Le NPA et la question des institutions européennes

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  stef le Jeu 6 Sep - 22:26

Si, justement.
Voici le type prose qu'on trouve dans LO :
Ces traités ne sont que des paravents. Faire de ces documents la cause des mauvais coups est une mystification, une diversion à laquelle se prêtent le Parti communiste et le Parti de gauche de Mélenchon.

Ils font en effet campagne pour réclamer un référendum et se distinguent par une surenchère cocardière qui consiste à rendre ce traité responsable de la situation des classes populaires.

Éric Coquerel (Parti de gauche) a dénoncé la « remise en question de la souveraineté nationale sur le budget ». Le Parti communiste, pas en reste, parle d' « un coup de poignard contre la république » et condamne « le transfert total de la souveraineté budgétaire de l'État vers des autorités extérieures au pays », prétendant que « cet oukase va constituer un cadenas austéritaire contre toute politique de gauche ».

En fait, en reprochant au gouvernement français d'être soumis à l'Europe, à Merkel, ils gomment sa soumission bien réelle au patronat français. Ils se placent ainsi sur le terrain qu'affectionne l'extrême droite.
Ce type de prose ne sert qu'à insinuer que tout combat contre le TSCG se situe nécessairement sur un terrain chauvin. On notera qu'il n'y a pas une once de démonstration.
Soit dit en passant, et pour se mettre au même niveau que LO, on notera la proximité des thèses de LO et celles de la direction PS : tous deux affirment que le TSCG est une broutille....

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Gayraud de Mazars le Jeu 6 Sep - 22:37

Salut camarades,

stef a écrit:Si, justement.
Voici le type prose qu'on trouve dans LO :
Ces traités ne sont que des paravents. Faire de ces documents la cause des mauvais coups est une mystification, une diversion à laquelle se prêtent le Parti communiste et le Parti de gauche de Mélenchon.

Ils font en effet campagne pour réclamer un référendum et se distinguent par une surenchère cocardière qui consiste à rendre ce traité responsable de la situation des classes populaires.

Éric Coquerel (Parti de gauche) a dénoncé la « remise en question de la souveraineté nationale sur le budget ». Le Parti communiste, pas en reste, parle d' « un coup de poignard contre la république » et condamne « le transfert total de la souveraineté budgétaire de l'État vers des autorités extérieures au pays », prétendant que « cet oukase va constituer un cadenas austéritaire contre toute politique de gauche ».

En fait, en reprochant au gouvernement français d'être soumis à l'Europe, à Merkel, ils gomment sa soumission bien réelle au patronat français. Ils se placent ainsi sur le terrain qu'affectionne l'extrême droite.
Ce type de prose ne sert qu'à insinuer que tout combat contre le TSCG se situe nécessairement sur un terrain chauvin. On notera qu'il n'y a pas une once de démonstration.
Soit dit en passant, et pour se mettre au même niveau que LO, on notera la proximité des thèses de LO et celles de la direction PS : tous deux affirment que le TSCG est une broutille....

Autant je suis en désaccord avec les positions de Lutte Ouvrière sur la question du TSCG, en fait soyons clair, comment mener la lutte contre la ratification, car LO n'est pas pour le TSCG, mais dire que les thèses de LO et celle de la direction du PS sont les mêmes, même d'une certaine façon, c'est plus qu'osé, c'est calomnieux, c'est surtout faux.

D'ailleurs d'une part, la direction du PS ne considère pas la ratification du TSCG comme une broutille, à voir comment elle caporalise ses parlementaires sur la question pour ratifier le traité européen.

D'autre part, je comprends les dangers auquels Lutte Ouvrière nous met en garde, il y a aussi de la pertinence et de la raison !

Mais à ne pas mener campagne, et tomber sans combattre ?

Et bien des luttes à mener urgentes et légitimes, une manif le 29 septembre en même temps que PSA nationalement, le 30 ? Tout cela mérite réflexion...

Fraternellement,
GdM


Dernière édition par Gayraud de Mazars le Jeu 6 Sep - 22:41, édité 1 fois
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Vals le Jeu 6 Sep - 22:40

on notera la proximité des thèses de LO et celles de la direction PS : tous deux affirment que le TSCG est une broutille.....

Faux !
La direction du PS et le gouvernement prétendent que ce chiffon de papier est important et même nécessaire pour l'avancée européenne.
Alors que LO dit que ce papelard de plus ne changera rien et que les bourgeoisies n'ont pas attendu ça pour mener la guerre contre les travailleurs.
Et que ceux qui, comme toi, accrochés aux basques du FdG et de Melenchon, essaient d'agiter ce chiffon devant les exploités ne font que les détourner du vrai combat de classe.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Gayraud de Mazars le Jeu 6 Sep - 22:43

Juste, j'avais répondu plus haut... Shocked
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Eugene Duhring le Jeu 6 Sep - 23:01

Gayraud de Mazars a écrit:Salut camarades,

stef a écrit:Si, justement.
Voici le type prose qu'on trouve dans LO :
Ces traités ne sont que des paravents. Faire de ces documents la cause des mauvais coups est une mystification, une diversion à laquelle se prêtent le Parti communiste et le Parti de gauche de Mélenchon.

Ils font en effet campagne pour réclamer un référendum et se distinguent par une surenchère cocardière qui consiste à rendre ce traité responsable de la situation des classes populaires.

Éric Coquerel (Parti de gauche) a dénoncé la « remise en question de la souveraineté nationale sur le budget ». Le Parti communiste, pas en reste, parle d' « un coup de poignard contre la république » et condamne « le transfert total de la souveraineté budgétaire de l'État vers des autorités extérieures au pays », prétendant que « cet oukase va constituer un cadenas austéritaire contre toute politique de gauche ».

En fait, en reprochant au gouvernement français d'être soumis à l'Europe, à Merkel, ils gomment sa soumission bien réelle au patronat français. Ils se placent ainsi sur le terrain qu'affectionne l'extrême droite.
Ce type de prose ne sert qu'à insinuer que tout combat contre le TSCG se situe nécessairement sur un terrain chauvin. On notera qu'il n'y a pas une once de démonstration.
Soit dit en passant, et pour se mettre au même niveau que LO, on notera la proximité des thèses de LO et celles de la direction PS : tous deux affirment que le TSCG est une broutille....

Autant je suis en désaccord avec les positions de Lutte Ouvrière sur la question du TSCG, en fait soyons clair, comment mener la lutte contre la ratification, car LO n'est pas pour le TSCG, mais dire que les thèses de LO et celle de la direction du PS sont les mêmes, même d'une certaine façon, c'est plus qu'osé, c'est calomnieux, c'est surtout faux.

D'ailleurs d'une part, la direction du PS ne considère pas la ratification du TSCG comme une broutille, à voir comment elle caporalise ses parlementaires sur la question pour ratifier le traité européen.

D'autre part, je comprends les dangers auquels Lutte Ouvrière nous met en garde, il y a aussi de la pertinence et de la raison !

Mais à ne pas mener campagne, et tomber sans combattre ?

Et bien des luttes à mener urgentes et légitimes, une manif le 29 septembre en même temps que PSA nationalement, le 30 ? Tout cela mérite réflexion...

Fraternellement,
GdM
Je laisse à Stef la responsabilité de sa comparaison entre le PS et LO. Mais la position de LO sur la question pose problème. Si encore elle reposait sur une analyse sérieuse, marxiste du capitalisme et des outils dont ils se dotent pour frapper les travailleurs non seulement en France et ailleurs ... Mais tu auras beau chercher une pépite de ce genre dans les écrits de LO, tu ne trouveras que du plomb. La seule chose que LO et vals ne laissant pas sa part au chien, sache faire c'est vitupérer contre les militants ouvriers qui voient dans l'UE un outil de plus et un outil de masse au service du capital. N'importe quel militant ouvrier combat le capital qu'il soit personnifié par son patron ou qu'il prenne la forme d'une institution. LO et Vals non ! Chauvin, patriotard, nationaliste répètent t'ils à l'envie ! C'est le sens de nos divergences avec LO. Risible quand on connait la nature ridicule de leur internationale plus de 40 ans après la création de LO. Pour des camarades qui ont le communisme plein la bouche, c'est un peu léger !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Jonhy le Jeu 6 Sep - 23:19

Alors que LO dit que ce papelard de plus ne changera rien et que les bourgeoisies n'ont pas attendu ça pour mener la guerre contre les travailleurs.

En même temps j'ai l'impression que c'est une position classique de LO,et d'un certains nombre de camarades du NPA ( assumé par la fraction, moins par d'autres) partir que des conséquences, des conséquences et des conséquences...bah oui voyons, l'ouvrier est trop con pour qu'on lui explique les causes. Ce que voit le travailleur c'est juste sa fiche de paye et son emploi, il ne s’intéresse qu'à ça, ne se mobilise que pour ça. Le reste c'est diversion.
Et puis bon de là découle pas mal de choses, pourquoi parler de dette, d'écologie radicale, d'antifascisme ( bourgeois ça!), antisexisme (ça ok les jours de fête)? non non non, le travailleur ne peut comprendre la nature de l'exploitation capitaliste que si le patron lui baisse son salaire.Et a côté de ça LO fait des formations béton sur certains trucs...j'ai juste du mal à comprendre

Dire que la bourgeoisie n'a pas attendu ce traité pour attaquer c'est une évidence. Ce traité est la concrétisation légale, technique, de leur volonté de faire payer la dette au salarié. C'est justement pour ça qu'il faut le dénoncer. C'est un biais pour démontrer largement que ce n'est pas aux travailleurs de payer la crise du système.
Et franchement on aurait pas était trop de 2 organisations à la faire de manière internationaliste et sans refrain qui rappel l'union sacrée.


PS: ah oui c'est vrai LO ne prétend rien, pas une internationale, pas un parti, pas le moment etc...au moins sur de pas se tromper...



Dernière édition par Jonhy le Jeu 6 Sep - 23:21, édité 1 fois

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Vals le Jeu 6 Sep - 23:19

Risible quand on connait la nature ridicule de leur internationale plus de 40 ans après la création de LO.

LO n'a jamais prétendu appartenir à une "Internationale" , contrairement à tous tes compères, lambertistes, ex-lambertistes, pablistes ou ex-pabliste qui ont toujours paré des coquilles vides, des regroupements hétéroclites et sans principe, de titres aussi ronflants que leur réalité était nulle.
Alors, pour le ridicule et le risible, tu ferais mieux de regarder dans tes sacoches, tu trouveras facilement de quoi alimenter ton hilarité.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  gérard menvussa le Jeu 6 Sep - 23:47

pour se mettre au même niveau que LO, on notera la proximité des thèses de LO et celles de la direction PS : tous deux affirment que le TSCG est une broutille....
Il me semble que Steph a voulu dire "si" on adopte la méthode de discution de LO "Alors" les théses de LO et du PS sont proche ! Mais il est évident que jamais Steph ne s'abaisserais a utiliser de telles méthodes....

Cher Eduring, je t'ai connu plus chatouilleux quand on critiquait le Front de gauche ou son chef. Par contre, que LO les qualifie sans trop de nuance de quasi fasciste n'a pas l'air de te déranger. C'est ce qu'on appelle de l'indignation a éclipses.

Quand a GDM, sa pusillanimité est toujours restée la même...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Gayraud de Mazars le Jeu 6 Sep - 23:50

Salut Vals !

C'est clair que l'UC de Barta et Hardy, ne s'est jamais proclamée une IV internationale !

Tout comme la Tendance Marxiste Internationale d'ailleurs et le courant de Ted Grant et l'ex groupe de Militant en Grande Bretagne !

Quant à une forme de lâcheté certaine, dont me qualifie GM, c'est le tip top de la critique marxiste venant de lui... cheers

Fraternellement,
GdM

avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Eugene Duhring le Jeu 6 Sep - 23:58

gérard menvussa a écrit:

Cher Eduring, je t'ai connu plus chatouilleux quand on critiquait le Front de gauche ou son chef. Par contre, que LO les qualifie sans trop de nuance de quasi fasciste n'a pas l'air de te déranger. C'est ce qu'on appelle de l'indignation a éclipses.
Excuse-moi mais je ne sais pas de quoi tu parles, j'ai du rater un épisode. Mais il est vrai que la presse de LO ne m'interesse pas vraiment.
Quand au FdG et à son chef, tu me prêtes des liens ou des affinités que je n'ai jamais exprimés ... La seule chose que j'ai pu exprimer effectivement c'est la course aux qualificatifs pourris à laquelle se livrent certains forumeurs sur le FdG et leur chef. Mais si LO tient à prendre sa part dans cette course, je ne manquerai pas de m'insurger tout comme je m'insurgerai si le chef du NPA se voyait affubler des mêmes qualificatifs !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Eugene Duhring le Ven 7 Sep - 0:03

Gayraud de Mazars a écrit:Salut Vals !

C'est clair que l'UC de Barta et Hardy, ne s'est jamais proclamée une IV internationale !

Tout comme la Tendance Marxiste Internationale d'ailleurs et le courant de Ted Grant et l'ex groupe de Militant en Grande Bretagne !

Quant à une forme de lâcheté certaine, dont me qualifie GM, c'est le tip top de la critique marxiste venant de lui... cheers

Fraternellement,
GdM

Enfin quand même toute l'oeuvre de Trotsky tourne autour de la IVème internationale avec comme cadre une période historique autrement plus difficile pour le mouvement ouvrier que les quarante dernières années de la construction de LO et de son appareil internationale liliputien.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Eugene Duhring le Ven 7 Sep - 0:27

Vals a écrit:
Risible quand on connait la nature ridicule de leur internationale plus de 40 ans après la création de LO.

LO n'a jamais prétendu appartenir à une "Internationale" , contrairement à tous tes compères, lambertistes, ex-lambertistes, pablistes ou ex-pabliste qui ont toujours paré des coquilles vides, des regroupements hétéroclites et sans principe, de titres aussi ronflants que leur réalité était nulle.
Alors, pour le ridicule et le risible, tu ferais mieux de regarder dans tes sacoches, tu trouveras facilement de quoi alimenter ton hilarité.
C'est vrai que LO n'a jamais prétendu à rien sinon incarner le communisme le vrai.
Sinon mes sacoches ont été vidées mais je n'ai pas l'intention de les remplir de nouveau avec le fond "marxiste" de LO, tu l'auras probablement compris !
Ex-lambertiste, ex-pabliste ... et tes détracteurs te définissent comment ? Crypto-sectaro-trotskyste ?
Je n'ai jamais compris l'espèce d'aura quasi-mystique qui entoure LO pour certains camarades de ce forum.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  stef le Ven 7 Sep - 8:18

Contrairement à ce que nous chantent les truqueurs de LO, voici la vraie raison pour laquelle dans ses profondeurs les classes ouvrière d'Europe rejettent l'Union européenne.
Pas besoin d'aller chercher on ne sait quel "chauvinisme" là-dedans. Il est juste question de la défense des acquis ouvriers.

Régression sociale pour les uns, farce pour les autres, la suggestion de la Commission européenne de faire travailler les Grecs six jours par semaine choque à Athènes.

"A l'annonce de cette nouvelle, nous avons été pétrifiés ! On a eu le sentiment qu'on nous proposait d'entrer dans une galère", commente Rena Dourou, députée au Parlement grec, responsable des questions européennes pour Syrisa, la coalition de gauche radicale.

"C'est une entame au droit des travailleurs européen. On veut transformer la Grèce en pays africain. On accepte de maintenir le pays dans la zone euro, mais on ne lui donne pas les mêmes droits que les autres, on veut nous faire régresser, nous appauvrir", ajoute-t-elle.

La proposition visant à soumettre les Grecs à un rythme de travail bien plus intensif est aussi perçue comme une humiliation pour nombre de citoyens, car elle relaie l'idée assez répandue ailleurs en Europe que les Grecs seraient fainéants.

La réalité est moins caricaturale. La suggestion de Bruxelles n'est pas d'imposer un rythme de travail hebdomadaire de six jours à tous les Grecs mais de relever le seuil maximal légal de jours ouvrés par semaine. L'enjeu : réduire le coût du travail en limitant les heures dites supplémentaires surpayées, rendre le marché du travail plus flexible et l'économie plus compétitive.

La mesure fait partie d'une liste d'une quinzaine de propositions figurant dans un document de la Commission épaulée par le Fonds monétaire international (FMI) sous l'oeil de la Banque centrale européenne (BCE). Autrement dit, la suggestion est celle des bailleurs de fonds d'Athènes, ceux-là mêmes qu'on appelle la "troïka".

RÉDUIRE LES CHARGES SOCIALES

Le document, qui a fuité dans la presse locale et britannique, mardi 4 septembre, suggère aussi, entre autres, d'accorder quinze jours de congés n'importe quand dans l'année pour les activités saisonnières ou de réduire les charges sociales de 5 points de pourcentage.

La réforme du marché du travail est un sujet important en Grèce. Les entrepreneurs locaux se plaignent régulièrement de sa rigidité, qui encouragerait, disent certains, le recours au travail au noir. Le droit du travail, qui a la réputation de ressembler à un mille-feuille, fait partie des 250 obstacles à l'entrepreunariat qu'avait listés la fédération des entreprises grecques.

"L'idée de faire travailler les Grecs jusqu'à six jours par semaine est, sur le papier, astucieuse, elle permettrait de réduire d'un coup le coût du travail de 20 %", pointe Jesus Castillo, économiste chez Natixis. "Mais reste à savoir si le problème de la Grèce est uniquement celui-là. L'industrie manufacturière représente entre 6 % et 7 % du produit intérieur brut en Grèce, dit-il. La priorité est plutôt de rebâtir l'industrie dans le pays."

Un avis partagé par Yanis Varoufakis, professeur d'économie à l'université d'Athènes. "La troïka a tout faux, estime-t-il. Elle pense que la Grèce est un atelier qui va mal car les coûts et les salaires sont trop élevés. Ce n'est pas le problème."

"La Grèce est en récession, les salaires sont déjà très faibles. Mais il y a une chose qui est encore plus faible, c'est la demande locale. Les entreprises ne peuvent pas vendre leurs produits alors elles n'investissent plus. Faire travailler les Grecs les samedis, les dimanches ou la nuit ne changera rien", détaille l'économiste dans en entretien à la chaîne britannique BSkyB diffusé mercredi.

SACRIFICES

De l'avis de nombre d'observateurs, ces propositions pourraient néanmoins être relayées au moins en partie par le gouvernement de coalition emmené par Antonis Samaras (droite pro-européenne). Le pays doit encore faire des sacrifices pour démontrer sa bonne volonté et déboucler l'aide financière de la troïka cruciale pour le pays. La Grèce doit notamment identifier 11,6 milliards d'euros d'économies pour 2013 et 2014.

La pression monte. Vendredi, le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, en visite officielle dans le pays, précédera l'arrivée des inspecteurs du FMI, de la Commission et de la BCE chargés d'éplucher les comptes et de noter les efforts du pays.

Reste qu'avec une économie en récession depuis plus de quatre ans et un chômage explosif, la population grecque pourrait passer de la colère à l'exaspération et rendre la tâche du gouvernement très délicate.


stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Vals le Ven 7 Sep - 11:47

Cher Eduring, je t'ai connu plus chatouilleux quand on critiquait le Front de gauche ou son chef. Par contre, que LO les qualifie sans trop de nuance de quasi fasciste n'a pas l'air de te déranger. C'est ce qu'on appelle de l'indignation a éclipses.


Comme dirait le Canard Enchainé, Menvussa franchit (une fois de plus), "le mur du çon"..
C'est peut-être un moyen d'attirer l'attention sur toi, que de raconter de telles inepties, mais ça donne surtout l'impression qu'il faut que tu passes à la bière sans sans alcool.

Prétendre que LO qualifie Melenchon et le FdG de "quasi-fasciste" peut n'apparaitre qu'une pitrerie supplémentaire de ta part, mais c'est aussi une calomnie.
(à moins que tu nous sortes une publication de LO développant cette caractérisation).
Il y a beaucoup à dire du politicien Melenchon et de ce qu'est et raconte le Front de Gauche : beaucoup de critiques sur le politicien bourgeois, notable PS pendant 31 ans....beaucoup de choses aussi sur le positionnement et les manoeuvres politiciennes du FdG....
Mais elles n'ont rien à voir avec les minables mensonges que tu profères doctement.

Quant aux militants et sympathisants de base du FdG et surtout du PC, il ne fait aucun doute que beaucoup sont vraiment plus fréquentables et honnêtes que des gens comme toi dont les méthodes sont simplement écoeurantes....


Dernière édition par Vals le Ven 7 Sep - 15:15, édité 1 fois
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Vals le Ven 7 Sep - 12:05

Contrairement à ce que nous chantent les truqueurs de LO, voici la vraie raison pour laquelle dans ses profondeurs les classes ouvrière d'Europe rejettent l'Union européenne.
Pas besoin d'aller chercher on ne sait quel "chauvinisme" là-dedans. Il est juste question de la défense des acquis ouvriers.


Puisque que tu démarres ta journée en chanson, on peut remarquer que tu nous chantes la tienne sur toute la gamme, toutes les latitudes et tous les tons...pour dire simplement, l'ennemi des travailleurs, ce sont les institutions et traités européens....
En "oubliant" dans chacun de tes couplets, que chaque bourgeoisie européenne, n'a pas attendu les aleas des "décisions européennes" pour s'attaquer à ses propres travailleurs, à leur emploi, à leurs droits, à leur pouvoir d'achat....
Et cet oubli aboutit finalement à exonérer ces bourgeoisies et leurs etats et à proposer aux travailleurs d'aller s'agiter derrière ton hochet européen....
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  gérard menvussa le Ven 7 Sep - 12:36

En "oubliant" dans chacun de tes couplets, que chaque bourgeoisie européenne, n'a pas attendu les aleas des "décisions européennes" pour s'attaquer à ses propres travailleurs, à leur emploi, à leurs droits, à leur pouvoir d'achat....
C'est tout a fait exact ! Et de même n'ont ils pas attendu les décisions de leur état national pour se livrer a des attaque contre les travailleurs. Ils ont recourru a des milliers de licenciements, mais ce n'est pas une "politique de l'état" qui les a encouragé a les faire.
Les états nationaux ET les organes supranationaux sont tous deux des outils créé par la bourgeoisie pour satisfaire leurs intérets, immédiats et a terme ! Il n'y a du point de vue des travailleurs aucune différence entre une loi "nationale" prise contre les travailleurs et une "directive européenne" transposée dans la loi nationale pour lutter contre les travailleurs.
Or en refusant de lutter contre un des outils de la bourgeoisie vous faites forcément le jeu de celle ci : la bourgeoisie n'est pas "d'abord" nationale, (voir peugeot, renault etc, en quoi cette bourgeoisie est elle "d'abord nationale" ?)

Du temps de lénine ou de Trotsky, ces structures "supranationales" n'existaient tout simplement pas. Il n'y avait que "la caverne de bandits" (la société des nations, selon Lénine) et son édifice est tout branlant. Or malheureusement pour vous, la réalité a un peu changé depuis 90 ans...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  gérard menvussa le Ven 7 Sep - 15:03

Le camarade dug et klin peut compter les drapeaux tricolores sur la photo qui agrémente l'article. Et de même, les slogans nationalistes qui accompagnent ce sursault de xénophobie :


et pour que tout le monde puisse participer, la photo en question :

avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Giaches_de_Wert le Ven 7 Sep - 18:53

Et en Gde-Bretagne, faut-il remercier la classe politique de sa réserve anti-européenne ?


http://www.union-communiste.org/?FR-archp-show-2012-6-1632-6413-x.html

Giaches_de_Wert

Messages : 117
Date d'inscription : 12/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  gérard menvussa le Ven 7 Sep - 19:17

Non. Mais nous ne sommes pas en GB, ce qui n'aura échappé a personne, il me semble. Nous pouvons par contre utiliser l'exemple anglais pour montrer qu'il ne suffit pas de "mettre les chariots en cercle" et se réfugier dérrière des solutions "nationales". Par ailleurs personne à ma connaissance à gauche ne vante la situation britanique.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Eugene Duhring le Ven 7 Sep - 19:20

gérard menvussa a écrit:
En "oubliant" dans chacun de tes couplets, que chaque bourgeoisie européenne, n'a pas attendu les aleas des "décisions européennes" pour s'attaquer à ses propres travailleurs, à leur emploi, à leurs droits, à leur pouvoir d'achat....
C'est tout a fait exact ! Et de même n'ont ils pas attendu les décisions de leur état national pour se livrer a des attaque contre les travailleurs. Ils ont recourru a des milliers de licenciements, mais ce n'est pas une "politique de l'état" qui les a encouragé a les faire.
Les états nationaux ET les organes supranationaux sont tous deux des outils créé par la bourgeoisie pour satisfaire leurs intérets, immédiats et a terme ! Il n'y a du point de vue des travailleurs aucune différence entre une loi "nationale" prise contre les travailleurs et une "directive européenne" transposée dans la loi nationale pour lutter contre les travailleurs.
Or en refusant de lutter contre un des outils de la bourgeoisie vous faites forcément le jeu de celle ci : la bourgeoisie n'est pas "d'abord" nationale, (voir peugeot, renault etc, en quoi cette bourgeoisie est elle "d'abord nationale" ?)

Du temps de lénine ou de Trotsky, ces structures "supranationales" n'existaient tout simplement pas. Il n'y avait que "la caverne de bandits" (la société des nations, selon Lénine) et son édifice est tout branlant. Or malheureusement pour vous, la réalité a un peu changé depuis 90 ans...
Soit je suis passé dans la 4ème dimension (et non la 4ème internationale), soit on a affaire à un imposteur mais de ton intervention, je n'en retirerai pas même une lettre.
Et je trouve ahurissant la position de LO et de la fraction organisée dans le NPA sur le sujet. Plus ahurissant encore, leur campagne presque ordurière contre les militants ouvriers qui se mobilisent contre ls TSCG.
Qu'ils continuent sur cette voie, ils seront balayés par les masses.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Eugene Duhring le Ven 7 Sep - 19:22

gérard menvussa a écrit:Non. Mais nous ne sommes pas en GB, ce qui n'aura échappé a personne, il me semble. Nous pouvons par contre utiliser l'exemple anglais pour montrer qu'il ne suffit pas de "mettre les chariots en cercle" et se réfugier dérrière des solutions "nationales". Par ailleurs personne à ma connaissance à gauche ne vante la situation britanique.
On pourrait citer la Suisse ou le Zimbabwe ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  gérard menvussa le Ven 7 Sep - 22:24

Vals a écrit:
Cher Eduring, je t'ai connu plus chatouilleux quand on critiquait le Front de gauche ou son chef. Par contre, que LO les qualifie sans trop de nuance de quasi fasciste n'a pas l'air de te déranger. C'est ce qu'on appelle de l'indignation a éclipses.


Comme dirait le Canard Enchainé, Menvussa franchit (une fois de plus), "le mur du çon"..
C'est peut-être un moyen d'attirer l'attention sur toi, que de raconter de telles inepties, mais ça donne surtout l'impression qu'il faut que tu passes à la bière sans sans alcool.

Prétendre que LO qualifie Melenchon et le FdG de "quasi-fasciste" peut n'apparaitre qu'une pitrerie supplémentaire de ta part, mais c'est aussi une calomnie.
(à moins que tu nous sortes une publication de LO développant cette caractérisation).
Il y a beaucoup à dire du politicien Melenchon et de ce qu'est et raconte le Front de Gauche : beaucoup de critiques sur le politicien bourgeois, notable PS pendant 31 ans....beaucoup de choses aussi sur le positionnement et les manoeuvres politiciennes du FdG....
Mais elles n'ont rien à voir avec les minables mensonges que tu profères doctement.

Quant aux militants et sympathisants de base du FdG et surtout du PC, il ne fait aucun doute que beaucoup sont vraiment plus fréquentables et honnêtes que des gens comme toi dont les méthodes sont simplement écoeurantes....

Pour rappel : la citation de la lutte ouvriére (le journal)

Ils se placent ainsi sur le terrain qu'affectionne l'extrême droite.
Bref, tu as perdu une bonne occasion de la fermer, et de dire une connerie de moins (il faut dire que tu n'est pas à ça pret) Je ne consomme pas d'alcool (et trés peu d'herbe qui fait rire, uniquement a Presles quand j'aperçoit un célébre chateau librairie) Mais toi, tu aurait besoin de bouffer du poisson, ta mémoire te joue singuiliérement des tours....
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  stef le Ven 7 Sep - 23:34

Vals a écrit:
Contrairement à ce que nous chantent les truqueurs de LO, voici la vraie raison pour laquelle dans ses profondeurs les classes ouvrière d'Europe rejettent l'Union européenne.
Pas besoin d'aller chercher on ne sait quel "chauvinisme" là-dedans. Il est juste question de la défense des acquis ouvriers.


Puisque que tu démarres ta journée en chanson, on peut remarquer que tu nous chantes la tienne sur toute la gamme, toutes les latitudes et tous les tons...pour dire simplement, l'ennemi des travailleurs, ce sont les institutions et traités européens....
En "oubliant" dans chacun de tes couplets, que chaque bourgeoisie européenne, n'a pas attendu les aleas des "décisions européennes" pour s'attaquer à ses propres travailleurs, à leur emploi, à leurs droits, à leur pouvoir d'achat....
Et cet oubli aboutit finalement à exonérer ces bourgeoisies et leurs etats et à proposer aux travailleurs d'aller s'agiter derrière ton hochet européen....

Allons, allons, mon cher Vals.
Il est évident qu'il n'y a pas de combat contre l'impérialisme sans combat contre l'UE, la BCE et le reste, quoiqu'en disent tes médiocres dirigeants.
Il suffit d'ailleurs d'aller faire un tour en Grèce pour mesurer que le pouvoir bourgeois ne se limite plus à celui des bourgeoisies nationales.
Mais où as tu vu que je m'en limitais à l'UE et la BCE ? Là, tu dérapes une fois de plus....


C'est bien un vote à l'Assemblée nationale française qui aura lieu en octobre, ce qui est en jeu c'est tout simplement la premier affrontement d'ampleur entre le monde du Travail et le gouvernement français. C'est peut-être pour ça que j'accorde une telle importance à cette question. En réfléchissant bien, peut-être pigeras-tu que j'applique le principe selon lequel "l'ennemi principal demeure dans notre pays".

Sauf que pour moi, ce qui prime c'est le combat pratique et pas tes constructions idéologico-sectaires.

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le NPA et la question des institutions européennes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum