Afrique du Sud

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Afrique du Sud

Message  sylvestre le Mer 18 Aoû - 16:42

http://www.lexpress.fr/actualites/2/greve-massive-de-la-fonction-publique-en-afrique-du-sud_913189.html

Grève massive de la fonction publique en Afrique du Sud

Un million de fonctionnaires sud-africains se sont mis en grève mercredi et menaçaient de prolonger leur mouvement, a annoncé un responsable syndical.

Grève massive de la fonction publique en Afrique du Sud

Plus d'un million de fonctionnaires sud-africains, comme ici à Johannesburg, se sont mis en grève mercredi et menaçaient de prolonger leur mouvement. (Reuters/Siphiwe Sibeko)

La grève, marquée par des échauffourées dans des hôpitaux et des écoles, ne devrait pas avoir dans l'immédiat de fort impact sur la première économie d'Afrique, mais un arrêt de travail prolongé risque de porter atteinte au commerce. "Nous parlons probablement de 90% de grévistes parmi les 1,3 million de fonctionnaires du pays", a déclaré à Reuters Mungwena Maluleke, responsable du principal syndicat national, le Cosatu. La semaine dernière, plusieurs syndicats de fonctionnaires avaient déjà organisé une grève d'une journée, et prévenu que le débrayage de mercredi pourrait marquer le début du plus grand mouvement social du pays en trois ans. Les observateurs s'attendent à la conclusion d'un accord, au plus tard d'ici la fin du mois, mais soulignent que tout accord risque d'alourdir les dépenses de l'Etat, alors qu'il s'efforce d'abaisser le déficit, qui représente 6,7% du PIB. L'opinion publique pourrait se retourner contre les syndicats si une grève prolongée laisse les parents sans solution pour la garde de leurs enfants, paralyse les hôpitaux et bloque toute démarche administrative. Un fonctionnaire de rang intermédiaire gagne déjà -en comptant les allocations- 40% de plus que l'ouvrier sud-africain lambda, dont le salaire mensuel moyen est de 6.383 rands (880 dollars).

NÉGOCIATIONS SALARIALES

La grève touche notamment la police et la douane ainsi que les secteurs de la santé et de l'éducation. Les services essentiels devraient se poursuivre avec des effectifs très réduits. La dernière grande grève du secteur public sud-africain remonte à 2007 avec un arrêt de travail de quatre semaines observé par 600.000 fonctionnaires. Le gouvernement est en négociations avec le monde du travail sur les salaires. La semaine dernière, les autorités ont proposé de porter l'allocation logement à 700 rands (74 euros), soit 70 rands de plus que leur précédente offre. Avec ce montant, cette allocation représenterait 1% des dépenses de l'Etat. Le gouvernement a refusé d'augmenter à nouveau sa proposition de hausse des salaires de 7%. Les syndicats exigent une hausse des salaires de 8,6% et une allocation logement de 1.000 rands. Les ouvriers de l'automobile, qui se sont mis en grève la semaine dernière, ralentissant la production du plus important constructeur automobile du continent, se sont joints au mouvement en préparant une marche de protestation. Ils réclament des augmentations salariales de 15%. Jon Herskovitz. Gregory Schwartz et Nicole Dupont pour le service français

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gGsn8Hu3vCpE-1w-bk8hzvel4w9Q

Les fonctionnaires sud-africains en grève illimitée

(AFP) – Il y a 5 heures

JOHANNESBURG — Les fonctionnaires sud-africains se sont mis en grève illimitée mercredi pour réclamer des augmentations de salaires, ont annoncé leurs syndicats.

"La grève est illimitée. Elle se poursuivra jusqu'à ce que le gouvernement réponde à nos demandes", a déclaré Fikile Majola, secrétaire général du Syndicat du personnel de l'Education et de la Santé.

Les fonctionnaires, au nombre de 1,3 million, réclament 8,6% d'augmentation salariale et 1.000 rands (138 dollars, 107 euros) d'allocation logement.

Le gouvernement propose 7% d'augmentation et 700 rands d'allocation logement.

"En tant qu'employeur, nous avons démontré à tous que notre capacité d'offre est actuellement épuisée. Nous n'avons pas vidé notre enveloppe, nous l'avons faite exploser", a déclaré mercredi à la presse au Cap le ministre de la Fonction publique, Richard Baloyi.

Le mot d'ordre de grève a été lancé tard mardi soir, après quatre jours de négociations infructueuses entre gouvernement et syndicats.

"La réponse à notre appel a été très bonne, surtout dans les écoles", a précisé le syndicaliste Majola à l'AFP.

Les syndicats, qui ont joué un rôle important pendant la lutte contre l'apartheid, représentent des alliés clés pour le parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC).

Des tensions ont cependant surgi sur la question des salaires et plus généralement sur la politique économique de la première puissance économique du continent africain.

En 2007, des centaines de milliers de fonctionnaires avaient observé une grève d'un mois pour de meilleurs salaires. Les écoles avaient dû fermer et les hôpitaux fonctionnaient au ralenti avec l'aide de l'armée et de volontaires.

Cette grève avait été la plus longue de l'Afrique du Sud depuis la fin de l'apartheid en 1994.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Mer 1 Sep - 12:38

http://www.lexpress.fr/actualites/2/le-gouvernement-sud-africain-va-rencontrer-les-syndicats_915820.html

Le gouvernement sud-africain va rencontrer les syndicats

Une rencontre se tiendra ce lundi à 18h00 (16h00 GMT) entre le gouvernement sud-africain et les syndicats de la fonction publique, en grève depuis près de trois semaines à l'appui de revendications salariales, a-t-on appris de source syndicale.
Le gouvernement sud-africain va rencontrer les syndicats

Piquet de grève devant un hôpital de Durban, en Afrique-du-Sud. Le gouvernement sud-africain devait rencontrer lundi les syndicats de la fonction publique, en grève depuis près de trois semaines sur fonds de revendications salariales. (Reuters/Rogan Ward)

"Il va y avoir une rencontre pour négocier, à la demande du gouvernement, qui est notre employeur, ce soir à six heures", a déclaré Manie De Clerq, porte-parole du syndicat de la fonction publique. "J'ai des raisons d'être optimiste car c'est justement le gouvernement qui a demandé cette rencontre", a-t-il ajouté. Le président sud-africain Jacob Zuma avait auparavant enjoint à ses ministres de négocier sans délai avec les syndicats pour mettre un terme à la grève dans la fonction publique et éviter que le mouvement ne fasse tache d'huile. "L'opinion du président, c'est que cette grève doit cesser le plus vite possible, dans les tout prochains jours", avait dit son porte-parole, Zizi Kodwa. Le chef de l'Etat "a appelé les deux parties à faire passer d'abord les intérêts du pays. Cela signifierait que les deux parties fassent des concessions dans les négociations", avait poursuivi le porte-parole. Le mouvement de grève est suivi par 1,3 million de fonctionnaires environ, qui réclament une revalorisation de leurs traitements de 8,6% assortie d'une allocation mensuelle de logement de 1.000 rands (100 euros environ). Notant qu'elle représente le double de l'inflation, le gouvernement estime que cette revendication salariale est irréaliste et propose une hausse de 7% et une prime logement de 700 rands. Dans un communiqué, la fédération syndicale Cosatu, qui a menacé de rompre avec le Congrès national africain (ANC) au pouvoir, a salué la prise de position de Zuma. "La fédération espère qu'une proposition améliorée sera mise sur la table et qu'on pourra sortir aussi vite que possible de cette grève par un accord acceptable pour les salariés", souligne le syndicat. En prenant en compte les journées de travail perdues, l'Afrique du Sud n'avait plus connu un mouvement aussi dur depuis 2007. Les arrêts de travail dans les hôpitaux et les écoles sont en outre particulièrement visibles, et Jacob Zuma a fait part ce week-end de son inquiétude pour les malades et les écoliers.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Mer 1 Sep - 12:47

http://www.socialistworker.co.uk/art.php?id=22292

Issue: 2217 dated: 4 September 2010 News
posted: 4.50pm Tue 31 Aug 2010

This article should be read after: Millions join strikes in South Africa—this is how to beat the bosses

South Africa: Fury on the streets as action spreads

comment on article | email | print
Share on: Delicious | Digg | reddit | Facebook | StumbleUpon

Workers in the north east province of Mpumalanga march on government offices to hand over a memorandum of strike demands

Workers in the north east province of Mpumalanga march on government offices to hand over a memorandum of strike demands


by Viv Smith

Open class struggle is raging in South Africa.

Over a million public sector workers are into their second week of all-out, indefinite strike action. They have shut down schools, hospitals and government departments.

Last Thursday over 400,000 strikers took to the streets and mass marches spread across the country.

And two million workers were set to join a general strike on Thursday of this week—in support of the public sector workers, who are fighting for an 8.6 percent pay rise and a 1,000 rand (£88) monthly housing allowance.

All 33 unions affiliated to the South African trade union federation, Cosatu, are backing the general strike.

Arrested

President Zuma’s African National Congress (ANC) government has used the army, police and courts against workers. Hundreds of strikers have been arrested. But mass picketing continues—and determination is growing.

Lebo, a striking teacher, spoke to Socialist Worker from a picket line at the Chris Hani Baragwaneth Hospital in Soweto, Johannesburg.

“Today we have joined the picket lines with our comrades in Nehawu [National Health and Allied Workers Union] who work in the hospital,” he said.

“We are standing strong together. And we will continue to do so until we have won our demands.”

Fury at the inequality and poverty that still dominates South Africa drives the strikes. Lebo said, “We cannot survive on the wages we earn. A wage of 7,000 rand a month [£615] cannot get you a decent home and money to provide for groceries and meet the needs of your family.

“Zuma says we are selfish. But the government found money for the World Cup and for big pay increases for MPs. It can afford to pay us a living wage.”

South Africa has the biggest gap between the rich and poor in the world. Extreme poverty is rife.

Around 1.9 million hosueholds—15 percent of the population—live in shacks, and 48 percent of South Africans live on less than 322 rand (£28.36) a month. Half of young black people are unemployed.

Meanwhile, the top 20 paid directors at companies listed on the Johannesburg Stock Exchange get 1,728 times the average income of a South African worker.

This sharp class divide, combined with state repression, is what lies behind the strikes.

“In seven days the wheels in mining that turn and bring gold and diamonds to the surface will stop grinding,” said Zwelinzima Vavi, Cosatu general secretary, last week.

“We will not allow you to go back to work without victory in your hands,” he told strikers

The police union, Popcru, has said that some of its members will join the strike—including 145,000 police, traffic officers and prison wardens—defying attempts by the government to use the courts to stop them.

Revolutionary

Spokesperson Norman Maupane said Popcru sees joining the strike as its “revolutionary duty to ensure that our working class power and our demand for a living wage is asserted”.

The army union, Sasfu, has also agreed to join in marches and pickets. It has condemned the state for using the army to break the strike and asked soldiers not to take part in strikebreaking.

The metalworkers union, Numsa, and the National Union of Mineworkers are also calling on workers to down tools.

The government is backtracking because it knows the strikes could bring it to its knees. Unions were considering a new offer as Socialist Worker went to press.

Not since the fall of apartheid in 1994 has there been such significant working class struggle. It is an inspiration to workers across the world facing similar cuts—because it shows the way to fight back.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Jeu 2 Sep - 12:03

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Mer 8 Sep - 14:35

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jhSrO6SHkh0VswmzQdQ9_9wM1KSg

Afrique du Sud: grève des fonctionnaires suspendue après 20 jours

(AFP) – Il y a 1 jour

JOHANNESBURG — Les fonctionnaires sud-africains ont décidé lundi de suspendre leur mouvement de grève pour des revalorisations salariales, qui a paralysé hôpitaux et écoles publiques pendant 20 jours, a annoncé un responsable syndical.

"Les syndicats ont décidé de suspendre la grève", a déclaré le président du Syndicat des Enseignants démocratiques sud-africains (Sadtu), Thobile Ntola, qui s'exprimait au nom des principaux syndicats de la fonction publique au cours d'une conférence de presse.

"Mais cela ne veut pas dire que nous avons accepté l'offre de l'Etat", a-t-il ajouté, en expliquant que les syndicats avaient 21 jours pour consulter leur base sur la dernière proposition du gouvernement.

"Nous appelons les fonctionnaires à reprendre le travail aussi vite que possible, puisque la grève est suspendue avec effet immédiat", a-t-il encore dit.

Quelque 1,3 million de fonctionnaires s'étaient mis en grève le 18 août pour obtenir 8,6% d'augmentation de salaire - plus du double de l'inflation - et une allocation logement mensuelle de 1.000 rands (107 euros, 137 dollars) contre 600 rands aujourd'hui.

La semaine dernière, le gouvernement leur a fait une nouvelle offre proposant une hausse des salaires de 7,5% et une allocation logement de 800 rands.

Les fonctionnaires avaient d'abord rejeté cette offre mais les syndicats se sont réunis à partir de jeudi pour expliquer à leurs membres l'intérêt de la proposition, qui contient également une amélioration de leur couverture médicale.

"Leur retour au travail est un développement heureux pour le service public et le pays en général", a commenté le ministre de la Fonction publique, Richard Baloyi. "Dans un esprit de collaborion, nous les appelons à remettre en route les services publics dont tout le pays a besoin."

De plus en plus impopulaire, la grève avait surtout affecté les hôpitaux et les écoles publiques, principalement utilisés par les familles modestes et pauvres. Quelque 4.000 militaires avaient été envoyés en renfort dans 62 hôpitaux pour assurer des soins, la sécurité et le nettoyage.

Le mouvement s'était accompagné de nombreuses manifestations, dont certaines ont été émaillées de violences.

La Chambre de commerce et d'industrie d'Afrique du Sud a dénoncé la semaine dernière "l'impact négatif de cette vague de protestation" sur l'économie du pays. "Les bénéfices que l'Afrique du Sud a pu retirer de l'organisation de la Coupe du monde de football sont sérieusement érodés par les actions actuelles des syndicats", avait-elle affirmé.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Mer 27 Juil - 11:00

http://www.lesechos.fr/investisseurs/actualites-boursieres/reuters_00364345-le-mouvement-de-greves-en-afrique-du-sud-s-etend-aux-mines-d-or-198476.php

26/07 | 16:48
Le mouvement de grèves en Afrique du Sud s'étend aux mines d'or

Le mouvement de revendication en faveur de hausses de salaires s'étend en Afrique du Sud et les travaileurs des mines d'or se joindront cette semaine à la grève entamée lundi par des dizaines de milliers de mineurs des houillères.
Ce mouvement survient au moment où le métal jaune atteint de nouveaux records.
Des centaines de milliers de salariés ont débrayé au cours des dernières semaines pour obtenir des revalorisations salariales deux à trois fois plus importantes que les 5% d'inflation dans le cadre des négociations salariales de mi-année aussi connues sous le nom de "saison des grèves".
Les mineurs des houillères ont cessé le travail dimanche en fin de journée ou lundi et les mines de charbon sud-africaines d'Anglo American sont à l'arrêt. Le mouvement de grèves affectera les exportations dans un délai de deux semaines à un mois, selon des sources industrielles.
Le mouvement de protestation touche l'économie dans son ensemble: les travailleurs du secteur pétrolier entament leur troisième semaine de grève après les conflits dans ceux de l'ingénierie et de la sidérurgie.
La puissante Union syndicale des mineurs (NUM) réclame une hausse de 14% des salaires aux exploitants de mines d'or, dont AngloGold Ashanti et Harmony qui ont proposé entre 7% et 9%.
Le porte-parole de l'organisation syndicale a prévenu mardi qu'elle avait lancé un préavis de grève sous 48 heures dans les mines d'or.
RECORDS
"Nous sommes déçus de la décision prise par les syndicats. Les propositions faites par les employeurs aujourd'hui représentaient une grande avancée", dit dans un communiqué Elize Strydom, chargé des négociations pour les mines d'or au sein de l'association patronale du secteur minier.
L'offre d'or par l'Afrique du Sud est suivie de très près par les opérateurs des marchés à un moment où les inquiétudes sur la dette souveraine en Europe mais aussi aux Etats-Unis ont propulsé l'or à des niveaux records.
"Une offe d'origine minière déclinante, des coûts de production plus élevés et des ventes par les banques centrales en reduction font de l'or une matière première affectée par l'équilibre offre-demande, même si le comportement de son prix s'explique encore à 95% par les flux d'investissement et l'évolution des devises", estime Robin Bhar, analyste au Crédit agricole.
"Si vous détenez de l'or vous n'allez pas vouloir le vendre dans un contexte de grèves en Afrique du Sud qui en est le quatrième producteur mondial", poursuit-il.
L'Afrique du Sud, qui fut un temps le premier producteur mondial de métal jaune, se classait en 2010 derrière la Chine, l'Australie et les Etats-Unis, selon des données Reuters.
Si le mouvement de grèves devait se prolonger dans le secteur des houillères, il pourrait affecter la production d'électricité et les exportations de charbon.
Optimum Coal, le sixième prooducteur sud-africain de charbon, qui a vendu 10,6 millions de tonnes au cours de son exercice 2010, a dit mardi tourner entre 10 et 20% de ses capacités du fait des grèves.
Les représentants syndicaux et patronaux du secteur ont repris mardi les négociations dans le but de mettre fin au conflit. Au cours des deux deux dernières années, les négociations salariales s'étaient soldées par des hausse de salaires d'environ 8%.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Copas le Dim 5 Fév - 1:27

Le groupe minier Impala Platinum cherche a affamé 13 000 mineurs

Le groupe minier Impala Platinum licencie 13.000 personnes pour grève illégale grace à une justice de paille.
Les mineurs réclamaient une hausse de 18% de leurs salaires.
La direction a indiqué que ces mineurs pourraient demander leur réintégration un à un, mais personne ne s'est présenté pour l"instant :
le site de ce groupe qui licencie des travailleurs parce qu'ils font grève :
http://www.implats.co.za/implats/index.asp
Impala Platinum perd près de 3,8 millions d'euros par jour dans sa rage anti-sociale

Quelques images :
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La police sud-africaine tire sur les grèvistes

Message  Carlo Rubeo le Jeu 16 Aoû - 20:34

Plusieurs mineurs gisaient au sol jeudi à la mine de Marikana (nord-ouest de l'Afrique du Sud) après un échange de tirs entre policiers et grévistes, sans qu'il soit possible de savoir immédiatement s'ils étaient blessés ou morts...

avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Jeu 16 Aoû - 23:11

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120816.AFP5884/afrique-du-sud-plusieurs-mineurs-grevistes-tues-lors-d-un-assaut-de-la-police.html

Afrique du Sud: plusieurs mineurs grévistes tués lors d'un assaut de la police
Créé le 16-08-2012 à 18h40 - Mis à jour à 22h46
PARTAGERRÉAGIR0Abonnez-vous au
Nouvel Observateur

Plusieurs mineurs grévistes ont été blessés et peut-être tués jeudi lors d'un violent affrontement avec la police à la mine de Marikana en Afrique du Sud, où des violences liées à un conflit social avaient déjà fait 10 morts depuis dimanche. (c) Afp
Plusieurs mineurs grévistes ont été tués jeudi lors d'un violent affrontement avec la police à la mine de platine de Lonmin à Marikana en Afrique du Sud, où des violences liées à un conflit social avaient déjà fait 10 morts depuis dimanche.

"Oui, des gens ont perdu la vie", a déclaré à l'AFP par sms le porte-parole du ministère de la Police Zweli Mnisi, première source officielle à faire état de morts, sans toutefois donner de chiffres.

Un photographe de l'AFP avait pu photographier cinq corps ensanglantés de mineurs grévistes juste après l'échange de tirs, sans pouvoir dire avec certitude si les victimes étaient mortes ou blessées.

La fusillade a été brève mais intense. La police a apparemment riposté à des tirs venus des rangs des grévistes. Des images montrent des policiers faire feu en direction des manifestants, dont plusieurs se sont effondrés dans un nuage de poussière.

Le président de Lonmin, Roger Phillimore, a implicitement rejeté la responsabilité des affrontements meurtriers de jeudi sur les forces de l'ordre.

"La police sud-africaine était chargée de l'ordre et de la sécurité sur le terrain depuis le début des violences entre syndicats rivaux ce week-end", note M. Phillimore dans un communiqué publié jeudi soir.

"Il va sans dire que nous déplorons profondément ces décès, dans ce qui est clairement une affaire d'ordre public plutôt qu'un conflit social", ajoute-t-il.

Le ministère, a déclaré pour sa part M. Mnisi, "considère que, compte tenu de la volatilité de la situation, la police a fait de son mieux".

"Ce qui s'est passé aujourd'hui (...) n'aurait pas dû arriver dans une démocratie, parce que le droit de manifester est un droit légal et constitutionnel reconnu à chaque citoyen", a admis le porte-parole, "cependant, nous avions une situation où les gens étaient armés jusqu'aux dents, s'attaquaient et se tuaient les uns les autres".

"Nous vivons comme des animaux"

Jeudi matin, plusieurs centaines d'hommes armés de gourdins, de barres de fer et de machettes s'étaient de nouveau regroupés à l'extérieur de la mine, exploitée par Lonmin. Les grévistes réclamaient d'importantes augmentations de salaire.

Dans la journée, la direction de la mine leur a intimé l'ordre de reprendre le travail vendredi, menaçant de licencier les récalcitrants.

Face au refus des mineurs de se disperser, la police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Il n'était pas clair immédiatement si et dans quelles circonstances les forces de l'ordre ont utilisé des balles réelles.

Les télévisions ont montré ensuite des policiers en gilets pare-balle, visiblement tendus, pointant les canons de leurs fusils sur des hommes allongés au sol, certains peut-être déjà morts.

Ces incidents sont survenus après des violences qui ont fait dix morts depuis dimanche.

Les violences avaient commencé vendredi 10 août, lorsque des centaines de mineurs de fond ont lancé une grève sauvage. Certains, encouragés par le petit syndicat AMCU, réclamaient 12.500 rands par mois (1.250 euros), soit plus qu'un triplement de leur salaire actuel qui est d'environ 4.000 rands par mois (400 euros).

Des affrontements ont alors éclaté entre des partisans du puissant syndicat des mines NUM et ceux de l'AMCU, née d'une dissidence de la NUM. Dix personnes ont été tuées.

"Nous sommes exploités, ni le gouvernement ni les syndicats ne sont venus à notre aide", avait déclaré l'un d'eux mercredi, Thuso Masakeng, "les sociétés minières font de l'argent grâce à notre travail et on ne nous paye presque rien. Nous ne pouvons pas nous offrir une vie décente. Nous vivons comme des animaux à cause des salaires de misère".

Les mineurs vivent dans des taudis accolés à la mine, sans eau courante.

Lonmin affirme que la grève a déjà coûté six jours de production à Marikana, soit 300.000 tonnes de minerai. L'entreprise estime désormais improbable d'atteindre son objectif annuel de production de 750.000 onces de platine.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Ven 17 Aoû - 11:43

http://www.france24.com/fr/20120817-trente-morts-affrontements-grevistes-policieres-afrique-sud-violence-mines-marikana-platine-conflit-social

Plus de trente personnes ont été tuées jeudi lorsque la police a ouvert le feu contre des mineurs grévistes armés à la mine de platine Lonmin de Marikana, dans l'une des interventions policières les plus meurtrières en Afrique du Sud depuis la chute de l'apartheid en 1994.

Trente-six morts selon le syndicat des mines NUM, "plus de 30" selon le ministre de la Police Nathi Mthethwa. Ces bilans, donnés vendredi matin, s'ajoutent aux dix morts dans les violences entre syndicats survenues depuis dimanche sur ce site minier, où plusieurs centaines de grévistes réclamaient d'importantes augmentations de salaires.

"De mémoire, nous n'avons jamais rien vu d'une telle ampleur" depuis la chute de l'apartheid et l'avènement de la démocratie en 1994, a affirmé à l'AFP Daniel Silke, analyste en sciences sociales.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Carlo Rubeo le Ven 17 Aoû - 12:45

Le COSATU condamne les violences ... et les grévistes de l'AMCU/NATAWU :

http://www.cosatu.org.za/show.php?ID=6421

Sur la rivalité entre les 2 syndicats :
http://mg.co.za/article/2012-08-14-satawu-fall-out-ahead-of-mangaung
http://thenewage.co.za/56908-1007-53-Satawu_rebels_form_union
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Rougevert le Dim 19 Aoû - 0:37

Le capitalisme Sud Africain n'a pas besoin de l'apartheid ou d'une dictature pour être la forme moderne de la Barbarie.
Il n' y a pas d'alternative : socialisme ou barbarie.
Et dire qu'il y en a qui pensent que la lutte des classes est une idéologie! Shocked
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Eugene Duhring le Dim 19 Aoû - 1:50

Rougevert a écrit:Le capitalisme Sud Africain n'a pas besoin de l'apartheid ou d'une dictature pour être la forme moderne de la Barbarie.
Il n' y a pas d'alternative : socialisme ou barbarie.
Et dire qu'il y en a qui pensent que la lutte des classes est une idéologie! Shocked
Le capitalisme Sud-Africain partage avec le capitalisme Nord-Américain et le capitalisme Israëlien une même constante : un régime d'aparteid qui permet de tuer impunément des noirs ou des arabes. Une forme de capitalisme ancrée dans l'histoire et qui se perpétue aujourd'hui faute d'avoir en face un parti ouvrier conséquent et conscient que sa tâche se double aussi d'une lutte contre l'oppression spécifique dont sont victimes ces prolétaires de "couleurs". Lire à ce sujet les articles de Trotsky sur les travailleurs noirs aux USA en particulier.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Dim 19 Aoû - 9:58

"Les Britanniques sont propriétaires de cette mine", at-il dit. "Les Britanniques font de l'argent sur ​​de cette mine ... Ce ne sont pas les Britanniques qui ont été tués. Ce sont nos frères noirs. Mais ce ne sont pour ces frères que le président est en deuil. Au lieu de cela, il va voir des capitalistes dans des bureaux climatisés. "

Les familles des mineurs sud-africains soutiennent l'appel à la nationalisation de Julius Malema
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Azadi le Dim 19 Aoû - 14:13

Le capitalisme Sud-Africain partage avec le capitalisme Nord-Américain et le capitalisme Israëlien une même constante : un régime d'aparteid qui permet de tuer impunément des noirs ou des arabes.

Non.

Le capitalisme sud-africain partage avec le capitalisme nord-américain, israélien, brésilien, chinois, algérien, iranien, français, pakistanais, russe, swazilandais, turc, vénézuélien, saoudien, malien, croate, indien (etc, etc, etc.....) une même constante : un régime basé sur la propriété privée et le pouvoir d'une infime minorité qui permet de tuer impunément des prolétaires.



avatar
Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Rougevert le Dim 19 Aoû - 14:50

Je dirais même plus: le capitalisme sud-africain partage avec le capitalisme nord-américain, britannique, canadien, australien, allemand, espagnol, israélien, brésilien, chinois, algérien, iranien, français, pakistanais, russe, swazilandais, turc, vénézuélien, saoudien, malien, croate, indien etc.une même constante : un régime basé sur la propriété privée et le pouvoir d'une infime minorité qui permet de tuer impunément des prolétaires.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Dim 19 Aoû - 16:34

Eugene Duhring a écrit:Le capitalisme Sud-Africain partage avec le capitalisme Nord-Américain et le capitalisme Israëlien une même constante : un régime d'aparteid qui permet de tuer impunément des noirs ou des arabes.

Il y a une différence substantielle entre Israël où sévit toujours à l'heure actuelle un régime d'apartheid (avec des manifestations très concrètes : murs, checkpoints, législations spéciales pour les arabes, etc.) et l'Afrique du Sud et les Etats-Unis où des luttes de masse ont pu vaincre ces dispositions - ce qui ne signifie pas, tout le monde en conviendra, la disparition du racisme.

Mais dans le cas de l'Afrique du Sud, on a quand même un phénomène particulier, la victoire contre l'apartheid étant
- récente, avec des souvenirs très vivants dans la conscience de masse
- s'est appuyé sur un mouvement de masse dont une bonne partie de l'orientation politique incluait le socialisme.
- a d'autre part amené au pouvoir politique et à la participation à la classe dominante d'un point de vue économique une minorité de la population noire.

Cela crée une situation politique différente. Si on ne le voit pas, on peut effectivement dire des généralités généralisantes sur le système capitaliste, ça ne mène pas loin.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Dim 19 Aoû - 16:44

A comparer avec ce que disait le Parti Communiste d'Afrique du Sud à la veille du massacre :

http://www.sacp.org.za/main.php?ID=3719

Le SACP appelle la police à agir rapidement et arrêter ces voyous* qui ont remplacé la raison et le dialogue par les balles.

*C'est à dire les mineurs partisans de l'AMCU.

Après le massacre, ils appellent à arrêter avant tout le président de l'AMCU, pour rétablir la "stabilité"....
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Eugene Duhring le Mar 21 Aoû - 21:05

sylvestre a écrit:
Eugene Duhring a écrit:Le capitalisme Sud-Africain partage avec le capitalisme Nord-Américain et le capitalisme Israëlien une même constante : un régime d'aparteid qui permet de tuer impunément des noirs ou des arabes.

Il y a une différence substantielle entre Israël où sévit toujours à l'heure actuelle un régime d'apartheid (avec des manifestations très concrètes : murs, checkpoints, législations spéciales pour les arabes, etc.) et l'Afrique du Sud et les Etats-Unis où des luttes de masse ont pu vaincre ces dispositions - ce qui ne signifie pas, tout le monde en conviendra, la disparition du racisme.

Mais dans le cas de l'Afrique du Sud, on a quand même un phénomène particulier, la victoire contre l'apartheid étant
- récente, avec des souvenirs très vivants dans la conscience de masse
- s'est appuyé sur un mouvement de masse dont une bonne partie de l'orientation politique incluait le socialisme.
- a d'autre part amené au pouvoir politique et à la participation à la classe dominante d'un point de vue économique une minorité de la population noire.

Cela crée une situation politique différente. Si on ne le voit pas, on peut effectivement dire des généralités généralisantes sur le système capitaliste, ça ne mène pas loin.
Effectivement, il y a des différences entre l'Etat d'apartheid israëlien et les Etats -Unis ou l'Afrique du Sud. Néanmoins, on ne peut résumer la situation faite aux noirs aux USA et en Afrique du Sud par une simple référence au racisme. La fin de l'apartheid aux USA et en Afrique du Sud a laissé intacte les structures de l'ancien régime et qui légitime les meurtres de noirs, la sous-éducation massive, l'incarcération toute aussi massive de cette population. Qu'une bourgeoisie noire ait pu naitre de la fin de l'apartheid dans ces pays ne change rien si ce n'est comme tu le fais d'ailleurs, d'éliminer sciemment ou inconsciemment - je te laisse le bénéfice du doute, le poids encore très vivace de l'apartheid et non d'un quelconque reste de racisme !
Si ton intervention reste encore aux limites du gauchisme, celles de Azadi et Rouge-vert transpirent le pire du gauchisme. On ne peut mettre un trait d'égalité entre un régime d'apartheid ou de semi-apartheid comme aux USA ou en Afrique du Sud, et les autres capitalistes. Dans le cas des pays d'apartheid ou de semi-apartheid, un parti ouvrier doit mener une lutte différenciée en direction de cette population voire même aider à construire un authentique parti ouvrier noir distinct comme le préconisait d'ailleurs Trotsky au SWP.
Ajout : si tel n'était pas le cas c'est à dire considérer qu'il s'agit juste de relent raciste et non d'un apartheid qui ne dit pas son nom, il faudrait admettre la création d'un parti ouvrier noir comme une erreur politique aux USA et en Afrique du Sud, comme une division de la classe ouvrière dans son ensemble mais mon petit doigt me dit que tu n'iras pas jusque là ...
C'est bien beau de lire du marxisme encore faut-il en dégager de la substance !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Mer 22 Aoû - 11:46

Eugene Duhring a écrit: Dans le cas des pays d'apartheid ou de semi-apartheid, un parti ouvrier doit mener une lutte différenciée en direction de cette population voire même aider à construire un authentique parti ouvrier noir distinct comme le préconisait d'ailleurs Trotsky au SWP.
Ajout : si tel n'était pas le cas c'est à dire considérer qu'il s'agit juste de relent raciste et non d'un apartheid qui ne dit pas son nom, il faudrait admettre la création d'un parti ouvrier noir comme une erreur politique aux USA et en Afrique du Sud, comme une division de la classe ouvrière dans son ensemble mais mon petit doigt me dit que tu n'iras pas jusque là ...
C'est bien beau de lire du marxisme encore faut-il en dégager de la substance !

Je ne suis pas en désaccord total avec ce que tu dis, mais tout de même ce que tu dis n'est pas exact - les marxistes doivent éviter une attitude sectaire envers les groupes autonomes d'opprimés, et éventuellement participer à leur construction, c'est une chose - mais cela n'efface pas la tâche de construction de partis révolutionnaires, et donc naturellement internationalistes, où blancs et noirs sont unis. C'est sur cette base que Trotsky a abordé la question aux Etats-Unis, tout comme il avait du reste abordé la question d'une organisation séparée des travailleurs juifs en Russie lors des discussions avec le Bund en 1903.

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Mer 22 Aoû - 16:16

Une enquête fouillée sur le massacre a paru dans Socialist Worker

How police planned and carried out the massacre at Marikana
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  sylvestre le Jeu 23 Aoû - 12:55

http://communismeouvrier.wordpress.com/2012/08/22/afrique-du-sud-deux-nouvelles-mines-entrent-en-greve/

Afrique du Sud : Deux nouvelles mines entrent en grève
Publié le Août 22, 2012 by xxx | Laisser un commentaire

Afrik.com, 22 août 2012 :

D’après Le Parisien, une mine voisine de celle de Marikana, mais appartenant à une autre compagnie, est également touchée par le mouvement de grève qui avait entraîné la mort d’une quarantaine de personnes la semaine dernière. Environ 600 employés s’étaient regroupés ce mercredi devant le puits concerné par la grève. Ils réclament la même chose que les mineurs de Marikana : une hausse de leurs revenus. D’après le quotidien sud-africain, Business Day, une autre mine de platine serait également touchée à Thembelani.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  verié2 le Jeu 23 Aoû - 14:50

Ce massacre, comme l'attitude du SACP comme de la COSATU, dont un des dirigeants est devenu un des cadres dirigeants du groupe minier ! montrent en tout cas la rapidité effroyable avec laquelle le capitalisme réussit à intégrer des bureaucraties syndicales et politiques ouvrières, qui semblaient pourtant très combatives...

Sur les spécificités de l'Afrique du Sud, d'accord pour les souligner, mais le post de Duhring pouvait laisser penser que le fait de massacrer impunément des travailleurs était une particularité des régimes d'apartheid. En Bolivie, le gouvernement de Morales, tant vanté par les tiers-mondistes, a fait tirer sur les travailleurs à diverses reprises - ou a couvert, ce qui revient en gros au même, puisque les policiers concernés n'ont pas été sanctionnés...

Ce qui fait qu'on tire ou qu'on se contente de matraquer dépend surtout de l'âpreté des rapports sociaux, de la capacité des bureaucraties à encadrer les luttes (ce dont la COSATU ne s'est semble-t-il pas montré capable). Ensuite entrent en jeu toutes sortes d'autres éléments : dictature, démocratie, traditions locales etc.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Eugene Duhring le Jeu 23 Aoû - 20:00

verié2 a écrit:
Sur les spécificités de l'Afrique du Sud, d'accord pour les souligner, mais le post de Duhring pouvait laisser penser que le fait de massacrer impunément des travailleurs était une particularité des régimes d'apartheid. En Bolivie, le gouvernement de Morales, tant vanté par les tiers-mondistes, a fait tirer sur les travailleurs à diverses reprises - ou a couvert, ce qui revient en gros au même, puisque les policiers concernés n'ont pas été sanctionnés...
Ce n'était pas le but de mon intervention. De fait, le capital n'hésite pas à massacrer des travailleurs, c'est un fait mais ce qui distingue ces pays de semi-apartheid ou d'apartheid, c'est la faculté à distinguer les couleurs et de massacrer en conséquence. Si c'est un blanc on tente la persuasion et on tire après, si c'est un noir on fait l'économie de la persuasion. Tel était le sens de mon intervention. Ce qui implique une politique d'organisation de ces travailleurs distincte des autres travailleurs ... rien de plus !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afrique du Sud

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum