Parti Communiste Français

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Aller en bas

Les derniers bastions communistes franciliens ...

Message  panchoa le Sam 25 Jan - 18:43

Les derniers bastions communistes franciliens résistent malgré le déclin du PCF

LE MONDE | 25.01.2014 à 12h00 • Mis à jour le 25.01.2014 à 12h39 |
Par Raphaëlle Besse Desmoulières

Les derniers bastions communistes de l'ex-banlieue rouge parisienne résisteront-ils en 2014 ? Déjà en 2008, lors des dernières élections municipales, le Parti communiste avait perdu plusieurs de ses fiefs historiques en Seine-Saint-Denis, comme Montreuil ou Aubervilliers. Pierrefitte-sur-Seine complétait la liste. Si l'âge d'or du communisme municipal est bel et bien terminé, le PCF a su conserver dans la petite couronne de Paris une empreinte non négligeable. Il détient toujours 26 communes de plus de 10 000 habitants.

Dans la plupart de ces villes, les maires sortants, fervents défenseurs de l'union de la gauche, ont su convaincre leurs alliés socialistes de repartir ensemble en mars. A La Courneuve (Seine-Saint-Denis), contrairement à 2008, Gilles Poux, maire PC sortant, a finalement réussi à s'entendre avec le président du conseil général PS de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, qui menaçait de se présenter. Mais il y a des exceptions à la règle. En 2008, il y en avait eu onze dans le pays. Officiellement, il devrait y en avoir au moins cinq, dont trois en Ile-de-France, où le sortant PCF affrontera le PS. Sans compter d'éventuelles listes dissidentes socialistes.

C'est encore et toujours en Seine-Saint-Denis que les appétits du PS, aiguisés par l'ancien président du conseil général Claude Bartolone, sont les plus féroces. Onze villes y sont encore communistes, malgré la perte du département en 2008.

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Babel le Dim 26 Jan - 9:15

La suite de l'article (édition abonnés) est "gracieusement mise à disposition par le Monde"... à quiconque entreprend de la dénicher sur la toile, à l'aide d'un moteur de recherche. Very Happy
La voici.

LE COMMUNISME MUNICIPAL À SON APOGÉE EN 1977
Dans le Val-de-Marne, le communisme municipal semble mieux résister. Même si Chevilly-Larue, ville de moins de 20 000 habitants, pourrait basculer. Le PS veut profiter du retrait du maire sortant PCF Christian Hervy pour prendre la ville. Dans ce département du sud de Paris, le PCF détient encore douze villes et dirige le conseil général. « Le Val-de-Marne est très clivé, avec un conflit vigoureux entre gauche et droite, explique Roger Martelli, historien du PCF et ancien du Parti. En Seine-Saint-Denis, l'hégémonie du PCF était écrasante. La contestation est venue du PS dans les années 1980, qui a mis en place une stratégie électorale de grignotage ville par ville. »
C'est en 1977 que le communisme municipal, né dans les années 1920, est à son apogée. A cette époque, le PCF dirige 54 villes en proche banlieue. Majoritairement composées d'ouvriers qui y vivent et y travaillent, ces communes présentent alors une même réalité sociale, économique et politique. Vivier de cadres et de militants pour le PCF, ces mairies mettent en place une politique sociale ambitieuse au niveau du logement, de la santé ou des services publics. Le tout marqué par un fort encadrement de la population, au travers des syndicats mais aussi des associations.
« Pour durer et s'inscrire comme élus bâtisseurs, les maires communistes mettaient en pratique un certain réformisme officieux, note Emmanuel Bellanger, chercheur au CNRS. Ils étaient obligés de nouer des compromis avec l'Etat, qui cofinancait leur politique. »

« DÉMOBILISATION ÉLECTORALE »
Désindustrialisation, désengagement de l'Etat, gentrification, abstention : depuis le début des années 1980, les fiefs communistes tombent au fil des municipales. Le PCF a cependant réussi à ralentir son déclin. Mais une ville perdue est rarement reconquise, même si, en 2008, les communistes ont récupéré Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et Villepinte (Seine-Saint-Denis). Des victoires qui peuvent s'avérer fragiles : à Villepinte, le PCF présente un candidat contre la maire sortante qu'il avait soutenue en 2008.
Les villes qui résistent le mieux sont le plus souvent les vieux bastions, à l'instar d'Ivry-sur-Seine, Saint-Denis, Nanterre, ou Bagneux… « La grande difficulté de la banlieue rouge est qu'elle est censée porter l'intérêt des classes populaires, mais ces dernières sont celles qui votent le moins, remarque M. Bellanger. Et, quand elles se mobilisent, elles votent socialiste. Qu'aux législatives de 2012 Patrick Braouezec ne soit pas en tête à Villetaneuse est révélateur de cette démobilisation électorale. »
M. Martelli veut croire que la tendance observée depuis les années 2000 se poursuivra en 2014. « Ça devrait se traduire par une grande stabilité, assure-t-il. Le contexte n'est pas favorable à ce que le PS parvienne à faire la peau à l'ours communiste. » Les villes où les maires communistes affrontent le PS sont certes moins nombreuses qu'en 2008. Toutefois, si Saint-Denis venait à passer aux mains du PS, ce serait une perte douloureuse pour le PCF. Une option que le Parti refuse d'envisager à l'heure du Grand Paris, au sein duquel il espère une place de choix.

Dans la même édition figure un entretien avec un chercheur qui s'est attaché à l'étude du "cas emblématique" d'Ivry, en guise de complément d'info.
« Il n'y a plus une, mais des politiques locales communistes »
LE MONDE | 25.01.2014 à 11h57 • Propos recueillis par Raphaëlle Besse Desmoulières  

Communiste depuis 1925, Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) a longtemps été une vitrine du communisme municipal. Auteur de La Banlieue rouge, ceux qui restent et ce qui change (Le Bord de l'eau, 2013), David Gouard, chercheur en sciences politiques à l'université de Nanterre, montre comment l'assise du PCF, qui s'est rétrécie au fil du temps, s'est déplacée géographiquement et sociologiquement.

Comment expliquez-vous qu'Ivry soit toujours communiste ?
David Gouard : Le Parti communiste y a construit dans la durée une assise extrêmement forte, un ancrage militant très puissant et un excellent maillage auprès des différents réseaux associatifs, syndicaux, sportifs ou culturels. Beaucoup de familles d'Ivry ne se sentent pas forcément communistes mais le fait de se sentir Ivryens contribue à apporter leur soutien au parti politique dominant, le PCF.

Comment le PCF a-t-il fait face au renouvellement de génération à Ivry ?
Tant qu'on avait affaire à des familles ouvrières qui vivaient dans une cité populaire avec des voisins qui leur ressemblaient socialement et politiquement, ça n'a posé aucun problème. La transmission générationnelle fonctionnait plutôt bien. A la fin des années 1970, l'installation progressive et durable de populations issues de l'immigration, notamment algériennes à Ivry, a tout bouleversé.

Vous pointez un rendez-vous manqué avec ces nouveaux habitants…
Le PCF, comme beaucoup d'organisations politiques à gauche, a longtemps tablé sur un retour de ces populations dans leur pays d'origine. Il n'y a pas eu de travail de politisation, d'encadrement, d'intégration aussi important à leur égard qu'auprès de la population ivryenne originelle. Il ne s'agit pas de dire que le PCF, de par ses idées, a exclu ces populations. Mais de fait, l'intégration sociale ne se passait pas si bien que ça.
A partir du moment où ces cités ouvrières, longtemps vues comme le symbole de la réussite municipale, se sont paupérisées et ont été stigmatisées, cela a eu des effets indéniables sur le vote.

Quel est aujourd'hui le rapport des habitants de ces quartiers au PCF ?
Dans la cité Gagarine, l'étiquette communiste est devenue très clivante. Il y a toujours des soutiens mais essentiellement chez les plus vieilles générations. C'est une toute petite assise électorale qui y perdure. Les jeunes massivement s'abstiennent, et tout particulièrement ceux issus de l'immigration. Ils ont une image, à tort ou à raison, d'hostilité, de méfiance, quelquefois de rivalité, à l'égard des représentants politiques locaux du PCF.

Pourquoi le PCF a-t-il su préserver son influence en centre-ville ?
Le centre-ville a été profondément rénové. Située en face de l'hôtel de ville, la cité Thorez est la vitrine des vitrines. A côté, on a construit des bâtiments qui font partie du parc social mais qui accueillent des populations appartenant davantage aux couches moyennes que populaires. Il est beaucoup plus facile ici qu'à Gagarine d'entretenir le sentiment de promotion sociale, de fierté ivryenne et de sympathie à l'égard des principaux acteurs politiques locaux, notamment communistes. C'est aussi là que l'on retrouve les plus fortes densités militantes.

Quel avenir le communisme municipal a-t-il à Ivry ?
Le communisme municipal évolue au gré des circonstances. Il y a de plus en plus de politiques locales spécifiques, propres à chaque direction communiste. Pour se maintenir, le PCF est obligé de rechercher des alliances. Cela permet de passer dès le premier tour des élections, comme à Ivry en 2008, tout en gardant la mainmise sur les postes-clés. L'enjeu pour le communisme municipal est de maintenir une domination beaucoup moins hégémonique qu'elle ne l'a été, mais suffisante pour tenir en lisière les partenaires mais aussi concurrents de gauche.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Roseau le Mer 29 Jan - 19:50

Merci Babel!
Le cas d'Ivry est représentatif d'un parti dont la seule dynamique
est désormais dictée par une bureaucratie qui ne sait plus où donner de la tête
pour sauver places et prébendes.

Une confirmation par les camarades NPA du département de l'Eure,
à l'occasion de ses choix électoraux (souligné par moi)
Source:http://bulletindestravailleurs.over-blog.com/article-ou-vont-les-pcf-122211746.html

Où vont les PCF

Dans l’Eure en particulier, l’éventail est large : cela va de la présence sur la liste de M.Jamet à Val de Reuil (premier secrétaire de la fédération ET directeur général de LVMH, rappelons-le) à une liste NPA-PCF à Louviers sur l’axe « n’acceptons pas de Hollande ce qu’on refusait de Sarkozy !». Entre ces pôles, diverses variantes, dont des listes autonomes à Evreux et (pour l’instant ?) à Vernon… avec pour le deuxième tour des municipales, un silence radio, ce qui laisse entendre un accord avec le PS sous l’argument de « battre la droite ».

En fait, le facteur décisif dans les choix du PCF, quasiment partout, c’est cette obsession: comment faire pour préserver le plus d’élu-e-s possible (8000 actuellement), en ces temps de réduction de moitié des cantons, de renforcement des pouvoirs des structures intercommunales diverses et maintenant même de regroupement des régions ? La justification de ce positionnement, c’est que « des «élus communistes doivent peser pour forcer le gouvernement à ouvrir l’oreille gauche ». Une argumentation bien dérisoire après l’ANI, les retraites, et à l’heure où Hollande annonce son gigantesque plan de liquidation de nos allocations avec transfert de 30 milliards dans les caisses du Medef…

Comme les camarades du PCF de Louviers l’ont compris, et comme le dit aussi depuis peu Mélenchon qui entonne un discours critique sur la politique municipale conduite par P Laurent et ses amis, semant la discorde au Front de Gauche, il faut maintenant choisir son camp : l’alliance, plus ou moins gênée, avec le gouvernement et ses satellites, ou l’opposition de gauche résolue à ce gouvernement qui fait la politique des capitalistes et les affaires de la fille à papa Le Pen.
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  nico37 le Mer 5 Fév - 7:38

Le PCF du Val de Marne lance ses initiatives locales C.Dubois 03/02

Plus de 200 délégués du parti communistes du Val de Marne se sont enfermés pour trois jours au gymnase Paul Eluard de Vitry sur Seine. Au programme : la résolution politique du parti qui sera votée lors du Congrès national du PCF du 7 au 10 février à Aubervilliers, mais aussi des initiatives spécifiques au département.

Parmi les plus importantes de France, la fédération PCF du Val de Marne compte 8000 adhérents dont 300 élus (12 maires, 2 sénateurs et des conseillers municipaux, généraux et régionaux).

Grand Paris Express : « on a trouvé les 9 milliards ! »

En tête des initiatives concernant directement le Val de Marne : une vaste campagne en faveur d’une réalisation dans les temps et complète du Grand Paris Express, avec la programmation de campagnes de tractage et un nouvel argumentaire financier. «Il manque 7 à 9 milliards d’euros ? Nous les avons trouvés», annonce Fabien Guillaud Bataille, secrétaire départemental du parti avant de détailler : 2 milliards en empruntant plus et plus longtemps «car ce n’est pas un couple qui achète une maison mais l’Etat qui fait un métro!» ; 3 milliards en multipliant par dix la taxe sur les surfaces de stationnement des bureaux et centres commerciaux « actuellement très faible« , assure le secrétaire départemental (en savoir plus sur cette taxe) et 3,7 milliards en modulant le taux et l’assiette de la Taxe locale sur les bureaux (TLB). «Il s’agit d’un cercle vertueux car la construction du métro dynamisera l’économie et compensera les efforts fiscaux demandés aux entreprises.»

Relancer les Assemblées citoyennes

Le parti souhaite également relancer les assemblée citoyennes, qui réunissent aussi bien des membres du PCF, des autres partis du Front de Gauche, que des associatifs ou sympathisants. Thème fédérateur proposé : construire une alternative à l’austérité. Objectif : mobiliser les citoyens sur cet enjeu au-delà des seuls partis.

Création d’un Front départemental des luttes

Pour aider les salariés engagés dans des mouvements sociaux au sein de leur entreprise, parfois des petites PME sans organisation syndicale, le parti souhaite contribuer à un réseau informel d’alerte. «Il ne s’agit pas de créer une structure décisionnelle mais de faire bénéficier de notre organisation et de notre réseau à des personnes isolées. C’est une initiative à laquelle nous réfléchissons avec les syndicats», explique Fabien Guillaud Bataille.

Elections municipales 2014, les villes à prendre ou ne pas perdre

Au-delà des luttes sociales et de l’enjeu politique national, le PCF réfléchit aussi aux élections municipales. Des assises du changement doivent se tenir à cet effet à la rentrée de septembre 2013 pour définir le projet. «Sur cet enjeu également, notre objectif est d’accueillir des communistes mais pas seulement. Nous avons une tradition de listes avec des élus apparentés.» Parmi les villes à enjeu, le parti voit cinq villes qui pourraient basculer à gauche : Villiers sur Marne, Villeneuve le Roi, Chennevières, Thiais et Joinville. «Nous avons aussi une belle bataille à mener à Vincennes et Maisons Alfort.» A contrario, le secrétaire du parti indique qu’il faudra être particulièrement attentif à Villeneuve Saint Georges, où le Front National continue de croître, et à Limeil Brévannes, où le maire Front de Gauche sortant, Joseph Rossignol, n’a pas préparé sa succession au sein de sa formation.

nico37

Messages : 7048
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Carte interactive du déclin du PC "municipal"

Message  Roseau le Jeu 6 Fév - 17:00

http://www.lemonde.fr/politique/visuel_interactif/2014/01/27/banlieues-rouges-la-carte-du-declin-du-communisme-municipal_4355148_823448.html
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  nico37 le Dim 9 Fév - 14:42

Ne pas laisser le champ libre ! André Chassaigne

Je reprends souvent, dans ma chronique hebdomadaire, les sujets forts des interventions des députés Front de gauche, épine dorsale de leur activité parlementaire. Porter les propositions communistes et du Front de gauche est en effet la priorité quand le nivellement sur la pensée unique du libéralisme sert de ligne de conduite de la droite à la gauche de gouvernement.

Je dis souvent que le travail des consciences est aujourd’hui une tâche de salut public au regard des enjeux pour notre société.

Bien évidemment, nous nourrissons nos interventions de ce beau programme de « l’Humain d’abord », qui était celui de notre campagne des dernières élections présidentielles et législatives.

Malheureusement, l’antidémocratique scrutin majoritaire et l’appel d’air provoqué par l’élection de François Hollande en faveur des candidats socialistes et alliés ne nous ont pas permis d’obtenir un groupe suffisamment étoffé pour peser efficacement sur les choix gouvernementaux : seulement 10 députés du Front de gauche, alors qu’un scrutin proportionnel nous en aurait donné 4 fois plus, et sans doute bien davantage dans la dynamique d’une campagne nationale.

Notre groupe est cependant actif dans la quasi-totalité des débats, portant une politique alternative en s’appuyant sur le mouvement social et les mobilisations, décortiquant les textes en discussion, bousculant les choix gouvernementaux, arrachant par amendement quelques avancées, certes minimes mais concrètes.

Quant aux votes émis, toujours en lien avec nos collègues sénateurs communistes, ils sont décidés sans concession, sur le seul contenu du texte final, au regard de ses avancées ou reculs. Certes, le résultat est insuffisant, souvent même dérisoire au regard du rouleau compresseur d’une majorité soumise aux choix d’un Président qui oublie ses engagements de campagne et se soumet à la domination de la finance plutôt que de la combattre.

A un niveau complètement différent, c’est la même volonté d’être utile qui anime les candidats du Front de gauche aux élections municipales, quels que soient les choix d’alliance qu’ils ont faits dans la situation particulière propre à chaque commune.

L’essentiel est bien d’avoir demain des élus nombreux et à l’offensive sur tout le territoire. Nous savons que la tâche sera difficile, que des divergences seront constantes au sein de majorités plurielles, que les choix politiques locaux ne sont pas hermétiques aux orientations nationales.

Mais nous savons aussi que les populations ont besoin d’élus du Front de gauche pour relayer et faire avancer leurs attentes. Cette implication est aussi indispensable pour faire vivre une pratique politique citoyenne, attentive au plus grand nombre, exigeante quant aux décisions à prendre et dans leur mise en œuvre.

C’est bien cela qui doit nous animer en dépassant des approches stratégiques différentes. Je comprends en effet que la politique conduite par la majorité socialiste entraîne chez beaucoup d’entre nous un rejet brutal de toute alliance avec ceux qui trahissent le peuple de gauche par une succession d’abandons qui conduisent notre pays à un désastre économique et social.

Pour autant, du plus petit village à la plus grande ville, notre responsabilité est de ne pas laisser le champ libre à la politique du renoncement.

Nous devons être présents et à l’offensive partout où se prennent les décisions, pour apporter des réponses concrètes aux difficultés quotidiennes, sans renoncer à ce qui anime tous les militants progressistes : l’indispensable transformation sociale.

nico37

Messages : 7048
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cognac : avec le NPA au premier tour

Message  Roseau le Dim 9 Fév - 15:11

et le PS au deuxième…
http://www.charentelibre.fr/2013/12/21/cognac-les-communistes-rallient-la-gauche-de-la-gauche-pour-les-municipales,1871857.php

avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le PC ne regrette rien...

Message  Roseau le Mar 18 Fév - 19:31

Le secrétaire fédéral à Paris, Igor Zamichiei,
a assumé auprès de l'AFP l'utilisation du logo du Front de gauche
sur l'affiche de campagne d'Anne Hidalgo.

«Nous ne regrettons pas, d'autant que ce n'est pas une affiche officielle. Nous n'avons pas encore tranché la question de savoir si nous utiliserons le logo sur le matériel officiel.»
«Si ça se confirme sur Paris, ça veut dire que le PCF rejette la main tendue du PG
et qu'il n'y aura pas de négociations aux européennes. Les deux choses sont liées»,
prévenait l'une des responsables du PG, Raquel Garrido.
«Si le PCF ne respecte pas cet engagement, il prend le risque d'une crispation très forte»
, renchérissait Clémentine Autain.

Jean-Luc Mélenchon avait affiché sa fermeté, dès le 19 janvier sur France 3
«Je suis un peu méfiant quand ils me disent quelque chose, ils ne le respectent pas.»
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  nico37 le Sam 1 Mar - 14:14

A Hénin-Beaumont, le Parti de gauche lâché par le PCF Lilian ALEMAGNA 28/02

Les communistes rejoindraient la liste union de la gauche du maire sortant dès le premier tour. Le parti de Mélenchon dénonce un « mauvais coup » .

Oh la belle vacherie ! A six jours du dépôt des listes en préfecture, les communistes d’Hénin-Beaumont auraient choisi de rallier la liste d’union de la gauche — et estampillée PS — du maire sortant Eugène Binaisse. Si leurs responsables n’ont pas décroché leur téléphone de l’après-midi, ceux du PG ne se gênent pas pour dénoncer le « mauvais coup » . Pour ne pas dire trahison… « David Noël [tête de liste PCF] a annoncé à son colistier qu’il avait obtenu 3 place pour le PCF et 2 places pour le PG, s’insurge Daniel Alavoine, responsable local du PG, auprès de Libération. Il fait exploser le Front de gauche. » Car dans cette ville où Marine Le Pen a posé ses bagages et Mélenchon était venu l’affronter aux dernières législatives, hors de question pour le PG d’accepter de s’allier dès le 1er tour avec le PS. « C’est une question de cohérence, répond Alavoine. On dit qu’on fait de la politique autrement et qu’on a d’autres solutions. Vous nous voyez siéger avec d’un côté le PS et de l’autre un PCF qui vient de nous tirer dans le dos ? » .

Il raconte avoir échangé par SMS avec Jean-Luc Mélenchon: « il me dit qu’il trouve ça incroyable. Qu’il ne comprend pas… Si j’étais parano, je dirai qu’à une semaine du dépôt des listes, c’est bien monté. C’est bien fait » . Si près de la date, « on ne peut plus se présenter ! peste Alavoine. Comment on fait pour monter une liste en si peu de temps ? » . « L’honnêteté, ça ne paie pas. C’est l’opportuniste de Dutronc, poursuit-il. Mercredi, pendant que les communistes ont décidé cette alliance, on était, nous, en pleine réunion programmatique sur le budget !» .

A Paris, Eric Coquerel (PG) — satisfait ces derniers jours d’avoir obtenu des communistes à Paris qu’ils n’utilisent pas le logo Front de gauche sur les affiches officielles de la socialiste Anne Hidalgo — digère mal. « C’est un bien mauvais coup contre le Front de gauche, répond-il. On ne s’y attendait pas. C’est la conséquence de la stratégie à géométrie variable des communistes qui décident seuls… » A Hénin-Beaumont, c’est, selon Alavoine, 12 000 tracts déjà imprimés qui « vont partir au pilon » . Et tendre un peu plus les relations — déjà bien compliquées — entre le PCF et Mélenchon.

nico37

Messages : 7048
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Fdg fromager...

Message  Roseau le Lun 3 Mar - 20:31

Une semaine avant de choisir la gamelle au premier tour
plutôt que d'attendre le deuxième, et griller le PG...

avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  nico37 le Mar 4 Mar - 1:45

Yves Ardil, militant historique du PCF de Loire-Atlantique, a adressé une lettre ouverte de démission à Aymeric Seassau, après ses propos (en fin d’article) sur la manifestation du 22 février à Nantes: « Après les propos calomnieux de la direction fédérale de Loire-Atlantique sur le mouvement contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. » La position de la direction du PCF 44 (et de l’ensemble du PCF à sa suite) est également contestée par d’autres militant-e-s, dans le Sud-Loire, en Vendéen et dans le Morbihan.

Camarade,

Je constate avec tristesse que le parti, auquel j’adhère depuis 1977, s’éloigne de plus en plus des valeurs de parti de classe défendant prioritairement l’intérêt humain en combattant avec fermeté le grand capital. Je constate que tout va très bien pour les riches… quand des partis sensés les combattre s’arrangent pour leur ouvrir des boulevards de profits sans le moindre intérêt pour la population. Je constate que le milliardaire Warren Buffet a tout à fait raison quand il affirme « Tout va très bien pour les riches…..Nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre des classes et c’est ma classe qui est en train de gagner»

J’étais, comme grand nombre de communistes, opposé au projet de Notre Dame des Landes et présent à cette manifestation. Depuis 40 ans que je suis sur Nantes, je n’ai jamais vu autant de forces de l’ordre dans les rues, et je n’ai jamais vu d’interdiction pour une manifestation de passer dans les rues principales.

Traiter les opposants de Notre Dame d’opposants violents est insupportable. Comment un responsable du PCF peut-il avoir une telle analyse complètement déconnectée de la réalité ? Comment un dirigeant du PCF peut-il minimiser l’ampleur de la mobilisation pacifique opposée au projet d’aéroport.

Cette minorité de casseurs, très éloignée du mouvement contre le transfert de l’aéroport « pour moi une cinquantaine en noir cagoulée très repérable par les forces de l’ordre appelée « Black block » a pu se livrer à ces violences, avec pour ma part, car l’ayant vécu, une certaine complicité des autorités. Cela a permis de discréditer le mouvement et a permis aussi aux forces de l’ordre de faire des manœuvres en réel dans les rues.

Je pense que l’ACIPA a tout fait raison de considérer que ces exactions sont indépendantes du mouvement et sont sous la seule responsabilité des autorités locales voir nationales.

Je ne pensais pas que des hauts dirigeants de mon parti puissent être aussi naïfs… Car je n’ose pas imaginer que se soit de la malhonnêteté de « camarades » – « Aussi, nous n’acceptons pas que les monuments et symboles de la résistance à Nantes puissent être foulés du pied comme nous avons pu le constater hier » Quels sont les monuments et symboles de la résistance à Nantes qui ont été foulés ?

A la manifestation, j’y étais, j’ai vu et j’ai vécu la même chose que cette personne qui témoigne (sur rue89)

Avant de porter des jugements, est-ce que tu étais là pour avancer « La gravité des événements interdit de se contenter d’évoquer une «minorité de casseurs » « Les événements d’hier étaient attendus, ils étaient prévisibles, ils auraient pu, ils auraient du être évités »

Comment peut-on encore défendre un tel projet quand plus de 56% de la population française est opposée à ce projet absurde, coûteux et, dans la période de crise que nous vivons, sans intérêt immédiat pour la population et le monde du travail. Pour notre département, le déplacement de l’aéroport aggravera le déséquilibre de diversité de l’emploi entre le nord et le sud du département.

Le sud Loire deviendra un dortoir et les salariés seront obligés de passer des heures dans les bouchons pour se rendre à leur travail. Il serait préférable d’investir sur le développement de l’aéroport existant et de rénover la ligne ferroviaire pour rendre l’aérogare et la gare de Nantes reliée.

Nous avons également besoin de mettre le périphérique à trois voies et hors d’inondations car c’est une galère pour l’ensemble de la population. Nous avons également besoin d’investir dans des équipements d’accueil pour nos ainés car le nombre de maisons de retraite dans l’agglomération est très insuffisant. Bref, la liste est longue pour développer notre région dans le respect de l’environnement et l’intérêt de la population, et non celle de grands groupes dont leur seul objectif est de faire du profit à bon marché.

Je ne comprends pas comment des responsables et élus du Parti puissent se faire avoir comme cela par les forces du grand capital. Cette alliance aveugle avec un parti (le PS) qui affirme son attachement au système capitaliste devient pour moi insupportable. Je ne peux plus rester dans un parti qui fait en permanence le grand écart sur des sujets aussi important que celui-ci, car ce sont des choix de société que nous avons condamné dans notre programme lors de l’élection présidentielle, « L’humain d’abord » – paragraphe 4 – « Produire autrement ».

Tu comprendras bien que je ne peux plus rester membre de la fédération du PCF de Loire Atlantique qui a choisi de faire alliance avec des partis politiques dont leur rapprochement avec le système dit « libéral », ne fait plus aucun doute.

Parce que les valeurs de la Fédération du PCF de Loire-Atlantique ne correspondent plus à celles auxquelles j’avais adhéré, je me retire et je te demande d’annuler mon adhésion et mon prélèvement de cotisation à compter de ce jour.

Je continuerai à défendre les valeurs que j’ai toujours soutenues et qui me sont miennes.

Nantes le 26/02/2014 Yves Ardil


Voici le communiqué d’Aymeric Seassau (publié sur son blog au lendemain de la manifestation) auquel Yves Ardil fait référence:

Des violences intolérables débordent la manifestation des opposants à l’Aéroport du Grand-Ouest ! Aymeric Seassau 23/02

Les violences et dégradations nombreuses qui ont accompagné la manifestation des opposants à l’Aéroport du Grand Ouest sont intolérables.

Les communistes français ont de tout temps défendu les libertés démocratiques et combattu pour que le droit à la grève et à l’action syndicale soit inscrit au préambule de la constitution de 1946 issue du conseil national de la résistance.

Aussi, nous n’acceptons pas que les monuments et symboles de la résistance à Nantes puissent être foulés du pied comme nous avons pu le constater hier.

De la même manière que nous n’acceptons pas qu’une manifestation, quelle qu’elle soit, puisse servir de cadre à des dégradations ou destructions de locaux et d’infrastructures de services et entreprises publiques.

Nous ne nous livrons à aucun amalgame entre les personnes venues manifester librement leur opinion et les groupes d’opposants violents à l’Aéroport du Grand-Ouest dont les exactions sont nombreuses depuis plusieurs années.

La gravité des événements interdit de se contenter d’évoquer une «minorité de casseurs » venus de l’extérieur ou encore de dénoncer comme Manuel Valls une hypothétique « ultra gauche ». Quant on est de gauche, on ne s’attaque pas aux entreprises et services publics, on les protège, on les défend !

Les événements d’hier étaient attendus, ils étaient prévisibles, ils auraient pu, ils auraient du être évités.

Organiser une manifestation est une responsabilité. En indiquant après la manifestation « Il existe différentes manières de s’exprimer dans ce mouvement. Le gouvernement est sourd à la contestation anti-aéroport, il n’est pas étonnant qu’une certaine colère s’exprime. Que pourrait-il se passer en cas de nouvelle intervention sur la zad ? » l’ACIPA, principale organisation d’opposants se refuse à condamner les violences, tend à les justifier et les instrumentalise même en menaçant quant à toute avancée du projet. C’est inacceptable !

Nous demandons à toutes les organisations parties prenantes de la manifestation de condamner avec la plus grande fermeté les violences et de faire connaître les dispositions qu’elles comptent prendre pour garantir que de tels événements ne puissent pas se reproduire.

Dans l’attente, nous voulons exprimer toute notre solidarité avec les personnels des entreprises et services publics victimes des dégradations comme avec les personnels à l’oeuvre depuis hier soir pour rendre le plus rapidement leur centre ville aux nantaise et aux nantais et leurs transports publics aux usagers de l’agglomération.

Aymeric SEASSAU

Secrétaire départemental du PCF

Chef de file des communistes à l’élection municipale de Nantes

nico37

Messages : 7048
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

"Salopard" dit l'ancien Sec Fedéral à l'actuel...

Message  Roseau le Mar 4 Mar - 2:32

Ambiance Foire de Gôche...
Suite à l'appel de la gamelle sur la tête de liste FdG dès le premier tour à Hénin-Beaumont,
déclaration de Jean-Claude Danglot, ancien sénateur et secrétaire de la fédération du PdC du PCF:
"J'ai pris connaissance du ralliement de D.NOEL à la liste du maire sortant. N'ayant plus aujourd'hui de responsabilité au PCF, je tiens en mon nom personnel à vous apporter mon soutien et ma solidarité à travers
cette épreuve.
Je tiens également à dénoncer ces méthodes de "salopard" dont H.POLY est coutumier depuis qu'il est SF du PCF. Une fédération qui s'était historiquement battue contre l'hégémonie du PS est aujourd'hui sacrifiée au détriment des militants sincères, pour des intérêts personnels, les plans de carrière de quelques-uns.
La responsabilité du SF du PCF ne saurait excuser celle de D.NOEL qui a fait le calcul du meilleur moyen de
redevenir adjoint, conseillé j'en suis persuadé par les élus communistes du secteur. Je vous encourage à poursuivre votre combat pour une vraie gauche autonome de la sociale-démocratie.Le moment est dur mais l'histoire vous donnera raison et enverra les autres aux oubliettes.
Le FN a de fortes chances, avec cette trahison de dernière minute, de l'emporter au 1er tour. D.NOEL et H.POLY auront l'entière responsabilité partagée avec le PS de cette victoire du camp du mal. »
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Démission au PCF 44 :

Message  Roseau le Sam 8 Mar - 22:36

« Traiter les opposants de Notre-Dame-des-Landes d’opposants violents est insupportable »
http://npa44.org/?p=136#more-136
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  nico37 le Mar 11 Mar - 14:25

Utilisation de l’étiquette Front de gauche par le PG : « pas honnête » , selon le PCF parisien AFP 10/03

Le PCF parisien s’est agacé lundi auprès de l’AFP de la décision du Parti de gauche de nommer ses listes «Front de gauche - A Paris place au peuple» pour les prochaines élections municipales.
«Ils devaient appeler leurs listes +Place au peuple+. Ce n’est pas très honnête de les appeler Front de gauche», a réagi Igor Zamichiei, le secrétaire fédéral du PCF à Paris.

Le Front de gauche part divisé pour les municipales à Paris, le PCF, République et socialisme et la Gauche unitaire ont décidé de se joindre dès le premier tour à la candidate PS Anne Hidalgo, tandis que le Parti de gauche et le «troisième pôle» ont décidé de présenter une candidate, Danielle Simonnet.

De vives tensions avaient opposé en février le PG et le PCF autour de la question de l’utilisation par le PCF de l’étiquette «Front de gauche». Les deux partenaires avaient finalement enterré la hache de guerre après que le PCF eut accepté de ne pas faire figurer l’appellation sur le matériel électoral d’Anne Hidalgo.

«C’est un peu agaçant. Contrairement au geste que nous avons fait pour le matériel électoral, ils continuent de tenter de s’accaparer l’étiquette. Ce n’est pas très respectueux de leurs partenaires», a jugé M. Zamichiei.

Les listes ne seront toutefois pas comptabilisés sous l’étiquette Front de gauche par le ministère de l’Intérieur, a souligné le secrétaire fédéral.

«On a décidé de retirer le logo Front de gauche. On a demandé au Parti de gauche de faire de même. Ils ont décidé de ne pas le faire. Je le regrette mais ça ne nous empêchera pas de travailler ensemble à l’avenir», a réagi pour sa part le chef de file du PCF à Paris, Ian Brossat.

«Nous avons obtenu du PCF qu’ils ne mettent pas le logo Front de gauche sur le matériel officiel de campagne du PS. Bien évidemment, nous l’utilisons puisque nous poursuivons la stratégie autonome du Front de gauche. Ce qui est hallucinant, c’est que le ministre de l’Intérieur dans les nuanciers politiques nous dénie le droit de nous dénommer listes Front de gauche», a répliqué Mme Simonnet auprès de l’AFP.

nico37

Messages : 7048
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A coups de mortier entre croix et cauchemar

Message  Roseau le Jeu 13 Mar - 23:29

avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

merci AC

Message  panchoa le Sam 15 Mar - 12:19

Camarades bordelais.."ils" enterrent définitivement les restes du P.C.F !
de : AC
jeudi 13 mars 2014 - 19h27


6 commentaires



Avant-propos

Comme d’autres , j’ai longtemps cité , quand je militais au PC, F. CEYRAC, le patron du CNPF( MEDEF actuel) qui déclarait dans les années 70 "On ne fait pas la même politique quant on a un PCF a 20 pour cent ou a 9 pour cent"

Mais "ça, c’était avant" dit la pub..

En 2014, , Gattaz peut hélas , quand il construit avec le Ps aujourd’hui, avec la droite hier et éventuellement demain, tous les"pactes" pour essayer de nous faire retourner dans la barbarie., lui aussi bomber le torse et reprendre la célèbre phrase du milliardaire américain,Warren BUFFET , déclarant en 2005 à C.N.N,.


l y a une lutte des classes , évidemment, mais c’est ma classe, la classe des riches qui a mene la lutte. Et nous sommes en train de gagner

.

Je sais que sur ce site, ce que fut l’Histoire du PC.ne fait pas l’unanimité..

Une chose est pourtant certaine : Ce parti "leur" a fait peur, à nos adversaires de classe , patrons et politiciens..

Aujourd’hui ils "ricanent"

Plus que MITTERRAND et son anticommunisme machiavélique, plus qu’un Mélenchon au nombrilisme racoleur, ce sont les propres(?) dirigeants d u PCF qui ont " fusillé "ce PARTI et qui aujourd’hui se disputent pour savoir quisera le meiux placé pour l’ENTERRER définitivement

Si je pousse ce nième coup de gueule, certes, c’est au nom de la juste colère des communistes ," ex" ou encore"encartés" dont certains sont à la fois d’un dévouement sans pareil ..et d’un "attachement irrationnel" au"PARTI" qui piétine leur militantisme Mais, c’est surtout parce que nous devrons vite construire une Organisation révolutionnaire de notre temps, tant le Capital assassine l’avenir à vitesse grand V.

L’’exemple de l’agglomération bordelaise ressemble à un minable plagiat des Guignols ou de Groland.

Oui,"ils" enterrent les restes duPCF, ces quelques permanents et prospecteurs de strapontins roses dans les Mairies !

Oui, ils participent honteusement au saccage d’un passé certes fait de graves erreurs, mais aussi d’heures de Luttes dont la classe ouvrière a pu bénéficier..

S’ils n’enterraient que leur parti, cela n’aurait guère d’importance vu ce qu’il en reste..

C’est hélas la perspective de COMMUNISME , sur laquelle ils jettent des pelletées de boue rose, avec leurs complces de toutes sectes du FDG, sous commandement du Parti socialiste.

Extrait de http://sanseprendrelechou.forumacti...


L’agonie fut longue, douloureuse pour certains qui jusqu’au bout, crurent à un "miracle" , permettant que la science découvre un sérum détruisant les métastases "frontiste de Gôôche qui ont envahi le corps révolutionnaire suite à l’épidémie du virus "mutation-liquidation", ayant infecté dans le milieu des années 90 un organisme encore capable de donner un sérieux coup de main pour AIDER ceux qui souffrent às e sortir de "la merde".

On pourrait en rire tant , dans ce cas, on bat tous les records de duplicité, de magouilles, de déni de ce qu’est un engagement militant..

Cela donne envie d’aller botter une demi douzaine de culs de permanents , de trois "notables" qui vivent leur engagement "communiste" en se couchant pitoyablement pour une assiette de bouillie rose, nouvelle forme de "bouillie bordelaise"..

Rappel rapide : Les adhérents du PCFs ont censés décider souverainement, par ville, de la forme que prendra leur parti, aux municipales

Alliance ou pas dès le premier tour avec les Socialistes.

En Gironde une particularité : L’existence d’une Communauté Urbaine de BORDEAUX (laCUB), qui , pour cause d’aggravation antidémocratique (loi Métroploe entrant en vigueur dès 2015) constituera bientôt l’endroit ou se prendront l’essentiel des décisions hier encore au pouvoir des maires.

Actuellement laCUB(représentation de 28 COMMUNES°) compte 120 membres avec un Bureau de 35 élus (oui..c’est pas mal..) Le PCF a 8 membresz et..3 " Vices Présidences.

Mais le nouveau Conseil ne devra compter que 120 membres..et 20 Vice présidents

On peut comprendre que le PCF cherche à garder ses positions.

Ce qui est insupportable c’est la façon dont on règle ça dans le dos des adhérents Avant toute pseudo consultation des encartés qui devaient décider SOUVERAINEMENT de la stratégie électorale (union ou pas avec le pS au premier tour) la Fédé du P.C et celle du PS , avec les Verts, avaient entériné un accord sur ce que le GRAND FRERE ROSE..concédait comme postes de conseillers communautaires aux restes de PCF......

Après, il ne restait plus qu’à faire adopter , ville par ville, le" choix" permettant d’assurer au trésorier du Parti les rentrées de fric( maires adjoints, élus communautaires et futurs membres du Bureau)

Car le PS a décidé que , si la majorité de Gôôche actuelle est reconduite,... il sera mis un terme à une cogestion d’intercommunalité.. Ben oui, Z’avez vu ?

Il ya moins de sièges, moins de Vice présidents...

Certes cette CUB n’a jamais vu le PS et laDROITE s’opposer sur les dossiers sensibles (Cadeaux aux Patrons, privatisations des principaux serrvices "publics" tels EAU, Transport, etc)

Mais on vous le dit : LaGôôche UNIE veut tout le fromage..

Donc , pour ce qui est des élections dans leur villes del’agglomération bordelaise..les communistes de l’agglomération ont "voté", Du coup..celui qui a le temps de s’intéresser à cettecaricature de POLITIQUE apprend la diversité "révolutionnaire"..

A MERIGNAC- ma ville- le Ps est "clean" , et donc on peut figurer sur la liste qui verra un sénateur socialiste remplacer l’actuel maire avec parmi ses colistiers la députée.

.OK, me direz vous mais les votes de l’ANI, de la casse des retraites ?

VADE RETRO, Staliniens..

Même topo à CENON, ville ouvrière delaRive Droite ou là, le Président du GROUPE PC et Vice Président de laCUB....sera du mariage de premier tour.

Place assurée pour 6 ans de plus.....pour ce "communiste"

Et à BORDEAUX ?

Alors là, attention.. !!

N’allez pas écouter ce traitre de chancogne qui vous dira que la liste FDG..sachant que JUPPE va être réélu.dès le premier tour, cela permet de sauver le poste CUB du tête de liste FDG , le communiste Vincent Maurin..

Que nenni, "SUD OUEST ,"dimanche 2 était présent lors de la présentation de ce commando quasi guévariste..

http://www.sudouest.fr/2014/03/03/l...

Citation :


Vincent Maurin lorsqu’il a allumé son micro a pris des accents de chef de guerre. L’enseignant, élu de l’opposition bordelaise, plutôt d’ordinaire doux et conciliant, avait décidé de montrer les dents. « La liste que je présente aujourd’hui, pour le Front de gauche est la seule liste de gauche sans concessions, a-t-il martelé. À trois semaines des élections, nous sommes prêts à initier une politique de résistance au dépeçage des collectivités locales. Bordeaux pour tous : cela fait mouche dans une société où il n’y a pas d’autre choix que la peste ou le choléra.

»

putain...

C’est qui ,ce SOCIALISTE, qui selon V.M , n’est donc même pas de Gôôche, et qui est son concurrent. ?

. Heu..un certain ..VINCENT FELTESSE..par ailleurs Président actuel de la Communauté Urbaine. !

Voilà qui doit créer, pensez vous de sérieux dégâts à..gôôche. ? .

Pas tout à fait..La veille de ce" show CHE Maurin", pas question de jeter un froid..

http://www.francebleu.fr/infos/cub/...

Citation :


Un samedi soir sous le signe du rassemblement à gauche.

Les 28 têtes de listes socialistes aux municipales dans la Communauté urbaine de Bordeaux se sont retrouvées samedi soir au Rocher de Palmer à Cenon pour un rassemblement métropolitain. Largement soutenus par les présidents de la Région et du département, par Michèle Delaunay, la ministre des chargée des Personnes âgées mais également par tous les élus d’Europe Ecologie les Verts, le Parti radical de Gauche et le Parti Communiste. Il s’agit pour la gauche de faire front commun pour garder la présidence de la CUB, et donc de reconduire Vincent Feltesse à sa tête.

OUFFF !! Electeur communsite girondin d’hier, si tu as compris cette logique , si tu y vois un lien avec tes soucis, tes angoisses, ta VIE.. téléphone moi. !!

.

...Tiens, un militantdu PCF , ouvrier cégétiste deFORD, lui, a trouvé mon numéro pour me dire

"Alain je te trouvais sévère avec le Parti. !

.mais va lire SUD OUEST qui t’informera de la façon dont "la Fédé" traite les communistes qui osent décider de leur stratégie de façon souveraine..et selon ceque LAURENT a rappelé"

C’est vrai ;à la lecture, qu’il ya de quoi...

http://www.sudouest.fr/2014/03/04/l...

Cette cellule du PCF qui dérange la FEDERATION , ça te fait regretter qu’on puisse pas "normaliser" la dissidence,...à la sauce goulag 1950....

Citation :

.Sébastien Laborde, le patron du PCF en Gironde ne cache pas que la situation l’embarrasse. Mais il a fait son choix. Il est important, pour lui, que son parti soit représenté à la CUB et qu’il ait des élus au sein des municipalités de gauche afin de pouvoir peser dans le débat politique. Véronique Ferreira, la tête de liste ne souhaite pas s’étendre, elle non plus sur cette affaire qui agite le Landerneau local. « J’ai passé un accord avec les instances départementales du Parti communiste et du Parti de gauche » déclare-t-elle simplement. Tout en indiquant que les logos de ces deux partis sont bien imprimés sur son programme.

Et on appelle tout cela de la"POLITIQUE." ??

.

Le Vieux

Au fait vous connaissez la"bouille bordelaise".. Wikipedia vous instruira :

Citation :


La bouillie bordelaise est un pesticide (algicide et fongicide), de couleur bleue, fabriqué par neutralisation d’une solution de sulfate de cuivre par de la chaux éteinte. La bouillie bordelaise peut également être utilisée dans les WC chimiques pour remplacer avantageusement les produits chimiques traditionnellement utilisés (3 doses dans le réservoir à matières).

OK..SI ça a un rapport avec les WC..je comprends mieux. Du coup, les 23 et 30 je tire la chasse !

D’autres choisiront telle ou telle autre punition..

En ce qui me concerne, et tant qu’un isoloir ne permettra pas qu’un bulletin de VOTE des 23 ou 30 mars ait un lien avec les grèves et manifs de mardi prochain, je préfère qu’on me comptabilise avec les "abstentionnistes" qu’avec ceux qui , objectivement, crédibiliseront cette parodie de"démocratie"..

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Radiographie d'une Peau de Chagrin (PC)

Message  Roseau le Mar 18 Mar - 23:29

http://www.francetvinfo.fr/politique/front-de-gauche/le-maire-communiste-une-espece-en-voie-de-disparition_549795.html
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  mykha le Mer 19 Mar - 0:03

Il y a toujours eu des imbéciles, anticommunistes plus ou moins conscients, pour se réjouir des reculs du PC, alors que ces reculs, électoraux ou militants s'intégraient dans un recul général du mouvement ouvrier, syndical et politique et de la conscience de classe des travailleurs .
Ceux qui ont soutenu toutes les oppositions droitières, refondateurs, juquinistes et autres dissidents réformards n'ont pas compris qu'un PC qui recule devant les avancées bourgeoises, ça n'a rien à voir avec un PC dont l'influence reculerait devant une montée ouvrière qui renforcerait le camp révolutionnaire.
Et encore aujourd'hui, ça continue, sans qu'aucune analyse des rapports de classe ne vienne troubler ces stupides réjouissances.
Navrant !
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Rougevert le Mer 19 Mar - 0:13

mykha a écrit:Il y a toujours eu des imbéciles, anticommunistes plus ou moins conscients, pour se réjouir des reculs du PC, alors que ces reculs, électoraux ou militants s'intégraient dans un recul général du mouvement ouvrier, syndical et politique et de la conscience de classe des travailleurs .
Ceux qui ont soutenu toutes les oppositions droitières, refondateurs, juquinistes et autres dissidents réformards n'ont pas compris qu'un PC qui recule devant les avancées bourgeoises, ça n'a rien à voir avec un PC dont l'influence reculerait devant une montée ouvrière qui renforcerait le camp révolutionnaire.
Et encore aujourd'hui, ça continue, sans qu'aucune analyse des rapports de classe ne vienne troubler ces stupides réjouissances.
Navrant !
Certes, mais le PC n'est-il pas d'abord (avant toute forme d'opposition interne) et lui-même "réformard", tantôt droitier tantôt gauchiste?
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Dinky le Mer 19 Mar - 0:24

Bien sûr que le PCF est réformard, comme le sont les organisations syndicales.
Mais l'un et les autres ont organisé et organisent (de moins en moins) des dizaines de milliers de militants ouvriers, souvent sincères et dévoués à leur classe, et sincèrement bernés par leurs dirigeants.
Le fait que ces militants soient de moins en moins nombreux n'a en rien favorisé l'émergence d'autres forces, d'autres mouvements, plus radicaux, plus combatifs, ou même révolutionnaires.
Les ricanements de certains devant la décomposition du mouvement ouvrier, qui s'accompagne maintenant d'un retour en force des idées réactionnaires et d'une poussée à droite de toute la société, apparaissent donc comme parfaitement irresponsables.

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Roseau le Mer 19 Mar - 0:33

mykha a écrit:Il y a toujours eu des imbéciles, anticommunistes plus ou moins conscients, pour se réjouir des reculs du PC,
Ce sont des informations, sur la base ses recherches de l'historien du PC Martelli,

Il ne s'agit pas de rire ou pleurer, mais ouvrir les yeux et comprendre.


Dernière édition par Marco Pagot le Mer 19 Mar - 1:35, édité 1 fois (Raison : Encore une fois, Roseau fait dans les copier-coller et les attaques personnelles)
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Copas le Mer 19 Mar - 8:10

mykha a écrit:Il y a toujours eu des imbéciles, anticommunistes plus ou moins conscients, pour se réjouir des reculs du PC, alors que ces reculs, électoraux ou militants s'intégraient dans un recul général du mouvement ouvrier, syndical et politique et de la conscience de classe des travailleurs .
Ceux qui ont soutenu toutes les oppositions droitières, refondateurs, juquinistes et autres dissidents réformards n'ont pas compris qu'un PC qui recule devant les avancées bourgeoises, ça n'a rien à voir avec un PC dont l'influence reculerait devant une montée ouvrière qui renforcerait le camp révolutionnaire.
Et encore aujourd'hui, ça continue, sans qu'aucune analyse des rapports de classe ne vienne troubler ces stupides réjouissances.
Navrant !

C'est touchant de la part de quelqu'un qui vient systématiquement au secours des réformistes...

Les imbéciles qui nient sur ce forum l'écroulement du PCF depuis plusieurs années, d'habitude plus des lambertoïdes, rendent un très mauvais service à un débat éclairé qui doit partir d'une analyse sérieuse de ce qui reste des formes organisées du mvt ouvrier et pas glapir contre ceux qui constatent et citent des éléments de cette réalité.

C'est bien du gauchisme historique cette oscillation entre fascination et opposition vis à vis de forces politiques organisationnelles balayées maintenant parmi les travailleurs. La faiblesse des petits groupes de révolutionnaires ne doit pas amener à s'abstenir d'une analyse de la dislocation, l'écroulement et la dégénérescence du PCF. Bien au contraire, une analyse lucide (ce que semble incapable depuis longtemps de faire certains ici) ne doit pas s'encombrer d'angoisses existentielles mais partir de la crudité des faits.

... Et surtout à comprendre qu’une partie grandissante de la politique à mener doit passer en dehors de la relation à un parti devenu introuvable dans les entreprises (et quand on le trouve à l'état lilliputien il est souvent oppositionnel et à moitié en rupture, pour qui s'informe à minima).
La critique d'un parti finissant avec ses débris dirigeants nourris dans les fourgons du PS est utile.

Ce ne sont  pas ceux qui constatent et analysent le délabrement et l'écroulement qui  sont responsables du délabrement et de l'écroulement du parti dans la classe ouvrière, contrairement à ce qui est sous-entendu par certains propos hors-normes qui se cramponnent dans l'agression contre les personnes à cause de leur indigence profonde en matière d'analyse des forces politiques dans la classe ouvrière.


Il ne me soulage pas de constater qu'au moment où un nombre de luttes important existe,  il y a un défaut des orgas politiques de la classe ouvrière. Mais sans ce constat, ou, bien pire, des accès de bile contre ceux qui constatent et réunissent la documentation qui prouve ce constat, on n'avancera pas .

Ce constat essentiel, devrait permettre de comprendre les implications dans la construction de contre-offensives de notre classe, les implications en matière organisationnelles (que ce soient politiques ou de résistance de masse), les implications stratégiques.

avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Rougevert le Mer 19 Mar - 8:34

Y a -t-il un seul cas où un recul des staliniens, combiné à une "montée ouvrière" a profité aux révolutionnaires sachant que la seule révolution prolétarienne ayant d'abord réussi fut la révolution russe...pré-stalinienne?
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  mykha le Mer 19 Mar - 11:37

Ma phrase était celle ci et portait, non pas sur les reculs évidents et énormes du PC mais sur ce qui est en gras :

Il y a toujours eu des imbéciles, anticommunistes plus ou moins conscients, pour se réjouir des reculs du PC,

Quant à l'"historien" Martelli, il a été avant tout un bureaucrate du PC, le critiquant sur sa droite et ce n'est pas nouveau.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  verié2 le Mer 19 Mar - 12:00

Mykha
Quant à l'"historien" Martelli, il a été avant tout un bureaucrate du PC, le critiquant sur sa droite et ce n'est pas nouveau.
Ca n'implique pas qu'il ne puisse pas être un bon connaisseur du PC et de son évolution.
(Ne l'ayant pas lu, je n'en sais rien.) Robrieux fut lui aussi un bureaucrate droitier, pourtant son histoire du PCF est passionnante et très riche.

Sur le recul et la décomposition évidents du PCF, même s'il a de beaux restes, il n'y a ni à se réjouir, ni à pleurer, ni à ricaner, mais à constater les faits et à en tirer les leçons. Cet effondrement est sans doute pour une part le fruit et la preuve d'un recul du mouvement ouvrier, puisqu'il ne laisse pas la place à un ou à des nouveaux partis ouvriers. D'un autre côté, il laisse le champ libre aux organisations révolutionnaires.

Il fut une époque où les trotskystes rêvaient de voir des pans entiers des partis staliniens passer dans leurs rangs avec armes et bagages. Cette illusion est dissipée. Pourtant, nous avons vécu une brève période pendant laquelle l'extrême-gauche, surtout la LCR, a été un pôle d'attraction pour un nombre non négligeable de militants du PCF.
La politique irresponsable de l'extrême-gauche, incapable de s'unir sur un programme de défense des intérêts de la classe ouvrière, a cassé cette dynamique naissante... au profit du FdG, c'est à dire du PC en pire ! Ca n'a tout de même pas duré très longtemps et c'est maintenant à nous de rompre avec le sectarisme pour offrir un pôle militant aux camarades du PCF déboussolés par les virages de leur parti, son soutien à Mélenchon puis son ralliement au PS.

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti Communiste Français

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum