Front de Gauche

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Sam 3 Nov - 16:07

Il est normal que tu prennes la défense de Roseau, tu est proche de lui dans la forme comme dans le fond.

Exprimez vous comme le souhaitez et comme vous l'avez toujours fait. Mais attendez vous à être critiqué pour vos hors sujet, vos dénigremements et injures systématiques, vos bidonnages de citations, ... bref l'organisation systématique du pourrissement de ce sujet.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Copas le Sam 3 Nov - 21:18

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article131146

Sur le site Bellaciao, les dirigeants du Front de Gauche sont sérieusement secoués pour la mollesse de leurs réactions sur l'extradition d'Aurore Martin vers les griffes des flics espagnols pour délit d'opinion.

Les réactions très médiocres des partis du FdG (même la GA a eu du mal à l'allumage et c'est en se faisant fesser les joues que les uns et les autres se sont enfin bouger le cul en mettant en catastrophe des protestations). Là encore, ce sont les militants qui ont sauvé l'honneur et pas les appareils.

Le font est que le FdG ne prend toujours pas la mesure du caractère profondément réactionnaire et dangereux du gouvernement Hollande. Ses liens organiques avec la majorité PS le rend incapable de réagir efficacement.

L'incroyable atteinte aux libertés provoquée par la camarilla policière de Hollande est un nouveau casus belli avec ce gouvernement qui cultive la xénophobie, agresse les travailleurs, attente aux libertés, étrangle la classe populaire et câline la bourgeoisie.

Il ne peut y avoir de lien politique , d'alliance, de sentiment de faire partie d'une même majorité parlementaire avec le PS et son gouvernement.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Rougevert le Sam 3 Nov - 21:31

Achille a écrit:Il est normal que tu prennes la défense de Roseau, tu est proche de lui dans la forme comme dans le fond.

Exprimez vous comme le souhaitez et comme vous l'avez toujours fait. Mais attendez vous à être critiqué pour vos hors sujet, vos dénigremements et injures systématiques, vos bidonnages de citations, ... bref l'organisation systématique du pourrissement de ce sujet.
Bou zé peur, très très peur de tes critiques.
Mais je te défie de me citer en injures et bidonnages de citations ou de n'importe quoi d'autre.

Pour Aurore Martin, c'est l'expression du chauvinisme franchouillard du FdG
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Sam 3 Nov - 23:03

Un article de JLM à propos d'Aurore Martin :

Mais le syndrome Jules Moch est dorénavant profondément engagé. En atteste l’expulsion honteuse d’Aurore Martin. J...
Ce qui provoque, en Espagne une inculpation de «faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme» ! L’Espagne fait bien ce qu’elle veut et je note que ce n’est pas toujours brillant. Tout cela à l’abri et sous le prétexte d’un mandat d’arrêt européen. Mais d’où vient qu’un mandat d’arrêt européen permette la déportation d’une citoyenne française qui n’est sous le coup d’aucun acte illégal dans son pays ni d’aucune activité que son pays condamne ? Elle vient d'être interpellée dans les Pyrénées Atlantiques à l’occasion d’un contrôle routier auquel elle n’a nullement cherché à se soustraire. Et la voilà immédiatement extradée en Espagne où elle est aujourd'hui passible d'une peine de 12 ans de prison. Elle sera traduite devant des juridictions d'exception, alors même que nous, Français, récusons les juridictions d’exception et les avons toutes supprimées, sous François Mitterrand ! Le plus choquant de cette affaire c’est de voir la différence de traitement du dossier entre hier et aujourd’hui.

En 2011, Guéant et Sarkozy avaient reculé devant la mobilisation des nombreux soutiens de gauche comme de droite en défense de la militante politique. Eux, Valls et Hollande n'ont pas hésité une seconde à livrer, sous couvert d'un mandat d’arrêt européen, une citoyenne française poursuivie pour des faits parfaitement légaux dans notre pays. C’est un nouveau seuil franchi contre l’identité traditionnelle du mouvement socialiste en France. Les désaccords politiques que nous avons avec Aurore Martin et son parti sont une chose bien connue. Mais ils ne constituent pas une raison pour accepter que le droit de tous soit bafoué à travers celui qui est dénié à Aurore Martin. Ni pour que nous acceptions maintenant la criminalisation des activités militantes, syndicales et associatives que nous combattions sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Autrefois le parti socialiste était sur ce sujet extrêmement pointilleux. Il a changé de camp. Les dirigeants français viennent de remettre une pièce dans la machine à taper sur les indépendantistes basques espagnols. Alors qu’il s’agit d’une citoyenne française, c’est d’Espagne dont il est question ici. Il faut en mesurer toute la signification. En exécutant sans discuter une extradition de cette sorte les responsables français viennent de faire le jeu de ceux qui n’acceptent pas la trêve proclamée par ETA en Espagne. Ils refusent de donner une chance à sa décision de renoncer à la lutte armée. Ils vont contre le sens du vote récent au pays basque espagnol qui a validé cette démarche. C’est donc davantage qu’une démonstration de force à bon marché qu’ils font.


Dernière édition par Achille le Dim 4 Nov - 15:48, édité 1 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Copas le Dim 4 Nov - 15:38

C'est pour ça que Monsieur Ni ni ni est dans la même majorité...

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Copas le Lun 5 Nov - 9:07

Le front de gauche hésite entre soutien et abstention face au gouvernement réactionnaire.
l'interview du dirigeant du PCF au JDD



INTERVIEW - Pierre Laurent Le secrétaire national du PCF et sénateur de Paris, veut des "réformes de gauche plus importantes".


La semaine entre les communistes et la majorité a été tendue, à la suite du vote mardi des sénateurs du Front de gauche. Le patron du PCF s’explique.

La proposition de loi sur l’énergie est le premier texte du quinquennat à être retoqué par une chambre de gauche...

Nous avons proposé au gouvernement de voter les articles avec lesquels nous étions d’accord – comme les tarifs sociaux et l’élargissement de la trêve hivernale pour les coupures de courants – et de sortir ce qui faisait problème, c’est-à-dire la dérégulation des tarifs. Cette solution a été refusée. Le gouvernement a voulu passer en force. Nous avons refusé cette mise au pied du mur.

Allez-vous vous abstenir sur la partie recettes du budget?

Nous avons soumis à l’Assemblée des propositions d’amendements, notamment pour renforcer l’ISF, pour abandonner les concessions aux "pigeons", pour revaloriser les tranches d’impôt sur le revenu. Sur aucun de ces amendements nous n’avons été entendus. Nous allons à nouveau les proposer au Sénat. Si des progrès significatifs ne sont pas enregistrés, nous serons conduits à maintenir notre abstention.

Souhaitez-vous rencontrer Jean-Marc Ayrault à ce sujet?

La situation au Sénat appelle pour le moins une rencontre afin de travailler sur le budget. Nous avons des propositions, elles doivent être entendues.

Pourriez-vous également vous opposer au projet de loi de financement de la Sécurité sociale?

En l’état, nous le jugeons très inquiétant. Il y a quelques mesures positives - comme le remboursement à 100% de l’IVG - mais ­l’architecture ­générale est toujours celle de l’ancienne majorité de droite. Le drame de Figeac montre qu’un moratoire sur les fermetures des services ­hospitaliers serait un minimum. Si nous n’obtenons pas des modifications importantes au Sénat, nous voterons contre.
Avec ces votes, quel message envoyez-vous au gouvernement?

Il y a besoin d’un nouvel élan vers la gauche. Et rapidement. Le gouvernement devrait être un peu moins à l’écoute des grands patrons et plus à l’écoute de nos propositions. Si Jean-Marc Ayrault veut mener une politique de gauche, il aura plus besoin des communistes que des professionnels du dividende, qui sont mobilisés pour se mettre en travers du changement. Plutôt que d’aller en permanence au-devant de leurs désirs en croyant apaiser leur chantage sur la compétitivité, il ferait mieux de s’appuyer sur les forces sociales et politiques disponibles. Quant à ceux qui, à gauche, disent que nous votons avec la droite, ils devraient tourner sept fois leur langue dans leur bouche avant de dire de pareilles bêtises. Ils ont la mémoire courte?! C’est le PS qui vient d’adopter le traité budgétaire européen avec les voix de la droite.

Le divorce est-il grandissant avec le PS?

Le divorce n’est pas de notre fait. Mais la politique du gouvernement n’est pas à la hauteur de la crise. Il faut des réformes de gauche plus importantes. Si le gouvernement n’entend pas cette exigence, il aura un problème non pas avec les communistes mais avec les salariés qui ont voté pour le changement.


Êtes-vous dans l’opposition au gouvernement?


Nous ne sommes pas une ­opposition de gauche. Nous sommes une force de construction. Quand les mesures proposées vont dans le bon sens, nous les votons, comme nous l’avons fait pour le ­renforcement de la loi SRU ou pour la fin du bouclier fiscal. Mais nous ­refusons ce qui nous paraît contraire à ­l’intérêt populaire. Par ailleurs, nous ne cessons de faire des propositions comme sur l’interdiction des ­licenciements boursiers, que les sénateurs socialistes avaient votée en février dernier, ou sur l’amnistie des syndicalistes. Mais ces lois ne sont toujours pas inscrites au débat parlementaire.

Êtes-vous, comme le pense Jean-Luc Mélenchon, un recours à un éventuel échec de cette majorité?

L’heure n’est pas à faire des paris sur l’avenir. Je ne souhaite pas un échec de la gauche, qui ­servirait à l’évidence la droite de Copé et Fillon. Si nous avons créé le Front de gauche, c’est ­précisément pour ne pas nous laisser enfermer dans un dilemme mortifère?: ou le retour catastrophique de la droite ou l’échec de la gauche.
Quel bilan tirez-vous de ces premiers mois de gouvernement?

La question du bilan ne m’intéresse pas beaucoup. Ce qui compte, c’est le cap. Est-ce que le cap du gouvernement permet d’affronter la crise? Non, pour le moment, ce cap n’est pas le bon. Nous demandons qu’il soit corrigé
.


En cas d’invalidation de l’élection de Philippe Kemel dans la circonscription d’Hénin-Beaumont, souhaitez-vous que Jean-Luc Mélenchon y retourne?

C’est un scénario de fiction. S’il y avait invalidation, l’objectif ­prioritaire devrait être ­d’empêcher Marine Le Pen d’entrer au ­Parlement.

Le front de gauche, là pour le parlement et le sénat réduit essentiellement à des élus PC (et donc la direction du PCF), a toujours des illusions mortifères sur le gouvernement et le PS.
Le front de gauche, piégé entre soutien et ni ni, à cause de ses liens avec le PS et à cause de son impasse stratégique, semble incapable de choisir clairement le camp du peuple et de la préparation des affrontements décisifs avec le gouvernement réactionnaire.

Cette attitude molle ouvre la route au FN dans la classe populaire matraquée par le gouvernement Hollande. Un tel aveuglement est stupéfiant.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Lun 5 Nov - 9:43

Il faut noter que l'orientation développée par Pierre Laurent est surtout portée par le groupe des députés FdG totalement dominé par le PCF. C'est une sensibilité du FdG et tous les observateurs politiques constatent les différences qu'il peut y avoir sur la question de l'opposition au gouvernement. Les questions des différences d'appréciations existent dans tous les regroupements unitaires où la recherche d'un consensus est parfois préférable à la recherche d'une majorité imposant sa règle à la minorité. Tous les militants le savent bien l'unité est toujours une affaire d'articulation entre principes et compromis. Dans l'état actuel des choses voici comment la question de l'autonomie du groupe parlementaire est abordée dans le FdG par JLM:

Une deuxième question se posait et nous avons commencé à y trouver une réponse commune. Il s’agit de la nature de la relation des groupes parlementaires avec le Front de Gauche. Telle qu’est la situation, aucune relation d’autorité n’aurait de sens. En général. Et en particulier parce que les parlementaires sont tous, sauf un, Marc Dolez, membre du Parti communiste. Celui-ci reconnaît l’autonomie de ses groupes parlementaires. Dès lors, pour quelle raison ceux-ci accepteraient-ils une discipline venue d’ailleurs ? Le problème est donc réglé de ce côté-ci. Mais pas dans l’autre sens. Si les parlementaires votent chacun individuellement comme ils le croient juste, nous respectons de fait cette liberté de conscience. Mais nos partis de leurs côtés ne peuvent se contenter de suivre les décisions prises ainsi en dehors d’eux. Il faut donc qu’il y ait donc une mutuelle autonomie. En tous cas, le Parti de Gauche a tranché la question de cette façon au cours de son dernier conseil national. Le cas le plus probable est que dans presque tous les cas, les groupes parlementaires et les partis seront homogène politiquement. D’autant que de nombreux dispositifs sont en train de se mettre en place pour fluidifier les échanges et harmoniser les décisions. Mais mieux vaut poser la règle bien en amont pour s’éviter une dramatisation médiatique soudaine et forcément exagérée en cas de différence d’approche et de choix de vote.

Au cas présent, tout est pour le mieux. Nos deux groupes parlementaires n’ont pas l’intention de voter le budget tel qu’il se présente. Non seulement parce qu’il est la déclinaison de la politique du traité européen. Ce qui serait déjà suffisant. Mais parce que les chefs socialistes ont donné l’ordre de ne rien prendre des amendements et propositions de nos députés et sénateurs. Le débat parlementaire est ainsi ramené à une pantomime entre socialistes qui se marchent sur les pieds, multiplient les couacs, gèrent en dépit du bons sens le calendrier des débats et des votes et bâclent le travail parlementaire. Le secrétaire national d'Europe-Ecologie-les-Verts dénonce à ce sujet l’« arrogance » de ses alliés qui ne traitent pas mieux ses parlementaires que les nôtres. Nos députés se sont donc abstenus sur le vote des recettes. Juste pour ne pas s’opposer aux efforts, même forts chétifs et souvent en trompe l’œil pour faire payer le capital. Ils ont ensuite voté contre la loi de programmation budgétaire pour les trois ans à venir ce qui me paraît conforme en tous points à ce qu’il faut faire, compte tenu du fait que c’est une loi merkoziste. Ils voteront selon les budgets particuliers en fonction de ce qui aura été entendu de leurs amendements. A mon avis ils ne voteront rien et ce sera très bien. Enfin quand le vote général sur le budget interviendra ce sera un vote solennel. Pour ma part j’aurai voté contre si j’avais été élu député du Pas-de-Calais. Je pense que ce sera aussi le choix de nos groupes. Le temps de la suspension du jugement qu’a été notre vote d’abstention lors de la motion de confiance au gouvernement est clos. Les options sont prises. Nous n’en sommes nullement solidaires. Nous sommes partisans d’une autre politique et donc d’un autre budget qui l’incarne, à l’opposé de l’austérité à perpétuité voulue par le nouveau gouvernement. Et ce sera un nouveau pas, décisif, dans l’autonomisation politique du Front de Gauche.

En premier ressort la question centrale reste la mobilisation sociale contre la politique de la CE et de la BCE, contre la politique du MEDEF et du patronat qui restructurent, licencient et attaquent les acquis sociaux, contre la politique gouvernementale s'engageant dans une politique d'austérité pour les salariés, expulsant une militante politique vers l'Espagne, et les ROMS en approfondissant les discriminations...pour la mobilisation internationale de grève et de manifestations contre l'austérité du 14 Novembre, au sein des luttes de résistances dans les entreprises...etc.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Lun 5 Nov - 14:37

Le PG prend distance avec le PC
C'est le signe du roussi dans le FdG...
Les mangeoires municipales approchent.
Mais ce n'est toujours que du Flan(c) de Gôche.

Premièrement, le PG est solidaire des votes crapuleux d'abstention
ou de soutien au gouvernement bourgeois.
Les révolutionnaires les ont dénoncé, le PG jamais.
Au contraire, JLM vient de déclarer:
"je ne suis pas d'EG, voyons, je suis un ancien ministre et ancien sénateur"
Il n'avait cessé, depuis des années, de s'assurer que
"les investisseurs n'ont pas à avoir peur".
Le PG n'est qu'un véhicule de l'ambition affichée de JLM:
le Palais Bourbon le plus vite possible,
le Palais de l'Elysée en 2017.
Le PC, lui, vaut ramasser la mise,
en s'assurer les postes municipaux et régionaux
qui lui permettent de survivre, y compris de payer les nombreux permanents retraités...

Deuxièmement, ces votes ont TOUS été soutenus...
par le député du PG, Dolez!

Troisièmement, le PG a notamment soutenu le vote
créant un nouveau CPE, les contrats sans avenir,
qui correspondent exactement au cadeau fait au capital dans le programme
le Butin d’Abord : lui garantir 5 ou 10% de précaires selon la taille de la taule.
La jeunesse s’en souviendra.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Mer 7 Nov - 16:22

Mélenchon et les médias: et si, comme Bourdieu, on chaussait les bonnes lunettes <<

Un livre à paraître ce lundi, Mélenchon 
et les médias, décrypte 
le traitement médiatique 
du leader du Parti 
de gauche et candidat 
du Front de gauche 
à l’élection présidentielle 
et ses rapports 
avec la télévision 
et la presse.

Déjà en 1996, Pierre Bourdieu évoquait la « violence symbolique » du système médiatique (Sur la télévision, par Pierre Bourdieu, Éditions Liber). « Cette violence invisible tacitement admise par ceux qui la subissent et souvent par ceux qui l’exercent. » « À propos du candidat du Front de gauche, on a parlé de “relations houleuses” avec les médias, ce qui n’est pas exagéré… », notent Denis Sieffert et Michel Soudais, respectivement directeur et rédacteur en chef de Politis et auteurs de cet ouvrage, Mélenchon et les médias (Éditions Politis, 96 pages, 8 euros).

"Colères jupitériennes"

Combien de dîners en ville évoquent cette “violence” de Mélenchon à l’égard des journalistes, s’appuyant sur des scènes diffusées en boucle sur Internet. Mais s’interroge-t-on sur le système médiatique et sur « les médiacrates, représentants zélés d’une machine à fabriquer du consentement à l’ordre social ? » C’est tout l’intérêt de ce livre qui n’est pas un livre sur Mélenchon et ne le dédouane pas de certaines « colères jupitériennes » et autres coups de gueule, qui peuvent aussi agacer, mais un livre sur son rapport aux médias.

Un fait édifiant sert d’introduction à Denis Sieffert et Michel Soudais. Il est éloquent. Le 30 septembre dernier, 80 000 personnes manifestaient à Paris contre le traité budgétaire européen. France 2 y consacra un sujet dans son JT du soir. Que vit-on ? Qu’entendit-on ? « On y voit évidemment des images colorées du défilé. Il fait beau et le rouge est triomphant. » La caméra se porte en tête du cortège sur Mélenchon. Les auteurs racontent : « Le commentaire off, comme l’on dit, n’évoque pas directement le rassemblement. Il nous parle de Mélenchon “sur tous les fronts”, “tête d'affiche de la manifestation”. Mélenchon, nous dit le journaliste, est remonté sur son cheval. Dans une brève interview, celui-ci estime que François Hollande “ne pourra plus considérer que le traité européen est une formalité à expédier”. On le voit ensuite allant d’usine en usine. Résumé haletant de la semaine d’un activiste. Fin du reportage. » Mais pas la fin du sujet. Brice Teinturier, directeur général de l’institut Ipsos, en plateau, a cette formule : « Pour retrouver sa popularité, il fallait que Mélenchon essaye d’incarner cette nouvelle opposition critique à l’égard du gouvernement. » « Fermez le ban », ponctuent les auteurs.

Vision manipulatoire

Et Sieffert-Soudais de commenter : « L’exemple est édifiant à plus d’un titre. D’abord parce que nous n’avons pas affaire ici à l’un des reportages venimeux comme nous en avons tant vu à propos du Front de gauche. Dans l’esprit des journalistes en tout cas, il n’est pas acrimonieux. » Alors qu’est-ce qui cloche ? Et c’est là qu’il faut chausser les bonnes lunettes chères à Bourdieu. Que peut retenir le téléspectateur de ce mode de traitement ? Que Mélenchon a mis 80 000 personnes dans la rue pour soigner sa seule popularité. Une starisation qui oublie au passage les autres composantes de la manifestation ce qui, pour Sieffert et Soudais, est « une vision manipulatoire de l’histoire qui occulte la dimension sociale et engendre la dépolitisation ». On imagine aisément les réactions des trois publics qui auront regardé cette séquence, chacun avec sa paire de lunettes, expliquent-ils. Les journalistes auront trouvé le sujet réussi, les militants auront éprouvé, comme souvent, de la frustration, et le grand public aura pu penser que « les politiques sont tous les mêmes, qui ne pensent qu’à leur cote de popularité ».

Résister à cet ordre-là est pour Mélenchon et les responsables du Front de gauche un état d’esprit. On se souvient de la lettre ouverte de Pierre Laurent à Yves Calvi, journaliste à France Télévisions, où, dans les colonnes de l’Humanité, le secrétaire national du PCF protestait avec force contre le fait que l’animateur de C dans l’air n’invitait jamais de représentants du Front de gauche dans ses émissions.

"Evaluation consternante de l'intelligence populaire"

Le livre de Denis Sieffert et Michel Soudais évoque bien évidemment toutes ces petites histoires qui ont fait le buzz, et il lève le voile sur certaines pratiques. « Mon regard critique sur les médias s’est renforcé, explique le candidat du Front de gauche, à quelques jours du premier tour de la présidentielle. Alors qu’ils (les journalistes) ont la possibilité de structurer la discussion, ils ne l’ont fait à aucun moment. Ils ont passé leur temps derrière les balles qui leur paraissaient intéressantes, sur la base d’une évaluation consternante de l’intelligence populaire. »

Sont évoqués son accrochage avec Demorand sur Europe 1, l’épisode de l’étudiant de Science-Po venu le questionner.

Est aussi évoqué l'épisode du Petit Journal de Canal Pus venu filmer l’université du Parti de gauche à Grenoble, en août 2011, mais qui quitta la salle au moment où Mélenchon allait commencer à parler. Les équipes de Yann Barthès (qui se fait épingler beaucoup ces temps-ci) étaient venues filmer « les gueules cassées de la vie ». Entendez les pauvres. Ce livre décortique aussi l’offensive du Nouvel Obs, de Laurent Joffrin, inquiet de la montée du Front de gauche. Cette centaine de pages est un plaidoyer pour la liberté de la presse et pour un pluralisme qui intègre le journaliste dans sa citoyenneté.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  nico37 le Sam 10 Nov - 1:47

Le groupe Front de gauche du Conseil régional de PACA condamne la décision de la SNCF d’arrêter le train Le Cévenol en gare de Nîmes alors que celui-ci circulait jusqu’à présent de Clermont-Ferrand à Marseille. Après la fermeture de la ligne Paris-Clermont-Ferrand, c’est aujourd’hui un nouveau pan du service public ferroviaire qui est menacé.

Dans les trois régions concernées, Auvergne, Languedoc-Roussillon et PACA, élus locaux, syndicats, comités de défense et associations d’usagers se mobilisent pour le maintien de cette ligne d’intérêt national. Notre groupe appelle à participer à tous les rassemblements prévus samedi 10 novembre.

Avec cette bataille, il ne s’agit pas seulement de défendre un train, aussi emblématique soit-il. Nous sommes convaincus que derrière cette possible fermeture, d’autres attaques se profilent car circulent sur la même ligne des TER et des trains de marchandises. C’est d’ailleurs la péréquation de l’ensemble de ces trafics qui permet à Réseau Ferré de France d’assurer l’entretien de la ligne.

Le Cévenol, train qui a fait la preuve de son utilité depuis des décennies, doit continuer à circuler de Clermont Ferrand à Marseille. Des sillons horaires existent en gare de Marseille-Saint-Charles et la Région PACA est disposée à laisser des sillons disponibles.

Ouvrage indispensable à l’aménagement du territoire et à son désenclavement, il est un vecteur reconnu du développement économique de territoires ruraux et de montagne.

Enfin, il est de notre devoir de refuser la logique de rentabilité, de mise en concurrence et de privatisation du rail, portée par les directives européennes, visant à supprimer 11 000 kilomètres de lignes dans tout le pays.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Sam 10 Nov - 2:06

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Front de Gauche : Le ni-ni

Message  Roseau le Lun 12 Nov - 17:03

lundi 12 novembre 2012
Par Alain Krivine
http://www.npa2009.org/content/front-de-gauche-le-ni-ni
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Guide Miche en long de cuisine bourgeoise

Message  Roseau le Mar 13 Nov - 13:35

Source:http://www.mediapart.fr/journal/france/131112/face-hollande-pcf-et-parti-de-gauche-empruntent-deux-chemins-differents?page_article=2
Le jus se décante... lol!
Olivier Dartigolles estime que « plus que jamais, il ne faut pas dresser des murs à l’intérieur de la gauche ». Selon le porte-parole du PCF, le moment demande « d’être rassembleur et constructif, pas de blesser et d’entretenir des tensions permanentes ». Marie-Pierre Vieu détaille de son côté la « nuance tactique » qui peut opposer PCF et PG. « Si on veut dépasser les 15 à 20 %, on n’y arrivera pas uniquement en unifiant la gauche de la gauche, estime-t-elle. On ne peut pas être dans la négation du PS, même si on est conscient de son tournant libéral. On doit pouvoir les rallier à nous. Il faudra que des listes municipales ou européennes du Front de gauche soient ouvertes à des personnalités socialistes ou écologistes. » « Marie-Noëlle Lienemann, candidate Front de gauche aux européennes, ça pourrait être un objectif, par exemple », renchérit Ian Brossat...

« C’est une “année cuisine”, résume la dirigeante de la Fase Clémentine Autain. Chacun s’est un peu replié sur son Aventin. » « Nous sommes devenus plus qu’une alliance électorale, mais nous restons un front de partis », sourit Martine Billard, co-présidente du PG...

Selon le porte-parole du PCF, « on ne doit pas être dans une approche patrimoniale et nostalgique de la présidentielle. Nous ne sommes pas des gardiens de musée ». Pour l'heure, les moments Front de gauche se résument donc à des cortèges communs dans les manifestations (la prochaine ce mercredi, organisée à l'échelon européen par la confédération européenne des syndicats), et à de rares communiqués communs...Jean-Luc Mélenchon, lui, aimerait en finir avec les concurrences infra-partisanes, ainsi qu’il écrit sur son blog : « Le Parti de gauche n’est pas une fin en soi. Juste un outil, une étape dans la refondation de la grande force de gauche dont nous avons besoin pour changer le futur. » En guise de réponse, ce week-end, le secrétaire national du PCF a lancé une campagne de communication intitulée « Je suis communiste et ça fait du bien ».

...communistes et mélenchonistes ont conclu à l’avènement d’un nouveau règlement intérieur pour le Front de gauche « en période de gouvernement socialiste »: « l’autonomie mutuelle ».

« Il y avait une nécessité à s’exprimer sur nos positions propres, et de publier notre contre-budget (lire ici), dit Éric Coquerel. Il y a toujours eu des musiques différentes, l’essentiel c’est de les assumer. » Martine Billard précise : « À partir du moment où les parlementaires ont une autonomie de décisions et de vote, et qu’ils sont très majoritairement communistes, nous avons décidé de développer la nôtre. Il y a des nuances entre nous, et on ne peut pas être à la remorque du PCF dans certains débats, notamment écologiques. » Les divergences sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la LGV Lyon-Turin, ou le nucléaire, ne sont pas surmontables si facilement...

Ce lundi matin, Pierre Laurent a pourtant annoncé que le groupe Front de gauche au Sénat, auquel appartient le récent sénateur, s’abstiendrait. « Même si le cap général ne nous convient pas, nous voulons continuer d’adresser le signal que nous attendons des inflexions de ce gouvernement. »

La question des prochaines élections municipales vient s’ajouter aux débats sur la relation avec le PS. Et encore une fois, les visions divergent. Pour les communistes, la situation est compliquée. Bilan dans des majorités sortantes à assumer, crainte de perdre des élus en étant autonome du PS au premier tour, peur de voir l'offensive PS sur ses bastions municipaux redoubler d’ardeur… « Il y a une grande hésitation, reconnaît Ian Brossat. Si les enjeux locaux primaient, la logique serait celle de l’union avec le PS, puisqu’on est très souvent dans les majorités municipales sortantes. »




avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Mer 14 Nov - 0:37

par Francis PELOTIER
Source:http://www.mediapart.fr/journal/france/131112/face-hollande-pcf-et-parti-de-gauche-empruntent-deux-chemins-differents?onglet=commentaires#comment-2777986

VOIR, LES.......

......dirigeants du PG et du PCF faire des ronds de jambes devant le PS alors que c'est eux qui lui ont offert le pouvoir, en abdiquant toute discussion entre les deux deuxièmes tours des dernières élections, la situation devient surréaliste, pathétique !

Hollande avait un besoin absolu d'un million de voix pour être élu, le rapport de force pour remettre le PS dans le droit chemin de la Gauche était unique ! Mélenchon et Laurent, par leur absence de responsabilité ou par calcul électoral opportuniste pour l'avenir leur ont fait cadeau de nos quatre millions de voix, une reddition sans condition en rase campagne électorale.

Conclusion :

Le PCF a abandonné le stalinisme pour l'électoralisme, ils sont devenus les supplétifs electoraux du PS, par peur de perdre des mairies ou autres mandat on les voit même donner des leçons de modération au PG il s'ffraie que le PS soit intraitable aux élections prochaines......

Quant au PG, s'il continue dans le comportement de Mélenchon du mois de mai dernier, il fera des moulinets de bravache pour ne pas perdre la face, de la tchache de haut niveau, çà n'ira pas plus loin.

Aux prochaines élections ces deux partis nous referons le coup de la discipline républicaine des Rad'Soc de la III° et le tour sera joué.

Si Mosco tape sur nos retraites, notre pouvoir d'achat, pour refiler ce fric au patronnat, je ne pourrai m'empêcher de penser que c'est à cause de ces dirigeants irresponsables du PCF et PG qu'il faudra nous serrer la ceinture nous qui ne sommes pas des èlus.

Ce qui est aussi suréaliste, c'est de voir des dirigeants nationaux ignorer que les socialos se font toujours élire avec des voix de Gauche pour pratiquer une politique de Droite et ce depuis un siècle !

Laurent, on ne t'as pas appris aux écoles du PCF à Gif-s-Yvette que :

" Tout tenant d'une idéologie économique donnée pratique toujours une politique correspondante " ?

Moi si, je m'en rappelle et te rappelle ce minimum idéologique par la même occasion.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Jeu 15 Nov - 23:28

Par Albert Guillot dans Médiapart

Pendant le mouvement social de l'automne 2010, Mélenchon et le front de gauche ont défendu jusqu'au bout cette position :suivre la coordination nationale des syndicats, suivre toujours la coordination nationale des syndicats. Et que proposait-elle ?

1) l'aménagement de la réforme des retraites et non son retrait;

2)le refus de rechercher l'épreuve de force avec le pouvoir sarkoziste en refusant toute extension de la radicalisation du mouvement ou en prenant ses distances avec elle, comme dans les raffineries par exemple. Melenchon avait même tenté de détourner le mouvement sur les retraites vers un référendum au moment où il prenait juste son élan.

Aujourd'hui le front de gauche possède des puissants relais syndicaux dans la CGT, la FSU et Solidaires. Et qu'en fait-il ? le jour où les "ford" de Blanqueford montent en nombre (près de 400) au salon de l'automobile qui se tient à Paris, au lieu d'en faire un point de convergence des luttes sociales dans l'automobile, ses relais organisent une diversion avec un rassemblement séparé dans le 93 autour du site de PSA Aulnays (un véritable fiasco, d'ailleurs: mois de 300 personnes)c... Mieux, une délégation de 50 ouvriers de chez Ford profite de leur montée sur Paris pour participer à ce rassemblement (dont la date était connue bien avant celle du rassemblement organisée par l'UD CGT du 93). Ses organisateurs refusent de donner la parole à la tribune à leur représentant (philippe Poutou ) pourtant membre du même syndicat qu'eux !

Avec le front de gauche, nous savons à quoi nous en tenir lorsque certaines luttes significatives risquent de leur échapper.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  iztok le Ven 16 Nov - 2:23

je vois pas le rapport entre le front de gauche et le rassemblement séparé près de PSA Aulnay, et encore moins le refus de faire intervenir les ford. Je pense pas que le front de gauche ait un grand rapport là dedans ... ou en tout cas il a été minime...
Casser du sucre sur le front de gauche avec ce genre d'arguments fallacieux est contre productif, mais je reste néanmoins d'accord avec son analyse sur le mouvement des retraites.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et encore une louche!

Message  dug et klin le Ven 16 Nov - 8:38

Décidément,certains croient vraiement a la stratégie du martelage.Que plus on répetent un mensonge,plus il ressemble a une vérité.Et les obsédés de la calomnie genre le troll Roseau,vont meme jusqu'a déborder en innondant les autres fils,LO,F.de G.,CGT?.....,tous pourris!.Il n'y a que le NPA qu'il est beau qu'il est gentil.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Ven 16 Nov - 10:42

Chacun son fardeau. Dans ce forum c'est le comportement gauchiste petit bourgeois du trio ci-dessus. En rabachant, en martelant compulsivement, en bloquant toutes discussions, ils ne se rendent même pas compte qu'ils transforment leurs adversaires en victimes. Un début de solution c'est ma signature Idea

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Ven 16 Nov - 13:04

Les deux sont excusés. Le rappel de Guillot fait mal Laughing

PS Achille, à chaque fois qu'il n'a aucun argument,
recommence avec attaques personnelles, et RIEN sur le fond.
Comme promis, à chaque fois, qu'il reportera sur d'autres son comportement,
il aura droit au rappel de ses messages:
http://forummarxiste.forum-actif.net/t2126p105-front-de-gauche#38979

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Jonhy le Ven 16 Nov - 13:05

je retranscris un encart du tract apparement national que distribuait le FdG le 14 Novembre, comme le dit Achille, " chacun son fardeau "...

Au côté des Syndicats

Le Front de gauche soutient les initiatives des syndicats pour l'emploi et contre l'austérité. Il appelle à participer aux actions qu'ils décident et soutient la journée de mobilisation qui se tiendra la 14 novembre dans toute l'Europe à l'appel de la Confédération européenne des syndicats. Il exige l'amnistie des syndicalistes criminalisés sous la présidence Sarkozy .




Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Ven 16 Nov - 13:31

iztok a écrit:je vois pas le rapport entre le front de gauche et le rassemblement séparé près de PSA Aulnay, et encore moins le refus de faire intervenir les ford. Je pense pas que le front de gauche ait un grand rapport là dedans ... ou en tout cas il a été minime...
Casser du sucre sur le front de gauche avec ce genre d'arguments fallacieux est contre productif, mais je reste néanmoins d'accord avec son analyse sur le mouvement des retraites.

C'est clair on peut débattre raisonnablement sans attribuer à son interlocuteurs tous les maux de cette planète.

dug et klin a écrit:Décidément,certains croient vraiement a la stratégie du martelage.Que plus on répetent un mensonge,plus il ressemble a une vérité.Et les obsédés de la calomnie genre le troll Roseau,vont meme jusqu'a déborder en innondant les autres fils,LO,F.de G.,CGT?.....,tous pourris!.Il n'y a que le NPA qu'il est beau qu'il est gentil.

Pas le NPA ! La fraction minuscule et pas très claire de notre du champion du monde du rabachage (6617 messages)


Dernière édition par Achille le Ven 16 Nov - 13:39, édité 1 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Ven 16 Nov - 13:37

Jonhy a écrit:je retranscris un encart du tract apparement national que distribuait le FdG le 14 Novembre...
Au côté des Syndicats
Le Front de gauche soutient les initiatives des syndicats pour l'emploi et contre l'austérité. Il appelle à participer aux actions qu'ils décident et soutient la journée de mobilisation qui se tiendra la 14 novembre dans toute l'Europe à l'appel de la Confédération européenne des syndicats. Il exige l'amnistie des syndicalistes criminalisés sous la présidence Sarkozy .

Bien sur ! En quoi défendre ses positions et respecter la démocratie est-il un problème surtout lorsque c'est une journée de manifestation ? Le plus efficace c'est l'unité d'action pour se battre ensemble sur ce qui permet au travail de résister, de gagner. LO, le NPA, FdG... appelait à la journée du 14. C'est le principal non ?
Quand à se battre pour l’amnistie des syndicalistes je suis également certain que c'est un combat commun.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Roseau le Ven 16 Nov - 17:01

Achille a écrit:LO, le NPA, FdG... appelait à la journée du 14.

Tout le monde sait comme le rappelle Johny, que les révolutionnaires ne sont pas d'accord
avec les limites imposées aux luttes par les "lieutenants du capital dans le mouvement ouvrier"
Tous les appels du NPA prennent leur distance.
Par exemple le 3 nov
On souhaitait donc que la réunion intersyndicale du 26 octobre, en présence de la CFDT, la CGT, la FSU, l’UNSA et Solidaires, soit elle aussi à la hauteur de la solidarité internationale et du combat nécessaire contre l’austérité généralisée. Il en sort un appel « à manifester selon des modalités permettant la participation la plus large ». Espoirs déçus.

Le FdG, par contre, rappelle ces jours-ci qu'il est totalement en phase avec les bureaucrates,
comme ne cesse de l'affirmer JLM lui-même:
"Nous n’appellerons pas à des manifestations. Nous, on suit les syndicats ... Ni soutien, ni participation, ni opposition...
L’extrême gauche donne des consignes pour la grève ou le reste, mais pas nous !...
Besancenot dit on doit être l’opposition, mais laissons le respirer, donnons une chance à notre pays" (18 Avril sur LCP)
PS Achille a recommencé à pourrir le fil avec sa rage et attaques personnelles.
Peine perdue. Je suis ici pour partager infos et analyses.
Les petites provocs sont bienvenues: une info sur niveau argument FdG
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Guide Miche en long de cuisine bourgeoise (suite)

Message  Roseau le Ven 16 Nov - 17:04

Les politiciens Foin de Gôche à la communauté urbaine de Lyon,
après s’être abstenu sur la privatisation de la collecte des ordures à Lyon et Villeurbanne,
viennent en majorité de voter pour ou s’abstenir
pour la reconduction du contrat de la gestion de l’eau au privé.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Achille le Ven 16 Nov - 17:22

Roseau a écrit:Les politiciens Foin de Gôche à la communauté urbaine de Lyon,
après s’être abstenu sur la privatisation de la collecte des ordures à Lyon et Villeurbanne,
viennent en majorité de voter pour ou s’abstenir
pour la reconduction du contrat de la gestion de l’eau au privé.

Et... le fait que ce soit une gestion publique ou privée apporte-elle des avancées sociales pour les travailleurs de ces entreprises ? Car c'est de c'est qu'il s'agit car les d'entreprise publiques bafouant les droits sociaux ça n'existe pas peut être ? ... Bref il faudrait en savoir un peu plus avant de faire monter la mayonnaise Rolling Eyes


Dernière édition par Achille le Dim 18 Nov - 10:43, édité 1 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Gauche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum