Islamophobie

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  dug et klin le Sam 22 Sep - 15:43

verié2 a écrit:

"Et, franchement, entre la volonté d'interdire le port du voile/foulard (et de la kippa pour faire bonne mesure) sur la voie publique et celle d'interdire le port du foulard pour les mères qui accompagnent les sorties scolaires, la frontière est vraiment très étroite. Dans les deux cas, il s'agit d'interdire une pratique religieuse qui ne nuit à personne à des adultes...

Verié,soit tu es malhonnete,soit tu es stupide.Se promener ou faire ses courses attifé de ces horipeaux est une chose qui releve de choix persos(et il faudrait ajouter les cornettes des punaises de sachristies).Comme Besancenot,quand il avait 16/18 ans,qui se balladait avec son tee-short Ché Guévara.Et toi tu mélanges avec les meres accompagnatrices des sorties scolaires,qui doivent se conformer aux memes regles que pour les enseignants puisqu'elles encadrent(ou doivent théoriquement le faire)et donc ne pas avoir de tenues ostentatoirement religieuses.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Sam 22 Sep - 15:53

Prochaine étape : interdire aux nounous de porter le voile. Ah non ça c'est déjà fait. Bon prochaine étape : interdire aux femmes qui portent le voile d'avoir des enfants.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  yannalan le Sam 22 Sep - 16:19

[quote]Non, les enseignants sont des fonctionnaires, pas des bénévoles. C'est une assimilation franchement abusive.
Les mères, à foulard ou pas, ne font pas du tout le même boulot que les enseignants. Ce sont des usagères qui veulent bien aider.Et c'est aux enseignants de sélectionner, sur des critères moins couillons que la forme de leur chapeau.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Sam 22 Sep - 16:45

dug et klin a écrit:
verié2 a écrit:

"Et, franchement, entre la volonté d'interdire le port du voile/foulard (et de la kippa pour faire bonne mesure) sur la voie publique et celle d'interdire le port du foulard pour les mères qui accompagnent les sorties scolaires, la frontière est vraiment très étroite. Dans les deux cas, il s'agit d'interdire une pratique religieuse qui ne nuit à personne à des adultes...

Verié,soit tu es malhonnete,soit tu es stupide.Se promener ou faire ses courses attifé de ces horipeaux est une chose qui releve de choix persos(et il faudrait ajouter les cornettes des punaises de sachristies).Comme Besancenot,quand il avait 16/18 ans,qui se balladait avec son tee-short Ché Guévara.Et toi tu mélanges avec les meres accompagnatrices des sorties scolaires,qui doivent se conformer aux memes regles que pour les enseignants puisqu'elles encadrent(ou doivent théoriquement le faire)et donc ne pas avoir de tenues ostentatoirement religieuses.

La logique dans la surenchère de mesures islamophobes
Non, Dug et Klin, je crois que tu ne comprends pas ou refuses de comprendre qu'il y a une continuité logique entre ces diverses interdictions. Le FN se contente de faire une surenchère constante : on parle d'interdire telle tenue dans les transports, eh bien le FN réclame qu'on l'interdise sur la voie publique...

Je te signale tout de même que LO soutenait le projet d'interdiction du port du voile intégral dans les transports publics. Mais pas sur la voie publique, semble-t-il...

A la limite, l'interdiction dans un espace scolaire à des mineurs se discute. C'est une question purement tactique, pas de principe. Si c'était une question de principe - comme pour M le Pen -, il faudrait l'interdire partout. Mais pourquoi des mères de famille devraient-elles se conformer à des règles concernant les enseignants ? Si on leur interdit d'accompagner des enfants, on peut aussi bien leur interdire d'être présentes à moins de cent mètres ou deux cent mètres d'une école, ou, pourquoi pas ? de toute institution publique - c'est le caractère "publique" d'une institution qui semble servir de prétexte.

Fixer la limite aux accompagnatrices de sorties scolaires est une hypocrisie absurde. On peut facilement trouver des quantités d'autres cas faciles à justifier de la même façon, car les prétextes ne manquent jamais. Et, je te le répète pour la nème fois, pourquoi ne pas l'interdire dans l'enceinte d'une fête communiste comme celle de LO ? Une fête communiste ne devrait-elle pas être particulièrement exigeante sur la question des symboles liés aux droits des femmes ? Puisque c'est le prétexte invoqué...

Franchement, tout cela est incohérent, absurde et fait le jeu de la surenchère d'extrême droite, comme on le voit en ce moment. La "gauche", et même des politiciens de l'UDF comme Copé !, auraient, selon les médias, poussé les hauts cris après les dernières "propositions" de Marine le Pen. Mais leurs propres campagnes ne s'en distinguent que "quantitativement" si l'on peut dire, et non qualitativement. Car tout cela ressort, non pas de la lutte pour la défense des droits des femmes (la viande halal, par exemple, quel rapport ?) et contre l'obscurantisme mais de campagnes de diversions islamophobes.

Les mauvais traitements, parmi lesquels il y a l'obligation par la contrainte à porter telle ou telle tenue, sont déjà sanctionnés par la loi. Le reste ressort du choix individuel, même si ce choix résulte d'une aliénation, comme le fait de porter des talons aiguilles de 10 cms, qui sont pour le moins aussi gênants qu'un foulard !

Les contorsions de LO
Le terme "islamophobe" était, aux yeux de LO, jusqu'à une période récente une création et une arme des islamistes. Il ne fallait donc pas l'employer. Voici que LO l'emploie dans un article récent. C'est de toute évidence le terme qui convient pour caractériser le fameux film américain et les caricatures de Charlie Hebdo. Alors, sur "l'autre forum", le FALO, on peut lire que la signification de ce terme aurait changé. On croirait lire des jésuites !

Le problème de fond est de savoir s'il y a, oui ou non, à une grande échelle internationale, des campagnes islamophobes qui servent à la fois de diversion et à dresser les peuples contre les ennemis qu'on bombarde dans divers pays dits musulmans. C'est dans ce contexte qu'on doit apprécier les films, caricatures, pamphlets etc pour déterminer s'ils relèvent de la dénonciation des religions ou de l'incitation à la haine raciale et religieuse, et non de façon abstraite et intemporelle.

La liberté d'expression
Encore un alibi démocratique pour justifier les pires insanités racistes. Cette liberté serait intangible pour... Fillon et Le Pen. De qui se moque-t-on ? Ces gens-là ne cessent de tenter de censurer toute critique contre l'armée, tout rappel des atrocités commises en Algérie, pour ne citer que ces exemples.

Ensuite, cette liberté, c'est surtout dans cette société celle des grands groupes capitalistes qui possèdent les médias et/ou les influencent de bourrer le crâne de la population. Quand l'extrême-gauche manifestait violemment en Allemagne contre les publications ultra réactionnaires du groupe Springer, je n'ai pas souvenir que LO ou la LCR ait protesté. Quand les ouvriers du livre portugais, après la révolution des oeillets, bloquaient la parution d'un journal réactionnaire et éditaient à la place leur propre joural, il me semble me souvenir qu'on les soutenait chaleureusement.

Même dans le cadre de nos lois bourgeoises, cette liberté s'arrête à la diffamation et l'insulte. La preuve en est que LO a tenté (parfois avec succès) de faire condamner un certain nombre d'auteurs, de journalistes et de publications dont les calomnies et ragots étaient somme toute bien moins abjects que les dessins de Charlie Hebdo.

Nous n'avons donc pas à nous joindre au choeur des pleureuses hypocrites qui invoquent cette liberté pour mieux la bafouer tous les jours quand on s'en prend à un torchon comme Charlie Hebdo ou à une bidonneuse islamophobe comme Fourest.


verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Toussaint le Dim 23 Sep - 2:39

Tous les sexismes se cachent derrière de grands principes et prétendent éduquer le peuple, les femmes en particulier. Il n'y a aucune différence qualitative entre les mollahs afghans et les chiens laïcards qui font ici la chasse aux élèves voilées en les excluant de l'école: pour tous ces garde chiourmes, les musulmanes pratiquantes n'ont rien à faire dans l'école publique, laïque et obligatoire pour tous et toutes, sauf pour elles ici, islamique là bas. Que certains le fassent au nom d'Allah ou d'autres au nom du féminisme, ou d'autres au nom de leur laïcité bourgeoise de merde, c'est pareil dans les faits et dans les méthodes: une bande de salopards s'arroge le droit de priver des femmes de leur autonomie et de leurs droits. Il n'y a aucune différence entre priver une musulmane de ses droits au nom de la religion ou au nom du féminisme et de la laïcité.

Le racisme contre les juifs comme contre les musulmans a emprunté les mêmes chemins, avec la même cohorte de salopards préoccupés de la libération des femmes israélites, et de la lutte contre l'obscurantisme, la laïcité, le communautarisme, etc... avec les suites que l'on connaît.

Aujourd'hui, la bourgeoisie a besoin de boucs émissaires, en particulier dans les cités où elle s'apprête à couper dans les acquis sociaux, elle désigne des gens en grande partie musulmans et/ou issus de la colonisation. Je me souviens lorsque des bouffons parlaient du communautarisme des Indigènes de la République (tu parles d'un communautarisme, à moins de considérer que tous les gens issus de la colonisation forment une seule communauté, ce qui relève simplement du racisme et de la xénophobie les plus classiques: arméniens, guadeloupéens, guyanais, kurdes, réunionnais, algériens, kabyles, congolais, vietnamiens, laotiens, arméniens, corses, parisiens depuis Lutèce, musulmans, chrétiens, athées, bouddhistes, je m'excuse d'oublier la plupart... à côté de cette assemblée joyeuse et tellement diverse, c'est plutôt les partis français qui ont des allures bien monocolores typiques du repli communautariste)... Aujourd'hui la gauche coloniale comme la droite et l'extrême droite cherchent à désigner des menaces de diversion, mais évidemment ce n'est pas une diversion, c'est le moyen d'une politique de division de la classe ouvrière.

De la part des Achiille et des Mélenchon, c'est assez logique, leur politique va les amener à cogner sur les victimes de la politique d'un gouvernement qu'ils soutiennent pour faire oublier la gravité des attaques sociales de ce gouvernement, de la part de la droite et de l'extrême droite qui bientôt va doubler tous ces chevaux légers du "racisme respectable" en les prenant au mot et en les précédant sur le chemin qu'ils lui ont ouvert, c'est normal. D'autres les rejoignent et parfois les ont précédés, c'est moins normal.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  le glode le Dim 23 Sep - 9:31

Il n'y a aucune différence qualitative entre les mollahs afghans et les chiens laïcards qui font ici la chasse aux élèves voilées en les excluant de l'école
Tu es tombé sur la tête ou quoi ? Un peu de décence STP


le glode

Messages : 121
Date d'inscription : 10/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Achille le Dim 23 Sep - 9:38

Le provocateur Toussaint remet ça,
une bien lourde :
Il n'y a aucune différence qualitative entre les mollahs afghans et les chiens laïcards qui font ici la chasse aux élèves voilées en les excluant de l'école
En plus omme à son habitude il classe ses interlocuteurs de n'importe quel sujet à l'extrème droite. Décidément c'est compulsif voire masturbatoire: la bonne vieille rengaine du complot islamophobe qui va de LO au FN en passant par le PS et l'ump, en découpant en rondelle le racisme et les discrimination, le pire selon lui serait l'islamophobie en l'opposant de fait aux autres comme les atteintes aux femmes ou à la jeunesse et en zappant évidemment le système capitaliste... notre homéopathe gauchiste s'arrêtera-t-il là ou va-t-il nous parler un jour de "salaphobie" voire de "tariqphobie". Bref Le seul révolutionnaire qui est tout seul c'est Toussaint.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Dim 23 Sep - 10:13


Achille
Le provocateur Toussaint remet ça (...)la bonne vieille rengaine du complot islamophobe
Les propos de Toussaint sont excessifs. Peut-être cherche-t-il à choquer et provoquer en effet ?

Il n'empêche que le développement de l'islamophobie est une réalité et un danger. Les dernières déclarations de Marine le Pen et leur retentissement médiatique, les affiches dans le métro de New York, après les infectes caricatures de Charlie Hebdo le montrent. Complot ? Personne ne dit qu'il s'agirait d'un "complot". L'antisémitisme des années trente n'était pas le résultat d'un complot. Nous savons tous que ce genre de phénomène est plus complexe.
qui va de LO au FN en passant par le PS et l'ump
Il est toujours facile de polémiquer en caricaturant les positions de ses contradicteurs. Si Toussaint tient des propos excessifs, que dire des tiens, ou de ceux de Vals qui voit des complices des Salafistes derrière tous ceux qui contestent son point de vue si peu que ce soit ? Donc, avant de dénoncer la paille dans l'oeil du voisin...

Bien évidemment, le discours de LO n'est pas celui du PS, qui n'est pas celui de l'UMP, qui n'est pas celui du FN etc LO ne se revendique pas de laicité, mais du droit des femmes. C'est évidemment une différence notable... sur le plan théorique.

Mais, pour prendre un exemple que Vals devrait comprendre, de même que le discours du NPA contre le traité européen, bien que différent de celui du FdG... ou du FN, est inaudible dans le concert général à tonalité nationaliste anti-européenne, le discours spécifique de LO contre le port du voile intégral dans les transports publics lors de son soutien à l'opération Gérin, ou son discours spécifique pour soutenir la bidonneuse islamophobe Fourest est inaudible par 99 % de la population. Il aboutit, de fait, quelles que soient les positions et les bonnes intentions de LO, dans le contexte actuel, à cautionner l'islamophobie. Surtout quand on voir Arlette défiler au bras de Nicole Guedj ou Nathalie Arthaud faire encore récemment l'éloge de Fadela Amara.

C'est comme si, dans les années trente, le PC avait soutenu tous ceux qui tapaient sur les pratiques obscurantistes des Rabbins, dans le but de défendre les droits des femmes juives.
Comment cela aurait-il été perçu par 99 % de la population imbibée de préjugés antisémites ?

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Achille le Dim 23 Sep - 10:48

verié2 a écrit:Si Toussaint tient des propos excessifs, que dire des tiens

Bah je ne sais pas justement car en fait tu me sollicites je te réponds :

Achille a écrit:
verié2 a écrit:
Et, franchement, entre la volonté d'interdire le port du voile/foulard (et de la kippa pour faire bonne mesure) sur la voie publique et celle d'interdire le port du foulard pour les mères qui accompagnent les sorties scolaires, la frontière est vraiment très étroite. Dans les deux cas, il s'agit d'interdire une pratique religieuse qui ne nuit à personne à des adultes...

Le port du foulard ne nuit à personne ? Peut être à celles qui le porte ? La misogynie est la conséquence d'un système qui place les femmes au plus bas de l'exploitation sociale en les contraignant y compris sur le mode vestimentaire. En revanche tenter de l'interdire par la loi est finalement le miroir de ceux qui l'imposent soi disant au nom des principes religieux. En plus dans le contexte c'est totalement inefficace puisque c'est un instrument de stigmatisation d'une religion unique : il ne s'agit pas d'interdire les cornettes des bonnes sœurs n'est-ce pas.
Le débat est donc complexe que sa caricature donné par verié2, sylvestre... lutter contre les religions et son obscurantisme devient, selon eux, une carte d'adhésion au FN on voit toute leur finesse et contrairement à ce que j'avais posté qui était une plaisanterie, là ça ne l'est pas, puisque c'est récurrent : il existerait donc un immense courant en France partant de LO en passant par FdG, le PS, l'UMP et le FN brassant peu ou prou l'islamophobie, ou seuls quelques héroïques et ultra minoritaires seraient représentés par vérié2 et sylvestre par ex. : une fable à dormir debout qui une fois de plus vise à cliver à partir d'amalgames et de dénonciations factices pour tenter de justifier une ligne totalement isolationniste. Faire de islamophobie une catégorie particulière dans le racisme c'est une fois de plus diviser ! La seule position marxiste est de lutter contre les discriminations, le racisme et l'obscurantisme quel qu'ils soient, pas à coup de lois démagogiques, pas en clivant et en divisant à base d'amalgames, mais pas tous les moyens de la lutte des classe en œuvrant à son unité : pétitions, grèves, manifestations, vote...etc.

et ensuite tu ignores pour passer à autre chose toujours de la même manière en extrayant 2/3 mots et écrivant une page alors...

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Achille le Dim 23 Sep - 11:10




A gauche : des milliers de musulmans tués en Syrie. A droite : les Etats Unis diffusent un film insultant le prophète.


Dernière édition par Achille le Dim 23 Sep - 11:27, édité 1 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  alexi le Dim 23 Sep - 11:11

Bref, pour beaucoup sur ce forum, pour ne pas prendre le risque d'apparaître cautionner un discours raciste, il faut obligatoirement se ranger derrière les indignations des islamistes, ceux qui en réalité donnent le la. On peut leur faire confiance pour en trouver à la pelle; tous les intégristes religieux veulent nous dicter leur conception du bien et du mal.
De là, on calque ces sentiments à l'ensemble des travailleurs musulmans. Et quand bien même ce serait le cas, est-ce qu'il ne convient pas de tenter de les détacher de l'influence réactionnaire des religieux ?
Lors d'une grève, tout cela passe au second plan.
Une politique de classe reste possible.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  sylvestre le Dim 23 Sep - 11:24

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Achille le Dim 23 Sep - 11:27

« Innocence des musulmans » : une opération diversion en forme de contre-révolution
22 septembre 2012 | Par La rédaction de Mediapart

La diffusion d’extraits sur Youtube d’un prétendu film, Innocence des musulmans, un navet américain, a obtenu l’effet escompté. Ce film dont la médiocrité et le racisme haineux ne sont plus à démontrer, a mis le feu aux poudres et a sorti des manifestants dans la rue de quelques pays musulmans, ce qui était prévisible, confisquant ainsi le paysage politique et médiatique pendant quelques jours. Retour sur une semaine qui ressemblait à une « contre-révolution ».

La semaine a connu des manifestations violentes en Egypte, Libye, Tunisie, Soudan, Yémen, Nigeria, Pakistan, Bengladesh, Liban, Iraq et Iran, qui se sont soldées par le meurtre (par asphyxie) de l’ambassadeur américain en Libye, trois de ses collègues, et la mort d’une dizaine de manifestants dans plusieurs villes. Quelles que soient les motivations de ceux qui ont diffusé le film grotesque, il a eu pour effet un déchaînement des passions, mais aussi l’ouverture d’un débat animé chez les intellectuels arabes et dans la société civile, allant de l’indignation à la condamnation de la violence et à l’autocritique.

Mais que faut-il donc retenir de ce qui s’est passé ?

Une surenchère médiatique

Des fiches statistiques circulant sur les réseaux sociaux donnent des versions presque identiques du nombre de manifestants vendredi 14 septembre dans les 11 pays concernés (dont 7 pays arabes).

En Egypte : 2 000 - 2 500.
En Libye : 500.
En Tunisie : 500.
Au Soudan : 2 000 – 2 500.
Au Pakistan : 2 000.
Au Bengladesh : 300.
Au Nigéria : 300.
Au Yémen : 400.
En Iraq : 300.
En Iran : 300.
Au Liban : 500 (à Tripoli).

Au total, le nombre de manifestants dans les onze pays a donc été estimé entre neuf mille et dix mille personnes. Autant dire qu’il s’agit d’une minorité d’illuminés en colère criant leur haine devant les consulats et ambassades américains, et qui a pourtant réussi à monopoliser la « scène publique » dans plusieurs pays de la région et à s’assurer une couverture médiatique abondante.

S’il est prévisible et normal que ce type de manifestations attire l’attention des médias (surtout autour de la commémoration du 11 Septembre !), la couverture exagérée qui en a été faite, dans le monde arabe comme en Occident, est à questionner. Que dire de l’amplification de faits présentant l’événement comme un raz de marée salafiste dans le monde arabe si ce n’est l’instillation de l’idée de l’échec des révolutions contre le despotisme et du danger de la démocratie qui risque d’amener des obscurantistes au pouvoir ?

La majorité des médias ont en revanche peu couvert les initiatives citoyennes anti-intégristes qui se sont multipliées en même temps, soit sous forme de rassemblements (Liban et Lybie par exemple) soit sur la toile (une page Facebook en Libye « Je suis Libyen et je condamne l’assassinat de l’ambassadeur américain. Le terrorisme ne me représente pas » a rassemblé en quelques heures quelques milliers de membres). On a également peu parlé de la condamnation de la grande majorité des intellectuels et journalistes arabes (de toutes tendances, y compris ceux proches des courants des Frères musulmans) des actes barbares qui ont eu lieu en Libye et dans d’autres pays durant les manifestations, et de leur indignation face à des comportements rappelant les scènes caricaturales montrées dans les extraits du prétendu film.

Manipulation par des réseaux salafistes

Comme lors de l’affaire des caricatures danoises, certains réseaux salafistes n’ont eu pas de mal à mobiliser des centaines de jeunes dans plusieurs capitales, et à les pousser à l’affrontement avec les forces de l’ordre autour de quelques ambassades. À l’époque, en 2005, un travail de manipulation et de contrôle minutieux des services de renseignement locaux avait laissé faire les salafistes, tout en contenant leur « colère » afin de les utiliser comme épouvantail. Cette fois, c’est dans un terreau pétri de frustration que les réseaux salafistes marginaux ont recruté. Des milieux où le fanatisme religieux se mêle à une colère exprimée de manière si spectaculaire qu’elle en fait oublier le petit nombre de manifestants.

Une contre-révolution politique

Ce qui s’est passé cette semaine a tenté par l’image de tourner la page des révolutions du printemps arabe et de détourner l’attention sur les vrais débats en cours dans la région. Cette violence affichée avait, entre autres, pour objectif d’intimider les laïques qui se mobilisent en Tunisie comme en Egypte, et de faire oublier que les courants de l’islam politique en Libye n’ont obtenu à travers les premières élections libres du pays que 17 sièges sur les 200 qui forment la constituante.

Il faut rappeler que les révolutions arabes avaient totalement marginalisé le discours d’al-Qaïda, de même que ses outils de communications et ses pratiques. Toutes les revendications portaient sur des choix civils, des principes de la démocratie libérale, des élections, des libertés et des règles constitutionnelles. Des revendications ont été portées de la même façon par la majorité des « islamistes » qui avait accepté les règles du jeu. D’ailleurs l’opposition aux manifestations violentes exprimée par le président égyptien et par des ministres du gouvernement tunisien est à signaler. Ces deux gouvernements (contrôlés par les Frères musulmans) se trouvent néanmoins dans une position délicate en raison de considérations politiques vis-à-vis de certaines formations salafistes qui pourraient les accuser de permissivité par rapport aux « valeurs sacrées » de l’islam.

Tout s’est passé comme si subitement éclatait « une contre-révolution », violente, mettant en exergue la haine de l’Autre, de l’Occident « agresseur », et ramenant la politique étrangère au premier plan au détriment des processus politiques en cours et des préoccupations sociales et culturelles internes.

La récupération du Hezbollah libanais

Comme pour se démarquer du reste du monde, le Hezbollah libanais a organisé une série de sit-in à travers le pays bien après les manifestations de la semaine du 11 au 14 septembre. Des dizaines de milliers de militants chiites ont été mobilisés (le 17 septembre) pour l’événement auquel le leader du parti Hassan Nasrallah a fait une apparition publique furtive, ce qui est exceptionnel et rare.

Ce n’est pas tant une protestation contre le film américain que la volonté de se saisir de l’occasion pour faire une démonstration de force vis-à-vis de plusieurs cibles. Il s’est ainsi montré aux yeux du monde musulman aussi fervent défenseur du prophète que les partis salafistes, même s’il est perçu en tant que chiite comme un parti hérétique par les intégristes sunnites. Sur le plan libanais, il a voulu rappeler sa puissance, sa capacité de mobilisation de sa communauté et sa maîtrise de la situation à un moment de crise et d’attente politique. Cela signifie du même coup aux Israéliens sa force et son aptitude à faire face à des menaces de guerre régionale contre son tuteur iranien.

Pour aller plus loin encore, le Hezbollah a saisi cette opportunité pour déplacer les débats sur les libertés, la citoyenneté, les constitutions et la reconstruction étatique en cours depuis les révolutions arabes, sur la « lutte contre les Etats Unis ». C’est en plus un coup de main apporté à son allié Assad et une entreprise renouvelée pour détourner l’attention des massacres du régime en Syrie.

Pendant ce temps… en Syrie

Alors que le monde entier, pour certains incrédules, pour d’autres en colère ou révoltés, est focalisé sur la folie d'extraits d'un pseudo film et des réactions violentes et surannées qu’elle a suscitées, plus de 1 000 personnes ont été tuées en Syrie en une semaine… Les Syriens ont répondu à l’absurdité de la situation par l’humour noir :


"Nous avons ici la projection d’un film assadien depuis 18 mois et qui porte atteinte au prophète et à son dieu !"



A gauche : des milliers de musulmans tués en Syrie. A droite : les Etats Unis diffusent un film insultant le prophète.

Le monde demeure impuissant devant une mort annoncée, celle du peuple syrien. Et pendant ce temps, malheureusement, le ridicule continue lui aussi de tuer.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Vals le Dim 23 Sep - 11:40

Mais que faut-il donc retenir de ce qui s’est passé ?

Une surenchère médiatique

Des fiches statistiques circulant sur les réseaux sociaux donnent des versions presque identiques du nombre de manifestants vendredi 14 septembre dans les 11 pays concernés (dont 7 pays arabes).

En Egypte : 2 000 - 2 500.
En Libye : 500.
En Tunisie : 500.
Au Soudan : 2 000 – 2 500.
Au Pakistan : 2 000.
Au Bengladesh : 300.
Au Nigéria : 300.
Au Yémen : 400.
En Iraq : 300.
En Iran : 300.
Au Liban : 500 (à Tripoli).

Au total, le nombre de manifestants dans les onze pays a donc été estimé entre neuf mille et dix mille personnes. Autant dire qu’il s’agit d’une minorité d’illuminés en colère criant leur haine devant les consulats et ambassades américains, et qui a pourtant réussi à monopoliser la « scène publique » dans plusieurs pays de la région et à s’assurer une couverture médiatique abondante.



Ces chiffres confirment les impressions générales qu'on a pu avoir, y compris en France où il semblerait que l'immense majorité de la population de culture musulmane reste indifférente à toutes ces conneries...
Seuls semblent tenter de mobiliser des troupes et de faire monter la sauce, le's salafistes, les intégristes de tous poils, les islamistes et leurs alliés (indigènes et compagnie...)...plus évidemment le FN ety tous les courants réacs qui essaient de majorer les réactions musulmanes pour faire peur et développer un sentiment de rejet xénophobe et chauvin....
Sans oublier une petite frange de l'extrême-gauche qui se solidarise (croit-elle) des pauvres musulmans "stigmatisé" et en colère ...et s'alignent en fait sur les plus cons et les plus réacs des obscurantistes violents.

avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  alexi le Dim 23 Sep - 11:42


Ce clip électoral Municipales 2014 est tendancieux et réalisé hier par le Collectif France Multiculturelle.
La vidéo n'explique pas le contexte, laissant croire que c'est une volonté délibérée du gouvernement que d'interdire aux musulmans de circuler dans Paris.
Une demande de manifestation au Trocadéro contre l'affaire Charlie avait été déposée et refusée.
Ceux que l'on voit sur la vidéo ne sont manifestement pas des touristes comme ils le prétendent mais des militants venus spécialement.
C'est tout simplement de la manipulation.


Dernière édition par alexi le Dim 23 Sep - 12:11, édité 2 fois

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  gérard menvussa le Dim 23 Sep - 11:45

alexi a écrit:Bref, pour beaucoup sur ce forum, pour ne pas prendre le risque d'apparaître cautionner un discours raciste, il faut obligatoirement se ranger derrière les indignations des islamistes, ceux qui en réalité donnent le la. On peut leur faire confiance pour en trouver à la pelle; tous les intégristes religieux veulent nous dicter leur conception du bien et du mal.
De là, on calque ces sentiments à l'ensemble des travailleurs musulmans. Et quand bien même ce serait le cas, est-ce qu'il ne convient pas de tenter de les détacher de l'influence réactionnaire des religieux ?
Lors d'une grève, tout cela passe au second plan.
Une politique de classe reste possible.
Le campisme est quelque chose de détestable. Mais c'est tout aussi détestable de se ranger dérriére sa propre bourgeoisie nationale sous couvers de "république" et de laicité (et du prétexte bidon de "droit des femmes") comme vous le faites avec délectation ! On parle d'islamo gauchistes" alors que ceux ci, si ils existent, ne sont qu'une poignée totalement marginalisée (encore heureux) Et on se vautre dans la dénonciation de "l'islamisme" quand ce n'est pas tout simplement de l'islam vouée aux flammes de l'enfer. On comprend mieux Marx, qui, lisant les sottises athéistes du parti ouvrier français s'était éclaté : "si c'est ça le marxisme, alors je ne suis pas marxiste"
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  yannalan le Dim 23 Sep - 11:50

Si il y a peu peu de manifestants, ce n'est pas que les musulmans s'en foutent, c'est surtout qu'ils ont préféré pour beaucoup traiter par le mépris, mais la plupart n'en pensent pas moins et ne ont marre d'être trités comme des chiens.
En France, on peut faire des manifs quand un théâtre s'attaque au Christ, on laisse des milices sionistes armées s'entraîner et agresser impunément, mais on réprime les musulmans qui voudraient manifester, même en demandant la permission.
Pas besoin de se "ranger derrière les islamistes" pour ça. Quand un ministre de l'Intérieur dénonce "des manifs qui mettent en danger la concorde nationale" et "qui s'attaquent à un pays allié", je suis désolé mais des manifs qui répondent à ce critère, les organisations ouvrières en font des tas. Alors un ministre "de gauche" qui ose sortir des conneries pareilles, ça devrait révolter plus.
Les "travailleurs musulmans", on les reconnaît comment ? Au faciès, comme hier au Trocadéro ?Le seul jugé à Paris, il fait les manifs CGT SNCF et il est converti.
Sur la Syrie, faut aussi arrêter l'hypocrisie.Les rebelles tiennent en bonne partie par l'aide Arabie Saoudite/Qatar, c'est à dire les pays qui financent les pires salafistes.
Quant aux chiffres de Mediapart, ils prennent du retard. Au Nigeria il y a eu bien plus de manifestants que ça, par exemple,(des dizaines de milliers à Kano).
Qu penser du fait que des milliers de gens s'y pointent ? C'est un peu comme en Pologne avec les cathos, quand les états interdisent l’expression politique, la cocotte-minute trouve une autre soupape. Dans un opium du peuple qui leur permet d’oublier une réalité merdique.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  alexi le Dim 23 Sep - 11:55

Gérard :
Le campisme est quelque chose de détestable.
Je ne vois pas ce que le campisme politique vient faire ici.
Je milite pour que la classe ouvrière agissent de façon autonome pour défendre ses intérêts.
Je ne me range donc ni derrière la bourgeoisie ni derrière les religieux, de quelque bord qu'ils soient.

Yann :
Les "travailleurs musulmans", on les reconnaît comment ? Au faciès, comme hier au Trocadéro ?
Je n'ai rien dis de la sorte.
Le seul fait de répression cité est celui de refouler avec ses accompagnateurs une femme portant le voile.
A partir de cet évènement, la vidéo a pour but de démontrer une répression envers l'ensemble des musulmans qui circulent à Paris y compris les touristes.

Les manifs interdites ou pas autorisées à l'endroit souhaités par les organisateurs, il y en a beaucoup. Je préfère garder mon indignation pour d'autres causes.


Dernière édition par alexi le Dim 23 Sep - 12:13, édité 2 fois

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Dim 23 Sep - 11:57

Alexi
pour beaucoup sur ce forum, pour ne pas prendre le risque d'apparaître cautionner un discours raciste, il faut obligatoirement se ranger derrière les indignations des islamistes
Non. L'indignation ne vient pas que des Islamistes, même si les Islamistes peuvent instrumentaliser l'indignation, comme cela se passe dans de nombreux pays, ainsi que le montre l'article de Mediapart ci-dessus. Cette indignation est partagée par nombre de gens, pas religieux pour un sou, qui n'admettent pas la stigmatisation des Musulmans et sont conscients du danger représenté par l'Islamophobie. Il y a par exemple une arnaque qui vise à faire croire que le chahut contre Fourest serait le fait des Islamistes mêlés à l'extrême-droite, comme Fourest elle-même l'a prétendu.

Cela-dit, le risque symétrique existe de sembler cautionner les Islamistes. Encore une fois, il faut donc avant tout tenir compte du contexte. La situation est évidemment très différente dans un pays à majorité musulmane, voire où les islamistes sont au gouvernement et cherchent à détourner le mécontentement voire la colère populaire liée aux questions sociales vers des questions religieuses. Mais, à l'inverse, dans un pays comme la France, le péril islamiste est totalement fabriqué, fantasmé et instrumentalisé par des forces réactionnaires, même si, à tel ou tel endroit, des islamistes peuvent être gênants voire dangereux.

Notre propagande et notre action ne doivent pas partir de considérations abstraites et intemporelles, mais de cette situation concrète. Cela implique que nous devons avant tout dénoncer ces campagnes islamophobes. Ce qui n'empêche nullement, là où nous avons la possibilité d'intervenir, d'aider les femmes victimes d'une oppression spécifique à lutter contre l'obscurantisme et le machisme. Mais cela ne peut se faire que par le contact fraternel sur le terrain, dans le cadre de la défense des intérêts des catégories souvent défavorisées qui sont porteuse de cette idéologie, en aucun cas par des grandes diatribes, des lois répressives (ou le soutien à ces lois), dont le résultat est rigoureusement inverse.

Pour reprendre l'exemple déjà cité, quelle aurait été la priorité dans les années trente ? Dénoncer le caractère obscurantiste de la religion juive, soutenir tous ceux qui tapaient sur les rabbins au nom de la défense des femmes juives, ou combattre l'antisémitisme ? (On remarquera d'ailleurs que, aujourd'hui, personne ne cogne sur la religion juive comme on cogne sur les Musulmans. Même Marine le Pen vient de faire marche arrière sur la Kippa, dont elle prétendait interdire le port dans l'espace public au même titre que le foulard islamique. La vitesse éclair avec laquelle elle a pris ce virage est significatif de ce qui est politiquement correct aujourd'hui et de ce qui ne l'est pas...)

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  yannalan le Dim 23 Sep - 12:14

Les manifs interdites ou pas autorisées à l'endroit souhaités par les organisateurs, il y en a beaucoup. Je préfère garder mon indignation pour d'autres causes.
A ton avis, comment les flics reconnaissaient les possibles "manifestants" au Trocadéro ou dans les gares ?
Et j'insiste, quand on voit les arguments de Valls pour interdire toute manif,il y a de quoi s'inquiéter même pour nous (voir sa déclaration)
Tu n'as jamais fait de manifs, toi, qui mette en jeu la "concorde nationale" ou qui soit "hostile à un pays allié".Moi si et pas qu'une fois. Et vpoir des gens poursuivis pour port d'arme parce qu'ils ont des torches fumigènes, ça me gêne aussi beaucoup.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  alexi le Dim 23 Sep - 12:19

Yann :
Les "travailleurs musulmans", on les reconnaît comment ? Au faciès, comme hier au Trocadéro ?
Tu ne t'adressais donc pas à moi. Dont acte.

J'ai autre chose à faire que de militer à aider la réaction religieuse à s'exprimer.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  yannalan le Dim 23 Sep - 12:22

Au moment de la Pologne/Solidarnosc, ça gênait personne à l'extrême-gauche...Bon c'étaient pas des arabes...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  verié2 le Dim 23 Sep - 12:28


Alexi
J'ai autre chose à faire que de militer à aider la réaction religieuse à s'exprimer
Le problème ne se pose pas nécessairement de cette façon. On peut dénoncer les méthodes répressives de la police, la chasse au faciès, sans nécessairement soutenir la manif et ses organisateurs. Par exemple, on dénonce les méthodes utilisées par la police contre des délinquants tabassés voire torturés, les conditions de détention en prison des délinquants. Ca n'implique pas de soutenir la délinquance et les délinquants...

Pour le coup, il me semble que c'est toi qui tombe dans le "campisme"...
___
Cela-dit, il y a des cas où on choisit en effet son camp. Par exemple lors de révoltes anti-coloniales menées par des forces réactionnaires parfois religieuses. On ne renvoyait pas dos à dos Abd el Khader et l'impérialisme français, ou pire encore on ne soutenait pas l'impérialisme sous prétexte qu'il allait apporter aux populations concernées notre belle culture républicaine des lumières.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Babel le Dim 23 Sep - 12:35

Achille a écrit:
verié2 a écrit:Si Toussaint tient des propos excessifs, que dire des tiens
Bah je ne sais pas justement car en fait tu me sollicites je te réponds :
Achille a écrit:
verié2 a écrit:
Et, franchement, entre la volonté d'interdire le port du voile/foulard (et de la kippa pour faire bonne mesure) sur la voie publique et celle d'interdire le port du foulard pour les mères qui accompagnent les sorties scolaires, la frontière est vraiment très étroite. Dans les deux cas, il s'agit d'interdire une pratique religieuse qui ne nuit à personne à des adultes...
Le port du foulard ne nuit à personne ? Peut être à celles qui le porte ? La misogynie est la conséquence d'un système qui place les femmes au plus bas de l'exploitation sociale en les contraignant y compris sur le mode vestimentaire. En revanche tenter de l'interdire par la loi est finalement le miroir de ceux qui l'imposent soi disant au nom des principes religieux. En plus dans le contexte c'est totalement inefficace puisque c'est un instrument de stigmatisation d'une religion unique : il ne s'agit pas d'interdire les cornettes des bonnes sœurs n'est-ce pas.
Le débat est donc complexe que sa caricature donné par verié2, sylvestre... lutter contre les religions et son obscurantisme devient, selon eux, une carte d'adhésion au FN on voit toute leur finesse et contrairement à ce que j'avais posté qui était une plaisanterie, là ça ne l'est pas, puisque c'est récurrent : il existerait donc un immense courant en France partant de LO en passant par FdG, le PS, l'UMP et le FN brassant peu ou prou l'islamophobie, ou seuls quelques héroïques et ultra minoritaires seraient représentés par vérié2 et sylvestre par ex. : une fable à dormir debout qui une fois de plus vise à cliver à partir d'amalgames et de dénonciations factices pour tenter de justifier une ligne totalement isolationniste. Faire de islamophobie une catégorie particulière dans le racisme c'est une fois de plus diviser ! La seule position marxiste est de lutter contre les discriminations, le racisme et l'obscurantisme quel qu'ils soient, pas à coup de lois démagogiques, pas en clivant et en divisant à base d'amalgames, mais pas tous les moyens de la lutte des classe en œuvrant à son unité : pétitions, grèves, manifestations, vote...etc.
et ensuite tu ignores pour passer à autre chose toujours de la même manière en extrayant 2/3 mots et écrivant une page alors...
Alors ? Il se trouve que, sur le plan de la simple logique, ton texte ne tient pas debout. C'est ennuyeux pour toi, étant donné l'insistance que tu manifestes à en souligner la valeur.

En effet, tu poses une affirmation pour la contester par la suite. Puis tu cherches à masquer l'incohérence de ton raisonnement à coups de généralisations abusives et de formules creuses. Et pour aboutir à quel résultat ? Sous prétexte de te démarquer des raisonnements "caricaturaux" de tes contradicteurs (en leur opposant, à t'en croire, une pensée complexe et profonde), tu énonces un propos confus, où la carpe et le lapin tentent désespérément de faire bon ménage.

Examinons.
1. Tu commences par affirmer que "le port du foulard nuit à celles qui le portent", omettant d'ajouter "sous la contrainte", comme te l'a fait remarquer Vilenne. Cela aurait pourtant assuré un minimum de cohérence à ton propos initial. En effet, ta phrase suivante évoque la contrainte vestimentaire comme manifestation d'une misogynie propre à tout système patriarcal. On en déduit donc que, selon toi, le port du voile non contraint, c-à-d voulu et assumé, n'est pas contraire à l'exercice de la liberté. Mais que son interdiction l'est.
C'est d'ailleurs le sens que semble indiquer la suite de ton texte :
"En revanche tenter de l'interdire par la loi est finalement le miroir de ceux qui l'imposent soi disant au nom des principes religieux."
La loi interdisant le port du voile est donc une aberration équivalente à toute entreprise cherchant à l'imposer. Mais pourquoi alors avoir fait commencé cette phrase par "en revanche" ? La présence d'un lien logique marquant l'opposition est incongrue, puisque le 3e terme de ton raisonnement indique une relation de conséquence. Mais là n'est pas l'essentiel.

2. En écrivant ensuite,
"En plus dans le contexte c'est totalement inefficace puisque c'est un instrument de stigmatisation d'une religion unique : il ne s'agit pas d'interdire les cornettes des bonnes sœurs n'est-ce pas
", tu pointes du doigt le traitement spécifique réservé à la religion musulmane à l'heure actuelle, chose que nous n'avons de cesse de dénoncer. Or, ce crédit que tu accordes au raisonnement adverse, tu le retires soudain pour opérer une délicieuse palinodie.
Car si tu dis que la religion musulmane est actuellement l'objet d'une stigmatisation spécifique, force t'est de reconnaître que le terme d'"islamophobie", en tant que composante particulière du racisme multiforme, n'est pas usurpé. Au lieu d'être
"une fable à dormir debout qui une fois de plus vise à cliver à partir d'amalgames et de dénonciations factices pour tenter de justifier une ligne totalement isolationniste"
, son emploi correspond bel et bien à une réalité dont tu reconnais toi-même l'existence.

3. Mais ce serait aller trop loin. D'où ton recours final à une suite de généralités creuses, auxquelles n'importe quel démocrate pourrait souscrire :
" lutter contre les discriminations, le racisme et l'obscurantisme quel qu'ils soient, pas à coup de lois démagogiques, pas en clivant et en divisant à base d'amalgames, mais pas tous les moyens de la lutte des classe en œuvrant à son unité : pétitions, grèves, manifestations, vote...etc.
" , tout en qualifiant cette énumération incolore (où le "etc" vaut son pesant !) de "seule position marxiste".

Soit, une farce, en guise de bouquet final.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  alexi le Dim 23 Sep - 14:07

Yann :
Au moment de la Pologne/Solidarnosc, ça gênait personne à l'extrême-gauche...Bon c'étaient pas des arabes...

Solidarnosc, c'était la classe ouvrière en lutte, sur un terrain de classe; il était juste de le soutenir mais aussi de le critiquer pour ses errements politiques (ce que tout le monde n'a pas fait à l'époque).
Rien à voir avec les revendications dont on parle aujourd'hui.

Ce qui "m'indigne" c'est qu'on veuille m'interdire le droit au blasphème, ce que Charlie a toujours fait envers toutes les religions.
Quant au contexte, pour les religieux et leurs alliés, ne n'est évidemment jamais le bon moment pour les critiquer.
J'ai assez supporté l'influence catholique, qui n'a jamais renoncé à retrouver son influence politique, pour ne pas être complaisant avec un de ses concurrents.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islamophobie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum