Lutte ouvrière

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Sam 19 Oct - 2:09

Lutte ouvrière: Nathalie Arthaud toujours aussi combative 17/10

Nathalie Arthaud, porte-parole du mouvement Lutte ouvrière, était à Maubeuge, mercredi soir, où elle a délivré un message fidèle à la ligne du parti trotskiste.

Pas de surprise à avoir et encore moins de discours chantournés qui changent au gré des contextes politiques dans un meeting de Lutte ouvrière : la teneur du propos est constante à Lutte ouvrière, et depuis un temps certain qu’on date, sinon à la création de la première Internationale de 1938 de Léon Trotsky, au moins à l’apparition sur la scène politique française de l’emblématique Arlette Laguiller.
C’est la successeur de cette dernière qui était en meeting mercredi soir, à Maubeuge, à la salle des fêtes de Douzies, où elle a été accueillie par Éric Pécqueur, délégué CGT à l’usine Toyota d’Onnaing, et Martine Dupond, retraitée de la CAF, et par quatre-vingts militants. Objectif livré par une Nathalie Arthaud en forme : « Montrer que Lutte ouvrière est mobilisée en permanence et mobiliser les travailleurs pour leurs intérêts car les coups tombent de tous côtés en ce moment ». Et d’égrener « les accords de compétitivité, les salaires, les retraites, les impôts, le patronat qui a bien profité de la crise, la politique anti-ouvrière de droite et du gouvernement socialiste ». Aphorisme accroché au drapeau rouge : « Le problème ce n’est pas le coût du travail, c’est le capital. » L’alternative au capitalisme ultra-libéral ? « Le mouvement ouvrier ». En ouverture de meeting, Éric Pécqueur a stigmatisé une « offensive coordonnée du patronat contre le monde ouvrie r » en évoquant les conditions de travail dans les principales entreprises du Valenciennois et de Sambre-Avesnois.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Roseau le Sam 19 Oct - 2:37

nico37 a écrit: Aphorisme accroché au drapeau rouge :
« Le problème ce n’est pas le coût du travail, c’est le capital. »
Bien vu, camarades de LO. C'est exactement ce qu'il faut affirmer!
Et pas comme le PG qui affirme
"Le problème, c'est pas le coût du travail, mais celui du capital"
Réduire la rémunération du capital ne règle pas sa domination,
que les politiciens bourgeois du FdG veulent maintenir
(voir ma signature).
Nous n'avons pas le moindre besoin des capitalistes pour satisfaire les besoins.
Aménager le capitalisme en disant "les investisseurs n'ont pas à avoir peur" (JLM, sic)
est discours de vieux dinosaure politicien.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Achille le Sam 19 Oct - 9:56

Roseau a écrit:
"Le problème, c'est pas le coût du travail, mais celui du capital"
Cette phrase est totalement juste. Elle est juste aujourd'hui car c'est une exigence d'une meilleure répartition des richesses des meilleures conditions de vie et un meilleur pouvoir d'achat pour les salariés. C'est une position cohérente avec les syndicats ouvriers avec qui ensemble nous menons les luttes sociales. Il n'y a rien aucun raison de s'en offusquer à moins d'avoir une ligne de division comme celle martelée par l'auteur de la citation.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Copas le Sam 19 Oct - 10:38

Achille a écrit:
Roseau a écrit:
"Le problème, c'est pas le coût du travail, mais celui du capital"
Cette phrase est totalement juste. Elle est juste aujourd'hui car c'est une exigence d'une meilleure répartition des richesses des meilleures conditions de vie et un meilleur pouvoir d'achat pour les salariés. C'est une position cohérente avec les syndicats ouvriers avec qui ensemble nous menons les luttes sociales. Il n'y a rien aucun raison de s'en offusquer à moins d'avoir une ligne de division comme celle martelée par l'auteur de la citation.
Oui, enfin, ils le disent du bout des lèvres, mais pas tant. On a plutôt droit à des charabias ampoulés où rien ne transparait en détermination, en stratégie et clarté.
LO a parfaitement raison de rappeler que le problème c'est le cout du capital (dans toutes ses dimensions et pas seulement en bénéfices. Également en gaspillages, en organisations couteuses de la société pour seules fins de garantir son pouvoir).

Les questions posées sont dans la stratégie et l'attitude réelle des syndicats français et les partis qui y ont des positions par en haut et sans être soumis au bas.

Nous sommes dans la classe ouvrière et ses organisations pour mener des combats contre la capital.

Pour autant il faut reconnaitre que le mouvement syndical français est faible et extrêmement bureaucratisé, la plupart de ses dirigeants se comportent comme si ils étaient vendus au capital et son gouvernement.
Savoir si ils sont vendus ou pas importe peu, seules les attitudes comptent et nous sommes très loin du compte de ce qui serait nécessaire.

Il s'ensuit une crise organisationnelle profonde, depuis des années, une fragmentation et le mouvement syndical peut-être le plus bureaucratisé d'Europe (avec le plus grand nombre de permanents et le moins grand nombre d'adhérents).

TOUTES les batailles menées par les directions de la CGT, de la CFDT, de FO, etc, pour les organisations les plus importantes, ont été perdues ces dernières années.

Il faut remonter à 1995 pour une victoire nationale, et encore défensive. Et il faut reconnaitre à ce mouvement qu'il avait des traits débordants et peu contrôlables.

Pour une victoire offensive de grande ampleur il faut remonter aux années 80 et les très grandes mobilisations infirmières et de vrais gains pour les travailleurs (mais là, les directions syndicales n'y étaient pour rien).

Cet échec est éclatant.

Les directions syndicales sont banqueroutières. Pas seulement parce qu'elles perdent bataille sur bataille, mais en ne corrigeant jamais leurs attitudes pour mobiliser plus large, en refusant strictement aucune auto-critique,en refusant toute analyse d'une orientation catastrophique pour les travailleurs et en allant toujours plus loin vers la droite et la paralysie.

Cette crise organisationnelle extrêmement importante jette dans le désespoir beaucoup de sections syndicales, de syndicats de boite qui se trouvent seuls pour se faire casser la gueule les uns après les autres par un pouvoir qui, lui, coordonne ses agressions contre les travailleurs.

7 à 8 syndicats c'est trop, qui plus est bureaucratisés à mort en haut, c'est moche, et en plus avec des directions qui courent de défaite en défaite (nomenclaturas souvent proches du PS et du FdG), c'est terrible quand le capital cartonne et agresse.

C'est comme cela qu'un boulevard au fascisme se crée.

Il y a un certain nombre de réponses à avoir afin de dépasser le fractionnement syndical, les directions bureaucratiques vendues et indisciplinées par rapport aux objectifs et la défense des intérêts des travailleurs.

Ces réponse ne passent pas par des tractations dans les directions bureaucratisées pour les faire partir à l'assaut. Les batailles menées en ce sens, et de cette façon, ont toutes échouées. Bien pire, ces batailles reculent lentement.

L'heure n'est plus aux gentillesses, et LO a parfaitement raison jour après jour de rappeler les basiques de la lutte des classes.

Reste les questions posées par la nécessaire reconstruction de fond en comble des organisations du mouvement ouvrier. Cette reconstruction dans le feu des batailles passera plus à l'extérieurdes directions des organisations syndicales que dedans, et en partie en dehors des organisations syndicales.

Il y a actuellement de nombreuses luttes de résistance sociale en France. Il y a en permanence plusieurs dizaines d’hôpitaux qui mènent des batailles de toute sorte, il y a de nombreuses batailles dans des bureaux de poste (et qu'on ne dise pas que des petites structures ne peuvent bouger !), de très nombreux conflits dans les transports privés (bus), des batailles innombrables dans les entreprises contre les licenciements, ou pour le salaire, des batailles dans la grande distribution, âpres...

Il ne s'agit pas là de faire de la hourra révolution mais d'indiquer que la lutte des classe continue à un bon niveau en France (même si à un niveau moindre que certaines années) , mais que jamais elle n'a été aussi invisible organisationnellement, centralement, politiquement.

Il y a la matière de la contre-offensive et il manque les outils organisationnels de masse unitaires, comme les outils organisationnels politiques permettant de riposter, centraliser, intensifier les résistances. Avoir une stratégie de résistance et de contre_offensive globale.

Re-politiser la classe ouvrière sur les basiques .
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Achille le Sam 19 Oct - 12:40

Toute une argumentation contre les syndicats qui sont des instruments depuis bien longtemps des conquêtes ouvrières et des luttes pour la défenses des acquis. Il vaut mieux ignorer ce plaidoyer anti-syndical et consacrer ses forces pour y militer les renforcer, travailler d'arrachepied pour l'unité syndicale et la démocratie ouvrière.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Roseau le Sam 19 Oct - 12:58

Achille a écrit:
Roseau a écrit:
"Le problème, c'est pas le coût du travail, mais celui du capital"
Cette phrase est totalement juste. Elle est juste aujourd'hui car c'est une exigence d'une meilleure répartition des richesses des meilleures conditions de vie et un meilleur pouvoir d'achat pour les salariés. C'est une position cohérente avec les syndicats ouvriers avec qui ensemble nous menons les luttes sociales. Il n'y a rien aucun raison de s'en offusquer à moins d'avoir une ligne de division comme celle martelée par l'auteur de la citation.
Meilleure répartition des richesses, c'est la lutte quotidienne.
Maintenant, si on fait de la progagande,
il est normal que les anti-K ne demandent pas de rémunérer le capital,
et que les réformistes le fassent.
(voir ma signature)

Quant aux syndicats, aucun anti-K ne met leur existence en cause.
Au contraire, nous sommes les champions de leur construction (j'ai été militant et même élu CGT ...)
C'est la trahison par les bureaucrates soutenus par le PG,
fluidifiés par le liquide du patronat ou par le réformisme des politiciens PC-PG-PS
qui est en cause tous les jours.
Ce sont eux, avec ces politiciens qui en écartent trop de travailleurs.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Copas le Sam 19 Oct - 14:12

Achille a écrit:Toute une argumentation contre les syndicats qui sont des instruments depuis bien longtemps des conquêtes ouvrières et des luttes pour la défenses des acquis. Il vaut mieux ignorer ce plaidoyer anti-syndical et consacrer ses forces pour y militer les renforcer, travailler d'arrachepied pour l'unité syndicale et la démocratie ouvrière.
Je suis un syndicaliste et je serai anti-syndicaliste ?
Je mène des combats avec mes camarades dans mon syndicat,  on en gagne et on en perd. Et parce que je souhaite en finir de ce qui pourrit la résistance sociale, je serai anti-syndicaliste ?

Staline pas mort.

Je parle des bureaucraties syndicales Achille, dont une partie est tenue par tes potes, Achille, et fait le boulot du patronat soit par corruption soit par bêtise.

Elles sont des obstacles objectifs et incontournables à la résistance des travailleurs.

Les bureaucraties ne résument pas les organisations syndicales mais envoient dans le mur les travailleurs et les organisations syndicales, et fragmentent la résistance en autant de chapelles alors que le syndicat devrait être l'organisation des travailleurs.
Les bureaucraties (dont une partie est représentée par les potes de Achille)

Même des simples d'esprit peuvent se rendre compte que la stratégie de ceux qui dirigent le mvt ouvrier français est une succession d'échecs. C'est une réalité. Même quand un puissant mouvement arrive, ils sont incapables d'avoir une stratégie obtenant au moins un petit recul de ceux d'en face.

Pour Achille, mener une bataille pour refonder le syndicalisme, le réorganiser, le débarasser des nomenklaturistes, le rendre le plus efficace pour défendre les intérets des travailleurs, c'est être anti-syndicaliste...

Avec des amis comme ça le syndicalisme n'a plus besoin d'ennemis...

Achille n'est pas dans le débat mais dans la haine et le procès d'intention...
Pas neuf.

Que ce soient bien des équipes syndicales, et dedans des révolutionnaires appartenant à des groupes de LO ou des groupes de travailleurs révolutionnaires du NPA, quelques militants du FdG , nous sommes tous et toutes confrontés à ces directions à éjecter du syndicalisme.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Achille le Sam 19 Oct - 14:51

Copas a écrit:
Achille n'est pas dans le débat mais dans la haine et le procès d'intention...
Et bien non je maintiens :

Achille a écrit:Il vaut mieux ignorer ce plaidoyer anti-syndical et consacrer ses forces pour y militer les renforcer, travailler d'arrachepied pour l'unité syndicale et la démocratie ouvrière.
Car il possible d'être dans les syndicats et œuvrer à leurs destructions c'est le cas de certaines bureaucraties syndicales ou même du rôle de certains syndicats de division. Il est possible aussi d'adopter une analyse comme quoi les syndicats seraient "mort" et qu'il faudrait repartir à zéro car l'histoire sera jonchée "d'échecs" et comme l'oublie Copas, d'immenses victoires ouvrières qui ne seront jamais oubliées par les salariés et encore moins, en période de mobilisation où ils rejoindront en masse les instruments dont ils disposent, comme ils l'ont toujours fait.
Le dénigrement des syndicats et ces positions sont mortelles pour la défenses des droits des salariés. La seule voie possible est de saisir de ces instruments pour les construire démocratiquement en les élargissant au plus grand nombre, et en se battant inlassablement pour l'unité d'action intersyndicale.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Copas le Sam 19 Oct - 18:37

Achille a écrit:
Copas a écrit:
Achille n'est pas dans le débat mais dans la haine et le procès d'intention...
Et bien non je maintiens :

Achille a écrit:Il vaut mieux ignorer ce plaidoyer anti-syndical et consacrer ses forces pour y militer les renforcer, travailler d'arrachepied pour l'unité syndicale et la démocratie ouvrière.

Car il possible d'être dans les syndicats et œuvrer à leurs destructions c'est le cas de certaines bureaucraties syndicales ou même du rôle de certains syndicats de division. Il est possible aussi d'adopter une analyse comme quoi les syndicats seraient "mort" et qu'il faudrait repartir à zéro car l'histoire sera jonchée "d'échecs" et comme l'oublie Copas, d'immenses victoires ouvrières qui ne seront jamais oubliées par les salariés et encore moins, en période de mobilisation où ils rejoindront en masse les instruments dont ils disposent, comme ils l'ont toujours fait.
Le dénigrement des syndicats et ces positions sont mortelles pour la défenses des droits des salariés. La seule voie possible est de saisir de ces instruments pour les construire démocratiquement en les élargissant au plus grand nombre, et en se battant inlassablement pour l'unité d'action intersyndicale.
Ah, j’œuvre à la destruction des organisations syndicales en les développant, en me battant contre la fragmentation , la démocratie ouvrière et pour éjecter les nomenklaturas (dont des copains de Achille, une partie de la direction de la CGT par exemple) ....

Trop fort...

Combien de temps encore tolérer un tel individu qui n'a que le mensonge à la bouche ?

Achille est incapable de répondre à la moindre argumentation.

Ainsi :
Oui ou non les stratégies mises en place par les directions syndicales depuis une quinzaines d'années ont toutes conduit à des défaites ? Ce qui pour notre vaillant militant hors de la classe ouvrière indique qu'on veut détruire les syndicats ...
Quelles sont les dernières grandes victoires des travailleurs en France ? Qu'est ce qui c'est passé...

Échecs sur échecs.
Il y a la responsabilité des nomenklaturas syndicales telles qu'elles sont, qui représentent des énnemis objectifs et concrets des travailleurs et il y a les directions de la gauche qui ont mené des agressions contre les travailleurs, mélenchon et Laurent compris.
Et ce sont souvent les mêmes.

Ce qui étouffe un peu le bon Achille c'est :
Que ce soient bien des équipes syndicales, et dedans des révolutionnaires appartenant à des groupes de LO ou des groupes de travailleurs révolutionnaires du NPA, quelques militants du FdG , nous sommes tous et toutes confrontés à ces directions à éjecter du syndicalisme.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Achille le Sam 19 Oct - 19:14

si tu le prends pour toi alors que c'était des exemples, ne te gêne pas et surtout ne répond pas aux questions comme d'hab :

1/ Faut-il oui ou non construire les syndicats.
2/ Faut-il oui ou non combattre pour l'unité d'action inter-syndicale.
3/ Faut-il oui ou non combattre pour la démocratie ouvrière (comités d'ateliers, assemblée générale souveraine ...etc.)

Si tu réponds oui à toutes les questions pas la peine de t'étrangler en mangeant ton chapeau

PS : j'ai été confronté et je suis confronté a des directions qui sont très souvent à plus convaincre qu'à "éjecter du syndicalisme" -dixit Copas

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Dim 20 Oct - 0:28

Vive la révolte des lycéens contre les expulsions ! Nathalie Arthaud 17/10

Dans une vingtaine d’établissements parisiens et dans quelques villes de province, des lycéens se sont mobilisés pour dénoncer les expulsions de lycéens, dont celles de Leonarda et de Khatchik, survenues il y a peu.
Ce qui semblait normal à un ministre de l’Intérieur socialiste et à bien des responsables socialistes a révolté les lycéens.
Les mêmes droits pour tous, le droit à l’éducation pour tous, avec ou sans papiers, leur semblent une évidence.
Bravo les lycéens !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Jeu 24 Oct - 0:14

Voici un compte-rendu de mes questions et des réponses lors de la dernière Commission Scolaire. 26/09

Bilan de la rentrée : les sales habitudes de l'Inspection d'Académie continuent...

Le bilan en cette rentrée est de 4 ouvertures (élémentaires Villiers et Ferry, groupe scolaire des Mazières et maternelle Jaurès), et d'une fermeture à Mainville... pour un manque de 1 ou 2 élèves ! Si les effectifs des écoles sont en hausse sur Draveil avec 3038 inscrits (contre 2980 l'an passé), le ministère cherche à éviter les ouvertures à tout prix. Il a fallu un recomptage en septembre pour Jaurès avec le problème d'improviser au dernier moment...
De sales habitudes prises sous la droite, suite aux dizaines de milliers de suppressions de postes d'enseignants décidées par le gouvernement UMP Sarkozy, et qui continuent sous la gauche !

Etudes : peut mieux faire...

Pour le moment il y aurait assez d'études ouvertes par rapport aux demandes des familles, des volontaires seraient même prêts pour aller là où il faut...
Reste qu'il faut un nombre suffisant d'inscrits. Le coût des études semble un problème puisque les Mazières et les Bergeries sont les écoles où il y en a le moins. Et le fait que les familles doivent s'inscrire pour 4 jours sinon rien n'arrange pas les choses.
Un peu de souplesse serait-il possible ?

Réformes des rythmes scolaires... enfin des informations.

« Aucune décision n'est prise... il n'est pas question d'augmenter la pause méridienne ». Voilà pour la première info. La suite lors d'une réunion qui serait prévue avant les vacances, fin octobre, avec des représentants des parents et des enseignants, et où les horaires devraient être discutés.
La mairie avait promis une réunion « dès la rentrée »... le moins qu'on puisse dire c'est que l'information a eu du mal à venir !

Paroles, paroles ??

A ma question sur des réunions d'information auprès des personnels de mairie concernés par cette réforme (animateurs, atsem, etc... ), la promesse d'une « véritable » concertation auprès de « tous les personnels » a été faite.
On verra. Mais pour le moment rien n'a été fait.

Fermeture de la halte garderie/APS des Mazières... le ridicule ne tue pas !

C'est suite à une visite de contrôle de la PMI qu'il a été imposé à la mairie de Draveil de fermer le bâtiment en plein été le 20 août. Des travaux seront nécessaires... à cause d'un problème sanitaire ? De l'amiante ?
Là, la partie de rigolade : dommage que cela n'a pas été enregistré. Mme de Ruidiaz m'a affirmé ne pas connaître la cause de la fermeture le 20 août de ce bâtiment !! Elle a même « oublié » de lire le courrier qui la précisait ! Un manque de curiosité étonnant, et surtout une excuse ridicule pour ne rien dire.

PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté)

La commune est dans une zone à risque (proche des cuves de stockage de Grigny, de transports de produits dangereux par rail ou sur la nationale...). Un exercice de confinement a été fait l'an passé. Un bilan sera fait par école lors des conseils d'école.

Quotient familial

Après avoir augmenté (enfin) les quotients, ce qui a permis de retrouver un peu plus d'aides financières pour les familles, j'ai demandé un bilan. Il nécessite un peu de temps, c'est normal.

Combien de famille pour quelles aides ? Une comparaison avec d'autres communes sera bénéfique.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  mykha le Jeu 24 Oct - 1:50

« Travailleurs de tous les pays, unissez-vous » – Karl Marx

Après la polémique déclenchée par Valls sur les Roms, après le drame des migrants noyés au large de Lampedusa, l'expulsion de Leonarda et la proposition honteuse de Hollande lui proposant de revenir faire ses études en France, seule, ont relancé le débat sur les frontières et l'immigration.
Le Pen crie au laxisme et dénonce une fois de plus « les pompes aspirantes de l'immigration ». Copé se convertit aux thèses les plus extrémistes du FN en proposant de revoir l'aide médicale d'État, le RSA et le droit du sol. Les deux reprochent au gouvernement de ne pas être assez dur contre les immigrés, alors que la politique d'immigration des socialistes n'a rien à envier à celle de Sarkozy.
Valls se vante même du record des reconduites à la frontière, battu en 2012. Combien de Leonarda ou de Khatchik dont la scolarité et l'intégration sont brutalement interrompues ? Combien de familles renvoyées dans un pays où elles sont indésirables ?
Le Pen est spécialiste pour opposer une misère à une autre, pour monter les pauvres contre de plus pauvres. Mais tous l'approuvent en disant « qu'on ne peut pas ajouter de la misère à la misère ». Comme si la misère des chômeurs et des travailleurs venait de la misère des plus pauvres !
Il ne s'agit pas de partager la misère et encore moins de choisir entre deux misères. La misère, il faut la combattre en allant chercher l'argent dans les poches des exploiteurs.

Il suffit d'aller dans les beaux quartiers où vivent les familles bourgeoises, les Arnault, Bettencourt, Peugeot, pour se rendre compte qu'il y a de l'argent. L'année dernière, tous ces gens-là ont arrondi leur fortune de 30 milliards. Mais s'ils ont fait 30 milliards de plus, en pleine crise, c'est qu'ils ont appauvri d'autant les classes populaires.
Ceux qui veulent fermer les frontières et empêcher les travailleurs immigrés de circuler le font tantôt au nom de la crise, tantôt parce qu'il y a trop de chômeurs. Mais qui a plongé l'économie mondiale dans la crise si ce n'est les financiers ? Qui sont les responsables du chômage si ce n'est les licencieurs ?
Certains accusent les immigrés d'occuper des logements qui manqueraient à des Français. Mais sans eux, les millions de logements HLM n'auraient jamais vu le jour, les routes n'auraient pas été construites, les usines n'auraient pas pu tourner. Et c'est encore le cas aujourd'hui.
Ce sont les capitalistes de la finance et de l'industrie et leur rapacité qui plongent de plus en plus de travailleurs dans la misère et le chômage ici. Et ils en font autant à l'échelle du monde, car pour eux, il n'y a pas de frontières qui tiennent.
Après avoir pillé les pays pauvres au temps de la colonisation et les avoir condamnés au sous-développement, les groupes capitalistes continuent de les exploiter et de les vider de leur sang. Si des centaines de milliers de pauvres ne voient plus d'autre solution que de tenter de passer clandestinement les frontières au péril de leur vie, c'est qu'ils ne peuvent plus vivre dans leurs pays.
« Les travailleurs n'ont pas de patrie », disait Marx, tant il est vrai que le sort que le capitalisme réserve aux prolétaires est d'aller là où il y a du travail. Tant il est vrai que rien ne leur sera jamais donné, jamais assuré, pas même le droit de se faire exploiter dans le pays où ils sont nés !
La vie de beaucoup de travailleurs est celle de perpétuels nomades. Pour certains, il s'agit de faire quelques dizaines de kilomètres pour changer d'usine et de ville. Mais d'autres sont forcés de faire des milliers de kilomètres, de changer de continent, de langue et d'abandonner leurs attaches.
Aujourd'hui, des jeunes Français diplômés tentent une carrière à l'étranger, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, à Singapour. Personne ne leur conteste ce droit. Il n'y a aucune raison d'en priver les autres travailleurs. Quels que soient sa nationalité, son origine ou ses papiers, tout travailleur doit être libre de circuler et de s'installer où il le souhaite.

Le mouvement ouvrier conscient s'est toujours affronté à tous ceux qui voulaient opposer les travailleurs les uns aux autres pour les détourner du combat à mener contre les exploiteurs.
La solidarité de classe et l'internationalisme doivent constituer les valeurs de la classe ouvrière
« Non aux expulsions », « régularisation de tous les travailleurs » font partie de ses revendications. Elles participent de la conscience des travailleurs de se considérer comme un tout et d'avoir à mener un combat commun pour se libérer et libérer toute la société de l'oppression et de la misère.

Le capitalisme a réalisé le brassage des travailleurs du monde entier. Il les a soudés dans un sort commun. Il faut que leur lutte pour s'émanciper devienne commune !


Éditorial des bulletins d'entreprises du 21 octobre
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Sam 26 Oct - 13:07

Conseil municipal d'Argenteuil du lundi 21 octobre : les interventions des élus Lutte Ouvrière. UN compte-rendu-commentaire suivra..

Point 8. Création de dix emplois d’avenir

Il nous est proposé le recrutement par la commune de dix jeunes en « emplois d’avenir ». Nous voterons ce recrutement. Dix jeunes de plus au travail, c’est toujours ça. Mais nous tenons à accompagner notre vote du commentaire suivant.
Dix emplois d’avenir pour une ville de 100 000 habitants comme la nôtre, c’est très peu. Et on est très loin des 100 000 emplois d’avenir destinés aux jeunes sortis sans diplôme du système scolaire promis par Fr. Hollande en 2012. Ils sont 120 000 dans ce cas chaque année.
Le taux de chômage chez ces jeunes, dans les quatre années suivant la fin de leurs études, dépasse 45 %, alors qu'il est de 19 % en moyenne pour les jeunes sortis de formation depuis quatre ans. Au total, en 2011, 500 000 jeunes de 16 à 25 ans n'avaient pas d'emploi et étaient sans formation.
Les conditions de recrutement de ces emplois d’avenir pour des jeunes sans qualification imposent qu’ils doivent pouvoir bénéficier d’une formation, d’un projet, d’un tuteur. On comprend dans ces conditions les difficultés pour les communes à recruter et pour la nôtre, à ne réaliser que dix de ces embauches.
Combien de ces contrats dits « aidés » n’ont débouché sur rien depuis des années, sinon sur le chômage au terme des trois ans, sans tutorat, sans projet, sans formation. Celui risque d’être le cas pour ces contrats d’avenir. Nous espérons que ce ne sera pas le cas pour ces dix jeunes et qu’ils seront finalement embauchés s’ils le souhaitent.
Plus généralement, il s’agit de donner à tous les jeunes un véritable emploi et un véritable avenir. Et sur ce plan, c’est à l’échelle de l’Etat que les choses peuvent être résolues.

Point 13. Participation de la Ville au financement d’actions éducatives portées par l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville

Il s’agit de contribuer financièrement au travail de l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville en renouvelant le partenariat entre celle-ci et la commune et en attribuant une subvention de 7500 euros pour aider à l’action de trois volontaires civils. Cette action vise à « lutter contre l’échec scolaire » et à la prise en charge d’élèves exclus temporairement ou définitivement de leur établissement. Mais elle ne sera qu’une goutte d’eau dans la mer de l’échec scolaire, même si l’on tient compte d’autres initiatives et projets comme ceux dit « CLASS », évoqués dans une autre délibération de l’ordre du jour, eux aussi insuffisants.
L’échec scolaire est un fléau qui ronge la jeunesse et la société. La « violence scolaire » entraîne des conseils de discipline débouchant sur des exclusions temporaires ou définitives qui elles-mêmes contribuent à cet échec scolaire.

Mais je voudrais à propos de cette délibération, que nous voterons, dénoncer des situations dans notre commune, en lien direct avec cet échec et cette violence scolaires et qui ont marqué ce début d’année scolaire.
Deux faits relèvent de la décision du conseil général du 95 dont deux membres sont ici présents en tant que conseillers municipaux.
La liquidation de cinq antennes de centre d’information et d’orientation (CIO), dont celle d’Argenteuil, est inadmissible. L’orientation et l’information scolaires offertes dans ces centres sont des nécessités, en particulier pour les milieux les plus défavorisés. Le conseil général doit revenir sur sa décision de couper les vivres au-delà du 31 décembre 2013 à ces cinq CIO en supprimant les crédits de fonctionnement qu’il leur allouait.
Autre chose. L’imprévoyance devant la hausse programmée des effectifs du collège Camus au Val Notre Dame risque de déboucher, via une recomposition de la carte scolaire du recrutement des élèves, sur une hausse significative du nombre d’élèves des collèges Jean-Jacques Rousseau, Eugénie Cotton et Claude Monnet, qui n’ont pas besoin de cela pour faire face à des difficultés connues importantes.
Je terminerai par la hausse inadmissible des effectifs par classe dans des lycées de la Ville pourtant considérés toujours comme relevant de l’ « éducation » dite « prioritaire ». Voir la situation scandaleuse du lycée Georges Braque, établissement difficile, qui en quelques années, a vu ses effectifs passer de 25 à 31-32 élèves par classe, avec les conséquences négatives que l’on imagine.


Point 57. Modification du tableau des effectifs


Il est difficile d’analyser un tel tableau. Mais on peut s’interroger, voire s’inquiéter, en lisant les éléments concernant les auxiliaires de puériculture de 1ère classe et en constatant l’écart entre les postes pourvus comparés aux postes budgétés : 52 pourvus face aux 77 budgétés pour cette catégorie d’agents. Mais je voudrais surtout parler des inquiétudes récurrentes, exprimées ces dernières semaines lors des assemblées générales du personnel auxquelles j’ai assisté : le manque d’effectifs des Asem, des asel et du personnel de l’animation. Les effectifs du personnel ne suivent pas l’augmentation du nombre d’enfants accueillis. Cette situation participe à la hausse des arrêts maladie que l’on observe parmi les agents pressés de toute part. Il faut des effectifs supplémentaires. Il faut résoudre les problèmes des agents Asem, Asel, et du secteur de l’animation. Si des « groupes de travail » vont reprendre leur activité sur ces questions, les personnels attendent toujours des mesures concrètes. (Nous nous sommes abstenus sur cette délibération, en particulier, car ce tableau doit etre transmis au préalable aux représentants du personnel, ce qui, selon eux, n'a pas été le cas, une nouvelle fois).

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Dim 27 Oct - 12:08

Les adhérents et sympatisants du parti en Côte-d'Or sont réunis autour de Nathalie Arthaud pour leur fête annuelle. 20/10

Certes, à Longvic, Lutte ouvrière est à la fête. Il n'empêche que les licenciements chez TRW et Parker restent au coeur des discussions. Depuis ce matin, militants, adhérents ou simples curieux, sont réunis salle Jean-Bouhey, pour le rassemblement festif annuel en Côte-d'Or.

Et cette année, Nathalie Arthaud, la porte parole nationale de Lutte ouvrière, est du débat. "J'essaie de me joindre à ces fêtes régionales car ce sont des moments importants, privilégiés, où l'on discute de nos problèmes, de notre politique". Ces problèmes, cette politique, elle a eu l'occasion de les détailler lors d'un meeting. "Je veux dénoncer la politique du gouvernement et les attaques du patronat", confie-t-elle. "Une avalanche d'entreprises licencie et pour une ville, c'est une catastrophe. Il faut les interdire", note-t-elle en référence à TRW et Parker, entre autres.

La montée du FN est signe pour elle que "le gouvernement est discrédité dans les classes populaires". Alors, "à tous ces travailleurs qui envisagent de voter pour le FN, on leur dit qu'ils se trompent, qu'ils peuvent exprimer leur rejet du gouvernement en votant pour un programme ouvrier".

La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  verié2 le Dim 27 Oct - 13:05

La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.
Vachement sympa pour le NPA ! Bonjour le sectarisme...Rolling Eyes 

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Estirio Dogante le Dim 27 Oct - 15:18

verié2 a écrit:
La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.
Vachement sympa pour le NPA ! Bonjour le sectarisme...Rolling Eyes 
En effet, une formule malheureuse qui tout en étant sectaire est fausse.
Tous ce qui font partie du mouvement ouvrier s'opposent au patronat et au gouvernement. A des degrés divers, mais même Mélenchon et le PCF, ainsi que le NPA comme des autres groupes s'opposent (à leur manière, avec leurs limites) au patronat.
Comment peut-on revendiquer une exclusivité qui toute compte faite n'existe à des doses très réduites?.
LO que je sache, ne gagne pas d'influence nationale, électorale, au contraire il en perds. Il n'y a rien de quoi se vanter, moins encore de parader "nous sommes les seuls, les uniques"...à quoi cela rime?
Cela rime à leur volonté de s'enfermer dans un isolationnisme stérile et frustrante, sans aucune perspective pour eux. N'en parlons pas d'une perspective pour les masses, les masses les abandonnent et les élections en sont un bon thermomètre.
Un peu moins de vaine arrogance ne ferait pas de mal.


Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Estirio Dogante le Dim 27 Oct - 15:18

Estirio Dogante a écrit:
verié2 a écrit:
La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.
Vachement sympa pour le NPA ! Bonjour le sectarisme...Rolling Eyes 
En effet, une formule malheureuse qui tout en étant sectaire est fausse.
Tous ce qui font partie du mouvement ouvrier s'opposent au patronat. A des degrés divers, mais même Mélenchon et le PCF, ainsi que le NPA comme des autres groupes s'opposent (à leur manière, avec leurs limites) au patronat.
Comment peut-on revendiquer une exclusivité qui toute compte faite n'existe qu'à des doses très réduites?.
LO que je sache, ne gagne pas d'influence nationale, électorale, au contraire il en perds. Il n'y a rien de quoi se vanter, moins encore de parader "nous sommes les seuls, les uniques"...à quoi cela rime?
Cela rime à leur volonté de s'enfermer dans un isolationnisme stérile et frustrante, sans aucune perspective pour eux. N'en parlons pas d'une perspective pour les masses, les masses les abandonnent et les élections en sont un bon thermomètre.
Un peu moins de vaine arrogance ne ferait pas de mal.


Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  artza le Dim 27 Oct - 15:53

verié2 a écrit:
La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.
Vachement sympa pour le NPA ! Bonjour le sectarisme...Rolling Eyes 
Ben oui plutôt sympa!
Comme à son habitude LO se garde bien de croiser le fer avec la LCR ou maintenant le NPA dans la presse bourgeoise, contrairement aux porte-paroles de la LCR dans le passé. Me faut-il rappeler une tribune libre  dans Libé de 2002 "Arlette la campagne de trop".

Pour revenir à nos moutons dans le cadre de cet interview ben oui N. A. parle de LO et pas des diverses tendances d'extr-gauche toutes méritantes et sympas!
Mais comme moi NA pense que LO est la meilleure.

artza

Messages : 112
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Copas le Dim 27 Oct - 18:53

artza a écrit:
verié2 a écrit:
La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.
Vachement sympa pour le NPA ! Bonjour le sectarisme...Rolling Eyes 
Ben oui plutôt sympa!
Comme à son habitude LO se garde bien de croiser le fer avec la LCR ou maintenant le NPA dans la presse bourgeoise, contrairement aux porte-paroles de la LCR dans le passé. Me faut-il rappeler une tribune libre  dans Libé de 2002 "Arlette la campagne de trop".

Pour revenir à nos moutons dans le cadre de cet interview ben oui N. A. parle de LO et pas des diverses tendances d'extr-gauche toutes méritantes et sympas!
Mais comme moi NA pense que LO est la meilleure.
Et bien, la formulation que tu emploies est meilleure.

Pour le reste, et pour les PG, PC, and co, si ils font partie de notre camp, leur positionnement concret face au capital est assez compliqué, bien plus compliqué.
Et effectivement, dans la situation que nous vivons il n'y a pas grand chose, globalement, à attendre de la part de ces partis dans les entreprises, et il y a beaucoup de choses à discuter et coordonner entre orgas révolutionnaires, dans les entreprises. Pour ce qui est des élections municipales, on s'en tape un peu.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Giaches_de_Wert le Dim 27 Oct - 22:11

verié2 a écrit:
La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.
Vachement sympa pour le NPA ! Bonjour le sectarisme...Rolling Eyes 
Les journalistes ne se font pas remarquer par leur discernement quand ils prétendent présenter une citation. Celle-ci est visiblement tronquée donc très probablement déformée.

On peut se référer au dernier meeting parisien de Nathalie Arthaud :

Eh bien, pour représenter une opposition ouvrière, Lutte Ouvrière présentera des listes dans un certain nombre de villes comme elle présentera des listes dans toutes les circonscriptions des élections européennes.

Nous nous présenterons pour exprimer les intérêts du camp des travailleurs non seulement contre les serviteurs politiques de la bourgeoisie de différentes obédiences, mais aussi et surtout contre la bourgeoisie elle-même et contre l’organisation capitaliste de la société.

Nous voulons faire entendre la voix de ce courant du mouvement ouvrier qui considère que les travailleurs n’ont pas à choisir entre tous ceux qui ont pour perspective de perpétuer l’esclavage salarial, mais qu’il faut que, dans ces élections comme dans toute la vie politique, les exploités défendent leurs intérêts pour l’immédiat comme pour l’avenir de la société.
Et le passage suivant fait référence aux idées communistes, qu'effectivement LO sera seule à défendre dans les prochaines élections.

Giaches_de_Wert

Messages : 117
Date d'inscription : 12/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Lun 28 Oct - 14:33

verié2 a écrit:
La porte-parole de Lutte Ouvrière en Côte-d'Or, Claire Rocher, remarque d'ailleurs que Lutte ouvrière ne nouera aucune alliance pour les municipales. "Nous sommes les seuls à nous opposer réellement au patronat", justifie-t-elle.
Vachement sympa pour le NPA ! Bonjour le sectarisme...Rolling Eyes 
Qui n'est pas sans rappeler une autre formule : la seule candidate communiste...

Nathalie Arthaud à Longvic : " Manuel Valls fait les poubelles du FN " 20/10

La porte-parole de Lutte Ouvrière, en meeting ce dimanche 20 octobre à Longvic en Côte-d'Or, n'a pas mâché ses mots pour parler de l'action des socialistes.

Devant 300 sympathisants, Nathalie Arthaud a vivement critiqué le gouvernement de Jean-Marc Ayrault et la présidence de François Hollande. La porte-parole de LO a dénoncé la réforme des retraites ou encore le récent accord sur l'emploi qui introduit plus de flexibilité sur le marché du travail.

Mais c'est le ministre de l'Intérieur qui a subi le feu nourri des critiques. A propos de l'affaire Léonarda, cette collégienne rom arrêtée lors d'une sortie scolaire pour être expulsée au Kosovo, Nathalie Arthaud a déclaré à la tribune : "Manuel Valls fait les poubelles du Front national".

Ce n'est pas une surprise. Mais Lutte Ouvrière ne fera pas liste communes avec le PS aux prochaines municipales.

Le reportage de Sylvain Bouillot et Daniel Waxin (...)

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Mar 29 Oct - 14:31

Que dire du conseil municipal de lundi 7 octobre... 10/10

Fermeture de la halte garderie des Mazières : une information qui a du mal à passer

Il a fallu le conseil municipal pour que l'équipe de Tron lâche l'information : la fermeture a été décidée par des services départementaux (PMI) pour cause d'amiante dans les bâtiments.
Et le maire de nier tout risque pour la santé, au prétexte qu'il y a de l'amiante partout !!

Plutôt que d'expliquer et d'établir les faits la majorité actuelle a décidé d'envenimer toute discussion, toute question est rejetée avec agressivité. Bref, on ne sait démêler ce qui relève de l'incompétence ou de la parano.

Des arguments qui remontent des caniveaux

En réponse à une question posée en fin de conseil municipal sur "Pourquoi la construction d'un petit square à la place du centre social Oberkirch détruit", Tron a lamentablement utilisé le mépris des pauvres et la xénophobie à la mode chez différents politiciens, depuis Valls jusqu'à ceux d'extrême droite. Comme si la société entière était en péril il a justifié de l'urgence des travaux de clôture face aux "mouvements importants de population SDF et Roms"...
Une bonne raison pour moi de quitter ce spectacle lamentable.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Jeu 31 Oct - 18:12

LE PROCHAIN CERCLE LÉON TROTSKY
Il aura pour sujet : Les mouvements populaires du printemps arabe et ses répercussions
VENDREDI 22 NOVEMBRE 2013 - 20H30 Théâtre de la Mutualité 24, rue Saint-Victor Paris 5e Métro : Maubert-Mutualité - ligne 10
Participation aux frais : 3 euros

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  nico37 le Ven 1 Nov - 14:27

Fourmies : Nathalie Arthaud invitée de la section Lutte ouvrière (LO) 31/10

Comme en décembre dernier, ce samedi 2 novembre, la section de Fourmies de Lutte ouvrière (LO) reçoit la porte-parole nationale, Nathalie Arthaud, à la salle Nelson-Mandela, à l’occasion de sa fête annuelle. L’ouverture des portes est prévue à 17 heures ; le discours de Mlle Arthaud, à 19 heures (entre libre et gratuite). Ensuite, place à de la musique avec d. rago : chanteur ouvrier ou ouvrier qui chante.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lutte ouvrière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum