Vers un Front Anti-K

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  niels le Sam 27 Avr - 10:37

En 1968, LO proposait l'unité des révolutionnaires, y compris aux organisations maoïstes et anarchistes!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Sam 27 Avr - 11:11

Je ne suis pas au courant que d'autres organisations aient lutté pour un rapprochement des révolutionnaires dans les 30 derniéres années. Mais peu importe : ça n'existe pas. Alors que faire ?
Je me répéte : la fameuse proposition de LO c'était il y a quarante ans. J'ai oublié la proposition de rapprochement oci lcr de 79 (et ça vaud mieux) Mais depuis 30 ans, rien, nada, pouic.
Niels, je ne sais pas si tu milite dans une de ces trois organisations. Il y a effectivement un courant favorable a ce genre de perspective de rapprochement au npa. Mais pas à ma connaissance ni au poi, ni à LO (bien au contraire) Evidemment, je peut me tromper. En attendant, ce rapprochement n'existe pas. On fait quoi, alors ? On attend encore 30 ans ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  ulm le Sam 27 Avr - 11:39

Je me répéte : la fameuse proposition de LO c'était il y a quarante ans. J'ai oublié la proposition de rapprochement oci lcr de 79 (et ça vaud mieux) Mais depuis 30 ans, rien, nada, pouic.
Niels, je ne sais pas si tu milite dans une de ces trois organisations. Il y a effectivement un courant favorable a ce genre de perspective de rapprochement au npa. Mais pas à ma connaissance ni au poi, ni à LO (bien au contraire) Evidemment, je peut me tromper. En attendant, ce rapprochement n'existe pas. On fait quoi, alors ? On attend encore 30 ans ?

Comme d'habitude tu mens comme d'habitude, tu va pleurer!!!! Razz Very Happy Twisted Evil
Tiens cela date de 1998 quand la LCR se revendiquait encore du communisme.

Projet de profession de foi LO-LCR



Liste Lutte ouvrière - Ligue Communiste Révolutionnaire
Conduite par Arlette Laguiller et Alain Krivine
Pour l’Europe, des mesures radicales contre le chômage !


L’Europe unie, sans frontières entre les peuples, c’est l’avenir. Mais l’Europe qu’ils prétendent construire n’a rien à voir avec les intérêts des travailleurs, des chômeurs, des jeunes. Elle est au service des industriels et des groupes financiers. Leur Europe est celle de l’exploitation, une forteresse des multinationales, des Elf, Shell, Bouygues, Thomson, Siemens, Alcatel. Elle est conçue pour accroître les profits sur le dos de leurs propres salariés comme sur les peuples des pays pauvres.

Leur Europe n’est pas démocratique. Le Parlement européen n’est qu’un paravent pour le pouvoir discrétionnaire de la « commission européenne » issue de marchandages entre gouvernements et soumise aux puissances d’argent. Pourtant l’Europe dont ont besoin les salariés, les chômeurs, les jeunes, c’est :

une Europe des droits démocratiques, où les populations contrôlent les décisions ;

une Europe des droits égaux, à commencer par le droit de vote, pour tous ceux qui y vivent, travaillent, étudient. Toutes les lois discriminatoires doivent être supprimées. Tous les sans-papiers doivent être régularisés ;

une Europe de l’égalité réelle, sociale et civique entre hommes et femmes ;

une Europe où l’avortement soit partout libre et gratuit ;

une Europe respectueuse de l’environnement, contrôlant les industries polluantes, sortant du tout-nucléaire, alors que la logique capitaliste du profit maximum sacrifie la nature comme elle sacrifie les hommes et les femmes ;

une Europe qui annulerait la dette du tiers-monde, déjà plusieurs fois remboursée aux banquiers, une Europe qui planifierait le développement avec les pays du tiers-monde visant à satisfaire les besoins fondamentaux de tous.

L’Europe qui se fait aujourd’hui, avec plus de 20 millions de chômeurs et plus de 60 millions de pauvres, est malade du chômage, des inégalités, de la misère, du racisme.

Ce ne sont pourtant pas les frontières qui nous protègent du chômage. Nos gouvernements n’ont pas attendu l’euro et les traités européens pour imposer une politique d’austérité. Les politiques débouchant sur la monnaie unique, la Banque centrale, et les traités européens de Maastricht et d’Amsterdam, ont généralisé et coordonné à l’échelle européenne la réduction des budgets sociaux.

Ils se sont mis d’accord pour une monnaie unique, mais pour ce faire ont choisi de s’en prendre, non aux grandes fortunes, mais aux classes laborieuses, au détriment des emplois et des salaires, en privatisant et en démantelant les services publics, en imposant une politique agricole qui ne se soucie ni des populations rurales, ni des famines dans le monde.

A droite, qu’ils soient pour plus d’Europe ou pour moins d’Europe, ils sont pour la même politique pro-patronale qui frappe les exploités et les opprimés. Quant à Le Pen, c’est notre pire ennemi à tous : il veut aggraver cette politique en s’attaquant encore plus aux travailleurs, en commençant par les immigrés.

Mais le gouvernement Jospin, comme ses prédécesseurs, refuse de puiser dans les profits énormes des grandes entreprises, seul moyen pourtant de financer la création d’emplois utiles, en nombre suffisant pour résorber le chômage et la précarité.

Il multiplie les cadeaux au grand patronat qui continue à licencier et à généraliser le travail précaire et le temps partiel imposé dont les premières victimes sont les jeunes et les femmes. On taxe de plus en plus les retraités et on leur fait payer plus la Sécurité sociale, alors que du côté des riches, l’impôt sur les grandes fortunes rapporte moins que la redevance télévision. Les promesses n’ont pas été tenues : le gouvernement poursuit la mise en place du plan Juppé, il privatise Air France et France Telecom, il refuse d’augmenter les minima sociaux. Sa politique, en convergence avec le « pacte de stabilité » économique européen, impose une austérité perpétuelle. Il n’est pas sérieux de prétendre « réorienter l’Europe » tout en soutenant la politique de ce gouvernement, comme le fait le Parti Communiste, en haussant le ton, juste le temps d’une élection, mais sans s’y opposer vraiment.

La grande grève de l’hiver 1995, le mouvement des chômeurs et leurs marches européennes ont manifesté le refus de la logique capitaliste et ont suscité la sympathie dans toute l’Europe. C’est la lutte collective des salariés, des chômeurs, sans frontières, sur la base d’objectifs communs, qui défendra les intérêts de l’écrasante majorité de la population.

Pour mettre fin au drame individuel et collectif qu’est le chômage total ou partiel de plus de cinq millions de travailleurs dans ce pays, il faut enlever au patronat et aux financiers le contrôle absolu qu’ils exercent sur l’économie. Les bénéfices accumulés par les grandes entreprises doivent servir à supprimer le chômage, au lieu d’alimenter les circuits financiers qui menacent l’économie d’une catastrophe majeure.

Il faut :

cesser tous les cadeaux de l’État au grand patronat : subventions, dégrèvements fiscaux, diminution de la part patronale dans les cotisations sociales ;

utiliser l’argent ainsi économisé pour que l’État recrée des emplois dans les hôpitaux, dans les transports en commun, dans l’Education nationale ;

donner la priorité à des services publics de qualité, arrêter leur privatisation et étendre le secteur public aux entreprises qui font du profit sur les besoins élémentaires de la population : distribution d’eau, industrie pharmaceutique...

interdire les licenciements collectifs. Les entreprises qui font des milliards de bénéfices et qui licencient malgré tout, ne doivent pas rester aux mains des patrons, elles doivent être réquisitionnées ;

imposer la réduction massive, coordonnée dans toute l’Europe, du temps de travail hebdomadaire, 35 heures vers les 30 heures avec maintien des salaires, sans une flexibilité qui permet aux patrons de varier les horaires de travail selon leur bon vouloir ;

aligner les conventions collectives sur la base des meilleurs acquis des salariés. Garantir un salaire minimum européen supprimant les disparités actuelles qui entretiennent la concurrence entre les travailleurs, aligné sur le pays où il est le plus élevé.

Il faut imposer beaucoup plus les hauts revenus et taxer lourdement les profits spéculatifs. Il faut mettre sous contrôle tout le système bancaire et la Banque centrale européenne. Et pour que ces mesures ne restent pas lettre morte, il faut rendre publics les comptes réels des grandes entreprises, comme les comptes en banque de leurs gros actionnaires, afin que les salariés, les consommateurs, toute la population puissent avoir un contrôle sur leur fonctionnement aujourd’hui secret. Ce serait, en même temps, le meilleur moyen de mettre fin aux scandales politico-financiers.

Voter pour la liste Lutte Ouvrière-Ligue Communiste Révolutionnaire

c’est approuver une politique de mesures radicales faisant payer la crise à ceux qui en sont les responsables et qui en profitent, et pas aux populations.

c’est affirmer que pour une Europe sans chômage et sans misère, il faut enlever aux capitalistes leur contrôle sur l’économie.

c’est voter le plus à gauche possible, c’est aussi une façon radicale de montrer son opposition à la droite, de faire contrepoids à l’extrême droite.

c’est exprimer son opposition déterminée à la politique menée par le gouvernement.

c’est s’opposer clairement à tout repli nationaliste. Les travailleurs de tous les pays ont les mêmes intérêts et la seule frontière qui vaille est celle qui sépare les exploiteurs du monde du travail.

En votant pour la liste conduite par Arlette Laguiller et Alain Krivine, vous pouvez élire au Parlement européen des femmes et des hommes qui y défendront les intérêts des travailleurs, seront fidèles à leurs engagements et seront à vos côtés pour préparer les luttes collectives de demain.

ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Sam 27 Avr - 11:48

Comme d'habitude tu mens comme d'habitude, tu va pleurer!!!!
Le métier d'arracheur de dent demande un minimum de talent. Que tu n'as pas : le "rapprochement" LO LCR que tu rapelles n'était en rien un "front unique des révolutionnaires" mais se limitait à un accord municipal réduit aux acquets. Et cela de la seule faute du sectarisme de LO qui a refusé l'ensemble de nos propositions unitaires de l'époque. La seule chose qui les intéressaient, c'était d'avoir des élus, et ils étaient pret a toutes les "compromissions", y compris l'accord avec la LCR (alors qu'ils nous insultaient quelques temps auparavent) Bref, cela ne montrait en rien ni la grande ouverture d'esprit de LO ou une perspective de regroupement des révolutionnaire, mais le début du "crétinisme parlementaire" de LO qui allait la conduire quelques années plus tard a solliciter des accords avec le PS, le pcf ou le parti de gauche (qu'ils conchient aujourd'hui) pour avoir quelques postes de conseillers municipaux
Alors qui pleure, qui montre que les "grands principes" dont ils se gargarisent sont abandonné pour un plat de lentille ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  ulm le Sam 27 Avr - 11:57

Le métier d'arracheur de dent demande un minimum de talent

Même celui la tu ne l' a pas What a Face
Ta hargne contre LO est sans fin. Tu partage cela avec Verié, bhyrr et quelques autres. Votre propos n'est plus combatre le capitalisme mais de demontrer que la direction politique de LO est defaillante.

Tu dois vraiment t'emmerder dans la vie pour raconter autant de betises et d' aigreur. clown

ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Sam 27 Avr - 12:04

Ta hargne contre LO est sans fin
Je n'ai aucune hargne contre LO. Maintenant quand leurs partisants prétendent que cette organisation est super unitaire, cela me semble nécessaire de dénoncer cette imposture. Je remarque que tu ne nie aucunement les faits (qui sont tétus)

Votre propos n'est plus combatre le capitalisme mais de demontrer que la direction politique de LO est defaillante.
L'un n'empéche pas l'autre. Est ce que je te reproche de combattre les défaillances du npa ? Non, c'est le débat, et il est normal entre gens partageants les memes objectifs (mais divisés sur le moyen d'y arriver)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  ulm le Sam 27 Avr - 12:17

Je n'ai aucune hargne contre LO. Maintenant quand leurs partisants prétendent que cette organisation est super unitaire, cela me semble nécessaire de dénoncer cette imposture. Je remarque que tu ne nie aucunement les faits (qui sont tétus)

pour la hargne, les eventuels lecteurs jugeront par eux meme. Laughing Razz

Je remarque que tu ne nie aucunement les faits (qui sont tétus)
Depuis des années un debat subsite avec le NPA à la fete de presles. Pourtant cette organisation ne se presente plus comme communiste revolutionnaire. Toi meme tu ne rejettes le troskisme. Pourtant, je consideres toujours le NPA comme une organisation soeur.

L'un n'empéche pas l'autre. Est ce que je te reproche de combattre les défaillances du npa ? Non, c'est le débat, et il est normal entre gens partageants les memes objectifs (mais divisés sur le moyen d'y arriver)

Serieusement je n'intervient pas dans les debats sur le NPA. Parfois quand des militants du NPA derivent dangereusement, je le fais relativement rarement, tout depend de mon niveau de tolerance à la provocation
Mes interventions sont surtout lié sur ce forum à votre mepris des immigrés. vos façons d' infantiliser les populations immigrées me font gerber. Votre anti feminisme chronique quand il s'agit d'immigrés. Aucun de vous n' accepteraient que vos soeurs, vos meres, vos filles se soumettent au patriarcat religieux. Pourquoi le defendez vous pour les filles et les fils d' immigrés??????

ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Joe Hill le Sam 27 Avr - 12:30

http://www.vp-partisan.org/article990.html

Déclaration commune de l'AL, OCML-VP, MOC et NPA de Haute Garonne pour le 1er mai :

Les mesures annoncées par François Hollande pour « moraliser » la vie politique ne sont que du vent. Vouloir moraliser les politiciens professionnels et les institutions de la V° République est aussi peu crédible que de vouloir moraliser le patronat ou les banquiers/spéculateurs toujours avides de profits !
D’autant que dans le même temps, le gouvernement poursuit les attaques contre les classes populaires et les droits des salarié-e-s comme avec l’ANI, véritable machine à licencier tranquille pour le patronat.
Comment les gesticulations d’Hollande pourraient-elles être autre chose que de la poudre aux yeux tant que subsistent des paradis fiscaux et le secret bancaire ? Quand plus de la moitié des salarié-e-s gagnent moins de 1 700 € net, quand le chômage frappe plus de 5 millions de travailleur-se-s ? Quand de plus en plus de personnes ne disposent pas de logement décent et sont obligées de réduire leurs dépenses de santé ?
Loin de ces gesticulations, la « démocratie réelle » que nous voulons, c’est d’abord l’égalité des droits ; c’est une société où la production ne serait plus guidée par les profits de quelques-uns, mais où ce seraient les travailleur-e-s eux-mêmes, auto-organisé-e-s, qui décideraient quoi et comment produire pour répondre aux besoins sociaux dans le respect de l’environnement. Ce que nous voulons c’est une démocratie débarrassée des politiciens professionnels. Ce que nous voulons c’est une démocratie qui soit aux mains du peuple et au service du peuple.

Pourquoi un 1er Mai internationaliste !

Alors que les politiciens de droite comme de gauche rivalisent d’imagination pour mettre en œuvre des politiques protectionnistes et défendre notre « compétitivité » nationale, ce qui se traduit avant tout par la baisse des salaires et la destruction des emplois et de nos droits sociaux, comme à Sanofi ou encore PSA Aulnay et Goodyear Amiens,
Alors que partout en Europe et ailleurs, les mêmes politiques d’austérité s’abattent sur les populations,
Alors que les médias applaudissent la « relocalisation » en France de la production de Latélec, rapatriée de Tunisie après que les ouvrières tunisiennes ont osé fonder leur syndicat et revendiquer leurs droits,
Alors que le pillage des ressources des pays du Sud continue et que le capitalisme aggrave jour après jour la crise écologique et climatique mondiale,
Ce 1er Mai, journée internationale des travailleurs, est l’occasion de rappeler que la seule frontière qui vaille est la frontière des classes sociales, celle qui oppose les exploiteurs et les exploités, et que, par-delà les frontières des États, nous avons toutes et tous les mêmes intérêts à lutter contre l’exploitation capitaliste et pour notre émancipation commune.

C’est pourquoi, en ce 1er Mai, nous nous prononçons :
Pour la solidarité avec les travailleurs en lutte au Maghreb, en Europe et ailleurs,
Pour la convergence des luttes contre les plans d’austérité que le FMI, la BCE et la Commission européenne veulent imposer aux peuples d’Europe,
Contre l’impérialisme et en particulier de l’État français. Pour l’autodétermination des colonies des « DOM-TOM ». Contre le néo-colonialisme, contre la Françafrique, pour le retrait de toutes les troupes d’occupation d’Afghanistan, du Mali et d’ailleurs !,
Pour le droit des peuples à l’autodétermination, particulièrement les peuples palestinien et kurde,
Pour la régularisation de tous les sans-papiers sans condition, l’égalité des droits ne se négocie pas !
Rejoignez le cortège anticapitaliste et internationaliste du 1er Mai !
10 h, au Monument aux Morts, Toulouse. M° François-Verdier

Alternative Libertaire, OCML-Voie Prolétarienne, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste

Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Sam 27 Avr - 12:48

Depuis des années un debat subsite avec le NPA à la fete de presles. Pourtant cette organisation ne se presente plus comme communiste revolutionnaire. Toi meme tu ne rejettes le troskisme.
Cette organisation ne se présente pas comme "communiste révolutionnaire", c'est un fait. Mais elle regroupe des communistes révolutionnaires en son sein. Cela dit, j'apprécie positivement l'attitude de LO et de ce fameux débat, même malgré les caricatures qui peuvent en résulter (je te laisse lire les commentaires de tes camarades, c'est édifiant) J'ai toujours été partisant d'un dialogue sans complaisance avec LO. Je ne suis pas pour vous cirer les pompes non plus, n'exagérons pas. Beaucoup de mes camarades (au npa) veulent "oublier" LO. Pas moi. Cela dit, cela n'implique aucune complaisance (tu l'as remarqué) Et cela repose sur un critére "objectif" : dés qu'il y a eu de la chicorne dans la classe, lo a pris la "bonne position". Et un autre : une question de "confiance" (ce qui est trés différent de l'autre organisation "issue du trotskysme", le poi, auquel je n'accorde aucune confiance)
Quand au "je rejette le trotskysme", c'est exact. Mais comme "attitude personnelle" (et qui n'engage que moi) le fait est que je rejette le "trotskysme" dans ses diverses illustrations. Mais c'est pour me proclamer "marxiste révolutionnaire", plus du coté léniniste que du coté trotskyste, quand il faut choisir. Maintenant, tu peut préférer trotsky a Lénine, nous pouvons continuer a discuter sur la base de ce qui est le plus efficace...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Copas le Sam 27 Avr - 14:05

gérard menvussa a écrit:
Depuis des années un debat subsite avec le NPA à la fete de presles. Pourtant cette organisation ne se presente plus comme communiste revolutionnaire. Toi meme tu ne rejettes le troskisme.
Cette organisation ne se présente pas comme "communiste révolutionnaire", c'est un fait. Mais elle regroupe des communistes révolutionnaires en son sein. Cela dit, j'apprécie positivement l'attitude de LO et de ce fameux débat, même malgré les caricatures qui peuvent en résulter (je te laisse lire les commentaires de tes camarades, c'est édifiant) J'ai toujours été partisant d'un dialogue sans complaisance avec LO. Je ne suis pas pour vous cirer les pompes non plus, n'exagérons pas. Beaucoup de mes camarades (au npa) veulent "oublier" LO. Pas moi. Cela dit, cela n'implique aucune complaisance (tu l'as remarqué) Et cela repose sur un critére "objectif" : dés qu'il y a eu de la chicorne dans la classe, lo a pris la "bonne position". Et un autre : une question de "confiance" (ce qui est trés différent de l'autre organisation "issue du trotskysme", le poi, auquel je n'accorde aucune confiance)
Quand au "je rejette le trotskysme", c'est exact. Mais comme "attitude personnelle" (et qui n'engage que moi) le fait est que je rejette le "trotskysme" dans ses diverses illustrations. Mais c'est pour me proclamer "marxiste révolutionnaire", plus du coté léniniste que du coté trotskyste, quand il faut choisir. Maintenant, tu peut préférer trotsky a Lénine, nous pouvons continuer a discuter sur la base de ce qui est le plus efficace...

Et il est à noter que ni le qualificatif de communiste, ni le qualificatif dfe marxiste, ni le qualificatif de révolutionnaire, même pas le qualificatif de trotskyste, ne permettent de déterminer si des partis sont sur le fond marxistes, communistes, révolutionnaires, trotskystes.

Ainsi certains à LO vont trouvé plus communiste et révolutionnaire la LCR parce qu'elle s'appelait communiste révolutionnaire que le NPA qui n'a pas exprimé dans son titre qu'il était communiste et révolutionnaire.

Ils ont tord, et d'ailleurs l'essentiel du courant majoritaire dans la LCR est passé maintenant eu FdG réformiste, le NPA non.
Le NPA est plus à gauche que ne l'était la LCR dernière période pour caricaturer outrageusement .

La question de l'analyse de l'état, de la relation à l'état , éclaire durement cette question.
C'est dans les travaux pratiques que se vérifie qui est communiste, qui est révolutionnaire. Pas dans les titres, chacun le sait et c'est l'apport de plus d'un siècle de marxisme.

Les batailles pour unifier la classe ouvrière qui passent et sont passées par des luttes contre les discriminations, le sexisme, l'homophobie, l'islamophobie, la xenophobie et le racisme a vu le courant LCR puis le NPA se battre au premier rang.

Les dérives d'autres enfourchant les offensives du capital cherchant à désigner du doigt par exemple les musulmans (et derrière ceux qui avaient des têtes d'arabe) sont clairement des ruptures de fond avec les principes essentiels du communisme.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Sam 27 Avr - 14:15


Le NPA est plus à gauche que ne l'était la LCR dernière période pour caricaturer outrageusement .
Je suis d'accord avec cette affirmation : tu caricatures outrageusement. Le probléme, c'est qu'on ne fait jamais de la politique hors sol. Et donc le caractère plus ou moins "à gauche" d'une organisation donnée ne se mesure que vis a vis de "l'air du temps" Sinon, le pcf du début des années 70 etait largement à l'extréme gauche de LO actuellement (par exemple, il défendait quotidiennement la fameuse "dictature du prolétariat", alors que pour LO c'est une fantaisie pour dimanche et jours de fête) Mais l'ambiance idéologique n'avait rien a voir, le pcf était largement a droite de l'air du temps, et lo largement à gauche actuelement (et je prend LO pour ne pas m'engueuler sur le bilan du npa)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Copas le Sam 27 Avr - 17:58

gérard menvussa a écrit:

Le NPA est plus à gauche que ne l'était la LCR dernière période pour caricaturer outrageusement .
Je suis d'accord avec cette affirmation : tu caricatures outrageusement. Le probléme, c'est qu'on ne fait jamais de la politique hors sol. Et donc le caractère plus ou moins "à gauche" d'une organisation donnée ne se mesure que vis a vis de "l'air du temps" Sinon, le pcf du début des années 70 etait largement à l'extréme gauche de LO actuellement (par exemple, il défendait quotidiennement la fameuse "dictature du prolétariat", alors que pour LO c'est une fantaisie pour dimanche et jours de fête) Mais l'ambiance idéologique n'avait rien a voir, le pcf était largement a droite de l'air du temps, et lo largement à gauche actuelement (et je prend LO pour ne pas m'engueuler sur le bilan du npa)

Je parle sur le fond, pas sur la forme et la radicalité du discours, je parle de la relation à l'appareil d'état, aux institutions de l'appareil d'état, la relation aux partis réformistes/

Les discours sur le FUO, sur la dictature du prolétariat et à plus rouge que moi tu meurs me laissent froid là dessus.
On peut observer tous les précurseurs dans une partie de la LCR puis du NPA là dessus, dans la majorité des animateurs de l'ex LCR qui est maintenant passée au FdG.
D'ailleurs on a trouvé et on trouve pas mal de textes des GA pour justifier une filiation avec Trotsky et le trotskysme , c'est ceux qui s'en réclament le plus (même si ça fait rigoler) tout en traitant de sectaires, archeo-trotskistes le NPA, etc

La proclamation, les titres et le clinquant des discours n'ont jamais fait le fond et même encore moins que la casaque faisant le cosaque.

Je n'ai rien dit d'autre.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  niels le Sam 27 Avr - 18:05

Partage des richesses, audit sur la dette, révolution démocratique, démocratie réelle, course effrénée derrière Mélenchon......plus à gauche, tu meurs!!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Sam 27 Avr - 18:08

dond feed the trolls, meme s'il est protégé par Sylvestre (qui sait parfaitement que "niels" remplace celui qu'il a été obligé de virer)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  niels le Sam 27 Avr - 19:00

Arrête de fantasmer et de t'obséder, je ne fais que reprendre certains arguments donnés par Louismichel et avec lesquels je suis d'accord! C'est loin de positionner le NPA plus à gauche que la LCR!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Sam 27 Avr - 19:01

dont feed the trolls
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Duzgun le Sam 27 Avr - 21:19

Ci-dessous l'appel unitaire pour le 1er mai, qui s'est fait dans la suite de la réunion publique du 4 avril :

1er Mai : Contre le capitalisme, Solidarité internationale !


De Toulouse à Athènes, de Gaza à Tunis

CONTRE LE CAPITALISME, SOLIDARITÉ INTERNATIONALE !

Les mesures annoncées par François Hollande pour « moraliser » la vie politique ne sont que du vent. Vouloir moraliser les politiciens professionnels et les institutions de la V° République est aussi peu crédible que de vouloir moraliser le patronat ou les banquiers/spéculateurs toujours avides de profits !

D'autant que dans le même temps, le gouvernement poursuit les attaques contre les classes populaires et les droits des salarié-e-s comme avec l'ANI, véritable machine à licencier tranquille pour le patronat.

Comment les gesticulations d'Hollande pourraient-elles être autre chose que de la poudre aux yeux tant que subsistent des paradis fiscaux et le secret bancaire ? Quand plus de la moitié des salarié-e-s gagnent moins de 1 700 € net, quand le chômage frappe plus de 5 millions de travailleur-se-s ? Quand de plus en plus de personnes ne disposent pas de logement décent et sont obligées de réduire leurs dépenses de santé ?

Loin de ces gesticulations, la « démocratie réelle » que nous voulons, c’est d’abord l’égalité des droits ; c’est une société où la production ne serait plus guidée par les profits de quelques-uns, mais où ce seraient les travailleur-e-s eux-mêmes, auto-organisé-e-s, qui décideraient quoi et comment produire pour répondre aux besoins sociaux dans le respect de l’environnement. Ce que nous voulons c’est une démocratie débarrassée des politiciens professionnels. Ce que nous voulons c’est une démocratie qui soit aux mains du peuple et au service du peuple.

Pourquoi un 1er Mai internationaliste !

Alors que les politiciens de droite comme de gauche rivalisent d’imagination pour mettre en œuvre des politiques protectionnistes et défendre notre « compétitivité » nationale, ce qui se traduit avant tout par la baisse des salaires et la destruction des emplois et de nos droits sociaux, comme à Sanofi ou encore PSA Aulnay et Goodyear Amiens,

Alors que partout en Europe et ailleurs, les mêmes politiques d'austérité s'abattent sur les populations,

Alors que les médias applaudissent la « relocalisation » en France de la production de Latélec, rapatriée de Tunisie après que les ouvrières tunisiennes ont osé fonder leur syndicat et revendiquer leurs droits,

Alors que le pillage des ressources des pays du Sud continue et que le capitalisme aggrave jour après jour la crise écologique et climatique mondiale,

Ce 1er Mai, journée internationale des travailleurs, est l’occasion de rappeler que la seule frontière qui vaille est la frontière des classes sociales, celle qui oppose les exploiteurs et les exploités, et que, par-delà les frontières des États, nous avons toutes et tous les mêmes intérêts à lutter contre l’exploitation capitaliste et pour notre émancipation commune.

C’est pourquoi, en ce 1er Mai, nous nous prononçons :

• Pour la solidarité avec les travailleurs en lutte au Maghreb, en Europe et ailleurs,

• Pour la convergence des luttes contre les plans d’austérité que le FMI, la BCE et la Commission européenne veulent imposer aux peuples d’Europe,

• Contre l'impérialisme et en particulier de l’État français. Pour l'autodétermination des colonies des « DOM-TOM ». Contre le néo-colonialisme, contre la Françafrique, pour le retrait de toutes les troupes d'occupation d'Afghanistan, du Mali et d'ailleurs !,

• Pour le droit des peuples à l’autodétermination, particulièrement les peuples palestinien et kurde,

• Pour la régularisation de tous les sans-papiers sans condition, l’égalité des droits ne se négocie pas !

Rejoignez le cortège anticapitaliste et internationaliste du 1er Mai !

10 h, au Monument aux Morts, Toulouse. M° François-Verdier


Alternative Libertaire, OCML-Voie Prolétarienne, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  niels le Dim 28 Avr - 9:05

Le contenu de cet appel est vraiment très positif!

niels

Messages : 189
Date d'inscription : 26/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Copas le Dim 28 Avr - 11:41

Duzgun a écrit:Ci-dessous l'appel unitaire pour le 1er mai, qui s'est fait dans la suite de la réunion publique du 4 avril :

1er Mai : Contre le capitalisme, Solidarité internationale !


De Toulouse à Athènes, de Gaza à Tunis

CONTRE LE CAPITALISME, SOLIDARITÉ INTERNATIONALE !

Les mesures annoncées par François Hollande pour « moraliser » la vie politique ne sont que du vent. Vouloir moraliser les politiciens professionnels et les institutions de la V° République est aussi peu crédible que de vouloir moraliser le patronat ou les banquiers/spéculateurs toujours avides de profits !

D'autant que dans le même temps, le gouvernement poursuit les attaques contre les classes populaires et les droits des salarié-e-s comme avec l'ANI, véritable machine à licencier tranquille pour le patronat.

Comment les gesticulations d'Hollande pourraient-elles être autre chose que de la poudre aux yeux tant que subsistent des paradis fiscaux et le secret bancaire ? Quand plus de la moitié des salarié-e-s gagnent moins de 1 700 € net, quand le chômage frappe plus de 5 millions de travailleur-se-s ? Quand de plus en plus de personnes ne disposent pas de logement décent et sont obligées de réduire leurs dépenses de santé ?

Loin de ces gesticulations, la « démocratie réelle » que nous voulons, c’est d’abord l’égalité des droits ; c’est une société où la production ne serait plus guidée par les profits de quelques-uns, mais où ce seraient les travailleur-e-s eux-mêmes, auto-organisé-e-s, qui décideraient quoi et comment produire pour répondre aux besoins sociaux dans le respect de l’environnement. Ce que nous voulons c’est une démocratie débarrassée des politiciens professionnels. Ce que nous voulons c’est une démocratie qui soit aux mains du peuple et au service du peuple.

Pourquoi un 1er Mai internationaliste !

Alors que les politiciens de droite comme de gauche rivalisent d’imagination pour mettre en œuvre des politiques protectionnistes et défendre notre « compétitivité » nationale, ce qui se traduit avant tout par la baisse des salaires et la destruction des emplois et de nos droits sociaux, comme à Sanofi ou encore PSA Aulnay et Goodyear Amiens,

Alors que partout en Europe et ailleurs, les mêmes politiques d'austérité s'abattent sur les populations,

Alors que les médias applaudissent la « relocalisation » en France de la production de Latélec, rapatriée de Tunisie après que les ouvrières tunisiennes ont osé fonder leur syndicat et revendiquer leurs droits,

Alors que le pillage des ressources des pays du Sud continue et que le capitalisme aggrave jour après jour la crise écologique et climatique mondiale,

Ce 1er Mai, journée internationale des travailleurs, est l’occasion de rappeler que la seule frontière qui vaille est la frontière des classes sociales, celle qui oppose les exploiteurs et les exploités, et que, par-delà les frontières des États, nous avons toutes et tous les mêmes intérêts à lutter contre l’exploitation capitaliste et pour notre émancipation commune.

C’est pourquoi, en ce 1er Mai, nous nous prononçons :

• Pour la solidarité avec les travailleurs en lutte au Maghreb, en Europe et ailleurs,

• Pour la convergence des luttes contre les plans d’austérité que le FMI, la BCE et la Commission européenne veulent imposer aux peuples d’Europe,

• Contre l'impérialisme et en particulier de l’État français. Pour l'autodétermination des colonies des « DOM-TOM ». Contre le néo-colonialisme, contre la Françafrique, pour le retrait de toutes les troupes d'occupation d'Afghanistan, du Mali et d'ailleurs !,

• Pour le droit des peuples à l’autodétermination, particulièrement les peuples palestinien et kurde,

• Pour la régularisation de tous les sans-papiers sans condition, l’égalité des droits ne se négocie pas !

Rejoignez le cortège anticapitaliste et internationaliste du 1er Mai !

10 h, au Monument aux Morts, Toulouse. M° François-Verdier


Alternative Libertaire, OCML-Voie Prolétarienne, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste

C'est au moins cela, mais ne constitue pas une percée stratégique permettant de peser sur la situation . C'est toutefois un sain rappel des basiques sur une série de questions.
Il y a là de quoi aller plus loin, et il faut donc le faire.
On peut se pencher sur les secousses dans tous les sens de l'espace à gauche du PD en Italie, pour puiser matière à d'autres percées :
http://forummarxiste.forum-actif.net/t26p135-italie#65106
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

sur le site NPA 44

Message  GGrun le Dim 28 Avr - 17:00

Nantes : Alternative Libertaire et NPA unis contre les licenciements
Écrit par NPA 44
Dimanche, 14 Avril 2013 00:00


Plus de 70 personnes étaient réunies à Nantes pour participer au meeting contre les licenciements organisé par les militantEs du NPA et d'Alternative Libertaire de Loire-Atlantique autour du thème «Contre les licenciements, comment riposter, comment s'organiser, quelles alternatives ?»

Depuis longtemps la gauche, l’extrême gauche nantaise n'avaient plus proposées une telle initiative. Le meeting a donc attiré un public plutôt politisé, organisé ou non, mais également de nombreux jeunes. Les interventions de la tribune réalisées respectivement par Philippe Poutou pour le NPA, Julien Gonthier et Jean Yves Lesage pour AL, ont fait place a un débat rythmé d'une heure et demie.

La salle a majoritairement pointé le besoin de faire converger les luttes, de redonner confiance à notre camps social, pour imposer des reculs au patronat mais également la nécessaire rupture avec le système capitalisme. A l'issu du meeting plusieurs contacts ont été pris.

Mais au-delà de cette initiative , nous pouvons tirer un bilan encourageant du travail mené avec l'AL, qui nous a permis à la fois de mutualiser nos forces sur le terrain, et d'élaborer collectivement sur ce qui nous rassemble.

Pour nos deux organisations ce meeting ne solde donc pas la fin d'une séquence mais l'amorce d'un travail commun, visant à organiser plus efficacement notre camps social, dans une perspective anticapitaliste. C'est dans cet objectif, que nous avons annoncé dans le cadre du meeting, la tenue d'une réunion vendredi 19 avril, ouverte à toutes celles et ceux qui veulent poursuivre les débats et participer à des actions concrètes

Nous avons proposer également la perspective d'un cortège anticapitaliste pour le 1er mai.






GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Eugene Duhring le Dim 28 Avr - 17:07

GGrun a écrit:Nantes : Alternative Libertaire et NPA unis contre les licenciements
Écrit par NPA 44
Dimanche, 14 Avril 2013 00:00

Nous avons proposer également la perspective d'un cortège anticapitaliste pour le 1er mai.

Ce qui me dérange un peu, c'est que la place des anticapitalistes dans un cortège du 1er mai c'est avant tout aux côtés des travailleurs organisés syndicalement. Néanmoins je ne suis pas opposé à une présence visible et organisée des partis. Après c'est à chacun de voir où se situe prioritairement sa place dans le cortège !
Il me semble plus approprié un cortège anticapitaliste le 5 mai sur des revendications propres ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  GGrun le Dim 28 Avr - 21:01

Eugene Duhring a écrit:
GGrun a écrit:Nantes : Alternative Libertaire et NPA unis contre les licenciements
Écrit par NPA 44
Dimanche, 14 Avril 2013 00:00

Nous avons proposer également la perspective d'un cortège anticapitaliste pour le 1er mai.

Ce qui me dérange un peu, c'est que la place des anticapitalistes dans un cortège du 1er mai c'est avant tout aux côtés des travailleurs organisés syndicalement. Néanmoins je ne suis pas opposé à une présence visible et organisée des partis. Après c'est à chacun de voir où se situe prioritairement sa place dans le cortège !
Il me semble plus approprié un cortège anticapitaliste le 5 mai sur des revendications propres ...
Bravo During, à l'inverse de Mélenchon et PG, tu es pour la participation "aux cotés " des syndicats. Pas bravo : t'es comme lui pour que les politiques soient ailleurs et emmerdent pas les syndicalistes sérieux. Ou soient clandos, ce qui est encore plus efficace, comme dans les années de triomphe du stalinisme. Ou soient dans les rassemblements grégaires de FO dans les salles de ciné.
Pour notre place dans le cortège, t'inquiète pas, les travailleurs-euses combatifs-ves nous verrons et nous rejoindrons ...
le 5 mai, n'était pas annoncé le 14 avril. Je ne crois pas que ce soit la meilleure date pour fréquenter les " travailleurs organisés syndicalement" de Loire Atlantique

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  yannalan le Lun 29 Avr - 11:04

Eugene Duhring a écrit:
GGrun a écrit:Nantes : Alternative Libertaire et NPA unis contre les licenciements
Écrit par NPA 44
Dimanche, 14 Avril 2013 00:00

Nous avons proposer également la perspective d'un cortège anticapitaliste pour le 1er mai.

Ce qui me dérange un peu, c'est que la place des anticapitalistes dans un cortège du 1er mai c'est avant tout aux côtés des travailleurs organisés syndicalement. Néanmoins je ne suis pas opposé à une présence visible et organisée des partis. Après c'est à chacun de voir où se situe prioritairement sa place dans le cortège !
Il me semble plus approprié un cortège anticapitaliste le 5 mai sur des revendications propres ...

Il fit une époque où le LCR manifestait en tant que telle le 1er Mai. On état relégués en fin de cortège et retardés par le SO des stals.Ce qui permettait à nos militants et sympathisants de défiler avec leur syndicat, puis à la fin, de rejoindre leur cortège LCR qui s'étoffait en avançant.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Copas le Lun 29 Avr - 13:39

yannalan a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
GGrun a écrit:Nantes : Alternative Libertaire et NPA unis contre les licenciements
Écrit par NPA 44
Dimanche, 14 Avril 2013 00:00

Nous avons proposer également la perspective d'un cortège anticapitaliste pour le 1er mai.

Ce qui me dérange un peu, c'est que la place des anticapitalistes dans un cortège du 1er mai c'est avant tout aux côtés des travailleurs organisés syndicalement. Néanmoins je ne suis pas opposé à une présence visible et organisée des partis. Après c'est à chacun de voir où se situe prioritairement sa place dans le cortège !
Il me semble plus approprié un cortège anticapitaliste le 5 mai sur des revendications propres ...

Il fit une époque où le LCR manifestait en tant que telle le 1er Mai. On état relégués en fin de cortège et retardés par le SO des stals.Ce qui permettait à nos militants et sympathisants de défiler avec leur syndicat, puis à la fin, de rejoindre leur cortège LCR qui s'étoffait en avançant.

Et c'est parfait ainsi, et si on est assez fort, on passe devant , voilà...

... parce qu'on est très méchants ... affraid

Ouais, ben c'est un bon moment de propagande, un cortège peut jouer un rôle dans cette propagande...ou pas.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Eugene Duhring le Lun 29 Avr - 19:09

GGrun a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
GGrun a écrit:Nantes : Alternative Libertaire et NPA unis contre les licenciements
Écrit par NPA 44
Dimanche, 14 Avril 2013 00:00

Nous avons proposer également la perspective d'un cortège anticapitaliste pour le 1er mai.

Ce qui me dérange un peu, c'est que la place des anticapitalistes dans un cortège du 1er mai c'est avant tout aux côtés des travailleurs organisés syndicalement. Néanmoins je ne suis pas opposé à une présence visible et organisée des partis. Après c'est à chacun de voir où se situe prioritairement sa place dans le cortège !
Il me semble plus approprié un cortège anticapitaliste le 5 mai sur des revendications propres ...
Bravo During, à l'inverse de Mélenchon et PG, tu es pour la participation "aux cotés " des syndicats. Pas bravo : t'es comme lui pour que les politiques soient ailleurs et emmerdent pas les syndicalistes sérieux. Ou soient clandos, ce qui est encore plus efficace, comme dans les années de triomphe du stalinisme. Ou soient dans les rassemblements grégaires de FO dans les salles de ciné.
Pour notre place dans le cortège, t'inquiète pas, les travailleurs-euses combatifs-ves nous verrons et nous rejoindrons ...
le 5 mai, n'était pas annoncé le 14 avril. Je ne crois pas que ce soit la meilleure date pour fréquenter les " travailleurs organisés syndicalement" de Loire Atlantique
Il ne s'agit pas de ne pas emmerder les syndicats. Il s'agit d'être avec sa classe organisée en tant que telle c'est à dire le syndicat de sa boite. Si tu n'es pas organisé dans ta boite alors évidemment la question ne se pose pas dans les mêmes termes. Exemple : mon syndicat organise les travailleurs de ma boite pour le cortège du 1er mai, quelle sera ma place ? A leurs côté ou bien défilant sous mon drapeau politique ? Si de ton côté tu estimes que ta place n'est pas aux côtés des travailleurs organisés dans ta boite, c'est ton droit mais de mon point de vue c'est une erreur !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum