Les Soviets - un texte d'Andreu Nin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Soviets - un texte d'Andreu Nin

Message  sylvestre le Dim 28 Oct - 22:52

Il vient d'être traduit et mis en ligne un texte d'Andreu Nin : Les Soviets : leur origine, leur développement et leurs fonctions, assez remarquable et utile. C'est une brochure qui passe en revue l'histoire des soviets en Russie, sous le point de vue de leur fonctionnement concret et de leur rôle politique. Trop souvent les soviets sont invoqués de façon fétichiste, ahistorique, voilà qui peut aider à relancer la réflexion.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Soviets - un texte d'Andreu Nin

Message  Roseau le Dim 28 Oct - 23:58

Très bonne info. Merci! Voilà un petit bijoux pour les MR.
A diffuser sans modération.
Je ne résiste pas à souligner la conclusion du texte de Nin:

Le lecteur nous permettra qu’à ce propos nous reproduisions quelques passages de notre œuvre « Les dictatures d’aujourd’hui » : « Les libéraux et les sociaux démocrates opposent à la dictature du prolétariat la démocratie pure. Mais tant qu’existent les classes – et par conséquent l’exploitation et l’inégalité sociales – on ne peut parler de démocratie pure. Tout le mécanisme de l’Etat, y compris dans les pays aux régimes les plus démocratiques, est mis au service de classe exploiteuse, qui constitue une minorité insignifiante. Il y a plus. Dans les pays démocratiques, la subordination du pouvoir aux banques et à la Bourse est encore plus directe que nulle part ailleurs. Il n’y à aucune Constitution, aussi libérale soit-elle, qui ne laisse les mains libres au pouvoir pour annuler les garanties constitutionnelles et adopter des mesures de répression extralégales contre la classe ouvrière si cette dernière menace l’ordre des choses. Le marxiste n’oublie jamais de demander : démocratie pour quelle classe ? Dans aucun pays capitaliste civilisé n’existe la démocratie en général : il existe uniquement la démocratie de la bourgeoisie. Entre la dictature bourgeoise et la dictature du prolétariat existent, cependant, des différences essentielles. La première, y compris en démocratie, est le gouvernement d’une minorité sur la majorité ; la seconde est le gouvernement exercé par l’immense majorité de la population (…). On n’a jamais réalisé une révolution profonde sans dictature. Mais la différence entre la dictature bourgeoise (même dans ses formes les plus démocratiques) et la dictature du prolétariat réside dans le fait que la première consiste à écraser de manière violente la résistance de la majorité de la population, constituée par les masses laborieuses des villes et des campagnes ; et la seconde, dans l’écrasement de la résistance des exploiteurs, lesquels ne constituent qu’une minorité évidente. Sous le régime des soviets, l’immense majorité de la population – autrement dit, tous les citoyens qui vivent de leur travail et non de la plus-value extraite du travail des autres – ont le droit effectif – et non le droit nominal des démocraties bourgeoises – de participer directement à la gestion publique, d’être électeurs et élus, de destituer à tout moment les représentants qui ne se sont pas montrés dignes de la confiance octroyée, et le devoir de veiller à la conservation de ces droits en réduisant violemment à l’impuissance la classe ennemie. En résumé, en tant que régime qui s’inspire des intérêts de l’immense majorité de la population, qui exerce directement son pouvoir avec l’aide de vastes organismes populaires tels que les soviets, la dictature du prolétariat, ou pour le dire en d’autres termes, la démocratie soviétique, est un système de gouvernement infiniment plus démocratique que la République bourgeoise la plus libre. »

Ce caractère profondément démocratique du régime soviétique est ce qui lui donne sa force immense et lui permet de repousser efficacement toutes les attaques du monde capitaliste. La vitalité de ce régime est tellement grande qu’il a pu supporté y compris les plus profondes erreurs commises, depuis la mort de Lénine, par la direction du Parti communiste. Raison de plus pour que tous les véritables amis de la Russie soviétique combattent de manière implacable les déformations du régime et luttes de manière incessante pour le rétablissement de la véritable démocratie soviétique.

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum