Vers un Front Anti-K

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion-débat : Pour un Front Anticapitaliste!

Message  Joe Hill le Lun 4 Mar - 12:53

http://www.vp-partisan.org/article959.html

Face au capitalisme et sa crise, débattons d'un front anticapitaliste !

Aujourd’hui c’est la crise économique, sociale et écologique. Cette crise, provoquée par les capitalistes, se traduit dans de nombreux pays (Grèce, Espagne, Portugal...) par des politiques d’austérité qui écrasent les peuples pour permettre à quelques-uns de conserver leurs privilèges. En France la logique est la même et le changement de gouvernement en 2012 n’a pas changé la donne.

Avec Hollande il n’y a PAS de « changement » !

C’est des cadeaux aux plus riches : avec 20 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux entreprises avec le « pacte de compétitivité », l’augmentation de la TVA ou la dégradation des droits des salariés (comme l’accord sur la « compétitivité » CFDT/MEDEF/PS)
Toujours plus de misère sociale : des millions de logements sont vides alors que le nombre de mal-logés ne cessent d’augmenter, le nombre de chômeurs explose (plus de 4 millions), les prix augmentent.
Le maintien des grands projets inutiles, anti-écologiques et coûteux (Notre-Dame-des-Landes, Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse…)
La poursuite des politiques racistes : le maintien des lois racistes votées sous Sarkozy, le traitement inhumain des Roms, la répression et l’expulsion des sans-papiers en général.
L’expulsion de la militante basque A. Martin vers l’Espagne !
Le laisser-faire sur les licenciements, comme à SANOFI, ou encore la guerre au Mali et en Somalie…

Pourquoi un front anticapitaliste révolutionnaire ?

Parce qu’on ne sortira pas de la crise provoquée par les capitalistes en engraissant ces derniers.
Parce que nous ne changerons pas la donne en « aménageant » le capitalisme ou par quelques réformes. La crise actuelle montre que ce système va droit dans le mur.
Parce que face à l’extrême droite qui progresse il faut s’unir et proposer un autre projet de société.
Parce qu’il faut que ceux et celles qui veulent se battre contre le capitalisme puissent s’unir dans l’action. Pour construire et reconstruire des solidarités sur les questions du logement, de
l’emploi, etc.
Unir nos forces dans les quartiers populaires, dans les luttes ; être capable de proposer des actions concrètes et capable de proposer et populariser un projet anticapitaliste partout où nous sommes présents.

Jeudi 04 avril à 20h Salle Barcelone – Métro Compans Cafarelli

Signataires : Les Alternatifs, Alternative Libertaire, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste, OCML Voie Prolétarienne


Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Joe Hill le Mar 2 Avr - 17:16

Up, c'est jeudi !

Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  dug et klin le Mer 3 Avr - 13:12

Joe Hill a écrit:


Jeudi 04 avril à 20h Salle Barcelone – Métro Compans Cafarelli

Signataires : Les Alternatifs, Alternative Libertaire, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste, OCML Voie Prolétarienne

[/quote]

Pas mal cette affiche,moi je vérais bien comme logo d'un"front anti-capitaliste",un escargot équipé d'un mégaphone. lol!
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Rougevert le Mer 3 Avr - 13:45

Un escargot modifié génétiquement?
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  gérard menvussa le Mer 3 Avr - 13:55

On appelle ça une limace...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Joe Hill le Mer 3 Avr - 15:53

Pas mal cette affiche,moi je vérais bien comme logo d'un"front anti-capitaliste",un escargot équipé d'un mégaphone.

Ou pas ! Very Happy

Joe Hill

Messages : 340
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vers un Front Anti-K

Message  Roseau le Mer 17 Avr - 2:37

Toulouse : débat autour d'un front anticapitaliste
Source: http://npa2009.org/node/36652

Les fédérations locales de cinq organisations – les Alternatifs, Alternative libertaire, le Mouvement des objecteurs de croissance, l’Organisation communiste marxiste-léniniste, Voie prolétarienne et le NPA – organisaient jeudi 4 avril à Toulouse une réunion publique sur le thème « Face à la crise du capitalisme, débattons d’un Front anticapitaliste », rassemblant malgré une pluie diluvienne une petite centaine de motivéEs.
Après une introduction générale, rappelant qu’un front des organisations anticapitalistes ne se décrète pas, mais sera le fruit de confrontations d’idées et de pratiques communes, chaque organisation a pu présenter brièvement son analyse de la situation, ses spécificités et ses points de convergence, puis le débat a permis d’échanger sur nos stratégies révolutionnaires et nos méthodes organisationnelles respectives, mais aussi sur nos tâches concrètes dans la situation politique actuelle. Car ce qui donnera corps ou non à un futur front anticapitaliste, ce sera bien la capacité de mener des campagnes politiques communes et à impulser ensemble des dynamiques larges de lutte, au travers notamment des cadres unitaires existants ou à construire.
Quelques axes sont ressortis, comme l’opposition résolue au gouvernement et à l’austérité, tout en portant dans les luttes la nécessité d’une rupture avec le capitalisme et le productivisme. Ou encore la nécessité d’aller à contre-courant du nationalisme et du chauvinisme ambiants, et d’envisager une mobilisation internationaliste commune à l’occasion du 1er Mai.
Au final, même si l’unité des anticapitalistes et révolutionnaires est loin d’être tgagnée, d’autant que certaines organisations manquent à l’appel, réunir anarchistes, trotskistes, maoïstes, décroissants, autour de cet objectif a été accueilli positivement par les militants syndicaux et associatifs présents, en recherche d’une réponse politique anticapitaliste et unitaire alternative aux partis institutionnels.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  iztok le Mer 17 Avr - 13:04

60 personnes en tout, ce qui est quand même peu et qui regroupait très majoritairement les militants de ces orgas.

Ou encore la nécessité d’aller à contre-courant du nationalisme et du chauvinisme ambiants, et d’envisager une mobilisation internationaliste commune à l’occasion du 1er Mai.
Concernant ça : c'est encore à voir et à discuter en interne, mais vu la position nationale du NPA sur les manifs du 1er et 5 mai ce serait à contre-courant.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Copas le Mer 17 Avr - 14:15

Ce type d'initiative n'a de sens que dans l'objectif d'avoir des forces pour aider à organiser la colère populaire contre les patrons et leur gouvernement, les attaques de l'UE, etc.

C'est à dire d'avoir une force qui n'a pas vocation à se prétendre une réponse quelconque pour les masses ou même les travailleurs les plus radicalisés, mais pour bosser à construire des résistances organisées de masse.

« Que se lixe a troika ! » a, après tout, démarré avec moins que ça l'année dernière, pour rassembler dans les rues portugaises 1 million de personnes au printemps.

La question de l'orientation de masse idoine, et les formes d'organisation adaptées sont ce qui peut permettre de peser sur la situation globale.

Le débat, et les discussions politiques doivent tourner autour des tâches d'organisation et de lutte, et un micro-front d’extrême gauche n'a de sens que là dessus et pas en soi-même comme unique objet.



avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  tomaz le Mer 17 Avr - 14:24

iztok a écrit:60 personnes en tout, ce qui est quand même peu et qui regroupait très majoritairement les militants de ces orgas.

Ou encore la nécessité d’aller à contre-courant du nationalisme et du chauvinisme ambiants, et d’envisager une mobilisation internationaliste commune à l’occasion du 1er Mai.
Concernant ça : c'est encore à voir et à discuter en interne, mais vu la position nationale du NPA sur les manifs du 1er et 5 mai ce serait à contre-courant.

manifester unitairement le 1er mai c'est a contre courant de la position nationale du npa ??? en quoi ? que les camarades d'al, du moc ou de l'ocml ne veulent participer à l'initiative du 5 mai n'empeche pas de faire un bloc de manif commun le 1er mai à toulouse.
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  iztok le Mer 17 Avr - 14:31

bien sur que non, manifester "unitairement" uniquement sur des positions internationalistes avec uniquement ces organisations du "front anticapitaliste". Ça c'est à contre-courant de la position nationale ( http://www.npa2009.org/node/36647 ), mais bon on verra bien.
Moi je suis pour manifester avec tout le monde le 1er mai sur des mots d'ordre contre l'austérité et la "démocratie réelle" (cf indignés espangols) en mettant en avant la rupture avec ce système dont la 5ème république est la représentation institutionnelle actuelle. SI le but c'est à la place de faire un cortège entre "extrême-gauche" (et encore même pas toute) de 100 personnes (et je suis gentil) sur un mot d'ordre internationaliste qui ne prenne pas en compte la crise politique enclenché par l'affaire cahuzac ... Je vois pas l’intérêt, on se fait juste plaisir et on n'est pas à la hauteur de la situation.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  tomaz le Mer 17 Avr - 14:49


Sauf que le 1er mai n'a aucun rapport avec le 5 mai, le 1er mai on défile on va dire pour faire court autour des question du travail (licenciement, moyen de production, ani etc) et le 5 autour de la "démocratie", de ces modes d'organisation, de représentation. Pour moi je précise.

En plus le 1er mai, tu peux aussi défiler avec ton syndicat.
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Copas le Mer 17 Avr - 15:13

tomaz a écrit:
Sauf que le 1er mai n'a aucun rapport avec le 5 mai, le 1er mai on défile on va dire pour faire court autour des question du travail (licenciement, moyen de production, ani etc) et le 5 autour de la "démocratie", de ces modes d'organisation, de représentation. Pour moi je précise.

En plus le 1er mai, tu peux aussi défiler avec ton syndicat.

Ni l'un, ni l'autre, auxquels il est préférable de participer ne seront une réponse efficace pour susciter une mobilisation progressiste de masse contre le régime.

Quitte à le répéter 50 et 100 fois, les cadres auto-organisationnels réformistes des indignés espagnols et portugais ont fait immensément + en partant de très bas . Les dérivés de ces bouffées populaires secrètent maintenant des évolutions ultérieures de ces cadres de masse.

Mais tout cela nous en apprends beaucoup et les partis réformistes ne le font pas et il est improbable qu'ils le fassent (ils veulent trop controler pour cela).

Donc la question d'un micro-front révolutionnaire est toujours à prendre , pour essayer de créer un pôle révolutionnaire. Mais il manque des réponses de masse adaptées indispensables actuellement.

Le principe d'un pôle révolutionnaire indispensable ne se conçoit qu'en tenant aussi l'autre bout de la chaîne, des réponses organisationnelles adaptées à la grande colère des masses qui s'est catalysée là avec les scandales.

C'est ça ou Frigide Barjot...

Ca s'accélère...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pour des fronts anticapitalistes !

Message  Lascar Kapak le Mer 17 Avr - 18:06

Dans l'Est aussi, on essaie : Alternative Libertaire

Pour des fronts anticapitalistes !

ANI (accord national interprofessionnel) là, dette partout, régression des conditions économiques, sociales, politiques depuis des dizaines d’années, l’exploitation globalisée fait système. Ici même, au sein de l’opulente Strasbourg, la gestion de la ville donne la part belle aux riches programmes immobiliers, au profit de grandes entreprises et des classes supérieures. Côté démocratie libérale, on assiste à une parodie d’élection pour adapter l’Alsace à la compétition capitaliste. Crise ou pas, pied au plancher, il faut que la majorité non possédante paie la dette au prix fort. Côté circonstances de vie, la précarité non choisie devient l’horizon général et pas besoin d’être clairvoyant pour constater que la survie est de plus en plus chère, que le nombre de laissés sur le carreau augmente. ANI donc mais pas de réveil suffisant de la population concernée par ce qui ressemble fort à un pas supplémentaire vers la servitude complète à la loi du marché. Quel stade de destruction faut-il atteindre pour qu’une vraie résistance ait lieu, pour qu’une réelle alternative existe ? Quelle démonstration supplémentaire faut-il après ces 5 dernières années de flirt avec l’abîme du crash généralisé ? Ces questions ne sont pas seulement les nôtres et Alternative Libertaire n’est pas seule depuis 2008 dans sa volonté de conjuguer les efforts anticapitalistes pour qu’ils génèrent plus que l’addition des affinités particulières, des partis pris. Ne nous le cachons pas, il y a beaucoup à dire sur l’écart entre la situation historique vécue et l’état de la réponse ici. Comment rassembler au-delà de la difficulté à construire les mobilisations sociales nécessaires face à l’addition des renoncements ou défaites récurrentes ? Nous ne prétendons pas posséder la promesse miracle, laissons les fausses étiquettes au pouvoir en place.

Partons du besoin d’une autre logique, partons de la conviction qu’une révolution par les urnes est illusoire. Partons de la nécessité de combattre le capitalisme par des luttes autonomes et démocratiques. Front de classe, front de lutte, front de résistance, le nom compte bien moins que l’envie d’en sortir collectivement. A Toulouse, à Nantes, dans plusieurs villes du pays, des fronts anticapitalistes sont actifs, se construisent, ailleurs les premières discussions ont eu lieu, comme à Nancy et à Metz.

Logement, écosystèmes, éducation, travail, vie privée, intimité, santé, nourriture, il n’est pas question ici de faire le long inventaire des domaines soumis à la pression globale de la logique du profit et son lot de discriminations et d’inégalités, de même nous ne ferons pas la liste des étiquettes du mouvement social et politique. Nous défendons et militons principalement pour une rupture avec le capitalisme, la socialisation des moyens de production, une société sans classes et sans Etat fondée sur l’autogestion socialiste, l’égalité réelle des hommes et des femmes, la liberté et la démocratie directe.

A partir de cette intention, de notre travail politique, AL Lorraine et AL Alsace soutiendront et s’impliqueront dans toute démarche unitaire suffisamment souple pour que des syndicalistes, des militants politiques, des militants associatifs ou simplement des individus intéressés trouvent un lieu, un espace, une organisation, afin que les participants réalisent plus que la simple addition des luttes et organisations les faisant vivre, aussi justifiées et salutaires soient-elles. L’enjeu est simple et difficile, échanger nos informations, nos expériences, nos moyens, construire des mobilisations communes, un outil où chaque partie quelle que soit sa zone d’influence fait avancer ce qui nous rassemble : la volonté de justice et de transformation sociale hors des illusions réformistes et la plus néfaste d’entre elles, la conquête du pouvoir par le haut. De là quelle que soit la spécialité, la lutte de chaque volontaire, rien ne nous empêche vraiment de faire fonctionner une forme collective où l’on pourra faire place à un vrai souci d’éducation populaire, de solidarité, de partage des moyens, de construction des luttes. Nous appelons donc tous nos soutiens, sympathisants, nos connaissances à soutenir, à participer à cette nouvelle démarche collective sous l’impulsion de la CNT en Lorraine.

Ci-dessous l’appel CNT lancé lors de la première réunion messine :

En mai dernier, le Parti Socialiste a repris les rênes du pouvoir. Beaucoup s’attendaient à un changement de politique en faveur du monde du travail qui ne cesse de subir la crise capitaliste. Licenciements massifs et fermetures de sites (Arcelor, PSA, Renault, Fralib, etc.), baisse de salaires et précarité accrue conjuguées à une détérioration rapide des conditions de travail, chantage à l’emploi exercé par le patronat à l’endroit des organisations syndicales et des salarié-e-s sont plus que jamais d’actualité. Pire, ces pratiques et politiques sont dorénavant appliquées avec zèle. Le patronat, dans la lutte des classes, est bel et bien aujourd’hui à l’initiative et rien ne vient perturber sa stratégie de « refondation sociale ». Quant aux travailleurs et travailleuses, ils attendent toujours la loi contre les licenciements des entreprises faisant des profits promise par François HOLLANDE durant la campagne présidentielle. Le délégué CGT Goodyear d’Amiens l’a encore récemment rappelé. Nous en sommes à l’heure des trahisons. Edouard MARTIN, délégué CFDT, peut en témoigner, obligé de s’enchaîner aux portes de Matignon pour être entendu. Comme sous l’UMP et Sarkozy, la réponse fut policière. Qu’il est loin le temps de la campagne électorale et des belles paroles. Dans le même temps et corrélativement à ce désastre social, on assiste à une continuité des politiques répressives à l’endroit des chômeurs, des précaires et des pauvres en général. Jamais le pays n’a connu un nombre si important de travailleurs pauvres et de pauvres sans travail. Les pressions à Pôle Emploi (avec les radiations), les temps partiels imposés, les brimades et actes de répression en tout genre, etc. sont légions. La hausse du coût de la vie est exponentiel : loyers, nourriture, santé, gaz, électricité, transports… tous les besoins élémentaires sont en constante augmentation. Les classes populaires n’arrivent plus à s’en sortir et la paupérisation est généralisée. De plus, les politiques énergétiques et agricoles actuelles sont en passe de détruire la planète. Entre le tout nucléaire, le gaz de schiste, les pesticides, les OGM, l’agriculture et l’élevage intensifs, les monopoles des semenciers, tout est fait pour favoriser le grand capital au détriment de politiques solidaires et écologiques. Enfin, les minorités sont toujours stigmatisées. Les reculs du gouvernement dans le cadre du mariage pour tous, notamment concernant le droit à l’adoption et la Procréation Médicalement Assistée, ou encore sur les politiques migratoires qui frappent encore et toujours plus les sans papiers, les Roms et les étrangers en général sont là pour nous démontrer le manque de courage politique manifeste de ce gouvernent. De cette situation, où l’argent coule à flot afin de financer les avions et missiles de Dassault au Mali, c’est l’extrême droite xénophobe et populiste qui a l’avantage, réussissant à se faire passer pour ce qu’elle n’est pas : un courant politique au service des classes populaires et de leurs intérêts. L’islamophobie qu’elle véhicule tend à inonder l’ensemble de la société. Le racisme est de plus en plus latent et violent. Nous devons combattre sans compromission tous ceux et toutes celles qui divisent notre classe sociale entre français et étrangers. De ce triste constat et dans ce contexte, la CNT estime urgent une riposte unitaire de toutes les organisations syndicales, politiques et associatives qui, dans une logique de transformation sociale démocratique, anticapitaliste et internationaliste, s’opposent aux politiques d’austérité, au racisme et à la destruction de tous les droits sociaux. Elle appelle tous les collectifs militants à dépasser, à la base, les logiques sectaires et bureaucratiques qui n’ont de cesse d’affaiblir les dynamiques de luttes. D’ailleurs ces dernières ne sont pas rares. Partout les résistances existent. De PSA d’Aulnay Sous Bois aux Fralib de Marseille, des écolos radicaux de Notre-Dame-des-Landes aux ouvriers de Florange, des salarié-e-s de l’Éducation Nationale de la Région Parisienne ou de l’ensemble de la fonction publique à ces milliers de travailleurs ou de travailleuses du privé, rarement dans l’Histoire les points de conflits et de résistances englobant une telle somme et diversité de questions sociales, dans une période de bouleversement sociaux et politiques couplés à une crise économique mondiale aiguë, ne sont apparus.

La responsabilité de tous ceux et toutes celles oeuvrant pour la justice sociale de faire l’unité dans la rue est devant nous, immédiate, urgente si ce n’est vitale. Au delà d’une stricte opposition sémantique dans les instances représentatives , nous devons gagner par la lutte des embauches, des hausses de salaires, la régularisation de tous les sans papiers, l’amnistie pour les militant-e-s du mouvement social, l’amélioration des conditions de travail, d’études, de logement et de santé, et construire à terme un autre projet de société pour un autre futur.

C’est dans la perspective d’amplifier les luttes en débattant et créant les possibilités de convergences que la CNT appelle

– toutes les sections syndicales et syndicats d’industries, des simples adhérent-e-s à ceux et celles assumant des responsabilités au sein des organisations et des instances représentatives du personnel ;

– tous les collectifs de luttes populaires qui luttent ici contre une fermeture de service public, là pour l’égalité des droits ou là-bas encore pour la régularisation des sans papiers ;

– toutes les associations d’Éducation Populaire, qui développent les savoirs et l’émancipation des classes populaires et subissent aux quotidiens les conséquences des politiques de coupes budgétaires ;

– toutes les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne et les différentes coopératives qui militent au quotidien pour une vision différente de l’agriculture et des échanges au même titre que les structures qui placent au coeur de leurs réflexions et actions politiques l’écologie et la décroissance ;

– toutes les organisations politiques allant de la gauche radicale anti-autoritaire aux libertaires, et qui oeuvrent au quotidien pour la démocratie à la base, la justice sociale, l’égalité des droits et les libertés individuelles et collectives.
avatar
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Achille le Mer 17 Avr - 18:33

50 personnes à 5 organisations. Admettons que le npa est mobilisé 50% ça fait 30 militants et sympathisants du npa sur la région de Toulouse. En effet ça va mal très mal : ce n'est plus un groupuscule c'est un minuscule.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Lascar Kapak le Mer 17 Avr - 18:49

L'idée fait son chemin et permettra peut-être, au moins localement, de rendre audible une vraie voix anticapitaliste et révolutionnaire de ceux qui ont quelque chose à dire (pas comme le Flan de Gauche). C'est mal de mépriser ce qui est "petit" tu sais. Surtout que parfois, ça peut grossir et remettre en cause l'hégémonie des réformistes Wink
avatar
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  ulm le Mer 17 Avr - 19:37

50 personnes à 5 organisations. Admettons que le npa est mobilisé 50% ça fait 30 militants et sympathisants du npa sur la région de Toulouse. En effet ça va mal très mal : ce n'est plus un groupuscule c'est un minuscule.

Mais comment peux tu te réjouir des difficultés du NPA? No

C'est une mauvaise nouvelle pour notre camp social y compris pour ceux qui dans le FDG défendent notre camp social.

ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  verié2 le Mer 17 Avr - 19:46

ulm a écrit:
50 personnes à 5 organisations. Admettons que le npa est mobilisé 50% ça fait 30 militants et sympathisants du npa sur la région de Toulouse. En effet ça va mal très mal : ce n'est plus un groupuscule c'est un minuscule.

Mais comment peux tu te réjouir des difficultés du NPA? No

C'est une mauvaise nouvelle pour notre camp social y compris pour ceux qui dans le FDG défendent notre camp social.
De toute façon, la faible participation à une manif n'a généralement pas de signification particulière sans en prendre en considérations toutes sortes d'éléments...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Copas le Mer 17 Avr - 20:00

verié2 a écrit:
ulm a écrit:
50 personnes à 5 organisations. Admettons que le npa est mobilisé 50% ça fait 30 militants et sympathisants du npa sur la région de Toulouse. En effet ça va mal très mal : ce n'est plus un groupuscule c'est un minuscule.

Mais comment peux tu te réjouir des difficultés du NPA? No

C'est une mauvaise nouvelle pour notre camp social y compris pour ceux qui dans le FDG défendent notre camp social.
De toute façon, la faible participation à une manif n'a généralement pas de signification particulière sans en prendre en considérations toutes sortes d'éléments...

Tout ça montre ce qu'il y a à (re)construire.
Il y a le poisson rouge mais il est indéniable qu'il faille s'occupper de façon urgente de mettre de l'eau dans le bocal dudit poisson...

... des rus, des rivières, des fleuves, des mers et des océans. ..

C'est possible, le potentiel y est, la colère y est, et donc le terrain dans lequel les révolutionnaires puissent se construire, prospérer, et aider à l'(auto)organisation de cette colère, aider à avancer des objectifs et orientations porteuses, même d'un seul pas en avant.

Ce travail n'est pas fait, ce travail n'est plus fait par les réformistes qui ne savent plus depuis des décennies construire des organisations de masse de résistance sociale, et c'est la spécificité de l'époque pour la France.

Personne ne le fera à notre place en tant que courants organisés (de LO au NPA, en passant par les micro-courants concernés).

Encore faut-il s'en occuper sérieusement .

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Achille le Mer 17 Avr - 21:21

Copas a écrit:
Encore faut-il s'en occuper sérieusement .

ha oui et à Toulouse c'était le cas ? avec 60 personnes regroupés par 5 organisations : 12 militants et sympathisants par orga...


Dernière édition par Achille le Mer 17 Avr - 23:46, édité 1 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Roseau le Mer 17 Avr - 22:36

1. Achille toujours menteur car il invente 50 personnes
2. Toujours trafiquant car il compare meeting avec un réunion d'échange sur un point particulier,un Front Anti-K

C'est un coup d'urticaire, car il sait qu'un tel Front Anti-K, des travailleurs et de la jeunesse,
contestera le pouvoir de son patron Méluche, candidat à Premier Sinistre du Caholland depuis des mois,
et maintenant à ministre de Montebourge.... Laughing
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Achille le Mer 17 Avr - 22:41

Trollseau a écrit:un tel Front Anti-K, des travailleurs et de la jeunesse,
contestera le pouvoir de son patron Méluch

Il joue les madame Irma et transforme dans une hallucination le minuscule meeting de Toulouse en un front non pas anti-K mais anti-JLM. Détruire et empêcher tout débat avec les les travailleurs et militants FdG constitue l'essentiel de son activité pour servir ses maitres : les bourgeois.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Roseau le Mer 17 Avr - 22:52

Achille a écrit: ses maitres : les bourgeois.
Mes maitres, les bourgeois ? Il ne sait pas de qui il parle. On lui pardonnera....

Mais il éructe en insultes, car tout le monde sait que Méluche lui est candidat à servir un gouvernement bourgeois,
proposant un jour ses services à Hollande, l'autre, desespéré encore plus, à Montebourge... Laughing
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Achille le Mer 17 Avr - 23:02

Roseau a écrit:
propose un jour ses services

Le seul faux MR qui transforme un minuscule front ant-K à Toulouse en un tsunami anti-JLM c'est le trollseau qui devrait changer de medoc contre l'incontinence verbale sur le forum. Il veut bloquer la discussion avec travailleurs et militants du FdG, peine perdu, il le verra le 6 mai.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Roseau le Mer 17 Avr - 23:19

Affabulation toujours.
Personne ici n'a transformé le projet de Front Anti-K en Tsunami contre les gouvernements bourgeois,
actuels et à venir.
Ce Front Anti-K commence seulement à être discuté, par seulement quelques orgas au départ.
Mais il ne fait aucun doute que la situation terrible qui s'approche pour notre classe
va appeler à des luttes et un affrontement général avec le capital, donc à rassembler les forces,
au service de la reconstruction du mouvement ouvrier, et de mobilisations de masse.

Ce n'est d'ailleurs pas un projet chauvin, pour la France (la deuxième puissance maritime de Méluche...)
mais international. Voir à ce propos un travail discret et remarquable, un succès de portée considérable,
relaté ici: http://forummarxiste.forum-actif.net/t2746-naissance-d-un-reseau-syndical-international?highlight=syndical

Pendant ce temps là, les politiciens bourgeois et chauvins travaillent à conduire les citoyens aux urnes,
question de se rapprocher des mangeoires... Very Happy
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un Front Anti-K

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum