la présidence de la République, sans intervention populaire.

Dans la vision du Front de gauche, il n’y a aucune proposition de fonctionnement et de vie démocratique s'appuyant et favorisant l’auto-­organisation et l’autogestion populaire, et ses conceptions de réorganisation économique relève plus de l’étatisation que d'une réelle socialisation. De même, nous ne partageons pas les points de vue présentant le processus constituant pour une VIe République comme un « préalable » à la bataille pour une alternative, pour une autre société. Sur ce plan, il ne peut y avoir de préalable, si ce n’est la défense de toutes les revendications sociales et démocratiques qui favorisent la lutte et la mobilisation du plus grand nombre.
Notre approche, c’est celle d’une république, démocratique et sociale, qui rompe avec le capitalisme et ses institutions : depuis celle des communards de 1871 jusqu'aux aspirations que l'on retrouve dans le mouvement des indignéEs, pour « une démocratie réelle » bousculant toutes les institutions garantes de ce système."

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Achille le Dim 28 Avr - 10:30

Jonhy a écrit:
Alors effectivement mon intervention était apolitique et un peu naze, mais ce débat est tellement lunaire: le POI qui fait des leçons de marxisme et de révolution au NPA, défendu par LO et le PG affraid

Tu commences bien ta phrase pour ... la terminer toujours dans le même registre apolitique et très "naze".

Je ne défends personne, les désaccords sont les désaccords. Le POI et LO ont une ligne politique qu'ils suivent avec principe, fermeté et engagement, le constater n'est en rien une adhésion au contenu de ces lignes politiques.

Le npa quand à lui oscille depuis très longtemps (LC->LCR->npa) entre une ligne de division sectaire (pendant les présidentielles de 2012 par exemple) et une ligne d'adaptation aux "mouvements" comme son ralliement tout récent à la manifestation du 5 mars. Le npa perd en conséquence de nombreux militants qui se dirigent vers le FdG (merci...) et insatisfait ses tendances les plus isolationnistes. Il démontre ainsi que finalement il n'y a aucune place politique politique pour le npa car la ligne "ouvriériste" est occupée par LO et la ligne "unitaire" par le FdG.


Dernière édition par Achille le Dim 28 Avr - 10:52, édité 1 fois

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  niels le Dim 28 Avr - 10:41

Il n'en reste pas moins,jonhy, que tu seras au cul de Mélenchon dans une manif visant à dédouaner Hollande et l'Union européenne, c'est à dire les véritables responsables de l'austérité!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jonhy le Dim 28 Avr - 10:56

Ouah quel argument! Et toi t'es constamment au cul d'une centrale syndicale républicano-légitimiste qui parfois divise le mouvement parfois signes des accords anti-ouvriers ( Renault par exemple). T'es aussi au cul d'un maire qui interdit les filles de sortir le soir et qui défend l'alcool comme vertu française. Bref t'es au cul de plein de merdes, et si je suis à cette manif, ça sera derrière une banderole anticapitaliste et je me ferais peut être insulté par les " unitaires" du FdG mais c'est une bataille politique et noius avons raison de la mener pendant que tu fait signer ta pétition de Tarragone.

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  niels le Dim 28 Avr - 11:13

Révolution citoyenne pour Mélenchon, révolution démocratique pour le NPA, révolution prolétarienne pour le POI....Les deux premiers semblent pouvoir se retrouver! D'ailleurs, ils vont manifester ensemble et déjà les 2/3 du NPA sont passés au Parti de Gauche!
Politiquement, contre l'explosion sociale prochainement à l'ordre du jour et contre la révolution (pour la victoire de la révolution socialiste c'est une autre question, c'est à dire, dans ce processus, la construction du parti révolutionnaire), la bourgeoisie a et aura besoin d'une aile gauche dans le cadre d'un futur Front populaire, pour contenir et faire refluer le mouvement révolutionnaire des masses.

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jean Jean le Dim 28 Avr - 12:06

Jonhy a écrit:
Alors effectivement mon intervention était apolitique et un peu naze, mais ce débat est tellement lunaire

Effectivement...

De plus, je n'ai pas à me justifier, surtout devant toi !
avatar
Jean Jean

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Késtufou-sur-Yvette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jean Jean le Dim 28 Avr - 12:24

Jonhy a écrit:Et voilà la véritable position du NPA:

"Le Front de gauche conçoit cette nouvelle République comme un régime d’assemblées, dans le cadre des institutions bourgeoises pensées pour gérer ce système. Comment peut-on poser la question de nouvelles formes d’organisation démocratiques et sociales sur les lieux de travail, dans les villes et les quartiers si tout doit changer par et au sein des institutions de la ­République ? La rupture nécessaire, qui s'appuie sur la mobilisation et l'engagement du plus grand nombre, n’est pas au cœur de la démarche du Front de gauche. Celui-ci propose, pour reprendre les mots de son ex-candidat à la présidentielle, « un coup de balai »… tout en conservant le régime parlementaire et même la présidence de la République, sans intervention populaire.

Dans la vision du Front de gauche, il n’y a aucune proposition de fonctionnement et de vie démocratique s'appuyant et favorisant l’auto-­organisation et l’autogestion populaire, et ses conceptions de réorganisation économique relève plus de l’étatisation que d'une réelle socialisation. De même, nous ne partageons pas les points de vue présentant le processus constituant pour une VIe République comme un « préalable » à la bataille pour une alternative, pour une autre société. Sur ce plan, il ne peut y avoir de préalable, si ce n’est la défense de toutes les revendications sociales et démocratiques qui favorisent la lutte et la mobilisation du plus grand nombre.
Notre approche, c’est celle d’une république, démocratique et sociale, qui rompe avec le capitalisme et ses institutions : depuis celle des communards de 1871 jusqu'aux aspirations que l'on retrouve dans le mouvement des indignéEs, pour « une démocratie réelle » bousculant toutes les institutions garantes de ce système."

Sans rentrer dans tes provocations... Qui n’amène rien au débat...

Outre le fait que le mouvement des indignéEs et l'auto-gestion qui n'ont rien à voir avec le mouvement ouvrier, c'est toujours la même question: Est ce possible dans le cadre de l'UE et la Vème république ?
Pourquoi ne pas, tout d'abord, dire clairement "sortir de l'UE et de la Vème république" ? Puisque, ce sont les obstacles qui empêchent tout pas en avant vers un projet de société tel que le revendique le NPA...
Est-ce que, par exemple, le NPA est d'accord pour maintenir les 36 000 communes et l'égalité en droit ? Puisque je vois que le NPA se revendique de la commune de 1871...
avatar
Jean Jean

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Késtufou-sur-Yvette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jean Jean le Dim 28 Avr - 12:50

Jonhy a écrit:Le POI refusent de s'y associer...pour défendre la République une et indivisible...en faite la VIème république et "le mouvement des élus"... Allez pour le plaisir, ce n'est pas une blague mais leur militants critique le NPA et sa soit disante révolution démocratique:

"Avec le résultat du referendum en Alsace, qui a rejeté la tentative de démanteler la République – cette « territorialisation » que l’on retrouve aussi dans l’accord ANI ou dans la réforme Peillon sur l’école – les militants, les travailleurs et les citoyens mesurent qu’il est possible de contraindre le gouvernement à des reculs majeurs.

Ils sont encouragés à appuyer le mouvement des élus, qui, dans tout le pays, en défense de la démocratie et de la République se dressent contre l’intercommunalité forcée."

C’est la voie du mouvement qui jettera les bases d’une Assemblée constituante souveraine permettant d’établir des institutions authentiquement démocratiques et un gouvernement capable de prendre les mesures d’urgence qu’appelle la situation, en particulier

de garantir l’égalité des droits des citoyens dans une République une et indivisible fondée sur la libre adminis- tration des communes

Tu es contre la garantie de l’égalité des droits des citoyens ?
Tu es contre les services publiques ?
Si tu es, quel qu’en soient tes arguments, contre le vote NON au dernier référendum en Alsace (territorialisation, augmentation des impôts, suppressions de postes, suppressions de services publiques, plus les mêmes droits, disparitions de petites communes...), c'est que tu es pour le OUI, nan ?

Quel attitude ont les "révolutionnaires" comme toi face à cette attaque (territorialisation) du gouvernement ? Rien à foutre ?! Bon bah, le gouvernement peut continuer à foutre sur la gueule du peuple...

Se cacher derrière "le FN dit la même chose"... Pour justifier son silence sur la territorialisation : minable...
avatar
Jean Jean

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Késtufou-sur-Yvette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jonhy le Dim 28 Avr - 16:36

Niels, pauvre personage, tout fait dans la lignée de ce que je disait: tu penses convaincre qui en disant que la NPA s'apprete à devenir l'aile gauche d'un Front Populaire? Les anarcho-syndicalistes de ton parti ? Ou des maires républicains? Les 2/3 des adhérents du NPA parti au PG? Mais ou vit tu? Un peu de conscience, un peu de sérieux dans la luttes des classes. Que le NPA ait eu plein d'adhérents c'est une chose, qu'il est eu plein de militants s'en est une autre, que ceux qui sont partis le sont pour le PG...c'est au mieux une bêtise crasse au pire une démonstration que tu vis sur des fantasmes...Les deux pouvant d'ailleurs se confondre.

Concernant le Non au réferendum, honnêtement je n'ai pas suivis, et je ne connais pas la position du NPA. Mais a priori, si le POI est contre, je suis tenté de croire qu'il faut être contre.

Mais de là à dire que le NON représente une victoire des classes populaire contre la troika...c'est quand même osé. La République une et indivisible, bourgeoise et jacobine, voilà ce que je critique.

Le tour de force consistant à faire croire que le rejet de la territorialisation est un premier pas dans la luttes des citoyens ( et des maires) contre la bourgeoisie européenne voilà ce qui me fait rigoler.



Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Copas le Dim 28 Avr - 17:08

Ah Jeanjean nous la joue en défenseur de l'état bourgeois, dont la république jacobine une et indivisible (suivant l'expression de notre multi-pseudos Louismichel) est le cache-sexe.

Maintenant il nous raconte que défendre l'Alsace serait être pour les services publics, ne pas la défendre être contre les services publics et les libertés démocratiques, etc....

Of course.

Cela éclaire le fait que ce parti a prétendu être le parti des maires, c'est à dire le parti d'un morceau de l'appareil d'état (il n'y avait rien d'autre comme bataille à mener à ce moment que ce touchant ralliement à l'état ?) ait soutenu un candidat petit-bourgeois (au sens propre du terme), à l'idéologie sécuritaire, etc...

La défense de la république une et indivisible n'est pas là la défense d'une république prolétarienne , ni progressiste, tout autant que ces assemblages de mots puissent surprendre, mais bien dans le monde réel la défense de la république bourgeoise telle qu'elle est.

L'égalité des droits, les libertés démocratiques, n'en déplaise à notre ami, ne relèvent pas de la défense de l'état bourgeois, même pas d'un morceau de l'appareil d'état bourgeois fidèle rouage des politiques de la bourgeoisie, ne relèvent pas de la défense de la république jacobine une et indivisible.

Ça, ça s'apparente plus à la défense d'un état bourgeois colonial qu'autre chose.

Le POI a un sacré problème avec la question de l'état et ses zigzags éclairent sa position sur l'appareil d'état européen en construction (qu'ils ne critiquent pas beaucoup mais sont plus dans le truc contre l'Union Européenne).

LO et le NPA luttent contre l'appareil d'état bourgeois français et la coordination des appareils d'état nationaux à l'échelle européenne, luttent contre la bourgeoisie . On peut leur reprocher la façon, mais pas la démarche.

Le POI c'est plus compliqué.

Le virage de ce courant, engagé depuis un moment, s'éclaire internationalement avec leurs potes algériens qui soutiennent l'armée bourgeoise, s'attaquent aux résistances populaires, lèchent les factions les plus pro-impérialistes de ce pays en passant la main dans le dos au clan présidentiel (ils se réunissent autour du moribond ) .Ces dérives approchent d'une situation plus décomposée que celle du POI mais trouvent leur source dans la question de l'état.

Le POI est révisionniste sur la question de l'état.
C'est leur droit. C'est respectable. Sauf quand ils laissent, à dessein, leurs créatures divaguer et abreuver d'injures des révolutionnaires.

Mais en revenant au fonf, je pense que rien de sérieux ne les distingue plus du PG. Pour le mélenchonisme, c'est pas encore complétement ça car JLM a fait parti depuis des dizaines d'années (malgré son passage à l'OCI) du personnel politique du social-libéralisme.

A côté de cela les pêchés véniels du NPA et de LO sont des questions tactiques de peu d'importance entre révolutionnaires.

Le passage du POI dans le camp du réformisme , comme souvent, se mesure par rapport à l'attitude vis à vis de l'appareil d'état.
Alors que ni LO ni le NPA n'ont oublié la résistance ouvrière à échelle européenne tout en menant le combat contre l'essentiel de l'appareil d'état bourgeois (qui est français), poussent à des réponses coordonnées à échelle européenne, le POI est très peu clair dans ses actes.

Il y a d'ailleurs une profonde schizophrénie dans la politique du POI qui semble souvent ailleurs , voir du côté des réformistes.

Pour ce qui est des indignés espagnols et portugais, ils ont réussi à déplacer des millions de travailleurs contre le capitalisme de la péninsule ibérique et Jeanjean se croit autorisé à traiter la question par dessous la jambe. Les avancées de ce mouvement de masse réformiste et auto-organisé de jeunes prolétaires ont permis de redresser une situation qui était très mauvaise dans les vieilles orgas du mvt ouvrier espagnol et portugais.
Cela a permis de tenter de passer à la suite et notamment les batailles de masse contre les expulsions, les AG de masse dans le secteur de la santé de la région de Madrid, etc. C'est également ce qui fait que les fachos sont ici mais pas encore dans la péninsule ibérique, justement par ce que dans cette région de l'Europe les couches du prolétariat précaire et jeune ont bougé.

Faire reculer partiellement et temporairement la bourgeoisie, arriver à mobiliser des couches massives de jeunes précaires semble de peu de choses pour des militants de la stature des militants du POI. cyclops

La bêtise de ne pas prendre en compte la réalité est toujours dommageable.

Sur la question de l'autogestion, pour les révolutionnaire ça veut dire la même chose que le pouvoir des travailleurs. Mais on a également d'autres entendements du mot du côté de forces bourgeoises. C'est comme se prétendre communiste , ça remplit autant de clowneries et ne permets plus maintenant de distinguer quelque chose à par le PC chinois.

Donc ce qui éclairent sont les contenus, of course.
avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jean Jean le Dim 28 Avr - 17:23

Johny, qui a dit que le rejet de la territorialisation était le début d'une quelconque grève générale ou révolution !?
Seulement, fallait-il laisser faire ? Risquant de mettre en place tout ce que j'ai évoqué...

Après, libre à toi de penser ce que tu veux... Mais les faits sont les faits !

Le POI alerte : Non au projet de loi « acte III de la décentralisation »


(Communiqué) Le POI alerte l’opinion publique et démocratique : le projet de loi « acte III de la décentralisation » intitulé « de décentralisation et de réforme de l’action publique » est maintenant finalisé. Le texte devrait être soumis au conseil des ministres du 10 avril prochain.

Ce projet vise à dépecer la nation au profit de « l’Europe des régions », à éclater la République en « métropoles » concurrentes instaurant des droits différents. Son application remettrait en cause tous les principes d’égalité dans l’accès aux services publics nationaux. Il accélérerait leur privatisation sous toutes ses formes.

Ce projet de loi touche aux principes même de la démocratie, du droit des communes à s’associer et à se dissocier librement dans le cadre d’une intercommunalité librement consentie.

Tous les titres de la fonction publique, fonction publique d’État, territoriale et hospitalière sont menacés par les transferts de compétences, la territorialisation et l’inter ministérialité.


Au moment où L’acte III de la décentralisation est finalisé , l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) invite le gouvernement français à accélérer la fusion des communes et à prononcer la suppression pure et simple des départements. Selon l’OCDE cette opération générerait des « économies d’échelle substantielles »

Démanteler la République et la fonction publique pour réaliser des « économies substantielles » dans le cadre d’une réduction de 4,5 milliards des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales, telle est bien la logique de la mise en application du TSCG que le gouvernement français a fait ratifier à l’automne dernier.

Mais les gouvernants devraient prendre garde : d’ores et déjà, la mise en oeuvre par le gouvernement Hollande-Ayrault de la loi du 16 décembre 2010 touchant aux principes même de la démocratie, du droit des communes à s’associer et à se dissocier librement dans le cadre d’une intercommunalité librement consentie suscite opposition et mobilisation des élus dans tout le pays. Le rejet est total.

Alors que cette loi devrait être abrogée, à l’inverse de cette exigence démocratique, le gouvernement Hollande-Ayrault s’apprête à aller plus loin encore dans le regroupement forcé des communes avec l’acte III de la décentralisation.

Informés que des élus de toutes tendances préparent une rencontre nationale à Saint-Haon-le-Châtel (42) le 6 avril autour d’un projet de loi « pour le droit des communes à s’associer et se dissocier librement », nous appuyons cette proposition d’unité.

Dans tous ses meetings et réunions publiques, le POI appellera les élus, les militants syndicalistes, à faire connaître les dangers de l’acte III de la décentralisation. La défense de l’unité de la République une et indivisible et laïque fondée sur l’existence de ses 36 500 communes et ses départements, appelle l’unité la plus large pour mettre en échec ce projet de loi.

Paris le 23 mars 2013

Les secrétaires nationaux: Gérard Schivardi, Jean Markun, Claude Jenet, Daniel Gluckstein

C'est pas le fait que le POI est pour ou contre... C'est le fait qu'un parti qui revendique défendre les intérêts du peuple, devrait, à mon avis, se battre contre la territorialisation, en appelant, pour commencer, à appeler à voter NON...
avatar
Jean Jean

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Késtufou-sur-Yvette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jean Jean le Dim 28 Avr - 17:37

Jonhy a écrit:Niels, pauvre personage, tout fait dans la lignée de ce que je disait: tu penses convaincre qui en disant que la NPA s'apprete à devenir l'aile gauche d'un Front Populaire? Les anarcho-syndicalistes de ton parti ? Ou des maires républicains? Les 2/3 des adhérents du NPA parti au PG? Mais ou vit tu? Un peu de conscience, un peu de sérieux dans la luttes des classes. Que le NPA ait eu plein d'adhérents c'est une chose, qu'il est eu plein de militants s'en est une autre, que ceux qui sont partis le sont pour le PG...c'est au mieux une bêtise crasse au pire une démonstration que tu vis sur des fantasmes...Les deux pouvant d'ailleurs se confondre.

L'UNIVERSITÉ D'ÉTÉ DU NPA ET SES 650 MILITANTS
Par Delphine Legouté | 29/08/12 - 12:22
650 militants, dont cinquante enfants. Voilà la description de l'envoyée spéciale du Parisienà l'université d'été du NPA à Port-Leucate ce 29 août. Le rassemblement anticapitalise a duré trois jours pour se terminer ce soir. A titre de comparaison, en 2010, 1.100 militants s'étaient déplacés.

L'ancien porte-parole du parti, Olivier Besancenot, reconnaît bien volontiers la crise que traverse le NPA : "On a surpris par notre capacité à rentrer en crise rapidement", concède-t-il.

Le Parisien rappelle qu'en trois ans, le parti a perdu 6.000 militants. Début juillet, c'est tout un courant du NPA, "Gauche unitaire" qui a pris la poudre d'escampette pour rejoindre le Front de gauche.

En 2009 pourtant, la naissance du NPA, issu de la LCR, était prometteuse. Fort de son million et demi de voix (4,5% des voix), Olivier Besancenot avait réussi à rassembler bien au-delà de la ligue communiste révolutionnaire.

En 2012, Philippe Poutou n'a atteint que 1.15% des voix et le parti n'a pas passé la barre des 1% aux législatives.

Le 7 juillet sur Europe 1, Olivier Besancenot évoquait ces difficultés: "On est dans des basses eaux, on l'assume. On est en difficulté, on l'assume aussi. Mais on est là, toujours et bien là, y compris du point de vue des mobilisations."

http://lelab.europe1.fr/t/l-universite-d-ete-du-npa-et-ses-650-militants-4512
avatar
Jean Jean

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Késtufou-sur-Yvette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Eugene Duhring le Dim 28 Avr - 17:39

Jean Jean a écrit:Johny, qui a dit que le rejet de la territorialisation était le début d'une quelconque grève générale ou révolution !?
Seulement, fallait-il laisser faire ? Risquant de mettre en place tout ce que j'ai évoqué...

Après, libre à toi de penser ce que tu veux... Mais les faits sont les faits !

Le POI alerte : Non au projet de loi « acte III de la décentralisation »


(Communiqué) Le POI alerte l’opinion publique et démocratique : le projet de loi « acte III de la décentralisation » intitulé « de décentralisation et de réforme de l’action publique » est maintenant finalisé. Le texte devrait être soumis au conseil des ministres du 10 avril prochain.

Ce projet vise à dépecer la nation au profit de « l’Europe des régions », à éclater la République en « métropoles » concurrentes instaurant des droits différents. Son application remettrait en cause tous les principes d’égalité dans l’accès aux services publics nationaux. Il accélérerait leur privatisation sous toutes ses formes.

Ce projet de loi touche aux principes même de la démocratie, du droit des communes à s’associer et à se dissocier librement dans le cadre d’une intercommunalité librement consentie.

Tous les titres de la fonction publique, fonction publique d’État, territoriale et hospitalière sont menacés par les transferts de compétences, la territorialisation et l’inter ministérialité.


Au moment où L’acte III de la décentralisation est finalisé , l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) invite le gouvernement français à accélérer la fusion des communes et à prononcer la suppression pure et simple des départements. Selon l’OCDE cette opération générerait des « économies d’échelle substantielles »

Démanteler la République et la fonction publique pour réaliser des « économies substantielles » dans le cadre d’une réduction de 4,5 milliards des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales, telle est bien la logique de la mise en application du TSCG que le gouvernement français a fait ratifier à l’automne dernier.

Mais les gouvernants devraient prendre garde : d’ores et déjà, la mise en oeuvre par le gouvernement Hollande-Ayrault de la loi du 16 décembre 2010 touchant aux principes même de la démocratie, du droit des communes à s’associer et à se dissocier librement dans le cadre d’une intercommunalité librement consentie suscite opposition et mobilisation des élus dans tout le pays. Le rejet est total.

Alors que cette loi devrait être abrogée, à l’inverse de cette exigence démocratique, le gouvernement Hollande-Ayrault s’apprête à aller plus loin encore dans le regroupement forcé des communes avec l’acte III de la décentralisation.

Informés que des élus de toutes tendances préparent une rencontre nationale à Saint-Haon-le-Châtel (42) le 6 avril autour d’un projet de loi « pour le droit des communes à s’associer et se dissocier librement », nous appuyons cette proposition d’unité.

Dans tous ses meetings et réunions publiques, le POI appellera les élus, les militants syndicalistes, à faire connaître les dangers de l’acte III de la décentralisation. La défense de l’unité de la République une et indivisible et laïque fondée sur l’existence de ses 36 500 communes et ses départements, appelle l’unité la plus large pour mettre en échec ce projet de loi.

Paris le 23 mars 2013

Les secrétaires nationaux: Gérard Schivardi, Jean Markun, Claude Jenet, Daniel Gluckstein

C'est pas le fait que le POI est pour ou contre... C'est le fait qu'un parti qui revendique défendre les intérêts du peuple, devrait, à mon avis, se battre contre la territorialisation, en appelant, pour commencer, à appeler à voter NON...
Les attaques du capital sur les services publics sont menées partout en Europe et dans le monde. Ce sont des attaques contre tout ce qui échappe à leurs appétits, rien de plus, rien de moins. Et si en France, cela passe par la décentralisation cela tient à sa structure administrative très centralisée. Je pense qu'il y a un angle vraiment ouvrier sous lequel aborder cette question et ce n'est pas sous l'angle de la République Une et Indivisible et Laïque, un angle fallacieux dans le sens où il soustrait à la vue des travailleurs français l'aspect internationaliste des attaques de la bourgeoisie auquel se prête la nôtre d'ailleurs : les travailleurs anglais subissent les mêmes attaques sans qu'il soit possible d'en appeler à la défense de la république pas même laïque, idem pour les travailleurs espagnols ! Internationaliste dis-tu ? Je prétends le contraire.

Eugene Duhring

Messages : 1705
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Copas le Dim 28 Avr - 17:52

Jean Jean a écrit:
Jonhy a écrit:Niels, pauvre personage, tout fait dans la lignée de ce que je disait: tu penses convaincre qui en disant que la NPA s'apprete à devenir l'aile gauche d'un Front Populaire? Les anarcho-syndicalistes de ton parti ? Ou des maires républicains? Les 2/3 des adhérents du NPA parti au PG? Mais ou vit tu? Un peu de conscience, un peu de sérieux dans la luttes des classes. Que le NPA ait eu plein d'adhérents c'est une chose, qu'il est eu plein de militants s'en est une autre, que ceux qui sont partis le sont pour le PG...c'est au mieux une bêtise crasse au pire une démonstration que tu vis sur des fantasmes...Les deux pouvant d'ailleurs se confondre.

L'UNIVERSITÉ D'ÉTÉ DU NPA ET SES 650 MILITANTS
Par Delphine Legouté | 29/08/12 - 12:22
650 militants, dont cinquante enfants. Voilà la description de l'envoyée spéciale du Parisienà l'université d'été du NPA à Port-Leucate ce 29 août. Le rassemblement anticapitalise a duré trois jours pour se terminer ce soir. A titre de comparaison, en 2010, 1.100 militants s'étaient déplacés.

L'ancien porte-parole du parti, Olivier Besancenot, reconnaît bien volontiers la crise que traverse le NPA : "On a surpris par notre capacité à rentrer en crise rapidement", concède-t-il.

Le Parisien rappelle qu'en trois ans, le parti a perdu 6.000 militants. Début juillet, c'est tout un courant du NPA, "Gauche unitaire" qui a pris la poudre d'escampette pour rejoindre le Front de gauche.

En 2009 pourtant, la naissance du NPA, issu de la LCR, était prometteuse. Fort de son million et demi de voix (4,5% des voix), Olivier Besancenot avait réussi à rassembler bien au-delà de la ligue communiste révolutionnaire.

En 2012, Philippe Poutou n'a atteint que 1.15% des voix et le parti n'a pas passé la barre des 1% aux législatives.

Le 7 juillet sur Europe 1, Olivier Besancenot évoquait ces difficultés: "On est dans des basses eaux, on l'assume. On est en difficulté, on l'assume aussi. Mais on est là, toujours et bien là, y compris du point de vue des mobilisations."

http://lelab.europe1.fr/t/l-universite-d-ete-du-npa-et-ses-650-militants-4512

C'est une université et rien d'autre.
On peut me rappeler un peu la participation aux universités d'été du PC ces dernières années ?
T'as rien d'autre en magasin Jeanjean ?

Dommage.

Quand à savoir si le NPA a perdu des militants c'est oui, bien sur.

Les a-t-il perdu vers le FdG c'est non et tout le monde le sait.
Peu sont partis au FdG ?
La GA, à ma connaissance, ne rassemble pas 6000 militants, ou alors ils sont très très très discrets. Remarque que le POI aussi...

L'essentiel d'ailleurs, numériquement, s'étant barré quand l'ancienne direction sous domination GA a sévit dans ses embrouillaminis confus vis à vis du FdG.

La sortie de cette situation implique un réarmement stratégique qui n'est toujours pas accompli. Mais on parle là d'une situation qui n'a strictement rien à voir avec le fléchissement du POI sur la question de l'appareil d'état.

Le NPA est constitué de forces révolutionnaires.
Pour le POI c'est plus compliqué.


avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Roseau le Dim 28 Avr - 18:01

Copas a écrit: Le NPA est constitué de forces révolutionnaires.
Pour le POI c'est plus compliqué.

Le candidat puis Secrétaire National a donné la version officielle
Schivardi dans France-Soir, la veille du Congrès fondle 24 avril 2008

"Avec certains de ses membres, mais aussi des élus sans étiquette, des radicaux de gauche, des communistes, des élus du Mouvement des citoyens et même des gens de droite, nous sommes en train de mettre en place un nouveau parti ouvrier indépendant, dont le congrès fondateur se tiendra les 14 et 15 juin à Paris. Ce sera un parti des Français pour les Français, dans une Europe des pays libres. Notre bureau provisoire compte déjà une centaine de maires … »
Et Yannalan avait déjà répondu par anticipation à Duhring passé du POI au FdG :
« faut les comprendre, le FDG, ça marche pareil : un parti de base, trois ou quatre appendices, une grande gueule aux élections. Le POI devrait porter plainte pour plagiat »
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  niels le Dim 28 Avr - 18:01

Copas ou le simplisme pro-capital financier à l'oeuvre!!

LES 36000 communes, un morceau de l'appareil d'Etat bourgeois!!! Etat bourgeois qui n'a de cesse de justement les détruire au profit de grandes métropoles et d'intercommunalités forcées, directement connectées à l'Union européenne, agent du capital financier!
La défense de la république jacobine une et indivisible c'est la défense de la république bourgeoise telle qu'elle est, nous dit Copas! Justement, telle qu'elle est, c'est la cinquième république qui, par nature vise à instaurer le corporatisme, à intégrer les syndicats au nom d'un soi-disant intérêt général supérieur, à dénier aux citoyens le droit de contrôler leurs élus dans l'immense majorité des petites et très petites communes, à démanteler tous les acquis de la république une et indivisible, cadre national de tous les acquis ouvriers et démocratiques et de l'égalité des citoyens (cf le projet de régionalisation de De Gaulle , rejeté par le peuple lors du référendum de 1969, pendant que LO notamment appelait déjà à s'abstenir!!), cinquième république qui est le relais en France de l'Union européenne et du capital financier! La république jacobine une et indivisible devient un luxe inutile pour le capitalisme pourrissant!

Etat bourgeois colonial nous dit Copas, comme si l'Alsace et la Bretagne étaient la Catalogne ou l'Irlande du Nord!!!
La France a accompli sa révolution bourgeoise et sa centralisation démocratique en 1789-1794; les provinces d'hier, les régions d'aujourd'hui c'est le retour pur et simple à la dislocation du cadre national! Est-ce u hasard si le mot d'ordre de "république" est très vivace dans des pays comme l'Espagne ou la GB!
Par contre, le démantèlement des restes de l'empire colonial reste à l'ordre du jour (Guadeloupe, Martinique, Guyanne, Réunion, Polynésie, Nouvelle Calédonie...)

D'autre part, Copas a bien du mal à masquer le refus évident de LO et celui plus hypocrite du NPA de combattre pour en finir avec l'Union européenne, véritable camisole de force mise en place par les différentes bourgeoisies, pour démanteler tous les acquis ouvriers et démocratiques, tous les services publics, les retraites et la S.S, pour privatiser, licencier et précariser e masse...., au compte des intérêts des multinationales, du capital financier, là encore!

Continuons, c'est trop amusant! Il suffit d'inverser tout ce que nous sort Copas pour avoir les éléments d'une politique correcte!!
Rien ne distingue, nous dit-il, le POI du Parti de Gauche!! Et c'est le NPA qui va "coller au cul" de Mélenchon ( qui a par ailleurs récupéré dans ses rangs la moitié ou les 2/3 des membres du NPA!), dans une manifestation visant justement à dédouaner les véritables responsables de l'austérité, à savoir le gouvernement Hollande-Ayrault et l'Union européenne, agents du capital financier!! Le POI REFUSE JUSTEMENT DE TOMBER DANS LE PANNEAU !!
Cela dit, la bourgeoisie a besoin, contre l'explosion sociale menaçante et contre la révolution prolétarienne à venir, de la future aile gauche d'un Front populaire, dernière ressource, selon Trotsky (avec le fascisme) pour faire refluer le mouvement révolutionnaire des masses. Mélenchon est candidat! Et Besancenot?? Pour sa part, le POI (congrès ouvert fin mai-début juin) emploie toutes ses forces à forger le parti révolutionnaire dont les travailleurs ont et auront besoin!

Et pour boucler la boucle , une calomnie contre le PT algérien, une! Pour masquer le fait que lui, Copas, aujourd'hui, est du côté de l'impérialisme et des groupes islamistes assassins en Algérie contre l'unité et la souveraineté de la nation algérienne, mais aussi en Libye et en Syrie!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Roseau le Dim 28 Avr - 18:07

Bon, la démonstration est faite.
Niels copier-coller de LouisMichel banni du forum comme troll n°1,
falsifie son identité pour continuer à troller ce forum.
(il ont au moins appris à faire ça, tromper sur la marchandise...)
On continue à rigoler, ou on reprend le forum,
en principe dédié à l'échange d'informations et analyses entre MR ?
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Jean Jean le Dim 28 Avr - 18:11

Copas a écrit:
Maintenant il nous raconte que défendre l'Alsace

Qui a parlé de "défendre l'Alsace" ?

Je lis dans ton intervention, Copas, que tu reproches au POI d'avoir des revendications "réformistes"...
Moi, je ne suis pas réformiste, mais je suis pour les réformes, les acquis ouvriers conquis par la lutte de classes dans un cadre national (que tu le veuilles ou non) sont des reformes (que tu le veuilles ou non). Et j'insiste sur le fait que défendre les acquis ouvriers n'est pas en contradiction avec les acquis démocratiques issue de la révolution française (bourgeoise, je sais, mais progressiste à l'époque).
Pour défendre les acquis ouvriers il faut nécessairement être révolutionnaire ?
Un réformiste n'a pas le droit de combattre aux cotés de révolutionnaires pour défendre les acquis ?

Moi j'aimerais qu'on m'explique le bien fait pour la classe ouvrière de ne plus avoir les mêmes droits dans l’éducation, dans les soins, dans les services publiques... sur tout le territoire. Le bien fait d'avoir des ghettos à la place de l'égalité en droit...

Copas,
LO et le NPA luttent contre l'appareil d'état bourgeois français et la coordination des appareils d'état nationaux à l'échelle européenne, luttent contre la bourgeoisie . On peut leur reprocher la façon, mais pas la démarche.

Ce que je leurs reprochent c'est de ne pas combattre pour un gouvernement qui rompe avec l'UE et la Vème république
L'état bourgeois français et la coordination des appareils d'état nationaux à l'échelle européenne ne s'incarne pas dans l'outil qu'est l'UE ?
Poser la question c'est y répondre...
Sinon, comment avoir un gouvernement ouvrier dans le cadre de l'UE ?...

Copas,
La défense de la république une et indivisible n'est pas là la défense d'une république prolétarienne , ni progressiste, tout autant que ces assemblages de mots puissent surprendre, mais bien dans le monde réel la défense de la république bourgeoise telle qu'elle est.

L'égalité des droits, les libertés démocratiques, n'en déplaise à notre ami, ne relèvent pas de la défense de l'état bourgeois, même pas d'un morceau de l'appareil d'état bourgeois fidèle rouage des politiques de la bourgeoisie, ne relèvent pas de la défense de la république jacobine une et indivisible.

Ça, ça s'apparente plus à la défense d'un état bourgeois colonial qu'autre chose.

Toujours la même chose, tu confonds Vème république et la première république de 1789 (elle ne s'appelait pas encore comme ça à cette époque).
C'est le principe de révolution qu'il faut retenir ! Et que le POI défend... Oui la bourgeoisie à eu SA révolution ! Aujourd'hui , plus que jamais, la révolution prolétarienne est à l'ordre du jour !
avatar
Jean Jean

Messages : 304
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Késtufou-sur-Yvette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: POI et Schivardi

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 33 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 33  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum