Débat stratégique dans le NPA

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Lun 6 Oct - 8:04

alexi a écrit:
Ce n'était pas le débat au départ de la discussion.

Non au départ de ce fil ce n'était pas des vagissements pour savoir si il y a des désaccords ou pas dans le NPA sur la campagne BDS française...
Oui le débat sur ce fil devait traiter du débat stratégique dans le NPA et c'est toi qui emmerde tout le monde en transportant une question tactique sur tous les fils sans que cela n'ai le moindre sens !

Sans même d'ailleurs tenter de le joindre ici à un débat stratégique.
Si tu n'as rien à dire sur le débat stratégique dans le NPA, mais beaucoup à dire contre la campagne BdS tu peux aller sur le fil adéquat.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Lun 6 Oct - 14:51

stef a écrit:
alexi a écrit:
Roseau :
2) comme l'ont expliqué pourtant, là aussi, plusieurs camarades,
pas besoin de motions à chaque CPN pour participer
à la campagne lancée par les combattants internationalistes de Palestine et d'Israel.

Aucune motion, ni celle de la rentrée qui présentent les axes principaux pour les mois à venir de la part de chacun des "courants", ni à ma connaissance les précédentes, n'ont jugé la campagne BDS assez importante pour l'inclure comme objectif.
Après, tu peux enjoliver comme tu veux  Laughing

Résolution de rentrée du NPA :
CPN a écrit:Nous tentons de centraliser ces mobilisations pour une campagne unitaire contre la répression, pour renforcer la solidarité avec la Palestine et dénoncer la collaboration du gouvernement avec Israël, renforcer la campagne BDS.

Encore un mensonge honteux de Alexi.
Un pourrissement des fils pendant des semaines.
Ce n'est plus du trollage, c'est une campagne contre le boycott d'Irsael,
qui n'a rien à faire sur un site MR, donc par définition anti-impérialiste.


Dernière édition par Roseau le Lun 6 Oct - 17:43, édité 1 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Rougevert le Lun 6 Oct - 17:41

http://www.npa2009.org/content/campagne-bds-carton-rouge-%C3%A0-leurofoot-en-isra%C3%ABl
Le NPA soutient et participe à cette campagne. Le boycott sportif peut contribuer à isoler l’État colonial et raciste d’Israël. À son époque, le boycott des équipes de rugby sud-africaines avait aussi contribué à la chute du régime d’apartheid.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  alexi le Lun 6 Oct - 20:00

Roseau :
Un pourrissement des fils pendant des semaines.
Tu parles de toi et de tes 16 000 messages ?!Very Happy

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Lun 6 Oct - 21:13

Résolution de campagne soumise au vote du CPN du NPA
des 20 et 21 septembre 2014 par A&R et le CCR

(rejetée par 27 pour, 41 contre, 10 abstentions, 5 ne prend pas part au vote)

http://anticapitalisme-et-revolution.blogspot.fr/2014/09/face-la-crise-politique-developper-une.html#more

PS. je suggère que la modération efface les trollages par HS.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  alexi le Mar 7 Oct - 19:36

Roseau :
Résolution de campagne soumise au vote du CPN du NPA
des 20 et 21 septembre 2014 par A&R et le CCR
(rejetée par 27 pour, 41 contre, 10 abstentions, 5 ne prend pas part au vote)
Ce texte a déjà été mis sur le forum.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Eugene Duhring le Mer 8 Oct - 22:33


Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  verié2 le Jeu 9 Oct - 10:43

Eugene Duhring a écrit:
C'est trop dommage, un si bon acteur de clip !
Ton mépris pour un militant ouvrier qui a fait ses preuves dans sa boite est répugnant. Surtout de la part d'un individu qui a rejoint le mouvement de l'arriviste flambeur Mélenchon, qui, lui, n'a rien d'un militant ouvrier.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Duzgun le Jeu 9 Oct - 15:18

verié2 a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
C'est trop dommage, un si bon acteur de clip !
Ton mépris pour un militant ouvrier qui a fait ses preuves dans sa boite est répugnant. Surtout de la part d'un individu qui a rejoint le mouvement de l'arriviste flambeur Mélenchon, qui, lui, n'a rien d'un militant ouvrier.
Surtout que contrairement à ce que laisse croire Mediapart, Philippe n'a pas démissionné de la direction du NPA. Réponse d'OB interviewé dans la presse : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/10/09/25002-20141009ARTFIG00100-olivier-besancenot-on-est-encore-la.php
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Jeu 9 Oct - 16:37

Duzgun a écrit:
verié2 a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
C'est trop dommage, un si bon acteur de clip !
Ton mépris pour un militant ouvrier qui a fait ses preuves dans sa boite est répugnant. Surtout de la part d'un individu qui a rejoint le mouvement de l'arriviste flambeur Mélenchon, qui, lui, n'a rien d'un militant ouvrier.
Surtout que contrairement à ce que laisse croire Mediapart, Philippe n'a pas démissionné de la direction du NPA. Réponse d'OB interviewé dans la presse : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/10/09/25002-20141009ARTFIG00100-olivier-besancenot-on-est-encore-la.php
Olivier Besancenot réagit au départ de Philippe Poutou de la direction du parti.

Extrait

LE SCAN. - Comprenez-vous la démission de Philippe Poutou de la direction du NPA?

Olivier BESANCENOT. - Je comprends surtout que Philippe ne démissionne ni du NPA, ni de la direction dont il reste membre, ni des tâches de représentation publique qu'il continue à assumer, cette semaine encore, auprès de salariés en lutte. Il quitte l'instance exécutive pour des raisons de fonctionnement dont il a redit aux journalistes qu'il souhaitait qu'elles soient discutées en interne et pas dans les tribunes des journaux. Ce que je respecte. En un mot, que nos détracteurs comprennent bien une chose: dans les semaines qui viennent, il faudra compter avec Poutou, le NPA et tous ceux qui veulent changer ce monde avant qu'il nous écrase!

Dans le dernier baromètre TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine, vous enregistrez une progression de 4 points (24% de cote de confiance) en prenant 6 points chez les sympathisants de gauche et 11 points sans chez les sympathisants du PS, sans que l'on vous ait spécialement vu ou entendu. Comment analysez-vous cela?

J'ai appris à garder de la distance par rapport aux sondages, qu'ils soient bons ou mauvais. Ceci étant, depuis plusieurs mois, nous avons des retours militants du terrain qui nous disent que l'on prête à nouveau l'oreille à notre discours, et que l'on a tendance à refaire appel à nous pour agir, que ce soit sur les questions de licenciements, de services publics, sur l'écologie, la Palestine, etc. On a pu le constater à travers nos réunions publiques, notre université d'été fin août, ou par l'affluence à notre stand à la Fête de l'Huma, etc. Un petit milieu militant se tourne vers nous, et cela faisait quelque temps que cela n'était pas arrivé. Beaucoup se sentent orphelins d'une parole de gauche clairement identifiée comme opposée à la politique du gouvernement et qui ne tergiverse pas pour l'assumer. Alors, à ceux qui pronostiquaient en 2012 la mort du NPA, j'aime leur répondre, comme le chantait NTM: «On est encore là!»…

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/10/09/25002-20141009ARTFIG00100-olivier-besancenot-on-est-encore-la.php
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Prado le Jeu 9 Oct - 19:12

Communiqué du secrétariat national du NPA (trouvé dans un commentaire à un article de Jacques Fortin paru sur son blog de Mediapart)...qui semble d'ailleurs n'être pas plus destiné à la presse que le mail de Philippe :
Mise au point par rapport à la démission du CE de Philippe

A l'ensemble des militantes et militants du NPA,

Philippe a envoyé un mail au CPN indiquant  sa décision de démissionner du CE pour différentes raisons de fonctionnement. Ce mail a été envoyé dans certaines fédérations du NPA et a été transmis à Mediapart .

Stephane Allies en a fait un article hier qui a été repris ce jour par de nombreux autres médias. Cette décision et discussion devait rester en interne. Cela n'a pas été le cas et c'est fort regrettable.
Philippe ne démissionne ni du NPA ni de la direction (CPN) dont il reste membre, ni des tâches de représentation publique du NPA, qu'il continue à assumer.

Pour tous ceux et celles qui seront confrontés à des questions sur cette décision, il faut que tous nos détracteurs comprennent bien une chose : dans les semaines qui viennent, il faudra compter sur tous les membres du NPA y compris Philippe pour continuer à combattre la politique de ce gouvernement et du MEDEF."

L'article de Mediapart où est reproduit le mail de Philippe est précédé de la mention :
"GAUCHE(S) CONFIDENTIEL" C'est vraiment débile !

Sur son blog, avec son style méprisant habituel, Jacques Fortin (qui dit n'être dans aucune instance ni aucun comité) enfonce Philippe : "On peut aussi penser qu’il a oublié les conditions peu démocratiques dans lesquelles il accepta d’être porté à la candidature comme la façon très individuelle dont il a conduit la campagne présidentielle dans la première partie (calamiteuse) de celle-ci même si sur les dernières semaines il a su sinon sauver la mise du moins l’honneur".

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  alexi le Jeu 9 Oct - 19:40

Est-ce que Poutou reste un des porte-paroles du NPA ?

Liberation 08/10/14

Poutou, «fantôme» démoralisé

Le porte-parole NPA a démissionné de sa direction.


L’ouvrier en a plein le dos. Dans un mail adressé dimanche à ses camarades et publié sur Mediapart, Philippe Poutou, porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), annonce qu’il démissionne de la direction du parti. L’ancien candidat à la présidentielle, qui avait recueilli 1,15 % des voix au premier tour en 2012, explique sa décision par son «impossible intégration» à une instance dont les réunions hebdomadaires se déroulaient chaque lundi à Paris. «En vrai, je n’étais qu’un "fantôme" au CE. […] J’ai quand même tenté de faire le début des réunions, les retours chez moi à minuit, sans tram, à pied… un peu trop l’aventure à mon goût», s’excuse cet ouvrier de l’usine Ford de Blanquefort, dans la banlieue bordelaise.

Mais Philippe Poutou pointe aussi le manque de démocratie, de transparence et les problèmes de fonctionnement qui minent sa jeune organisation. «On semble même complètement englués dans des relations conflictuelles, destructrices, usantes, démoralisantes», grince Poutou, qui reste toutefois membre du NPA et espère une «remise en cause» au prochain congrès de janvier. «Il va bien falloir se coltiner sérieusement les problèmes de fonctionnement, de manque de démocratie, de manque de respect entre camarades», prévient-il.

«Ce n’est pas une crise. C’est juste un problème de fonctionnement», balaie Alain Krivine, figure historique du NPA. Depuis sa fondation en 2009, en remplacement de la trotskiste LCR, le NPA n’en finit plus de compter départs individuels et scissions collectives. En 2012, beaucoup de ses militants ont rejoint le Front de gauche et sont aujourd’hui membre d’Ensemble, une de ses composantes incarnée par Clémentine Autain. Krivine livre toujours la même explication : «Quand le mouvement social est fort, on est unanimes. Quand il est faible, on se divise.»

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Duzgun le Jeu 9 Oct - 20:24

Prado a écrit:Sur son blog, avec son style méprisant habituel, Jacques Fortin (qui dit n'être dans aucune instance ni aucun comité) enfonce Philippe : "On peut aussi penser qu’il a oublié les conditions peu démocratiques dans lesquelles il accepta d’être porté à la candidature comme la façon très individuelle dont il a conduit la campagne présidentielle dans la première partie (calamiteuse) de celle-ci même si sur les dernières semaines il a su sinon sauver la mise du moins l’honneur".
A répéter un mensonge, autant continuer il faut croire.
Sauf que Philippe est le porte-parole dont la désignation a été la plus démocratique jusqu'ici, puisque désigné par une CN.

C'est assez lamentable ce genre d'attaques aussi mensongères que ridicules.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Jeu 9 Oct - 20:30

Duzgun a écrit:
Prado a écrit:Sur son blog, avec son style méprisant habituel, Jacques Fortin (qui dit n'être dans aucune instance ni aucun comité) enfonce Philippe : "On peut aussi penser qu’il a oublié les conditions peu démocratiques dans lesquelles il accepta d’être porté à la candidature comme la façon très individuelle dont il a conduit la campagne présidentielle dans la première partie (calamiteuse) de celle-ci même si sur les dernières semaines il a su sinon sauver la mise du moins l’honneur".
A répéter un mensonge, autant continuer il faut croire.
Sauf que Philippe est le porte-parole dont la désignation a été la plus démocratique jusqu'ici, puisque désigné par une CN.

C'est assez lamentable ce genre d'attaques aussi mensongères que ridicules.

Exactement.

Mais il y a quand même un gros problème :
Les militants du NPA n'ont toujours pas l'honneur de connaitre de la part de la direction du NPA le courrier de Philippe alors que Médiapart le diffuse à ses abonnés payants ...

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  le petit scarabée le Jeu 9 Oct - 20:32

Ca pose problème d'apprendre cela par la presse ou par des militant-e-s d'autres orgas.
Par ailleurs, en dehors des gloses des journalistes, Philippe Poutou indique que selon lui il y a de vrais problèmes de fonctionnement. C'est ça qui est important.

le petit scarabée

Messages : 194
Date d'inscription : 18/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Jeu 9 Oct - 20:41

le petit scarabée a écrit:Ca pose problème d'apprendre cela par la presse ou par des militant-e-s d'autres orgas.
Par ailleurs, en dehors des gloses des journalistes, Philippe Poutou indique que selon lui il y a de vrais problèmes de fonctionnement. C'est ça qui est important.

Pour l'instant, je ne connais pas ce qu'indique Poutou alors que n'importe qui non-NPA abonné à Médiapart le sait.

Je ne peut que supputer de ce qu'il a dit d'après des propos prêtés par d'autres.

L’exécutif doit fournir aux militants cette lettre et commet une faute en laissant trainer cela comme ça.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Eugene Duhring le Jeu 9 Oct - 21:03

verié2 a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
C'est trop dommage, un si bon acteur de clip !
Ton mépris pour un militant ouvrier qui a fait ses preuves dans sa boite est répugnant. Surtout de la part d'un individu qui a rejoint le mouvement de l'arriviste flambeur Mélenchon, qui, lui, n'a rien d'un militant ouvrier.
Mon brave Vérié, tout le monde n'a pas la chance d'être exposé médiatiquement pour faire valoir (par les Vérié) ses qualités de militant ouvrier. Je fais partie de ces militants ouvriers anonymes remettant jour après jour l'ouvrage sur le métier. Mais bon, ton mépris pour les sans noms je m'en tape le coquillard comme je me tape le coquillard de tes amalgames à deux balles avec le "flambeur" Mélanchon. Au fait Krivine a t'il jamais mis les pieds dans une usine, tenu un mandat syndical, affronter chaque jour son patron ? Dans ton échelle du mépris, où comptes-tu le classer ?
Le NPA n'en finit pas d'accumuler les crises faute d'en comprendre les véritables raisons. Et c'est pas sur la qualité de tes interventions et de tes réflexions que ces crises vont se résoudre.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Jeu 9 Oct - 23:25

Eugene Duhring a écrit:je me tape le coquillard de tes amalgames à deux balles avec le "flambeur" Mélanchon. Au fait Krivine a t'il jamais mis les pieds dans une usine, tenu un mandat syndical, affronter chaque jour son patron ?
Au moins, c'est clair!
Duhring qui a quitté le délire lambertisme pour le nuage FdG
préfère au militant révolutionnaire Krivine,
qui s'est opposé toute sa vie à l'Etat bourgeois,
le vieux sénateur et politicien bourgeois Mélenchon,
capable de ne voyager qu'en business,
ou affirmant que le seul qui exclue dans le PG, c'est lui !


Dernière édition par Roseau le Ven 10 Oct - 18:11, édité 1 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  olac2013 le Ven 10 Oct - 6:36


Pour ceux qui n'ont pas accès à l'article de Mediapart, voici la lettre publiée :

Ma démission du CE : comme une contribution pour le congrès

J’annonce maintenant ma démission du CE mais je précise de suite que ce n’est pas un évènement, ce n'est pas une décision brusque. C’est seulement le résultat logique de ma non intégration à l’équipe exécutive et de désaccords multiples sur le fonctionnement. En vrai, je n’étais qu’un « fantôme » au CE et ce, depuis le début. Donc pas de souci, mon choix n’aura pas de conséquences handicapantes. Faut dire que cela fait plus d'un an que je pense démissionner. J'ai alerté et questionné à plusieurs reprises sur mes problèmes d'intégration et sur nos problèmes de fonctionnement. J'ai envoyé plusieurs e-mails mais jamais de réponses, jamais de discussions à part quelques échanges avec quelques camarades réceptifs.

D’abord, une impossible intégration : Je n’ai jamais su ou pu m’intégrer. Habiter à 550 kilomètres, à 10 heures de transport aller retour (en train) ou à 6 heures en avion, ça complique. Malgré mon jour « npa » il m’était difficile de participer aux réunions le soir à 18h30 : Juste pour se faire une idée : y participer cela signifiait dormir à Paris et du coup devenait ingérable pour ma vie de famille. Ce sont mes limites, désolé. Faut savoir que je passe déjà quelques nuits à l’extérieur à l’occasion de participations à des initiatives diverses (manif, meetings, média). J’ai quand même tenté de faire le début des réunions, les retours chez moi à minuit, sans tram, à pied… un peu trop l’aventure à mon goût. Tout ça pour embaucher tôt le lendemain. Puis progressivement je ne suis plus venu aux réunions, je passais alors la journée du lundi à Roto (le siège du NPA, à Montreuil ndlr), puis le mardi puis n’importe quel jour, peu importe car dans tous les cas, il n’y avait pas de cadre collectif pour m’intégrer. Je me suis senti inutile de plus en plus. D’autant plus gênant que des camarades supposaient une mauvaise volonté de ma part, ignorant en quoi tout cela était compliqué pour moi. Ça fait bien partie des problèmes auxquels on est confronté et pas simple à gérer, ça pose notamment le problème de la participation régulière à un exécutif quand on habite loin. Comment mettre en place un CE avec des camarades non-parisiens, peut-on élaborer un cadre pour le réussir ? Et puis quel lien entre l’exécutif et le CPN (conseil politique national, le parlement du parti ndlr), quelles fonctions pour chacun ? Pour permettre l’intégration de chaque camarade, cela suppose qu’on s’intéresse à l’autre, qu’on ait le souci de construire une équipe qui intègre tout le monde. On est obligés d’en discuter, de progresser dans notre structuration.

Ensuite, les désaccords sur le fonctionnement du CE (comité exécutif ndlr) : Je ne règle pas de comptes, je veux bien prendre ma part de responsabilité, donc on peut en discuter tranquillement. Les difficultés de fonctionnement concernent tout le monde, on peut tous se sentir responsables de notre incapacité collective à fonctionner démocratiquement, respectueux même des camarades. Le problème est ancien mais demeure, s’installe carrément. On pensait pouvoir le régler à l’occasion du dernier congrès mais non, on en est presque au même point. On ne s’en sort pas, on semble même complètement engluer dans des relations conflictuelles, destructrices, usantes, démoralisantes. Ce n’est pas seulement un problème de « tendances » car le conflit, l’agressivité, le manque de respect ou d’attention ou de correction, cela existe aussi au sein d’une même tendance, entre « groupes » ou cliques différentes.

Cette ambiance permet à chacun de fonctionner un peu comme il veut, chacun dans son « coin » au mépris de règles collectives, au mépris d’un fonctionnement démocratique où le souci est de rendre des comptes à la collectivité. La conséquence est logiquement un manque de transparence. Par exemple, il n'y a pas de compte-rendu de réunion CE. De trop nombreuses choses sont décidées et faites hors du « collectif ». Je peux l'illustrer avec les tâches de porte parole : les apparitions médiatiques ne sont pas discutées, ni le fond ni le choix d’y aller ou pas, de comment faire ; on ne discute pas des meetings, de quoi dire mais aussi d’où on veut aller, du pourquoi on va là et pas ailleurs, à quelles manifestations participerions-nous, quelles priorités, quels axes d'interventions dans telle ou telle situation. Une commission avait été mise en place pour gérer cette question, elle n’a jamais fonctionné correctement et a été abandonnée discrètement ou bien ça fonctionne en tout petit groupe. Cela donne des trucs pas terribles : je suis allé soutenir les « anti-barrage », les intermittents sans discussion, j’étais quasiment à mon compte. J'y suis allé à la demande des camarades investis dans ces mobilisations mais sans avis du CE. Mieux encore, pour la manif de Quimper le 2 novembre 2013, nous étions seulement 3 du CE en plus des camarades Bretons a avoir pris position clairement pour y aller, nous débrouillant avec la pression qui existait les jours précédents. A force, je me rends bien compte que je me déforme aussi, que je finis par décider seul, par faire ce que je veux. Ce qui n'est pas bon du tout.

Pour ne pas juste redistribuer des places et refaire un tour pour rien : Le congrès arrive et les disputes plus ou moins justifiées sur l’orientation à débattre vont s’intensifier. Mais il va bien falloir se coltiner sérieusement les problèmes de fonctionnement, de manque de démocratie, de manque de respect entre camarades. Les questions de démocratie ou de vie collective ne sont pas liées aux questions d'orientations ou de politiques telles l’opposition de gauche, les rapports avec les FdG, le sectarisme ou les tendances réformistes. D’un côté ou de l’autre, nous n’avons pas su faire pour mettre en place une direction qui permette de construire, de coordonner l’activité, d’aider les équipes militantes à se renforcer. D'un côté ou de l'autre, nous ne sommes pas plus transparent ou collectif. Le CE tel qu’il se comporte contribue au contraire à paralyser, à étouffer et même à abîmer. C’est triste parce nous réussissons à gâcher des possibilités de développement, à gaspiller des forces et à laisser des équipes militantes sans solution.

La période actuelle n’est pas si défavorable pour nous, il y a des choses à faire, à tenter. Pour cela, c’est obligatoire, il faut se débarrasser de nos « conneries ». Il faut que nous en parlions franchement, sans se faire la guerre, sans se vexer et sans en faire des histoires personnelles. Au Npa, nous subissons aussi l’opportunisme individuel, l’ambition personnelle, la prétention, le sentiment de supériorité ou encore l’aspiration à prendre la place (sa place) et à vouloir la garder. Il y a besoin de se remettre en cause sur toutes ces questions. Le congrès peut en être l'occasion. Cela nous donnerait de l’air frais, si utile pour discuter sereinement de notre construction ou reconstruction. On a besoin de revoir le rôle du CE, celui du CPN et le rapport entre les deux instances. Cela pourrait passer par limiter les fonctions du CE et renforcer celles du CPN. Il y aurait aussi besoin de voir comment fonctionner avec des camarades qui habitent loin, qui n'ont pas les mêmes disponibilités.

Le CE, le CPN, l’ensemble de la direction, ne doivent pas seulement être le lieu de débats ou de disputes sur l'orientation, ils doivent aussi s'intéresser à la vie du parti et des comités. Il serait nécessaire d'agir pour aider les équipes militantes à construire le Npa, impulser des initiatives, proposer de l’aide, organiser la collaboration, l’entre-aide entre les villes, les régions. Le CE/CPN doivent pouvoir organiser des meetings à Paris mais aussi s'y intéresser pour les autres régions, impulser des initiatives publiques dans les autres villes, dans les petites villes, dans les zones rurales. Le parti doit se construire partout et dans tous les milieux. Le CE souffre en plus d'être trop "parisien". Tout s'y concentre, les initiatives centrales comme les tensions.

La "crise" que nous vivons n'est pas seulement une crise de direction. On a la direction qu'on mérite. C'est peut être vache de le dire comme ça mais c'est ainsi. En tout cas, c'est forcément tout le parti qui trinque tant que nous n'arriverons pas à nous sortir de ces problèmes de fonctionnement. L'ensemble des militants, pas seulement ceux de la direction (CE et CPN) ont un rôle à jouer. Maintenant, avant le congrès et après.

Philippe
avatar
olac2013

Messages : 23
Date d'inscription : 26/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Ven 10 Oct - 18:05

Merci...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  alexi le Ven 10 Oct - 18:30

Poutou :
Malgré mon jour « npa » il m’était difficile de participer aux réunions le soir à 18h30 : Juste pour se faire une idée : y participer cela signifiait dormir à Paris et du coup devenait ingérable pour ma vie de famille. Ce sont mes limites, désolé.
Qu'est-ce que cela changerait pour lui de dormir à Paris s'il doit embaucher tôt le lendemain ?
Cela me semble infaisable.
Reste le problème de sa vie de famille en rapport avec son militantisme.

Il semble également démissionner de son poste de porte-parole. Cela prend une autre dimension.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Eugene Duhring le Ven 10 Oct - 20:04

Poutou :
Mieux encore, pour la manif de Quimper le 2 novembre 2013, nous étions seulement 3 du CE en plus des camarades Bretons a avoir pris position clairement pour y aller, nous débrouillant avec la pression qui existait les jours précédents. A force, je me rends bien compte que je me déforme aussi, que je finis par décider seul, par faire ce que je veux. Ce qui n'est pas bon du tout..
Je comprends mieux cette impression que j'avais d'un NPA à Quimper finalement peu impliqué hormis le NPA localement !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Duzgun le Ven 10 Oct - 20:23

Eugene Duhring a écrit:
Poutou :
Mieux encore, pour la manif de Quimper le 2 novembre 2013, nous étions seulement 3 du CE en plus des camarades Bretons a avoir pris position clairement pour y aller, nous débrouillant avec la pression qui existait les jours précédents. A force, je me rends bien compte que je me déforme aussi, que je finis par décider seul, par faire ce que je veux. Ce qui n'est pas bon du tout..
Je comprends mieux cette impression que j'avais d'un NPA à Quimper finalement peu impliqué hormis le NPA localement !
Ce n'est pas ce qu'il a dit.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Ven 17 Oct - 16:01

Que se passe-t-il avec la France ?
Octobre 2014
par Denis Godard
http://quefaire.lautre.net/Que-se-passe-t-il-avec-la-France
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum