OGM

Page 2 sur 24 Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Mer 1 Juin - 16:00

La connerie n'a pas de frontière, c'est sur, mais la connerie de qui ? D'un point de vue politique, la connerie à dénoncer sans probléme c'est celles des multinationales capitalistes pretes a tous les risques (pour nous) pour garantir leurs dividendes. Ce qui s'exprime avec force dans le domaine des ogm. Trafiquer une pomme de terre pour qu'elle produise plus de pate à papier me semble assez significatif d'une certaine mentalité capitaliste recherchant des gains immédiats...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Excellente conférence(video)

Message  Roseau le Jeu 2 Juin - 0:08

Conférence de Christian Velot, Maître de conférence en génétique moléculaire (Univ Paris-Sud XI), chercheur a l'institut de génétique et de microbiologie (centre scientifique d'Orsay). Dans cette conference donnee a Toulouse en 2005, il donne une explication scientifique très pédagogique de ce que sont les OGM.

http://video.google.com/videoplay?docid=-875413616197118497#
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  BouffonVert72 le Jeu 2 Juin - 13:58

Oui, il faut détruire tous les organismes (patates, maïs, arbres, poissons, etc) génétiquement modifiés. Pas un seul ne doit rester !

Et il faut interdire les "bio-carburants" car c'est une fausse-bonne solution !
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Vals le Jeu 9 Juin - 12:41

Roseau a écrit:Conférence de Christian Velot, Maître de conférence en génétique moléculaire (Univ Paris-Sud XI), chercheur a l'institut de génétique et de microbiologie (centre scientifique d'Orsay). Dans cette conference donnee a Toulouse en 2005, il donne une explication scientifique très pédagogique de ce que sont les OGM.

http://video.google.com/videoplay?docid=-875413616197118497#



Christian Vélot, les lecteurs du Site Imposteurs connaissent. Maître de conférences à l’Université Paris Sud, c’est aussi une des figures du mouvement anti-OGM, et un des membres du conseil scientifique du CRIIGEN. Nous lui avions consacré un article en 2008 (1). Ses propos outranciers et certaines de ses formules absurdes sur les OGM lui ont valu de donner son nom à notre prix : Le Vélot d’or.



En Mai 2008, cité comme témoin par les faucheurs volontaires au procès de Toulouse, Christian Vélot fut interrogé par l’avocate d’un agriculteur sur ses compétences dans le domaine, il répondit en substance : « des OGM j’en fais tous les jours dans mon labo, alors croyez-moi, je sais de quoi je parle ».



Une lecture approfondie de ses propos permet de se faire une opinion aussi définitive que consternante sur cette prétention : une de ses interviews réalisée dans le cadre d’un mémoire de Master (2) démontre qu’il n’a qu’une connaissance -au mieux- superficielle du sujet, et qu’il n’a absolument pas saisi la problématique des OGM végétaux et de leur évaluation. C’est l’objet de la première partie de cet article.



Le deuxième document, que nous traiterons ultérieurement, est encore plus édifiant : il s’agit du débat avec Jean-Claude Jaillette (3) auquel il s’est pour une fois prêté lors de la parution de son livre (4). Christian Vélot est plus à l’aise sur une tribune en compagnie de Marie-Monique Robin face à une salle acquise d’avance que face à un journaliste intelligent. Ici, ce sont les interventions particulièrement pertinentes de deux forumeurs biologistes (« XhoI » et « Ryuujin ») qui ont contraint Christian Vélot à battre en retraite, après l’avoir conduit à dévoiler son ignorance et la nature foncièrement irrationnelle et antiscientifique de ses raisonnements.

Anton Suwalki



1ère partie




--------------------------------------------------------------------------------






« Une technique totalement aléatoire »




--------------------------------------------------------------------------------






Christian Vélot :

« En tant que généticien moléculaire, donc en tant qu’utilisateur de cette technologie comme outil au service de la recherche, je sais à quel point cette technique n’est pas chirurgicale, comme on essaye de nous le faire croire mais, au contraire, totalement aléatoire. C’est la raison pour laquelle je m’oppose catégoriquement à l’introduction des OGM dans les champs et dans les assiettes (…).

On entend souvent dire que c’est une technologie chirurgicale, c’est à dire qu’on la maîtrise totalement (..) Ca n’est pas une technologie chirurgicale. La manière dont on introduit un gène d’un organisme A dans un organisme B est d’ailleurs très brutale . On ne maîtrise rien. On ne maîtrise pas le nombre de gènes qui vont entrer dans les cellules de l’organisme receveur. On ne maîtrise pas, non plus, les endroits où ils vont aller s’insérer».



Deux événements sont aléatoires et sur ces points CV a effectivement raison :

· C’est d’une part l’endroit où va aller se faire l’insertion. Il paraît assez évident que cette insertion puisse être totalement aléatoire avec la technique de biolistique (5). Cela semble être aussi le cas lorsqu’on utilise les agrobactéries mais on ne peut exclure actuellement qu’il existe peut-être des règles qui n’ont pas encore été mises en évidence !

· C’est d’autre part le nombre d’insertions. L’expérience montre qu’il y a plus d’insertions de la construction génique avec la technique de biolistique qu’avec la technique de transfert utilisant les agrobactéries.

Cependant, fait extrêmement important, parmi toutes les plantes transformées, seules celles n’ayant qu’une seule insertion seront finalement retenues.







Mais alors et selon CV, on peut se demander pourquoi il utilise cette technologie dans ses recherches s’il ne maîtrise absolument rien. Comment tirer des enseignements d’un outil aussi aléatoire ? N’en déplaise à CV, si tout n’est pas entièrement maîtrisé, les techniques elles mêmes sont très précises.



Lorsque le gène d’intérêt est identifié et localisé, il peut être tronçonné de manière précise avec des enzymes dites de restriction. On est d’autre part capable d’associer au gène un promoteur ou un terminateur spécifiques, différents de ceux qui « encadrent » naturellement le gène. N’est-ce pas ce qu’on appelle une technique « chirurgicale » ? Il est même possible de modifier une séquence sur une seule base si nécessaire. On peut, et cela se fait de plus en plus, synthétiser des gènes à façon, donc utiliser une séquence parfaitement déterminée.



Concernant la transgénèse à proprement dire, même la plus ancienne technique utilisée, qui utilise comme vecteur le plasmide de la bactérie Agrobacterium tumefaciens, est très bien maîtrisée : on excise du plasmide une séquence d’ADN (appelée ADN T) qui est transférée chez la plante infectée provoquant alors une maladie appelée « galle du collet » et on la remplace par le ou les gènes qu’on souhaite transférer.



Et si le point d’insertion du gène dans l’ADN de l’hôte n’est pas connu à l’avance, il est non seulement localisable mais surtout localisé a postériori.



Un fait que CV est obligé de reconnaître dans une phrase qui, du coup, annule ses affirmations précédentes.



« C’est vrai qu’on a des possibilités techniques de le vérifier a postériori, mais…».



-Dont acte !

Mais alors où est le problème ?



« …mais elles ne permettent pas de savoir si on a activé des gènes naturels de l’organisme qu’on cherche à modifier, ni si on a surexprimé des gènes naturels de cet organisme.[ les possibilités techniques] ne permettent pas non plus de connaître toutes les conséquences métaboliques de ces modifications (..) ».



Ce dont on peut être sûr, c’est que lors d’un croisement, de nombreux événements interviennent au sein d’un génome : additions, délétions, duplications, translocations mutations, chacun de ces événements pouvant être mineur comme par exemple une mutation ponctuelle mais peut être aussi très important pouvant aller jusqu’à la duplication d’un chromosome entier (trisomie) voire même du génome lui même (polyploidisation). Et chacune de ces modifications (quelle que soit son importance) peut générer un gradient de conséquences allant de : aucune à létale pour l’organisme.



L’insertion d’une construction génique (la transgénèse) correspond à un couper/coller : coupure du génome en un endroit donné et insertion de la construction au niveau de cette coupure. Mais c’est un événement que le génome connaît bien au cours de l’histoire cellulaire.



Et justement, comme on connaît le point d’insertion de la construction génique introduite dans le génome hôte, on connaît aussi les bordures de chaque côté de cette insertion.

On peut donc vérifier aisément que la construction génique ne s’est pas insérée dans un gène actif et que même si c’est le cas, cela n’entraîne pas alors de modifications qui deviennent alors prévisibles.



Notons que si de tels phénomènes existent ,les mêmes questions se posent lors des croisements classiquement réalisés pour améliorer les végétaux (ou animaux), questions que CV ne se pose pas. Pour quelles raisons les mêmes qui s’effraient des conséquences possibles de l’introduction d’un seul gène par une technique maîtrisée acceptent sans réserve le croisement « naturel »de deux génomes complets ?



Quoi qu’il en soit, on peut rétorquer à CV qu’il existe des moyens de vérifier a postériori d’éventuelles conséquences métaboliques de ces modifications.



Non, répond CV ! avec des arguments particulièrement faibles. et cela s’explique lorsqu’on s’aperçoit que ….




--------------------------------------------------------------------------------






…Christian Vélot n’a pas compris le principe d’équivalence en substance !




--------------------------------------------------------------------------------






Dans la foulée de toutes les incertitudes qu’il exprime sur les modifications apportées par la transgénèse, CV reprend l’accusation classique de « réductionnisme » à l’encontre des biologistes moléculaires, bêtes noires des anti-OGM, dénonçant :



« (..) une conception périmée, obsolète et mécanistique du fonctionnement du vivant qui voit les gènes comme des entités indépendantes et qui considère que, lorsqu’on rajoute un gène dans un organisme, on ne fait rien d’autre que rajouter un gène. »



Il est d’ailleurs des plus curieux de voir CV utiliser cet argument alors que ce sont ces mêmes biologistes moléculaires qui ont contribué largement à dépasser la notion initiale de : « 1 gène= 1 protéine » . En fait c’est ce dogme que CV aimerait voir exprimer par ceux qui travaillent sur les biotechnologies végétales.



Il n’en est rien, et la possibilité que les conséquences métaboliques de l’organisme dépassent la simple production d’une protéine additionnelle est bel et bien prise en compte dans le contrôle des OGM. Gros problème : CV n’a pas compris comment.



A moins d’être habité par la pensée magique, on est obligé de considérer que ces éventuelles modifications métaboliques se mesurent en aval en examinant la composition biochimique (détaillée) du végétal transformé. De la découle l’analyse en termes d’équivalence en substance.



Or CV affirme :



« Il [le principe d’équivalence en substance(PES) ] consiste à dire qu’un OGM est équivalent en substance à l’organisme initial à partir duquel il a été fabriqué, c’est à dire de l’organisme de départ que par les gènes qu’on a mis dedans. »



Soit CV ne s’est pas documenté sur le PES, soit il n’y a rien compris ! Non , le PES ne consiste pas à dire, à postuler que les deux organismes sont identiques, il consiste à vérifier qu’ils sont équivalents en substance, c’est-à-dire qu’ils ne présentent pas de différences significatives dans leur composition biochimique. Un tel contresens est inexcusable de la part de quelqu’un prétendant avoir une autorité en matière d’OGM.



CV révèle aussi au passage qu’il ne connaît pas le principe de base de la toxicologie qui est appliqué aux OGM : l’évaluation se fait toujours au cas par cas !



« C’est aussi absurde de considérer qu’une voiture pilotée par un enfant de 10 ans ne présente pas de danger, au prétexte que la voiture a obtenu son contrôle technique et que l’enfant est équilibré, poli et travaille bien à l’école. C’est aussi stupide que ça».



En fait, c’est l’analogie de Christian Vélot qui est parfaitement stupide. Puisqu’on est dans l’automobile, risquons nous à une analogie beaucoup plus conforme à la réalité de l’approche du risque en matière d’OGM :



C’est la même démarche que celle qui consisterait à vérifier que la modification à la marge d’un organe d’une voiture (par exemple, assouplissement de ses suspensions pour un meilleur confort de ses passagers) n’a pas de conséquence néfaste sur le comportement routier du véhicule.


--------------------------------------------------------------------------------





A Suivre…




--------------------------------------------------------------------------------


Notes :

(1)http://imposteurs.over-blog.com/article-20688593.html

(2) http://www.infoguerre.fr/fichiers/conflit_ogm_france_2009.pdf .

(3)http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/27/ogm-controverse-de-long-en-large.html

(4) OGM, tout s’explique, Éditions Goutte de Sable

(5) Cette technique consiste à projeter sur les cellules végétales des particules (d’or ou de tungstène) sur lesquelles sont fixées les séquences d’ADN que l’on veut introduire à l’aide de ce que l’on a appelé un canon à particules. Le néologisme « bioliostique » est une contraction de « biologie » et « balistique ».

avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Roseau le Jeu 9 Juin - 12:51

Ecoutez bien la conférence, et faites la circuler
http://video.google.com/videoplay?docid=-875413616197118497#
Je l'ai découverte depuis peu.
L'ai communiqué à 7 ou 8 personnes qui l'ont trouvé très informative et compréhensible, alors qu'ils ne sont pas scientifiques.

Evidemment, Vals, comme sur autres sujets visant à sauver la planète, sort l'artillerie du lobby du capital industriel.
C'est la publicité qu'il faut aux combats écologiques.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Vals le Jeu 9 Juin - 13:05

Riz OGM et épinards bio

26 octobre 2006


Ces dernières semaines, Greenpeace a semé l’agitation autour de l’affaire du « riz OGM », un riz long en provenance des Etats-Unis testé positif au type OGM LL 601. En Europe, cette affaire a failli tourner au scandale sanitaire, et plusieurs grands distributeurs se sont même mis à boycotter toutes les importations de riz outre-Atlantique, affichant une prudence motivée certainement plus par un souci d’image que de santé publique. Il a fallu l’intervention officielle de l’agence européenne de sécurité sanitaire (Aesa) pour calmer les esprits et remettre les pendules à l’heure. Même « contaminés » par du riz LL601, les lots de riz importés ne représentent aucun risque pour la santé, a en effet précisé l’Aesa.

En revanche, Greenpeace est resté étrangement silencieux au sujet de l’ « affaire des épinards bio », pourtant largement médiatisée dans la presse américaine depuis septembre dernier. Officiellement à l’origine d’un décès, de vingt-trois cas d’insuffisance rénale (c’est-à-dire entraînant des séquelles à vie) et de plus de 150 hospitalisations, cette affaire touche déjà vingt et un Etats américains. Bien qu’ayant retiré du marché toute une gamme de produits à base d’épinards bio dès le 17 septembre 2006, la Natural Selections Foods LLC, une société spécialisée dans la distribution d’aliments bio basée à San Juan Bautista (Californie), doit déjà faire face à de très sérieuses plaintes devant les tribunaux fédéraux américains. Elle est accusée d’être à l’origine d’une contamination microbienne par Escherichia Coli de sérotype O157:H7, une bactérie très pathogène de l’intestin. Et ce n’est pas surprenant qu’une filière bio se retrouve au centre du cyclone. En effet, pour pallier l’absence de fertilisants de synthèse dont elle se prive volontairement, l’agriculture bio utilise des composts d’origine animale particulièrement riches en azote, mais susceptibles de véhiculer des germes bactériens pathogènes pour l’homme. Or, s’il est aisé de fabriquer soi-même son compost, il est beaucoup plus compliqué d’obtenir un produit de qualité, dépourvu de toxines. Comme l’a souligné le Dr Robert Tauxe dans le Journal of American Medical Association il y a déjà plus de dix ans, « nos connaissances concernant le temps et la température nécessaires pour rendre le compost d’origine animale sans danger d’infection microbienne sont totalement insuffisantes ». On sait cependant qu’un compostage de plus de six mois est efficace pour neutraliser l’essentiel des micro-organismes pathogènes. A ce jour, il n’existe aucune réglementation en matière d’épandage de fumier, et un agriculteur bio peut très bien répandre du compost fraîchement fabriqué sur une culture, quelques jours seulement avant sa récolte. En outre, il aura d’autant plus tendance à raccourcir le temps de compostage qu’un compost frais est plus riche en azote. Raison qui explique que le risque de contamination par Escherichia Coli est six fois supérieur en agriculture bio qu’en agriculture traditionnelle, comme l’a démontré une étude de l’Université du Minnesota publiée dans le Journal of Food Protection en 2004.

Il est vrai que cette affaire tombe très mal en France, où il n’est pas politiquement correct de mettre en cause ce qui est naturel. Certaines associations de défense de l’agriculture bio récusent d’ailleurs toute réglementation dès lors qu’il s’agit de pratiques dites ancestrales. C’est ce dont témoigne le récent remue-ménage survenu à propos de la vente devenue illégale du purin d’ortie. Dominique Jannot, le président de l’association des Amis du Purin d’Ortie, a vu dans la nouvelle réglementation un « coup des lobbies de l’industrie chimique », et a même appelé Jacques Chirac au secours de l’ortie.

Si le ridicule ne tue pas, il n’en va malheureusement pas toujours de même du naturel...





Gil Rivière-Wekstein






avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Roseau le Jeu 9 Juin - 13:27

C'est la bérézina : les risques sanitaires de l'agriculture comme défense des manipulations génétiques. Very Happy
En plus, pas de source du document...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Jeu 9 Juin - 13:59

Enfin, il a fallu a Vals fouiller dans sa vieille banque de donnée pour sortir un vieil article de 2006 du "journaliste" GrW, payé par les lobby des pesticides et des ogm (ce sont le plus souvent les même d'ailleurs)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Invité le Mar 14 Juin - 9:23

OGM: José Bové et 7 faucheurs jugés à Poitiers, Ségolène Royal témoignera
Huit "faucheurs volontaires", dont l'eurodéputé José Bové, comparaissent mardi devant le tribunal correctionnel de Poitiers pour avoir détruit en août 2008, dans la Vienne, des parcelles de maïs OGM Monsanto et ont demandé à Ségolène Royal de témoigner en leur faveur
http://actu.orange.fr/une/ogm-jose-bove-et-7-faucheurs-juges-a-poitiers-segolene-royal-temoignera_147122.html
Les faucheurs, parmi lesquels François Dufour, vice-président EELV de la région Basse-Normandie en charge de l'agriculture, ont notamment fait citer à témoigner Mme Royal, présidente de la région Poitou-Charentes et candidate aux primaires socialistes.
Dès son accession à la tête de la région en 2004, "elle a pris un arrêté anti-OGM", a rappelé M. Bové, expliquant que Ségolène Royal viendrait "témoigner de l'engagement de sa région" contre les OGM et de "son soutien à l'agiculture bio".

Pourquoi il il y a témoignage de SG R et pas de OB gérard menvussa? Arrow Arrow Arrow

Je suis pas la.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Mar 14 Juin - 12:32

Tout simplement sur la base d'un accord politique entre Ségolène Royal et José Bové, sous l'auspice des accords en cours de négociation entre EELV et PS, et qu'il n'y a pas d'accord avec le npa. D'autre part, Olivier Besancenot n'est plus porte parole, ce qui ne devrait pas t'avoir échappé. Mais nous continuons a soutenir les faucheurs, et nous le ferons même quand Bové sera ministre d'un gouvernement de gauche...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  BouffonVert72 le Mar 14 Juin - 17:10

Un procès de plus pour les céréales killer... Laughing

BV72 ki Arrow Arrow Arrow aussi.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  yannalan le Mar 14 Juin - 17:49

Et le lisier non-bio, Vals, ils l'épandent où à ton avis ? Ben sur les champs des non-bios....

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  BouffonVert72 le Ven 17 Juin - 18:21

http://www.20minutes.fr/article/743171/perou-lima-declare-zone-libre-ogm

Pérou: Lima se déclare «zone libre d'OGM»

Créé le 17/06/2011 à 15h00 -- Mis à jour le 17/06/2011 à 15h35


Un agriculteur péruvien, près de Lima, dans un champ de pommes de terre. AFP PHOTO/Ernesto BENAVIDES

AGRICULTURE - La capitale péruvienne résiste à l'invasion des plantes génétiquement modifiées...

C’est la première «zone libre» d’OGM. Lima, la capitale du Pérou aux plus de huit millions d'habitants, a adopté jeudi une ordonnance municipale décrétant la capitale «territoire libre de transgéniques et d'organismes génétiquement modifiés», afin de protéger la population et l'environnement. Le conseil municipal, présidé par la maire de gauche Susana Villaran, en fonction depuis cinq mois, a adopté ce texte sur fond de mobilisation dans le pays contre les OGM, objets d'un moratoire en attente de promulgation.

Des mesures similaires ont déjà été prises en province à la suite de la mobilisation de milieux de l'environnement, du monde agricole et de la gastronomie, contre un «décret sur la biosécurite» publié en avril par le ministère de l'Agriculture, et perçu comme ouvrant la porte aux semences OGM. Pour le ministre de l'Agriculture, le décret ne fait que réglementer les textes déjà en vigueur régulant l'entrée de produits OGM.

Un moratoire de dix ans sur les OGM

La semaine dernière, le Parlement a approuvé un projet de loi pour un moratoire de dix ans sur l'entrée au Pérou de cultures et semences génétiquement modifiées, sauf à des fins de recherche. Le moratoire ne porte cependant par sur tous les produits OGM, notamment le bétail mais aussi l'agroalimentaire, qui entrent déjà au Pérou mais dont l'origine doit être signalée au consommateur.

En outre, le moratoire doit encore être promulgué par l'exécutif, qui peut aussi renvoyer le texte au Congrès pour des amendements, avant la fin du mandat du chef de l'Etat sortant Alan Garcia. Or celui-ci s'est montré admiratif par le passé de la rentabilité agricole de pays sud-américains utilisant des OGM et a suggéré récemment qu'il laisserait au futur gouvernement le soin de décider, «d'évaluer les risques pour la biodiversité du Pérou et de donner son opinion».
© 2011 AFP
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Site international indépendant du capital

Message  Roseau le Lun 27 Juin - 14:23

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

OGM : une étude révèle leur toxicité pour les animaux

Message  BouffonVert72 le Mer 20 Juil - 0:40

http://www.maxisciences.com/ogm/ogm-une-etude-revele-leur-toxicite-pour-les-animaux_art15688.html

OGM : une étude révèle leur toxicité pour les animaux

Info rédaction, publiée le 17 juillet 2011

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) seraient nocifs pour les animaux qui s'en nourrissent. C'est ce que tend à prouver une étude menée sur 19 OGM, des variétés de soja et de maïs, et qui a révélé des signes de toxicité sur le foie et les reins des animaux.

Sur son site Internet, le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN) fait part des résultats d'une étude sur l'impact sanitaire des OGM avec lesquels sont nourris des animaux. Dirigée par Gilles-Éric Séralini, professeur à l'Université de Caen et président du conseil scientifique du CRIIGEN, cette étude s'est en effet intéressée à la possible toxicité de 19 variétés de maïs et de soja représentant plus de 80% des OGM cultivés dans le monde.

Les travaux des chercheurs, publiés dans la revue Environmental Sciences Europe, ont ainsi porté sur les données de tests réalisés sur des rats nourris pendant trois mois par des compagnies de biotechnologies. Ils ont analysé les paramètres biochimiques du sang et de l'urine des animaux, explique le CRIIGEN, et ont ainsi mis au jour des signes de toxicité. Si les scientifiques ne peuvent pas parler de toxicité chronique des OGM, en raison de la brièveté des tests, voulue par les industriels, ils ont observé dans les reins et les foies des rats des signes "qui pourraient signifier l'apparition de maladies chroniques".

Les chercheurs souhaitent désormais mener de plus longues études avant de déterminer avec précision le niveau de toxicité que peuvent présenter les OGM, regrettant qu'aucune durée minimale ne soit à ce jour imposée lors des tests sur les organismes cultivés à grande échelle. Un fait que Gilles-Éric Séralini juge "socialement inacceptable en terme de santé publique". Par ailleurs, les scientifiques ayant participé à l'étude prônent "une alternative aux essais d'alimentation conventionnels afin de comprendre la signification biologique des différences statistiques".
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Sam 3 Sep - 21:41

Un maïs OGM Monsanto mis en échec par l’« insecte à 1 milliard de dollars »
MORIN Hervé
31 août 2011
version imprimable n°22747

L’« insecte à 1 milliard de dollars », comme l’ont surnommé les agriculteurs américains, a une nouvelle fois déjoué les défenses qu’ils avaient disposées contre lui dans leurs champs, sur les conseils de Monsanto. La chrysomèle du maïs, Diabrotica virgifera, de son nom latin, a fait une percée contre un maïs transgénique de la firme américaine.

Le petit coléoptère avait déjà développé une stratégie pour échapper à la rotation des cultures, qui vise à le priver de sa pitance favorite lors de son éclosion : il s’est déjà montré capable de survivre sur du soja et de surseoir un an ou deux à la sortie de terre pour se retrouver dans son cher maïs.

Les agriculteurs américains, qui ont aussi vu l’efficacité des insecticides diminuer au fil des ans, croyaient avoir trouvé la parade ultime, avec un OGM capable de produire lui-même une toxine grâce à un gène transplanté d’une bactérie, Bacillus thuringiensis. Ce maïs Bt, mis en culture en 2003, a dû à son tour plier devant l’inventivité de Diabrotica : la présence de chrysomèles capables de prospérer dans des champs transgéniques a été mise en évidence, pour la première fois, dans des parcelles de l’Etat de l’Iowa, en 2009.

AUCUNE RÉSISTANCE AU MAÏS TRANSGÉNIQUE DE MYCOGEN

La nouvelle vient seulement d’être rendue publique, dans la revue PLoS One, car les chercheurs du département d’entomologie de l’université de l’Iowa ont pris toutes les précautions pour s’assurer que la descendance des chrysomèles piégées dans des parcelles semées en OGM, où des dégâts étaient enregistrés, était elle-même résistante au maïs Bt.

Aaron Gassmann et ses collègues ont constaté que l’insecte mutant prospérait dans du maïs commercialisé par Monsanto produisant une toxine particulière, le Cry3Bb1. Mais aucune résistance au maïs transgénique mis au point par son concurrent Mycogen, excrétant la toxine Cry34/35Ab1, n’a été constatée .

L’apparition de cette résistance chez la chrysomèle n’est pas totalement une surprise. « Elle était plus attendue que sur d’autres ravageurs, comme la pyrale, note ainsi Denis Bourguet (INRA). D’abord parce que les variétés de maïs Bt ciblant la chrysomèle ne produisent pas une toxine à très haute dose, ce qui facilite la survie et la reproduction d’individus modérément résistants. » Ensuite parce que certains coléoptères – les doryphores sont aussi dans ce cas – semblent disposer naturellement de capacités de résistance élevées.

La sélection de ces individus est d’autant plus forte aux Etats-Unis que la culture du maïs Bt a connu un succès foudroyant : en 2009, 45 % du maïs qui y était cultivé était de type Bt, ciblant la chrysomèle. Les parcelles où l’équipe de M. Gassmann a collecté les coléoptères mutants avaient été cultivées avec ce maïs depuis au moins trois ans.

RUSTICITÉ NATURELLE DE LA BÊTE

Une des conditions pour retarder l’apparition d’insectes résistants consiste à pratiquer la rotation des cultures et à ménager des zones refuge, non transgéniques, où subsistent des insectes « naïfs » qui, par croisement, diluent la capacité de résistance. Or, dans le Midwest, la moitié des surfaces plantées en maïs respectent les dispositions réglementaires des refuges.

De plus, cette stratégie du refuge semblait en partie minée par la rusticité naturelle de la bête. Une observation en laboratoire, où l’émergence de lignées de Diabrotica résistantes au Cry3Bb1 a été suscitée en soumettant l’animal à la toxine, a souligné un phénomène inquiétant. On a constaté que cette capacité à survivre était « non récessive » : il suffit d’une seule copie du gène de résistance, hérité d’un des parents (et non des deux), pour que ce caractère s’exprime. Là encore, il s’agit d’un formidable bonus pour l’increvable coléoptère.

Il aura donc fallu seulement six années de cultures OGM à Diabrotica pour mettre en déroute les armes biotechnologiques mises au point par Monsanto. Ce n’est pas une première : des résistances sont apparues en champ à Porto Rico sur du maïs Bt ou encore en Inde sur du coton lui aussi Bt.

Mais pour la firme américaine, qui prétendait avoir stoppé net Diabrotica, le coup est rude. Monsanto rappelle que l’immense majorité des champs cultivés en maïs Bt n’est pas touchée par le phénomène. Et souligne qu’il commercialise désormais des variétés combinant le Cry3bB1 défaillant et le Cry34/35Ab1 utilisé aussi par ses concurrents, toujours efficace.

Mais tous les manuels de biologie prédisent que l’insecte aurait eu plus de mal à survivre à deux types de toxines. « La sagesse aurait voulu qu’on empile ces toxines avant de déployer ces OGM », commente Denis Bourguet. Il se réjouit que pour un autre ravageur, la pyrale, ce soit désormais le cas. Mais dans son duel face à Diabrotica, Monsanto a déjà grillé une cartouche.

Hervé Morin
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Vals le Lun 28 Nov - 17:52

Et pan sur le pif du gouvernement français !!!!
(la Dépêche du 28/11/2011)

Cultiver du maïs Monsanto va être de nouveau possible en France

Monsanto, leader mondial des OGM, vient de remporter une belle bataille en France. Le Conseil d'Etat a, en effet, annulé la suspension de culture de son maïs prise par le gouvernement français en 2008. Cette décision avait été depuis remise en cause par la Cour de justice européenne.

"Tirant les conséquences de l'arrêt de la la Cour de justice européenne, le Conseil d'État relève que le ministre de l'Agriculture n'a pu justifier de sa compétence pour prendre les arrêtés, faute d'avoir apporté la preuve de l'existence d'un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l'environnement", est-il écrit dans le communiqué du Conseil d'Etat.

Le gouvernement a annoncé, dès la prise de position de la Cour de justice européenne, qu'il prendrait "une nouvelle clause de sauvegarde" si la suspension actuelle était annulée. La Cour de justice européenne avait demandé à l'Etat français de revoir sa copie en matière d'OGM, estimant que sa décision de suspendre sa culture ne reposait sur aucune base juridique acceptable.

L'objectif du ministère de l'Ecologie était, lui, d'éviter "la mise en culture d'un OGM qui n'a pas été évalué suivant les nouvelles exigences demandées au niveau européen ou pour lequel des incertitudes quant à ses impacts potentiels sur l'environnement persistent."


Ils sont vraiment nuls les ecolo-demago-sarkozistes....
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Lun 28 Nov - 19:50

Il faut absolument sauver les trotskystes de Montasanto : vive montsanto, vive la quatriéme internationale ! Ah bon, on est pas dans la "cafète", la ? Etant donner la dernière intervention de Vals, j'aurais cru....
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Lun 28 Nov - 19:54

Retour au sérieux de la discussion :

Accueil
Déclaration de Philippe Poutou. 28 novembre 2011 : c'est la fête pour Monsanto !
lundi 28 novembre 2011

Le rapprochement est édifiant. Aujourd'hui, lundi 28 novembre 2011, le conseil d’Etat annule la suspension de culture du MON 810, le maïs OGM de Monsanto, prise par le gouvernement français en février 2008. Le conseil répond ainsi à la demande de la cour de justice européenne selon laquelle l'existence d'une situation susceptible de présenter un risque important "mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l'environnement" n’aurait pas été suffisamment évaluée. Le plus élémentaire principe de précaution est une nouvelle fois bafoué.

Au même moment, l’assemblée nationale débat d’une loi visant à imposer le paiement d'une taxe aux agriculteurs qui gardent une partie de leur récolte pour la ressemer. Cette taxe qui concernerait 21 espèces aboutirait à un prélèvement compris entre 100 à 200 millions d'euros chaque année pris dans la poche des agriculteurs pour enrichir les firmes semencières, avec au premier rang… Monsanto !

Au nom de la propriété intellectuelle, les profits sont à nouveau privilégiés contre le droit des agriculteurs à vivre de leur travail, le droit de la population à une nourriture suffisante et saine, la défense de la biodiversité.

Il s’agit bien d’un jour de fête pour Monsanto et d’une journée noire pour celles et ceux qui combattent l’agriculture productiviste responsable de la crise alimentaire et agricole qui pousse les peuples dans la famine ou la malbouffe et les paysans dans le désespoir.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Roseau le Lun 28 Nov - 20:00

gérard menvussa a écrit:Il faut absolument sauver les trotskystes de Montasanto : vive montsanto, vive la quatriéme internationale ! Ah bon, on est pas dans la "cafète", la ? Etant donner la dernière intervention de Vals, j'aurais cru....

Bien vu, GéGé, c'est vrai que la Direction de LO, qui se dit communiste,
défendre les productions des multiniationales qui maximisent les profits,
en prenant des risques insensés pour l'avenire de l'humanité,
c'est totalement surréaliste...
Pour ceux qui visitent: vous avez bien lu, la Direction de LO défend les OGM,
comme la filière nucléaire...

Heureusement, le NPA, lui défend la planète contre les saccageurs et leurs complices

Déclaration de Philippe Poutou.
28 novembre 2011 : c'est la fête pour Monsanto !

Le rapprochement est édifiant. Aujourd'hui, lundi 28 novembre 2011, le conseil d’Etat annule la suspension de culture du MON 810, le maïs OGM de Monsanto, prise par le gouvernement français en février 2008. Le conseil répond ainsi à la demande de la cour de justice européenne selon laquelle l'existence d'une situation susceptible de présenter un risque important "mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l'environnement" n’aurait pas été suffisamment évaluée. Le plus élémentaire principe de précaution est une nouvelle fois bafoué.

Au même moment, l’assemblée nationale débat d’une loi visant à imposer le paiement d'une taxe aux agriculteurs qui gardent une partie de leur récolte pour la ressemer. Cette taxe qui concernerait 21 espèces aboutirait à un prélèvement compris entre 100 à 200 millions d'euros chaque année pris dans la poche des agriculteurs pour enrichir les firmes semencières, avec au premier rang… Monsanto !

Au nom de la propriété intellectuelle, les profits sont à nouveau privilégiés contre le droit des agriculteurs à vivre de leur travail, le droit de la population à une nourriture suffisante et saine, la défense de la biodiversité.

Il s’agit bien d’un jour de fête pour Monsanto et d’une journée noire pour celles et ceux qui combattent l’agriculture productiviste responsable de la crise alimentaire et agricole qui pousse les peuples dans la famine ou la malbouffe et les paysans dans le désespoir.

Le 28 novembre 2011.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Lun 28 Nov - 20:16

Je pense que nos déclarations se sont croisées : poutou bénéficie d'un affichage double !

Sinon,

la Direction de LO, qui se dit communiste,

Pour le momment, la direction de LO n'a pas réagi. Laisse lui, je t'en prie, le bénéfice du doute "a priori" (on pourra toujours recadrer "a postériori") Quand au fait qu'elle se proclamme "communiste", là aussi laisons lui le bénéfice du doute. Aprés tout, on l'accorde a la "ligue communiste "yougoslave...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Roseau le Lun 28 Nov - 21:51

gérard menvussa a écrit:
Pour le momment, la direction de LO n'a pas réagi. Laisse lui, je t'en prie, le bénéfice du doute "a priori" (on pourra toujours recadrer "a postériori") Quand au fait qu'elle se proclamme "communiste", là aussi laisons lui le bénéfice du doute. Aprés tout, on l'accorde a la "ligue communiste "yougoslave...

Les positions de la Direction de LO (je ne généralise pas aux militants)
de mépris de l'écologie, que ce soit sur le nucléaire ou les OGM sont déjà connues...
A moins que tu disposes d'infos sur un revirement proche
et prépares le champ, Laughing il faudra là dessus aussi,
comme pour comprendre que la Russie n'est plus un Etat ouvrier,
encore pas mal d'années....
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  gérard menvussa le Lun 28 Nov - 21:53

A moins que tu disposes d'infos sur un revirement proche
Ben non ! Les camaros ont toujours pensé comme ça et penserons toujours comme ça ! Razz
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Vals le Mar 20 Déc - 2:26

il apparait que les qu'aucun effet toxique n'a été mis en évidence pour des OGM mais il y a un véritable consensus scientifique pour dire que les précautions réglementaires actuelles en matière d'utilisation des OGM sont largement suffisantes voire excessives car plus justifiées par la prise en compte de peurs irrationnelles de nature quasi religieuse que par un risque réel quelconque
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 24 Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum