La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Gayraud de Mazars le Mer 17 Oct - 11:35

Salut camarades,

Voilà notre texte alternatif est lancé, par le réseau du PCF "Renforcer le PCF, renouer avec le marxisme", pour le 36ème congrès du PCF...

Bonne lecture ! study

Appel à signature

Ceci est le texte alternatif, pour le 36e congrès du PCF, rédigé par des camarades qui avaient soutenu le texte nº 2 du 34e congrès, en 2008 (« Renforcer le PCF, renouer avec le marxisme »).

Nous demandons à tous les camarades du parti qui veulent que ce texte soit soumis au débat et au vote des sections de nous faire parvenir leur signature – c’est-à-dire leur nom et celui de leur section – à renforcerlepcf@gmail.com. Pour que ce texte soit discuté, dans le parti, il doit recueillir plus de 200 signatures de camarades à jour de cotisations depuis au moins trois mois. Les signatures doivent nous parvenir le 15 novembre au plus tard.


Combattre l’austérité, en finir avec le capitalisme - Texte alternatif du 36e congrès du PCF

http://www.renforcerlepcf.com/Combattre-l-austerite-en-finir.html

Sommaire :

La crise mondiale
L’Europe
« L’Europe sociale »
« Sortir de l’Union Européenne » ?
L’économie française et la dette publique
Socialisme ou barbarie
Le gouvernement socialiste
Le Front de Gauche
L’identité du PCF
Le programme
Réformes et propriété publique
La planification écologique
Internationalisme
L’importance de la théorie
La formation des adhérents
Renforcement organisationnel et démocratique
Conclusion


Fraternellement,
GdM


Dernière édition par Gayraud de Mazars le Mer 17 Oct - 15:25, édité 2 fois
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  gérard menvussa le Mer 17 Oct - 14:27

Voyons donc ce qu'est une "orientation révolutionnaire dans le pcf :

La question de l’attitude à adopter vis-à-vis du gouvernement socialiste est également très importante. Elle doit consister en un « soutien critique ». Le PCF doit soutenir tout ce qui, dans la politique du gouvernement, va dans le sens d’une amélioration des conditions de vie de la masse de la population. Mais dans le même temps, il doit s’opposer résolument, sans la moindre ambiguïté, à toutes les mesures du gouvernement qui vont à l’encontre des intérêts des travailleurs, des jeunes, des retraités et des chômeurs

La riposte participe donc, à son "petit niveau" a la politique qui consiste a repeindre en rouge la gestion social libérale Normal, puisque les militants de "la riposte" participent à leur "petit niveau" a cette collaboration de classe dans les collectivités locales, villes, département, région.

Voila l'essentiel du replatrage auquel "la riposte" apporte sa petite pierre. Elle sort des généralités quelquefois correctes, mais sans le commencement du début d'une orientation pratique qui permette de lutter contre l'orientation de la bourgeoisie, et elle désarme les travailleurs en repeignant en rouge vif le pcf et les syndicats.

Bref, la ripose fait en france ce que leurs camarades avaient réussi en GB : aprés avoir donné un sacré coup de main à tony blair, la section française tente de réhabiliter Hollande !

Cordialement !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Riposte, soutien critique du gouvernement

Message  Roseau le Mer 17 Oct - 14:34

Les politiciens du PS entretiennent une "aile gauche",
dont la fonction est de tromper une fraction de notre classe.

Les politiens du PC logent aussi quelques petites sectes qui se collent l'étiquette "marxiste",
question là aussi de renforcer sur la gauche le "soutien critique" au gouvernement de la bourgeoisie.

Avec la crise qui se déploie, c'est un bon placement.
Ils vont pouvoir négocier cher leur services dans le PS comme dans le PC...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  gérard menvussa le Mer 17 Oct - 22:06

Roseau, tu as oublié le "cordialement"...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Duzgun le Mer 17 Oct - 22:11

gérard menvussa a écrit:Voyons donc ce qu'est une "orientation révolutionnaire dans le pcf :
La question de l’attitude à adopter vis-à-vis du gouvernement socialiste est également très importante. Elle doit consister en un « soutien critique ».
Ah oui quand-même! Shocked

Ils ne font même plus semblant d'être un peu "de gauche", ils foncent droit vers la soupe...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Toussaint le Jeu 18 Oct - 5:24

Bon, sur le fond, ils ont aussi passé sous silence les dérives de JLM sur bien des choses, notamment son nationalisme cocardier, son soutien-défense de l'empire français, et sa négation des cultures régionales, nationales. Et sur ses déclarations sur Keynes, Mitterrand, et bien d'autres choses.

Ceci dit, pour un courant du PCF, j'ai vu pire... et il y a des choses qui vont faire grincer des dents.

Ce qui est inquiétant aussi, c'est que la partie "internationalisme" porte essentiellement sur Cuba, non que je ne sois pas d'accord surce qu'ils disent sur Cuba, mais franchement ce n'est pas sur Cuba qu'on teste l'internationalisme, mais sur la lutte contre son propre impérialisme et son propre colonialisme. Là dessus, silence et cela se comprend quand on connaît le PCF... mais qui montre que l'espace de l'identité communiste du PCF est assez réduit, et qu'ils doivent composer avec la nature de ce parti, son nationalisme, quoi qu'ils en disent, ou c'est aussi une question non tranchée dans la Riposte?
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  gérard menvussa le Jeu 18 Oct - 10:48

Ceci dit, pour un courant du PCF, j'ai vu pire... et il y a des choses qui vont faire grincer des dents.
Cela dit, pour un courant "trotskyste" qui faisait de l'entrisme dans un "parti de masse", j'ai connu mieux ! Quand aux choses "qui vont faire grincer des dents", je pense qu'il n'y a que des références "théoriques", qui n’empêchent en aucune façon le pcf de continuer a fonctionner comme il l'a toujours fait, en flanc gauche de la social démocratie hier, du social libéralisme aujourd'hui.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Abdallah le Jeu 18 Oct - 12:50

Chers camarades,

certains participants à ce fil de discussion font preuve de malhonnêteté intellectuelle, en ne citant qu'une expression.
Le contexte est le suivant : "D’où la nécessité impérieuse de construire une alternative révolutionnaire à la politique de Hollande et à celle de la droite. Dans cette tâche primordiale, le PCF et le Front de Gauche, dont il est la composante majoritaire, peuvent et doivent jouer un rôle décisif. Si nous tenons à notre identité communiste, c’est parce que nous comprenons que le système capitaliste est la cause de la crise sociale et économique actuelle. Notre programme doit tenir compte de cette réalité. Dans l’action politique du parti, dans les luttes dans lesquelles les communistes s’engagent, le PCF doit s’efforcer de fixer l’attention des travailleurs sur la nécessité de briser le pouvoir des banques, de mettre fin à l’emprise des capitalistes sur l’économie et la société.

La question de l’attitude à adopter vis-à-vis du gouvernement socialiste est également très importante. Elle doit consister en un « soutien critique ». Le PCF doit appuyer tout ce qui, dans la politique du gouvernement, va dans le sens d’une amélioration des conditions de vie de la masse de la population. Mais dans le même temps, il doit s’opposer résolument, sans la moindre ambiguïté, à toutes les mesures du gouvernement qui vont à l’encontre des intérêts des travailleurs, des jeunes, des retraités et des chômeurs. Et le parti doit non seulement s’opposer en paroles aux mesures antisociales du gouvernement, mais il doit aussi prendre toute sa place dans les luttes qui visent à y résister. Une telle approche jouera un rôle décisif pour gagner à nos idées la masse des électeurs qui ont voté pour François Hollande en avril et mai derniers."

Pour ce qui est de la critique de Toussaint, concernant l'internationalisme, Cuba est un exemple de la position que l'on attend du PCF, et un exemple important pour l'histoire du continent américain. Plus haut, si on se donne la peine de lire, on parle de la question du nationalisme, sans s'étendre bien entendu sur chaque sujet comme on peut le faire dans nos articles ou nos brochures.

Sur beaucoup de points, on est un peu obligé de résumer nos positions. Il ne s'agit pas de remettre à chaque militant un texte en 22 tomes pour engager une discussion !?

Fraternellement


Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Roseau le Jeu 18 Oct - 14:10

La malhonnêteté, c'est de nier qu'il s'agit bien d'un soutien,
critique, mais soutien à un gouvernement bourgeois.

Tout comme sous Jospin,
ce soutien critique aliène l'indépendance de classe,
au bénéfice des bureaucrates et de leurs enfants de coeur.
Et conduirait dans la crise en cours à ouvrir un boulevard au fascisme, si les travailleurs ne prenaient pas leur avenir en main malgré ou contre les bureaucrates,
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  gérard menvussa le Jeu 18 Oct - 15:06


certains participants à ce fil de discussion font preuve de malhonnêteté intellectuelle, en ne citant qu'une expression.
Eh bien non, parce que "cette expression" est centrale et réduit a néant la phraséologie "pseudo révolutionnaire" du restant du texte

D’où la nécessité impérieuse de construire une alternative révolutionnaire à la politique de Hollande et à celle de la droite. Dans cette tâche primordiale, le PCF et le Front de Gauche, dont il est la composante majoritaire, peuvent et doivent jouer un rôle décisif. Si nous tenons à notre identité communiste, c’est parce que nous comprenons que le système capitaliste est la cause de la crise sociale et économique actuelle. Notre programme doit tenir compte de cette réalité. Dans l’action politique du parti, dans les luttes dans lesquelles les communistes s’engagent, le PCF doit s’efforcer de fixer l’attention des travailleurs sur la nécessité de briser le pouvoir des banques, de mettre fin à l’emprise des capitalistes sur l’économie et la société.
Je ne trouve rien a redire à ce passage. Disons qu'il fait "résolution de congrés du pcf du temps de Georges Marchais... Mais rien de rédhibitoire...
cela dit, c'est trés bien de dire qu'il faut "briser le pouvoir des banques, de mettre fin à l’emprise des capitalistes sur l’économie et la société". Nous sommes parfaitement d'accord, ça n'a rien de différent d'une résolution de congrés du npa. Le probléme n'est pas dans l'objectif, mais surtout sur comment y arriver... Et là, il y a un certain nombre de choix possible, mais l'un des premiers est "Que Faire" face au gouvernement "Hollande Ayrault valls"

Là, il y a trois solutions envisageable : l'opposition "de gauche" façon NPA, l'opposition constructive (nous nous oppposons, mais pas systématiquement, si certaines mesures sont bonnes, on les approuvera) et le "soutien critique" Et laquelle "la riposte" choisit ? La pire, celle qui implique la pire collaboration de classe possible avec la bourgeoisie. Et vous pensez vraiment que vous allez redresser le pcf comme ça ? Je crains que vous vous fassiez de graves illusions. Fort heureusement, plus personnes ne s'en fait pour vous : vous etes l'idiot utile de l'actuelle direction liquidatrice du pcf...

Cordialement


Dernière édition par gérard menvussa le Jeu 18 Oct - 21:42, édité 1 fois
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Roseau le Jeu 18 Oct - 15:18

AC résume dans BC, et à sa façon lapidaire, la situation fort bien décrite par Gérard:

Le besoin de RIPOSTE DE CLASSE.....ça se construira en admettant
que le P.C.F est devenu objectivement contre-révolutionnaire pour une raison toute simple:
la soupe est servie avec cuillère ROSE

OUI, le reste c’est pipeau !
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Duzgun le Jeu 18 Oct - 18:44

Abdallah a écrit:certains participants à ce fil de discussion font preuve de malhonnêteté intellectuelle, en ne citant qu'une expression.
La position par rapport au gouvernement n'est pas qu'une "expression". Et certainement pas une expression secondaire.

En se situant dans le soutien critique au gouvernement, la Riposte se place clairement à droite de Mélenchon (!!!) qui se place lui dans le "ni ni ni" (ni participation, ni soutien, ni opposition).
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  gérard menvussa le Jeu 18 Oct - 21:49

C'est bien là tout le probléme : on peut toujours affirmer "les principes", si on est un "matérialiste" il faut passer au "concret". Et là se pose la question de "que faire face au gouvernement de gauche". Et toute la différence entre "la riposte" et la "tendance de gauche" du npa. La tendance de gauche ne dira jamais qu'il faut être "le soutien critique du gouvernement hollande ayraud valls" Elle pourra dire "tout le pouvoir au soviet", elle ! Jamais la riposte ne pourrait se permettre tant d'insolence. c'est qu'elle a des postes municipaux a sauvegarder, elle ! Et c'est aussi ce qui fait la différence entre "la riposte" et la "tendance de gauche" du npa...
Cordialement !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Abdallah le Jeu 18 Oct - 22:42

Chers camarades,

le terme de "soutien critique" semble vous effaroucher. C'est pourtant une expression utilisée lorsque la masse des travailleurs a viré le camp des capitalistes, mais a fait le mauvais choix de sa direction. Mais peut-être que la masse des travailleurs n'est pas votre souci premier ?

Qu'a fait le NPA lors du 2ème tour des dernières présidentielles ? Il n'a pas appelé à voter pour Hollande, tout en émettant beaucoup de critiques ? C'est ce qu'on appelle un soutien critique. Ni plus ni moins.

Si la tendance Claire s'est exprimée pour l'abstention, en arguant du fait que l'UMP et le PS sont deux partis bourgeois, nous n'y sommes pour rien. Ce n'est pas notre point de vue, car c'est finalement simplifier la réalité et ne pas voir qu'il y avait 2 camps qui s'opposaient.

Par contre, c'est vrai que nous n'avons pas écrit "Tout le pouvoir aux soviets !" dans notre texte.

Par contre, nous avons écrit :"Au fond, en matière de programme, la question qui nous est posée est celle du titre d’un livre bien connu de Rosa Luxemburg : Réforme sociale ou révolution ? Mais souvent, on oppose ces deux notions de façon un peu abstraite. Le parti est fortement engagé – à juste titre – dans des luttes pour défendre et améliorer les conditions de vie des travailleurs. Ces luttes défensives, ainsi que les luttes pour obtenir des concessions ou des « réformes » sont évidemment indispensables. Si le PCF se tenait à l’écart de ces luttes, s’il n’avait pas un programme de revendications « immédiates » de ce type, il ne servirait à rien. Il n’y a rien de révolutionnaire dans le fait de rester les bras croisés en attendant une révolution. Celle-ci ne deviendra une possibilité que lorsque les travailleurs en auront compris la nécessité. En se heurtant à l’attitude implacable des capitalistes, et en se heurtant aussi aux limites de leurs propres idées et méthodes, les travailleurs en lutte tirent des conclusions. Notre rôle, en tant que communistes, est de les aider à passer de la lutte contre les conséquences du système à la lutte contre le système lui-même, de les convaincre que le socialisme est une nécessité incontournable pour en finir avec la régression sociale. Notre programme général a une fonction éducative, pédagogique. Il doit viser à inculquer aux travailleurs l’idée qu’ils peuvent et doivent devenir les maîtres de la société, de l’économie et de l’État."

Ce qui, avouons-le, veut strictement dire la même chose !

Pour le reste, les petites provocations qui n'amènent pas de débat ne m'intéressent pas.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  gérard menvussa le Jeu 18 Oct - 22:55


Qu'a fait le NPA lors du 2ème tour des dernières présidentielles ? Il n'a pas appelé à voter pour Hollande, tout en émettant beaucoup de critiques ? C'est ce qu'on appelle un soutien critique. Ni plus ni moins.
Non, la position du npa n'a rien d'un "soutien critique. C'était tout simplement : entre deux mots,, choisir le moindre...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Toussaint le Ven 19 Oct - 2:29

la masse des travailleurs a viré le camp des capitalistes

Ah... Là, cela s'éclaire. Non, le camp des capitalistes n'a pas été viré par les travailleurs. Du tout.

Une variante capitaliste l'a été, Hollande et consorts ne sont pas moins capitalistes que Sarkozy. Et ils ne le sont pas plus évidemment.

Là, en effet il y a une illusion fondamentale qui montre pourquoi le soutien critique au gouvernement néolibéral et impérialiste des Hollande et Moscovici. Qui n'a rien d'anodin, pour le coup, cela est même LA phrase centrale. Et ce n'est pas une question d'être ou pas effarouché, encore ce genre de méthodes de débat déboles. C'est une caractérisation politique que vous faites du gouvernement bourgeois qui entraîne une attitude de soutien. Il n'y a aucun soutien qui soit acritique, jamais, donc l'adjectif est inutile, il s'agit bien de soutien. Soutien grognon à l'occasion.

Ensuite sur Cuba, je ne suis pas d'accord. Evidemment que l'on peut demander un changement de pôlitique à l'égard de Cuba, quel que soit le gouvernement bourgeois.
Mais un test d'internationalisme pour un gouvernement français qui serait ouvrier (ce que celui d'Hollande n'est pas...), ce serait déjà de lutter contre l'impérialisme français, de se solidariser de la Palestine, se retirer de l'OTAN, évacuer les bases militaires en Afrique et dans le Golfe, réparer la dette historique envers Haïti, reconnaître les responsabilités de la France et payer des dommages de guerre à l'Algérie, mettre au pas les politiques de pillage des compagnies françaises pétrolières, nucléaires, etc... etc... Et aussi, bien sûr, la question de la destruction de l'état colonial français, etc... etc... Autant de questions centrales pour l'état et la classe dominante français mais dont vous ne parlez pas. Alors, non, cela ne mange pas de pain de parler de Cuba. Pourquoi pas aussi un soutien diplomatique aux FARC?
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Soutien, mais critique...

Message  Roseau le Ven 19 Oct - 3:45

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Abdallah le Ven 19 Oct - 10:03

Chers camarades,

en effet notre analyse est différente. Pour certains ici, ils ont voté Hollande pour choisir le moindre mal (pluriel : maux). Ils ont sans doute cru voir un camp de bourgeois contre un camp de bourgeois. Et ils ont choisi le moindre mal. Mais un moindre mal bourgeois finalement ! Je ne sais pas comment ils arrivent à expliquer qu'ils votent pour un camp de bourgeois contre un camp de bourgeois.

Notre analyse est différente. Il y avait d'un côté les travailleurs et de l'autre les bourgeois. Et nous sommes dans le camp des travailleurs. Les travailleurs voulaient se débarasser de Sarkozy et de sa clique bourgeoise. Nous avons contribué à virer cette clique bourgeoise. Pour virer Sarkozy, la majorité des travailleurs a choisi le PS. La grande majorité des travailleurs a encore des illusions sur un de leurs partis historiques, à savoir le PS. Nous sommes avec les travailleurs, mais nous faisons tout pour détruire leurs illusions. Par exemple, nous avons expliqué qu'en virant le camp de Sarkozy, nous n'avons pas viré ce qui est la racine de nos problèmes : le système capitaliste. Mais nous le faisons à l'intérieur du mouvement ouvrier, quand d'autres se placent à l'extérieur du mouvement. Les travailleurs ont choisi une très mauvaise direction soit. Et nous leur disons franchement. Mais nous sommes au milieu des travailleurs. Nous sommes avec eux.

Le problème central, et Toussaint a raison de dire que c'est ce qui fait notre différence, ce n'est pas que nous nous persuadons nous-mêmes qu'il faille renverser le système capitaliste et le remplacer par un système communiste. C'est bien confortable de rester ainsi, mais ce n'est pas utile à la révolution. Le problème central c'est de persuader la majorité des travailleurs. Et ça on ne le fait pas en étant contre eux mais au milieu d'eux.

Pour le reste, je l'ai déjà dit. C'est un texte alternatif. Ce n'est pas nos positions en 22 tomes. Alors il y a forcément des personnes, qui pour absolument critiquer, vont trouver qu'on n'a pas dit ça ou ça. C'est un peu facile, mais j'ai l'habitude de lire ici des jugements faciles.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  dug et klin le Ven 19 Oct - 11:04

gérard menvussa a écrit:

Qu'a fait le NPA lors du 2ème tour des dernières présidentielles ? Il n'a pas appelé à voter pour Hollande, tout en émettant beaucoup de critiques ? C'est ce qu'on appelle un soutien critique. Ni plus ni moins.
Non, la position du npa n'a rien d'un "soutien critique. C'était tout simplement : entre deux mots,, choisir le moindre...

La Gérard tu enc...sodomises les Dypteres,il y a ce qui se passe dans ta tete pour te donner bonne conscience,et comment notre publique interprete nos diverses attittudes,et de ce point de vue,Abdalla a raison,les travailleu(ses)rs ont percus l'EG. comme soutenant Hollande face a Sarkozy,malgres un monceau de critiques.La mise en garde et nos explications sont passés a l'arriere plan.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Toussaint le Ven 19 Oct - 12:52

Mais nous sommes au milieu des travailleurs. Nous sommes avec eux.
(...) on ne le fait pas en étant contre eux mais au milieu d'eux. (...) j'ai l'habitude de lire ici des jugements faciles.


Very Happy Si on parle de jugements faciles, alors tu pourrais t'abstenir d'en montrer un parfait exemple.

D'abord il y aurait ceux et celles qui considèrent que Hollande et le PS représentaient non ce que des travailleurs (une petite minorité) croyait, c'est à dire le camp ouvrier, mais bien une alternance dans le camp capitaliste. Ce que Hollande, et tous les autres ont répété à satiété. Je ne vois pas très bien comment on peut dire que LES travailleurs ont voté pour eux en les pensant opposés au capitalisme alors qu'ils disaient le contraire. Je ne crois pas que la masse de ceux qui ont voté et de ceux qui ont voté Hollande soit complètement tarée. Et les sondages ne montraient pas l'exubérance euphorique dont tu parles, pas plus d'ailleurs que les résultats ou les rues après le vote. La grande majorité a voulu virer Sarko sans se faire beaucoup d'illusions. C'est une habitude de la gauche et l'EG de prendre les travailleurs pour des crétins à qui il faut parler comme à des enfants pour ne pas les fâcher ou les effrayer.Seule une petite minorité pense encore que le PS veut changer la vie ou le monde. Ce ne sont pas tous des malades d'Alzheimmet ni des abrutis, ils pensent aussi.

Le paternalisme, ça va un peu...

Ensuite la réponse du genre "si vous ne soutenez pas Hollande, vous êtes "contre les travailleurs" et pas "au milieu", qu'en voilà une bonne. Donc voici le NPA et tous ceux qui s'opposent frontalement à al politique du gouvernement néo-libéral "contre les travailleurs". L'EG contre les travailleurs parce que refusant de soutenir les illusions réformistes d'une minorité d'entre eux. Parole, on dirait du Léo Figuères. Décidément, je ne sais pas à quoi vous "ripostez", mais vous vous imprégnez de réflexes historiquement marqués.

Enfin, il y a même à l'EG des gens qui semblent "au milieu des travailleurs" sans dire des sottises sur un camp ouvrier emmené par Hollande, mais simplement dans une mauvaise direction. Poutou ne me semble pas si opposé à ses camarades, pas plus qu'OB, et sans doute non plus que la majorité des intervenants à qui tu fais la leçon. Je reconnais là toute la logorrhée stalinienne des grandes années, sauf que les choses ont bien changé, faudrait aussi ouvrir les yeux. Les choses ont changé dans la classe, elle a changé, et le PCF n'est plus ni communiste, même dans sa définition stal, mais il est resté Français, avec un grand F et c'est bien ce que montre votre texte qui prend bien soin de ne pas aborder du tout ce qui pourrait fâcher.

Enfin, tu as raison de dire que vous en pouvez pas écrire tout, ce qui se discute ici, c'est justement les choix dans les thèmes, les propos et les mots. Qui soulignent les lignes fortes de votre orientation. Et plus tu la défends, plus tu en éclaires ce qu'elle a de pathétique.

Mea culpa, gérard, je suis un peu lent, et en effet leur texte me semblait pas mal à première vue, je pensais que certains mots étaient des raccourcis fâcheux, tu avais raison.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Gayraud de Mazars le Ven 19 Oct - 19:21

Salut camarades,

Sur la position par rapport au gouvernement et au PS, du texte alternatif "Combattre l'austérité, en finir avec la capitalisme", qui est discuté, à propos de l'attitude du PCF. En fait, il n'y a déjà plus grand chose à "soutenir", on l'avait compris.

D'ailleurs cette phrase bien citée, "Elle doit consister en un soutien critique", ne sera pas dans le texte alternatif, présenté aux communistes !

Fraternellement,
GdM
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Gayraud de Mazars le Ven 19 Oct - 19:37

Salut camarades,

Soyons plus clairs encore...

Hollande : prisonnier volontaire du capitalisme
17-10-2012

http://www.lariposte.com/hollande-prisonnier-volontaire-du,1838.html

Le nombre de chômeurs a franchi la barre des 3 millions en France. Si l’on inclut les personnes qui cherchent un emploi tout en exerçant une activité réduite, le chiffre monte jusqu’à 4,5 millions. Et compte tenu des personnes sans travail, mais non recensées, le déficit réel en emplois se situe entre 5 et 6 millions. La situation s’aggravera encore dans les mois qui viennent. La désindustrialisation du pays s’accélère, mais les pertes d’emplois affectent pratiquement tous les secteurs de l’économie. Le cas de PSA (8 000 suppressions de poste) est bien connu. Il y a aussi Air France (plus de 5 000), Alcatel-Lucent (5 000 postes dans le monde), Sanofi, SFR, Bouygues Telecom, Hewlett-Packard, Conforama, Doux, Groupama, Puma, Castorama, Novandie, Nouvelles Frontières... La Fédération Française du Bâtiment estime que 35 000 postes auront été supprimés dans son secteur en 2012. La liste ne cesse de s’allonger.

Le gouvernement donne une impression d’impuissance. En vérité, c’est plus qu’une impression. François Hollande et ses ministres sont les prisonniers volontaires du capitalisme à une époque où ce système est en déclin. Certes, les riches s’enrichissent toujours – il n’y a pas de « crise » chez eux. Mais le système ne peut plus fonctionner qu’au détriment du reste de la société.

Hollande prétend pouvoir changer cette réalité tout en préservant les intérêts des capitalistes. Ce n’est qu’une illusion – ou plus exactement une duplicité. Aux capitalistes du MEDEF, il promet de réduire le « coût du travail », de prendre des mesures pour augmenter leurs marges de profit et la compétitivité de leurs entreprises. Ceci passe nécessairement par une augmentation du taux d’exploitation des travailleurs, d’une façon ou d’une autre. En définitive, la compétitivité capitaliste, c’est une productivité maximale pour une rémunération minimale du travail.

En même temps, Hollande promet de protéger les travailleurs contre la régression sociale. Il emploie le même double langage en ce qui concerne les déficits publics. Il dit qu’il n’appliquera pas une politique d’austérité, mais souscrit au traité européen qui exige précisément cela. Il s’engage à réduire le déficit budgétaire de façon draconienne. Dans le budget de 2012, il prévoit de réduire les dépenses publiques de 10 milliards. Le gouvernement s’empêtre dans ses propres contradictions. Sa duplicité peut semer une certaine confusion pendant un certain temps. Les travailleurs sont très patients, on le sait, même dans la souffrance. Mais cette patience a forcément ses limites.

Le gouvernement joue la montre. La situation économique s’améliorera, dit-il, « dans un an ». Sur quoi se base cette affirmation ? Regardons la situation en face. L’Espagne, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Grèce, et de nombreux autres pays sont en récession. Pour la Grèce, il s’agit d’un véritable effondrement. Le PIB français stagne et la France sera, elle aussi, officiellement en récession dans les mois qui viennent. L’économie allemande va dans la même direction. Cette contraction économique – qui n’est pas limitée à l’Europe – réduit d’autant le marché pour les produits français, que ce soit sur le marché intérieur ou extérieur. Dans ces conditions, d’où viendra cette croissance que prévoit François Hollande ?

A cette crise de surproduction capitaliste s’ajoutent les conséquences du surendettement massif des Etats. La dette de l’Etat français s’élève désormais à 1 800 milliards d’euros, et chaque année qui passe rajoute 100 à 150 milliards supplémentaires à cette somme. L’Etat emprunte ce qu’il n’ose pas prendre aux capitalistes – et cette augmentation rapide de la dette mettra la France dans la même situation que l’Espagne dans peu de temps. Ceci est inévitable, à terme. La dette est hors de contrôle. Hollande pense pouvoir réduire le déficit annuel de 30 milliards en 2013. Or pour empêcher le creusement de la dette, ce n’est pas 30 qu’il lui faudrait trouver, mais plutôt 130 milliards !

Guerre de classe

Pour ne serait-ce que retarder la catastrophe, il n’y pas qu’un seul moyen possible : augmenter les recettes et réduire les dépenses. C’est ce que le gouvernement va tenter de faire. Mais avec quelles conséquences ? Augmenter la fiscalité, c’est réduire la masse monétaire et donc la demande dans l’économie. La réduction des dépenses publiques a le même effet. Ainsi, au lieu de stimuler la demande et la production en injectant de l’argent dans les circuits économiques, comme cela a pu être fait dans le passé, l’Etat français (comme tous les Etats européens) est contraint d’extraire de l’argent de ces circuits – et ce afin de ralentir l’acheminement de ces Etats vers une crise d’insolvabilité. Quand on a compris cela, on a compris l’ampleur et la profondeur de cette crise économique, qui n’est pas une crise cyclique passagère, mais une crise tellement profonde que les « solutions » possibles ne font qu’aggraver les problèmes, une crise dont la seule et unique solution, du point de vue des capitalistes, passe par une guerre de classe implacable contre toutes les conquêtes sociales de la classe ouvrière. Les dirigeants du Parti Socialiste proclament haut et fort, depuis longtemps, leur attachement à « l’économie de marché ». Mais quand on accepte le capitalisme, il faut accepter ses conséquences.

Les mesures prises par le gouvernement et ses projets pour les mois à venir sont des coups d’épée dans l’eau. Les 150 000 « emplois d’avenir » n’auront pratiquement aucun impact sur la masse des emplois disponibles. Pour l’essentiel, c’est seulement le mode de financement des embauches qui changera. Les perspectives économiques et sociales sous Hollande ne sont pas meilleures que celles que nous avons connues sous Sarkozy. Au contraire, la situation s’aggrave mois après mois. Un changement de gouvernement ne change pas le système – et c’est le système qui nous mène dans le mur.

La classe capitaliste est devenue un immense fardeau qui empêche la société de se relever. Tous nos efforts pour résister à l’exploitation, toutes les nécessités d’une vie digne – l’éducation, la santé, le logement, des revenus suffisants – se heurtent à chaque instant aux intérêts égoïstes de ceux qui font fortune sur notre dos. Il n’est pas possible d’en finir avec la pauvreté, le chômage, la précarité, le mal-logement et les mille et une difficultés qui pèsent sur nos vies, dans tous les domaines, sans prendre d’assaut et mettre à terre l’édifice tout entier du système capitaliste, sans l’expropriation des propriétaires de l’industrie et du commerce, des banques, des assurances, des sociétés immobilières et des spéculateurs boursiers. Les travailleurs sont exaspérés, ils seront bientôt poussés à bout. A force de voir leur situation se dégrader, de voir leurs perspectives d’avenir et celles de leurs enfants réduites en poussière, de voir qu’aucune solution ne vient des pouvoirs publics, quelle que soit leur étiquette politique, ils en viendront à l’idée qu’ils doivent s’en occuper eux-mêmes  ! Notre tâche, en tant que communistes, est de les aider et les encourager dans cette voie.

Greg Oxley, PCF Paris


avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Roseau le Ven 19 Oct - 20:30

Face aux mots creux de la "Bérézina" devant les bureaucrates ,
qui gèrent depuis des dizaines d'années les éxécutifs avec les policiens PS de la bourgeoisie,
ce texte d'hier de AC sur BC, dans son "style" de lutteur communiste, trahi, blessé, mais lucide:

Est contre révolutionnaire TOUT ce qui, objectivement, se met en travers du processus révolutionnaire !
Ensuite, on peut discuter de nuances entre PS et militants , adhérents sincères ou"intéressés" par ce Carnaval frontiste de Gôôche.

Mais, "les faits sont têtus", ami :
Quand on s’inscrit dans une démarche ou l’URNE CITOYENNE , la stratégie qui vise à "passer devant" le PS, à lui disputer un jour le Pouvoir,devient la"boussolle" alors que l’heure est à travailler à unir , en se référant aux fondamentaux marxistes de Lutte de Classe, on est du S.O du K., que cela dérange ou pas que je l’écrive..
Quand on parle , en temps de troïka "européenne" qui passe les peuples à la gégène d’austérités concertées..de démocratiser la B.C.E...,
...quand on prépare des Congrès avec volonté de"gauchissement" opportuniste..mais en discutant déjà , calculettes en mains, avec les dirigeants socialistes de ce que sera la part de "bouffe" jetées sous la table à ceux qui se contentent de s’"abstenir" quand est évoquée la"confiance" à apporter à Hollande-Ayrault, -qui consiste à faire croire qu’on peut "faire changer le PS" par pétition et rapport d’influence électorale
PS / "gauche de la Social démocratie",
......... quand on fait comme si la question de l’APPROPRIATION SOCIALE n’était pas au coeur des enjeux et donc du nécessaire débat de masse,
... quand on décide que l’"essentiel" est de"compter dans le paysage politicien de"peser" un jour 15 pour cent, lavant l’affront(de Gôôche ?) des 1, 93 % de Marie Jo,
..... OUI, on est CONTRE la REVOLUTION
Oui donc on est "contrerévolutionnaire"..

"A l’insu de son plein gré" pour quelques encartés qui sont au"PARTI" ce que VIRENQUE était au dopage..
Il ignorait....disait-il...
Je crois être de de ceux qui"savent"- parce qu’ils connaissent assez bien les arrières cuisines , qu’ils ont quittées.. quand ça commençait à sentir l’odeur des chiottes de la Rue Solférino.- et donc qui continueront à tenter de démontrer que l’on ne gagne pas un match en faisant des"passes". ;à l’adversaire !
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  gérard menvussa le Sam 20 Oct - 19:18

dug et klin a écrit:
gérard menvussa a écrit:

Qu'a fait le NPA lors du 2ème tour des dernières présidentielles ? Il n'a pas appelé à voter pour Hollande, tout en émettant beaucoup de critiques ? C'est ce qu'on appelle un soutien critique. Ni plus ni moins.
Non, la position du npa n'a rien d'un "soutien critique. C'était tout simplement : entre deux mots,, choisir le moindre...

La Gérard tu enc...sodomises les Dypteres,il y a ce qui se passe dans ta tete pour te donner bonne conscience,et comment notre publique interprete nos diverses attittudes,et de ce point de vue,Abdalla a raison,les travailleu(ses)rs ont percus l'EG. comme soutenant Hollande face a Sarkozy,malgres un monceau de critiques.La mise en garde et nos explications sont passés a l'arriere plan.

Tu veux dire que LO a fait du "soutien critique" a Ségoléne Royal ? Que ségoléne royal et François Hollandes sont des deux cotés de la barriére de classe, l'un du coté des ouvriers, l'autre du coté de la bourgeoisie ?

Que le ps est moins bourgeois dans les municipalités (cogérées avec lutte ouvriére) que dans les autres collectivités locales, ne parlons pas du gouvernement ?

Je ne sais pas si j'encule les mouches, mais quand je vois ton cerveau se transformer lentement en yaourt, j'ai mal pour toi !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Eugene Duhring le Sam 20 Oct - 20:05

gérard menvussa a écrit:

Qu'a fait le NPA lors du 2ème tour des dernières présidentielles ? Il n'a pas appelé à voter pour Hollande, tout en émettant beaucoup de critiques ? C'est ce qu'on appelle un soutien critique. Ni plus ni moins.
Non, la position du npa n'a rien d'un "soutien critique. C'était tout simplement : entre deux mots,, choisir le moindre...
Ce qui ne signifie rien d'autre qu'il y a une différence entre ces deux fourriers du capital, mais quelle est la différence ? je la connais mais je ne connais pas ton idée sur cette différence ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : texte alternatif au 36ème congrès PCF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum