Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Rougevert le Mar 16 Juil - 18:54

Personnellement, quand j'ai fait mes recherches, j'ai préféré ne pas citer Wikipédia, bien que n'aie absolument rien trouvé d'autre.
Et je n'ai aucun souvenir qui aurait pu me guider dans les livres que j'ai lus sur la révolution  et la "guerre civile" pour retrouver des infos.
Et je crois que j'ai eu raison car les infos des deux articles sont en partie contradictoires.
Mais: soit il y a bien eu une armée turkmène sous commandement de Denikine et dans ce cas, il est normal que l'Armée Rouge lui ôte toute possibilité de poursuivre ses hostilités, soit il y a eu des Turkmènes probolchéviks que Trotsky a aidés.
Dans un cas comme dans l'autre on est loin de Mao = Trotsky sur le terrain du colonialisme "non impérialiste".


Dernière édition par Rougevert le Mer 17 Juil - 13:17, édité 1 fois
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  sylvestre le Mer 17 Juil - 10:03

Rougevert a écrit: soit il y a bien eu une armée turkmène sous commandement de Denikine (...) soit il y a eu des Turkmènes probolchéviks que Trotsky a aidés. 

Je ne vois pas bien en quoi les deux propositions sont contradictoires. En tous cas il y avait un Parti Communiste de Khiva/Khorezm à partir de 1920. On peut lire ici (en allemand) les salutations de son représentant Baba-Akhund Salimov au deuxième congrès de l'Internationale Communiste.

Salimov a écrit:Camarades ! Nous, les travailleurs de Khiva, au temps de la domination des capitalistes européens nous étions sous le joug politique et économique de leurs tsars et de leurs parlements, car ils laissaient les petits peuples comme le nôtre languir enchaînés, et ne garantissaient la liberté qu'aux riches.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Rougevert le Mer 17 Juil - 14:08

En effet, ce n'est pas contradictoire.
Et merci pour ces précisions.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mer 17 Juil - 16:56

En effet, la bonne réponse est qu'il y avait les deux : les troupes du khan (des pauvres types embrigadés au knout) derrière Dénikine ; et les communistes locaux, avec les masses ouvrières, paysannes, 'plébéiennes' en tout genre qu'ils étaient parvenus à gagner (ne nous leurrons pas, ces communistes locaux étaient généralement issus de la petite bourgeoisie intellectuelle nationale, pour être exact ils provenaient en grande partie du mouvement 'Jeune-Turc' local sur une ligne moderniste proche du kémalisme).
Mais le constat final est que si les premiers ont été justement envoyés dans les poubelles de l'histoire, les seconds et (surtout) les troisièmes n'ont pas été spécialement récompensés de leur choix (sans doute très largement volontaire et enthousiaste) de rejoindre le nouvel État d'URSS. La plus grande partie des dirigeants communistes de 1919-24, comme Khojaev président de l'éphémère république soviétique de Boukhara, ont été liquidés pendant les Grandes Purges de 1936-38 (début selon moi du Grand Processus de Restauration se terminant au 20e Congrès), sous l'égide du tristement connu Yezhov qui avait pour bras droit (en Ukraine) un certain Khrouchtchev (même les fana-staliniens les plus carabinés rejettent Yezhov sur la thèse qu'il était un 'traître' faisant partie du complot qu'il prétendait combattre, en 'liquidant des innocents pour discréditer le pouvoir soviétique'... pour ma part je n'ai pas besoin de thèses aussi alambiquées, il y avait une nouvelle bourgeoisie en formation et un processus de restauration capitaliste en cours, Staline ne pouvait pas n'avoir aucun rôle là-dedans, et les péripéties de ce processus et magouilles entre factions sont des aspects secondaires).

Pour donner le fond de ma pensée, les principales limites de conception du monde à la base du Grand Processus de Restauration 1936-56, limites présentes dès la Révolution d'Octobre, ont été 1°/ la théorie des forces productives (contradiction 'principale', après l'instauration du pouvoir prolétarien, entre ordre politique avancé et forces productives arriérées donc priorité au développement desdites FP, au détriment de la révolutionnarisation des rapports sociaux ; Trotsky n'a jamais vraiment dit le contraire, simplement il pensait que cette contradiction se résoudrait par l'extension de la révolution à l'Europe occidentale avancée, tandis que Staline pensait que l'URSS avait les capacités pour développer les FP à marche forcée, en attendant une extension ultérieure de la révolution) ;
2°/ une influence idéologique jacobino-positiviste et une tendance au 'civilisateurisme' vis-à-vis des nationalités arriérées, civilisateurisme eurocentriste ou plus exactement slavo-centriste, ne concevant pas d'autre génie des masses que celui des masses slaves (à commencer par les masses ouvrières/urbaines), contrairement à la théorie du déploiement périphérie->centre de la révolution prolétarienne. C'était une tendance très répandue dans le mouvement ouvrier, socialiste et communiste en Europe et Amérique du Nord à l'époque ; pour le plaisir du big up à nos 'copains' nanars j'invite à étudier les positions de la CNT ibérique sur le Maroc au début de la 2e République. Le seul qui avait, sans doute, les capacités théoriques de dépasser cette limite était Lénine... disparu prématurément. La nomenklatura 'social-coloniale' slave dans le Caucase, en Asie centrale ou en Sibérie a été une base sociale essentielle de la liquidation/restauration capitaliste en URSS, et évidemment la même engeance han au Tibet ou au Xinjiang une base sociale essentielle des 'modérés' à la Zhou Enlai ou Hua Guofeng comme des restaurationnistes ouverts à la Deng (et jamais entre 1949 et 1976 la praxis maoïste n'a, malheureusement, réussi à venir à bout de cela)...

Partant de ces limites, et pour connaître les théories abracadabrantes de l'intéressé (militarisation des syndicats, bunkérisation de l'URSS en attendant la 'révolution mondiale' etc.), je ne vois pas ce qu'une direction trotskyste de l'URSS aurait pu changer à l'évolution ultérieure, sinon de faire passer le développement des FP au second plan derrière la recherche acharnée de la révolution à l'Ouest, avec donc à l'arrivée une URSS moins préparée à l'assaut hitlérien, qui n'aurait peut-être pas tenu le coup et là, la face du monde aurait été très sérieusement changée... Il faut se faire à l'idée : l'expérience soviétique était historiquement vouée à être un 'brouillon' historique pour que nous puissions tirer les leçons de ses erreurs et limites, et réaliser enfin au 21e siècle et aux suivants le communisme universel. Ou alors, m'expliquer comment la perfection était possible pour une expérience absolument sans précédent dans l'histoire (première révolution prolétarienne durant plus de quelques semaines et à une échelle non pas locale mais semi-continentale) ; en quoi le 'génie' de Trotsky aurait assuré cette perfection que le 'salopard' Staline a bousillée, et pourquoi les travailleurs soviétiques sont allés se priver d'un tel génie pour mettre à leur tête (on votait dans les congrès du Parti, vous savez ?) les plus cons, corrompus et pervers entre tous...

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  sylvestre le Mer 17 Juil - 18:36

FirstQuarterStorm a écrit:La plus grande partie des dirigeants communistes de 1919-24, comme Khojaev président de l'éphémère république soviétique de Boukhara, ont été liquidés pendant les Grandes Purges de 1936-38

Certes, mais cela a aussi été le cas de la plus grande partie des dirigeants communistes... russes.

en quoi le 'génie' de Trotsky aurait assuré cette perfection que le 'salopard' Staline a bousillée, et pourquoi les travailleurs soviétiques sont allés se priver d'un tel génie pour mettre à leur tête (on votait dans les congrès du Parti, vous savez ?) les plus cons, corrompus et pervers entre tous...

Les trotskystes dans leurs diverses déclinaisons sont unanimes à dire qu'il ne s'agit pas de personnes plus ou moins géniales mais de forces sociales à l'œuvre, que Staline représentait la bureaucratie se développant en couche parasitaire ou en nouvelle classe dominante, tandis que Trotsky était simplement resté fidèle au programme révolutionnaire prolétarien, que la victoire de Staline est dû au reflux de l'énergie révolutionnaire du prolétariat (et au reflux du prolétariat lui-même d'abord, décimé par la guerre civile et ses privations).
Cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas entrevoir des germes de la politique impérialiste de Staline et de Mao dans ce qu'ont fait les bolcheviks entre 1917 et 1924 (ou 29), mais une fois de plus à ce sujet me revient en mémoire la formule de Victor Serge :

On dit souvent que "le germe de tout le stalinisme se trouvait dans le bolchevisme depuis le début". Eh bien, je n’ai pas d’objection. Sauf que le bolchevisme contenait aussi beaucoup d’autres germes – une masse d’autres germes- et ceux qui ont vécu l’enthousiasme des premières années de la première révolution victorieuse ne devraient pas l’oublier
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Ven 19 Juil - 15:26

La restauration capitaliste est une réalité que l'on a observée absolument PARTOUT, à moins d'être aveugle, puisqu'il n'y a absolument plus aucun pays qui puisse être qualifié de socialiste à ce jour (à la rigueur, on peut dire que Cuba est 'progressiste' comparé aux pays voisins).

Mais c'est un processus LONG et chaotique, pas l'affaire d'un jour, d'une 'deadline' : il est totalement absurde de considérer le capitalisme restauré en URSS à la mort de Staline ou aux 20e Congrès, en Chine à la mort de Mao, au Vietnam à la mort d'Hô Chi Minh etc., mais tout aussi absurde de le considérer restauré à l'éviction de Trotsky en 1925... La période 'stalinienne' (disons 1928-53) est longue, mais ressemble finalement beaucoup à la courte Convention montagnarde en 'France', et prend d'ailleurs clairement celle-ci pour modèle : c'est une période de 'révolution qui dévore ses enfants', où les contradictions se règlent d'une balle dans la nuque et cette entre-tuerie va finalement ouvrir un boulevard aux restaurationnistes, qui doivent simplement (au lieu de le liquider comme Robespierre) attendre la mort de Staline (on dit souvent que Beria l'aurait un peu 'aidé', cependant) pour se 'lâcher', car celui-ci surtout après la victoire sur le nazisme est 'intouchable'.

Mais surtout à la base de tout il y a des LIMITES DE CONCEPTION DU MONDE. C'est pourquoi on emploie le terme d'erreurs qui peut sembler faible quand des gens innocents, ou en tout cas ne méritant pas la mort ont été exécutés, qu'il y a eu des famines etc. : c'est une manière de dire que CE N'EST PAS LA NORME, que ce n'est pas comme ça que doit être la société socialiste normalement ; alors que ce genre de choses est la norme du capitalisme et de la féodalité. Le socialisme est par principe supérieur en 'civilisation' au capitalisme, s'il ne l'est pas c'est donc que des erreurs ont été commises, qu'il y a eu dévoiement. Pour les trotskystes le stalinisme est une contre-révolution, donc un truc 'de droite' dans son esprit, mais la réalité c'est qu'il y a eu des déviations que l'on peut dire 'de droite' (théorie des forces productives) mais aussi beaucoup de déviations que l'on peut qualifier de 'gauchistes' : 'avant-gardisme' (infaillibilité supposée de l'avant-garde quitte à avoir 'raison contre le peuple'), volontarisme brutal et 'par en haut' dans la transformation de la société... Dans un sens, l'on peut dire que le droitisme, c'est émousser et édulcorer les principes du socialisme pour les 'adapter', pour 'respecter' la société ancienne ; et le gauchisme c'est faire rentrer la société ancienne et les masses populaires 'au marteau' dans les cases du socialisme tel qu'on le conçoit (en tant qu'avant-garde 'infaillible'). Le 'stalinisme' a fait l'un comme l'autre, selon les périodes, avec parfois des revirements spectaculaires (enrobés de langue de bois). Le trotskysme a mon sens préparait pire encore (il suffit de voir les dérives du 'communisme de guerre'), mais comme il était irréalisable, il ne s'est pas réalisé, tout simplement.

Les (vrais) maoïstes ont toujours critiqué l'ampleur et la brutalité de la répression stalinienne, en particulier dans la seconde moitié des années 30, et (surtout) son incapacité à empêcher la restauration, à empêcher l'émergence au bout d'un compte (et du cœur même de l'appareil !) de Khrouchtchev... A l'inverse, si la Révolution culturelle n'a pas exécuté une pourriture comme Deng, c'est parce que la ligne était très claire : ça ne sert à rien ! Ça ne sert à rien ! Si l'on exécute 100 contre-révolutionnaires, et que l'on ne change pas notre conception du monde, notre organisation de la production et nos rapports sociaux en général, 1000 nouveaux apparaîtront. Et l'on risque d'éliminer des innocents, dont les têtes contrairement aux poireaux ne repoussent pas. Cela m'étonnerait beaucoup que Trotsky raisonnait comme ça... Ensuite, sur la critique des Grandes Purges (unanime chez tous les maoïstes dignes de ce nom depuis "Sur la question de Staline" - article de 1963), la ligne est que la question n'est pas tant d'avoir traité les contradictions, que la MANIÈRE de le faire : 'bureaucratique' si ça peut vous faire plaisir, 'administrative' et policière, 'par en haut', SANS MOBILISATION DE MASSE. Cela n'a abouti qu'à saigner à blanc le Parti et à ouvrir la voie aux pires éléments, les plus 'nomenklaturistes' (chez nous on dirait carriéristes). Il y avait, il faut bien le dire, longtemps que la 'théorie des forces productives' avait réduit le protagonisme des masses dans le processus révolutionnaire à zéro. En Chine aussi d'ailleurs (au milieu des années 60), la Révolution culturelle a donc dû rapidement mobiliser des masses qui ne l'étaient plus, en commençant par les étudiants fervents lecteurs de Mao et en terminant par les ouvriers et les paysans...

Donc, je reviens à la même conclusion et je le répète : la révolution russe et TOUTES les expériences révolutionnaires qui ont suivi (en se réclamant du marxisme-léninisme), y compris la chinoise, ont échoué en raison de leurs LIMITES DE CONCEPTION DU MONDE et non pour des questions de Staline ou Trotsky, Mao ou Bidule, Castro ou Machintruc.

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  sylvestre le Ven 19 Juil - 17:32

FirstQuarterStorm a écrit:La restauration capitaliste est une réalité que l'on a observée absolument PARTOUT, à moins d'être aveugle, puisqu'il n'y a absolument plus aucun pays qui puisse être qualifié de socialiste à ce jour (à la rigueur, on peut dire que Cuba est 'progressiste' comparé aux pays voisins).
(...)

Moui, mais là tu réponds à côté de ce que je venais de dire, à savoir que ce que pensent les trotskystes c'est que Staline et Trotsky ne sont pas tant à comparer en tant qu'individus plus ou moins géniaux, mais en tant que représentants de forces sociales disctinctes.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Lun 22 Juil - 12:55

Je pense qu'ils représentaient le même bloc de classes (correctement théorisé par Lénine) mais avec des erreurs et limites de conception du monde différentes (ou partagées, puisque pour Trotsky aussi il y avait une forme de théorie des forces productives, sauf que pour lui elle n'était pas résolvable en URSS même, il fallait que la révolution 'conquiert' l'Europe de l'Ouest).
La voie trotskyste n'était pas praticable et a donc immédiatement été écartée. La voie stalinienne de développement des FP à marche forcée a engendré une néo-bourgeoisie... à partir de gens parfois 100% ouvriers ou paysans d'extraction sociale, tiens un exemple de grand 'stalinien' (selon votre définition) parmi d'autres : http://fr.wikipedia.org/wiki/Léonid_Brejnev

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Rougevert le Lun 22 Juil - 14:16

La "voie trotskiste" n'a pas été "écartée".
Les trotskistes, comme tous les bolcheviks non staliniens ont été persécutés par la contre révolution stalinienne.
Je te trouve bien complaisant avec Staline.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Admin le Lun 22 Juil - 18:33

FirstQuarterStorm a écrit:Je pense qu'ils représentaient le même bloc de classes (correctement théorisé par Lénine)

Ah oui ? Quelles classes ? A ma connaissance Lénine et Trotsky n'ont jamais prétendu représenter autre chose que la classe ouvrière, susceptible de former des alliances conjoncturelles avec d'autres classes. C'est même le cas de Staline, même si lui a avoué à demi représenter d'autres forces en remettant à l'honneur le patriotisme russe, c'est à dire la notion d'un intéret national au-dessus des conflits de classes.


Admin
Admin

Messages : 24
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forummarxiste.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mar 23 Juil - 9:49

L’État soviétique était clairement théorisé par Lénine et les léninistes comme une alliance 'd'acier' entre les ouvriers (guère plus de 10% de la population...) et les paysans pauvres, représentant les deux tiers au moins. Il est vrai que ce n'était pas tout à fait la conception de Trotsky, mais celle-ci était justement (et vigoureusement) combattue par Lénine. L'alliance comprenait aussi, mais ce n'était pas forcément théorisé de manière formelle, des petits bourgeois intellectuels révolutionnaires, à commencer par... Lénine et Trotsky eux-mêmes, des cadres, des fonctionnaires et des spécialistes en tout genre acquis (en principe...) aux principes de la révolution et dans tous les cas indispensables ; en attendant que "la cuisinière puisse gérer les affaires de l’État". Staline, lui, fil d'artisan, avait été ouvrier (notamment sur les champs de pétrole de Bakou), comme bon nombre de grands 'staliniens'. Cela n'avait strictement rien à voir avec une extraction de classe, mais avec une conception du monde. La conception du monde dont la 'matrice' est le prolétariat, le caractère (de plus en plus) social et international de la production et des forces productives, est capable d'imprégner de très larges masses populaires ; exactement comme (on le voit tous les jours) la conception dont la matrice est la grande bourgeoisie, la propriété privée des moyens de production, l'appropriation privée et inégalitaire du produit. Souvent d'ailleurs cette conception va s'exprimer par la bouche de petits bourgeois intellectuels comme Lénine, passés au service du peuple. Le problème est que cette conception, cette science, la science marxiste, est VIVANTE et évolutive et qu'à l'époque elle était incomplète, elle avait de profondes limites.

Rougevert, les trotskystes et les 'oppositionnels de gauche' ont été persécutés, à partir de 1926-27, pour 'activités fractionnistes', mais à la base, avant cela il y a eu des votes et ils y ont systématiquement été mis en minorité... Tu diras que c'était à cause de 'la bureaucratie', pour moi ça ne peut pas être aussi simple. La voie trotskyste (aller chercher à l'Ouest le niveau de forces productives 'indispensables', plan qui s'était fracassé sur la Vistule en 1920) était objectivement impraticable, elle a donc été écartée... La voie stalinienne, elle, consistant au développement à marche forcée de ces fameuses FP, a conduit à remplacer la dictature des soviets ouvriers et paysans par la dictature des cadres, des experts, de l'appareil sécuritaire qui s'est autonomisé (il avait déjà pris beaucoup d'autonomie... pendant le communisme de guerre), qui se sont transformés en nouvelle bourgeoisie. Il n'y a là nulle complaisance de ma part envers Staline...

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mar 23 Juil - 11:45

Ici un site clairement partisan (ultra-staliniste, le gars est par ailleurs viscéralement anti-maoïste, maoïsme assimilable pour lui à du titisme voire du trotskysme) : http://www.communisme-bolchevisme.net/marxisme_leninisme_ou_trotskisme.htm
Je suis évidemment en désaccord avec plein de trucs (de l'auteur... de Trotsky ça ce n'est un secret pour personne). Mais bon... Parfois il faut faire partialité contre partialité, vision tronquée contre vision tronquée, sectarisme contre sectarisme pour se faire des idées claires et objectives. La 'France' n'est intellectuellement pas le pays des visions subtiles et multi-facettes, de l'analyse des choses dans leur complexité. Le contraire se saurait. C'est le pays des idées bien arrêtées, et une fois l'idée bien arrêtée c'est à la réalité de lui coller coûte que coûte, pas l'inverse. Il faut faire avec... Sad

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  sylvestre le Mar 23 Juil - 11:47

FirstQuarterStorm a écrit:L’État soviétique était clairement théorisé par Lénine et les léninistes comme une alliance 'd'acier' entre les ouvriers (guère plus de 10% de la population...) et les paysans pauvres, représentant les deux tiers au moins. Il est vrai que ce n'était pas tout à fait la conception de Trotsky, mais celle-ci était justement (et vigoureusement) combattue par Lénine.

Mmm, non c'est faux  : Lénine, Trotsky, et tout le parti bolchévik était d'accord pour dire que les soviets en 1917 et dans les années qui suivent rassemblent les ouvriers et les paysans, et que la révolution d'octobre n'a été rendue possible que par l'alliance de ces deux classes - pas seulement avec les paysans pauvres du reste, mais aussi avec les paysans "moyens", avant que la différenciation se fasse. Lénine écrit dans La révolution prolétarienne et le renégat Kautsky :

Lénine a écrit:Tout s'est passé exactement comme nous l'avions dit. Le cours de la révolution a confirmé la justesse de notre raisonnement. D'abord, avec "toute" la paysannerie contre la monarchie, contre les grands propriétaires fonciers, contre la féodalité (et la révolution reste par là bourgeoise, démocratique bourgeoise). Ensuite, avec la paysannerie pauvre, avec le semi prolétariat, avec tous les exploités, contre le capitalisme, y compris les paysans riches, les koulaks, les spéculateurs; et la révolution devient par là socialiste.


Et Trotsky reprend ce passage en l'approuvant en 1928 dans La révolution permanente.


 
Staline, lui, fil d'artisan, avait été ouvrier (notamment sur les champs de pétrole de Bakou)

Si ma mémoire est bonne et d'après Deutscher en tous cas, il n'a jamais été ouvrier sur les champs de pétrole, il était déjà alors "révolutionnaire professionnel". Chliapnikov l'avait été, de longues années, mais je ne sais pas ce que cela prouve, à mon avis pas grand chose.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mar 23 Juil - 12:08

Oui oui, je connais bien le passage de la "révolution permanente" auquel tu fais référence... Trotsky n'y est pas fondamentalement plus favorable aux koulaks que Staline, ce qui surprendrait beaucoup de gens venant au trotskysme pour un communisme sans les "crimes du stalinisme", parmi les premiers desquels "on" compte la "dékoulakisation"...

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  sylvestre le Mar 23 Juil - 15:34

FirstQuarterStorm a écrit:Oui oui, je connais bien le passage de la "révolution permanente" auquel tu fais référence... Trotsky n'y est pas fondamentalement plus favorable aux koulaks que Staline, ce qui surprendrait beaucoup de gens venant au trotskysme pour un communisme sans les "crimes du stalinisme", parmi les premiers desquels "on" compte la "dékoulakisation"...

 Ce sont des gens qui ne connaissent pas bien l'histoire : en 1928 Trotsky luttait contre la politique droitière de Staline-Boukharine qui cherchait à ménager les koulaks, même si cela signifiait retarder l'industrialisation. Ce n'est qu'en 1929, après l'élimination de l'opposition de gauche, que Staline fait un virage à 180° en menant une politique à outrance contre les koulaks.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Rougevert le Mar 23 Juil - 17:28

FirstQuarterStorm a écrit:(..) La 'France' n'est intellectuellement pas le pays des visions subtiles et multi-facettes, de l'analyse des choses dans leur complexité. Le contraire se saurait. C'est le pays des idées bien arrêtées, et une fois l'idée bien arrêtée c'est à la réalité de lui coller coûte que coûte, pas l'inverse. Il faut faire avec... Sad
Le port du béret basque, la baguette de pain sous le bras et la consommation de cuisses de grenouille y sont pour quelque chose...
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Roseau le Mar 23 Juil - 18:10

Merci pour la citation.
J'ai aussi beaucoup ri en pensant aux visions mao-staliniennes...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mer 9 Oct - 17:23

Grande étude historique : du païs à la Commune populaire, de la communauté populaire précapitaliste à la société communiste

Nous sommes des marxistes, c'est-à-dire des socialistes scientifiques, des matérialistes DIALECTIQUES. Selon nous, l’histoire avance en spirale, par un processus valable pour tous les phénomènes vivants que Marx et Engels ont appelé négation de la négation. Dans ce processus, la nécessité historique du développement d’un mode de production, du ‘progrès’ c'est-à-dire d’une meilleur maîtrise humaine (technique, scientifique) des conditions de reproduction de l’existence, conduit une organisation sociale supérieure à s’affirmer et à nier une organisation sociale qualitativement inférieure qui a atteint ses limites, le ‘point indépassable’ de ses contradictions (un mode de production, comme tout phénomène vivant, est animé par ses contradictions, dont une contradiction principale). Puis, cette organisation sociale (de la production et de l’ensemble des rapports sociaux sous-tendus par celle-ci) est à son tour niée par une autre, supérieure.
Or, il se trouve que dans l’Histoire, l’organisation sociale qui en nie une autre ressemble beaucoup à celle que cette dernière a précédemment niée, mais à un niveau supérieur. C’est pourquoi nous, communistes révolutionnaires d’Occitanie, pensons de plus en plus clairement que la société socialiste et communiste pour laquelle nous luttons doit en fait prendre appui sur les organisations sociales (au niveau populaire, productif !) précapitalistes, que l’affirmation du capitalisme a broyées dans les conditions décrites par Marx et Engels dans leurs travaux sur la guerre des paysans en Allemagne (16e siècle) ou sur la Grande-Bretagne où ils vivaient (Le Capital et travaux préparatoires), portées à un niveau supérieur… Et nous ne sommes pas les seuls à penser ainsi : en effet, de nombreux théoriciens communistes sont par le passé arrivés à des conclusions similaires ; d’autre part, l’on sent bien que cette conception existe de manière diffuse, dans ce que Gramsci appelle le ‘bon sens’ populaire [1].

http://servirlepeuple.over-blog.com/article-grande-etude-historique-du-pais-a-la-commune-populaire-de-la-communaute-populaire-precapitaliste-a-l-120282619.html

http://servirlepeuple.over-blog.com/article-du-pais-a-la-commune-populaire-de-la-communaute-populaire-precapitaliste-a-la-societe-communiste-120263945.html


Illustration de la théorie par un exemple historique : la Guerre des Demoiselles en Ariège


La longue étude que nous avons consacrée à la communauté populaire précapitaliste en Occitanie, liquidée par l’affirmation du capitalisme et ‘source d’inspiration’ pour la société socialiste-communiste que nous voulons, nécessite pour être parlante une illustration, qui soit au demeurant suffisamment récente (qui ne ‘remonte pas à Hérode’) pour bien ‘parler’. Cette illustration existe, dans l’histoire post-révolution-bourgeoise de notre Occitanie même : c’est la Guerre des Demoiselles du Couserans (et plus largement d’Ariège et Comminges).

http://servirlepeuple.over-blog.com/article-illustration-de-la-theorie-par-un-exemple-historique-la-guerre-des-demoiselles-en-ariege-120333640.html



Dernière édition par FirstQuarterStorm le Mer 9 Oct - 17:26, édité 1 fois

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  yannalan le Mer 9 Oct - 17:42

Oula, si l'UDB de maintenant voit ça,ils tombent raides...

yannalan

Messages : 2072
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mer 9 Oct - 19:15

Je ne te le fais pas dire Very Happy 
Enfin bon, j'ai obtenu le doc en cherchant "de ce côté là" donc respect (enfin je pense qu'eux mêmes sont conscient-e-s d'avoir bien changé)

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  yannalan le Mer 9 Oct - 19:17

Sur eoi ha n'eo ket marsen ! Ca c'est bien sûr !

yannalan

Messages : 2072
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  FirstQuarterStorm le Mer 30 Oct - 17:46

Article de solidarité internationaliste avec les faits de Bretagne (pas forcément ceux qu'on croit attention) : http://servirlepeuple.over-blog.com/article-breizh-comment-l-etincelle-ecotaxe-a-mis-le-feu-a-la-lande-120845817.html

Lire aussi la catégorie Considérations Diverses, beaucoup d'analyse sur l'articulation classes/peuples/États : http://servirlepeuple.over-blog.com/categorie-12103400.html

FirstQuarterStorm

Messages : 155
Date d'inscription : 18/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheisau Sorelh / Sieisen Soulèu (Sixième Soleil)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum