Débat stratégique dans le NPA

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Toussaint le Jeu 4 Oct - 20:39

Merci, Babel, pour ce texte en effet très intéressant de Pierre Rousset.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Babel le Jeu 4 Oct - 22:20

Toussaint a écrit:Merci, Babel, pour ce texte en effet très intéressant de Pierre Rousset.
Pas de quoi Cool. Sur le fil G.A.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Toussaint le Sam 6 Oct - 12:30

Oui, j'ai répondu sur ce fil car il me semble que Pierre apporte plus aux débats du NPA qu'à ceux sur la GA, dont il cerne magistralement les délimitations politiques et leurs conséquences inéluctables.

Puis il cite des évolutions que j'ignorais complètement, et qui en effet n'ont pas pu manquer d'avoir un effet dévastateur sur l'évolution politique de la LCR, qui en fait expliquent énormément de choses dans ce que j'ai pu voir et constater, positions politiques, comportements, fonctionnements, type de débats, etc... etc...

Cependant il me semble que le texte de Pierre passe un peu sous silence les évolutions théoriques et stratégiques de la LCR depuis pas mal de temps, explicables en partie par ce qu'il met en évidence mais qui n'ont pas manqué d'accentuer, de cristalliser les dérives au point de modifier la nature de l'organisation. De même, lorsqu'il cite les acteurs éventuels de la politique de la LCR dans les "zones de précarité", il cite surtout des acteurs participant à l'encadrement des banlieues et cités ouvrières dont le rôle est loin d'être univoque. En revanche pas grand chose sur l'ouverture réelle aux gens de ces zones qui sont simplement la majorité de la classe ouvrière. Enfin, ces structures de la Ligue in tervenant dans les "zones de précarité" dont parle Pierre se sont régulièrement exprimées, en particulier sur les questions de la religion, des lois islamophobes, etc... Elles ont été simplement ignorées royalement, y compris par lui-même, traitées en mineurs par des dirigeants entre l'indifférence et la condescendance. Lorsque même elles n'ont pas été réprimées ou cassées avec brutalité. Et lorsque Pierre s'est inscrit dans ces débats il l'a fait à partir de son expérience... dans des pays où l'Islam est religion d'état. Je ne sache pas qu'il at eu une autre analyse que celle d'Alain et PF Grond sur le fond, et il a répondu présent lorsqu'il fut sollicité pour apporter sa pierre à la lapidation des minoritaires sur ces questions... dont les commissions quartiers et les gens investis dans le mouvement des sans-papiers. Je note d'ailleurs qu'il reste très ambigu sur cette question.

Le fait, c'est que si les dirigeants -et lui- avaient dû s'appuyer sur les structures militantes investies dans un travail de terrain pour se positionner sur les questions de voile et de travail dans les milieux populaires, ils auraient été obligés de virer à 180°. Un peu comme l'a fait Besancenot au moment de la préparation du projet NPA. La position de la LCR sur toute l'affaire de voile et d'islamophobie est une illustration presque caricaturale de tout ce que montre Pierre. Que ne l'a-t-il pas vu avant, si tant est qu'il le voie aujourd'hui!

Ce qui ne veut pas dire que nous avions totalement raison, ni les copains investis sur le terrain. La politique menée dans les CSP et dans le CEPT (par foulard mino) n'était pas satisfaisante, du tout, sa continuation, ce fut Arles-Avignon, dont je ne me désolidarise pas, au contraire, mais qui a été menée de façon aberrante. Construire une orientation par la fusion des bases, cela ne marche jamais. Là encore il ne faut pas pour autant passer de l'autre côté, les méthodes proposées par Godard n'ont pour moi pas la moindre chance de redresser la situation. On en peut pas faire l'impasse sur les délimitations stratégiques au point où il semble le faire. Cela donnerait seulement un grand désordre précédent un implosion finale. Mais bon, encore une fois, je vois cela de loin.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  nelum le Mar 9 Oct - 8:50

Toussaint a écrit: Ce qui ne veut pas dire que nous avions totalement raison, ni les copains investis sur le terrain. La politique menée dans les CSP et dans le CEPT (par foulard mino) n'était pas satisfaisante, du tout, sa continuation, ce fut Arles-Avignon, dont je ne me désolidarise pas, au contraire, mais qui a été menée de façon aberrante. Construire une orientation par la fusion des bases, cela ne marche jamais. Là encore il ne faut pas pour autant passer de l'autre côté, les méthodes proposées par Godard n'ont pour moi pas la moindre chance de redresser la situation. On en peut pas faire l'impasse sur les délimitations stratégiques au point où il semble le faire. Cela donnerait seulement un grand désordre précédent un implosion finale. Mais bon, encore une fois, je vois cela de loin.

Moi aussi et je me sens pas à l'aise pour intervenir ....Après une lecture attentive de ce forum ( pas toujours facile )....Pourquoi Poutou un ouvrier syndicaliste n'est pas plus audible que le politicard Melenchon ?Pourquoi le NPA est en grave crise ?Pourquoi est-il difficile d’être révolutionnaire ? D'ailleurs qu'elle est le sens de revolution communiste ? Je sais vous vous savez , tellement que vous vous divisez en petits groupes puis en secte pour l'exprimer !

Je constate ICI que le combat politique est devenu accessoire : on utilise des jeux de mots , des calembours à deux balles, on se moque ,on se hait pourtant on se dit membre de la grande confrérie de l’extrême gauche ou de la gauche de la gauche .Pourtant l'ex LCR avait des cadres politiques de haut niveau .J'ai lu le texte de Pierre, il est excellent il met la politique au centre du débat . Anecdote : J'ai rencontré une militante ( que je n'avais pas vu depuis des lustres) de la mouvance T3 ( de mon époque) et qui me dit ,je suis resté au NPA (je ne connais pas) pourtant je suis "fatigué" .Elle m'avoue : le "Melenchon me débecte "( dixit) mais ce n'est pas uniquement pour cela que je ne peux/veux pas quitter le NPA c'est toujours mon cadre affectif depuis plus de 40 ans , Et puis elle me dit : "Bensa nous manque" !

Alors si vous laissiez rentrer de l'humain dans la politique "communiste" et je dirais que les délimitations stratégiques sont un voile de fumé pour cacher l’impuissance des "gauchistes" ou le verbiage remplace l'action .... . Au fond idolâtrer une ligne ou un courant n'est ce pas une façon de créer une perfection imaginaire pour oublier ses propres imperfections . Je sais billevesée petite bourgeoise...

Bensa disait de vos/nos concurrents historiques : "On trouve dans là un trait typique de la secte incapable de se hisser à la hauteur des événements et réduisant le monde à sa propre échelle minuscule "( Les trostskysmes Que sais je page 110) .....

nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Babalu le Mar 9 Oct - 10:21

nelum a écrit:[.Pourquoi Poutou un ouvrier syndicaliste n'est pas plus audible que le politicard Melenchon ?Pourquoi le NPA est en grave crise ?Pourquoi est-il difficile d’être révolutionnaire ? D'ailleurs qu'elle est le sens de revolution communiste ? Je sais vous vous savez , tellement que vous vous divisez en petits groupes puis en secte pour l'exprimer !

Je constate ICI que le combat politique est devenu accessoire : on utilise des jeux de mots , des calembours à deux balles, on se moque ,on se hait pourtant on se dit membre de la grande confrérie de l’extrême gauche ou de la gauche de la ) .....
ça dépend de qui , de fois la moquerie vient du fait qu'on connait déjà les positions des autres tendances, par exemples, ceux de la P1A se moquent chaque fois que je dit "états Socialistes d'Europe" parce qu'ils ne croient pas du tout à la capacité des travailleurs européens à se battre jusqu’à la victoire. C'est vrai que la chute du mur de Berlin pèse beaucoup , il faut faire un analyses politique de tout ce processus, chose que la IV n'a pas fait. Voir :revue sob
______________
Pour les États Unis socialistes, antipatriarcales et antiracistes d'Europe!!


Dernière édition par Babalu le Mar 9 Oct - 11:54, édité 1 fois
avatar
Babalu

Messages : 152
Date d'inscription : 08/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  nelum le Mar 9 Oct - 11:31

Babalu a écrit: C'est vrai que la chute du mur de Berlin pèse beaucoup , il faut faire un analyses politique de tout ce processus, chose que la IV n'a pas fait. Voir :revue sob____________
Pour les États Unis socialistes, antipatriarcales et antiracistes d'Europe!!

Pour faire bref la chute le morenisme est un échec grave au vu de son importance antérieure alors donner des leçons au NPA me semble hors de de toute réalité . Le morenisme est devenu une kyrielle de groupe... Un mot d'ordre propagandiste aussi abstrait n'a aucun sens agitatoire, à part affirmer son originalité politique . Au fond être à Socialismo o Barbarie n'a d’intérêt que pour toi et ses militants et c'est déjà un premier pas mais les travailleurs combattifs se foutent des cheminements politiques des trotskistes....ils ont raison !

nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Babalu le Mar 9 Oct - 12:00

[quote="nelum"]
Babalu a écrit:

Pour faire bref la chute le morenisme est un échec grave au vu de son importance antérieure alors donner des leçons au NPA me semble hors de de toute réalité . Le morenisme est devenu une kyrielle de groupe... Un mot d'ordre propagandiste aussi abstrait n'a aucun sens agitatoire, à part affirmer son originalité politique . Au fond être à Socialismo o Barbarie n'a d’intérêt que pour toi et ses militants et c'est déjà un premier pas mais les travailleurs combattifs se foutent des cheminements politiques des trotskistes....ils ont raison !
d'accords sur la chute du morenisme, on ne se considéré moreniste, tu lis l'espagnol? quel mépris! on dirait de l'eurocentrisme.......les travailleurs combatifs ont un ennemi à combattre: la bureaucratie syndical ,un des problèmes est que beaucoup de trotskystes sont devenus aveugles face à ce problème....par exemple
tu refuses de discuter les sujets, tu ne fais que te plaindre du vide théorique.... du SU de la IV, par contre des autres regroupements ont fait des efforts dans ce sens, et le sectarisme empêche de les discuter...
Pour les États Unis socialistes, antipatriarcales et antiracistes d'Europe!!


Dernière édition par Babalu le Mar 9 Oct - 17:49, édité 1 fois
avatar
Babalu

Messages : 152
Date d'inscription : 08/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Mar 9 Oct - 13:18

nelum a écrit: Pourquoi Poutou un ouvrier syndicaliste n'est pas plus audible que le politicard Melenchon ?Pourquoi le NPA est en grave crise ?
Très important d'avoir les idées claires sur une telle question.
On peut trouver des explications ayant trait aux moyens de la campagne
ou à la personalité, mais l'important est ailleurs:
- Les travailleurs préfèrent qu'on leur propose "une révolution par les urnes",
même si cela est inconcevable par un marxiste, plutôt que la révolution.
- Les travailleurs préfèrent qu'on mette de côté de socialisme,
le mot même étant banni du programme du politicien mitterrandien *.
Ces deux obstacles ne peuvent être surmonté que lorsque s'effondrent
les illusions réformistes.
Ce qu'il faut construire, c'est le parti qui porte le projet socialiste,
et la seule stratégie possible, celle de la révolution,
bref "la révolution sociale", comme l'affirment les Principes Fondateurs du NPA,
qui n'a jamais été conçu autrement que par les ralliés au réformisme.

* Cette défiance des travailleurs vis à vis du socialisme est justifiée.
Elle vient du socialisme "réellement existant" et de la chute du mur de Berlin.
Un détail à ce propos: la IV l'a analysé, dire le contraire, c'est refuser d'en débattre.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  nelum le Mar 9 Oct - 14:55

Roseau et babalu répondent avec leurs lignes mais rien pour faire changer un rapport de force toujours en faveur des réformistes malgré la crise...Rien qui explique l’impuissance des groupes/groupuscules/sectes de la gauche de la gauche...
VOUS ( les groupes ) n'arrivez vous pas à conscientiser les travailleurs en lutte chacun reste dans son pré carré idéologique .... les Poutou les Mercier et les autres luttent et ils bougent (quoique ce n''est pas aussi facile que dans les forums) voilà le vrai combat mais arriveront-ils à s'unir .Je parie NON ! Pourquoi je l'explique plus haut !

nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Mar 9 Oct - 15:05

nelum a écrit:Roseau et babalu répondent avec leurs lignes mais rien pour faire changer un rapport de force toujours en faveur des réformistes malgré la crise...Rien qui explique l’impuissance des groupes/groupuscules/sectes de la gauche de la gauche...
Tout le contraire. Il suffit de prendre la peine de lire.
Sinon, un forum ne sert qu'à polémique creuse.
J'ai rappelé les deux raisons essentielles
qui font que les travailleurs se raccrochent à l'illusion réformiste.

Que des orgas politiques aient des positions différentes,
ce n'est pas du sectarisme.
Il faut s'en féliciter. Qui a raison? C'est la pratique qui tranchera.
L'impuissance des orgas révos, c'est la chanson entendue
dans tous les pays, jusqu'à ce que les travailleurs se fâchent.
Cela me rappelle avec joie les diatribes des réformistes en 68,
(en tout comparables à la soupe du FdG)
et leur étonnement puis rage devant le mouvement et la grève générale.

En attendant, ne pas vouloir entendre, ni même discuter de positions différentes,
c'est la négation de la complexité, et partant du multipartisme et de la démocratie.
Le sectarisme, ce n'est pas la diversité des opinions,
c'est le refus d'en discuter.
Existe aussi la paresse de ne pas étudier, réfléchir, discuter,
et corriger sans cesse ses opinions.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  nelum le Mar 9 Oct - 17:20

Roseau a écrit: Existe aussi la paresse de ne pas étudier, réfléchir, discuter, et corriger sans cesse ses opinions.

Etrange le militant révolutionnaire est convaincu que les masses ne sont pas révolutionnaires à cause de mot d'ordre juste et/ou à cause dess trahison des réformistes On est toujours le traitre de quelqu'un . Certains gauchistes disent que Poutou et Mercier sont des réformistes alors que je pense qu'ils font ce qu'ils peuvent ....

la dernière phrase est révélatrice de l’état d'esprit du militant révolutionnaire ( tous labels confondus) il est forcement plus intelligent, il étudie ,il réfléchit, il discute souvent il se parle à lui même en récitant les mêmes couplets ...mais s'interroge t-il sur lui même ! Que nenni il il s'autofélicite ...Le militant surtout lit en diagonale et ne répond pas aux questions qui dérangent ....

nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Babalu le Mar 9 Oct - 17:50

cela me rappelle certains courants comme le SWP, il disent qu'il faut se battre toujours ensemble, sans discuter les divergences.....et il finissent en se collant au PS, Melenchon, Clamentine Autain, Attac etc. Ce n'est pas du mépris de la discussion en soit , ils veulent se coller aux partis plus grand et plus réformistes ...
Pourquoi les ouvriers refuseraient la discussion théorique? A mon avis il a là du mépris pour la classe ouvrière; C'est une vielle position, relisons Lenine, quand il répond à ceux que pensent que la classe doit s'occuper que de ses propres problèmes économiques, TOUS LES SUJETS DOIVENT ETRE DÉBATTUS AU SEIN DE LA CLASSE OUVRIÈRE: feminisme, racisme, Europe, stratégie des partis etc.
Pour les États Unis socialistes, antipatriarcales et antiracistes d'Europe!!
avatar
Babalu

Messages : 152
Date d'inscription : 08/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Mar 9 Oct - 18:57

nelum a écrit:
Roseau a écrit: Existe aussi la paresse de ne pas étudier, réfléchir, discuter, et corriger sans cesse ses opinions.

Etrange le militant révolutionnaire est convaincu que les masses ne sont pas révolutionnaires à cause de mot d'ordre juste et/ou à cause dess trahison des réformistes On est toujours le traitre de quelqu'un .
Où ai-je écrit une cela ? Pure affabulation. Pas sérieux.
On est pourtant pas sur un forum de potaches!
J'ai au contraire donné deux raisons de la dominiation de l'illusion réformiste,
en prenant la précaution d'écrire qu'il en existe d'autre.
Mais Nelum ne veut visiblement pas lire, pas étudier, pas discuter.
Et il a le droit.
Seuls les affrontements à venir nous obligeront tous à franchir ce cap.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  nelum le Mer 10 Oct - 6:52

Roseau a écrit:Mais Nelum ne veut visiblement pas lire, pas étudier, pas discuter.Et il a le droit.

Rousseau est un vieux prétentieux qui pense tout savoir....si tous les militants du NPA sont à son image, je comprends pourquoi ils scissionnent ou se repli dans leur coin : le NPA est devenu une secte c'est pire que ce que j'imaginais !

.
Roseau a écrit:Seuls les affrontements à venir nous obligeront tous à franchir ce cap.

Macache le NPA regardera les affrontements de classe....les travailleurs combatifs n'ont pas besoin de militants imbus d'eux même, incapable de construire un outil révolutionnaire dans l'unité et dans le respect des divergences....

nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Duzgun le Mer 10 Oct - 7:45

nelum a écrit:les travailleurs combatifs n'ont pas besoin de militants imbus d'eux même, incapable de construire un outil révolutionnaire dans l'unité et dans le respect des divergences....
C'est certain!
C'est pourquoi l'objectif du NPA est bien d'être un outil révolutionnaire dans l'unité et le respect des divergences. Smile

Bien-sûr c'est pas toujours facile...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Mer 10 Oct - 8:24

Bien un naïf nous arrive là. C'est assez drôle ça. Puis rapidement il ne peut s’empêcher d'en venir à l'objet de sa venue.

Il n'est pas là pour débattre de stratégie mais pour attaquer des forumeurs (qui ne sont pas au NPA pour certains) et évidemment le NPA.

Sur la question de la critique de l'orientation du NPA et de ses conséquences sur son affaiblissement, il faut rappeler que l'essentiel des pertes d'adhérents et de sympathisants s'est déroulé à un moment où c'était le courant qui a rejoint le FdG qui dominait ce parti.

Que l'irrespect de la démocratie est venu massivement de ceux-là.

L'essentiel du NPA a été très loin pour conserver en son sein l'essentiel de la GA qui est allé au FdG, au point d'avoir une orientation incompréhensible. Les menaces et les pratiques douteuses contre d'autres courants sont souvent venues de ce courant (qui considérait le NPA comme sa propriété de droit). Tout cela a été maintenant clairement établi et fait partie du passé.

Quand on reprend un peu de recul on se rend compte que le motif central de construction de ce parti (le constat que les tractations politiciennes pour construire une nouvelle force politique, avec les petits partis réformistes, ne marchent pas) a rapidement été combattu par l'essentiel des animateurs de la LCR et l'orientation du NPA a été de remettre sur un piédestal le FdG, de mettre au centre de sa politique les questions d'alliance avec cette coalition. Le NPA a réduit ainsi d'une façon énorme le champ politique de son existence.

Au fur et à mesure du temps , les résistances à cette orientation réductrice ont été de plus en plus fortes. En même temps cela créait une hémorragie des travailleurs et jeunes venus vers le NPA.

Cette orientation menée par ceux qui sont passés maintenant au NPA a fait passer ce parti de presque 10 000 à pratiquement 4 000. Les banqueroutiers qui ont amené ce résultat, mis en minorité démocratiquement (et ne le supportant pas) sont partis voir si l'herbe est plus verte à l'ombre des petits partis réformistes.

Maintenant il faut quand même s'attacher au fond du débat pour comprendre le naufrage de l'essentiel des animateurs de la LCR maintenant dans le projet FdG.

Et déterminer une orientation politique qui ne se contente pas de suivre la même orientation, mais là en creux (en opposition).

Pour la première partie, et afin de caricaturer, on retiendra que l'essentiel de ceux qui sont passés au FdG sont sur une orientation qui courbe le mouvement social à un objectif institutionnel, traitant ce dernier comme central et ne travaillant pas aux moyens de dénouer les limites d'une bataille institutionnelle (quand "on" y sera à un gouvernement FdG, si cela arrive, sans une force centralisée auto-organisée dans la classe ouvrière, ça ira vers un échec terrible). et que les premiers pas de la GA qui a rejoint le FdG sont de très mauvais augure avec déjà le genou très mou contre les exactions de Valls à Amiens et les propos injurieux de JLM sur le même sujet. On retiendra également le naufrage de la GU sur des positions qui sont là franchement dans les secteurs de droite du FdG sur les mêmes questions, et une fuite en avant vers des positions républicaines .


Quand on déblaye tous les charabias et les formules ampoulées pour avoir l'air de gauche, bien connues du temps où ils officiaient dans le NPA , ce qui reste au fond de l'épuisette est du réformisme et des impasses par rapport aux grandes batailles de l'heure : comment faire reculer le capitalisme, le gouvernement réactionnaire, comment réunifier les résistances, réorganiser le mouvement ouvrier, construire un puissant parti des travailleurs et de la jeunesse dans les entreprise et les établissements scolaires, comment réunifier la classe populaire, notamment permettre aux populations en butte à un colonialisme de l'intérieur de prendre toute leur place dans le mouvement d'émancipation, aider les travailleurs précaires à s'organiser et résister .


Reste que le NPA si il veut reprendre le fil de son histoire doit aller au delà de ce que fut l’extrême gauche traditionnelle pendant des dizaines d"années, une mouche du coche construite pour déborder de puissants partis réformistes.

Le coup de torchon qui a balayé de la classe ouvrière les partis réformistes dans un contexte où les luttes des travailleurs et de la jeunesse sont toujours importantes, voir énormes (2010) transfigure les questions de construction de la résistance, de développement d'un parti des travailleurs (ou plusieurs) , de reconstruction d'organisations de résistance et de masse.

Les chocs de la grande crise capitalise et les agressions de plus en plus importantes de la bourgeoisie contre les 99% (pour caricaturer) de la population, créent une situation favorable au développement d'un parti révolutionnaire. Mais également cette situation est impitoyable sur les erreurs commises.
Que des forces réformistes se développent dans cette situation est normal, une partie des travailleurs en se mettant à résister les trouve sur son chemin de radicalisation. Mais il faut constater que ce développement est très faible, le FdG n’existe pas dans les entreprises comme organisation.

Il n'est pas acceptable qu'une grande partie de l’extrême gauche estime qu'il n'est pas possible de construire un réel parti révolutionnaire alors que le contexte en est favorable depuis une dizaine d'années dans plusieurs pays d'Europe.

L'analyse des faits de la lutte des classes en Europe montre que le problème rencontré ne ressort pas d'une indisponibilité à la bataille de la part des masses, mais d'une indisponibilité des organisations (politiques et syndicales, voir auto-organisationelles).

Il y a une crise languissante du projet organisationnel et politique. Les tentatives de percée effectuées d'une autre façon sont regardées avec soupçon (comme l'orientation vers les quartiers populaires), comme les questions de construire dans les entreprises et les secteurs une organisation, etc. La question du NPA, nouvelle espérance sur le terrain politique a été rapidement combattu par une partie de ce parti qui n'a eu de cesse de se rabattre vers ce qui la rassurait : l'ombre des partis réformistes, fut-elle très réduite.
La question de la résolution de la fragmentation du syndicalisme et sa fragmentation non traitée. Ce qui est fort de café pour un parti de l'émancipation qui tente d'unifier la résistance sociale. Par contre on en fait une tonne sur une opposition de gauche au gouvernement réactionnaire, toujours rabattre le champ politique au champ politicien.

Le verrou et la clé de la résistance et l'opposition au gouvernement de la réaction n'est ni de gauche ni de droite, il est de classe, ou autrement dit, dans les mouvements de résistance actuellement, on ne regarde pas la carte politique mais l'action réelle de résistance, et c'est là un tout autre périmètre, une façon différente de le traiter. Si il y a une adresse à avoir avec d'autres courants c'est bien sur la question de la mobilisation de tous les travailleurs à condition de ne pas se tromper : ce n'est pas JLM et laurent qu'il faut convaincre.


Une série de questions sont mal traitées et souvent de façon très arriérée (comme les questions liées aux outils de communication numériques et les possibilités liées), les leçons des poussées liées aux indignés au Portugal et en Espagne ne sont pas trop engrangées.

On regarde trop le champ du réformisme nomenclaturiste pour déterminer le périmètre de notre orientation.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  cerise75 le Mer 10 Oct - 8:40

c'est quand même incroyable de faire ce genre de post alors que ceux qui ont construit quelque chose qui continuent à le faire , qui militent partout , qui soutiennent la plupart des luttes aujourd'hui c'est le FDG, et qui s'investissent à fond dans le collectif stop austérité!!!
ce que tu devrais faire copas c'est aller dans les assemblées citoyennes, les réus de stop austérité, les collectifs dette etc et tu verrais qu'il y a des débats , et qu'on essaie de voir comment se battre face à un gouvernement de gauche.

tout occupé à dénigrer le fdg sans cesse , vous ne vous rendez pas compte que celui ci se renforce chaque jour , essaie maintanant de faire que les non encartés s'organisent en son sein etc....
Le npa a coulé parce qu'il est resté une organisation sectaire qui considère que tout ce qui est à coté de lui est à combattre alors qu'il faudrait s'unir, on a une fenêtre avec stop austérité qui commence à fonctionner , voir le succès du 30 septembre.

cerise75

Messages : 219
Date d'inscription : 21/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Jonhy le Mer 10 Oct - 8:55

c'est quand même incroyable de faire ce genre de post alors que ceux qui ont construit quelque chose qui continuent à le faire , qui militent partout , qui soutiennent la plupart des luttes aujourd'hui c'est le FDG, et qui s'investissent à fond dans le collectif stop austérité

Non cerise, c'est archi faux.

Le FDG n'est plus rien, une coquille vide théâtre de la bataille entre PCF et le petit PG. Le petit PG fait de l'argumentation que le FdG est toujours sur une dynamique sa dernière chance de survie.
Mais la réalité c'est que le PCF a gagné, sur tous les plans, avec le FdG et qu'il lâchera le projet si tôt qu'il sentira qu'il pourra, seul, faire un bon score aux prochaines échéances.

Alors dans les luttes etc, c'est encore plus compliqué pour le FdG: où est le FdG à PSA, à Ford, à Sodimédical, à Fralib ? Est-ce que ses énormes moyens financiers sont au service de la convergences des luttes des travailleurs licenciés?

Ou est le FdG sur le droit des femmes, sur la Palestine, sur le nucléaire, sur l'anticolonialisme ?? ( mais c'est vrai ça ça rapporte pas de voix...) Est-ce qu'il n'est pas plus sérieux de dire que une bonne partie de ces collectifs ont étaient relancés par le NPA ( et notamment par des militants qui se sont un temps réclamés de la GA ) ?

Les collectifs stop austérité ? C'est une vaste blague, dans mon coin en tout cas. Collectif " publique" qui n’intéresse que quelques militants de différentes organisations pour se donner bonne conscience. Et là encore je n'ai pas l'impréssion que ce soit le FdG qui impulse la réunion de ces collectifs.

Et puis maintenant en manif je trouve que c'est très clair: le FdG n'apparait pas en tant que telle mais plutôt divisé avec le PCF, le PG etc...Si vous ne voyez pas ça au PG grand bien vous fasse, mais il suffit de regarder la manif contre l'austérité soit disant du FdG: combien de drapeau Front de Gauche, combien de drapeau PCF, combien de drapeau PG ?

La différence avec le NPA c'est qu'il est unitaire pour trois mais de façon désintéresse et qu'il n'a pas besoin de le proclamer par voix médiatique parce que les militants sérieux, si ils y réfléchissent trois secondes, se rendent bien compte que c'est le NPA qui est à l'initiative de la plupart des collectifs de luttes, en tout cas bien plus que le FdG.

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Achille le Mer 10 Oct - 10:29

Ben voyons ... Il faut absolument éviter le cocktail qu'il a pris car les effets hallucinogènes sont impressionnants.

Qu'est ce que le npa aujourd'hui ? un groupe de 3000 militants exsangue par les haines et les querelles internes il suffit de lire ce forum pour s'en convaincre., un groupe épuisé par les départs et les scissions (300 militants présents à la manifestation contre le TSCG), qui ne survit que grâce à la bienveillance médiatique pour OB et PP respectivement le facteur de Neuilly et l'ouvrier de Ford présentés ainsi par les journalistes. Car dans les usines, les bureaux, les marchés le mouvements social la plupart des militants du npa encore actifs sont ceux qui l'ont quitté soit pour le fdg soit pour le repli sur le militantisme syndical ou social.
Continuez donc à faire les autruches sans oublier la méthode Coué.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  tomaz le Mer 10 Oct - 11:57


et le pg (puisque tu es au pg) il est où, il fait quoi, dans mon département il est aussi groupusculaire que nous, par contre malgré nos faible force nous essayons d'etre présent partout : boite en lutte, action anti nuke (nous sommes entourés de centrale, la loire...), a si je le pg dans le collectif anti dette, le pg c'est que des prof par chez moi, j'ai rien contre les prof mais bon.

arrete de raconter n'imp, ce n'est pas en claironnant que nous étions 300 a paris (source, preuves ?) face aux bus rempli de militant pc (ben oui sans les bus du pc, vous n'y seriez pas aller)

et devant le salon de l'auto, il était la le fdg ? non alors arrete de jouer la politique de l'autruche
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  cerise75 le Mer 10 Oct - 13:29

et si on va par là le npa est aussi composé de profs comme toutes les orgas de gauche!!!!
je te le concède le pg est des fois minuscule dans certains coins mais nous nous construisons, et pour ce qui est du collectif stop austérité il a été crée à l'initiative des collectifs attac sur l'audit de la dette.
c'est le seul cadre unitaire à ce jour du refus de l'austéritéet oui c'est là dedans qu'il faut travailler pour faire des propositions d'action mais surtout d'explication et de conviction auprès des citoyens .
le reste c'est du crépage de chignon classique, ça n'a pas grand intêret, j'ai pas envie de dépenser mon énergie à ça!!
ah oui grande avancée en grèce toutes les orgas de syrisa vont fusionner pour en faire un grand parti Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

cerise75

Messages : 219
Date d'inscription : 21/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  tomaz le Mer 10 Oct - 13:38


merci cerise, avec toi, il y a écoute...le cadre des collectifs anti dette on y participe, nous, ensemble (attac, fase, npa, les autres pc et pg non) avons tracter avant la manif du 30, fait des soirées débats dans les villages, de la a croire que c'est par la que la situation va changer, permet moi d'avoir quelques doute.

et pour préciser je n'ai absolument rien contre les militants du pg, juste les trolls made in achille me saoulent.
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Achille le Mer 10 Oct - 14:01

tomaz a écrit:
et pour préciser je n'ai absolument rien contre les militants du pg, juste les trolls made in achille me saoulent.

C'est pas grave tu peux aller cuver avec les sectaires qui passent leur temps à dénigrer le FdG. Heureusement les forces vives ex npa de la GA sont avec nous dans les mobilisations.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  tomaz le Mer 10 Oct - 14:11


si tu lisais mes propos, tu ne répondrai pas cela, mais comme tu es un troll tu répond stupidement
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum