Tunisie

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Copas le Mer 16 Jan - 1:31



Tunisie : Rien que pour cela, Vive la Révolution !
http://www.mag14.com/encre-noire/47-encre-noire/1419-tunisie--rien-que-pour-cela-vive-la-revolution-.html

En ce 14 janvier où on commémore le deuxième anniversaire de la Révolution, il est désormais de bon ton d’afficher son pessimisme en bandoulière. Et il y a effectivement matière à broyer du noir: la dégringolade du pouvoir d’achat, le recyclage des corrompus qui continuent à pavoiser, les régions qui s’enfoncent toujours plus dans le marasme et la marginalité. Pis : le front uni des Tunisiens face à la dictature a volé en éclats.

Pendant ce temps, les partis politiques dirigés essentiellement par les gladiateurs de l’ancienne génération ont du mal à remplir leur mandat dans une configuration désormais beaucoup plus complexe. Et le rendement de l’Assemblée Nationale Constituante révèlera peu à peu l’étendue des dégâts occasionnés par des recrutements de dernière minute pour le moins approximatifs. C’est ainsi que l’on retrouve aujourd’hui dans l’hémicycle du Bardo, des hommes et des femmes qui n’ont trop souvent aucune culture politique, aucune vision leur permettant d’assumer une mission d’une importance cruciale.

Une erreur dramatique à imputer à de vieux leaders dépassés par les événements, et qui n’ont pas pris la mesure de leurs responsabilités historiques en faisant passer l’allégeance avant la compétence, les questions identitaires avant le développement et l’égalité. Et voici qu’ils font payer aujourd’hui les frais de leur propre incurie à tous les Tunisiens. La situation est donc difficile.

Faut-il pour autant réduire la Tunisie, en ce 14 janvier 2013, à ce schéma ? Clairement non.

Aujourd’hui, les médias ne craignent plus de viser le cœur du pouvoir. Mieux : les membres du gouvernement, le président sont devenus des cibles privilégiés, une source d’inspiration pour les humoristes et les caricaturistes. Les médias dominants se font même un plaisir de critiquer, et même de ridiculiser, ministres et présidents.

La police qui avait tous les droits, tous les pouvoirs, se fait malmener, vilipender, et même si les services de sécurité font encore usage dans certains cas de leur vieille panoplie de sévices, les citoyens font front, s’opposent, s’organisent, portent plainte, contre ceux qui constituaient le bras armé de la dictature. «Plus jamais peur» s’est donc avéré être bien plus qu’un simple slogan.

Pour la première fois dans l’histoire de la Tunisie, le grand capital n’accorde plus systématiquement son appui au parti politique au pouvoir. Certains tentent de s’attirer ses grâces, d’autres se placent délibérément dans le camp opposé. Le monde des affaires n’est plus le monopole d’une seule couleur politique. Et même la corruption, l’argent douteux injecté dans l’interlope microcosme politico-médiatique n’a plus la même et unique odeur.

Une nouvelle génération d’artistes, d’intellectuels, et même d’hommes et de femmes politiques émerge peu à peu. Blogueurs et journalistes citoyens font exploser le ronronnement des journalistes blanchis sous le harnais de Ben Ali. Ce n’est pas par hasard que les affaires les plus explosives aient été révélées par de jeunes reporters quasiment inconnus sous la dictature. Et il n’est pas fortuit que les regrets les plus ostensibles soient exprimés par ceux qui ont le plus profité des largesses sélectives du benalisme.

Deux ans après la fuite du dictateur, la société civile tunisienne est en ébullition. La vie associative est florissante. Les intellectuels publient à tour de bras tribunes, textes au vitriol, analyses, créant une dynamique que la Tunisie n’a peut-être même pas connu à l’aube de l’Indépendance. Autant d’hirondelles annonciatrices du véritable Printemps encore à venir, mais dont les premières fleurs éclosent déjà dans la discrétion, et le brouhaha de la confusion. Et rien que pour cela, Vive la Révolution.

Oualid Chine
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Vals le Mer 16 Jan - 9:23

avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Copas le Mer 16 Jan - 21:26

Il semble que l'on aille vers des affrontements de grande ampleur en Tunisie.

Les mouvements sociaux sont toujours très importants et ont peu faibli depuis la période de la révolution (de Dec 2010 jusqu'à la mi 2011), les grèves sont toujours extrêmement nombreuses. Et, depuis la fin 2012, une série de grèves générales ont secoué des villes et des régions (une dizaine de grèves générales avec des fois des durées de plusieurs jours comme à Siliana).
Voir là, sur les stats incomplètes des mouvements sociaux d'après le gouvernement islamiste : http://forummarxiste.forum-actif.net/t889p75-le-point-sur-les-revolutions-dans-les-pays-arabes#55604

Les explosions sociales de régions qui conduisent à des affrontements de plus en plus soutenus se produisent souvent dans des terres de conquêtes du parti Ennahdha. Elles prennent le caractère d'affrontements violents avec la police benaliste recyclée par le régime et avec les milices de Ennhadha, la "ligue de protection de la révolution" qui sont soupçonnés d'attaquer des lieux religieux et qui ont attaqué des sièges de l'UGTT, le puissant syndicat tunisien.

Le régime islamiste s'use très rapidement sans être capable d'endiguer la crise sociale. Au fur et à mesure qu'il s'use il tente de lancer ses milices contre les travailleurs, les lieux religieux renommés, les locaux de l'UGTT, etc...

Une course de vitesse est maintenant engagée.

Il y a quelques heures, la grève générale du Kef


Combatif et compact

Des milliers de personnes ont parcouru la ville. , un pourcentage de grévistes de 90%. Des slogans anti gouvernement et anti Ennahdha.
Seuls les hôpitaux, les boulangeries et les pharmacies ont été ouverts.
La Chambre d'industrie de l'Union régionale de l'industrie du commerce et de l'artisanat du Kef a soutenu la grève générale.
Commerces, administrations, transports, établissements scolaires et universitaires sont restés fermés.

Des affrontements violents ont impliqué des centaines de jeunes contre la police. Tirs de sommation, arrosages de lacrimos, ont été mené pour repousser des attaques de la jeunesse pour prendre d'assaut le commissariat, le district de sécurité et le siège local d'Ennahda.


Le Syndicat de l'enseignement secondaire maintient sa grève et poursuit en justice le ministre de l’Education pour les journées des 22 et 23 janvier
Contre la corruption, le népotisme, l'arbitraire du gouvernement.

Tunisie - Al Joumhouri et le Front populaire pour un congrès national sur la lutte contre la violence
Le Parti Républicain (PR) et le Front populaire (FP) ont plaidé, mardi, en faveur de l’organisation d’un congrès national sur la lutte contre la violence. Dans une déclaration commune, ils ont souligné leur engagement à poursuivre les concertations et à coordonner les actions de terrain pour défendre les libertés, combattre la violence et soutenir les mouvements populaires justes.

Ils se sont, également, déclarés préoccupés face à l’ambiguïté de la conjoncture générale et à l’incertitude du dénouement de la phase transitoire, faisant remarquer que l’intérêt de la Tunisie et sa stabilité exigent la fin de cette phase et l’organisation des élections dans les plus brefs délais. Dans la même déclaration, le Parti républicain et le Front populaire ont dénoncé « l’atteinte, dimanche dernier, à Djerba, à la liberté de réunion » qui, ont-ils dit, vient s’ajouter aux précédentes attaques, notamment celle survenue, le 14 décembre dernier, contre le siège central de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

Ces agressions, ont-ils précisé, viennent confirmer la nouvelle démarche visant à mobiliser des milices pour semer la violence, mettant en garde contre les conséquences désastreuses de telles pratiques sur le processus de transition démocratique, la paix sociale et la sécurité du pays. Ils ont, dans ce contexte, réaffirmé leur appel en faveur de la dissolution des ligues de protection de la révolution et de la consécration de la neutralité des ministères régaliens dont notamment le ministère de la justice et le ministère de l’intérieur, faisant remarquer que la réalisation de ces revendications constitue la condition sine qua non pour la réussite de la phase transitoire.

D’autre part, ces deux formations politiques se sont dites profondément préoccupées face à la dégradation de la situation sociale des citoyens, à cause du chômage, de l’augmentation des prix, du blocage des processus de développement dans les régions et de la détérioration de la situation sécuritaire dans le pays. « La réussite de la révolution et le triomphe de la démocratie sont tributaires de la satisfaction aux revendications sociales légitimes des citoyens dans toutes les régions » ont estimé le Parti républicain et le Front populaire, réitérant leur soutien aux mouvements pacifiques pour revendiquer l’emploi et le développement équitable.

Ennahdha n’acceptera plus la tenue d’événements dans lesquelles elle est insultée et diffamée

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Copas le Mer 16 Jan - 23:20

Ce qu'est une grève générale
La grève générale au Kef


Ce matin, la ville était morte, les commerces fermés, les entreprises arrêtées



Une femme lance les slogans du cortège marqué par l'UGTT



Toutes générations



avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  sylvestre le Mer 23 Jan - 12:41

http://www.kapitalis.com/societe/14041-tunisie-succes-de-la-greve-generale-des-enseignants-du-secondaire.html

La grève générale de l'Enseignement secondaire (les 22 et 23 janvier) a été suivie le premier jour de 93 à 95% dans tout le pays. 100% à Sidi Bouzid et 60%, le plus faible taux, à Tataouine.

http://www.leconomistemaghrebin.com/2013/01/22/le-syndicat-evoque-une-reussite-totale/

Selon Lassad Yaakoubi, secrétaire général du syndicat de l’enseignement secondaire (UGTT), le mouvement de grève générale des enseignants observé aujourd’hui et qui se poursuivra demain, a été très bien suivi et est une « réussite ». A ce propos, une conférence de presse sera tenue, en début d’après-midi, pour faire le point et donner les taux officiels de participation .

Selon des témoignages recueillis dans différents établissements, plusieurs lycées étaient pratiquement vides, aussi bien d’enseignants que de lycéens, qui n’ont pas, pour la plupart, fait le déplacement aujourd’hui.

Notons par ailleurs qu’un sit-in d’une heure a été organisé ce matin par le syndicat devant le Ministère de la Jeunesse et des Sports, pour dénoncer le non respect des engagements pris à propos des enseignants d’éducation physique. Le sit-in a été levé, après une rencontre entre une délégation d’enseignants et le ministre.

Pour rappel, cette grève a été maintenue, bien que le ministère de l’Education ait annoncé avoir donné suite à la majorité des revendications qui lui ont été présentées par le syndicat général de l’enseignement secondaire (UGTT) et dont le coût s’élèverait à 65 millions de dinars.

Une annonce qui a été critiquée par le syndicat, dénonçant une « supercherie ». Le syndicat s’est dit attaché à ces revendications, liées aux primes des enseignants et à la retraite à 55 ans.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  sylvestre le Mer 23 Jan - 12:43

Colère noire contre l'«Envoyé spécial» en Tunisie

Ras-le-bol des reportages français qui montrent une Tunisie tombée aux mains d’extrémistes violents. Marre de ces journalistes qui mettent à mal la réputation, que les Tunisiens voudraient bien conserver, d’un pays ouvert et tolérant: en Tunisie, beaucoup ont été franchement agacés par la diffusion, jeudi, dans Envoyé Spécial, d’un nouveau reportage sur «la menace salafiste».

Quelques heures avant la diffusion, le journaliste tunisien Safwene Grira, qui officie sur France 24 en arabe, avait prévenu sur Facebook : le reportage «a été réalisé avec une mauvaise foi hors norme», dénonce le reporter «associé à ce travail d’une manière très ponctuelle». «Vous allez voir tous les clichés du monde, comme les salafistes méchants et barbus (...). Inutile de vous dire que tout ce qui pouvait avoir du sens a été laissé de côté, pour que l’accent soit mis sur ce qui conforte le téléspectateur français et francophile dans ses convictions, ses peurs et ses illusions», écrit-il.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Vals le Dim 27 Jan - 20:23


Cheikh Nabil Al Aouadi qui a atterri à l’aéroport de Tunis-Carthage le vendredi 25 janvier et a été accueilli par Imed Daimi, directeur du cabinet présidentiel dans le salon VIP, a déclaré qu’il était très heureux de venir en Tunisie pour la première fois, une visite qu’il attendait depuis fort longtemps.

En outre, le prédicateur a remercié chaleureusement la présidence de la République pour tous les efforts que ses services ont fournis pour l’accueillir convenablement.

Cheikh Nabil Al Aouadi a annoncé, par ailleurs, qu’il allait lancer, dans ce pays qui est connu pour son degré élevé d’apprentissage, une campagne d’apprentissage du Coran pour un million de personnes. Le Cheikh a souligné qu’il s’agissait là de la première d’une longue série.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  sylvestre le Mer 6 Fév - 11:11

Figure de l'opposition tunisienne, Chokri Belaïd a été assassiné à Tunis
Il était l'une des figures de l'opposition tunisienne. Le leader du Front populaire, Chokri Belaïd, a été tué ce mercredi matin à Tunis.

"Mon frère a été assassiné, je suis plus que désespéré et déprimé", a indiqué à l'AFP Abdelmajid Belaïd. Selon l'épouse de l'opposant qui s'est exprimée à la radio Mosaïque, Chokri Belaïd a été touché par deux balles alors qu'il sortait de chez lui.

Selon les médias tunisiens, il a été atteint de plusieurs balles devant son domicile. Transporté dans un état critique à la clinique de la cité Ennasr, il aurait succombé à ses blessures lors de son transfert .
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  sylvestre le Mer 6 Fév - 17:46

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Roseau le Mer 6 Fév - 18:16

Suite à l'assassinat de Chokri BELAÏD,
l'un des principaux responsables de la gauche radicale tunisienne,
un rassemblement aura lieu Mercredi 6 février
au métro Saint-François-Xavier à 18h à Paris.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Vals le Jeu 7 Fév - 16:49

Brève LO;

‎7 février 2013

Un crime odieux et menaçant

Chokri Belaïd, l’un des porte-parole de l’opposition de la gauche tunisienne a été assassiné hier à Tunis. Depuis des mois tous ceux qui s’opposent à la politique ouvertement réactionnaire du parti islamiste Ennahada au pouvoir, les militants syndicaux, les femmes qui refusent de se plier aux campagnes de « protection des bonnes mœurs », subissent les menaces et les agressions de « Ligues de protection de la révolution » composées de militants d’Ennahdha et de malfrats. C’est parce qu’il dénonçait ces méthodes que Chokri Belaïd a été assassiné.

En Tunisie comme en France les dirigeants politiques ont condamné cet assassinat. Mais c’est pure hypocrisie de la part de ceux qui, par leur politique, arment moralement les assassins. Là-bas en réinstaurant une dictature autant sociale que religieuse, ici en soutenant ce nouveau pouvoir, garant des nombreux intérêts des sociétés françaises
.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Eugene Duhring le Jeu 7 Fév - 17:55

Vals a écrit:Brève LO;

‎7 février 2013

Un crime odieux et menaçant

Chokri Belaïd, l’un des porte-parole de l’opposition de la gauche tunisienne a été assassiné hier à Tunis. Depuis des mois tous ceux qui s’opposent à la politique ouvertement réactionnaire du parti islamiste Ennahada au pouvoir, les militants syndicaux, les femmes qui refusent de se plier aux campagnes de « protection des bonnes mœurs », subissent les menaces et les agressions de « Ligues de protection de la révolution » composées de militants d’Ennahdha et de malfrats. C’est parce qu’il dénonçait ces méthodes que Chokri Belaïd a été assassiné.

En Tunisie comme en France les dirigeants politiques ont condamné cet assassinat. Mais c’est pure hypocrisie de la part de ceux qui, par leur politique, arment moralement les assassins. Là-bas en réinstaurant une dictature autant sociale que religieuse, ici en soutenant ce nouveau pouvoir, garant des nombreux intérêts des sociétés françaises
.
La théorie de la révolution permanente prend en Tunisie comme en Egypte tout son sens. Comme quoi quand une théorie est juste elle s'exprime régulièrement dans les faits et l'histoire.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Roseau le Jeu 7 Fév - 21:42

Après l’assassinat du camarade martyr Chokri Belaïd : à bas le gouvernement des assassinats !

LGO
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article27795
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Copas le Jeu 7 Fév - 22:20

Roseau a écrit:Après l’assassinat du camarade martyr Chokri Belaïd : à bas le gouvernement des assassinats !

LGO
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article27795

Nous sommes en plein dans la crise politique qui gonflait depuis des mois. Les partis au gouvernement et Ennahda s'usent à grande vitesse et essayent de tenir par une violence de plus en plus grande. Le gouvernement est en crise.

L'importance de la grève générale sera une indication des rapports de force .
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  yannalan le Jeu 7 Fév - 23:22

Roseau a écrit:Après l’assassinat du camarade martyr Chokri Belaïd : à bas le gouvernement des assassinats !

LGO
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article27795
Toujours du slogan. Il n'y a pas que le gouvernement qui ne l'aimait pas, les anciens du régime non plus.Je ne vois pas l'intérêt d'En Nahdah à le descendre et à foute le bordel.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Roseau le Jeu 7 Fév - 23:37

Possible en effet. Mais nous n'en savons rien.
Par contre la répression conduite par ce gouvernement contre la gauche est indéniable,
et ne cessera pas. Il s'agit de préserver l'ordre bourgeois.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Roseau le Ven 8 Fév - 0:38

En hommage au camarade Belaid, l
la charte du Front Populaire,
et deux vidéos où il dénonce le régime,
dont une où il explique lui-même:
"La violence politique en Tunisie est lié à la crise interne que traverse Ennahdha"
http://front-populaire.fr/front-populaire-projet-de-la-charte-politique/
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Copas le Ven 8 Fév - 8:25

Roseau a écrit:Possible en effet. Mais nous n'en savons rien.
Par contre la répression conduite par ce gouvernement contre la gauche est indéniable,
et ne cessera pas. Il s'agit de préserver l'ordre bourgeois.

Ca frite surtout centralement entre l'UGTT et le gouvernement. Les grèves générales régionales suivies de 70 à 90%, sur le terrain social, dont certaines semi-insurrectionnelles, ont confronté un régime en usure rapide face au mouvement ouvrier.

Voir en cela sur ce fil et sur le fil sur les révolutions arabes ce qui s'est passé ces derniers mois afin d'éviter un impressionnisme qui mettrait la gauche face aux islamistes , alors que c'est bien le mouvement social (et ses très nombreuses grèves spécifiques comme régionales) qui est face à des partis gouvernementaux dont la base sociale se lamine semaine après semaine, et qui essayent avec les outils de l'appareil d'état et des milices de tenir et d'écraser la majorité sociale. Sur ce chemin ils tentent d'éliminer et de faire peur aux autres forces politiques (et pas que la gauche, d'autres partis bourgeois aussi).

Les forces sociales soulevées dans plusieurs villes ont attaqué des locaux de Ennahda ces derniers mois, tandis que des groupes de miliciens islamistes attaquaient des locaux de l'UGTT. Il y a dissymétrie.

La question de l'écrasement et l'interdiction des milices islamistes se pose et nécessite plus de détermination de l'UGTT. De plus la question gouvernementale est posée de fait par le mouvement social comme la gauche (la gauche, là, c'est beaucoup plus petit).

C'est d'ailleurs comme ça depuis le début de la révolution tunisienne. Les mouvements et soulèvements sociaux et politiques ont immédiatement un contenu qui pose la question gouvernementale (dégages dégages dégages...), d'une façon table rase.

Les faiblesses ne sont pas tant des dynamiques et ces points là, mais bien ce qui permet de donner une issue politique positive ouvrière aux désirs de table rase. C'est là dessus que ça pourrira ou pas. La direction de l'UGTT a pour l'instant largement accepté le cadre de l'état bourgeois et du capitalisme . Les réponses aux tentations fascistes necessitent de progresser sur ces questions.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Copas le Ven 8 Fév - 21:10




Une grève générale très suivie et une grande foule aux funérailles, grenadée par la police jusque dans le cimetière.





http://bcove.me/xkx75x4g

A Gafsa hier les locaux de l'UGTT ont été attaqués par la police.



La police a annoncé 40 000 manifestants en même temps qu'elle grenadait le cimetière , des sources locales parlaient d' million, voir 1 million 400 000 manifestants, à voir, on n'a pas de source pour l'instant permettant d'évaluer la foule.

Le figaro parlait lui de 3 000 manifestants.

La grève a été grosse, cela parait d'abord un élément fiable . Attendre pour voir.
Les régions qui avaient connu des grèves générales ces derniers mois ont bougé le plus dés hier, comme Silliana où la police avait tiré à la grenaille il y a plus d'un mois, blessant plus de 300 personnes. La ville qui avait voté pour Ennahda il y a quelques temps est maintenant dans un état électrique et la milice d'Ennahda locale s'est auto-dissoute.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Roseau le Lun 11 Fév - 0:29

Alain Krivine a représenté le NPA aux obsèques de Chokry Belaïd
‎Communiqué NPA
En solidarité avec le peuple tunisien et après l'assassinat de Chokri Belaïd, notre camarade Alain Krivine s’est rendu à Tunis vendredi 8 février pour participer à ses obsèques au nom du NPA. A cette occasion, il a pu rencontrer les principaux responsables du Front populaire et a eu de longs entretiens avec la Ligue de la Gauche Ouvrière. La révolution entame une deuxième étape difficile et décisive. Le NPA sera plus que jamais aux côtés de celles et ceux qui se battent pour elle.

Montreuil, le 10 février 2013
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pour un programme d'urgence.

Message  Roseau le Mer 13 Fév - 20:30

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Copas le Mer 20 Fév - 20:32

Le gouvernement a sauté.
Hamadi Jebali, le premier ministre, a démissionné
sanctionnant la crise politique intense et l’écartèlement du parti Ennhada qui s'est usé au pouvoir, s'est corrompu et a mené une politique antisociale.
Hamadi Jebali a donc dirigé un gouvernement au service de la bourgeoisie et usé largement d'une terrible violence contre des villes entières comme Silliana où la police a usé de tirs de grenailles, blessant plus de 300 personnes en quelques jours.

Par ailleurs son parti a développé une milice s'attaquant aux organisations de travailleurs, et cherchant à tuer les défenseurs des travailleurs et des classes populaires.[b]
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  yannalan le Mer 20 Fév - 21:03

Remarque quand on voit comment Bourguiba et Benali faisaient, on peut dire que ça se calme un peu, relativement...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tunisie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum