Un troisième pilier au Front de gauche ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  nico37 le Jeu 1 Nov - 20:58

Un troisième pilier au Front de gauche ? Mina Kaci

Un rapprochement est envisagé entre des composantes de l’alliance.

Une troisième force politique va-t-elle se constituer et compter aussi fortement que le PCF et le Parti de gauche au sein du Front de gauche ? Les pourparlers se poursuivent depuis plusieurs semaines entre Convergences et Alternative, la Gauche anticapitaliste, la Gauche unitaire et la Fédération pour une alternative sociale et écologique afin d’envisager un éventuel rapprochement. Le texte stratégique que ces composantes de l’alliance ont rédigé le 17 octobre 2012 constate « un accord politique important », qui leur permet de créer « un courant d’idées en commun » à l’intérieur du Front de gauche.

« Nous avons une histoire commune, pas uniquement celle de la LCR, mais celle de la gauche radicale et de l’extrême gauche depuis des décennies », justifie Pierre-François Grond (Gauche anticapitaliste), lequel espère une « fusion » entre ces familles qui n’ont pas de « projets politiques distincts ». Le processus est en route sans « date couperet, précise-t-il. Nous n’avons aucune raison de nous corseter avec un planning artificiel ». Les choses semblent cependant aller très vite et une coordination permanente, bimensuelle, devrait voir le jour prochainement. On compte ainsi tenter de concrétiser cette idée avant l’été.

Pour Pierre-François Grond, le projet « ne se construit pas contre le PC et le PG. Ce n’est pas fait pour être à la “table des grands” et créer un troisième parti concurrentiel aux deux autres ». Il reste qu’une troisième force permettrait de rompre le tête-à-tête entre le PCF et le Parti de gauche. Elle assurerait, selon Pierre-François Grond, « une plus grande ouverture ». « Une ouverture pour tout le Front de gauche », clarifie-t-il. Le texte est versé comme contribution à la discussion générale ouverte sur l’orientation stratégique et les structures.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  dug et klin le Ven 2 Nov - 12:28

Et bien voila une bonne nouvelle,mettre fin a des querelles de"sous-chefs"et appliquer,sur le terrain politique,ce bon vieux proverbe populaire"qui se ressemble...s'assemble",ne peut que contribuer a faire le ménage.Mais attention,si le F.de G. se considere comme un corp d'armée,ses structures séparées s'appellent des divisions.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  verié2 le Ven 2 Nov - 12:46

Ce n’est pas fait pour être à la “table des grands” et créer un troisième parti concurrentiel aux deux autres ».
Laughing Allons donc ! Il s'agit de toute évidence de tenter de fédérer de petits clans dans l'espoir de peser un peu plus lourd. Quant aux "traditions communes" dont Grond se revendique...

Nous avons une histoire commune, pas uniquement celle de la LCR, mais celle de la gauche radicale et de l’extrême gauche depuis des décennies 
...il y a aussi de quoi rigoler. S'il estime avoir "une histoire" commune avec les groupi(e)s de Clémentine Autain, ex adjointe de Delanoe, après avoir été élue sur une liste avec le PCF, opportuniste patentée, grand bien lui fasse, mais ça n'a pas grand chose à voir avec l'extrême-gauche...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  dug et klin le Ven 2 Nov - 14:16

[quote="verié2

...Nous avons une histoire commune, pas uniquement celle de la LCR, mais celle de la gauche radicale et de l’extrême gauche depuis des décennies [/quote]

...il y a aussi de quoi rigoler. S'il estime avoir "une histoire" commune avec les groupi(e)s de Clémentine Autain, ex adjointe de Delanoe, après avoir été élue sur une liste avec le PCF, opportuniste patentée, grand bien lui fasse, mais ça n'a pas grand chose à voir avec l'extrême-gauche...

[/quote]

La pour le coup,Verié,tu te plantes,c'est Grond qui a raison.Lui et ses amis ont un passé commun avec la LCR/NPA,meme si cette histoire est pleine de"cocufiages".Et ces oppositionels du NPA,ont joués du"congé de Parti",héritage de pratiques petites bourgeoises autorisées,pour aller faire campagne pour les Bové,Autain,etc...Ce"fricotage" permis par les dirigeants de la LCR/NPA leur donne éffectivement un héritage plus large que la simple LCR.Il n'y a bien sur pas de quoi se vanter,mais la c'est une autre histoire,l'aspect principal étant qu'il est"juste et bon"que ces petit(e)s bourgeois(es),politicien(ne)s arrivistes et prétentieu(se)x,s'assemblent,puisqu'ils se ressemblent,et je ne plaindrais pas les militant(e)s sinceres qui s'égarent dans ce cloaque,ils(elles)ne récoltent que ce qu'ils(elles)méritent.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Roseau le Ven 2 Nov - 14:40

verié2 a écrit:
Ce n’est pas fait pour être à la “table des grands” et créer un troisième parti concurrentiel aux deux autres ».
Laughing Allons donc ! Il s'agit de toute évidence de tenter de fédérer de petits clans dans l'espoir de peser un peu plus lourd. Quant aux "traditions communes" dont Grond se revendique...
Dans le projet "pas révolutionnaire, mais keynésien" (JLM)
d'occuper l'espace que va laisser le PS après le désastre économique,
la devise du Foin de Gôche est bien "Tous pour un picotin, un picotin pour tous".
Mais approchent la mangeoire des élections européenne,
et surtout celle des élections municipales,
ce sera bientôt l'heure de rassemblement dans des écuries concurrentes.

L'effondrement du PS sera plus lent que le désastre économique,
les politiciens divers du Foin de Gôche doivent disposer
de la force politique qui permet de négocier le picotin avec le PS,
dans le dos des partenaires du même FdG.
Certains diposent pour cela du PC, d'autres du PG.
Les satelites entendent aussi se rassembler pour faire plats nets.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  verié2 le Ven 2 Nov - 15:38

Dug et Klin
Verié,tu te plantes,c'est Grond qui a raison.Lui et ses amis ont un passé commun avec la LCR/NPA
Certes, mais ils n'en ont pas avec la FASE de Autain. Quant aux deux autres associations, plus ou moins écologistes si j'ai bien compris, elles n'ont pas vraiment de liens avec l'extrême-gauche, sauf à considérer qu'il y aurait une sorte de continuité de la LCR aux Verts en passant par les petites formations, groupes et individus issus du PCF. Alors, sans doute, il y a des "passerelles" entre eux, mais pas vraiment de tradition commune. De plus, ceux qui ont quitté la LCR pour rejoindre cette myriade de formations étaient tout de même en rupture avec la tradition trotskyste/communiste révolutionnaire.

Cela-dit, il peut y avoir des atomes crochus entre tous ces gens sans principe ni programme clair, mais leur principal point commun est tout de même d'essayer d'exister au sein du FdG.
___
Rectification : dans ce regroupement, il n'y a semble-t-il que la FASE qui vient (essentiellement) du PCF. Les deux autres viennent en effet de la droite du NPA. Mais, lorsqu'elles sont sorties du NPA, n'ont-elles pas recruté ou fusionné avec des militants issus d'autres courants ? (C'est une question, pas une affirmation.)

Quoi qu'il en soit, et de quelque façon qu'on aborde le problème, il y a rupture et non continuité avec l'extrême-gauche qui se caractérise notamment par le rejet du nationalisme et des institutions républicaines bourgeoises.


Dernière édition par verié2 le Ven 2 Nov - 16:18, édité 2 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Duzgun le Ven 2 Nov - 16:14

verié2 a écrit:Cela-dit, il peut y avoir des atomes crochus entre tous ces gens sans principe ni programme clair, mais leur principal point commun est tout de même d'essayer d'exister au sein du FdG.
C'est effectivement le seul point commun entre tous ces gens. Mais même en réunissant tous les groupuscules du FDG (en admettant qu'ils y arrivent), ils ne seraient qu'une force à peine moins groupusculaire. Très loin de la taille du PG, et encore plus loin de celle du PCF.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  cerise75 le Ven 2 Nov - 17:04

petits bourgeois arrivistes et prétentieux (trop drole quand on les connait), ce post est encore une fois surréaliste, sortez de chez vous et allez militez dans la vraie vie, tous ces gens sont des hommes et des femmes sincères syndicalistes, ils se battent contre les patrons et seront dans la rue le 14 novembre contre l'austérité.
ga gu etc... se rassemblent pour peser ensemble, ils se connaissent ont travaillé ensemble dans nombre de forum sociaux, ce sont souvent des militants de terrain , visiblement vous êtes dans votre monde, sans aucune connaissance des recompositions à gauche qui ont lieu en ce moment, au fait jlm dans son blog tend la main à tout le monde, npa; poi etc..... faut qu'ils la saisissent c'est le seul moyen pour le npa de sortir de son isolement et de faire avancer ses positions.
dans le fdg on n'est peut être pas d'accord antre nous mais on est ensemble contre notre dame des landes (aeroport), pour les droits des roms et des sans papiers, contre l'austérité etc.... et c'est bien le principal!!!! le reste c'est du bavardage de salon

cerise75

Messages : 219
Date d'inscription : 21/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  verié2 le Ven 2 Nov - 17:44

Cerise
dans le fdg on n'est peut être pas d'accord antre nous mais on est ensemble contre notre dame des landes (aeroport), pour les droits des roms et des sans papiers, contre l'austérité etc.... et c'est bien le principal
Justement, c'est loin d'être aussi clair que ça.
petits bourgeois arrivistes et prétentieux (trop drole quand on les connait)
Personnellement, je n'ai pas utilisé cette qualification de "petits bourgeois". Socialement, il est probable qu'une partie du FdG, le NPA et LO se ressemblent beaucoup. Mais, "arrivistes", même s'il y a sans aucun doute des militants désintéressés, il suffit d'observer le comportement de certains pour ne pas en douter une seconde...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Duzgun le Ven 2 Nov - 18:19

cerise75 a écrit:petits bourgeois arrivistes et prétentieux (trop drole quand on les connait), ce post est encore une fois surréaliste, sortez de chez vous et allez militez dans la vraie vie, tous ces gens sont des hommes et des femmes sincères syndicalistes, ils se battent contre les patrons et seront dans la rue le 14 novembre contre l'austérité.
ga gu etc... se rassemblent pour peser ensemble, ils se connaissent ont travaillé ensemble dans nombre de forum sociaux, ce sont souvent des militants de terrain
Je n'ai vu personne nier qu'ils soient des militants "de terrain". Encore moins prétendre qu'ils ne seront pas dans la rue le 14 novembre (autre chose est la ligne qui y sera défendue).
C'est totalement hors-sujet là. Le fameux 3ème pôle (comprenant les chevènementistes de R&S) renforcé de la présence des Alternatifs avait un cortège lors de la manif du 30 septembre. Résultat : on a pu mesurer à quel point ce "3ème pôle" était faible numériquement. Et vieux aussi.

cerise75 a écrit:visiblement vous êtes dans votre monde, sans aucune connaissance des recompositions à gauche qui ont lieu en ce moment
On regarde toutes les recompositions. Qu'elles soient à gauche ou à droite. Toutes auront un impact sur le paysage politique.
Si on ne s'y intéressait pas, le présent sujet n'existerait pas!

cerise75 a écrit:dans le fdg on n'est peut être pas d'accord antre nous mais on est ensemble contre notre dame des landes (aeroport), pour les droits des roms et des sans papiers, contre l'austérité etc.... et c'est bien le principal!!!! le reste c'est du bavardage de salon
L'accord unanime sur ces questions me paraît bien discutable. Mais au delà de ce qui manque dans ta liste, si vous êtes tant d'accord que ça, pourquoi ajouter de la division à la division en créant un troisième pôle plutôt que de rejoindre les deux premiers et militer pour leur fusion?
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Jonhy le Ven 2 Nov - 19:09

Cerise tu penses que tu connais ces gens mieux que tout le monde ici? Tu oublie peut être qu'une bonne partie de ce forum les as connus dans la même organisation pendant des années.

Rien que pour le NPA on connait tous leurs faits d'armes:
la GU se barre à grand fracas médiatique le jour du congrès de fondation
C&A ... bref
La GA tente d’empêcher la campagne Poutou ( " on aura jamais les 500 signatures") puis quand celle-ci est lancé ne cesse de la torpiller par voie médiatique ( le fameux appel à voter pour Mélenchon etc)
Enfin effectivement, tous ce petit monde ( évidemment je parle des dirigeants) se sont déjà retrouvé de nombreuses fois comme par exemple pour voler le fric du NPA dans le fameux comité de suivi...bref, ces gens là " de terrain" ( j'aimerais bien savoir quand est la derniere fois que Picquet ou Grond a distribué un tract) moi je te les laisse volontier dans ton Front machin chose.

Et puis oui les recompositions nous intéresse, mais il ne se passe rien de très bouleveresant avec le Front de Gauche; c'est une recomposition d'un front électoral réformiste où effectivement des petits groupes d'anticapitalistes pense pouvoir joué un rôle à l'intérieur, ça existe partout en Europe ( Portugal,Danemark,Allemagne) et c'est une stratégie politique que le NPA ne partage pas.

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Roseau le Ven 2 Nov - 23:05

Etant donné les imprécisions et les erreurs factuelles de Cerise,
elle est manifestement relativement jeune et ne connais rien de l'ex-LCR.
Par contre, nous sommes nombreux à avoir fréquenté, milité,
et discuté longuement (des dizaines d'années, 45 ans pour moi!)
avec les camarades devenus réformistes.
J'ai même expliqué moi-même qu'ils ont agi longuement et utilement pour notre classe,
mais que comme le font les 95%, ils ont été atteints par l'usure
et la démoralisation propre aux premières années de crise.
Qu'il ne faut rien leur reprocher personnellement, au contraire les remercier.
J'essaierai de retrouver cette analyse.

En attendant, Cerise répète qu'on ne peut rien faire d'autre
que de défendre des réformes. J'y avais répondu. Pour ne pas répéter moi-même,
la réponse est ici:
http://forummarxiste.forum-actif.net/t2070p885-la-gauche-anticapitaliste#51449



Dernière édition par Roseau le Sam 3 Nov - 12:32, édité 2 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  dug et klin le Sam 3 Nov - 11:24

cerise75 a écrit:

..."petits bourgeois arrivistes et prétentieux (trop drole quand on les connait), ce post est encore une fois surréaliste, sortez de chez vous et allez militez dans la vraie vie, tous ces gens sont des hommes et des femmes sincères syndicalistes, ils se battent contre les patrons et seront dans la rue le 14 novembre contre l'austérité"...


Tout d'abord,Cerise,une 1ere remarque:Tu mélange pele-mele les"chefs" et les"grouillots"de base alors que moi je fais la distinction.Pour les militant(e)s de base,"de terrain",je dis qu'ils(elles)avancent vers de grandes désillusions,mais que c'est tant pis pour eux,qu'ils(elles)récolteront ce qu'ils(elles)auront semés.Je souhaite seulement qu'ils(elles)aient suffisament de niaque pour tirer les lecons de leurs érreures et réorienter leurs engagements.

Pour les autres,les"chefs",rappellons que ton cher JLM(ton général de division) est une crapule polititienne qui a voté des saloperies pour les travailleurs en tant que sénateur,et qu'il en a fait en tant que ministre,et que non seulement il n'a pas fait auto-critique des services rendus au patronat,mais il s'en vante et déclare en etre fier.Pour les seconds couteaux de ton F.de G.,je ferais court et n'en prendrais que deux:

1)Le chefdela GU,certe il a peut etre été un militant sincere,mais cela remonte a une époque ou tu n'étais pas née,il a rapidement grimpé les échelons a la Ligue pour arriver permanent et il y a déja longtemps qu'il a rompu politiquement ne défendant que sa propre politique et ne militant que pour sa fraction,bien que payé par tous les militant(e)s,Il n'a rompu organisationelement que plus récement,attendant une opportunité,La LCR l'avait sommé de reprendre le collier pour l'orga,devant son refus,la direction,qui aurait du le virer,lui a octroyé un 1/2 salaire,comme par hazard,il ascissioné avec sa GU,et s'est retrouvé salarié a temps plein par le PCF comme attaché parlementaire.

2)C.Autain,journaliste parait il,se fait élire sur une liste PCF,et fonce faire la cour a Delanoé,se retrouve adjointe,fait un bras d'honneur au PC et garde la totalité de son traitement de la mairie de Paris.Delanoé en a vite marre,et elle cherche une terre d'asile,je passerais sur ses rocambolesques aventures pour se parachuter sur un siege en région parisienne,ses tractations pour etre candidate ici ou la.

Vous remarquerez que je n'ai pas cité Myriame Martin,car ce n'est pas mon genre de tirer sur une ambulance.Pour tout ces cadres moyens du F.de G.je t'accorde,Cerise,que tu peut les rencontrer dans les manifs,et tu remarqueras qu'ils(elles)font tout leur possible pour etre sur la photo,et...devant les caméras.Par contre,les"diffs",les collages c'est une autre histoire,sauf si il y a....des caméras.

Pour finir,Cerise,nous ne nous connaissons pas toi et moi,mais tu te permets de m'envoyer"militer dans la vraie vie",terme a la mode et stupide au possible.Je n'en ferais pas autant a ton éguard,me contentant de te conseiller de changer de lunettes,ou mieux encore d'ophtalmo.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  nico37 le Sam 3 Nov - 15:08


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  nico37 le Dim 27 Jan - 16:23



Ce premier numéro de Trait d’Union est édité par quatre formations (C&A, FASE/ACU, GA, GU), mais a vocation à s’élargir rapidement à d’autres. La discussion menée avec République et Socialisme a abouti à un constat de convergences importantes, et elle est aussi en cours avec les Alternatifs, qui s’inscrivent dans la démarche. La prochaine édition de ce bulletin d’information et de débat sera donc élargie."

Trait d'Union n°1 (.pdf)

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Marco Pagot le Mar 29 Jan - 14:44

Depuis juillet grosso modo, je n ai vu que 4 ou 5 personnes de la ga dans toutes les manifs pourtant c est sensé être du monde autour de samy joshua...

En tout cas sinon pour le congrès on a enfin eu une ag avec plus de présents que de procurations Very Happy

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  nico37 le Mar 29 Jan - 17:39

Dans le 13, plus de 100 militant(e)s(GU, GA, FASE, C&A, Alternatifs, ACU) rassemblés dans le Front de Gauche, débattent ensemble
19/01


Plus de cent camarades (107, pour être précis !) se sont retrouvés le 18 janvier pour la première assemblée générale unitaire dans les Bouches du Rhône appelée par plusieurs organisations ou courants membres du Front de Gauche : GU, GA, FASE, C&A, Alternatifs, ACU. La direction fédérale et des militants locaux du PCF étaient présents, ainsi que les camarades du PG. Il y avait également des camarades issus du NPA ou des anciens collectifs antilibéraux, qui pour l’instant ont pris du retrait et se sont sentis concernés et intéressés par notre démarche. Ainsi, bien au-delà d’une simple addition de nos courants, notre démarche de rassemblement peut permettre de regrouper de nombreux militants qui s’étaient découragés ces dernières années.

Une tribune avec des jeunes, et plus de femmes que d’hommes : ça n’est pas si fréquent ! Deux rapports introductifs, faits au nom de l’ensemble de nos groupes : l’un sur la situation politique et les tâches du Front de Gauche, l’autre sur la perspective de regrouper nos différents courants. En fin d’AG, une conclusion sur les campagnes dans lesquelles le Front de Gauche est impliqué ou qu’il initie lui-même actuellement.

Le débat a été particulièrement intéressant, avec un plaisir partagé de se retrouver, si nombreux, enfin réunis dans une même démarche.

Sur le fond (la crise économique et financière, écologique, sociale), la situation dans le monde syndical, la caractérisation de la politique du gouvernement, le positionnement que doit adopter le Front de Gauche, …) nous avons constaté une nouvelle fois de très fortes convergences entre nous. Si des nuances existent, elles ne différencient pas un courant d’un autre mais sont transversales à chaque courant et ne constituent en rien un frein à se rapprocher.

Fortement inscrits dans le Front de Gauche, avec la volonté affirmée de le renforcer et de le développer, tous nos courants sont favorables à son élargissement : Comment développer les assemblées citoyennes, leur redonner l’élan qu’elles avaient pendant la campagne présidentielle, les faire vivre avec des citoyens « non encartés » ? Comment prendre en compte la voix de ces derniers et celle des organisations politiques ? Quel mode de fonctionnement démocratique ?

Plusieurs expériences de collectifs locaux du Front de Gauche ont été rapportées, qui réunissent selon les configurations locales des camarades des différents partis composant le FdG et des citoyens n’adhérant à aucun d’eux. A été souligné l’intérêt de ces collectifs, qui permettent à des camarades issus d’organisations et d’histoires différentes de militer et débattre ensemble, de confronter leurs opinions.

Egalement mis en avant, les liens que le Front de Gauche doit tisser ou resserrer avec de nombreuses associations composant le « mouvement social » et qui militent régulièrement à nos côtés, ainsi qu’avec les militants du mouvement syndical.

Se retrouvant sur l’ensemble de ces points, convaincus que le Front de Gauche doit être l’outil qui peut permettre à la gauche de transformation sociale de proposer une alternative à la politique social libérale du gouvernement et qu’il doit chercher à gagner une majorité sur ces bases, conscients que s’il ne le fait pas l’échec à venir risque fort de profiter à la droite et à l’extrême droite, nos courants constatent leurs convergences fortes sur ces questions, ainsi que sur l’esquisse de ce que pourrait être un nouveau projet émancipateur : Pour une société démocratique, autogestionnaire, socialiste, écologiste, féministe, antiraciste, altermondialiste ; Pour relever les défis du temps, développer une conscience éco-socialiste, réorganiser la société à des fins de production socialement utile et écologiquement responsable.

Il nous paraît dès lors urgent de stopper notre émiettement, de rassembler nos forces pour prendre ensemble toute notre place dans le Front de Gauche et, aux côtés de nos camarades du PCF, du PG, et des autres composantes, de relever les défis du temps en renforçant le Front de Gauche, en oeuvrant pour qu’il prenne toute sa place sur la scène politique et sociale.

« Fusion » ou « rapprochement » ? Avec quel mode de fonctionnement ? Quelles garanties pour que les différentes sensibilités soient respectées et prises en compte ? Avec en tête l’agenda national de nos différents courants, nous allons régulièrement nous retrouver pour continuer à échanger sur ce que pourrait être un rassemblement fonctionnant sur des bases réellement démocratiques (prenant en compte nos erreurs passées), pour proposer ensemble des initiatives dans le cadre du Front de Gauche, pour (ré)apprendre à militer, échanger, construire ensemble !

Nous nous sommes quittés sur un appel à mobiliser toutes nos forces dans la campagne du Front de Gauche contre l’austérité, avec la volonté d’en être collectivement d’ardents partisans pour qu’elle se développe dans les Bouches du Rhône.

Un communiqué de presse a été lu à la fin de la réunion

Les organisations signataires, membres du Front de Gauche, ont entamé des discussions avec la volonté de se regrouper et de refonder ensemble un nouveau projet émancipateur, pour une société démocratique, autogestionnaire, socialiste, écologiste, féministe, antiraciste et altermondialiste. Pour Affirmer dans le Front de Gauche une force politique nouvelle, avec la volonté de le développer et de le renforcer. Un projet pour relever les défis du temps, pour développer une conscience éco-socialiste pour la réorganisation de la société à des fins de production socialement utile et écologiquement responsable. Un projet que nous voulons construire avec le plus grand nombre.

Convergences et Alternative, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique incluant l’Association des Communistes Unitaires, Les Alternatifs, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Copas le Mer 30 Jan - 8:45

Marco Pagot a écrit:Depuis juillet grosso modo, je n ai vu que 4 ou 5 personnes de la ga dans toutes les manifs pourtant c est sensé être du monde autour de samy joshua...

En tout cas sinon pour le congrès on a enfin eu une ag avec plus de présents que de procurations Very Happy

Quand on voit que la journée de manifs de boites en lutte a réunit quelques centaines de personnes, on saisit bien que les FASES, GA, PG, PC, etc, n'en ont rien à branler d'une contre-offensive des travailleurs .

Il s'agit juste de rabattre les colères sociales vers l'enkystage dans les institutions, avec les résultats que l'on sait.

Et quand des travailleurs s'imaginent autre chose et de tenter de gagner par la mobilisation, les apôtres de la révolution citoyenne, l'autogestion, etc, après avoir fait leur marché dans les mobilisations, enlèvent l'échelle et en même temps sont très loin d'avoir les forces que certains disent qu'ils ont.

La critique se fait tout autant du NPA en RP qui ne se place pas en capacité de mobilisation mais en recherche de l'introuvable : Une opposition réelle au gouvernement réactionnaire de la part des souscoupistes de "refonder ensemble un nouveau projet émancipateur, pour une société démocratique, autogestionnaire, socialiste, écologiste, féministe, antiraciste et altermondialiste"...

Au niveau charabia c'est de très grande ampleur.... Attention ce n'est pas la question d'être "autogestionnaire, socialiste, écologiste, féministe ou antiraciste" qui pose problème , mais le fait que ces charabias ne sont liés à aucune stratégie de contre-offensive dans le cadre de la lutte des classes (pour les grands mots)....

Pour l'action c'est pas prévu...

Nouveau nouveau nouveau, c'est pour ça qu'ils s'alignent derrière les vieux canassons de la bureaucratie et des notables des collectivités locales : c'est autogestionnaire en diable.

En attendant, les questions de la résistance sociale restent entières et il faut bien comprendre ce que l'on constate : le FdG et le 3eme pilier refondant la refondation des refondés, ne sont d'aucun intéret et d'aucune présence dans les entreprises. Une assemblée de plus de 100 personnes dans le 13 ne sert qu'à éloigner un peu plus des questions de mobilisation et de reconstruction réelle du parti de l'émancipation.

Ils n'y sont pas et ça ne les intéresse pas au delà du symbolique et de la crécelle ritournelle, "on soutient"... pas plus, aucune stratégie de reconstruction des forces de l’émancipation, rien pour reconstruire à fond les forces de résistance de masse des travailleurs (les syndicats), rien pour l'articuler au travers des combats sociaux du présent.

Le FdG n'a aucune stratégie partant des résistances sociales réelles pour qu'elles gagnent. Seulement attendre de bonnes élections...

La FASE et la GA, par ce qu'ils prétendent être autre chose, sont particulierement touchées par ce tête à queue entre la prétention de la démocratie sociale et la réalité de l'alignement sur des objectifs dans le cadre du système tel qu'il est, et son hiérarchisme cosi.

C'est un avertissement vis à vis de ce qui reste de forces indépendantes de la logique destructive du FdG : En courant derrière le FdG pour une opposition de gauche ...., vous vous éloignez de la réalité, des batailles sociales et des questions de construction-reconstruction des forces organisées de notre camp social. Vous agitez des leurres.


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  nico37 le Jeu 1 Aoû - 15:27

Le pôle citoyen rouge et vert

La majorité gouvernementale cède à toutes les exigences des puissances financières. L’austérité provoque un désastre social et une catastrophe écologique. Face à ce naufrage politique, le Front de Gauche est porteur d’espoir et d’alternative. Mais il ne doit pas seulement apparaître comme un cartel électoral: il doit devenir un instrument qui favorise l’implication populaire.

Il nous paraît dès lors urgent de stopper notre émiettement, de rassembler nos forces pour prendre ensemble toute notre place dans le Front de Gauche aux côtés de nos camarades du PCF, du PG, en renforçant le Front de Gauche, et en œuvrant pour qu’il prenne toute sa place sur la scène politique et sociale. Nous pensons qu’il est urgent pour le F de G de relever le défi de la construction d’une gauche de transformation sociale et donc d’échapper à l’alternative mortelle de la soumission au PS par réalisme.

Le 3ème pôle: composé par qui ?

Dans ce but, plusieurs organisations* et des apartidaires* du département se sont regroupé-e-s dans un courant "rouge-vert" pour une meilleure cohésion des composantes du Front de Gauche dont il est membre.

Il regroupe dans le département des militants de la Gauche anticapitaliste, des alternatifs, de la FASE, des communistes unitaires et des citoyens adhérents à la démarche.

Au niveau national, d’autres organisations ont rejoint ce rassemblement. Un travail de réflexion et de collaboration a été initié depuis septembre 2012. Il verra son aboutissement lors de l’assemblée constituante d’une nouvelle organisation en novembre 2013.

Un 3ème pôle pour quoi faire?

 Construire une politique alternative à l’austérité et aux politiques libérales

 Unir nos forces pour que le F de G devienne une force crédible, indépendante et

déterminée, rassemblée, unitaire, disponible pour porter les exigences populaires, et résister au MEDEF et aux exigences du marché

 s’appuyer sur une puissante dynamique populaire et rassembler le plus largement possible en s’appuyant sur les luttes et mouvements de résistance à la politique libérale : tout faire pour apparaître comme un espace dans lequel les acteurs engagés dans les mouvements sociaux pourront trouver une place pour traduire leurs combats quotidiens et inventer une nouvelle relation non hiérarchisée entre parti et mouvement social

 initier, au sein du F de G, des campagnes larges contre l’austérité et la dictature de la finance, pour l’emploi, l’égalité des droits, l’appropriation sociale et démocratique et la transition énergétique

 créer un lieu de solidarité pour combattre la résignation et le repli sur soi

 élaborer un programme à long terme qui prenne en compte « l’humain d’abord » tout en l’analysant et le dépassant en particulier dans les domaines :

- de l’écosocialisme, pour construire un projet de société qui articulera lutte sociale et lutte écologique, qui remettra en cause le productivisme,

- de la construction européenne qui se devra démocratique, écologique et solidaire,

- de l’internationalisme qui donnera la priorité à la solidarité entre les peuples de la dimension démocratique et autogestionnaire de l’organisation de la société y compris dans l’entreprise,

 créer une organisation réellement démocratique, sans hiérarchie, en rupture avec l’idée du « parti-guide » ou des conceptions élitistes du militantisme, avec possibilité d’adhésion directe, qui respecte la bienveillance et la transparence dans les échanges

C’est pourquoi nous appelons :

Toutes celles et ceux qui ont participé à la campagne présidentielle ou contre le TSCG,

Toutes celles et tous ceux qui n’acceptent pas les reniements du gouvernement, notamment en matière d’écologie (NDDL, gaz de schiste, nucléaire -ITER, EPR-, etc.), d’atteintes aux droits humains (RESF, Roms…etc.), son adaptation aux dogmes libéraux du paiement de la dette, de la compétitivité, de l’austérité, sa soumission au MEDEF et son incapacité à répondre aux urgences sociales et écologiques

 qui veulent une réelle rupture avec le social-libéralisme et le productivisme

 qui veulent participer à la construction du F de G en toute indépendance

 qui pensent que sans la mobilisation rien ne pourra stopper ces agressions à nous retrouver dans ce nouveau courant du Front de Gauche.

Nous voulons mettre en oeuvre une nouvelle dynamique dans le Front de Gauche, en concentrant nos forces et notre intelligence dans la lutte unitaire contre le capitalisme et le productivisme, vers la construction d’alternatives sociales, écologiques, autogestionnaires, féministes et internationalistes.

Vous êtes cordialement invité-e-s à participer avec nous, sous la forme qui vous conviendra, à cette immense ambition au sein du Front de Gauche

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  nico37 le Lun 26 Aoû - 14:39

Quel enjeu, en 2014, pour les municipales de mars et, au-delà, pour les européennes de juin ? par Clémentine Autain (FASE), Pierre Gayral (Les Alternatifs) et Ingrid Hayes (Gauche Anticapitaliste), membres de la coordination du Front de Gauche

Forum lors de l'Université d'été des Alternatifs

Nous partageons bien des aspects de la tribune de Pascal Savoldelli, responsable des élections au PCF, parue dans l’Humanité du 8 juillet. Oui, les élections municipales constituent un premier test politique pour l’équipe au pouvoir. Elles sont structurantes dans la vie politique française à l’échelle de millions de citoyennes et citoyens. Oui, le danger est réel d’une extrême droite revigorée par la mobilisation contre le mariage pour tou-te-s et nourrie par la politique menée par le gouvernement Hollande-Ayrault. Ce dernier piétine jour après jour les repères qui fondent traditionnellement l’identité de gauche, du pacte européen (TSCG) à l’accord sur l’emploi (ANI) en passant par le budget d’austérité, les cadeaux au patronat, le refus de l’amnistie et maintenant la « réforme » des retraites, sans parler de sa pusillanimité face aux affaires, de l’abandon du droit de vote des étrangers.

Le discrédit du pouvoir socialiste s’affirme et se confirme élection partielle après élection partielle. Au nom de cet échec, des voix de premier plan au PS s’élèvent pour plaider l’union de la gauche au premier tour pour garantir l'accès au second, comme si le rejet populaire de leur politique austéritaire n'était pas le problème numéro un et comme si, par le passé, les victoires s'étaient produites à la faveur d'un rassemblement des différentes composantes de gauche au premier tour.


Soyons sérieux. Alors que le Front national et la droite ont fait des élections municipales un enjeu national, le Front de gauche doit viser à changer la donne à gauche, dans l’indépendance vis-à-vis du gouvernement, à faire prévaloir la rupture avec le social-libéralisme.

Ces politiques menées depuis plus de trente ans ont accentué l’exclusion, la précarité et les inégalités dans nos villes au moment même où les collectivités locales se voient imposer des charges accrues sans moyens financiers.

L’acte III de la décentralisation qui se prépare pourrait aggraver les baisses de dotations avec un impact désastreux sur les plus fragiles et sur les politiques locales.

Nous devons marquer notre refus de ces choix et ouvrir un espoir à gauche.

Les prochaines échéances électorales ne seront pas seulement un revers comme la social-démocratie au pouvoir en a traditionnellement connu : les crises que nous traversons et les politiques d’austérité modifient les paramètres de la situation. Leurs effets joueront lors des municipales, que l’on considère l’impact national qu’elles auront inévitablement ou les coordonnées locales.

Dans ce contexte, il y a une urgence et une nécessité : nous devons apparaître clairement comme les défenseurs d’un cap radicalement différent de celui du gouvernement pour constituer un bloc social et politique large, à vocation majoritaire, contre l’austérité, en faveur de la transformation sociale et écologique. Comment le faire en alliance avec le PS dès le premier tour ?

La politique menée par le gouvernement crée des contradictions au sein même des partis qui le composent. Il faut faciliter les alliances avec les équipes militantes, voire les sections locales du PS ou d’EELV lorsqu’elles s’opposent à l’orientation nationale ou quand elles acceptent nos bases politiques si nous sommes chefs de file. Mais l’on sait bien que ce ne sera pas le cas général, et notamment pas dans les grandes villes.

Les situations seront variées, c’est l’évidence, mais nous avons besoin d’une cohérence d’ensemble pour rendre visible l’orientation dont nous sommes porteurs. D’ailleurs, comment déconnecter les élections municipales des élections européennes, où le Front de gauche aura un profil indépendant, alors qu’elles ne sont séparées que de quelques semaines, constituant une même séquence électorale ?

Nous avons besoin de listes en phase avec nos convictions, qui nous rassemblent dans notre diversité tout en étant porteuses d’un profond renouvellement. Les municipales sont l’occasion de nouer des liens en profondeur sur tout le territoire avec de nouvelles forces et individus, de travailler concrètement l’élargissement et le rafraîchissement de notre cadre d’action.

Il y a une urgence et une nécessité : nous devons apparaître clairement comme les défenseurs d’un cap radicalement différent de celui du gouvernement pour constituer un bloc social et politique large, à vocation majoritaire, contre l’austérité, en faveur de la transformation sociale et écologique.

L’enjeu des élections municipales est donc de construire, loin des logiques d’accompagnement de l’ordre existant, des majorités au service des habitants, capables de redonner confiance au plus grand nombre.

Les municipalités aujourd’hui dirigées par le Front de gauche représentent un acquis collectif précieux. Nous sommes résolus à nous battre pour maintenir et élargir cette influence locale. Comme Pascal Savoldelli, nous pensons que,pour peser et se déployer, une force politique a besoin d'un maximum d'élus. Pour y parvenir, dans la durée, il faut que le Front de gauche soit identifié à une proposition politique lisible.

Au premier tour, il nous faut donc rassembler les forces opposées à la politique menée par le gouvernement, combattre l'abstention populaire, faire barrage à la droite et à l'extrême droite.

Mobilisés contre l'austérité, nous serons les candidats d'une démocratie active, de la défense des services publics, de l'égal accès au logement et aux transports, de la transition écologique, de l'égalité entre les territoires.

Nous devons travailler partout où c'est possible, et en particulier dans les grandes villes, à des listes à l'initiative du Front de gauche, pour le premier tour des élections municipales, listes ouvertes aux militants et aux forces qui se reconnaissent dans cette démarche.

Au second tour, nous nous mobiliserons pour appeler la population à faire barrage à la droite et à l'extrême droite. Nous proposerons la fusion des listes de gauche contre la droite et l'extrême droite en respectant les votes du premier tour, en refusant toute alliance avec des forces de droite.

Nous ferons tout, c'est l'évidence, pour empêcher le FN de conquérir de nouvelles municipalités. Mais notre tâche principale est celle de faire émerger la possibilité d'une alternative à gauche, contre la résignation et la désespérance. Sinon, qui en profitera, à part l'extrême droite ?

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  nico37 le Jeu 5 Sep - 14:22

À gauche de la gauche, on discute 05/09

N’était-ce la notoriété toute relative de la Fase-Gauche alternative, le communiqué qu’elle a publié mardi (notre édition d’hier) avait son intérêt afin de donner une piste pour une autre (et énième) liste en vue pour mars 2014 à Pau. « Nous pensons qu’il y a de la place pour une liste indépendante de la majorité actuelle, ouverte à toutes les sensibilités par-delà le seul Front de gauche : écologistes, NPA, socialistes, mouvement social et culturel. » Une telle liste viendrait faire exploser ce qu’il reste de la majorité Cap et cœur de Martine Lignières-Cassou, qui réunissait le PS, le PRG, EELV et le PCF. Au-delà, la petite phrase fait état de discussions sinon inédites, du moins peu banales localement, où les relations entre le PCF et son extrême gauche n’ont pas toujours été au beau fixe. Patron du PCF local, Olivier Dartigolles confirme ces approches, sans toutefois dire si une telle liste verra le jour. « Nous avons un calendrier, nous nous prononcerons début octobre. »

Côté Verts, en tout cas, le message est clair de la part d’Eurydice Bled, qui a déjà annoncé la création d’une liste EELV, avec Yves Frayssinet. Laquelle Eurydice Bled, élue sur la majorité Cap et cœur, assure que le retrait de Martine Lignières-Cassou ne change pas la donne. « Ce n’était pas une liste contre elle. Au contraire, c’est une des rares personnalités socialistes de la région avec laquelle on peut travailler. » Sous entendu, ce qui ne serait pas le cas avec d’autres élus PS, auxquels on prête justement des envies municipales…

Bref, EELV fait pour l’instant cavalier seul. À moins ? À moins que la boussole ne se réoriente encore ! Hier soir, son secrétaire départemental appelait sur Twitter à des primaires ouvertes… à gauche ! Bref, une chose paraît sûre pour l’instant : André Duchateau, au profil de rassembleur à gauche mis en avant par Martine Lignières-Cassou, a du pain sur la planche !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Vic le Jeu 26 Sep - 15:17

avatar
Vic

Messages : 470
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 63
Localisation : Près de la Mer du Sud

Voir le profil de l'utilisateur http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Roseau le Jeu 26 Sep - 18:27

On notera que certains militants de la GU participent,
mais pas la GU en temps que telle,
des responsables (soyons compatissants, pas de noms...)
restant accrochés aux gamelles offertes par le PC....
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Vic le Sam 12 Oct - 10:15

avatar
Vic

Messages : 470
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 63
Localisation : Près de la Mer du Sud

Voir le profil de l'utilisateur http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum